Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires"

Transcription

1 Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires 17/05/13 Utiliser des biocarburants pour remplacer les carburants fossiles? Pas si vite! D'un strict point de vue environnemental, l'opération n'est pas gagnante à tous les coups. Il faut en effet tenir compte de bien d'autres facteurs que la réduction des gaz à effet de serre, voulue par la réglementation européenne, pour en arriver à comparer ce qui est comparable. Si l'on veut envisager objectivement l'ensemble des impacts environnementaux, une méthode s'avère particulièrement pertinente: l'analyse de cycle de vie (Life Cycle Assessment). Mise en œuvre par une ingénieure chimiste de l'université de Liège, cette méthode a abouti à des résultats instructifs sur le bioéthanol. Le «E 5», vous connaissez? Il s'agit de l'appellation technique du mélange essence/bioéthanol, tel qu'il est pratiqué dans plusieurs pays européens, dont la Belgique. Les voitures à essence y circulent avec un carburant composé à 95 % d'essence traditionnelle et 5 % de bioéthanol. Quel que soit le mélange (parfois, la proportion de bioéthanol monte jusqu'à 85 %), ce dernier est fabriqué le plus souvent à partir de betteraves. Mais il arrive qu'on utilise du maïs ou du blé, voire de la canne à sucre, par exemple en Amérique du Sud où elle pousse abondamment. Le Brésil est - 1 -

2 d'ailleurs, depuis près de quarante ans, l'un des principaux pays producteurs de bioéthanol au monde. Là-bas, les automobilistes roulent en bonne partie grâce à un mélange riche en carburant «vert». Mais l'amérique du nord est également très friande de biocarburants (aussi appelés agrocarburants). Aux Etats-Unis, c'est surtout à partir de maïs et de blé qu'on fabrique le fameux carburant végétal. Comme en Europe, d'ailleurs, même si on peut, chez nous, ajouter la betterave sucrière à la liste des matières premières les plus couramment utilisées. Le recours à ces carburants non fossiles est une bonne chose pour les économies dépendantes des énergies fossiles. Il représente aussi une alternative intéressante sur le plan environnemental, puisqu'il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Encore faut-il être très prudent pour arriver à ce noble objectif. En effet, si on transforme des sols riches en carbone en cultures de matières premières, le carbone peut être relâché dans l'atmosphère et l'on n'atteint pas la cible voulue. On peut même faire pire que mieux! On court droit à l'échec, par exemple, si le processus de fabrication du biocarburant en usine est gourmand en énergie fossile, car on contribue là aussi à d'importantes émissions de gaz à effet de serre (GES). C'est la raison pour laquelle la réglementation européenne a prévu une disposition importante : pour être admis dans nos réservoirs, les biocarburants doivent entraîner une réduction d'au moins 35 % de GES par rapport aux carburants fossiles. Attention : c'est tout leur cycle de vie qui est visé, y compris le procédé de fabrication et le changement direct d'affectation des sols éventuellement entraîné par leur mise en culture. Cette condition environnementale, inscrite dans une directive de l'union, pourrait d'ailleurs être élargie à d'autres facteurs. Car l'impact sur l'environnement de la fabrication des biocarburants ne se limite pas, loin s'en faut, aux gaz à effet de serre. Les cultures de maïs, de blé, de betteraves, de canne à sucre ont nécessairement des conséquences importantes en matière d'utilisation d'eau, de conservation de la biodiversité ou d'émissions d'autres polluants. Sans compter que la transformation industrielle a recours à divers produits chimiques. Tous ces impacts environnementaux doivent être pris en compte lorsque l'éthanol obtenu par la fermentation du végétal sert à la fabrication d'un carburant, mais aussi lorsqu'il sert à la fabrication d'éthylène (1), le monomère essentiel de l'industrie des matières plastiques. On parle, dans ce cas, de la filière «bioplastique»

3 Du semis à l'incinération C'est ici qu'intervient le travail de Sandra Belboom, assistante au Département de chimie appliquée de l'université de Liège. Dans sa récente thèse de doctorat (2), la jeune chercheuse a voulu pousser le plus loin possible - c'est-à-dire à partir des données les plus fiables disponibles à l'heure actuelle - l'analyse des impacts environnementaux de la production de bioéthanol et de bioplastique. «Mon objectif ultime consistait à identifier la meilleure utilisation possible de bioéthanol en fonction de la matière première utilisée. Pour cela, j'ai utilisé la méthode de l'analyse du cycle de vie (NDLR : en anglais : «Life Cycle Assessment», LCA). Normé par Iso et encadré par l'union européenne, cet outil a l'avantage de prendre en compte l'ensemble du cycle de vie d'un produit depuis le semis et la culture de la plante jusqu'à la fin de vie du produit (par exemple l'incinération s'il s'agit d'un bioplastique), en passant par le transport, la transformation, etc.» La chercheuse a modélisé une quinzaine de scénarios basés sur trois éléments : la matière première (froment, betterave et canne à sucre), le lieu de culture et de transformation (l'europe - plus précisément la Belgique et l'ukraine - d'une part, le Brésil d'autre part) et, enfin, le type d'utilisation du bioéthanol (biocarburants ou bioplastiques). «Le choix du Brésil s'est imposé du fait que ce pays a une longue tradition de culture de la canne à sucre et parce qu'il dispose de capacités de production importantes pour les deux types d'usage. De - 3 -

4 plus, au vu de la demande croissante en biocarburants au niveau mondial, les pays européens pourraient à l'avenir se tourner vers ce pays pour l'importation de produits finis». Le choix de la Belgique, lui, tombe sous le sens, dans la mesure où l'objectif européen d'utilisation des biocarburants consiste à utiliser un maximum de ressources locales et à réduire l'importation des matières premières au profit d'une indépendance énergétique accrue. En outre, on dispose en Belgique d'informations de terrain fiables et robustes, validées par des experts que Sandra Belboom est allée consulter tant à Gembloux Agro Bio Tech qu'auprès de l'institut royal belge pour l'amélioration de la betterave (Irbab). Le choix de l'ukraine, enfin, se justifie par la volonté de comparer la situation belge avec une région agricole européenne réputée disposer d'énormes étendues culturales, mais présentant de très faibles rendements. Outre le passage en revue de l'abondante littérature internationale relative au bioéthanol (3), le travail de Sandra Belboom a consisté à modéliser l'impact environnemental des principales étapes de la production de bioéthanol : la culture, le transport du champ vers l'usine, la transformation en bioéthanol hydraté, la conversion de ce dernier en biocarburant ou bioplastique et la fin de vie. Un accent tout particulier a été accordé au changement d'affectation du sol, qu'il soit direct (par exemple la transformation d'une forêt ou d'un pâturage en culture énergétique) ou indirect (déplacement de cette culture sur d'autres terres ce qui entraine des changements d'affectation des sols). Qu'en ressort-il? «Si on se place sur le terrain des émissions de gaz à effet de serre et de l'épuisement des ressources fossiles, sans tenir compte des changements directs et indirects d'affectation des sols, tant la filière bioplastique que la filière biocarburants sont plus avantageuses que les filières classiques (NDLR : c'est-à-dire à partir de ressources fossiles), et cela quelle que soit la matière première utilisée (4). En ce qui concerne strictement la filière bioplastique, le polyéthylène à haute densité (HDPE) produit à partir de la canne à sucre s'avère le plus avantageux, en dépit de la contrainte du transport à assumer depuis le Brésil jusqu'en Belgique. Il est directement suivi par le HDPE issu des cultures belges. Parmi ces dernières, la betterave devance le froment car elle permet de produire plus de bioplastiques par unité de surface cultivée. En revanche, si l'on tient compte cette fois des changements dans l'affectation des sols, les cultures locales - à savoir le froment et la betterave - sont à privilégier à la canne à sucre et aux cultures d'ukraine». Autre conclusion issue des modélisations : Si l'on tient compte d'autres catégories d'impact que les émissions de GES et l'épuisement des ressources fossiles telles que l'écotoxicité, l'acidification des sols et l'eutrophisation des eaux par rejets polluants, on s'aperçoit que la fabrication des bioplastiques entraîne plus de dommages pour l'environnement que la filière plastique traditionnelle. Et cela, quelle que soit la matière première envisagée. Pas de quoi remettre BioWanze en cause Enfin, troisième grande catégorie de résultats : le temps de retour sur le changement climatique. Il s'agit du nombre d'années nécessaires pour qu'une culture «économe» en émissions de gaz à effet de serre compense son effet négatif lié au changement d'affectation des sols. Ainsi, si l'on tient compte des émissions de GES entraînées par la déforestation liée à la culture de canne à sucre brésilienne destinée à du biocarburant, le temps de retour varie entre 39 et 152 années (dans l'hypothèse de changements indirects dans l'affectation du sol). Pour les cultures belges utilisées en tant que biocarburant, les changements indirects d'affectation des sols concernent la transformation de pâturages en culture de froment ou de betterave dans d'autres pays de l'union Européenne (sous réserve de l'obtention d'une dérogation de la Politique Agricole Commune). Dans ce cadre prospectif, les temps de retour calculés sont nettement plus courts, à savoir 14 ans pour le froment et 10 ans pour la betterave. Dans le cas des bioplastiques, les temps de retour varient entre 26 et 101 années - 4 -

5 pour la canne à sucre (changements indirects, là aussi). Ils sont de 31 années pour la betterave d'ukraine et 8 années pour la betterave belge. Pour le froment belge, il est de 14 années. De telles conclusions ne sont pas de nature, loin s'en faut, à remettre en cause l'implantation d'unités de production de bioéthanol comme celle de BioWanze. Pour produire ses tonnes annuelles, l'usine mosane a en effet recours à des betteraves strictement locales et à des céréales originaires d'une zone dont le rayon est inférieur à 300 kilomètres. Mais, au gré des évolutions du marché des matières premières et des réglementations, les travaux de Sandra Belboom, étendus à la prise en compte de conséquences plus larges sur la macroéconomie, pourraient s'avérer utiles à toutes sortes de décideurs. Car l'histoire des biocarburants, que certaines organisations environnementales préfèrent appeler agro-carburants (les distinguant ainsi d'une protection labellisée «biologique»), est loin d'être un long fleuve tranquille. La Commission européenne, par exemple, a récemment proposé de faire passer de 10 à 5 % la part obligatoire de carburants d'origine végétale prévue dans les transports à l'horizon Objectif : freiner le phénomène inquiétant d'accaparement des terres dans les pays du Sud, par lequel des investisseurs substituent les cultures énergétiques aux cultures traditionnelles, contribuant ainsi à la flambée des produits alimentaires de base et à de graves problèmes sociaux, particulièrement chez les paysans. De telles considérations n'ont évidemment pas été prises en compte dans le travail de Sandra Belboom. «Il va de soi que le volet que j'ai étudié, strictement environnemental, devrait idéalement être complété par une perspective de développement durable. On peut très bien imaginer que la même approche - l'analyse de cycle de vie - serve de support à des analyses économiques et sociales. A terme, une analyse globale de ce type devrait d'ailleurs pouvoir se faire sur les biocarburants de deuxième génération (déchets végétaux, résidus de scierie, etc.)». Aucun doute : au vu des crises climatique et énergétique, on n'a pas fini d'entendre parler des bio- ou agrocarburants - 5 -

6 Voir également la vidéo Biocarburants : remède aux gaz à effet de serre? (1) En ôtant une molécule d'eau au bioéthanol - on parle alors de déshydratation catalytique, on obtient du bioéthylène utilisable pour la fabrication des plastiques. (2) «Evaluation de l'impact environnemental de la production de bioéthanol à partir de canne à sucre, betterave ou froment par analyse du cycle de vie. Comparaison des utilisations biocarburant et bioplastiques». (3) La littérature sur la filière bioplastique, d'apparition plus récente, est toutefois nettement plus limitée que celle relative aux biocarburants. (4) Dans cette situation, on ne tient pas compte des modifications sur les marchés internationaux, qui pourraient résulter d'une décision de privilégier le plastique à grande échelle

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

FEDRE Forum européen

FEDRE Forum européen FEDRE Forum européen Changements climatiques: Energie et Mobilité Genève, 23-27 janvier 2006 1. Introduction Développement des biocarburants en Europe: situation actuelle et perspectives Dr E. Gnansounou

Plus en détail

Comprendre les effets de l'introduction du péage des camions en Europe

Comprendre les effets de l'introduction du péage des camions en Europe Comprendre les effets de l'introduction du péage des camions en Europe Juillet 2010 Contexte A partir de juillet 2010, la présidence belge de l'union européenne est chargée de relancer les discussions

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 188 (2004-2005) N 1 188 (2004-2005) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant le Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus en vue de favoriser l utilisation

Plus en détail

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic Mise à jour : juillet 2013 La qualité de l air Les polluants problématiques La qualité de l air quotidienne reste insatisfaisante en Île-de-France pour certains polluants. En 2011, on estime qu environ

Plus en détail

INTERFÉRENCES ENTRE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET BIOCARBURANTS

INTERFÉRENCES ENTRE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET BIOCARBURANTS INTERFÉRENCES ENTRE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET BIOCARBURANTS Jean RASOARAHONA Panja RAMANOELINA Manitra RAKOTOARIVELO ESS Agro Université d Antananarivo INTERFÉRENCES ENTRE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET POLITIQUE

Plus en détail

Plastiques BIO-SOURCÉS

Plastiques BIO-SOURCÉS LES BIO-POLYMÈRES Plastiques BIO-SOURCÉS LES BIOPOLYMÈRES Des polymères d'origine végétale : (totale ou partielle ) Les sources principales Céréales (maïs, blé ) amidon Pomme de terre fécule Bois cellulose

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

Emissions de CO2 des véhicules légers

Emissions de CO2 des véhicules légers Projet No 85/2011-1 14 octobre 2011 Emissions de CO2 des véhicules légers Texte du projet Projet de loi portant exécution du règlement (UE) No 510/2011 du Parlement européen et du Conseil du 11 mai 2011

Plus en détail

WT-55. Erosion de la biodiversité domestique. Vision européenne

WT-55. Erosion de la biodiversité domestique. Vision européenne WT-55 Erosion de la biodiversité domestique Vision européenne Définition et perception La biodiversité domestique englobe l'ensemble des variétés et races constituées par l'homme. Variétés de blé, de fruits,

Plus en détail

AVIS N 09 / 2007 du 21 mars 2007. La Commission de la protection de la vie privée ;

AVIS N 09 / 2007 du 21 mars 2007. La Commission de la protection de la vie privée ; ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacycommission.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacycommission.be COMMISSION

Plus en détail

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004 Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique Rapport final Projet entrepris par le Recycling Council of Alberta en partenariat avec

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, c est 24%

Plus en détail

L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE RÉSUMÉ

L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE RÉSUMÉ L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE Mots Clés: travaux du sol, production de maïs, fertilité du sol, maïs, engrais chimiques avec

Plus en détail

PETITE HISTOIRE D'UNE OPÉRATION DE BOISEMENT EFFECTUÉE PAR UNE COMMUNE

PETITE HISTOIRE D'UNE OPÉRATION DE BOISEMENT EFFECTUÉE PAR UNE COMMUNE REVUE FORESTIÈRE FRANÇAISE 533 PETITE HISTOIRE D'UNE OPÉRATION DE BOISEMENT EFFECTUÉE PAR UNE COMMUNE Le canton dit «Montagne Saint-Martin» qui appartient à la commune de Faucogney (Haute-Saône), d'une

Plus en détail

Les 11 compétences clés du coach selon ICF

Les 11 compétences clés du coach selon ICF www.coachfederation.fr Les 11 compétences clés du coach selon ICF Selon le processus d'accréditation d'international Coach Federation. A. Établir les fondations : 1. Respecter les directives éthiques et

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UN STANDARD DE METROLOGIE FACILE AVEC UNE MMT. Une bonne connexion

DEVELOPPEMENT D'UN STANDARD DE METROLOGIE FACILE AVEC UNE MMT. Une bonne connexion DEVELOPPEMENT D'UN STANDARD DE METROLOGIE FACILE AVEC UNE MMT Une bonne connexion Weidmüller, à Detmold, spécialiste de la connectique, abandonne l'autocontrôle manuel pour passer à l'autocontrôle opérateur

Plus en détail

Page 1/10 - Éolienne : l'énergie éolienne et son fonctionnement

Page 1/10 - Éolienne : l'énergie éolienne et son fonctionnement 05/08/2006 - Par Michaël PIERROT Éolienne : l'énergie éolienne et son fonctionnement Ce dossier est consacré à l'énergie éolienne et son fonctionnement, plus particulièrement au travers des fermes éoliennes

Plus en détail

INTRODUCTION. Transfert modal

INTRODUCTION. Transfert modal Réponse du CCRE à la consultation publique de la Commission Européenne sur la révision à mi-parcours du Livre blanc sur la politique européenne des transports INTRODUCTION 1. Le Conseil des Communes et

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre - 5sur5 Décembre 2012 108, avenue Danton 94120 Fontenay sous bois Tél. : 09 54 31 51 54 Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE...

Plus en détail

Guide de réalisation des inventaires et des prévisions des émissions de gaz à effet de serre dans les municipalités

Guide de réalisation des inventaires et des prévisions des émissions de gaz à effet de serre dans les municipalités Guide de réalisation des inventaires et des prévisions des émissions de gaz à effet de serre dans les municipalités manitobaines Introduction Le présent guide aidera les administrations municipales du

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

Ford SOS Foire aux questions

Ford SOS Foire aux questions Voici certaines des questions les plus couramment posées sur Ford SOS. Elles sont basées sur les expériences des opérateurs sur le traitement d'appels réels et les commentaires des professionnels des services

Plus en détail

Article. «Taux de croissance et potentiel de production» Jean Lotte. L'Actualité économique, vol. 41, n 1, 1965, p. 100-104.

Article. «Taux de croissance et potentiel de production» Jean Lotte. L'Actualité économique, vol. 41, n 1, 1965, p. 100-104. Article «et potentiel de production» Jean Lotte L'Actualité économique, vol. 41, n 1, 1965, p. 100-104. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1002966ar

Plus en détail

La norme ISO 27005. Mêmes principes que la qualité

La norme ISO 27005. Mêmes principes que la qualité La norme ISO 27005 Information Security Risk Management Pierre-Yves BONNETAIN B&A Consultants py.bonnetain@ba-consultants.fr Certificat LSTI/RM27005/17 ReSIST - février 2009 Mêmes principes que la qualité

Plus en détail

Science et génie des matériaux

Science et génie des matériaux Science et génie des matériaux Le marché des matériaux aujourd'hui doit répondre à une triple exigence : 1 - L'optimisation des matériaux existants (allègement, durabilité, fiabilité, qualités sensorielles,

Plus en détail

La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine

La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine Gilles Billen 1* 1 UMR Sisyphe/Metis, UPMC/CNRS, Paris * gilles.billen@upmc.fr 1 Introduction La raréfaction et le renchérissement des

Plus en détail

Le vecteur d'énergie de l'avenir

Le vecteur d'énergie de l'avenir SPEECH/03/306 Romano Prodi Président de la Commission européenne Le vecteur d'énergie de l'avenir Conférence sur l'économie de l'hydrogène Bruxelles, le 16 juin 2003 Chers orateurs et invités, Mesdames

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL Stratégie québécoise de développement des ressources humaines

Plus en détail

Supprimer la dernière phrase

Supprimer la dernière phrase DECRET N 85-397 DU 3 AVRIL 1985 RELATIF A L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Modifié par : - Décret n 85-1230 du 23 novembre 1985 (J.O. du 24 novembre 1985) ; - Décret

Plus en détail

NOTE : Les modifications sont entrées en vigueur le 14 décembre 2009.

NOTE : Les modifications sont entrées en vigueur le 14 décembre 2009. Plomb dans l'eau potable des écoles, des écoles privées et des garderies Sommaire des modifications apportées au Règlement de l'ontario 243/07, pris en application de la Loi de 2002 sur la salubrité de

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 Avis du 8 septembre 2010 I. Introduction a. Absence de cadre conceptuel

Plus en détail

La mobilité de la main-d'œuvre

La mobilité de la main-d'œuvre Hiver 1992 (Vol. 4, N o 4) numéro d'article 6 La mobilité de la main-d'œuvre Mary Sue Devereaux et Georges Lemaître Le marché du travail est constamment soumis à l'évolution de la demande de biens et de

Plus en détail

Bilan d émissions de GES

Bilan d émissions de GES Bilan d émissions de GES Institut Départemental Albert Calmette de Camiers Application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de GES. Format de restitution conforme à l Annexe 3 de

Plus en détail

Plan d Actions de l ARS NPDC issu du Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre

Plan d Actions de l ARS NPDC issu du Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre Plan d Actions de l ARS NPDC issu du Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 1 Introduction Le BEGES 2012 fait sur l année de référence 2011 montre que les principaux postes sur lesquels la structure

Plus en détail

La réalisation d une brochure de sensibilisation

La réalisation d une brochure de sensibilisation La réalisation d une brochure de sensibilisation un constat un constat une cause une cause CO 2 (dioxyde de carbone) CH 4 (méthane) O 3 (ozone) A l origine du réchauffement climatique : augmentation des

Plus en détail

Collecte et analyse de données pour l aménagement durable des forêts - joindre les efforts nationaux et internationaux

Collecte et analyse de données pour l aménagement durable des forêts - joindre les efforts nationaux et internationaux COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION-GENERALE VIII DEVELOPPEMENT Collecte et analyse de données pour l aménagement durable des forêts - joindre les efforts nationaux et internationaux Programme de partenariat

Plus en détail

Devoir 1 S Physique Avril 2016

Devoir 1 S Physique Avril 2016 Devoir 1 S Physique Avril 2016 Problème 1 : Cellules photovoltaïques : (5pt) - Globalement la terre absorbe en permanence une puissance venant du rayonnement solaire de 122 millions de gigawatt. L'énergie

Plus en détail

Agrocarburants et Climat

Agrocarburants et Climat Agrocarburants et Climat Pourquoi ce n est pas une bonne solution? Pourquoi les agrocarburants posent des problèmes de déforestation, de concurrence alimentaire et d effet de serre? En quoi les agrocarburants

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises L observatoire des entreprises Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises Novembre 2015 Ellisphere propose à tous les acteurs économiques,

Plus en détail

PROJET D'ÉDUCATION DES USAGERS DE LA ROUTE. Bernd Weisse TÜV DEKAA arge tp 21, Allemagne

PROJET D'ÉDUCATION DES USAGERS DE LA ROUTE. Bernd Weisse TÜV DEKAA arge tp 21, Allemagne PROJET D'ÉDUCATION DES USAGERS DE LA ROUTE Bernd Weisse TÜV DEKAA arge tp 21, Allemagne CIECA Commission internationale des examens de conduite automobile La Commission internationale des examens de conduite

Plus en détail

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS 11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS LA FILIÈRE EN RÉVOLUTION - VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE - INNOVER DURABLEMENT DANS LA FILIÈRE BOIS GRÂCE À L ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ Vendredi 18 mars 2016 1 QUEL EST

Plus en détail

Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var

Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var 1 Le dioxyde de carbone, gaz incolore, inerte et non toxique, est le principal gaz à effet de serre naturel avec la

Plus en détail

Choisir le système de détection de fuites approprié pour les réservoirs

Choisir le système de détection de fuites approprié pour les réservoirs Publication : PetrolPlaza Technology Corner Parution : Juin 213 Auteur : Thompson Jamie Choisir le système de détection de fuites approprié pour les réservoirs Par Jamie Thompson Introduction Au cours

Plus en détail

Examen pour le cours Analyse des flux de matières et évaluation du cycle de vie

Examen pour le cours Analyse des flux de matières et évaluation du cycle de vie Examen pour le cours Analyse des flux de matières et évaluation du cycle de vie WS 2012 Nom: prénom: Matrikel Nr. Faculté: Durée d'examen: 90 minutes. Point Pourcentage Note Bonne Chance! Premier Exercice:

Plus en détail

Bioéthanol - le biocarburant de l avenir dès aujourd hui

Bioéthanol - le biocarburant de l avenir dès aujourd hui Projet Bioéthanol - le biocarburant de l avenir dès aujourd hui Argumentaire en faveur du bioéthanol-carburant Document établi pour : Document établi par : Centre de profit RFA M. P. Schaller Länggassstrasse

Plus en détail

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS Réponse des agriculteurs européens et de leurs coopératives aux préoccupations des citoyens Les biocarburants se divisent en deux catégories principales: le bioéthanol et le

Plus en détail

Communication publique européenne : créer un conflit intégrateur plutôt que de s'épuiser en vain à rapprocher l Europe des citoyens

Communication publique européenne : créer un conflit intégrateur plutôt que de s'épuiser en vain à rapprocher l Europe des citoyens Communication publique européenne : créer un conflit intégrateur plutôt que de s'épuiser en vain à rapprocher l Europe des citoyens Eric Dacheux Pré print d'un article intitulé «Communication publique

Plus en détail

Guide relatif au contrôle documentaire concernant l'obligation d'ajouter des biocarburants aux essences et au gasoil routier -2014-

Guide relatif au contrôle documentaire concernant l'obligation d'ajouter des biocarburants aux essences et au gasoil routier -2014- Guide relatif au contrôle documentaire concernant l'obligation d'ajouter des biocarburants aux essences et au gasoil routier -2014- Procédure d'application concernant l'ajout de biocarburants Portant application

Plus en détail

REPRISE DU MARCHE DES PRODUITS FORESTIERS EUROPEENS, MAIS CONDITIONS ENCORE TRES COMPETITIVES

REPRISE DU MARCHE DES PRODUITS FORESTIERS EUROPEENS, MAIS CONDITIONS ENCORE TRES COMPETITIVES DECLARATION DU MARCHE DU COMITE DU BOIS REPRISE DU MARCHE DES PRODUITS FORESTIERS EUROPEENS, MAIS CONDITIONS ENCORE TRES COMPETITIVES Le texte officiel ci après a été adopté par le Comité du bois CEE/ONU

Plus en détail

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CCITT E.140 COMITÉ CONSULTATIF (08/92) INTERNATIONAL TÉLÉGRAPHIQUE ET TÉLÉPHONIQUE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE

Plus en détail

ANALYSE DU CYCLE DE VIE DE LA VAISSELLE À POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

ANALYSE DU CYCLE DE VIE DE LA VAISSELLE À POLYTECHNIQUE MONTRÉAL ANALYSE DU CYCLE DE VIE DE LA VAISSELLE À POLYTECHNIQUE MONTRÉAL Mars 2017 Merci à nos partenaires : RECYC-Québec, Aramark Québec et l Association des étudiants de Polytechnique (AEP) Contexte Dans une

Plus en détail

l analyse du cycle de vie : l énergie grise

l analyse du cycle de vie : l énergie grise description l analyse du cycle de vie : l énergie grise 8 e année, sciences et technologie Source : Adapté de Life Cycle Analysis : Embedded Energy, Grade 7 Integrated Unit : Heat in the Environment, TDSB

Plus en détail

SynergOil SPRL, consultance en raffinage et mise en œuvre de biocarburants. Compétitivité des biocarburants

SynergOil SPRL, consultance en raffinage et mise en œuvre de biocarburants. Compétitivité des biocarburants SynergOil SPRL, consultance en raffinage et mise en œuvre de biocarburants Compétitivité des biocarburants Alain De Plaen Table-Ronde Biocarburants Domaine de Fraichau, Bois de Villers, 10 juin 2008 Bio-carburants:

Plus en détail

Bilan énergétique

Bilan énergétique (MWH) Bilan énergétique 28-214 Bilan énergies Evolution des consommations et des dépenses globales * DJU : Coefficient traduisant la rigueur de l hiver, plus il est élevé et plus l hiver a été rigoureux.

Plus en détail

SMC-S6. Normes ISO 9001 Passage de la version 2000 à la version 2008. Pr. M. Mekkaoui. Pr. M. Mekkaoui

SMC-S6. Normes ISO 9001 Passage de la version 2000 à la version 2008. Pr. M. Mekkaoui. Pr. M. Mekkaoui SMC-S6 Normes ISO 9001 Passage de la version 2000 à la version 2008 Pr. M. Mekkaoui Pr. M. Mekkaoui La famille ISO 9000 La famille des normes relatives au Système de Management de la Qualité (SMQ) comprend

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

Agrocarburants Bilans énergétiques? Impact sur le climat? Localement Globalement

Agrocarburants Bilans énergétiques? Impact sur le climat? Localement Globalement Agrocarburants Bilans énergétiques? Impact sur le climat? Localement Globalement Xavier Desgain Conseiller politique écolo Chercheur associé Etopia. 1 Vérifier la substitution au pétrole Energie consommée

Plus en détail

avec le soutien financier de ateliersdelatransition.fr

avec le soutien financier de ateliersdelatransition.fr Sculptez un vélo En France, 40% de nos trajets font moins de 2 km, et les faire à vélo peut nous permettre d'économiser de grandes quantités de carburant. Faire du vélo nous maintient en forme physiquement,

Plus en détail

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 6. Leçon n 6 : l imputation rationnelle

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 6. Leçon n 6 : l imputation rationnelle Leçon n 6 : l imputation rationnelle PLAN DE LA LEÇON : 1! L imputation rationnelle des charges fixes : principes et fondements... 1! 1.1! Fondements théoriques et techniques de l imputation rationnelle...

Plus en détail

Partie 1 Situation actuelle

Partie 1 Situation actuelle 11 e Séminaire CEIES Indicateurs économiques conjoncturels de l'ue: satisfaire de nouveaux besoins Libourne (France) Jeudi 12 et vendredi 13 octobre 2000 Partie 1 Situation actuelle Exposé de M. F.-J.

Plus en détail

CORTICEIRA AMORIM Analyse du cycle de vie des bouchons de vin en liège, en aluminium et en plastique Novembre 2008 ECOBILAN

CORTICEIRA AMORIM Analyse du cycle de vie des bouchons de vin en liège, en aluminium et en plastique Novembre 2008 ECOBILAN CORTICEIRA AMORIM Analyse du cycle de vie des bouchons de vin en liège, en aluminium et en plastique ECOBILAN Programme Introduction Description générale de l'étude LCA Résultats Conclusions Evaluation

Plus en détail

ÉTUDE DE L INVALIDITÉ Pensions - Allocations - Rentes. Flux 2001 CNRACL - ATIACL

ÉTUDE DE L INVALIDITÉ Pensions - Allocations - Rentes. Flux 2001 CNRACL - ATIACL ÉTUDE DE L INVALIDITÉ Pensions - Allocations - Rentes Flux 2001 CNRACL - ATIACL Caisse des Dépôts et Consignations Etablissement de Bordeaux Service "Etudes et Actuariat" octobre 2002 Caisse des dépôts

Plus en détail

bpost a réalisé une solide rentabilité en 2013

bpost a réalisé une solide rentabilité en 2013 bpost a réalisé une solide rentabilité en 2013 Le dernier trimestre a confirmé les attentes quant au recul des volumes de courrier. Les volumes de paquets ont enregistré une croissance solide en 2013,

Plus en détail

Bilan Carbone de la Carsat Centre Ouest

Bilan Carbone de la Carsat Centre Ouest Présentation des résultats Carsat Centre Ouest du Bilan Carbone de la Carsat Centre Ouest résultats : les principes clés Estimer les émissions de GES Lutter contre le changement climatique Evaluer la dépendance

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Thèse présentée par Sandra Belboom en vue de l obtention du grade de Docteur en Sciences de l Ingénieur

Thèse présentée par Sandra Belboom en vue de l obtention du grade de Docteur en Sciences de l Ingénieur Évaluation de l impact environnemental de la production de bioéthanol à partir de canne à sucre, betterave ou froment par analyse du cycle de vie. Comparaison des utilisations biocarburant et bioplastique.

Plus en détail

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec - Des Plaines B, 1220, Place George V Ouest, Québec

Plus en détail

Le Bilan Carbone Méthode de calcul des émissions de Gaz à Effet de Serre

Le Bilan Carbone Méthode de calcul des émissions de Gaz à Effet de Serre Le Bilan Carbone Méthode de calcul des émissions de Gaz à Effet de Serre Réalisation et approche pratique Augmentation de la température moyenne de la terre 0.8 0.4 0.0-0.4-0.8 Écarts thermiques en C (pour

Plus en détail

La formation professionnelle chez Coop

La formation professionnelle chez Coop / Coordination Formation professionnelle 2012 La formation professionnelle chez Coop Pour toute question: Centre de formation Coop, Andreas Begré, Coordination de la Formation professionnelle Seminarstrasse

Plus en détail

Conception des infrastructures de transports LITEP - Intermodalité des transports et planification 19 février 2013

Conception des infrastructures de transports LITEP - Intermodalité des transports et planification 19 février 2013 Conception des infrastructures de transports Dr P. Tzieropoulos LITEP - Intermodalité des transports et planification 9 février 03 Ne prréparrez rriien,, à ll' 'avance!! Nous ttrraiitterrons ce cas ensemblle,,

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRADE/WP.6/2000/15 2 octobre 2000 FRANÇAIS Original : ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE,

Plus en détail

Le papier, un support responsable et recyclable

Le papier, un support responsable et recyclable Le papier, un support responsable et recyclable Sommaire : 1/ Le papier et la gestion des forêts 2/ Sur l industrie papetière 3/ L enjeu du recyclage 4/ Liens utiles Le support papier est l objet d un

Plus en détail

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015»

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Juillet 2015 SOMMAIRE Contenu Introduction et méthodologie... 3 Evaluation de la saison en cours... 4 Eléments influençant les

Plus en détail

PRESENTATION D ENERKEM

PRESENTATION D ENERKEM Transformer nos déchets en carburant pour nos voitures Colloque international - Les meilleures pratiques de traitement et de valorisation des matières résiduelles Montréal, Québec Lundi, 6 octobre 2008

Plus en détail

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE 32 Rapport d activité et de durabilité 2015 Notre eicacité énergétique Mobility achète des véhicules neufs à haute efficacité énergétique La prise en compte de l étiquetteenergie

Plus en détail

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : rappels sur la démographie Démographie : étude des populations et de leurs dynamiques (à partir de caractéristiques

Plus en détail

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Entreprise et site concernés : Imprimerie du Commerce Effectif moyen : 17 personnes Période concernée : Janvier Juin Afin

Plus en détail

Avantage carbone de l aluminium québécois

Avantage carbone de l aluminium québécois L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ALUMINIUM PRIMAIRE MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie.

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT CIMENTS VERTS?

VOUS AVEZ DIT CIMENTS VERTS? VOUS AVEZ DIT CIMENTS VERTS? ATTENTION AUX FAUSSES INNOVATIONS! Le terme de "ciments verts" est trompeur! Il est employé dans la presse depuis plusieurs années. Il est également utilisé pour qualifier

Plus en détail

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir 16ième Carrefour des Productions Animales 2.03.2011 Renaat Debergh Confédération Belge de l industrie Laitière (CBL) BCZ-CBL 16 Carrefour

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de sciences physiques et chimiques

Plus en détail

EMPREINTE CARBONE DES BOUCHONS NOMACORC

EMPREINTE CARBONE DES BOUCHONS NOMACORC EMPREINTE CARBONE DES BOUCHONS NOMACORC EMPREINTE CARBONE DES BOUCHONS DE VIN NOMACORC Méthodologie d audit L audit indépendant a été réalisé par Greenloop, bureau de consultance situé à Bruxelles, en

Plus en détail

1.1 Dans un 1 temps, les gains de productivité proviennent de l augmentation de l intensité du travail et de la standard

1.1 Dans un 1 temps, les gains de productivité proviennent de l augmentation de l intensité du travail et de la standard 1.1 Dans un 1 temps, les gains de productivité proviennent de l augmentation de l intensité du travail et de la standardisation des produits par webmaster - Vendredi, décembre 17, 2010 http://ses-noailles.fr/2010/12/p1ch211/

Plus en détail

Conférence SIFEE, Angers, 22 Juin 2005

Conférence SIFEE, Angers, 22 Juin 2005 Conférence SIFEE, Angers, 22 Juin 2005 Quantification des impacts environnementaux associés au traitement biologique et à l'utilisation agricole des produits organiques bilan des connaissances P. Mallard,

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR D'UNE ENTREPRISE DE

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR D'UNE ENTREPRISE DE EN003515 RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR D'UNE ENTREPRISE DE RECYCLAGE DE FER ET MÉTAUX LE 22 JUIN 2004 À BAIE SAINT-PAUL TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

L hydrogène (à base d'eau) comme combustible. Le Moteur à Hydrogène ou a Eau. L hydrogène comme Combustible - Le moteur à hydrogène - Moteur a eau

L hydrogène (à base d'eau) comme combustible. Le Moteur à Hydrogène ou a Eau. L hydrogène comme Combustible - Le moteur à hydrogène - Moteur a eau L hydrogène (à base d'eau) comme combustible Le Moteur à Hydrogène ou a Eau 1 / 9 L hydrogène. L hydrogène, quand on le fait brûler, produit de l'eau comme déchet, il est partout dans la nature, il faut

Plus en détail

Enjeux économiques de la fertilisation

Enjeux économiques de la fertilisation Histoire de la fertilisation A la fin du 18ème siècle, la seule source de fertilisants venait des déjections humaines et animales, appelées maintenant effluents d'élevage, et des amendements minéraux disponibles

Plus en détail

Système de construction

Système de construction GG Grupo. GraniHouse Ω Granihouse Système est un modèle de construction écologique de maisons construites dans l'usine, les résultats des études et enquêtes en Gravalima en partenariat avec eco sistemas

Plus en détail

Sommaire Résultats de l analyse du cycle de vie (ACV) des planchers de bois franc de l est du canada

Sommaire Résultats de l analyse du cycle de vie (ACV) des planchers de bois franc de l est du canada Sommaire Résultats de l analyse du cycle de vie (ACV) des planchers de bois franc de l est du canada Introduction Une récente étude réalisée dans le cadre du programme de recherche sur les bois feuillus

Plus en détail

Plan de cours Sources d énergie dans le monde Jeopardy Ontario. Titre et numéro du cours. Objectifs et résultats d apprentissage.

Plan de cours Sources d énergie dans le monde Jeopardy Ontario. Titre et numéro du cours. Objectifs et résultats d apprentissage. Plan de cours Sources d énergie dans le monde Jeopardy Ontario Année Titre et numéro du cours 9 Principes de géographie du Canada (CGC1D) 9 Principes de géographie du Canada (CGC1D) Thème Interactions

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

Bilan énergétique martiniquais

Bilan énergétique martiniquais 1 Bilan énergétique martiniquais VALORA - Village du développement durable à la Martinique 15 Avril 2016 Contact : rosamont.p@energie.mq www.energie.mq 0696 26 16 13 14/04/2016 Sommaire 1. Contexte énergétique

Plus en détail

10 PROPOSITIONS EN FAVEUR DE L'EDUCATION A L'ENVIRONNEMENT ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE EN EUROPE

10 PROPOSITIONS EN FAVEUR DE L'EDUCATION A L'ENVIRONNEMENT ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE EN EUROPE 1 10 PROPOSITIONS EN FAVEUR DE L'EDUCATION A L'ENVIRONNEMENT ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE EN EUROPE MEMORANDUM DE L'EEDD L'Education à l'environnement et au Développement Durable, une nécessité! L'Éducation

Plus en détail

INVENTAIRE DE GES DE L ENTREPRISE

INVENTAIRE DE GES DE L ENTREPRISE INVENTAIRE DE GES DE L ENTREPRISE 2011 cvo-belgium.be CONTENU DE L INVENTAIRE Description de l organisme Période de déclaration et année de référence Responsables de l inventaire Objectifs de l inventaire

Plus en détail

COCKTAIL TRANSPORT TRANSPORT EN COMMUN ET AUTOPARTAGE

COCKTAIL TRANSPORT TRANSPORT EN COMMUN ET AUTOPARTAGE PRÉNOM ET NOM : GROUPE : COCKTAIL TRANSPORT TRANSPORT EN COMMUN ET AUTOPARTAGE Pour te permettre de faire un choix éclairé, le garagiste accepte de te parler également du cocktail transport, qui combine

Plus en détail