7 JUILLET RAMADAN N PRIX 10 DA EAUX USÉES L HISTOIRE DES PROPHÈTES AL-KHADIR PROPHÈTE OU MESSAGER!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "7 JUILLET 2015-20 RAMADAN 1436 - N 5552 - PRIX 10 DA EAUX USÉES L HISTOIRE DES PROPHÈTES AL-KHADIR PROPHÈTE OU MESSAGER!"

Transcription

1 Horizons MARDI 20 Ramadan : Imsak : 03h37 - Iftar : 20h13 7 JUIET RAMADAN N PRIX 10 DA n E MAE RÉAGIT AU RAPPORT US SUR ES DROITS DE HOMME Stéréotypes, appréciations partiales et conclusions simplistes Q U O T I D I E N N A T I O N A 53 e ANNIVERSAIRE DE INDÉPENDANCE 300 ARTISTES MAGNIFIENT ÉPOPÉE DE AGÉRIE TIZI OUZOU : Onze stèles en hommage aux héros EAUX USÉES.PAGE 3.PAGE 3 Gaïd Salah préside une cérémonie commémorative OBJECTIF, ZÉRO REJET EN MER.PAGE 3 Photo : Fouad S. «ici à la fin du quinquennat, nous arriverons à un niveau zéro de rejet des eaux usées en mer.» D C est l engagement pris, hier, par le ministre des Ressources en eau et de l Environnement, Abdelwaheb Nouri, à l issue de sa visite de travail effectuée dans plusieurs stations d épuration d Alger. Nouri a signalé qu au niveau national, 166 stations d épuration sont déjà en exploitation, auxquelles va s ajouter une centaine d autres en cours de réalisation..ire EN PAGE 4 E FOOT EN DEUI ABDERRAHMANE SOUKANE TIRE SA RÉVÉRENCE.PAGE 24 HISTOIRE DES PROPHÈTES A-KHADIR PROPHÈTE OU MESSAGER! Nutrition ENFANT ET E JEÛNE UNE INITIATION À SURVEIER DE PRÈS.PAGES CONTRÔE DU TAUX DE GYCÉMIE A IMITATION DES BANDEETTES NE TOUCHERA PAS TOUS ES DIABÉTIQUES l es associations de diabétiques rejettent la décision.page 5 Pub

2 2 Au fil du jour HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 Top info D INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES JOURNÉES PORTES OUVERTES es journées portes ouvertes sont organisées depuis hier dans tous les établissements universitaires, pour informer les nouveaux bacheliers des spécialités offertes et des formalités d inscription et d orientation, indique le ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans un communiqué. es préinscriptions des nouveaux bacheliers débuteront dès l annonce des résultats du baccalauréat et l obtention de l attestation de succès, précise-t-on. e ministère note que les informations relatives à l inscription et l orientation des lauréats, contenues dans la circulaire ministérielle et le guide du bachelier pour l année 2015, sont disponibles sur site web (www.mesrs.dz). ww FESTIVA INTERNATIONA DE A ITTÉRATURE ET DU IVRE DE JEUNESSE e commissariat du 8 e Festival international de la littérature et du livre de jeunesse animera, aujourd hui, une conférence de presse à la salle Frantz-Fanon de Riadh El Feth. ww CARE e Cerce d action et de réflexion autour de l entreprise organise aujourd hui à 10h30 à l hôtel Sofitel, une conférence de presse intitulée «face à la crise sévère qui s annonce, urgence de réformes économiques ambitieuses». Parlement e Parlement dans ses deux chambres clôturera aujourd hui sa session de printemps. a séance de clôture au Conseil de la nation aura lieu à 11h et à 12h à l APN. Télex... ww CAP Dans le cadre de l installation de son nouveau président, la Confédération algérienne du patronat organise, aujourd hui, une séance à l hôtel El Aurassi. ww DES TRAVAUX ANARCHIQUES CAUSENT UNE COUPURE ÉECTRIQUE À OUED FAYET À AGER e double sinistre sur les câbles électriques de moyenne tension qui a causé, dimanche dernier, une coupure de l alimentation électrique dans la localité dite Oued Bridja (Ouled Fayet), a été provoqué par des travaux anarchiques de voirie, a indiqué, hier, la société de distribution de l électricité et du gaz (SDA). «es équipes techniques de la SDA ont immédiatement localisé les tronçons de câbles touchés et ont pu les réparer au bénéfice des clients avant le f tour», a souligné SDA. ww CONCOURS INTERNATIONA DU PUS JEUNE RÉCITANT DU SAINT CORAN : DISTINCTION DU REPRÉSENTANT DE AGÉRIE À DJEDDAH Une cérémonie de distinction a été organisée à Djeddah (Arabie saoudite) en l honneur du représentant de l Algérie, le jeune Abderrahmane Farah, et des participants au concours international du plus jeune récitant du Saint Coran, a indiqué, hier, un communiqué du consulat général d Algérie à Djeddah. Ministère de la Défense Académie militaire de Cherchell organise du 7 au 9 juillet des portes ouvertes. Ministère des Moudjahidine e ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera le 9 juillet une visite de travail et d inspection dans la wilaya d Oran. Ministère des Affaires religieuses e ministère des Affaires religieuses et des Wakfs organise du 6 au 13 juillet à l hôtel Hilton, le prix international d Alger de récitation du Coran. Ministère de la Communication e ministre de la Communication, Hamid Grine, effectuera le 9 juillet une visite de travail et d inspection dans la wilaya de Tiaret. e Chiffre EN JUIN DERNIER À AGER : Plus de 27 millions de dinars de marchandise non facturée exposée à la vente a valeur de la marchandise non facturée exposée sur les marchés de la wilaya d Alger s est élevée à plus de 27 millions de dinars durant le mois de juin dernier, a indiqué, hier, un responsable de la direction du commerce. «En juin dernier, les agents de la direction ont relevé une valeur de plus de 27 millions de dinars de marchandise non facturée exposée à la vente contre une valeur de 5 millions de dinars de marchandises saisies, alors que la valeur des pratiques liées à l application de prix illicites était de près de DA durant la même période», a précisé Hadjal Mohamed, chef du service répression de la fraude et protection du consommateur. Par ailleurs, interventions ont été menées par les agents de contrôle durant la même période, dont liées au contrôle des pratiques commerciales. es interventions restantes sont liées aux opérations de répression de la fraude. Suite à ces opérations de contrôle, procès-verbaux ont été établis, dont 560 sur l état de la marchandise exposée à la vente, 499 concernent le non-affichage des prix et 369 liés à l assainissement du commerce extérieur infractions ont été soumises durant la même période, selon le bilan. Ministère de l Energie a visite d inspection que devaient effectuer le ministre de l Energie, Salah Khebri, et le wali d Alger, Abdelkader Zoukh, à la raffinerie de Sidi Rzin dans la commune de Baraki est reportée à une date ultérieure. Ministère du Tourisme e ministre de l Aménagement du territoire, du Tourisme et de l Artisanat, Amar Ghoul, effectuera aujourd hui une visite de travail et d inspection dans la wilaya d Alger. USTHB Université des sciences et de la technologie Houari- Boumediène organisera, demain à 10h, la cérémonie de clôture de l année universitaire 2014/2015. HCA e Haut-Commissariat à l amazighité organise le 11 juillet à 22h à la salle de cinéma El Khayyam, un café littéraire avec l artiste chanteur Kamel Saymour. Horizons Quotidien d information édité par la SPA "HORIZONS" au capital social de ,00 DA PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRA : arbi TIMIZAR DIRECTEUR DE A RÉDACTION : iesse DJERAOUD HORIZONS SUR INTERNET : REDACTION ADMINISTRATION 20, rue de la iberté - Alger Tél. : / / Téléfax : / BUREAU DE TIZI OUZOU : Cité GENISIDER 600 ogts Bt 7 n 12 Nouvelle ville Tél. : PUBICITE : S'adresser à HORIZONS 20, rue de la iberté Alger Tél : ou à : l Agence Nationale d Edition et de Publicité ANEP AGER : avenue Pasteur Tél / Fax : IMPRESSION : Centre : S.I.A. Est : S.I.E. Ouest : S.I.O. Sud : S.I.A. Unité Ouargla Fax : Unité de Bechar Tèl : Fax : DIFFUSION - HORIZONS Tél : MPS : Oran : SODIPRESSE Est : Constantine : Sarl «T.D.S» Diffusion «Sud» - Tél : es manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclamation.

3 AGÉRIEACTUAITÉS 3 HORIZONS Mardi 7 Juillet e ANNIVERSAIRE DU RECOUVREMENT DE A SOUVERAINETÉ NATIONAE Ahmed Gaïd Salah préside une cérémonie e vice-ministre de la Défense nationale, chef d état-major de l Armée nationale populaire, le général de corps d armée, Ahmed Gaïd Salah, a présidé, dimanche dernier au soir au Cercle national de l armée à Béni Messous, une cérémonie d échange de vœux en l honneur des hauts cadres de l Armée nationale populaire en activité ou à la retraite et de hauts responsables de l Etat, à l occasion du 53 e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale. Etaient présents à cette cérémonie, le président du Conseil de la nation Abdelkader Bensalah, le président de l Assemblée populaire nationale Mohamed Ould Khlifa, le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal et le secrétaire général de l Organisation nationale des moudjahidine, Saïd Abadou. Cette cérémonie, qui s inscrit dans le cadre des grandes traditions de l Armée nationale populaire visant à valoriser les grandes dates de notre glorieuse histoire, a connu également la présence de plusieurs membres du Gouvernement, de personnalités nationales, de moudjahidine et de hauts responsables de l Etat. A cette occasion, une exposition photographique retraçant les différentes étapes de la Révolution a été organisée dès son déclenchement le 1 er Novembre 1954 jusqu au jour de recouvrement de la souveraineté nationale le 5 juillet Photo : APS e musée central de l armée marque l événement e musée central de l Armée a célébré, hier, le 5 Juillet, fête de l indépendance. Un programme riche et diversifié en activités a été concocté pour marquer ce rendez-vous. «Il s agit d une exposition de photos qui retrace les grands événements qui ont marqué l histoire de l Algérie et les différentes étapes de la lutte du peuple algérien pour le recouvrement de son indépendance», a souligné, dimanche dernier, le commandant Mokhtar Akriche, chef du bureau des relations publiques au musée. C est un véritable voyage dans le temps que les visiteurs auront à effectuer sur place, dans un silence religieux, à la rencontre des hommes et des femmes qui ont fait l histoire de l Algérie. es visiteurs vont découvrir les différentes grandes étapes de la révolution : la préparation de la guerre de libération, la lutte armée, les crimes de guerre commis par la France coloniale, l Organisation de l armée secrète et ses nombreux crimes, l armement utilisé pendant la guerre et bien d autres archives liées à la Photo : Archives révolution. exposition, qui s étale sur quatre jours, du 5 au 8 juillet de 9h30 à 23h, permettra- au public de connaître les conditions dans lesquelles se sont déroulés les accords d Evian qui ont contraint la France à reconnaître l indépendance de l Algérie, le 3 juillet e 5 Juillet reste le jour que le peuple a accueilli dans la liesse exprimant ainsi sa joie d avoir reconquis sa liberté. En plus de cette exposition, il est prévu la diffusion de films documentaires sur l histoire de l Algérie et sur les révolutionnaires qui ont mené l une des plus grandes luttes armées du XX e siècle. es premiers curieux étaient déjà là le premier jour. Il s agit d un groupe d élèves du centre culturel de Bologhine. eur accompagnatrice parle de cette visite : «C est une bonne initiative. Rien n est plus affreux que de méconnaître son histoire. e musée permettra à nos enfants d avoir une idée sur la révolution et les sacrifices consentis par nos aînés.» De leur côté, les responsables du musée n ont rien laissé au hasard pour permettre à leurs hôtes de passer d agréables moments et d avoir le maximum de connaissances sur l histoire de l Algérie. Et c est le chef du bureau des relations publiques qui a été désigné pour servir de guide. n Amokrane H. «e salue l initiative du wali de Tizi Ouzou Jqui a décidé d ériger ces statues en hommage et à l honneur de tous ces hommes et ses symboles qui ont marqué l histoire de la glorieuse guerre de libération nationale. Certes, ils sont natifs de la région mais ce sont des héros de tout un pays, de tout un peuple.» C est ce qu a déclaré le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, à l issue de la cérémonie d inauguration des 11 statues implantées le long de la RN12. Une cérémonie entamée en présence des responsables de l ONM, de l ONEC, de l ONEM et de l UGTA à Tadmaït avec l inauguration de la statue de Krim Belkacem avant qu elle se poursuive avec Amar Ouamrane, Ali Mellah, Slimane Dehiles, Mohamed Zaamoum, Abane Ramdane, Amirouche Aït Hamouda, Mohamedi Saïd dit Si Nacer, Saïd Yazourène, Aïssat Idir, Akli Mokrane dit Mohand Oulhadj au niveau des échangeurs et carrefours menant vers leur lieu de naissance. Au niveau de toutes les escales, l adhésion de la population et des familles des héros était remarquable. D ailleurs, au dernier point, celui de Chaoufa où est érigée la statue de Mohand Oulhadj, tous les villages de Bouzeguène étaient là représentés par leurs hommes et femmes, toutes générations confondues. Pour le ministre des Moudjahidine, «l érection de stèles des héros de l Algérie qui se sont sacrifiés pour ce pays, représente une partie non négligeable de l écriture de notre Histoire, démarche qui ne se limite pas uniquement aux documents et témoignages écrits et aux œuvres cinématographiques». Il a également rendu, à l occasion, hommage aux TIZI OUZOU Onze stèles en hommage aux héros de la révolution «habitants du Sud qui s étaient soulevés contre le colonialisme français et avaient fait échouer le projet colonialiste de séparer cette région de l Algérie de sa partie nord, préservant ainsi l unité nationale». S agissant de la demande formulée par l Etat algérien à la France de présenter des excuses officielles aux Algériens à travers une reconnaissance historique de l oppression colonialiste, le ministre a répondu que celles-ci sont «inéluctables». Abordant la question des archives de la guerre de libération détenues par la France, Zitouni a indiqué qu une «commission mixte est en train de travailler sur le dossier». De son côté, le wali de Tizi Ouzou, initiateur du projet de ces statues, a estimé important de faire de cette RN12 un livre d histoire dans laquelle tous ces héros ont joué un rôle prépondérant dans la victoire finale contre le colonialisme. Sur le choix des endroits pour l implantation de ces statues, le wali a déclaré : «On aurait pu réaliser tout ce travail en une seule place mais ce serait ainsi priver des pans entiers de la population d être en contact permanent avec l histoire d où l idée de les placer le long de la RN12 qui est fréquentée au quotidien par au moins véhicules et offrir ainsi aux passagers la possibilité de s imprégner de notre glorieuse histoire». e wali a tenu à saluer le travail des artistes qui ont réalisé ces statues en respectant fidèlement les portraits des onze personnalités». Pour rappel, hormis deux statues réalisées par des artistes indépendants, les 10 autres sont l œuvre d enseignants et d élèves de l école régionale des beaux-arts d Azazga qui ont aussi réalisé la statue de Fatma N soumeur. n Rachid Hammoutène E MAE RÉAGIT AU RAPPORT US SUR ES DROITS DE HOMME Stéréotypes, appréciations partiales et conclusions simplistes e document intitulé «Rapport sur la situa- des droits de l Homme dans le monde tion en 2014», diffusé par le département d Etat américain ne fait que prolonger, concernant l Algérie, «une inclination bureaucratique portée sur la reproduction mécanique de stéréotypes», «d appréciations partiales», et «conclusions simplistes», a indiqué, hier, un communiqué du ministère des Affaires étrangères. «e document intitulé Rapport sur la situation des droits de l Homme dans le monde en 2014 que le département d Etat américain vient de diffuser, ne fait que prolonger, voire accentuer, en ce qui concerne l Algérie une inclination bureaucratique portée sur la reproduction mécanique de stéréotypes ainsi que de références désuètes, d appréciations partiales et de conclusions simplistes», a précisé le communiqué. e communiqué ajoute que «s il fallait une seule preuve des erreurs de jugement et des outrances qui disqualifient irrémédiablement ledit rapport, elle se trouve dans l esquisse d une équation d égalité entre l action légitime de l Etat national et la folie meurtrière de groupes terroristes, ainsi que dans la monstrueuse allégation que comporte le Photo : Slimene S.A. fait de rendre compte des résultats remarquables des opérations contre-terroristes courageuses, menées en toute transparence par l Armée nationale populaire sous le titre mystificateur de «privation arbitraire et illégale du droit à la vie». «esprit négatif de critique qui ôte toute crédibilité à la quasi-totalité de la teneur de ce rapport en ce qui concerne l Algérie contraste si manifestement avec l équilibrisme qui caractérise les parties relatives à la Palestine et au Sahara occidental, alors même que s agissant de deux situations d occupation illégale et de violation du droit fondamental des deux peuples à l autodétermination, les responsabilités d Etat membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies auraient dû se traduire par un engagement ferme et actif en faveur d une protection et d une promotion plus effectives des droits de l Homme au bénéfice des deux peuples», ajoute la même source. «D évidence, la cause des droits de l Homme ne peut pas relever d un exercice saisonnier. Il s agit d une œuvre de longue haleine qui consolide des acquis et s ouvre sans cesse de nouvelles perspectives. C est cette approche que l Algérie s emploie à développer dans ses interactions avec ses partenaires internationaux, y compris dans le cadre du dialogue stratégique qu elle entretient avec les Etats-Unis d Amérique autour de valeurs référentielles et de principes ancrés dans le respect mutuel et l équilibre des intérêts», souligne le communiqué du MAE. Algérie et de nombreux autres pays, ajoute le communiqué, «ont toujours considéré, à bon droit, que les documents qu un partenaire international pourrait produire, dans le cadre de sa législation nationale, pour exprimer ses propres perceptions quant aux situations relevant de la souveraineté d autres Etats, n engagent que ledit partenaire auquel la communauté internationale est, en l occurrence, loin de reconnaître une quelconque mission de juge universel des droits de l Homme».

4 4 AGÉRIEACTUAITÉS HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 E MINISTRE DES RESSOURCES EN EAU ET DE ENVIRONNEMENT À AGER Vers zéro rejet des eaux usées en mer NOURI A SIGNAÉ QU AU NIVEAU NATIONA, 166 stations d épuration sont déjà en exploitation, auxquelles va s ajouter une centaine d autres en cours de réalisation. à la fin du quinquennat, nous arriverons à un «D ici niveau zéro de rejet des eaux usées en mer.» C est l engagement pris, hier, par le ministre des Ressources en eau et de l Environnement, Abdelwaheb Nouri, à l issue de sa visite de travail effectuée dans plusieurs stations d épuration d Alger. Tout en rendant hommage aux ouvriers et aux maîtres d œuvre pour leur «maîtrise», le ministre a souligné que les projets visités sont des «projets structurants qui ont nécessité une très grande technicité et qui permettront de régler définitivement le problème de l assainissement au niveau de la capitale». Nouri a signalé qu au niveau national, 166 stations d épuration sont déjà en exploitation, auxquelles va s ajouter une centaine d autres en cours de réalisation. D ici la fin du quinquennat, 272 stations de traitement et d épuration des eaux usées seront mises en exploitation, selon le ministre, précisant que l objectif est de préserver le littoral, conformément à la convention de Barcelone pour la préservation de la Méditerranée que l Algérie a signée. En compagnie du wali d Alger, Abdelkader Zoukh, le ministre s est rendu en premier lieu à la circonscription administrative de Sidi M hamed où il a inauguré le collecteur intercommunal érigé au niveau du lycée Omar-Racim. Il s agit du dédoublement de l ancien collecteur datant de la période coloniale. Ce projet, qui consiste en la réalisation de plusieurs ouvrages dans une zone à forte densité urbaine, permettra de préserver contre les inondations la partie basse de la ville d Alger où se trouvent la gare ferroviaire, le port, les routes d accès, tout en évitant les zones de glissement. a délégation s est par la suite rendue dans la circonscription administrative de Baraki où Nouri a procédé à la mise en service industriel de la deuxième tranche d extension de la station d épuration. «Il s agit de la mise à eau de la partie de l extension et celle-ci sera opérationnelle dans trois mois après des essais», a souligné le directeur d exploitation à la Société des eaux et de l assainissement d Alger (Seaal), Thierry Dezenclos. Pour ce qui est de son impact, le même responsable a expliqué qu avec cette extension, la capacité d épuration de la station passera à m3, couvrirant 1,8 million d habitants. Il a informé que les appels d offres pour le lancement de la troisième tranche de l extension se feront en 2016, ce qui permettra de traiter une quantité supplémentaire d eaux usées de m3 pour couvrir habitants de plus. e ministre a eu également à mettre en service industriel la deuxième tranche de la station d épuration d oued Beni Messous à Aïn Benian, à l ouest d Alger. Ce projet, qui couvre 1,2 million d habitants, est destiné à traiter les eaux usées collectées par le système d assainissement ouest de la wilaya d Alger. Cette extension permettra également de renforcer la protection et la valorisation de la zone du littoral ouest de la capitale et la réutilisation des eaux épurées dans l agriculture et l arrosage des espaces verts. Ainsi, le volume des eaux traitées de la station d épuration atteindra m3/j. n Wassila Ould Hamouda TOURISME Ghoul annonce de nouvelles mesures relatives aux investissements dans les mégaprojets De notre envoyée spéciale à Aïn Defla : Farida Belkhiri e ministre de l Aménagement du territoire, du Tourisme et de l Artisanat, Amar Ghoul, a effectué, hier, une visite de travail à Aïn Defla. Il a entamé sa tournée par l inauguration du nouveau siège de la Direction du tourisme et de l artisanat avant de faire un tour au Salon de l artisanat au niveau de la Chambre de l artisanat de la wilaya, où il a remis des attestations pour les artisans qui ont bénéficié des aides du fonds de soutien aux activités artisanales. e ministre a visité par la suite l hôtel privé El Maqam, d une capacité de 20 chambres, dans la commune de Miliana, dont le taux d avancement des travaux est de 86%. Dans la même commune, il a visité l ancienne mosquée de Sidi Ahmed Ben Youcef qui remonte au 16 e siècle et le musée Emir- Abdelkader. e complexe Hammam Righa a figuré aussi sur le planning de la visite du ministre. a structure fera l objet d une opération de réhabilitation et de modernisation chapeautée par un bureau d études algéro-espagnol. e ministre a insisté pour que les travaux soient de qualité, en prenant en compte les spécificités de la région. «aménagement du complexe doit se faire en même temps que celui de toute la région de Righa, de toutes Photo : Fouad S. ses infrastructures. Il faut faire de ce complexe un pôle d excellence en matière de thermalisme», a-t-il recommandé. Quant à l Agence nationale de l aménagement, elle a fait part de ses perspectives pour la wilaya, qui consistent à diversifier le pôle agricole, relancer l agriculture de montagne, l écotourisme, le tourisme bleu et la restauration de la forêt El Abed pour le tourisme vert. Et mettre en synergie toutes les potentialités de la wilaya. Ghoul a également rappelé les axes du secteur du tourisme que sont les investissements facilités à tous les niveaux, l accès au foncier et le programme de formation lancé au cours de cette année et qui touche tous les métiers du tourisme et de l artisanat. «a nouveauté, c est que l aménagement, qui définit les terrains et leur fonction, est au service du tourisme. Qu il y ait un même département pour ces deux secteurs apporte des facilités pour le tourisme», souligne le ministre, rappelant que la libération des zones d expansion touristiques (ZET) favorise l émergence de mégaprojets dans le secteur incluant loisirs et santé. De ce fait, il a insisté sur la connexion entre le tourisme et la culture, la santé et le sport. Il a fait savoir, par ailleurs, que des mesures seront promulguées dans un mois et demi sur les investissements dans les mégaprojets et les aménagements des ZET. n F. B. AGER a ligne de transport urbain maritime assure des traversées en soirée a ligne de transport urbain maritime d Alger (la pêcherie-el Djamila), pour laquelle deux bateaux d une capacité de 670 passa- ont été affrétés, sera exploitée notamment en soirée jusqu au 16 juillet, à l occasion du ramadhan, a annoncé, hier, gers l ENTMV dans un communiqué. En vigueur depuis samedi denier, le programme d exploitation de cette ligne qui relie le port d Alger à celui de Aïn Benian, à l ouest de la capitale, prévoit un premier départ à 7h de la pêcherie et à 8h15 d El Djamila à bord d un bateau de 330 passagers, précise le communiqué de l ENTMV (Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs) Dans l après-midi, un autre bateau d une capacité de 340 passagers assurera la relève avec deux départs de la pêcherie (à 13h15 et 16h) et un seul d El Djamila à 14h30, selon la même source. En soirée, après le ftour, et jusqu à la veille de l Aïd, les deux bateaux vont assurer simultanément plusieurs dessertes, avec un premier départ à 22h de la pêcherie et à 23h15 d El Djamila, ajoute l ENTMV qui exploite cette première ligne maritime inaugurée durant l été 2014 dans sa phase pilote. e dernier départ aura lieu à 00h30 à la pêcherie et à 1h puis à 1h45 d El Djamila, signale le communiqué de l ENTMV. E MINISTRE DES TRANSPORTS À TEMCEN a réception de la double voie électrifiée prévue fin 2017 a wilaya de Tlemcen a bénéficié d un projet d une nou- gare maritime doté d une enveloppe de 170 mil- velle liards de centimes et d extension de l aéroport Messali Hadj, pour un coût de 136 milliards de centimes. e gouvernement ne cesse de lancer des projets pour le développement des infrastructures de transport à l échelle nationale, a estimé, hier, le ministre des Transports, Boudjemaâ Talai, lors d une visite dans la wilaya de Tlemcen. Toutes les actions inscrites visent, a-t-il ajouté, à renforcer l interconnectivité, d une part, et corriger les déséquilibres entre territoires, d autre part. Selon le ministre, le programme quinquennal poursuit les objectifs pour renforcer davantage le secteur des transports à travers la modernisation des réseaux routier et ferroviaire ainsi que les infrastructures aéroportuaires. e ministre, qui s est enquis de l état d avancement du projet de la double voie ferrée électrifiée reliant Oued Tlilet à la frontière algéro-marocaine sur 132 km, a exigé plus de rigueur pour achever ce projet, qui enregistre actuellement un taux d avancement de 56%, d ici à la fin Deux tunnels sont déjà achevés, outre les gros travaux de viaduc, a-t-on constaté lors de cette visite. Cette ligne, qui permet un aiguillage de 220 km/h, en cours de réalisation, est, selon le ministre, un atout pour le développement de l économie. Confiée à Italiana Per Condotte d Acqua Spa et Rizzani, cette double voie traversera, une fois achevée, plusieurs wilayas, entre autres Alger, Oran, Mascara, Sidi Bel-Abbès et Tlemcen. Rappelons que Tlemcen a bénéficié de deux autres projets de voie ferrée, à savoir la ligne Ghazaouet-Beni Saf et Ouled Mimoun-Sebdou. e coup d envoi des travaux est prévu à la fin de l année en cours, a-t-on souligné au ministre. Par ailleurs, et au niveau du port de Ghazaouet, où il a inspecté les infrastructures du port et la gare maritime où une maquette du projet lui a été présentée, Talai a mis l accent sur l achèvement de l étude dans les délais et le lancement du projet avant la fin de l année en cours. «Faites le nécessaire, toutes les facilités vous seront accordées. Il faut que cette gare maritime soit achevée dans les délais», a-t-il martelé. Ce projet, doté d une autorisation de programme de 170 milliards de centimes, sera concrétisé dans un délai de 24 mois, a-t-on estimé. En effet, devenu trop exigu pour prendre en charge plusieurs activités, le port nécessite une extension. Ce port, a-t-on rappelé, a enregistré l an dernier un flux de passagers et véhicules. Parallèlement à l activité commerciale, cette infrastructure prend en charge également l activité de pêche. Auparavant, le ministre a pris connaissance du projet d extension de l aéroport international Messali Hadj. Cette opération, qui a bénéficié d un montant de 136 milliards de centimes, s étendra sur quelque m 2. n Mohamed Medjahdi AMAR GHOU À TIPASA «J appelle l opposition à contribuer à la construction d un État fort» l occasion d une cérémonie de circoncision collective Àau profit d enfants démunis de la wilaya de Tipasa, organisée par son parti dans un camp familial de la commune du chef-lieu, Amar Ghoul, président du TAJ (Tadjamoue Amal Jazaïr) est revenu, dans son allocution, sur les positions de son parti relatives à certaines questions d actualité. Il lance ainsi un appel à la classe politique, particulièrement l opposition, pour reconsidérer sa démarche, en transcendant les calculs politiciens étroits, pour contribuer à la construction d un Etat fort, tel que voulu par le premier magistrat du pays. Dans le même volet, il annonce que son parti compte lancer des initiatives à l adresse de l opposition pour privilégier des discours et des positions partisans et constructifs. Dans le même ordre d idées, le président du TAJ exhorte les jeunes à ne pas succomber aux discours qui sèment les idées infécondes et destructrices. «Il faut s ouvrir et accepter l autre dans le cadre du respect mutuel, loin de toute velléité vindicative. Notre devoir est de préserver l intérêt suprême de la nation», souligne-t-il. Tout en se référant aux idéaux de son parti, Amar Ghoul se dit déterminé à lutter contre toute forme d extrémisme dans le cadre du triptyque identitaire national. «es valeurs sur lesquelles est fondé notre parti sont claires. Nous œuvrons à semer l espoir et à combattre les idées rétrogrades pour construire une Algérie forte. Nous le faisons loin de tout calcul politicien», affirme-t-il. n Amirouche ebbal

5 AGÉRIEACTUAITÉS 5 HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 SOIDARITÉ DURANT E RAMADHAN es listes des démunis établies par les APC ne sont pas fiables, affirme M me Benhabilès A DISTRIBUTION DES AIDES AUX FAMIES DÉMUNIES DURANT E RAMADHAN n est pas exempte de fraude. C est ce qu a affirmé, hier, la présidente du CRA, Saïda Benhabilés, au forum d El Moudjahid. a présidente du CRA a rappelé que l Etat a consacré 8,6 milliards de dinars pour la solidarité durant le mois de ramadhan, affirmant qu il est nécessaire de veiller à la bonne distribution de cette somme. De ce fait, elle a qualifié les listes des familles démunies établies par les APC de non fiables puisqu elles comprend, selon elle, de faux démunis. «Il est nécessaire de retirer du dossier à fournir à l APC l attestation de non affiliation à la sécurité sociale. Il existe des entrepreneurs et des businessmen qui ne sont pas affiliés, ce qui leur ouvre la voie pour prétendre à l aide», a-t-elle expliqué. Pour assainir les listes des bénéficiaires des aides, elle a affirmé que le CRA mène un travail de proximité, à la faveur de l implication de la société civile, notamment les associations et comités locaux, les zaouïas et les mosquées. e CRA projette également l installation d une cellule de réflexion avec le concours du ministère des Affaires religieuses sur les bénéficiaires de la zakat. e CRA a distribué des colis alimentaires à familles démunies durant ce mois de ramadhan grâce aux dons des particuliers et le concours du ministère du Commerce. Parmi elles, ont été prises en charge par un seul donateur. action du CRA a été axée sur les Hauts Plateaux, le Sud, l extrême Sud et les régions montagneuses isolées ayant souffert du terrorisme. Toutefois, Saïda Benhabilès a regretté que la solidarité se soit diluée. «a culture de la solidarité est en en danger puisque le matériel a pris le pas sur le spirituel, les coutumes ancestrales et le don de soi», a- t-elle souligné. Pour elle, la solidarité, «colonne vertébrale de la société», est un travail au quotidien afin de garantir la dignité des citoyens démunis. «On ne décrète pas la solidarité, elle est portée par le voisinage et la famille», a- t-elle soutenu, estimant que «l aide ne doit nullement se transformer en charité». Dans ce contexte, elle s est réjouie du dernier communiqué du Premier ministère qui a banni le mot couffin et évoqué le colis alimentaire ou somme d argent. Ceci l a amenée à souligner l éventualité d accorder l équivalent de l aide en argent. «Mais c est un travail qui est loin d être aisé étant donné les moyens logistiques limités du CRA qui n a pas de budget et qui vit des dons», précise-t-elle. a présidente du CRA n a pas manqué de souligner le travail qu elle mène depuis son arrivée à la tête de cette institution en mars 2014, pour redynamiser le travail d entraide. Elle a soutenu que le CRA a retrouvée sa crédibilité ce qui a permis de lancer nombre d actions. A commencer par l acquisition de trois cliniques mobiles cofinancées par le footballeur ionel Messi et l opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, la signature prochaine d une convention avec le ministère de l Education pour la vente de timbres du CRA dans les établissements scolaires et la création d une aire de stockage avec le concours du Forum des chefs des entreprise. Des étudiants ont exprimé leur souhait de créer des antennes du CRA au sein des universités. n Souhila Habib Ph :Archives es immigrés clandestins pris en charge Etat algérien a retenu deux centres, à Touggourt et à Ouargla, pour accueillir les immigrés clandestins. Toutefois, avec la chaleur, ils ont déserté ces endroits pour remonter plus au nord. «Tant que la situation au Mali est instable, il nous est impossible de les rapatrier et c est notre rôle d aller vers eux pour leur venir en aide», a expliqué la présidente du CRA, Saïda Benhabilès, en marge de la conférence animée, hier, au forum d El Moudjahid. Pour ce qui est des réfugiés syriens, elle a souligné que 85 familles logent au centre de Sidi Fredj en plus des centres de Heuraoua et El Kaddous (Alger) réservés aux célibataires. Des aides sont octroyées pour certains pour contracter une location. Elle a soutenu que pour l Algérie, «seuls les Sahraouis et les Palestiniens sont de véritables réfugiés car ils sont en guerre». n S. H. SMA ET SÛRETÉ NATIONAE Consacrer l éducation sécuritaire U n programme consacrant l éducation sécuritaire en milieu de jeunes est en phase d élaboration commune avec les Scouts musulmans algériens et la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), a annoncé, dimanche dernier à Oran, le commandant général des SMA, Mohamed Boualeug. Dans une déclaration à la presse, en marge du colloque sur le volontariat, Boualeug a souligné qu une commission conjointe entre les SMA et la DGSN se réunira, la fin de la semaine, pour l élaboration du projet et son lancement. Ce programme, à caractère pédagogique de sensibilisation et de prévention, s articule autour de deux axes. e premier concerne l enseignement au respect de l ordre public et son impact sur le citoyen et l économie nationale. e deuxième est consacré aux conférences, rencontres, journées d étude et caravanes de sensibilisation des jeunes non adhérents aux SMA. Boualeug a affirmé, dans une allocution à l ouverture du colloque organisé par le commissariat de wilaya des SMA, que son organisation s est engagée à travailler avec des institutions officielles et la société civile afin d inculquer l esprit d appartenance chez les générations montantes et préserver la sécurité et la stabilité de l Algérie. Concernant les autres activités, le commandant général des SMA a annoncé la participation de son organisation au jamboree mondial, prévu du 28 juillet au 8 août au Japon, avec une délégation composée de 133 membres. CONTRÔE DE GYCÉMIE a limitation des bandelettes ne touchera pas tous les diabétiques a décision de limitation des bandelettes d auto- glycémique à une seule boîte par surveillance trimestre pour les diabétiques ne touchera pas toutes les catégories de ces patients, a indiqué, hier, à l APS, un responsable du ministère du Travail, de l Emploi et de la Sécurité sociale. «a décision portant sur la limite de l usage des bandelettes d autosurveillance glycémique n inclura pas les diabétiques insulinodépendants (type 1), les diabétiques (type 2) traités par voie orale et injection d insuline en même temps, ainsi que les diabétiques traités par voie orale exclusivement et ayant des difficultés à équilibrer leur glycémie», a expliqué le directeur général de la sécurité sociale au ministère, Djaoued Bourkaib. e même responsable a rassuré que cette décision «sera applicable après le mois de ramadan» et concernera «uniquement les diabétiques (type 2) stabilisés et traités par voie orale exclusivement». Il a fait remarquer, en outre, que des abus de consommation de ce produit, disponible en tiers payant, ont été enregistrés, ajoutant que ces bandelettes sont à la charge de la sécurité sociale, à raison de 100%. Bourkaib a précisé que cette décision vise à «rationaliser l usage de ce produit et limiter les abus» et «ne porte pas atteinte à la qualité des soins, ni à l accès aux médicaments ou aux produits de santé». Il a estimé, à ce propos, qu une boîte de bandelettes (50 unités) d autosurveillance de la glycémie par trimestre «est suffisante» pour les diabétiques (type 2) stabilisés et traités par voie orale exclusivement pour contrôler d une manière raisonnable leur glycémie, précisant que cette catégorie nécessite seulement «quelques contrôles par semaine». Toutefois, il a indiqué que les diabétiques concernés par cette décision qui «revendiquent plus d une boîte par trimestre au regard de leur état de santé, subiront un contrôle médical à raison d une seule fois, pour prétendre à ce droit», a-t-il ajouté. Selon le même responsable, la consommation nationale en bandelettes d autosurveillance glycémique «est énorme», précisant que le marché algérien enregistre annuellement «une consommation de plus de 13 millions de boîtes». ES AGENTS DU TRAMWAY TOUJOURS EN GRÈVE Guichets fermés, usagers désemparés... es associations de diabétiques rejettent la décision a Fédération nationale des associations de diabé- a exprimé son rejet de la décision de limitation tiques des bandelettes d autosurveillance glycémique à une seule boîte par trimestre pour les diabétiques de type 2 stabilisés et traités par voie orale exclusivement. Dans une déclaration à l APS, Boucetta a estimé «inacceptable» la décision de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNAS) devant entrer en vigueur après le mois de ramadhan, au regard du nombre de contrôles de la glycémie effectués par jour (4 à 5 fois). Selon Boucetta, une seule boîte de bandelettes d autosurveillance glycémique par trimestre (2 contrôles par jour) est «insuffisant» pour les diabétiques de type 2 en raison des risques de complications auxquels ils sont sujets même si le taux de glycémie dans le sang est relativement stable. Il a déploré une décision «unilatérale» adoptée par la CNAS sans consulter les partenaires (médecins spécialistes, associations de diabétiques, pharmacies), estimant que la limitation des bandelettes d autosurveillance glycémique devait être décidée par le médecin traitant et non par l administration de la CNAS qui a annulé la même décision en diabétiques (types 1 et 2 confondus) sont traités par voie orale et injection d insuline en même temps, a-t-il fait savoir, s interrogeant sur les motivations de la CNAS qui a axé sa décision sur les diabétiques de type 2 stabilisés et traités par voie orale exclusivement. es agents de terrain (conducteurs, agents de contrôle et agents de guichet) de la Société d exploitation du tramway (Setram) d Alger ont observé, hier, leur troisième jour de grève. Un service minimum a été mis en place pendant 20 à 25 minutes. Il était 9h15 hier à la station des Fusillés. es guichets étaient fermés. es usagers, eux, étaient dubitatifs. «Comment peut-on avoir notre ticket?», s interrogeaient-ils. Après près de 15 minutes d attente, le tramway arrive à la station. «J ai passé plus d une heure à la station des Bananiers, ce n est pas juste. Cette grève pénalise le citoyen», fulminait presque une femme. Pour un employé dans une société privée, cette grève est intolérable. «On dit que le service minimum est assuré mais il n y a pas assez de rames pour ce flux de personnes qui sortent pour faire les courses. es grévistes ont choisi le mauvais moment», peste-t-il. Une femme accompagnée de ses enfants n a pas caché sa colère : «Pourquoi font-ils la grève au détriment du citoyen? Je ne peux pas prendre quotidiennement un taxi pour 600 DA du Café Chergui à El Harrach». Sur place, un agent d exploitation et de sécurité orientait les usagers vers les rames en l absence des contrôleurs. «Montez, ne cherchez pas de ticket, nous sommes en grève.» Ce dernier n a pas pu nous orienter vers le représentant des grévistes. «Nous n avons pas de syndicat. Tout ce que je sais, c est que la grève est maintenue.» Interrogé sur les revendications des grévistes, il s est contenté de dire : «Nous voulons des logements.» Un autre agent de sécurité est intervenu pour dénoncer «les difficiles conditions de travail». Selon lui, les grévistes ont décidé d effectuer un service minimum de 4 rames. «es conducteurs sont des agents de maîtrise», a-t-il précisé, signalant que les grévistes ne reconnaissent pas le syndicat actuel qui «est complice avec la direction». Concernant les revendications, le conducteur précise : «Nous exigeons l amélioration des conditions socioprofessionnelles avec l élaboration d une grille des salaires.» Et d ajouter : «es responsables ne semblent pas décidés à négocier. Nous avons envoyé un huissier de justice aux stations pour constater la situation, c est inadmissible.» agent de sécurité intervient pour signaler que des représentants des grévistes vont se réunir à la direction de la wilaya d Alger pour une solution. Pour la responsable de l unité opérationnelle du tramway d Alger, Karima Boudjenah, la situation n a pas changé depuis le premier jour de la grève. En attendant, les usagers, notamment les habitants de la région Est d Alger, sont obligés d attendre de longues minutes ou de prendre le train ou le bus pour rentrer chez eux. Quant aux chauffeurs de taxi clandestins, ils étaient nombreux, hier, à la station des Fusillés, profitant du désarroi des citoyens. n Neïla Benrahal

6 t t t t RÉGIONS HORIZONS Mardi 7 Juillet Adrar - 2 Chlef - 3 aghouat - 4 Oum El-Bouaghi - 5 Batna - 6 Béjaïa - 7 Biskra - 8 Béchar - 9 Blida - 10 Bouira - 11 Tamanrasset - 12 Tébessa - 13 Tlemcen - 14 Tiaret - 15 Tizi-Ouzou - 16 Alger - 17 Djelfa - 18 Jijel - 19 Sétif - 20 Saïda - 21 Skikda - 22 Sidi Bel-Abbès - 23 Annaba - 24 Guelma - 25 Constantine - 26 Médéa - 27 Mostaganem - 28 M sila - 29 Mascara - 30 Ouargla - 31 Oran - 32 El-Bayadh - 33 Illizi - 34 B. B. Arréridj - 35 Boumerdès -36 El-Tarf 37 Tindouf - 38 Tissemsilt - 39 El-Oued - 40 Khenchela - 41 Souk-Ahras - 42 Tipasa - 43 Mila - 44 Aïn Defla - 45 Naâma - 46 Aïn-Témouchent- 47 Ghardaïa - 48 Relizane. 7 SECTEUR DE A PÊCHE À TIPASA E DERNIER RECENSEMENT, arrêté par la direction de la pêche et des ressources halieutiques, note que le nombre total de la population maritime de la wilaya de Tipasa est de a population maritime en nette augmentation a majorité de la corporation est composée de marins qualifiés évalués à éléments, suivis de la catégorie de patrons de pêche comprenant 525 membres, alors que le nombre de mécaniciens est de 399. On estime ainsi que la corporation de la filière pêche est en nette augmentation d année en année. Ce déploiement, selon une source de la direction de la pêche de la wilaya, ne se fait pas au détriment de la qualité de la formation et par extension du travail. Cela s explique notamment par le fait que les nouvelles recrues du secteur sont, d une part, issues généralement de familles qui exercent de génération en génération cette profession, et de l autre, des diplômés ayant suivi des stages et des cursus au niveau de l Ecole de formation technique ORAN es tournois sportifs battent leur plein A l approche de l Aïd El Fitr, les tournois sportifs battent leur plein à Oran et créent l attraction après les prières d El-Asr et Tarawih. Organisées par des associations sportives et des comités de quartiers en partenariat avec le direction de la jeunesse et des sports, ces rencontres sportives de proximité se déroulent un peu partout à travers les communes d Oran et drainent la grande foule dès 17h jusqu à peu avant la rupture du jeûne et se poursuivent dans les soirées à partir de 23h. Ces tournois, devenus une tradition au mois du jeûne, se ne limitent pas au football, s étendant dans les dernières années au basket-ball, volley-ball, handball, pétanque et billard sur une trentaine de sites à Oran et une cinquantaine d autres à travers les communes de la wilaya. Dans la ville d Oran, le plus prestigieux de ces tournois est organisé au stade de proximité Reguig-Abdelkader de haï «El Othmania», par l association sportive «a Radieuse», avec la participation d une quarantaine d équipes issues de tous les quartiers de la wilaya d Oran au tournoi «Ramadhan Foot». Bien que le football demeure le sport-roi, les Oranais s adonnent de plus en plus à la pétanque qui rassemble un public passionné sous les réverbères le long des routes. Ce sport, qui ne demande qu un petit espace, emballe de nombreux adeptes de différents âges. es tournois de pétanque animent les soirées du Ramadhan dans les quartiers populaires dont USTO, El Othmania, El ouz et les communes de Mers El Kébir, El Ançor, Mers El Hadjadj et Sidi Chahmi. e Ramadhan est également pour beaucoup d Oranais une occasion de prendre du plaisir avec d autres occupations comme les jeux traditionnels et de société (échecs, billard, matreg,...). de la pêche et de l aquaculture (EFTPA) située à Cherchell. D une capacité de 200 places pédagogiques, cet établissement, fréquenté par des stagiaires provenant de différentes régions, a dispensé des formations à 675 inscrits durant l année A ce module s ajoutent aussi d autres opérations qui concourent à la valorisation qualitative de l apprentissage et au perfectionnement des aptitudes dans les différents métiers de la filière pêche. Dans ce volet, on cite entre autres la régularisation de 841 professionnels non qualifiés par le biais des classes spéciales, et ce, en deux ans ( ), et la prise en charge de la formation des métiers de la pêche et de l aquaculture par le mode d apprentissage, grâce à la mise en œuvre de la convention signée avec le secteur de la formation et de l enseignement professionnels. es formations et les sessions de mise à niveau en usage ne se limitent pas uniquement au domaine de la pêche maritime. En effet, les objectifs escomptés visent la diversification des formations pour valoriser la ressource humaine dans les différents segments de la pêche et des ressources halieutiques. Ainsi, dans le cadre du développement des filières de la pêche continentale et de l aquaculture, les programmes actuels intègrent des cursus spécialisés pour répondre aux besoins de cette dynamique, d autant que l augmentation de la production sous-tendant l accroissement de l offre ne peut se concevoir en dehors de ces alternatives. A titre illustratif, ces efforts visent à atteindre, d ici 2020, une production halieutique annuelle avoisinant les tonnes, alors qu actuellement elle ne dépasse pas les tonnes. n Amirouche ebbal TIZI OUZOU 45 hectares détruits par les flammes à Azazga n feu de forêt qui a pris naissance Uau niveau de la décharge sauvage d Azazga, en milieu de journée samedi dernier, a ravagé 45 ha (35 ha du domaine public et10 ha du domaine privé), dont 80% de chêne-liège. Ce feu n a été maîtrisé que vers 5h dimanche matin. Aidées par un vent chaud et assez fort, les flammes avaient rapidement gagné du terrain pour menacer des étables et des poulaillers et même les abords de l hôpital Meghnem d Azazga. Pour Moussa Touati, conservateur des forêts, ses éléments et ceux de la Protection civile qui sont arrivés rapidement sur les lieux n ont pu avoir accès directement au foyer. Pour venir à bout de ces flammes, la Protection civile a mobilisé cinq camions et plus d une centaine d éléments aidés dans leur tâche par les citoyens. «a priorité a été accordée au sauvetage des étables et poulaillers mais aussi à la protection des zones d habitation et de l hôpital», dira Touati. Il est à rappeler que, le 1 er juillet dernier, 15 ha de chêne-vert, 200 oliviers et 200 figuiers ont été la proie des flammes dans un incendie qui s est déclaré en milieu de journée, mardi dernier, dans la commune de Maâtkas (25 km au sud de Tizi Ouzou). Cet incendie a mobilisé 6 camions-citernes avec des rotations incessantes, de nombreux sapeurspompiers mais aussi des équipes de la conservation des forêts et de l APC. Ce n est que le lendemain que le dispositif a été levé après que l incendie a été circonscrit, selon le colonel Mohamedi joint par téléphone. Selon lui, cet incendie, qui s est déclaré entre deux villages, avait fait craindre le pire aux habitants qui se sont aussi mobilisés aux côtés des secours. Toutefois, on déplore un citoyen blessé dans la lutte contre les flammes. En ces temps de canicule, les éléments de la Protection civile sont sur le qui-vive. D ailleurs, ils comptent à leur actif de nombreuses évacuations pour malaise suite à cette canicule en période de jeûne. n Rachid Hammoutène Photo: Horizons AÏN TÉMOUCHENT es travaux de la future école paramédicale bientôt lancés es travaux de la future école paramédicale à Aïn Témouchent seront lancés cette année, a-t-on appris, hier, de la Direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière. e projet sera implanté près du centre universitaire d Aïn Témouchent. Il disposera d une capacité d accueil de 800 places, dont 350 en régime d internat. Ce futur établissement devra absorber un déficit jugé important en personnel paramédical qu enregistre la wilaya. Il répondra également aux besoins des autres établissements en cours de réalisation ou inscrits en réalisation, affirme-t-on. Parmi les nouveaux établissements sanitaires qui auront besoin de ce personnel, figure l hôpital de 60 lits à El Amria qui sera achevé incessamment. SOUK AHRAS Réception de 7 nouveaux lycées à la rentrée Sept nouveaux lycées seront opérationnels à la prochaine rentrée des classes dans la wilaya de Souk Ahras, a indiqué, hier, à l APS, le directeur des équipements publics, Mohamed Kehaïli. Ces établissements d enseignement secondaire, en phase d achèvement, sont implantés dans les communes de Souk Ahras (2 lycées), Dréa, Sidi Fradj, Targuelt, Oued El Keberit et Machrouha, a précisé ce responsable. Ces infrastructures offriront places pédagogiques et des demi-pensions dans les communes enclavées situées en zones frontalières, en l occurrence Sidi Fradj, Oued El Keberit et Targuelt, a également indiqué Kehaïli. Cinq collèges d enseignement moyen seront également ouverts avant septembre prochain à Ibn Rached, Souk Ahras, ahchachna et M daourouch, a fait savoir le directeur des équipements publics, ajoutant que la prochaine rentrée verra également la réception de sept groupes scolaires. REIZANE Raccordement de plus de foyers au réseau de gaz naturel Plus de foyers ont été raccordés, dimanche dernier, dans la commune de Sidi M hamed Benaouda (17 km à l ouest de Relizane), au réseau de gaz naturel, à l occasion de la célébration du 53 e anniversaire de l Indépendance et la fête de la Jeunesse. Ce projet, inscrit au titre du plan quinquennal , a porté sur le raccordement de 14 communes et centres ruraux de la wilaya au réseau de gaz naturel, a indiqué le directeur local de la Société de distribution de l électricité et du gaz de l Ouest (SDO), Karim Benoudjaâfar. Réalisé avec 15 kilomètres de canalisation, il a coûté plus de 45 milliards DA. e raccordement de plus de foyers sera achevé au courant de cette année au titre du même quinquennat, a signalé le même responsable. DJEFA-BOUGHEZOU Parachèvement des travaux de forage du tunnel N2 es travaux de forage du tunnel N2 de la ligne ferroviaire Djelfa-Boughezoul (Médéa) ont été achevés dimanche dernier, a-t-on constaté. es autorités de la wilaya de Djelfa, accompagnées de cadres et responsables de l entreprise Cosider, chargée de la réalisation de cette voie ferroviaire, ont inspecté les travaux de forage, achevés dans de «très bonnes conditions», sans l enregistrement d «aucune contrainte de quelque nature qu elle soit», ont assuré les chargés de ce projet. ong de 800 m, ce tunnel est abrité par la région montagneuse de Chbika, à 5 km au nord de Djelfa. Son entrée a été reliée à sa sortie grâce à l exploitation de techniques modernes assurées par des compétences algériennes. es représentants des autorités de la wilaya ont salué, à l occasion, le «rythme d avancement des travaux des deux tunnels de ce projet de voie ferrée, reliant Djelfa et Boughezoul sur une distance de 140 km». Outre le fait qu il constitue un trait d union entre le nord et le sud du pays, ce projet, doté d une enveloppe de 70 milliards DA, est un grand acquis pour la wilaya, a-t-on souligné sur place.

7 CUTURE EXÉCUTÉE PAR 300 ARTISTES 9 HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 A WIAYA D AGER, l Office national de la culture et de l information (ONCI) ont marqué le 53 e anniversaire de l indépendance de l Algérie, en présentant une malhama (épopée), réunissant 300 artistes, entre chanteurs, chorégraphes et comédiens, présentée, dimanche dernier, au Casif de Sidi Fredj. Photo : Slimene S.A MAGNIFIQUE ÉPOPÉE DE AGÉRIE a représentation a eu lieu en présence des ministres des Affaires étrangères, Ramtane amamra, de l Intérieur, Nouredine Bedoui, du Travail, Mohamed El Ghazi, de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, de la Culture, Azzedine Mihoubi, de la ministre déléguée chargée de l Artisanat, Aïcha Tagabou. Y ont assisté également le wali d Alger, Abdelkader Zoukh, la présidente du Croissant-Rouge algérien, Saïda Benhabilès, les autorités locales, des représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie, des présidents d associations et des artistes. Ce spectacle, que le théâtre de verdure de Sidi Fredj a abrité deux heures durant, a vu une assistance très importante en admiration devant cette création artistique. Ecrites pas le professeur Kouider Bouziane, sur une musique d Amamra Hassan, ces compositions ont résumé l Histoire de notre pays. Dans cette épopée, il est retracé plusieurs étapes marquantes de l histoire de l Algérie ; l époque numide, l époque ottomane, l époque musulmane, l époque française. Un long récit autour d un riche parcours, pendant plusieurs siècles, sur les combats menés par le peuple algérien pour se libérer et bâtir un Etat moderne et indépendant. Entre croisement de panoramas : visuels, musicaux, chorégraphiques, textuels Fouzi Benbrahim, en sa qualité de metteur en scène, met en jeu plusieurs personnalités. 300 artistes investissent les planches du Casif de Sidi Fredj, ressuscitant la mémoire en mettant en exergue les sacrifices et souffrances du peuple algérien. Présent et passé se font face, s entremêlent, se distordent, donnent corps à toutes sortes de tableaux. a dimension de l œuvre, son champ d expression superbement narré par le raoui récité par le comédien professionnel Halim Zribie. Tout au long de cette épopée, l assistance, transportée à la période de la lutte de libération nationale, a découvert l esprit nationaliste et combatif de personnages historiques qui ont consacré leur vie à la défense de la cause nationale et à la libération du pays du joug colonial. Cette malhama est réalisée dans un décor majestueux. e spectacle met en évidence le retour de la paix en Algérie à la faveur de la politique de réconciliation nationale initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. A l issue de cette manifestation, les autorités locales ont rendu un vibrant hommage aux artistes en leur offrant des bouquets de fleurs. Dans une déclaration à la presse, les artistes émus diront : «Très honorés par cet hommage, nous sommes touchés par ce geste. Nous sommes très heureux de rencontrer à cette occasion des amis de longue date. Nous avons essayé de servir de notre mieux la culture.» Ils ont, par ailleurs, estimé nécessaire «d assurer la relève à travers une nouvelle génération d artistes pour continuer sur la même lancée et honorer la scène culturelle algérienne». n Samira Sidhoum Ils ont dit : l Ramtane amamra, ministre des Affaires étrangères «Je considère cette épopée comme une sorte d hommage au courage et à l abnégation de ces hommes d exception qui ont écrit avec leur sang les pages les plus belles de l histoire de l Algérie. Je salue également l ensemble de ceux qui, par leurs actions quotidiennes, ont contribué au triomphe de la cause nationale, tous ceux qui ont enduré les souffrances, la peur, la faim, la soif, la torture et les brimades, enduré les horreurs et les souffrances de l univers carcéral colonial, les camps de concentration et autres.» l Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé «e peuple doit savoir que nul n a fait cadeau de l indépendance à l Algérie. Mais que celle-ci a été arrachée de haute lutte et à la suite de lourds sacrifices consentis par le peuple algérien. De Gaulle nous a mené une guerre des plus féroces et il était contraint par la résistance farouche des Algériens d abdiquer et de reconnaître l indépendance de l Algérie.» l Nouredine Bedoui, ministre de l Intérieur «Je m associe à cet hommage rendu à tous les Algériens qui ont combattu contre l occupation coloniale. e peuple algérien était disposé à assumer, sans hésitation aucune, le prix de son indépendance. idée d une résistance par tous les moyens pour chasser l occupant animait notre peuple depuis Car, le peuple algérien, qui subissait les affres du colonialisme, croyait en un sursaut libérateur et salvateur.» l Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture «Une très belle représentation. Je félicite à cette occasion le travail immense de ces artistes hors pair. Ils ont réalisé une belle prouesse sur tous les plans, notamment le texte. Il est de notre devoir de rendre un hommage aux artistes qui contribuent au développement de la culture algérienne.» l Abdelkader Zoukh, wali d Alger «Tahia Al Djazaïr. Un cadeau à tout le peuple algérien. C est aussi une occasion pour permettre à la jeunesse algérienne de redécouvrir son histoire. es manifestations des Algériens contre l une des puissances à l époque ont prouvé au monde entier la faiblesse du colonisateur devant la force et la volonté des peuples.» l Karim Bennour, président de l APW d Alger «es artistes étaient à la hauteur de l événement. Nous avons vu défiler différents faits d armes de la Révolution algérienne.a l Assemblée populaire de la wilaya, nous soutenons et accompagnons dignement les artistes pour faire encore plus.» n S. S. HAUT- COMMISSARIAT À AMAZIGHITÉ «Colloque sur la toponymie algérienne : du local au national» e Haut-Commissariat à l amazighité (HCA) organisera du 25 au 27 juillet prochain, en partenariat avec le ministère de la Culture et la wilaya de Jijel, le 2 e colloque de l année 2015 sous le thème générique De la toponymie algérienne : du local au national». Cette rencontre scientifique aura lieu à la cité administrative de la ville de Jijel. Son objectif est de s interroger sur la place réservée au volet amazigh dans l identité algérienne dans l élaboration des toponymes. a trentaine de conférenciers qui y participent, dont des chercheurs universitaires de renommée mondiale, se pencheront sur «l orientation des pouvoirs publics en matière de politique toponymique», «la contribution des spécialistes chercheurs du domaine dans l élaboration d une politique toponymique spécifiquement amazigh», «comment transcender le phénomène de la diversité culturelle du vaste territoire que présente notre pays et de son plurilinguisme». es communications présentées s articuleront autour de sept axes thématiques à la fois distincts et complémentaires. e HCA publiera les actes ainsi que les recommandations issues de ce colloque. n R. N.

8 10 MONDE HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 NIGERIA : 44 morts dans deux explosions à Jos Au moins 44 personnes ont été tuées, dimanche dernier, par deux explosions près d un centre commercial et d une mosquée à Jos, dans le centre du Nigeria, a affirmé, hier, la principale organisation nigériane de secours. a première explosion s est produite dimanche à 21h14 dans un centre commercial situé près d un arrêt de bus et de l université de Jos. a seconde a eu lieu quatre minutes plus tard, près d une mosquée très fréquentée. Ces explosions surviennent après une demi-douzaine d attaques sanglantes, depuis mercredi dernier, dans le nord-est du pays, attribuées à Boko Haram. Jos, capitale de l Etat de Plateau, en proie à de profondes divisions religieuses, est régulièrement la cible d attaques de Boko Haram. BURUNDI : Nkurunziza boude le sommet estafricain e chef de l Etat burundais, Pierre Nkurunziza, ne s est pas rendu, hier, au sommet des chefs d Etat est-africains à Dar Es-Salam, consacré à la crise politique dans son pays. Il a été représenté par son ministre des Affaires étrangères, Aimé-Alain Nyamitwe. e sommet de la Communauté est-africaine est le troisième en moins de deux mois portant sur la crise déclenchée par l annonce fin avril dernier de la candidature de Nkurunziza à un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l opposition. Des putschistes avaient profité du premier, le 13 mai, pour tenter un coup d Etat, avorté, en l absence du président qui a boycotté le deuxième le 30 mai. éonard Ngendakumana, un des généraux à l origine du coup d Etat avorté, a affirmé, hier, sur une télévision kenyane que les putschistes entendaient chasser «par la force» le président Nkurunziza. Ce dernier est en pleine campagne électorale pour la présidentielle prévue le 15 juillet. TURQUIE : Réunion sur une éventuelle incursion en Syrie armée turque a convoqué pour la semaine prochaine les commandants des troupes stationnées le long de la frontière avec la Syrie afin d étudier la possibilité d une incursion sur le territoire voisin, a rapporté, dimanche dernier, le journal turc Hurriyet. e déploiement de plus de 400 véhicules blindés, transportant des troupes, ainsi que le rôle de l armée de l air en soutien à une telle intervention figureraient aussi à l ordre du jour de cette réunion, précise le quotidien sur son site web. a Turquie a renforcé ses défenses militaires depuis la semaine dernière le long de la frontière, en y déployant des chars, des missiles anti-aériens et des troupes, après une intensification des combats au nord de la ville d Alep. Ces mouvements ont suscité des spéculations sur les intentions du gouvernement turc à intervenir en territoire syrien. Ankara a écarté toute idée d action immédiate. En bref...en bref...en bref...en bref...en bref...en bref...en bref... échéance fixée par les «5+1» (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Chine, France, Russie et Allemagne) pour un accord sur le nucléaire iranien prendra fin aujourd hui. «Il est maintenant temps de voir si nous pouvons ou pas conclure nos interminables négociations, entamées il y a près de deux ans, par un accord», a estimé, hier, John Kerry. Selon le patron de la diplomatie américaine, ces négociations sont à la croisée des chemins et il appartient aux Iraniens de démontrer qu un accord est possible. «Nous avons fait de véritables progrès mais ( ) nous ne sommes pas encore arrivés là où il faudrait sur les questions les plus 61,31% DE «NON» AUX MESURES D AUSTÉRITÉ A GRÈCE MET EUROPE AU PIED DU MUR 61,31% DES GRECS ONT DIT «NON» AUX MESURES D AUSTÉRITÉ que leur a demandées la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international). es dirigeants de la zone euro se réuniront aujourd hui à Bruxelles pour s entendre sur la réponse à apporter à la crise grecque et plancher sur les conséquences du «non» sur l Union européenne. NÉGOCIATIONS SUR E NUCÉAIRE IRANIEN Eurogroupe, qui doit se réunir aujourd hui à Bruxelles, en amont d un sommet exceptionnel de la zone euro consacré à la Grèce, est disposé, malgré ce «non», à discuter avec les Grecs sur la base de «nouvelles propositions» de réformes et d économies budgétaires. Berlin, qui refuse de discuter d une restructuration de la colossale dette grecque (321 milliards d euros), comme le demande Athènes, estime que «les négociations ne peuvent reprendre que quand le gouvernement grec sera prêt à coopérer et à s engager à des mesures pour stabiliser l économie du pays et mettre en œuvre les réformes structurelles nécessaires à la soutenabilité de la dette». a décision du Premier ministre grec, Alexis Tsipras, de sacrifier son ministre des Finances, Yanis Varoufakis, n a pas amadoué Berlin. Cette dernière rappelle à Athènes que «l essentiel dans les discussions sont les positions et non les personnes» et que les «conditions pour des négociations autour d un nouveau programme d aide» ne sont pas réunies. Sans pousser la Grèce hors de la zone euro, l Allemagne lui demande de démontrer par les actes qu elle veut rester membre. «Aucune solution ne pourra être trouvée s il n y a pas entre Angela Merkel et François Hollande (...) une conversation en profondeur, en vérité», a indique Paris. Certains Européens, comme le ministre slovaque des Finances, Peter Kazimir, évoquent ouvertement l hypothèse d un Grexit. Moins dures, Madrid et Rome sont ouvertes à un possible troisième plan d aide, comme Athènes en a fait la demande la semaine dernière. e président du Conseil européen, Donald Tusk, le patron de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, le patron du Fonds de soutien de la zone euro, Klaus Regling, et les présidents de la Commission européenne et de l Eurogroupe, Jean-Claude Juncker et Jeroen Dijsselbloem, sont quasiment en «liens» permanents. A défaut d un accord, les dirigeants de la zone euro vont-ils se pencher uniquement aujourd hui sur une aide d urgence à apporter à la Grèce? «es gens là-bas ont besoin d aide, et nous ne devrions pas la leur refuser juste parce que nous ne sommes pas contents de l issue du référendum», a déclaré le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel. Tsipras répète à ses interlocuteurs européens qui sont partagés plus que jamais sur le destin de la Grèce, que le message du scrutin n est pas «une rupture» avec le Vieux continent, mais un «renforcement du pouvoir de négociation» de son gouvernement et surtout un «non» à l austérité telle qu elle leur est imposée. Conscient de la gravité du moment, il a convoqué, hier matin, une réunion des chefs de tous les partis, sous l égide du président Prokopis Pavlopoulos Que décidera le sommet de la zone euro aujourd hui? Un «éloignement» de la Grèce apportera de l eau au moulin des europhobes et des eurosceptiques et un argument en plus aux dirigeants des pays du Sud qui rejettent le diktat des institutions monétaires internationales. n Djamel Boukrine es États-Unis menacent de se retirer difficiles», dit-il après un entretien avec Mohammad Javad Zarif, son homologue iranien. «S il n y a pas d accord et s il y a (de la part de l Iran) une intransigeance totale et une absence de volonté d avancer sur les sujets qui comptent pour nous, le président Obama a toujours dit que nous sommes prêts à nous retirer des négociations», affirme Kerry. «e moment est venu», renchérit Federica Mogherini, la chef de la diplomatie de l Union européenne. «Toutes les cartes sont sur la table. a question principale est de savoir si les Iraniens vont accepter de prendre des engagements clairs», rappelle le chef de la diplomatie française, aurent Fabius. «Nous avons une chance fabuleuse, après douze ans de discussions, de résoudre enfin ce conflit. Cela enverrait aussi un signal à toute la région», tempère le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier. «Rien n est encore clair. Des divergences demeurent et nous essayons de travailler dur» sur «un texte de 20 pages avec cinq annexes», reconnaît Javad Zarif. «Il reste quatre ou cinq questions, dont celle qui vise à s assurer qu à chaque initiative d un camp correspondra une initiative similaire de l autre et que celle-ci aura lieu de manière simultanée», a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, cité par l agence de presse iranienne Isna. Outre la question des sanctions et de son calendrier, les discussions achoppent sur les mécanismes de contrôle. es Israéliens, qui «vivent» mal ces négociations, laissent entendre que même si les «5+1» signent un accord, celui-ci n ira pas loin. «e Congrès peut saper tout accord avec l Iran en refusant de lever les sanctions», déclare Darrell West, chercheur à la Brookings Institution. Et «sans accord, l Iran dira que les Etats-Unis n ont pas respecté leur parole et n ouvrira pas ses centres d enrichissement d uranium». Certains experts iraniens n excluent pas, eux aussi, que le guide suprême iranien, l ayatollah Ali Khamenei, qui a toujours le dernier mot, rejette l éventuel accord. n Djamel B. Robert Turner, en charge des opérations de l UNRWA à Ghaza «a guerre de juillet-août 2014 a surtout mis à terre le moral des Ghazaouis, leur laissant le sentiment que la vie de leurs enfants ne sera pas meilleure que la leur et qu ils n auront jamais la chance d avoir une vie normale.» YÉMEN es deux objectifs de l émissaire de l ONU E n visite depuis dimanche dernier au Yémen, l émissaire de l ONU, Ismaïl Ould Cheïkh Ahmed, s est fixé un double objectif : parvenir rapidement à une «trêve humanitaire» et relancer la recherche d une «solution politique» dans le pays ravagé par la guerre, a rapporté l agence de presse Saba, contrôlée par les rebelles houthis qui ont récemment laissé entendre qu ils acceptaient l idée d un cessez-le-feu alors qu ils exigeaient auparavant l arrêt total de «l agression» de la coalition menée par l Arabie saoudite. Malgré la présence à Sanaâ de l émissaire onusien, qui s était entretenu à Riyad avec le président en exil, Abd Rabbo Mansour Hadi, des perspectives d une trêve, la coalition arabe a poursuivi ses raids, notamment sur des sites militaires tenus par les Houthis. Elle a même bombardé le quartier général du parti de leur allié, l ex-président Ali Abdallah Saleh, a annoncé, hier, cette formation, précisant que l attaque a fait «des morts» parmi les employés et les gardiens du bâtiment. De leur côté, les rebelles ont tiré plusieurs roquettes Katioucha contre des quartiers résidentiels d Aden. Trois de ces roquettes sont tombées sur un jardin d enfants, où s étaient réfugiés des déplacés, tuant six personnes, dont un enfant, et blessant 11 autres, a indiqué un responsable provincial. n S. B.

9 HORIZONS Mardi 7 Juillet Ramadhan IMSAK : 03H37 IFTAR : 20H13 Sommaire Culte l HISTOIRE DES PROPHÈTES Al-Khadir : Prophète ou messager! l a méditation : a connaissance procède de la connaissance (suite 2) e monde de l invisible l e Paradis, un bonheur corporel et spirituel (suite 3) es Savants d Algérie l Ahmed Ben-Mohamed El-Mobarek El-Qassentini entretien l BADJI E BAHRI, CHANTEUR CHAÂBI : «J ai un faible pour le cherbet de Boufarik et les kemiet de kalbellouz de Koléa» Nutrition l enfant et le jeûne : une initiation à surveiller de près Conseils l Hausse des prix des friandises : «Injustifiée», selon l Association des consommateurs Sur la Toile l Alger à une certaine époque : Quizz et photos pour découvrir l ancienne cité F Au du eûne il J Par H. Rachid Bab Ezzouar, il est à peine un peu plus de 10h. e soleil tape déjà fort et nulle brise ne vient caresser les visages. En se retirant, le souffle de la canicule des jours précédents a comme laissé quelques relents du brasier. A croire que ce quartier de banlieue se trouve à une centaine de kilomètres de la mer. a forêt d immeubles cache celle-ci à la vue et, même si l on habite le cinquième ou sixième étage, il est rare de jouir de sa vue. Comme tous les jours, les vieux sont déjà là, sous deux arbres, à l ombre bienfaisante. Ils sont les mêmes et se connaissent depuis des années. Ils n ont pas beaucoup de choses à partager sinon ce temps qu il faut passer ensemble à se remémorer le passé et à jouer aux dominos. Ils sont indifférents aux cris des receveurs de bus qui, à deux pas, rameutent et se disputent les clients. Ni les vrombissements des voitures, ni les simagrées d un fou qui interroge le ciel et les passants, ne troublent l assemblée. Où peuvent-ils être et aller sinon, ces vieux? Il y a là aâmmi Hacène, qui doit son surnom à une vague ressemblance avec Rouiched, et Da Ferhat qui fausse, de temps en temps, compagnie à ses amis pour une escapade du côté d Ighil Ali. 11 Il finit toujours par revenir sans l huile promise à chacun. Il prétexte tantôt une soudaine fatigue, tantôt une insupportable chaleur, mais nul n est dupe. «Ah y a Ferhat, tu es comme l Etusa, tu fais une promesse et tu ne la tiens pas», plaisanta Si Dahmane. Celui-là est un retraité de la RSTA, tient-il chaque fois à préciser, comme pour situer la différence d époque. Pourtant son occupation favorite est de casser du sucre sur l entreprise qui l a nourri toute sa vie. «C est le 5 juillet, elle a promis à tout le monde de voyager gratis. a bonne blague, il faut d abord que ses bus passent. Où sont-ils ya dj maâ?», soupira-t-il. «Peutêtre que les voyageurs ont préféré prendre le métro», le charria son voisin qui attendait qu on lui passe le journal. C est l intellectuel du groupe, il est au courant du moindre événement politique. Il est capable de disserter sur les interminables remous au sein du FN et suit avec l attention d un diplomate l évolution au Sinaï égyptien. On l écoute et on le respecte. Mais, des fois, on n arrive pas à le suivre. Il utilise parfois des mots inconnus comme escargoter, pour dire prendre son temps, ou rares, comme inadvertance, en lieu et place d inattention. Ce matin, personne ne parlait ou ne plaisantait. Une tristesse voilait les visages. a veille, la nouvelle est tombée. Da Ferhat est décédé et au milieu de journée, sa dépouille sera convoyée vers la vallée de la Soummam. D habitude, on ne parlait jamais de la mort. On savait qu elle était là, prête à fondre, et qu elle se cachait dans quelque repli de l horizon proche. Si elle survenait, on se contentait de louer les qualités du défunt, de souhaiter paix à son âme. Mais Da Ferhat n était pas n importe qui. Il allait manquer à tout le monde. D un air sérieux qu on ne lui connaissait pas et qui lui allait si mal, Dahmane expliqua doctement que «durant ce mois, les portes de l enfer se refermaient et qu une mort durant le Ramadhan était sans grand risque». Maigre consolation tout de même. Du vivant de Ferhat, on en riait. «Avec cinq litres d huile, je vais soudoyer le gardien de l enfer pour qu il ferme les portes, même en dehors du Ramadhan», disait-il en souriant. homme était pratiquant et ne ratait jamais ses prières. Cela ne l empêchait pas de rire de tout et de ne se moquer de personne. n H. R. HADITH ENFER CADENASSÉ D après Abou Houreira, le Prophète (que la prière d Allah et son salut soient sur lui) était le plus généreux des hommes et le moment où il était le plus généreux est durant le Ramadhan lorsque Jibril le rencontrait et venait à lui chaque nuit de Ramadhan afin de lui enseigner le Coran. Ainsi, lorsque le Prophète (que la prière d Allah et son salut soient sur lui) rencontrait Jibril, il était plus généreux que les vents envoyés.

10 20 Ramadhan IFTAR : 20H13 es Savants d Algérie IMSAK : 03H37 Culte Ahmed Ben-Mohamed El-Mobarek El-Qassentini hmed Ben-Omar Ben-Ahmed Ben-Mohamed Ben-El-Attar ( ) est A cet historien constantinois, surnommé El-Qassentini à cause de ses origines. Il fut appelé très souvent cheikh Hadj Ahmed El-Mobarek. Il fut élevé à Mila par ses oncles qui appartenaient à une grande famille de la région, les Banou-El-Attar, dans la Zawiya familiale, où il commença ses études. Mais il ne tarda pas à venir à Constantine pour continuer à s instruire, en écoutant avec attention les leçons de professeurs réputés. C est ainsi qu il suivit les cours d Amar El-Gharbi, enseignant à la mosquée de la Casbah. Sa réputation de savant s établit dans la ville, ce qui lui valut de succéder en qualité de mufti à cheikh Mohamed El-Annabi, et d être nommé assesseur au conseil d appel musulman qui siégeait à Constantine. Il fut révoqué de ces fonctions par l autorité française lorsqu elle acquit la certitude qu il entretenait des relations avec le Bey déchu, El-Hadj Ahmed. Il a écrit une Qassida en l honneur du Prophète Mohamed (QSSS) et une autre sur l Ordre de Sidi Zouaoui. Entre-temps, il écrivit une quantité d ouvrages dont certains demeurent méconnus de nos jours. Parmi ces ouvrages et en plus de «Tarikh Qassentina», s ajoute un commentaire en deux volumes sur le Djaouhar El-Meknoun de akhdari, intitulé Soulem El-Oussoul Fi Es-Salat Alla Erassoul. El-Mobarek appartenait à la confrérie des Hansalas qui avait été implantée à Constantine par le cheikh Ahmed Zouaoui. Auxiliaire précieux du marabout Hammou Ben- Zouaoui, le détenteur de la «baraka» à son époque, notre savant jouissait d une grande influence sur les Khouanes de son ordre. orsqu il mourut, il eut l honneur d être enterré dans la Zawiya des Zouaoui, sur le versant de chettaba, à quelques kilomètres du Rouffach. e poète El-Achour a composé l épitaphe sur laquelle est mentionnée la date de sa mort au 1 er mardi de redjeb octobre n Synthèse Mohamed Medjahdi OU MESSAGER! vivant, il aurait témoigné sur cette bataille. Ibn Al-Jawzi rapporta dans son livre «Oujâlah qu Al-Kadi Abou Yala Al- Hanbali» dit : «un de nos oulémas fut interrogé si Al- Khadir est vivant ou mort? Il dit : II est mort. Ensuite, il dit : Cette même vue m a atteint d Abi Tahir Al- Ghoubari. Ils dirent tous que s il était vivant, il aurait rencontré le Prophète (QSSS). On peut poser la question : Fut-il présent à tous les événements de l Islam, mais les gens ne pouvaient pas le voir? a réponse logique estime l improbabilité, afin de ne pas spécifier des généralités sur la base d illusion et d imagination. En tout cas, quel est le but de sa dissimulation des gens? S il pouvait paraître parmi les gens, cela élè- I UI A ÉTÉ ACCORDÉ la connaissance spéciale des mystères de cette vie qui n avait pas été accordée à Moussa. l une des croyances essentielles de cette religion, laquelle aussi supportée par le verset précité. Si tous les prophètes étaient vivants, ils seraient tous les partisans de notre Prophète Mohammad (QSSS) et sous ses C est instructions. Nous savons qu il fut donné au Prophète (QSSS) pendant le Voyage Nocturne, un statut au-dessus d eux tous, et quand il était à Beït Al Makdis, il fut commandé par Jibril de les présider dans la salat. Il les a présidés dans la salat dans un endroit qui avait été dans le passé leurs maisons et sous la juridiction de leur Prophétie. D ici, il est conclu que si Al-Khadir était vivant, il aurait été un membre de cette oumma, et partisan du Prophète Mohamed (QSSS). Nous n avons pas de preuves tangibles qu Al-Khadir a rencontré notre Prophète (QSSS) ou qu il a participé à l une des batailles lancées contre les ennemis. e jour de la Bataille de Badr, notre Prophète (QSSS) a imploré l aide d Allah contre son ennemi, et dit : «O Allah! Si ce groupe de Tes croyants est détruit, Tu ne seras plus adoré sur cette terre.» Dans ce groupe, il y avait tous les grands Compagnons du Prophète (QSSS), Jibril et d autres anges. Si Al-Khadir était HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 HISTOIRE DES PROPHÈTES A-KHADIR PROPHÈTE verait son statut, et sa personnalité sera miraculeuse et plus manifeste. Même s il était vivant, il serait peut-être meilleur pour lui de transmettre aux gens les enseignements coraniques et la Sunna prophétique, et lutter contre le phénomène de Hadiths forgés, des pratiques hérétiques des gens, et leur être utile dans beaucoup de domaines. Il devrait avoir montré le droit chemin aux gens aussi bien qu à leurs oulémas, et forcé leurs souverains pour gouverner avec justice et dignité. Quelle est la raison derrière sa dissimulation dans les villes et les villages et sa divagation dans les déserts et les jungles? Cette opinion est aussi supportée par ce Hadith rapporté dans Al- Boukhari et Mouslim de Abdillah ibn Omar qu une nuit, en achevant sa salat d el Icha, le Prophète (QSSS) dit : «Voyez-vous cette nuit d aujourd hui? Vers la fin des cent années prochaines, de tous ceux qui vivent aujourd hui personne ne sera vivant.» A suivre «es histoires des Prophètes» par Ibn Kathir - Editions Dar el Fikr e Monde de l Invisible bderrahmane bin Sa ida a dit : «J étais un homme amateur de chevaux. Je Ademandai au Prophète (QSSS) : Ô Messager d Allah, y a-t-il des chevaux au Paradis? - Si Allah t introduit au Paradis, répondit le Prophète (QSSS), tu auras une jument faite de rubis, aura deux ailes et te portera au lieu que tu désires.» (Rapporté par Tabarani et par d autres rapporteurs sûrs). «Il existe au Paradis un arbre du sommet duquel jailliront des habits, de sa base jailliront des chevaux en or scellés de rubis et de joyaux. Ils n éjectent ni crottin, ni urine, ils sont pourvus d ailes de dimensions illimitées. es habitants du Paradis les enfourcheront et ils les porteront là où ils désirent.» (Rapporté par Ibn Abou Dounia et non mentionné par Al-Mounziri). «orsque les habitants du Paradis entrent au Paradis et désirent voir leurs frères : le lit d un tel marchera vers le lit d un autre ; et le lit d un tel marchera vers le lit d un autre jusqu à ce qu ils se réunissent. e premier s accoudera et l autre aussi, et chacun dira à son ami : Sais-tu quand le Seigneur nous a pardonné? Et l autre de répondre : e Jour tel à l endroit tel. Nous avons imploré le Seigneur et II nous a pardonnés.» (Rapporté par Ibn Abou Dounia et Al- Bazare et non mentionné par Al Mounziri). «orsque les gens du Paradis habitent au Paradis, un ange viendra à eux et leur dira : e Seigneur Tout-Puissant vous ordonne de lui rendre visite. Ils se réuniront. Allah Tout-Puissant ordonnera à David qui élèvera la voix pour chanter Pureté au seigneur et e glorifier. Ensuite, la table de l Immortalité sera mise Ô Messager d Allah, demanda-ton, quelle est la table de l Immortalité? Et le E ntretien Entretien réalisé par Mehdi F. adji El Bahri est un artiste de chaâbi qui a la Bmer dans le sang. Il n y a qu à voir son look, veste bleu shanghai, tricot et casquette marins, pour mesurer son attachement à la Grande bleue. Son nom, il le doit à sa passion pour les deux artistes, El Badji et Amar Zahi, ce dernier étant son voisin à a Casbah. auteur de la célèbre chanson «Witch witch a mama», parle dans cet entretien de ses habitudes et de son emploi du temps durant ce Ramadhan. e Ramadhan en est déjà à sa troisième semaine. Parlez-nous de votre quotidien durant ce mois sacré? Je passe mon temps entre le marché, la mosquée et les amis. e matin, dès que je me lève vers 10h ou 10h30, je fais un tour au marché pour faire mes courses. Ensuite, je me rends à la mosquée pour accomplir la prière d Al Dohr et celle d Al Assar. Puis c est le rendez-vous journalier avec les amis pour faire un tour en voiture. Nos deux destinations privilégiées sont Boufarik et Koléa. C est là où nous accomplissons nos derniers achats. Peut-on savoir quel genre d achats? Je ne vous cache pas, chaque Ramadhan, j ai un faible pour le cherbet de Boufarik et les kemiat de kalbellouz de Koléa. Vous êtes à ce point attiré par les sucreries? Ce sont des habitudes que j ai gardées de ma jeunesse. En parlant d habitudes, vous qui avez connu l ancienne époque, quelle la différence y a-t-il entre le Ramadhan d autrefois et celui d aujourd hui? ambiance n est plus la même. Dans les années , le Ramadhan avait un goût particulier, même s il n y avait pas autant de moyens qu aujourd hui. Chaque quartier, chaque famille A MÉDITATION : A CONNAISSANCE PROCÈDE DE A CONNAISSANCE (SUITE) avait ses propres traditions bien de chez nous. Malheureusement, tout cela n existe plus de nos jours. Personnellement, chaque année, j attends ce mois sacré avec impatience. C est un mois pas comme les autres. C est un mois de foi, de piété et de dévotion. Déjà, de nature, je suis quelqu un de très serviable. J aime aider les gens, venir en aide aux pauvres, me rendre utile, et durant le Ramadhan, j essaye de multiplier les bonnes actions. a multiplication de la connaissance : orsque les connaissances se mêlent dans le cœur selon une disposition particulière, elles produisent une nouvelle connaissance. C est que la connaissance procède de la connaissance. a multiplication de la connaissance ne cesse jamais ; c est ainsi que se prolongent les sciences et la pensée à l infini. Il n est que la mort ou les contretemps pour empêcher l accroissement des connaissances. Ceci s applique à celui capable d exploiter les sciences et de trouver le chemin de la réflexion. a plupart des gens ne peuvent progresser sur la voie des sciences, car n ayant pas de capital, en l occurrence les connaissances qui permettent de tirer parti des sciences. Ils sont comme celui qui, ne détenant aucune marchandise, ne peut prétendre au bénéfice. Il peut même être en possession de marchandises, mais ne pas en tirer un quelconque bénéfice, car ne maîtrisant pas l art du commerce. on peut, de même, avoir des connaissances, autrement dit le capital des sciences, mais ne pas savoir les utiliser, composer et réaliser l assemblage qui génère leur multiplication. Savoir utiliser et tirer parti des connaissances se fait parfois de façon innée, Allah déposant dans le cœur une lumière venant de ui, c est le cas pour les Prophètes et cela est très rare, mais la plupart du temps, il faut passer par l apprentissage et la pratique. En outre, il arrive que le méditant voit se présenter à lui ces connaissances dont il récolte le fruit sans savoir comment, ni être en mesure de l exprimer en raison de son peu d expérience dans la pratique de l expression. Combien d hommes savent de science certaine que la vie dernière est préférable (au monde présent), mais ne peuvent exprimer l origine d une telle connaissance, bien que celle-ci ait été la suite des deux premières connaissances, à savoir que le durable est préférable et que la vie dernière est éternelle. Donc, la méditation consiste en la présence simultanée de deux connaissances, celles-ci acheminant le méditant à une troisième connaissance. Sciences, états et œuvres sont le fruit de la méditation (fikr), mais seule la science constitue son rapport particulier. Il va de soi que lorsque la science se dépose dans le cœur, l état de ce dernier en est transformé et conséquemment les actes qu effectuent les membres (jawarih). œuvre est donc tributaire de l état, l état de la science et celle-ci de la méditation. a méditation est donc l origine, la clé de tous les biens. C est cela qui te dévoile son mérite et sa supériorité sur le rappel (dhikr-tadhakkur) parce qu elle est rappel et davantage. e rappel par le cœur est meilleur que celui qui procède des membres. Qui plus est, la noblesse de l acte procède du rappel qu il recèle. a méditation est donc de l ensemble des actes le meilleur. Il a été dit : «C est la méditation qui transporte l individu des choses blâmables à celles désirables, du désir et de la cupidité à l ascétisme et au contentement.» Il a été dit également : «C est la méditation qui engendre visibilité (muchahada) et piété. «C est pourquoi, le Très-Haut a dit : «C est ainsi que nous l avons fait descendre un Coran en (langue) arabe, et Nous y avons multiplié les menaces, afin qu ils deviennent pieux ou qu il les incite à s exhorter?» (Sourate 20 - Verset 113). Si tu veux saisir comment la méditation transforme l état (hal), regarde l exemple de la vie dernière déjà sollicité par nous. Par la méditation, nous savons que la vie dernière est préférable. Si cette connaissance vient à s ancrer dans les cœurs, ceux-ci aspireront à la vie dernière et au renoncement (zuhd) au monde immédiat. C est ce que nous entendons par «état» ; le cœur, avant de s imprégner de cette connaissance, est dans un état tel qu il aime le monde d ici-bas et penche pour lui, se détournant de la vie dernière et n y portant que peu d intérêt. A suivre Source : «a Foi du croyant» Par Abou Bakr Jaber el Jazairi - Editions Dar el Fikr e Paradis, un bonheur corporel et spirituel (suite) Prophète (QSSS) de répondre : Un de ses coins est plus vaste que l espace séparant l Est de l Ouest. Ils en mangeront et y trouveront des habits. Puis ils diront : Il ne reste que voir la face de notre Seigneur, oué et Glorifié Soit-Il. e Seigneur fera son apparition : ils tomberont à genoux et se prosterneront. Et on leur dira : - Vous n êtes pas dans la Demeure des œuvres mais la Demeure de la récompense.» (Rapporté par Abou Na im alors que Mounziri garda le silence en signe d approbation sur l authenticité du récit). «Alors que les gens du Paradis seront en train de jouir des délices, une lumière brillera. Ils lèveront la tête et verront le Seigneur Tout- Puissant les surplomber et dire : e salut soit sur vous, Ô gens du Paradis. Ils délaisseront tous les délices dont ils jouiront aussi longtemps qu ils regarderont le Seigneur. Une fois voilé d eux, il leur restera Sa bénédiction et Sa lumière.» (Rapporté par Ibn Maja alors que Mounziri garda le silence). «e Seigneur dira aux habitants du Paradis : Ô gens du Paradis. Ils répondront : Nous accourrons vers Toi, Ô notre Seigneur, le bien se trouve entre Tes mains. - Etes-vous satisfaits? demandera-t-il. «Comment pouvons-nous ne pas l être, Ô Seigneur, alors que Tu nous a accordé ce que Tu n as accordé à aucune autre de Tes créatures», sera leur réponse. Et le Seigneur d ajouter : Voulez-vous que je vous accorde une chose meilleure que cela? «Ô Seigneur, y a-t-il meilleur?», demanderont les gens du Paradis. Je vous accorderai Mon agrément et ne serai jamais en colère contre vous, dira le Tout- Puissant.» (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim). Source : «a Foi Jaber el Jazairi - Editions Dar el Fikr -e monde de l invisible, la méditation BADJI E BAHRI, CHANTEUR CHAÂBI «J AI UN FAIBE POUR E CHERBET DE BOUFARIK ET ES KEMIET DE KABEOUZ DE KOÉA» Comment Badji El Bahri passe-t-il ses soirées? a plupart du temps, je suis en tournée. J anime des spectacles. Dernièrement, j étais en tournée à Sétif et Annaba. D ailleurs, au moment où je vous parle (entretien réalisé samedi soir), je viens d accomplir la prière des tarawih et je m apprête à donner un spectacle à la forêt de Baïnem où je suis invité par l association «Ahl El Andalous». Vous animez une émission de cuisine sur la chaîne privée, Numidia News, où l on vous découvre un talent dans l art culinaire. Effectivement, l émission dont vous parlez a pour nom «Kaswila Fi Babor». Pour ceux qui ne le savent pas, Badji El Bahri est de profession chef cuisinier dans la marine marchande. Je capitalise 35 ans de navigation. J essaye, à travers cette émission, de faire profiter le public de mon savoir-faire dans l art culinaire. C erset Quel est votre plat préféré? a chorba et les bourek bel aâdjine (bourek à base de pâte), j en raffole. Votre programme télé favori? J aime regarder les sitcoms. es anciens classiques, ceux en noir et blanc avec notamment les Touri, Hassan El Hassani, Rouiched et j en passe. e jeûne change-t-il votre humeur? Pas du tout. Je suis plutôt calme et souriant à la fois. C est ma nature, que ce soit durant le mois du jeûne ou les autres jours de l année. Avez-vous une anecdote à nous raconter en ce mois de Ramadhan? Cette année, j ai été la cible privilégiée des caméras cachées. J ai été piégé à quatre ou cinq reprises. GENS, VENIR EN AIDE AUX PAUVRES, ME V oranique DE NATURE, JE SUIS QUEQU UN DE TRÈS SERVIABE. J AIME AIDER ES n M. F. RENDRE UTIE, ET DURANT E RAMADHAN, J ESSAYE DE MUTIPIER ES BONNES ACTIONS. Au Nom de Dieu Clément et Miséricordieux «C est ui qui a fait de vous les successeurs sur terre et qui vous a élevés, en rangs, les uns au-dessus des autres, afin de vous éprouver en ce qu Il vous a donné. (Vraiment) ton Seigneur est prompt en punition, Il est aussi Pardonneur et Miséricordieux.» (sourate al-an am) A suivre

11 HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 HORIZONS undi 1 er juillet 2014 HAUSSE DES PRIX DES FRIANDISES «Injustifiée», selon l Association des consommateurs T Ramadhan IMSAK : 03H37 IFTAR : 20H13 Conseils out en se réjouissant que les friandises et les gâteaux ne sont plus commercialisés dans l informel durant le mois de jeûne par rapport aux années précédentes, l Association de protection et d orientation des consommateurs et de l environnement (Apoce) dénonce la hausse des prix, injustifiée, selon elle, de ces produits. «Certains gâteaux sont vendus à 40 DA et d autres à 150 DA. es pâtissiers disent que les prix sont élevés parce qu ils utilisent des matières premières de haute qualité. De quelles matières s agit-il? a farine et le sucre sont subventionnés par l Etat», souligne le président de l Apoce, Mustapha Zebdi, affirmant que les matières utilisées dans la fabrication des gâteaux de 40 DA sont les mêmes pour les gâteaux de 150 DA. «Même le kalbellouz qui était à la portée de tous est devenu un produit de luxe. Son prix a atteint les 75 DA! es pâtissiers dépassent les limites et font du Ramadhan un fonds de commerce», estime-t-il, conseillant aux consommateurs de ne pas se laisser abuser par les «justificatifs» de ces commerçants. A propos de l informel, Zebdi a constaté un grand recul dans la commercialisation de ces gâteaux et autres friandises. Pour lui, ce repli reflète une grande prise de conscience des consommateurs. «C est rare aujourd hui de voir des gâteaux commercialisés dans des garages. Nous ne sommes pas contre les restaurants et les fast-foods qui se convertissent en pâtissiers durant le mois de jeûne. Ils ont les outils nécessaires et l environnement sain pour la fabrication et la commercialisation de ces produits. Mais un magasin de cosmétiques par exemple qui se convertit en pâtissier, ça, c est inacceptable», indique-t-il. n F. B. Nutrition ENFANT ET E JEÛNE a tradition de faire jeûner son enfant, pour lui inculquer les préceptes de l islam et l initier à respecter ce pilier de la religion musulmane, reste présente dans notre société. Si les parents encouragent leur progéniture à jeûner, souvent c est l enfant qui se lance ce défi. Toutefois, le jeûne à un âge précoce peut avoir des répercussions sur sa santé et sa croissance. C est pourquoi l âge à partir duquel les parents doivent commencer à apprendre le jeûne à leurs enfants «peut varier en fonction des caractéristiques physiologiques de l enfant», selon les médecins. Pour les ulémas, l âge est fixé à dix ans. Néanmoins, l entêtement des enfants à jeûner ou même des parents à les forcer à observer le jeûne peut, selon le médecin généraliste, B. Saïda, porter préjudice à leur santé. «Un danger les guette, celui de l hypoglycémie. Pour les enfants diabétiques insulinodépendants, le jeûne est strictement interdit. es conditions particulières du Ramadhan, de cette année marquée par des journées longues et chaudes, nous obligent à surveiller de près l enfant jeûneur. Au moindre signe de faiblesse, de perte de discernement ou de connaissance, il est recommandé de lui faire boire immédiatement de l eau à petites gorgées et l inciter à rompre le jeûne», préconise la praticienne. n Souhila Habib Sur la Toile AGER À UNE CERTAINE ÉPOQUE QUIZZ ET PHOTOS POUR DÉCOUVRIR ANCIENNE CITÉ UNE INITIATION À SURVEIER DE PRÈS e remémorer le vieil Alger, les anciens quartiers, les anciennes Sbâtisses et constructions, c est un peu revenir en arrière. Revenir à l époque où la ville était bien organisée et où les gens étaient unis et gardaient jalousement leurs traditions et leur identité. es amoureux des anciennes photos d Alger sont tout le temps plongés sur le site «Alger à une certaine époque». Sur Facebook, ce site est visité par des milliers de personnes chaque jour. Algériens ou étrangers mentionnent leur «j aime» et s expriment librement sur le mur du site pour commenter ou ajouter une nouveauté. es facebookeurs se partagent chaque instant les images des anciens quartiers et jouent aux devinettes «Quel est le nom de ce quartier?» ou bien «Où se trouve cette zenka?». es commentaires vont bon train. «Je me souviens surtout des colombes d Alger et de sa Casbah. A cette époque-là, ma mère et mes grands-mères portaient le haik mramma waadjer chebika», peut-on lire sur le mur d un abonné. «Eh oui ya sidi, alors l histoire de la couleur du pavé jaune remplacé par un dalle de sol, c est sans commentaire! A chaque époque, ses gens!», écrit un autre facebookeur. Sur la photo d une autre femme en haïk mramma, les commentaires se font nombreux. «Toutes de blanc vêtues! Avec seroual mdaouar el hata. Allah Allah!», commentant la photo d une jeune dame dont la main suscite d autres interventions : «Remarquez rzima dans sa main, elles avaient de tout temps des mendils qu elles utilisaient pour envelopper les petits achats, pas le sac en plastique. es balcons de Saint-Raphaël à El Biar, a Casbah d Alger, le Télemly, le monoprix de la rue Didouche-Mourad dans les années 1980, une partie de dominos entre voisins à a Casbah dans les années 1970, la Grande-Poste avant la disparition des pigeons, font l objet aussi d un petit quizz qui attire les facebookeurs particulièrement durant ce Ramadhan. Même des vidéos intitulées «Alger en images» sont diffusées et partagées. Sur le site en question, des photos prises du boulevard des Martyrs en 1913 et c est surtout la publication d une photo archive qui montre la carte d adhérent au club des supporters de l EN qui fait sensation. «es vrais supporters disciplinés méritaient bien la carte d adhésion contrairement aux supporters agressifs d aujourd hui qui ne méritent pas d accéder au stade», peut-on lire sur les murs des commentateurs, qui surfent sur cette page créée uniquement pour faire découvrir le vieil Alger n Rym Harhoura

12 DÉTENTE HORIZONS Mardi 7 Juillet S u d o k u M o t s c o d é s Règle du jeu e sudoku est une grille de 9 cases sur 9, divisée ellemême en 9 blocs de 3 cases sur 3. e but du jeu est de la remplir entièrement avec une série de chiffres allant de 1 à 9 de sorte que : - chaque ligne, chaque colonne et chaque bloc de 3X3 doit contenir toute la série des chiffres allant de 1 à 9. Règle du jeu Dans la grille ci-contre, les lettres ont été remplacées par des chiffres. Un même chiffre représentant toujours la même lettre. Reconstituez les mots au fur et à mesure que certaines lettres apparaissent dans la grille. Pour commencer le jeu, trouvez le mot dont les premières lettres sont déjà indiquées dans la grille. M o t s f l é c h é s G I rille M u e t t e II III IV V VI VII VIII IX X HORIZONTAEMENT I- ent mouvement d affaissement d une partie de l écorce terrestre. II- Famille nombreuse. Graisse. III- Note. Rivière d Asie. Terre isolée. IV- Couleur rouge sombre. V- Enveloppe d oreiller. Consonnes de Cordoue. Art mineur. VI- Plante potagère. Pris l empreinte de. VII- Perche goujonnière. VIII- Possessif. Zygote. IX- Réfléchi. Shoot. Pierre dure. X- Attendre avec confiance. Note. VERTICAEMENT 1- Ruse habile. 2- Bison d Europe. Allure. Préposition. 3- Préfixe multiplicateur. Vêtement d homme. 4- Homme de main. Réprime. 5- Myriapode. Note. Iridium. 6-Transparent. 7- Précède la spécialité. Admire beaucoup. 8- Porte souvent conseil. Possessif. 9- Poil. Baryum. Maboul. 10- Dignitaires ottomans. Consonnes de Constantine. S O U T I O N S D U J O U R S O U T I O N S D U J O U R Mots Flé ché s Sudoku Mots codés Grille muette

13 CHEVA DU JOUR 3. Fina Meharèche ES COURSES À TIARET COUP SUR PACÉ 11. Mirabelle JOKER DE CHARME 5. Saji CHAMP «F» SPÉCUATIF X.5 E PRONOSTIC VÉRITÉ 1. Oulaïd / 6. Quirat / 11. Mirabelle / 13. Tel Mhareche / 3. Fina Meharèche / 8. Quassantinia / 2. Kheïr El Mesk TURF HORIZONS Mardi 7 Juillet ENTRE MA OTIS C est à un sprint infernal que seront soumis les treize concurrents et concurrentes d aujourd hui à l hippodrome Kaïd-Ahmed de Tiaret, car la distance retenue (1000 m) ne sert pas les coursiers qui débutent lentement sous peine de perdre le plus clair de leurs chances. Combien de fois avons nous vu des super favoris ramasser les casquettes alors qu ils étaient très appuyés au jeu, c est dire que tout pronostic reste aléatoire dans ce cas de figure et la seule alternative afin de se parer toute mauvaise surprise est de privilégier les combinaisons élargies et d accorder la primauté aux chevaux dits très rapides sur les pieds et qui sont rompus à ce genre d épreuves, à l image du pensionnaire de l écurie MN. Metidji Oualid, dont les chances doivent être prises sérieusement en considération, et ce, malgré ses dernières déconvenues car vu la course du jour et la composante de l épreuve, toutes les conditions sont réunies pour qu il accède à la plus haute marche du podium, même si le mâle bai de 6 ans de la ferme pilote de Tiaret vient de terminer à deux reprises en tête des battus d une épreuve de vitesse. Ce duo de choc me paraît le plus indiqué de ce prix Fireq, support aux paris quarté et quinté et qui s adresse aux chevaux de 3 ans et plus de race arabe né et élevé en Algérie n ayant pas totalisé la somme de depuis le 01/01/2015, surcharge de 1 kg par tranche de 8000 DA reçus en gains et places depuis la même date d effet de la condition. n Y. S. SOCIÉTÉ DES COURSES HIPPIQUES ET DU PARI MUTUE MARDI 7 JUIET 2015 PROPRIÉTAIRES MN. Metidji AH.Ferghouli H.du Mehareche AM.Bettahar F.Metidji FP.Tiaret FP.Tiaret MN. Metidji H.du Mehareche MN.Metidji D. Djellouli A.Feghouli MR.Khaldi TIARET QUINTE-QUINTÉ N CHEVAUX Oualid Kheir E Mesk Fina Mehareche (0) Tounsia Saji Quirat Quossay Quassantinia Chebahe Mehareche Nadjet Mirabelle Tanmia Tel Mhareche 16H00 JOCKEYS PDS S. Benyettou 54 K.Haoua 54 JJ.WF Djellaoui 54 H.Belmorsli 54 M.Djellouli 54 M.Belmorsli 54.Boubekeur 53 A.Moussa 52 AP.M Ammar 52 AP.EH Boubekeur 51,5 AP.EH Boubekeur. 51,5 Chaabi 51 A.Boubekeur 51 Prix : FIREQ Arabe NEE en Algérie DA l 1100 MÈTRES QUARTE-QUINTESCOPE 1. Oulaïd : Ses dernières courses ont montré un coursier en méforme évidente, cependant vu les conditions de la course du jour, ses chances de participation à l arrivée demeurent entières. 2. Kheïr El Mesk : Ce jeune poulain qui manque visiblement de métier, intéressera uniquement les inconditionnels du chevronné jockey K. Haoua. 3. Fina Meharèche : Ce n est pas un foudre de guerre, mais il faudra l avoir à l œil car la distance du jour n est pas pour lui déplaire et que l excellent jeune jockey WF. Djellouli y a jeté son dévolu. 4. Tounsia : Elle n a rien réalisé de probant à ce jour, ce qui n est pas fait pour nous inciter à lui entrevoir des chances dans une telle épreuve. 5. Saji : Seul plaidera en sa faveur le métier de son efficace jockey du jour M. Djellouli, car jugé sur son premier où il a terminé bon dernier, il faut reconnaître qu il ne sera pas convie à une sinécure à ce niveau. 6. Quirat : A son aise sur le parcours du jour, ce coursiernne devrait pas recontrer de grandes difficultés pour terminer en très bon rang à l arrivée. 7. Quossay : Il semble marquer le pas comme le montre sa longue série d échecs, cependant un sursaut d orgueil de sa part n est pas à écarter surtout qu il est bien monté. CDS ENTRAINEURS NOTRE AVIS H. FATMI 1. Belle chance K. FEGHOUI 2. Bien monté S. ROUANE 3. Ne pas négliger PROPRIETAIRE 4. Barrée H. DJEOUI 5. Difficile K.ASI 6. Des arguments K.ASI 7. Attention R. BOUBEKEUR 8. Son parcours S. ROUANE 9. Barrée H. FATMI 10. Du métier D. DJEOUI 11. En bon rang PROPRIETAIRE 12. Pourquoi pas? S. ROUANE 13. Sur sa valeur (0) : Chevaux portant des œillères APTITUDE Tous les concurrents FORME 6-Quirat 8-Quassantinia 11-Mirabelle 12-Tanmia MEIEURES PERFS 11-Mirabelle 6-Quirat 1-Oualid 3-Fina Mehareche (0) 13-Tel M Hareche CASSE 1-Oualid 11-Mirabelle 13-Tel M Hareche 6-Quirat 10-Nadjet CONCUSION 11-Mirabelle 6-Quirat 1-Oualid 13-Tel M Hareche 3-Fina Mehareche (0) 12-Tanmia 10-Nadjet 8. Quassantinia : Elle vient de terminer 7 e sur une distance similaire à celle du jour, reconduite après coup, elle reste en mesure d améliorer son classement. 9. Chebahe Mhareche : Manquant visiblement de compétition, cette jeune pouliche de 3 ans est à revoir dans d autres circonstances. 10. Nadjet : Bonne dernière à sa dernière sortie, cette vaillante jument de métier misera sur le plus de sa monte du jour pour nous rappeler à son bon souvenir. 11. Mirabelle : Bénéficiant d un bel engagement, cette jument qui a déjà fait ses preuves dans des épreuves plus relevées aura une belle carte à jouer à ce niveau. 12. Tanmia : En progrès sur sa dernière sortie, cette pouliche de 3 ans confiée au très efficace jockey AH. Chaabi mérite d être cochée dans une longue. 13. Tel Mhareche : Jugée sur l ensemble de sa carrière, elle ne devrait pas forcer sur ses grandes aptitudes techniques pour accéder en bon rang à l arrivée pour peu qu elle arrive à gérer sa longue absence. Nombre de chevaux désignés Simple 10 DA 20 DA 50 DA 100 DA 175 DA 280 DA 420 DA 600 DA 825 DA DA MEIEURES CHANCES Faites vos jeux Total 30 DA 120 DA 300 DA 600 DA DA DA DA DA DA DA Simple 10 DA 25 DA 75 DA 175 DA 350 DA 630 DA DA DA DA Total 120 DA 600 DA DA DA DA DA DA DA DA Simple 10 DA 30 DA 105 DA 280 DA 630 DA DA DA DA Total 600 DA DA DA DA DA DA

14 SP Tous les A FOOTBA C est le joueur luimême qui nous l a confirmé hier : «C est fini, je pars. Croyez-moi, je n ai plus la tête, ni le moral pour jouer au Chabab. J espère que les supporters belouizdadis comprennent mon attitude», nous a t-il lâché avant de poursuivre : «Je viens d avoir une discussion avec le président du chabab. Je lui ai clairement fait savoir que je ne me sentais plus en mesure de poursuivre l aventure au CRB. Je lui ai également expliqué qu il ne pouvait retenir un joueur contre son gré. Je pense que le boss belouizdadi a bien reçu le message. En tout cas, il s est montré compréhensif». A l origine de cette envie de Djediat de quitter le CRB, un différend avec la direction du club qui remonte à la fin de la saison dernière. Depuis, le joueur n est plus en odeur de sainteté avec les dirigeants du club. D ailleurs, lors de notre discussion, le joueur nous a confié qu il ne se voyait plus continuer à travailler dans une telle ambiance. Cela dit, le meneur de jeu de la formation belouizdadie devrait rencontrer ses dirigeants ces jours-ci pour trouver un terrain d entente afin de résilier son contrat et obtenir sa lettre de libération. Questionné au sujet JSS fin de renforcer leur compartiment offensif et mener à bien leur opération recrutement, le CR Belouizdad et le NA Hussein-Dey ont ciblé l attaquant de la JS Saoura, Mohamed Aoudou. Sous contrat avec le club sudiste jusqu en juin 2016, le joueur béninois, âgé de 25 ans, pourrait atterrir chez l une de ces deux formations, puisque les dirigeants du club de Béchar sont disposés à négocier sa lettre de libération. Néanmoins, cela dépendrait des négociations entre ces différentes parties, sachant que la direction de la JSS aurait exigé un milliard de centimes pour céder Aoudou. ORTS DJEDIAT : «C EST FINI, JE PARS» AORS QU AAIN MICHE ESPÈRE AVOIR DANS SON EFFECTIF POUR A SAISON À VENIR, aâmouri Djediat a décidé de ne plus poursuivre l aventure avec le CRB, même s il lui reste encore une année de contrat. de sa future destination, l enfant de Sour El Ghozlane nous a appris qu il est en contact avec de nombreuses formations de igue 1 et de igue 2, à l instar du nouveau promu, l USMB ou encore de l USMBA dont les dirigeants comptent mettre le paquet pour retrouver l élite au plus vite. Pendant ce temps, la formation algéroise a repris depuis dimanche le chemin de des entraînements avec des séances quotidiennes au stade du 20-Août 55, en attendant de se déplacer au Maroc jours pour y effectuer le stage d avant-saison. n Mehdi F. JUDO e CRB et le NAHD se disputent Aoudou HORIZONS Mardi 7 Juillet 2015 RANKING MONDIA Bouyacoub et Zourdani toujours dans le top 22 lors qu on s attendait à une Adégringolade de nos judokas, suite aux piètres résultats enregistrés lors des World Masters 2015 du Maroc, yès Bouyacoub et Houd Zourdani ont maintenu leur classement parmi le top 22 du Ranking mondial qualificatif aux jeux Olympiques Etabli le 5 du mois en cours, le Ranking a vu yès Bouyacoub (-100 kg) préserver sa 15 e position avec 1101 points. Eliminé au 1 er tour au Maroc, le grand espoir de médaille olympique à Rio est bien parti pour décrocher sa qualification aux joutes olympiques. Cependant, il devra faire le plein sur le plan continental et décrocher des points lors des prochains tournois internationaux pour éviter une mauvaise surprise. Pour sa part, l étoile montante du judo algérien, Houd Zourdani, s est classée 18 e dans la catégorie des -66 kg avec 743 points. Hormis ces deux athlètes, les autres judokas n arrivent pas à intégrer le peloton des 22 qualifiés aux JO Quelques-uns ont pu tout de même se rapprocher de la 22e position, tels que Abderrahmane ES SÉTIF Benamadi qui s est classé 25 e avec 655 points dans la catégorie des -90 kg. Pour sa part, Tayeb Mohamed Amine a pu gravir des marches jusqu à arracher la 31 e place. Si chez les garçons, au moins deux athlètes sont bien placés pour être présents à Rio, ce n est pas le cas chez les filles. En effet, aucune athlète n a réussi à figurer dans le top 14. a meilleure Algérienne jusqu à présent est Kaoutar Ouallal, qui s est classée 19 e dans la catégorie des -78 kg avec 757 points. Sonia Asselah, quant à elle, s est contentée d une peu reluisante 31 e position avec 490 points dans la catégorie des +78 kg. En somme, la qualification aux JO de Rio devient de plus en plus difficile. Ciblant les compétitions continentales, la Fédération algérienne souhaite que les athlètes décrochent lors des prochains championnats d Afrique des titres en individuel. Ce qui leur permettra de glaner 400 points pour chaque médaille d or. Un capital qui leur permettra de faire un bond dans le classement mondial. n Adel K. Yebda proposé, Mahi engagé ex-international algérien, Hassen Yebda, a été proposé à l ES Sétif pour éventuellement l engager en vue de la saison prochaine, alors que le meneur de jeu de l IRB Touggourt (Div, amateur), Nacereddine Mahi a signé un contrat de deux ans, a appris l APS auprès de la direction de la formation sétifienne. Yebda (31 ans) est sans club depuis la résiliation de son contrat avec El-Fudjairah, pensionnaire de la 1 re division émiratie, en janvier dernier. Auparavant, il avait porté les couleurs de plusieurs clubs européens, à l image de Naples, l Udinese (Italie) et Grenade (Espagne). es dirigeants de l ESS n ont pas encore tranché la proposition que leur a faite un agent de joueurs, a ajouté la même source. Yebda a été victime de blessures à répétition qui ont porté préjudice à sa carrière internationale. Il n a plus été convoqué en sélection nationale depuis le Mondial-2014 au Brésil. e milieu de terrain a porté 26 fois le maillot des Verts pour deux buts marqués. ESS a assuré jusque-là les services de six nouvelles recrues : Tobal, Chenine, Hachi, Rebaî, Benlameri et Kenniche en attendant l attaquant de l ASO Chlef, Zakaria Haddouche Pour pallier l éventuel départ de leur buteur, les responsables de la JSS ont jeté leur dévolu sur l ex-attaquant de l ES Sétif, Ahmed Gasmi, qui aurait déjà donné son accord de principe. Pour sa part, le club belouizdadi vient de se séparer de son meneur de jeu, aâmouri Djediat, car n ayant pas trouvé un terrain d entente sur le plan financier. Cela dit, pour clore son mercato estival, le CRB envisage de recruter un milieu de terrain, pour remplacer Djediat, et un attaquant de pointe. Par ailleurs, au sein du NAHD, les choses ne semblent pas totalement claires. Après avoir repêché l attaquant Benayad et le défenseur central Herida, l entraîneur, Abdelkader Iaïche, devra toutefois dégraisser son effectif, qui compte actuellement 31 joueurs, pour le ramener à 25. De ce fait, une purge de six éléments s impose et il n est pas à écarter de voir certains cadres sauter de l effectif la prochaine saison. n K. H. 23 Pub CONDOÉANCES CONDOÉANCES 3nHorizons : Anep M. Tahar Hadjar, ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les cadres et l'ensemble du personnel du ministère ont appris avec une grande tristesse le décès de M me ahout Amel, chercheuse au Centre de recherche en biotechnologie à Constantine. En cette douloureuse circonstance, ils présentent à sa famille leurs sincères condoléances et les assurent de leur profonde sympathie. Puisse Dieu Tout-Puissant accorder à la défunte Sa Sainte Miséricorde et l'accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à ui nous retournons. n Horizons : Anep M. Tahar Hadjar, ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les cadres et l'ensemble du personnel du ministère ont appris avec une grande tristesse le décès du père de M. Djamel Ben Bertal, directeur de l'université Amar-Thelidji de aghouat. En cette douloureuse circonstance, ils lui présentent ainsi qu'à sa famille leurs sincères condoléances et les assurent de leur profonde sympathie. Puisse Dieu Tout-Puissant accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde et l'accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à ui nous retournons.

15 En Horizons Horizons : R.C.97B e ANNIVERSAIRE DE INDÉPENDANCE : Sellal félicite la police algérienne e Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à l occasion du 53e anniversaire de la fête de l indépendance et de la jeunesse, a félicité la police algérienne, à leur tête le général-major Abdelghani Hamel, a indiqué, hier, un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Dans son message, le Premier ministre a rendu hommage à tous les martyrs pour l indépendance et la souveraineté de l Algérie, tout en souhaitant paix, stabilité et prospérité à notre pays, souligne la même source. E GÉNÉRA-MAJOR MOHAMED ARBI HAOUI A ÉTÉ INSTAÉ, HIER, au poste de commandant des forces navales, succédant au défunt général-major Abdelmalek Necib, lors d une cérémonie présidée par le général de corps d armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d état-major de l Armée nationale populaire, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. «exécution du décret présidentiel du 28 juin 2015 portant désignation du commandant des forces navales, le général de corps d armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d état-major de l Armée nationale populaire, a présidé aujourd hui lundi 6 juin 2015, au siège du commandement des forces navales à l Amirauté, la cérémonie d installation officielle du généralmajor Mohamed arbi Haouli, nommé au poste de commandant des forces navales et succédant au défunt généralmajor Abdelmalek Necib», relève le communiqué. «Après la cérémonie d accueil et devant les cadres et les éléments des forces navales, le général de corps d armée s est adressé à l assistance leur demandant de reconnaître leur nouveau commandant et de suivre ses instructions, selon les lois et l honneur des forces armées algériennes», précise la même source. «Au nom du président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, et conformément au décret présidentiel du 28 juin 2015, je nomme officiellement, en ce jour, commandant des forces navales, le général-major Mohamed arbi Haouli, en succession au défunt général-major Abdelmalek Necib», a déclaré Gaïd Salah. «Il est ainsi de votre devoir de reconnaître votre commandant, le général-major Mohamed arbi Haouli, ici présent devant vous, et de suivre ses ordres dans le cadre du service, conformément au règlement militaire et selon les lois et l honneur des forces armées algériennes», a- t-il souligné. «Je souhaite au nouveau commandant des Ph: APS FÊTE DE INDÉPENDANCE e président Bouteflika reçoit un message de félicitations du roi d Espagne e roi d Espagne, Felipe VI, a adressé un message de félicitations au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l occasion de la célébration du 53 e anniversaire de l indépendance nationale. «En ce jour du 53 e anniversaire de l indépendance de l Algérie, je souhaite vous faire parvenir mes plus sincères félicitations, en mon nom, ainsi qu au nom du gouvernement et du peuple espagnol», a écrit le roi d Espagne dans son message. «Je saisi cette occasion pour vous formuler mes meilleurs vœux de bonheur, de paix et de prospérité pour le peuple frère algérien», a-t-il ajouté. FORCES NAVAES e général-major Mohamed arbi Haouli installé au poste de commandant «ourir, la belle affaire», disait le Mgrand Jacques. e célèbre et valeureux footballeur Abderrahmane Soukane n a pas repris le refrain de Brel mais a tiré sa révérence, l âme en paix, après avoir accompli tous ses devoirs, prioritairement celui de l appel de la patrie pour son combat libérateur. Heureux, Abderrahmane qui a rejoint, ce dimanche 5 juillet, ses dix-huit regrettés compagnons de la glorieuse équipe de football du FN. Abderrahmane (13 septembre 1936) s en est allé dans son style, celui de gentleman malgré la maladie, depuis ces cinq dernières années, qui ne lui permettait aucun répit. Comme ce furent les cas des derniers disparus, Kermali mort en 2013 le 13 avril, date anniversaire de la création de l équipe FN en 1958, et de notre meilleur libéro au monde des années cinquante (56-58), Mustapha Zitouni, qui nous a quittés en janvier C est triste de voir nos héros partir l un après l autre. Sur les trente-deux vedettes algériennes du championnat de France qui ont abandonné les fastes et les rêves pour composer l équipe révolutionnaire, «le onze de l indépendance» monté par Boumezrag sur instruction du stratège Abane Ramdane, treize joueurs sont encore en vie dont le frère aîné et néanmoins coéquipier d Abderrahmane Soukane, que Dieu ait son âme. «Mon frère était souffrant, il a fait son devoir. Nous sommes tous vieux, dans quelques années, nous ne serons plus là», dira justement aami Mohamed Soukane. e défunt Abderrahmane, enfant d El Biar, était un milieu offensif très incisif et buteur. Après la JSEB, il forces navales tout le courage et toute la réussite devant cette lourde et sensible responsabilité. Il ne me reste, en cette occasion, que de prier miséricorde à l âme du général-major Abdelmalek Necib qui a fait preuve, au commandement des forces navales, d une grande détermination», a-t-il mentionné. «Il était un exemple de discipline, de loyauté et d abnégation. Nous prions Dieu Tout-Puissant de lui accorder sa Sainte miséricorde et de soutenir son successeur, le généralmajor Mohamed arbi Haouli, pour parfaire le chemin avec toute la rigueur requise afin d obtenir les résultats souhaités», a poursuivi le chef d état-major de l ANP. e général de corps d armée a rappelé «les grands efforts fournis, ces récentes années, pour le développement des forces navales, étant une composante essentielle et vitale au sein de l Armée nationale populaire, dont la mission est en fort rapport avec le degré de maîtrise des équipements et des armes modernes en notre possession». Pour Gaïd Salah, «il est important que nous soyons tous conscients des efforts que nous avons fournis, ces récentes années, pour que les forces navales puissent franchir toutes ces étapes, qui ont fait d elles une composante essentielle, forte et moderne au sein de l Armée nationale populaire, de grandes étapes franchies que nous désirons continuer à mener». «e nouveau commandement des forces navales trouvera auprès du haut commandement de l Armée nationale populaire toute l aide et le soutien, pour redonner à nos forces navales leur place historique, comme l un des piliers solides de l ouest de la Méditerranée, telle est la place qui doit revenir à l Algérie de par sa réputation et son rôle à l échelle régionale et mondiale», a-t-il assuré. ABDERRAHMANE SOUKANE (ÉQUIPE FN) EST DÉCÉDÉ e talent dans la modestie a Météo du Mardi 7 Juillet 2015 Ph: Archives Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ signe, avec son frère Mohamed, une licence professionnelle chez le doyen des clubs français, e Havre. es deux Soukane seront des titulaires en puissance. a paire jouera aussi à Toulouse et au Red Star. Aujourd hui, le temps presse pour écrire, dans le détail, rassembler les photos, les souvenirs et autres documentsarchives et documentaires et les mettre à jour. Quant aux survivants, ils sont encore 13 et relativement en bonne santé quand bien même les plus jeunes sont nés en 36, un autre devoir leur dicte de témoigner librement de l épopée de cette équipe qui avait valu un titre à un de mes papiershommage «Equipe FN, une balle pour gagner la guerre». Merci les stars. Paix à vos âmes. n Mokrane H. ACHAT 1 $ 97,72 DA 1 108,50 DA FÊTE NATIONAE DU VENEZUEA e président Bouteflika félicite son homologue Maduro Moros e président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue du Venezuela, Nicholas Maduro Moros, à l occasion de la fête nationale de son pays, lui exprimant sa satisfaction quant à la qualité des liens entre les deux pays. «a célébration de la fête nationale de votre pays m offre l agréable opportunité de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, nos sincères félicitations, auxquelles je joins mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même, et davantage de prospérité et de bien-être pour le peuple ami du Venezuela», a écrit le chef de l Etat dans son message. «Il me plaît, en cette heureuse occasion, de vous exprimer ma satisfaction quant à la qualité des liens traditionnels d amitié qu entretiennent nos deux pays, fondés sur la solidarité, la concertation et une vision partagée concernant les grandes questions d intérêt commun», a-t-il ajouté. e président de la République a réitéré son attachement à la promotion et à la consolidation de la coopération économique et commerciale entre les deux pays à travers, a-t-il affirmé, «la conjugaison de nos efforts en vue de la hisser à la hauteur de l excellence de nos relations politiques». FÊTE NATIONAE DE CABO VERDE e président Bouteflika félicite le président Fonseca e président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé, hier, un message de félicitations au président de la République de Cabo Verde, Jorge Carlos de Almeida Fonseca, à l occasion de la célébration de la fête nationale de son pays. «a célébration de la fête nationale de la République de Cabo Verde m offre l agréable occasion de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, nos vives félicitations ainsi que mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de progrès et de prospérité pour le peuple frère de Cabo Verde», a écrit le président Bouteflika dans son message. «Je saisis cette heureuse opportunité pour vous renouveler ma disponibilité à œuvrer avec vous à la consolidation des liens de fraternité et de coopération qui unissent nos deux pays frères», a poursuivi le chef de l Etat. «Je tiens à vous réitérer mon attachement à la poursuite de nos efforts tendant à promouvoir la paix, la stabilité et le développement de notre continent», a-t-il ajouté. ANNIVERSAIRE DE INDÉPENDANCE DU MAAWI e président Bouteflika félicite le président Mutharika e président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue de la République du Malawi, Arthur Peter Mutharika, à l occasion de la célébration du 51 e anniversaire de l indépendance de son pays. «Au moment où la République du Malawi célèbre le 51 e anniversaire de son indépendance, il m est particulièrement agréable de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens ainsi qu en mon nom personnel, nos chaleureuses félicitations accompagnées de mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de progrès et de prospérité pour votre peuple frère», a écrit le chef de l Etat dans son message. «Je voudrais saisir cette heureuse occasion pour vous assurer de mon entière disponibilité à œuvrer, avec vous, au renforcement des liens d amitié, de solidarité et de coopération qui unissent nos deux pays et à conjuguer nos efforts au sein de l Union africaine en vue d atteindre les objectifs de paix et de développement économique et social de notre continent», a-t-il ajouté. ANNIVERSAIRE DE INDÉPENDANCE DES COMORES Message de vœux du président Bouteflika à son homologue Ikililou Dhoinine e président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de vœux au président de la République fédérale des Comores, Ikililou Dhoinine, à l occasion de la célébration du 40 e anniversaire de son indépendance, dans lequel il a réitéré sa détermination à «approfondir» les relations de coopération bilatérale. «Il m est agréable au moment où la République fédérale des Comores célèbre le 40 e anniversaire de sa glorieuse indépendance de vous adresser au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes vœux les meilleurs de santé et de bonheur et au peuple comorien frère davantage de progrès et de bien-être», a écrit le président Bouteflika dans son message. «Je saisis cette heureuse occasion pour vous réitérer ma disponibilité à joindre nos efforts aux vôtres en vue de consolider les liens de fraternité et de coopération unissant nos deux pays, au mieux des intérêts de nos deux peuples frères», lit-on dans le message. n Alger 36 n Annaba 35 n Constantine 37 n Oran 33 n Ouargla 40 n Tamanrasset 34 n Tindouf 42 n Illizi 41 n 6 6 VENTE 1 $ 103,68 DA 1 115,15 DA 6 6 SERVICE PUB Tél: Fax: (021) (021)

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Decouvrir l entrepreneuriat L entrepreneuriat est un monde fascinant, plein

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Travail, de l Emploi, et de la Sécurité Sociale Allocution de Monsieur Mohamed EL GHAZI Ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Source El Moudjahid 19 décembre 2013 Le premier ministre inaugure la

Plus en détail

ARRETES, DECISIONS ET AVIS

ARRETES, DECISIONS ET AVIS 12 ARRETES, DECISIONS ET AVIS MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SECURITE SOCIALE Arrêté du 24 Rabie El Aouel 1436 correspondant au 15 janvier 2015 fixant l organisation interne de la caisse nationale

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 14 Rajab 1436H correspondant au 03 mai 2015 relative à la préinscription

Plus en détail

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn conect 2014 Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises By N 5 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du AGOA Programme des Organisations pour la société civile du 14 e Forum sur la coopération économique et commerciale entre les États-Unis et l Afrique AGOA 15 ans : Les organisations de la société civile

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 05 Chaâbane 1435H correspondant au 03 juin 2014 relative à la préinscription

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

1. Qu est-ce que le Don actions? 2. Comment ça fonctionne?

1. Qu est-ce que le Don actions? 2. Comment ça fonctionne? Dossier de presse 1. Qu est-ce que le Don actions? Le Don actions est la campagne nationale de collecte de dons financiers du Secours populaire. Depuis 1998, cette tombola de la solidarité permet à l association

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle :

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle : ANNEXE 1 au dossier de présentation pour la presse au sujet du lancement du 2 e tour du PIC EQUAL Présentation des axes prioritaires avec une esquisse des mesures cofinancées pour l exercice 2004-2006:

Plus en détail

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Division de la Qualité et de la Sécurité Industrielle Cahier des charges relatif à la sélection des entreprises et organismes

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n 01 du 18 Rajab 1434H correspondant au 28 mai 2013 relative à la préinscription

Plus en détail

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Entre le Service Départemental d Incendie et de Secours du Jura, ci-après dénommé le SDIS, représenté par Monsieur Christophe PERNY,

Plus en détail

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable IUT de La Rochelle, 2015 (Version provisoire v.2 du 21/11/2014) Article 1 Participants Concours ouvert aux étudiants de tous les

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

Dossier de presse. Création d une École internationale à Differdange

Dossier de presse. Création d une École internationale à Differdange Dossier de presse Création d une École internationale à Differdange 7 avril 2015 CRÉATION D UNE ÉCOLE INTERNATIONALE À DIFFERDANGE Dans le but de diversifier l offre scolaire, une école internationale

Plus en détail

Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges

Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges Relatif à la sélection des entreprises et organismes au programme d aide de l Etat à l accompagnement pour la certification des systèmes de management

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au PROJET DE LOI 52 Mémoire de l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au Comité permanent de l Assemblée législative Août 2006 L Association des enseignantes et

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL

REGLEMENT DEPARTEMENTAL REGLEMENT DEPARTEMENTAL des Transports Scolaires Département de l Indre D.G.A/R.T.P.E. Service Départemental des Transports Hôtel du Département CS20639 36020 Châteauroux Cedex REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

Demande de dispense. de formation statutaire Formation d intégration. quand les talents grandissent, les collectivités progressent

Demande de dispense. de formation statutaire Formation d intégration. quand les talents grandissent, les collectivités progressent Demande de dispense de formation statutaire Formation d intégration quand les talents grandissent, les collectivités progressent 2 - Dispense formation d integration Demande de dispense de formation d

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre Samedi 3 septembre 2011 Convention de Partenariat entre la Ville de Paris et le Conseil Général de La Réunion Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE SERVICES DE FORMATION

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

«Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes

«Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes «Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes Proposition de projet Localisation: Début du projet : Durée du projet : Objectif : Nombre de bénéficiaires : San Carlos

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat.

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat. Séminaire sur les normes comptables de l Etat Intervention d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Bercy, 1 er décembre 2003 Mesdames, Messieurs, C est avec grand plaisir

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Journal d apprentissage. Union Technique du Mali

Journal d apprentissage. Union Technique du Mali Journal d apprentissage Union Technique du Mali Projet Kénéya Sabatili «Assurer la santé» Contentus Le Projet... 1 Que quoi le projet traite t-il?... 1 Résumé du projet... 2 Faits Marquants... 3 Quelques

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Circulaire n du 1436H correspondant au 2015 relative à la préinscription et à l orientation

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Programme. 2015 / 2016 Formation professionnelle continue. www.famillesrurales.org/maine_et_loire

Programme. 2015 / 2016 Formation professionnelle continue. www.famillesrurales.org/maine_et_loire Programme 2015 / 2016 Formation professionnelle continue www.famillesrurales.org/maine_et_loire > Les thématiques Fonctionnement général de l association Pédagogie et animation Gestion thématique «Se former

Plus en détail

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)...

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... 2012 2013 Être apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... RÉGION NORD-PAS DE CALAIS www.apprentissage.nordpasdecalais.fr L apprentissage ne concerne

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : Classification de la fonction : assistant-e administratif-ve urbanisme Fonction de référence : 02- employé-e CFC Classes : 2

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

FORUM SUR LA FACILITATION DES AFFAIRES

FORUM SUR LA FACILITATION DES AFFAIRES FORUM SUR LA FACILITATION DES AFFAIRES EXPERIENCE ALGERIE GUICHET UNIQUE DECENTRALISE AGENCE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE L INVESTISSEMENT BAMACO 17 et 18 FEVRIER 2011 Constat L investissement des PME

Plus en détail

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI F OMPI A/46/11 ORIGINAL : anglais DATE : 26 novembre 2008 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI Quarante-sixième série de réunions Genève, 12

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail