CONCENTRATION METHODE EDUCATIVE 3C Et REUSSITE SCOLAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCENTRATION METHODE EDUCATIVE 3C Et REUSSITE SCOLAIRE"

Transcription

1 Avec Michèle DREIDEMY, fondatrice de la ME3C MEMOIRE MONITEUR METHODE EDUCATIVE 3C Concentration Calme -Contrôle CONCENTRATION METHODE EDUCATIVE 3C Et REUSSITE SCOLAIRE Avec Michèle DREIDEMY, fondatrice de la ME3C GROUPE FRANGIPANIER -MARTINIQUE * * BEROARD SUZIE BEROARD SUZIE

2 1

3 REMERCIEMENTS... 4 LA DECOUVERTE DE LA METHODE EDUCATIVE 3C... 5 Mon parcours qui justifie ma démarche Découverte de la méthode 3C... 5 La formation à la Méthode éducative 3C INTRODUCTION... 7 PARTIE THEORIQUE ) Maîtrise de la concentration et réussite scolaire ) Conséquences des troubles de l attention ) L avenir de la Méthode Educative 3C au sein de l éducation nationale ) Les apports de la Méthode Educative 3C pour la concentration - et la réussite scolaire 16 PARTIE PRATIQUE LES SEANCES EVALUATION POUR UN BILAN INTERMEDIAIRE BILAN FINAL (réalisé à la fin de l année scolaire avec ceux qui ont pratiqué régulièrement) MON PROJET CONCLUSION LEXIQUE : BIBLIOGRAPHIE

4 «J ai toujours vu que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l air fou et être sage» Montesquieu, De l esprit des lois «La vraie sagesse est de ne pas sembler sage» Eschyle 3

5 REMERCIEMENTS Je remercie Mme Michèle Dreidemy, fondatrice de la Méthode Educative 3C qui, à l issue d une vingtaine d années de recherche nous offre ce bel outil pour venir en aide à cette génération de jeunes qui, sans exception, n a qu un seul grand espoir, REUSSIR SA SCOLARITE. Mon époux et mon fils qui m ont soutenue dans ma démarche de recherche et qui ont accepté d être «abandonnés» pendant des week-ends entiers, l auront-ils compris, pour une noble cause! Monsieur Le Principal du collège Georges Elisabeth qui m a fait confiance et permis de mettre en place des groupes d élèves pour organiser des ateliers du «Mieux-être» ( Méthode Educative 3C) depuis le début de ma formation en Janvier Les élèves qui m ont permis de pratiquer la Méthode Educative 3C ; Ils ont manifesté leur satisfaction ce qui m a donné le courage de persévérer ; Ils ont été assidus et étaient présents à toutes les séances 3C depuis leur mise en place, jusqu à la fin de l année scolaire Certains ce sont réinscrits cette année scolaire, en 2012.Ils n ont jamais caché leur reconnaissance compte tenu du bienêtre qu ils vivaient lors de chaque atelier. Tous ceux qui comme Mme Dreidemy et ceux qu elle forme, sont préoccupés de sensibiliser aux évolutions de la société et de participer à une organisation de la vie collective plus solidaire et plus respectueuse des personnes. 4

6 LA DECOUVERTE DE LA METHODE EDUCATIVE 3C Mon parcours qui justifie ma démarche. Enseignante de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) au collège depuis plus de vingt ans et mère de trois enfants qui n ont pas eu de problèmes scolaires, mais sensible à la problématique des élèves en difficulté, j ai toujours été à la recherche d outils pour leur venir en aide. Mon investissement dans la préparation des cours de SVT restait vain puisque, face à moi, l auditoire était peu réceptif parce que toujours peu concentré. Elèves, parents et enseignants eux-mêmes sont conscients de la difficulté. Un sentiment permanent d insatisfaction éveillait en moi le désir de trouver des solutions pour venir en aide aux élèves. Le plus déroutant pour l enseignant est le manque d attention des élèves. Une séquence d apprentissage est réussie quand les élèves parviennent à maintenir leur attention. Pratiquante de yoga et de tai chi, je connais les bienfaits de ces pratiques sur mon état mental et physique. Je pressentais, dès la présentation de la Méthode Educative 3C par sa fondatrice que ce pourrait être un outil efficace qui pourrait apporter du bien-être à cette génération d enfant aujourd hui souvent agités, dispersés, stressés. L occasion de les aider à s apaiser, leur apprendre à se concentrer. Je suis convaincue que tout élève qui obtient son orientation au collège, est apte à poursuivre un cursus normal. Cependant, le parcours est souvent parasité par les difficultés imputables aux nouveaux rythmes de vie et à la famille. Découverte de la Méthode Éducative 3C Toujours à la recherche d outils pour venir en aide à ces élèves en difficulté, voilà qu une amie m annonce la présence de Michèle Dreidemy, fondatrice de la Méthode Educative 3C. Sans hésitation, je m inscris pour un week-end d initiation, attirée par les 3 mots essentiels pour un fonctionnement NON VIOLENT du groupe ; 3C- CONCENTRATION, CALME, CONTROLE. Les week-ends avec le groupe ont été des moments d échanges fructueux, de détente, d émotions, de remise en question. Malgré la fatigue due à l attention soutenue, le bien-être était toujours au rendez-vous. 5

7 La formation à la Méthode Educative 3C. La formation débute par le weekend d initiation avec la possibilité de s engager et approfondir pendant sept week-ends. La formation diplômante est validée après la supervision et la soutenance d un mémoire. Le Week-end d initiation fut très pratique ; l outil est simple et efficace, les exercices proposés sont simples proposés par la formatrice m ont permis de me sentir une âme d éducateur puisqu ils offrent la possibilité de les adapter à tout un groupe mais aussi à chaque enfant en particulier. Mme Dreidemy assoit sa méthode sur du concret, définissant les termes essentiels sur lesquels se base la méthode: CONCENTRATION, CALME, CONTROLE que l on associera à CERVEAU (Intellectuel), CŒUR (Emotionnel), CORPS (Physique). Elle insiste sur les besoins de l enfant pour se sentir bien : Attention et structure. L attention, une manifestation de l amour, devrait être apportée par l adulte. Elle est nourriture au niveau psychique. Les exercices permettent à l enfant de se porter de l attention à lui-même. Un enfant sans structure n a pas de repère et il entre dans la peur et la colère.le respect des règles va lui permettre de se sécuriser mais aussi de se structurer. L enfant doit comprendre que c est cela qui va l épanouir. Les exercices proposés ont un cadre, une structure qui conduisent l enfant à retrouver la stabilité. Convaincue de l efficacité de la méthode, j ai entrepris de suivre le cursus de formation en sept week-ends afin de transmettre ce qui m a aidé tant sur le plan personnel que dans la vie professionnelle. J ai mis en place les ateliers du mieux-être à l école» et les exercices ont été pratiqués avec les élèves en classe entière, et en groupes. Ceux qui ont bénéficié des premières séances 3C ont manifesté leur intérêt pour la méthode par leur assiduité aux rendez-vous hebdomadaires. 6

8 INTRODUCTION Le 17/04/2012, «Les maternelles» sur France 5, abordait le thème de l hyperactivité chez l enfant, terme ultime des problèmes de concentration. Nous constatons que, plus notre société est agitée, moins nous supportons les enfants hyperactifs. Le sujet est d actualité et les enfants concernés sont pris en charge médicalement «pour stimuler la concentration et l attention», avec un résultat qui n est pas toujours probant ; Le Docteur Frédéric Kechman invité de l émission, concluait le débat en ajoutant que «la concentration, ça s entraine avec plaisir». - Quelles peuvent être les origines du manque de concentration chez l enfant? - Quelles sont les répercussions sur le fonctionnement global de l enfant? - Quels outils pouvons- nous leur proposer pour les aider à s entrainer à la concentration avec plaisir? - Que peut leur apporter la Méthode Educative 3C? «Les enfants n ont ni passé ni avenir et, ce qui ne nous arrive guère, ils jouissent du présent» Jean de la Bruyère, les caractères 7

9 PARTIE THEORIQUE «C est la nuit qu il est beau de croire à la lumière» Edmond Rostand 1) Maîtrise de la concentration et réussite scolaire Constats sur le terrain, en classe : Certains élèves sont moins attentifs, moins motivés et de plus en plus nombreux à être en très grande difficulté, sur le plan du comportement et celui des apprentissages scolaires, souvent les deux. Obtenir l attention des élèves pendant les cours est plus laborieux que par le passé ; Ils n ont pas le temps de se concentrer, car trop occupés à amuser la galerie et à attirer l attention par des interventions à voix haute, gesticulations, voire déplacements dans la classe, bêtises diverses et variées Pour rester crédible l enseignant ne doit pas se laisser déborder et venir en aide à l élève. Le rêve de tout enseignant est de capter l attention de son auditoire : Deux enquêtes diligentées par la Direction de l évaluation et de la prospective du Ministère de l Education nationale en 1994 et 1995 (avant les téléphones portables, Facebook et les jeux vidéos omniprésents) le montrent, un peu moins de la moitié des enseignants soutenait qu une séquence d apprentissage était réussie quand ils parvenaient à maintenir l attention des élèves.l agitation comportementale n est pas forcément le signe d un défaut d attention ;la docilité comportementale et la bienveillance offertes par d autres ne sont pas non plus la preuve d un niveau élevé d attention. La littérature scientifique montre que la télévision et les jeux vidéo ont une action délétère forte sur la mise en place des fonctions attentionnelles. Ces effets de la télévision sur l attention expliquent sans doute pour une part, l effet négatif de la consommation audiovisuelle sur la réussite scolaire ; A ce titre, nombre d enseignants disent constater chaque jour, que, «de plus en plus d adolescents ne parviennent à rester concentrés que quelques minutes sur un texte écrit ou sur un quelconque raisonnement». 8

10 D après «le bulletin du CRIRE (Centre de Recherche et d intervention sur la réussite scolaire) de mars-avril 1997», le nombre de jeunes ayant des troubles du comportement a augmenté de manière importante depuis les quinze dernières années. Certains auteurs estiment que les changements qu a connus la structure familiale, le niveau limité d encadrement des enfants en bas âge et l exposition répétée des jeunes aux modèles violents valorisés par des médias comme la télévision sont en partie responsables des dits troubles. Michel Desmurget, chercheur en neurosciences, l affirme, études à l appui :» Notre attention fonctionne selon un double système. Un système automatique : c est le monde extérieur qui vient la stimuler mécaniquement en dehors de tout effort conscient. Et un système volontaire : c est le sujet qui la dirige sciemment et la maintient sur un élément de son environnement. Or, les formats audiovisuels rapides (télévision, jeux vidéo) hypertrophient le premier système au détriment du second ; le cerveau prend l habitude d être stimulé de l extérieur pour relancer sa vigilance et son intérêt, il devient incapable de maintenir son attention par lui-même.» Pas idéal pour être performant en classe ou au travail Chaque heure passée devant le petit écran augmente de près de 5 pour cent la probabilité d apparition de troubles de l attention à l âge de 13 ans. Un collégien de 14 ans regardant la télévision trois heures ou plus par jour voit le risque de présenter des troubles de l attention à 16 ans augmenter de près de 50 pour cent par rapport à un autre adolescent qui regarde la télévision moins d une heure par jour. (Enquête du psychiatre Jeffrey Johnson de l Université de Columbia). La télévision fait partie de ce monde extérieur qui entre dans l enfant et qui le bombarde d impressions. L enfant sature donc d impressions de plus en plus importantes (musique de plus en plus fort, la drogue, la violence). Les impressions (images rapides, musique fort) entrent en nous par nos sens, nos yeux, par nos oreilles, de manière automatique et façonnent notre personnalité. Ces impressions sont la nourriture au niveau psychique et psychologique. Les impressions vont rester emmagasinées dans le cerveau ; Quand elles sont positives, elles sont structurantes, négatives, elles sont destructurantes. Elles sont à l origine de nos pensées et de nos émotions. Si elles sont non conscientisées, elles deviennent poison et entrainent un déséquilibre psychologique ; 9

11 Les élèves les plus impulsifs et les moins aptes à focaliser leur attention sur une tâche précise, sont les élèves les plus consommateurs de télévision. 10

12 L attention : premier geste mental de l apprentissage «Puis estudioit quelque meschante demye heure, les yeulx assis dessus son livre ; mais (comme dict le comicque) son ame estoit en la cuysine» Rabelais, Gargantua, chapitre XXI L essentiel de l apprentissage se passe en classe. Six activités cognitives sont sollicitées à l école dont l attention, la mémorisation, la compréhension, la réflexion. Le geste d attention tient une place particulière parmi eux, car il se situe en amont des autres, conditionnant leur efficacité. Il joue un rôle essentiel dans l étape initiale d un apprentissage. C est ainsi que beaucoup d élèves, faute d entrainement à l attention, passent à côté d apprentissages dûment programmés et se retrouvent, sans comprendre pourquoi, en difficulté. Les fonctions d apprentissage dont la mémorisation dépendent directement de l attention. Lorsque cette dernière est atteinte, c est tout le fonctionnement cognitif qui est menacé. J.Johnson a montré en 2007 qu un élève présentant des troubles de l attention, à 16 ans, a presque quatre fois plus de risque de se retrouver à terme en échec scolaire. Les récentes découvertes de la science avancée mettent en relief une véritable pédagogie de la concentration puisque Le manque d attention perturbe l apprentissage et la mémorisation donc, le risque d échec scolaire est augmenté. La concentration augmente considérablement nos facultés intellectuelles sur le plan individuel mais aussi au niveau collectif. L attention pour «mieux-être à l école» et en dehors de l école. En s exerçant à être attentif et consciemment présents, les enfants apprennent à s arrêter, à reprendre leur souffle et à se sentir ce dont ils ont besoin dans l instant présent. Ils peuvent alors débrancher le pilote automatique. Ils perçoivent mieux les impulsions pour ce qu elles sont. Ils apprennent à accepter qu l y ait dans la vie, de choses qui ne sont pas agréables, pas cool. Ils apprennent à y accorder de l attention, une attention bienveillante. Ils apprennent à ne pas dissimuler. Cela leur permet de comprendre le monde intérieur et celui des autres. 11

13 2) Conséquences des troubles de l attention Les difficultés de concentration, impulsivité, agitation motrice sont les troubles de l attention qui touchent un enfant sur 20. L attention étant une fonction cognitive indispensable à toute activité humaine, un trouble d attention chez l enfant peut revêtir des conséquences diverses : Difficultés de comportement (agressivité, conflit), problèmes émotionnels (baisse de l estime de soi, dépression), difficultés scolaires, troubles du langage, de la lecture, de l écriture ou des compétences en mathématiques, agitation motrice excessive Le trouble de l attention engendre, par effet boule de neige, échec scolaire, baisse de l estime de soi, manque de motivation et difficultés relationnelles. L enfant atteint de trouble de l attention a des difficultés à se concentrer et tout est prétexte à la distraction. Les troubles du sommeil peuvent perturber l attention car ils ont des conséquences néfastes sur la qualité de l éveil diurne, et, par conséquent, sur les capacités d attention ; Les six capacités attentionnelles perturbées sont : - L organisation et la planification (capacité à se fixer des priorités et les atteindre) - La sélectivité et la flexibilité mentale (oublis et négligences, rigidité mentale) - La régulation émotionnelle (réactions de façon disproportionnée, excessive, intolérance à la frustration) - La réactivité (baisse de la réactivité, manque d autonomie dans les activités intellectuelles ou celles de la vie quotidienne) - La surveillance et régulation de l action (tendance irrépressible à bouger et à se précipiter) - La mémoire de travail (capacité à maintenir une petite quantité d informations en mémoire et à les traiter) Un trouble attentionnel engendre lenteur, erreurs et manque d autonomie dans le travail scolaire ; Que faire face à cette évolution, largement imputable aux nouveaux rythmes de vie et de la famille? L attention des enfants est captée de multiples façons par l environnement et par des sollicitations qui n existaient pas auparavant. 12

14 Il faut donc doter l enfant d outils mentaux, d habitudes de pensée qui lui permettent de savoir s il fait attention ou non ; il pourra ainsi prendre les commandes de son attention. L attention sélective permet de rester focalisé sur un élément de l environnement ou une activité : c est ce qu on appelle la concentration ; Se concentrer c est s oublier pour devenir le phare de ce qu on veut éclairer. Roger Luc Mary Pour les parents et les enseignants, le défi est constant : comment réussir à attirer l attention des enfants et à la maintenir le temps de l activité? Les capacités attentionnelles, à un âge donné, prédisent, en partie, de bons résultats scolaires au cours des années suivantes ; nous, enseignants, avons intérêt à stimuler l attention soutenue et sélective. Une étude publiée par des chercheurs de l université de Californie confirme que la distraction en classe nuit aux apprentissages, même si ce n est pas visible à court terme. Pour faciliter une mémorisation efficace et profonde, il faut donc éviter toute tâche qui détourne une partie de l attention de l activité principale. De leur côté les enseignants ont intérêt à adapter leur enseignement au niveau d attention des élèves. : La tâche doit être peu répétitive, les modes de présentation variés, avec un intérêt perceptible par l enfant ; de plus, les efforts des élèves pour maintenir leur attention doivent être remarqués et valorisés. Un autre levier de l attention s impose : il s agit de la motivation. L attention peut être une porte d entrée vers la motivation. Toute activité doit présenter un réel intérêt ; intérêt qui déclenchera la motivation. Il faut à la fois créer un climat de sécurité et proposer des activités nouvelles, stimulantes qui procurent du plaisir et stimulent la motivation interne. Pour le chercheur Daniel Favre, professeur de sciences de l éducation à l Université de Montpellier, «l attention mérite d être éduquée. S il y a un plaisir immédiat à chercher une solution et la trouver, ce plaisir peut être différé. En cause, une activité plus complexe, inhabituelle, ou bien une notion manquante à l enfant, mais indispensable pour réussir la tâche ; «Il s agit d apprendre l endurance aux élèves, en fixant des objectifs et en sortant du zapping attentionnel». L attention est omniprésente dans nos vies et nécessite un minimum de contrôle pour conserver toute son efficacité. 13

15 Aucun athlète de premier plan ne fait aujourd hui l impasse sur un programme mental indispensable pour se concentrer et le rester. Enseignant ou parents se posent régulièrement les questions suivantes : comment apprendre à des enfants, souvent agités à stopper le zapping cérébral qui perturbe leur capacité d attention? Comment favoriser cette présence d esprit si nécessaire à la concentration? Comment mobiliser leur énergie pour développer leur volonté? Si vous ne pouvez pas contrôler la mer, vous ne pouvez pas empêcher qu il y ait des vagues, mais vous pouvez apprendre à surfer sans voiles : c est cela un des objectifs de la Méthode Educative 3C qui propose de nombreux exercices d attention. Ils visent à se détendre, à être attentifs à n importe quel moment. Il est vrai qu on ne débouche pas sur un résultat immédiat. La patience est requise, comme on apprend à parler une langue ou pour jouer d un instrument de musique. Une chenille ne devient pas papillon en un jour.. 14

16 3) L avenir de la Méthode Educative 3C au sein de l éducation nationale Les pratiques millénaires orientales sont les plus anciennes et les plus efficaces qui aident à la concentration, outil mental confirmé par la recherche centré sur l attention à la respiration. L exercice répété et régulier améliore la stabilité attentionnelle des pratiquants, renforce la capacité à accorder le juste niveau attentionnel, sans trop s engager, ce qui déboucherait sur la captivation. Ce léger recul sur la tâche en cours, avec un regard introspectif sur la dynamique de l attention, est sans doute le principal secret des pratiquants. L une de ces pratiques fait partie de la vie des élèves à San Francisco Public School ou dans l Iowa, au collège de Maharishi ou à l école primaire la Moisson d OR au canada qui a inscrit le yoga à leur emploi du temps ; une expérience qui fait le bonheur de la direction puisqu en plus de relaxer les enfants, cette pratique améliore leurs résultats scolaires. Et c est prouvé : ces pratiques évacuent aussi l anxiété par les étirements et la respiration, elles améliorent la concentration et les performances physiques. L enfant dort mieux, gère mieux ses colères, acquiert confiance en lui. Cette pratique diminue les symptômes liés au trouble de déficit de l attention/hyperactivité (TDAH), d après une étude publiée en 2008.Des chercheurs américains ont enseigné cette pratique à des écoliers âgés de 11 à 14 ans qu ils pratiquaient deux fois par jour à l école. En trois mois, ils ont atténué leur stress et leur anxiété, diminué leurs symptômes et sont devenus plus flexibles ; Dans les IUFM (Institut de Formation des Maîtres), de plus en plus d élèves professeurs des écoles bénéficient d un enseignement du yoga mais les expériences restent marginales. Les parents peuvent pratiquer avec leurs enfants, cinq minutes d exercice le matin. Se dérouiller les articulations, sentir sa respiration sous ses doigts au niveau du diaphragme. On peut aussi se relaxer le soir, quand un apprentissage est difficile. Autant de moyens d intégrer le yoga au quotidien sans surcharger les emplois du temps des enfants. 15

17 Les recherches scientifiques et médicales ont montré l efficacité de ces pratiques, la relaxation sur l organisme, par action spécifique sur certains organes et par action biochimique de certaines substances secrétées lors des exercices. La Méthode Educative 3C se base elle, sur des exercices inspirés de ces pratiques millénaires orientales mais aussi des techniques contemporaines développées en Occident et adaptées aux enfants d aujourd hui ; ces pratiques qui ont prouvé leur efficacité au travers de recherches et d études scientifiques et médicales. La méthode est utilisée pour les plus jeunes de manière ludique mais avec des règles. Elle peut être pratiquée par toute personne encadrant des enfants, de la maternelle au collège. 4) Les apports de la Méthode Educative 3C pour la concentration - et la réussite scolaire Cette Méthode Educative 3C est une technique psychocorporelle : Les exercices simples proposés au cours d une séance sont adaptés à l enfant (de la maternelle au collège). Ce sont des exercices de concentration, d attention, d équilibre, de retour au calme, de relaxation pour lâcher prise, de mémoire, de pratique physique, de contrôle du corps, de respiration contre l agressivité ou toute émotion perturbatrice. Ils agissent sur trois plans : physique, émotionnel et intellectuel et ont un effet structurant et évolutif. C est en pratiquant que l enfant évolue vers un état d équilibre et améliore ses capacités. La Méthode Educative 3C, un OUTIL EFFICACE POUR améliorer des capacités de l enfant : attention et écoute, créativité, adaptabilité, capacité à apprendre. Les exercices entrainent les enfants à prendre conscience de leur corps, de leur respiration. En dirigeant l attention sur la respiration, il est possible d être présent à ce qui se passe. Non pas hier, ni demain mais ici, maintenant. Maintenant, c est ce dont il est question quand il faut se concentrer. La respiration est là, tout au long de la vie. Les enfants se rendent compte que dès qu ils observent le mouvement de leur respiration, ils deviennent un peu plus conscients de leur monde intérieur et du monde présent. : Ils font donc un pas vers davantage de concentration. 16

18 Un élève, un enfant est désorienté lorsque l adulte lui dit : «concentre-toi maintenant, tout simplement» ; Il vous répond ou pense, «je ne sais pas comment faire, je ne sais pas résoudre ces problèmes, je ne sais pas me concentrer tu le sais bien». L attention est le mot magique. Et respirer le début L attention constitue un bon moyen de se concentrer sur la respiration. Les exercices d attention à la respiration et aux organes des sens permettent de vivre le moment présent, tout comme les exercices de prise de conscience du corps. Grâce aux exercices de la méthode éducative 3C, les enfants peuvent exercer leurs sens comme ils peuvent exercer leurs muscles en les utilisant : Les organes des sens de la vue, l ouïe, l odorat, le goût, le toucher jouent aussi un rôle important dans l apprentissage de l attention. A l enfant à qui l adulte demandait de rester tranquille, maintenant sait. Il pratique les exercices dont il a été entrainé à n importe quel moment de la journée, quand c est nécessaire. C est le réflexe de certains élèves entrainés à la méthode éducative 3C. Dans les moments de tension, avant une évaluation, un examen ou une conversation difficile, l enfant est capable de trouver, dans la pratique des exercices, l aide dont il a besoin. Développer attention, concentration, mémoire, n est-ce pas faciliter l autonomie des élèves, leur capacité d auto organisation et renforcer leur motivation? 17

19 PARTIE PRATIQUE LES SEANCES Le premier weekend de formation en date du 29/01/11, a été aussi un weekend de pratique de la Méthode Educative 3C. De retour au collège, tout a été organisé pour que les élèves en profitent immédiatement. En début de cours, un exercice de courte durée (2 à 3 mn) leur était proposé puis, des groupes ont été constitués (11 élèves inscrits le mercredi matin de 7H30 à 8H30 et 9 élèves inscrits le vendredi matin de 7H30 à 8H30). Les séances ont débuté le 13/03/2011 et ont eu lieu régulièrement aux heures creuses de l emploi du temps des élèves. Elles durent une heure pendant laquelle on enchaine des exercices différents tout en maintenant la structure de l ensemble. La séance se termine par le cercle du respect qui leur permet d exprimer leur ressenti pour chacun des exercices ou pour l ensemble de la séance. Les élèves inscrits revenaient en atelier avec plaisir puisque, l absentéisme observé en classe n existait pas pour ce rendez-vous. L année scolaire , permet de concrétiser la mise en place des ateliers. Les week-ends de formation se sont enchainés et la pratique affirmée. Les ateliers du mieux-être fonctionnent le mercredi de 7H30 à 12H30 avec cinq groupes différents. Ils concernent les élèves de 6 et 5 âgés de 11 à 13 ans volontaires puisqu ils ont découvert la méthode en pratiquant au moins un exercice en classe entière. Le formulaire d inscription aux ateliers leur a été distribué et on se doute que les plus intéressés ont présenté le document aux parents qui ont répondu favorablement. Les 46 pratiquants sont donc volontaires pour la plupart. Les ateliers fonctionnent avec 18

20 25 présents au total tous les mercredis (la plupart des absences sont justifiées par les rendez-vous du mercredi avec tel ou tel spécialiste). Diagnostic par les élèves eux-mêmes Un diagnostic est réalisé par les élèves eux-mêmes en complétant une fiche difficulté/objectifs qui met en lumière la lucidité des enfants quant aux difficultés auxquelles ils sont confrontés : pour eux, leurs difficultés actuelles concernent d abord le manque de confiance en soi, puis la fatigue ensuite, le manque de concentration. Les objectifs qu ils souhaitent atteindre sont, d être capables de se relaxer, devenir plus calmes, retrouver la confiance en soi, mieux travailler en classe et améliorer leurs résultats scolaires. Mise en place du cadre Le code de conduite durant la séance est proposé aux élèves : ils lisent les règles de conduite à respecter, datent et signent qu ils s engagent tous à les respecter. 19

21 Déroulement d une séance La prise en charge d un groupe est un intense moment de partage entre participants. La préparation de la séance consiste à faire en sorte que je sois en phase avec les enfants. De ce fait, je m approprie les exercices en les répétant avant de les proposer. La séance d une heure, peut ainsi s articuler autour des étapes suivantes : Le salut Rappel du Code de conduite Photo ACC 20

22 Enchainement des exercices - Je me recentre, j équilibre mon cerveau (Recentrage, calme) - Respiration abdominale «Bien respirer c est bien vivre» (Concentration, détend) - Miroir (Concentration, contrôle et maîtrise du geste) - Nettoyage de la maison (détente physique et mentale) - Statue (exercice de concentration) - Des mains qui font du bien (physique, automassage) - Danse africaine (Ancrage et mobilisation de tout le corps) - Postures de yoga (grenouille, papillon, fleur) (concentration et équilibre) - Relaxation : le ciel dans la tête ou «La planète des papillons et des enfants heureux») (libère les tensions mentales et émotionnelles) Le Cercle du respect Le Salut Les effets de chaque exercice proposé au cours d une prise en charge d heure en atelier Durant les séances, il est rappelé systématiquement aux élèves en cours de pratique que les exercices doivent devenir des réflexes hors atelier. En effet, utilisés de manière très brève, les exercices ont un triple bénéfice : ils reposent le cerveau (calme), met à distance l émotion (contrôle) et favorise l ancrage dans la réalité objective de l instant présent (concentration). 21

23 Je me recentre, j équilibre mon cerveau (Recentrage, calme) Photo ACC 22

24 Photo ACC La pratique de l exercice en classe ou à la maison permet : - Une amélioration de la présence en début de cours - Une augmentation de l attention pour mieux suivre un cours, se concentrer pour l apprentissage d une leçon, améliorer l équilibre et la coordination. - De revenir à la réalité du vécu scolaire - De stopper net, une émotion perturbatrice 23

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES (Troubles du comportement, handicaps, échecs scolaires ) Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu 1

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi».

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi». Témoignages d Anne-Laure Mausner, Sophrologue Thème : Préparation pour un entretien d embauche (Les prénoms ont été modifiés pour respecter l anonymat) Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE:

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: I) LES TECHNIQUES DE RELAXATION: le training autogène de Schultz et la relaxation progressive de Jacobson. Toutes les deux s appuient sur la régulation tonique musculaire

Plus en détail

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 BULLE D AIR Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mme BOISSEAU Béatrice Intervenante bien-être Mme PESCHARD Aurélie Enseignante EPS et professeur

Plus en détail

Le bonheur au travail

Le bonheur au travail Programme d aide aux employés Jacques Lamarre et associés Le bonheur au travail Présenté par Anne Gauvin et Marie-Véronique Matte «Le plus beau destin que puisse connaître un être humain, c est d être

Plus en détail

Programmes (ouverts à tous) Bien-être et Développement personnel appliqué

Programmes (ouverts à tous) Bien-être et Développement personnel appliqué Programmes (ouverts à tous) Bien-être et Développement personnel appliqué FORMATION DÉVELOPPEMENT PERSONNEL APPLIQUÉ Mieux GERER son stress (fondamentaux) Acquérir ses propres réflexes et habitudes pour

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux?

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale Toulouse 28 mars 2015 JOURNEE ACADEMIQUE AGEEM «Nouveaux programmes»?

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Nos propositions de coaching

Nos propositions de coaching 1 Nos propositions de coaching 1) Nous accompagnons nos clients sur des demandes opérationnelles très concrètes : Faire face à des difficultés personnelles et /ou professionnelles. Pour soi même, pour

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

Atelier La gestion de l anxiété

Atelier La gestion de l anxiété Atelier La gestion de l anxiété Trucs et Astuces Annie Fratarcangeli, éducatrice spécialisée Mireille St-Pierre, parent Différence entre la peur et l anxiété La peur est une réaction normale face à un

Plus en détail

Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire

Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire Formation pour les centres pénitentiaires Après 20 ans d exercice dans les métiers de sécurité, également formé aux techniques de communication,

Plus en détail

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur?

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? PROGRAMME 2016 Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? Crédit photo : Fotolia Bonjour, Voici un programme complet et adapté pour vous réaliser pleinement. Conférences Coachings

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

ATELIER D INTELLIGENCE COLLECTIVE Forum du 7 Juin 2014 à LILLE. Par Tao Carpentier, Benjamin Degroote et Véronique Péterlé

ATELIER D INTELLIGENCE COLLECTIVE Forum du 7 Juin 2014 à LILLE. Par Tao Carpentier, Benjamin Degroote et Véronique Péterlé ATELIER D INTELLIGENCE COLLECTIVE Forum du 7 Juin 2014 à LILLE Par Tao Carpentier, Benjamin Degroote et Véronique Péterlé Atelier de 2 heures «Construire ensemble...» Intention de l atelier : faire émerger

Plus en détail

Maîtrise mentale et comportementale

Maîtrise mentale et comportementale Maîtrise mentale et comportementale Conception et animation Fabrice De Ré Formation, coaching Maîtrise mentale et comportementale +33 (0) 618 951 340 - contact@aikievolutis.com Formation pour les métiers

Plus en détail

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Stage RésoLP 2012 Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Celui qui acquiert les compétences définies par le programme à chaque niveau du cursus et dans chaque APSA :la «C.A.» avec son versant «moteur» et son

Plus en détail

Tous les élèves peuvent apprendre

Tous les élèves peuvent apprendre Lien Ecole Collège, Pamiers, 2011 Tous les élèves peuvent apprendre Approche ergonomique des situations d apprentissage scolaire : moins d élèves en difficulté d apprentissage par Nicole Delvolvé Professeur

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE

SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE P Relier la passion de vos collaborateurs aux performances de l entreprise? P Revisiter le rapport au travail pour une réussite durable? P Développer de nouvelles

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Formation offerte par Dominic Gauthier Conseiller pédagogique Gauthier.dominic@cscapitale.qc.ca 17 octobre 2014 Ordre du jour Fonctions cognitives

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

Grand Rendez-vous en santé et sécurité du travail La santé psychologique au travail, pas un luxe, mais une nécessité!

Grand Rendez-vous en santé et sécurité du travail La santé psychologique au travail, pas un luxe, mais une nécessité! Grand Rendez-vous en santé et sécurité du travail La santé psychologique au travail, pas un luxe, mais une nécessité! 19 octobre 2011 Objectifs d apprentissage Dans cet atelier-conférence, le sujet de

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels www.terredesarts.asso.fr Démarche L'association Terre des

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Commentaires pour le premier trimestre

Commentaires pour le premier trimestre Commentaires pour le premier trimestre Elèves en progrès Après un début d année décevant,. semble s être ressaisi. Ses résultats sont convenables dans la Maîtrise de la Langue voire satisfaisants en Mathématiques.

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale 1. S entrainer à recevoir un maximum de sensations par les différents canaux Eveiller la conscience, dans l

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Programme des Activités

Programme des Activités Ecole de Coaching 1er semestre 2015 Programme des Activités Attitude Coach Devenir Coach Formations continuées Supervision Conférences Soirées Positives Sonia Piret 0486 707 496 - w w w. e c o l e d e

Plus en détail

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant le mot du médiateur de l éducation nationale Madame, monsieur, Parent, enseignant, vous aurez l occasion, au long de l année scolaire, de vous

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC Adopté au conseil d administration du 5 février 2013 Le CPE du PIC s est dotée d une politique sur la sieste et le sommeil. Il nous semble important d être

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

Les actualités au CEPPIC de Rouen

Les actualités au CEPPIC de Rouen Photos et mise en page : Flora DAVOULT Les actualités au CEPPIC de Rouen Mardi 19 mai 2015, le CEPPIC de Rouen a organisé un petit-déjeuner sous la forme d un atelier interactif sur le thème des innovations

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues Internat Mixte & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème écol e & collè G e L a ÏQues www.college-prive-moreau.com Le collège privé Moreau Créé en 1832, le Collège Privé Moreau

Plus en détail

les ateliers Papilles Créatives

les ateliers Papilles Créatives Oubliez ce que vous savez des ateliers culinaires classiques les ateliers Papilles Créatives STOP aux complexes et à la performance culinaire! STOP aux diktats alimentaires et à la culpabilité en cuisine!

Plus en détail

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations?

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? «Colloque Scientifique des Assises Sport Prévention Santé 2014» Session 1 «Performance : préparation mentale et santé du sportif» Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? ü Jean Fournier

Plus en détail

Comment prévenir le syndrome du Burn-out?

Comment prévenir le syndrome du Burn-out? Comment prévenir le syndrome du Burn-out? 1 Qui suis-je? Je suis analyste transactionnel certifié, formateur et superviseur spécialisé en prévention et gestion des risques psychosociaux. Ma mission : «Etre

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

Comment se sentir bien dans la pratique de yoga

Comment se sentir bien dans la pratique de yoga Livret de pratique Comment se sentir bien dans la pratique de yoga La posture (asana) sera stable et agréable. Pour cela, il suffit de se relâcher et de s absorber dans l infini. Yoga Sutra de Patanjali,

Plus en détail

CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY

CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY Académie de LILLE Marie Andrée BAILLON Professeur EPS MASTER «Éducation Santé» Fondatrice de l Association RESPYRS «Recherche Éducation Santé, Pratique du

Plus en détail

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Frédéric Guay Titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la motivation et la réussite scolaires Université Laval Véronique

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Formation Coaching N 5

Formation Coaching N 5 Formation Coaching N 5 Jouir de sa Vie Association Jouir de sa Vie. jouirdesavie.com Bilan 1 er mois Reprendre et réévaluer les notes coaching 1 Pourquoi? Célébrer les victoires Augmenter confiance en

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Cher membres pratiquants, Une fois l'année et si vous le voulez bien, en quelques traits, mots ou phrases, nous avons donc besoin de connaître

Plus en détail

LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION. Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation

LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION. Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation Biographie Formation de base en sciences appliquées, biologie médicale et moléculaire, diplôme d ingénieure chimiste Expérience

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Newsletter Printemps 2015

Newsletter Printemps 2015 SOUTIEN D UN PROJET DE RECHERCHE L association soutient le projet de recherche relatif au développement d un dispositif de soins partagés et connectés dans le trouble déficit d attention/hyperactivité

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

22/02/2010. Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. 6 12 ans. Adolescence. Adolescence. Trouble de l attention sélective

22/02/2010. Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. 6 12 ans. Adolescence. Adolescence. Trouble de l attention sélective Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. Stéphanie de Schaetzen 6 12 ans Difficultés scolaires, malgré un bon potentiel. Reçois constamment des remarques négatives sur soi. Relations

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Formation Coaching N 4

Formation Coaching N 4 Formation Coaching N 4 JOUIR DE SA VIE Association Jouir de sa Vie. jouirdesavie.com Aparté personnelle Il n y a pas de délai dans ce Coaching Chacun est libre de juger ce qui est bon pour lui Vous êtes

Plus en détail