Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss"

Transcription

1 Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss Enquête menée auprès de ses utilisateurs du Régime général de sécurité sociale L Ucanss, à l écoute des besoins et des attentes Avec pour objectif d améliorer son offre de service aux organismes de Sécurité sociale, l Ucanss évalue tous les ans par enquête la qualité de cette offre au travers de cinq domaines d expertise : droit social et assistance juridique ; ressources humaines ; formation ; immobilier ; achats / marchés. Cette enquête, réalisée pour la quatrième année consécutive, permet aux directeurs et aux experts d évaluer à la fois l offre globale et les services métiers de l Ucanss. En 2012, 886 utilisateurs de ces services ont répondu à cette enquête anonyme au moyen d un questionnaire mis en ligne par l Ifop. La participation a été de 26 % (27 % en 2011). Ce taux globalement peu elevé, malgré des résultats positifs, incite l Ucanss à renouveler sa méthodologie et à revoir son dispositif d écoute client dès Managers opérationnels et experts, aux premières lignes des répondants L échantillon interrogé est majoritairement composé de managers opérationnels (41 %, contre 28 % l an passé) et de managers stratégiques (35 %, contre 24 %). 14 % sont des experts métiers. En revanche, la proportion de techniciens, référents et chargés de mission (catégorie «Autres») est en fort recul par rapport à l an passé (10 %, contre 29 % en 2012).

2 Une bonne connaissance de l offre de service Le niveau de connaissance de l offre de service de l Ucanss progresse de 4 points, pour atteindre 78 %, son plus haut niveau depuis la création de l enquête. La connaissance dans le détail des différentes offres de service Dans le détail, l offre «Ressources humaines» reste la plus connue. En fort recul l an passé, la notoriété des autres offres progresse nettement (de 7 à 13 points), la connaissance des offres «Formation» ou «Droit social et assistance juridique» s établissant désormais au-dessus de 60 %, comblant de ce fait une partie du différentiel de notoriété constaté par rapport à l offre «Ressources humaines». Les offres «Achats / marchés» et «Immobilier», auxquelles les usagers de l Ucanss ont recours de manière plus irrégulière ou ponctuelle, demeurent en retrait. À noter que la connaissance des différentes offres de service est significativement plus forte parmi les directeurs et les managers stratégiques. 2

3 Les constats comparés sur les différentes offres de service L offre «Droit social et assistance juridique» reste la plus fréquemment utilisée (68 %), devant l offre «Ressources humaines», à laquelle six usagers sur dix ont eu recours au moins une fois tous les deux mois au cours de l année écoulée. Les offres de service «Expertise immobilière», «Formation», et «Achats / marchés» restent utilisées de façon plus occasionnelle, entre trois à quatre usagers sur dix y ayant eu recours au moins une fois tous les deux mois. L offre «Achats / marchés» reste la moins utilisée (31 %), mais elle est précédée de peu par l offre «Formation», dont l utilisation apparaît en fort recul (33 %, -9 points). Une satisfaction affichée Niveau de satisfaction globale sur les offres de service de l Ucanss Le niveau de satisfaction des utilisateurs tous profils confondus à l égard des services de l Ucanss atteint 84 % (+3 points), son plus haut niveau depuis la mise en place de ce baromètre en

4 Détail du niveau de satisfaction des offres L offre «Droit social et assistance juridique» recueille le taux de satisfaction le plus élevé (93 %, +3 points), devant l offre «Ressources humaines» (91 %, +3 points). En dépit d une hausse de 2 points, le niveau de satisfaction relatif à l «Expertise immobilière» reste le moins élevé (81 % cependant). En tête de la hiérarchie en 2011, à la seconde place en 2012, l offre «Achats / marchés» glisse à la troisième place ; en recul d un point, la proportion d utilisateurs satisfaits atteint tout de même 88 %. Les traits d images associés aux interlocuteurs de l Ucanss sont positifs Les résultats montrent de manière plus détaillée que les jugements portés à l égard des interlocuteurs de l Ucanss restent très positifs. La disponibilité, la rapidité de réponse et l accompagnement s établissent à un niveau égal ou supérieur à 70 %. 4

5 Les directeurs d organismes satisfaits La satisfaction des directeurs «satisfaits» et «très satisfaits» progresse pour la troisième année consécutive, pour s établir à 95 % (+2 points, et +12 points depuis 2010). Pour mémoire, lors de la première enquête, le taux de satisfaction globale était de 83 % en 2010 et 84 % en 2011, pour atteindre 93 % en Parallèlement, les demandes d amélioration à l égard des offres continuent de décroître : 35 % des directeurs estiment que l Ucanss n a pas besoin d améliorer ses offres de service. À noter que de réels progrès ont semble-t-il été observés par les directeurs concernant l offre «Droit social et assistance juridique», ces derniers étant presque deux fois moins nombreux qu en 2010 (25 % contre 43 %) à appeler de leurs vœux une amélioration. Un bilan positif, avec des marges de progression À l image des années précédentes, et pour l ensemble des offres de service, le contenu des informations fournies par les interlocuteurs de l Ucanss constitue le principal motif de satisfaction des utilisateurs (qualité des informations fournies, clarté des réponses, compréhension de la problématique). En outre, les résultats montrent pour toutes les offres de service, une hausse sensible de la satisfaction relative au traitement des demandes : la disponibilité des interlocuteurs ; la facilité d accès au service ; la rapidité de traitement. Alors que ces trois éléments apparaissaient jusqu à présent comme un réel axe d amélioration pour les interlocuteurs des différentes expertises, l écart constaté par rapport à la satisfaction relative au contenu des réponses semble en partie comblé. Les pistes d amélioration de l offre de service Bien que positive, la satisfaction des utilisateurs à l égard des services de l Ucanss reste à consolider, seuls 8 % des répondants se disant «très satisfaits». De même, la proportion de personnes déclarant «très bien» connaître l offre de services demeure faible (10 %, +2 points) et appelle une réflexion sur la communication réalisée par l Ucanss sur ses offres. L Ucanss relève également les niveaux de satisfaction plus faibles enregistrés par l offre d expertise immobilière. La rapidité de prise en charge et de traitement des demandes est jugée significativement moins bonne que celle des autres offres de service (10 à 13 points en moins). Cette faiblesse reste toutefois relative, le niveau de satisfaction enregistré demeurant majoritairement positif. La charte d engagement de service Les effets de la Charte d engagement de service sur la qualité de l offre sont unanimement salués (93 %, dont 18 % qui jugent son impact «tout à fait positif»). Cependant, la Charte est connue de seulement 25 % des usagers de l Ucanss (+4 points), de 35 % des directeurs et de 31 % des managers stratégiques : près de trois ans après sa diffusion, sa notoriété demeure limitée. 5 Direction de la publication : Didier Malric - Rédaction et conception graphique - Dircom Ucanss

SYNTHESE ENQUÊTE DE SATISFACTION KATALYSE 2012. Juillet 2012

SYNTHESE ENQUÊTE DE SATISFACTION KATALYSE 2012. Juillet 2012 SYNTHESE ENQUÊTE DE SATISFACTION 2012 Juillet 2012 Un taux de satisfaction de 92,5 % 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% 0,0% APPRÉCIATION GLOBALE DE LA PRESTATION DE 1,5% 1,5% Très insatisfait Insatisfait 4,5%

Plus en détail

Baromètre Cegos de la formation professionnelle en Europe. La formation peine à se hisser au rang de priorité stratégique dans les entreprises

Baromètre Cegos de la formation professionnelle en Europe. La formation peine à se hisser au rang de priorité stratégique dans les entreprises Communiqué de presse Issy-les-Moulineaux, 23 juin 2015 Baromètre Cegos de la formation professionnelle en Europe La formation peine à se hisser au rang de priorité stratégique dans les entreprises Leader

Plus en détail

Enquête de satisfaction auprès des collectivités territoriales - Rapport -

Enquête de satisfaction auprès des collectivités territoriales - Rapport - PREFECTURE DU MORBIHAN 05/02/2014 Secrétariat général Mission performance et coordination Enquête de satisfaction auprès des collectivités territoriales - Rapport - Novembre-décembre 2013 MIPC 1 30 janvier

Plus en détail

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires SESE Bordeaux, 8 Septembre 2015 Chiffres-clés Plus de 7600 jeunes concernés Durée

Plus en détail

Enquête de satisfaction

Enquête de satisfaction Enquête de satisfaction Rouen Port lettre d information Synthèse et résultats 2011 Sommaire Chiffres Profils de lecteurs Les Lecteurs P. 2 P. 3 P. 4 Synthèse des résultats Notoriété Rubriques Satisfaction

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 6 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

FG/MCP N 111711 Contacts IFOP : Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Tél : 01 45 84 14 44 Fabienne.gomant@ifop.com. pour

FG/MCP N 111711 Contacts IFOP : Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Tél : 01 45 84 14 44 Fabienne.gomant@ifop.com. pour FG/MCP N 111711 Contacts IFOP : Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Tél : 01 45 84 14 44 Fabienne.gomant@ifop.com pour Baromètre sur la perception des discriminations au travail Synthèse du focus «Egalité

Plus en détail

Destination Polynésie française : impression des touristes internationaux

Destination Polynésie française : impression des touristes internationaux Destination Polynésie française : impression des touristes internationaux n 24, la Polynésie française a reçu la visite de 211 893 touristes* internationaux qui préparent leur voyage avec minutie qu ils

Plus en détail

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015»

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Juillet 2015 SOMMAIRE Contenu Introduction et méthodologie... 3 Evaluation de la saison en cours... 4 Eléments influençant les

Plus en détail

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014?

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? SOMMAIRE 1. Editorial - Immobilier ancien : bilan d un marché locatif impacté par la loi Alur p. 04 2. Evolution des loyers moyens en 2014 p. 07 3. Evolution des loyers moyens

Plus en détail

«Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants RIL et des élus locaux

«Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants RIL et des élus locaux Cnis Groupe de travail de la Cnerp sur la collaboration Insee Collectivités locales dans la constitution des RIL «Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants

Plus en détail

GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont rendus dans une MJD de leur propre initiative estiment

GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont rendus dans une MJD de leur propre initiative estiment INFOSTAT JUSTICE Mars 11 Numéro 113 Bulletin d information statistique Les Maisons de Justice et du Droit et leurs usagers V. Carrasco, O.Timbart * GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont

Plus en détail

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Note détaillée Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Etude Harris Interactive pour la Fédération Nationale des Marchés de Gros / Cap Les résultats sont issus

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION

SYNTHESE DE L EVALUATION SYNTHESE DE L EVALUATION I. Contexte de l action II. III. La Guilde avait initié, dans les années 80, des dotations aux actions des petites ONG qui venaient présenter leurs actions dans le cadre du Forum

Plus en détail

Perception des services de nettoiement et de la collecte des déchets à Monaco Composantes de l image de Monaco et du service fourni par la SMA

Perception des services de nettoiement et de la collecte des déchets à Monaco Composantes de l image de Monaco et du service fourni par la SMA Etude barométrique (vague 2) Perception des services de nettoiement et de la collecte des déchets à Monaco Composantes de l image de Monaco et du service fourni par la SMA SOCIETE MONEGASQUE D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

La Grèce, la Troïka, et la Charte Sociale Européenne

La Grèce, la Troïka, et la Charte Sociale Européenne La Grèce, la Troïka, et la Charte Sociale Européenne Le Comité européen des droits sociaux a pour mission de juger la conformité du droit et de la pratique des Etats parties à la Charte sociale européenne.

Plus en détail

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales 1 / Historique de la démarche, contexte et motivations Le but Première

Plus en détail

Résultat de l enquête de satisfaction «communication de crise» Episode «pluie-inondation» du 3 au 6 novembre 2011

Résultat de l enquête de satisfaction «communication de crise» Episode «pluie-inondation» du 3 au 6 novembre 2011 Suivi par : Amandine Lenzeele, Stagiaire IRA. Résultat de l enquête de satisfaction «communication de crise» Episode «pluie-inondation» du 3 au 6 novembre 2011 Résultats enquête de satisfaction «communication

Plus en détail

Suivi du parcours des jeunes volontaires du Service Civique

Suivi du parcours des jeunes volontaires du Service Civique fc Suivi du parcours des jeunes volontaires du Service Civique Note de synthèse Agence du Service Civique Kantar Public Emmanuel Rivière emmanuel.riviere@kantarpublic.com 01 40 92 46 30 Guillaume Caline

Plus en détail

Enquête de satisfaction auprès des praticiens du canton de Genève. Rapport d analyse

Enquête de satisfaction auprès des praticiens du canton de Genève. Rapport d analyse Enquête de satisfaction auprès des praticiens du canton de Genève Rapport d analyse Dr. Philippe Vandeplas, Genève-médecins (GEMED) Matthias Brunner, DataDoxa Janvier 2008 v.8 Table des matières I. Introduction...

Plus en détail

Santé au travail. Formation. Tous droits réservés à la CFE-CGC Dr Bernard SALENGRO -

Santé au travail. Formation. Tous droits réservés à la CFE-CGC Dr Bernard SALENGRO - Santé au travail Formation 1 STRESS : un enjeu considérable Risques Psychosociaux Le stress professionnel: Ø 2 ème cause de problèmes de santé chez les travailleurs Européens. Ø 50 à 60% des journées perdues.

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC Rencontre thématique Contribution de la Fédération des cégeps Le 30 novembre 2012 LES CÉGEPS PARTICIPENT À LA CONSTRUCTION DE LA SOCIÉTÉ DU SAVOIR Au Québec,

Plus en détail

La perception des entreprises françaises du dispositif d accompagnement à l export

La perception des entreprises françaises du dispositif d accompagnement à l export Contacts : 01 45 84 14 44 Frédéric Dabi Adeline Merceron prénom.nom@ifop.com La perception des entreprises françaises du dispositif d accompagnement à l export pour Note méthodologique Etude réalisée pour

Plus en détail

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 L Observatoire des Achats Responsables Vague 3 Novembre 2011 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie et structure de l échantillon page 2 Méthodologie de l

Plus en détail

Enquête de satisfaction sur la qualité des services de B2V RESULTATS

Enquête de satisfaction sur la qualité des services de B2V RESULTATS Enquête de satisfaction sur la qualité des services de B2V RESULTATS Edition 2016 Vous êtes 4000 salariés, retraités, représentants d entreprise à avoir répondu à notre enquête de satisfaction et nous

Plus en détail

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 16,6 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs Industrie La production industrielle a légèrement fléchi en avril. Les commandes ont été nourries par le secteur des matériels

Plus en détail

BILAN DU 1 er SEMESTRE 2007 DU PLAN NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL

BILAN DU 1 er SEMESTRE 2007 DU PLAN NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL PREMIER MINISTRE MINISTERE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ DILTI Délégation Interministérielle à la Lutte contre le Travail Illégal BILAN DU 1 er SEMESTRE 2007 DU PLAN NATIONAL DE

Plus en détail

La charte de la visite médicale signée entre le CEPS et le LEEM, la procédure de certification de conformité à la charte établie par la HAS

La charte de la visite médicale signée entre le CEPS et le LEEM, la procédure de certification de conformité à la charte établie par la HAS Haute autorité de santé Service qualité de l information médicale : la certification de la visite médicale La loi de 2004 créant la Haute Autorité de santé charge cette dernière d établir une procédure

Plus en détail

Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT. Lille - 12 décembre 2011. Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs

Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT. Lille - 12 décembre 2011. Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT 1 Lille - 12 décembre 2011 Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs 2 PRESENTATION DU GROUPE Slide 3 OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT D ACTIONS Slide 11 RESULTATS

Plus en détail

Edition 2016 du Baromètre des services publics de l Institut Paul Delouvrier

Edition 2016 du Baromètre des services publics de l Institut Paul Delouvrier Edition 2016 du Baromètre des services publics de l Institut Paul Delouvrier Acteur engagé sur les questions de modernisation de l'etat et de gouvernance publique en général, l Institut Paul Delouvrier

Plus en détail

Propreté & pratiques tutorales

Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Quatre ans après le lancement

Plus en détail

L offre d accueil des enfants de moins de 3 ans en 2009

L offre d accueil des enfants de moins de 3 ans en 2009 ét udes résultats et N 763 juin 2011 L offre d accueil des enfants de moins de 3 ans en 2009 Fin 2009, la France métropolitaine compte près de 10 600 établissements d accueil collectif (crèches collectives,

Plus en détail

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Les mesures phares du rapport «Lutte contre les discriminations en entreprise» et la méthode du «testing»

Les mesures phares du rapport «Lutte contre les discriminations en entreprise» et la méthode du «testing» Petit déjeuner «Point d actualité», 30 juin 2015 Les mesures phares du rapport «Lutte contre les discriminations en entreprise» et la méthode du «testing» LVMH Paris 8 ème Accueil de Christian Sanchez

Plus en détail

Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998

Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998 Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998 SONDAGE : LES BANQUES ET L EURO : CONFIANCE DES FRANÇAIS La dernière enquête de l Observatoire de l opinion, menée par l Ireq en juin 1998, montre aussi que

Plus en détail

SONDAGE DE SATISFACTION AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU RIBG Bilan

SONDAGE DE SATISFACTION AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU RIBG Bilan SONDAGE DE SATISFACTION AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU RIBG Bilan Par Carole Bergeron, chef d équipe Équipe de soutien du Réseau informatisé des bibliothèques gouvernementales (RIBG) 28 mai 2014 Sommaire Introduction...3

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX. Présentation des résultats de l enquête menée auprès des habitants de la CUB, relative à la gestion des déchets.

COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX. Présentation des résultats de l enquête menée auprès des habitants de la CUB, relative à la gestion des déchets. Présentation des résultats de l enquête menée auprès des habitants de la CUB, relative à la gestion des déchets. Février 2012 1 Préambule Ce document présente les résultats de l enquête réalisée par Pluricité

Plus en détail

information aux médias

information aux médias Marche des affaires au 4 ème trimestre 212 Inflexion de la croissance à un niveau qui demeure élevé Selon la dernière enquête menée par le Centre de recherches conjoncturelles de l EPFZ (KOF) sur mandat

Plus en détail

Santé, prévention, qui doit payer? L avis des Français

Santé, prévention, qui doit payer? L avis des Français Santé, prévention, qui doit payer? L avis des Français Sondage Ifop pour la Fondation Pileje Contacts Ifop : Damien Philippot / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01

Plus en détail

EnquÄte auprås des bçnçficiaires du prät PASS-TRAVAUXÉ en 2006

EnquÄte auprås des bçnçficiaires du prät PASS-TRAVAUXÉ en 2006 P nquäte auprås des bçnçficiaires du prät PSS-VUXÉ en 2006 SynthÅse Juillet 2008 89, avenue ristide Briand B.P 400 92541 ontrouge cedex el : + 33 1 46 73 31 31 ax : + 33 1 46 73 31 60 www.mv3.fr S. au

Plus en détail

ANALYSE DES RÉSULTATS Septembre 2015

ANALYSE DES RÉSULTATS Septembre 2015 ANALYSE DES RÉSULTATS Septembre 2015 Table des matières Introduction... 4 Avant-propos... 5 1. Indicateurs généraux... 5 1.2. Modes de prise de connaissance... 5 2.2. Les difficultés éventuellement rencontrées...

Plus en détail

Comité local des usagers 7 juillet 2011

Comité local des usagers 7 juillet 2011 Compte-rendu de la réunion du jeudi Les membres du Comité local des usagers, dont la liste figure en annexe, se sont réunis le jeudi à 14h30 dans les locaux de la préfecture, à Nanterre. Cette première

Plus en détail

Les motivations de départ à la retraite : principaux résultats de la 2 nde vague d enquête

Les motivations de départ à la retraite : principaux résultats de la 2 nde vague d enquête Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l'économie et des finances Les motivations de départ à la retraite : principaux résultats de la 2 nde vague d enquête Présentation de la Direction

Plus en détail

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Provence-Alpes-Côte d Azur et évalue leur impact sur la performance

Plus en détail

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Etude réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Novembre 2009 Table des matières 2 Page 1. Descriptif

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

Le bénévolat aujourd hui

Le bénévolat aujourd hui Le bénévolat aujourd hui Enjeux individuels et collectifs Juin 2015 Cécile BAZIN Marie DUROS - Jacques MALET Recherches & Solidarités Un réseau associatif d experts et d universitaires : Sans but lucratif,

Plus en détail

CHARTE QUALITé ASSURANCE. Patrick MICHAUX. Agent Général d Assurances. : h944281@agents.allianz.fr : www.ponchateau-assurances.com

CHARTE QUALITé ASSURANCE. Patrick MICHAUX. Agent Général d Assurances. : h944281@agents.allianz.fr : www.ponchateau-assurances.com Ce professionnel de l assurance est contrôlé par une société indépendante de clients satisfaits de la qualité de traitement des sinistres édité le 28 octobre 2010, validité d un an - Constat d huissier

Plus en détail

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire 21 Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire Fin 2014, 11,5 millions de personnes détiennent un contrat de retraite supplémentaire en cours de constitution auprès

Plus en détail

Licence 2004 Biologie

Licence 2004 Biologie Licence 00 Biologie Objectif de l enquête 00 L objectif de cette enquête est de connaître le devenir professionnel des étudiants sortant de licence de biologie en 00. L enquête porte sur le cursus universitaire

Plus en détail

Analyse des résultats des sondages

Analyse des résultats des sondages Année scolaire 2010-2011 ÉVALUATION DE LA DEUXIÈME ANNÉE DE L EXPÉRIMENTATION Analyse des résultats des sondages 1/39 Sommaire 1 Objet du document 3 1.1 Présentation 3 1.2 Guide de lecture 3 2 Synthèse

Plus en détail

Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars 2008 - n 2 Enquête Insertion

Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars 2008 - n 2 Enquête Insertion Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes q ql insertion professionnelle des scolaires en Rhône-Alpes sortis de formation professionnelle en 2005 mars 2008 - n 2 Enquête Insertion s Sommaire

Plus en détail

La natation scolaire 2012/2013

La natation scolaire 2012/2013 La natation scolaire 2012/2013 Résultats du questionnaire distribué aux parents par l intermédiaire de l Education nationale Cellule Evaluation, Pilotage et Organisation La natation scolaire Depuis 2004,

Plus en détail

L accès des personnes handicapées à l Apprentissage. - Tableau de bord

L accès des personnes handicapées à l Apprentissage. - Tableau de bord Région Aquitaine L accès des personnes handicapées à l Apprentissage - Tableau de bord 2014 - Le contrat d apprentissage : Un outil privilégié pour la qualification et l insertion des personnes handicapées

Plus en détail

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA 2010 OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA Enquête 2010 S i t u a t i o n a u 1er mars 2010 des promotions 2008 et 2009 - Filière INGENIEUR ESTIA Options OGI/CGP/MPA ESTIA ECOLE SUPERIEURE DES

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L APPRENTISSAGE

OBSERVATOIRE DE L APPRENTISSAGE OBSERVATOIRE DE L APPRENTISSAGE EN NORD-PAS DE CALAIS EN 2015 CONTRATS ENREGISTRÉS PAR LES CENTRES DE FORMALITÉS DES CCI NORD DE FRANCE LES CCI AU SERVICE DE L APPRENTISSAGE LE RÉSEAU DES CCI SE MOBILISE

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 20ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 18 mars 2008 - Les faits marquants en 2007

Plus en détail

DIX ANS DE MARCHE DU TRAVAIL

DIX ANS DE MARCHE DU TRAVAIL DIX ANS DE MARCHE DU TRAVAIL EN GUADELOUPE ET ÎLES DU NORD Principales évolutions de 2000 à 2009 Malgré une croissance de l emploi sur la décennie 2000 en Guadeloupe, le nombre d inscrits à Pôle emploi

Plus en détail

Bilan consolidé de l activité des Cap emploi en 2014

Bilan consolidé de l activité des Cap emploi en 2014 AGEFIPH / DEP / 18-03-2015 Bilan consolidé de l activité des Cap emploi en 2014 Remarque préliminaire Le rapport d activité 2014 des Cap emploi donne lieu à deux bilans : - un bilan provisoire, disponible

Plus en détail

Enquête de satisfaction auprès des clients de providers en Intérim Management

Enquête de satisfaction auprès des clients de providers en Intérim Management FEDERGON LES CLIENTS ONT UNE OPINION POSITIVE AU SUJET DES PROVIDERS EN INTÉRIM MANAGEMENT Enquête de satisfaction auprès des clients de providers en Intérim Management Enquête de satisfaction auprès des

Plus en détail

Baromètre Outsourcing Pratiques et tendances de l externalisation en Tunisie

Baromètre Outsourcing Pratiques et tendances de l externalisation en Tunisie Baromètre Outsourcing 2006 Pratiques et tendances de l externalisation en Tunisie Enseignements majeurs 6 des dirigeants interrogés déclarent savoir ce qu est l externalisation, Outsourcing ou gestion

Plus en détail

Définition. Caractéristiques

Définition. Caractéristiques RESPONSABILISER LES GESTIONNAIRES La responsabilisation des gestionnaires constitue la pierre angulaire de la démarche de modernisation de la gestion publique, cependant elle suscite de nombreuses interrogations

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

Baisse de 38% de la prévalence de la maladie d Alzheimer en 20 ans dans la population agricole

Baisse de 38% de la prévalence de la maladie d Alzheimer en 20 ans dans la population agricole COMMUNIQUE DE PRESSE Le 9 février 2015 Le Groupe AGRICA présente la dernière vague de résultats de l étude AMI, unique programme de recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance en

Plus en détail

Faits saillants de l enquête sur les intentions d achat et de vente des Québécois

Faits saillants de l enquête sur les intentions d achat et de vente des Québécois Faits saillants de l enquête sur les intentions d achat et de vente des Québécois Pour une quatrième année consécutive, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a mandaté la firme Léger

Plus en détail

LOCATION AUTOMOBILE À COURT TERME

LOCATION AUTOMOBILE À COURT TERME LOCATION AUTOMOBILE À COURT TERME 32 D IETEREN - RAPPORT ANNUEL 2006 AVIS EUROPE plc PLUS DE 3.600 STATIONS EN EUROPE, EN AFRIQUE, AU MOYEN-ORIENT ET EN ASIE, AU SERVICE DE PLUS DE 5 MILLIONS DE CLIENTS

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX. Bilan de la collecte 2012 (données 2011)

CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX. Bilan de la collecte 2012 (données 2011) 2011 CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX Bilan de la collecte 2012 (données 2011) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 75001 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux!

Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux! Résultats du 62 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux! Paris, le 15 décembre 2016 La Banque Palatine, banque des ETI et banque privée du dirigeant

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LEUR PERCEPTION DE

LES FRANÇAIS ET LEUR PERCEPTION DE LES FRANÇAIS ET LEUR PERCEPTION DE L ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE AVANT LA RENTREE 2011 - Synthèse du sondage de l'institut CSA - N 1101204 Août 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02

Plus en détail

Dossier. Figure I Pourcentage de dentistes selon le taux de satisfaction à l exercice de la profession. J.P. Lussier, DDS, PhD et M.

Dossier. Figure I Pourcentage de dentistes selon le taux de satisfaction à l exercice de la profession. J.P. Lussier, DDS, PhD et M. J.P. Lussier, DDS, PhD et M. Benigeri, PhD Les dentistes du Québec portent jugement sur la situation actuelle et sur les difficultés à prévoir dans un proche avenir Résultats du sondage de l ODQ de 2006

Plus en détail

Très léger mieux pour la confiance des dirigeants mais l emploi ralentit

Très léger mieux pour la confiance des dirigeants mais l emploi ralentit Résultats du 61 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI Très léger mieux pour la confiance des dirigeants mais l emploi ralentit Paris, le 17 novembre 2016 La Banque Palatine, banque des ETI et banque

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 27 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 janvier 2015

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 27 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 janvier 2015 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 27 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 janvier 2015 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 27 ième

Plus en détail

SUMER AGRIcole 2010 SUrveillance Médicale des Expositions aux Risques professionnels

SUMER AGRIcole 2010 SUrveillance Médicale des Expositions aux Risques professionnels N 8 - Mai 2015 Le mot du Dr Michel Gagey Des contraintes horaires stables entre 2003 et 2010 Une pression temporelle au travail plus importante que pour les autres salariés agricoles Des contraintes relationnelles

Plus en détail

PRÉOCCUPATIONS, ATTENTES ET PRÉVOYANCE DES TRAVAILLEURS NON SALARIÉS ET DES DIRIGEANTS DE TRÈS PETITES ENTREPRISES. Novembre 2014

PRÉOCCUPATIONS, ATTENTES ET PRÉVOYANCE DES TRAVAILLEURS NON SALARIÉS ET DES DIRIGEANTS DE TRÈS PETITES ENTREPRISES. Novembre 2014 PRÉOCCUPATIONS, ATTENTES ET PRÉVOYANCE DES TRAVAILLEURS NON SALARIÉS ET DES DIRIGEANTS DE TRÈS PETITES ENTREPRISES Novembre 2014 SOMMAIRE FICHE TECHNIQUE PROFIL DE L ECHANTILLON PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 10 ème anniversaire du rapport de l Observatoire national de la petite enfance :

DOSSIER DE PRESSE. 10 ème anniversaire du rapport de l Observatoire national de la petite enfance : DOSSIER DE PRESSE 29 janvier 2016 10 ème anniversaire du rapport de l Observatoire national de la petite enfance : Depuis 10 ans, les parents confient davantage la garde de leurs jeunes enfants aux professionnels

Plus en détail

Dialogue social et exercice du droit syndical. Instances consultatives et Droit syndical. MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2

Dialogue social et exercice du droit syndical. Instances consultatives et Droit syndical. MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2 Dialogue social et exercice du droit syndical Instances consultatives et Droit syndical MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2 1 PROGRAMME Introduction sur la place du «dialogue social»

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 16 octobre 2009 -------------------------- Demandes d accès à des données au titre de l article 7 bis de la loi n 51-711 du 7 juin 1951

Plus en détail

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes PREFET DE LA MARTINIQUE Un prèt pour les femmes, une garantie pour la banque PREFET DE LA MARTINIQUE

Plus en détail

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 1 SALAIRES DES CADRES Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 Augmentations des salaires des cadres en 2012 : un tiers des entreprises encore incertaines La proportion d entreprises

Plus en détail

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010 L OVE Enquête Observatoire de la Vie Étudiante Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010 Juillet 2014 Le diplôme national de Licence professionnelle a été créé par arrêté en novembre 1999.

Plus en détail

Le bac mis en examen Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde etrtl. Avril 2013

Le bac mis en examen Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde etrtl. Avril 2013 Le bac mis en examen Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde etrtl Avril 2013 Chaque année, c est la même course contre la montre pour des milliers d élèves qui veulent être prêts le jour J, celui

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 3 - Septembre 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite

Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite Les durées d assurance validées par les femmes sont inférieures à celles des hommes, mais l écart diminue nettement au fil des générations,

Plus en détail

impact du congé individuel de formation sur le parcours professionnel des franciliens

impact du congé individuel de formation sur le parcours professionnel des franciliens L impact du congé individuel de formation sur le parcours professionnel des franciliens Synthèse des résultats de l enquête réalisée en par l institut CREDOC Ce qu il faut retenir... Chiffres et données-clés

Plus en détail

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable»

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Sommaire 1. Présentation du Label Lyon ville équitable et durable 2. Critériologie 2.1 Gouvernance 2.2 Environnement 2.3 Consommation responsable

Plus en détail

Evolution du niveau de vie des retraités et des actifs de 1996 à 2009

Evolution du niveau de vie des retraités et des actifs de 1996 à 2009 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 23 novembre 2011-9 h 30 «Niveaux des pensions et taux de remplacement» Document N 6 Document de travail, n engage pas le Conseil Evolution du niveau

Plus en détail

La situation de l emploi des entraîneurs québécois d athlètes de haut niveau. Faits saillants de l étude

La situation de l emploi des entraîneurs québécois d athlètes de haut niveau. Faits saillants de l étude La situation de l emploi des entraîneurs québécois d athlètes de haut niveau Faits saillants de l étude Rapport soumis au ministère des Affaires municipales, du Sport et du Loisir Suzanne Laberge, Ph.D.

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE Observatoire régional de l Enseignement supérieur et de l insertion professionnelle des étudiants ORESIPE N 3 - JUILLET 2008 23 promotions de l École supérieure de biotechnologie

Plus en détail

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Version brève du rapport comparatif national Mars 2014, version 1.0 Résumé du rapport comparatif national, mesure 2012 Sommaire 1. Contexte... 3

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "Salariés" - 13 mai 2011

Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet Salariés - 13 mai 2011 Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "Salariés" - 13 mai 2011 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation entre vie

Plus en détail

CONJONCTURE TOURISTIQUE EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE

CONJONCTURE TOURISTIQUE EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE CONJONCTURE TOURISTIQUE EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE L avis des professionnels - Début de saison été 2016 Ce qu il faut retenir : Un début de saison difficile en raison d une météo défavorable rapport au

Plus en détail

Une dynamique portée par le mobile et la mobilité restreinte

Une dynamique portée par le mobile et la mobilité restreinte Une dynamique portée par le mobile et la mobilité restreinte Synthèse des constats : Les infrastructures TIC La téléphonie : La téléphonie mobile s est très fortement développée au Maroc tant en nombre

Plus en détail

La Cifre, un passeport pour l emploi en entreprise Résultats de l enquête 2016 sur les situations de fin de Cifre en 2010 et en 2014

La Cifre, un passeport pour l emploi en entreprise Résultats de l enquête 2016 sur les situations de fin de Cifre en 2010 et en 2014 La Cifre, un passeport pour l emploi en entreprise Résultats de l enquête 2016 sur les situations de fin de Cifre en 2010 et en 2014 Le ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL commerce ANIMER, GÉRER, VENDRE. Pôle vendre LES ENQUÊTES PAR QUESTIONNAIRE

BAC PROFESSIONNEL commerce ANIMER, GÉRER, VENDRE. Pôle vendre LES ENQUÊTES PAR QUESTIONNAIRE BAC PROFESSIONNEL commerce ANIMER, GÉRER, VENDRE SEANCE N TraAM 2015-2016 DATE Pôle vendre LES ENQUÊTES PAR QUESTIONNAIRE Objectifs et compétences à acquérir et/ou à développer : S informer sur la clientèle

Plus en détail

ETUDE PAR EVENEMENTS DE VIE VOLET PARTICULIER -

ETUDE PAR EVENEMENTS DE VIE VOLET PARTICULIER - ETUDE PAR EVENEMENTS DE VIE 2014 - VOLET PARTICULIER - «La complexité administrative perçue par les usagers» Principe de l étude Le SGMAP mesure depuis 2008 la complexité perçue par les particuliers lors

Plus en détail

«La perception des notaires par les décideurs publics»

«La perception des notaires par les décideurs publics» «La perception des notaires par les décideurs publics» Rapport rédigé par : Delphine Martelli Banégas, Directrice du Département Corporate Tiphaine Favré, Chargé d études au département Corporate Harris

Plus en détail

Les Français et le commerce équitable

Les Français et le commerce équitable Les Français et le commerce équitable BVA pour Max Havelaar France Présentation des résultats Avril 2015 Contacts BVA Département Opinion : Erwan LESTROHAN Directeur d études - erwan.lestrohan@bva.fr Lolita

Plus en détail

Les Français et l équipe de France de football masculin

Les Français et l équipe de France de football masculin Les Français et l équipe de France de football masculin Juin 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 13 JUIN A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé

Plus en détail

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans Dares Analyses mars 2014 N 023 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des descendants d immigrés en 2012 En 2012, 3,9 millions de personnes

Plus en détail