Collecte et exploitation des comptes annuels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Collecte et exploitation des comptes annuels"

Transcription

1

2

3 Collecte et exploitation des comptes annuels Bertrand Jadoul Centrale des bilans Journée d étude Bank Al-Maghrib Rabat, 31 mars 2012

4 Agenda 4 Introduction 4 Collecte des comptes annuels 4 Exploitation des comptes annuels 4 Conclusion

5 Introduction Missions légales Création de la Centrale des bilans en 1978 au sein de la Banque nationale de Belgique Mission de collecte et diffusion La Centrale des bilans est chargée de collecter et de diffuser les comptes annuels des entreprises et des associations Mission statistique Contrôle du contenu des comptes annuels pour produire des données fiables utilisées par des organismes officiels Etablissement de statistiques sectorielles

6 Introduction Obligations légales Quelles entreprises? Entreprises belges Grandes associations et fondations Entreprises étrangères (établissement stable en Belgique) Groupes (comptes consolidés) Le dépôt est payant et doit être effectué endéans le délai légal 30 jour après la date de l assemblée générale 7 mois après la date de clôture de l exercice

7 Introduction Principales évolutions 1978 Dépôt des comptes annuels sur papier 1993 Introduction de la disquette comme support de dépôt et premier format de fichier structuré 2000 Le microfilm est abandonné au profit de PDF du cd-rom pour la diffusion des comptes annuels 2002 Images des comptes disponibles via internet 2004 Dépôt via internet en format de type TXT 2007 Dépôt via internet en format XBRL 2008 Les images des comptes annuels sont disponibles gratuitement via internet 2009 Les fichiers XBRL sont disponibles gratuitement via Internet

8 Agenda 4 Introduction 4 Collecte des comptes annuels 4 Exploitation des comptes annuels 4 Conclusion

9 Collecte Canaux de collecte actuels Obligation de dépôt via internet PDF XBRL (uniquement schémas normalisé) Exception Dépôt papier autorisé pour les petites entreprises et les associations dépôts de comptes annuels en ,5 % sur format papier 2,1 % en format PDF (internet) 97,4 % en format XBRL (internet)

10 Collecte - Process XBRL Data loading Output PDF Quality verification Images database PDF file Data encoding Paper Data Scanning

11 Collecte - XBRL Utilisation du format XBRL en Belgique Banque nationale de Belgique Centrale des bilans Comptes annuels(2007) Contrôle prudentiel des banques - FINREP/COREP (2007) Contrôle prudentiel des entreprises d assurance (SolvencyII) (2014) Ministères Business surveys (2009) Impôts sur le revenu des sociétés (2011)

12 Collecte - XBRL extensible Business Reporting Language Format de reporting électronique basé sur XML particulièrement adapté à l échange d information financières via internet et permettant de limiter le nombre de manipulations Identification unique de chaque concept et des liens entre les concepts dans une taxonomie Données standardisées Facilite la maintenance des applications

13 Collecte - XBRL XBRL Taxonomy Design des données Facts XBRL Instance Assets Assets Cash Assets Cash Investment Cash Investment Other Investment Other Other Fichiers XBRL Database Diffusion informations indivuduelles Analyse Statistiques

14 Collecte - XBRL Instance XBRL <?xml version="1.0" encoding="utf-8"?> <xbrli:xbrl xmlns:iso4217="http://www.xbrl.org/2003/iso4217" xmlns:link="http://www.xbrl.org/2003/linkbase" xmlns:pfs="http://www.nbb.be/be/fr/pfs/ci/ " xmlns:xbrli="http://www.xbrl.org/2003/instance" xmlns:xlink="http://www.w3.org/1999/xlink"> <link:schemaref xlink:href="pfs-abbr xsd" xlink:type="simple"/> <xbrli:context id="currentinstant"> <xbrli:entity> <xbrli:identifier scheme="http://www.fgov.be">be </xbrli:identifier> </xbrli:entity> <xbrli:period> <xbrli:instant> </xbrli:instant> </xbrli:period> </xbrli:context> <xbrli:unit id="u-eur"> <xbrli:measure>iso4217:eur</xbrli:measure> </xbrli:unit> <pfs:assets contextref="currentinstant" decimals="inf" unitref="u-eur">1</pfs:assets> <pfs:equityliabilities contextref="currentinstant" decimals="inf" unitref="u- EUR">1</pfs:EquityLiabilities> </xbrli:xbrl>

15 Collecte Encodage / Filing Applications développées pour l encodage aisé des données en XBRL (Sofista) et le dépôt via internet Sofista Upload ( ) Filing Encodage Validation Paiement Rendering ( )

16 Collecte Data entry / Filing WWW Software package (privé) 3D certificate PDF Taxonomie 3D certificate Instance document Filing Application Fichiers XBRL Data Entry CBSO Encodage (Sofista) CBSO Validator Rendering Database

17 Colecte Encodage / Filing Data entry (Sofista)

18 Collecte Encodage / Filing Rendering (Sofista / Filing)

19 Collecte Encodage / Filing Dépôts par jours (2009)

20 Collecte Validation Validation d instance XBRL pour acceptation du dépôt et publication du compte Validation XML (document xml valide) Validation XBRL (respect de la taxonomie) Validation BNB (contrôles arithmétiques et logiques légaux) Validation supplémentaire dans le cadre des missions statistiques Corrections non confidentielles déduites directement des rubriques des comptes Corrections confidentielles réalisées sur base de l expertise des vérificateurs

21 Agenda 4 Introduction 4 Collecte des comptes annuels 4 Exploitation des comptes annuels 4 Conclusion

22 Exploitation Vue d ensemble PDF CBSO Database Fichiers XBRL Fichiers PDF, XBRL Gratuit Website Données comptables Webservice DVD Data Statistiques sectorielles CD-Rom Website Dossier d entreprise Paper Website (12/2012) CBSO Dataware house Database Comptes nationaux Centrale / BNB Statistiques ad hoc BACH, BACH-ESD Analyses Statistiques Comptes nationaux (BNB) Database Données compables Business survey (INS) XBRL Business survey

23 Exploitation Diffusion Nombre de consultations de comptes annuels en ligne Février 2008 Gratuité application en ligne

24 Exploitation Statistiques BNB Statistiques sectorielles de la Centrale des bilans Globalisations des rubriques Mesures de dispersion des ratios financiers Statistiques des comptes nationaux Valeur ajoutée Investissements Salaires R&D Charges financières, etc.

25 Exploitation Analyses BNB Etude annuelle sur la performance des entreprises belges Modèles de prévision de faillite Indicateur de santé financière In house Credit Assesment System Source (ICAS) Impact de la santé financière des entreprises sur la stabilité financière Etudes sectorielles Etude annuelle du bilan social Emploi, coûts salariaux, formations

26 Agenda 4 Introduction 4 Collecte des comptes annuels 4 Exploitation des comptes annuels 4 Conclusion

27 Conclusion Processus intégré de collecte, de contrôle et d exploitation des comptes annuels Standardisation des formats de collecte et de diffusion XBRL Contrôle de qualité des données Délais réduits de mise à disposition des images et des données des comptes annuels Bases de données complètes, actualisées quotidiennement et facilement exploitables Opportunités TIC et amélioration continuelle du processus de collecte

28 Conclusion Très large utilisation des données des comptes annuels pour produire des statistiques et des analyses économiques.

29 Contacts Banque nationale de Belgique Bertrand Jadoul, Centrale des bilans

GUICHET ONEGATE. Cahier des charges informatique À l attention des remettants. Collecte Solvabilité II V E R S I O N 1.

GUICHET ONEGATE. Cahier des charges informatique À l attention des remettants. Collecte Solvabilité II V E R S I O N 1. GUICHET NEGATE Cahier des charges informatique À l attention des remettants Collecte Solvabilité II V E R S I N 1. 3 18/02 / 2 0 1 4 RGANISATIN ET INFRMATIQUE S.D.E.S.S. Collecte XBRL Solvabilité II Cahier

Plus en détail

LA CENTRALE DES BILANS

LA CENTRALE DES BILANS LA CENTRALE DES BILANS Bruxelles, le 23 octobre 2013 Buydens Cécile Centrale des bilans Qu'est-ce que la Centrale des bilans? Création 1978 partie de la Banque nationale de Belgique Missions légales collecte

Plus en détail

Côté labo : Analyse des comptes d une entreprise à partir des données financières au format XBRL

Côté labo : Analyse des comptes d une entreprise à partir des données financières au format XBRL Côté labo : Analyse des comptes d une entreprise à partir des données financières au format XBRL Intitulé court Analyse des comptes d une entreprise à partir d une source de données au format XBRL Description

Plus en détail

Le dépôt des comptes annuels des ASBL et les produits de la Centrale des bilans

Le dépôt des comptes annuels des ASBL et les produits de la Centrale des bilans Le dépôt des comptes annuels à la Banque nationale de Belgique : Le dépôt des comptes annuels des ASBL et les produits de la Centrale des bilans Vinciane Hendrichs Centrale des bilans Tournai, le 25 janvier

Plus en détail

Lancement de la Centrale des bilans du Luxembourg. Weydert Nico STATEC 29 mars 2011 nico.weydert@statec.etat.lu

Lancement de la Centrale des bilans du Luxembourg. Weydert Nico STATEC 29 mars 2011 nico.weydert@statec.etat.lu Lancement de la Centrale des bilans du Luxembourg Weydert Nico STATEC 29 mars 2011 nico.weydert@statec.etat.lu Table des matières Une Centrale des bilans Comptabilité et statistique Le cadre légal Les

Plus en détail

La Centrale des bilans du Luxembourg et le dépôt électronique des comptes annuels

La Centrale des bilans du Luxembourg et le dépôt électronique des comptes annuels La Centrale des bilans du Luxembourg et le dépôt électronique des comptes annuels Novembre/Décembre 2011 1 La Centrale des bilans un projet complexe avec beaucoup d acteurs Ministère de la Justice CNC

Plus en détail

FICHIERS INDEX DES COMPTES ANNUELS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE

FICHIERS INDEX DES COMPTES ANNUELS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE FICHIERS INDEX DES COMPTES ANNUELS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE 1. FICHIERS INDEX QUOTIDIENS 1.1. GÉNÉRALITÉS Les références de tous les comptes annuels, des comptes consolidés et

Plus en détail

LA DÉMARCHE XBRL DES GREFFES : RÉALISATIONS & ORIENTATIONS FUTURES. Conférence internationale XBRL

LA DÉMARCHE XBRL DES GREFFES : RÉALISATIONS & ORIENTATIONS FUTURES. Conférence internationale XBRL LA DÉMARCHE XBRL DES GREFFES : RÉALISATIONS & ORIENTATIONS FUTURES Conférence internationale XBRL Paris - 24 janvier 2009 Introduction Dominique MAROLLEAU - Directeur d Infogreffe Guillaume FÉNELON Directeur

Plus en détail

STANDARD BUSINESS REPORTING simplifier le reporting des entreprises aux administrations

STANDARD BUSINESS REPORTING simplifier le reporting des entreprises aux administrations STANDARD BUSINESS REPORTING simplifier le reporting des entreprises aux administrations Simplification des échanges électroniques financiers en Australie Groupe Thématique e-administration Réunion du 10

Plus en détail

Le dépôt des comptes annuels à la Banque nationale de Belgique : Quels changements à partir d'avril 2007?

Le dépôt des comptes annuels à la Banque nationale de Belgique : Quels changements à partir d'avril 2007? Le dépôt des comptes annuels à la Banque nationale de Belgique : Quels changements à partir d'avril 2007? Vinciane Hendrichs Centrale des bilans Mons, le 31 janvier 2007 Quels changements dans le dépôt

Plus en détail

déclaration à l impôt des sociétés via internet

déclaration à l impôt des sociétés via internet déclaration à l impôt des sociétés via internet Caroline Dupae Chef de projet BIZTAX frontoffice 30/11/2010 1 Lancement BIZTAX exercice d imposition 2011 XBRL Taxonomy Online Entry Upload declaration Validation

Plus en détail

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com POPSY FINANCIAL Comptabilité générale Belge ou Luxembourgeoise Impressions légales,

Plus en détail

La comptabilité et l audit en Belgique : (r)évolution suite aux réformes européennes et impact pour les entreprises et les professions du chiffre

La comptabilité et l audit en Belgique : (r)évolution suite aux réformes européennes et impact pour les entreprises et les professions du chiffre La comptabilité et l audit en Belgique : (r)évolution suite aux réformes européennes et impact pour les entreprises et les professions du chiffre Les modifications du droit comptable (règles d évaluation

Plus en détail

A quel moment réconcilier les sujets liés au pilier 3?

A quel moment réconcilier les sujets liés au pilier 3? A quel moment réconcilier les sujets liés au pilier 3? Conférence SOLVABILITE 2 Paris le 03 Avril 2014 Agenda Invoke en un clin d oeil Le contexte réglementaire Solvabilité 2 Le calendrier réglementaire

Plus en détail

Reporting sous Solvabilité II

Reporting sous Solvabilité II Paris, 23 octobre 2012 Dominik SMONIEWSKI Conseiller Table des matières Reporting harmonisé Reporting national XBRL Préparation du secteur 2 / 18 Reporting harmonisé - Types de reporting Solvency and Financial

Plus en détail

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Plateforme intégrée de gestion des risques et de conformité réglementaire Solvabilité II - Gestion et Qualité des données Des enjeux essentiels pour une remise

Plus en détail

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: PREMIER PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS. Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: PREMIER PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS. Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés : PREMIER PARTENAIRE S ENTREPRENEURS Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés A. Le conseiller et partenaire privilégié des indépendants, PME, professions libérales et

Plus en détail

FiSta 2.0 Financial Statements Analysis

FiSta 2.0 Financial Statements Analysis FiSta 2.0 Financial Statements Analysis 29 mai 2007 Table des matières 1. Introduction...3 2. Installation et lancement...4 3. Paramètres de l application...6 Gestion des utilisateurs...6 Bibliothèque

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

Le dépôt des comptes annuels à la Banque nationale de Belgique : Quels changements depuis avril 2007?

Le dépôt des comptes annuels à la Banque nationale de Belgique : Quels changements depuis avril 2007? Le dépôt des comptes annuels à la Banque nationale de Belgique : Quels changements depuis avril 2007? Vinciane Hendrichs et Fabienne Verduyn Centrale des bilans 9 Juillet 2007 Quels changements dans le

Plus en détail

Introduction au reporting COREP

Introduction au reporting COREP Introduction au reporting COREP «Un chantier à part au sein du projet Bâle II» Réalisé par Matthias LAVALEE Consultant Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Avril 2006

Plus en détail

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE FRANCE ALTER DOMUS Alter Domus est un leader européen dans les Services d Administration de Fonds et les Services Administratifs et Comptables de sociétés. Nous sommes spécialisés dans le service aux véhicules

Plus en détail

Schéma de reporting périodique des établissements de monnaie électronique

Schéma de reporting périodique des établissements de monnaie électronique Politique prudentielle et stabilité financière boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tél. +32 2 221 38 12 Fax + 32 2 221 31 04 numéro d entreprise: 0203.201.340 RPM Bruxelles www.bnb.be Bruxelles,

Plus en détail

SE PRÉPARER AU REPORTING SOLVABILITÉ II

SE PRÉPARER AU REPORTING SOLVABILITÉ II SE PRÉPARER AU REPORTING SOLVABILITÉ II Problématique de mise en œuvre de Solvabilité II Mardi 23 octobre 2012 Eric JARRY Pôle XBRL Autorité de contrôle prudentiel Taxonomy project lead - EIOPA 1 Ordre

Plus en détail

Les comptes annuels des grandes et très grandes associations en format XBRL dès le 17 mars 2008

Les comptes annuels des grandes et très grandes associations en format XBRL dès le 17 mars 2008 Les comptes annuels des grandes et très grandes associations en format XBRL dès le 17 mars 2008 Bruxelles, le 21 février 2008 Vinciane HENDRICHS Conseiller adjoint Table des matières La technologie XBRL

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

L a gamme légale en Belgique

L a gamme légale en Belgique L a gamme légale en Belgique Des outils pour la gestion efficace de vos risques légaux. Tout entrepreneur prend des risques. Respecter les délais de publication, renouveler son conseil d administration

Plus en détail

Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL

Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL RAPPORT DU PRESIDENT SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TOME 1 *

TABLE DES MATIÈRES TOME 1 * TABLE DES MATIÈRES TOME 1 * Tableaux Tome 1.............................................. Figures Tome 1............................................... xiv xix Introduction................................................

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 03 RESSOURCES FINANCIÈRES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 03 RESSOURCES FINANCIÈRES 03 RESSOURCES FINANCIÈRES 03 - RESSOURCES FINANCIÈRES / FINANCEMENT 03.01 Règles budgétaires et calcul des subventions de fonctionnement Documents relatifs au calcul des subventions de fonctionnement

Plus en détail

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction Introduction Le domaine des Services (vs. Industriel) comprend à la fois les organisations qui fournissent des services : Banque, Administration, etc. les fonctions supports de toutes les organisations

Plus en détail

Les attentes du marché

Les attentes du marché www.pwc.com Les attentes du marché Octobre 2012 L état des lieux à propos des formats de reporting et de l appropriation par le marché du XBRL La taxonomie XBRL pour les reportings Solvabilité 2 a fait

Plus en détail

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil au service d entreprises marocaines et de filiales d entreprises internationales MTB CONSULTING accompagne des entreprises marocaines et des filiales

Plus en détail

Se préparer au reporting Solvabilité II - Présentation de notre solution

Se préparer au reporting Solvabilité II - Présentation de notre solution Concepteur de solutions actuarielles depuis plus de 10 ans Se préparer au reporting Solvabilité II - Présentation de notre solution 2012 Sinalys 1 1 Sinalys Société de conseil et concepteur de logiciels

Plus en détail

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Sommaire Introduction... 4 1. Groupe Fourcade... 5 1.1. Organigramme du groupe... 5 1.2. F2A - FOURCADE AUDIT ASSOCIES... 5 1.3. Description de la Gouvernance et de ses modalités

Plus en détail

Solution de gestion pour fiduciaires

Solution de gestion pour fiduciaires Solution de gestion pour fiduciaires www.fid-manager.be SOMMAIRE INTRODUCTION SOLUTION DE GESTION POUR FIDUCIAIRES BELGES Depuis 1986, A++ Informatique est une entreprise de développement de logiciels

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL GESTION DE LA PERFORMANCE LE CPA ET

RÉFÉRENTIEL GESTION DE LA PERFORMANCE LE CPA ET GÉNÉRALE PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE PARTIE 2 OUTILS DE GESTION DE LA PERFORMANCE ET D'INFORMATION DÉCISIONNELLE Module 1 Module

Plus en détail

Enquête sur la structure des entreprises: description et information méthodologique

Enquête sur la structure des entreprises: description et information méthodologique Enquête sur la structure des entreprises: description et information méthodologique Objectif L Enquête sur la structure des entreprises (ci-après l enquête structurelle ) a pour but de produire des données

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

Budget Analyser Mais Services et solutions de gestion de la performance

Budget Analyser Mais Services et solutions de gestion de la performance Une solution clé en main d élaboration budgétaire et de reporting Vos besoins Vous êtes soumis à des délais de reporting et d'élaboration budgétaire serrés Le contexte économique vous oblige à un pilotage

Plus en détail

Gestion du cycle de vie du projet

Gestion du cycle de vie du projet Gestion du cycle de vie du projet Prospection, services et suivi Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Cycle de vie du projet d investissement P.Henry, ANIMA, 2011 inmed-anima 2011 2 Plan

Plus en détail

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements Syrtals Mars 2014 Tous droits réservés SYRTALS SI 1 2 Agenda De quelle centralisation parle-t-on? Pourquoi mettre

Plus en détail

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Abidjan, 29 Novembre 2013 MISSIONS DE LA TRESORERIE GENERALE

Plus en détail

Qualité et archivage pérenne

Qualité et archivage pérenne Qualité et archivage pérenne Olivier Rouchon CINES olivier.rouchon@cines.fr Journée d'étude BnF / AFNOR CG46 7 Juin 2010 Sommaire Rappel : qu est-ce que l archivage pérenne? Pourquoi la qualité? Qualité

Plus en détail

Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022

Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022 Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022 Avec nos documents de compte électroniques reposant sur la norme ISO 20022, vous profitez d une gestion financière plus rapide, plus simple

Plus en détail

Luxembourg School for Commerce 1

Luxembourg School for Commerce 1 Les Midis de la Conso - 24 avril 2012 - Quelques clés pour l optimisation du processus de consolidation Olivier Nardi Luxembourg Country Manager LE PEUT SE DIVISER EN 3 GRANDES ÉTAPES : Process Input Output

Plus en détail

La génération d XBRL? Aussi simple qu'une base de données.

La génération d XBRL? Aussi simple qu'une base de données. La génération d XBRL? Aussi simple qu'une base de données. Christelle BERNHARD - christelle.bernhard@addactis.com Consultante et Responsable du progiciel ADDACTIS Pillar3 INTRODUCTION La nécessité de transparence

Plus en détail

XBRL France. Groupe Solvabilité II 27 janvier 2015

XBRL France. Groupe Solvabilité II 27 janvier 2015 XBRL France Groupe Solvabilité II 27 janvier 2015 Ordre du jour Coopération avec XBRL Belgique et XBRL Europe Situation pour les taxonomies Réunion ACPR du 4 février Remises préparatoires Questions non

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur titres

Tarif des principales opérations sur titres Tarif des principales opérations sur titres 01 janvier 2015 Ordres Euronext... 2 Bourse étrangère... 3 Euro-obligations... 4 Fonds de placement KBC (1)... 4 Produits d investissement KBC émis par KBC AM...

Plus en détail

XBRL, Solvabilité II et l Autorité de Contrôle Prudentiel

XBRL, Solvabilité II et l Autorité de Contrôle Prudentiel XBRL, Solvabilité II et l Autorité de Contrôle Prudentiel Conférence XBRL France - XBRL Europe Mardi 23 octobre 2012 Jean-Luc MENDA, Directeur Adjoint Responsable du Système d information Autorité de contrôle

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TOME 1 *

TABLE DES MATIÈRES TOME 1 * TABLE DES MATIÈRES TOME 1 * Tableaux Tome 1.............................................. Figures Tome 1............................................... xiv xix Introduction................................................

Plus en détail

Recueil de délais de conservation

Recueil de délais de conservation Recueil de délais de conservation ABLE DES MAIÈRES Présentation du recueil... 3 1.0 Administration Générale... 4 CDCBM Recueil de délais de conservation 2 2.0 Gestion des ressources financières.. 8 3.0

Plus en détail

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005 du 07 mai 2002

Plus en détail

La gestion des risques : impacts stratégiques et organisationnels au niveau de la gouvernance des

La gestion des risques : impacts stratégiques et organisationnels au niveau de la gouvernance des La gestion des risques : impacts stratégiques et organisationnels au niveau de la gouvernance des entreprises ABF Dr Moez JOUDI Expert-Consultant en gouvernance et stratégie Président de l ATG Enseignant-chercheur

Plus en détail

Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle

Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle Pourquoi la Suisse harmonise-t-elle le trafic des paiements conformément à la norme ISO

Plus en détail

Le dépôt des comptes annuels en Vinciane Hendrichs, octobre 2008

Le dépôt des comptes annuels en Vinciane Hendrichs, octobre 2008 Le dépôt des comptes annuels en 2008 Vinciane Hendrichs, octobre 2008 Table des matières 1. XBRL et la simplification administrative 2. Etablir un compte annuel 3. Déposer un compte annuel 4. Consulter

Plus en détail

1. Définition des fonds propres : rapport résultant de l affectation du bénéfice (article 14, 1, 1 a), ii) du règlement relatif aux fonds propres)

1. Définition des fonds propres : rapport résultant de l affectation du bénéfice (article 14, 1, 1 a), ii) du règlement relatif aux fonds propres) ANNEXE A LA LETTRE DU 11 JUIN 2002 : COMMENTAIRE DE L ARRETE DE LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE DU 5 DECEMBRE 1995 CONCERNANT LE REGLEMENT RELATIF AUX FONDS PROPRES DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT. 1.

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE www.parlonsentreprise.com Objectifs de l atelier Prendre conscience des besoins des clients Apporter un service supplementaire utile a nos clients Presenter une

Plus en détail

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires Collectivités 1. Présentation générale du projet Actes Budgétaires 2. Bilan de l expérimentation de 2011 3. Les changements au sein des

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER FINANCE DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER cteur administratif et financier Autres primes Total fixe Vaiable Intéressement Participation Moyenne 45 11 22 116,3 4,4 116,9 23,4 24,2 137,8 6,2 9,1 144,2

Plus en détail

Situation Actuelle et Perspectives des Echanges et de la Diffusion des Données Statistiques de l Office des Changes

Situation Actuelle et Perspectives des Echanges et de la Diffusion des Données Statistiques de l Office des Changes Situation Actuelle et Perspectives des Echanges et de la Diffusion des Données Statistiques de l Office des Changes Séminaire sur les Echanges, la Documentation et la Mise à Disposition des Données Statistiques

Plus en détail

INVOKE, domaines d expertise

INVOKE, domaines d expertise Editeur de progiciels financiers INVOKE CM Système unifié de reporting, consolidation et gestion globale de la fiscalité INVOKE, domaines d expertise Editeur de progiciels financiers > Reporting system

Plus en détail

Reporting titre par titre des établissements de crédit

Reporting titre par titre des établissements de crédit Reporting titre par titre des établissements de crédit Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 2 Les données à transmettre à la BCL...5 2.1 Aperçu général...5 2.2 Les titres soumis à

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p.

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p. ... LE GOUVERNEMENT Projet de règlement grand-ducal déterminant les conditions d'accès du public et des administrations aux informations conservées par la Centrale des bilans et le tarif applicable. 1.

Plus en détail

PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE

PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE PERFORMANCE : LE CPA ET L INFORMATION DÉCISIONNELLE GÉNÉRALE PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE PARTIE 2 OUTILS DE GESTION DE LA PERFORMANCE

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Le dispositif du Crédit d Impôt Recherche

Le dispositif du Crédit d Impôt Recherche Le dispositif du Crédit d Impôt Recherche Le Dispositif Le Crédit d Impôt Recherche OBJECTIFS Accroitre la compétitivité des entreprises Les accompagner dans leurs efforts de R&D Atteindre 3% du PIB en

Plus en détail

Protocole pour le dépôt par voie électronique de comptes annuels et de comptes consolidés sous forme de fichier PDF

Protocole pour le dépôt par voie électronique de comptes annuels et de comptes consolidés sous forme de fichier PDF Centrale des bilans Protocole pour le dépôt par voie électronique de comptes annuels et de comptes consolidés sous forme de fichier PDF Version 1.2. Banque nationale de Belgique, Bruxelles. Tous droits

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. au Registre du Commerce et des Sociétés sur www.i-greffes.

Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. au Registre du Commerce et des Sociétés sur www.i-greffes. Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Les formalités s dématd matérialisées au Registre du Commerce et des Sociétés sur www.i-greffes.fr Sommaire I- Introduction :

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

SÉANCE D INFORMATION AU PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE

SÉANCE D INFORMATION AU PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE SÉANCE D INFORMATION AU PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE Marjolaine Beaudry, CPA, CA Conseillère, pédagogie Alexandre Louf, CPA, CA Conseiller, recrutement de la relève PLAN DE PRÉSENTATION 1. Introduction

Plus en détail

Retour d expèrience. Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs

Retour d expèrience. Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs Retour d expèrience Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs Agenda Introduction : Présentation de la société JACQUET Contexte et enjeux du projet de dématérialisation

Plus en détail

L a gamme financière en Belgique

L a gamme financière en Belgique L a gamme financière en Belgique L approche crédit-solvabilité : le rapport de crédit Des outils pour la gestion efficace de vos risques financiers. Tout entrepreneur prend des risques : - accorder des

Plus en détail

D PROCESSUS D REPORTING ET COMMUNICATION

D PROCESSUS D REPORTING ET COMMUNICATION PROCESSUS D REPORTING ET SOMMAIRE D PROCESSUS D REPORTING ET Page : 1 PROCESSUS D REPORTING ET SOMMAIRE D PROCESSUS D REPORTING ET... 1 D.1 REGLES ET PRINCIPES APPLICABLES... 3 D.2 ELEMENTS DE REPORTING

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Pour les remises réglementaires du domaine Assurance mentionnant l application de l instruction n 2015-I-18 relative à la signature électronique

Plus en détail

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées Sommaire 1. Présentation de 2J Associés 2. Nos métiers 3. Nos valeurs 4. Nos offres 5. Exemples de missions réalisées 1. Présentation de 2J Associés 2J Associés est un cabinet d expertise comptable indépendant

Plus en détail

INFORMATIONS ANNUELLES

INFORMATIONS ANNUELLES INFORMATIONS ANNUELLES L information annuelle est uniquement disponible sur le site de l entreprise. Ce document est légalement obligatoire. Il renvoie à toutes informations financières que Belreca a publiées

Plus en détail

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier Dans cette FICHE PRATIQUE, retrouvez : 1. Les bonnes règles du classement des documents papier 2. Les bonnes règles du classement informatique 3. Les durées légales d archivage 1 - Les bonnes règles du

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar

AVIS DE RECRUTEMENT. Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar AVIS DE RECRUTEMENT Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar INTITULE ET REFERENCE Poste : Contrôleur de gestion Implantation : Institut Pasteur de Dakar Nature : CDD ou CDI A pourvoir : au

Plus en détail

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Article R 823-21 du code du commerce : Les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d'entités faisant appel public à l'épargne ou auprès d'établissements

Plus en détail

Avonca & T.V.A. Version 1.10 du 20-12-2013

Avonca & T.V.A. Version 1.10 du 20-12-2013 & T.V.A Version 1.10 du 20-12-2013 Introduction Table des matières Introduction... 1 Situation TVA des avocats... 2 Point de vue fiscal... 2 Point de vue du programme comptable... 2 Paramétrage du Cabinet...

Plus en détail

Forum Financier Des ratios pour une meilleure compréhension des comptes annuels des associations

Forum Financier Des ratios pour une meilleure compréhension des comptes annuels des associations Forum Financier Des ratios pour une meilleure compréhension des comptes annuels des associations Cécile BUYDENS Chef de division - Centrale des bilans Namur, le 6 octobre 2011 Sommaire Obligations comptables

Plus en détail

Les services d archivage électronique

Les services d archivage électronique Les services d archivage électronique Olivier Rouchon CINES olivier.rouchon@cines.fr "Construire une infrastructure numérique pour les SHS" 2 ème Université du TGE ADONIS 8 Décembre 2010 Sommaire L archivage

Plus en détail

DEPARTEMENT DES AFFAIRES JURIDIQUES Service du Contentieux et de la Protection des Données Personnelles

DEPARTEMENT DES AFFAIRES JURIDIQUES Service du Contentieux et de la Protection des Données Personnelles DEPARTEMENT DES AFFAIRES JURIDIQUES Service du Contentieux et de la Protection des Données Personnelles Synthèse du Rapport d activité de la protection des personnes physiques à l égard du traitement des

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 08/344

CIRCULAIRE CSSF 08/344 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 12 mars 2008 A toutes les personnes et entreprises concernées CIRCULAIRE CSSF 08/344 Concerne : Dispositions relatives à la transmission des

Plus en détail

Direction générale statistique et information économique. Manuel d usage : l application web pour l enquête sur la structure des entreprises

Direction générale statistique et information économique. Manuel d usage : l application web pour l enquête sur la structure des entreprises Direction générale statistique et information économique Manuel d usage : l application web pour l enquête sur la structure des entreprises Année d enquête 2011 - Version 1.1 26 oktober 2012 1 Table des

Plus en détail

Software Application Portfolio Management

Software Application Portfolio Management Environnement complet de consolidation du Patrimoine Applicatif & de production des Tableaux de bords d inventaire et de pilotage Software Application Portfolio Management Collecter Centraliser Normaliser

Plus en détail

Sage Start 2015. Gestion des salaires. Aperçu de vos avantages

Sage Start 2015. Gestion des salaires. Aperçu de vos avantages 2015 Gestion des salaires Grâce à ce module, vous gérez les salaires encore plus professionnellement. Vous disposez d une gestion des salaires complète qui vous permet de gérer jusqu à 100 salaires de

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

La taxonomie XBRL de l enquête annuelle sur la structure des entreprises

La taxonomie XBRL de l enquête annuelle sur la structure des entreprises Direction générale Statistique et Information économique La taxonomie XBRL de l enquête annuelle sur la structure des entreprises Version 2009 1.2 L information reprise dans ce manuel pourra faire l objet

Plus en détail

Sommaire. Introduction Gestion des liquidités Planification financières. Rencontre de l incubateur The Ark 10.04.2008

Sommaire. Introduction Gestion des liquidités Planification financières. Rencontre de l incubateur The Ark 10.04.2008 Rencontre de l incubateur The Ark 10.04.2008 Les outils de la planification financière Sommaire Introduction Gestion des liquidités Planification financières 1 Jean-Daniel Favre Licence en sciences économiques

Plus en détail

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce 7 mars 203 Mehdi KETTANI Vice-président de la Commission R&D, e-entreprise et relation avec l Université Commission

Plus en détail

ARCHIVAGE / SIGNATURE ELECTRONIQUE

ARCHIVAGE / SIGNATURE ELECTRONIQUE A B A C U S ARCHIVAGE / SIGNATURE ELECTRONIQUE ARCHIVAGE ET SIGNATURE ELECTRONIQUE Archivage numérique Les factures clients et fournisseurs, les confirmations de commande, les bons de commande, la correspondance

Plus en détail

La collecte et le traitement des données sur les Entreprises et la Banque de France

La collecte et le traitement des données sur les Entreprises et la Banque de France La collecte et le traitement des données sur les Entreprises et la Banque de France Yves Nachbaur Directeur des Entreprises Rabat, le 30 Mars 2012 1. La Banque de France et le suivi des Entreprises : quel

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 1 SOMMAIRE RESULTATS 2014 1. Faits marquants 2. Indicateurs opérationnels et financiers INDICATEURS BOURSIERS DU TITRE TAQA MOROCCO INVESTIR DANS JLEC

Plus en détail