BILAN DE FIN D ANNÉE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN DE FIN D ANNÉE"

Transcription

1 DOCUMENTDETRAVAIL À L INTENTION DES ENSEIGNANTES DU PRÉSCOLAIRE POUR L ÉLABORATION DU BILANDE FIND ANNÉE

2 Basé sur les réflexions des enseignantes du préscolaire de Rouyn-Noranda Mise en texte : Anne Charron et Caroline Guy Révision des textes : Claudette Cliche, Marlyne Dubé, Huguette Francoeur, Constance Haché et Ginette Lavallée, enseignantes du préscolaire Version 1 : Mars 2007 Source des images : Service national du RÉCIT à l éducation préscolaire

3 Bilandefind année Présentationdudocument Leprogrammedeformationdel éducationpréscolaireprésenteunedescriptionde l enfantquirépondauxattentesdefind annéeenlienavecchacunedessix compétencesdupréscolaire(réf.pdfp.55,57,59,61,63,65). Lorsdesdifférentsatelierssurl évaluationaupréscolaire,vécusaveclesenseignantes delacommissionscolairederouyn Noranda,ils estavérénécessairedesedonner unedescriptioncommunedel enfantquirépondpartiellementauxattentesdefin d année.danslespagessuivantes,onretrouvedoncleportraitdecetenfantenfin d annéepourchacunedessixcompétences. Labasedestextesreposesuruntravailderéflexionfaitparl ensembledes enseignantesdupréscolairedelacommissionscolairederouyn Noranda. Cedocumentdetravailpeutpisterlesenseignanteslorsdujugementglobalqu elles doiventporteraubilandefind année.ilvas endirequecestextessontappelésàêtre bonifiésetaméliorésd annéeenannée. Contextederéalisation Àchacunedessixcompétences,onretrouvelecontextederéalisationtelquedéfini dansleprogrammedupréscolaire.c estcecontextequipermetàl enfantde développersescompétencesetderépondreauxattentesdefindecycle. Enfavorisantuntelcontexte,l enfantestamenéàvivredessituationssignifiantes comportantdesdéfisréelsetilpermetàl enseignantederecueillirdesobservationsen vuedeporterunjugementglobal. 1

4 Compétence1 Agiravecefficacitédans différentscontextessurle plansensorieletmoteur.. CONTEXTEDERÉALISATION L enfantestplacédansdessituationsdeclassevariées comportantdesdéfisréels.cessituationspeuventêtredes jeuxmoteursetsensoriels,desactivitésartistiquesetdes activitésàl extérieurdelaclasseoudel école. (Réf.PDFp.54) 2

5 Compétence1 Critèresd évaluation Exécutiondediversesactionsdemotricitéglobale Exécutiondediversesactionsdemotricitéfine Ajustementdesesactionsenfonctiondel environnement Reconnaissanced élémentsfavorisantlebien être(santéetsécurité) Légendeaubilan 1ouA Dépasselesattentesde lafindel éducation préscolaire Descriptiondecequel enfantfaitàlafindel année 2ouB Répondauxattentes delafindel éducation préscolaire L enfant,placédansdessituationsdeclassevariéesetcomportantdesdéfis réels,aunrépertoired actionsplusvaste.iladaptesesactionsàson environnementphysiqueethumainetseconformeauxrèglesdesécurité, selonundegréd efficacitécorrespondantàlatâcheetàsonpropre développement.l aisanceacquisedanssesgestesetsesmouvementsle prépareauxapprentissagesquiexigentplusdecoordinationetde dextérité. (Réf.PDFp.55) Lorsquel enfantexécutedesactivitésdemotricitéglobale,onobserve encoreunmanqued aisancedanssesmouvements;desgestes maladroits(lancer,grimper,glisser,attraper )etunmanquede coordination(sautersurunpied,descendredesmarches,courir,ramper, équilibre,suivreunrythme ). 3ouC Répondpartiellement auxattentesdelafin del éducation préscolaire Lorsquel enfantexécutedesactivitésdemotricitéfine(découper,coller, colorier,tracer,plier,déchirer,bouchonner,modeler,enfiler ),ses gestessontmoinsprécis.ilabesoinderappelssupplémentairesde l enseignantepourutiliseradéquatementlesobjets,lesoutilsetles matériaux. L enfantabesoindesupportdel enseignantepouradaptersesactionsà sonenvironnementphysique(vestiaire,àtable,aucercle ),pourse situerdansl espace(derrière,enfacede,enavant,sous,entre,àgauche, àdroite ),etpourbougersoncorpsselonlesexigencesdelasituation (danser,gesticuler,mimer,artdramatique ). L enfantn adoptepasparlui mêmedebonnespostures(positionde travailetd écoute),etdifférentesfaçonsdesedétendre(fermerlesyeux, écouterdelamusique,s arrêterquelquesminutes ).Ilmanque d autonomiedanslerespectdesrèglesdesécurité. (Réf.Comitédetravail) 4ouD Nerépondpasaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 3

6 Compétence2 Affirmersapersonnalité CONTEXTEDERÉALISATION Àtraverslesexpériencesdelaviequotidiennedel enfant, c est à diredanssesjeux,sesprojets,sesactivitéscréatrices etdanssesrelationsaveclesautres. (Réf.PDFp.56) 4

7 Compétence2 Critèresd évaluation Utilisationdemoyensappropriéspourrépondreàsesbesoins Expressiondesesgoûts,desesintérêts,desesidées,desessentimentsetdesesémotions d unefaçonpertinente Manifestationdesonautonomieàtraverslesjeux,lesactivités,lesprojetsetlavie quotidiennedelaclasse Manifestationsdiversesdesécuritéaffective(sedonnerdesdéfis,prendrelaparole) Légendeaubilan 1ouA Dépasselesattentesde lafindel éducation préscolaire Descriptiondecequel enfantfaitàlafindel année 2ouB Répondauxattentes delafindel éducation préscolaire L enfantappréciemieuxsesforcesetcommenceàcomposeravecses limites.ilaunemeilleureconnaissancedelui mêmeetilestcapabledese fairereconnaîtrecommepersonneetdereconnaîtrecequiledistinguedes autres.ilfaitvaloirsesidées,lesexpliciteetposedesactionsautonomeset responsables. (Réf.PDFp.57) L enfantutilisetrèspeulesmoyensmisàsadispositionpourrépondreà sesbesoinstelsque:sedépanner,allerchercherdel aide,s habiller seul Ilestsouventenmodeattente.Desinterventionsfréquentessont nécessaires. 3ouC Répondpartiellement auxattentesdelafin del éducation préscolaire Ilexprime,àl occasionouàl aideduquestionnement,sesgoûts,ses intérêts,sesidées,sessentimentsetsesémotions.ilprendsouventles idéesdesautres. Ilmanifestepeusonautonomieàtraverslesjeux,lesactivités,lesprojets etlaviequotidiennedelaclasse.ilabesoinderappelspourchoisirle matérielnécessaire,pourseramasser,pourréaliserunetâche,pour choisiruneactivité,pourparticiperauxresponsabilitésdelaclasse,pour suivrel horairedelajournée Ilapeud assurancepourprendrelaparoleetpourfairevaloirsesidées. Ilestmoinsconscientdesesforcesetdeseslimites.Ilaencorebesoinde l adultepourvalidersesidéesetsesactions. (Réf.Comitédetravail) 4ouD Nerépondpasaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 5

8 Compétence3 Interagirdefaçonharmonieuse aveclesautres CONTEXTEDERÉALISATION Danslequotidiendelaclasseetdel école,àtraverslesjeux, lesactivitésetlesprojetsdel enfant. (Réf.PDFp.58) 6

9 Compétence3 Critèresd évaluation Manifestationdegestesd ouvertureauxautres Participationàlaviedegroupe Respectdesrèglesdeviedugroupe Applicationdeladémarchederésolutiondeconflitsavecdel aide Implicationpersonnelleaveclesautres Légendeaubilan 1ouA Dépasselesattentesde lafindel éducation préscolaire Descriptiondecequel enfantfaitàlafindel année 2ouB Répondauxattentes delafindel éducation préscolaire L enfantestcapabledevivreaveclesautresd unefaçonharmonieuse.il communiqueavecdifférentespersonnesetpeutpartager,proposerson aideetencouragerlesautres.ilapprécielesdifférencesindividuelleset s engageactivementdanslaviedegroupe. (Réf.PDFp.59) L enfantn estpastoujourscapabledevivreaveclesautresdefaçon harmonieuse(partager,travailleravecdifférentespersonnes,porter attentionàl autre ).Ilapeudetoléranceenverslesautres.Ila régulièrementdepetitsconflitsavecsespairs. 3ouC Répondpartiellement auxattentesdelafin del éducation préscolaire Ilparticipepeuàlaviedegroupe(exprimersesidées,écouter,assumer desresponsabilités,accepterlesdécisionsdugroupe ).Ilranges ilest sollicitédirectement. Ilabesoinderappelsfréquentspourrespecterlesrèglesdeviedu groupe. Malgrél aideapportéeparl enseignante,l enfantaquandmêmedela difficultéàappliquerladémarchederésolutiondeconflits. Sonimplicationpersonnelleaveclesautresestpeudéveloppée(offrir sonaide,partagersesjeux,sonmatériel,sesidéesetsesstratégies, encourager,coopérer ).Ilpréfèrejouerseul. (Réf.Comitédetravail) 4ouD Nerépondpasaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 7

10 Compétence4 Communiqueren utilisantlesressourcesde lalangue CONTEXTEDERÉALISATION Lacommunicationsedéveloppeàpartirdesituations réelles,signifiantesetcomplexesdelaviecourante,par l usagerégulierdedifférentesproductionssonores, visuellesounumériques(documentaires,films,saynètes, poèmes,chansons,etc.)etparlerecoursàlalittérature pourlajeunesse.lesjeuxsymboliquesstimulent l expressionverbaledesenfants. (Réf.PDFp.60) 8

11 Compétence4 Critèresd évaluation Intérêtpourlacommunication Manifestationdecompréhensiondumessage Productiondemessage Légendeaubilan 1ouA Dépasselesattentesde lafindel éducation préscolaire Descriptiondecequel enfantfaitàlafindel année 2ouB Répondauxattentes delafindel éducation préscolaire 3ouC Répondpartiellement auxattentesdelafin del éducation préscolaire 4ouD Nerépondpasaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire L enfantestcapabledes exprimeretdes expliquerpourêtrebiencompris parlesautresenfantsetlesadultes.ilsaitécouterunequestionouune consigneetpeutyrépondreadéquatement.ilréagitdemanièrepositive auxactivitésquimettentencauseseshabiletéslangagières,notamment danslesdomainesdelalectureetdel écriture.ilestinitiéauxdifférentes formesetfonctionsdulangageetlesadapteàdiversessituationsde communication. (Réf.PDFp.61) L enfantcommenceàpeineàs impliquerdansdifférentessituationsde communication.durantlescauseries,lesdiscussionsengrandgroupe, enpetitegroupeouindividuellement,ilmanifestepeusaparticipation;il luiarriverégulièrementd êtrehors sujet,ilregarderarementla personnequiparle,ildonnepeusonopinion.s ilestsollicité,ilnesait pastropquoidire,ilélaboretrèspeusesidées.durantlesactivités langagières(rimes,chansons,sons,histoirescollectives,jouerau téléphone,fairesemblantdelire,d écrire),sonimplicationn estpas constante,ilfautsouventl interpeler). L enfantabesoindesoutien(répéter,reformuler,questionner)pour porterattentionaumessageetpourlecomprendre.iléprouvedes difficultésàredireetàexécuteruneconsigne.ilsembleplutôtimiterles autres.ilcommenceseulementàfairedesliensentrel oraletl écrit(«s, commedansmonprénom!»,reconnaîtresonprénom,utiliserles dessins,leslettresoulesmotspourcomprendreunmessage,débutmilieu find unehistoire,utilitédel écrit ). L enfantutiliseunminimumdemotspourproduiresonmessage.son messagen estpastoujoursclairetcomplet.ilparvientàorganiserses idéesavecunquestionnementsoutenu.iléprouvedesdifficultésdans l explorationdelalangue(joueraveclesmots,jeuxderimes,desons, jeuxouactivitésd écriture). (Réf.Comitédetravail) 9

12 Compétence5 Construiresa compréhensiondu monde CONTEXTEDERÉALISATION L enfantdéveloppecettecompétenceauquotidien,tant danslessituationsordinairesquedanscellesqui présententdesproblèmesdevantêtrerésolus.ilconstruit sacompréhensiondumondeàmesurequ ildécouvredans sonmilieulesarts,l universsocial,lamathématique,la scienceetlatechnologie. (Réf.PDFp.62) 10

13 Compétence5 Critèresd évaluation Manifestationd intérêt,decuriosité,dedésird apprendre Expérimentationdedifférentsmoyensd exercersapensée Utilisationdel informationpertinenteàlaréalisationd unapprentissage Descriptiondeladémarcheetdesstratégiesutiliséesdanslaréalisationd un apprentissage Légendeaubilan 1ouA Dépasselesattentesde lafindel éducation préscolaire Descriptiondecequel enfantfaitàlafindel année 2ouB Répondauxattentes delafindel éducation préscolaire L enfantconnaîtleplaisird apprendre.ilestcurieuxetsaitfaireappelàses connaissancesetàsapenséecréatricedanssesjeuxetdanslaréalisation deprojets.ilutilisequelquesélémentsdebasedesdifférentsdomaines d apprentissagequesontlesarts,l universsocial,lamathématique,la scienceetlatechnologie.ilpartagesesdécouvertes. (Réf.PDFp.63) L enfantsembledémontrerpeud intérêtàapprendrefaceauxactivités etauxprojetsvécusenclasse(poserdesquestions,apporterdesobjets, donnerdesidées ).Iladeladifficultéàfairedesliensentreles connaissancesapprisesenclasseetsonquotidien. 3ouC Répondpartiellement auxattentesdelafin del éducation préscolaire 4ouD Nerépondpasaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire Pourexercersapensée(observercequil entoure,manipuler,explorer, associer,fairedeshypothèsesetlesvérifier,classifier,comparer),ila besoindesoutien. Iléprouvedeladifficultéàfairedesliensavecsesconnaissances antérieures,àchercher,àsélectionneretàéchangerdel information. Pourdécrireladémarcheetlesstratégiesutilisées,ilabesoind être soutenuetquestionné.avecdel aide,ilarriveparfoisàpartagerses découvertes.ilréutiliserarementsesapprentissages. (Réf.Comitédetravail) 11

14 Meneràtermeune activitéouunprojet Compétence6 CONTEXTEDERÉALISATION L enfantdéveloppecettecompétenceenexplorantson environnementphysique,humainetculturel,etenexploitant lesdifférentsdomainesd apprentissage. (Réf.PDFp.64) 12

15 Compétence6 Critèresd évaluation Engagementdansuneactivitéouunprojet Utilisationdesesressourcesdanslaréalisationd uneactivitéoud unprojet Persévérancedansl exécutiondel activitéouduprojet Descriptiondesstratégiesutiliséesdansl exécutiondel activitéouduprojet Appréciationdesapprentissagesfaitsetdesdifficultéséprouvées Expressiondesasatisfactiond avoirréalisél activitéouleprojet Légendeaubilan 1ouA Dépasselesattentesde lafindel éducation préscolaire Descriptiondecequel enfantfaitàlafindel année 2ouB Répondauxattentes delafindel éducation préscolaire L enfantréalisedesprojetspersonnels,d équipeoudegroupeàsamesure. Lorsqu ils engagedansuneactivitéouunprojet,ilréutiliseses connaissancesantérieurespourleplanifier.ilentrevoitlesprincipales étapesduprojetetpeutdécrireladémarcheàutiliser.àlafindel activité ouduprojet,ilpeutfaireétatdesconnaissancesqu ilaacquises.il développeainsidescapacitésetdeshabiletésquiservirontd appuisà d autresapprentissages. (Réf.PDFp.65) L enfants engagedansuneactivitéouunprojet,s ilestvraimentsoutenu etencouragéparl enseignante. 3ouC Répondpartiellement auxattentesdelafin del éducation préscolaire 4ouD Nerépondpasaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire Malgrél aideetlequestionnementdel enseignante,ilutilisepeuses connaissancesantérieurespourplanifieruneactivitéouunprojet. Ilabandonnefacilementoubâclesontravail.Ilabesoindestimulations extérieures(pairs,enseignante,parents)pourexécuterlatâche. Pourdécrireladémarcheetlesstratégiesutilisées,ilabesoind aide. Lorsquevientletempsdefaireétatdesesconnaissancesacquisesau coursdel activitéouduprojet,etdesdifficultésrencontrées,ildemeure plusvague.sesproposnesontpasclairs,ilneseréfèrepasàlacarte réseau,s ilyalieu.sesexplicationssontplutôtbrèves. (Réf.Comitédetravail) 13

16 Notespersonnelles 14

17 Réflexionssurlejugementglobal Pourassurerlacrédibilitédu jugement,l élèvedoitavoireudes occasionssuffisantesde démontrersesapprentissages 3 Pourlebilandesapprentissages,cesont généralementlesobservations recueilliesverslafindel annéequi s avèrentlesplusappropriées 3 Pourporterunjugementaubilan,on placel enfantdevantdifférentes situationsd apprentissagesignifiantes quicomportentundéfi 2 L observationestlemoyenprivilégié d évaluation 4 Lejugementmêmeprofessionnel comportetoujoursunepartde subjectivité 1 Contrairementauxanciennespratiquesen évaluation,lesnouvellesorientations accordentuneplaceimportanteau jugemententantqu acteprofessionnel 1 ÀÉVITER Comptabiliserlestravauxd élèves pourfaireunbilan 2 Lejugementreposesurdesfaits etleurinterprétation 1 L enseignantdoitavoirleconstantsoucide nepasporterpréjudiceàl élève 1 L enseignantdoitreconnaîtreleslimitesde sonjugementprofessionnel,l importance delefonderetlapossibilitédeleremettre enquestion 1 L enseignantporteunjugementaucours del année,pouraiderl élève,puisàlafin del année,poursituersonniveaude développement 1 Lejugementestunacteprofessionnel quinepeutrevêtiruncaractèrede totalobjectivité 5 1 ÉditionsHurtubiseHMHltée,L évaluationdesapprentissages.2006.p.291,292,296,297 2 Chenelière/McGraw Hill,Accompagnerlaconstructiondessavoirs.2002.p.133,134,149 3 MELS 4 Programmedeformationp.52 5 MELS,Cadrederéférenceenévaluation,p.19 15

18 Bilandesapprentissagesauregard desattentesdefindel éducationpréscolaire Compétence1:Agiravecefficacitédansdifférentscontextessurleplansensorieletmoteur Critèresd évaluation: Exécutiondediversesactionsdemotricitéglobale Exécutiondediversesactionsdemotricitéfine Ajustementdesesactionsenfonctiondesonenvironnement Reconnaissanced élémentsfavorisantlebien être(santéetsécurité) Échelled évaluation Proposéedanslecadrederéférence del évaluation éducation préscolaireetenseignementprimaire 4 Dépasselesattentesdelafin del éducationpréscolaire Descriptiondecequel enfantfait Échelon3=attentesdefindel éducationpréscolaire Commentaires 3 Répondauxattentesdelafin del éducationpréscolaire 2 Répondpartiellementaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 1 Nerépondpasauxattentesde lafindel éducation préscolaire

19 Bilandesapprentissagesauregard desattentesdefindel éducationpréscolaire Compétence2:Affirmersapersonnalité Critèresd évaluation: Utilisationdemoyensappropriéspourrépondreàsesbesoins Expressiondesesgoûts,desesintérêts,desesidées,desessentimentsetdesesémotionsd unefaçonpertinente Manifestationdesonautonomieàtraverslesjeux,lesactivités,lesprojetsetlaviequotidiennedelaclasse Manifestationsdiversesdesécuritéaffective(sedonnerdesdéfis,prendrelaparole) Échelled évaluation Proposéedanslecadrederéférence del évaluation éducation préscolaireetenseignementprimaire 4 Dépasselesattentesdelafin del éducationpréscolaire Descriptiondecequel enfantfait Échelon3=attentesdefindel éducationpréscolaire Commentaires 3 Répondauxattentesdelafin del éducationpréscolaire 2 Répondpartiellementaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 1 Nerépondpasauxattentesde lafindel éducation préscolaire

20 Critèresd évaluation: Bilandesapprentissagesauregard desattentesdefindel éducationpréscolaire Compétence3:Interagirdefaçonharmonieuseaveclesautres Manifestationsdegestesd ouvertureauxautres Participationàlaviedegroupe Respectdesrèglesdeviedugroupe Applicationdeladémarchederésolutiondeconflitsavecdel aide Implicationpersonnelleaveclesautres Échelled évaluation Proposéedanslecadrederéférence del évaluation éducation préscolaireetenseignementprimaire 4 Dépasselesattentesdelafin del éducationpréscolaire Descriptiondecequel enfantfait Échelon3=attentesdefindel éducationpréscolaire Commentaires 3 Répondauxattentesdelafin del éducationpréscolaire 2 Répondpartiellementaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 1 Nerépondpasauxattentesde lafindel éducation préscolaire

21 Bilandesapprentissagesauregard desattentesdefindel éducationpréscolaire Compétence4:Communiquerenutilisantlesressourcesdelalangue Critèresd évaluation: Échelled évaluation Proposéedanslecadrederéférence del évaluation éducation préscolaireetenseignementprimaire 4 Dépasselesattentesdelafin del éducationpréscolaire Intérêtspourlacommunication Manifestationdecompréhensiondumessage Productiondemessage Descriptiondecequel enfantfait Échelon3=attentesdefindel éducationpréscolaire Commentaires 3 Répondauxattentesdelafin del éducationpréscolaire 2 Répondpartiellementaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 1 Nerépondpasauxattentesde lafindel éducation préscolaire

22 Bilandesapprentissagesauregard desattentesdefindel éducationpréscolaire Compétence5:Construiresacompréhensiondumonde Critèresd évaluation: Échelled évaluation Proposéedanslecadrederéférence del évaluation éducation préscolaireetenseignementprimaire 4 Dépasselesattentesdelafin del éducationpréscolaire Manifestationd intérêt,decuriosité,dedésird apprendre Expérimentationdedifférentsmoyensd exercersapensée Utilisationdel informationpertinenteàlaréalisationd unapprentissage Descriptiondeladémarcheetdesstratégiesdanslaréalisationd unapprentissage Descriptiondecequel enfantfait Échelon3=attentesdefindel éducationpréscolaire Commentaires 3 Répondauxattentesdelafin del éducationpréscolaire 2 Répondpartiellementaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 1 Nerépondpasauxattentesde lafindel éducation préscolaire

23 Bilandesapprentissagesauregard desattentesdefindel éducationpréscolaire Compétence6:Meneràtermeuneactivitéouunprojet Critèresd évaluation: Engagementdansuneactivitéouunprojet Utilisationdesesressourcesdanslaréalisationd uneactivitéoud unprojet Persévérancedansl exécutiondel activitéouduprojet Descriptiondesstratégiesutiliséesdansl exécutiondel activitéouduprojet Appréciationdesapprentissagesfaitsetdesdifficultéséprouvées Expressiondesasatisfactiond avoirréalisél activitéouleprojet Échelled évaluation Proposéedanslecadrederéférence del évaluation éducation préscolaireetenseignementprimaire 4 Dépasselesattentesdelafin del éducationpréscolaire Descriptiondecequel enfantfait Échelon3=attentesdefindel éducationpréscolaire Commentaires 3 Répondauxattentesdelafin del éducationpréscolaire 2 Répondpartiellementaux attentesdelafinde l éducationpréscolaire 1 Nerépondpasauxattentesde lafindel éducation préscolaire

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER TROISIÈME SECONDAIRE Les informations contenues dans ce document vous aideront à comprendre les résultats du bulletin

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/6 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : CALFEUTREMENT ET PROTECTION DES FAÇADES Date d application : 01 juillet 2015

Plus en détail

Les nouvelles internationales Couch surfers et échangeurs : le meilleur des mondes

Les nouvelles internationales Couch surfers et échangeurs : le meilleur des mondes Mai2011.Touriscopie Lesnouvellesinternationales Couch surfersetéchangeurs:lemeilleurdesmondes Lephénomèneprendtellementd ampleurquegrandeschaînesderadioet télévisionledécouvrentlesunsaprèslesautresetleprésententcommeune

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013 Matière : MATHÉMATIQUE Première année du deuxième cycle du secondaire

Année scolaire 2012-2013 Matière : MATHÉMATIQUE Première année du deuxième cycle du secondaire Première année du deuxième cycle du secondaire Situation d évaluation bilan Situation d évaluation bilan Situation d évaluation bilan de la CSDM ou de l école La compétence Communiquer à l aide du langage

Plus en détail

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie S t é p h a n i e M a i l l e s - V i a r d M e t z M a î t r e d e C o n f é r e n c e s e n p s y c h o l o g

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans?

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? La HEP Vaud vous prépare au Bachelor of Arts et Diplôme d enseignement pour

Plus en détail

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet SECTEUR PRÉSCOLAIRE 2012-2013 Informations GPI-Internet Ce document vous informe des nouveautés du logiciel GPI-Internet. De plus, on retrouve les modalités d utilisation établies par la Commission scolaire

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

CONTENU DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE PASSE-PARTOUT PRÉSCOLAIRE PRIMAIRE SECONDAIRE CONSERVATION

CONTENU DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE PASSE-PARTOUT PRÉSCOLAIRE PRIMAIRE SECONDAIRE CONSERVATION GESTION DES DOSSIERS DE L ÉLÈVE Page 16 CONTENU DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE PASSE-PARTOUT PRÉSCOLAIRE PRIMAIRE SECONDAIRE 01. Bulletins des élèves inscrits dans des classes spéciales (EHDAA) ü ü ü 02.

Plus en détail

La conception de jeux vidéo éducatifs une méthodologie de recherche/création

La conception de jeux vidéo éducatifs une méthodologie de recherche/création Resumé de la version Web de la thèse Présenté par René St-Pierre Ph.D. Doctorat en Études et Pratiques des Arts Université du Québec à Montréal (UQAM) Janvier 2007 Objectif Cette méthode vise à outiller

Plus en détail

Dispositif S 3 Aide à l'enseignement et autoformation aux méthodes Statistiques des Sciences Sociales

Dispositif S 3 Aide à l'enseignement et autoformation aux méthodes Statistiques des Sciences Sociales Aide à l'enseignement et autoformation aux méthodes Statistiques des Sciences Sociales Olivier Martin & Eric Dagiral CERLIS, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité /1/ Les constats Les constats

Plus en détail

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE Table des matières Introduction! L écriture à travers le curriculum! Motiver les élèves à écrire! Le processus d écriture! L enseignement de l écriture! Comment utiliser cet ouvrage! Déterminer les objectifs

Plus en détail

Résumé des normes et modalités d évaluation des apprentissages Niveau : secondaire 1 Année scolaire 2013-2014

Résumé des normes et modalités d évaluation des apprentissages Niveau : secondaire 1 Année scolaire 2013-2014 Voici des informations concernant la nature et la période des principales évaluations des apprentissages de votre enfant. Première communication écrite Commentaires sur les apprentissages et le comportement

Plus en détail

Base légale: Loi du 6 février 2009 concernant le personnel de l enseignement fondamental.

Base légale: Loi du 6 février 2009 concernant le personnel de l enseignement fondamental. Avant-projet de règlement grand-ducal fixant les conditions et modalités pour l obtention de l attestation habilitant à faire des remplacements dans l enseignement fondamental. Base légale: Loi du 6 février

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

Congrès orientant 2 e secondaire 2015

Congrès orientant 2 e secondaire 2015 Congrès orientant 2 e secondaire 2015 Intentions de la rencontre Informer sur les parcours en science pour le 3 e secondaire Accompagner votre enfant à faire des choix éclairés Déroulement de la présentation

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s il y a lieu)

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s il y a lieu) COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s il y a lieu) Code : P 53 SE Rés. : CC-0929 : Le 16 mai 2005 Page : 1 de 8 POLITIQUE SUR LES SERVICES TEMPORAIRES D ENSEIGNEMENT À DOMICILE OU EN

Plus en détail

Conseil scolaire francophone de la Colombie Britannique. Plan de littératie. Remis le 15 juillet 2009. Alain Laberge, directeur des services éducatifs

Conseil scolaire francophone de la Colombie Britannique. Plan de littératie. Remis le 15 juillet 2009. Alain Laberge, directeur des services éducatifs Conseilscolairefrancophone delacolombie Britannique Plandelittératie 2009 2010 Remisle15juillet2009 AlainLaberge,directeurdesserviceséducatifs Desmotspourdire,écrireetentendre Pourchacund entrenous! Remerciements

Plus en détail

La formation professionnelle au Québec :

La formation professionnelle au Québec : La formation professionnelle au Québec : S outiller pour réussir! 200 centres de formation professionnelle 21 170 programmes secteurs de formation La formation professionnelle du Québec La formation professionnelle

Plus en détail

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15 Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Nous avons pour principes que: Plus nous soutenons l élève tôt dans son cheminement

Plus en détail

Protocoles de coordination de boucles autonomiques. Robin Despouys Rémi Sharrock Isabelle Demeure

Protocoles de coordination de boucles autonomiques. Robin Despouys Rémi Sharrock Isabelle Demeure Protocoles de coordination de boucles autonomiques Robin Despouys Rémi Sharrock Isabelle Demeure L Internet des Objets 1/7 1/7 1/7 1/7 1/7 1/7 Collaboration Humain / Humain directe (sans passer par les

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle

Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle Stage maternelle mars 2013 Profiter de ce stage pour prendre le temps d une récapitulation sur ce qu enseigner/apprendre en maternelle veut dire pour

Plus en détail

JEU ÉVEIL À LA CARTE MILLE ET UNE HISTOIRES DE SCIENCE POUR LES TOUT-PETITS. Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec

JEU ÉVEIL À LA CARTE MILLE ET UNE HISTOIRES DE SCIENCE POUR LES TOUT-PETITS. Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec JEU ÉVEIL À LA CARTE MILLE ET UNE HISTOIRES DE SCIENCE POUR LES TOUT-PETITS Deux projets présentés par Martine Lacasse Responsable du Service jeunesse-famille, L Institut Canadien de Québec JEU ÉVEIL À

Plus en détail

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour :

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour : Prénom : Je raconte des histoires séquentielles Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix des activités

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE GUIDE D ANIMATION 7 ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE TABLE DES MATIÈRES 1 Contexte de réalisation de la vidéo... p.4 2 Présentation de la vidéo... p.5 3 Animation destinée au personnel enseignant...p.6 3.1

Plus en détail

Cadre d évaluation des apprentissages Modèle révisé. Arts plastiques

Cadre d évaluation des apprentissages Modèle révisé. Arts plastiques Cadre d évaluation des apprentissages Modèle révisé Version PDF Arts plastiques Enseignement primaire 1 er, 2 e et 3 e cycle Mars 2011 INTRODUCTION À la suite des nouvelles orientations en évaluation annoncées

Plus en détail

Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec

Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec 1. Présentation du Réseau Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec Créé en 1953, le

Plus en détail

Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l

Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l UQAR, M. Michel Ringuet, recteur, Geneviève Brassard,

Plus en détail

Activité 2 : Activité pour mieux se connaître

Activité 2 : Activité pour mieux se connaître Première rencontre du comité élargi en rechercheaction sur la pédagogie du projet Activité 2 : Activité pour mieux se connaître Les participants ont été regroupés par niveau d enseignement ou par spécialité

Plus en détail

La Belle au bois dormant : travailler la compréhension orale par le conte

La Belle au bois dormant : travailler la compréhension orale par le conte La Belle au bois dormant : travailler la compréhension orale par le conte Lizanne Lafontaine Professeure agrégée de didactique du français Université du Québec en Outaouais, campus de Saint-Jérôme lizanne.lafontaine@uqo.ca

Plus en détail

Bonne session à tous!

Bonne session à tous! Que votre enfant soit heureux aux Ateliers préscolaires Les Petits copains, qu'il se fasse de nouveaux amis et qu il apprenne des choses intéressantes, voilà notre plus cher désir. Soyez assuré que l enfant

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire Jean-Paul II POLITIQUE LINGUISTIQUE Adoptée par le conseil d administration le 29 janvier 2013 Résolution 2013/01/20/3 TABLE DES MATIÈRES Introduction Définition... 5 Objet du document...

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES 209 GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES TABLE DES MATIÈRES Pages OBJECTIFS... 1 SECTION I - CLAUSES INTERPRÉTATIVES... 1 SECTION II - DISPOSITIONS GÉNÉRALES...

Plus en détail

Section 3- Formation de base diversifiée

Section 3- Formation de base diversifiée Section 3- Formation de base diversifiée La FBD de A à Z La FBD, de multiples avantages Légende des couleurs pour les tableaux des programmes Domaine des langues Domaine de la mathématique, de la science

Plus en détail

Informationsdedernièreminute

Informationsdedernièreminute Informationsdedernièreminute àproposdedvdstudiopro4 CedocumentcontientdenouvellesinformationsconcernantDVDStudioPro4 etcouvrelessujetssuivants: Â InformationsdedernièreminuteàproposdeDVDStudioPro4.0.3(p.1)

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION 1/5

RAPPORT DE FORMATION 1/5 1/5 Profession céramiste CFC Personne en formation Entreprise formatrice Semestre 1 2 3 4 5 6 7 8 évaluation A très bien B bien C suffisant D insuffisant Pour faciliter la lecture du document, le masculin

Plus en détail

Pages : 6-12. COMPÉTENCES : Arts plastiques : apprécier des œuvres d art. Transversale : exercer son jugement critique.

Pages : 6-12. COMPÉTENCES : Arts plastiques : apprécier des œuvres d art. Transversale : exercer son jugement critique. Fiche pédagogique Magazine DébrouillArts Conception : Lynda Savard Mars 2015 Titre : Pop Art : les couleurs s éclatent Chronique : Dossier et joue à l artiste Pages : 6-12 COMPÉTENCES : Arts plastiques

Plus en détail

Michel Beaudoin, UQO michel.beaudoin @uqo.ca

Michel Beaudoin, UQO michel.beaudoin @uqo.ca michel.beaudoin @uqo.ca Remerciements Coreper Groupe Conseil en Mathématique, Science et Technologie de l Outaouais Mme Paule Bellehumeur Enseignants des Cs de l Outaouais Mme Bouchra Zerhouni, assistante

Plus en détail

Québec. Métiers d avenir. Étudier, travailler, vivre. Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions!

Québec. Métiers d avenir. Étudier, travailler, vivre. Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions! Québec Métiers d avenir Étudier, travailler, vivre Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions! Québec métiers d avenir service en recrutement Le Québec

Plus en détail

Démarche de planification École Philippe-Labarre

Démarche de planification École Philippe-Labarre École Philippe-Labarre Directeur Sylvain Cléroux Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le 4 mai 2004 Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement le 11 décembre 2013 en vigueur

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

.. Guy de Girard de Charbonnieres.

.. Guy de Girard de Charbonnieres. - 4386 /1964 (1 ( 192/3-9-1964 77/3-5-1965 (1 ( 8/1511995 : 31 1964 21 1963 4386 192/31164 31 1964 21 1963 : Guy de Girard de Charbonnieres : 1 1 2 1 3 : : : 4 5 3 2 : 1 ( 2 : 3 1 : ( 1 4 : : - ( - ( 5

Plus en détail

En quoi les espaces virtuels facilitent-ils l enseignement du PI?

En quoi les espaces virtuels facilitent-ils l enseignement du PI? Intentions de l atelier Familiariser les usagers avec les différents espaces virtuels de la communauté Faire prendre conscience de l utilité de la communauté PI et des outils qu elle propose pour soutenir

Plus en détail

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif Application à l enseignement du jazz avec le jeu Pads n Swing guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Ce document vous présente de façon succincte les éléments à connaître pour votre formation en langue avec digital publishing. Vous y trouverez une présentation du cours en ligne

Plus en détail

Apprendre le chemin le plus court pour sortir en cas d alerte à l incendie

Apprendre le chemin le plus court pour sortir en cas d alerte à l incendie Jeudel évacuation: «Moi,jesors!» Intention d apprentissage : Apprendre le chemin le plus court pour sortir en cas d alerte à l incendie Liens avec le programme d éducation préscolaire : Compétence 1 :

Plus en détail

(document de soutien)

(document de soutien) Considérations pour établir les mesures d adaptation à mettre en place en situation d évaluation (document de soutien) Mai 2011 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Direction de l adaptation

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

Soutenir l innovation en santé : devenir une organisation agile!

Soutenir l innovation en santé : devenir une organisation agile! Centre d études en transformation des organisations Soutenir l innovation en santé : devenir une organisation agile! Caroline Parent, M. Sc Coordonnatrice-Chargée de projet Pôle santé HEC Montréal Présentation

Plus en détail

REDUCTION DES EMBALLAGES : UN BONUS POUR INCITER DES OUTILS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Mai 2012 1

REDUCTION DES EMBALLAGES : UN BONUS POUR INCITER DES OUTILS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Mai 2012 1 REDUCTIONDESEMBALLAGES : UNBONUSPOURINCITER DESOUTILSPOURVOUSACCOMPAGNER Mai2012 1 La réduction à la source des emballages vise à réduire la quantité et le volume des emballages tout en préservant les

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources pédagogiques POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire

Plus en détail

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble : Apprendre ensemble Sommaire exécutif PROJET D ÉCOLES MODÈLES Février 2015 Julia O Sullivan, PhD Conseillère principale pour a Professeure et doyenne Institut des études pédagogiques de l Ontario Université

Plus en détail

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE 1- Cohérence de l élaboration du projet Activité 1.6 VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités,

Plus en détail

Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier

Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier Code : 2521-02-12-02 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur

Plus en détail

Revenu net 2,509,803 101,280 113,506 115,765 119,401

Revenu net 2,509,803 101,280 113,506 115,765 119,401 Propr. VPN 2011 2012 2013 2014 C 49 50 51 52 S 47 48 49 50 C 0 100,000 116,555 134,383 153,941 S 0 0 6,536 13,778 21,811 C 0 35,000 39,869 39,859 33,783 C 5,000 10,931 S 0 35,000 37,869 35,694 27,739 S

Plus en détail

Domaine d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire Compétence 3 : Apprécier des images Arts plastiques

Domaine d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire Compétence 3 : Apprécier des images Arts plastiques Médias, Dans le but de créer une affiche ou une mascotte à partir de matériaux récupérés, afin de faire la promotion de gestes écologiques, visiter des sites Internet pour y observer et apprécier des images

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

CYCLE D UN PROJET MDP. Dr Massamba THIOYE Consultant

CYCLE D UN PROJET MDP. Dr Massamba THIOYE Consultant CYCLE D UN PROJET MDP Dr Massamba THIOYE Consultant Objectif Avoir une vue d ensemble du processus de production de Réduction d émission Certifié Comprendre le fonctionnement de chaque étape du processus

Plus en détail

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit TABLE DES MATIÈRES Respect de soi... 1 Respect de l autre... 1 Respect de l environnement... 1 Niveaux de responsabilités...2 Fonctionnement en salle de classe...2 Fonctionnement général de l école...2

Plus en détail

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Yves Lenoir, D. sociologie Professeur titulaire Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Prestations de services relatives aux sites et sols pollués 1 Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Pour les titulaires et les demandeurs de la certification

Plus en détail

Vers de bonnes pratiques en tutorat à distance:

Vers de bonnes pratiques en tutorat à distance: Vers de bonnes pratiques en tutorat à distance: un outil en ligne pour le personnel scolaire Un partenariat SOFAD - CS Mélanie Bergeron, chargée de projet Nicole Daigneault, chargée de projet Marcelle

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Autisme, création artistique et tablette tactile

Autisme, création artistique et tablette tactile Autisme, création artistique et tablette tactile Document de travail Version mars 2015 Déroulement 1. Intention de l atelier 2. Définitions et autres 3. Recherches 4. Projets expérimentés 5. Applications

Plus en détail

SRCE Rhône Alpes : quelle perméabilité des domaines skiables?

SRCE Rhône Alpes : quelle perméabilité des domaines skiables? SRCERhôneAlpes:quelleperméabilitédesdomainesskiables? Irstea Grenoble UnitéEcosystèmesMontagnards UnitéDéveloppementdesTerritoiresMontagnards Définitions Laperméabilité:définition Aucoursd untrajetd unpointàunautre,uneespècevarencontrersuccessivementdifférents

Plus en détail

Les fleurs des langues

Les fleurs des langues Les fleurs des langues Description : Cette activité de sensibilisation à la diversité linguistique consiste en un jeu d écoute de différents bonjours, durant lequel les élèves sont invités à formuler des

Plus en détail

Notions et contenus à construire :

Notions et contenus à construire : FICHE PÉDAGOGIQUE Date de mise en ligne : Le 1 er juin 2008 Auteurs : Mme Florence LIBCHABER Professeure d économie et gestion Lycée Paul Langevin - SURESNES M. Pascal ROOS Professeur d économie et gestion

Plus en détail

SYLLABUS MODULE PWS (Programmation Web côté Serveur)

SYLLABUS MODULE PWS (Programmation Web côté Serveur) SYLLABUS MODULE PWS ( Web côté Serveur) Description du cours Le but principal de ce module est que vous appreniez à développer un site web dynamique avec la technologie PHP-MySQL. Les objectifs secondaires

Plus en détail

FORMATION AU LOGICIEL PACKORGANIZER : GESTION DE CONTACTS ET D AGENDAS

FORMATION AU LOGICIEL PACKORGANIZER : GESTION DE CONTACTS ET D AGENDAS RubenSOFT SARL BeLogic 10 bis, ch. des écureuils 65690 Barbazan Debat FRANCE Tel : 05 62 33 96 22 Fax : 05 67 34 05 27 web : www.rubensoft.com FORMATION AU LOGICIEL PACKORGANIZER : GESTION DE CONTACTS

Plus en détail

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1 - SOMMAIRE

Plus en détail

Dossier pédagogique Raconte-moi le musée

Dossier pédagogique Raconte-moi le musée Dossier pédagogique Raconte-moi le musée Activité offerte aux élèves du premier cycle du primaire Musée Marguerite-Bourgeoys Page 1 Table des matières Raconte-moi le musée Avant votre visite au Musée Vous

Plus en détail

JOURNALISME SPORTIF. Connaître les particularités de l information sportive et maîtriser les modes de traitement journalistique les plus adaptés.

JOURNALISME SPORTIF. Connaître les particularités de l information sportive et maîtriser les modes de traitement journalistique les plus adaptés. D U 4 AU 29 MAI 2015 PARIS JOURNALISME SPORTIF ASA-picture/LM Connaître les particularités de l information sportive et maîtriser les modes de traitement journalistique les plus adaptés. Les acteurs du

Plus en détail

Planification annuelle 2014-2015 4 e année du primaire ÉCOLE DU PETIT COLLÈGE. À l intention des parents

Planification annuelle 2014-2015 4 e année du primaire ÉCOLE DU PETIT COLLÈGE. À l intention des parents Planification annuelle 2014-2015 4 e année du primaire ÉCOLE DU PETIT COLLÈGE À l intention des parents Planification annuelle 2013-2014 4 e année du primaire 1 Chers parents, C est avec plaisir que nous

Plus en détail

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion.

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion. Groupe de discussion, questions du sondage en ligne et entrevues avec les informateurs clés Adapté du Centre for Organizational Effectiveness Inc. Groupes de discussion Veuillez noter que les questions

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Agnès FLORIN Université de Nantes, Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN EA2661) DDEC 56, 3 octobre 2012 Introduction Le langage ne commence

Plus en détail

GOBES-TU ÇA? Dénormalisat Dénormalisa ion t de la malbouf f malbouf e f

GOBES-TU ÇA? Dénormalisat Dénormalisa ion t de la malbouf f malbouf e f GOBES-TU ÇA? Dénormalisation de la malbouffe Gobes tu ça? un projet novateur Contrer la malbouffe avec une approche non moralisatrice L OMS LOMS reconnaît le marketing de la malbouffe commeune des principales

Plus en détail

Mémoriser avec la gestion mentale

Mémoriser avec la gestion mentale Mémoriser avec la gestion mentale Type d outil : outil d aide à la mémorisation Auteurs : Equipe éducative de Don Bosco, Liège, avec l aide de M. Giroul, P.P. Delvaux et Ch. Leclercq (formateurs) Cycles

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

Dispositif SEGPA dans le collège

Dispositif SEGPA dans le collège Classe de 6 ème Cycle d adaptation Dispositif SEGPA dans le collège Objectifs, programmes, disciplines communs à tous les collégiens Classes de 5 ème et 4 ème Cycle central Classe de 3 ème Cycle d orientation

Plus en détail

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212)

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) 3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) Le Ministère apporte un soutien financier aux commissions scolaires pour favoriser le développement de l éducation interculturelle.

Plus en détail

Le travail en équipe : une formule pédagogique mais pas une formule magique!

Le travail en équipe : une formule pédagogique mais pas une formule magique! Le travail en équipe : une formule pédagogique mais pas une formule magique! Par Stéphanie Fissette Atelier du 16 avril 2015 Comité de la pédagogie universitaire 1. Le travail collaboratif est-il une stratégie

Plus en détail

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite Commission de perfectionnement des cadres de l ACSQ - 10 Février 2011 Encadrements

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : GARNIER L école et son milieu La municipalité de l Ascension-de-Notre-Seigneur est une municipalité semi-rurale au centre de laquelle

Plus en détail

Mon assistant à la réalisation de tâches! Par$e&3&

Mon assistant à la réalisation de tâches! Par$e&3& Mon assistant à la réalisation de tâches! Par$e&3& MARTi & Me déplacer avec mon téléphone intelligent: L histoire de Joël! Yves Lachapelle, Dany Lussier-Desrochers, Joël Martin & Jean Martin Université

Plus en détail

CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL

CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL S. MEUNIER IEN S.B.S.S.A. Juin 2006 IDENTIFICATION du STAGIAIRE NOM :... Prénom :... DATE et LIEU de NAISSANCE :... Photo... ADRESSE :...... Téléphone

Plus en détail

MILIEUX DE GARDE ET D ANIMATION OFFRE DE FORMATION, DE CONFÉRENCES ET DE SERVICES-CONSEIL. Formation Korpus

MILIEUX DE GARDE ET D ANIMATION OFFRE DE FORMATION, DE CONFÉRENCES ET DE SERVICES-CONSEIL. Formation Korpus OFFRE DE, DE CONFÉRENCES ET DE SERVICES-CONSEIL MILIEUX DE GARDE ET D ANIMATION Formation Korpus SERVICE DE SUR MESURE EN ENTREPRISE Commission scolaire de Laval 450 662-7000, poste 1772 korpus@cslaval.qc.ca

Plus en détail

MASTER'QUALITE! Guide&du&Maître& d apprentissage! 2014%"!2015!

MASTER'QUALITE! Guide&du&Maître& d apprentissage! 2014%!2015! MASTER'QUALITE Guide&du&Maître& d apprentissage 2014%"2015 Accueil et intégration Gestion de l alternance Maître d apprentissage Formation Evaluation Recrutement$et$signature$du$contrat$ L embauched unapprentidoitcorrespondreàunbesoin

Plus en détail

Questions du questionnaire à l intention des propriétaires / gestionnaires / superviseurs (y compris vous, le cas échéant)

Questions du questionnaire à l intention des propriétaires / gestionnaires / superviseurs (y compris vous, le cas échéant) Questions du questionnaire à l intention des propriétaires / gestionnaires / superviseurs (y compris vous, le cas échéant) Le présent questionnaire vous donne la possibilité de fournir une rétroaction

Plus en détail