SPÉCIALITÉ Sciences Mécaniques et Ingénierie (SMI)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SPÉCIALITÉ Sciences Mécaniques et Ingénierie (SMI)"

Transcription

1 PROGRAMME PEDAGOGIQUE MASTER RECHERCHE 2 ème année (M2R) DOMAINE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE MENTION MECANIQUE, GENIE CIVIL, GENIE MECANIQUE SPÉCIALITÉ Sciences Mécaniques et Ingénierie (SMI) Objectifs de la formation Le Master 2 Sciences Mécaniques et Ingénierie (SMI) est une formation ayant pour objectif l acquisition et la maîtrise des notions avancées en mécanique des solides et des fluides, des approches théoriques et expérimentales, ainsi que la modélisation et la simulation numérique en mécanique. Cette formation prépare aux métiers de l ingénieur en recherche et développement ainsi qu au doctorat. Organisation de la formation Type d enseignement : cours, TD, projet 1 tronc commun constitué de 4 modules et 4 modules optionnels dans une liste de 16 Stage : 3 mois en entreprise ou en laboratoire de recherche Débouchés de la formation Le master SMI débouche aussi bien sur une insertion professionnelle immédiate que sur la poursuite en doctorat. L étudiant pourra s orienter vers un profil en mécanique des solides, des fluides, ou interaction fluide-structure ou micro-systèmes. La formation conduit aux métiers de l ingénieur en recherche et développement (R&D) dans les secteurs du transport, de l environnement, de l aéronautique, de la construction navale, et de la sécurité. La formation prépare également aux métiers de la recherche dans les laboratoires et centres de recherche publics (CEA, INRIA, CNRS, ONERA,..) ou privés (Alstom, Bombardier, EDF, AREVA, DCNS,..) ou aux secteurs de l industrie dans lesquels la mécanique joue un rôle important, le taux d insertion professionnelle étant le même que celui des écoles d ingénieurs. Poursuite d études Le Laboratoire de Mécanique fait partie de L Ecole Doctorale Régionale qui chaque année propose un certain nombre d allocations de recherche pour réaliser des thèses de Doctorat. L étudiant peut envisager de préparer une thèse au sein d un autre laboratoire français ou d une université étrangère.

2 DESCRIPTIF DE LA FORMATION I) 4 UE obligatoires (25h) ou 3UE parmi les 4 et une UE en équivalence sur avis du jury 13 Ects pour l ensemble 1) Mécanique Numérique (M. Souli) : Cours Ce cours permet d acquérir une connaissance approfondie de la modélisation, la mise en œuvre et la simulation numérique de problèmes spécifiques provenant de la Mécanique. Les outils numériques pour la mise en œuvre, et l implémentation sur ordinateur, de problèmes provenant de la Mécanique des Fluides ou de la Mécanique des solides, sont présentés. Ce cours permettra aux étudiants de comprendre les différentes techniques de développement de codes de simulation numérique en Mécanique et de pouvoir contribuer dans le développement de codes industriels ou de recherche, au sein d équipes de recherche et développement. Des exemples industriels provenant des industries automobile (gonflement d Airbag, ballottement de fluide dans les réservoirs), aéronautique (problème d impact d oiseaux ) et nucléaire (vibrations de faisceaux de tubes dans les échangeurs de vapeur), seront présentés. 2) Dynamique des Fluides (G. Mompéan) : Cours Première partie : Ecoulements instationnaires en fluide newtonien (base sur les effets antagonistes, la stabilité appliqués aux équations modèles du fluide newtonien, détermination des paramètres de stabilités...) Deuxième partie : Caractéristiques physiques des fluides non-newtoniens. Le comportement pseudoplastique, loi de puissance, loi de Carreau. Le comportement viscoélastique. Modèle de Maxwell. Oldroyd-B. La différence de contraintes normales. Effet de gonflement en sortie de filière. Effet Weissenberg. Exemples pratiques d utilisation, visualisations et simulations numériques. 3) Mécanique non linéaires des matériaux (M. Naït Abdelaziz) : Cours Objectifs : Ce cours permet à l étudiant d acquérir les outils fondamentaux de compréhension du comportement non linéaire des matériaux, en s intéressant plus particulièrement aux non linéarités matérielles dues à la plasticité et viscoplasticité. Programme Aspects phénoménologiques et expérimentaux, modèles rhéologiques- Critères de plasticité. Anisotropie. lois d écoulement plastique- écrouissage isotrope, cinématique. Viscoplasticité. 4) Mathématiques pour la Mécanique (C. Calgaro) : Cours Introduction à la modélisation, notion d équations elliptiques, paraboliques et hyperboliques. Méthode des différences finies (DF) pour les EDP linéaires usuelles. Quelques schémas usuels : consistance et ordre, stabilité, convergence. Formulation variationnelle pour les problèmes elliptiques, Lax Milgram Approximation variationnelle, méthode des éléments finis (EF) : (Lagrange, Hermite, RT0), estimations d'erreur. II) Participation aux séminaires du et conférences 2Ects

3 III) 5 UE à choisir parmi les options (30h) : 3Ects chacune 1) Micro fluidique (A. Merlen) : Cours La mécanique des fluides à petite échelle devient l un des enjeux majeurs de la discipline. L émergence des microsystèmes et des nanotechnologies dans un grand nombre de secteurs applicatifs (Bio-mems, contrôle d écoulements pour les transports, énergie, ) ainsi que la compréhension de la physique du vivant en sont les principaux stimulants. Le cours présente les propriétés particulières des fluides et des écoulements quand les forces inertielles qui dominent généralement deviennent du même ordre ou plus petites que les forces intermoléculaires ou les frottements. Le cours soulignera entre autres, les phénomènes de mouillage, la ségrégation de micro-particules, les nanofluides, les réseaux de micro-canaux (lab on chip ou biologiques), le fonctionnement fluidique des cellules vivantes. La physique des phénomènes sera mise en regard des applications, procédés ou manifestions macroscopiques induites. 2) Instabilités, Tourbillons et Ondes (V. Pavlov) Le but de ce module est de fournir une introduction approfondie aux phénomènes ondulatoires et tourbillonnaires, leurs stabilité/instabilité. - Ondes et tourbillons dans l'environnement. - Systèmes hydrodynamiques vus comme des systèmes mécaniques à répartition continue de degrés de liberté. Outils analytiques pour leur description: Approche Hamiltonienne. - Phénomènes d'onde (acoustiques, de surface) linéaires et non linéaires. - Vorticité 2D et 3D dans un fluide incompressible. - Instabilités hydrodynamique, méthodes de l'étude. - Ondes dispersives et faiblement non linéaires : équations d'amplitude, équation de Landau. - Instabilité faiblement non linéaire : systèmes sub-critiques, systèmes supercritiques. - Instabilité convective et instabilité absolue. 3) Turbulence (M. Stanislas) Le but de ce module est de fournir une introduction approfondie à la turbulence qui, mettant en évidence les principales caractéristiques physiques des écoulements turbulents, permette à l étudiant de reconnaître un écoulement turbulent, de le caractériser et de lui appliquer les modélisations actuelles RANS et LES. 1/ Origine et caractéristiques de la turbulence. 2/ Description statistique du champ turbulent. 3/ Equations du mouvement turbulent 4/ Etude de la turbulence homogène isotrope. 5/ Etude de la couche limite turbulente. 6/ Jets, sillages et couches de mélange. 7/ Modèle à une et deux équations de transport. 8/ Modèles RANS avancés ( Reynolds stress, multi-échelles) 9/ Modèles LES 10/ Travail dirigé. Au cours magistral est associé un travail dirigé, par binômes, de programmation d un modèle de turbulence de type longueur de mélange, pour des écoulements de Couette Poiseuille turbulents établis. La programmation est faite en fortran, par la méthode des volumes finis. Une confrontation détaillée des résultats avec une base de données d expériences est demandée. Ce travail, qui s étend sur toute la durée du cours fait l objet d un rapport par binôme. 4) Schémas Numériques en Mécanique des Fluides (M. Stanislas) L'objectif de ce module est, en premier lieu, de donner une vision globale des méthodes numériques utilisées dans la simulation numérique en Mécanique des fluides. Après une introduction sur la problématique de la modélisation numérique (discrétisation, consistance, stabilité, convergence) les différentes méthodes de résolution (différences finis, volumes finis et élément finis) seront exposées. Les schémas numériques explicites et implicites ainsi que les algorithmes de couplage (vitesse- pression) adaptés à la résolution de problèmes incompressibles et compressibles seront exposés et leurs caractéristiques en terme de stabilité et de convergence seront analysées. Nous aborderons également les problèmes liés à la modélisation numérique de turbulence en mettant l'accent sur l'intégration numérique des modèles de turbulence, en

4 particuliers du type Reynolds moyenné (RANS) et grandes échelles (LES) et des conséquences sur la discrétisation et les conditions aux limites. 5) Turbomachines(G. Bois) - Presentation générale des turbomachines - Analyse dimensionnelle et classement des différents types de machine - Adaptation machine- circuit - Equations générales de ma mécanique des fluides appliquées aux turbomachines - Machines hydrauliques. Problèmes liés à la cavitation - Machine à fluides. Problèmes liés aux effets de compressibilité - Théorie 1D et 2D d'un étage de turbine et de compresseur - Approche des écoulements 2D et 3D. Modèles d'écoulements associés - Aspect stationnaires et instationnaires des écoulements - Approches 2D en écoulement visqueux - Techniques numériques appliquées aux turbomachines - Techniques expérimentales 6) Outils de Mesure Mécanique des Fluides et des solides (G. Mompéan) Le but de ce module est de familiariser l étudiant avec les techniques de mesure modernes utilisées en Mécanique des Fluides. Il sera insisté particulièrement sur les avantages et les limitations de chaque méthode et sur les problèmes de précision de mesure. 1/ Quelles grandeurs mesurer et pourquoi? 2/ Installations de Mécanique des Fluides 2/ Mesure de forces. 3/ Mesure de pression. 4/ Anémométrie à transfert thermique. 5/ Le Laser. 6/ Vélocimétrie laser Doppler. 7/ Vélocimétrie instantanée par Images de Particules. Le cours magistral sera accompagné de démonstrations d anémométrie à fils chauds et de Vélocimétrie par Images de Particules. 7) Mécanique de l endommagement- fatigue-rupture (A. imad, E. Charkaluk) Cette UE est structurée en 2 parties, toutes deux développées à partir d une analyse phénoménologique de cas de ruptures en service. La première partie est relative au comportement en fatigue des matériaux et structures, et à l'analyse et la modélisation de l endommagement et de la rupture par fatigue. Le comportement à la fatigue-endurance est d abord traité, en insistant sur les différents facteurs d influence, débouchant sur des méthodes de dimensionnement à la fatigue. Le comportement à la fatigue plastique oligocyclique est ensuite développé. Après une introduction à la mécanique de l endommagement, les notions de cumul de dommage linéaire et non linéaire sont traitées, avec applications en fatigue et en fatigue-fluage. Enfin, la fatigue multiaxiale est abordée, en attachant une attention particulière aux aspects expérimentaux et aux critères. La deuxième partie est dédiée au comportement des pièces fissurées et à l établissement des conditions de leur résistance à la rupture. Les méthodes d'approche globale sont d abord présentées, incluant la description des champs de contrainte et déformation dans les solides élastiques fissurés, la plasticité en fond de fissure, les conditions de rupture en Mécanique élastique linéaire et en Mécanique élasto-plastique de la rupture, et enfin les lois de propagation de fissure en fatigue, en fluage et en corrosion sous contrainte. Les méthodes d'approche locale sont ensuite traitées tant vis-à-vis des risques de rupture fragile que ductile. Une attention particulière est portée sur les différentes géométries d'éprouvettes et essais mécaniques associés. 8) Mécanique des matériaux hétérogènes (D. Kondo) Le comportement mécanique macroscopique de la plupart des matériaux solides est déterminé par leur microstructure. L enseignement proposé vise à donner les bases de la modélisation micromécanique des propriétés et du comportement des matériaux composites en relation avec leur hétérogénéité de constitution. On introduit d abord les deux classes usuelles de milieux hétérogènes se distinguant par leur microstructure périodique ou aléatoire. Puis on expose les outils de base des méthodes d homogénéisation linéaire : méthodologie générale du changement

5 d échelle d espace, méthodes asymptotiques pour les milieux périodiques, problèmes de l inclusion équivalente d Eshelby, schémas d estimation, bornes d ordre 1 et bornes d Hashin-Shtrikman pour les matériaux à microstructure désordonnée. Le cours s achève sur la présentation de quelques notions d homogénéisation non linéaire ainsi que d éléments de calcul (numérique) de microstructure. 9) Analyse Limite et Adaptation Plastique (G. De Saxcé) Objectifs : Le cours permet d acquérir une connaissance approfondie des méthodes de calcul plastique à la ruine sous charges proportionnelles (analyse limite) et charges variables répétées (adaptation plastique), par opposition aux méthodes incrémentales. Les applications de la théorie de l adaptation plastique à l analyse de la fatigue des structures sont également présentées. Table des Matières : Théorie de l analyse limite : chargements proportionnels, ruine par formation d un mécanisme, théorèmes de bornes statique et cinématiques, applications aux plaques et coques de révolution. Théorie de l adaptation plastique : chargements variables répétés, ruines par rochet et accommodation, critique des méthodes incrémentales, théorèmes statique de Melan et de Halphen, théorèmes de bornes de Koiter, extension des formes classiques, applications. Analyse de fatigue des structures : approche multi-échelle, application de la théorie de l adaptation plastique aux critères de fatigue. 10) Du Contact à la Structure en Freinage (Y. Desplanques, P. Dufrenoy) La problématique du contact frottant sous sollicitation sévère, appréhendée ici au travers de l application du freinage, implique des couplages multi-physiques et multi-échelles. La résolution de ce type de problème nécessite d une part, la compréhension et la modélisation des phénomènes très locaux à l interface du couple de matériaux, qui ont des conséquences considérables à l échelle de la structure, d autre part, l identification des couplages entre physico-chimie, matériaux, thermique et mécanique dans le contact. Les objectifs de ce cours sont de fournir les notions fondamentales permettant aux étudiants d aborder les problèmes impliquant des contacts frottants à forte dissipation d énergie. Pour cela les aspects suivants sont traités : - Systèmes de freinage à friction (problématique, bilans, composants et matériaux) - Mécanique du contact glissant (distribution des contraintes, lois de frottement, etc.) - Tribologie (approches phénoménologiques, tribologie à 3 corps, caractérisation des surfaces, identification des mécanismes de frottement, etc.) - Thermique du frottement (bilan d énergie, thermique d interface, partage de flux, etc.) - Thermomécanique (localisations thermiques, interactions déformation-température, usuredéformation, instabilités de contact, fissuration) - Vibrations et bruits (instabilités vibratoires, rayonnement acoustique, etc.) Les enseignements sont dispensés sous forme de cours, TD, TP (essais, mesures et calculs) et analyse bibliographique 11) Modélisation en Mécanique des Structures (Y. Desplanques, G. De S axcé) Objectifs : Le cours comporte une partie théorique, dédiée à l analyse linéaire et non linéaire des structures minces de type coque, et une partie numérique d approfondissement de la méthode des éléments finis. Un accent particulier est mis sur les choix nécessaires à l'obtention d'un "bon" modèle, en sensibilisant l'étudiant aux erreurs induites par la modélisation numérique. Table des Matières : Partie I : théorie des coques : Théorie des coques minces : état membranaire et flexionnel, hypothèse de Kirchhoff-Love, cinématique et statique, loi de comportement élastique en variables de coques. membranes, coques surbaissées, coques de révolution, coques cylindriques, application aux réservoirs sous pression et aux tuyauteries. Instabilité des coques : insuffisance de la théorie classique, analyse non linéaire. Partie II : méthode des éléments finis : Formulation variationnelle en déplacement. Fonction d'interpolation. Discrétisation de la fonctionnelle. Assemblage, conditions aux limites. Elément de référence, fonctions de forme. Eléments finis 1D et 2D. Intégration réduite, modes à énergie nulle. Etude de la distorsion. Formulations mixtes. Discrétisation de fonctionnelles mixtes. Elimination des variables internes. Applications : intégration réduite, comportement élastique incompressible, éléments structuraux.

6 Introduction au calcul non linéaire. Techniques de linéarisation. Méthodes itératives, méthodes incrémentales. Application au comportement élastique non linéaire. 12) Interaction Fluide Structure (M. Souli) Ce cours permet d acquérir une connaissance de la modélisation, la mise en œuvre et la simulation numérique de problèmes d interaction fluide structure. Les algorithmes de couplage, couplage faible, couplage fort, ainsi que la stabilité numérique des schémas de couplage, et la conservation d énergie à travers l interface fluide structure sont développées dans ce cours. On présentera les applications industrielles et académiques, s adaptant aux différents types de couplage. Les outils numériques pour la mise en œuvre, et l implémentation sur ordinateur, de problèmes provenant d interaction fluide structure, sont développés. Ce cours permettra aux étudiants de comprendre les différentes techniques de développement de codes de simulation numérique en interaction fluide structure, et de pouvoir intégrer des équipes de recherche et développement dans le milieux universitaire ou industriel. 13) Application mécanique des matériaux actifs et microsystèmes (A. Merlen) Les matériaux actifs (piezo-electriques, magnéto-strictifs, ) ainsi que leurs assemblages (couches minces, multiferroïques etc..) permettent le couplage entre un phénomène physique non mécanique (champ électrique ou magnétique par exemple) et un champ mécanique (contraintes, pression). Le cours présentera deux types d utilisation de ces matériaux, soit sous forme massive, soit sous forme de couches minces dans les micro-systèmes. Après une présentation rapide des principes de fonctionnement, on illustrera les applications dans le domaine de l acoustique non linéaire (retournement temporel par conjugaison de phase) et dans les microsytèmes appliqués entre autre au contrôle d écoulements dans les transports. On insistera sur le dimensionnement et les contraintes technologiques de façon à former l auditeur au potentiel et aux limites du monde des microtechnologies appliquées aux sciences mécaniques. 14) Grandes transformations (M. Brieu, G. De Saxcé) Objectifs : Ce cours permet à l étudiant d acquérir les outils fondamentaux de compréhension du comportement non linéaire des matériaux et traite plus spécifiquement les non linéarités géométriques des matériaux en grandes déformations. Table des matières détaillée : Grandes déformations : gradient de déformation, variation de volume, Tenseur de déformations. Transport des forces de volume, des contraintes et des équations d équilibre. Lois de comportement, symétries spatiales et principe d indifférence matérielle. Elasticité finie. Symétries matérielles. Matériaux isotropes. Recherche des invariants. Contraintes de Piola-Kirchhoff. Matériaux hyper élastiques. Matériaux incompressibles. Exemples de densité d énergie de déformation. 15) Analyse de données (Y. Brunet) Une première partie du cours est consacrée au méthodes d analyse de signaux temporels en mécanique. Les outils sont la transformée de Fourier discrète pour les signaux stationnaires et la transformées de Fourier à fenêtres glissante, les transformée en ondelettes et de la transformées de Wigner Ville pour les signaux instationnaires. La seconde partie concerne des éléments de traitements d images appliqués à des problèmes mécaniques : reconnaissance de forme, décomposition en ondelettes. 16) Surface (D. Chicot) La surface est le résultat de l interaction entre le matériau et le procédé de fabrication, et ses caractéristiques évoluent en fonction des conditions d utilisation. Elle doit remplir des fonctions géométriques, physico-chimiques et mécaniques qui assurent la fonctionnalité de la pièce et garantissent sa durée de vie. Connaître les propriétés fonctionnelles mécaniques, dimensionnelles, physiques et chimiques de la surface en tant que signature du couple matériau-procédé de fabrication ou de mise en forme qui l ont créée est donc une nécessité pour l emploi des matériaux. L objectif de ce module est donc de faire connaître les propriétés de surface, de décrire les méthodes expérimentales qui permettent de les déterminer ainsi que leur limite, de les mettre en pratique, de décrire la pertinence des propriétés par rapport à l utilisation de la pièce en service en relation avec l échelle à laquelle ces propriétés doivent être mesurées.

7 17) Calcul Scientifique Formel (C. Calgaro) Résolution de certaines EDP par la transformée de Fourier discrète, FFT Méthodes spectrales, méthodes de collocation. Résolution de systèmes linéaires de grande taille : méthodes de Krylov (gradient conjugué, GMRES) et techniques de préconditionnement, multigrille. Problèmes linéaires de point-selle (Stokes), discrétisation par EF ou DF et résolution (Uzawa, GMRES par bloc) Résolution de quelques EDP (elliptiques, paraboliques, hyperboliques) avec matlab Développement d'un projet matlab sur un problème de mécanique (fluide, milieus continus) : exemple de résolution d'un problème aux valeurs propres ou d'un problème linéaire (Stokes) ou d'un problème non linéaire (Navier-Stokes, ondes non linéaires). 18) Miniprojet sur codes industriels ou sur proposition du jury 19) Anglais IV) Stage Recherche ou industriel 30 Ects

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Master 2 Sciences, Technologies, Santé Mention Mécanique Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Parcours R&D en mécanique des fluides Parcours R&D en matériaux et structures Parcours Energétique

Plus en détail

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics Formation à la CFD, Ph Parnaudeau 1 Qu est-ce que la CFD? La simulation numérique d un écoulement fluide Considérer à présent comme une alternative «raisonnable»

Plus en détail

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d un grand intérêt puisqu elles conditionnent

Plus en détail

UV 1.4 : Bibliographie (20 heures) UV 2.4 Découverte de systèmes (60 heures) UV 3.4 Conception en phase avant-projet (60 heures)

UV 1.4 : Bibliographie (20 heures) UV 2.4 Découverte de systèmes (60 heures) UV 3.4 Conception en phase avant-projet (60 heures) [ Les projets ] Semestre 1 UV 1.4 : Bibliographie (eures) L étude bibliographique est abordée comme un exercice de recherche : lecture puis synthèse de documents techniques et scientifiques. Les objectifs

Plus en détail

SYLLABUS SEMESTRE 9 Année 2011-2012

SYLLABUS SEMESTRE 9 Année 2011-2012 SYLLABUS SEMESTRE 9 2011-2012 Parcours GM «Génie Mer» Responsable : Olivier Kimmoun Tel.: 04 91 05 43 21 E-mail : olivier.kimmoun@centrale-marseille.fr TRONC COMMUN GM Nb heures élèves (hors examen) GMR-51-P-ELMA

Plus en détail

Conseils en Ingénierie mécanique

Conseils en Ingénierie mécanique Conseils en Ingénierie mécanique contact@solsi-cad.fr +33 (0)3 87 60 34 49 CONCEVOIR OPTIMISER Metz INNOVER VALIDER Historique 1985 1992 1996 2003 2013 2014 Solsi : Calculs des Structures - FEA Création

Plus en détail

UNIVERSITE DES ANTILLES et DE LA GUYANE Campus de Fouillole BP250-97157 Pointe-à-Pitre Cedex CONTRAT 2010-2013 LE MASTER NOM DU DOMAINE STS

UNIVERSITE DES ANTILLES et DE LA GUYANE Campus de Fouillole BP250-97157 Pointe-à-Pitre Cedex CONTRAT 2010-2013 LE MASTER NOM DU DOMAINE STS UNIVERSITE DES ANTILLES et DE LA GUYANE Campus de Fouillole BP20-9717 Pointe-à-Pitre Cedex CONTRAT 2010-201 LE MASTER NOM DU DOMAINE STS Mention : Mathématiques Implantation : Guadeloupe FICHES DESCRIPTIVES

Plus en détail

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE/STAPS GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS Spécialité Risques Industriels et Maintenance www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION L objectif du master régional GSI

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Réduction des modèles numériques

Réduction des modèles numériques Réduction des modèles numériques Mickaël ABBAS EDF R&D Chef de Projet Méthodes Numériques Avancées Développeur Code_Aster 03 février 2014 Mines ParisTech Plan de la présentation Éléments de contexte industriel

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention science de l ingénieur spécialité énergétique et environnement - E 2 master sciences de l ingénieur Master sciences de l ingénieur Spécialité énergétique et environnement

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA Projet ANR Bruno Capra - OXAND MEFISTO : Maîtrise durable de la fissuration des infrastructures en bétons Contexte Problématique des Maîtres d Ouvrages Evaluation et prédiction de la performance des ouvrages

Plus en détail

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable et Supporté par: Laboratoire d Electrotechnique et d Electronique de Puissance de Lille Cohabilité avec 23/04/2010 D 2 Présentation

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE ET OPTIMISATION. Une introduction à la modélisation mathématique et à la simulation numérique

ANALYSE NUMERIQUE ET OPTIMISATION. Une introduction à la modélisation mathématique et à la simulation numérique 1 ANALYSE NUMERIQUE ET OPTIMISATION Une introduction à la modélisation mathématique et à la simulation numérique G. ALLAIRE 28 Janvier 2014 CHAPITRE I Analyse numérique: amphis 1 à 12. Optimisation: amphis

Plus en détail

en Architecture Navale

en Architecture Navale Cursus Cursus d application en Architecture Navale pour les Ingénieurs de l Armement d application des Polytechniciens école Nationale Supérieure de Techniques Avancées Bretagne www.ensta-bretagne.fr L

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Matériaux

SOMMAIRE Thématique : Matériaux SOMMAIRE Thématique : Matériaux Rubrique : Connaissances - Conception... 2 Rubrique : Essais... 7 Rubrique : Matériaux...11 1 SOMMAIRE Rubrique : Connaissances - Conception Connaître les matières plastiques...

Plus en détail

Mécanique des Fluides

Mécanique des Fluides Mécanique des Fluides Franck Nicoud I3M franck.nicoud@univ-montp2.fr MKFLU - MI4 1 Plan général 1. Rappels 2. Quelques solutions analytiques 3. Notion de turbulence 4. Aérothermique 5. Interaction fluide-structure

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE

MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Le renouvellement des effectifs dans les grands groupes et les entreprises du secteur de la production d électricité, la modernisation

Plus en détail

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE Denis DEFAUCHY Gilles REGNIER Patrice PEYRE Amine AMMAR Pièces FALCON - Dassault Aviation 1 Présentation

Plus en détail

déroulement des études

déroulement des études Livret des cursus 2011-2012 déroulement des études PREMIÈRE ANNÉE (p. 4) 1 er semestre 2 e semestre Tronc commun (TC1) Stage Opérateur Tronc commun (TC2) DEUXIÈME ANNÉE (p. 5) 3 e semestre 4 e semestre

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Enregistré sous le numéro : 11 91 012 9991 auprès du Commissaire de la République de la Région Ile de France et du Département de Paris, CADLM propose un ensemble de formation dont les programmes sont

Plus en détail

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage INFLUENCE de la TEMPERATURE Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage Transition ductile/fragile Henry Bessemer (UK)! 1856 : production d'acier à grande échelle Pont des Trois-Rivières 31 janvier

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur spécialité énergétique - E 2 Spécialité énergétique E2 mention : www.master.sdi.upmc.fr spécialité : www.energie-environnement.upmc.fr

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

LA CONCEPTION AU SERVICE DE L'INNOVATION

LA CONCEPTION AU SERVICE DE L'INNOVATION SOLIDWORKS SIMULATION LA CONCEPTION AU SERVICE DE L'INNOVATION LA SIMULATION N EST PLUS UN DOMAINE RÉSERVÉ AUX SPÉCIALISTES L'inspiration alimente l'innovation et le logiciel SolidWorks. La Simulation

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Matière. Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M)

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Matière. Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M) FFRE DE FRMATIN Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la Matière Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M) M2 0

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

3ème séance de Mécanique des fluides. Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait. 2 Écoulements potentiels

3ème séance de Mécanique des fluides. Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait. 2 Écoulements potentiels 3ème séance de Mécanique des fluides Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait 1 Généralités 1.1 Introduction 1.2 Équation d Euler 1.3 Premier théorème de Bernoulli 1.4

Plus en détail

I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912)

I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912) I- Définition d'un état turbulent ; Transition vers la turbulence expérience de Osborne Reynolds (1842-1912) R e = UD/ν Re>2000 Re>4000 M1 fluides : turbulence 1 M1 fluides : turbulence 2 I- Définition

Plus en détail

2.1 Rapport scientifique concis

2.1 Rapport scientifique concis 2.1 Rapport scientifique concis On se contentera de donner les directions générales dans lesquelles les membres du Lamav ont obtenu des résultats durant les quatre dernières années. Pour plus de détails,

Plus en détail

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse Présentation du MSE Fouad.Rahali@heig-vd.ch Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse 1 Bachelors et Masters HES professionnalisant + de responsabilités Master HES-SO Bachelor HES-SO Compétences

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles Jacques PADET Professeur Émérite à l Université de Reims Seconde édition revue et augmentée TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION Préface de la 1 ère édition Prologue

Plus en détail

Objectifs. Calcul scientifique. Champ d applications. Pourquoi la simulation numérique?

Objectifs. Calcul scientifique. Champ d applications. Pourquoi la simulation numérique? Objectifs Calcul scientifique Alexandre Ern ern@cermics.enpc.fr (CERMICS, Ecole des Ponts ParisTech) Le Calcul scientifique permet par la simulation numérique de prédire, optimiser, contrôler... le comportement

Plus en détail

LICENCE PHYSIQUE, CHIMIE EN L3 :

LICENCE PHYSIQUE, CHIMIE EN L3 : SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE EN L : - Parcours : «Chimie» (Dunkerque) - Parcours : «Physique, Sciences-Physiques, Electronique et Instrumentation» (Calais) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Vers plus de responsabilités

Vers plus de responsabilités Présentation du MSE Fouad.Rahali@heig-vd.ch Vers plus de responsabilités 21.01.10 1 Bachelors et masters HES professionnalisant + de responsabilités Master HES-SO Bachelor HES-SO Compétences techniques

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES

LICENCE DE MATHÉMATIQUES COLLEGIUM SCIENCES ET TECHNOLOGIES LICENCE DE MATHÉMATIQUES Parcours Mathématiques (Metz et Nancy) Parcours Mathématiques-Économie (Metz) OBJECTIFS DE LA FORMATION La licence de Mathématiques vise à donner

Plus en détail

Objectifs du cours Modélisation de la Turbulence M2 - EE

Objectifs du cours Modélisation de la Turbulence M2 - EE Objectifs du cours Modélisation de la Turbulence M2 - EE Gomez Thomas Institut Jean Le Rond d Alembert Caractériser et classifier les écoulements turbulents. Introduire les outils mathématiques. Introduire

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

Rupture et plasticité

Rupture et plasticité Rupture et plasticité Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 25 novembre 2009 1 / 44 Rupture et plasticité : plan du cours Comportements

Plus en détail

Théories de champ moyen et convection à grande échelle

Théories de champ moyen et convection à grande échelle Chapitre Théories de champ moyen et convection à grande échelle 51 Introduction Au cours de ce travail, nous avons à plusieurs reprises été confrontés au problème de la compréhension et de la modélisation

Plus en détail

DATE DU CONCOURS: SAMEDI 18 OCTOBRE

DATE DU CONCOURS: SAMEDI 18 OCTOBRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université des Sciences et de la Technologie d Oran BOUDIAF Vice-Rectorat chargé de

Plus en détail

CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR

CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR M01 CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR 30 Heures Techniciens ou ingénieurs confrontés aux problèmes de conception et de dimensionnement des pièces mécaniques en bureau d études.

Plus en détail

Statistiques et traitement des données

Statistiques et traitement des données Statistiques et traitement des données Mention : Mathématiques Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement Supérieur Durée des études : 2 ans Crédits ECTS : 120 Formation accessible en

Plus en détail

École Sciences industrielles et technologies de l information (Siti) AÉRODYNAMIQUE MÉCANIQUE DES STRUCTURES AÉRONAUTIQUES

École Sciences industrielles et technologies de l information (Siti) AÉRODYNAMIQUE MÉCANIQUE DES STRUCTURES AÉRONAUTIQUES École Sciences industrielles et technologies de l information (Siti) AÉRODYNAMIQUE MÉCANIQUE DES STRUCTURES AÉRONAUTIQUES Formations diplômantes Diplôme d Établissement Responsable technique et opérationnel

Plus en détail

Principes de la Mécanique

Principes de la Mécanique Chapitre 1 Principes de la Mécanique L expérience a montré que tous les phénomènes observés dans la nature obéissent à des lois bien déterminées. Ces lois peuvent être, en plus, déterministes ou indéterministes.

Plus en détail

:SPECIMEN SPECIMEN SUPPLÉMENT AU DIPLÔME (ANNEXE DESCRIPTIVE AU DIPLÔME)

:SPECIMEN SPECIMEN SUPPLÉMENT AU DIPLÔME (ANNEXE DESCRIPTIVE AU DIPLÔME) ########### : La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au Université de La Rochelle diplôme) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES.

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES MASTER Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention MONNAIE,BANQUE, FINANCE, ASSURANCE Spécialité RISQUE, ASSURANCE, DÉCISION 2014 / 2015 Z.Trocellier Directeurs Pr Kouroche VAFAÏ

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

Une fréquence peut-elle être instantanée?

Une fréquence peut-elle être instantanée? Fréquence? Variable? Instantané vs. local? Conclure? Une fréquence peut-elle être instantanée? Patrick Flandrin CNRS & École Normale Supérieure de Lyon, France Produire le temps, IRCAM, Paris, juin 2012

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

PROGRAMME DE PHYSIQUE DE 2 ème ANNEE DE LA VOIE PHYSIQUE CHIMIE (PC)

PROGRAMME DE PHYSIQUE DE 2 ème ANNEE DE LA VOIE PHYSIQUE CHIMIE (PC) PROGRAMME DE PHYSIQUE DE 2 ème ANNEE DE LA VOIE PHYSIQUE CHIMIE (PC) I. OBJECTIFS DE FORMATION L enseignement de la physique dans la classe de deuxième année PC s inscrit dans la continuité de l enseignement

Plus en détail

1. Les emplois cibles

1. Les emplois cibles Ecole Nationale Supérieure d'electrotechnique, d'electronique, d'informatique, d'hydraulique et s Télécommunications 2 rue Camichel, BP 7122, 31071 TOULOUSE cex 7 Dossier d information sur la formation

Plus en détail

Conception et Intégration de Systèmes Critiques

Conception et Intégration de Systèmes Critiques Conception et Intégration de Systèmes Critiques 15 12 18 Non 50 et S initier aux méthodes le développement de projet (plan de développement, intégration, gestion de configuration, agilité) Criticité temporelle

Plus en détail

DEPARTEMENT DES SCIENCES PHYSIQUES

DEPARTEMENT DES SCIENCES PHYSIQUES MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR UNIVERSITE DE NGAOUNDERE FACULTE DES SCIENCES B.P. 454 NGAOUNDERE TEL : 99 54 36 38 La Faculté des Sciences est un établissement à caractère scientifique régie par

Plus en détail

Programme pédagogique

Programme pédagogique ÉCOLE D INGÉNIEURS LA ROCHELLE p Programme pédagogique 2012-2013 École d ingénieurs généraliste Composition du cursus EIGSI 100 % 80 % 60 % 40 % 20 % 0 % année 1 année 2 année 3 année 4 année 5 Total Sciences

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité :

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité : Titre : SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre [...] Date : 15/1/011 Page : 1/6 Responsable : Nicolas GREFFET Clé : V6.0.16 Révision : 8101 SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite

Plus en détail

Mathématiques et Océanographie

Mathématiques et Océanographie Mathématiques et Océanographie Anne-Laure Dalibard Département de mathématiques et applications École normale supérieure 20 avril 2011 Journées Académiques de l IREM de Nantes Plan Présentation rapide

Plus en détail

Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé

Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé CALMIP : Mésochallenges 2014 PRES Université de Toulouse Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé Hervé NEAU -Institut

Plus en détail

Modélisation de l'amortissement en dynamique linéaire

Modélisation de l'amortissement en dynamique linéaire Titre : Modélisation de l'amortissement en dynamique linéa[...] Date : 4/11/11 Page : 1/13 Modélisation de l'amortissement en dynamique linéaire Résumé : Les analyses dynamiques linéaires des structures

Plus en détail

Stages - le calendrier

Stages - le calendrier Stages - le calendrier BIOCHIMIE ET BIOTECHNOLOGIES Ingénieurs pluridisciplinaires formés en chimie, biochimie analytique et fonctionnelle, biologie cellulaire et moléculaire, microbiologie, physiologie

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

ESIEE Filière Recherche. pendant la I5

ESIEE Filière Recherche. pendant la I5 ESIEE Filière Recherche Masters à orientation recherche pendant la I5 Janvier 2007 Masters à orientation recherche Intérêt Thèse Allocation du ministère CIFRE Formation sur domaine complémentaire à l ESIEE

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

ALEATOIRE - Les enjeux du cours de Probabilités en première année de l Ecole Polytechnique

ALEATOIRE - Les enjeux du cours de Probabilités en première année de l Ecole Polytechnique ALEATOIRE - Les enjeux du cours de Probabilités en première année de l Ecole Polytechnique Télécom ParisTech, 09 mai 2012 http://www.mathematiquesappliquees.polytechnique.edu/ accueil/programmes/cycle-polytechnicien/annee-1/

Plus en détail

Simulation numérique d un stockage de déchets nucléaires en site géologique profond

Simulation numérique d un stockage de déchets nucléaires en site géologique profond Simulation numérique d un stockage de déchets nucléaires en site géologique profond Page 1 de 12 G. Allaire, M. Briane, R. Brizzi and Y. Capdeboscq CMAP, UMR-CNRS 7641, Ecole Polytechnique 14 juin 2006

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Master Energie spécialité Energie électrique

Master Energie spécialité Energie électrique 03/12/2013 http://www.univ-fcomte.fr Master Energie spécialité Energie UFR Sciences, techniques, et gestion de l'industrie http://stgi.univ-fcomte.fr/ Dénomination officielle : Master Sciences, technologies,

Plus en détail

TRANSFERT DE CHALEUR

TRANSFERT DE CHALEUR TP - L3 Physique - Plate-forme TTE - C.E.S.I.R.E. - Université Joseph Fourier - Grenoble TRANSFERT DE CHALEUR Document à lire avant de commencer TOUT TP de Thermodynamique Ce document est un résumé des

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

Master MIS 2ème année, parcours Génie Civil Année 2007-2008

Master MIS 2ème année, parcours Génie Civil Année 2007-2008 S 37 S 38 S 39 S 40 S 41 Lundi 10 septembre 2007 Lundi 17 septembre 2007 Lundi 24 septembre 2007 Lundi 1 octobre 2007 Lundi 8 octobre 2007 M. Pillier cours 1/5 M. Pillier cours 3/5 10h00 présentation des

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Le Master Mathématiques et Applications

Le Master Mathématiques et Applications Le Master Mathématiques et Applications Franck BOYER franck.boyer@univ-amu.fr Institut de Mathématiques de Marseille Aix-Marseille Université Marseille, 20 Mai 2014 1/ 16 Structure générale Vue d ensemble

Plus en détail

CONTENU DE FORMATION TCI

CONTENU DE FORMATION TCI FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL CONTENU DE FORMATION TCI Département de Technologie de Construction Industrielle TCI 18/05/201 2 [CONTENU DE FORMATION TCI] 18 mai 201 Sommaire PRESENTATION DES AXES... 5 AXE

Plus en détail

Cédric ALINOT Tél. bureau (514) 396-8800 poste 7736 e-mail : cedric.alinot@etsmtl.ca FORMATION UNIVERSITAIRE

Cédric ALINOT Tél. bureau (514) 396-8800 poste 7736 e-mail : cedric.alinot@etsmtl.ca FORMATION UNIVERSITAIRE Cédric ALINOT Tél. bureau (514) 396-8800 poste 7736 e-mail : cedric.alinot@etsmtl.ca FORMATION UNIVERSITAIRE 1998-2002 - DOCTORAT en Génie, Montréal Québec «Analyse aérodynamique des parcs éoliens immergés

Plus en détail

MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES

MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES UNIVERSITÉ LIBANAISE UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES En collaboration avec des Établissements Français et Canadiens Renseignements et Retrait des dossiers: http://ulfg.ul.edu.lb/master2/master6.aspx

Plus en détail

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX : PARTIE POLYMÈRES

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX : PARTIE POLYMÈRES PHYSIQUE DES MATÉRIAUX : PARTIE POLYMÈRES 1 Pr. J. Lecomte-Beckers Chapitre 6 : Rhéologie des matériaux polymères 6.0 Aspects phénoménologiques de l élasticité 6.0.1 Introduction La théorie de l élasticité

Plus en détail

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et l'anglais. L'étudiant a le choix entre deux filières

Plus en détail

ÉdIteur officiel et fournisseur de ServIceS professionnels du LogIcIeL open Source ScILab

ÉdIteur officiel et fournisseur de ServIceS professionnels du LogIcIeL open Source ScILab ÉdIteur officiel et fournisseur de ServIceS professionnels du LogIcIeL open Source ScILab notre compétence d'éditeur à votre service créée en juin 2010, Scilab enterprises propose services et support autour

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Un exemple de partenariat fondation - public - privé : le Master International d électroacoustique IMDEAcoustics

Un exemple de partenariat fondation - public - privé : le Master International d électroacoustique IMDEAcoustics CFA 2014 Poitiers 22-25 Avril 2014, Poitiers Un exemple de partenariat fondation - public - privé : le Master International d électroacoustique IMDEAcoustics B. Gazengel LAUM CNRS UMR 6613, Université

Plus en détail

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Séminaire mi parcours Stock-e 2010 CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Iyad Balloul Renault Trucks - iyad.balloul@volvo.com Eric Bideaux INSA Lyon - eric.bideaux@insa-lyon.fr Marc Michard LMFA - Marc.Michard@ec-lyon.fr

Plus en détail

L Évolution de la théorie d élasticité au XIX e siècle

L Évolution de la théorie d élasticité au XIX e siècle Kaouthar Messaoudi L Évolution de la théorie d élasticité au XIX e siècle Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Enseignement de la physique en Licence

Enseignement de la physique en Licence Enseignement de la physique en Licence Impact de la réforme du Lycée C. Furget (resp. mention PGE) ( furget@lpsc.in2p3.fr) Préambule Le travail entrepris en physique repose sur : ü Réflexion initiée en

Plus en détail

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE Fabien Ferrero (1), Cyril Luxey (2), Gregory Sauder (1), Philippe Lorenzini (1), Gilles Jacquemod (1) (1) Ecole Polytechnique Universitaire l Université

Plus en détail

Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant

Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant Parcours: Master 1 : Bioinformatique et biologie des Systèmes dans le Master

Plus en détail

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012 Présentation du programme de physique-chimie de Terminale S applicable en septembre 2012 Nicolas Coppens nicolas.coppens@iufm.unistra.fr Comme en Seconde et en Première, le programme mélange la physique

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

Débouchés professionnels

Débouchés professionnels Master Domaine Droit, Economie, Gestion Mention : Monnaie, Banque, Finance, Assurance Spécialité : Risque, Assurance, Décision Année universitaire 2014/2015 DIRECTEUR de la spécialité : Monsieur Kouroche

Plus en détail