Immobilier de bureaux : Londres ou Paris?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Immobilier de bureaux : Londres ou Paris?"

Transcription

1 Analyses Introduction Immobilier de bureaux : Londres ou Paris? 12 mars 2013 Cinq villes ont concentré le quart des investissements immobiliers tertiaires en 2012 selon Real Capital Analytics. Londres, New-York et Tokyo occupent les trois premières places, tandis que Paris reprend sa quatrième position après avoir été un temps dépassée par Hong Kong en 2011 suite au mega-deal de Festival Walk réalisé par Mapletree pour 2,4 milliards de dollars. Ainsi, Paris se situe en 2012 juste derrière Tokyo avec un volume de transactions représentant trois fois celui de Hong Kong. Fig. 1 Volume de transactions, , US$ milliards Source: Real Capital Analytics, Février2013 L analyse de la provenance des fonds investis en immobilier tertiaire fait ressortir Londres et Paris comme étant les deux destinations favorites des investisseurs européens et internationaux (Fig.1). Ainsi, les investissements transfrontaliers ont représenté 63% du volume de transactions à Londres et 42% à Paris de 2007 à 2012 (Fig.2). Fig. 2 Volume des investissements tertiaires selon la provenance des capitaux, Volumes $ milliards % des volumes Londres Paris Londres Paris International Européen National Source: RCA 2012 L attractivité de Londres pour les investisseurs internationaux, en dehors de l Union Européenne, est toutefois assez récente, l écart s étant notamment creusé avec Paris depuis la précédente bulle immobilière (Fig. 3). 1

2 Fig. 3 Volume des investissements transfrontaliers, en dehors de l UE, milliards (Ile-de- France / Londres) Source: CBRE, Février 2013 Les acheteurs étrangers ont permis de soutenir la liquidité des marchés immobiliers tertiaires de Londres et Paris durant la crise liée aux subprimes, en atténuant dans un premier temps la baisse des prix puis en soutenant la reprise. Cependant, Londres a su attirer une diversité bien plus grande d investisseurs durant cette période (Fig. 4). De plus, même Londres et Paris ont connu une vive reprise des prix à partir de 2009/2010, c est à Londres que la compression des taux de rendement a été la plus forte et la mieux répartie sur l ensemble des biens immobiliers tertiaires. Fig. 4 Volume des investissements en 2009 par origine des capitaux (Central London / Paris) Source: CBRE Au total, Londres a attiré des capitaux en provenance de près de 30 pays en dehors de l Union Européenne depuis Quatre d entre eux, les Etat-Unis, la Malaisie, le Qatar et le Canada, concentrent les deux tiers de ces capitaux, avec le tiers restant provenant de régions diverses: Thaïlande, Corée, Afrique du Sud, Inde, Hong Kong, Chine, Brésil et Chili. La part des investisseurs en provenance de ces 30 pays a ainsi représenté plus de la moitié des capitaux investis en immobiliers tertiaires en 2012 à Londres, et plus de 75% pour la City. La forte expansion de la diversité des sources de capitaux investis à Londres a ainsi récemment fait l objet d une étude de l université de Cambridge : «Qui possède Londres?», commandité par Development Securities plc. Cette étude montre que la part des surfaces londoniennes détenues par des investisseurs anglais est passée de 65% en 2000 à 2

3 48% en Il n est pas incongru de penser qu un mouvement similaire, mais sans doute moins prononcé, est en œuvre à Paris depuis les cinq dernières années aux cours desquelles plus de la moitié des volumes de transactions ont été réalisés par des investisseurs étrangers. Comment expliquer la plus forte attractivité de Londres par rapport à Paris? De nombreuses raisons ont été avancées pour expliquer l attractivité de Londres auprès des investisseurs internationaux. Bien que les facteurs cycliques, tels que les fluctuations des taux de change et la solidité économique, jouent un rôle dans cette tendance, il est difficile de déterminer si ces éléments ont contribué à la supériorité de Londres depuis Ainsi, plutôt que de se concentrer sur les facteurs cycliques, nous allons étudier ci-après les caractéristiques structurelles de ces deux marchés immobiliers tertiaires. Ceci permettra de déterminer si l on peut justifier de façon structurelle la supériorité du marché immobilier tertiaire de Londres sur celui de Paris, ou à l inverse de mettre en lumière une absence d éléments rationnels pour expliquer le moindre attrait de Paris auprès des investisseurs internationaux, et dès lors d anticiper une correction des marchés. 1. Transparence des marchés Paris et Londres sont réputées pour être des places de marché extrêmement transparentes, comme le prouvent les notations élevées obtenues par les deux villes dans l Indice de Transparence Mondiale conçu par Jones Lang LaSalle. Cependant, au niveau national, le Royaume-Uni est mieux placé en termes de publication des données sur les prix et sur les rendements des acquisitions réalisées. Doit-on en déduire que le Royaume-Uni devrait être considéré comme une meilleure destination de placement pour les capitaux internationaux? Cet élément ne devrait pas avoir d influence, en effet les investisseurs internationaux ayant tendance à se concentrer sur les actifs prime dans des emplacements centraux, les données relatives à ce type de transactions sont dans les deux pays aisées à obtenir et les deux places de marché disposent de bases de données très exhaustives sur ces sujets. Ainsi, en France Immostat gère une base de données commune aux différents acteurs de la transaction immobilière pour le marché de bureaux de la région parisienne et publie régulièrement des statistiques détaillées et normalisées pour des sous-marchés définis en accord avec les acteurs de la place. A l inverse, une telle méthodologie n existe pas véritablement pour le centre de Londres où les acteurs (courtiers, ) sont souvent en désaccord en termes de définition du périmètre des sous-marchés. La transparence n est donc pas l argument pour privilégier la place de Londres. 2. Les performances passées Afin d évaluer lequel des deux marchés a généré les meilleures performances historiques, nous pouvons analyser les valorisations réalisées par Investment Property Databank (IPD) entre 1986 et Il est également nécessaire d intégrer l inflation des prix et la volatilité relative des rendements afin de prendre en compte le risque relatif associé à chaque marché. Pour se faire, nous avons calculé les ratios de Sharpe présentés dans le tableau ci-dessous (Fig. 5). Les résultats indiquent que le Quartier Central des Affaires de Paris a surperformé la City de Londres et sous-perfomé le quartier du West End de Londres au cours de la période. En fait, le quartier du West End de Londres a largement surperformé le QCA de Paris, malgré le fait qu il soit extrêmement volatile. La City de Londres a souffert de faibles rendements associés à une volatilité élevée. Il est donc essentiel pour les investisseurs à la City de savoir trouver le moment opportun! Bien que ces données témoignent de la performance relative d un portefeuille typique de bureaux et non de valeurs prime, elles permettent toutefois de mettre en évidence plusieurs points intéressants. Par exemple, les zones situées en dehors du QCA de Paris ont généré une performance bien meilleure que le centre (notamment les 12 ème, 13 ème et 15 ème arrondissements) et, si l on exclut le quartier des affaires de l Ouest parisien, la Petite Couronne a généré les rendements ajustés au risque les plus attractifs. 3

4 Fig. 5 Sharpe ratios - Rendement total des bureaux de 1986 à 2011 Paris CBD Autres secteurs clé de bureaux à Paris Reste de Paris La Défense et le Quartier des Affaires de l Ouest Petite Couronne, excl. Quartier Ouest Londres City Londres Midtown Londres West End *Part du rendement réel supérieur à celui des obligations d état, ajusté en fonction de l écart-type, sur la base de l échantillon IPD de bureaux Il semble que les investisseurs auraient mieux fait dans un cas comme dans l autre d éviter le QCA de Paris et la City de Londres. Par conséquent, il convient toujours de s interroger sur les raisons pour lesquelles les investisseurs internationaux sont toujours autant attirés par ces marchés et plus particulièrement par celui de la City de Londres. Il se peut que la forte transparence de ces marchés combinée à une volatilité élevée suscite l intérêt des investisseurs qui cherchent à profiter de la reprise des valeurs locatives et vénales. Dans la City et le quartier du West End de Londres, les loyers prime ont respectivement chuté de 35% et 45% depuis leurs plus hauts niveaux du précédent cycle, tandis qu à Paris la baisse a été limitée à 18% du précédent point haut. Dans la mesure où la capacité à bénéficier des fluctuations du marché locatif est fortement liée à la structure juridique des baux, il convient d analyser si celle-ci peut justifier la préférence des investisseurs internationaux pour Londres. 3. Structure des baux Les investisseurs transfrontaliers cherchent typiquement à investir dans des immeubles bien situés avec des locataires sûrs et des baux de longue durée. D une manière générale, ils recherchent un revenu garanti pour au moins dix ans. En Angleterre, la stabilité apportée par la clause de tout bail classique prévoyant une révision des loyers uniquement à la hausse (upward only rent review), est très souvent présentée comme étant l un des principaux facteurs de l attrait de Londres pour les investisseurs. Cette clause permet en effet d augmenter le loyer perçu en suivant la fluctuation du loyer du marché depuis le début de chaque période quinquennale considérée. L élément le plus important est le niveau en dessous duquel le loyer perçu ne peut pas chuter pour le reste de la durée du contrat de bail. Ce niveau est déterminé par le loyer au début de chaque période quinquennale considérée. Ce mécanisme a de surcroit facilité l octroi de financements immobiliers. En France, les loyers de bureaux ont tendance à être indexés en fonction de l évolution annuelle des coûts de construction (ICC), ou de l indice des loyers des activités tertiaires (ILAT) plus récemment créée dépassant la seule évolution des coûts de construction, fortement corrélée à celle des matières premières,. Les locataires peuvent théoriquement sortir du contrat tous les trois ans mais bien souvent ils renoncent à ce droit en échange d aménagements supplémentaires (franchise de loyer, ). Dans l éventualité où un locataire déciderait de résilier le contrat, le propriétaire doit donc trouver un nouveau locataire et signer un nouveau bail, avec un loyer probablement conforme à celui du marché de gré à gré. Nous pouvons comparer l impact des différentes structures de baux sur les niveaux de loyer en examinant les loyers des marchés prime de Londres (City) et de Paris (quartier central des affaires) sur une période donnée. Nous avons réalisé une simulation sur la façon dont les loyers perçus ont évolué au cours de la durée de chaque bail, en fonction des fluctuations des loyers des marchés de gré à gré ou, dans le cas de Paris, de l évolution annuelle des coûts de construction. Pour se faire il a fallu simplifier les différentes suppositions : 4

5 Pour Londres (City), nous sommes partis sur la base d un bail de dix ans, bien que dans la pratique les baux soient généralement plus longs, ce qui permet de mieux profiter de la hausse des loyers ; Pour Paris (QCA), nous sommes partis sur la base d un bail de neuf ans avec une résiliation possible à l issue de six années ; Nous n avons pas pris en compte les différents aménagements consentis aux locataires et la façon dont ils différent entre Londres et Paris ; Nous n avons pas tenu compte des éventuelles renégociations de baux en cours de contrat par les locataires ; Nous n avons pas étudié la façon dont les positions surlouées ou présentant à l inverse un potentiel de réversion affectent le moment de la résiliation du bail et le prix de sortie, ainsi que les conséquences sur la performance de l investissement. Il ressort de l analyse de dix-huit périodes de dix ans dans la City entre 1994 et 2011 qu une hausse des loyers a été atteinte au cours de neuf périodes. Les propriétaires ont obtenu de bons résultats lorsque les baux étaient signés avec des loyers proches des plus bas niveaux du cycle, permettant ainsi de bénéficier de la hausse des loyers enregistrée par le marché lors de la révision du bail au cours de la cinquième année. L analyse de seize périodes de six ans pour le quartier central des affaires de Paris entre 1997 et 2011 a montré que l indexation a été plus importante que la croissance endogène des loyers enregistrée par le marché au cours de neuf périodes. Dans près de 60% des cas, le propriétaire a donc probablement dû baisser le loyer au cours de la sixième année du bail pour l adapter au niveau du marché afin d inciter le locataire à rester. Sur les cinq autres périodes, le locataire aura donc payé un loyer indexé inférieur aux niveaux du marché ce qui l aura incité à continuer d occuper les locaux jusqu à l expiration de son bail. La croissance moyenne sur six ans des loyers perçus n a suivi la progression du marché qu au cours d une seule année, en 2011, ce qui a généré une situation neutre entre propriétaires et locataires. Une simulation de onze périodes de neufs ans, en partant sur la base, lorsque nécessaire, d une réversion des loyers du marché au cours de la sixième année, suivie par une indexation continue jusqu à l expiration du bail au cours de la neuvième année, a montré que le revenu aurait augmenté au cours de sept périodes et chuté au cours des quatre autres périodes. Les baux anglais semblent donc être plus avantageux que les baux français si les investisseurs souhaitent avoir un revenu minimum garanti. Le flux de revenus de la City pouvant en effet soit rester stable, soit avoir 50% de chance d augmenter au cours de la cinquième année, alors que le flux de revenus de Paris QCA enregistre une hausse dans les deux-tiers des cas et une baisse dans un-tiers des cas. Pour les deux places de marché, il est crucial de savoir trouver le bon moment pour investir : les investisseurs ayant choisi Paris ont obtenu de bons résultats lorsque le niveau d indexation était élevé au cours des dernières années du bail ; ceux ayant opté pour Londres ont pour leur part obtenu de bons résultats lorsque le bail était signé vers le plus bas niveau du cycle des loyers. Il faut cependant également tenir compte à Paris du risque que pourrait entraîner une possible résiliation du bail par le locataire au cours de la sixième année, ce qui laisserait le propriétaire avec un vide à combler. Nous avons réalisé une simulation sur les conséquences qu aurait eu l adoption au Royaume-Uni des termes des baux français. Nous sommes partis de l hypothèse que les loyers de la City étaient indexés selon l évolution de l inflation et avec, si nécessaire, renégociation des loyers pour les adapter à l évolution du marché au cours de la sixième année, avant de revenir à l indexation au cours de la dixième année. Les résultats ont indiqué une progression des revenus pour près des deux tiers des périodes de 10 ans analysées (61%), et une baisse des loyers au cours de plus du tiers des périodes (39%). 5

6 Ces résultats doivent être comparés à ceux qui sont obtenus avec la structure de baux anglaise, à savoir une progression positive des loyers dans 50% des mêmes périodes de 10 ans analysées et une stabilité des loyers dans les autres 50% des périodes. Or, les investisseurs considèrent-ils que les 11% de chance additionnelle d obtenir une hausse des loyers à Paris QCA par rapport à la City sont suffisamment importants pour compenser les 39% de risque additionnel de voir les loyers baisser à Paris QCA par rapport à la City? La réponse à cette question dépend largement du profil de risque recherché par les investisseurs et l on pourrait penser que ceux recherchant des flux réguliers de revenus pourraient avoir tendance à favoriser la sécurité que leur apporte la structure de baux anglaise. En résumé, nous en avons conclu que la structure de baux anglaise, et la stabilité des loyers qui en découle, est probablement l un des éléments justifiant l attrait des investisseurs internationaux pour Londres plutôt que pour Paris. 4. La perception de Paris et de Londres en tant que places financières L indice de compétitivité des centres financiers à travers le monde (Global Financial Centres Index), sponsorisé par la Qatar Financial Centre Authority et compilé par le Groupe Z/Yen, est une enquête réputée et détaillée permettant de mesurer la compétitivité relative des centres financiers à travers le monde. Cet indice étudie à travers le monde la réputation des centres financiers les uns par rapport aux autres sur la base de facteurs permettant d évaluer à la fois la richesse de l environnement économique, et le niveau de pénétration dans cet environnement de l industrie des services financiers, à savoir : la gestion d actifs, la banque d investissement, l assurance, la gestion de patrimoine,... L indice classe Londres et Paris comme des leaders au niveau mondial. Londres a systématiquement occupé la première place de ce classement depuis la première publication en mars Dans le premier rapport, Paris occupait la 11 ème place, sur 46 centres financiers. Dans le classement publié en mars 2012, Londres conserve la première place devant New York (2 ème ), Hong Kong (3 ème ) et Singapour (4 ème ). Les centres financiers les mieux placés en Europe continentale sont Francfort (13 ème ), Genève (14 ème ) et Munich (19 ème ), mais Paris a chuté à la 22 ème place sur 77 centres financiers. Ce résultat est surprenant car l Ile-de-France est l une des agglomérations les plus importantes au monde en termes de poids économique, devançant même le Grand Londres. Les résultats détaillés de cet indice ci-dessous (Fig. 6) montrent en effet que la perception de Paris en tant que place financière est moins bonne que les mesures quantitatives actuelles suggèrent qu elle devrait l être. A l inverse, la perception de Londres en tant que place financière est bien supérieure à ce qu elle serait si l on ne tenait compte que des mesures quantitatives. Fig. 6 Classement du Global Financial Centres Index (sur 77 places financières) Pénétration des services financiers Londres Paris Asset Management 1 21 Banque 2 26 Gouvernement et organismes de régulation 1 5 Assurance 1 21 Services aux entreprises 1 31 Gestion de patrimoine 1 33 Facteurs de Compétivité Ressources humaines 1 29 Environnement de travail 1 23 Accès au marché 1 28 Infrastructure 1 31 Compétitivité 1 19 Source: GFCI, Septembre

7 A la lecture de ce classement, il serait difficile de soutenir que Paris concurrence Londres en tant que place financière. Et ce d autant plus que l industrie des services financiers à Londres a enregistré une progression rapide depuis la crise financière et Londres a hébergé une part de plus en plus élevée de l activité financière mondiale, renforçant ainsi sa position par rapport aux autres centres financiers dans le monde. Dès lors, le fait que Londres occupe la tête du classement des centres financiers à travers le monde, et ce loin devant Paris, permet-il d expliquer son attractivité pour les investisseurs immobiliers transfrontaliers? Dans un rapport réalisé pour la ville de Londres en mars 2012, Jones Lang LaSalle suggère que la position de leader occupée par Londres en tant que place financière renforce auprès des investisseurs la perception que Londres jouit de la présence de nombreuses entreprises internationales disposant de solides contrats de location et occupant des immeubles de qualité supérieure. Cela est vrai mais Paris attire autant d investissements internationaux dans le secteur immobilier que New-York, une ville qui est toujours au coude à coude avec Londres pour le rang de première place financière mondiale. Il est cependant possible que Londres soit perçue comme plus ouverte à l international et aux capitaux étrangers que Paris du fait de la stature internationale de son centre financier. 5. L accès à des transactions immobilières de taille significative L une des raisons parfois avancées pour expliquer l attrait de la ville de Londres par rapport à Paris est qu elle permet d accéder à des transactions immobilières de taille plus importante. Toutefois, tel que le démontrent les données ci-dessous (Fig. 7), bien que la taille moyenne des transactions à Londres soit plus importante qu à Paris, le nombre de transactions supérieures à 100 millions d Euros est proche pour les deux villes, et la différence n est pas suffisante pour permettre d affirmer que Londres dispose d un avantage certain en la matière. Fig. 7 Taille des transactions selon le volume investi (2010 à 2012) Taille moyenne Nombre de transactions Moins de 100 millions London All Paris à 299 millions London All Paris Plus de 300 millions London City Paris Source: Real Capital Analytics, 2013 En fait, un peu plus de transactions comprises entre 100 et 299 millions d Euros ont été réalisées à Paris. Les résultats montrent, qu en termes d offre, la City ne devance Paris qu en ce qui concerne les transactions extrêmement élevées au-delà de 300 millions d Euros. Selon RCA, 17 transactions supérieures à 300 millions d Euros ont été réalisées à la City, avec une moyenne de 388 millions d Euros. En comparaison, Paris n a réalisé que six transactions avec une moyenne de 364 millions d Euros. Sept des dix-sept transactions majeures réalisées à la City ont été effectuées par ou pour le compte d investisseurs internationaux (Malaisie, Brésil, Qatar, Suisse, Swaziland, Singapour et Hong Kong), contre seulement deux des six transactions majeures réalisées à Paris (Hong Kong et Qatar). 7

8 Paris: prochaine étape des investisseurs transfrontaliers? En conclusion, plusieurs facteurs jouant un rôle important aux yeux des investisseurs transfrontaliers justifient de l avantage de Londres sur Paris. Parmi ces éléments on retrouve (i) la structure de baux anglaise plus propice à la stabilité des loyers et (ii) le fait que Londres soit considérée comme une place financière plus ouverte aux investissements internationaux. Toutefois, les deux marchés sont perçus comme extrêmement liquides et transparents avec certains aspects plus favorables pour la ville de Londres tels que l extrême transparence des réglementations fiscales au Royaume-Uni qui permettent aux investisseurs étrangers de transférer et de sortir plus facilement des fonds dans et hors du pays. La langue est également considérée, par certains, comme un facteur important, tout simplement car l anglais est plus utilisé dans les affaires. Ceci étant dit, de nombreuses personnes parlent anglais sur le marché de l immobilier commercial parisien! Paris sera-t-elle la prochaine destination pour les investisseurs transfrontaliers qui ont déjà réalisé des investissements à Londres et souhaitent désormais diversifier leur portefeuille de bureaux? Une analyse à long terme du rendement des investissements selon l indice IPD montre que la corrélation entre le marché des bureaux du QCA de Paris et celui de la City est extrêmement faible (Fig. 8). Fig. 8 Rendements totaux des investissements à Paris QCA et à la City entre 1986 et 2011 Les rendements du QCA de Paris sont restés positifs en 1990 et 1991, période à laquelle les rendements de la City étaient très négatifs, et ont également été bien meilleurs que ceux réalisés par la City au cours de la période de turbulence qui a suivi le krach boursier de Les investisseurs transfrontaliers qui ont choisi Londres pour leur tout premier investissement immobilier à l étranger pourraient se tourner vers Paris pour leur prochain investissement, Paris pouvant en effet leur offrir la diversification qu ils recherchent. Londres devrait conserver son avantage pendant encore de nombreuses années mais il est fort possible que les facteurs cycliques et les prix y affectent le volume des transactions transfrontalières à la baisse. Contacts Presse: Gemma BRADLEY +44 (0) Henderson Global Investors Property Vanessa TALBI +33 (0) Shan 8

9 A propos de Henderson Property Henderson Property est une société de gestion d actifs immobiliers de premier rang, avec 15,6 milliards d euros de fonds immobiliers sous gestion (au 30 septembre 2012) en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Le pôle immobilier est composé de plus de 200 collaborateurs. Henderson est implantée à Beijing, Chicago, Francfort, Hartford, Hong Kong, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Singapour, Vienne et Paris. La société dispose également de capacités de gestion de portefeuille supplémentaires au travers d une joint-venture formée à Hambourg: Warburg - Henderson KAG. L immobilier commercial est l une des principales expertises d Henderson et représente plus de la moitié des actifs immobiliers cotés sous gestion. Pour plus d informations : A propos de Henderson Global Investors Fondé en 1934, Henderson Global Investors est un des acteurs majeurs de la gestion d'actifs en Europe et offre une large gamme de produits d investissement et de services à ses clients institutionnels en Asie, Europe et aux Etats- Unis. Gestionnaire d'actifs indépendant et coté sur les bourses de Sydney et de Londres, Henderson gère 81,4 milliards d'euros d encours au 30 septembre 2012 et emploie plus de 950 collaborateurs à travers le monde. Nos équipes de gestion investissent dans les principaux marchés mondiaux et sur toutes les classes d'actifs : action, obligation, immobilier direct et indirect, capital investissement, gestion éthique, CDO et Hedge Funds. Henderson se distingue plus particulièrement par sa gestion active, une expertise éprouvée en gestion alternative ainsi qu un savoir-faire reconnu en investissement socialement responsable. Pour plus d informations : 9

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER TRADING UPDATE INFORMATION REGLEMENTEE EMBARGO 17 FÉVRIER 2009 17H40 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT COUVRANT LA PERIODE DU 01.10.2008 AU 31.12.2008 Baisse limitée de la valeur du portefeuille ( 2,41%)

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes RÉSERVÉ À L USAGE DES COURTIERS Réunir NexGen et Natixis Les conseillers connaissaient la Société financière NexGen pour sa gamme diversifiée d investissements

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4

Plus en détail

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014 Paris, 10 mars 2014 En 2013, AXA Real Estate enregistre un volume de transactions de 9,2 milliards d euros, lève 6,5 milliards d euros de capitaux et étend son programme de dette à 7,9 milliards d euros

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite SOMMAIRE

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

L'indicateur annuel IPD de l'immobilier vert France

L'indicateur annuel IPD de l'immobilier vert France L'indicateur annuel IPD de l'immobilier vert France Réalisé en partenariat avec Certivéa et parrainé par CBRE Résultats au 31 décembre 2010 Bureaux verts Bureaux Haut de Gamme non verts Bureaux non verts

Plus en détail

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie :

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie : Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l Assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L enveloppe Assurance Vie : le contrat Concordances 4 par GRESHAM...p5 SOMMAIRE Le fonctionnement

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

lyxor asset management CHERCHER LA PERFORMANCE DANS TOUS LES MARCHÉS

lyxor asset management CHERCHER LA PERFORMANCE DANS TOUS LES MARCHÉS lyxor asset management CHERCHER LA PERFORMANCE DANS TOUS LES MARCHÉS etf & gestion InDICIelle Parmi les acteurs les plus expérimentés du marché, Lyxor ETF est le troisième fournisseur d ETF en Europe avec

Plus en détail

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003 Communiqué de Presse Paris, le 25 septembre 2003 SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier L immobilier constitue un actif privilégié, décorrelé des marchés financiers traditionnels,

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4.

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4. SCPI OPCI CILOGER SOMMAIRE Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3 Une équipe de professionnels de l immobilier 4 Philosophie 5 Stratégie d investissement 6 Une gamme complète de produits

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Placements sur longue période à fin 2011

Placements sur longue période à fin 2011 Les analyses MARS 2012 Placements sur longue période à fin 2011 Une année 2011 particulièrement favorable aux «valeurs refuges», mais la suprématie des actifs risqués reste entière sur longue période.

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

L immobilier sans briques ni mortier

L immobilier sans briques ni mortier L immobilier sans briques ni mortier Lorsqu ils entreprennent de constituer leur patrimoine, de nombreux Canadiens se demandent s ils ne devraient pas investir dans des biens immobiliers autres que leur

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

PREDIVIE TRANSMISSION

PREDIVIE TRANSMISSION ASSURANCE VIE PREDIVIE TRANSMISSION L ASSURANCE VIE DÉDIÉE À LA TRANSMISSION DU CAPITAL À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous conseillons nos clients pour leur apporter une réponse adaptée à chacun

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

PRIMONIAL CAPIMMO LES PERFORMANCES DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

PRIMONIAL CAPIMMO LES PERFORMANCES DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Primonial Capimmo Société Civile Immobilière PRIMONIAL CAPIMMO LES PERFORMANCES DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Primonial Capimmo est une Société Civile Immobilière dont l objectif est de constituer, de gérer

Plus en détail

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE Dr. Jean Benetti, Dr. Andreas Reichlin 13 FEVRIER 2002 La gestion du risque au niveau stratégique dans les caisses de pension Introduction Plusieurs

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015

Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015 PERSPECTIVES 2015 Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015 Diego Franzin, Directeur de la Gestion Actions Européennes Janvier 2015 Actions européennes : perspectives Diego Franzin Directeur de la Gestion

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Genève, le 5 mai 2015 Malgré une nette amélioration, la plupart des gérants de hedge funds s avèrent toujours réticents à développer une politique Environnementale, Sociale et de Gouvernance

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché SCPI Exclusive Partners, société indépendante de conseil en investissement a réalisé en août-septembre 2012 une étude auprès

Plus en détail

Politique en matière d investissement responsable

Politique en matière d investissement responsable Politique en matière d investissement responsable Le 12 février 2009 1. Notre mandat... 1 2. Nos principes... 1 3. Stratégie de placement...2 4. Engagement des actionnaires...3 5. Processus d engagement...4

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Les fonds actions immobilières

Les fonds actions immobilières ARGUMENTAIRE OPC Les fonds actions immobilières Investir autrement dans l immobilier Legal Generali Name France Paris City Octobre 2014 Sommaire 1. Qu est-ce qu un fonds actions immobilières? 2. Avantages

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

Présentation de Lazard

Présentation de Lazard Présentation de Lazard Lazard Plus de 150 ans d expertise financière internationale Le groupe Lazard est aujourd hui particulièrement solide grâce à son positionnement clair et historique concentré sur

Plus en détail

Construisez votre stratégie patrimoniale

Construisez votre stratégie patrimoniale Allianz Life Luxembourg Construisez votre stratégie patrimoniale Avec des produits et des services taillés sur mesure en fonction de vos besoins Le groupe Allianz dans le monde Allianz Life Luxembourg

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

S C P I. Société Civile de Placement Immobilier VOISIN SAS

S C P I. Société Civile de Placement Immobilier VOISIN SAS Société de gestion de portefeuille, agrément Autorité des Marchés Financiers (AMF) N GP.14000026 en date du 22 juillet 2014, 15 Place Grangier, 21000 DIJON, 03 80 30 20 40, au capital de 349 400, RCS DIJON

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Baromètre immobilier annuel d ECA International

Baromètre immobilier annuel d ECA International Information presse Paris, le 31 février 2013 Baromètre immobilier annuel d ECA International Paris chute à la 9 ème place des villes aux prix locatifs les plus élevés en Europe et à la 22 ème place au

Plus en détail

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 Note à l intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Plus en détail

La structure du marché européen des valeurs moyennes

La structure du marché européen des valeurs moyennes La structure du marché européen des valeurs moyennes Décembre 2014 1ere partie Préambule Financière de l Echiquier est l une des premières sociétés de gestion indépendantes en France, avec 8 milliards

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009 FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY Mars 2009 REPARTITION DES REPONDANTS EN % INTRODUCTION 4,1% 7,3% 5,7% PAR REGION 13,8% 14,6% L étude Horwath HTL Global Hotel Market Sentiment Survey a été lancée afin

Plus en détail

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine S E R F I P at rimoine Le conseil avant Le service après. L achat vente maîtrisé La sécurité & la performance Une nouvelle opportunité que vous connaitrez en fin de présentation Dans le cadre d une approche

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie?

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? Sommaire 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI 2. Le marché des SCPI 3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? 3.1 Avantages et risques liés à

Plus en détail

Finance durable et microfinance

Finance durable et microfinance Finance durable et microfinance Résultats du sondage fait auprès d investisseurs professionnels de Suisse Romande Janvier 2014 Copyright Symbiotics 2014 1 Table des matières 1. Présentation 3. 2. Messages

Plus en détail

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable ASSET MANAGEMENT PFO 2 : Un dispositif d épargne au service de vos objectifs patrimoniaux Avec PFO 2, vous investissez

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

AVIS. 19 décembre 2013

AVIS. 19 décembre 2013 AVIS Projet d ordonnance modifiant l ordonnance du 19 juillet 2001 relative à l'organisation du marché de l'électricité en Région de Bruxelles-Capitale et l ordonnance du 1er avril 2004 relative à l'organisation

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Etude sur la performance et l efficacité de la gestion d actifs de l Union Européenne. Résumé

Etude sur la performance et l efficacité de la gestion d actifs de l Union Européenne. Résumé Ref. Ares(2014)3233501-01/10/2014 Etude sur la performance et l efficacité de la gestion d actifs de l Union Européenne Résumé Etude réalisée pour la Commission Européenne (DG Marché Intérieur et Services)

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014

Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014 Hong Kong / Bruxelles, 9 mars 2015 Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014 Une croissance plus faible et une augmentation des prêts non performants attendues en 2015 Une

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an?

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ CBRE www.cbre.fr/fr_fr/etude Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ Depuis 2012, les signes de ralentissement se sont progressivement multipliés sur le marché résidentiel

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

MASSERAN INNOVATION VII

MASSERAN INNOVATION VII MASSERAN INNOVATION VII INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN INNOVATION VII?

Plus en détail

LES INDICES BOURSIERS

LES INDICES BOURSIERS TRADAFRIQUE LES INDICES BOURSIERS [Type the document subtitle] Di [Pick the date] Qu est ce que les indices boursiers Les indices permettent de mesurer l évolution des marchés boursiers ce sont à la fois

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours.

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. Résumé / conclusion : La bonne performance du secteur immobilier coté en 2012 a principalement bénéficié aux grandes capitalisations du

Plus en détail

Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la gestion du risque des sociétés

Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la gestion du risque des sociétés Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier : comment y contribuer? Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la

Plus en détail

Savoir conjuguer Bourse et immobilier

Savoir conjuguer Bourse et immobilier Savoir conjuguer Bourse et immobilier Questions Quel nom porte une société par actions dont l activité consiste à investir dans l immobilier les capitaux qu elle collecte? Sous quel nom désigne-t-on l

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail