Augmentation de capital de et inscription sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Augmentation de capital de 2 090 200 et inscription sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris"

Transcription

1 Le17 mai 2010 Augmentation de capital de et inscription sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris Modalités de l opération Souscription réservée aux investisseurs intéressés par une réduction de l IR ou l ISF dans le cadre de la loi Tepa. Nombre d actions composant le capital social : Avant augmentation de capital : Après augmentation de capital : Prix proposé : 10 Capitalisation boursière induite : 16M Secteur d activité : Environnement 09/2009e 09/2010e 09/2011e 09/2012e Chiffre d'affaires Excédent brut d exploitation Résultat d'exploitation Résultat avant impôt Résultat net Capitaux propres Endettement financier net Marge d'ebitda (%) Marge d'exploitation (%) Marge nette (%) PE (x) EV / CA (x) Ns EV / EBIT (x) Ns Source : Société Orcéo Environnement est une société présente dans le marché de l assainissement et de la dépollution de milieux liquides et solides utilisant des solutions complètement biologiques et naturelles. L entreprise conçoit, produit et commercialise des solutions totalement écologiques de prévention et de traitement de toutes les pollutions hormis les déchets issus de l activité nucléaire. Son cœur de compétence se situe dans le traitement des effluents (eaux usées, traitement des graisses, traitement des effluents industriels chimiques et hydrocarburés, assainissement collectif et non collectif, épuration in situ) et la dépollution des sols, plans d eau et rivières. La stratégie commerciale d Orcéo s articule autour de deux axes de travail : La gestion des bacs à graisses, et le traitement du Sable. La solution CUB Air Bac à Graisse a été référencée par Sodexo. Cette offre permet de traiter les pollutions in situ, par la mise en place d un dispositif (CUB Air ) oxygénant une population bactérienne bio augmentée. La stratégie est donc d optimiser cette première expérience, et d industrialiser cette solution sur le marché de la restauration collective. De même, le traitement du Sable de l opération Paris Plage, depuis quelques années, permet aujourd hui à la société de mettre à disposition une solution éprouvée dans le potentiel des plages urbaines estivales que l on pourrait assimiler à un marché saisonnier

2 Présentation Orcéo-Environnement est une société présente dans le marché de l assainissement et de la dépollution de milieux liquides et solides utilisant des solutions complètement biologiques et naturelles. Les besoins en assainissement deviennent de plus en plus importants, sur l ensemble des pays développés et émergents. L ensemble des acteurs mondiaux s accordent à dire que les ressources naturelles sont menacées et ne pourront pas supporter la croissance démographique mondiale. Cet état de fait transcrit une prise de conscience mondiale sur la mise en place de solutions permettant de favoriser le respect de nos ressources naturelles, particulièrement les ressources en eau. La gestion de l eau a toujours été source de conflits, et les plus hautes instances politiques ont mis en place des études pour estimer les conséquences de la gestion de l eau sur la stabilité des peuples. L ensemble des acteurs constate aujourd hui que les solutions d assainissement et de dépollution seront essentielles sur l ensemble de la planète à différents degrés. On voit aujourd hui émerger des agences spécialisées comme l agence mondiale de l eau, prônant la mise en route immédiate de solutions d assainissement dans les pays du tiers monde, pour développer l agriculture. Ainsi l Union pour la Méditerranée aura sa propre agence de l eau pour les problèmes des pays méditerranéens, mais l ensemble des communautés urbaines et d agglomération a sa propre agence des gestions des pollutions. La préoccupation environnementale est devenue centrale depuis quelques années et sous la pression d une opinion publique désormais très sensibilisée aux problèmes d environnement et de protection de la planète, les pouvoirs publics dans leur ensemble, ont été amenés à prendre ces enjeux à bras le corps. L activité d ORCEO Environnement l amène à intervenir transversalement sur plusieurs marchés (assainissement, dépollution, audit et conseils ) et auprès de clients aussi divers que les collectivités, les restaurants, les hôpitaux, les sociétés d autoroute L originalité des solutions rende difficiles la définition d une concurrence directe. Il paraît plus pertinent de parler de marchés sur lesquels ORCEO Environnement est susceptible de se positionner et de prendre des parts de marché. Son potentiel de développement en regard de ce contexte, et plus directement, du marché de l assainissement et du traitement des pollutions, est donc extrêmement fort. En effet, l entreprise est susceptible d adapter et de développer ses savoir-faire pour répondre à un très large éventail de problématiques spécifiques qui lui seraient soumises. Ainsi et pour ne citer qu un exemple très médiatisé à l heure actuelle, la société dispose dès aujourd hui de la méthodologie et des solutions concrètes permettant de résoudre le problème des algues vertes. Une offre originale sans équivalent sur le marché. Gestion des bacs à graisse L ensemble des produits et procédés développés par ORCEO Environnement sont originaux. Ainsi, les produits et solutions bactériologiques, liquides ou poudres, produites et commercialisées n ont pas d équivalent en termes d efficacité épuratoire ou dépolluante et sont dans la plupart des cas les seuls capables de garantir une mise aux normes au regard des réglementations en vigueur. Nombre de ces solutions étant directement liées aux contraintes de santé publique, leur gain en notoriété est susceptible de permettre à l entreprise de gagner rapidement des parts de marché. Les caractéristique de l offre sont les suivantes : Une offre plus économique que les solutions actuellement utilisées Une offre totalement écologique répondant aux préoccupations des consommateurs, chefs d entreprises et élus Une offre unique sur le marché permettant la mise en conformité avec les normes européennes Une offre permettant le transfert de la responsabilité «pollueur/payeur» à ORCEO Environnement Le CUB air est un système innovant de traitement in situ des graisses, basé sur la biotechnologie. Composé d un système d oxygénation spécifiquement paramétré pour chaque installation, il permet, grâce à l adjonction hebdomadaire d une solution liquide bactérienne, la disparition totale des graisses et des odeurs en 24 heures. 2

3 La qualité des effluents mesurés en sortie du bac lui vaut une validation de l Institut de pasteur de Lille qui contrôle chaque installation à sa mise en route et garantit une totale conformité aux normes exigées par la convention de rejet. Solution alternative au pompage des graisses, le Cub air supprime aussi l hydro curage des réseaux amont et aval au bac à graisses grâce à l action rémanente de la solution bactérienne. Conçu pour être installé très facilement dans tout type de bac à graisses existant, son fonctionnement va permettre une économie de 40% à 60% des frais engendrés par l entretien du bac à graisses sans compter son impact positif immédiatement sur la taxe carbone. Son installation s accompagne contractuellement d un transfert de responsabilité civile vers Orcéo en cas de pollution constatée. Traitement du sable Le sable est un élément très fragile se dégradant très vite au niveau sanitaire lorsqu il n est pas exposé à un nettoyage naturel comme en subit le sable des plages naturelles à l occasion des marées. Le procédé mis au point par ORCEO Environnement consiste à retourner mécaniquement le sable en vaporisant dans le même temps une solution liquide totalement écologique dont la rémanence garantit l innocuité bactériologique du site. C est cette solution qui est mise en œuvre depuis 2004 dans le cadre de l opération Paris Plage et qui fait l objet chaque année d une validation du Laboratoire d Hygiène de la Ville de Paris. En 2009, la ville de Nanterre a fait appel aux services d ORCEO Environnement pour le traitement du sable de son opération Nanterre-Plage. Autres savoir-faire et solutions Audit et diagnostic : Bilan carbone, étude de faisabilité, étude de réalisation, étude d'impact, étude de dangers, cartographie des risques, étude environnementale, étude ICPE..., diagnostic des réseaux (tests à la fumée, inspection vidéo, mise en pression des réseaux...) Traitement écologique des graisses générées par les activités de restauration scolaire Traitement écologique, gestion, réhabilitation et conception de stations d'épuration et lagunage Système écologique d'assainissement non collectif (fosse septique, fosse toutes eaux, puits sec...) Traitement écologique des réseaux et de l'h2s Recyclage, stabilisation écologique des eaux usées (eaux de lavage, eau de pluie...) Gestion écologique des stades, golfs, campings (entretien des pelouses, recyclage des eaux ) Traitement écologique et/ou dépollution des plans d'eau, lacs, rivières, bassins d'agrément... Traitement écologique des piscines Dépollution écologique des sols Traitement écologique et décontamination permanente de l'air Traitement écologique des odeurs Traitement écologique et décontamination des surfaces Traitement écologique des légionelles Traitement écologique des lisiers, eaux brunes, eaux blanches, composts... Traitement écologique des graisses Traitement écologique et décontamination du sable Installation et gestion écologique en continu de bâches à eau Traitement écologique des effluents à risques infectieux Traitement écologique des déchets à risques infectieux (DASRI) Traitement écologique des effluents de médecine nucléaire 3

4 Le marché L activité d ORCEO Environnement l amène à intervenir transversalement sur plusieurs marchés (assainissement, dépollution, audit et conseils ) et auprès de clients évoluant dans des univers aussi divers que les collectivités, les restaurants, les hôpitaux, les sociétés d autoroute L activité d ORCEO Environnement peut modifier l architecture des marchés actuels en amenant sur ces marchés de nouveaux procédés qui sont eux-mêmes porteurs d une nouvelle approche environnementale (traitement in situ des pollutions existantes pour éviter la création de nouvelles pollutions liées au déplacement et au traitement des pollutions initiales) et créer de nouveaux métiers, pour s inscrire complètement dans la démarche de développement durable. Toutefois, c est vis-à-vis des parts de marché détenues par les principaux acteurs actuels des marchés de l assainissement et de la dépollution, que les solutions d ORCEO Environnement vont avoir un impact, soit en prise de parts directe soit en sous-traitance. Le marché de l assainissement et de la dépollution sur lequel va intervenir ORCEO Environnement est dominé par 5 grands groupes : VEOLIA SUEZ ISS ORTEC SECHE A ces grands groupes, il est nécessaire de rajouter un certain nombre d entreprises d assainissement indépendantes. Tel qu exposé en infra, le présent business plan est fondé sur le segment du traitement des graisses in situ dans la restauration. Le nombre de bacs à graisse recensés est de en France. C est donc là que se situe le potentiel de développement de la solution CUB air sur plusieurs années. Le marché du traitement du sable qui représente un autre des axes de développement d ORCEO Environnement, est à ce jour dominé par les mêmes grands groupes ou des filiales de ces groupes. L atout majeur d ORCEO Environnement en l occurrence, est d amener des solutions permettant d atteindre les normes fixées par la réglementation et contrôlées par les laboratoires d hygiène publique, normes qui ne sont pratiquement jamais respectées au vu de l inefficacité des procédés actuellement mis en œuvre mais dont l institut Pasteur garantit l efficacité pour les solutions d ORCEO Environnement. Le business plan démontre toutefois que le seul marché des bacs à sable de la Ville de Paris ainsi que le traitement des plages artificielles installées durant la période estivale en région parisienne, représente un potentiel de plus d 1,5 millions d euros annuels. Stratégie de positionnement ORCEO ENVIRONNEMENT doit absolument mettre en avant sa dimension innovante pour prendre rapidement les parts de marché escomptées, les conserver et les développer. Les qualités des solutions proposées se caractérisent par plusieurs éléments différenciant vis-à-vis des procédés existant sur le marché : Totalement écologique Plus économique Plus ergonomique (facilité d utilisation) Conforme vis-à-vis des normes de rejet grâce à une veille réglementaire permanente Transfert de responsabilité civile dans le cadre du principe pollueur/payeur La société est consciente que l innovation, pour attractive qu elle soit pour un client confronté à une problématique difficile à gérer, présente quand même un risque et de ce fait peut représenter un véritable frein à l acte d achat. C est pourquoi la société a souhaité élaborer un véritable partenariat avec l Institut Pasteur de Lille qui en validant officiellement la qualité des effluents en sortie de chacune des installations, amène crédibilité et légitimité. Enfin, il paraît essentiel de conserver cette dimension innovante qui va constituer tout à la fois le «fond de marque» de l entreprise et la garantie de rester leader sur ce marché et d en conquérir constamment de nouvelles parts. 4

5 Stratégie de développement En effet, le déploiement des solutions d ORCEO Environnement va directement impacter les parts de marché des grands groupes qui se partagent aujourd hui le marché de l assainissement, du traitement et de la dépollution. Au-delà de cet impact purement financier qui peut conduire ces groupes à s intéresser à ORCEO Environnement de plusieurs manières (conventions de sous-traitance, rachat de brevet ), la société estime que la biotechnologie, sur laquelle sont basées ses solutions et le parti pris environnemental consistant à privilégier le traitement des pollutions sur leur lieu même de production, va constituer un pas en avant irréversible sur ce marché. La dimension innovante des solutions mises au point permet à ORCEO Environnement de se prévaloir d une véritable longueur d avance au regard de la concurrence et de la nature des solutions qu elle propose. Il est toutefois fondamental de conserver cette avance pour pérenniser le positionnement d ORCEO Environnement sur des marchés dominés aujourd hui par des multinationales très puissantes. C est pourquoi la société a prévu de réinjecter une part importante des résultats obtenus dans la recherche et le développement, qu il s agisse de recherche fondamentale ou appliquée. Stratégie commerciale Ligne Partenaire et Client Sur un marché volume, Orcéo va retrouver des partenaires GRAND PUBLIC, comme peuvent l être les hypermarchés, jusqu aux cabinets de conseils ou des sociétés de services. Cette clé de répartition entre vente et services, positionne le réseau de vente indirect. C est ainsi que sur un segment marché PME la société aura des partenaires ou revendeurs, ayant une démarche mixte entre vente et service. Ligne Produit Sur la gamme de produit assainissement (gamme de solutions préventives) la plus grosse partie des ventes se fera sur le grand public, via un réseau de vente dit à «l impulsion». Ligne Marketing Le choix d un réseau de partenaires professionnels sur cette gamme permettra à la société d adresser également les autres segments. Inversement, sur la gamme de produit DEPOLLUTION, les contraintes d analyse et de valeur ajoutée, vont la positionner sur le segment Grands Comptes, avec une notion de partenaires à forte valeur rajoutée. Cette gamme curative pouvant adresser également le marché du grand public et des PME dans une moindre mesure. Pour finir, 3 grandes tendances de ventes, en termes de stratégie commerciale, sont identifiées : Grand public, au travers de réseau de Grande distribution sur la gamme Assainissement. PME, au travers d un réseau de partenaire Professionnel, sur l ensemble des gammes de produits. Grands Comptes sur un réseau à très forte valeur rajoutée, sur des solutions presque spécifiques de dépollution et d assainissement. Cible entreprises Dans ce cadre, la société a privilégié l approche de clients disposant d un grand nombre d installations, tels que SODEXO ou COMPASS GROUP. Pour autant, ils ne représentent ensemble que près de 5% des parts du marché des bacs à graisse, ce qui laisse des marges de développement importantes. La société a également décidé de se rapprocher des syndicats professionnels de la restauration. Parallèlement, Orcéo travaille actuellement à la création d un label «restaurant vert» avec la Direction des Services Vétérinaires» (DSV) d Ile de France, label qui deviendrait un élément de reconnaissance de ces restaurants en matière de protection de l environnement et qui constituerait un élément attractif supplémentaire pour ses solutions. Cible collectivités Les élus locaux sont tout à fait lucides sur le fait que leurs électeurs sont aujourd hui en attente de mesures très concrètes démontrant l engagement de la collectivité dans la protection ou la réhabilitation de leur environnement, tout en respectant des coûts de gestion qui n impactent pas la fiscalité locale. ORCEO Environnement dispose donc d un nombre d atouts importants pour se développer sur le marché des collectivités puisque l entreprise bénéficie d ores et déjà de validation de la part du Conseil général de l Héraut qui a prévu de déployer sur l ensemble des installations qu il gère (collèges, maisons de retraites ) sur son territoire, la solution CUB air. 5

6 Stratégie de production, distribution et partenariat Matériels A ce jour, la production des matériels d ORCEO Environnement est réalisée en interne. Les CUB air sont en effet assemblés dans l usine de Béziers. Afin de faciliter la production, la société ne réalise que l intégration des différents composants, en travaillant avec un réseau de fournisseurs de matériels certifiés. L outil de production donne la possibilité de sortir des chaînes 300 CUB air/mois soit une capacité de production nécessaire et suffisante à la fourniture de la quantité de CUB air indiqués dans le business plan en année 2010 et Il est évident que dès la fin 2010, il conviendra de réfléchir à la construction d un outil de production susceptible de fournir les quantités de CUB air prévues en 2012 (4500/an). Ce besoin a été estimé à environ Solutions liquides et poudre A ce jour, la production des solutions bactériennes est sous-traitée à une société partenaire dont le rôle est d incuber des souches spécifiques à la constitution des produits et à la fourniture de concentrats de ces solutions qui sont alors diluées et conditionnées dans l usine de Béziers. Les formulations des solutions ORCEO Environnement sont protégées et ne peuvent en aucun cas être détournées lors de cette opération. Au titre de son indépendance, ORCEO Environnement souhaite acquérir le plus tôt possible le matériel nécessaire à la production directe de l ensemble de ses solutions bactériennes. Pour ce faire, il est nécessaire d envisager un investissement global qui regrouperait la production des matériels et des solutions : o Chaînes de montage o Incubateurs o Fermenteurs o Fours o Chaînes de conditionnement o Surfaces de stockage o Ce besoin est quantifié à Distribution du CUB air La spécificité du matériels ainsi que la nécessité de garantir le meilleur service aux clients et dans les meilleurs délais, a amené la société à aborder le volet de la distribution en le couplant avec celui de l installation des CUB air. Pour ce faire le groupe a choisi de s appuyer sur le réseau national des plombiers via la fédération nationale qui les regroupe. Dans le cadre d un partenariat avec l Association de Formation Professionnelle pour Adultes (AFPA), ces plombiers sont amenés à recevoir une formation dispensée par les formateurs AFPA sur l ensemble du territoire national, formation au terme de laquelle, ils recevront un agrément d installateur ORCEO Environnement (les premiers agréments devraient être dispensés en janvier 2010). A ce titre la société escompte qu au-delà de leur simple rôle d installateur, ils deviendront également les premiers prescripteurs des produits ORCEO Environnement. Partenariats A ce jour ORCEO ENVIRONNEMENT, dans le cadre de son développement a initié des partenariats avec : Institut Pasteur de Lille : suivi contractuel et validation de la qualité des effluents en sortie de chaque installation AFPA : formation et agrément du réseau d installateurs EUROBIO : gestion des souches et micro-organismes CEF : garantie de fourniture de matériel électrique normé au niveau national en grande quantité quand nécessaire ENERFLUID : garantie de fourniture de matériel normé de soufflerie en grande quantité quand nécessaire 6

7 Prévisionnel La stratégie commerciale d Orcéo Environnement est fondée sur deux axes de travail : La gestion des bacs à graisses, et le traitement du Sable. Le référencement par Sodexo de sa solution CUB Air Bac à Graisse à leur catalogue, a demandé 18 mois de travail. Cette offre permet de traiter les pollutions in situ, par la mise en place d un dispositif (CUB Air ) oxygénant une population bactérienne bio augmentée. La stratégie première est donc d optimiser cette première expérience, et d industrialiser cette solution sur le marché de la Restauration collective. De même, le traitement du Sable Paris Plage, depuis quelques années, lui permet aujourd hui de mettre à disposition une solution éprouvée dans le potentiel des plages urbaines estivales que l on pourrait assimiler à un marché saisonnier. La stratégie à court terme a pour but d optimiser les coûts de production et d avant vente tout en générant du revenu à court terme. Mise en place d une politique commerciale directe chez les acteurs de la restauration collective : o Développer l installation de notre solution référencée au sein de Sodexo. o Faire valider cette offre au sein de Compass (en cours) et Avenance. o Poursuivre la pénétration des collectivités locales, sur les cuisines centrales, les collèges et les lycées. o Finaliser Mc Donald s o Finaliser les sites AFPA au niveau national. (Audits/études et installation) Mise en place d un contact Ile de France : o Traiter le marché des bacs à sable et des fontaines de la Ville de Paris. o Renouveler le marché de Paris Plage. o Développer le marché plages estivales sur l Ile de France et France (30 villes) o Développer le marché restauration collective sur l Ile de France secteur public. Développer l ingénierie, avec une extension des audits déjà réalisés pour AFAP Région Paca, au niveau national. Préparer un réseau de Partenaires. Il est essentiel de former un réseau de partenaires installateurs pouvant répondre aux besoins d installations et de support de la solution du groupe sur l ensemble du territoire français. La stratégie de développement prend en compte plusieurs paramètres. Optimiser une solution déjà éprouvée et en production. Préparer une solution sur un marché et l industrialiser. Satisfaire les clients et augmenter nos parts de marché chez nos clients. Maitriser l exécution et les processus de vente. Nos axes de développement sont de plusieurs ordres : Poursuivre le développement des ventes directes. o Etendre CUB Air graisses sur d autres acteurs que la restauration collective (Maisons de retraite, cliniques, hôpitaux, hôtellerie ) o Préparer et mettre en route différents marchés à fort potentiel : Hôpitaux (traitement des effluents), Autoroutes (Traitements des effluents, chaussée, aires de repos...), Parcs de loisirs (gestion de la stabilité de l eau, Graisse, effluents), Maritime, Etc Poursuivre le développement du Secteur Public (dépollution, assainissement). o Optimiser le réseau d installateurs en leur proposant un catalogue de vente. (Produits à circuit de vente court, ou vente impulsive) o Mettre en place un réseau de ventes Indirectes. o Développer la mise en place de partenaires / Revendeurs : Installateurs cuisine industrielle. Fabricants de fosses ou de bacs à graisses. Plombiers (sur grand public) Bureaux d Etudes environnement (assainissement ou autres) Equipementier Hôtellerie, Maritime 7

8 Initialiser l International au travers de l Ingénierie. o Répondre aux demandes de solutions spécifiques (Afrique dépollution), répondre aux demandes d assainissement sur Méditerranée, et trouver des relais Européens Initialiser le marché du grand public. o Proposer des solutions pour particulier sur un réseau de partenaires (Fosses septiques, Micro station Bac à graisses) Conserver à Orcéo-Environnement son statut d entreprise innovante en investissant massivement dans la R & D 20 à 30 % des résultats annuels seront affectés à la R & D Les grands axes concernant la R & D et la RA (Recherche Appliquée) pour les années à venir sont : o Mise en place d un laboratoire (salle blanche) d analyses physico-chimiques et biologiques pour identification et comptage sur toutes pollutions. o Développer l activité biologique en interne pour déterminer à moyen terme les souches des microorganismes pour traiter les eaux nitratées phosphatées, etc o Mise en place sous forme d un canevas en mode opératoire pour diagnostic et intervention dans les stations d épuration des eaux usées communales et industrielles, o Finaliser un concept de station d épuration individuelle en conformité avec les normes européennes pour diffusion nationale, o Mise en place d un projet pilote pour le traitement et la dépollution de sols pollués par l hydrocarbure o Mise en place d un projet pilote pour le traitement et la dépollution de séparateurs à hydrocarbure o Diffuser les techniques de traitement et de stabilisation de l eau potable dans les secteurs de l agroalimentaire, de l élevage (agricole, caprin, bovin, cunicole) o Développer une gamme de produits et matériels pour le secteur de l agro-alimentaire comme : Les conserveries de fruits et légumes Les centrales laitières Les abattoirs Les charcuteries industrielles Les pâtisseries et boulangeries industrielles o Préparer les secteurs cibles pour la vulgarisation des nouvelles techniques et nouveaux produits destinés à l industrie agro-alimentaire, l activité de production agricole et à l hôtellerie o Participer à l élaboration et la construction d équipements de traitement liés à des problèmes environnementaux reconnus (algues vertes, dépollution des sols, etc ), avec pour objectif à court terme la commercialisation de ceux-ci o Et enfin, l élaboration et le dépôt de brevets (de 3 à 5 par an) Il est prévu pour la fin de l année 2010, d investissement en R & D et de dépôts de brevets et marques, K en année 2 avec de dépôts de brevets et marques et K en année 3 avec de dépôts de brevets et marques. 8

9 Valorisation Compte tenu de la montée en puissance d Orcéo Environnement, il apparaît pertinent de fonder l approche sur une valorisation financière par actualisation des flux de trésorerie futurs : Cette méthode valorise les actifs d'exploitation d'une société sur la base des performances futures attendues. Ces actifs d'exploitation sont, par définition, les actifs utilisés dans le cadre de l'activité évaluée. Les flux de trésorerie disponibles correspondent à la somme des résultats d'exploitation après application d un taux d imposition normatif, des dotations aux amortissements après déduction des investissements et de la variation des besoins en fonds de roulement, sur une période prévisionnelle déterminée. La valeur de la société correspond à la somme de ces flux actualisés au taux d actualisation et de valeur de sortie. Dans le but d actualiser les cash-flows disponibles nous avons retenu les grandes hypothèses suivantes : Un taux de croissance moyen annuel du chiffre d affaires de 12% pour la période Une croissance à l infini de 1.5%. Nous considérons par construction qu'au-delà de 2013, la société à maturité va croître à un rythme de croissance voisin du PIB nominal. Le taux sans risque utilisé correspond aux emprunts d Etat sur une durée cohérente avec l horizon prévisionnel pris en compte pour les cash-flows (infini). Nous avons donc retenu comme référence les émissions d emprunt d Etat à 10 ans, soit 3.54%. La prime de risque du marché des actions de 3.17%. La prime de risque de marché est le rendement additionnel moyen attendu pour investir en actions plutôt que sur un placement sans risque, elle est calculée par différence entre le taux de rémunération sans risque instantané et le taux de rémunération attendu sur le marché actions. Un taux d actualisation de 29.53%. Flux financier Cash flow net (en K ) oct-10 nov-11 oct-12 oct-13 oct-14 oct-15 oct-16 oct-17 oct-18 oct-19 Flux terminaux Chiffres d'affaires EBIT marge opérationnelle 45,9% 52,8% 50,0% 47,0% 40,0% 30,0% 25,0% 20,0% 15,0% 15,0% 0 Impôts théorique EBIT après impôt Dot. aux amort (-) Investissements (-) Variation du BFR DCF DCF actualisés Tableau de valorisation Calcul du taux taux sans risque 3,54% Prime de risque 3,17% beta 8,84 Taux d'actualisation 31,58% Dernier flux normatif Taux de croissance ,0% Taux de croissance à l'infini 1,5% Dernier flux normatif 173 Valeur de sortie 585 Calcul VE Valeur globale de l'entreprise (-) Dette nette -3 (-) Intérêts minoritaires 0 (+) Immobilisations financières 0 Valeur actuelle nette L approche par les DCF valorise la société Orcéo Environnement à près de 16.9M. Après décote, la valorisation retenue pour le placement est de 13.5M. Le prix de souscription a été fixé à 10 par action. 9

10 Grilles financières COMPTE DE RESULTAT au 31/12(K ) 09/2009e 09/2010e 09/2011e 09/2012e Chiffre d affaires Autres produits d exploitation Achats Consommés Charges du personnel (yc participation) Autres charges externes Autres charges Excédent Brut d Exploitation Dotation aux Amortissements Dotation aux provisions Résultat d exploitation Résultat financier Résultat courant des sociétés intégrées Résultat exceptionnel Mise en équivalence Impôts sur les bénéfices Dotation aux amortissements écarts d'acquisition Résultat net de l'ensemble consolidé Intérêts minoritaires Résultat net BILAN (K ) 09/2009e 09/2010e 09/2011e 09/2012e Actif immobilisé Stocks et en-cours Clients et comptes rattachés Disponibilités et FCP TOTAL ACTIF Capitaux propres Provisions pour risques et charges Emprunts et dettes financières LT yc OC Emprunts et dettes financières CT Fournisseurs et comptes rattachés TOTAL PASSIF TABLEAU DE FINANCEMENT (K ) 09/2009e 09/2010e 09/2011e 09/2012e Capacité d autofinancement Variation du BFR Flux de trésorerie liés à l activité Acquisition d immobilisations Variation nette des immobilisations financières Flux de trésorerie lié aux investissements Augmentation de capital Dividendes versés Variation nette d emprunts Flux de trésorerie liés aux opérations financement Divers Variation de trésorerie nette Ratios 09/2009e 09/2010e 09/2011e 09/2012e Marge d'exploitation (%) 65% 46% 53% 56% Marge nette (%) 51% 30% 35% 37% ROE (RN/Fonds propres) 121% 55% 57% 51% ROCE (NOPAT/Capitaux employés) 160% -1510% 622% 641% Dettes nettes / Fonds propres (%) -6% -106% -86% -88% EV / CA (x) - 1,4 0,4-0,1 EV / EBIT (x) - 3,0 0,8-0,2 P / CF (x) - 6,3 2,5 1,3 BNPA (en ) - 1,55 3,79 6,94 PE (x) - 6,5 2,6 1,4 Dividende par action (en ) 0,0 0,0 0,0 0,0 Rendement net 0% 0% 0% 0% Taux de distribution 0% 0% 0% 0% 10

11 - Contacts ARKEON Finance - Activités de Marché Charles-Henri BERBAIN Responsable des Activités de Marché Stratégie Actions Gilbert FERRAND Responsable Stratégie Analyse financière sell-side Stéphan DUBOSQ Santé - Plaisance Edouard des ISNARDS Mathieu JASMIN Alexandre KOLLER Environnement Charles-Louis PLANADE Edition Multimédia - Environnement Jean-Pierre TABART Stock-Picking Analyse Financière Corporate Isabelle BLAIZE Christel CLEME Jean-Louis SEMPÉ Vente Actions Maxime ABOUJDID Benjamin DEROUILLON Cyril DIEU Nassim LEDAD Négociation Frédéric LARTIGUE Responsable négociation Daniel SAUVAGE Corporate Broking Stéphane DERAMAUX Fax Salle des marchés : Fax Corporate :

12 Cette publication a été rédigée par ARKEON Finance. Elle est délivrée à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas une sollicitation d ordre d achat ou de vente des valeurs mobilières qui y sont mentionnées. L information contenue dans cette publication ainsi que toutes les opinions qui y sont reprises, sont fondées sur des sources présumées fiables. Cependant ARKEON Finance ne garantit en aucune façon l exactitude ou l exhaustivité de ces informations et personne ne peut s en prévaloir. Toutes les opinions, projections et/ou estimations contenues dans cette publication reflètent le jugement d ARKEON Finance à la date de celle-ci et peuvent être sujettes à modification sans notification. Cette publication est destinée exclusivement à titre informatif aux investisseurs professionnels qui sont supposés élaborer leur propre décision d investissement sans se baser de manière inappropriée sur cette publication. Les investisseurs doivent se faire leur propre jugement quant à la pertinence d un investissement dans une quelconque valeur mobilière mentionnée dans cette publication en tenant compte des mérites et risques qui y sont attachés, de leur propre stratégie d investissement et de leur situation légale, fiscale et financière. Les performances historiques ne sont en aucun cas une garantie pour le futur. Du fait de cette publication, ni ARKEON Finance, ni aucun de ses dirigeants ou de ses employés, ne peut être tenu responsable d une quelconque décision d investissement. Conformément à la règlementation et afin de prévenir et d éviter les conflits d intérêts eu égard aux recommandations d investissements, ARKEON Finance a établi et maintient opérationnelle une politique efficace de gestion des conflits d intérêts. Le dispositif de gestion des conflits d intérêts est destiné à prévenir, avec une certitude raisonnable, tout manquement aux principes et aux règles de bonne conduite professionnelle. Il est en permanence actualisé en fonction des évolutions règlementaires et de l évolution de l activité d ARKEON Finance. ARKEON Finance entend, en toutes circonstances, agir dans le respect de l intégrité de marché et de la primauté de l intérêt de ses clients. A cette fin, ARKEON Finance a mis en place une organisation par métier ainsi que des procédures communément appelées «Muraille de Chine dont l objet est de prévenir la circulation indue d informations confidentielles, et des modalités administratives et organisationnelles assurant la transparence dans les situations susceptibles d être perçues comme des situations de conflits d intérêts par les investisseurs. Cette publication est, en ce qui concerne sa distribution au Royaume-Uni, uniquement destinée aux personnes considérées comme personnes autorisées ou exemptées selon le Financial Services Act 1986 du Royaume-Uni, ou tout règlement passé en vertu de celui-ci ou auprès de personnes telles que décrites dans la section 11 (3) du Financial Services Act 1986 (Investment Advertisement) (Exemption) order 1997 et n est pas destinée à être distribuée ou communiquée, directement ou indirectement, à tout autre type de personne. La distribution de cette publication dans d autres juridictions peut être limitée par la législation applicable, et toute personne qui viendrait à être en possession de cette publication doit s informer et respecter de telles restrictions. 27, rue de Berri, Paris Tel Fax Site Internet : Entreprise d Investissement agréée Membre du Marché d EURONEXT Paris n 4226 S.A. au capital de R.C.S : B Paris

Présentation. INFOCLIP est une SSII de plus de 50 collaborateurs forte de 20 ans d expérience au service des entreprises.

Présentation. INFOCLIP est une SSII de plus de 50 collaborateurs forte de 20 ans d expérience au service des entreprises. Le 4 novembre 2011 Augmentation de capital de 1 499 992 et Inscription sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris Modalités de l opération Souscription réservée aux investisseurs intéressés par une réduction

Plus en détail

Augmentation de capital de 2.5 M qualifiant pour la déduction ISF 2009 et Inscription sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris

Augmentation de capital de 2.5 M qualifiant pour la déduction ISF 2009 et Inscription sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris Le 4 avril 2009 Augmentation de capital de 2.5 M qualifiant pour la déduction ISF 2009 et Inscription sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris Modalités de l opération Souscription réservée aux investisseurs

Plus en détail

Le marché : un contexte réglementaire très favorable à son développement

Le marché : un contexte réglementaire très favorable à son développement Le 29 avril 2009 Augmentation de capital de 2M qualifiant pour la déduction ISF 2009 Modalités de l opération Souscription réservée aux investisseurs intéressés par une réduction de l ISF dans le cadre

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

Achat Spéc. Cours (10/02/2012) : 1,02 FR0004187367 - ALFRE. Objectif : 4,90. Potentiel : +385%

Achat Spéc. Cours (10/02/2012) : 1,02 FR0004187367 - ALFRE. Objectif : 4,90. Potentiel : +385% Le 14 février 2012 Achat Spéc. Cours (10/02/2012) : 1,02 FR0004187367 - ALFRE Objectif : 4,90 Potentiel : +385% Matrice GS.R Profil d investissement Le pari du Web Freelance.com fait face à deux défis

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE Avril 2013 EVALUATION D ENTREPRISE 1 Introduction en bourse Une introduction en bourse est avant tout une opération financière. Les avantages financiers de

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12

A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12 Guy Cohen guy@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 30 août 2006 A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12 Données boursières Compte de résultat, M 2005 2006 e 2007 e 2008e Dern. Cours 7,70 Chiffre

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sèvres, le 28 avril 2015 Progression de la croissance Internet à +4,1%, chiffre d affaires consolidé en légère baisse et renforcement des partenariats avec les grands acteurs du web

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Sopra Group communique sur l'incidence comptable de la distribution exceptionnelle en numéraire et de la distribution des actions Axway Software

Sopra Group communique sur l'incidence comptable de la distribution exceptionnelle en numéraire et de la distribution des actions Axway Software Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6

NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6 Marina Ilieva marina@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 6 septembre 2006 NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6 Données boursières K 2005 2006e 2007e 2008e Dern. Cours 5,72 Chiffre d'affaires 8 901

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

- Droits d entrée : 5 % TTC. Fax. : 01 53 70 50 01

- Droits d entrée : 5 % TTC. Fax. : 01 53 70 50 01 2011 ARKEON Finance () est une Société de Bourse (membre d Euronext Paris, Bruxelles et Amsterdam en tant que négociateur pur et listing sponsor sur Alternext Paris et Bruxelles) présente dans trois métiers

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 février 2005 Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS Sans attendre la publication de ses comptes 2004 qui seront arrêtés par le Conseil

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Réponses aux Questions et problèmes 1. Actif Passif Actif immobilisé Capitaux propres Machines 46 000 Capital social

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Les clés de l évaluation. Hervé Bardin

Les clés de l évaluation. Hervé Bardin Les clés de l évaluation Hervé Bardin Evaluation d entreprise : principes généraux Evaluation d entreprise : principes généraux Que veut-on évaluer? Contexte de l évaluation Typologie des méthodes d évaluation

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. 1 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en vue de la mise

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

FISCALITÉ ET BUSINESS PLAN : DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES FINANCIÈRES

FISCALITÉ ET BUSINESS PLAN : DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES FINANCIÈRES FISCALITÉ ET BUSINESS PLAN : DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES FINANCIÈRES Pierre Astolfi et Olivier Ramond SFEV Matinale du 17 avril 2013 INTRODUCTION (1/2) Depuis 2006, 4 enjeux en matière de construction

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN SDAGE 2010-2015 DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT n 2 Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance «Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance Présentation détaillée du plan «Action 2016» le mardi 13 décembre 2011 Perspectives financières : o Pertes opérationnelles

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

FCPI Innovation 13. Fonds Commun de Placement dans l Innovation

FCPI Innovation 13. Fonds Commun de Placement dans l Innovation FCPI Innovation 13 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au au 31 décembre 2012

Plus en détail

Résultats annuels 2007

Résultats annuels 2007 L environnement au quotidien Résultats annuels 2007 Mardi 8 avril 2008 Sommaire HISTORIQUE DU GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT Les développements récents Les résultats financiers 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L INTRODUCTION EN BOURSE DE ACHETER-LOUER.FR SUR ALTERNEXT D EURONEXT PARIS

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L INTRODUCTION EN BOURSE DE ACHETER-LOUER.FR SUR ALTERNEXT D EURONEXT PARIS Société Anonyme à Directoire et à Conseil de Surveillance au capital de 254 400 3, avenue du Canada - Zone d Activités de Courtaboeuf Parc Technopolis - Bâtiment Bêta 1 91940 Les Ulis - RCS Evry 394 052

Plus en détail

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre Comptes consolidés semestriels 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 28 SEPTEMBRE 2009 Progression du chiffre d affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M Solide rentabilité : EBITDA de 25 M soit

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur Inflation + 2020 Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur L investisseur supporte le risque de crédit de l émetteur, Crédit Agricole CIB Un horizon de placement

Plus en détail

Technologie Environnementale

Technologie Environnementale Technologie Environnementale Plus de 100 véhicules techniques... Composée de plus de 100 véhicules techniques dont la performance est portée au niveau rompues aux méthodes de travail les plus rigoureuses.

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Page 1 sur 8 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises 1 Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises Sommaire Préambule Comment bien évaluer une entreprise? Le diagnostic Le business plan L approche

Plus en détail

Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP

Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP 5 D INVESTIR DANS RAISONS PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP 1 LES PETITES

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Résultats annuels 2013

Résultats annuels 2013 Activité iié et Résultats annuels 2013 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 26 février 2014 SOMMAIRE ALTEN, leader européen sur le

Plus en détail

PRÉSENTATION D EXTENDAM

PRÉSENTATION D EXTENDAM MANDAT DE GESTION ISF 2015 PRÉSENTATION D EXTENDAM Un métier : l investissement pour compte de tiers Extendam est une société de gestion indépendante qui réalise des investissements pour le compte de clients,

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM Centre Loire dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie RÉGION OUEST Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie Des solutions industrielles et environnementales performantes, des experts métier au cœur de vos projets. Ortec Environnement,

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi Version 4.7 Simulation d Entreprise «Artemis» Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi p. 1 1. Objectifs et Contexte Général L objectif de la simulation d entreprise «Artemis» est

Plus en détail

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 Forte croissance du chiffre d affaires semestriel qui reflète les prises de commandes

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans :

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Quels intérêts? Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Ile-de-France SIARH - 3 décembre

Plus en détail

GUIDE PEDAGOGIQUE «Lire les états financiers»

GUIDE PEDAGOGIQUE «Lire les états financiers» GUIDE PEDAGOGIQUE «Lire les états financiers» Stéphane Lefrancq Version 1.0 janvier 2013 Sommaire 1. Présentation de la ressource... 3 1.1. Le module en ligne... 3 Objectifs pédagogiques... 3 Contenu...

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail