DCT Voices. 8 Mars journee mondiale de la femme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DCT Voices. 8 Mars 2012 - journee mondiale de la femme"

Transcription

1 05 DCT Voices edito Trois mois se sont déjà écoulés durant l année 2012 et il me semble approprié d en faire un premier bilan. Le volume de DCT n est pas en ce moment au niveau de ce qu on espérait et le transbordement n a pas atteint les chiffres attendus à cause de la crise européenne. Cette tendance actuelle risque de continuer encore quelques mois alors que nous devons absolument maintenir le cap pour rester au top. Cela dit, la bonne nouvelle pour nous est que le marché Ethiopien ne cesse de croitre. Précédemment, ça n a pas toujours été ainsi et la performance a un peu baissé. Il y a plusieurs raisons à cela - certaines sont internes à DCT, d autres sont externes donc en tant qu équipe, on ne doit avoir qu un objectif commun: Chaque personne travaillant à DCT devrait rester vigilante et restée concentrer sur son travail car nos concurrents envient notre succès et, à la moindre baisse de régime, ils en profiteront à coup sûr. A long terme, un futur brillant attend DCT et ses employés. Le programme d investissements du Gouvernement djiboutien et le développement des marchés Ethiopien et Sud-Soudanais vont renforcer notre position. Grâce à notre propre programme d investissements, nous recevrons le mois prochain 2 handling machines (équipements de manutention) en plus de la commande faite concernant les 2 portiques et les 8 RTG. De nouveaux clients sont à notre portée ; la Corne de l Afrique est en train de connaitre un boom économique intéressant et on espère que ce phénomène se confirmera en cours d année. Cela ne va pas seulement sécuriser le poste de chacun mais ça va nous permettre aussi de nous développer à l avenir. Pour conclure, continuons d avancer sur la lancée du succès de 2011 grâce à nos excellentes performances et l augmentation du volume aidant, nous pourrons garantir la satisfaction de nos clients et de nos employés. Johannes de Jong Directeur Général Mars/Avril 2012 JOURNAL MENSUEL - TIRÉ A 1000 EXEMPLAIRES ÉDITION 8 Mars journee mondiale de la femme Et Dieu créa la femme... La journée du 8 mars 2012 fut une journée très joyeuse et agréable pour les femmes travaillant au sein de DCT. C était «la Journée Mondiale de la Femme». Des paquets de chocolats et des fleurs pour certaines ont été distribués. Une ambiance légère planait au dessus de leurs têtes. C était leur journée. Un jour dans l année. Pourquoi, était la question que je me posais. Pourquoi, la femme a une journée mondiale pendant laquelle, elle est célébrée? Je me suis demandé si ce n était pas un signe de faiblesse que de n avoir qu un jour comme si on leur concédait un bout de pain pour qu elle calme leurs sentiments d injustice ou de féminisme. Puis après mûres réflexions, je suis arrivée à une conclusion assez simple, peut-être que la femme, après tous ce qu elle a subi au fil des siècles et pour tous ce qu elle représentera à jamais pour l humanité, elle mérite qu on lui consacre un jour. Un jour où il n y a plus rien d autre qui compte à part elle. Voici une minuscule rétrospective de l histoire de la femme. «Dieu prit une des côtes d Adam et referma la chair à sa place. Puis, de la côte qu il avait tirée de l homme, Dieu façonna une femme» Donc l homme serait à l origine de tout. L ironie de ce fait irréfutable à toujours à été indéniable. La grande Debout de gauche à droite (Mane, Nima, Hibo Saida, Fatouma, Tarwa, vérité de ce monde est que la femme est à la base même de la vie. Hemeda, Idil etmots Catherine)D ORDRE et assis (Bilane, Sabira, Leila et Nafissa) GLOBAL IT MEETING : AMBITION ET INNOVATION SONT LES Elle représente la terre et la nature. La femme est la matrice, c est elle qui donne vie à l homme. C est elle qui fait de l homme un homme. femmes, serait principalement marquée par deux faits historiques : le Dans toutes les cultures est tous les cultes, la femme a toujours été Woman s Day en Amérique et la Journée des femmes en Europe. honorée ou crainte. Depuis un siècle, elle est même devenue un objet d études car elle fut à l origine de beaucoup de mouvements artis- L internationalisation du «8 mars» : À la suite de la résolution tiques ou sociaux. de Copenhague, la Journée internationale des femmes est célébrée Le féminisme est un des thèmes de réflexion qui fut le plus étudié au pour la première fois le 19 mars 1911 en Allemagne, en Autriche, au 20 ème siècle. Danemark et en Suisse, où plus d un million de femmes et d hommes participent à des rassemblements. Quelles sont les origines de cette Journée? À DCT, on a scrupuleusement respecté cette journée et on a montré Des faits historiques: aux employées qu elles comptaient au sein de l entreprise et pour La «véritable» origine du 8 mars, Journée internationale des leurs pairs. Formation ATAP - Formateurs certifiés L Equipe des Formateurs DCT s agrandit et se spécialise! Dans la continuité du programme de formation interne qui avait démarré en 2011 au sein des Opérations, M. Kassim Youssouf Farah, M. Fathi Fouad Salem et M. Hassan Hamadou Hassan ont suivi et validés avec brio en Mars le programme de Formation «Advanced Trainor & Assessor». Ce programme de deux semaines a été spécialement conçu pour les employés effectuant (ou ayant été identifiés comme possibles candidats pour effectuer) et/ou organiser des formations destinées aux opérateurs d équipement. Le but pour DCT est d améliorer la qualité de nos formations et de nos évaluations opérationnelles, afin d augmenter la productivité et la sécurité par l insertion de formateurs spécialisés ayant les aptitudes pour effectuer des formations et évaluations efficaces, basées sur l acquisition des compétences. DCT comptait déjà parmi ces rangs deux formateurs ayant suivi ce programme il ya quelques années, M. Hassan Mohamed, et M. Hassan Ismail. Avec ces trois formateurs supplémentaires, DCT dispose à présent d une équipe ré énergisée et plus solide. C est d ailleurs ce qu a souligné M. Mohammed Sharaf, CEO de DP World, lorsqu il est venu leur rendre une visite surprise durant la formation : «le rôle du formateur est essentiel! Vous êtes, chacun de vous, une ressource formidable pour votre Terminal et il est également de votre responsabilité de transmettre la valeur première de DCT : la Sécurité. Nous comptons sur chacun d entre vous.» «Qu en disent les principaux concernés à DCT» C est avec enthousiasme que Kassim, Fathi et Hassan ont annoncés à leur retour : «Le programme était intense, fatiguant mais génial. Nous avons appris beaucoup de choses et cela a beaucoup élargi notre horizon et notre vision des choses. Nous sommes maintenant très motivés pour démarrer les formations et faire profiter nos collègues de ce que nous avons appris!» «Comment cela se passe t il?» Fathi, Kassim et Hassan ont fait partie d un groupe d opérateurs issus de plusieurs terminaux DP World d Afrique et d Asie. Ils ont été initiés, en théorie et en pratique, dans les méthodologies de formation de l Institut DP World qui se focalise sur les principes et techniques de l apprentissage adulte applicables à l industrie portuaire et à l environnement des terminaux. La formation comptait une partie théorique en salle, une partie pratique et une partie simulation ou chacun doit créer et planifier des sessions de formation et d évaluation et les présenter aux formateurs et à ses collègues afin de démontrer les nouvelles aptitudes acquises. Le programme fait par ailleurs la part belle à la sûreté : la seconde moitié de la semaine se concentre sur le travail en hauteur et le sau- Les participants à la formation ATAP et Mohamed Sharaf - CEO DP World, vetage lors du travail en hauteur et il est impératif que chacun valide Joost Kruijning - VP Africa Region, Danilo Pellegrini - HRD Africa Region l examen théorique et pratique!

2 Formation Facilitation Skills Workshop Amr Said et Zeinab durant la formation de Facilitation Skills Workshop «Le savoir est certes une lumière, mais savoir le transmettre est encore mieux!» Témoignage d Amr Said Mohamed, Responsable de la Facturation! Notre arrivée à Dubaï pour la formation «Facilitator Skills Workshop» était une aubaine à mes yeux. Cette formation devait nous permettre d acquérir les compétences et les techniques pour pouvoir former nos collègues au DCT sur différents sujets. Enfin, c est ce que j ai cru comprendre au début Ma foi, je suis une personne bien à l aise devant un public et faire une présentation n est pas une montagne à escalader pour moi («Oh! Quel frimeur celui-là!»). Regarder son public, sourire, écouter attentivement les questions et répondre c est simple tout ça. Mais qu est-ce que je vais apprendre d autre, à part ce que je maitrise déjà («Et en plus, il continue à frimer! Il m énerve ce type!»). Peut-être que DP World Institute me permettra juste d améliorer mes techniques? Peut-être qu ils seront épatés par mes Navette de Doraleh DCT a lancé en Mai 2010, un projet de développement urbain, visant à améliorer les conditions de vie des habitants de Doraleh : la mise en place d une navette assurant le transport des habitants vers la ville la plus proche. Ce projet, créé en partenariat avec 3 sociétés locales influentes dans le paysage économique, est le résultat de leur détermination commune et la conviction que la responsabilité d une entreprise n est pas seulement de créer de la croissance économique, mais également de jouer un rôle social pour ses employés et pour la communauté de Djibouti. DCT qui a été inauguré en Février 2009, n a pas attendu longtemps pour réaliser qu il y avait un besoin urgent d assister les enfants, les hommes et les femmes qui marchent quotidiennement sur la grande avenue de 12 km de long pour se rendre à l école, au travail ou tout simplement aller en ville. Les résidents ont été incommodés par le fait qu il n y avait pas de service de compétences et vont me permettre de faire du shopping toute la semaine?... bref, je verrai par moi-même. LA FORMATION Nous sommes arrivés le premier jour dans la salle de formation. L atmosphère était assez confortable avec Ahmed Abu Safia qu on a déjà rencontré lors du Team Leader Program, qui s est déroulé ici, et Graeme Shalky, un formateur «British», qui était très enthousiaste et drôle! Les présentations ont été faites : nous sommes deux du DCT (Zeinab Ali Hassan et moi), deux de DP World Dakar (Leonce et Fulgence), deux de DP World Jazair (Smain et Ahmed), un de l Institut (Simon) et un ancien employé de DP World (Mahabir, ex- Directeur Financier ; il a travaillé pour DP World pendant 35 ans et a tout vu). Le silence a commencé à régner dans la salle un silence de 2 minutes qui semblait être une éternité car les yeux se croisaient, se recroisaient et nous nous questionnions : qui sont transport reliant leur secteur d habitation au réseau de transports de Djibouti ville. Surtout les enfants qui devaient marcher des km afin de se rendre à l école, matin et après-midi et ceci sous une chaleur parfois écrasante. Cette initiative a également été motivée par le risque que représente cette avenue en termes de sécurité routière car les piétons font face à un flux important de camions transportant des conteneurs ou des citernes d eau et de pétrole qui empruntent tous les jours cette avenue. L idée de cette navette est née, a rapidement évolué et pris forme avec une équipe de terrain pour évaluer davantage le besoin et trouver la solution la plus efficace. Des partenaires nous ont d ailleurs rejoints rapidement tels que le Terminal Pétrolier Horizon et la société Total, tous deux impliqués dans la question de sécurité routière. Il y avait aussi d autres partenaires inattendus comme la société de Communication ACS, contacté pour concevoir les Abris Bus, et qui ont proposé spontanément de financer Accident à DCT - Consignes de sécurité à respecter? ces gens? Le réflexe même de toute rencontre entre personnes d horizons différents. Nos formateurs nous ont alors demandé de faire une présentation rapide sur nous-mêmes et sur un sujet qu on maitrise LA DÉSILLUSION Quatre personnes sont passées avant moi mon tour est arrivé et là devant l audience, je le sentais bien J ai lancé ma présentation (que je devais finir en 15 minutes). Les questions pleuvaient et je gérais Enfin, je pensais gérer car la désillusion a été énorme lorsque deux jours après, nos formateurs nous ont lancé les vidéos du premier jour : agressif, je voulais absolument dicter le tempo de la présentation, je zappais les questions qui ne m avaient pas l air intéressantes, je ne demandais pas à mon audience si les points étaient clairs, j étais accroché à ma présenation de powerpoint etc. La liste est longue et cruelle! Donc, je vais m arrêter là («Oui, je m arrête là... heureusement pour moi»). Et Boom! L idée que je m étais faite à mon arrivée à Dubaï s est écroulée comme un château de cartes? Je me suis donc posée les BONNES questions : quel est le but d une présentation? Estce lire et expliquer seulement? Ou est-ce lire, expliquer, faire participer l audience et s assurer que le message est passé? Petit à petit, j ai commencé à voir plus clair la raison de ma présence à Dubaï, la raison même de ma participation à cette formation. Apprendre à transmettre un savoir via la participation du public. Comment? Il y a diverses techniques : les gestes, la posture, l intonation, la répétition, la connaissance de son audience (connaitre chacun de ses participants), des jeux, des activités, des vidéos, de les ¾ des coûts de marketing comme un acte de soutien pour ce projet social et la Société STCD à qui nous louons actuellement le Bus à un prix raisonnable. «Deux ans après, où en est-on?» La Navette continue toujours de circuler et fait toujours du bien à ses habitants Malheureusement, le Samedi 24 Mars 2012, un accident mortel s est produit en plein jour. Un camion transportant des conteneurs s est renversé sur le bas-côté et a entrainé dans sa chute, un malheureux piéton, qui, sans attendre la Navette, a préféré marcher au risque de se mettre au danger. Ce que l on a toujours redouté s est produit et le piéton est mort sur le champ. Nous déplorons évidemment cet accident et nous compatissons à la douleur de la famille mais nous réitérons, l importance la musique etc. Et durant cette formation, nous avons eu l occasion d utiliser chacune de ces techniques. Nous avons commis des erreurs et nous les avons corrigées. Aujourd hui, parmi les huit participants de la formation de DP World Institute, deux sont du DCT. Et c est avec fierté que ma collègue Zeinab et moi sommes revenus le Samedi 31 Mars Nous sommes partis pour revenir vers vous et contribuer à l avancée du DCT. Chacun à son niveau peut faire avancer les choses, et ensemble nous réussirons à hausser toujours plus l image du DCT et celle de notre pays. ETES-VOUS PRETS A APPRENDRE? Mes chers(es) collègues, Après cette formation, j ai bien compris qu apprendre n est pas une chose facile. C est simple de participer à une formation mais le plus dur est d en ressortir avec une meilleure connaissance et technique qu il faut appliquer dans son milieu de travail. Je partage l idée même qu apprendre est comme un combat continu. Certaines personnes se sont arrêtées tôt, d autres ont continué jusqu au point où elles se sont senties confortables. Mais il y a celles qui ne s arrêtent jamais. Elles décrivent leur vie comme un champ de bataille. Un philosophe a écrit un jour, en parlant de son apprentissage : «Chaque nouvelle leçon pénétrait mon torse comme une flèche le ferait. Chaque matin, je sentais l intérieur de mon corps bouillir de motivation et de passion pour ce qu il y a de nouveau à apprendre». Et vous, êtes-vous prêts à recevoir, apprendre, échanger et transmettre? pour DCT, à ce que la Navette continue d exister et que les habitants soient assurés que tant qu ils prennent la Navette, le risque d accident est réduit et espérons-le, inexistant. Toute personne, empruntant cette avenue, doit également veiller à sa propre sécurité en restant vigilante sur la route et patienter sous l abri bus afin que la Navette vienne la chercher. Il est vrai que parfois l attente peut être longue et il serait peut être prudent aujourd hui, de penser à mettre en service un deuxième Bus pour réduire l attente Les Ressources Humaines vont travailler sur cette éventualité et se rasseoir rapidement avec ses partenaires afin que l idée soit envisagée voire adoptée rapidement. En attendant, prudence et sécurité sont les mots d ordre. «CONSEQUENCES» L accident de travail est un événement de caractère soudain qui survient par le fait ou à l occasion du travail et qui cause un dommage corporel au salarié. Outre le fait d être fatals, les accidents sont également un facteur de détérioration, voire de destruction grave du matériel de l entreprise. Ils créent de très sérieuses difficultés dont l effet se répercute tant sur le plan du rendement, de l opérationnalité, de la compétitivité que sur le plan financier. Il est donc évident qu ils affectent simultanément d une manière hautement négative et néfaste plusieurs aspects de l entreprise. «Culture et mentalité» Souvent, les accidents qui se produisent dans le milieu du travail sont dus au manque de respect des normes de sécurité établies, mais aussi à la combinaison d une exigence excessive et d une peur constante de sanction. Généralement, le personnel, qu il soit cadre ou agent néglige les procédures de sécurité. Il est évident que ces manquements à la sécurité découlent d un problème de mentalité et de culture professionnelle. En effet, les consequences de ces actes de negligence sont ignores ou ne sont pas percus a leur niveau de gravite. Beaucoup croient que les accidents sont inévitables, car selon eux, ils dépendrait du sort du destin ou de la fatalité. Les exigences operationelles contribuent egalement a ceci en imposant une forte pression sur les agents de terrains qui ont pour objectif d activer la cadence du rythme des opérations afin d obtenir plus de volume sur chaque navire, ce qui influe sur leur rendement. Il est important de rappeler cependant que cette influence ne doit jamais outrepasser les normes de sécurité de la circulation et c est bien cela qui aboutit à de nombreux accidents, heurts ou collisions entre engins. Il est tout à fait notoire que le conducteur soit le premier facteur de l origine d un accident. Departement QHSE Pour plus d informations, veuillez vous référer aux procédures en places, ou contactez le départment QHSE. DCT Voices - Édition N 5 de Mars & Avril 2012 Page 2

3 DP World : Procédure spéciale anti-corruption Lutte contre la corruption - politique mondiale et procédure cadeau devient un acte de corruption. Ci-dessous, des exemples de comportement qui pourraient être considérés comme acte de corruption : faire des transactions avec un fournisseur (au détriment des autres) qui vous donne des cadeaux favorables; Offrir à un représentant syndical une généreuse hospitalité d entreprise; Recevoir une précieuse hospitalité corporative auprès d un fournisseur; Offrir un don important à un tiers en échange d un traitement favorable; 1. Introduction / Présentation Dans la plupart des juridictions à travers le monde, il existe des lois contre la corruption. Les plus connues ayant une grande envergure sont la «Foreign Corrupt Practices Act» (Loi sur les pratiques de corruption d étrangers) de 1977 (Etats-Unis) et la Loi de 2010 (Royaume-Uni) sur la corruption. Ces deux textes de loi peuvent s appliquer à des entreprises même si elles n opèrent pas aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni. Pour les fins de cette politique, la corruption est le fait de promettre, offrir, donner, demander, ou recevoir quelque chose de valeureux aux fins d influencer une personne dans l exercice de ses fonctions. La corruption est définie comme le fait de donner ou d obtenir un avantage par des moyens qui sont illégitimes, immorales, et / ou incompatibles avec son obligation professionnelle ou les droits d autrui (y compris par l utilisation de la corruption). Votre conduite est fondée sur l engagement de DP World à agir de façon professionnelle, équitable et avec intégrité. DP World a une politique de tolérance zéro envers toute forme de corruption. Le but de cette politique est de définir vos responsabilités dans l observation et le maintien de la position de l entreprise sur la corruption. La violation de cette politique est une affaire sérieuse et peut constituer un motif de licenciement sans préavis ou de résiliation de contrat, d amendes potentielles et de peine d emprisonnement si une enquête révèle la culpabilité du concerné. 2. Portée Cette politique s applique à tous les employés de DP World à travers ses activités mondiales. Pour les fins de cette politique, le terme employé veut également dire toute personne qui n est pas directement employée, mais qui effectue des tâches pour le compte de DP World, y compris, par exemple, les agents, représentants et prestataires de services. 3. Principes Les infractions que les principales lois mondiales sur la corruption visent à prévenir peuvent se résumer en quatre catégories distinctes. Les trois premières s appliquent à vous en tant que salariés et la quatrième s applique à l entreprise dans son ensemble. Corruption d une autre personne Corrompre une personne, c est lui offrir, promettre ou lui donner une récompense pour l inciter à exécuter, pour vous, une fonction ou une activité de façon irrégulière. Être corrompu C est accepter, convenir d accepter ou demander une récompense en échange de l exécution d une fonction ou d une activité de façon irrégulière. Une «fonction ou une activité» comprend toute activité de nature publique ou toute activité relative à l entreprise. Le fait d «Agir de façon irrégulière» est considéré comme une violation de ce qu une personne raisonnable pourrait s attendre par rapport à l exercice de la fonction ou la mise en œuvre d une activité. Corruption d Agents Publics Etrangers Il s agit d une infraction spécifique d essayer d influencer un agent public étranger en lui offrant quelque chose de valeureux avec l intention d obtenir ou de conserver un avantage commercial. «Un agent public étranger» désigne toute personne ayant un mandat législatif, judiciaire ou administratif, toute personne exerçant une fonction publique ou tout fonctionnaire ou agent d une organisation publique internationale. Manquement à la Prévention de la Corruption DP World peut également faire face à la responsabilité pénale si l un de ses employés verse, dans n importe quel pays du monde (États-Unis, au Royaume-Uni ou à l étranger) des pots de vin à une autre personne ou corrompt un agent public étranger. Plus précisément, les infractions peuvent être avérées si l acte de corruption ou le versement de pots de vin se produit au Royaume-Uni ou aux États-Unis, ou s il s agit d une entreprise privée ou nationale britannique ou américaine. Comme DP World possède «The Peninsular and Oriental Steam Navigation Company», une société britannique, l entreprise est concernée par la Loi sur la corruption et par conséquent peut faire face à des poursuites en vertu de celle-ci. Exemples de Corruption Possible Il n y a pas de seuil monétaire fixe à partir duquel il est défini qu un pot de vin ou un Vous devez avoir l approbation préalable du «Compliance Officer» avant d offrir des avantages (de toute valeur) sous une quelconque forme à des agents publics. L hospitalité d entreprise n est pas interdite mais elle doit être transparente, raisonnable et ne vise pas à influencer des décisions. Veuillezvous référer à la politique sociale de DP World. Si vous êtes impliqué dans un acte de corruption, vous pourriez faire face à une amende illimitée (DP World, ne paiera pas pour vous) et une peine d emprisonnement pouvant aller jusqu à 10 ans. Vous pourrez également faire face à des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu au licenciement. En plus de cela, DP World peut aussi faire face à une amende illimitée. Ses dirigeants peuvent être emprisonnés et / ou disqualifiés. DP World peut également souffrir de la radiation permanente de soumissions publiques de concession et d être exposée à des dommages quant à la réputation et aux réclamations civiles de tierces parties. En outre, la corruption permet aux employés et aux tierces parties de rationaliser le vol de la compagnie et elle ouvre la porte au chantage et à l extorsion. 4. Procédure DP World s est engagée à travailler de façon responsable partout où nous travaillons dans le monde et à nous engager avec nos parties prenantes pour gérer l impact social, environnemental et éthique de nos activités dans les différents marchés dans lesquels nous exerçons nos activités. Les Conséquences d une Violation Notre principe est que vous n avez pas à vous engager dans des pratiques de corruption ou de toute forme d incitation contraire à l éthique ou de paiement, y compris les paiements de facilitation et des pots de vin. Vous êtes tenu d éviter toute activité qui pourrait conduire ou suggérer un conflit d intérêts. Les conflits de Loyauté ou d Intérêt Vous êtes tenu de déclarer, par écrit, si vous vous trouvez dans une situation où votre fidélité à l entreprise entre en conflit avec vos intérêts personnels. Une telle déclaration doit être faite à votre supérieur hiérarchique qui doit ensuite faire un rapport au Directeur des Ressources Humaines. Frais de Déplacement Les dépenses ne seront remboursées que par rapport aux coûts raisonnables et proportionnés encourus dans le cours normal des affaires légitimes. Les dépenses devraient être réclamées en conformité avec la Politique sur les voyages. Hospitalité Corporative Vous devez déclarer et tenir une comptabilité de tous les dons d hospitalité ou acceptés dépassant 100 $ US, devant également être soumis à un examen de gestion. Le registre de cadeaux et de dons sera maintenu par l équipe des RH et peut être montré aux tierces parties concernées qui en font la demande. Si vous êtes reconnu coupable d avoir reçu ou d avoir accepté un cadeau ou une invitation qui pourrait être interprété par une personne raisonnable comme un pot de vin, sans en avoir informé le Customer Service vous serez soumis à des mesures disciplinaires. Si cela peut être perçue comme un manquement à l étiquette avec les entreprises et aux conséquences sociales néfastes de refuser un cadeau, dans ce cas veuillezvous référer au Customer Department. Ce à quoi vous devez faire attention Vous devriez toujours vous demander si ce qui est demandé ou ce qui vous est offert est légitime, proportionné et approprié. Sans limitation, les situations suivantes sont des exemples de situations qui nécessitent une considération prudente: Une festivité corporative coûteuse, qui sort de l ordinaire, somptueuse, prévue de façon à coïncider ou à influencer un renouvellement de contrat ou de décision; Les transactions qui paraissent structurées pour éviter les exigences au niveau du reporting. Les transactions qui ne profitent pas aux affaires, à la substance économique ou à la stratégie d investissement; La demande d un agent, consultant, client pour préparer de faux ou inexacts documents (y compris l effet rétroactif de documents). Customer au Juridique au Si vous êtes dans le doute quant à la légalité de toute situation, rapportez la situation au Compliance Officer en appelant au numéro : et ou en envoyant un courrier à l adresse suivante: DCT Voices - Édition N 5 de Mars & Avril 2012 Page 3

4 Journée Mondiale de l Eau - 22 Mars 2012 Chiffres: 800 millions de gens dans le monde n ont pas accès à l eau potable. 7 milliards de personnes à nourrir aujourd hui. 2 milliards de plus d ici Environ 2 à 4 litres d eau consommée par personne et par jour dont 70% est contenue dans les aliments que nous mangeons litres d eau utilisée pour la production d 1 kilo de bœuf litres d eau utilisée pour la production d 1 kilo de blé. La journée du 22 mars a été une première pour DCT qui a participé à la campagne de sensibilisation, invitant toutes les unités opérationnelles de DCT à se pencher sur les questions qui touchent à l utilisation et la pénurie d eau dans le monde. L eau est essentielle pour la vie. Les gens, les animaux et les plantes ont tous besoin d eau pour vivre et grandir. Mais dans de nombreuses parties du monde, les gens n ont pas assez d eau pour rester en bonne santé. Ils peuvent survivre beaucoup plus longtemps sans nourriture que sans eau. Le volume d eau dont une personne a besoin par jour pour tout type d utilisation est de 15 à 20 litres mais, beaucoup sont obligés de se débrouiller avec moins. Pas très loin de DCT, des personnes doivent se déplacer sur de longues distances pour se procurer de l eau. Et souvent, l eau disponible est insalubre pour la consommation et s ils n ont pas assez d eau pour leurs besoins quotidiens, ils risquent de souffrir de privations et de maladies graves. Quand une communauté a une alimentation en eau accessible (qu on peut atteindre facilement) et salubre, la santé de tous est améliorée. Si les femmes sont libérées du labeur quotidien lié au transport et au traitement de l eau, le bien-être de toute la famille s améliore. Les enfants grandissent en meilleure santé et sont moins atteints par les maladies diarrhéiques causées par l eau contaminée. Les femmes et les flles ont plus de temps pour participer à la vie communautaire et aller à l école. Parce que l eau est un besoin fondamental pour toute vie et pour une bonne santé, l accès à une eau salubre en quantité suffisante, c est-à-dire la garantie de la sécurité de l eau, est défini comme un droit de l homme par le droit international. L eau est un don de la nature, mais il y a une limite à ce que la nature peut offrir. En de nombreux endroits, le volume d eau salubre devient dangereusement faible. Là où la terre a été revêtue et les arbres coupés, la pluie qui auparavant détrempait le sol et était stockée sous forme d eau souterraine (nappes phréatiques) ruisselle désormais vers l océan et devient de l eau saumâtre. Une grande quantité de l eau restante est trop polluée pour être utilisée par l homme. Le meilleur moyen de protéger notre droit à l eau est de comprendre comment l eau se raréte et comment elle devient polluée. Les gens qui travaillent ensemble pour conserver les rares ressources en eau et partagent la prise de décision concernant la façon dont l eau est utilisée assureront la garantie de la sécurité de l eau pour les communautés. DCT s engage dans une démarche visant à promouvoir l eau parmi ces ressources et à pratiquer les nouvelles idées pour économiser l eau. Le mot du Médécin Le VIH SIDA, de tout temps on n a jamais vu pire fléau. Cette maladie qu on a ironiquement surnommée «la maladie des temps modernes» sévi depuis 30 ans et a fait plus de 20 millions de victimes depuis son identification jusqu à aujourd hui. Cela nous fait une moyenne de 700 milles victimes par an. Chaque année, on dénombre près de 3 millions de nouvelles contaminations. On ne peut ni endiguer, ni contrôler une propagation quand on sait que le coup fatal peut venir de tout le monde OUI, j ai bien dit «de tout le monde» sans distinction d âge, de religion, de sexe ou de race. SIDA : Explication, Soins et Prévention Le virus responsable du sida s appelle le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH). Il se transmet par voie sexuelle ou sanguine et détruit les cellules du système immunitaire, système chargé de nous défendre contre les infections. La contamination se traduit souvent par certains signes (fièvre, fatigue, ganglions, etc.). Ces signes varient selon les personnes et disparaissent généralement en quelques jours. L infection par le VIH a la particularité de rester silencieuse de longues années. Pendant cette période, les personnes atteintes sont séropositives au VIH, peuvent transmettre le virus, mais ne présentent aucun signe apparent de la maladie. Le seul moyen de savoir si l on est séropositif au VIH, c est de faire le test de dépistage. Les Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit sont le centre Yonis Toussaint et le service des maladies infectieuses de l hôpital général Peltier. Une fois détectée précocement, la personne vivant avec le VIH est suivie dans ces centres précités où elle recevra le traitement pour limiter la propagation du virus. Les médicaments utilisés dans le cadre du traitement du VIH sont des anti-rétroviraux ou ARV. La prévention du VIH passe d abord par l abstinence, puis pour ceux qui ne le peuvent pas la fidélité à un seul partenaire est de mise. Le port du préservatif masculin constitue le dernier recours pour éviter le VIH au cours des rapports sexuels à risque ou à partenaires multiples. L usage unique ou strictement personnel des lames ou aiguilles ou tout autre objet tranchant ou pointu est très conseillé. RAPPEL Contagion, Vrai ou faux -Le VIH se transmet par les liquides corporels : principalement par le sang, mais aussi par les rapports sexuel et le lait maternel. VRAI. -Le VIH se transmet par une poignée de main, par la sueur ou les larmes, par des insectes, par les sièges de toilette, en partageant la nourriture, en utilisant le linge, les serviettes ou par le téléphone d une personne infectée. FAUX. Aujourd hui, on est sûr de trois choses : Personne n est à l abri, ce virus est mortel et ce virus n a pas d antidote. Ce constat seul doit servir de mise en garde. Personne de normalement constituée n irait se balader sur un terrain miné de peur de se faire exploser. Cette vérité compte pour le virus du SIDA. De nos jours il y a deux moyens d éviter de contracter la maladie, les préservatifs ou l abstinence. Donc mes chers collègues, laissez moi vous dire qu il pleut souvent de nos jours, alors si vous ne voulez pas sortir couvert Ne sortez pas du tout, restez chez vous. Enfin pour plus d information, nous vous invitons à demander conseil au personnel médical de l infirmerie au sein du terminal de Doraleh. L équipe du mois «Nous avons décidé dorénavant, pour chaque parution de votre Magasine, de vous informer sur le shift des OPS et Technique qui auront eu le moins d absence : par absence nous entendons les repos médicaux, les accidents de travail ainsi que les absences injustifiées. L objectif de cette approche est de féliciter le shift qui compte le moins d absent à chaque parution du Magasine et encourager les autres shifts de suivre le même exemple. Au premier trimestre, comme vous le constatez, le shift A est premier sur le podium Pour les autres, il vous reste ENCORE 9 mois» NB : les employés avec un long repos maladie (+ de 30 jours) n ont pas été comptabilisés car leurs cas restent exceptionnels. Bravo au Shift A des Opérations et Shift B des Engineering DCT Voices - Édition N 5 de Mars & Avril 2012 Page 4

5 Les Arrivants du mois Assistante de trésorerie Safety Officer Auditeur Interne Réceptionniste Mlle AYAN NOUH BOEUH, la nouvelle assistante trésorerie a été embauchée depuis le 4 Mars Mr AHMED FARAH GUEDID notre nouveau safety officer est un jeune homme plein d enthousiasme et dynamique. Cela fait deux semaines qu il travaille sur le terrain avec notre équipe du département QHSE. Comme son sourire l indique, il s est déjà très bien intégré. «J aime beaucoup le système sur lequel est basé le fonctionnement de DCT. C est un milieu très professionnel où existent des opportunités de carrières et en plus j ai la chance de travailler avec une équipe très sympas» Mr LIBAN HASSAN ALI, notre nouvel auditeur interne est un monsieur très discret, qui s exprime tout en retenu. Il se faufile dans les bureaux de DCT tout en passant inaperçu avec beaucoup de virtuosité. Je ne saurais dire si cela fait parti de la stratégie du métier ou de la personnalité de Liban. Ce qui est sur c est que ça lui va beaucoup. Liban Hassan Farah a étudié la Science des gestions et la finance. Depuis la fin de ses études, il est passé par beaucoup de postes pour atterrir au DCT. Ahmed a quitté le lycée en 2006 pour partir en Ethiopie. Après deux ans à étudier l anglais à Addis Abeba il revient à Djibouti et trouve du travail dans une compagnie américaine en tant que Safety Officer. Entre-temps il continue de prendre des cours d anglais en ligne jusqu en 2011, date à laquelle il prit le même poste à EDC, une société de construction de la place. Il profita de cette année là pour ouvrir sa propre école d anglais à Balbala, la Universal Institute Balbala. C est en mars 2012 que ce jeune homme ambitieux nous a rejoins et il en est très content. Quant à son travail, il a une idée assez précise de ce qu il veut faire. «Dans ce type de travail, qui met en confrontation des être humains tous les jours, il y a un mot clé : la communication. Des deux cotés le message doit passer. On a tous des choses à apprendre ou à améliorer, on doit s écouter et agir.» En 1999, il commence à travailler au PAID en tant que Chef de subdivision du budget et de l analytique. Deux ans après, en 2001, il devint Assistant de la Directrice financière. En 2003, il déménage à l Aéroport de Djibouti qui, à l époque, était géré par DP World, où il prit le poste d Agent Comptable. «Ce que j apprécie en particulier chez DP World, c est le dynamisme et le management ouvert» Fin 2011, il fit un bref passage de 3 mois à l ADDS et le 18 mars 2012, le voilà qui atterrit dans nos bureaux de DCT, entrain de nous décrypter du coin de l œil. Mlle KADRA HASSAN ALI. Les employés et visiteurs de DCT sont accueillis par un nouveau visage depuis quelques semaines à la réception de DCT. Mlle Kadra a en effet rejoint l équipe de DCT en Mars dernier en tant que Réceptionniste, dans le Département Ressources Humaines. Elle travaillera donc en relation directe avec la Direction Générale et tous les autres départements. Et sera le point focal et le premier contact direct de DCT envers tous nos clients et visiteurs. Titulaire d un Bachelor of Accouting and Finance, Ayan est souriante et d emblée tres sympathique, mais elle aussi une jeune femme ambitieuse, passionnée des chiffres, motivée à faire preuve d assiduité et de toute la vigilance que demande son poste au sein de la Direction Financière. Son expérience professionnelle au sein des différentes compagnies internationales lui ont permis de développer de réelles qualités personnelles et professionnelles dans le domaine de la comptabilité. «Les deux premiers jours, j ai expérimenté un programme d induction dans les différents départements et directions de DCT. Cette expérience m a beaucoup aidé pour trouver une certaine aisance dans mes relations de travail diverses avec mes collègues à DCT. Je suis chanceuse et heureuse de faire partie de cette entreprise dont le personnel est l un des piliers du Terminal. Ce qui explique leur acharnement et les efforts contribués pour garder DCT à la place qu il occupe dans le secteur portuaire de l Afrique et du monde» Nous souhaitons à Ayan la bienvenue à DCT. Bienvenue Ahmed et bonne chance! Mlle Ayan Nouh Boeuh Mr Ahmed Farah Guedi Dès son arrivée, Kadra a su acquérir la confiance de ses collègues et des clients du Terminal par son sourire, son dynamisme et son attitude calme et chaleureuse. Auparavant, Kadra avait déjà acquis plusieurs années d expérience dans la gestion administrative, ayant travaillé dans les branches locales de sociétés internationales, après avoir achevé son parcours scolaire à l université de Djibouti en Administration Economique et Sociale Ses premières impressions de DCT : ««Mon travail c est de vérifier les procé- J ai l impression d avoir toujours tradures, voir que toute activité au sein de vaille au DCT car l ambiance est à la DCT est conforme à la politique de DP fois chaleureuse et professionnelle. World. DP World trace le chemin et nous, nous le suivons. C est un vrai plaisir pour C est une opportunité de travailler dans moi de travailler ici.» cet environnement et un défi à relever On ne peut qu accueillir avec enchante- pour atteindre mes ambitions.» ment tant d enthousiasme. Bienvenue Kadra! Bienvenue à DCT, Liban! Mr Liban Hassan Ali Mlle Khadra Hassan Ali Le Portrait du mois Zeinab Hassan Ali 1ère Femme Shift études de droit, mais j ai finalement opté Manager à DPW Région Afrique pour la filière Transport et Logistique. Bac ES 2001 J avoue que j avais aussi envie de sortir BTS Transport et Logistique (2003) de cette image de la femme à Djibouti, Formation à Jebel Ali et prouver que nous pouvons faire le même travail que les hommes. Intégrée au PAID dès son retour en tant que Yard Supervisor. Comment avez-vous intégré le proen 2007, elle est transférée en qualité de gramme de formation de Dubaï? Coordinatrice à Djibouti Dry Port. Durant la troisième année, un de nos Quand DCT a officiellement démarré, professeurs à l université nous annonça Zeinab fut promu au rang de shift qu il y avait un programme pour l année Manager, première femme des Terminaux qui se préparait. Les meilleurs d entre de DP World en Afrique. nous allaient avoir l opportunité de suivre un stage pendant 18 mois au Terminal Qu est-ce qui vous a poussé à accepter Jebel Ali à Dubaï. A la fin de l année, je ce poste de Shift Manager? faisais partie des 9 étudiants sélectionce poste représentait une grande oppor- nés qui avaient eu leurs diplômes. tunité mais aussi un énorme défi que je voulais relever. Est-ce que cette formation vous a suffisamment préparé à vos actuelles Quand avez-vous décidé d une carrière responsabilités? Existe-t-il des domaines dans les opérations? où vous auriez des lacunes? Je me souviens que déjà à l école je Oui, la formation était intensive et je préférais les jeux de terrains contraire- pense, nous a procuré une bonne expériment aux autres jeunes filles. Il y a 10 ence. Mais je crois que personne ne ans, mon frère a commencé à travailler peux se satisfaire de son niveau actuel pour une agence maritime à Djibouti et et doit tenter d améliorer et dévelopc est là que j ai été introduite dans ce per ses capacités. Plus particulièrement milieu. J étais supposée poursuivre des dans les opérations, qui sont constam ment en train d évoluer et de changer, donc on doit suivre le flux. L année dernière, après avoir étudié à distance, j ai reçu mon diplôme en Economie et Commerce d une Université française et j ai l intention d aller plus loin. shift, ma routine et ma vie sociale ont été bouleversées. Mon emploi du temps a changé mais on s est tous adaptés, famille et amis. Même si quelquefois je rate des événements, je ne regrette jamais d avoir pris ce poste car je le trouve toujours aussi excitant et difficile Quel était votre plus gros challenge dans tous les jours et je n ai tout simplement ce travail? pas le temps de m ennuyer. Quand j ai commencé à travailler en tant que shift manager à DCT, le principal Aujourd hui le fait d être passée du statut challenge fut de m affirmer et de gagner de célibat à femme mariée, me donne le respect de mes collègues, la plupart une raison supplementaire de continuer plus âgés que moi et plus expérimentés. à m investir dans ma carriere et aller le Maintenant, je suis complètement inté- plus loin possible. grée dans les opérations et le travail se fait tout doucement. Bon, aussi doucement que ça peut se faire dans un terrain aussi stressant et saturé. J ai eu la chance d être toujours soutenue par mon supérieur immédiat, Nouradin Youssouf Elmi, le Responsable des Opérations et la Responsable des Ressources Humaines, Hibo Mohamed Abdillahi. Pour conclure, comment cette formation et maintenant votre travail affectent votre quotidien? Quand j ai commencé à travailler en Mme Zeinab Hassan Ali - Shift Manager DCT Voices - Édition N 5 de Mars & Avril 2012 Page 5

6 Histoire d apprendre... Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse. Quelqu un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit : Sais-tu ce que je viens d apprendre sur ton ami? Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j aimerais te faire passer un test, celui des 3 passoires. Les 3 passoires? Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l on aimerait dire. C est ce que j appelle le test des 3 passoires. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai? Non. J en ai simplement entendu parler... Très bien. Tu ne sais donc pas si c est la vérité.essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon? Ah non! Au contraire. Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l utilité. Est-il utile que tu m apprennes ce que mon ami aurait fait? Non. Pas vraiment. Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire? A bon entendeur ça compte pour vous aussi. Les 10 commandements pour faciliter la communication 1 Je suis conscient que chacun a des habitudes de communication bien établies et des attitudes de longue date qui viennent à l appui et confortent ces habitudes. 2 J accepte les habitudes de communication des autres comme un fait. 3 Je serai sûr(e) de moi dans ma communication et j aurai une attitude GAGNANT-GAGNANT, même si les autres ont un style timoré ou agressif. 4 Je me rends compte que les gens ne changent que s ils choisissent vraiment de changer. 5 Je choisis ma façon personnelle de communiquer, plutôt que de réagir à celle des autres. 6 Je sais que les autres sont différents de moi et que cela est normal et «génial» 7 J accepte la responsabilité de mes sentiments, de mes pensées, de mes opinions et de mes comportements. Je comprends aussi que je ne peux être responsable des sentiments, des pensées, des opinions et des comportements des autres, même si je peux exercer une attitude d influence. 8 Je sais que toute relation implique la responsabilité à 50% de chacune des deux parties dans le succès ou l échec de cette relation. 9 Je sais que le fait d être timoré ou agressif fait partie de la nature humaine. 10 Je sais que lorsque je choisis d être sûr(e) de moi, j écarte un choix timoré ou agressif et j augmente mes chances de succès sur le plan professionnel et personnel. NB. POUR OBTENIR DES RESULTATS POSITIFS? JE COMMENCE PAR AVOIR DES ATTENTES POSITIVES. EDITO Les Ressources Humaines tiennent à souligner que les idées et initiatives des employés peuvent rentrer dans le cadre du SUGGESTION & REWARD SCHEME en place à DCT. N hésitez pas à envoyer vos questions et propositions à ou postez-les dans la boîte à idée! L Agenda du mois Les journées mondiales 02 avril : Journée mondiale de la sensibilsation à l authisme 07 avril : Journée mondiale de la santé 22 avril : Journée mondiale de la terre 25 avril : Journée Mondiale du paludisme 28 avril : Journée nationale de la sécurité et la santé au travail Les fêtes du mois, et événements culturels 01 mai : Fête du travail Joyeux Anniversaire à tout les natifs du mois d Avril 2149 Mohamed Moussa Ali 01/04/1978 Yard Tally Export 2692 Idriss Omar Hassan 01/04/1982 Traffic Dispatcher 3134 Mohamed Abdoulkader I. 03/04/1983 Quay Crane Operator 1434 Djama Dabar Houffaneh 04/04/1965 Quality Inspector 2162 Abdi Moussa Mohamed 04/04/1976 Electrical Technician 2464 Mohamed Abdi Housssein 05/04/1977 Electrical Technician 2101 Saad Ali Mohamed 10/04/1980 Quay Crane Operator 2005 Siad Isman Hersi 10/04/1976 Mechanical Technician 1433 Ibrahim Barkadleh Gorah 11/04/1962 Supervisor STS Team 3196 Zeinab Hassan Mohamed 13/04/1984 Cashier 2117 Mohamed Baragoita Ali 13/04/1976 RTG Operator 2606 Saleban Djibril Waberi 13/04/1970 Gearman 1620 Mahamoud Rachid A. 14/04/1960 Welder 2115 Mohamed Kawrah Fod 15/04/1976 Quay Crane Operator 1419 Abdillahi Saleh Galeb 16/04/1961 Technical Manager 0097 Liban Hassan Ali 16/04/1974 Auditeur Interne 3194 Abdourazak Mohamed M. 17/04/1984 RTG Operator 2727 Hamoud Othman Y. 17/04/1975 Shuttle Bus Driver 2593 Said Mohamed Houssein 18/04/1976 Hatchforman 2616 Abakari Barkat Barhabe 18/04/1985 Lasher 1983 Abdisalam Ibrahim Osman 20/04/1980 Fuel Lubricant 0019 Mohamed Moussa Walao 20/04/1986 Truck Driver 2994 Aboubaker S. Ndiaye 21/04/1961 Chef de Département 1989 Ibrahim Mohamed M. 21/04/1966 Supervisor Engine & Transmission 0003 Bilane Moussa Okieh 23/04/1982 Personal Assistant 2044 Abdoulkader Ahmed O. 24/04/1976 Mechanical Technician 2711 Mahamoud Elmi Farah 25/04/1979 Electrical Technician 2098 Idris Ahmed Khaireh 26/04/1980 Quay Crane Operator 0081 Ahmed Elmi 27/04/1983 Fixed Asset Accountant 2741 Ali Youssouf Kioita 27/04/1976 Reach Stacker Driver 2156 Djama Ahmed Hassan 28/04/1964 Gate Tally 0072 Mohamed M. Ouffaneh 28/04/1969 Traffic Dispatcher 0047 Mounawar Bourhan Ali 28/04/1982 SLA Coordinator 2507 Elmi Moussa Obsieh 30/04/1970 Yard Tally Export 0020 Mohamed Osman Med 30/04/1979 Truck Driver Doraleh Container Terminal Doraleh, République de Djibouti B.P Tél: Fax: Contactez l édition de bulletin à DCT Voices - Édition N 5 de Mars & Avril 2012 Page 2

ARROW ELECTRONICS, INC.

ARROW ELECTRONICS, INC. 7459 South Lima Street Englewood, Colorado 80112 Aout 2013 P 303 824 4000 F 303 824 3759 arrow.com CODE DE CONDUITE DES PARTENAIRES COMMERCIAUX ARROW ELECTRONICS, INC. Cher partenaire commercial, Le succès

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS INTRODUCTION Chez Produits forestiers Résolu Inc. («Résolu»), nous attachons beaucoup d importance à nos relations avec nos clients, nos fournisseurs,

Plus en détail

Politique anti-corruption de GLS Group

Politique anti-corruption de GLS Group PP Politique anti-corruption de GLS Group Introduction La confiance dont GLS Group bénéficie auprès de ses clients est l un de ses atouts clé. Nous devons tous nous assurer que nous faisons tout notre

Plus en détail

Pour toutes vos questions et préoccupations, veuillez contacter le Directeur Général ou la Directrice Financière.

Pour toutes vos questions et préoccupations, veuillez contacter le Directeur Général ou la Directrice Financière. General Logistics Systems France Siège social 14, rue Michel labrousse BP 93730-31037 Toulouse Cedex 1 Téléphone 0825 34 34 34 (0,15 TTC/Min) Fax +33 (0)5 34 619 620 Internet www.gls-group.eu Politique

Plus en détail

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION POLITIQUE ANTI-CORRUPTION 1. ÉNONCÉ ET OBJECTIF DE LA POLITIQUE Le CN croit qu une entreprise «honnête» est une entreprise durable, et il est déterminé à n utiliser que des pratiques commerciales qui sont

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L

Plus en détail

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard:

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: 1. Déroulement du stage Rapport de stage Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: Tableau 1. Périodes de stage lieu date bilan Edition l amiénois du

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant!

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Convention de la bientraitance des enfants fréquentant les installations du centre de la petite enfance Vire-Crêpe 1 Tous droits de traduction, d

Plus en détail

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT 2008/2009 CATALOGUE DE FORMATION MANAGEMENT 1 MANAGEMENT Les formations : Initiation au management...3 Le management commercial...4 Devenir un bon chef de projet, outils et méthodes...5 Animation et cohésion

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL CHARTE ETHIQUE DE WENDEL Mars 2015 1 Message du Directoire Wendel est l une des toutes premières sociétés d investissement en Europe. Grâce au soutien d un actionnariat familial stable, Wendel a su se

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant cannabis au volant Réalisation Association des intervenants en toxicomanie du Québec inc. www.aitq.com Cannabis au volant cool ou risqué? Cette brochure a pour but de t informer de l impact du cannabis

Plus en détail

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion...

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion... Adopté par le conseil d administration le 31 mars 2009 CADRE DE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D ÉTHIQUE Sommaire Introduction...3 1. Les principes d action de l effort éthique...4 2. Les valeurs................................

Plus en détail

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION TABLE DES MATIÈRES APPLICATION DE LA POLITIQUE 1 ENGAGEMENT CONTRE LES POTS-DE-VIN ET LA CORRUPTION 1 INTERDICTION

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Code de conduite. www.polygongroup.fr

Code de conduite. www.polygongroup.fr Code de conduite Toujours À Vos Côtés. www.polygongroup.fr Our Responsibility Présentation du Code de conduite de Polygon Le Code de conduite de Polygon expose les principes les plus importants de la responsabilité

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Guide pour adolescents

Guide pour adolescents Guide pour adolescents Guide pour adolescents Nous remercions le ministère de la Justice du Canada pour sa contribution financière. Nous remercions également Public Legal Education Association Saskatchewan

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC.

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. CONTEXTE : Alcoa Inc. («Alcoa») et sa direction se sont engagés à mener toutes leurs activités dans le monde entier, avec éthique et en conformité

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Discriminations et violations de la protection des données en relation avec le VIH/sida de mai 2011 à novembre 2011

Discriminations et violations de la protection des données en relation avec le VIH/sida de mai 2011 à novembre 2011 Discriminations et violations de la protection des données en relation avec le VIH/sida de mai 2011 à novembre 2011 Total 44 cas Activité lucrative 3 2 1 Assurances sociales 2 4 10 22 Assurances vie Violations

Plus en détail

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Crawford & Compagnie et toutes ses filiales à travers le monde sont soumises à certaines

Plus en détail

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier ROZMANOWSKY Marc SAINT-REMY Sébastien SCHNEIDER Christian

Plus en détail

www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts

www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts Sommaire Préface...p.3 Définition et types de conflit d intérêts...p.4 Comment identifier un conflit d intérêts...p.6 Exemples

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions Cette toute première phase de réflexion, pas forcément simple ni évidente, devra se faire en deux temps. Ainsi, vous serez d abord

Plus en détail

Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme

Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme Code de programme : Code de l état : Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme Instructions : Veuillez répondre

Plus en détail

M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1 MANAGEMENT ET ORGANISATIONS DU STAGE AU RAPPORT

M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1 MANAGEMENT ET ORGANISATIONS DU STAGE AU RAPPORT Place du Maréchal De Lattre de Tassigny 75775 PARIS CEDEX 16 DEPARTEMENT MSO Bureau des Stages M 1- Gestion- D 404 Tél. 01.44.05.46.09 Fax 01.44.05.46.61 M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

L essentiel. de nos solutions

L essentiel. de nos solutions L essentiel vous propose des solutions globales de conseil en développement des ressources humaines. Notre équipe, de consultants seniors, seniors met ses compétences au service de vos ambitions avec un

Plus en détail

CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA

CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR POUVOIR CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA? Vous devez être âgé d au moins 16 ans et être détenteur d un permis de conduire valide. Il y a

Plus en détail

Code de conduite BAC Engagement à la qualité, à la fiabilité et à la valeur

Code de conduite BAC Engagement à la qualité, à la fiabilité et à la valeur Code de conduite BAC Engagement à la qualité, à la fiabilité et à la valeur Le Congrès de 2005 de l International Union of Bricklayers and Allied Craftworkers a adopté une résolution pour approuver le

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE Ce Code de Conduite et d Ethique énonce les principes fondamentaux auxquels nous nous engageons dans nos relations avec l ensemble de nos partenaires

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Fidélisation de la clientèle

Fidélisation de la clientèle Fidélisation de la clientèle le Sommaire de la présentation A. La fidélisation mythes et réalités B. Les sept (7) échelons de la fidélisation C. Conclusion Présenté par Daniel Tanguay Le mardi 1er février

Plus en détail

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie?

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie? Le SIDA Et toi, Qu est-ce que tu connais De cette maladie? Sommaire 1 partie : Testez vos connaissances Pages jaunes 1. Çà veut dire quoi cette maladie 2. Comment peux-tu l attraper? 3. Prendre un risque,

Plus en détail

Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015

Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015 Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015 17 élèves sur 28 (dont 8 filles et 20 garçons) au total ont répondu au questionnaire à la fin du stage MathC2+ dont : - 2 élèves en 2 nde - 22 élèves

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Lerouge Joséphyne 3 e 1 RAPPORT DE STAGE. *Classes de maternelle Charles de Gaulle

Lerouge Joséphyne 3 e 1 RAPPORT DE STAGE. *Classes de maternelle Charles de Gaulle Lerouge Joséphyne 3 e 1 RAPPORT DE STAGE *Classes de maternelle Charles de Gaulle 1 Sommaire 1. Recherche de mon stage 2. Mon entreprise a) Présentation b) Fonctionnement c) Personnel & organisation du

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR LE COACHING (partie 1) Par Robert Gingras, CRHA, ACC

EN SAVOIR PLUS SUR LE COACHING (partie 1) Par Robert Gingras, CRHA, ACC EN SAVOIR PLUS SUR LE COACHING (partie 1) Par Robert Gingras, CRHA, ACC Voici une série de courts articles que j ai eu le plaisir de rédiger pour le journal La Voix de l Est sur le thème du COACHING :

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE Servir et protéger En bref Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Bulletin Droit des affaires

Bulletin Droit des affaires Bulletin Droit des affaires Mai 2003 Fasken Martineau DuMoulin s.r.l. Conservation et archivage des documents votre entreprise s est-elle dotée d une politique en la matière? Vancouver Yellowknife Toronto

Plus en détail

Suggérer une activité de pré-écoute ou une activité pour après l écoute

Suggérer une activité de pré-écoute ou une activité pour après l écoute LC 2012 [Diane :] Section I 1. Au mois de juillet, je suis allée à Galway, en Irlande, pendant trois semaines pour faire un séjour linguistique. Quand on part avec des amis, on n apprend pas bien la langue.

Plus en détail

French Evo Day 2014 2 mai 2014 Circuit de Lurcy-Lévis

French Evo Day 2014 2 mai 2014 Circuit de Lurcy-Lévis French Evo Day 2014 2 mai 2014 Circuit de Lurcy-Lévis Voici venue la quatrième édition du plus grand rassemblement Français de Mitsubishi Lancer Evolution toutes générations confondues!!! Après une première

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario

Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario NOUVEAUTÉS! Délivrance graduelle des permis de conduire Pénalités plus sévères pour non respect des conditions du permis Conducteurs

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Université à l étranger: University of Malta Semestre/Année de séjour : 6eme semestre Domaine d études : Lettres Modernes QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT L accueil : Quelle impression avez-vous eu à votre

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Guide de Préparation

Guide de Préparation Guide de Préparation au Webinaire animé par Jean-Guy Perraud Découvrez la Pyramide du Leadership du Dr. Thomas D. Zweifel Jean-Guy Perraud & Thomas D. Zweifel Webinaire Leadership 1 3 VERTUS FONDAMENTALES

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Clémentine Séverin RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014

EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014 EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014 16 élèves (sur 27 au total) ont répondu au questionnaire à la fin du stage mathc2+. Voici quelques éléments qui sont ressortis de ce questionnaire (j ai laissé

Plus en détail

LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP

LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP 2006 1 Notions de base du commercial Principe de base Exercices Méthodologie Chronologie de l entretien 2 Notions de base du commercial Une personne fonctionne sur

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE C H I E N S D A S S I S T A N C E F I D E S LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE r Mirjam Spinnler et Bayou Cher Bayou Que ferais-je sans toi? Avec toi, ma vie est plus simple, plus pittoresque

Plus en détail

L employabilité dans le secteur bancaire libanais Dr. Fadoie Mardam-Bey MANSOUR Directeur de la Formation à l ABL Directeur de l ISEB (USJ ABL)

L employabilité dans le secteur bancaire libanais Dr. Fadoie Mardam-Bey MANSOUR Directeur de la Formation à l ABL Directeur de l ISEB (USJ ABL) L employabilité dans le secteur bancaire libanais Dr. Fadoie Mardam-Bey MANSOUR Directeur de la Formation à l ABL Directeur de l ISEB (USJ ABL) Mai 2014 L employabilité dans le secteur bancaire libanais

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

Commentaires pour le premier trimestre

Commentaires pour le premier trimestre Commentaires pour le premier trimestre Elèves en progrès Après un début d année décevant,. semble s être ressaisi. Ses résultats sont convenables dans la Maîtrise de la Langue voire satisfaisants en Mathématiques.

Plus en détail

ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres

ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres 33 % de nouvelles infections à VIH en moins depuis 2001 29 % de décès liés au sida en moins (adultes et enfants) depuis 2005 52 % de nouvelles infections à VIH en moins

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception.

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception. Rapport de Stage Secteur Agro alimentaire de DEInternational Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception Aisha Moritz Du 01.06.2012 au 30.08.2012 1. Pourquoi la Chambre Tuniso Allemande

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer 5 MOTIV ACTION Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer André Bélanger, psychologue au collège Bois-de-Boulogne Diane Da Sylva, psychologue au cégep de Saint-Laurent André Grégoire,

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct.

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct. Donateur : qui es tu? Ton profil? 2 Plus de la moitié des Français sont concernés par le don d argent % Donne au moins tous les 2/3 ans 53 47 53 53 57 46 45 42 Donne rarement ou jamais Crise 2004 2005

Plus en détail

Règlement intérieur du primaire

Règlement intérieur du primaire Règlement intérieur du primaire Préambule Le Lycée Français de Toronto est un lieu d apprentissage et de formation, où les élèves acquièrent des connaissances, mais aussi s imprègnent de principes de comportements

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail