Hedge Funds pour les nuls

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hedge Funds pour les nuls"

Transcription

1 Hedge Funds pour les nuls Atelier de formation Congrès s de l Association l des économistes québécois Montréal, le 3 mai 2006 MivilleTremblay, MA, MBA, CFA, directeur, Banque du Canada Élyse Léger, CFA, FSA, FICA, vice-présidente, HR Strategies André Fok Kam, CA, MBA, consultant

2 Plan Les fonds de couverture Qu est est-ce que c est? c Est-ce important? Qu est est-ce que ça a donne? Où va-t-on on? Faut-il s en s soucier? Que faire? Ces notes de cours reflètent les opinions des auteurs mais pas nécessairement celles de leurs institutions. 2

3 Qu est est-ce que c est? c Tentative de définitiond

4 Organisation type Véhicule de placement privé Minimum élevé Petite organisation axée e sur les habiletés Gens d expd expérience, venant de firmes traditionnelles Activités s périphp riphériques riques confiées aux courtiers désignd signés (prime brokers) ) et administrateurs spécialis cialisés Culture de discrétion Propriété intellectuelle Vulnérabilit rabilité des positions de marché Faible transparence pour l investisseurl Société en commandite extraterritoriale 4

5 Organisation type Réglementation légèrel Partenaires investis avec commanditaires Alignement des intérêts Frais élevés s : 1 à 2 % de l actif l +15 à 25 % du rendement Liquidité limitée Sortie trimestrielle ou annuelle; parfois verrou de 2 ans Fermé aux nouveaux capitaux quand taille jugée optimale 5

6 Autre formes d organisationd Institutionalisation de l industriel Fonds de fonds: organisation gérant g un portefeuille de placements dans des FC (ex. HR Stratégies) Fonds multistratégies plus grands FC abrités s par les institutions traditionnelles 6

7 Comportement type Rendement absolu (ex. 15% ou LIBOR+) et non relatif (battre l indice) l Sélection et gestion rigoureuse des risques Minimise les pertes et non l erreur l de traçage age Vaste choix de stratégies, classes d actif d et marchés Innovation Instruments dérivd rivés Spécialisation 7

8 Minimise le beta (rendement du marché) Maximise l alpha l (valeur ajoutée) Ventes à découvert Source de levier naturel Levier variable selon les stratégies 2 à 5 fois Comportement type 8

9 Est-ce important? Portrait de l industriel

10 Industrie mondiale Données incomplètes milliards $US d actifd FC Concentration Top 50 contrôlent 40 % de l actifl Top 200 contrôlent 90 % de l actifl Mortalité de 9 % par année NYC, Greenwich, Londres, Asie 10

11 Les plus grands Fonds de couverture 1. Farallon 16,5 G$ 2. Och-Ziff 15 G $ 3. Citadel et Maverick 12 G $ chacun Note: LTCM 5 G $ Fonds de fonds 1. UBS 45 G $ 2. Man 36 G $ 3. Union Bancaire Privée e 21 G $ Courtiers désignd signés 1. Morgan Stanely 2. Goldman Sachs 3. Bear Stearns 11

12 Industrie canadienne 15 G $ d actif d (déc excluant Teacher s s et CDP) Croissance annuelle de 30% à 40% 78 firmes gèrent g 200 FC ou FdF 42 gestionnaires de FC: 4 G $ d actif d (moyenne de 95 M$) 35 FdF: : 11,4 G $ d actifd Moitié en billets garantis vendus au détail d (leaders: Desjardins et Banque Nationale) 12

13 Industrie canadienne FdF investissent surtout dans les FC étrangers 30% de l actif l des FC canadiens sont détenus par des étrangers 11 % des zinzins canadiens ont des FC (ou FdF) surtout étrangers 28 % aux É-U U et en Europe, 54 % au Japon 13

14 Fonds de couverture canadiens: styles et stratégies Actif total: 4 milliards de $ Long/short equity 75% Managed futures 7% Others 6% Merger/risk arbitrage 3% Equity market neutral 5% Convertible arbitrage 4% Source: Investor Economics,

15 Qu est est-ce que ça donne? Avantages et inconvénients nients

16 Principales caractéristiques ristiques Objectif Liquidité Critères Principale source du rendement Contraintes de gestion Définition du risque Utilisation d outils sophistiqués Honoraires de gestion Le gestionnaire est un investisseur important dans le fonds qu il gère Corrélation de marché Réglementation Élevées Fixes Rarement Gestion traditionnelle Rendements relatifs à un marché (supérieurs à l indice) Le marché Écart par rapport à l indice de référence (risque actif) Très limitée Généralement bonne Forte corrélation positive Fortement réglementée Rendements positifs absolus (indépendamment de la direction des marchés) Le talent et la stratégie du gestionnaire Faibles Perte éventuelle (risque total) Oui, dans le but de réduire les risques en terme de volatilité Fixes + participation à la performance Majoritairement Restreinte Faible corrélation Moins réglementée Gestion de FC 16

17 Principales stratégies Arbitrage de valeurs relatives Événements spécifiques Sélection de titres Gestion tactique Arbitrage de titres convertibles Arbitrage de fusions et d acquisitions Couverture d actions («long/short») Macro mondial Arbitrage de structure de capital Obligations à haut rendement Contrats à terme gérés Arbitrage statistique Titres en difficulté Marchés émergents Neutre au marché des actions Arbitrage de titres fixes Arbitrage de volatilité Arbitrage de fonds fermés Faible Niveau d exposition aux marchés Élevé 17

18 Exemples de stratégies Exemple 1 Stratégie neutre au marché Transaction en paire de deux sociétés s comparables cotées en Bourse, dans le même secteur d activitd activité Le gestionnaire considère que le titre de la société ABC devrait s apprs apprécier plus que celui de la société XYZ Le gestionnaire vend à découvert $ de la société XYZ et achète $ de titres de la société ABC Le gestionnaire s attend s à une hausse du prix du titre de la société ABC par rapport à la société XYZ et tente de profiter des différences de performance entre les deux sociétés, s, sans courir aucun risque de secteur ou de marché 18

19 Exemples de stratégies (suite) Exemple 2 Stratégie d arbitrage d de fusions Lorsqu une une société acheteuse (A) offre aux actionnaires de la société cible (B) des actions de la société acheteuse, le cours du titre de la société acheteuse baisse généralement g alors que celui de la société cible monte si la transaction est effectuée Étape 1 Déclaration de la prise de contrôle : A offre une prime de 20% par rapport au cours actuel de l action l de B Étape 2 Réaction du marché : le cours du titre de A baisse alors que celui de B monte. Le gestionnaire va donc vendre à découvert le titre de A et acheter le titre de B Étape 3 Réussite de la prise de contrôle : profit réalisr alisé 19

20 Stratégies émergentes L industrie des FC est en constante évolution Les gestionnaires sont de plus en plus spécialis cialisés De nouvelles stratégies émergent : Financement de primes d assurancesd Dérivés s climatiques Obligations liées aux catastrophes Financement de transactions commerciales Autres (Ex. : EWI) 20

21 Fonds de fonds (FdF( FdF) Les gestionnaires d un d FdF investissent dans des FC sélectionns lectionnés; cette approche assure généralement une diversification de styles, de stratégies, de risques, etc. Lorsque combinés, les FC procurent à l investisseur : Rendements supérieurs Volatilité plus faible Diversification accrue La diversification qui caractérise rise un FdF diminue le risque d un d portefeuille dans son ensemble 21

22 Avantages des FdF vs stratégies uniques Diversification de gestionnaires et de stratégies Équipe spécialis cialisée e en analyse et suivi des gestionnaires Gestion dynamique optimisant les portefeuilles Expertise permettant de gérer g l ensemble l des risques Communication de connaissances du gestionnaire de FdF Accès s aux FC (capacité et possibilités s d investissement) d Consolidation des rapports de performance Économie d éd échelle pour la plupart des investisseurs Performance généralement g supérieure 22

23 Inconvénients nients des FdF vs stratégies uniques (suite) Moins de transparence (dans certains cas) Moins de flexibilité dans la construction du portefeuille Frais plus élevés 23

24 Rendement/risque des principaux indices Obligations canadiennes Actions canadiennes Actions américaines Actions mondiales Fonds de couverture Notes : % 14.5% 37.6% 21.3% 21.7% % 28.3% 23.0% 14.0% 22.2% % 15.0% 33.4% 16.2% 25.9% % -1.6% 28.6% 24.8% -0.4% % 31.7% 21.0% 25.3% 23.4% % 7.4% -9.1% -12.9% 4.8% % -12.6% -11.9% -16.5% 4.4% % -12.4% -22.1% -19.5% 3.0% % 26.7% 28.7% 33.8% 15.4% % 14.5% 10.9% 15.2% 9.6% % 24.1% 4.9% 10.0% 7.6% Volatilité annualisée 4.1% 16.5% 15.6% 14.5% 7.9% Rendement annualisé 7.7% 11.0% 9.1% 7.5% 11.3% La volatilité annualisée (écart-type) est calculée en utilisant des données mensuelles de janvier 1996 à décembre Les indices d actions mondiales et américaines ainsi que l indice des FC sont en devises américaines en supposant une couverture de devise en dollars canadiens. Les indices d actions canadiennes et d obligations canadiennes sont en devises canadiennes. L indice MSCI World représente les actions mondiales, le S&P 500 représente les actions américaines, le S&P/TSX représente les actions canadiennes, l indice Marchés des Capitaux Scotia représente les obligations canadiennes et l indice CSFB représente les FC. 24

25 Rendement/risque des principaux indices (suite) Rendement / risque annualisés s des principaux indices (janvier 1996 à décembre 2005) Baisse du risque (volatilité) 14.0% Rendement annualisé 12.0% 10.0% 8.0% 6.0% 4.0% 2.0% Obligations canadiennes Fonds de couverture Actions mondiales Actions canadiennes Actions américaines Hausse du rendement 0.0% 0.0% 2.0% 4.0% 6.0% 8.0% 10.0% 12.0% 14.0% 16.0% 18.0% 20.0% Volatilité annualisée Notes : La volatilité annualisée (écart-type) est calculée en utilisant des données mensuelles de janvier 1996 à décembre Les indices d actions mondiales et américaines ainsi que l indice des FC sont en devises américaines en supposant une couverture de devise en dollars canadiens. Les indices d actions canadiennes et d obligations canadiennes sont en devises canadiennes. L indice MSCI World représente les actions mondiales, le S&P 500 représente les actions américaines, le S&P/TSX représente les actions canadiennes, l indice Marchés des Capitaux Scotia représente les obligations canadiennes et l indice CSFB représente les FC. Source : HR Stratégies Inc. 25

26 Frontière re efficiente L'effet d'inclure des investissements alternatifs dans un portefeuille d'actions et d'obligations 14.0% 12.0% 10/20/70% Oblig./Actions/Inv. alt. 100% Inv. alternatifs 10.0% Rendement 8.0% 6.0% 4.0% 2.0% 100% Obligations 50/50% Obligations/Actions 100% Actions 0.0% 0.0% 4.0% 8.0% 12.0% 16.0% 20.0% Écart type Combinaison d'actions et d'obligations Combinaison d'actions, d'obligations et d'alternatifs 50/50% Obligations/Actions 100% Inv. Alternatifs 100% Obligations 100% Actions 10/20/70% Oblig./Actions/Inv. Alt. 26

27 L allocation des FC dans un portefeuille global Allocation de FC dans un portefeuille cible % de fonds de couverture 0% 5% 10% 15% Rendement annualisé 8.98% 9.11% 9.23% 9.36% Volatilité annualisée 8.63% 8.45% 8.28% 8.13% 9.40% 15% Allocation de FC Hausse du rendement 9.30% 9.20% 9.10% 9.00% 10% 5% 0% 0% 5% 10% 15% 8.90% 8.00% 8.20% 8.40% 8.60% Baisse du risque (volatilité) Source : HR Stratégies Inc. Note : Rendements annualisés sur 10 ans au 31 décembre 2005, calculés en supposant une couverture de devise en dollars canadiens. Le portefeuille cible est composé de : Bons du Trésor à 5 %; Indice Marchés des Capitaux Scotia à 40 %; S&P/TSX à 30 %; S&P 500 à 12,5 % et MSCI EAEO à 12,5 %. Les FC sont représentés par l indice CSFB. 27

28 Analyse de participation aux rendements des indices traditionnels Actions mondiales vs FC Obligations canadiennes vs FC 4.00% 1.50% 2.00% 1.00% 0.00% -2.00% MSCI Wo rld CSFB MSCI Wo rld CSFB 0.50% 0.00% SMU CSFB SMU CSFB -4.00% -0.50% -6.00% M archés haussiers M archés baissiers -1.00% M archés haussiers M archés baissiers Notes : Source : HR Stratégies Inc. Calculés sur 10 ans au 31 décembre 2005, les rendements mensuels des actions mondiales sont représentés par l indice MSCI World et ceux des obligations canadiennes par l indice Marchés des Capitaux Scotia. Le tableau «Actions mondiales vs FC» est en dollars américains et le tableau «Obligations canadiennes vs FC» est en dollars canadiens. 28

29 Mesures quantitatives Mesures de rendements ajustés s pour le risque : Ratio Sharpe : rendement obtenu au-dessus du rendement sans risque, divisé par la volatilité (i.e. unités s de rendement générés g s par unité de risque) Ratio Treynor : rendement obtenu au-dessus du rendement sans risque, divisé par le bêta (i.e. unités de rendement générés g s par unité de risque de marché) Omega et Gamma : autres mesures tenant compte de l asyml asymétrie de la distribution des rendements 29

30 Asymétrie et kurtose Asymétrie : une distribution est asymétrique lorsque les valeurs situées d'un côté de la courbe de distribution ont tendance à s'éloigner davantage du centre que les valeurs situées de l'autre côté. En général, l asyml asymétrie des FC est négative, n tout comme pour les indices boursiers Kurtosis : le coefficient Kurtosis mesure le degré d écrasement d une d distribution. Le coefficient Kurtosis est normalement plus élevé que pour les principaux indices boursiers Est-ce problématique? Il faut être prudent lors de l interprétation tation de ces résultatsr 30

31 Principaux indices Historiquement, les consultants spécialis cialisés s en FC maintiennent leurs propres indices (HFR, CSFB Tremont) Récemment, les principaux fournisseurs d indices d ont créé des indices (MSCI, RBC, Scotia,, S&P) de plus en plus utilisés s pour mesurer la performance des FC L indice le plus approprié demeure le rendement sans risque (ex. : Bons du Trésor) 31

32 Principaux indices (suite) Les indices sont utiles pour fins de comparaison : Certains indices sont composés s de sous-indices Les rendements sont généralement g nets de frais Biais du survivant : les bases de données incluent seulement les fonds qui sont opérationnels Biais de sélections : les gestionnaires de fonds alternatifs ne sont pas obligés s de publier leurs rendements 32

33 Indices investissables Gérés s passivement en «comptes gérés g» visant à offrir : Liquidité Transparence Frais peu élevé En pratique, le défi d est considérable : Certains fonds refusent les «comptes gérés g» Certaines stratégies ne peuvent offrir la liquidité visée Quelques indices investissables : CSFB Tremont,, HFR, MSCI, RBC, Scotia,, S&P 33

34 Alpha portable Stratégie basée e sur la séparation s de l alpha l et du bêta Technique visant l augmentation l du rendement par l alpha Processus de base : Remplacer la gestion active d une d classe d actif d par une gestion synthétique tique : contrats à terme + Bons du Trésor Remplacer les Bons du Trésor par une stratégie de FdF Résultat : rendement indiciel + alpha générég par le FdF Caractéristiques ristiques essentielles : Pas de changement au niveau du risque du portefeuille Coûts de transactions faibles 34

35 Alpha portable (suite) La structure d alpha d portable peut être mise en place avec plusieurs classes d actif d sous-jacentes : Actions américaines Obligations canadiennes Obligations à rendement réelr Caractéristiques ristiques essentielles de la classe d actif d : Contrats à terme liquides Valeur ajoutée e des gestionnaires actifs de cette classe d actif relativement faible 35

36 Transparence Transparence : confirmation des investissements et des sources de valeur ajoutée Par gestionnaire Par sous-strat stratégie Par stratégie Essentielle pour assurer la gestion du risque et l optimisation du portefeuille d un d FdF Peu de réglementation r relative à la transparence Transparence sur les facteurs de risque 36

37 Structure des frais de gestion Frais de base entre 1% et 2% de l actif l sous gestion Frais basés s sur la performance : généralement g 20% du rendement Frais perçus lorsque le rendement atteint le «hurdle rate» «Highwater mark» généralement applicable Normalement, les frais opérationnels (frais légaux, l frais de garde de valeurs, frais d administration, d frais de vérification) v ne sont pas inclus 37

38 Où va-t-on on? Quelques tendances

39 L alpha: gisements limités Jeu à somme nulle Rendements à la baisse Stratégies à capacités s plus limitées Arbitrage complet de certaines inefficiences Recherche de nouvelles inefficiences Risques: apprenti-sorcier, levier accrû 39

40 Actionnariat militant Critique gouvernance et stratégie Outils: Persuasion, chantage Campagnes médiatiquesm Course aux procurations Poursuites judiciaires Cibles: Manitoba Telecom, Fairmont, Intrawest,, Magna Risque: gestion de court terme 40

41 Convergence avec capital-risque Des fonds de placements privés s lancent des FC Des FC lancent des fonds de placements privés Saisir la prime de liquidité Risques: Appel soudain de liquidité A-t-on les compétences pour gérer g les entreprises? 41

42 Convergence avec gestion traditionnelle Relâcher les contraintes traditionnelles: levier, dérivd rivés, ventes à découvert, univers Produits substituts: betas exotiques à meilleur prix Leaders mondiaux: Goldman Sachs, UBS,Barclays, Deutsche Bank, State Street Leaders canadiens: Ontario Teachers,, Caisse, PSP,, TD, Connor Clark & Lunn Trading sur capital propre des banques Enjeu: innover avec risques maîtris trisés 42

43 Faut-il s en s soucier? Trois préoccupations

44 1. Impact sur les marchés Efficience Liquidité Volatilité 44

45 2. Risque systémique Canada versus USA/UK LTCM et initiatives subséquentes 45

46 Long Term Capital Management Actif net de 4,8 G$ Levier très s important (50 à 1) possibilité de contagion Stratégies d arbitraged Vendre à découvert des obligations du Trésor américain Acheter des obligations plus risquées Stratégie rentable quand le «spread» est stable ou à la baisse 46

47 LTCM (suite) Rendements annuels: + 40%; Juillet 1998 : problèmes financiers en Russie Fuite vers qualité, élargissement du «spread» Résultat non prévu par modèles sophistiqués LTCM incapable d honorer d appels sur marge La Fed persuade les créanciers de monter un plan de rescousse 47

48 L après s LTCM Initiative du «Financial Stability Forum» (émanation du G-7); G Gestion plus serrée e du risque de contrepartie par les banques Éviter une trop grande concentration Suivi des courtiers désignd signés s (prime( brokers) ) par les autorités s réglementairesr 48

49 3. Protection des investisseurs Accès s par les investisseurs Risques opérationnels. 49

50 Règle généraleg Toute distribution de valeurs mobilières requiert : Dépôt d un d prospectus Implication d un d courtier inscrit 50

51 Exceptions à la règle r généraleg Instrument national s applique uniformément ment au Canada Investisseurs accrédit dités Achat minimum ( $) Les FC sont distribués aux institutions et aux personnes fortunées en vertu d une exception 51

52 Investisseur accrédit dité: Institutions Banques Courtiers Gouvernements et leurs agences Caisses de retraite Oeuvres charitables, après s avoir pris conseils Etc. 52

53 Investisseur accrédit dité: Particuliers Particulier (seul ou avec conjoint) possède actif financier net > 1 M$ ou actif >= 5 M$; Particulier dont le revenu net avant impôts > $ (ou $ avec conjoint) Au cours 2 dernières res années et pour l annl année e en cours. 53

54 Achat minimum ( $) Doit être payé au comptant Doit être investi dans une seule valeur mobilière Effet pervers 54

55 Autre exception à la règle r générale Billets émis par une banque ou une agence du gouvernement Le capital doit être garanti Permet distribution indirecte de fonds de couverture à des investisseurs au détail d par le biais de billets structurés. s. 55

56 Billets structurés Billet = emballage («( wrapper») Contenu Une obligation à zéro coupon (pour protéger le capital); Une option d achat d sur le fonds de couverture sous-jacent (pour générer g le rendement). D autres structures de protection existent. 56

57 Préoccupations liées aux billets à capital protégé Trois niveaux de frais Divulgation non uniforme Oblige l investisseur l à acheter une protection du capital 57

58 Que faire? Débat sur la réglementationr

59 Accès s aux FC par détaild Autres pays permettent accès s plus large qu au Canada Effet bénéfique b des fonds de couverture sur l efficience l d un d portefeuille 59

60 Accès s aux FC par détaild D autres pays permettent : Fonds communs de faire des ventes à découvert et d utiliser d l effet l de levier; Accès s aux FdF (avec ou sans achat minimum) Accès s aux FC (avec achat minimum). 60

61 L accès s au détail d exige contrôle plus serré des risques opérationnels Évaluation de l actif l du fonds (conflit d intérêts) Fraude Faillite du gérantg «Side letters» 61

HR Stratégies Inc. Présentation sur les fonds de couverture

HR Stratégies Inc. Présentation sur les fonds de couverture Stratégies Inc. H Présentation sur les fonds de couverture Table des matières Section 1 Section 2 Section 3 Section 4 Section 5 Introduction aux fonds de couverture 3 Principales caractéristiques ristiques

Plus en détail

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Caisse de retraite Université de Sherbrooke Rendements au 31 décembre 2008 Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Plan de la présentation Rétrospective 2008 Contexte économique

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite IMPLEMENTED RISK MANAGEMENT CANADA INC. (GESTION IMPLÉMENTÉE DU RISQUE) Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite Nicholas Ricard, M.A écon. 18 et 19 avril 2013

Plus en détail

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille I. Concept d'efficience des marchés et stratégies de gestion - Efficience opérationnelle des marchés

Plus en détail

Olympia Capital Management

Olympia Capital Management Olympia Capital Management Olympia Capital Management A l origine de solutions innovantes depuis 1989 Une équipe indépendante et expérimentée Fondée en 1989, se spécialise dans la gestion de fonds de fonds

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Portefeuilles NEI Sélect Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le

Plus en détail

Gestion privée 1859. Stéphane Gagnon, CFA

Gestion privée 1859. Stéphane Gagnon, CFA Gestion privée 1859 Stéphane Gagnon, CFA Gestion privée 1859 TABLE DES MATIÈRES L environnement de marché Notre organisation Nos services Notre approche de gestion Notre modèle d affaires Gestion de l

Plus en détail

Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente

Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente Croissance des FNB Croissance des FNB à l'échelle mondiale Croissance des FNB à l'échelle mondiale (milliards

Plus en détail

Portefeuilles Jov Prospérité en multigestion FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE

Portefeuilles Jov Prospérité en multigestion FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE Portefeuilles Jov Prospérité en FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE Portefeuilles Jov Prospérité en FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE Depuis des années, l'accès à l'élite mondiale des gestionnaires a été

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

Qu est-ce qui caractérise notre style de gestion active? Des penseurs de premier plan dans le domaine du placement

Qu est-ce qui caractérise notre style de gestion active? Des penseurs de premier plan dans le domaine du placement Qu est-ce qui caractérise notre style de gestion active? Des penseurs de premier plan dans le domaine du placement «Notre approche de l investissement repose sur une idée fondamentale : la meilleure façon

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

PLACEMENTS PRIVÉS ATTRAIT POUR LES INVESTISSEURS ET OPPORTUNITÉ QUÉBÉCOISE, LE RÉSEAU HÔTELIER ALT 160 M$ Cercle finance du Québec 4 mai 2015

PLACEMENTS PRIVÉS ATTRAIT POUR LES INVESTISSEURS ET OPPORTUNITÉ QUÉBÉCOISE, LE RÉSEAU HÔTELIER ALT 160 M$ Cercle finance du Québec 4 mai 2015 PLACEMENTS PRIVÉS : ATTRAIT POUR LES INVESTISSEURS ET OPPORTUNITÉ QUÉBÉCOISE, LE RÉSEAU HÔTELIER ALT 160 M$ Cercle finance du Québec 4 mai 2015 Présenté par Michel Lévesque, vice-président aux placements

Plus en détail

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs.

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Les portefeuilles choix sélect RBC se conforment en tout temps à la tolérance au risque et aux objectifs de placement

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

Renseignements. Additionnels

Renseignements. Additionnels Renseignements Additionnels au Rapport annuel 2007 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2007 I. Tableaux des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales... 2 3 Valeurs à court

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Des solutions de placement À L ŒUVRE POUR VOUS ET VOS CLIENTS

Des solutions de placement À L ŒUVRE POUR VOUS ET VOS CLIENTS Des solutions de placement À L ŒUVRE POUR VOUS ET VOS CLIENTS Parce que des besoins différents nécessitent des approches différentes Nous voyons les placements de façon différente, c est-à-dire comme

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le risque comme toute perte

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

Portefeuilles Symétrie

Portefeuilles Symétrie s Concentrez-vous sur vos priorités du moment Samedi, 14 h 09 Admirer le panorama avec ma famille Votre temps est précieux et, comme la plupart des Canadiens, vous préférez vous concentrer sur vos priorités

Plus en détail

PORTEFEUILLES SYMÉTRIE. Solution de placement façon fonds de pension

PORTEFEUILLES SYMÉTRIE. Solution de placement façon fonds de pension PORTEFEUILLES SYMÉTRIE Solution de placement façon fonds de pension MOINS ÉLEVÉ POTENTIEL DE RENDEMENT PLUS ÉLEVÉ PORTEFEUILLES SYMÉTRIE Portefeuille croissance Symétrie Portefeuille croissance modérée

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015 Point de Analyse vue sur le marché du pétrole Septembre 2015 Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Les investisseurs en obligations ne seront pas étonnés de

Plus en détail

LA GARANTIE DES FONDS ASTRA

LA GARANTIE DES FONDS ASTRA LA GARANTIE DES FONDS ASTRA Pour les régimes individuels En vigueur à compter du 26 novembre 2012 TABLE DES MATIÈRES Résumé des options de garantie...2 Comment choisir une option de garantie?...2 Garantie

Plus en détail

Séminaire Copacapital

Séminaire Copacapital Séminaire Copacapital Etat des lieux de la prévoyance professionnelle Pascal Frei, CFA, Senior consultant PPCmetrics SA Financial Consulting, Controlling & Research Lausanne, le 13 octobre 2010 Sommaire

Plus en détail

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Cercle Finance du Québec La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Patrick De Roy, FSA, FICA, CFA, FRM, CERA Chef de la pratique des placements et de la gestion des risques Colloque du

Plus en détail

Swisscanto (LU) Equity Fund Long/ Short Selection International

Swisscanto (LU) Equity Fund Long/ Short Selection International Une stratégie neutre au marché Edition Suisse Swisscanto (LU) Equity Fund Long/ Short Selection International Le défi Réalisation de rendements indépendamment de la situation du marché Un environnement

Plus en détail

Quantitative Trading Fund - 1 -

Quantitative Trading Fund - 1 - Quantitative Trading Fund - 1 - Quantitative Trading Fund Compartiment du AISM Global Opportunities Fund FCP aux normes UCITS IV Horizon d investissement de 3 ans et plus Objectifs du fonds : Performance

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds d actions canadiennes Fonds de croissance de dividendes TD Fonds de valeurs sûres canadiennes TD Fonds d actions canadiennes TD Fonds d actions canadiennes optimal TD

Plus en détail

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 DES DÉCISIONS QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2006 I. Tableaux des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

F O N D S É Q U I L I B R É C O N S E R V AT E U R

F O N D S É Q U I L I B R É C O N S E R V AT E U R RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FO N D S É Q U I L I B R É C O N S E R VAT E U R AU 31 DÉCEMBRE 2013 Le présent Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds équilibré conservateur

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

HDF FINANCE. Et si vous passiez à La Haute Définition Financière?

HDF FINANCE. Et si vous passiez à La Haute Définition Financière? HDF FINANCE Et si vous passiez à La Haute Définition Financière? 25 ans d expérience du métier de la multigestion HDF en quelques mots Depuis sa création en 1986, HDF s est spécialisé dans la multigestion,

Plus en détail

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management 30 juin 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 30 juin 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Les investissements des

Les investissements des Les investissements des fonds de sécurité sociale COMMENT LIRE UN RAPPORT ACTUARIEL Cours de formation CIF/CSI-Afrique Lomé,, Togo 5-9 juillet 2010 PRINCIPE LES FONDS DE SECURITE SOCIALE SONT DES FONDS

Plus en détail

INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS. worldview DYNAMISEZ VOS PORTEFEUILLES VERS DE NOUVEAUX SOMMETS AVEC UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS

INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS. worldview DYNAMISEZ VOS PORTEFEUILLES VERS DE NOUVEAUX SOMMETS AVEC UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS worldview DYNAMISEZ VOS PORTEFEUILLES VERS DE NOUVEAUX SOMMETS AVEC UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS NOTRE ATOUT UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS

Plus en détail

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Le placement dans une vaste gamme de catégories d actif, comme des actions, des obligations et des effets de trésorerie,

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

Fonds d actions nord-américaines Fonds nord-américain de valeur RBC 19 Fonds nord-américain de croissance RBC 9

Fonds d actions nord-américaines Fonds nord-américain de valeur RBC 19 Fonds nord-américain de croissance RBC 9 FONDS RBC ET PORTEFEUILLES PRIVÉS RBC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ Parts de série A, de série Conseillers, de série Conseillers T5, de série T, de série T5, de série T8, de série H, de série D, de série F, de

Plus en détail

20 ans d expérience à sélectionner des talents de la gestion. Les fonds UCITS à objectif de performance absolue

20 ans d expérience à sélectionner des talents de la gestion. Les fonds UCITS à objectif de performance absolue 20 ans d expérience à sélectionner des talents de la gestion Les fonds UCITS à objectif de performance absolue Conférence Argus de l Assurance 1 er juillet 2010 La performance absolue La performance absolue

Plus en détail

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec C H A P I T R E Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec 10 et placement du Québec La Caisse de dépôt et placement du Québec est une des entités les plus importantes de l appareil gouvernemental.

Plus en détail

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8 GROUPE D OPC AGF offrant des titres de la série OPC, de série D, de série F, de série J, de série O, de série Q, de série T, de série V, de série W et de la série Classique (selon les indications) Notice

Plus en détail

Stratégies. www.lyxoretf.fr

Stratégies. www.lyxoretf.fr Stratégies www.lyxoretf.fr Les trackers sont apparus dès le début des années 90 aux États- Unis sous le nom d ETF, ou "Exchange Traded Funds" (littéralement fonds négociables en bourse). Le premier tracker

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014 Le présent Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds monétaire FMOQ (le «Fonds») contient les

Plus en détail

HEDGE FUNDS, FONDS UCITS, NOUVELLES REGLEMENTATIONS... Quel nouveau visage pour la gestion alternative en 2011?

HEDGE FUNDS, FONDS UCITS, NOUVELLES REGLEMENTATIONS... Quel nouveau visage pour la gestion alternative en 2011? HEDGE FUNDS, FONDS UCITS, NOUVELLES REGLEMENTATIONS... Quel nouveau visage pour la gestion alternative en 2011? Sommaire 2 Définitions Performances des hedge funds Intentions d achats des investisseurs

Plus en détail

I. Étude comparative des Compartiments absorbé et absorbant

I. Étude comparative des Compartiments absorbé et absorbant Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 (la «Société») Cher Actionnaire, Luxembourg,

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Révisé en janvier 2011 Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement

Plus en détail

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE MD FINANCIÈRE SUN LIFE Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants RÉSERVÉ AUX PLACEMENTS INSTITUTIONNELS PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Plus en détail

S E R V I C E D E G E S T I O N P R I V É E

S E R V I C E D E G E S T I O N P R I V É E S E R V I C E D E G E S T I O N P R I V É E 2 QUAND LA GESTION DE PORTEFEUILLE SE DÉMOCRATISE 3 Le debut des activités, en 2011, de la Société de gestion privée des Fonds FMOQ inc. marque une nouvelle

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements Fonds de placement Plus de flexibilité pour vos investissements Les fonds de placement permettent de diversifier facilement les risques, même avec des sommes modestes. Le choix du produit dépend des prévisions

Plus en détail

Mandats Patrimoine privé

Mandats Patrimoine privé GUIDE À L'INTENTION DU CLIENT Mandats Patrimoine privé Tarification préférentielle Mandats Patrimoine privé Mackenzie Conçus pour la gestion et la préservation du patrimoine Conseils Patrimoine privé En

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Au cours des cinq dernières années, les rendements des produits de revenu traditionnels ont diminué de façon constante alors que

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Janvier 2008 Livret des rapports Communiquez efficacement vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Rapport Illustration hypothétique 4 Sommaire

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Énoncé des politiques et des méthodes de placement

Énoncé des politiques et des méthodes de placement Société canadienne du cancer Énoncé des politiques et des méthodes de placement Contexte La Société souhaite investir ses fonds avec prudence, en accordant toute l attention nécessaire à la gestion des

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA États financiers trimestriels de L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Trimestre terminé le L'OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA État des résultats ACTIVITÉS DE

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Plateforme Lyxor Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Gestion alternative Une classe d actifs attractive Avec plus de 7,600 hedge funds à travers le monde (source HFR Industry Report Q4

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels? Interview «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?» 34 Update I/2014 Le rédacteur en chef, Marty-Jörn Klein, s est entretenu

Plus en détail

Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs

Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs Coninco Master Class 2-3 novembre 2009 A member of the Man Group Le présent document est publié par Man Investments. La

Plus en détail

Colloque sur la retraite et les placements au Québec

Colloque sur la retraite et les placements au Québec 20 novembre 2014 Colloque sur la retraite et les placements au Québec Denis Senécal, M.Sc. Premier vice-président & chef des placements, Titres à revenu fixe Stratégies de placement obligataire et solutions

Plus en détail

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Stratégie 24 Update II/2014 La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Depuis la fin de l année 2007, le secteur des hedges funds a entamé une traversée du désert. Pourtant, le nouveau

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

Séries Investisseurs, Plus et e

Séries Investisseurs, Plus et e Nom du fonds Sommaire des distributions de 2013 Séries Investisseurs, Plus et e Ventilation des distributions cumulatives pour la période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013 Intérêt canadien Dividendes

Plus en détail

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008 Décembre 2008 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers

Plus en détail

Portrait de l industrie canadienne des fonds de couverture

Portrait de l industrie canadienne des fonds de couverture Portrait de l industrie canadienne des fonds de couverture Miville Tremblay A u début des années 1980, quelques familles fortunées canadiennes investissaient dans de grands fonds de couverture américains.

Plus en détail

Analyse critique de la rentabilité dans le secteur des hedge funds et du private equity

Analyse critique de la rentabilité dans le secteur des hedge funds et du private equity Analyse critique de la rentabilité dans le secteur des hedge funds et du private equity Pascal Frei, CFA, senior consultant PPCmetrics SA Financial Consulting, Controlling & Research www.ppcmetrics.ch

Plus en détail

Gestion de portefeuille Natcan

Gestion de portefeuille Natcan Le Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. www.natcan.com Mars 2012 Gestion de portefeuille Natcan Christian Cyr, CFA Premier vice-président actions de petite capitalisation ccyr@natcan.com Marc Lecavalier,

Plus en détail

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Inform informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2006 Swisscanto le centre de compétence des Banques Cantonales

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail

Notice Annuelle Le 27 juin 2013

Notice Annuelle Le 27 juin 2013 FONDS RBC Notice Annuelle Le 27 juin 2013 Parts de série A, de série Conseillers, de série T5, de série T8, de série H, de série D, de série F, de série I et de série O FONDS DES MARCHÉS MONÉTAIRES Fonds

Plus en détail

COMMENT FAISONS-NOUS DES GAINS ET UNE DIFFÉRENCE. Chef de file canadien de l investissement socialement responsable.

COMMENT FAISONS-NOUS DES GAINS ET UNE DIFFÉRENCE. Chef de file canadien de l investissement socialement responsable. COMMENT FAISONS-NOUS DES GAINS ET UNE DIFFÉRENCE. Chef de file canadien de l investissement socialement responsable. FAIRE DES GAINS. FAIRE DE LA SÉCURITÉ UNE PRIORITÉ DU CN À la suite de déraillements

Plus en détail

Trackers. www.lyxoretf.fr

Trackers. www.lyxoretf.fr Trackers www.lyxoretf.fr Les trackers sont apparus dès le début des années 90 aux États- Unis sous le nom d ETF, ou "Exchange Traded Funds" (littéralement fonds négociables en bourse). Le premier tracker

Plus en détail

OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA

OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA États financiers trimestriels de OFFICE D'INVESTISSEMENT DU État des résultats Trimestre terminé le 30 juin 1999 ACTIVITÉS D INVESTISSEMENT Revenu de placement 8 595 042 $ Frais de placement (40 350) 8

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT 1. Le but premier de Golf Canada en ce qui concerne son portefeuille de placement (le «Portefeuille») est d aider Golf Canada à atteindre ses objectifs tels qu énoncés

Plus en détail

Marché Obligataire des Pays Émergents

Marché Obligataire des Pays Émergents Colloque sur la retraite et les placements au Québec Marché Obligataire des Pays Émergents 20 NOVEMBRE 2014 JEAN CHARBONNEAU, MBA VICE-PRÉSIDENT PRINCIPAL ET GESTIONNAIRE DE PORTEFEUILLE PLACEMENTS AGF

Plus en détail

La source de performance est double : l Le beta : généré par l exposition du fonds au niveau du marché (expo nette).

La source de performance est double : l Le beta : généré par l exposition du fonds au niveau du marché (expo nette). Long / Short Equity par Eric Debonnet Directeur de la Recherche et de la Gestion des Risques Styles et sous-stratégies Les principaux styles sont les suivants : Approche macro économique ou topdown : les

Plus en détail

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes RÉSERVÉ À L USAGE DES COURTIERS Réunir NexGen et Natixis Les conseillers connaissaient la Société financière NexGen pour sa gamme diversifiée d investissements

Plus en détail