RAPPORT ANNUEL 2013 COMITÉ GÉNÉRAL DE COORDINATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 2013 COMITÉ GÉNÉRAL DE COORDINATION"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL 2013 COMITÉ GÉNÉRAL DE COORDINATION TABLE DES MATIÈRES 1. AVANT-PROPOS p ANNEXES 2.1. Composition du Comité Général de Coordination p Composition du Comité directeur p Procès-verbal de la réunion du Comité Général de Coordination du 15 février 2013 p Procès-verbal de la réunion du Comité Général de Coordination du 7 juin 2013 p Projet de plan de priorités pour l année 2014 p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs à la déclaration DIMONA, à la déclaration multifonctionnelle, aux déclarations des risques sociaux, à la déclaration LIMOSA et aux déclarations d étudiants p Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe de travail «Sécurité de l information» p Rapport sur l état d avancement du projet datawarehouse marché du travail et protection sociale dans le cadre du programme Agora p Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe de travail «Extranet» p Rapport sur l état d avancement du groupe de travail «Portail informatif de la sécurité sociale» p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Relations informatiques», y compris le portail transactionnel de la sécurité sociale et l utilisation de la carte d identité éléctronique p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «beconnected» p Rapport sur l état d avancement des travaux des groupes de travail relatifs à l échange de données entre le SPF Finances et les institutions de sécurité sociale p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Fraude aux allocations» p

2 Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Banque de données constitution pensions complémentaires» p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Relations internationales» p Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe de travail «Impact omnisectoriel» p Procès-verbal de la réunion du Comité Général de Coordination du 14 février 2014 p Synthèse des services échangés au sein du réseau en 2013 et des services en phase de développement état d avancement des projets en cours p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs à la déclaration DIMONA, à la déclaration multifonctionnelle, aux déclarations des risques sociaux, à la déclaration LIMOSA et aux déclarations d étudiants p Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe de travail «Sécurité de l information» p Rapport sur l état d avancement du projet datawarehouse marché du travail et protection sociale dans le cadre du programme Agora p Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe de travail «Extranet» p Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe de travail «Portail informatif de la sécurité sociale» p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Relations informatiques», y compris le portail transactionnel de la sécurité sociale et l utilisation de la carte d identité électronique p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «beconnected dans la sécurité sociale» p Rapport sur l état d avancement des travaux des groupes de travail relatifs à l échange de données entre le SPF Finances et les institutions de sécurité sociale p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Fraude aux allocations» p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Banque de données constitution pensions complémentaires» p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Relations internationales» p Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Impact omnisectoriel» p

3 Quai de Willebroeck Bruxelles tél fax http//:www.ksz-bcss.fgov.be RAPPORT ANNUEL 2013 COMITÉ GÉNÉRAL DE COORDINATION 1. AVANT-PROPOS L année 2013 fut l occasion, pour la Banque carrefour, au sein du Collège des Institutions publiques de sécurité sociale, de discuter des synergies nécessaires aux plans d économie préconisés par le pouvoir politique, mais également de finaliser les grands projets mis en route l année précédente. La Banque carrefour a également continué à chercher un juste équilibre entre une prestation de services électroniques efficaces et effective, tout en assurant une protection adéquate de la vie privée et de sécuriser les informations. Elle a, par ailleurs, vu augmenter le nombre de messages échangés depuis l année précédente ( messages alors que pendant l année messages avaient été échangés). La Banque carrefour continue donc à progresser dans son offre de services aux institutions concernées. Parmi les développements réalisés au cours de l année 2013, ceux relatifs aux thèmes suivants méritent une attention particulière. * * La migration vers l environnement SOA a été consolidée et stabilisée. La plate-forme SOA est une architecture orientée services qui prend mieux en compte les besoins réels des clients et les exigences techniques sur le plan de la sécurité, des volumes et de la performance et disponibilité souhaitées lors de la mise en chantier d un projet. * 3

4 Cette nouvelle gouvernance SOA a été appliquée aux nouveaux projets et de nouveaux services web entièrement réalisés sur cette plate-forme ont été mis en production. Cet outil permet un meilleur monitoring de l infrastructure et des applications. * * En 2013, la préparation de la suppression progressive de la carte SIS à partir du 1 er janvier 2014 s est poursuivie, notamment par l arrêt de la production de nouvelles cartes SIS dès fin octobre et la finalisation du cadre législatif nécessaire. Une campagne de communication a eu lieu au moyen de différents média. Un système de consultation du statut d assurabilité online est mis en place, consultable par les prestataires de soins après authentification. Pendant l année 2013, les différents groupes de travail se sont coordonnés afin d implémenter les composants de la consultation online du statut d assurabilité. * * * Via la plate-forme SOA, de nouveaux webservices pour la consultation du Registre national ont été mis en production. La modernisation des Registres BCSS a continué au sein de la plate-forme SOA, notamment, grâce au groupe de travail modernisation des registres. * * * Concernant la sécurité, l année 2013 a été l occasion de se pencher sur des domaines tels que la stratégie fédérale de cybersécurité, les solutions d authentification pour les appareils mobiles et l audit de sécurité de l Extranet. En outre, pendant 2013, de nouvelles policies et les directives ont été publiées, les normes minimales de sécurité ont été revues ainsi que la procédure de désignation des conseillers en sécurité. * * * * 4

5 Par ailleurs, 2013 a vu une augmentation des consultations du portail de la sécurité sociale, qui a reçu 1,95 millions de visiteurs. Le portail de la sécurité sociale est le point d accès par excellence pour toutes les informations relatives à la sécurité sociale, à la fois pour le citoyen, l employeur et son mandataire, le fonctionnaire et tout autre professionnel de la sécurité sociale. Concernant les citoyens, cette plate-forme a vu son nombre d applications disponibles s accroitre, parmi lesquelles la possibilité, via l application de consulter le contingent de jours disponibles pour lesquelles les cotisations à payer sont réduites. Au niveau des évolutions, nous pouvons citer : une navigation simplifiée, une visibilité du portail accrue sur les moteurs de recherche, l intégration des médias sociaux et l amélioration de la lisibilité des textes. * * En 2013 a également été développé le projet ambitieux appelé «e-box citoyen», qui est une boîte électronique grâce à laquelle chaque citoyen pourrait recevoir de manière centralisée et sécurisée des documents officiels émanant des différentes administrations de la sécurité sociale. Le but final est donc de développer un service en ligne unique pour canaliser en un seul endroit toutes les interactions avec les autorités. Pendant cette année, l ONEm et l ONSS ont déjà communiqué de cette manière avec les citoyens qui le souhaitaient. Cet outil est en phase de test dans d autres institutions. De nouveaux développements ont également été étudiés, tels que les outils de reporting, une meilleure interopérabilité en vue de réaliser des économies d échelle et la mise en place de l envoi de recommandés électroniques ainsi que les modalités d envoi d accusés de réception. * * * La banque de données «pensions complémentaires» (DB2P) instituée auprès de SIGeDIS, contenant des données relatives à tous les avantages belges et étrangers pour les travailleurs salariés, indépendants et fonctionnaires qui constituent un complément à la pension légale, a été enrichie. La FSMA a obtenu l accès à cette banque de données dans le cadre de contrôles de la bonne application de la législation en la matière. L accès du citoyen à cette banque de données a également été préparé. * * * 5 *

6 En ce qui concerne la collaboration avec les CPAS, l accès à de nouvelles applications a été prévue et notamment l accès à l application Taxi-As leur permettant au mieux de remplir leurs missions d aide sociale. L enquête sociale réalisée par les CPAS a été mise à disposition du SPP IS afin qu il puisse contrôler la légitimité des aides accordées par les CPAS. Ce dernier a également obtenu l accès à l application Taxi-As dans le cadre de la lutte contre la fraude. Le projet ecarmed a continué à se développer afin de permettre la mise en place d un système informatique centralisé pour le remboursement des soins de santé de patients faisant appel aux CPAS. * * Afin de lutter plus efficacement contre la fraude fiscale et sociale, un groupe de travail chargé de lutter contre la fraude aux allocations sociales a été mis sur pied. Dans la foulée, un sousgroupe de travail nommé datamining a également été créé. La coopération avec le fisc s est accrue par la consultation de multiples banques de données telles que : TAXI-AS qui reprend toutes les données de la déclaration fiscale, Cadnet qui reprend les données relatives au patrimoine immobilier des personnes physiques et morales, ainsi qu une actualisation annuelle des dettes des Finances vers l ONVA concernant la retenue du pécule de vacances. * * * Au sein du Collège des Institutions publiques de Sécurité sociale, les nouveaux contrats d administration sont entrés en vigueur durant l année 2013, contenant de nombreux défis, dont la mise en place de synergies IT. Un plan d action concernant les synergies ICT a été préparé avec FEDICT, en vue d atteindre une économie de 20 millions dans ce domaine au niveau fédéral. Des propositions ont été faites concernant l optimisation et l intégration des réseaux de communication de données, l hébergement en commun des sites webs informatifs, la consolidation des data center et la diminution du nombre de consultants externes. Ces synergies passent par la virtualisation en cloud, un meilleur contrôle des impressions papier, des achats communs en matière ICT et l utilisation de documents électroniques et d ebox. * 6

7 En outre, des synergies en matière de ressources humaines, de logistique, d audit interne sont également à l étude. * * Au niveau européen, les projets d échanges bilatéraux dans le cadre de la fraude se sont concrétisés, notamment par la réalisation de premiers tests d échange avec l Allemagne et les Pays-Bas ainsi que par la prise de contact avec l Angleterre, les Etats-Unis et le Luxembourg. * * * En 2013, la performance du réseau de la sécurité sociale a donc encore augmenté. Ceci est indéniablement le résultat du travail réalisé par chacun : présidents, gestionnaires, administrateurs, secrétaires, collaborateurs et participants, qui par leur dévouement, leur compétence et leur persévérance ont contribué au bon fonctionnement du réseau. Aussi, nous tenons à les remercier de tout cœur. Grâce à leur créativité et leur esprit d équipe, ce réseau partagé a pu fonctionner encore mieux et de manière plus efficace au service de la sécurité sociale. * Gabriel PERL Président 7

8 ANNEXES 8

9 BANQUE CARREFOUR DE LA SECURITE SOCIALE 2.1. Composition du Comité Général de Coordination Président: Monsieur G. Perl (F) Vice-président: Monsieur K. Snyders (N) Administrateur général de l Office National de Sécurité Sociale Place Victor Horta BRUXELLES Vice-président: Monsieur T. Auwers (N) Directeur général SPF Sécurité Sociale Centre Administratif Botanique Finance Tower Boulevard du Jardin Botanique 50, boîte ème étage 1000 BRUXELLES 9

10 Membres effectifs et suppléants: 1 En tant que représentants des institutions publiques de sécurité sociale autres que la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale: Membres effectifs Monsieur L. Bassez (N) Directeur Membres suppléants Monsieur B. Strobbe (N) Caisse de Secours et de Prévoyance en faveur des Marins Maritiem Huis Olijftakstraat 7-13 bus ANVERS 6 Tél. 03/ Madame F. Colle (F) Administrateur général faisant fontion Monsieur P. Roelstraete (N) Conseiller Office de Sécurité Sociale d'outre Mer Avenue Louise BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur G. Carlens (N) Administrateur général Monsieur J.-L. Cleuren (N) Directeur général Office National de l'emploi Boulevard de l'empereur BRUXELLES Tél. 02/ Madame J. De Baets (F) Administrateur général Monsieur F. Theunis (F) Conseiller général Fonds des Accidents du Travail Rue du Trône BRUXELLES Tél. 02/

11 Monsieur L. Vanneste (N) Administrateur général Madame J. Julémont (F) Administrateur général adjoint Office National des Vacances Annuelles Rue des Champs Elysées BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur F. Florizoone (N) Administrateur général Monsieur P. Nys (F) Administrateur général adjoint Office National de Sécurité Sociale des Administrations Provinciales et Locales Rue Joseph II BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur P. Mylle (N) Conseiller Monsieur L. Renaud (F) Conseiller général Institut National d'assurances Sociales pour Travailleurs Indépendants Place Jean Jacobs BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur B. Collin (F) Administrateur général adjoint Monsieur N. Marly (N) ICT-manager Institut National d'assurance Maladie Invalidité Avenue de Tervuren BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur F. de Groulart (F) Conseiller général Monsieur S. De Wilde (N) Office National des Pensions Tour du Midi BRUXELLES Tél. 02/

12 Monsieur K. Snyders (N) Administrateur général Monsieur K. Deridder (N) Directeur général Office National de Sécurité Sociale Place Victor Horta BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur J. Uytterhoeven (N) Administrateur général Monsieur P. Strauss (F) Conseiller général Fonds des Maladies Professionnelles Avenue de l'astronomie BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur B. Lachaert (N) Directeur général Monsieur I. De Cock (N) Conseiller général Office National d'allocations Familiales pour Travailleurs Salariés Rue de Trèves BRUXELLES Tél. 02/ En tant que représentants de la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale: Membres effectifs Monsieur F. Robben (N) Administrateur général Monsieur E. Quintin (F) Administrateur général adjoint Membres suppléants Monsieur P. Maes (N) Chef de service Monsieur J. Jochmans (F) Chef de service Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Quai de Willebroeck BRUXELLES Tél. 02/

13 3 En tant que représentants des Services Publics Fédéraux (SPF): Membres effectifs Monsieur T. Auwers (N) Directeur général Membres suppléants Monsieur K. Vleminckx (N) Conseiller SPF Sécurité Sociale Centre Administratif Botanique Finance Tower Boulevard du Jardin Botanique 50, boîte BRUXELLES Tél. 02/ Madame M. Misko (F) Monsieur J. Van Damme (N) SPF Sécurité Sociale Centre Administratif Botanique Finance Tower Boulevard du Jardin Botanique 50, boîte BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur C. Pochet (F) Directeur Monsieur G. Goffinghs (N) SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Rue Ernest Blerot BRUXELLES Tél. 02/ Madame L. Deschoolmeester (N) Monsieur J. Festraets (F) SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement Place Victor Horta, 40 boîte BRUXELLES Tél. 02/

14 Monsieur J. Leroy (F) Président du comité de direction Monsieur H. Stalpaert (N) Conseiller SPF Personnel et Organisation Bâtiment Copernic Rue de la loi BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur K. Vanhoecke (N) Administrateur Madame F. Malherbe (F) Directeur SPF Finances North Galaxy, Tour B 27 ème étage Boulevard du Roi Albert II, 33 bte BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur W. Van Assche (N) Directeur général Monsieur S. Forster (F) Directeur général FEDICT Rue Marie-Thérèse 1/ BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur F. De Saer (N) Directeur ICT Madame M.-C. Colin-Lefèbvre (F) Conseiller général SPF Economie, PME, Classes Moyennes et Energie Rue de Louvain BRUXELLES Tél. 02/

15 4 En tant que représentants des institutions coopérantes de la sécurité sociale: Membres effectifs Monsieur G. Devolder (N) Coordinateur Fédération des Syndicats Chrétiens Chaussée de Haecht BRUXELLES Tél. 02/ Madame B. Hannes (N) Directeur Membres suppléants Monsieur Ph. Borsu (F) Administrateur Fédération Générale de Belgique Rue Haute BRUXELLES Tél. 02/ Madame B. Van Crombrugghe (F) Conseiller ASSURALIA Square de Meeûs BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur W. Reynders (N) Directeur Vereniging der Kassen voor Gezinsvergoedingen Rue Accolay BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur R. Truijen (N) CIO Union Nationale des Mutualités Professionnelles et Libres Rue Saint-Hubert BRUSSEL Tel. 02/ Monsieur M. Nens (N) PARTENA Kartuizersstraat BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur T. Joos (N) Directeur Union Nationale des Mutualités Chrétiennes Chaussée de Haecht BRUXELLES Tel. 02/

16 Monsieur C. Van Peteghem (N) Directeur Caisse Nationale Patronale pour les Congés payés dans l Industrie du Bâtiment Boulevard Poincaré BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur C. Gilon (F) Chef de service Caisse d assurances sociales UCM BP JAMBES Tél. 081/ Monsieur L. Van Rompu (N) Conseiller Congémetal - Centrale Administratie Diamant Building Boulevard August Reyers BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur L. De Meyer (N) Manager SECUREX INTEGRITY Verenigde Natieslaan GENT 5 En tant que représentant d Association d Institutions Sectorielles: Membres effectifs Madame H. Engels (N) Président Membres suppléants Monsieur D. Vanhaeverbeke (N) Directeur Association d Institutions Sectorielles Rue Royale 132 bte BRUXELLES Tél. 02/

17 6 En tant que représentant des CPAS: Membres effectifs Monsieur Ch. Lejour (F) Conseiller Vereniging Vlaamse Steden & Gemeenten Rue d Arlon 53 bte BRUXELLES Tél. 02/ Membres suppléants Monsieur P. Van Schuylenbergh (N) Directeur Vereniging Vlaamse Steden & Gemeenten Paviljoenstraat BRUSSEL Tél. 02/ En tant que représentant du Registre national des personnes physiques: Membres effectifs Madame I. Mazzara (F) Directeur général Membres suppléants Madame C. Rouma (F) Directeur Registre national Parc Atrium Rue des Colonies BRUXELLES Tél. 02/ En tant que représentant de SIGEDIS: Membres effectifs Monsieur J. Moureaux (F) Administrateur délégué Membres suppléants Monsieur S. Janssen (N) Directeur général SIGEDIS Tour du Midi 1060 BRUXELLES Tel. 02/

18 9 En tant que représentant de Smals: Membres effectifs Monsieur S. Vanhoof (N) CSM ehealth&pensions Membres suppléants Monsieur J. Vercruysse (N) Directeur Smals Rue du Prince Royal BRUXELLES Tél. 02/ En tant que représentant de l Agence pour la Simplification Administrative (ASA): Membres effectifs Monsieur E. De Pue (N) Directeur général Membres suppléants Madame D. De Vos (F) Directeur général adjoint Agence pour la Simplification Administrative Rue ducale BRUXELLES Tél. 02/

19 11 En tant que représentants des Communautés et Régions: Membres effectifs Monsieur G. Mareels (N) Responsable du projet CORVE Communauté flamande Bâtiment Boudewijn local 2A30A Boulevard Boudewijn BRUXELLES Monsieur B. Wanzoul (F) Directeur EASI-WAL E-Administration Simplification et Lisibilité Chaussée de Charleroi 83B 4 ème étage 5000 SALZINNES (NAMUR) Tél. 081/ Monsieur O. Schneider (F) Membres suppléants Monsieur B. Lemmens (N) Conseiller Communauté flamande Departement Welzijn, Volksgezondheid en Gezin Ellipsgebouw bus 30 Koning Albert II-laan 35 bus BRUSSEL Monsieur F. Du Mortier (F) Developer e-gov CIRB Avenue des Arts BRUXELLES Tél. 02/ Monsieur M. Fettweis (F) Etnic Place Solvay 4, 2 ème étage 1030 BRUXELLES Ministère de la Communauté germanophone Rue Gospert EUPEN Tel. 087/

20 2.2. Composition du Comité directeur Président: Monsieur G. Perl (F) Président du Comité général de Coordination Membres: Monsieur K. Snyders (N) Vice-Président du Comité général de Coordination Monsieur T. Auwers (N) Vice-Président du Comité général de Coordination Monsieur S. Vanhoof (N) Secrétaire du Comité de Direction de Smals Monsieur F. Robben (N) Administrateur général de la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Monsieur E. Quintin (F) Administrateur général adjoint de la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Monsieur P. Mylle (N) Conseiller à l Institut Travailleurs Indépendants National d Assurances Sociales pour Monsieur C. Pochet (F) Directeur du Service d encadrement ICT du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale 20

21 BANQUE CARREFOUR DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Comité général de coordination Rapport de la réunion du 15 février Approbation du procès-verbal de la réunion du 8 juin Aucune remarque n est faite au sujet du rapport de la réunion précédente. Il est donc approuvé. 2. Communications. Il n y a aucune communication. 3. Synthèse des services échangés au sein du réseau en 2012 et des services en phase de développement état d avancement des projets en cours. M. Quintin (BCSS) commente le rapport. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 4. Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs à la déclaration DIMONA, à la déclaration multifonctionnelle, aux déclarations des risques sociaux et à la déclaration LIMOSA. M. Maes (BCSS) commente le rapport. Il termine en demandant l avis formel du Comité Général de Coordination à propos de l introduction de la notion de vacances supplémentaires dans la loi sur les vacances annuelles, suite à la transposition d une Directive européenne en la matière. Cette notion 21

22 étant également insérée dans l arrêté-cadre relatif aux notions uniformes, le Comité Général de Coordination est tenu de donner un avis formel. Vu que le Comité Général de Coordination n a pas été consulté par rapport à l adaptation de la législation, M. Robben (BCSS) propose de rendre formellement un avis négatif si cette modification requiert une adaptation du modèle de données impliquant des coûts pour les employeurs et les secrétariats sociaux. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport et émet un avis négatif le cas échéant. 5. Rapport de l état d avancement des travaux du groupe de travail «sécurité de l information». M. Bochart (BCSS) commente le rapport. M. Moureaux (SIGeDIS) précise qu une réunion concernant le sujet sera organisée au sein de SIGeDIS. Ensuite, M. Robben (BCSS) fait un commentaire par rapport aux récents problèmes d apparition de données à caractère personnel sur internet. Il cite notamment les problèmes rencontrés par la SNCB et la Ministère de la Défense nationale à ce sujet. Afin de prévenir ce type d incident à l avenir, il invite les institutions publiques de sécurité sociale à suivre la recommandation publiée à ce sujet sur le site de la Commission pour la Protection de la Vie privée (CPVP). M. Collin (INAMI) ajoute qu il va rappeler les bonnes pratiques au sein du groupe de travail «sécurité de l information». Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 6. Rapport sur l état d avancement du projet datawarehouse marché du travail et protection sociale dans le cadre du programme Agora. M. Maes (BCSS) commente le rapport. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 7. Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe «extranet». M. Jochmans (BCSS) commente le rapport. M. Robben demande à M. Van Tileborgh (Fedict) si Fedict a développé une solution pour l identification mobile, afin de pouvoir, le cas échéant, utiliser une solution générique pour toutes les institutions intéressées. 22

23 M. Van Tileborgh (Fedict) répond que le projet est en cours au sein de son institution sous la responsabilité de M. Van Assche. Il explique que le projet en développement permettra normalement de se connecter via un système semblable au digipass. M. Robben émet des doutes quant à l adéquation de cette solution, surtout dans le domaine de la santé. Il aimerait un système qui permette de garder une session active pour une durée plus longue. Ensuite, M. Collin (INAMI) demande ce qu il en est du plan de déploiement du projet voice over IP pour les institutions publiques de sécurité sociale qui y participent. M. Jochmans (BCSS) explique que le système est en place et qu il fonctionne au niveau de la téléphonie fixe, ce qui permet d utiliser un numéro de téléphone abrégé même entre institutions se trouvant dans des bâtiments différents. Il ajoute que dans le futur, le système devrait être étendu au soft phone. M. Collin (INAMI) demande alors ce qu il en est au niveau de la téléphonie mobile. M. Jochmans (BCSS) l informe que l extranet n est pas encore étendu à la téléphonie mobile. Il précise cependant qu il existe un contrat-cadre qui rend les communications gratuites entre les institutions parties au contrat et les collaborateurs. M. Robben (BCSS) donne quelques explications sur le contrat-cadre et ajoute que cela facilite notamment le télétravail. M. Collin (INAMI) demande dans quel délai une institution publique de sécurité sociale peut s ajouter au projet de voice over IP. M. Robben (BCSS) lui répond que c est possible dès qu une institution le souhaite. Il précise que le fournisseur a eu des problèmes de capacité au début du lancement du système, mais qu ils devraient être réglés depuis. Ensuite, M. Van Tileborgh (Fedict) ajoute que son institution est en phase de pré-examen afin d aller vers le managed file transfer, au lieu du file transfer protocol. M. Robben lui demande de transmettre cette information au groupe PICTS. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 8. Rapport sur l état d avancement du groupe de travail «Portail informatif de la sécurité sociale». M. Quintin (BCSS) commente le rapport. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 23

24 9. Rapport sur l état d avancement des travaux du groupe de travail «e-box citoyen». M. Quintin (BCSS) commente le rapport. M. Robben (BCSS) explique que le projet est en suspens, vu d autres systèmes similaires sont pour le moment en cours de développement. Il ajoute que le but final d une telle e-box, serait, non seulement, de permettre une centralisation de l arrivée du courrier en provenance du secteur public, mais également de permettre leur conservation, ainsi qu une impression unique des documents destinés à être envoyés au citoyen. M. Cleuren (ONEM) demande si les fonctionnalités de l e-box vont continuer à être développées en attendant de trouver une solution générique car, à l heure actuelle, l ONEM ne peut toujours pas envoyer en masse des documents nécessaires à la déclaration fiscale. M. Robben (BCSS) lui répond qu en attendant de trouver une solution unique, le projet ne sera pas développé plus avant. Il précise que les fonctionnalités prévues au départ sont, quant à elles, opérationnelles. M. Cleuren (ONEM) demande alors quelles sont les perspectives de délais pour les développements futurs. M. Robben (BCSS) explique qu il faut lancer des procédures de marchés publics et que cela prend du temps. Ensuite, Mme. De Vos (ASA) demande si elle peut garder ce projet d e-box citoyen dans l actualisation du plan de simplification administrative et demande si on ne peut préciser un peu plus les délais de mise en œuvre. M. Robben (BCSS) accepte de garder ce projet dans le plan de simplification administrative mais ne peut donner plus de précision quant aux délais de réalisation. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 10. Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «relations informatiques», y compris le portail transactionnel de la sécurité sociale et de l utilisation de la carte d identité électronique. M. Jochmans (BCSS) commente le rapport. M. Robben (BCSS) explique que certaines institutions publiques de sécurité sociale, ayant un environnement SOA, ont été capables de réaliser les adaptations permettant l utilisation des nouvelles fonctionnalités intégrées dans le Registre bis endéans les quelques jours. Il s étonne que certaines institutions indiquent avoir besoin de plus de 100 jours-hommes pour faire ces adaptations et les incite fortement à évoluer vers un environnement SOA moderne. 24

25 Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 11. Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «beconnected dans la sécurité sociale». M. Quintin (BCSS) commente le rapport. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 12. Rapport sur l état d avancement des travaux des groupes de travail relatif à l échange de données entre le SPF Finances et les institutions de sécurité sociale. M. Laureyns (BCSS) commente le rapport. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 13. Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Fraude aux allocations». M. Laureyns (BCSS) commente le rapport. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 14. Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Banque de données constitution pensions complémentaires». M. Quintin (BCSS) commente le rapport. Il ajoute que l on pourra désormais arrêter de rapporter au Comité Général de Coordination à ce sujet, ce dernier étant sur les rails, et monosectoriel de surcroît. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 15. Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Relations internationales». M. Quintin (BCSS) commente le rapport. Le Comité Général de Coordination approuve le rapport. 16. Rapport sur l état d avancement des travaux relatifs au groupe de travail «Impact omnisectoriel». M. Vleminckx (SPF Sécurité Sociale) commente le rapport. 25

RAPPORT ANNUEL 2011. 1. AVANT-PROPOS p. 3 2. ANNEXES

RAPPORT ANNUEL 2011. 1. AVANT-PROPOS p. 3 2. ANNEXES RAPPORT ANNUEL 2011 COMITÉ GÉNÉRAL DE COORDINATION TABLE DES MATIÈRES 1. AVANT-PROPOS p. 3 2. ANNEXES 2.1. Composition du Comité Général de Coordination p. 10 2.2. Composition du Comité directeur p. 21

Plus en détail

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays SERVICE PUBLIC FEDERAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE RUE DE LA LOI 16 1000 BRUXELLES TEL. 02 501 02 11 le 4 septembre 2009 REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES PREMIER MINISTRE Service public

Plus en détail

SOUTIEN À LA BONNE GOUVERNANCE

SOUTIEN À LA BONNE GOUVERNANCE O1 SOUTIEN À LA BONNE GOUVERNANCE 1.1. Les Institutions publiques de la Sécurité sociale IPSS ORGANISMES PAYEURS/ASSUREURS 1.1.1. Brève présentation du rôle des IPSS La gestion de la sécurité sociale belge

Plus en détail

Les CPAS et le réseau de la sécurité sociale

Les CPAS et le réseau de la sécurité sociale Les CPAS et le réseau de la sécurité sociale Initiation au réseau de la sécurité sociale 30/09/2010 1 Contenu Introduction Qu est-ce que la BCSS et le réseau? Connexion à la BCSS et fonctionnement du réseau

Plus en détail

Le Conseil des ministres a approuvé la répartition des compétences entre les membres du Gouvernement.

Le Conseil des ministres a approuvé la répartition des compétences entre les membres du Gouvernement. Conseil des ministres du 23 octobre 2014 COMPÉTENCES DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT Le Conseil des ministres a approuvé la répartition des compétences entre les membres du Gouvernement. Charles Michel, Premier

Plus en détail

Compétences des membres du gouvernement

Compétences des membres du gouvernement Communiqué de presse du Conseil des ministres du 9 décembre 2011 Compétences des membres du gouvernement Répartition des compétences entre les membres du gouvernement Elio Di Rupo, Premier ministre Service

Plus en détail

REDUCTION ONSS TRAVAILLEURS LICENCIES DANS LE CADRE DE RESTRUCTURATION

REDUCTION ONSS TRAVAILLEURS LICENCIES DANS LE CADRE DE RESTRUCTURATION REDUCTION ONSS TRAVAILLEURS LICENCIES DANS LE CADRE DE RESTRUCTURATION SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES ARLON Espace Didier, Rue de Diekirch, 38-6700 ARLON Tel. 063/67 03 56 - Fax 063/67

Plus en détail

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Une administration moderne, un service de qualité Sommaire Qu est ce qu un indépendant à titre complémentaire? 3 Personnes admises

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 1 - La sécurité sociale en Belgique et les mutualités. Plan 1- INTRODUCTION 2- GRANDS PRINCIPES DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

La Sécurité Sociale en Belgique

La Sécurité Sociale en Belgique La Sécurité Sociale en Belgique Préface Peu de personnes savent précisément en quoi consiste la sécurité sociale. Pourtant, grâce à ce système, nous pouvons compter sur plusieurs institutions qui garantissent

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale CSSS/11/025 DÉLIBÉRATION N 11/020 DU 1 ER MARS 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DE LA BANQUE

Plus en détail

Aperçu de la disponibilité des services réseau 2011

Aperçu de la disponibilité des services réseau 2011 Aperçu de la disponibilité des services réseau 2011 Vous trouverez ci-après un aperçu des périodes de disponibilité des services réseau offerts on line. Lorsque certains services réseau doivent être interrompus

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/066 DÉLIBÉRATION N 13/020 DU 5 MARS 2013 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU SERVICE

Plus en détail

Travailler et conserver votre pension

Travailler et conserver votre pension Tout sur... Office national des Pensions ~ www.onp.fgov.be Travailler et conserver votre pension REG.NO.BE-BXL- 000015 Cette brochure a été imprimée sur du papier recyclé En obtenant le certificat EMAS,

Plus en détail

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale Service public fédéral Sécurité sociale Service public fédéral Sécurité sociale Place Victor Horta 40 boîte 20 1060 Bruxelles Personne de contact Machteld Ory 02/528.63.18 machteld.ory@minsoc.fed.be Concerne

Plus en détail

Le Cadre d'auto-évaluation des Fonctions publiques

Le Cadre d'auto-évaluation des Fonctions publiques CAF Le Cadre d'auto-évaluation des Fonctions publiques Le Cadre d Auto-évaluation des Fonctions publiques (CAF) ou Common Assessment Framework est le résultat de la coopération des Ministres des Pays Membres

Plus en détail

La déclaration électronique des risques sociaux

La déclaration électronique des risques sociaux La déclaration électronique des risques sociaux Introduction pour les employeurs 1 Objectifs de la journée d'études Compréhension de l'étape suivante de l'e- Government au sein de la Sécurité Sociale Déclaration

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/099 DELIBERATION N 08/028 DU 3 JUIN 2008 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ASBL

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS ETRE INDEPENDANT A TITRE COMPLEMENTAIRE Février 2014 TABLE DES MATIERES PAGE I. Qu'est ce qu'un indépendant à titre complémentaire? 2 II. Personnes admises

Plus en détail

SITUATION DES PROJETS DU REGISTRE NATIONAL.

SITUATION DES PROJETS DU REGISTRE NATIONAL. SITUATION DES PROJETS DU REGISTRE NATIONAL. ETAT DE LA SITUATION DE QUELQUES PROJETS DU SERVICE DU REGISTRE NATIONAL. PRESENTATION AU COMITE DES UTILISATEURS DU R.N. LE 16 MARS 2007. Liste des projets.

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/179 DÉLIBÉRATION N 14/098 DU 7 OCTOBRE 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L AGENCE

Plus en détail

STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DE L ASSURANCE MALADIE (le cas de la Belgique)

STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DE L ASSURANCE MALADIE (le cas de la Belgique) STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DE L ASSURANCE MALADIE (le cas de la Belgique) par Michel VIGNEUL Conseiller Manager de projets COOPAMI Bruxelles 5 décembre 2012 La présentation qui va suivre : 1. est basée

Plus en détail

Annexe 20: Notion de branche

Annexe 20: Notion de branche Annexe 20: Notion de branche A la fois pour des besoins statistiques (comptes nationaux et comptes SESPROS pour Eurostat) et de politique budgétaire, il y a lieu de ventiler le compte de résultats et les

Plus en détail

date naissance et sexe Registres BCSS

date naissance et sexe Registres BCSS 000M date naissance et sexe Registres BCSS 000N date naissance et sexe Registres BCSS 000R date naissance et sexe Registre National 001H lieu résidence historiques Registre National 001R lieu de résidence

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 4.1.2. Accidents du travail. 4.1. Élaboration de la réglementation. 4.1.1. Financement alternatif de la sécurité sociale

RÉGLEMENTATION. 4.1.2. Accidents du travail. 4.1. Élaboration de la réglementation. 4.1.1. Financement alternatif de la sécurité sociale O4 RÉGLEMENTATION Notre SPF élabore la réglementation de toutes les branches de la sécurité sociale, à l exception de la branche chômage, pour laquelle le SPF Emploi est compétent. Ceci implique l élaboration

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général Superficie : 30 528 km 2 1 LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE Pays limitrophes : Pays-Bas, Allemagne, Gd Duché de Luxembourg, France Frontière naturelle : Mer du Nord Population : 10 584 534 habitants (2007)

Plus en détail

travail TRAVAIL Brochure d information

travail TRAVAIL Brochure d information DE Permis PERMIS de travail TRAVAIL Brochure d information La réglementation en matière de permis de travail est très complexe. Le contenu présenté ici n est pas exhaustif, loin de là. Néanmoins, il permet

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

Sources et références

Sources et références Fiches communales d analyse des statistiques locales en Région bruxelloise Préambule... 2 1. Caractéristiques des sources statistiques... 3 1.1. L objet de la statistique.... 3 1.2. Les critères de localisation....

Plus en détail

Titre V. Les services communs aux différents régimes

Titre V. Les services communs aux différents régimes Titre V. Les services communs aux différents régimes Section I. La Banque Carrefour de la sécurité sociale A. Introduction Ces dernières années, de nombreux responsables politiques ont découvert l e-government

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/173 DELIBERATION N 08/058 DU 7 OCTOBRE 2008 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA

Plus en détail

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale La sécurité sociale en Belgique et l assurabilité Version du 28/04/2015 Version du 28/04/2015 1 PARTIE 1 : La sécurité sociale en Belgique

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/207 DÉLIBÉRATION N 12/059 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE CERTAINES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

La réforme des pensions pour inaptitude physique des fonctionnaires: un enjeu en faveur d une réintégration?

La réforme des pensions pour inaptitude physique des fonctionnaires: un enjeu en faveur d une réintégration? L employabilité durable La réforme des pensions pour inaptitude physique des fonctionnaires: un enjeu en faveur d une réintégration? www.uantwerpen.be/ria.janvier LES GRANDES LIGNES 1) La règlementation

Plus en détail

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Demande de location 2015 Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Je soussigné (nom et prénom) :........ demeurant à :.................. Adresse e-mail :.......... souhaite obtenir en location

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET DATAWAREHOUSE MARCHE DU TRAVAIL

PRESENTATION DU PROJET DATAWAREHOUSE MARCHE DU TRAVAIL CS/01/11 AVIS N 01/01 DU 6 FEVRIER 2001 RELATIF A LA CREATION D UNE DATA- WAREHOUSE MARCHE DU TRAVAIL EN VUE DE LA COMMUNICATION PAR LA BANQUE-CARREFOUR DE TABLES AGREGEES STANDARD A DES FINS SCIENTIFIQUES

Plus en détail

ISMS. Normes Minimales. Version 2011. (Information Security Management System)

ISMS. Normes Minimales. Version 2011. (Information Security Management System) ISMS Normes Minimales Version 2011 Remarque : Ce document intègre les remarques formulées par un groupe de travail auquel ont participé les personnes suivantes: messieurs Bochart (BCSS), Costrop (Smals),

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/011 DÉLIBÉRATION N 05/042 DU 6 SEPTEMBRE 2005, MODIFIÉE LE 5 FÉVRIER 2008, RELATIVE A L ÉCHANGE DE DONNEES SOCIALES

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSSS/15/069 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010, LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/197 DÉLIBÉRATION N 12/050 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU SERVICE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/017 DÉLIBÉRATION N 14/012 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AUX AUDITORATS

Plus en détail

Les normes minimales de sécurité

Les normes minimales de sécurité Les normes minimales de sécurité Patrick BOCHART Conseiller en sécurité de l information Quai de Willebroeck, 38 B-1000 Bruxelles E-mail: security@ksz-bcss.fgov.be Site web BCSS: www.bcss.fgov.be 11/7/2014

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/061 DÉLIBÉRATION N 08/019 DU 8 AVRIL 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE CERTAINES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/10/059 DÉLIBÉRATION N 10/032 DU 4 MAI 2010 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L'OFFICE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/010 DÉLIBÉRATION N 14/006 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ADMINISTRATION

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/200 DÉLIBÉRATION N 12/053 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

Charte de la Banque Carrefour de la sécurité sociale pour une administration à l'écoute des usagers

Charte de la Banque Carrefour de la sécurité sociale pour une administration à l'écoute des usagers Charte de la Banque Carrefour de la sécurité sociale pour une administration à l'écoute des usagers PREAMBULE : La présente charte complète la Charte de l utilisateur des services publics du 4 décembre

Plus en détail

«Airbag en détails» Objectif. Pour qui? Critères de sélection SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES

«Airbag en détails» Objectif. Pour qui? Critères de sélection SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES ARLON Espace Didier, Rue de Diekirch, 38-6700 ARLON Tel. 063/67 03 56 - Fax 063/67 02 99 «Airbag en détails» CHARLEROI Rue de l'ecluse, 16-6000 CHARLEROI

Plus en détail

Vu l arrêté royal du 18 juillet 1966 portant coordination des lois sur l emploi des langues en matière administrative;

Vu l arrêté royal du 18 juillet 1966 portant coordination des lois sur l emploi des langues en matière administrative; CS/94/057 DELIBERATION N 94/24 DU 8 NOVEMBRE 1994 CONCERNANT LA COMMUNICATION, PAR L INTERMEDIAIRE DE LA BANQUE-CARREFOUR, DE CERTAINES DONNEES SOCIALES A CARACTERE PERSONNEL FIGURANT SUR LES BONS DE COTISATION

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2014

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2014 Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2014 Editeur responsable : Grégor Chapelle, Boulevard Anspach 65-1000 Bruxelles - 02/2014 Cet inventaire des principales mesures en faveur de l emploi

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/021 DÉLIBÉRATION N 14/013 DU 4 FÉVRIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA BCSS,

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/019 DÉLIBÉRATION N 08/008 DU 5 FÉVRIER 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

La déc la ra tion des risques soc ia ux - DRS. Déc emb re 2015. Consultez notre site ucm.be

La déc la ra tion des risques soc ia ux - DRS. Déc emb re 2015. Consultez notre site ucm.be La déc la ra tion des risques soc ia ux - DRS Déc emb re 2015 2 Editeur responsable : Sec rétariat soc ial des Classes Moyennes de la Provinc e de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un Madame, Monsieur, Ce formulaire vous permet, si vous habitez avec votre famille en Belgique, de demander un PROVISOIRE aux allocations familiales en tant que : - Chômeur de longue durée (minimum 6 mois)

Plus en détail

Entreprise en restructuration

Entreprise en restructuration Communiqué de presse Bruxelles, le 1 er août 2009 Le portail www.restructurations.be : un bon outil, tant pour les travailleurs que les employeurs La Vice-Première ministre et ministre de l Emploi, Joëlle

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/127 DÉLIBÉRATION N 14/067 DU 2 SEPTEMBRE 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/15/014 DÉLIBÉRATION N 07/048 DU 4 SEPTEMBRE 2007, MODIFIÉE LE 2 FÉVRIER 2010 ET MODIFIÉE LE 3 FÉVRIER 2010, RELATIVE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/068 DÉLIBÉRATION N 15/028 DU 5 MAI 2015 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA CAISSE

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 7 mars 2006;

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 7 mars 2006; CSSS/06/052 1 DELIBERATION N 06/020 DU 18 AVRIL 2006 RELATIVE A LA DEMANDE D ACCES AUX REGISTRES BANQUE CARREFOUR DE LA SECURITE SOCIALE DANS LE CHEF DU SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES DANS LE CADRE DE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/226 DÉLIBÉRATION N. 13/107 DU 5 NOVEMBRE 2013 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU CENTRE

Plus en détail

L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) EMPLOYEUR. JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS)

L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) EMPLOYEUR. JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS) Article 60, 7 1 L article 60 (Mise au travail par le C.P.A.S.) JEUNE (ou TOUTE PERSONNE EMARGEANT AU CPAS) Conditions tout ayant droit à l intégration sociale ; tout ayant droit à l aide sociale financière

Plus en détail

Demande de location d un logement

Demande de location d un logement Siège social : Rue Trieu Kaisin 70 6061 Montignies-sur-Sambre WEB : www.lasambrienne.be TEL : 071/272.000 MAIL : info@lasambrienne.be N Entreprise 0401.661.459 RPM Charleroi Demande de location d un logement

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier les articles 31bis et 36bis ;

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier les articles 31bis et 36bis ; 1/9 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 35/2013 du 14 novembre 2013 Objet: transmission de données à caractère personnel du SPF Finances au Service Public de Wallonie (SPW) Département

Plus en détail

LE DROIT AUX ALLOCATIONS FAMILIALES

LE DROIT AUX ALLOCATIONS FAMILIALES LE DROIT AUX ALLOCATIONS FAMILIALES POUR ÉTUDIANT DE 18 À 25 ANS Quelles formations permettent de maintenir le droit de 18 à 25 ans? A partir de l année scolaire ou académique 2005/2006, les conditions

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/152 DÉLIBÉRATION N 15/011 DU 3 MARS 2015, MODIFIÉE LE 1 ER SEPTEMBRE 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES

Plus en détail

BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011

BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011 BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011 AVANT-PROPOS L ONAFTS poursuit l objectif d une bonne gestion et souhaite optimaliser sa légitimité et son intégrité. C est la raison

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/198 DÉLIBÉRATION N 08/075 DU 2 DÉCEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CONTENUES

Plus en détail

fonctionnement de certains comités sectoriels institués au sein de la Commission de la protection de la vie privée, en particulier l'article 18 ;

fonctionnement de certains comités sectoriels institués au sein de la Commission de la protection de la vie privée, en particulier l'article 18 ; 1/12 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 28/2012 du 6 décembre 2012 Objet: demande d autorisation de communication CPAS de la confirmation de l octroi automatique du tarif social

Plus en détail

Le Contrat premier emploi

Le Contrat premier emploi www.far.be Le Contrat premier emploi Marie Greffe Septembre 06 Historique En 1999, afin de stimuler le travail des jeunes, Laurette Onkelinx (PS), alors ministre de l Emploi, lance l idée d un «Plan Rosetta»,

Plus en détail

Formulaire d'introduction (édition 2008)

Formulaire d'introduction (édition 2008) Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale DIRECTION DU LOGEMENT CCN -Gare du Nord - rue du Progrès 80 bte1 A.L 1035 Bruxelles Formulaire d'introduction (édition 2008) Pour que la demande soit valablement

Plus en détail

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs L UNION FAIT LA FORCE Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs www.systemedecaisseenregistreuse.be - 2014 - Service Public

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/166 DÉLIBÉRATION N 07/062 DU 6 NOVEMBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DU CADASTRE

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après la «LVP»), en particulier l'article 31bis ;

données à caractère personnel (ci-après la «LVP»), en particulier l'article 31bis ; 1/11 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 38/2015 du 17 juin 2015 Objet: Demande d autorisation émanant de la Direction de l'economie sociale du Département du Développement économique

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/006 DÉLIBÉRATION N 09/005 DU 13 JANVIER 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA

Plus en détail

Projet «Banque Carrefour» - Note d orientation. Réception de la demande : 20/07/2011. Délai de remise d avis : 30/09/2011

Projet «Banque Carrefour» - Note d orientation. Réception de la demande : 20/07/2011. Délai de remise d avis : 30/09/2011 AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1149 Projet «Banque Carrefour» - Note d orientation 1. DONNEES INTRODUCTIVES Demandeur : Ministre-Président, Rudy DEMOTTE Décision du Gouvernement wallon du 14/07/2011 Réception

Plus en détail

09 Migration - Politique d asile

09 Migration - Politique d asile 01 Fiscalité 02 Prévention - Sécurité 03 Lutte contre la pauvreté 04 Environnement - Energie - Climat 05 Mobilité 06 Emploi 07 Santé 08 Logement 09 Migration - Politique d asile 10 Beliris INITIATEUR

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/12/273 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010 ET LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPÉES ADULTES : AVANTAGES SOCIAUX ET FISCAUX

PERSONNES HANDICAPÉES ADULTES : AVANTAGES SOCIAUX ET FISCAUX F i c h e / mémo PERSONNES HANDICAPÉES ADULTES : AVANTAGES SOCIAUX ET FISCAUX AVANT-PROPOS Les informations reprises dans la présente fiche sont transmises à titre indicatif. Nous déclinons toute responsabilité

Plus en détail

Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales

Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales Nos points de contact sur www.allocationsfamiliales.be caf@ucm.be Allocations familiales après l obligation scolaire étudiants

Plus en détail

Personnes handicapées. Allocations et autres mesures

Personnes handicapées. Allocations et autres mesures Personnes handicapées Allocations et autres mesures 1 Avez-vous un handicap? Votre enfant a-t-il un handicap? Si oui, vous pouvez vous adresser à nous (la Direction générale Personnes handicapées) pour

Plus en détail

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances Déclaration IPP 2015 Conférence de presse Johan Van Overtveldt Ministre des Finances 28 avril 2015 North Galaxy 1 Agenda Rentrées des déclarations La déclaration 2015 Nouveau calcul d impôt Montant épargne-pension

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

20 Questions. sur la sécurité sociale + + + + +

20 Questions. sur la sécurité sociale + + + + + 20 Questions sur la sécurité sociale + + + + + Une initiative du Service public fédéral Sécurité sociale en collaboration avec les Institutions publiques de Sécurité Sociale. + + + + + 20 Questions sur

Plus en détail

CAPACITÉS INFORMATIQUES

CAPACITÉS INFORMATIQUES O5 CAPACITÉS INFORMATIQUES 5.1. Comment le «métier» de notre Service ICT est-il structuré? 5.1.1. Recherche, conseil, élaboration d études d opportunité et de faisabilité de services et solutions TIC Afin

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/114 DELIBERATION N 08/029 DU 3 JUIN 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DU RÉPERTOIRE

Plus en détail

Cadastre des diverses autorités de contrôles appliqués aux entrepreneurs en Belgique

Cadastre des diverses autorités de contrôles appliqués aux entrepreneurs en Belgique Annexe I Cadastre des diverses autorités de contrôles appliqués aux entrepreneurs en Belgique 1. Contrôle fiscal 2. Contrôle économique 3. Contrôle environnemental - Au fédéral - En Région wallonne - En

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/024 DÉLIBÉRATION N 09/019 DU 7 AVRIL 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU DÉPARTEMENT

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 septembre 2007 ;

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 septembre 2007 ; 1 CSSS /07/155 DÉLIBÉRATION N 07/054 DU 2 OCTOBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES SOCIALES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE À L OFFICE WALLON DES DÉCHETS EN VUE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/128 DÉLIBÉRATION N 13/058 DU 4 JUIN 2013 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE L INSTITUT

Plus en détail

Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.

Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia. Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.be Demander un supplément PROVISOIRE aux allocations familiales Ce formulaire

Plus en détail

ISMS. Normes Minimales. Version 2015 (ISO 27002:2013) (Information Security Management System)

ISMS. Normes Minimales. Version 2015 (ISO 27002:2013) (Information Security Management System) ISMS Normes Minimales Version 2015 (ISO 27002:2013) Remarque : Ce document intègre les remarques formulées par un groupe de travail auquel ont participé les personnes suivantes: messieurs Houbaille (BCSS),

Plus en détail

Les pensions du secteur public en perspective. Que nous apporte le futur?

Les pensions du secteur public en perspective. Que nous apporte le futur? Les pensions du secteur public en perspective Que nous apporte le futur? pour les pensions MyPension et le moteur de pension: une situation win-win-win pour l employeur, le citoyen et le SdPSP 3 L institution

Plus en détail

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Principales caractéristiques du système de santé en Belgique Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Sécurité sociale Introduction: De quoi vais je parler? Exposé: Seulement sur la sécurité sociale au sens strict!

Plus en détail

Guide d information sur les aides du Service PHARE

Guide d information sur les aides du Service PHARE Guide d information sur les aides du Service PHARE Ce guide est écrit de manière simple pour être facilement compris par tous. Il ne peut donc être aussi complet que les textes légaux et ne les remplace

Plus en détail

EMPLOIS SUBVENTIONNÉS EN CPAS : «L ARTICLE 60, 7, LO»

EMPLOIS SUBVENTIONNÉS EN CPAS : «L ARTICLE 60, 7, LO» Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale a.s.b.l. Vereniging van de Stad en de Gemeenten Section CPAS Afdeling "Maatschappelijk Welzijn" van het Brussels Hoofdstedelijk

Plus en détail

CELLULE POUR L'EMPLOI S.A.AMP et S.A. LSB

CELLULE POUR L'EMPLOI S.A.AMP et S.A. LSB CELLULE POUR L'EMPLOI S.A.AMP et S.A. LSB La cellule pour l emploi de l Unité Technique d Exploitation S.A. AMP, Route de Lennik 451 à 1070 BRUXELLES et S.A. LSB, Route de Lennik 451 à 1070 BRUXELLES,

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/199 DELIBERATION N 08/076 DU 2 DECEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DE LA

Plus en détail

dans le système de protection sociale les pays en développement? IMT ANVERS 17 janvier 2011

dans le système de protection sociale les pays en développement? IMT ANVERS 17 janvier 2011 www.inami.be www.coopami.org L assurance maladie obligatoire dans le système de protection sociale en Belgique. Quels enseignements peut on en tirer pour les pays en développement? IMT ANVERS 17 janvier

Plus en détail