Du Predit 2 au Predit 3, la programmation continue. Exemples d actions en cours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du Predit 2 au Predit 3, la programmation continue. Exemples d actions en cours"

Transcription

1 Du Predit 2 au Predit 3, la programmation continue Exemples d actions en cours Le carrefour de clôture du Predit 2 organisé à La Villette, en juin 2001, a permis de dresser un bilan des recherches entre 1996 et 2000 et de dynamiser la préparation du Predit 3. Pendant cette année 2001, l activité du Predit 2 s est poursuivie. L année 2002 sera donc en partie consacrée à valoriser ces recherches mais aussi à engager concrètement de nouvelles actions parmi lesquelles : Domaine «Mobilités et territoires» PREDIM : plate-forme de recherche et d expérimentation pour le développement de l information multimodale. Cette plate-forme doit constituer un dispositif national mutualisé permettant aux acteurs concernés d expérimenter des services et de tester de nouveaux produits. Les collectivités mettront à disposition des sites, les transporteurs et les industriels essaieront des services et des produits. Une équipe, dirigée par Jean-Francois Janin, responsable de la nouvelle mission Transports intelligents au ministère des Transports, coordonnera ces projets. Une charte entre les partenaires potentiels de la Predim est en cours de signature. L action sera également adossée à un réseau de compétences animé par le Certu et l Inrets. Contact : «Bahn-ville» : Sur la base d'une étude comparative de cas français et allemands, cette recherche, menée dans le cadre de la coopération franco-allemande DEUFRAKO, vise d'abord à établir scientifiquement l'effet des réseaux ferroviaires urbains et suburbains sur la morphologie de la ville, en mettant en évidence les éléments-clés et les interactions. Les enseignements de ce travail permettront ensuite d'émettre des recommandations, sous forme de guide méthodologique, sur ce que pourrait être une politique publique résolument favorable aux transports collectifs, tant en ce qui concerne le matériel employé qu'en ce qui concerne l'organisation des services. (cf. fiche jointe) Contact : Domaine «Sécurité et sûreté des systèmes» Séminaire pour élargir le milieu des chercheurs en sciences sociales impliqués sur les questions de sécurité et sûreté des transports : il s agit de réunir au premier semestre 2002 une vingtaine de chercheurs représentatifs de divers milieux de recherche : sciences politiques, anthropologie, sociologie, psychologie sociale, économie et gestion, géographie et historie contemporaine, etc. Ces chercheurs ne travaillent pas actuellement sur la sécurité mais seraient susceptibles de s y intéresser et d apporter des éléments innovants sur

2 le plan de la problématique ou de la méthodologie. A partir d une note de présentation des objectifs de la recherche sur la «sécurité et sûreté des systèmes», ils seront invités à préparer une réaction représentant la manière dont leur domaine de recherche respectif pourrait prendre en compte ces objectifs. La synthèse de ce séminaire servira de base à un appel à propositions à lancer ultérieurement. Contact : ARCOS 2003 (action fédérative Predit) ou «action de recherche pour une conduite sécurisée», a pour objet de valider des concepts et des faisabilités pour mettre en œuvre quatre fonctions : réguler les distances entre véhicules, prévenir les collisions et les sorties de route, alerter les véhicules en amont des incidents. Le pilotage général est assuré par Jean- Marc Blosseville chercheur au LIVIC (laboratoire commun à l'inrets et au LCPC), assisté par deux cabinets de consultants : Erdyn et Setec-ITS. Dix thèmes de travail structurent cette action qui mobilise, depuis le début de l'année 2002, une cinquantaine d'équipes de recherche. Contact : LAVIA : Limiteur s adaptant à la vitesse autorisée. Ce système d aide à la conduite limite automatiquement la vitesse pratiquée à la valeur réglementairement autorisée sur la voie empruntée. Une expérimentation va être lancée dans les Yvelines. (cf. fiche jointe) Contact : Hypovigilance : Ce projet a deux objectifs : l approfondissement des connaissances épidémiologiques et physiologiques sur les causes et les effets de la baisse de vigilance des conducteurs, et le développement d un système autonome de diagnostic embarquable dans les véhicules et capable de mesurer et d interpréter les symptômes de la baisse de vigilance, ceci indépendamment des caractéristiques physiques du conducteur, du mode de conduite et de l environnement. (Cf. fiche jointe) Contact : RESPECT : simulateur éducatif destiné à sensibiliser les enfants de 6 à 11 ans à la sécurité routière. (Cf. fiche jointe) Contact : Domaine «Transport de marchandises» Transports de marchandises en ville (TMV) : il s agit d un programme engagé sous la conduite de la DRAST et du Certu, afin de mieux connaître les acteurs et leurs contraintes, soutenir des expérimentations pour une organisation limitant les nuisances. Dans le cadre de ces expérimentations, un effort particulier portera sur l organisation spatiale des distributions à travers l action fédérative ELU (Espaces logistiques urbains) dont l avantprojet détaillé a été validé en juillet La direction de projet sera partagée par le Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART) et le Centre de Recherche et d Etude en Logistique (CRET LOG), sous la présidence d Elisabeth Dupont Kerlan, directrice générale de l Inrets. Une étude de besoins est en cours, sous forme d entretiens auprès

3 d offreurs de transport et de questionnaires adressés à 300 sociétés émettrices et réceptrices de marchandises, à Lille et Tours. Parallèlement, un recensement et une analyse de projets, d études, d expérimentations, d évaluation de dispositifs innovants (magasins de quartiers, hôtels logistiques, consignes mobiles, etc.) sont engagés. Contact : et Retombée opérationnelle du TMV, un guide méthodologique «Plans de déplacements urbains et marchandises en ville» (cf. liste des publications) va paraître prochainement. Ce guide, à destination des élus, a pour vocation d apporter des éléments de compréhension des mécanismes du transport de marchandises en ville et tout particulièrement de ceux régissant l activité des professionnels de la livraison. Il présente de façon claire et concise les éléments à prendre en compte dans leur globalité afin d éviter le piège des solutions parcellaires, sources de nouvelles difficultés inextricables. Enfin, il montre la nécessité de la mise en cohérence des réglementations au niveau des agglomérations dans le cadre d une concertation avec tous les acteurs de cette activité. Contact : Scénarios de route automatisée pour poids lourds : L objectif est de répondre à l accroissement des circulations de poids lourds sur certains itinéraires en voie de saturation en tenant compte des préoccupations des pouvoirs publics en matière de sécurité, de protection de l environnement et d économies d énergie. Ce projet se fonde sur les acquis du projet européen «CHAUFFEUR» qui concerne la conduite en convoi de poids lourds Contact : ECHO : enquête nationale auprès des chargeurs et des opérateurs de la chaîne de transport, sur les déterminants logistiques et les caractéristiques physiques et organisationnelles des envois de marchandises. Suivi du fret ferroviaire : le wagon intelligent Un bon suivi de la marchandise transportée est une demande générale des chargeurs. Ce projet doit y répondre t inciter un plus grand nombre de professionnels à utiliser le train plutôt que la route comme mode de transport des marchandises pour les longs trajets. Le projet portera sur la localisation et l état de la marchandise transportée» (suite d'un projet associant la SNCF, la DB, Alstom et des partenaires allemands, où seront notamment utilisés des dispositifs déjà mis au point pour transmettre l'information d'un wagon à la locomotive). contact : Domaine «Energie et environnement» Primequal 2 : programme de recherche sur les pollutions de l air locales et régionales, leurs déterminants et leurs effets sur la santé. Mise en place d une vingtaine de projets issus de l appel à propositions jugé fin 2001.(cf. fiche jointe) Primequal 1 : Suite des éditions d ouvrages de valorisation du programme (cf. liste des publications). Contact :

4 Effet de serre : le programme «Gestion et impacts du changement climatique (GICC) a lancé un troisième appel à propositions de recherche. L objectif général reste de développer les connaissances qui permettront aux décideurs d optimiser les stratégies de prévention de l augmentation de l effet de serre et d adaptation au changement climatique, dans la double perspective de la poursuite des négociations internationales suite au protocole de Kyoto et de la mise en place des mesures d application du programme national de lutte contre le changement climatique (PNLCC). Au sein du thème relatif aux stratégies de réduction des émissions figure un volet sur les transports, qui traite de l effet de la technologie et de l innovation, de l évaluation des politiques, de la décentralisation des objectifs nationaux de réduction des émissions, de l articulation entre les décisions de court terme et les inerties de long terme. Contact : Enquête nationale auprès de la population sur les nuisances des transports : L'Inrets vient d'engager, en partenariat avec l'ademe, la phase de préparation de l'enquête nationale sur les nuisances des transports (les deux précédentes enquêtes avaient été réalisées en 1976 et en 1986). Cette phase de préparation comporte six tâches principales (coût global de euros) : analyse des enquêtes menées en Europe; identification des thèmes de l'enquête; conception et test du questionnaire; organisation de l'enquête par questionnaire pour préciser les conditions de réalisation de l'enquête définition de la campagne de mesure des niveaux d'exposition aux nuisances ; bilan de la phase préparatoire et conditions de réalisation de l'enquête nationale. Les nuisances considérées dans l'enquête seront les suivantes : pollution de l'air locale et régionale, l effet de serre, le bruit, les vibrations, les atteintes aux paysages et l intrusion visuelle des infrastructures, les effets de coupure et la consommation d'espace, etc. Contact : Bruit : un état des connaissances sur le bruit des transports fera l objet d une monographie rassemblant l ensemble des résultats des contrats financés par le Predit 2. Ce bilan sera pris en compte par le groupe opérationnel du Predit 3 «impacts énergétiques et environnementaux» pour élaborer, d ici la fin de l année 2002, un nouveau programme d actions sur le bruit des transports terrestres dans le cadre du Predit 3. Contact : Domaine «Véhicules propres et économes» Motorisations avancées «essence» et «diesel» : Lancé par l'ademe à l'été 2001, l'appel "Amélioration de l'efficacité énergétique des véhicules" couvrait les thèmes majeurs suivant : caractéristiques des véhicules, Groupe Moto Propulseur, Architecture du véhicule et Usage et consommation. Son fort succès a conduit le jury à retenir 12 propositions de qualité, représentant un budget de près de 13 millions d'euros (soit 84 MF) et une aide ADEME de l'ordre de 3,8 M (soit 25 MF). Ainsi, dès le premier trimestre 2002, les actions soutenues ont pu être mises en place, tout particulièrement deux projets d'envergure du Groupement Scientifique Moteur, pour les années 2002 à 2004, sur les motorisations avancées «essence» et «diesel». Contact : Deux projets pile à combustible complémentaires

5 CITYCELL : expérimentation à Paris et autres villes d un bus à pile à combustible dont le premier prototype devrait rouler en 2003 (partenaires RATP et Irisbus); FULLTRAM (Fuel cell for TRAMs) : tramway à pile à combustible et à volant d inertie dont le premier prototype devrait circuler en 2007 à Grenoble. Il permet de s affranchir des caténaires et des coûts de l énergie électrique (facturée très cher en cas de pointe de demande, ce qui est souvent le cas dans les transports en commun). La pile à combustible sera couplée avec une autre source d énergie, le volant d inertie. Celui-ci permet de restituer de l énergie stockée en cas de besoin d augmentation de la puissance (au démarrage, en côte, etc.) alors que la pile fonctionne principalement en régime stabilisé. Le volant est alimenté en électricité par la pile lorsque celle-ci est sous-utilisée lors de l exploitation du tramway. Partenaires : Alstom Transport, Axane (filiale d Air Liquide et de Nora), Traxis (filiale belge d Alstom), le TÛV, la Ville de Grenoble, Semitag et le grec Cres. Contact : ou Domaine «Véhicules intelligents et communicants» ACTIF 2 : deuxième phase de l architecture cadre pour les transports intelligents. Objectif : Ces transports «intelligents» sont des systèmes de transports dont les différentes composantes (véhicule, route, infrastructure, centre de gestion de la circulation, ) et sont capables de se transmettre de l information et de la traiter utilement. Cela suppose de résoudre les problèmes d interopérabilité des sous-systèmes, des logiciels et des matériels. Bien que son nom indique un programme national destiné à soutenir les acteurs français, il doit veiller aussi à la compatibilité nécessaire avec les programmes européens sur le même thème. Méthode : l architecture cadre vise à organiser les systèmes de transports intelligents (STI) en systèmes interdépendants, à identifier les besoins d informations à échanger pour la fonctionnalité du système, à fournir un cadre de dialogue entre les différents acteurs, et à proposer des modèles de représentation des données et des protocoles d échanges aux interfaces. Les applications envisagées (à ce jour) sont : 1. l utilisation des données d exploitation pour les transports 2. la gestion de fret sur les plate-formes intermodales 3. la gestion coordonnée des déplacements urbains 4. l optimisation des itinéraires 5. les appels d urgence 6. les bouquets de service par communication courte portée 7. l information géoréférencée 8. la localisation dynamique 9. le respect de la vie privée Pour en savoir plus :

6 Coopération bilatérale franco-allemande (DEUFRAKO) Un partenariat étroit est né, en 1978, entre l Allemagne et la France, dans le domaine ferroviaire (dont on a pu apprécier quelques résultats pendant le Predit 2). Il a été élargi en1998 aux transports urbains, aux transports de marchandises et à la télématique appliquée aux transports (Deufrako). Aujourd hui, une collaboration est en phase finale de construction entre le Predit et le programme national Allemand Mobilität. A l occasion du dernier forum de coopération franco-allemande en recherche (février 2002), quatre thèmes de recherche communs ont été retenus : - «Green Freight Transport Corridors» pour un transport de marchandises mieux organisé et plus respectueux de l'environnement avec l'objectif : plus de transports de marchandises sur le rail et les voies navigables et fluviales ; - «Smart Traveling- -Ticket System» pour voyager librement à travers l Europe avec le même billet et développer des systèmes multimodaux d'informations pour les voyageurs ; - «Security and Integrated Safety», pour augmenter la sécurité des personnes sur la route et le rail (développer un système d'alerte entre véhicules Inter-Vehicle Hazard Warning) ; - «Silent Traffic» pour la réduction du bruit des trafics routiers et ferroviaires avec des méthodes novatrices et une plus grande concertation réciproque. Des actions concrètes ont été proposées, parmi lesquelles : - le lancement d appels à propositions communs (pour les sujets 1 et 2 dans la période de fin 2002 à mi-2003) ; - la définition d une stratégie et de méthodes scientifiques et techniques communes lors de conférences spécifiques, sur les sujets 3 et 4 ; - l organisation régulière de séminaires communs de valorisation sur les projets de recherche en transports des programmes nationaux Predit et Mobilität und Verkehr (début 2003). Des rapprochements vers d autres pays seront déployées au cours de Predit 3. Les synergies existantes entre les objectifs et les thématiques des 6 ème PCRD et Predit 3 et l organisation mise en place par le programme-cadre européen, dont l incitation aux recherches bilatérales, devraient permettre au programme français de pleinement s y inscrire et de jouer un rôle majeur dans sa mise en œuvre. Ainsi, la France devrait participer activement à la construction de l espace européen de la recherche. Contacts : ou

7 BAHNVILLE Date de début des travaux : Décembre 2001 Durée de la recherche : 30 mois Coût de la recherche : ,14 F. T.T.C. (soit ,39 ) Financeur : DRAST Equipe : SNCF Responsable scientifique : Eric TISON Partenaires : ADEUS, CERTU, INRETS, SNCF Terrains : Transports périurbains et aménagement des quartiers de gares Mots clés : Transport ferroviaire, intermodalité, aménagement territorial, urbanisme Problématique La prise en compte de la planification intégrée de l urbanisme et des déplacements est au cœur des réflexions sur l aménagement du territoire en Allemagne et en France. Différentes manières de fabriquer la ville et d élaborer des stratégies autour des transports ferroviaires existent et chacune présente des avantages et des inconvénients qu une analyse comparative de cas peut éclairer : comment les réseaux ferrés de transports génèrent-ils l urbain (formes, densités, diversité...)? dans quelles conditions d évolution du tissu urbain, une politique volontariste de transport public (type, organisation, matériel...) peut-elle réussir? Méthodologie L analyse portera sur deux sites dans chaque pays, après une comparaison des contextes franco-allemands des politiques de planification territoriale. Dans un premier temps, on étudiera les démarches et les conséquences des politiques d urbanisme et de déplacements à partir d échanges, d expériences, d enquêtes, de sondages et d études de cas. Dans un second temps une schématisation des interactions de cause à effet permettra d apprécier les évolutions qualitatives et quantitatives générées par les différentes mesures. Par ailleurs, les analyses en matière de déplacements approfondiront en particulier l offre ferroviaire, la création ou la mise en valeur des gares, l interface entre le train et la marche, la bicyclette, les transports publics locaux et la voiture, avec un accent particulier sur l intermodalité entre vélo et transports collectifs, ainsi que sur la gestion de la mobilité. Enfin, l étude rétrospective de cas de lignes déjà remises en valeur permettra de mettre en évidence les éléments clés du contexte, les interactions et les impacts. Parallèlement à l analyse des relations entre la mobilité quotidienne et la mobilité résidentielle, on s attachera à analyser les processus décisionnels, la mise en œuvre et les instruments de planification. On étudiera les marges de manœuvre de la planification à l échelle des régions urbaines, les formes de coopérations intercommunales, mais aussi la question des compétences pour l urbanisme et les transports à l échelle régionale, ainsi que les modèles de financement des subventions. Résultats attendus Les résultats de cette recherche sont de deux ordres. Il s agit d une part, d acquérir des connaissances scientifiques sur les impacts entre l aménagement urbain et les déplacements, autour du ferroviaire et, d autre part, de dégager des recommandations à l attention des collectivités territoriales et des différents partenaires (tels que les autorités organisatrices de transport), sous la forme d un guide méthodologique qui présentera les processus de coordination nécessaires pour améliorer l interface entre développement urbain et transport ferroviaire dans la ville et dans la région. Réalisation : Eric Tison - SNCF - Direction de la Recherche Contact PREDIT : DRAST N 01MT104, Gérard Brun et de la technologie Tour Pascal B, Paris La Défense cedex rue de Londres Paris cedex 08 Tel : Fax : Tel :

8 Projet LAVIA - Limiteur s Adaptant à la VItesse Autorisée Objectif Ce projet a pour objectif l évaluation de l acceptabilité par les conducteurs d un système d aide à la conduite qui peut identifier la voie empruntée et plafonner automatiquement la vitesse pratiquée à la valeur réglementairement autorisée sur cette voie, en empêchant toute accélération lorsque cette vitesse limite est atteinte. Partenariat Dans le cadre de leur contribution au programme national de recherche et d innovation dans les transports terrestres PREDIT, la DSCR et la DRAST ont lancé cet important projet d expérimentation et d évaluation (budget global du projet estimé à 5,6 Meuros) qui est réalisé en partenariat public-privé. Ce partenariat réunit l INRETS, le LCPC, les CETE Méditerranée et Sud-Ouest, le Laboratoire de l Ouest Parisien et les constructeurs automobiles (Renault, groupe PSA, Laboratoire d Accidentologie et de Biomécanique du GIE PSA-Renault). Etat d avancement du projet Le projet LAVIA a démarré en Septembre La réalisation de deux véhicules prototypes est prévue en Septembre 2002, puis celle d une flotte de 20 véhicules équipés en Avril Ces véhicules seront utilisés pendant un an par une centaine de conducteurs volontaires (répartis en cinq vagues successives de 20 conducteurs) sur une zone expérimentale située dans le secteur de Versailles et de Saint Quentin en Yvelines. Chaque conducteur disposera du véhicule pendant deux mois et pourra utiliser le dispositif selon ses différents modes d action : informatif, actif volontaire, actif permanent. Le bilan de cette expérimentation en vraie grandeur est attendu fin Les travaux de l équipe projet ont produit mi Février 2002 des cahiers des charges ou des documents de spécifications ainsi qu un document de synthèse en cours de rédaction intitulé «rapport d approfondissement technique du scénario LAVIA». Les fournisseurs pressentis pour la réalisation du systèmes de navigation (VDO, Clarion) n ont pas répondu à la demande de l équipe projet dans des conditions satisfaisantes et l on s oriente vers un développement spécifique assuré par la société TRIALOG et vers une livraison des véhicules prototypes en Septembre. La pré-évaluation sur prototype de l usage et de l acceptation du système LAVIA en situation réelle de conduite, qui sera réalisée par l INRETS, commencera en octobre Contact :

9 PRIMEQUAL Programme de recherche inter organismes pour une meilleure qualité de l air à l échelle locale Après cinq années de soutien aux recherches sur la pollution atmosphérique -de la connaissance des émissions à celles des impacts sur la santé- les instances du programme Primequal-Predit ont souhaité que les années 2000 et 2001 soient consacrées au bilan des connaissances acquises et à leur valorisation auprès de l ensemble des acteurs concernés (ministères, collectivités, citoyens, etc.). A l issue de cette période, il est apparu nécessaire de poursuivre cette action de soutien à la recherche et de lancer une deuxième phase du programme, dénommée Primequal 2, dont l objectif est de fournir les bases scientifiques nécessaires à l évaluation des risques sanitaires et environnementaux de la pollution atmosphérique, afin d'aider à la mise en place des dispositifs de gestion adaptés. Ce programme a vocation à être partie prenante du Predit 3. Primequal 2 est articulé autour de trois axes. Le premier concerne l exposition aux polluants atmosphériques et ses déterminants ; le deuxième vise à mieux connaître les effets de la pollution sur la santé, les écosystèmes, le bâti, et plus largement sur les individus, la société humaine et son environnement ; le troisième et dernier a pour objectif d'élaborer les outils et méthodes nécessaires à la mise en place et à l évaluation des politiques publiques. L appel à des projets de recherche complets ou à des projets de définition a été ouvert entre juin et septembre Cette seconde catégorie avait pour but soit de mobiliser des équipes nouvelles, soit d'encourager les chercheurs à aborder de nouveaux thèmes encore peu explorés en soutenant un travail préparatoire (études de faisabilité, de validation de modèles expérimentaux, d'établissement de collaboration, etc.). 95 projets ont été reçus en réponse à l'appel à propositions, dont 76 projets de recherche complets et 19 de définition. Les propositions ont été expertisées par le conseil scientifique les 7, 8 et 9 novembre (23 de recherche et 8 de définition) ont été jugées d excellente qualité scientifique (A) et 32 (30 de recherche et 2 de définition) de qualité acceptable (B) ; ces dernières étaient donc, susceptibles d être sélectionnées sous réserve de certaines modifications. Le 6 décembre, le comité d'orientation a retenu 30 projets classés A et 5 classés B, avec des réserves émises par le comité scientifique. Contact :

10 Predit 3 ( ) Les prochaines étapes Mise en place des instances : avril-juin 2002 Programme détaillé : septembre 2002 Séminaire de lancement : septembre 2002

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 La sécurité ferroviaire demande de réinterroger périodiquement

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

L air un capital commun

L air un capital commun L air un capital commun devenez partenaire page 3 Édito Édito page 4 Nos missions, nos moyens page 5 Nos champs d action page 6 Concertation et partenariat surveillance dispositifs et protocoles page 7

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

«SANS-CONTACT-NFC» Billettique et informations voyageurs

«SANS-CONTACT-NFC» Billettique et informations voyageurs «SANS-CONTACT-NFC» Billettique et informations voyageurs Gadget technologique ou un outil de la mobilité durable? www.gart.org Plaq_GART.indd 1 18/11/09 11:20:42 Logica, partenaire du GART dans la conduite

Plus en détail

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub.

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub. FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT www.concertations.lacub.fr 1 Les ateliers thématiques : contexte et déroulement 1# Les

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures

Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures Chaire ParisTech "Éco-Conception des ensembles bâtis et des infrastructures" En partenariat avec Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures Fabien LEURENT, Bruno PEUPORTIER, Jean ROGER-ESTRADE

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt Pour le lancement d un service régional innovant en matière d auto-partage (partage de véhicules)

Appel à manifestation d intérêt Pour le lancement d un service régional innovant en matière d auto-partage (partage de véhicules) Appel à manifestation d intérêt Pour le lancement d un service régional innovant en matière d auto-partage (partage de véhicules) La date limite de remise des réponses est fixée au 27 février 2012. Toute

Plus en détail

L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE

L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE Le 4 juillet 2007 L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE ET VEHICULES ROULANT AU GNV VERS LES MAGASINS MONOPRIX ET MONOP DE PARIS Les données clés du projet..........2 Le projet en détails............

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

La Taxe Kilométrique Poids Lourds en France. Vers une réelle prise en compte des coûts routiers du transport de marchandises.

La Taxe Kilométrique Poids Lourds en France. Vers une réelle prise en compte des coûts routiers du transport de marchandises. La Taxe Kilométrique Poids Lourds en France Vers une réelle prise en compte des coûts routiers du transport de marchandises. Présentation de FNE France Nature Environnement : une Fédération de plus de

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Des attentes de changements profonds dans l'organisation du transport de marchandises en France

Des attentes de changements profonds dans l'organisation du transport de marchandises en France Des attentes de changements profonds dans l'organisation du transport de marchandises en France Programme de recherche et d'innovation dans les transports terrestres Ministères chargés de la recherche,

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014 Comité de Pilotage du 7 juin 204 SDE65 juin204 Comité de Pilotage du 7 juin 204 présentation du projet. Rappel sur l organisation du projet (SDE - B. Rouch) 2. Quelques repères sur la mobilité électrique

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Conférence en ligne La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Jean-François Piedagnel Directeur Général www.legilocal.fr Septembre 2015 2 Conçu

Plus en détail

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME JOURNÉE PROSPECTIVE ET D'ÉMERGENCE DE PROJETS SUR LA MODÉLISATION URBAINE ADVANCITY - 23 SEPTEMBRE 2015 THÈME 3 : COMMENT DÉPLOYER LES APPROCHES DE

Plus en détail

Charte de la concertation territoriale

Charte de la concertation territoriale LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES Charte de la concertation territoriale La présente charte constitue le cadre de la démarche de la concertation territoriale conduite par Réseau ferré de France Elle

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

La coopération franco-allemande dans le domaine de la recherche en transports

La coopération franco-allemande dans le domaine de la recherche en transports La coopération franco-allemande dans le domaine de la recherche en transports DEUFRAKO DEUtsch-FRAnzösische KOoperation Ulrike Martin Secrétariat DEUFRAKO Ministère de l'ecologie, du Développement durable,

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE Pour un transport et des services maritimes responsables PREAMBULE Véritables acteurs de la mondialisation, les armateurs français œuvrent au quotidien pour un transport

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Syndicat Mixte pour le Sundgau

Syndicat Mixte pour le Sundgau IGT.ITG 22 rue Saint-Louis 67000 STRASBOURG Tél : 09 52 38 37 65 Fax : 09 57 38 37 65 Courriel : igt.itg@igt-itg.eu www.igt-itg.eu Cabinet ARGOS 8 rue Raymond Bank BP 1523 38025 GRENOBLE cedex 1 Tel :

Plus en détail

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8 6 LES DIX ANS LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde 8 7 LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde À l occasion du dixième anniversaire de sa création, l ACNUSA a réuni tous ses partenaires

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Appel à communication

Appel à communication Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie (MEDDE, Paris, France) Commissariat général au développement durable (CGDD) Direction de la recherche et de l innovation (DRI) Service

Plus en détail

LA DEMARCHE DE PDIE DU PAYS DE L AIGLE

LA DEMARCHE DE PDIE DU PAYS DE L AIGLE LA DEMARCHE DE PDIE DU PAYS DE L AIGLE Semaine Européenne de la Mobilité 17 septembre 2012 2 TRANSPORTS ET DEPLACEMENTS LES PRINCIPAUX CONSTATS Le nombre de nos déplacements stagne (entre 3 et 3,5 déplacements/jour)

Plus en détail

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 -

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Contexte général La part modale de la voiture augmente malgré une progression des

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

Economie des Transports

Economie des Transports «Economie des Transports». Vision Macro et Stratégique La formation se situe au niveau des relations entre Transports, Territoires et Société. Différentes matières sont interactives comme celles en relation

Plus en détail

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014 COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique 5 mars 2014 Enjeux des smart grids Evolution des prix de l énergie Transition énergétique Sécurité de l alimentation électrique Energies

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE COP21 VERS UNE MOBILITÉ DURABLE Engagé dans la lutte contre le changement climatique, le Groupe SNCF développe autour du train des offres globales de mobilité durable, pour les voyageurs et les marchandises.

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers Note de synthèse I/ Objectif de l étude L ORT Poitou Charentes a pris l initiative d engager une réflexion

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Didier LIEVEN Le Centre Multimodal de Distribution Urbaine (CMDU ) L agglomération

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Association Loi de 1901-18 Rue Irénée Blanc 75020 Paris SIRET 520 224 734 00019 APE 9499Z http://www.open-ipvideo.org Page 2 sur 13 Sommaire 1. PREAMBULE...

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Intervention de Cécile COHAS, Direction, Relations Extérieures et Innovations, Service Navigation Rhône-Saône, VNF. Programme de recherche UTILE

Intervention de Cécile COHAS, Direction, Relations Extérieures et Innovations, Service Navigation Rhône-Saône, VNF. Programme de recherche UTILE POINT 6 Le programme de recherche UTILE (conteneur 45 pieds). Introduction Président MOREL Concernant le programme de recherche UTILE, l Unité de Transport Intermodal pour une Logistique Européenne, le

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

Sécurité routière et Usager

Sécurité routière et Usager Session Sécurité routière et Usager Président : Michel LABROUSSE MEDDE DIT Modérateur : Julien VICK SER Communication entre Infrastructure et véhicule pour l amélioration de la sécurité Intervenants :

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 A) RECAPITULATIF DE LA PROPOSITION QUELLES SOLIDARITES TERRITORIALES ET QUELLES STRATEGIES POUR LA RESILIENCE DU LITTORAL A LA SUBMERSION MARINE

Plus en détail

Carte bretonne des déplacements KorriGo s étend à toute la Bretagne

Carte bretonne des déplacements KorriGo s étend à toute la Bretagne Carte bretonne des déplacements KorriGo s étend à toute la Bretagne Avec plus de 250 000 cartes émises à ce jour, la carte multimodale KorriGo - lancée en 2006 - est entrée dans le quotidien des utilisateurs

Plus en détail

Séminaire OPTIMA 16 avril 2014. Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation

Séminaire OPTIMA 16 avril 2014. Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Séminaire OPTIMA 16 avril 2014 Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Contexte de la mobilité urbaine Besoins Population Politiques Publiques Besoins Contrainte

Plus en détail

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Claude MARIN-LAMELLET Marie-Christine CHEVALIER PFI Innovations dans les transports guidés urbains et régionaux Séminaire du 17/10/2006 Ergonomie, Confort et

Plus en détail

Pla l n a n de d e Dép é l p a l c a em e ent n s s In I t n e t r e - e t n r t ep e r p is i e s s e (P ( DIE I )

Pla l n a n de d e Dép é l p a l c a em e ent n s s In I t n e t r e - e t n r t ep e r p is i e s s e (P ( DIE I ) Plan de Déplacements Inter- entreprises (PDIE) 19 septembre 2013 05/07/2013 1 Contexte réglementaire Certains établissements en IDF sont concernés pour mettre en place un PDE par l obligation posée par

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE»

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» L ENQUETE EN LIGNE Lien d accès : https://fr.surveymonkey.com/s/enqueteuicncoopdecbiodiv Mot de passe : enqueteuicn Réponse

Plus en détail

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre Plan Déplacements Inter-Etablissements En 3 points 1 2 3 Qu est ce qu un PDIE? Quel contexte pour le PDIE? Quelles étapes du PDIE? Qu est ce qu un PDIE?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

Plan a d e d Déplac a e c me m nts t s Inte t r-entr t eprise s s ou de Zone

Plan a d e d Déplac a e c me m nts t s Inte t r-entr t eprise s s ou de Zone Plan de Déplacements Inter-Entreprises Plan de Déplacements Inter-Entreprises ou de Zone Présentation de Mobility+ Approche méthodologique des PDIE / PDZ Retours d expérience : deux projets en difficulté

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail