Vers une extension du SAM (Strategic Alignment Model) pour les systèmes d'information de production

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vers une extension du SAM (Strategic Alignment Model) pour les systèmes d'information de production"

Transcription

1 Vers une extension du SAM (Strategic Alignment Model) pour les systèmes d'information de production Oscar Avila Virginie Goepp François Kiefer INSA de Strasbourg - LGeCo 24, bld de la Victoire STRASBOURG Cedex Tél : (0)3/88/14/47/00 RÉSUMÉ. Les systèmes d information (SI) de production des entreprises du secteur manufacturier sont au coeur de changements d'origines diverses : évolution des processus qu'ils supportent, évolution des technologies de production et évolution des technologies de l'information (TI). Dans ce cadre, l'alignement des SI de production avec la stratégie de l'organisation; son environnement externe et les évolutions est crucial. Cependant, les recherches dans le domaine de l'alignement des SI ne s occupent pour la plupart que de l alignement stratégique, négligeant les deux autres alignements. Ainsi, afin de supporter un alignement complet du SI de production, nous proposons une extension au modèle d'alignement stratégique (SAM) de Henderson et Venkatraman (1999). L extension du SAM nous a permis de définir de possibles perspectives d'alignement, en formalisant les éléments à aligner ainsi que les séquences d'alignement. Cet ensemble de perspectives et le SAM étendu sont un premier pas vers l'alignement complet des SI de production. ABSTRACT. The production information system (IS) of the manufacturing sector companies are in the center of various changes : evolution of supported business processes, evolution of production technologies, evolution of information technologies (IT). In this boarder, the alignment of the manufacturing IS with the business strategy, with its external environment and the evolutions is crucial. However, most of the researches in the IS alignment field are related to the strategic alignment of IS, neglecting the other two alignments. Thus, in order to support a complete alignment of manufacturing IS we propose, in this paper, an extension to the Strategic Alignment Model (SAM) of Henderson and Venkatraman (1999). The extended SAM allows the definition of possible alignment perspectives that focus on the elements to be aligned and the alignment sequence. This set of perspectives and the extended SAM are a first step towards tackling a complete alignment of manufacturing IS. MOTS-CLÉS : Système d'information de production, alignement de systèmes d'information, modèle d'alignement. KEYWORDS: manufacturing information system, information system alignment; alignment framework. Actes du XXVIe congrès INFORSID 295 Fontainebleau, mai 2008

2 1. Introduction Aujourd'hui les entreprises ont besoin des systèmes d'information (SI) flexibles et adaptables pour supporter leurs stratégies commerciales et leur processus métier, ainsi que de faciliter l'adaptation de l'organisation aux exigences de l'environnement. Les adaptations dynamiques du SI issue des changements de la stratégie ou de l'environnement font partie des problématiques traitées par l'alignement de SI. Les contributions à l'alignement de SI telles que (Papazoglou et van den Heuvel, 2000 ; Scheer et Nuttgens, 2000 ; Wegmann, 2003, et Longépe, 2002) s'attachent, principalement, à l'alignement stratégique -interne- à l'organisation. Il existe quand le SI est en cohérence avec les objectifs stratégiques et les activités de l'organisation (McKeen et Smith, 2003). L'importance de cet alignement stratégique a été énoncée dans (Porter, 1987, et Ciborra, 1997). Le travail de Croteau et Bergeron (2001) a, quant à lui, montré qu'il peut être un facteur principal dans la performance d'une organisation. Parmi les recherches en alignement stratégique, nous nous sommes particulièrement intéressés au modèle stratégique d'alignement (SAM) de Henderson et Venkatraman (1999) car il fournit des directives structurant les domaines à aligner aussi que différentes séquences d'alignement sous la forme de quatre perspectives d'alignement. Néanmoins, l'importance d'aboutir à une concordance entre la stratégie de l'organisation et son environnement externe a également été reconnu (Andrews, 1987). Ainsi, Camponovo et al, (2004) suggèrent d'aborder l'alignement de SI non seulement du point de vue stratégique, mais d'y ajouter deux niveaux complémentaires permettant l'accomplissement d'un alignement global et complet. Le premier niveau prend en compte l'environnement externe et suppose que les SI doivent intégrer des dispositifs pour évaluer cet environnement. Le deuxième niveau traite des évolutions dans le temps et accentue la nécessité de concevoir des SI capables d'évoluer en fonction des changements futurs de la stratégie et l'environnement. En particulier, dans le domaine des SI de production ces deux niveaux additionnels d'alignement sont critiques. En effet, les SI de production doivent : (1) offrir un traitement efficient de l'information de manière à mettre à disposition, à un grand nombre d utilisateurs, la bonne information au moment opportun, tout en permettant la coopération entre les sous-systèmes de l'entreprise et ses éléments externes (alignement avec l'environnement); (2) rendre transparente l'hétérogénéité des ressources et des applications informatiques et répondre aux changements de fonctionnement et aux évolutions des technologies (alignement avec évolutions) (Mayer et Painter, 1991). Cependant, les alignement avec l'environnement et avec les évolutions restent encore à opérationnaliser. En effet, les approches existantes d alignement ne s attachent qu à l alignement stratégique. Elles n intègrent pas d éléments permettant de traiter l alignement complet. Or, pour les SI de production cet alignement complet passe, entre autres, par la prise en compte du système de Actes du XXVIe congrès INFORSID 296 Fontainebleau, mai 2008

3 production (sa stratégie et son infrastructure) qui a une existence propre et qui va influencer la conception du SI support. Ainsi, pour supporter un alignement complet, nous proposons dans cet article une extension au modèle stratégique d'alignement (SAM) de Henderson et de Venkatraman en y ajoutant le domaine de production. La deuxième partie de cet article décrit brièvement le SAM en détaillant ses concepts fondamentaux. Puis, nous présentons dans la troisième partie le SAM étendu, dérivé du modèle original SAM par analogie des concepts. La section 4 discute les possibles modes ou perspectives d'alignement entre les domaines du SAM étendu. Enfin, les conclusions et perspectives de recherche sont discutées dans la section Généralités et concepts du SAM Un nombre important d'approches pour l'alignement stratégique sont proposées dans la littérature (Henderson et Venkatraman, 1999 ; Papazoglou et van den Heuvel, 2000 ; Scheer et Nuttgens, 2000 ; Wegmann, 2003). Parmi ces approches, celle qui a été la plus remarquée par les chercheurs est le Modèle Stratégique d'alignement (SAM) (Henderson et Venkatraman, 1999). Les principales caractéristiques de cette approche sont : 1. de fournir des directives opérationnelles pour réaliser l'alignement stratégique, 2. de distinguer la perspective externe des technologies de l'information (stratégie de TI) de son développement interne (infrastructure et processus des TI). Ainsi, le SAM élève les TI de leur rôle traditionnel de support aux activités de l'organisation, vers un rôle plus stratégique (Henderson et Venkatraman, 1999). Dans ce sens, il aborde non seulement l'alignement stratégique (liaison entre les SI de l'entreprise et son plan commercial (Premkumar et roi, 92)) mais fournit aussi les prémices pour aborder l'alignement avec l'environnement. Par conséquent, notre travail se base sur cette approche et il s'agit de l'étendre afin de fournir des moyens opérationnels pour réaliser un alignement complet des SI de production. Dans la suite de ce paragraphe, nous détaillons la structure du SAM et de ses éléments constitutifs. Cela permet de mettre en avant ses concepts, qui sont, ensuite, exploités dans le paragraphe Structure du SAM Le modèle SAM est structuré en trois classes d éléments différents (cf. figure 1), à savoir :!" Les Domaines : Business et Technologies de l'information (IT) ; Actes du XXVIe congrès INFORSID 297 Fontainebleau, mai 2008

4 !" Les Perspectives ou Niveaux (qui subdivisent chaque domaine) : externe (stratégie) et interne (structure);!" Les Composants (qui structurent et caractérisent chaque niveau) : périmètre, compétences et gouvernance pour le niveau externe ; infrastructure, compétences et connaissances, et processus pour le niveau interne. Ainsi, le domaine de Business est composé de deux niveaux de choix stratégiques : #" Stratégie Concurrentielle ou Business Strategy, dans le niveau externe, concernant la prise de décisions par rapport aux produits et au positionnement de l'entreprise dans le marché. #" Structure organisationnelle et Business Processes dans le domaine interne. De manière similaire, le domaine de TI est décrit par deux niveaux : #" Stratégie des TI, dans le niveau externe des TI, concernant le périmètre technologique, les compétences technologiques distinctives et les alliances technologiques stratégiques (gouvernance technologique). #" Infrastructure technologique et processus de conception et d'évolution des SI concerne l'architecture technique des SI, les processus de conception, évolution, surveillance et maintenance des SI ainsi que la gestion des connaissances et compétences technologiques. L'alignement stratégique entre le domaine des TI et le domaine du Business est réalisé dans le SAM par deux «briques» d'alignement, présentées dans le prochain paragraphe «Briques» d'alignement de SI L'alignement de SI est conceptualisé dans le SAM sous la forme de deux «briques» d'alignement :!" Ajustement stratégique (strategic fit) : entre le niveau externe et le niveau interne d un même domaine.!" Intégration fonctionnelle (functional integration): Entre les niveaux externes ou internes de domaines différents (Business et TI dans ce cas). Pour l'intégration fonctionnelle, le SAM spécifie deux types d intégration : (i) une intégration stratégique : elle prend place entre la stratégie des TI et la stratégie concurrentielle afin d établir le potentiel des TI à un niveau stratégique. Ces possibilités sont intéressantes car les TI sont considérées aujourd'hui comme une source importante d'avantage compétitif. Actes du XXVIe congrès INFORSID 298 Fontainebleau, mai 2008

5 (ii) Une intégration opérationnelle : elle prend place entre les aspects internes des domaines de Business et de TI, c'est-à-dire, entre «la structure organisationnelle et les business process» et «l'infrastructure technologique et les processus de conception et d'évolution des TI». Figure 1. Modèle Stratégique d'alignement SAM (Henderson et Venkatraman, 1999) 2.3. Vers une extension du modèle d'alignement de SI Le SAM a été largement exploité dans le cadre des recherches relatives à la dimension stratégique des TI. Dans le cadre de nos travaux, nous utilisons le SAM comme cadre d'analyse de l'alignement des SI de production. Les éléments conceptuels du SAM sont intéressants parce qu'ils fournissent (i) des composants pour structurer et formaliser les domaines à aligner et (ii) des briques, (ajustement stratégique et intégration fonctionnelle) permettant de construire des perspectives d'alignement à vérifier. Réaliser un alignement complet des SI de production, en particulier avec l'environnement, conduit à évaluer de nombreuses attentes et à intégrer de nombreux usages, car les usagers du SI de production sont nombreux et variés du point de vue de leurs compétences, de leurs domaines d expertise et de leurs rapports au SI (Goepp et al. 2006). De plus, il s'agit d'évaluer les différentes possibilités technologiques de manière à choisir les composants appropriés au développement du SI ainsi qu'à la configuration du système de production. Par conséquent, nous proposons d'étendre le SAM en y ajoutant le domaine de Production (cf. figure 2), Actes du XXVIe congrès INFORSID 299 Fontainebleau, mai 2008

6 qui vise à intégrer les dimensions liées aux technologies de production et aux utilisateurs impliqués. La structure du domaine de production est dérivée du SAM originel par analogie de concepts. Ainsi, le SAM originel établit une distinction entre les niveaux externe et interne, nous proposons la même pour le domaine de production, à savoir, le niveau externe de production (stratégie de production) et sa configuration interne (infrastructure et processus de production). De manière similaire, chaque niveau du domaine de production est composé de trois composants : périmètre, compétences et gouvernance dans le niveau externe ; infrastructure, compétences et connaissances, et processus dans le niveau interne. Pour compléter la définition du domaine de production, les composants considérés dans le SAM originel ont été interprétés. Ainsi, nous proposons une adaptation de ces composants afin de structurer le domaine de production. Dans le paragraphe suivant les composants structurant le domaine de production sont décrits. Figure 2. SAM étendu 3. SAM étendu pour l'alignement de systèmes d'information de production 3.1. Définition des composants du domaine de production Pour formaliser le domaine de production, nous proposons d'exploiter les travaux traitant de la stratégie de production comme (Hayes et Wheelwright, 1984 ; Hill, 1995). Dans ces travaux, la stratégie de production est définie comme un ensemble de décisions qui, à travers le temps, permettent à une organisation d'établir une infrastructure et des possibilités spécifiques de production. À cause de la Actes du XXVIe congrès INFORSID 300 Fontainebleau, mai 2008

7 diversité de décisions qui doivent être prises, plusieurs frameworks les groupant en catégories ont été proposés de manière à identifier et planifier la stratégie de production (Skinner et al, 1974; Hayes et wheelwright, 1984; Fine et Hax, 1984). Les catégories de décision les plus répandues dans la littérature de production incluent les sujets suivants :!" Capacité de production!" Installations : taille, localisation, spécialisation!" Technologie : choix des types de technologies, degré d'automatisation, etc.!" Intégration verticale : production vs achat, partenariat, intégration en amont, aval.!" Ressources humaines / organisation : niveaux de compétences, culture organisationnelle, entraînement etc.!" Contrôle de la qualité : prévention des défauts, surveillance, etc.!" Planification et processus de production!" Types et caractéristiques des produits (périmètre/introduction de produit) Afin de décrire le domaine de production, nous proposons d'assigner ces catégories de décisions aux composants structurant les niveaux externe et interne du domaine de production du SAM étendu. Par analogie avec les composants formalisant le SAM originel, une partie des catégories de décision peuvent être facilement attribuées à un composant du niveau externe ou interne. Par exemple, la catégorie de décision «ressources humaines/organisation» aborde des questions relatives à : motivation et compensation, investissement en capital humain, et définition des rôles et des niveaux de compétences. Ces éléments sont en parfaite cohérence avec les caractéristiques du composant interne «compétences et connaissances en production» du SAM étendu. Néanmoins, la correspondance avec d'autres catégories peut s'avérer plus complexe car elles impliquent des aspects appartenant simultanément au niveau externe et au niveau interne. Dans ce cas, nous avons choisi de classer une partie de ces aspects au niveau externe, pour ne pas manquer un impact potentiel sur d'autres domaines, alors que d'autres ont été classés au niveau interne, afin de structurer le domaine. Par exemple, la catégorie de décision «technologies de production» concerne le choix de technologies de production, (telles que la conception assistée par ordinateur (CAO), la fabrication assistée par ordinateur (FAO), la robotique, les ateliers flexibles de production, la productique (CIM), etc.), les plus adaptées à l'organisation. Elles pourraient impacter les nouveaux produits et services (périmètre du Business) ou renforcer les compétences distinctives de l'organisation. Ainsi, ce type de décision pourrait supporter ou façonner la Stratégie concurrentielle. C'est pourquoi cette catégorie comporte des aspects qui peuvent être placés au niveau stratégique, spécifiquement, au niveau du composant «périmètre de production» (manufacturing scope). Cependant, la catégorie de décisions «technologies de production» concerne également la configuration de l'équipement de production en lignes, cellules, etc. qui définit l'infrastructure technique. Sous cet angle, une partie de ces décisions peut être classée au niveau structurel ou interne, spécifiquement, au Actes du XXVIe congrès INFORSID 301 Fontainebleau, mai 2008

8 niveau du composant «infrastructure de production». A partir de l'analyse précédente, les catégories de décisions de production ont été classées dans un diagramme de classes (cf. : figure 3). Dans celui-ci, les catégories de décisions sont représentées par une classe ayant comme attributs membres les caractéristiques les définissants. Les composants du domaine de production du SAM étendu sont représentés par des paquets de classes qui regroupent et classent les catégories de décisions. Les dépendances globales entre les composants sont représentées par des flèches en pointillées. Figure 3. Diagramme de classes décrivant l assignation des catégories de décision de production aux composants du domaine de production du SAM étendu Composants externes ou stratégiques du domaine de production À partir de la classification précédente, les composants qui définissent le niveau externe du domaine de production, appelé également stratégie de production, peuvent être définis comme suit : Actes du XXVIe congrès INFORSID 302 Fontainebleau, mai 2008

9 - Périmètre en production :ce composant consiste en deux types de choix : (i) types de technologies de production qui peuvent supporter la stratégie concurrentielle et être un facteur déterminant pour procurer des avantages concurrentiels, et (ii) éléments du produit concernant directement sa fabrication. - Compétences en production : attributs de la stratégie de production (capacité de production, taille et localisation des installations, niveaux de fiabilité, flexibilité, etc.) qui pourraient contribuer à la création d'un avantage concurrentiel. - Gouvernance de la production: décisions relatives au partenariat et coopération des étapes de fabrication du produit. Ces décisions incluent des relations avec d'autres organisations (par exemple entreprise virtuelle ou alliances de fabrication pour : l'approvisionnement de matériel, la fabrication de pièces, l'assemblage, la livraison) afin d'obtenir les compétences de production nécessaires Composants internes ou structurels du domaine de production De même que précédemment, les composants qui définissent le niveau interne du domaine de production, appelé également infrastructure et processus de production, ont été définis de la manière suivante : - Installations et équipement de production : décisions qui définissent les besoins en installations et usines de production ainsi que la configuration des technologies de production. - Processus de production et support : décisions liées au choix des approches de fabrication qui définissent les tâches à réaliser pour fournir le produit ou service offert par l'organisation (Hill, 1994). Les décisions concernant les processus de support (ex: processus de contrôle de la qualité, processus de maintenance de l'équipement et des installations) sont aussi prises en compte. - Ressources humaines en production : Décisions concernant l'acquisition, la formation, et le développement de la connaissance et des compétences requises pour faire fonctionner l'infrastructure de production De la Définition du Domaine de Production à la Définition des Perspectives d'alignement Ajouter le domaine de production au SAM originel est un premier pas pour atteindre notre objectif. Pour supporter efficacement l'alignement complet des SI de production, le SAM étendu doit être complété par des perspectives ou modes d'alignement, telles qu'elles sont proposées dans le modèle originel. En effet, ces perspectives d'alignement établissent des chemins entre les différents domaines afin de les aligner. Les mécanismes de base et éléments conceptuels d'alignement, qui constituent ces perspectives, doivent être repérés afin de les exploiter dans notre travail. Ensuite, les modes d'alignement, tout d'abord potentiels, entre les domaines Actes du XXVIe congrès INFORSID 303 Fontainebleau, mai 2008

10 de Business, IT et Production seront discutés. Ces deux points sont développés dans le prochain paragraphe. 4. Perspectives pour l'alignement de SI de Production Henderson et Venkatraman basent la notion d'alignement sur l'analyse des relations potentielles entre domaines. Ils montrent qu'une brique unique d'alignement (soit ajustement stratégique ou intégration fonctionnelle) est insuffisante pour aligner effectivement une organisation. Ainsi, ils proposent d'enchaîner ces briques de différentes manières (perspectives d'alignement) pour aligner ces domaines. Les éléments conceptuels structurant les perspectives d'alignement originelles sont analysés et puis exploités pour construire de nouvelles perspectives d'alignement pour les SI de production Éléments conceptuels des perspectives d'alignement Principes d'alignement du SAM Les perspectives d'alignement de Henderson et Venkatraman sont construites à partir des hypothèses suivantes :!" Une perspective d'alignement implique au moins une intégration fonctionnelle et un ajustement stratégique.!" Il y a alignement stratégique lorsque trois des quatre domaines sont alignés. En effet, le changement ne peut pas se produire juste dans un seul domaine sans affecter, au moins d'une manière ou d'une autre, deux des trois composants restants. Ainsi, une perspective d'alignement peut se construire en traçant une ligne à travers trois des quatre domaines. Cette ligne inclut d'abord une intégration fonctionnelle puis un ajustement stratégique ou vice versa. Pour identifier la direction de l'alignement, les trois domaines impliqués peuvent, selon Luftman et al (1993), être classés en termes de (Cf. figure 3) :!" domaine d'ancrage : il est le domaine, initiateur du changement. C est par lui que débute la perspective d alignement. Il est représenté par un carré.!" domaine pivot : il est le domaine où sont traités les problèmes liés aux changements dans le domaine d ancrage. C est par lui que passe la perspective d alignement. Il est représenté par un cercle. Actes du XXVIe congrès INFORSID 304 Fontainebleau, mai 2008

11 !" domaine impacté : il est le domaine affecté par les forces de changement appliquées au domaine pivot. C est le point d arrivée de la perspective d alignement. Il est représenté par une flèche. Figure 3. Types de domaines Perspectives d'alignement originelles À partir des éléments conceptuels décrits précédemment, les quatre perspectives d'alignement de Henderson et Venkatraman (Exécution de la stratégie, Transformation Technologique, Potentiel Compétitif et Niveau de service du SI) ont été analysées. Sur cette phase, les mécanismes d'alignement suivants ont été repérés: - Mécanisme d'alignement A : Les perspectives d'alignement impliquent toujours deux relations entre les quatre domaines : une intégration fonctionnelle et un ajustement stratégique. En d'autres termes, la connexion (lien entre le domaine d'ancrage et le domaine impacté) passe par la combinaison d'une intégration fonctionnelle et d'un ajustement stratégique. - Mécanisme d'alignement B : le domaine d'ancrage prend toujours place au niveau externe, car c'est lui qui est en interaction avec l'environnement externe et qui conduit le changement. - Mécanisme d'alignement C : le domaine impacté prend toujours place au niveau interne, car les changements à court terme interviennent au niveau de l'infrastructure. Nous proposons d'exploiter ces mécanismes afin d'identifier et analyser les perspectives d'alignement du SAM étendu Perspectives d'alignement pour les SI de Production Extension des mécanismes d'alignement L extension des mécanismes d alignement du SAM originel peuvent être formulés de la manière suivante : - Mécanisme d'alignement étendu A : Au moins, un ajustement stratégique est nécessaire pour aligner les niveaux externe et interne. Au moins deux intégrations Actes du XXVIe congrès INFORSID 305 Fontainebleau, mai 2008

12 fonctionnelles sont nécessaires pour réaliser l'alignement entre les trois domaines (Business, TI et Production). Ainsi, construire une perspective d'alignement impliquerait au moins quatre des six sous-domaines du SAM étendu. - Mécanisme d'alignement étendu B : ce mécanisme reste inchangé. Le domaine d'ancrage se trouve au niveau externe. - Mécanisme d'alignement étendu C : le domaine impacté est l'un des domaines internes. Cependant, l objectif de nos recherche est la conception des SI, nous nous attachons uniquement aux perspectives impactant le domaine interne des TI (infrastructure de SI). Dans le paragraphe suivant nous proposons de construire de manière systématique l ensemble des perspectives d alignement répondant à ces trois mécanismes. En d autres termes, nous mettons à jour les perspectives dont le domaine d ancrage se trouve au niveau externe, impliquant au moins 4 des 6 sousdomaines et dont le domaine impacté est le domaine interne des TI. Elles sont regroupées et décrites en fonction du domaine d'ancrage. Ce travail a pour objectif, dans un premier temps, de faire le bilan de l ensemble des perspectives potentielles. Elles permettent de donner corps à de nouvelles perspectives, qui mettent, par exemple, le domaine de production au cœur de l alignement des SI de production. Celles-ci devront, dans un deuxième temps, être analysées de manière à déterminer quelles sont les perspectives pertinentes dans une situation donnée Perspectives d'alignement potentielles qui impactent le domaine interne des TI - Stratégie concurrentielle comme domaine d ancrage: trois perspectives d'alignement (cf. figure 4) sont possibles dans ce cas là. Les perspectives 1 et 2 (cf. figure 4A et 4B) consistent à décliner la stratégie concurrentielle via une stratégie de production appropriée (en identifiant les meilleures possibilités de production : périmètre, compétences et gouvernance) qui devient alors le domaine pivot. A ce stade, il y a deux chemins possibles : (i) Une intégration fonctionnelle qui détermine la stratégie des TI en dérivant la stratégie de production, (par l'identification des meilleures possibilités en technologies de l'information) (perspective 1). (ii) Un ajustement stratégique qui rend opérationnel la stratégie de production établie à travers l'infrastructure et les processus de production les plus appropriés (perspective 2). Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante. La perspective 3 (figure 4C) est une adaptation de la perspective originelle exécution de la stratégie proposée par Henderson et Venkatraman (1999). En effet, Actes du XXVIe congrès INFORSID 306 Fontainebleau, mai 2008

13 dans cette perspective la stratégie concurrentielle est mise en oeuvre à travers de la re-conception de la structure organisationnelle et des business processes (structure du domaine du Business) qui prend le rôle de domaine pivot. Cette structure du Business est dérivée, par une intégration fonctionnelle, en infrastructure de production (à travers de la configuration de équipements et processus de production appropriés). L'infrastructure de production est ensuite alignée avec l'infrastructure des IS (domaine impacté) par la conception de l'architecture des SI. - Stratégie des TI comme domaine d ancrage: quatre perspectives d'alignement (cf. figure 5) sont envisageables dans ce cas. Chaque perspective implique cinq domaines afin d'impacter le niveau interne des TI. Les perspectives 4 et 6 (cf. figures 5A et 5C) concernent l'exploitation des TI émergentes pour impacter de nouveaux produits (périmètre du Business), pour améliorer les compétences concurrentielles (compétences du Business) et pour développer de nouvelles relations et formes de partenariat (gouvernance du Business). Ainsi, la Stratégie concurrentielle prend le rôle de pivot et ouvre sur deux possibilités : (i) Une intégration stratégique déclinant la nouvelle Stratégie concurrentielle à travers une stratégie de production appropriée, puis son implémentation interne correspondante (configuration de l'infrastructure de production) (perspective 4). (ii) Un ajustement stratégique entre la nouvelle Stratégie concurrentielle et la structure organisationnelle et les business processes (structure du business) (perspective 6). Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante (domaine impacté). Les perspectives 5 et 7 (cf. figures 5B et 5D) concernent l'exploitation des TI émergentes afin d'améliorer les compétences en production (capacité de production, niveaux de fiabilité et de flexibilité, etc..), d'intégrer les différentes technologies de production (périmètre de la production) et de développer de nouvelles formes de coopération (gouvernance de production). Ainsi, la stratégie de production prend le rôle de pivot et ouvre sur deux possibilités : (i) Une intégration stratégique avec la Stratégie concurrentielle (par exemple en exploitant des nouvelles compétences de production pour créer de la valeur dans l'organisation). Cette séquence se poursuit par un ajustement stratégique entre la Stratégie concurrentielle et sa structure interne correspondante (perspective 5). (ii) Un ajustement stratégique avec l'infrastructure de production (en mettant en application la nouvelle stratégie de production à travers des sites, des équipement et des processus de production). Cette séquence se poursuit par une intégration opérationnelle entre l'infrastructure de production et l'infrastructure du Business, de manière à adapter cette dernière aux nouvelles possibilités de production (perspective 9). Actes du XXVIe congrès INFORSID 307 Fontainebleau, mai 2008

14 Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante (domaine impacté). Figure Perspectives d'alignement avec la stratégie concurrentielle, la stratégie des TI et la stratégie de production comme domaine d ancrage. - Stratégie de Production comme domaine d ancrage: les perspectives 8 et 9 (cf. figures 6A et 6B), débutent par l'adaptation de la stratégie concurrentielle à travers l'exploitation de nouveaux potentiels de production pour l entreprise. Ainsi, la stratégie concurrentielle prend le rôle de pivot et ouvre sur deux possibilités : (i) Une intégration stratégique qui met en application la nouvelle Stratégie concurrentielle à travers une stratégie de TI appropriée (par exemple en identifiant les meilleures technologies de l'information) (perspective 8). (ii) Un ajustement stratégique mettant en application la nouvelle Stratégie concurrentielle à travers la structure organisationnelle et les business processes correspondants (perspective 9). Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante (domaine impacté). Dans la perspective 10, la stratégie de production est implémentée par l'infrastructure et les processus de production. Ces évolutions sont ensuite déclinées sur l'organisation et les business processes. Enfin, la structure du Business (domaine interne) est intégrée avec l'infrastructure et les processus des SI (domaine impacté). 5. Conclusions et Perspectives Une extension au Modèle d'alignement Stratégique (SAM), par ajout du domaine de Production, a été proposée comme premier pas afin de supporter l'alignement complet de SI de production. Nous avons décliné la structure des domaines Business et TI déjà présents dans le SAM original pour composer la structure du domaine de Production. Ensuite, les éléments conceptuels qui structurent les perspectives «originelles» d'alignement ont été identifiés et formalisées sous la forme de mécanismes d'alignement. Ils ont été exploités pour décrire de nouvelles perspectives potentielles d'alignement pour le SAM étendu. Ce sont dix perspectives impactant l'infrastructure de SI qui ont été repérées. Actes du XXVIe congrès INFORSID 308 Fontainebleau, mai 2008

15 Parmi toutes les perspectives impactant l'infrastructure de SI, celles qui ont la Stratégie concurrentielle comme moteur de changement (cf. figure 4) sont, probablement, les plus utilisées dans les organisations. Elles explorent les différents chemins permettant de mettre en oeuvre d'une manière directe (perspectives 1 et 2) ou indirecte (perspective 3) une Stratégie concurrentielle dans un système de production. Les perspectives conduites par la stratégie de production (cf. figure 6) soulignent le fait que le domaine de production peut influencer le domaine de Business. Ces deux types de perspectives ne considèrent en fait le domaine de TI que comme leur support. Les perspectives conduites par le domaine de TI (figure 5) suggèrent comment la stratégie de TI pourrait impulser le changement dans l'organisation à travers la mise à disposition de nouveaux services du SI. Elles sont pertinentes dans les situations où le potentiel des TI joue un rôle central dans l'amélioration de la performance de l'organisation et de la production de valeur. Si, comme par exemple, la perspective 4 (cf. figure 5A) implique les mêmes domaines que les perspectives plus classiques (ici 1 et 2), elle s en différentie par le fait que la stratégie de TI est l'initiateur et conducteur du changement. L'ensemble de perspectives proposées et le SAM étendu constituent un apport pour l'alignement entre le SI de production, la stratégie commerciale et l'environnement. En effet, les éléments conceptuels proposés aident à la description des éléments à aligner et des séquences d'alignement. Cependant, la question concernant le choix de la meilleure perspective pour un cas particulier reste ouverte. De plus, les incertitudes quant aux évolutions à venir de la Stratégie concurrentielle et de l'environnement d une entreprise imposent de gérer ce processus d alignement de manière réactive. Cette réactivité exige d envisager en parallèle les perspectives les plus probables, de manière à pouvoir s adapter rapidement aux faits. Le problème devient ainsi plus complexe, et revient à traiter les interactions entre plusieurs SAMs étendus sur l'horizon de temps. Pour y parvenir, l'outil «multiécrans» décrit et exploité en (Goepp et al, 2006b) pourrait être développé et complété. 6. Bibliographie Andrews, K.R.,. The concept of corporate strategy, Dow Jones-Irwin, Homewood (Illinois) Camponovo G., Pigneur Y., "Information Systems alignment in uncertain environments", IFIP International Conference on Decision Support System DSS 2004: Decision Support in an Uncertain and Complex World, Prato, Tuscany, 1-3 July 2004, p Ciborra, C.U., "De profundis? Deconstructing the concept of strategic alignment", Scandinavian Journal of Information Systems 9 (1997), pp Croteau, A.-M., Bergeron, F., "An information technology trilogy: business strategy, technological deployment and organizational performance". Journal of Strategic Information Systems 10, 2001, Actes du XXVIe congrès INFORSID 309 Fontainebleau, mai 2008

16 Fine, C.H. and Hax, A.C., Designing a Manufacturing Strategy, Robotics and Computer Integrated Manufacturing, 1, (3), 1984, p Goepp, V., Kiefer, F., "KEY-PROBLEM AND GOAL DRIVEN REQUIREMENTS ENGINEERING - Which complementarities for manufacturing information systems?", 6th International Conference on Enterprise Information Systems - ICEIS'06, 2006a, Paphos, Cyprus. Goepp, V. and Kiefer, F., "Design of information system architectures using a key problem framework," Computers in Industry, vol. 57, 2006b, pp Hayes, R.H., Wheelwright, S.C., Restoring Our Competitive, Edge. Wiley, New York, Henderson, J. C., Venkatraman, N., "Strategic Alignment: Leveraging information technology for transformation organizations". IBM Systems Journal, vol 38. N S2&3. Adams Renner, Hill, T., Manufacturing Strategy: Text and Cases. Macmillian Business, UK, Longépé, C. Le projet d urbanisation du SI Démarche pratique avec cas concrets 2ème éditions Dunod, 2004 Luftman, J., P. Lewis, and S. Oldach. "Transforming the Enterprise: The Alignment of Business and Information Technology Strategies," IBM Systems Journal, (32),1, 1993, pp Mayer, R. J., and Painter, M. K. "Roadmap for enterprise integration." Autofact'91 Conference, Chicago, USA, , McKeen and Smith, Making IT Happen: Critical Issues in IT Management, Wiley, Chichester; Hoboken, NJ (2003). Papazoglou, M.P., Van den Heuvel, W.J. "Configurable Business Object for building evolving entreprise models and applications" in vand er Aalst, Desel and Oberweis (eds) Business Process Management. Springer, Porter M., From competitive advantage to corporate strategy, Harvard Business Review 65 (1987), pp Premkumar, G. and W. R. King. "An empirical assessment of IS planning and the role of information systems in organizations." Journal of Management Information System, 1992, 9 (2), Scheer, A.W., Nüttgens, M. "ARIS Architecture and Reference Models for Business Process Management." in van der Aalst, Desel and Oberweis (eds) Business Process Management, Springer, Singh, V. and Weston, R.H., Information models: A precursor to software interoperability,, Wegman, A. The Systemic Enterprise Architecture Methodology Business and IT Alignment for Competitiveness. LAMS-IC EPFL CH Lausanne, Switzerland. Actes du XXVIe congrès INFORSID 310 Fontainebleau, mai 2008

École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur THÈSE

École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur THÈSE N d ordre : 358 École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur UdS INSA ENGEES THÈSE présentée pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Strasbourg Discipline : Ingénierie

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique Résumé : L offre de logiciels intégrés auprès des petites entreprises s accroit. Cependant, l acquisition d un

Plus en détail

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages?

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain Millet To cite this version: Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain

Plus en détail

Positionnement de UP

Positionnement de UP UNIFIED PROCESS Positionnement de UP Unified Process Langage Méthode Outil logiciel UML UP RUP 6 BONNES PRATIQUES développement itératif gestion des exigences architecture basée sur des composants modélisation

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION De l Urbanisme à L Urbanisation des SI Urbanisme : Mise en œuvre des politiques urbaines

Plus en détail

Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation.

Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation. Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation. Présentation Isabelle Pascot, MBA Vice-présidente Capital intellectuel Sinapse

Plus en détail

CEISAR Survey on IT education

CEISAR Survey on IT education CEISAR Survey on IT education Objectives In June 2007, the CEISAR conducted a survey to understand what company needs are in terms of training on Computer Science and Management of IS. Our objective was

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Conception : Mattio-O. Diorio (1997)

Conception : Mattio-O. Diorio (1997) GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 Conception : Mattio-O. Diorio (1997) Adaptation et présentation: C.R. Duguay B. Grenier GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 OBJECTIFS Saisir l aspect

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

Suite IBM Tivoli IT Service Management : comment gérer le système d information comme une véritable entreprise

Suite IBM Tivoli IT Service Management : comment gérer le système d information comme une véritable entreprise Suite IBM Tivoli IT Service Management : comment gérer le système d information comme une véritable entreprise Europe Lettre d'annonce du 27 juin 2006 ZP06-0279 En bref Introduction Description Accessibilité

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France Conférence IDC Gouvernance IT - Paris 6 Avril 2011 Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France 2011 IBM Corporation Quels sont les ingrédients

Plus en détail

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances ETS 2011, Saad Chafki 1 Table de matière La gestion de la performance L approche «Balanced Score Card» Exemple Les nouvelles tendances

Plus en détail

SigmaT Juin 2009. Gouvernance : Agile. Thierry Cros Être Agile. http://etre agile.com

SigmaT Juin 2009. Gouvernance : Agile. Thierry Cros Être Agile. http://etre agile.com SigmaT Juin 2009 Gouvernance : Agile Thierry Cros Être Agile Sommaire I Gouvernance? II Agile? III Gouvernance agile Être Agile... Ce n'est pas... Livrer en lotissements Abandonner les outils Refuser d'écrire

Plus en détail

Transformer. Optimiser

Transformer. Optimiser Description de service Services Business Transformation and Plan Les Services SAP Business Transformation and Plan fournissent des services de conseils et de prototypage pour faciliter le programme d'innovation

Plus en détail

Workflow. François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy

Workflow. François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy Workflow François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy Sommaire Introduction Description et bref historique Fonctionnement des Workflow Règles de conception Avantages et problèmes relatifs à l'entreprise

Plus en détail

Concepts et langages du cadre RM-ODP de l'iso pour analyser et articuler les pratiques de projets libres de système de formation

Concepts et langages du cadre RM-ODP de l'iso pour analyser et articuler les pratiques de projets libres de système de formation Concepts et langages du cadre RM-ODP de l'iso pour analyser et articuler les pratiques de projets libres de système de formation Système de formation fédérant trois projets du logiciel libre (Moodle, OpenGLM

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

MODÉLISATION ET MANIPULATION DES DOCUMENTS STRUCTURÉS: UNE APPROCHE MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIVE

MODÉLISATION ET MANIPULATION DES DOCUMENTS STRUCTURÉS: UNE APPROCHE MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIVE MODÉLISATION ET MANIPULATION DES DOCUMENTS STRUCTURÉS: UNE APPROCHE MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIVE ÉCOLE POLmECHNlQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE POUR L'OBTENTION DU GRADE DE DOCTEUR ÈS SCIENCES PAR Yassin

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

Pour une innovation productive

Pour une innovation productive Pour une innovation productive Par Didier Givert, Directeur Associé de PRTM Et Jean-Marc Coudray, Directeur Général de PlanView France Mots clés : Gestion de Portefeuille, Gouvernance informatique, Pilotage

Plus en détail

Modèle Cobit www.ofppt.info

Modèle Cobit www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Modèle Cobit DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Chapitre

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 3: le pilotage et l optimisation des processus opérationnels

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : BOTTA Prénom : VALERIE Section : 61

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : BOTTA Prénom : VALERIE Section : 61 Notice biographique Repères biographiques communs Nom : BOTTA Prénom : VALERIE Section : 61 Corps : Professeur Grade : 1ere classe Equipe de recherche DISP, EA 4570 Ecole doctorale InfoMaths, EA 512 Directeur

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

La simplification de l IT pour répondre aux objectifs de l entreprise

La simplification de l IT pour répondre aux objectifs de l entreprise IBM Janvier 2007 La simplification de l IT pour répondre aux objectifs de l entreprise Une étude de la série «Les implications pour le DSI» d après l enquête Dirigeants d entreprise 2006 Page 2 Sommaire

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente Gauthier Picard*, Carole Bernon*, Valérie Camps**, Marie- Pierre Gleizes* * Institut de Recherche en Informatique de Toulouse Université

Plus en détail

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager.

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. IBM Tivoli Key Lifecycle Manager Version 2.0.1 Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. National Language Version: To obtain the Quick

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE LA GOUVERNANCE DU SYSTEME D INFORMATION

PROBLEMATIQUE DE LA GOUVERNANCE DU SYSTEME D INFORMATION PROBLEMATIQUE DE LA GOUVERNANCE DU SYSTEME D INFORMATION Florescu Vasile Chaire Informatique de gestion, Académie d Etudes Economiques de Bucarest, Adresse : Caderea Bastiliei nr. 2-10, si Piata Romana

Plus en détail

Corrigé - Exercices. A l'aide de vos connaissances et du document suivant, répondez aux questions.

Corrigé - Exercices. A l'aide de vos connaissances et du document suivant, répondez aux questions. Exercice 1 A l'aide de vos connaissances et du document suivant, répondez aux questions. 1. D'après vous, pourquoi utilise-t-on le terme d'«urbanisation» plutôt que celui d'«urbanisme»? On utilise le terme

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

Tri de cartes et ergonomie web

Tri de cartes et ergonomie web Tri de cartes et ergonomie web Sommaire Introduction 1. La méthode du tri de cartes 1.1. Principe et utilité 1.2. Les règles du jeu 1.3. Matériel pour le tri de cartes physique 1.4. Les données recueillies

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

ARIS : Des Processus de gestion au Système Intégré d Applications

ARIS : Des Processus de gestion au Système Intégré d Applications ARIS : Des Processus de gestion au Système Intégré d Applications Présentation de IDS Scheer IDS Scheer propose des solutions dédiées au management de l'entreprise par les processus. Avec la solution ARIS,

Plus en détail

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX vous accompagne de la Conception à l Exploitation de votre Système d Information. Ce savoir faire est décliné dans les 3 pôles

Plus en détail

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE BUSINESS INTELLIGENCE : GOALS AND RESULTS OF A PILOT EXPERIMENT INVOLVING SEVEN SMEs FROM BOURGOGNE Ludovic DENOYELLE,

Plus en détail

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance White Paper Workflow et Gestion de la Performance Présentation L automatisation des process combinée à l informatique décisionnelle (Business Intelligence) offre une nouvelle plateforme de gestion pour

Plus en détail

NOTE D APPLICATION EXIGENCES DE SECURITE POUR UN CHARGEMENT DE CODE EN PHASE D'UTILISATION

NOTE D APPLICATION EXIGENCES DE SECURITE POUR UN CHARGEMENT DE CODE EN PHASE D'UTILISATION P R E M I E R M I N I S T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 23 janvier 2015 N 260/ANSSI/SDE/PSS/CCN

Plus en détail

Etienne Galerneau. etienne_galerneau@fr.ibm.com. Manager of Integration Acquisition Software Group IMT France & NWA

Etienne Galerneau. etienne_galerneau@fr.ibm.com. Manager of Integration Acquisition Software Group IMT France & NWA Etienne Galerneau etienne_galerneau@fr.ibm.com Manager of Integration Acquisition Software Group IMT France & NWA 13 Les acquisitions au cœur de la stratégie d IBM Software Group Annual meeting of stockholders

Plus en détail

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences THÈSE N O 4536 (2009) PRÉSENTÉE le 4 décembre 2009 À LA FACULTé SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE DES

Plus en détail

Politique de gestion des risques au FIDA

Politique de gestion des risques au FIDA Cote du document: EB 2008/94/R.4 Point de l ordre du jour: 5 Date: 6 août 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Politique de gestion des risques au FIDA Conseil d administration Quatre-vingt-quatorzième

Plus en détail

figure 1 Canard en plastique à numériser

figure 1 Canard en plastique à numériser Publié dans le cadre du Congrès sur la numérisation 3D, design et digitalisation, création industrielle et artistique, 1999 L auteur doit être cité pour toute référence à ce travail 1 SUPPRIMER TOUTE CONTRAINTE

Plus en détail

«Technologies de l informationl & management»

«Technologies de l informationl & management» e-management Cours DEA e-management DEA «e-management : concepts & méthodesm thodes» Cours «Technologies de l informationl & management» Enseignants : Henri Isaac, Robert Nickerson e-management Objectifs

Plus en détail

Processus de développement UP

Processus de développement UP Chapitre 1 Processus de développement UP I. Pourquoi UP? II. Définition III. Activités et phases IV. Modèles mis en place 1. Pourquoi UP? Les notions de base acquises dans le module ACOO1, notamment la

Plus en détail

Article sélectionné par : CapLine com.

Article sélectionné par : CapLine com. Article sélectionné par : CapLine com. [KNOWLEDGE MANAGEMENT] Le KM est une aventure à la fois personnelle et collective qui rassemble des individualités autour des valeurs et vision d'une organisation.

Plus en détail

La méthode Praxeme : une nouvelle approche de l Architecture d Entreprise

La méthode Praxeme : une nouvelle approche de l Architecture d Entreprise La méthode Praxeme : une nouvelle approche de l Architecture d Entreprise De la persistance des règles métier et des indicateurs de performance à travers la transformation des modèles Thierry Biard 1,

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401)

Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401) Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401) "Préface explicative" Chiffre Cette NAS donne des instructions sur un audit

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 Agenda Généralités sur les systèmes d information logistique Les opérations logistiques Les SI logistiques, du pilotage (long terme) à l informatique industrielle

Plus en détail

Connaissance de l Entreprise

Connaissance de l Entreprise Connaissance de l Entreprise Produire Université Lyon I -2011-2012 -Master Physique M2 ERGE3 et DIMN - Master GEP : M1 GPA - M2P DEI - M2P E3I - M2P GE- M2P GP - M2P GPA - M2P GSA - Licence Pro Auto Info

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Gestion de l information

Gestion de l information MODELE LOGIQUE DE CONSTRUCTION DES TABLEAUX DE BORD DEMARCHES PROSPECTIVES Tableau de Bord de la Performance Point «académique» sur l alignement des objectifs opérationnels et stratégiques Les démarches

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

Plan de cours. Cours : INF 736 Modèle de connaissances et évolution en TI Trimestre : Hiver 2015

Plan de cours. Cours : INF 736 Modèle de connaissances et évolution en TI Trimestre : Hiver 2015 Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Plan de cours Cours : INF 736 Modèle de connaissances et évolution en TI Trimestre : Hiver 2015 Professeurs : Richard Fontaine

Plus en détail

IBM Global Technology Services Service Management

IBM Global Technology Services Service Management IBM Global Technology Services La voie vers la transformation de l informatique L INFORMATIQUE, UN SOUTIEN AUX MÉTIERS DE L ENTREPRISE Les dirigeants considèrent aujourd hui l informatique comme un levier

Plus en détail

Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée

Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée Livre Blanc Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée Sponsorisé par : Microsoft Sebastien Lamour mai 2014 QUELS SONT LES NOUVEAUX BENEFICES POTENTIELS ISSUS

Plus en détail

Etudes de cas. Etude de cas LIBENLIGNE

Etudes de cas. Etude de cas LIBENLIGNE Etudes de cas Etude de cas LIBENLIGNE 1 - Présentation générale 2 - Site marchand 3 - La phase d'initialisation 4 - La phase d'élaboration : itération n 1 5 - La phase d'élaboration : itération n 2 1 -

Plus en détail

Comprendre ITIL 2011

Comprendre ITIL 2011 Editions ENI Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Collection DataPro Extrait 54 Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000

Plus en détail

PRINCE2 en mille mots

PRINCE2 en mille mots PRINCE2 en mille mots Andy Murray, auteur principal de PRINCE2 (2009) et directeur de Outperform UK Ltd Livre blanc Septembre 2011 Table des matières 1 Qu'est-ce que PRINCE2? 3 2 Les bénéfices de PRINCE2

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

L i v r e B l a n c. Graduer les mesures qualités lors de la mise en œuvre d'un système MES configurable. Livre Blanc

L i v r e B l a n c. Graduer les mesures qualités lors de la mise en œuvre d'un système MES configurable. Livre Blanc Graduer les mesures qualités lors de la mise en œuvre d'un système MES configurable. Rolf Blumenthal, Werum Software & Systems AG Livre Blanc L i v r e B l a n c Sommaire Le temps est quasiment révolu,

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG

UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG MASTER 2 - CHAPITRE 4.b LE PILOTAGE DU PROJET ANALYSE DES RISQUES 1 LE PILOTAGE DU PROJET I. Software Development Plan II. III. IV. Risks Management Plan (Analyse des Risques)

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION GESTION DE PROJET

PROGRAMME DE FORMATION GESTION DE PROJET PROGRAMME DE FORMATION GESTION DE PROJET Objectif de la Formation : Intégrer les outils incontournables pour démarrer en management de projet. Identifier les différents niveaux d'objectifs à atteindre

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Les Audits de Systèmes d Information et leurs méthodes 1 Gouvernance de Système d Information Trois standards de référence pour trois processus du Système d Information

Plus en détail

Professeur superviseur Alain April

Professeur superviseur Alain April RAPPORT TECHNIQUE PRÉSENTÉ À L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE DANS LE CADRE DU COURS MGL804 COMPARAISON ENTRE S3M ET ITIL V3 RÉVISION CHAPITRE 7 DU LIVRE AMÉLIORER LA MAINTENACE DO LOGICIEL IISSAM EL

Plus en détail

plan directeur des systèmes d'information objectif et marche à suivre

plan directeur des systèmes d'information objectif et marche à suivre plan directeur des systèmes d'information objectif et marche à suivre Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Lapointe Conseiller en gestion Publié par la Direction

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Daniel Henry et Marc Taillefer Québec, 2005-10-26

Daniel Henry et Marc Taillefer Québec, 2005-10-26 Daniel Henry et Marc Taillefer Québec, 2005-10-26 CMMI, Capability Maturity Model, Carnegie Mellon sont enregistrés auprès du U.S. Patent and Trademark Office par Carnegie Mellon University sm CMM Integration,

Plus en détail

Proposition de méthode d implémentation d ITIL

Proposition de méthode d implémentation d ITIL Proposition de méthode d implémentation d ITIL Said Sebaaoui (*) - Mohamed Lamrini (*) - Laila El Abbadi (**) (*) : Laboratoire Informatique et Modélisation (LIM), Faculté des Sciences Dhar el Mahraz,

Plus en détail

L'évolution de VISUAL MESSAGE CENTER Architecture et intégration

L'évolution de VISUAL MESSAGE CENTER Architecture et intégration L'évolution de VISUAL MESSAGE CENTER Architecture et intégration Sommaire Résumé exécutif Base technologique : VISUAL Message Center 2 3 VISUAL Message Center Core Engine VISUAL Message Center Extended

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

"Aucun système de production ne peut offrir toutes ces habiletés au niveau le plus élevé possible"

Aucun système de production ne peut offrir toutes ces habiletés au niveau le plus élevé possible GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 Séance 2 MISE EN ŒUVRE D UNE STRATÉGIE D OPÉRATION "Aucun système de production ne peut offrir toutes ces habiletés au niveau le plus élevé possible" Une stratégie

Plus en détail

Liste des emplois et descriptions. Enquête 2016 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Liste des emplois et descriptions. Enquête 2016 de rémunération globale sur les emplois en TIC Liste des emplois et descriptions Enquête 2016 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2016 de rémunération globale sur les emplois en TIC 71 emplois repères de cette enquête sont disponibles

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Business Technology Management (BTM) http://www.btmcorporation.com

Business Technology Management (BTM) http://www.btmcorporation.com Business Technology Management (BTM) http://www.btmcorporation.com Sommaire 1. Enjeux et positionnement 2. La démarche Gouvernance et Organisation Management des Investissements en Technologie Stratégie

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI)

Management des Systèmes d information (SI) ENGDE - DSCG 2 - Formation initiale Préparation au concours 2015 - UE5 Management des Systèmes d information (SI) S6 - Audit et Gouvernance Yves MEISTERMANN Rappel : Sommaire de l UE5 4. Gestion de la

Plus en détail

Éditions QAD On Demand est disponible en trois éditions standard : QAD On Demand is delivered in three standard editions:

Éditions QAD On Demand est disponible en trois éditions standard : QAD On Demand is delivered in three standard editions: QAD On Demand QAD On Demand est une option du déploiement de QAD Enterprise Applications. Grâce à elle, les utilisateurs tirent un profit maximum de QAD Enterprise Applications, partout dans le monde,

Plus en détail

UN OUTIL DE GESTION DES COMPETENCES ACQUISES ET REQUISES IMPLANTE A TREMERY DANS LE GROUPE PSA

UN OUTIL DE GESTION DES COMPETENCES ACQUISES ET REQUISES IMPLANTE A TREMERY DANS LE GROUPE PSA 3 e Conférences Francophone de Modélisation et SIMulation «Conception, Analyse et Gestion des Systèmes Industriels» MOSIM 01 du 25 au 27 avril 2001 Troyes (France) UN OUTIL DE GESTION DES COMPETENCES ACQUISES

Plus en détail

Conduite et Gestion de Projet - Cahier des charges

Conduite et Gestion de Projet - Cahier des charges Conduite et Gestion de Projet - Cahier des charges 1 Introduction Sophie Toulouse LIPN - Université Paris 13 +33.1.49.40.40.73 99 av. Jean-Baptiste Clément toulouse@lipn.univ-paris13.fr 93430 Villetaneuse

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications de façon fluide vers la plate-forme Cisco Unified Computing System, à les

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12

SOMMAIRE OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12 IES 3 SOMMAIRE Paragraphes OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12 DES PROFESSIONNELS COMPTABLES... 13-18 ENSEIGNEMENT GENERAL... 19 24 Novembre 2006

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Recrutement-Intérim SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Lomé

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center

Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center Optimisez votre architecture et votre investissement IT tout en réduisant la complexité et les risques Les services Cisco de migration de

Plus en détail

2.La bibliothèque ITIL est composé de 2 ouvrages 4 6 8 La bibliothèque : Dans sa version actuelle, ITIL est composé de huit ouvrages :

2.La bibliothèque ITIL est composé de 2 ouvrages 4 6 8 La bibliothèque : Dans sa version actuelle, ITIL est composé de huit ouvrages : Itil (IT Infrastructure Library) a été créé en Grande Bretagne en 1987. Ce référentiel des meilleures pratiques couvre deux grands domaines : la fourniture de services (gestion des niveaux de service,

Plus en détail