Vers une extension du SAM (Strategic Alignment Model) pour les systèmes d'information de production

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vers une extension du SAM (Strategic Alignment Model) pour les systèmes d'information de production"

Transcription

1 Vers une extension du SAM (Strategic Alignment Model) pour les systèmes d'information de production Oscar Avila Virginie Goepp François Kiefer INSA de Strasbourg - LGeCo 24, bld de la Victoire STRASBOURG Cedex Tél : (0)3/88/14/47/00 RÉSUMÉ. Les systèmes d information (SI) de production des entreprises du secteur manufacturier sont au coeur de changements d'origines diverses : évolution des processus qu'ils supportent, évolution des technologies de production et évolution des technologies de l'information (TI). Dans ce cadre, l'alignement des SI de production avec la stratégie de l'organisation; son environnement externe et les évolutions est crucial. Cependant, les recherches dans le domaine de l'alignement des SI ne s occupent pour la plupart que de l alignement stratégique, négligeant les deux autres alignements. Ainsi, afin de supporter un alignement complet du SI de production, nous proposons une extension au modèle d'alignement stratégique (SAM) de Henderson et Venkatraman (1999). L extension du SAM nous a permis de définir de possibles perspectives d'alignement, en formalisant les éléments à aligner ainsi que les séquences d'alignement. Cet ensemble de perspectives et le SAM étendu sont un premier pas vers l'alignement complet des SI de production. ABSTRACT. The production information system (IS) of the manufacturing sector companies are in the center of various changes : evolution of supported business processes, evolution of production technologies, evolution of information technologies (IT). In this boarder, the alignment of the manufacturing IS with the business strategy, with its external environment and the evolutions is crucial. However, most of the researches in the IS alignment field are related to the strategic alignment of IS, neglecting the other two alignments. Thus, in order to support a complete alignment of manufacturing IS we propose, in this paper, an extension to the Strategic Alignment Model (SAM) of Henderson and Venkatraman (1999). The extended SAM allows the definition of possible alignment perspectives that focus on the elements to be aligned and the alignment sequence. This set of perspectives and the extended SAM are a first step towards tackling a complete alignment of manufacturing IS. MOTS-CLÉS : Système d'information de production, alignement de systèmes d'information, modèle d'alignement. KEYWORDS: manufacturing information system, information system alignment; alignment framework. Actes du XXVIe congrès INFORSID 295 Fontainebleau, mai 2008

2 1. Introduction Aujourd'hui les entreprises ont besoin des systèmes d'information (SI) flexibles et adaptables pour supporter leurs stratégies commerciales et leur processus métier, ainsi que de faciliter l'adaptation de l'organisation aux exigences de l'environnement. Les adaptations dynamiques du SI issue des changements de la stratégie ou de l'environnement font partie des problématiques traitées par l'alignement de SI. Les contributions à l'alignement de SI telles que (Papazoglou et van den Heuvel, 2000 ; Scheer et Nuttgens, 2000 ; Wegmann, 2003, et Longépe, 2002) s'attachent, principalement, à l'alignement stratégique -interne- à l'organisation. Il existe quand le SI est en cohérence avec les objectifs stratégiques et les activités de l'organisation (McKeen et Smith, 2003). L'importance de cet alignement stratégique a été énoncée dans (Porter, 1987, et Ciborra, 1997). Le travail de Croteau et Bergeron (2001) a, quant à lui, montré qu'il peut être un facteur principal dans la performance d'une organisation. Parmi les recherches en alignement stratégique, nous nous sommes particulièrement intéressés au modèle stratégique d'alignement (SAM) de Henderson et Venkatraman (1999) car il fournit des directives structurant les domaines à aligner aussi que différentes séquences d'alignement sous la forme de quatre perspectives d'alignement. Néanmoins, l'importance d'aboutir à une concordance entre la stratégie de l'organisation et son environnement externe a également été reconnu (Andrews, 1987). Ainsi, Camponovo et al, (2004) suggèrent d'aborder l'alignement de SI non seulement du point de vue stratégique, mais d'y ajouter deux niveaux complémentaires permettant l'accomplissement d'un alignement global et complet. Le premier niveau prend en compte l'environnement externe et suppose que les SI doivent intégrer des dispositifs pour évaluer cet environnement. Le deuxième niveau traite des évolutions dans le temps et accentue la nécessité de concevoir des SI capables d'évoluer en fonction des changements futurs de la stratégie et l'environnement. En particulier, dans le domaine des SI de production ces deux niveaux additionnels d'alignement sont critiques. En effet, les SI de production doivent : (1) offrir un traitement efficient de l'information de manière à mettre à disposition, à un grand nombre d utilisateurs, la bonne information au moment opportun, tout en permettant la coopération entre les sous-systèmes de l'entreprise et ses éléments externes (alignement avec l'environnement); (2) rendre transparente l'hétérogénéité des ressources et des applications informatiques et répondre aux changements de fonctionnement et aux évolutions des technologies (alignement avec évolutions) (Mayer et Painter, 1991). Cependant, les alignement avec l'environnement et avec les évolutions restent encore à opérationnaliser. En effet, les approches existantes d alignement ne s attachent qu à l alignement stratégique. Elles n intègrent pas d éléments permettant de traiter l alignement complet. Or, pour les SI de production cet alignement complet passe, entre autres, par la prise en compte du système de Actes du XXVIe congrès INFORSID 296 Fontainebleau, mai 2008

3 production (sa stratégie et son infrastructure) qui a une existence propre et qui va influencer la conception du SI support. Ainsi, pour supporter un alignement complet, nous proposons dans cet article une extension au modèle stratégique d'alignement (SAM) de Henderson et de Venkatraman en y ajoutant le domaine de production. La deuxième partie de cet article décrit brièvement le SAM en détaillant ses concepts fondamentaux. Puis, nous présentons dans la troisième partie le SAM étendu, dérivé du modèle original SAM par analogie des concepts. La section 4 discute les possibles modes ou perspectives d'alignement entre les domaines du SAM étendu. Enfin, les conclusions et perspectives de recherche sont discutées dans la section Généralités et concepts du SAM Un nombre important d'approches pour l'alignement stratégique sont proposées dans la littérature (Henderson et Venkatraman, 1999 ; Papazoglou et van den Heuvel, 2000 ; Scheer et Nuttgens, 2000 ; Wegmann, 2003). Parmi ces approches, celle qui a été la plus remarquée par les chercheurs est le Modèle Stratégique d'alignement (SAM) (Henderson et Venkatraman, 1999). Les principales caractéristiques de cette approche sont : 1. de fournir des directives opérationnelles pour réaliser l'alignement stratégique, 2. de distinguer la perspective externe des technologies de l'information (stratégie de TI) de son développement interne (infrastructure et processus des TI). Ainsi, le SAM élève les TI de leur rôle traditionnel de support aux activités de l'organisation, vers un rôle plus stratégique (Henderson et Venkatraman, 1999). Dans ce sens, il aborde non seulement l'alignement stratégique (liaison entre les SI de l'entreprise et son plan commercial (Premkumar et roi, 92)) mais fournit aussi les prémices pour aborder l'alignement avec l'environnement. Par conséquent, notre travail se base sur cette approche et il s'agit de l'étendre afin de fournir des moyens opérationnels pour réaliser un alignement complet des SI de production. Dans la suite de ce paragraphe, nous détaillons la structure du SAM et de ses éléments constitutifs. Cela permet de mettre en avant ses concepts, qui sont, ensuite, exploités dans le paragraphe Structure du SAM Le modèle SAM est structuré en trois classes d éléments différents (cf. figure 1), à savoir :!" Les Domaines : Business et Technologies de l'information (IT) ; Actes du XXVIe congrès INFORSID 297 Fontainebleau, mai 2008

4 !" Les Perspectives ou Niveaux (qui subdivisent chaque domaine) : externe (stratégie) et interne (structure);!" Les Composants (qui structurent et caractérisent chaque niveau) : périmètre, compétences et gouvernance pour le niveau externe ; infrastructure, compétences et connaissances, et processus pour le niveau interne. Ainsi, le domaine de Business est composé de deux niveaux de choix stratégiques : #" Stratégie Concurrentielle ou Business Strategy, dans le niveau externe, concernant la prise de décisions par rapport aux produits et au positionnement de l'entreprise dans le marché. #" Structure organisationnelle et Business Processes dans le domaine interne. De manière similaire, le domaine de TI est décrit par deux niveaux : #" Stratégie des TI, dans le niveau externe des TI, concernant le périmètre technologique, les compétences technologiques distinctives et les alliances technologiques stratégiques (gouvernance technologique). #" Infrastructure technologique et processus de conception et d'évolution des SI concerne l'architecture technique des SI, les processus de conception, évolution, surveillance et maintenance des SI ainsi que la gestion des connaissances et compétences technologiques. L'alignement stratégique entre le domaine des TI et le domaine du Business est réalisé dans le SAM par deux «briques» d'alignement, présentées dans le prochain paragraphe «Briques» d'alignement de SI L'alignement de SI est conceptualisé dans le SAM sous la forme de deux «briques» d'alignement :!" Ajustement stratégique (strategic fit) : entre le niveau externe et le niveau interne d un même domaine.!" Intégration fonctionnelle (functional integration): Entre les niveaux externes ou internes de domaines différents (Business et TI dans ce cas). Pour l'intégration fonctionnelle, le SAM spécifie deux types d intégration : (i) une intégration stratégique : elle prend place entre la stratégie des TI et la stratégie concurrentielle afin d établir le potentiel des TI à un niveau stratégique. Ces possibilités sont intéressantes car les TI sont considérées aujourd'hui comme une source importante d'avantage compétitif. Actes du XXVIe congrès INFORSID 298 Fontainebleau, mai 2008

5 (ii) Une intégration opérationnelle : elle prend place entre les aspects internes des domaines de Business et de TI, c'est-à-dire, entre «la structure organisationnelle et les business process» et «l'infrastructure technologique et les processus de conception et d'évolution des TI». Figure 1. Modèle Stratégique d'alignement SAM (Henderson et Venkatraman, 1999) 2.3. Vers une extension du modèle d'alignement de SI Le SAM a été largement exploité dans le cadre des recherches relatives à la dimension stratégique des TI. Dans le cadre de nos travaux, nous utilisons le SAM comme cadre d'analyse de l'alignement des SI de production. Les éléments conceptuels du SAM sont intéressants parce qu'ils fournissent (i) des composants pour structurer et formaliser les domaines à aligner et (ii) des briques, (ajustement stratégique et intégration fonctionnelle) permettant de construire des perspectives d'alignement à vérifier. Réaliser un alignement complet des SI de production, en particulier avec l'environnement, conduit à évaluer de nombreuses attentes et à intégrer de nombreux usages, car les usagers du SI de production sont nombreux et variés du point de vue de leurs compétences, de leurs domaines d expertise et de leurs rapports au SI (Goepp et al. 2006). De plus, il s'agit d'évaluer les différentes possibilités technologiques de manière à choisir les composants appropriés au développement du SI ainsi qu'à la configuration du système de production. Par conséquent, nous proposons d'étendre le SAM en y ajoutant le domaine de Production (cf. figure 2), Actes du XXVIe congrès INFORSID 299 Fontainebleau, mai 2008

6 qui vise à intégrer les dimensions liées aux technologies de production et aux utilisateurs impliqués. La structure du domaine de production est dérivée du SAM originel par analogie de concepts. Ainsi, le SAM originel établit une distinction entre les niveaux externe et interne, nous proposons la même pour le domaine de production, à savoir, le niveau externe de production (stratégie de production) et sa configuration interne (infrastructure et processus de production). De manière similaire, chaque niveau du domaine de production est composé de trois composants : périmètre, compétences et gouvernance dans le niveau externe ; infrastructure, compétences et connaissances, et processus dans le niveau interne. Pour compléter la définition du domaine de production, les composants considérés dans le SAM originel ont été interprétés. Ainsi, nous proposons une adaptation de ces composants afin de structurer le domaine de production. Dans le paragraphe suivant les composants structurant le domaine de production sont décrits. Figure 2. SAM étendu 3. SAM étendu pour l'alignement de systèmes d'information de production 3.1. Définition des composants du domaine de production Pour formaliser le domaine de production, nous proposons d'exploiter les travaux traitant de la stratégie de production comme (Hayes et Wheelwright, 1984 ; Hill, 1995). Dans ces travaux, la stratégie de production est définie comme un ensemble de décisions qui, à travers le temps, permettent à une organisation d'établir une infrastructure et des possibilités spécifiques de production. À cause de la Actes du XXVIe congrès INFORSID 300 Fontainebleau, mai 2008

7 diversité de décisions qui doivent être prises, plusieurs frameworks les groupant en catégories ont été proposés de manière à identifier et planifier la stratégie de production (Skinner et al, 1974; Hayes et wheelwright, 1984; Fine et Hax, 1984). Les catégories de décision les plus répandues dans la littérature de production incluent les sujets suivants :!" Capacité de production!" Installations : taille, localisation, spécialisation!" Technologie : choix des types de technologies, degré d'automatisation, etc.!" Intégration verticale : production vs achat, partenariat, intégration en amont, aval.!" Ressources humaines / organisation : niveaux de compétences, culture organisationnelle, entraînement etc.!" Contrôle de la qualité : prévention des défauts, surveillance, etc.!" Planification et processus de production!" Types et caractéristiques des produits (périmètre/introduction de produit) Afin de décrire le domaine de production, nous proposons d'assigner ces catégories de décisions aux composants structurant les niveaux externe et interne du domaine de production du SAM étendu. Par analogie avec les composants formalisant le SAM originel, une partie des catégories de décision peuvent être facilement attribuées à un composant du niveau externe ou interne. Par exemple, la catégorie de décision «ressources humaines/organisation» aborde des questions relatives à : motivation et compensation, investissement en capital humain, et définition des rôles et des niveaux de compétences. Ces éléments sont en parfaite cohérence avec les caractéristiques du composant interne «compétences et connaissances en production» du SAM étendu. Néanmoins, la correspondance avec d'autres catégories peut s'avérer plus complexe car elles impliquent des aspects appartenant simultanément au niveau externe et au niveau interne. Dans ce cas, nous avons choisi de classer une partie de ces aspects au niveau externe, pour ne pas manquer un impact potentiel sur d'autres domaines, alors que d'autres ont été classés au niveau interne, afin de structurer le domaine. Par exemple, la catégorie de décision «technologies de production» concerne le choix de technologies de production, (telles que la conception assistée par ordinateur (CAO), la fabrication assistée par ordinateur (FAO), la robotique, les ateliers flexibles de production, la productique (CIM), etc.), les plus adaptées à l'organisation. Elles pourraient impacter les nouveaux produits et services (périmètre du Business) ou renforcer les compétences distinctives de l'organisation. Ainsi, ce type de décision pourrait supporter ou façonner la Stratégie concurrentielle. C'est pourquoi cette catégorie comporte des aspects qui peuvent être placés au niveau stratégique, spécifiquement, au niveau du composant «périmètre de production» (manufacturing scope). Cependant, la catégorie de décisions «technologies de production» concerne également la configuration de l'équipement de production en lignes, cellules, etc. qui définit l'infrastructure technique. Sous cet angle, une partie de ces décisions peut être classée au niveau structurel ou interne, spécifiquement, au Actes du XXVIe congrès INFORSID 301 Fontainebleau, mai 2008

8 niveau du composant «infrastructure de production». A partir de l'analyse précédente, les catégories de décisions de production ont été classées dans un diagramme de classes (cf. : figure 3). Dans celui-ci, les catégories de décisions sont représentées par une classe ayant comme attributs membres les caractéristiques les définissants. Les composants du domaine de production du SAM étendu sont représentés par des paquets de classes qui regroupent et classent les catégories de décisions. Les dépendances globales entre les composants sont représentées par des flèches en pointillées. Figure 3. Diagramme de classes décrivant l assignation des catégories de décision de production aux composants du domaine de production du SAM étendu Composants externes ou stratégiques du domaine de production À partir de la classification précédente, les composants qui définissent le niveau externe du domaine de production, appelé également stratégie de production, peuvent être définis comme suit : Actes du XXVIe congrès INFORSID 302 Fontainebleau, mai 2008

9 - Périmètre en production :ce composant consiste en deux types de choix : (i) types de technologies de production qui peuvent supporter la stratégie concurrentielle et être un facteur déterminant pour procurer des avantages concurrentiels, et (ii) éléments du produit concernant directement sa fabrication. - Compétences en production : attributs de la stratégie de production (capacité de production, taille et localisation des installations, niveaux de fiabilité, flexibilité, etc.) qui pourraient contribuer à la création d'un avantage concurrentiel. - Gouvernance de la production: décisions relatives au partenariat et coopération des étapes de fabrication du produit. Ces décisions incluent des relations avec d'autres organisations (par exemple entreprise virtuelle ou alliances de fabrication pour : l'approvisionnement de matériel, la fabrication de pièces, l'assemblage, la livraison) afin d'obtenir les compétences de production nécessaires Composants internes ou structurels du domaine de production De même que précédemment, les composants qui définissent le niveau interne du domaine de production, appelé également infrastructure et processus de production, ont été définis de la manière suivante : - Installations et équipement de production : décisions qui définissent les besoins en installations et usines de production ainsi que la configuration des technologies de production. - Processus de production et support : décisions liées au choix des approches de fabrication qui définissent les tâches à réaliser pour fournir le produit ou service offert par l'organisation (Hill, 1994). Les décisions concernant les processus de support (ex: processus de contrôle de la qualité, processus de maintenance de l'équipement et des installations) sont aussi prises en compte. - Ressources humaines en production : Décisions concernant l'acquisition, la formation, et le développement de la connaissance et des compétences requises pour faire fonctionner l'infrastructure de production De la Définition du Domaine de Production à la Définition des Perspectives d'alignement Ajouter le domaine de production au SAM originel est un premier pas pour atteindre notre objectif. Pour supporter efficacement l'alignement complet des SI de production, le SAM étendu doit être complété par des perspectives ou modes d'alignement, telles qu'elles sont proposées dans le modèle originel. En effet, ces perspectives d'alignement établissent des chemins entre les différents domaines afin de les aligner. Les mécanismes de base et éléments conceptuels d'alignement, qui constituent ces perspectives, doivent être repérés afin de les exploiter dans notre travail. Ensuite, les modes d'alignement, tout d'abord potentiels, entre les domaines Actes du XXVIe congrès INFORSID 303 Fontainebleau, mai 2008

10 de Business, IT et Production seront discutés. Ces deux points sont développés dans le prochain paragraphe. 4. Perspectives pour l'alignement de SI de Production Henderson et Venkatraman basent la notion d'alignement sur l'analyse des relations potentielles entre domaines. Ils montrent qu'une brique unique d'alignement (soit ajustement stratégique ou intégration fonctionnelle) est insuffisante pour aligner effectivement une organisation. Ainsi, ils proposent d'enchaîner ces briques de différentes manières (perspectives d'alignement) pour aligner ces domaines. Les éléments conceptuels structurant les perspectives d'alignement originelles sont analysés et puis exploités pour construire de nouvelles perspectives d'alignement pour les SI de production Éléments conceptuels des perspectives d'alignement Principes d'alignement du SAM Les perspectives d'alignement de Henderson et Venkatraman sont construites à partir des hypothèses suivantes :!" Une perspective d'alignement implique au moins une intégration fonctionnelle et un ajustement stratégique.!" Il y a alignement stratégique lorsque trois des quatre domaines sont alignés. En effet, le changement ne peut pas se produire juste dans un seul domaine sans affecter, au moins d'une manière ou d'une autre, deux des trois composants restants. Ainsi, une perspective d'alignement peut se construire en traçant une ligne à travers trois des quatre domaines. Cette ligne inclut d'abord une intégration fonctionnelle puis un ajustement stratégique ou vice versa. Pour identifier la direction de l'alignement, les trois domaines impliqués peuvent, selon Luftman et al (1993), être classés en termes de (Cf. figure 3) :!" domaine d'ancrage : il est le domaine, initiateur du changement. C est par lui que débute la perspective d alignement. Il est représenté par un carré.!" domaine pivot : il est le domaine où sont traités les problèmes liés aux changements dans le domaine d ancrage. C est par lui que passe la perspective d alignement. Il est représenté par un cercle. Actes du XXVIe congrès INFORSID 304 Fontainebleau, mai 2008

11 !" domaine impacté : il est le domaine affecté par les forces de changement appliquées au domaine pivot. C est le point d arrivée de la perspective d alignement. Il est représenté par une flèche. Figure 3. Types de domaines Perspectives d'alignement originelles À partir des éléments conceptuels décrits précédemment, les quatre perspectives d'alignement de Henderson et Venkatraman (Exécution de la stratégie, Transformation Technologique, Potentiel Compétitif et Niveau de service du SI) ont été analysées. Sur cette phase, les mécanismes d'alignement suivants ont été repérés: - Mécanisme d'alignement A : Les perspectives d'alignement impliquent toujours deux relations entre les quatre domaines : une intégration fonctionnelle et un ajustement stratégique. En d'autres termes, la connexion (lien entre le domaine d'ancrage et le domaine impacté) passe par la combinaison d'une intégration fonctionnelle et d'un ajustement stratégique. - Mécanisme d'alignement B : le domaine d'ancrage prend toujours place au niveau externe, car c'est lui qui est en interaction avec l'environnement externe et qui conduit le changement. - Mécanisme d'alignement C : le domaine impacté prend toujours place au niveau interne, car les changements à court terme interviennent au niveau de l'infrastructure. Nous proposons d'exploiter ces mécanismes afin d'identifier et analyser les perspectives d'alignement du SAM étendu Perspectives d'alignement pour les SI de Production Extension des mécanismes d'alignement L extension des mécanismes d alignement du SAM originel peuvent être formulés de la manière suivante : - Mécanisme d'alignement étendu A : Au moins, un ajustement stratégique est nécessaire pour aligner les niveaux externe et interne. Au moins deux intégrations Actes du XXVIe congrès INFORSID 305 Fontainebleau, mai 2008

12 fonctionnelles sont nécessaires pour réaliser l'alignement entre les trois domaines (Business, TI et Production). Ainsi, construire une perspective d'alignement impliquerait au moins quatre des six sous-domaines du SAM étendu. - Mécanisme d'alignement étendu B : ce mécanisme reste inchangé. Le domaine d'ancrage se trouve au niveau externe. - Mécanisme d'alignement étendu C : le domaine impacté est l'un des domaines internes. Cependant, l objectif de nos recherche est la conception des SI, nous nous attachons uniquement aux perspectives impactant le domaine interne des TI (infrastructure de SI). Dans le paragraphe suivant nous proposons de construire de manière systématique l ensemble des perspectives d alignement répondant à ces trois mécanismes. En d autres termes, nous mettons à jour les perspectives dont le domaine d ancrage se trouve au niveau externe, impliquant au moins 4 des 6 sousdomaines et dont le domaine impacté est le domaine interne des TI. Elles sont regroupées et décrites en fonction du domaine d'ancrage. Ce travail a pour objectif, dans un premier temps, de faire le bilan de l ensemble des perspectives potentielles. Elles permettent de donner corps à de nouvelles perspectives, qui mettent, par exemple, le domaine de production au cœur de l alignement des SI de production. Celles-ci devront, dans un deuxième temps, être analysées de manière à déterminer quelles sont les perspectives pertinentes dans une situation donnée Perspectives d'alignement potentielles qui impactent le domaine interne des TI - Stratégie concurrentielle comme domaine d ancrage: trois perspectives d'alignement (cf. figure 4) sont possibles dans ce cas là. Les perspectives 1 et 2 (cf. figure 4A et 4B) consistent à décliner la stratégie concurrentielle via une stratégie de production appropriée (en identifiant les meilleures possibilités de production : périmètre, compétences et gouvernance) qui devient alors le domaine pivot. A ce stade, il y a deux chemins possibles : (i) Une intégration fonctionnelle qui détermine la stratégie des TI en dérivant la stratégie de production, (par l'identification des meilleures possibilités en technologies de l'information) (perspective 1). (ii) Un ajustement stratégique qui rend opérationnel la stratégie de production établie à travers l'infrastructure et les processus de production les plus appropriés (perspective 2). Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante. La perspective 3 (figure 4C) est une adaptation de la perspective originelle exécution de la stratégie proposée par Henderson et Venkatraman (1999). En effet, Actes du XXVIe congrès INFORSID 306 Fontainebleau, mai 2008

13 dans cette perspective la stratégie concurrentielle est mise en oeuvre à travers de la re-conception de la structure organisationnelle et des business processes (structure du domaine du Business) qui prend le rôle de domaine pivot. Cette structure du Business est dérivée, par une intégration fonctionnelle, en infrastructure de production (à travers de la configuration de équipements et processus de production appropriés). L'infrastructure de production est ensuite alignée avec l'infrastructure des IS (domaine impacté) par la conception de l'architecture des SI. - Stratégie des TI comme domaine d ancrage: quatre perspectives d'alignement (cf. figure 5) sont envisageables dans ce cas. Chaque perspective implique cinq domaines afin d'impacter le niveau interne des TI. Les perspectives 4 et 6 (cf. figures 5A et 5C) concernent l'exploitation des TI émergentes pour impacter de nouveaux produits (périmètre du Business), pour améliorer les compétences concurrentielles (compétences du Business) et pour développer de nouvelles relations et formes de partenariat (gouvernance du Business). Ainsi, la Stratégie concurrentielle prend le rôle de pivot et ouvre sur deux possibilités : (i) Une intégration stratégique déclinant la nouvelle Stratégie concurrentielle à travers une stratégie de production appropriée, puis son implémentation interne correspondante (configuration de l'infrastructure de production) (perspective 4). (ii) Un ajustement stratégique entre la nouvelle Stratégie concurrentielle et la structure organisationnelle et les business processes (structure du business) (perspective 6). Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante (domaine impacté). Les perspectives 5 et 7 (cf. figures 5B et 5D) concernent l'exploitation des TI émergentes afin d'améliorer les compétences en production (capacité de production, niveaux de fiabilité et de flexibilité, etc..), d'intégrer les différentes technologies de production (périmètre de la production) et de développer de nouvelles formes de coopération (gouvernance de production). Ainsi, la stratégie de production prend le rôle de pivot et ouvre sur deux possibilités : (i) Une intégration stratégique avec la Stratégie concurrentielle (par exemple en exploitant des nouvelles compétences de production pour créer de la valeur dans l'organisation). Cette séquence se poursuit par un ajustement stratégique entre la Stratégie concurrentielle et sa structure interne correspondante (perspective 5). (ii) Un ajustement stratégique avec l'infrastructure de production (en mettant en application la nouvelle stratégie de production à travers des sites, des équipement et des processus de production). Cette séquence se poursuit par une intégration opérationnelle entre l'infrastructure de production et l'infrastructure du Business, de manière à adapter cette dernière aux nouvelles possibilités de production (perspective 9). Actes du XXVIe congrès INFORSID 307 Fontainebleau, mai 2008

14 Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante (domaine impacté). Figure Perspectives d'alignement avec la stratégie concurrentielle, la stratégie des TI et la stratégie de production comme domaine d ancrage. - Stratégie de Production comme domaine d ancrage: les perspectives 8 et 9 (cf. figures 6A et 6B), débutent par l'adaptation de la stratégie concurrentielle à travers l'exploitation de nouveaux potentiels de production pour l entreprise. Ainsi, la stratégie concurrentielle prend le rôle de pivot et ouvre sur deux possibilités : (i) Une intégration stratégique qui met en application la nouvelle Stratégie concurrentielle à travers une stratégie de TI appropriée (par exemple en identifiant les meilleures technologies de l'information) (perspective 8). (ii) Un ajustement stratégique mettant en application la nouvelle Stratégie concurrentielle à travers la structure organisationnelle et les business processes correspondants (perspective 9). Ces deux perspectives aboutissent à l'identification de l'architecture des SI correspondante (domaine impacté). Dans la perspective 10, la stratégie de production est implémentée par l'infrastructure et les processus de production. Ces évolutions sont ensuite déclinées sur l'organisation et les business processes. Enfin, la structure du Business (domaine interne) est intégrée avec l'infrastructure et les processus des SI (domaine impacté). 5. Conclusions et Perspectives Une extension au Modèle d'alignement Stratégique (SAM), par ajout du domaine de Production, a été proposée comme premier pas afin de supporter l'alignement complet de SI de production. Nous avons décliné la structure des domaines Business et TI déjà présents dans le SAM original pour composer la structure du domaine de Production. Ensuite, les éléments conceptuels qui structurent les perspectives «originelles» d'alignement ont été identifiés et formalisées sous la forme de mécanismes d'alignement. Ils ont été exploités pour décrire de nouvelles perspectives potentielles d'alignement pour le SAM étendu. Ce sont dix perspectives impactant l'infrastructure de SI qui ont été repérées. Actes du XXVIe congrès INFORSID 308 Fontainebleau, mai 2008

15 Parmi toutes les perspectives impactant l'infrastructure de SI, celles qui ont la Stratégie concurrentielle comme moteur de changement (cf. figure 4) sont, probablement, les plus utilisées dans les organisations. Elles explorent les différents chemins permettant de mettre en oeuvre d'une manière directe (perspectives 1 et 2) ou indirecte (perspective 3) une Stratégie concurrentielle dans un système de production. Les perspectives conduites par la stratégie de production (cf. figure 6) soulignent le fait que le domaine de production peut influencer le domaine de Business. Ces deux types de perspectives ne considèrent en fait le domaine de TI que comme leur support. Les perspectives conduites par le domaine de TI (figure 5) suggèrent comment la stratégie de TI pourrait impulser le changement dans l'organisation à travers la mise à disposition de nouveaux services du SI. Elles sont pertinentes dans les situations où le potentiel des TI joue un rôle central dans l'amélioration de la performance de l'organisation et de la production de valeur. Si, comme par exemple, la perspective 4 (cf. figure 5A) implique les mêmes domaines que les perspectives plus classiques (ici 1 et 2), elle s en différentie par le fait que la stratégie de TI est l'initiateur et conducteur du changement. L'ensemble de perspectives proposées et le SAM étendu constituent un apport pour l'alignement entre le SI de production, la stratégie commerciale et l'environnement. En effet, les éléments conceptuels proposés aident à la description des éléments à aligner et des séquences d'alignement. Cependant, la question concernant le choix de la meilleure perspective pour un cas particulier reste ouverte. De plus, les incertitudes quant aux évolutions à venir de la Stratégie concurrentielle et de l'environnement d une entreprise imposent de gérer ce processus d alignement de manière réactive. Cette réactivité exige d envisager en parallèle les perspectives les plus probables, de manière à pouvoir s adapter rapidement aux faits. Le problème devient ainsi plus complexe, et revient à traiter les interactions entre plusieurs SAMs étendus sur l'horizon de temps. Pour y parvenir, l'outil «multiécrans» décrit et exploité en (Goepp et al, 2006b) pourrait être développé et complété. 6. Bibliographie Andrews, K.R.,. The concept of corporate strategy, Dow Jones-Irwin, Homewood (Illinois) Camponovo G., Pigneur Y., "Information Systems alignment in uncertain environments", IFIP International Conference on Decision Support System DSS 2004: Decision Support in an Uncertain and Complex World, Prato, Tuscany, 1-3 July 2004, p Ciborra, C.U., "De profundis? Deconstructing the concept of strategic alignment", Scandinavian Journal of Information Systems 9 (1997), pp Croteau, A.-M., Bergeron, F., "An information technology trilogy: business strategy, technological deployment and organizational performance". Journal of Strategic Information Systems 10, 2001, Actes du XXVIe congrès INFORSID 309 Fontainebleau, mai 2008

16 Fine, C.H. and Hax, A.C., Designing a Manufacturing Strategy, Robotics and Computer Integrated Manufacturing, 1, (3), 1984, p Goepp, V., Kiefer, F., "KEY-PROBLEM AND GOAL DRIVEN REQUIREMENTS ENGINEERING - Which complementarities for manufacturing information systems?", 6th International Conference on Enterprise Information Systems - ICEIS'06, 2006a, Paphos, Cyprus. Goepp, V. and Kiefer, F., "Design of information system architectures using a key problem framework," Computers in Industry, vol. 57, 2006b, pp Hayes, R.H., Wheelwright, S.C., Restoring Our Competitive, Edge. Wiley, New York, Henderson, J. C., Venkatraman, N., "Strategic Alignment: Leveraging information technology for transformation organizations". IBM Systems Journal, vol 38. N S2&3. Adams Renner, Hill, T., Manufacturing Strategy: Text and Cases. Macmillian Business, UK, Longépé, C. Le projet d urbanisation du SI Démarche pratique avec cas concrets 2ème éditions Dunod, 2004 Luftman, J., P. Lewis, and S. Oldach. "Transforming the Enterprise: The Alignment of Business and Information Technology Strategies," IBM Systems Journal, (32),1, 1993, pp Mayer, R. J., and Painter, M. K. "Roadmap for enterprise integration." Autofact'91 Conference, Chicago, USA, , McKeen and Smith, Making IT Happen: Critical Issues in IT Management, Wiley, Chichester; Hoboken, NJ (2003). Papazoglou, M.P., Van den Heuvel, W.J. "Configurable Business Object for building evolving entreprise models and applications" in vand er Aalst, Desel and Oberweis (eds) Business Process Management. Springer, Porter M., From competitive advantage to corporate strategy, Harvard Business Review 65 (1987), pp Premkumar, G. and W. R. King. "An empirical assessment of IS planning and the role of information systems in organizations." Journal of Management Information System, 1992, 9 (2), Scheer, A.W., Nüttgens, M. "ARIS Architecture and Reference Models for Business Process Management." in van der Aalst, Desel and Oberweis (eds) Business Process Management, Springer, Singh, V. and Weston, R.H., Information models: A precursor to software interoperability,, Wegman, A. The Systemic Enterprise Architecture Methodology Business and IT Alignment for Competitiveness. LAMS-IC EPFL CH Lausanne, Switzerland. Actes du XXVIe congrès INFORSID 310 Fontainebleau, mai 2008

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

Conception : Mattio-O. Diorio (1997)

Conception : Mattio-O. Diorio (1997) GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 Conception : Mattio-O. Diorio (1997) Adaptation et présentation: C.R. Duguay B. Grenier GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 OBJECTIFS Saisir l aspect

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur THÈSE

École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur THÈSE N d ordre : 358 École Doctorale Mathématiques, Sciences de l'information et de l'ingénieur UdS INSA ENGEES THÈSE présentée pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Strasbourg Discipline : Ingénierie

Plus en détail

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Séminaire des auditeurs de l ACORS Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Intervenant : Philippe AVRIL Sous-Directeur Adjoint du DPMRF (Contrôle Interne) DDFC-CNAMTS

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel :

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel : La méthode ITIL plan Introduction C est quoi ITIL? Utilisation d ITIL Objectifs Les principes d ITIL Domaines couverts par ITIL Les trois versions d ITIL Pourquoi ITIL a-t-il tant de succès Inconvénients

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"

Introduction à la conduite de projet systèmes d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information" Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/principes/guide-introduction

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances ETS 2011, Saad Chafki 1 Table de matière La gestion de la performance L approche «Balanced Score Card» Exemple Les nouvelles tendances

Plus en détail

Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation.

Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation. Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation. Présentation Isabelle Pascot, MBA Vice-présidente Capital intellectuel Sinapse

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015).

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). PRINCIPAUX POINTS D EVOLUTION DE LA NORME ISO9001-version 2015 LE TUTOUR Mathieu LAVRAT Elodie VANLERBERGHE Cléa CASTAGNERA Adrian MASTER

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

Urbanisation de Système d'information

Urbanisation de Système d'information Urbanisation de Système d'information L'approche Togaf 2008 The Open Group 1 TOGAF : The Open Group Framework Architecture «The Open Group Architecture Framework, également connu sous l'acronyme Togaf,

Plus en détail

Workflow. François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy

Workflow. François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy Workflow François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy Sommaire Introduction Description et bref historique Fonctionnement des Workflow Règles de conception Avantages et problèmes relatifs à l'entreprise

Plus en détail

CEISAR Survey on IT education

CEISAR Survey on IT education CEISAR Survey on IT education Objectives In June 2007, the CEISAR conducted a survey to understand what company needs are in terms of training on Computer Science and Management of IS. Our objective was

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005 LEXIQUE DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr NF EN ISO 9000 octobre 2005 DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) - GENERAL ISO

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen Virginie Bilet Valérie Guerrin Miguel Liottier Collection dirigée par Xavier Durand Réussir le DSCG 5 Management des systèmes d information L essentiel à connaître pour réussir 36 exercices corrigés type

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier Version du 0/0/202 JOUR - MATIN Première approche de l'architecture métier Présentation de la formation exceptionnelle Connaître le cadre de la formation Le contexte : la méthode publique Praxeme, l'initiative,

Plus en détail

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences UE 13 Contrôle de gestion Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences www.crefige.dauphine.fr polycopié de TD Ouvrage de référence : Henri BOUQUIN, Comptabilité

Plus en détail

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage

APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX Solution de Consolidation de Sauvegarde, restauration et Archivage APX vous accompagne de la Conception à l Exploitation de votre Système d Information. Ce savoir faire est décliné dans les 3 pôles

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

SigmaT Juin 2009. Gouvernance : Agile. Thierry Cros Être Agile. http://etre agile.com

SigmaT Juin 2009. Gouvernance : Agile. Thierry Cros Être Agile. http://etre agile.com SigmaT Juin 2009 Gouvernance : Agile Thierry Cros Être Agile Sommaire I Gouvernance? II Agile? III Gouvernance agile Être Agile... Ce n'est pas... Livrer en lotissements Abandonner les outils Refuser d'écrire

Plus en détail

MICHEL MAZEAU IPST/INP de Toulouse, EURESPACE, Toulouse, France

MICHEL MAZEAU IPST/INP de Toulouse, EURESPACE, Toulouse, France INTÉGRATION DU FACTEUR HUMAIN DANS LA CONDUITE ET LE DÉROULEMENT DE PROJETS SPATIAUX AUTIER THOMAS EURESPACE, Immeuble Thalès, 17 avenue Didier Daurat 31700 Blagnac, France. t.autier@eurespace.com TOMASINI

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance Audit des systèmes d information Partie 5: Audit d une application informatique Emanuel Campos - version 2015 Les présentations personnelles

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Gestion de l information

Gestion de l information MODELE LOGIQUE DE CONSTRUCTION DES TABLEAUX DE BORD DEMARCHES PROSPECTIVES Tableau de Bord de la Performance Point «académique» sur l alignement des objectifs opérationnels et stratégiques Les démarches

Plus en détail

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca Domaine de la modélisation des processus pour le génie logiciel. Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca DSL4SPM Domain-Specific-Language for Software Process Modeling Il s agit d un nouveau cadre

Plus en détail

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du :

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : Motif d actualisation : Internalisation ressources 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? Les offres de Cloud public se sont multipliées et le Cloud privé se généralise. Désormais, toute la question est de savoir

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 www.pr4gm4.com Gestion des risques Présentation Mars 2010 Copyright 2010 - PR4GM4 Actualité du 27 janvier 2010 2 Actualité du 11 février 2010 3 Domaine

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant»

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Livre Blanc Oracle Juin 2009 Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Préambule Ce livre blanc met en avant certains risques impliqués dans les travaux liés

Plus en détail

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages?

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain Millet To cite this version: Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Modèle Cobit www.ofppt.info

Modèle Cobit www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Modèle Cobit DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Chapitre

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

UP : Unified Process

UP : Unified Process UP : Unified Process 1 UP : Unified Process Table des matières 1DÉFINITION... 2 1.1UP est itératif... 2 1.2UP est centré sur l'architecture...2 1.3UP est piloté par les cas d'utilisation d'uml... 2 2VIE

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL MARKETING RELATIONNEL MRK-22339

FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL MARKETING RELATIONNEL MRK-22339 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL Trimestre : Hiver Responsable du cours : Michel Zins 1. INTRODUCTION MARKETING RELATIONNEL MRK-22339 Ce cours est obligatoire pour les étudiants

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

ITIL Gestion de la capacité

ITIL Gestion de la capacité ITIL Sommaire 1 GENERALITES 3 2 PERIMETRE DE LA GESTION DES CAPACITES 3 3 ACTIVITES ET LIVRABLES DE LA GESTION DES CAPACITES 4 3.1 ACTIVITES ITERATIVES OU GESTION DE PERFORMANCES : 4 3.2 GESTION DE LA

Plus en détail

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page Introduction à ITIL Un guide d'initiation à ITIL Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014 1 ITIL Définition: ITIL (Information Technology Infrastructure Library) qui se traduit en français par «Bibliothèque pour

Plus en détail

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Des coûts réduits et un service de meilleure qualité grâce à l'intégration dynamique et multimode de la flotte privée et du transport sous traité

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de l'entreprise... 1 Les principales fonctions de l entreprise... 2 La notion de structure... 3 Caractéristiques d

Plus en détail

Yphise FAIT AVANCER L INFORMATIQUE D ENTREPRISE

Yphise FAIT AVANCER L INFORMATIQUE D ENTREPRISE Pilotage des Projets Production Jeudi 19 Juin 2003 Rencontre WITO Laurent Ruyssen (Yphise) 6 rue Beaubourg 75004 PARIS www.yphise.fr - yphise@yphise.fr T 01 44 59 93 00 F 01 44 59 93 09 030619 WITO - 1

Plus en détail

ITIL 2011 Fondamentaux avec certification - 3 jours (français et anglais)

ITIL 2011 Fondamentaux avec certification - 3 jours (français et anglais) ITIL 2011 Fondamentaux avec certification - 3 jours (français et anglais) Vue d ensemble de la formation ITIL est un ensemble de conseils sur les meilleures pratiques, devenu un référentiel pour la gestion

Plus en détail

Smart Automation, Quality and IT Excellence Solutions - our experience, your success. Version 2.5. www.ats-global.com

Smart Automation, Quality and IT Excellence Solutions - our experience, your success. Version 2.5. www.ats-global.com Version 2.5 Page 1 Des Big Data au décisionnel essentiel Convertissez vos données d'exploitation en indicateurs KPI vitaux, générez des rapports de gestion pertinents et procédez à des analyses de données

Plus en détail

LA NORME ISO 14001 A RETENIR

LA NORME ISO 14001 A RETENIR A RETENIR La norme ISO 14001, publiée en 1996, est une norme internationale qui s'applique à tous les types d'organisations (entreprises industrielles, de services, etc.) quelles que soient leurs tailles

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 5 Mesure de la qualité du logiciel

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 5 Mesure de la qualité du logiciel IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 5 Mesure de la qualité du logiciel Plan du cours Introduction Théorie de la mesure Qualité du logiciel Mesure du produit logiciel Mesure de la qualité

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D D O M I N I Q U E M O I S A N D F A B R I C E G A R N I E R D E L A B A R E Y R E Préface de Bruno Ménard, président du Cigref CobiT Implémentation ISO 270 2 e édition Pour une meilleure gouvernance des

Plus en détail

IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale

IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale 04/12/08 Page 1 Evidian 2008 1 Les couches archéologiques du Système d information: Les systèmes centraux Ventes Employés Employé

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

ISO 9001 Guide de correspondance

ISO 9001 Guide de correspondance ISO 9001 Guide de correspondance Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO DIS 9001:2014 Introduction Ce document procure une comparaison entre ISO 9001:2008 et le Projet de norme

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

Gouvernance des Technologies de l Information

Gouvernance des Technologies de l Information Walid BOUZOUITA Auditeur Interne secteur des télécommunications CISA, ITIL walid.bouzouita@ooredoo.tn Gouvernance des Technologies de l Information 08 Mai 2014, Maison de l Exportateur Implémenter la

Plus en détail

Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011

Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011 www.varm.fr Stratégie des risques Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011 Sommaire Introduction... 2 La stratégie du risque... 2 I.0 Une démarche d entreprise... 2 I.1 Appétit pour le risque... 3 I.2 La tolérance

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

"Aucun système de production ne peut offrir toutes ces habiletés au niveau le plus élevé possible"

Aucun système de production ne peut offrir toutes ces habiletés au niveau le plus élevé possible GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 Séance 2 MISE EN ŒUVRE D UNE STRATÉGIE D OPÉRATION "Aucun système de production ne peut offrir toutes ces habiletés au niveau le plus élevé possible" Une stratégie

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen A, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

Manuel Qualité Page 1 sur 10 16 Février 2012 MQ-Indice G

Manuel Qualité Page 1 sur 10 16 Février 2012 MQ-Indice G Page 1 sur 10 Ce manuel Qualité est enregistré et mis à jour dans la base de données «Qualité» de MPL, dont une copie est accessible sur demande. C'est la version originale informatisée qui fait foi. Les

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction

Chapitre 1 : Introduction Les processus métiers : concepts, modèles et systèmes Chapitre 1 : Introduction Qu est-ce? Un processus métier est un ensemble de procédures et d'activités plus ou moins liées qui réalisent collectivement

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Introduction à ISO 22301

Introduction à ISO 22301 Introduction à ISO 22301 Présenté par : Denis Goulet Le 3 octobre 2013 1 Introduction à ISO 22301 ORDRE DU JOUR Section 1 Cadre normatif et réglementaire Section 2 Système de Management de la Continuité

Plus en détail

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1 Kit organisation Synthèse méthodologique VERSION 0.1 SOMMAIRE Présentation de la démarche... 3 1 ETAT DES LIEUX... 3 1.1 Cartographie des processus et de l organisation existants... 3 1.2 Diagnostic de

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus?

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? Pourquoi le C - GSI Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? La gouvernance des systèmes d information désigne l ensemble

Plus en détail

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier 1. Rôle et place du Contrôle de Gestion dans l organisation Au début du XXème siècle, l émergence de la structure divisionnelle

Plus en détail

CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES,

CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES, CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES, ET SI NOUS ADOPTIONS UN PILOTAGE INNOVANT? La problématique pour les dirigeants de caves est de trouver un outil capable de lier les politiques d investissement, de

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail