immobilier Les nouveautés fiscales 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "immobilier Les nouveautés fiscales 2012"

Transcription

1 immobilier Les nouveautés fiscales 2012 cic.fr

2 2 Dans un contexte de réduction du déficit budgétaire, le gouvernement révise à la baisse un certain nombre d'avantages fiscaux pour 2012, notamment en matière d'immobilier d habitation. Les principales modifications concernent les travaux en faveur du développement durable et l investissement locatif (notamment le dispositif Scellier). Dans le même temps, le régime d imposition des plus-values immobilières est modifié et les exigences en matière d amélioration de la performance énergétique des logements sont renforcées. Que vous soyez déjà propriétaire ou envisagiez un investissement immobilier ou des travaux, connaître la fiscalité appliquée à votre projet vous permettra de réaliser des choix pertinents. Ce guide a pour objectif de vous présenter les principales modifications fiscales pour 2012 concernant l immobilier d habitation.

3 Améliorer son logement CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE Pour inciter les particuliers à réaliser des travaux en faveur du développement durable, l État a mis en place en 2010 un crédit d impôt dont le taux dépend de la nature des travaux, de leur date de réalisation et du type de logement. Contrairement à une réduction d impôt, un crédit d impôt est remboursable s il est supérieur à l impôt dû par le contribuable. Qu est-ce qui change? Les taux de crédit d impôt sont revus à la baisse en Ce dispositif est par ailleurs prorogé jusqu au 31 décembre 2015 pour les logements achevés depuis plus de deux ans. À compter du 1 er janvier 2013, date d entrée en vigueur de la nouvelle réglementation thermique, les immeubles achevés depuis moins de deux ans ne pourront plus bénéficier de ce dispositif. Pour les dépenses payées à compter du 1 er janvier 2012, la liste des travaux éligibles au crédit d impôt est élargie et la réalisation d au moins deux types de travaux dans les logements achevés depuis plus de deux ans permet de bénéficier d une majoration des taux du crédit d impôt. Vous en trouverez le détail dans le tableau page 5. Le cumul de l Éco-Prêt à Taux Zéro et du crédit d impôt développement durable est à nouveau possible pour les offres de prêt émises à compter du 1 er janvier 2012, sous réserve que le revenu fiscal de référence 2010 des emprunteurs ne dépasse pas e. 3

4 QUI EST CONCERNÉ? Vous êtes locataire, propriétaire ou occupant à titre gratuit. Vous êtes fiscalement domicilié en France. Il s agit d un logement constituant votre habitation principale ou d un logement achevé depuis plus de deux ans, dont vous êtes propriétaire et que vous vous engagez à louer nu à usage d habitation principale pendant une durée minimale de cinq ans, à des personnes autres que votre conjoint ou qu un membre de votre foyer fiscal. Quels montants? Le montant du crédit d impôt est calculé en fonction : du type de travaux entrepris : isolation thermique, régulation de chauffage, production d énergie utilisant une source d énergie renouvelable, etc. (voir tableau ci-contre) ; du montant total des dépenses TTC payées (subventions déduites, hors main-d œuvre*). Ces montants sont à apprécier sur une période glissante de cinq années consécutives entre le 1 er janvier 2005 et le 31 décembre 2015 et leur total est plafonné en fonction de votre situation familiale : à pour une personne seule par personne à charge ; à pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune par personne à charge ; à entre le 1 er janvier 2009 et le 31 décembre 2015 pour les logements donnés à la location (trois logements maximum par foyer fiscal). * Sauf pour les travaux d isolation thermique des parois opaques depuis 2009 et les travaux de pose d échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermiques à compter de

5 Type d équipement ouvrant droit à crédit d impôt Taux du crédit d impôt 2011 Taux du crédit d impôt 2012 Taux du crédit d'impôt 2012 si cumul de travaux (1) Dans des immeubles de plus de deux ans Chaudières à condensation 13 % 10 % 18 % Matériaux d isolation thermique des parois vitrées (hors main-d œuvre) (2) 13 % 10 % 18 % Volets isolants et portes d entrées donnant sur l extérieur (2) 13 % 10 % -- Chaudières à micro-cogénération gaz ( 3 KV/A par logement) Nouveauté % 26 % Matériaux d isolation thermique des parois opaques (main-d œuvre incluse) (3) 22 % 15 % 23 % Matériaux de calorifugeage 22 % 15 % -- Appareils de régulation du chauffage 22 % 15 % -- Diagnostic de performance énergétique, en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire (un seul par période de cinq ans) (4) 45 % 32 % -- Dans des immeubles neufs ou anciens Équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales (5) 22 % 15 % -- Équipements de raccordement aux réseaux de chaleur alimentés majoritairement par des énergies renouvelables ou des installations de cogénération (6) 22 % 15 % -- Équipements de production d énergie utilisant une source d énergie renouvelable (éolienne, hydraulique, etc.) 45 % 32 % 40 % Panneaux photovoltaïques 22 % 11 % -- Chaudières et équipements de chauffage ou de production d eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses (5) Cas général En cas de remplacement des mêmes matériels Pompes à chaleur (autres qu air/air) dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d eau chaude sanitaire (hors pompes à chaleur géothermiques) Pompes à chaleur géothermiques dont la finalité essentielle est la production de chaleur 22 % 36 % 15 % 26 % 23 % 34 % 22 % 15 % 23 % 36 % 26 % 34 % Pompes à chaleur (autres qu air/air) thermodynamiques produisant exclusivement de l eau chaude sanitaire 36 % 26 % 34 % Pose de l échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermiques 36 % 26 % -- (1) La réalisation d au moins deux types de travaux (signalés par ce symbole ) dans les logements achevés depuis plus de deux ans permet de bénéficier d une majoration des taux du crédit d impôt. (2) À compter du 01/01/2012, en cas d acquisition de matériaux d isolation des parois vitrées, de volets isolants ou de porte d entrée d une maison individuelle, il ne sera possible de bénéficier de l avantage fiscal qu à la condition de réaliser un bouquet de travaux. (3) Pour ces dépenses, un plafond spécifique est instauré depuis le 01/01/ Ce plafond, à inclure dans le plafond général pluriannuel des dépenses, est fixé à 150 TTC/m 2 de parois isolées par l'extérieur et à 100 TTC/m 2 de parois isolées par l'intérieur. (4) Dépenses payées entre le 01/01/2009 et le 31/12/2015 (31/12/2012 pour les logements de moins de deux ans). (5) Dépenses payées entre le 01/01/2007 et le 31/12/2015 (31/12/2012 pour les logements de moins de deux ans). (6) Dépenses payées entre le 01/01/2006 et le 31/12/2015 (31/12/2012 pour les logements de moins de deux ans). 5

6 TAUX DE TVA RÉDUIT SUR LES TRAVAUX DANS LES LOCAUX D HABITATION La loi de finances rectificative porte le taux réduit de TVA de 5,5 % à 7%. Ce nouveau taux s applique à certains travaux d entretien, d aménagement, de transformation ou d amélioration effectués dans des logements dont la construction est achevée depuis plus de deux ans et qui sont réalisés par des professionnels. Les propriétaires comme les locataires peuvent en bénéficier. En cas d urgence (plomberie si fuite d eau, serrurerie après effraction, etc.), le taux réduit est applicable, quelle que soit l ancienneté de l immeuble. 7 % C'est le nouveau taux de TVA s'appliquant aux travaux payés à compter du 1 er janvier Le nouveau taux de 7 % s applique aux travaux payés à compter du 1 er janvier Toutefois, l ancien taux de 5,5 % pourra être appliqué pour des travaux réalisés à partir du 1 er janvier 2012 à la double condition que : le devis ait été daté et accepté par les deux parties avant le 20 décembre 2011 ; et qu un acompte ait été versé avant cette même date. À noter : la loi n impose pas de délai quant au paiement du solde pour bénéficier du taux réduit à 5,5 %. Concernant les opérations facturées depuis le 1 er janvier 2010, le taux de TVA sur les systèmes de climatisation et les pompes à chaleur air/air est fixé à 19,6 % (les travaux d installation ou de remplacement relevant toujours du taux réduit de 7 %) C'est le plafond pluriannuel des dépenses d'équipement ouvrant droit à une aide pour une personne seule âgée ou handicapée. CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE L AIDE AUX PERSONNES Il concerne les dépenses d équipements pour les personnes âgées ou handicapées et les travaux de protection contre les risques technologiques, payées sur une période de cinq années civiles consécutives comprises entre le 1 er janvier 2005 et le 31 décembre Le plafond pluriannuel des dépenses, à apprécier sur cinq années glissantes, est fixé à pour une personne seule et à pour un couple marié ou pacsé (majorations pour personnes à charge identiques à celles applicables aux travaux en faveur du développement durable). À compter du 1 er janvier 2012, les plafonds sont doublés en cas de réalisation de travaux prescrits par un plan de prévention des risques technologiques (à l exclusion des travaux réalisés par les propriétaires bailleurs). Le taux du crédit d impôt varie en fonction de la nature de la dépense. À savoir : depuis le 1 er janvier 2012, l installation d ascenseurs électriques n ouvre plus droit à l avantage fiscal. 6

7 Réaliser un investissement locatif DISPOSITIF SCELLIER Le dispositif Scellier s applique aux investissements réalisés entre le 1 er janvier 2009 et le 31 décembre 2012 par des personnes physiques ou des sociétés de personnes relevant des revenus fonciers. Il concerne principalement les constructions et les acquisitions de logements neufs ou en état futur d achèvement. Qu est-ce qui change? Pour les investissements (acquisition ou dépôt de demande de permis de construire) réalisés à compter du 1 er janvier 2012, seuls les logements respectant la norme BBC 2005 ouvrent droit à la réduction d impôt. La réduction est désormais également ouverte : aux logements acquis entre le 01/01/2009 et le 31/12/2012 ayant fait l objet de travaux concourant à la production d un immeuble neuf au sens de la TVA immobilière ; aux logements acquis en 2012 et qui ont fait l objet entre ces mêmes dates de travaux de réhabilitation ; aux locaux affectés à un autre usage que l habitation acquis en 2012 et qui ont fait l objet entre ces mêmes dates de travaux de transformation en logements. 7

8 Dans ces deux derniers cas : l acquéreur qui entend bénéficier de la réduction d impôt n est plus tenu d'acheter un bien puis de le réhabiliter ou de le transformer en logement mais peut l'acquérir avec ces travaux déjà effectués. L achèvement des travaux doit intervenir au plus tard le 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de l achat du logement. S agissant des logements acquis en l état futur d achèvement ou que le contribuable fait construire, le délai d achèvement des travaux est porté à trente mois suivant la date d obtention du permis de construire ou de la déclaration d ouverture de chantier. Quel montant? Le contribuable ne peut bénéficier, au titre d une même année d imposition, de la réduction d impôt que pour l acquisition, la construction ou la transformation d un seul logement. La réduction d impôt est calculée sur le prix de revient du logement éligible, retenu dans la limite de Pour les dépenses payées à compter du 1 er janvier 2012, la loi met en place un plafonnement du prix du logement par mètre carré de surface habitable, en complément de la limite globale de

9 Depuis 2011, le taux de réduction d impôt est différent selon que le logement répond à la norme BBC (bâtiment basse consommation) ou non BBC (avec demande de permis de construire déposé avant le 1 er janvier 2012), afin de favoriser la construction d habitations à forte performance énergétique. De plus, conséquence de la diminution des taux de ce dispositif et de la nouvelle réduction des niches fiscales, les taux de réduction d impôt pour 2012 sont ramenés à : 13 % pour les logements BBC ; 6 % pour les logements non BBC qui ont fait l objet d une demande de permis de construire déposée avant le 1 er janvier 2012 (aucune réduction pour les logements non BBC dont le permis a été déposé après cette date). À savoir Les logements acquis entre le 1 er janvier et le 31 mars 2012 peuvent bénéficier, dans certains cas, du taux de réduction d'impôt prévu pour Toutefois, si le contribuable justifie avoir pris, avant le 31 décembre 2011, l engagement de réaliser un investissement immobilier, il pourra bénéficier de la réduction d impôt au taux en vigueur en Cet engagement peut prendre la forme d une réservation, à condition qu elle ait été enregistrée chez un notaire ou auprès d un service des impôts avant le 31 décembre 2011, et que la date de l acte authentique soit au plus tard le 31 mars Un dispositif transitoire est instauré pour les logements acquis entre le 1 er janvier et le 31 mars 2012 et qui ont fait l objet d un contrat de réservation signé devant notaire ou enregistré au service des impôts, au plus tard le 31 décembre 2011 : le taux de réduction d impôt est celui de 2011, soit 22 % pour les logements BBC et 13 % pour les logements non BBC. 9

10 TAXE SUR LES LOYERS ÉLEVÉS DES MICRO-LOGEMENTS exemple Pour un logement de 10 m² loué mensuellement au prix de 700 situé en zone A où le loyer de référence est de 400 (10 x 40 ). L écart entre le loyer perçu et le loyer de référence est de 300, soit 75 % du loyer de référence. Le taux de la taxe pour cet écart est fixé à 33 %. Le propriétaire bailleur sera donc soumis à une taxe s élevant à (700 x 12 x 33 %). Afin d inciter les propriétaires bailleurs à réduire le montant des loyers des logements de moins de 14 m², les loyers perçus à compter du 1 er janvier 2012 sont assujettis à une nouvelle taxe annuelle. Cette mesure concerne les locations nues ou meublées pour une durée minimale de neuf mois, situées dans les communes des zones géographiques qui présentent un déséquilibre important entre l offre et la demande de logements (zone A*). Le montant de la taxe est déterminé en fonction de l écart entre le montant du loyer mensuel perçu (hors charges) et la valeur d un loyer mensuel de référence, qui est fixé à 40 /m² de surface habitable. Le taux de la taxe est établi en fonction de l écart constaté entre le loyer perçu et le loyer de référence, et s applique sur le montant des loyers perçus au cours de l année civile. La déclaration et la perception de cette taxe suivent les mêmes règles que celles de l impôt sur le revenu. (Voir tableau ci-dessous.) * Principalement Paris et sa deuxième couronne, certaines communes de la Côte d Azur et du Genevois français. Écart entre le montant du loyer mensuel (charges non comprises) et le loyer mensuel de référence Taux de la taxe < 15 % 10 % 15 % et < 30 % 18 % 30 % et < 55 % 25 % 55 % et < 90 % 33 % 90 % 40 % 10

11 Céder son bien RÉGIME D IMPOSITION DES PLUS-VALUES IMMOBILIÈRES Plusieurs nouveautés affectent les plus-values réalisées à l occasion de la cession à titre onéreux d immeubles par les particuliers dans le cadre de la gestion de leur patrimoine privé. Pour les cessions réalisées à compter du 1 er février 2012, l abattement de 10 % par année de détention au-delà de la cinquième est remplacé par un abattement dont le taux est progressif et qui permet d effacer la plus-value après trente ans de détention (contre quinze ans avant la réforme). Cet abattement progressif est de : 2 % pour chaque année de détention entre la 6 e et la 17 e année de détention ; 4 % pour chaque année de détention entre la 18 e et la 24 e année de détention ; 8 % pour chaque année de détention entre la 25 e et la 30 e année de détention. Par ailleurs, deux nouveaux cas d exonération sont créés : la première cession d un logement qui n est pas la résidence principale du cédant, lorsque ce dernier n a pas été propriétaire de sa résidence principale au cours des quatre années précédant la cession. Le prix de cession doit être remployé dans l acquisition ou la construction de sa nouvelle résidence principale, dans un délai de vingt-quatre mois à compter de la cession ; la cession d un bien qui constituait la résidence principale d une personne âgée résidant en maison de retraite ou en foyer d accueil. La cession doit intervenir dans un délai inférieur à deux ans suivant l entrée du cédant dans l établissement ; ce dernier doit respecter des conditions de ressources et ne pas être assujetti à l impôt de solidarité sur la fortune (ISF). À noter, la plus-value résultant de la cession d une résidence principale reste exonérée (pour les autres cas d exonération voir le Guide immobilier page 28). 11

12 Pour plus d informations INTERNET n n n n n n n téléphone n (0,12 TTC/min depuis un poste fixe.) Il est rappelé, conformément à l article L312-5 du Code de la consommation, qu en matière de prêts immobiliers l emprunteur dispose d un délai de réflexion de dix jours. La vente est subordonnée à l obtention du prêt : si celui-ci n est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées. Crédit Industriel et Commercial - Société anonyme au capital de e - 6, avenue de Provence Paris - RCS Paris N ORIAS : Banque CIC Nord Ouest - Société anonyme au capital de e - 33, avenue Le Corbusier Lille RCS Lille N ORIAS : Banque CIC Ouest - Société anonyme au capital de e - 2, avenue Jean-Claude Bonduelle BP Nantes Cedex 1 - RCS Nantes N ORIAS : Banque CIC Est - Société anonyme au capital de e - 31, rue Jean Wenger-Valentin Strasbourg RCS Strasbourg - N ORIAS Banque Transatlantique - Société anonyme au capital de , avenue Franklin D. Roosevelt Paris - RCS N ORIAS CIC Iberbanco - Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de e - 8, rue d Anjou Paris - RCS Paris N ORIAS : Lyonnaise de Banque - Société anonyme au capital de e - 8, rue de la République Lyon - RCS Lyon N ORIAS : Banque CIC Sud Ouest - Société anonyme au capital de e - 42, cours du Chapeau Rouge Bordeaux - RCS Bordeaux N ORIAS : Banques régies par les articles L et suivants du Code monétaire et financier - pour les opérations effectuée en leur qualité d intermédiaires en opérations d assurance (www.orias.fr). Contrats d assurance souscrits auprès de ACM VIE SA et ACM IARD SA distribués sous la marque CIC. Achevé de rédiger le 02/03/2012. Directeur de la publication : Claire Brun Rédacteurs : Claire Brun, Agnès Étienne, Jean-Marc Gobert Conseil éditorial : Virginie Chazal, Audrey Firmin Crédits photo : Christian Michel/ View/Photononstop, Thinkstock 2012 Conception et réalisation : Impression : Interprint Dépôt légal : mars Supplément du Guide immobilier Ne peut être diffusé séparément. Photos et document non contractuels. Les informations de ce document n'ont aucun caractère contractuel et n engagent pas la responsabilité du groupe CIC.

13 Pour plus d informations INTERNET n n n n n n n téléphone n (0,12 TTC/min depuis un poste fixe.) Il est rappelé, conformément à l article L312-5 du Code de la consommation, qu en matière de prêts immobiliers l emprunteur dispose d un délai de réflexion de dix jours. La vente est subordonnée à l obtention du prêt : si celui-ci n est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées. Crédit Industriel et Commercial - Société anonyme au capital de e - 6, avenue de Provence Paris - RCS Paris N ORIAS : Banque CIC Nord Ouest - Société anonyme au capital de e - 33, avenue Le Corbusier Lille RCS Lille N ORIAS : Banque CIC Ouest - Société anonyme au capital de e - 2, avenue Jean-Claude Bonduelle BP Nantes Cedex 1 - RCS Nantes N ORIAS : Banque CIC Est - Société anonyme au capital de e - 31, rue Jean Wenger-Valentin Strasbourg RCS Strasbourg - N ORIAS Banque Transatlantique - Société anonyme au capital de , avenue Franklin D. Roosevelt Paris - RCS N ORIAS CIC Iberbanco - Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de e - 8, rue d Anjou Paris - RCS Paris N ORIAS : Lyonnaise de Banque - Société anonyme au capital de e - 8, rue de la République Lyon - RCS Lyon N ORIAS : Banque CIC Sud Ouest - Société anonyme au capital de e - 42, cours du Chapeau Rouge Bordeaux - RCS Bordeaux N ORIAS : Banques régies par les articles L et suivants du Code monétaire et financier - pour les opérations effectuée en leur qualité d intermédiaires en opérations d assurance (www.orias.fr). Contrats d assurance souscrits auprès de ACM VIE SA et ACM IARD SA distribués sous la marque CIC. Achevé de rédiger le 02/03/2012. Directeur de la publication : Claire Brun Rédacteurs : Claire Brun, Agnès Jean-Marc Gobert Conseil éditorial : Virginie Chazal, Audrey Firmin Crédits photo : Christian Michel/View/ Photononstop, Thinkstock 2012 Conception et réalisation : Impression : Interprint Dépôt légal : mars Réf. : Mars Direction Commerciale, Marketing et Communication - Photos et document non contractuels. Les informations de ce document n'ont aucun caractère contractuel et n engagent pas la responsabilité du groupe CIC.

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT SOMMAIRE 04 ENTREPRENDRE DES TRAVAUX, QUELS AVANTAGES? 06 QUELLES AIDES

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

Immobilier. Des solutions économiques pour des projets écologiques. Economies d'énergie. Développement durable. cic.fr

Immobilier. Des solutions économiques pour des projets écologiques. Economies d'énergie. Développement durable. cic.fr Immobilier Des solutions économiques pour des projets écologiques Economies d'énergie Développement durable cic.fr SOMMAIRE 01 02 LES FINANCEMENTS pages A CHACUN SON PROJET pages Eco-Prêt à taux zéro Prêt

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

COMPRENDRE. Édition : février 2013

COMPRENDRE. Édition : février 2013 L habitat COMPRENDRE 2013 Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.3 À savoir avant de se lancer...4 Trouver l aide adaptée....6 Pour tout contribuable,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 41 DU 4 AVRIL 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-18-12 INSTRUCTION DU 2 AVRIL 2012 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES D EQUIPEMENT DE L HABITATION

Plus en détail

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS DOSSIER 21 JANVIER N 1 FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT Loi de finances pour ATTENTION! Version actualisée le 23 janvier à la suite des dernières

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de la loi de finances 2012, des articles 200 quater, 200 quinquies,

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures prévues

TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures prévues Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment de l Isère 3 cours Jean Jaurès 38130 ECHIROLLES - Tél. 04 76 09 39 36 - Fax 04 76 22 23 65 TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2012 4 A-5-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2012 4 A-5-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2012 4 A-5-12 CREDIT D IMPOT ECO-PRET A TAUX ZERO. CREDIT D IMPOT SUR LE REVENU EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE. AMENAGEMENTS APPORTES

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 84 DU 21 DECEMBRE 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-15-11 INSTRUCTION DU 7 DECEMBRE 2011 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES D EQUIPEMENT DE

Plus en détail

Turbulences fiscales : quelles décisions pour éviter les trous d air?

Turbulences fiscales : quelles décisions pour éviter les trous d air? Turbulences fiscales : quelles décisions pour éviter les trous d air? Programme de la soirée Loi de finances rectificative 2013 Loi de finances 2014 et cocktail! Loi de finances 2014 et loi de finances

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES

LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES FR 52-09 LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES GROUPE DE SOCIÉTÉS : RÉGIME DES SOCIÉTÉS MÈRES ET FILIALES Suppression de la possibilité de

Plus en détail

E C L C E V A T I O N

E C L C E V A T I O N www.concept-elevation.com O N E P T E L E V A T I O N PLATEFORME ELEVATRIE MONTE ESALIER MONTE HARGE MONTE PLAT O N E P T E L E V A T I O N REDIT D IMPOT Le crédit d impôt en faveur de l aide aux personnes

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

Barème de l impôt sur le revenu

Barème de l impôt sur le revenu Refonte du barème Barème de l impôt sur le revenu Suppression de la première tranche d imposition au taux de 5,5 % Revalorisation des limites et seuils associés au barème de 0,5 % Barème applicable à l

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Guide des mesures. Des dispositifs attractifs. construction - travaux

Guide des mesures. Des dispositifs attractifs. construction - travaux construction - travaux Guide des mesures Des dispositifs attractifs pour... accéder à la propriété acheter un logement réaliser des travaux bénéficier de garanties FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT construction

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

guide de la succession www.cic.fr > Les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession www.cic.fr > Les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession www.cic.fr Crédit Industriel et Commercial - Société anonyme au capital de 608 439 888-6 avenue de Provence, 75009 Paris

Plus en détail

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 199 terdecies- 0 A du Article 885-O V bis du Article 200 du Article 199 tervicies du Article 199 sexvicies du Article 199 septvicies du Article 199 sexdecies

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession Vivre la disparition d un proche ou d un être cher est un moment douloureux pour une famille. Dans ces circonstances,

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

Aides financières 2013

Aides financières 2013 L habitat Comprendre Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Aides financières 2012

Aides financières 2012 L habitat Comprendre? Aides financières 2012 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : janvier 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

Service des Affaires Economiques

Service des Affaires Economiques Réf. > BI 8469 Paris, le 31mars 2009 De > Service des Affaires Economiques Rappel > Groupe /Rubrique > Les annexes sont à consulter, soit dans la base documentaire de l Intranet accessible à tous les membres

Plus en détail

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels Prêt Social de Location Accession PSLA Marché Immobilier Social Dernière mise à jour Mars 2013 Document réservé exclusivement aux Professionnels Tout savoir sur le Prêt Social Location Accession Les principes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Crédit d Impôt Transition Energétique en 2015

Crédit d Impôt Transition Energétique en 2015 GUIDE DU CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE 2015 CLIMAMAISON - JANVIER 2015 Crédit d Impôt Transition Energétique en 2015 Par Jacques ORTOLAS 1 - Un Crédit d Impôt Transition Energétique pour la rénovation

Plus en détail

INFORMATIONS année 2012

INFORMATIONS année 2012 01/08/2012 Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement urbain OPAH RU Programme national requalification des quartiers anciens dégradés PNRQAD Ville de Marignane / centre ancien INFORMATIONS

Plus en détail

SPECIAL LOI DE FINANCES 2015

SPECIAL LOI DE FINANCES 2015 SUPPLEMENT JANVIER 2015 SPECIAL LOI DE FINANCES 2015 DUO SOLUTIONS A SELECTIONNÉ POUR VOUS DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2015 ET DANS LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2014 LES MESURES QUI VOUS CONCERNENT.

Plus en détail

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments Janvier 2015 Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments (CITE, TVA à taux réduit, Eco-PTZ) INTRODUCTION La loi de finances pour 2015 introduit un certain nombre de mesures

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT Guide des aides financières destinées aux propriétaires PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT Guide des aides financières Introduction Le présent guide

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : mars 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant de

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement 6 rue Georges Cuvier BP 1 67610 LA WANTZENAU Tél. : 03 88 10 37 07 Fax : 03 88 10 37 00 Date :MAI 2009 Secrétaire Général : Vanessa DIAS Destinataires : Stés section METALLERIE (convention Bâtiment) Méca

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison au gaz naturel! Découvrez la solution de financement avantageuse proposée par notre partenaire, le Crédit Foncier Un prêt à taux privilégié proposé

Plus en détail

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : septembre 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 49 DU 27 AVRIL 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-19-12 INSTRUCTION DU 17 AVRIL 2012 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté Habitat ancien Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis sur le territoire de Vitré Communauté Conseils 2015 J achète, je rénove, j investis Maison 130 m 2-7 pièces - 4 chambres Année : 1920

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Octobre 2012 2012 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire Projet de loi de finances 2013 I - Mesures concernant directement l assurance-vie II - Autres mesures relatives à la fiscalité du patrimoine

Plus en détail

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique Paris, le 4 mars 2014 TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique L administration fiscale a publié au BOFIP en date du 25 février 2014 ses commentaires sur la TVA à 5,5 % sur

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

cic.fr Votre guide Immobilier 2013 Tout savoir pour se loger ou investir Parce que le monde bouge.

cic.fr Votre guide Immobilier 2013 Tout savoir pour se loger ou investir Parce que le monde bouge. cic.fr CONSTRUIRE SE LOGER REVENDRE DÉMÉNAGER ACHETER TRANSMETTRE Votre guide Immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Parce que le monde bouge. 02 Sommaire 04 04 08 À SAVOIR AVANT D ACHETER 05

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

FCPI DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT CAPITAL INVEST PME 2011

FCPI DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT CAPITAL INVEST PME 2011 FCPI CAPITAL INVEST PME 2011 Visez l innovation et allégez votre fiscalité en contribuant au développement des PME européennes en contrepartie d'un risque de perte en capital Souscription ouverte du 17

Plus en détail

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012 Le projet de Loi de finances pour 2013 présenté en Conseil des Ministres vendredi 28 septembre 2012 constitue la première pierre de l architecture de la politique fiscale du Gouvernement. Il vient bouleverser

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

Loi de finances 2014 Loi de finances rectificative 2013

Loi de finances 2014 Loi de finances rectificative 2013 Loi de finances 2014 Loi de finances rectificative 2013 Fiscalité des particuliers Aménagement du barème de l impôt sur le revenu Rétroactif au 1 er janvier 2013 (revenus perçus à compter de cette date)

Plus en détail

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE BAREME TRAITEMENTS ET SALAIRES PEA Fin du gel du barème : Revalorisation de 0,8% de l ensemble des tranches applicables aux revenus de 2013. Plafonnement du

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 Les principales dispositions de la loi de finances pour publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème non revalorisé en 2012 et 2013

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

Financement de la réhabilitation des logements

Financement de la réhabilitation des logements Financement de la réhabilitation des logements Quels instruments disponibles? La gamme des outils Aides directes de l Etat et des collectivités locales Subventions nationales et locales Défiscalisation

Plus en détail

Aides financières. Version provisoire. septembre-décembre 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières. Version provisoire. septembre-décembre 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières septembre-décembre 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : octobre 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers logiciel de gestion locative mais assez complêt Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers POUR PARTICULIERS BAILLEURS Gérer seul son bien est la solution la plus économique et Rentila.com

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Aides financières 2015 Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Édition : mai 2015 Sommaire Introduction Des aides pour rénover votre logement....3 Des changements conséquents

Plus en détail

CAPITAL INVEST PME 2012. Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital

CAPITAL INVEST PME 2012. Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital FCPI CAPITAL INVEST PME 2012 Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital Prise en compte des souscriptions - du 16 avril

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison au gaz naturel! Découvrez la solution de financement avantageuse proposée par notre partenaire, le Crédit Foncier Un prêt à taux privilégié proposé

Plus en détail

Article 35 Article 36

Article 35 Article 36 «5,7 % des sommes engagées au titre des paris sportifs ;». II. L article 1609 tertricies du même code est ainsi modifié : 1 o Le premier alinéa est supprimé ; 2 o Le deuxième alinéa est ainsi modifié :

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail