Association les Petits Débrouillards Poitou-Charentes : Siège régional : 9 rue Mirabeau Poitiers Cedex

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association les Petits Débrouillards Poitou-Charentes : Siège régional : 9 rue Mirabeau 86004 Poitiers Cedex"

Transcription

1 Association Loi 1901 à but non lucratif SCIENCES ET SOCIÉTÉ / ENGAGEMENT JEUNESSE / DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉCONOMIE SOLIDAIRE / ACTIONS INTERNATIONALES AGRÉMENT NATIONAL ASSOCIATION ÉDUCATIVE COMPLÉMENTAIRE DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC APPEL AU MÉCÉNAT Association les Petits Débrouillards Poitou-Charentes : Siège régional : Antenne Vienne - Deux Sèvres - Charente Antenne Charente Maritime 64 rue Gambetta - BP rue Mirabeau Poitiers Cedex La Rochelle Contact : Marc Gustave

2 SOMMAIRE : LIEUX ET CADRES D INTERVENTION P3 CE QUI FAIT COURIR LES PETITS DÉBROUILLARDS P4 LES PARTENAIRES P5 BUDGET PRÉVISIONNEL P6 RÉSEAU NATIONAL P7 RÉSEAU INTERATIONAL P8 LA RESPONSABILITÉ SOCIETALE DE L ENTREPRISE ET LE MÉCÉNAT P9 LES FORMES D IMPLICATION AVEC LES PETITS DÉBROUILLARDS P10 POURQUOI SOUTENIR LES PETITS DÉBROUILLARDS ET LEURS ACTIONS? P11 PARTENARIATS ET CONTREPARTIES P12 LES ACTIONS DE MÉCÉNAT : «Petits Débrouillards» LA MODULOTHÈQUE DD P13 LES ACTIONS DE MÉCÉNAT : «Débrouillards» UN PÔLE ÉCO-LOGIQUE» P14 LES ACTIONS DE MÉCÉNAT : «Grands Débrouillards» FORUM MONDIAL «SCIENCES ET DÉMOCRATIE» P15 SOUTENIR LE PROJET GLOBAL P16 P2 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes

3 LIEUX ET CADRES D INTERVENTION ACCOMPAGNEMENT DE PROJET L association intervient notamment en accompagnement des projets d établissements scolaires et extra-scolaires sur des thèmes autour de la culture scientifi que et technique, et l éducation au développement durable. DYNAMIQUES DE PROXIMITÉ L objectif de l association n est pas de fi xer les interventions sur des pôles urbains et uniques. L ensemble de nos interventions prennent en compte le contexte social des territoires. Ainsi, les «Cités Débrouillardes» sont des actions de proximité qui concernent une douzaine de quartiers populaires tous les ans, là où les jeunes ne partent pas en vacances ou fréquentent peu ou pas les structures socio-culturelles. Nos partenariats avec les collectivités locales et les structures socio-culturelles nous permettent de mettre en place des actions en direction du monde rural. FORMATION D ADULTES Régulièrement, les Petits Débrouillards participent à des programmes de formation en direction d animateurs, d enseignants, d agents de collectivités sur des programmes éducatifs. [ CHIFFRES CLÉS EN 2007 ] participants aux actions 120 sites d intervention sur la région 2000 passages dans la presse au niveau national Photos : Cités Débrouillardes Châtellerault Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P3

4 CE QUI FAIT COURIR LES PETITS DÉBROUILLARDS Depuis 20 ans, l association les Petits Débrouillards propose aux enfants de 7 à 16 ans des activités scientifiques et techniques. Nos activités sont basées sur l expérimentation et permettent de découvrir les sciences d une manière ludique et simple. Ces activités ne nécessitent d ailleurs que du matériel courant ou peu coûteux et utilisent au maximum les matériaux de récupération. Cette approche, nourrie des réflexions contemporaines sur l éducation populaire, l apprentissage et les loisirs, se caractérise : 1. par l étude approfondie des concepts scientifiques, 2. par ses aspects ludiques et pratiques, 3. par la simplicité et l efficacité des moyens mis en oeuvre, 4. par la diversité des thèmes abordés (eau, énergies, son, lumière réchauffement climatique, développement durable, sensibilisation à l éducation à l environnement). Notre engagement au quotidien, en partenariat étroit avec le corps enseignant, les chercheurs, les animateurs, les parents et les associations locales répond à une préoccupation sociale : permettre aux jeunes de tous horizons de développer un esprit critique et de porter un regard curieux et informé sur le monde qui les entoure. Par leur capacité à développer une démarche expérimentale basée sur l observation, par le développement de leur propre conception de leur environnement et du monde, nous espérons contribuer à former des citoyens actifs capables d opinion réfléchie et critique. Photos : Terrain des gens du voyage (Châtellerault) P4 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes Car si l objet social de notre réseau s inscrit clairement dans une logique de lutte contre les inégalités, notre projet va au-delà de la simple réparation sociale : il s agit, par l action quotidienne, d apporter une contribution au changement pour une société plus responsable, plus équitable et plus solidaire.

5 LES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS : Conseil Régional Poitou-Charentes, Conseils Généraux de la Vienne et de la Charente-Maritime, Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie, Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l Egalité des chances Poitou-Charentes, Préfectures de La Rochelle et de Poitiers, Direction Régionale Jeunesse et Sports, Ville de Poitiers, Ville de la Rochelle, Ville de Châtellerault, Caisses d Allocations Familiales de Charente-Maritime et de la Vienne, Université de la Rochelle, Institut National de Recherche Agronomique, Centre National de la Recherche Scientifi que. ASSOCIATIFS : Coordination des Association de Solidarité Internationale, Collectif Inter-associatif pour la Réalisation d Activités Scientifi ques et Techniques Internationales, Maison des Jeunes et de la Culture Aliénor d Aquitaine, Centre Social des Trois Cités, Centre Social de Villeneuve-les-Salines, Centre Social des Minimes, Maison des Jeunes et de la Cuture des Renardières, Centre Social d Ozon, Francas de la Vienne et de Charente-Maritime, Institut de Formation et de Recherche en Éducation à l Environnement, Groupe Régional d Animation et d Initiation à la Nature et l Environnement. PRIVÉS : Gaz de France Limousin et Poitou-Charentes, Sorégies, Le Futuroscope, Crédit Agricole de la Charente-Maritime, Caisse d Épargne Poitou-Charentes, Crédit Coopératif de Poitiers. MÉDIAS : France Bleu Poitou, France Bleu La Rochelle, Radio Pulsar, Altermondes, Ubacto La Rochelle Actu, Centre Presse, Nouvelle République, Presse Océan. ET POURQUOI PAS VOUS? Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P5

6 LE BUDGET BUDGET PRÉVISIONNEL 2008 CHARGES EUROS PRODUITS EUROS CHARGES SALARIALES PRESTATIONS FORMATION DES BÉNÉVOLES FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL INVESTISSEMENTS CONVENTIONS ÉTAT COLLECTIVITÉS LOCALES MÉCÉNAT TOTAL EXPLOITATION (I) TOTAL EXPLOITATION (I) VALORISATION MILITANTE PERSONNES BÉNÉVOLES BÉNÉVOLAT MISE A DISPOSITION DE BIENS CONTRIBUTION EN NATURE TOTAL BÉNÉVOLAT (II) TOTAL BÉNÉVOLAT (II) TOTAL GÉNÉRAL (I+II) TOTAL GÉNÉRAL (I+II) P6 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes

7 RÉSEAU INTERNATIONAL Depuis sa création, le réseau ne cesse de développer des partenariats européens et internationaux. «SCIENCES SANS FRONTIÈRES» Les Petits Débrouillards au niveau régional et national travaillent avec les ONG et les associations adhérentes du Centre de Recherche et d Informations sur le Développement. Depuis 2006, des programmes de coopération internationale autour des liens science et société sont en cours d expérimentation. En 2009 au Brésil, l association régionale accompagnera avec les ONGs et le CRID la mise en place d un espace «Science et Démocratie» lors du prochain Forum Social Mondial. En région Poitou-Charentes avec des programmes d échanges et d actions collectives tout au long de l année avec l Allemagne et la République Tchèque». Au niveau national, avec des programmes européens favorisant la formation professionnelle et la mobilité au sein de l Union Européenne sur les questions «sciences et société». Photo 1 : , Programme européen Sokori Photo 2 : Forum Social Mondial 2007, débat avec le People Parliament s Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P7

8 RÉSEAU NATIONAL Réseau associatif regroupant 20 associations régionales, 160 salariés et volontaires, l AFPD (Association française les Petits Débrouillards) réalise des actions dans plus de communes. L association les Petits Débrouillards doit sa dynamique à la vivacité de sa vie démocratique : cercles thématiques (80 en 5 ans), autonomie des projets régionaux, promotion de l initiative des acteurs (2 500 projets en 5 ans), forts réseaux de coordination nationale (formation, international, ambassadeur CNRS, Sciences féminin pluriel), conseils d administration, assemblées générales, congrès nationaux Quant aux modes de prise de décision, ils participent de cette logique : prise de décision consensuelle, transversalité des modes de communication, transparence des décisions. Photo 1 : Congrès national 2006 (Paris) - Photo 2 : Régions débrouillards associations régionales + 1 tête de réseau nationale 180 permanents bénévoles / volontaires 300 administrateurs 25 ans d âge moyen clubs en France enfants sensibilisés par an jeunes formés chaque année 8 M euros de budget consolidé P8 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes Ministères partenaires : Jeunesse, Ville, Recherche, Culture, Affaires sociales, Écologie/développement durable, Education nationale 3000 communes partenaires Autres partenaires principaux : CNRS, Union Européenne, Ademe, Office franco-allemand de la Jeunesse, Office franco-québécois de la Jeunesse, Musées nationaux (Cité des sciences et de l Industrie, Museum national d Histoire naturelle, Musée de l Homme, Palais de la découverte). 25% des acteurs participent à des actions internationales

9 LA RESPONSABILITÉ SOCIETALE DE L ENTREPRISE ET LE MÉCÉNAT La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire. La responsabilité sociale résulte de demandes de la société civile (ONG, associations) d une meilleure prise en compte des impacts environnementaux et sociaux des activités des entreprises, qui est née, notamment, des problèmes d environnement globaux rencontrés depuis les années La RSE est la déclinaison pour l entreprise des concepts de développement durable, qui intègre les trois piliers environnementaux, sociaux et économiques. La RSE tend à défi nir les responsabilités des entreprises vis-à-vis de ses parties permantes, dans la philosophie «agir local, penser global». Il s agit donc d intégrer le contexte mondial et local dans la réfl exion stratégique. Environnement Vivable Social Équitable Durable Viable Économique Pour des enjeux de responsabilité sociale d entreprise (RSE) : Depuis 2001, les entreprises cotées doivent publier chaque année des informations relatives aux impacts sociaux et environnementaux générés par leurs activités. Ces rapports sont souvent intitulés «rapport développement durable» ou rapport de «responsabilité sociale». Les actions développées dans le cadre de leur politique de mécénat y sont présentées comme des contributions positives des entreprises dans la société. LA LOI SUR LE MÉCÉNAT... UNE REVALORISATION RÉCENTE La loi française relative au mécénat, aux associations et aux fondations a été votée le 1er août Cette loi modifi e notamment la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association, la loi du 23 juillet 1987 sur le développement du mécénat et le code général des impôts (CGI). La loi porte sur le relèvement à 60 % des réduction d impôt implicable aux sommes versées par les entreprises en faveur des organismes d intérêt général. Selon des données récentes, le mécénat s inscrit surtout pour les entreprises dans le domaine de la culture, de la solidarité et de plus en plus sur les questions environnementales et en faveur du développement durable. Pour les particuliers, la réduction d impôt est égale à 66% des sommes versées, retenues dans la limite annuelle de 20% du revenu impossable. Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P9

10 LES FORMES D IMPLICATION AVEC LES PETITS DÉBROUILLARDS L association s appuie notamment sur des fonds publics et des ressources propres pour développer son objet social. Le montage financier de l association garantit son autonomie auprès des autorités publiques. Conscient que la transformation sociale et environnementale ne peut se faire que par le prisme du champ éducatif et public, l association dans son projet associatif souhaite développer et mettre en place des alliances de travail avec le monde de l entreprise autour de projets communs. Pour cela, nous comptons sur plusieurs niveaux d implication autour de valeurs communes, que ce soit par du mécénat numéraire, en nature, technologique ou de compétence. L objectif des fi nancements provenant du mécénat est de pouvoir consolider l activité de notre association sur la région : - démultiplication des actions de proximité en direction des jeunes qui n ont pas ou peu accès à la culture scientifique et technique, - développement de la réflexion et des actions en matière de développement durable, - renforcement des actions de coopération internationale. P10 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes

11 POURQUOI SOUTENIR LES PETITS DÉBROUILLARDS ET LEURS ACTIONS? POUR DES ENJEUX D IMAGE ET DE RÉPUTATION : Le mécénat est reconnu par les entreprises comme un moyen de communication, qui vise notamment des retombées en termes d image et qui s inscrit dans une démarche de valorisation de l entreprise. «C est une façon pour elle (l entreprise) d affi rmer son intérêt pour son environnement culturel et social et d apparaître là où le public ne l attend pas. Le mécénat permet à l entreprise d enrichir son image par son association à des causes d intérêt général, gratifi antes et sympathiques.» 1 POUR DES ENJEUX DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES : Le mécénat peut être utilisé en interne pour motiver et fédérer les salariés à travers la participation aux programmes ou actions de mécénat (ex : participation des salariés à des actions environnementales, mécénat de compétence...). POUR DES ENJEUX D ANCRAGE TERRITORIAL : Le mécénat est souvent envisagé comme un moyen pouvant favoriser l ancrage de l entreprise dans ses lieux d implantation, via le partenariat avec des acteurs locaux. POUR DES RAISONS FISCALES : Le mécénat est considéré comme un don fi scalement déductible (60% de réduction d impôt). 1 source : (Association pour le développement du mécénat industriel et commercial). Chargé de mission de réduction des gaz à effet de serre (GES). Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P11

12 CONTRIBUTIONS ET CONTREPARTIES TYPE D UTILISATION DE VOS CONTRIBUTIONS : Initier des projets «Petits Débrouillards» Pour toucher en priorité un jeune public et sa famille, éloignés des lieux ou des méthodes classiques de diffusion de la culture scientifi que et technique : «La modulothèque sur le concept du développement durable» est une bonne entrée en matière. Développer des projets «Débrouillards» pour permettre aux salariés et militants associatifs de se former, d échanger, de partager sur les pratiques associatives pédagogiques, solidaires, culturelles, environnementales, artistiques tout en bénéfi ciant de l apport de la culture d entreprise. L espace «Eco-logique», lieu d émulation intellectuelle, permet de miser sur le capital humain pour développer nos sociétés. Innover avec des projets «Grands Débrouillards» Pour le grand public mais avant tout pour des citoyens actifs capables d opinion réfl échie et critique qui, tout en agissant localement éprouvent la nécessité de «penser global» de se confronter à un monde complexe, à l interculturalité et à l interdépendance. La participation en tant qu acteurs à un Forum Social Mondial «Sciences et Démocratie» en 2009 au Brésil est une expérience unique. Soutenir de manière pérenne l objet social des petits débrouillards En fi nançant nos actions au quotidien, en nous permettant de dégager du temps pour animer notre conseil scientifi que et pédagogique, pour développer des projets innovants afi n de toucher toujours plus de publics sur de nouveaux territoires. TYPES DE CONTREPARTIES : Pour nos partenaires, nous pouvons offrir suivant le montant de leur apport outre une visibilité de logo sur nos éléments de communication, des actions au bénéfi ce de leurs salariés et leurs familles, collaborateurs et fournisseurs. L association des petits débrouillards ne souhaite pas arrêter une liste défi nitive de contreparties car elle préfère les convenir et les inventer avec le partenaire lors de leur rencontre. P12 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes

13 ACTION DE MÉCÉNAT «PETITS DÉBROUILLARDS» : «LA MODULOTHÈQUE, SUR LE CONCEPT DU DÉVELOPPEMENT DURABLE» La Modulothèque est un outil pédagogique itinérant : espace d exposition-animation-expérimentation thématique constitué de 20 expériences, jeux, défis ou manipulations. Les expériences proposées sont mises en scène de façon à pouvoir être manipulées en autonomie plusieurs milliers de fois. Des panneaux indiquent la marche à suivre ou le défi à relever, puis une description de l observation avec une brève explication, et enfin une information plus générale sur les concepts abordés. Les visiteurs sont invités à passer d une expérience à l autre en parcours libre. Pour concevoir cet outil pédagogique itinérant, un partenariat a été établi avec la Cité des Sciences et de l Industrie. De cette rencontre a été élaboré un cahier des charges intégrant les éléments suivants : Calendrier : : développement avec la cité des Sciences et de l Industrie Mars/Juin 2008 : Expérimentation en Charente-Maritime Septembre/Décembre 2008 : Expérimentation en Deux-Sèvres et en Vienne Itinérance souple, Exploitation aisée par les animateurs, Logistique légère et adaptable à tous les types de locaux, Fabrication intégrant au maximum l éco conception du mobilier et des modules pédagogiques, Evolutif en terme de contenus. Photo 1 et 2 : Expérimentation de la Modulothèque à Saint Julien l Ars Décembre 2008 : Évaluation et perspectives Dans le cadre de ce projet, nous souhaitons bénéficier d une participation financière sous la forme d un mécénat, et éventuellement en nature (prêt ou don de véhicule ou conditions particulières de location). investissement : euros Mécène?=+ : Mécène?=++ : Mécène?=+++ : Mécène?=EXCLUSIF : euros euros euros euros Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P13

14 ACTION DE MÉCÉNAT «DÉBROUILLARDS» : UN LIEU D ÉMULATION INTELLECTUELLE «PÔLE ÉCO-LOGIQUE SUR L AGGLOMÉRATION DE POITIERS» A cause de la pression foncière et de la pénurie de locaux associatifs dans l agglomération de Poitiers, les associations trouvent difficilement des lieux pour se réunir et mettre en commun acteurs et moyens d action. Une des alternatives possibles est de pouvoir bénéfi cier de lieux dans les entreprises de l agglomération de Poitiers. Dans un certain nombre d entreprises, il existe des espaces inoccupés pouvant accueillir des initiatives associatives transdisciplinaires (pédagogiques, solidaires, culturelles, environnementales, artistiques). Forum Exposition Espace Administration Le Pôle Éco-Logique aurait pour objectifs : - Proposer un lieu de vie pour les acteurs associatifs en résidence et/ou de façon ponctuelle. - Mettre en place un lieu d expositions et de création d outils pédagogiques en direction du grand public. - Permettre la mise en place d un lieu autogéré entre les associations et l entreprise. - Être un lieu de référence sur la capitalisation des savoirs-faire en matière de développement durable entre le secteur de l économie sociale et le secteur entreprenarial. - Mise en place d un pôle de ressources sur les pratiques éducatives. Atelier de Création Pôle Ressource Aide souhaitée : Mécène EXCLUSIF : entre 500 et 800 m 2 de mise à disposition d un lieu non occupé par une entreprise de l agglomération de Poitiers. P14 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes

15 ACTION DE MÉCÉNAT «GRANDS DÉBROUILLARDS» : 2009 AU BRÉSIL : ESPACE «SCIENCES ET DÉMOCRATIE» Les relations entre les sciences et les sociétés se sont à la fois complexifiées et tendues depuis une trentaine d années, et ce à travers le monde entier. La multiplication des tensions économiques, écologiques, philosophiques, éthiques liées souvent à des problèmes de développement humain impose d humaniser et d internationaliser le débat. De plus, à l image des questionnements qui traversent notre pays sur les nécessaires réformes des liens sciences et société, nous constatons que cette question se pose sur tous les continents et quel que soit le contexte culturel. Nous avons donc énormément à apprendre et à apporter à la fois en termes de «transferts de compétences» et de réfl exion sur nos pratiques, nos limites et les innovations nécessaires chez nous. Apports souhaités : Mise en place d un fond de solidarité pour la participation au FSM, et pouvant couvrir les frais induits par cette mission. Pour mémoire, l association régionale les Petits Débrouillards a pendant huit mois capitalisé euros en fonds propres pour co-fi nancer la participation de 4 personnes au FSM Estimation de l apport dans le cadre d un mécénat pour 8 volontaires d une ou plusieurs entreprises : euros, soient euros par personne pour un an de préparation. C est pour cela, et forts de l expérience de notre participation au FSM 2007 au Kenya, que nous souhaitons approfondir nos efforts de médiation entre les milieux associatif, de la recherche et de l entreprise. Le cadre du FSM nous semble tout indiqué pour organiser un forum «Sciences et démocratie» en bénéfi ciant de l importante logistique mise en place et du grand nombre d acteurs participant à cet événement unique. Nous recherchons une ou plusieurs entreprises mécènes. Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P15

16 LES PERSPECTIVES Au coeur de ces questions, notre réseau tente de se mobiliser pour alimenter le débat et la réappropriation citoyenne des enjeux scientifi ques et technologiques afi n d affi rmer une meilleure gouvernance. Rôle particulier des associations Les associations s efforcent de répondre au mieux à des besoins sociaux et culturels, par nature évolutifs, peu ou mal pris en compte, tout en restant fi dèles au principe de non-lucrativité. Elles révèlent également les nouveaux besoins sociaux. L objectif du mécénat est de consolider et pérenniser l objet social de l association des Petits Débrouillards, lui donner plus d ampleur, ou de réaliser une action qui ne pourrait avoir lieu sans votre soutien. Science et société Depuis une trentaine d années, les liens entre les sciences et nos sociétés européennes, peu à peu stabilisés depuis le XIXe siècle, évoluent de façon profonde et ambivalente. Ils sont, dans le même temps, sources de contestations grandissantes et d innovations citoyennes, illustrant un désir de nouvelles formes de relations raisonnées entre notre vie quotidienne et les politiques publiques. Selon la position que l on occupe, cette évolution peut donc apparaître aussi bien comme révélant des crispations inquiétantes que comme un moyen de ressourcement de nos démocraties. P16 + Dossier Mécénat + Les petits débrouillards + Poitou-Charentes

17 Les petits débrouillards + Poitou-Charentes + Dossier Mécénat + P17

18 D où germent les idées? À l opposé d un doute paralysant ou d un questionnement stérile, les Petits Débrouillards cherchent à faire avancer un questionnement «productif». Il s agit d amener les publics les plus larges à s interroger pour + de connaissance, + d implication de chacun mais aussi + d actions. Affirmer? = +, c est rappeler qu il n est pas de question qui ne mérite d être posée, préalable nécessaire à ce que la science devienne enfin l affaire de tous. Dossier réalisé par les Petits Débrouillards Poitou-Charentes dans le cadre du C2RA Poitou-Charentes et de l accompagnement de Parallaxe conseil (www.parallaxe-conseil.com) Conception graphique : Pascal Cédat Crédits photo : Adrien Duquesnel Illustrations : Luis Espinosa Association Loi 1901 à but non lucratif

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Le dynamisme économique d un pays dépend dans

Le dynamisme économique d un pays dépend dans Camion «Le Science Tour» Aller à la rencontre des jeunes/investir l espace public Le dynamisme économique d un pays dépend dans une large mesure de son capital humain et, pour réussir dans un monde qui

Plus en détail

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux

Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux Journées d étude franco-allemandes «L éducation non formelle, un enjeu éducatif d actualité : chance ou

Plus en détail

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif > Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert réunir les associations bourguignonnes en une seule journée > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif La solidarité, La lutte contre

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées PROJET ASSOCIATIF Association Contexte et Historique Le chantier, un outil de transformation de l'individu qui participe à un projet collectif et de transformation du territoire Les chantiers de jeunes

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES»

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» Madame, Monsieur, Palais des Congrès du Futuroscope Jeudi

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes Inventons l avenir ensemble Fonds de dotation de l École des Mines de Nantes Imaginons et construisons l avenir ensemble Dans un monde hautement concurrentiel et globalisé, sujet à de profondes mutations

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable!

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! Dossier Mécénat 2013 Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! 1 Table des matières Prquoi devenir mécène? 3 Carte d identité : 4 Origines 4 Qui sommes ns? 4 Nos valeurs 5 Une reconnaissance

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Devenir mécène ou partenaire de l Opéra de Dijon. opera-dijon.fr 03 80 48 82 65

Devenir mécène ou partenaire de l Opéra de Dijon. opera-dijon.fr 03 80 48 82 65 Devenir mécène ou partenaire de l Opéra de Dijon opera-dijon.fr 03 80 48 82 65 2 Devenir mécène ou partenaire Devenir mécène ou partenaire 6 Construisons ensemble! 7 Les mécènes et partenaires 8 L Opéra

Plus en détail

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE ANALYSE DE SITUATION : Ce projet se situe dans le prolongement des actions menées l an dernier

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP. Faire vivre des parcours civiques et citoyens

LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP. Faire vivre des parcours civiques et citoyens LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP Faire vivre des parcours civiques et citoyens La Fédération Générale des PEP met depuis son origine au cœur de son projet associatif et de son action sociétale trois grandes

Plus en détail

DREAL Poitou-Charentes

DREAL Poitou-Charentes DREAL DREAL Poitou-Charentes Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement Partenariat associatif La DREAL subventionne les associations qui souhaitent réaliser des projets en

Plus en détail

FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE VERTE et L ECO-MANAGEMENT & SALON DE L INNOVATION et DES METIERS VERTS EN AFRIQUE

FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE VERTE et L ECO-MANAGEMENT & SALON DE L INNOVATION et DES METIERS VERTS EN AFRIQUE Le réseau Panafricain AIDE21 en partenariat avec le cabinet de conseil S2 Services Sarl Avec le soutien du Gouvernement Camerounais, le réseau panafricain AIDE21 présente le : FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique!

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Patrimoine culturel et humain, la musique classique est un langage universel qui nous rassemble, nous touche et nous

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Devenons partenaires et partageons nos compétences!

Devenons partenaires et partageons nos compétences! Devenons partenaires et partageons nos compétences! «Le mécénat d entreprise, c est un soutien financier mais aussi un soutien en nature (matériaux, services ).» Nous construisons un bâtiment énergétiquementexemplaire

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable Former des cadres à la conception et la gestion de projets sur le territoire Le master intégre les critères de durabilité

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

«La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif»

«La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif» «La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif» Cap Berriat est une association loi 1901. A sa création, en 1964, c est un club Léo Lagrange qui propose des

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Contexte Les enjeux des énergies renouvelables Une transition énergétique nécessaire Les questions énergétiques représentent l un des

Plus en détail

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Ce document a pour objectif de donner quelques repères pour la présentation du projet de club : description, valorisation et priorisation des objectifs.

Plus en détail

Maison des Associations de Tourcoing

Maison des Associations de Tourcoing - Validées, à l unanimité, par le Conseil d Administration du 19 juin 2013 Maison des Associations de Tourcoing 100, rue de Lille 59200 TOURCOING tel. 03 20 26 72 38 fax 03 20 11 15 04 contact@mda-tourcoing.fr

Plus en détail

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et 1 Neuf lignes d action! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et d orientation de la recherche en France! Promouvoir la recherche technologique! Développer

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

Caravane des partenariats

Caravane des partenariats Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Caravane des partenariats Contexte, enjeux et typologie des partenariats associations - entreprises Lille, 04 juin 2012 Le RAMEAU Association loi 1901, déclarée

Plus en détail

RESEAU AMAP IdF RAPPORT D'ORIENTATION

RESEAU AMAP IdF RAPPORT D'ORIENTATION RESEAU AMAP IdF RAPPORT D'ORIENTATION ANNEE 2012-2013 2 I. CONTEXTE ET ORIENTATIONS GENERALES... 3 II. RAPPROCHER LES GROUPES ET LE RESEAU DANS LA CONSTRUCTION D'UNE AGRICULTURE PAYSANNE... 4 DES INTERAMAP

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Présentation de formations. Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France [FCSF]

Présentation de formations. Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France [FCSF] Présentation de formations sociaux et Socioculturels de France [FCSF] 2014 2 Edito En référence aux valeurs et aux manières d agir de la charte fédérale, la FCSF contribue à la politique de qualification

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

FORUM EDUCASPORT Monde

FORUM EDUCASPORT Monde FORUM EDUCASPORT Monde Paris - France PARTICIPATION ET INTERVENTION LORS DU FORUM EDUCASPORT MONDE A DESTINATION DE : ASSOCIATIONS, ONG, FONDATIONS, INSTITUTIONS, INSTANCES SPORTIVES, ETABLISSEMENTS SCOLAIRES,

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Participez au grand événement 2015 le «Pari(s) des solidarités» avec le Secours populaire français. le 19 août 2015

Participez au grand événement 2015 le «Pari(s) des solidarités» avec le Secours populaire français. le 19 août 2015 Participez au grand événement 2015 le «Pari(s) des solidarités» avec le Secours populaire français 70 000 enfants et familles de France et de l étranger réunis le 19 août 2015 au Champ-de-Mars à Paris

Plus en détail

Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique

Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique 2 LES FINANCEMENTS PRIVES Le contexte des financements privés : tendances et chiffres clés Le cadre juridique : quelles

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD)

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Le Cercle de c oopération des organisations non g ouvernementales de développement La Plateforme éducation à l environnement et au développement durable

Plus en détail

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Partenariat / Mécénat Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Parties prenantes : kezako? Pouvoirs Publics Conformité, fiscalité réglementation Actionnaires Rentabilité, maîtrise

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Dossier de presse. Construire la puissance publique de demain

Dossier de presse. Construire la puissance publique de demain Dossier de presse Construire la puissance publique de demain Jeudi 11 décembre 2014 0 Sommaire Avant-propos... 2 L État analyse ses missions : une démarche inédite... 3 Une réflexion globale et ouverte...

Plus en détail

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES Préambule La création des lieux de musiques actuelles date des années 70 et 80. Ces premiers lieux ont été portés par des projets

Plus en détail

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Mise en ligne début novembre au moment du lancement du site Internet du Labo ESS, le sondage sur l identité et l avenir de l ESS a connu un vif succès.

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Contexte : Dans le cadre de l animation du réseau des Relais Assistants Maternels des Deux-Sèvres

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable? Deuxième enquête destinée aux professionnels du Développement Durable dans les Collectivités Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Les 20 ans de l ONG ESSOR : Quel avenir pour la solidarité internationale? Contact : L équipe d ESSOR est à votre disposition pour tout renseignement à l adresse suivante : essor.contact@free.fr

Plus en détail

La CITE DE L ARBRE PA R T E N A R I AT. La Cité de l Arbre. Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers

La CITE DE L ARBRE PA R T E N A R I AT. La Cité de l Arbre. Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers Unique en France et en Europe La CITE DE L ARBRE La Cité de l Arbre Association 1901,d intérêt général ; PA R T E N A R I AT Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers Un musée consacré entièrement

Plus en détail

Formations et. http://fr.iofc.org/projets/education/formations

Formations et. http://fr.iofc.org/projets/education/formations Formations et ACCOMPAGNEMENT 2015-2016 http://fr.iofc.org/projets/education/formations Notre démarche Fondé en 2005, le programme Education à la Paix s inscrivait dans la «Décennie internationale de promotion

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

catalogue de formations ARTISANS DU MONDE

catalogue de formations ARTISANS DU MONDE catalogue de formations ARTISANS DU MONDE Découvrir et comprendre le commerce équitable. Renforcer ses capacités d animation en éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale. 2015 Benjamin

Plus en détail

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable la maison de l environnement, des sciences et du développement durable www.agglo-sqy.fr/maison-environnement PAPIER RECYCLÉ Maison de l environnement, des sciences et du développement durable 6 rue Haroun

Plus en détail

Rapport de développement durable 2013

Rapport de développement durable 2013 Rapport de développement durable 2013 SOMMAIRE Editorial p 3 Profil p 3 Activité p 4 Gouvernance p 5 Conseil d administration Comité des rémunérations Comité développement durable Politique de mécénat

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Introduction : Eléments de définition de l ESS Des statuts : associations, coopératives, mutuelles et fondations Des pratiques et valeurs communes

Plus en détail

Colmar. de l Emploi Sportif et de Loisirs. 8èmes ENCONTRES NATIONALES. 16 et 17 Novembre 2015. programme associations psl.

Colmar. de l Emploi Sportif et de Loisirs. 8èmes ENCONTRES NATIONALES. 16 et 17 Novembre 2015. programme associations psl. 8èmes ENCONTRES NATIONALES de l Emploi Sportif et de Loisirs programme associations psl Colmar 16 et 17 Novembre 2015 rencontres-nationales.profession-sport-loisirs.fr FÉDÉRATION NATIONALE p r o fe s s

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

La communication des associations et le web 2.0

La communication des associations et le web 2.0 La communication des associations et le web 2.0 12 octobre 2011 Philippe Bouquillion Françoise Paquienseguy Hervé Serry Catherine Vénica Sommaire 1. Les objectifs de la recherche et la méthodologie 2.

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet 3... SOMMAIRE 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? a. Définition et enjeux du «reporting RSE des entreprises» - Quoi? - Pour qui? - Pourquoi? - Comment? 5... b. Objectifs du site Internet

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné?

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? La démarche québécoise de développement durable Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? Visez vert des gestes durables AGPI Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement

Plus en détail

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1 www.inmediats.fr 2 VERS DES AGORAS DE L innovation Partie 1 VERS DES AGORAS DE L innovation Inmédiats est un projet imaginé et construit par six centres de culture scientifique, technique et industrielle

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

L éducation populaire en Alsace

L éducation populaire en Alsace L éducation populaire en Alsace Actions et partenariats (avec les collectivités L ÉTÉ DE L ÉDUCATION POPULAIRE 1 L éducation populaire en Alsace ( Sommaire Édito de Philippe Richert, Président du Conseil

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

FESTIVAL DU SCOUTISME. 1 er JUILLET Place Broglie STRASBOURG

FESTIVAL DU SCOUTISME. 1 er JUILLET Place Broglie STRASBOURG FESTIVAL DU SCOUTISME 1 er JUILLET Place Broglie STRASBOURG Dossier de partenariat Qu est ce que le scoutisme page 2 La manifestation du 1 er Juillet page 3 Pourquoi s engager avec le scoutisme page 4

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Contribution au Centre National de la Musique

Contribution au Centre National de la Musique Contribution au Centre National de la Musique Les réseaux régionaux Aquitaine (RAMA), Centre (FRACAMA), Pays de la Loire (le Pôle), Midi Pyrénées (Avant Mardi) et Poitou Charente (PRMA) souhaitent apporter

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre 2014. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre 2014. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre 2014 Région Poitou-Charentes Édito Ce qui est formidable avec l artisanat, c est la variété et la richesse des métiers qui le

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail