Prix communication jeunes chercheurs JFR 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix communication jeunes chercheurs JFR 2010"

Transcription

1 Prix communication jeunes chercheurs JFR 2010

2 Télé échographie abdominale et fœtale en temps différé * Toussaint Kokou ADAMBOUNOU Objectif : Mise au point d un système de télé échographie entre sites «non experts» isolés réalisant l examen et lecture par sites experts. Moyen : capture des images automatisée (porte sonde motorisé). Envoi au centre expert pour lecture. Validation sur 100 patients au CHU de Tours. Temps d acquisition : max 4min Efficacité diagnostique : 80% cas Implémentation en cours au Togo K ADAMBOUNOU (1), V ADJENOU (1), K NDAKENA (1), M GBEASSOR (1), P ARBEILLE (2) (1) LOMÉ -TOGO, (2) TOURS -FRANCE Séance M15 - Radiologie parasitaire et tropicale, Mardi 26 octobre à 16h10

3 Toussaint Kokou ADAMBOUNOU Docteur en Médecine Doctorant en Biophysique CES Radiodiagnostic et Imagerie Médicale ATER de Biophysique, Université de Lomé Doctorant en Biologie de Développement option «Biophysique» en cotutelle Université de Lomé (Pr M. GBEASSOR ) Ecole Doctorale «Santé, Sciences et Technologie» de l Université de Tours (Pr Ph. ARBEILLE) Thème : Mise au point et installation d une Plateforme Diagnostic de Télé-échographie en temps différé au CHU de Lomé pour servir les centres médicaux périphériques.

4 Caractérisation in vivo des propriétés thermiques rénales par ultrasons focalisés guidés par IRM de température * François Cornelis Objectif : Evaluer in vivo les propriétés thermiques rénales par des chauffage non destructifs induits par des ultrasons focalisés le modèle de bio-transfert de l énergie thermique (BHT) aux tissus biologiques. Matériel : Angioplastie chez le porc / mesure de température par IRM. Conclusion : Modèle BHT validé in vivo par cette étude Adapté à la description des propriétés thermiques des tissus perfusés Permet d obtenir des valeurs quantitatives de perfusion, d absorption et de diffusion thermique * F Cornelis, B Quesson, C Moonen, N Grenier. Bordeaux, France. Séance Imagerie et Thérapeutiques innovantes. Samedi 16h50.

5 François Cornelis Actuellement CCA enimagerie Diagnostique et Interventionnelle de l Adulte, Pr Grenier, Bordeaux : Master 2 Recherche, mention Radiophysique et Imagerie Médicale, Toulouse 2010 : 1 année en Thèse de science, Institut Mathématiques de Bordeaux, Université Bordeaux 1, France

6 Etude in vivo de modèles murins d asthme par Microscanner* Gaël Dournes Objectif : Etudier en microscanner l atténuation péribronchique (PBA) dans 3 modèles MURINS d asthme : inflammation pure, inflammation et remodelage, remodelage pur. Matériel : 30 Souris (10 inflammation bronchique/ 10 inflam. + remodelage/ 10 remodelage). 30 contrôles. Etude par microscanner/ mesures pléthysmographiques puis comparaison à histologie Conclusion : La densité péribronchique semble être davantage liée au remodelage qu à l inflammation des voies aériennes. * G. Dournes, M. Lederlin, A. Ozier, O. Ousova, A. Khamaev, M. Montaudon, P. Berger, F. Laurent Bordeaux, France. Recherche en Imagerie. WS 8. CommAffichée.

7 Gael Dournes Actuellement : DES radiologie diagnostique et thérapeutique (4è année) des Hôpitaux de Bordeaux : Master 2 Recherche Radiophysiqueet Imagerie Médicale -Université Toulouse III. Responsable de stage : Pr. François LAURENT Laboratoire de Physiologie Cellulaire Respiratoire, INSERM U885. Université Bordeaux 2, 146

8 Imagerie de la vasoréactivité cérébrale dans la maladie d Alzheimer * Stéphane Cantin Objectif : Etudierl altérationfonctionnellede la perfusion cérébralepar l étudede la vasoréactivité cérébrale au CO2 en IRM dans la maladie d Alzheimer débutante Patients/methodesN=27. Imageriede perfusion : ASL. ImagerieBOLD de la vasoréactivité au carbogène(o2/co2=93/7%) Conclusion: Etude de la vasoréactivitéà la capniepar IRM montredes anomalies fonctionnellede la perfusion cérébraledansla maladied Alzeimeret les troubles cognitifs légers * NEUROIMAGERIE. S Cantin, M Villien, O Moreaud, S Keignart, I Troprès, J-F Le Bas, J Warnking, A Krainik. Comm. Orale. Vendredi 11h30

9 Stéphane Cantin Actuellement Interne de spécialité médicale Université Joseph Fourier-Grenoble 3 ème année de DES Radiodiagnostic et imagerie médicale 2009 : M2 Recherche, Grenoble institut des neurosciences, INSERM U836, "Imagerie fonctionnelle et métabolique". Clinique Universitaire de Neuroradiologie et d IRM CHU Grenoble Grenoble- Institut des Neurosciences Direction Pr A Krainik.

10 Prétraitement des Images de Scanner Dynamique Application aux métastases de cancer du rein* Sophie Espinoza Objectif : Tester l intérêt de deux techniques de recalage d image et d une technique pour optimiser l extraction des paramètres de microcirculation. Patients/méthodes: Acquisition dynamiquescanographiques. n=10 Recalageautomatique/manuel. N=13 Débruitage: Filtrage adaptatif par Analyse en Composante Principale (ACP) Conclusion: première étape : correction de mouvementssinecessaire. Seconde étape: Filtrage par ACP pour améliorer la qualité des résultats calculés pixel/pixel *S. Espinoza, D. Balvay, R. Thiam, F. Hugonnet, S. Oudard, M. Faraggi, CA. Cuénod. Recherche en Imagerie de Diffusion et de perfusion tissulaire. Comm. Orale. lundi 11h30

11 Sophie Espinoza ActuellementChef de Clinique Assistante, Hôpital Georges Pompidou, Paris, service de Radiodiagnostic, Pr Frija : Master 2 Signaux et Images en Médecine. Université Paris XI Directeur de Recherche Pr C.A. Cuénod Laboratoire de Recherche en Imagerie, LRI: Pr O. Clément. -INSERM U970: Pr A. Tedgui

12 Influence de l entrée artérielle dans l évaluation des paramètres de la perfusion tumorale mesurés par DCE-US * Marianne Gauthier Objectif : Etudier in vitro l influence de l entrée artérielle dans l évaluation des paramètres de la perfusion tumorale mesurés par échographie de contraste (SonoVue) (DCE-US): mise au point et validation d une méthode de déconvolution. Patients/méthodes: Fantôme en silicone ( tumeur ) et tube nourricier(entrée artérielle) Protocole d acquisition : Index mécanique: images / s. 50 s d acquisition Conclusion: La prise en compte de l entrée artérielle diminue la variabilité intra-opérateur des paramètres de la perfusion tumorale mesurée par DCE-US *M. Gauthier, F. Tabarout, I. Leguerney,, J. Thalmensi, P. Péronneau, A. Roche, N. Lassau. Comm affichée. Rech WS 17

13 Marianne Gauthier Actuellement : Doctorante: Ultrasons en cancérologie Tuteur: Dr. Nathalie Lassau(Institut Gustave Roussy, Villejuif)IR4M, UMR 8081, UnivParis-Sud 11, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France Intitulé: Etude de l influence de l entrée artérielle tumorale par modélisation numérique et in vitro: Impact in vivo pour l évaluation des traitements ciblés en cancérologie. Parcours scientifique : Ecole Centrale Marseille, Marseille, France : Master of Science: Engineering and Physical Science in Medicine. Imperial Collegeof London, Londres, Royaume-Uni

14 Mesure du débit de filtration glomérulaire en IRM chez les cirrhotiques * Pierre Hugues Vivier Objectif : Evaluer la précision de la mesure du DFGIRM par rapport à: - la clairance urinaire du 99mTc-DTPA : méthode de référence -la créatininémie: DFG Cockcroft et DFG MDRD Patients/méthodes: 20 cirrhotiques. SéquenceIRM dynamiquepour mesuredu DFG. Comparaisonaux mesuresde clairanceplasmatiqueet clairanceurinairedu 99 mtc-dtpa. Conclusion : L estimationdu DFG lorsd uneirm hépatiquestandard estfaisable: En ajoutantquelquesminutes à l examendu patient, Sans irradiation/ Plus précise que les formules de Cockcroft et du MDRD Fournit la fonction rénale de chaque rein AppareilUrinaireet genital Masculin. CommOrale. Plunid10h30. H VivierP Storey, JL Zhang, A Yamamoto, K Tantillo, RP Lim, JS Babb, H Rusinek, D John, LW Teperman, K Friedman, J Benstein, E Skolnik, VS Lee.

15 Pierre Hugues Vivier Actuellement: Chef de cliniqueen radiopédiatrie, CHU de Rouen. Spécialisation en imagerie uro-néphrologique Thèse de sciences :«Imagerie fonctionnelle du rein en IRM». Actuellement en 3ème année. Directeur de thèse : Pr Jean-Nicolas Dacher. Master 2 recherche ( ): Signaux et images en médecine, Paris XII. Bourse de la Société Française de Radiologie. VivierPH, et al. Glomerularfiltration rate in cirrhotic patients by MR renography. Radiology, accepté.

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

La recherche vue par de jeunes radiologues. Mon parcours. Marianne ALISON, Hôpital Robert Debré, Paris

La recherche vue par de jeunes radiologues. Mon parcours. Marianne ALISON, Hôpital Robert Debré, Paris La recherche vue par de jeunes radiologues Mon parcours Marianne ALISON, Hôpital Robert Debré, Paris Faire de la recherche.. une vocation? mais pour faire de la recherche médicale il vaut mieux être médecin

Plus en détail

DÉTECTION D AGENT DE CONTRASTE PAR ÉCHOGRAPHIE ET MICROSCOPIE CONFOCALE À FLUORESCENCE

DÉTECTION D AGENT DE CONTRASTE PAR ÉCHOGRAPHIE ET MICROSCOPIE CONFOCALE À FLUORESCENCE DÉTECTION D AGENT DE CONTRASTE PAR ÉCHOGRAPHIE ET MICROSCOPIE CONFOCALE À FLUORESCENCE Ingrid Leguerney, Muriel Abbaci, Jessie Thalmensi Valérie Rouffiac, Corinne Laplace-Builhé, Nathalie Lassau IR4M UMR

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Arrêté du 18 mai 2004 relatif aux programmes de formation portant sur la radioprotection des patients exposés

Plus en détail

Bourse de Recherche 2013. Montant total des bourses versées en 2013 : 220 500

Bourse de Recherche 2013. Montant total des bourses versées en 2013 : 220 500 Bourse de Recherche 2013 La SFR félicite les boursiers ayant obtenu un financement institutionnel (Année Recherche, bourse FRM, etc.) permettant ainsi à la SFR de pouvoir financer 17 projets supplémentaires.

Plus en détail

Recherche petit animal en pratique A quoi ça sert? L Fournier Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, UMR970

Recherche petit animal en pratique A quoi ça sert? L Fournier Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, UMR970 Recherche petit animal en pratique A quoi ça sert? L Fournier Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, UMR970 Deux objectifs différents 1. Améliorer l imagerie des cancers

Plus en détail

Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 5 : Mesure de la fonction rénale : la clairance rénale Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

La formation en Radiologie Interventionnelle. JM Bartoli

La formation en Radiologie Interventionnelle. JM Bartoli La formation en Radiologie Interventionnelle JM Bartoli Formation en Radiologie Interventionnelle Sociétés d organe de la SFR Fédération de Radiologie Interventionnelle (FRI) DES Formation diplômant Formation

Plus en détail

GUIDE MASTER 2. Radiothérapie-Oncologie

GUIDE MASTER 2. Radiothérapie-Oncologie GUIDE MASTER 2 Radiothérapie-Oncologie Master 2 (M2) : carte d identité -Niveau requis : Bac + 5 -Durée : Un an -S inscrit dans le cadre de la réforme dite LMD (Licence Master Doctorat) Remplace le DEA

Plus en détail

Cellules souches et Médecine régénératrice

Cellules souches et Médecine régénératrice DIPLOME D'UNIVERSITE 2015 / 2016 Cellules souches et Médecine régénératrice Ce Diplôme Universitaire est ouvert aux étudiants des écoles doctorales des Universités Paris / Paris-Saclay, aux cliniciens

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

Physiopathologie : de la Molécule à l'homme

Physiopathologie : de la Molécule à l'homme Mention Sciences du Vivant Spécialité de Master : Physiopathologie : de la Molécule à l'homme Pourquoi, comment, combien, contourner, greffer, restaurer, inhiber, suppléer Responsables : Dr Gilles Prévost

Plus en détail

LA LETTRE DE LA SFR Février 2015 n 6

LA LETTRE DE LA SFR Février 2015 n 6 1 LA LETTRE DE LA SFR Février 2015 n 6 VISITE DU CONSEIL SCIENTIFIQUE STRATEGIQUE DE LA SFR CAP-SANTE DU 28 JANVIER 2015 Le Conseil Scientifique Stratégique s est réuni à Reims 28 Janvier 2015. Il était

Plus en détail

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information Dispositifsd'imageriemédicale Master Images, Sciences et Technologies de l'information Intervenants : A. Daurat, V. Noblet, F. Rousseau Accès depuis la page web des intervenants LSIIT, équipe MIV http://lsiit-miv.u-strasbg.fr/miv

Plus en détail

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler Identification de récepteurs r endothéliaux à différents stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler S.Lavisse 1, V. Lazar 2, P. Opolon 3, P. Dessen 2, A. Roche 1, N. Lassau 1 Équipes

Plus en détail

Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris

Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris M. Lederlin, M. Montaudon, P. Berger, A. Ozier, F. Laurent Laboratoire de physiologie cellulaire respiratoire INSERM U885, Bordeaux 2 Unité d

Plus en détail

PET- SCAN ou TEP. Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce

PET- SCAN ou TEP. Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce PET- SCAN ou TEP Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce (certains de ces clichés proviennent de la monographie Astrazeneca

Plus en détail

Besoins d innovation et attente des entreprises

Besoins d innovation et attente des entreprises Besoins d innovation et attente des entreprises ExonHit Therapeutics Fabien Rouet Directeur Système d information/bioinformatique France/US fabien.rouet@exonhit.com http://www.linkedin.com/in/fabienrouet

Plus en détail

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Plateforme de génétique moléculaire des cancers de l Arc Alpin CHU de Grenoble Les incontournables

Plus en détail

Les Tumorothèques, aspects gestion de données et mutualisation

Les Tumorothèques, aspects gestion de données et mutualisation Les Tumorothèques, aspects gestion de données et mutualisation Tumorothèque Caen Basse-Normandie Nathalie Rousseau, Ingénieur Tumorothèque Rencontres annuelles des Data Managers Académiques 12 et 13 Juin

Plus en détail

Techniques d imagerie et Recherche

Techniques d imagerie et Recherche Techniques d imagerie et Recherche Jean-Christophe Ferré, PH 1- Unité de Neuroradiologie, Département de Radiologie et Imagerie Médicale, CHU RENNES 2- Unité/ Projet Visages U746 INSERM/ INRIA, IRISA,

Plus en détail

L entreprise vise le développement de ses candidats médicaments de la phase préclinique jusqu aux essais cliniques de phase II.

L entreprise vise le développement de ses candidats médicaments de la phase préclinique jusqu aux essais cliniques de phase II. Ecrins Therapeutics est une entreprise de biotechnologie centrée sur la découverte et le développement de nouvelles petites molécules pour la thérapie contre le cancer. L entreprise vise le développement

Plus en détail

RESPONSABLES DU PROJET Pr Plantaz, Dr Pagnier, CHU, Grenoble Dr Assouline, Institut Daniel Hollard, Grenoble

RESPONSABLES DU PROJET Pr Plantaz, Dr Pagnier, CHU, Grenoble Dr Assouline, Institut Daniel Hollard, Grenoble INCa 04/04/14 RESPONSABLES DU PROJET Pr Plantaz, Dr Pagnier, CHU, Grenoble Dr Assouline, Institut Daniel Hollard, Grenoble Médecin coordonateur Dr Bobillier-Chaumont L équipe mobile AJA de Grenoble : 3

Plus en détail

Conseiller Municipal à Maxéville. Doyen de la faculté de médecine de l Université de Lorraine depuis le 21 mars 2008.

Conseiller Municipal à Maxéville. Doyen de la faculté de médecine de l Université de Lorraine depuis le 21 mars 2008. Christophe CHOSEROT Conseiller Municipal à Maxéville Conseiller Régional délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche Elu référent en charge de la filière biotechnologie santé à la Région Lorraine

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

19 e Journée d Imagerie de Necker JIN 09

19 e Journée d Imagerie de Necker JIN 09 19 e Journée d Imagerie de Necker JIN 09 Sous l égide du Club contraste francophone et de la SIU Echographie de contraste pratique Vendredi 18 septembre 2009 PLAN D ACCÈS Hôtel Marriott Paris Champs Elysées

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

Concept de formation post-graduée en Radiologie

Concept de formation post-graduée en Radiologie Date de la dernière modification : juin 2012 Concept de formation post-graduée en Radiologie Le Service de radiodiagnostic et radiologie interventionnelle assure la formation des médecins assistants désirant

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI Information PACES 20 Septembre 2012 Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI 1 Institut de Formation de Manipulateurs d Electroradiologie Médicale

Plus en détail

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations UE 2.4 S1 processus traumatiques Les explorations Plan Introduction 1 ère partie : examens non invasifs 1.1. radiologie 1.2. scanner 1.3. IRM 1.4. échographie des parties molles 2 ème partie : examens

Plus en détail

Actualités Prévention Informations. Medi CMS

Actualités Prévention Informations. Medi CMS Actualités Prévention Informations Medi CMS Table des matières 1.1. Découverte d'un gène de prédisposition commun au mélanome et au cancer du rein.... 3 2.1. Un mélanome mieux compris et mieux traité....

Plus en détail

PROGRAMME SOCIÉTÉ DE RÉANIMATION DE LANGUE FRANÇAISE DES ATELIERS ET FORMATIONS DE L ANNÉE 2014. INSCRIPTIONS : www.srlf.org RENSEIGNEMENTS :

PROGRAMME SOCIÉTÉ DE RÉANIMATION DE LANGUE FRANÇAISE DES ATELIERS ET FORMATIONS DE L ANNÉE 2014. INSCRIPTIONS : www.srlf.org RENSEIGNEMENTS : SOCIÉTÉ DE RÉANIMATION DE LANGUE FRANÇAISE PROGRAMME DES ATELIERS ET FORMATIONS DE L ANNÉE 2014 Organisme de formation agréé FMC N Agrément : 117 527 938 75 N SIRET : 323 814 657 00041 INSCRIPTIONS : www.srlf.org

Plus en détail

Journées médico-chirurgicales de Msila

Journées médico-chirurgicales de Msila Journées médico-chirurgicales de Msila 28-29 avril 2010 L association ENNOUR des médecins de la wilaya de Msila (président : Dr. Ghadbane) a organisé des journées médicochirurgicales de formation médicale

Plus en détail

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type DOMAINE NIVEAU??? MENTION : Sante 4 Pages max par formation Voir Annexe 1 : Structuration de la mention Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type Voir Annexe 3

Plus en détail

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES ETABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER PUBLIC DU COTENTIN (CHPC) CHERBOURG (50) Deuxième établissement hospitalier de Basse-Normandie. SPECIALITE RECHERCHEE Anatomie et cytologie pathologiques (ACP). COMPETENCES

Plus en détail

Rencontres Vasculaires du Val d Or

Rencontres Vasculaires du Val d Or PAGES VASCULAIRE:Layout 5 27/04/10 14:30 Page 1 ENDOPROTHÈSES VASCULAIRES Panorama Actuel, Indications, Perspectives Invitation Samedi 29 Mai 2010 Pavillon Dauphine, Paris Organisation Générale Dr Jacques

Plus en détail

26 ANS DE COOPERATION FRANCO-CHINOISE EN RADIOTHERAPIE ET EN RADIOPHYSIQUE MEDICALE

26 ANS DE COOPERATION FRANCO-CHINOISE EN RADIOTHERAPIE ET EN RADIOPHYSIQUE MEDICALE 26 ANS DE COOPERATION FRANCO-CHINOISE EN RADIOTHERAPIE ET EN RADIOPHYSIQUE MEDICALE Ginette MARINELLO, Ph D Ex-Chef de l Unité de Radiophysique et Radioprotection du patient CHU Henri Mondor CRETEIL (France)

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Quantification en tomographie d émission

Quantification en tomographie d émission Quantification en tomographie d émission Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene Séminaire

Plus en détail

Sommaire MILIEU INTERIEUR

Sommaire MILIEU INTERIEUR Sommaire Préfaces, par François GREMY XI MILIEU INTERIEUR Chapitre 1. Compartiments liquidiens de l organisme 3 Liquides et solutions 3 L eau et les solutés dans l organisme 9 Mesure des stocks d eau et

Plus en détail

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA DOSSIER DE PRESSE GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA Une alliance au service des patients CONTACTS PRESSE : Véronique Simon 01.45.03.56.58 / 06.68.86.32.30 / v.simon@ljcom.net GUSTAVE ROUSSY Christine Lascombe

Plus en détail

Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle

Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle Présentation de l entreprise La branche Healthcare Systems de GE Healthcare offre une large gamme de technologies

Plus en détail

Campagne du Neurodon 2014

Campagne du Neurodon 2014 Campagne du Neurodon 2014 organisée par la FRC Conférence de presse - Mercredi 12 février 2014 1 Introduc

Plus en détail

Labellisation 2015 2017

Labellisation 2015 2017 Du mercredi 10 juin au vendredi 12 juin 2015 8 èmes Labellisation 2015 2017 Décision de labellisation par l INCa : 15 février 2015 (Suite à évaluation par un jury international) «L'évaluation scientifique

Plus en détail

Imagerie Médicale. Introduction

Imagerie Médicale. Introduction Imagerie Médicale Introduction Source: uhrad.com. Isabelle Bloch Département Traitement du Signal et des Images, Télécom ParisTech CNRS UMR 5141 LTCI 46 rue Barrault, 75013 Paris. Un peu d histoire Des

Plus en détail

Pourquoi faire de la recherche?

Pourquoi faire de la recherche? Pourquoi faire de la recherche? Accès à l enseignement universitaire (MCU, PU) et Hospitalo- Universitaire (AHU, MCU- PH, PU- PH) Carrières industrielles Travail en équipe dans un laboratoire de recherche

Plus en détail

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE UNIVERSITES PARIS VI, PARIS V, PARIS XI, PARIS XII Année 2009-2010 Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE par François LHUISSIER Université Paris 13 DESC de médecine du sport

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine Premières rencontres - Aquitaine. TIC & Santé, Bordeaux 20 Juin 2008 Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Plus en détail

FLASH RAS. J-L. Merlin (A), A. Lièvre (B), P. Laurent-Puig (C), M. Ducreux (D), P. Artru (E), J. Fuchs (F), C. Gicquel (F), J-C.

FLASH RAS. J-L. Merlin (A), A. Lièvre (B), P. Laurent-Puig (C), M. Ducreux (D), P. Artru (E), J. Fuchs (F), C. Gicquel (F), J-C. FLASH RAS Etude observationnelle rétrospective faisant un état des lieux des tests KRAS et NRAS en 2014 chez les patients atteints d un cancer colorectal métastatique (CCRm) J-L. Merlin (A), A. Lièvre

Plus en détail

Médecine. www.unamur.be FACULTÉ DE MÉDECINE ANNÉE ACADÉMIQUE 2015/2016

Médecine. www.unamur.be FACULTÉ DE MÉDECINE ANNÉE ACADÉMIQUE 2015/2016 Médecine FACULTÉ DE MÉDECINE ANNÉE ACADÉMIQUE 2015/2016 www.unamur.be www.unamur.be/medecine Médecine FACULTÉ DE MÉDECINE La médecine La médecine reste un art empreint de qualités humaines et d expérience

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

Spécialité Exercice Sport Santé Handicap (ESSH) SEMESTRE S1 Commun avec la spécialité APAS

Spécialité Exercice Sport Santé Handicap (ESSH) SEMESTRE S1 Commun avec la spécialité APAS Spécialité Exercice Sport Santé Handicap (ESSH) SEMESTRE S1 Commun avec la spécialité APAS Type d'u.e. UE 1.1. Commune Intitulé et descriptif des U.E. Compétences visées Intervenants Coef. Nombre d'heures

Plus en détail

IMMED Monitoring vidéo porté

IMMED Monitoring vidéo porté IMMED Monitoring vidéo porté L indexation vidéo au service du soin des personnes Projet financé par PEPS S2TI CNRS et des bourses BQR de l Université Bordeaux 1 1 Contexte Maladies et dépendances liées

Plus en détail

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales Aix 11 Septembre 2006 Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales «Sciences de la Vie» Jean-François DHAINAUT Président du Pôle de Recherche et Enseignement Supérieur «Université Paris-Centre»

Plus en détail

RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques

RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques J. Dinkel (1) C. Hintze (1) M. Fabel (2) R. Tetzlaff (1) M. Thorn (3) J. Biederer (2) HU. Kauczor (1) S. Delorme (1) 1 Radiologie

Plus en détail

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE INFOS PATIENTS SEIN - PATHOLOGIE MAMMAIRE VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE Bienvenue VOUS AVEZ RENDEZ-VOUS POUR UNE PREMIÈRE CONSULTATION EN SÉNOLOGIE. NOUS AVONS RÉALISÉ CETTE PLAQUETTE

Plus en détail

Correction d artéfacts en tomographie conique rayons-x

Correction d artéfacts en tomographie conique rayons-x Correction d artéfacts en tomographie conique rayons-x Au sein du siège européen de GE Healthcare à Buc (78), vous intégrerez l équipe Applications Médicales Avancées Dans le cadre du perfectionnement

Plus en détail

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension UE : Biopathologie moléculaire, cellulaire et tissulaire Imagerie des cancers Date : 08/02/12 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-17h Enseignant : Pr. Trillaud. H Ronéistes : ASSIER Cécilia ceciliaassier@gmail.com

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1 1 Radiologie interventionnelle : ouverture d un secteur dédié au cœur des blocs opératoires 1 er étage - bâtiment h3 - hôpital Rangueil Sommaire I - Qu est-ce que la radiologie interventionnelle? 3 1 -

Plus en détail

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE IMAGERIE EN CANCÉROLOGIE : UN ARSENAL COMPLET À L HPL Benjamin GEISSLER (1), Didier LIEUX (2) (1) Centre d Imagerie Nucléaire (2) Centre d Imagerie

Plus en détail

Le cerveau à tous les âges

Le cerveau à tous les âges exposition - animations - conférences Le cerveau à tous les âges Espace Mendès France, Poitiers du 9 avril 2013 au 5 janvier 2014 Tél. 05 49 50 33 08 courriel : contact@emf.fr http://emf.fr centre de culture

Plus en détail

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Dr Françoise Pêne 10 FEVRIER 2012 Bases de la Radiothérapie Historique - 1895 : rayons X (Röntgen) - 1896 : radioactivité (Becquerel) - 1898

Plus en détail

Adaptation posologique des médicaments à la fonction rénale

Adaptation posologique des médicaments à la fonction rénale Adaptation posologique des médicaments à la fonction rénale I. Insuffisance rénale... 1 II. Pourquoi adapter la posologie en cas d insuffisance rénale?... 2 III. Comment adapter la posologie en cas d Insuffisance

Plus en détail

Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale

Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale 1 er février 2013 Nouvelle version du Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale Limiter l exposition des patients aux rayonnements ionisants Améliorer la qualité des soins Promouvoir l interdisciplinarité

Plus en détail

CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE

CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE LES ENJEUX DE L AVENIR DES PLATEFORMES DE GENOMIQUE DR OLIVIER VIRE MÉDECIN ANATOMOPATHOLOGISTE LIBÉRAL SYNDICAT DES MÉDECINS

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Transporteurs en Imagerie et Radiothérapie en Oncologie (TIRO) sous tutelle des établissements et organismes : Université de Nice-Sophia

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer de la prostate Juin 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du cancer : enjeux et opportunités Début de cartographie des enjeux cliniques et technologiques gq Jean-François MENUDET, Cluster I-Care Cartographie

Plus en détail

Formations en recherche cardiovasculaire: état des lieux. 24 avril 2014

Formations en recherche cardiovasculaire: état des lieux. 24 avril 2014 Formations en recherche cardiovasculaire: état des lieux 24 avril 2014 Les Master 2 en Recherche Cardiovasculaire Master 2 spécialisés cardiovasculaire: l intégralité de l enseignement concerne directement

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE IMAGERIE EN CANCEROLOGIE Méthodes Diagnostiques et Thérapeutiques récentes Frank Boudghene Hopital Tenon - Université Paris 6 FEDERATION D IMAGERIE DU CANCER Nouveautés en IRM IRM Morphologique : Matériel

Plus en détail

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Centre du sein Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Présentation Situé à la Maternité, le Centre du sein regroupe au même endroit toutes les expertises et tous les équipements nécessaires

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

Présentation du groupe hospitalier. Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard

Présentation du groupe hospitalier. Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard Présentation du groupe hospitalier Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard 2011 1634-2000 Laënnec Boucicaut Broussais 2000 HOPITAL EUROPEEN GEORGES POMPIDOU 2011 : HEGP Corentin

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

LES ETUDES DE MEDECINE

LES ETUDES DE MEDECINE 2012-2013 LES ETUDES DE MEDECINE Organisation des études BACCALAURÉAT PAES (Première Année commune aux Etudes de Santé) Plaquette d'information sur la PAES Sciences fondamentales, humaines et sociales

Plus en détail

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences Département de Physique Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie Un choix progressif et personnalisé

Plus en détail

IMMED : Monitoring vidéo par caméra portée N ANR-09-BLAN-0165

IMMED : Monitoring vidéo par caméra portée N ANR-09-BLAN-0165 N ANR-09-BLAN-0165 Monitoring vidéo o par caméra portée e pour l'analyse des activités s instrumentales de la vie quotidienne dans le cadre du traitement des démencesd Rémi Mégret 1, Jenny Benois-Pineau

Plus en détail

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Après deux années de travaux, l Institut de cancérologie du Gard (ICG) ouvrira prochainement ses portes afin de lutter contre les pathologies cancéreuses,

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Le CHU de Toulouse assure 4 missions : le Soin, la Prévention, l Enseignement, la Recherche 4 ème CHU de France!180 000 patients hospitalisés!500 000 consultants!118

Plus en détail

... Catalogue des offres de Compétences en Santé

... Catalogue des offres de Compétences en Santé ... Catalogue des offres de Compétences en Version de Juillet 2013 est la Société d Accélération du Transfert de Technologies de la région Aquitaine (SATT Aquitaine). Créée en juillet 2012 à l initiative

Plus en détail

> > XVI ème Séminaire Intensif IRM et TDM Cardiaque. Cardiopathies non-ischémiques. Nouveau programme 2011-2012. Cours et séances de cas cliniques

> > XVI ème Séminaire Intensif IRM et TDM Cardiaque. Cardiopathies non-ischémiques. Nouveau programme 2011-2012. Cours et séances de cas cliniques XVI ème Séminaire Intensif IRM et TDM Cardiaque Cardiopathies non-ischémiques Cours et séances de cas cliniques Les Arcs 1800 6 au 9 Janvier 2012 Grand Hôtel Paradiso Village de Charmettoger 73700 Les

Plus en détail

TOMODENSITOMETRIE sémiologie. JY Gauvrit

TOMODENSITOMETRIE sémiologie. JY Gauvrit TOMODENSITOMETRIE sémiologie JY Gauvrit Neuroradiologie - Neuroimagerie Modalités : - Radiographie standard - Echographie - Artériographie - Tomodensitométrie (Scanner) - Imagerie par Résonance Magnétique

Plus en détail

Les Rencontres de la Cancérologie Française. La cité Universitaire de Paris JEUDI 18 & VENDREDI 19 DÉCEMBRE 2008. Pré-programme. Programme agréé FMC

Les Rencontres de la Cancérologie Française. La cité Universitaire de Paris JEUDI 18 & VENDREDI 19 DÉCEMBRE 2008. Pré-programme. Programme agréé FMC La cité Universitaire de Paris JEUDI 18 & VENDREDI 19 DÉCEMBRE 2008 Pré-programme Programme agréé FMC 18 & 19 DÉCEMBRE 2008 Jeudi 18 décembre 2008 (matin) 10 H 00-10 H 30 : OUVERTURE ET INTRODUCTIONS En

Plus en détail

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2)

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) 1 - SCP Radiolor 2 - CHU de Nancy MODE D EXERCICE DU PRATICIEN Choix

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE DE BIOTECHNOLOGIES

LICENCE PROFESSIONNELLE DE BIOTECHNOLOGIES LICENCE PROFESSIONNELLE DE BIOTECHNOLOGIES Option Génie Biologique, Microscopie, Qualité Date d ouverture de la formation : octobre 2001 Page Web: http://www.unice.fr/licenceprobiotech Courriel: licenceprobiotech@unice.fr

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE

La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE Symposium du 11 octobre 2014 Plan I. Introduction L obésité II. III. IV. Notions de pharmacocinétique Modifications pharmacocinétiques Quelques exemples

Plus en détail

LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC. 11/10/2010 Dr Ennaciri

LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC. 11/10/2010 Dr Ennaciri LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC Introduction Cadre juridique NGAP Plan Architecture Comparaison NGAP 1977 / 2006 Quelques difficultés de la NGAP (cardiologie) NABM Architecture Quelques difficultés

Plus en détail

Bourse IPSEN/SOFMER 2005

Bourse IPSEN/SOFMER 2005 Page 1 sur 6 Bourse IPSEN/SOFMER 2005 Les lauréats de la bourse IPSEN/SOFMER sont cette année les Dr Patrick Dehail et Dr Jacques Luaute Les prix ont été remis lors de l assemblée générale de la SOFMER

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Liste des titres et mentions autorisés (Mise à jour au 19 janvier 2012) ACUPUNCTURE OBSTETRICALE

Liste des titres et mentions autorisés (Mise à jour au 19 janvier 2012) ACUPUNCTURE OBSTETRICALE ACUPUNCTURE OBSTETRICALE Acupuncture obstétricale UNIVERSITE MONTPELLIER 1 UFR de médecine 2 rue Ecole de médecine CS 59001 34060 MONTPELLIER Cedex 2 Tél : 04.67.60.10.00 Montpellier, Paris 13 et Strasbourg,

Plus en détail

Curriculum Vitae. Rémi Servien. 24 juin 2014. Adresse Professionnelle : UMR 1331 Toxalim

Curriculum Vitae. Rémi Servien. 24 juin 2014. Adresse Professionnelle : UMR 1331 Toxalim Curriculum Vitae Rémi Servien 24 juin 2014 Adresse Professionnelle : UMR 1331 Toxalim INRA - ENVT Laboratoire de Physiologie 23 chemin des Capelles BP 87614 31076 Toulouse Cedex 03 31 ans Nationalité française

Plus en détail