1. Aperçu du contexte méditerranéen...p.5 Renforcer les partenariats euro-méditerranéens

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Aperçu du contexte méditerranéen...p.5 Renforcer les partenariats euro-méditerranéens"

Transcription

1

2

3 Table des matières 1. Aperçu du contexte méditerranéen...p.5 Renforcer les partenariats euro-méditerranéens Auteurs Ce guide d affaires est destiné aux clusters, PME et entrepreneurs qui souhaitent développer des partenariats dans le secteur de l agro-alimentaire au Maroc. Il donne une présentation succincte des principales opportunités d affaires disponibles, ainsi que des informations concrètes (contacts, programmes en cours, évènements d affaires, etc.) sur le secteur. 2. Tendances et opportunités de marché...p.7 Ce guide a été préparé et rédigé par Manal Tabet, avec des contributions de Manal Tabet (cadrage, mise en page), Zoé Luçon (section IDE), Amina Ziane Cherif (cartographie), Jeanne Lapujade (relecture), et Lauriane Ammouche (communication), tous employés d ANIMA. 3. Investissements directs étrangers...p.13 Références Ce guide a été préparé par ANIMA Investment Network dans le cadre du projet une action préparatoire initiée par le Parlement européen et mise en œuvre par la Commission européenne (DG Enterprise and Industrie). s attache à développer de nouvelles dynamiques pour l'internationalisation des PME et clusters sur des secteurs à forte croissance entre l'europe et 4 pays partenaires (Maroc, Tunisie, Égypte et Liban). Mené par quatre organisations situées en Europe (le réseau ANIMA en tant que chef de fil, European Business Innovation Centre Network, INNO AG et la Fondation Sophia Antipolis en tant que partenaires), le projet met en réseau plus de 45 acteurs de l'innovation, de la finance et des affaires de la région. L auteur remercie chaleureusement le Régional d Investissement de Meknès Badreddine) pour leur contributions. Centre (Issam 4. Principaux acteurs...p Politiques nationales...p Programmes et initiatives en cours (sélection) p Principaux évènements d affaires...p.27 Liste des acronymes ANIMA-MIPO : Observatoire des investissements étrangers et des partenariats en Méditerranée (mis en oeuvre et géré par ANIMA) FDA: Fonds de développement agricole FAO : Organisation des Nations unies pour l alimentation et l agriculture Ha : Hectare IAA : Industries Agro-Alimentaires IDE : Investissements Directs Etrangers n.d. : non disponible Pays MED 10 : Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Tunisie et Turquie PNEI: Pacte industrielle UE : Union europénne Droits et responsabilités Cette publication a été produite avec le soutien de la Commission européenne. Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité d ANIMA Investment Network et ne peut en aucun être considéré comme reflétant les vues de l Union Européenne. Mai Tous droits de reproduction réservés. National pour l émergence 3

4

5 Aperçu du contexte méditerranéen Agriculture et agro-alimentaire: une pression accrue, un développement nécessaire L agro-alimentaire reste l un des secteurs les plus stratégiques en Méditerranée, en dépit des progrès de l'industrie et du boom des services. Les pays méditerranéens font en effet face à un accroissement constant de leurs besoins alimentaires, conséquence directe de leur rapide croissance démographique et des changements récents dans les modes de consommation. Si la Turquie bénéficie aujourd hui d une autosuffisance relative, le déficit ne cesse de se creuser pour les autres pays de la région (respectivement 55% et 70% de la consommation alimentaire en Egypte et au Liban en 2011 par exemple), augmentant leur dépendance vis à vis des marchés internationaux fluctuants. Le «printemps arabe» qui a pris au départ la forme de révoltes sociales rurales provoquées par une hausse spectaculaire du prix des denrées - a mis en exergue l urgence d une réduction de la vulnérabilité alimentaire des pays méditerranéens et la nécessité d œuvrer pour un développement plus intégré des zones rurales. Des investissements conventionnels Au regard des fortes perspectives de croissance des marchés méditerranéens, les investissements directs étrangers (IDE) dans le domaine agro-alimentaire sont restés à ce jour relativement stable a cependant constitué une année record avec des investissements majeurs en Turquie (rachat partiel de la brasserie EFES par le britannique SABMiller, acquisition du producteur de boissons alcoolisé Mey Içki par TGP Capital) et de gros projets en Egypte (Nestlé) ainsi qu au Maroc (Lesieur). Le secteur est marqué depuis 2003 par une nette prédominance d investissements de multinationales, principalement européennes, qui, séduites par la taille des marchés mais désireuses de garder leur indépendance, ont jusqu aujourd hui privilégié des projets classiques de création de capacités locales de production (produits laitiers ou biscuits en Algérie, en Egypte, en Tunisie et en Turquie pour le français Danone, fruits et légumes en Tunisie pour l espagnol SanLucar, huile ou sucre en Algérie, en Egypte, au Maroc et en Turquie pour le saoudien Savola, etc.) ou de rachats et prises de participation majoritaires dans des entreprises locales (confiseurs turcs Balaban et Dogan et leaders israéliens Osem, Materna et Tivall pour le suisse Nestlé, producteur tunisien d'huile et de margarine Gias Ingredient pour l allemand Dr. Oetker, etc.). Cependant, les perspectives du secteur attirent chaque année un peu plus de PME (+ 30% entre 2010 et 2011) qui s intéressent aux possibilités offertes par les partenariats commerciaux et technologiques. Enfin, l entrée récente sur le marché des fonds d investissements (TGP Capital, Investcorp, APAX Partners, Riverside, Global Emerging Markets, Actis, Capital trust) révèle le fort potentiel de croissance du secteur. Annonces de projets d IDE et de partenariat dans l agro-alimentaire dans les pays MED10, ANIMAMIPO) Nb d'ide Nb de partenariats Pays récipiendaires des annonces de projets d IDE dans l agro-alimentaire ( , ANIMA-MIPO) TR MA EG TN AL IL SY JO LB 3 1 LY PS 5

6 QUELQUES LIENS UTILES Partenariats stratégiques pour la sécurité alimentaire en Méditerranée (2012), IPEMED Notes d analyse du CIHEAM Perspectives agricoles de l'ocde et de la FAO eetdelafao Mediterra 2012 : la diète méditerranéenne pour un développement régional durable (2012), CIHEAM Presses de Sciences-Po ra-2012 La carte des investissements en Méditerranée: guide sectoriel des politiques publiques pour l'investissement en Méditerranée (2010), ANIMA Investment Network CarteInvestMed-Final_FR_Light_V2.pdf Mediterra 2010 : atlas de l'agriculture, de la pêche et des mondes ruraux en Méditerranée (2010), CIHEAM Presses de Sciences-Po Opportunités MED : 25 filières à développer aujourd'hui en Méditerranée (2009), ANIMA Investment Network _FilieresADevelopperEnMediterranee_VF_CouvLight.pdf Lettres trimestrielles de veille du CIHEAM dédiées aux grandes problématiques de l'agriculture en Méditerranée Agroligne, L information en continue sur l agriculture et l agroalimentaire en Méditerranée Revue de l'industrie agro-alimentaire et l'agriculture dans MEDA (2005), ANIMA Investment Network culture.pdf Des atouts majeurs, des filières à valoriser Le sud de la Méditerranée dispose d atouts majeurs pour briller dans le secteur agro-alimentaire, à commencer par sa bonne réputation culinaire, Liban, Maroc et Syrie en tête. De plus en plus, les pays de la région montent en gamme en développant des industries de transformation et le packaging pour développer les exportations. La création récente d agropoles (Maroc, Tunisie), comprenant des laboratoires et des centres spécialisés en R&D, permet d accompagner la modernisation des techniques de production et le développement de produits typiques (figue de barbarie, lait de chamelle, etc.). Enfin, un certain nombre de niches à fort potentiel de croissance restent encore sous-exploitées : c est notamment le cas des ingrédients et procédés constituant la diète méditerranéenne (horticulture, huiles végétales, légumes transformés, produits laitiers, plantes aromatiques et médicinales, etc.), des plats cuisinés et de l agriculture biologique. 6 QUELQUES LIENS UTILES Notes d alerte du CIHEAM 6

7 Tendances et opportunités de marché Des ressources très diversifiées Le Maroc est un pays de longue tradition agricole et rurale. La diversité de sa production est favorisée par la grande richesse géographique, climatique, démographique et économique du territoire. Le secteur représente près de 19% du PIB national : 15% pour l agriculture et 4% pour l agroalimentaire, et 16% du total des exportations. Il occupe près de 80% de la main d œuvre rurale ainsi que 21% d ouvriers dans l industrie. Son évolution constitue ainsi un enjeu crucial pour le développement socioéconomique et le renforcement de la cohésion territoriale du pays. Le taux de croissance de la production agricole illustre les résultats positifs des politiques publiques impulsées par le gouvernement au cours des années récentes, principalement le Plan «Maroc Vert», lancé en 2008, qui a notamment contribué à faire croître la production agricole nationale de près de 40%, et le Pacte National pour l Emergence Industrielle (PNEI), quant à lui dédié à l agro-industrie, un secteur à fort potentiel et en pleine transition. Le Royaume a par ailleurs mis en place plusieurs dispositifs visant à soutenir les produits les plus compétitifs à l export : subventions et mesures incitatives, infrastructures de qualité, soutien à la recherche et développement, à l irrigation et à la mécanisation. Les produits phares à l export sont les produits issus de la transformation des fruits et de légumes (46% des exportations agroalimentaires, dont 30% en direction de l Union européenne), l huile d olive (et en particulier l huile extra vierge, le Maroc étant le 4ème producteur mondial, avec 10,6% de parts de marché), l huile d argan, les agrumes (dont 32,5% de la production est destinée aux marchés extérieurs), les épices, les plantes aromatiques et médicinales et les huiles essentielles (doublement des exportations entre 2004 et 2009). Le Maroc dispose en outre d une importante richesse halieutique, qui représente aujourd hui 2 à 3 % du PIB, et pas moins de 12% des exportations totales du pays. 95% des entreprises marocaines du secteur sont des PME, tandis qu un nombre croissant de grandes entreprises ainsi que plusieurs groupes agroalimentaires sont en cours de redimensionnement à l échelle nationale. De nombreuses multinationales renforcent leur présence dans le secteur agro-industriel marocain, dont les géants Danone et Nestlé dans la filière laitière, ou encore Coca-Cola, qui profite d un marché en pleine expansion dans le secteur des boissons non alcoolisées, comme en témoigne la création récente d une nouvelle ligne de jus de fruits. MAROC: DONNEES CLES ALIMENTAIRE (source : AMDI) L AGRO- Surface agricole Superficie cultivée totale 8,7 millions ha Surface cultivée 80% Surface irriguée 14% Poids dans l économie Contribution au PIB 19% Industrie agro-alimentaire 4% Agriculture 15% Part des exportations 15,8% Contribution au secteur industriel Production 29% Produits exportés Agrumes 250M Légumes 170M 150M Tomates fraiches Fruits Conserves de légumes 150M 134M Produits importés Céréales Huiles alimentaires et oléagineuses Sucre Dérivés du Lait SUR 972M 410M 294M 187M 7

8 Des productions à forte valeur ajoutée Fort d une surface agricole cultivable totale de près de 8,7 millions d hectares, le Maroc compte 16 régions, offrant des opportunités diversifiées de cultures à forte valeur ajoutée. L olivier se cultive dans une bonne partie du pays, totalisant 60% des surfaces arboricoles et 5% du Produit Intérieur Brut Agricole (PIBA). Le Plan Maroc Vert a fait de la culture de l huile d olive l une des filières nationales prioritaires. Plusieurs projets visent ainsi à renforcer la qualité et la compétitivité de l huile d olive marocaine, avec comme objectif une meilleure résistance face à la compétition agricole internationale (Italie, Espagne et Grèce). Des efforts de modernisation sont menés au niveau central ainsi qu à l échelle des associations de producteurs. La création de l Agro-Pôle Olivier, qui regroupe plusieurs producteurs locaux dans le but de mutualiser plusieurs projets de recherche scientifique et de sensibiliser les acteurs aux avancées technologiques du secteur, représente à cet égard une véritable «success story» pour la région de Meknès. Le Plan Maroc Vert prévoit en outre une augmentation des surfaces cultivables de l ordre de +76% à l horizon 2020, objectif devant entraîner une explosion du secteur, avec une hausse de 260% de la production selon les estimations du gouvernement. Leader historique dans le secteur des oléagineux au Maroc, le groupe Lesieur Cristal, détenu à 41% par les entreprises françaises Lesieur et Castel, figure 8 parmi les poids lourds de la région. Quatre entreprises de taille moyenne jouent également un rôle important : Aicha, Castel, Les Domaines et Sicopa, les PME locales complétant le tableau des principaux acteurs du secteur. Autre secteur clé de l agriculture marocaine, les agrumes (clémentines, oranges navel, maroc late et oranges demi-saison) sont particulièrement appréciés sur les marchés internationaux et en particuliers sur les étals européens. Ils constituent une culture à forte valeur ajoutée, qui requiert un niveau de technicité de plus en plus élevé. Afin de mieux exploiter le potentiel de cette grande filière, le Maroc prévoit d investir 800 M pour augmenter de 52% les surfaces cultivables, et de 70% la production d agrumes, à l horizon Les principales régions de culture sont le Souss-Massa-Draa (40%), le TadlaAzilal, le Gharb et l Oriental (47%). Le tissu industriel du secteur repose sur de nombreuses entreprises de taille moyenne, parmi lesquelles Delassus, Domaines, GPA et la coopérative Agrisous, tandis qu Agrumes Maroc et ASPAM rassemblent les principales associations de producteurs. Le Maroc dispose également d un fort potentiel pour la culture des plantes aromatiques et médicinales : le pays concentre ainsi espèces différentes, dont 800 espèces endémiques, qui sont cultivées principalement dans le Moyen Atlas et le Rif. La filière compte de nombreux débouchés : herboristerie, aromates, huiles essentielles, parfumerie et

9 cosmétiques, etc. L élaboration d un code spécifique (Codex Aromatique) et la mise en point de programmes de recherche scientifique très ciblés ont favorisé la montée en gamme du secteur. Le Maroc est ainsi aujourd hui le 12ème exportateur mondial deplantes aromatiques et médicinales. Autre niche prometteuse, les produits provenant du palmier-dattier marocain totalisent près de 3% de la production mondiale. Plusieurs variétés cultivées dans les régions du Ziz et du Draa ont déjà obtenu le label indication géographique protégée (IGP). Les cultures maraîchères sont également très diversifiées : tomate, piment, aubergine, courgette, pois, fève, asperge, pomme de terre, carotte, pastèque, etc. Le maraîchage représente une part importante de l agriculture irriguée en termes d emplois et de revenus pour la petite industrie et les services. La production se concentre dans les régions de Meknès-Tafilalet, Tanger-Tétouan, dans le Gharb et le Sous Massa Draa. L'élevage est un autre pilier de l'économie agricole : il représente 1,8 millions d emplois et joue un rôle essentiel dans l approvisionnement en matières premières de plusieurs secteurs agro-industriels (lait, viande, peaux, laine). Pratiqué de manière extensive, le secteur de l élevage voit sa production se tourner de plus en plus vers l intensif. Grâce aux récents efforts de diversification impulsés par le gouvernement, le cheptel marocain compte aujourd hui près de 25 millions de têtes : ovins, caprins, bovins et camelins. La demande domestique, en croissance constante, est largement satisfaite par la production locale. En dépit de l énorme potentiel que représenterait la concentration industrielle, le secteur demeure assez éclaté : il compte une cinquantaine d entreprises de taille moyenne, et un grand groupe de dimension régionale, Koutoubia, leader du marché de la viande blanche. Avec ses 3000 kilomètres de côtes, le Maroc dispose enfin de riches réserves de pêche, qui constituent une véritable manne économique pour le pays. Le gouvernement a lancé en 2009 le Plan Halieutis et a inauguré le premier parc halieutique, Haliopolis, à Agadir, dans le but d améliorer la gestion et la durabilité des ressources halieutiques et de renforcer la compétitivité du secteur à l international via une augmentation des exportations. Plusieurs opportunités d investissements existent aujourd hui dans le secteur de la transformation des produits de la pêche. Les exportations de conserves de poissons et de poisson frais ont ainsi enregistré en 2012 des hausses respectives de 29,3% et 14,7%. Des secteurs à développer pour satisfaire la demande intérieure Les différentes politiques mises en œuvre par le Maroc ont permis au pays d atteindre l autosuffisance alimentaire dans de nombreuses filières, dont la production de viandes blanches et Naturex, les arômes conquête du monde méditerranéens à la Créée en 1992 à Avignon, l entreprise Naturex, spécialisée dans les extraits végétaux, a connu une expansion rapide de ses activités et un développement international. Sa filiale au Maroc, créée aussi en 1992, est aujourd hui une société très active dans la production d'extraits végétaux destinés aux industries alimentaires et nutraceutique (suppléments alimentaires ingérés sous forme de comprimés, poudres, gels...). Entre 1999 et 2006, la capacité de production de Naturex Maroc a quasiment doublé, tandis que les embauches se multipliaient, face au succès rencontré par le groupe : coûts de production peu élevés (activités riches en main d œuvre) et qualité reconnue des approvisionnements en plantes aromatiques (herbes méditerranéennes et plantes telles que le romarin, les noyaux d'amande et d'abricots utilisés pour la cosmétique, etc.). En 2007, l entreprise a accru la capacité de traitement de son site de Nouaceur (Grand Casablanca). L'usine, spécialisée dans l'extraction de solvant et l'hydrodistillation, s'étend aujourd hui sur 2500 m². C est aussi en 2007 que la maison mère française a porté sa participation au capital de sa filiale marocaine à 96,35%, en rachetant la participation minoritaire de Proparco (près de 7%). Aujourd hui, Naturex SA est en passe de devenir le numéro un mondial des additifs naturels de spécialité avec un chiffre d affaires de 185 millions d euros. L entreprise devrait par ailleurs intégrer la division ingrédients de l espagnol Natraceutical, et ainsi accroître ses activités dans le secteur agroalimentaire. 9

10 rouges, et ce malgré la forte augmentation de la consommation, liée à la croissance démographique et l élévation du niveau de vie. Ce n est en revanche pas encore le cas pour des denrées de base comme les céréales, les dérivés laitiers et le sucre, quicontinuent d être importées afin de satisfaire au mieux la demande domestique, alors que la croissance démographique du pays devrait entraîner de nouvelles augmentations de la consommation (19% d ici 2015 pour les céréales par exemple). Véritable enjeu à moyen et long termes, le développement de ces secteurs devra figurer au cœur des futures stratégies agricoles marocaines en matière d indépendance alimentaire. La culture des céréales occupe 61% de la surface agricole du pays et contribue à hauteur de 10 à 20% du PIBA. La production céréalière pâtit du morcellement des surfaces cultivables (80% des exploitations agricoles ont une surface inférieure à 5 ha). Le secteur est en outre très fragmenté : il compte 200 entreprises, dotées de capacités de production assez faibles. La modernisation de la filière passe donc par le regroupement des exploitations existantes, et au niveau industriel par l amélioration des procédures de transformation. L objectif fixé au plan national est d atteindre d ici 2015 près de 4,4 millions d hectares cultivées chaque année, pour une production céréalière annuelle de l ordre de 7 millions de tonnes. Dans la filière laitière, si le Maroc parvient à satisfaire la demande intérieure en lait (la production laitière 10 représente 2% du PIBA), ce n est pas encore le cas pour les produits transformés : fromage, beurre et yaourt, pour lesquels la demande locale est en progression constante depuis plusieurs années. Le secteur offre en outre des opportunités telles que la valorisation de produits issus de l élevage camelin dans les provinces sahariennes, qui a déjà attiré l attention de quelques entreprises étrangères, comme l allemande Vitamol. Enfin, la production sucrière, très réglementée et soumise à un contrôle des prix, couvre aujourd hui 38% des besoins de la population marocaine seulement. Le groupe local Cosumar en détient le quasi monopole. La montée en puissance des «produits du terroir» et de l agriculture biologique Les produits marocains bénéficient d une d attention accrue de la part de consommateurs internationaux de plus en plus intéressés par les produits du «panier méditerranéen». Le pays a ainsi décidé de mettre en œuvre différentes actions visant à promouvoir les produits du terroir, à travers la labellisation des Indications Géographiques Protégées (IGP) notamment. Parmi les produits aujourd hui labellisés figurent l huile d olive de Tyout-Chiadma, l huile d argan de Meknès, les clémentines de Berkane, le safran de Taliouine, l agneau Béni Guil, la grenade Sefri Ouled Abdellah, la figue de Barbarie d Aït Baâmrane, la rose de Kelâat M gouna-dadès, les «Le projet Agropôlis de Meknès redynamise le potentiel de la Région de Meknès-Tafilatet : les entreprises bénéficient aujourd hui d une offre adaptée en matière d infrastructures, de formation et de recherche». M.Hassan BAHI, Directeur du d Investissement de Meknès-Tafilatet Centre Régional AGROPOLIS, UN AGROPOLE EN DEVELOPPEMENT Premier pôle de compétitivité réalisé dans le cadre des Plans «Maroc Vert» et «Emergence», l Agropolis de Meknès vise à renforcer la place de la Région MeknèsTafilalet en tant que pôle d excellence agricole et agroalimentaire. Ce projet a fait l objet d une convention cadre et d une convention de valorisation qui a instauré un dispositif innovant de suivi coordonné par le Centre Régional d Investissement. La première tranche aménagée du projet, qui s étend sur 130 ha, intègre un parc agroindustriel, une zone logistique, un pôle de recherche développement et contrôle de qualité ainsi que d autres équipements de proximité. A ce jour, plus de 40 projets portés par des investisseurs marocains et étrangers ont eu l accord pour s implanter à l Agropolis. Certains d entre eux ont déjà entamé les travaux de valorisation de leur lot

11 amandes de Tafraout, le miel Zaqqoum du Tadla Azilal, les dattes Boufkous et les dattes Aziza Bouzidi de Figuig. Le succès des produits biologiques et des primeurs sur les marchés internationaux (notamment dans les assiettes des consommateurs nord-américains et européens) témoigne de l impact positif des mesures mises en œuvre par le PNEI pour développer ces filières. Les certifications biologiques sont actuellement gérées au niveau ministériel. Le cadre réglementaire est défini dans le Programme pour le Développement de la Filière Biologique conclu avec l Association Marocaine de la Filière des Productions Biologiques (AMABIO). Ce programme prévoit d augmenter les superficies dédiées au bio, de ha actuellement à environ ha en 2020, notamment dans les régions Souss Massa Draa et Abda-Doukkala. La nécessaire modernisation des techniques de production et de distribution Le secteur agroalimentaire marocain est aujourd hui confronté à un défi important : comment moderniser les méthodes de production et de distribution des différentes filières et comment mieux valoriser les ressources agricoles en limitant les importations? Cela passe d abord par d importants investissements dans les infrastructures du secteur. La faible intensité spatiale de l agriculture marocaine et la forte dépendance de la production aux conditions météorologiques engendrent en effet de forts besoins en innovations techniques ainsi qu en équipements mécaniques performants. L agriculture «moderne» ne représente pour l instant que 20% de la superficie cultivée - les 80% restants concernant une agriculture plus traditionnelle, localisée dans des zones désertiques (oasis) et montagneuses. L agriculture irriguée occupe quant à elle seulement 15% des superficies cultivées, alors qu elle constitue un important levier de production. Les cultures à fort potentiel à l export qui profitent des avantages de ces applications techniques (comme les agrumes, qui occupent 47% des terres irriguées) contribuent en effet à 75% des exportations agricoles totales. L industrie agroalimentaire marocaine nécessite aussi des investissements conséquents en matière d innovation et de modernisation des procédés de production et de distribution, de la maîtrise de la chaîne du froid à la modernisation des méthodes d abattage. Les investissements dans ces domaines constituent ainsi d importantes opportunités pour améliorer la compétitive globale du secteur, et sont encouragés par plusieurs dispositifs, dont le Fonds de développement agricole et les Plateformes Industrielles Agroalimentaires ou Agropôles, présentés plus loin. LA PRODUCTION BIOLOGIQUE : MULTIPLIER LES SUPERFICIES PAR 10 D ICI 2020 Le Maroc dispose d importants atouts pour développer sa production «bio» : un savoir-faire traditionnel très proche des techniques de l agriculture biologique un territoire non-contaminé prêt à la production des conditions pédoclimatiques qui permettent de produire des produits précoces et compétitifs pour satisfaire les marchés extérieurs plusieurs produits cultivés en biologique et qui manquent seulement de certification pour être valorisés. Le contrat programme signé entre l Etat et l association AMABIO (Association marocaine de la filière des productions biologiques) est assorti d un investissement global de 100 M, et prévoit : une hausse de la production de t/an actuellement (primeurs, agrumes et produits transformés) à t, et la production de t /an de viandes blanches et de 875 t/an de viandes rouges à l horizon 2020 un passage d une superficie de hectares à hectares cultivées en biologique en A titre de comparaison, 32 millions d hectares sont certifiés biologiques à l échelle mondiale. 11

12

13 Investissements directs étrangers 2011 et 2012, années record pour l investissement étranger dans l agroalimentaire Le Maroc est l un des pays les plus attractifs pour les projets d investissement direct étranger (IDE) du secteur agroalimentaire dans la région MED : plus de 60 annonces d IDE ont été détectées dans le pays depuis 2003 par l observatoire ANIMA-MIPO, sur un total régional d environ 300 projets. Près d un tiers de ces projets concernent les seules années 2011 et 2012, et représentent un montant cumulé d un milliard d euros : l agroalimentaire pèse ainsi près du tiers des montants d IDE annoncés au Maroc tous secteurs confondus en , du jamais vu au cours de la décennie écoulée. Ce chiffre record est notamment dû à l opération du géant français de l agroalimentaire Danone, leader des produits laitiers et des eaux minérales, qui renforce de 29,2 à 67% sa participation au capital de Centrale Laitière, numéro un des produits laitiers au Maroc. Une autre opération majeure de rachat, dépassant la centaine de millions d euros, a été menée en 2012 par l américain Kraft Foods, dans le secteur de la biscuiterie cette fois-ci. Les Européens sont très largement majoritaires dans ces annonces d IDE : ils sont à la tête de 70% des investissements agricoles et agroalimentaires (la même proportion prévalant dans le palmarès des projets d IDE tous secteurs confondus au Maroc). Les pays du Golfe et les Etats-Unis font ensuite jeu quasiégal avec environ 10% des projets pour chacun, tandis que les pays émergents sont pour l instant peu actifs dans le secteur - un premier investissement indien a toutefois été annoncé en 2011 dans le secteur des boissons gazeuses. Les boissons, les fruits et légumes et la pêche en tête des projets d IDE Trois sous-secteurs représentent la moitié des annonces d IDE agricoles et agroalimentaires : les boissons (alcoolisées avec des projets des français Castel et Pernod Ricard par exemple, ou non alcoolisées, un segment où s illustre notamment l américain Coca Cola), les fruits et légumes, frais et transformés (avec une très forte présence de groupes français et espagnols), et les produits de la pêche (conserves, produits congelés, aquaculture). Deux autres secteurs ont également les faveurs des investisseurs étrangers : la filière laitière, pour laquelle le Maroc importe toujours une partie de sa consommation de produits transformés, et la production d huile, en particulier d olive. Quelques projets concernent par ailleurs des niches prometteuses, comme la production de champignons destinés à la consommation locale, l horticulture, les produits à base de lait de chamelle ou encore l alimentation animale. Maroc : Annonces de projets d IDE et de partenariats dans l agro-alimentaire (ANIMA-MIPO) Montants investis (M ) Nombre de partenariats Nombre de projets d'ide Maroc : Principaux pays investissant dans l agroalimentaire (nb de projets d IDE, ANIMA-MIPO) France Espagne Autres UE EAU 3 Autres Golfe 6 USA 2 3 MED Autres pays 13

14 10 plus grosses annonces d IDE dans l agro-alimentaire au maroc ( , ANIMA-MIPO) Investisseur Danone Imperial Tobacco Altadis Origine Date Type JV financière, participation JV financière, participation JV financière, participation JV financière, participation Acquisition, privatisation totale Acquisition, privatisation totale France 2012 France 2006 France 2003 France 2011 Kraft Foods ÉtatsUnis 2012 Jaipuria / RJ Inde 2011 Coca-Cola ÉtatsUnis 2012 Extension / Castel Sofiproteol Lesieur Cobega Castel Gulf Bank 14 / Espagne France Émirats Merchant Arabes Unis 2003 Création 2007 Création Concession 2011 et PPP Projet Le leader mondial renforce sa présence au Maroc en portant sa participation à 67% dans Centrale Laitière, numéro un des produits laitiers dans le pays Le groupe franco-espagnol qui détient 80% du capital de la Régie des Tabacs, acquiert les 20% restants pour un montant de 4 milliards de MAD Le groupe rachète à l'ona ses participations dans Brasseries du Maroc (54,29 %), Branoma (12,77%), pour plus d' 1,7 milliard de MAD La filiale du groupe prend le contrôle de 41% du capital de Lesieur Cristal, filiale du groupe SNI (ONA), n 1 des huiles alimentaires au Maroc Le groupe rachète les 50% restants de Bimo, leader du biscuit au Maroc, auprès de la holding royale SNI, qui s'oriente vers de nouveaux secteurs Le groupe spécialisé dans la production et la distribution de boissons gazeuses dans le sud de l'asie achète la filiale marocaine de Pepsi Cola Le groupe lance un plan d'investissement en 2012 portant sur une nouvelle usine à Nouaceur et la rénovation d'autres sites comme Oujda Cobega débourse 73 millions d'usd pour son troisième centre d'embouteillage au Maroc Le groupe veut investir 352 millions de MAD dans 5 projets (504 emplois) : exploitation oléicole avec usine, chaîne Nicolas, production de bière La Mediterranean Aquaculture Company, filiale locale de la banque d'investissement, obtient une concession d'élevage et transformation de coquillages M ,12 149, ,4 75,9 72,7 64,53 40,8 35 Maroc: Annonces d IDE et de partenariat dans l agroalimentaire ( , Source ANIMA-MIPO)

15 Sélection d annonces de partenariat dans l agro-alimentaire au maroc ( , ANIMA-MIPO) Investisseur Origine General Mills / Yoplait France General Mills ÉtatsUnis Yves Thuriès France Sodiaal / Candia France Sodiaal France Nutrinvest / Sovena Portugal Accor / Lenôtre France V. de Lys France Todolivo Espagne Patchi Liban Date Type Partenariat 2012 commercial Partenariat 2011 commercial Enseignes, magasins, 2011 franchise Enseignes, magasins, 2009 franchise Enseignes, magasins, 2008 franchise Accord de développem 2007 ent Enseignes, magasins, 2007 franchise Enseignes, magasins, 2007 franchise Accord de développem 2007 ent Enseignes, magasins, 2007 franchise Projet La marque de yaourts, filiale du groupe américain, conclut un accord de franchise pour le Maroc avec la Société laitière centrale du nord (SLCN) Yoplait, détenu à 51% par le groupe américain, signe un accord avec le local SLCN qui produira des yaourts de la marque pour le Maroc Le célèbre chocolatier ouvre sa première boutique franchisée et choisit Casablanca pour distribuer exclusivement les produits de sa marque La coopérative laitière signe un accord de franchise avec le local Bestmilk pour la production et la distribution de produits sous la marque Candia La société laitière s'implante au Maroc grâce à un accord de franchise avec une entreprise locale, Best Milk Soprolives, partenariat entre le groupe et le local Somed, développe un projet intégré d'huile d'olive haut de gamme Le traiteur français inaugure sa seconde enseigne marocaine à Casablanca, après celui de Rabat La PME française crée une boutique de confiserie à Casablanca Le producteur espagnol d'huile d'olive exploite 330 ha avec des partenaires locaux, avant de s'étendre sur 600 autres ha Le chocolatier libanais ouvre un magasin dans le quartier Racine (rue Oumayma Sayeh) à Casablanca 15

16

17 Principaux acteurs Acteurs institutionnels Le Ministère de l'agriculture et de la Pêche Maritime, à travers son Département de l'agriculture, est chargé d élaborer les cadres juridiques et réglementaires pour la mise en œuvre de la politique agricole gouvernementale. Ses domaines de compétence couvrent notamment l aménagement agricole, l amélioration et la modernisation des infrastructures du secteur, la rationalisation de l'utilisation des ressources en eau pour l'irrigation ainsi que la sécurité sanitaire des plantes, des animaux et des produits alimentaires. Le ministère est soutenu dans ses activités par le Conseil Général du Développement Agricole, un organe permanent d orientation pour la politique agricole et le développement rural intégré au niveau local et régional, ainsi que par les Offices Régionaux de l'agriculture, qui planifient l aménagement des terres agricoles au niveau régional. Le Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, par l intermédiaire du Département du Commerce Extérieur, est en charge de la Stratégie Nationale de Développement et de Promotion des Exportations, «Maroc Export Plus». Le Ministère de l Agriculture co-préside avec le Ministère de l Industrie le Comité de Suivi en charge de la mise en œuvre des mesures associées au volet agroalimentaire du PNEI. L Association pour le Développement Agricole (ADA) est quant à elle chargée de la mise en place du Plan Maroc Vert : elle propose aux autorités gouvernementales les plans d'action relatifs au soutien aux filières agricoles à haute valeur ajoutée et de mise en œuvre des partenariats avec les investisseurs. Fédérations et associations professionnelles La Fédération Nationale de l'agroalimentaire (FENAGRI) est un interlocuteur majeur pour les différentes problématiques transversales du secteur agroalimentaire. Elle assure un rôle de représentation et de défense des intérêts communs des filières agroalimentaires, en vue de promouvoir le développement du secteur. La FENAGRI porte le projet de contrat programme de l'industrie agroalimentaire attendu pour Certification L Office National de la Sécurité Sanitaire des Aliments (ONSSA) œuvre en tant que régulateur de la sécurité sanitaire des végétaux, des animaux et des produits alimentaires, depuis les matières premières jusqu'au consommateur final, y compris les denrées destinées à l'alimentation des animaux. L Institut marocain de normalisation (IMANOR) assure la coordination des activités de normalisation au niveau national et de certification. Il est également chargé d accorder le droit d usage des marques, des labels ou des certificats de conformité aux normes marocaines et référentiels normatifs et d étudier tout problème d intérêt général dans le domaine de la normalisation et de la certification. Pôles technologiques L Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II de Rabat est un centre polytechnique d expertise multidisciplinaire qui assure la formation initiale et la formation continue des spécialistes en sciences et technologies du vivant et de la terre (ingénieurs, docteurs vétérinaires et docteurs des sciences agronomiques). Il contribue activement à l effort de modernisation de l agriculture à travers la conduite de programmes de recherche novateurs répondant aux attentes et aux besoins d un monde agricole en perpétuelle évolution. L Institut National de la Recherche Agronomique est l organisme public, centenaire, chargé d entreprendre des recherches pour le développement scientifique du secteur agricole, en s appuyant sur un réseau de centres régionaux. Secteur privé Les deux principaux groupes exportateurs de fruits et légumes sont Fresh Fruit et Maroc Fruit Board. Le secteur agroalimentaire est quant à lui dominé par trois géants marocains : le groupe ONA, Holmarcom et Ynna holding.. 17

18 Ministères et agences gouvernementales Ministère de l'agriculture et de la Pêche Maritime Agence pour le développement agricole (ADA) Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies (Maroc Export) Agence Marocaine de Développement des Investissements (AMDI) Centres régionaux d'investissement (CRI) Le Ministère est scindé en deux départements : celui de l Agriculture, en charge de la politique agricole du pays, et celui de la Pêche Maritime pour la gestion des ressources marines. L ADA participe à la mise en œuvre du Plan Maroc Vert. Elle propose aux autorités gouvernementales les plans d'action soutenant les filières agricoles à haute valeur ajoutée ainsi que l'agriculture solidaire. Maroc Export, ou Centre Marocain de Promotion des Exportations, est un organe opérationnel chargé de la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de promotion des exportations. L AMDI, structure d accueil et d orientation pour les investisseurs, s occupe également de la coopération et de la coordination des activités de promotion aussi bien au Maroc qu à l étranger. La mission des CRI est de valoriser le potentiel des 16 régions marocaines en donnant des informations sur les opportunités d investissement qu elles offrent, à travers un guichet d aide à la création d entreprises et un guichet d aide aux investisseurs. L ONSSA assure le contrôle des denrées alimentaires, des matières premières, de la protection phytosanitaire des cultures ainsi que le contrôle vétérinaire. L'EACCE est chargé de garantir la conformité des produits alimentaires marocains destinés à l'exportation aux exigences réglementaires internationales. Office National de la Sécurité Sanitaire des Aliments (ONSSA) Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations (EACCE) Office National L Office National Interprofessionnel des Céréales et des Légumineuses supervise Interprofessionnel des Céréales l approvisionnement du marché intérieur en céréales, légumineuses et dérivés. et des Légumineuses (ONICL) Principales organisations professionnelles Fédération Nationale de La FENAGRI propose aux entreprises agroalimentaires des services d information, de mise en l'agroalimentaire (FENAGRI) relation et d accompagnement. Elle assure un rôle de représentation et de défense des intérêts communs des filières agroalimentaires, en vue de promouvoir le développement du secteur. Association Marocaine de la AMABIO œuvre pour le développement et la promotion des productions biologiques à l échelle filière des Productions nationale et internationale. Son but est aussi de garantir le label bio au Maroc autour de trois Biologiques (A.MA.BIO) axes : santé, développement durable et commerce équitable

19 Association Nationale des L ANAFIDE est une ONG reconnue d utilité publique pour le développement rural et agricole. Améliorations Foncières, de Elle est le représentant officiel du Maroc au sein de la Commission Internationale des l'irrigation, du Drainage et de Irrigations et du Drainage (CIID) et de la Commission Internationale du Génie Rural (CIGR). l'environnement (ANAFIDE) Association des Producteurs et L APEFEL agit pour la défense et la protection des professionnels spécialisés dans la production Producteurs exportateurs de fruits et l exportation de primeurs. et légumes (APEFEL) Acteurs de l Innovation (Incubateurs, centres de recherche, etc.) Agro-pôle Olivier L Agro-pôle Olivier est un pôle de compétence et d'innovation pour le transfert de technologie, le développement et la promotion de la filière oléicole régionale et nationale. Association Agrotechnologies du Le cluster Agrotech SMD concentre des entreprises ainsi que des institutions de Souss Massa Draa (Agrotech) formation/recherche actives dans le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Institut National de la Recherche Institution publique de recherche agricole, l INRA dispose d un réseau de laboratoires de Agronomique (INRA) recherche et de fermes expérimentales dans tout le royaume, dont le jardin d'essai botanique de Rabat. Institut Agronomique et Vétérinaire L IAV développe des activités de R&D sur l agriculture et les ressources agricoles, le HASSAN II développement rural et l aménagement de l espace, la transformation agro-industrielle, les biotechnologies végétales, animales et des micro-organismes, la santé publique vétérinaire et les services associés à la production agricole. Institut National des Plantes L Institut National des Plantes Médicinales et Aromatiques (INPMA) est un établissement Médicinales et Aromatiques universitaire de recherche appliquée sur les plantes médicinales et aromatiques. Parc Haliopolis d Agadir Parc Haliopolis est un projet dédié à l industrie de transformation des produits de la mer et s inscrit dans le cadre du développement du pôle de compétitivité halieutique d Agadir. Catalogues d entreprises ANNUAIRE DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES AU MAROC Annuaire fourni par le Pacte National pour l émergence industrielle (www.emergence.gov.ma) &lang=fr&mod=1&refcat=2 &Ref=135&btn_back=1 ma/mmm/agroalimenta ire/pages/annuaireagr oalimentaire.aspx 19

20

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Une plateforme industrielle intégrée de nouvelle génération pour renforcer l attraction régionale de Nouaceur Sommaire 1. Lancement par Sa Majesté le Roi de la plateforme industrielle intégrée de nouvelle

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1-Communiqué de presse

Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1-Communiqué de presse Dossier de presse Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1- Communiqué de presse 2- Maroc-Fédération de Russie : Focus économique 3- Les atouts du Maroc agroalimentaire pour se positionner dans le marché russe. 4- Perspectives

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise 1- Historique La société ifri est située dans la commune d Ighzer- Amokrane- Daïra - Ifri Ouzellaguen. La superficie globale de l entreprise ifri est de 32.530 m². La superficie couverte est de 21.000

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Cadre législatif et réglementaire des signes distinctifs d origine et de qualité au Maroc

Cadre législatif et réglementaire des signes distinctifs d origine et de qualité au Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de Développement des Filières de Production Cadre législatif et réglementaire des signes distinctifs d origine et de qualité au Maroc Par Mme

Plus en détail

AGRICULTURE. Note technique thématique

AGRICULTURE. Note technique thématique AGRICULTURE Note technique thématique CONTEXTE DE L AGRICULTURE SENEGALAISE La pauvreté rurale, la sécurité alimentaire et l'agriculture durable constituent des défis pressants au Sénégal. Les trois problèmes

Plus en détail

Vision stratégique pour le positionnement des produits Halal marocains à l export. Mardi 1 er Décembre 2015

Vision stratégique pour le positionnement des produits Halal marocains à l export. Mardi 1 er Décembre 2015 Vision stratégique pour le positionnement des produits Halal marocains à l export Mardi 1 er Décembre 2015 PLAN DE LA PRESENTATION 1 Contexte général 2 Vision stratégique pour le positionnement des produits

Plus en détail

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Évaluation sur la base du Small Business Act pour l Europe Tunis, 10 Septembre 2014 Ordre du jour 1. Introduction et objectifs 2. Méthodologie

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

Projet d Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir

Projet d Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir Projet d Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir LE PROJET LE Contexte L agriculture est considérée comme le principal moteur de croissance et de lutte contre la pauvreté au Maroc.

Plus en détail

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes»

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» «Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» M. Marwane MANSOURI Chef de la Division des Etudes et de l Information Direction des Investissements Paris, le 29 octobre

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009 Royaume du Maroc PLAN MAROC VERT Mai 2009 ENJEUX Enjeux économiques Contribue pour 19 % du PIB national 15% production 4% Agro industrie Rôle capital dans la stabilité macro économique Enjeux sociaux Emploie

Plus en détail

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020.

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020. FEVRIER 2014 Sommaire Carte de visite Evolution de l activité Les clés du succès Les principales contraintes Axes stratégiques: Horizon 2020. Carte de visite: chiffres clés Nombre d adhérents : 13 500

Plus en détail

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 «Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 Présentation Par Mr Kamel BELKAHIA ral du Pôle de Compétitivit titivité de Bizerte Président Directeur

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Irish Farmers Association catherinelascurettes@ifa ifa.ieie

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES

Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES Hassan Benabderrazik Paris, 17-19 décembre 2009 (séminaire IPEMED-CIHEAM «La sécurité alimentaire en Méditerranée») Les points traités I. Le Plan Maroc Vert :

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Printemps arabes : quelles conséquences sur l investissement étranger?

Printemps arabes : quelles conséquences sur l investissement étranger? Annuaire IEMed. de la Méditerranée 213 27 Printemps arabes : quelles conséquences sur l investissement étranger? Emmanuel Noutary Délégué général ANIMA Investment Network, Marseille Zoé Luçon Chef de projet,

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE SAID BENDRIMIA DIRECTEUR D ETUDES/

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan

INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan FINANCES & CONSEIL MEDITARRANEE 23 Octobre Avril 2012 I. Généralités Superficie Capitale Villes principales Langue officielle Monnaie Population 710 000 Km² Rabat

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

domaine public hydraulique.

domaine public hydraulique. Expérience de l association Agrotechnologies dans le Renforcement de la Coopération et de la Solidarité dans le Domaine de Gestion et de Développement des Ressources Hydriques dans la Région de Souss Massa

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Casablanca finance city

Casablanca finance city Casablanca finance city Introduction : Aujourd hui les pays en vois de développement ont libéralisé leurs économies et ils ont mis en place un ensemble de mesures attractives pour attirer les investisseurs

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables Le 16 avril 2013 partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables De gauche à droite : M. Mohamed Fikrat, Président de la Commission de la CGEM «Investissements,

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA)

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) DESCRIPTION DE POSTE Désignation du poste : Expert en qualité, sécurité

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

Groupe Crédit Agricole du Maroc ACCOMPAGNEMENT DE L AGRICULTURE ET DU MONDE RURAL

Groupe Crédit Agricole du Maroc ACCOMPAGNEMENT DE L AGRICULTURE ET DU MONDE RURAL Groupe Crédit Agricole du Maroc ACCOMPAGNEMENT DE L AGRICULTURE ET DU MONDE RURAL Le groupe Crédit Agricole du Maroc en chiffres indicateurs Unités Données au 31 12 2013 Total Bilan Milliards DH 78,2 (10

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Fonds d investissement dédié aux activités de conditionnement, transformation et commercialisation de produits issus du terroir SOUSS-MASSA-DRAA

Fonds d investissement dédié aux activités de conditionnement, transformation et commercialisation de produits issus du terroir SOUSS-MASSA-DRAA Fonds d investissement TARGA Groupe Crédit Agricole du Maroc Fonds d investissement dédié aux activités de conditionnement, transformation et commercialisation de produits issus du terroir SOUSS-MASSA-DRAA

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa

Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa Édito Plan de la Région Souss Massa Drâa Pourquoi le Fonds Igrane? Qui sont les promoteurs du Fonds Igrane? Fiche signalétique du

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION LA POMME DE TERRE LE PRODUIT La pomme de terre est la quatrième culture vivrière du monde après le blé, le riz et le mais. Elle occupe une place importante dans les régimes alimentaires de plusieurs pays

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

L'AGRICULTURE MAROCAINE EN CHIFFRES

L'AGRICULTURE MAROCAINE EN CHIFFRES L'AGRICULTURE MAROCAINE EN CHIFFRES SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI 4 AGRICULTURE EN CHIFFRES SOMMAIRE L'AGRICULTURE MAROCAINE EN CHIFFRES CHIFFRES DU SECTEUR Faire de l agriculture un moteur de croissance

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

table ronde La part de la production locale dans la restauration collective

table ronde La part de la production locale dans la restauration collective LA RÉUNION, TERRE D AVENIR table ronde La part de la production locale dans la restauration collective dossier de presse 12 décembre 2014 table ronde - enjeux et perspectives Préambule La Réunion est riche

Plus en détail

MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT. Atelier n 1

MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT. Atelier n 1 MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Atelier n 1 Les Petites et Moyennes Entreprises comme élément de développement de l économie locale et

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

EXPO HALAL INTERNATIONAL

EXPO HALAL INTERNATIONAL Meknès 26 et 27 Septembre 2013 2 ème édition Produits Halal à l export : recherches et innovations Complexe Administratif et Culturel du Ministère des Affaires Islamiques Place Dr Abdelakarim Alkhatib

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

«SIFEL Maroc prend ses nouveaux quartiers» Support. : Maroc à la une Parution : 19 Novembre 2013

«SIFEL Maroc prend ses nouveaux quartiers» Support. : Maroc à la une Parution : 19 Novembre 2013 «SIFEL Maroc prend ses nouveaux quartiers» Support : Maroc à la une Parution : 19 Novembre 2013 2 Maroc À La Une Ce n est pas Agadir qui accueillera cette année la 11 ème édition du Salon International

Plus en détail

AFPC Positionnement à l'europe

AFPC Positionnement à l'europe Positionnement à l'europe Des clusters innovants au service de la croissance, de l emploi et de l innovation en Europe À travers leurs activités et services, les clusters innovants accompagnent les acteurs

Plus en détail

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L O P P O R T U N I T É S D I N V E S T I S S E M E N T D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L 1. Contexte Sommaire 2. Présentation du secteur agricole sénégalais 3. Potentiel naturel

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Bilans 2012 des IDE en Méditerranée en 2012. Focus sur les Investissements européens en Tunisie. www.anima.coop. 28 Novembre 2013, Tunis Manal Tabet

Bilans 2012 des IDE en Méditerranée en 2012. Focus sur les Investissements européens en Tunisie. www.anima.coop. 28 Novembre 2013, Tunis Manal Tabet Bilans 2012 des IDE en Méditerranée en 2012 Focus sur les Investissements européens en Tunisie 28 Novembre 2013, Tunis Manal Tabet www.anima.coop Observatoire des Investissements et Partenariats en Méditerranée

Plus en détail

en matière d agro-développement

en matière d agro-développement 10, Rue Aknoul Casablanca Maroc mounib22@yahoo.fr 212 661 71 34 81 Thierry.moniquet@gmail.com 212 651 60 61 93 La politique i des Agropoles au Maroc en matière d agro-développement Vision des synergies

Plus en détail

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES SECTION I : DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES SECTION I : DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice Loi n 022/2008 Portant Code Agricole en République Gabonaise. L Assemblée Nationale et le Sénat ont délibéré et adopté ; Le Président

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande

Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande Après les technologies de l information et les biotechnologies, les énergies renouvelables sont la troisième matière de recherche gratifiée

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Marchés boursiers au Maghreb

Marchés boursiers au Maghreb Marchés boursiers au Maghreb Etat des lieux & Perspectives Par : Fadhel ABDELKEFI, Directeur Général Membre d 30 Mai 2010 1 Maghreb : Cadre macroéconomique 1 Maghreb : Cadre macroéconomique Petit Maghreb

Plus en détail

Analyse du secteur automobile marocain

Analyse du secteur automobile marocain Analyse du secteur automobile marocain Présentation du secteur L industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des Exportations industrielles et entraîne une grande

Plus en détail

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES. Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES. Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda PRÊTS AUX COOPÉRATIVES AGRICOLES Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda Qui est la Co-opBank? Démarrée par des coopératives de commercialisation agricoles

Plus en détail

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Transfert de technologie écologiquement rationnelle (TEST)

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

L AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION AU SERVICE DU NOUVEAU CREATEUR ET L ENTREPRISE NOUREDDINE TAKTAK DGA API- TUNISIE

L AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION AU SERVICE DU NOUVEAU CREATEUR ET L ENTREPRISE NOUREDDINE TAKTAK DGA API- TUNISIE L AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION AU SERVICE DU NOUVEAU CREATEUR ET L ENTREPRISE Par : NOUREDDINE TAKTAK DGA API- TUNISIE Bondy le, 07 / 03 / 2012 AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail