Un projet mondial en PACA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un projet mondial en PACA"

Transcription

1 Un projet mondial en PACA Laurent Schmieder Responsable partie bâtiments, contribution européenne au projet Iter 1

2 PRÉSENTATION DE F4E L organisation de l Union Européenne pour le développement de l énergie de fusion F4E est un organisme public établi en 2007 pour une durée de 35 ans Siège : Barcelone, Espagne Bureaux : Cadarache, France Garching, Allemagne Effectif : 400 (dans l industrie, la science, ) Entreprises : plus de 3000 Budget: 6.6 milliards d euros quasi 6 milliards d euros pour la construction du projet ITER _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 2

3 QUELLE EST LA MISSION DE F4E? Développer la fusion au travers de 3 projets: F4E est responsable de la contribution européenne à ITER, le plus important projet mondial autour de l énergie F4E collabore avec le Japon sur plusieurs projets dans le domaine de fusion appelés Broader Approach F4E préparera un programme pour le développement de la prochaine génération de réacteurs de fusion de démonstration _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 3

4 POURQUOI INVESTIR DANS LA FUSION? L énergie de fusion apportera une contribution majeure au mix énergétique mondial F4E est engagé dans les projets majeurs sur le développement de la fusion en tant que source d énergie future ITER est le plus important projet autour de l énergie impliquant la moitié de la population mondiale La technologie de fusion offre de vastes opportunités à l industrie, les laboratoires de recherche et les PME _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 4

5 CONTRIBUTION EUROPÉENNE POUR LE TOKAMAK Toroidal Field Coil Nb 3 Sn, 18 coils Vacuum Vessel 9 sectors Central Solenoid Nb 3 Sn, 6 modules + Diagnostics Remote Handling Tritium Plant Pumping/Fuelling Power Supplies Person Blanket Module 421 modules Additional Heating IC, EC, NBI Inner Divertor 54 cassettes _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 5

6 CONTRIBUTION EUROPÉENNE 100 % DES BATIMENTS Juin 2010 futur site _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 6

7 ORGANISATION POUR LA CONSTRUCTION MAITRE D OUVRAGE MISE EN OEUVRE Contrôleur technique Construction ITER Organisation Coordonnateur Santé et Sécurité Experts internes et externes F4E Support F4E Maître d oeuvre Ingénieur FIDIC Ingénieur FIDIC Entreprise Entreprise Entreprise _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 7

8 1,5 MILLIARS D INVESTISSEMENTS Phase préparatoire: GTM / TB00: Réalisation des fondations antisismique du complexe Tokamak + réalisation du niveau B2 et fondations du Hall d assemblage COMSA / TB01: Préparation du site Phase initiale : COMSA / TB Alpha Réseaux et galleries autour du Tokamak complexe NKMNOELL REEL / TB02 Monte-charge et ponts roulants du Tokamak et Hall d assemblage VFR / TB03 Génie civil et finitions OMEGA + MW / TB04 Corps d état technique FERROVIAL / TB05 Conception et construction de bâts TB06 Fourniture et installation des équipements électrique extérieure Signature août 2014 FERROVIAL / TB07 Conception et construction de bassins froids et tours de refroidissement COMSA / TB08 Travaux d infrastructure Phase ultérieure: TB09 Bâtiments cellules chaudes Génie civil TB10 Corps d état technique TB11 Travaux de finitions tous bâtiments _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 8

9 TB03 GÉNIE CIVIL ET FINITIONS Contenu du contrat: Genie civil et second oeuvre Construction du complexe Tokamak et bâtiments annexes Dates Effectifs Métiers Niveau de qualification Mi 2014 à Fin 2018 ~ 1000 Coffreur Ferrailleur Maçon Grutier sans qualification CAP/BEP _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 9

10 TB04 INSTALLATIONS MÉCANIQUES ET ÉLECTRIQUES Contenu du contrat Corps d état technique (équipement mécanique, ventilation, électricité et équipement de levage) pour les bâtiments Tokamak, Hall d assemblage et bâtiments annexes incluant le design et la fabrication Dates Effectifs Métiers Niveau de qualification Mi 2015 Fin _SKEMA Business School - Sophia Antipolis ~ 1000 Installateur Electricien Tuyauteur Soudeur Plombier sans qualification CAP/BEP 10

11 TB05 DESIGN ET CONSTRUCTION Contenu du contrat Conception et construction des bâtiments 32, 33 et 38 Dates Effectifs Métiers Formations Fin 2014 Mi Coffreur Ferrailleur Maçon Grutier sans qualification ou CAP/BEP _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 11

12 TB07 DESIGN ET CONSTRUCTION DES BÂTIMENTS 64, 67, 68 AND 69 Contenu du contrat Bassin d eau froide et tours de refroidissement (67), local pompage (68), échangeur thermique (69) Dates Deb 2015 Deb 2018 Effectifs _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 12

13 TB08 TRAVAUX D INFRASTRUCTURE Contenu du contrat Clôtures et barrières Aménagement extérieur Assainissement (industriel, eaux de pluie et sanitaire) Routes et trottoirs Tranchées destinées aux services, pont de canalisation Eclairage Durée des travaux Nombre de travailleurs Fin ~ _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 13

14 PRÉVISIONS NOMBRE DE SALARIÉS Environ 18 millions d heures de travail sur site entre pour la construction IO Scientifique & Admin. F4E Construction IO Assemblage Total _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 14

15 97 ENTREPRISES TRAVAILLENT DEJA POUR F4E Sous traitants étrangers 13 Espagnols 3 Portugais 1 Allemand 1 Roumain _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 15

16 2500 TRAVAILLEURS SUR LE CHANTIER ITER DEPUIS nationalités / 70 % de français / 95 % d européen Français 69,2 % Espagnol 11,9 % Portugais 4,7 % Roumain 3,8 % Britannique 2,6 % Marocain 1,6% Algérien 1,5 % Tunisien 0,9 % Italien 0,7 % Allemand 0,6 % Turque 0,2 % Ukrainienne 0,2 % Guinéen 0,2 % Irlandaise 0,2 % Peruvien 0,2 % Americaine 0,1 % Polonais 0,1 % Belge 0,1 % _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 16

17 EXEMPLE DE REPARTITIONS PAR SOCIETE COMSA: Espagnol % de travailleurs par nationalité: 250 AMSA: Portugaise % de travailleurs par nationalité : 70 Espagnol 44,4 % Français 36,4 % Portugais 8 % Algérien 4,9 % Marocain 3,5 % Tunisien 1,4 % Turque 1 % Portugais 61,8 % Français 14,7 % Espagnol 11,8 % Guinéen 4,4 % Ukrainien 4,4 % Polonais 2,9 % GTM SUD: Française % de travailleurs par nationalité : 102 Français 80,6 % Algérien 7,8 % Marocain 4,9 % Tunisien 2,9 % Italien 1,9 % Portugais 1 % _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 17

18 STATUT DU SITE ITER Bâtiment d assemblage Siège d ITER Fosse du Tokamak Site aménagé Deux premiers bâtiments construits Radier du Tokamak Bâtiment de fabrication des aimants Réseaux profonds Zone entreprises _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 18

19 TRAVAUX RÉALISÉS ET EN COURS Plateforme avril _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 19

20 _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 20

21 _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 21

22 TRAVAUX RÉALISÉS ET EN COURS Complexe Tokamak : Réalisation du radier supérieur (B2 slab) engage construction _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 22

23 TRAVAUX RÉALISÉS ET EN COURS Complexe Tokamak : Réalisation du radier supérieur (B2 slab) Coulage béton 15 plots au total engage construction _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 23

24 TRAVAUX RÉALISÉS ET EN COURS Platines Des milliers de platines à installer engage construction _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 24

25 TRAVAUX RÉALISÉS ET EN COURS Galleries du complexe Tokamak 4000 m3 de béton 1km de galeries 700 tonnes de ferraillage Durée des travaux : Nov Eté _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 25

26 TRAVAUX RÉALISÉS ET EN COURS Zone entreprises _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 26

27 TRAVAUX A VENIR Hall d assemblage Dimensions du bâtiment : 60 m de haut; 97 m de long; 60 m de large Durée des travaux : Juillet déc _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 27

28 Suivez nous sur: _SKEMA Business School - Sophia Antipolis 28

L énergie pour l emploi

L énergie pour l emploi L énergie pour l emploi Laurent Schmieder Responsable partie bâtiments, contribution européenne au projet Iter 1 PRÉSENTATION DE F4E L organisation de l Union Européenne pour le développement de l énergie

Plus en détail

Les marchés 2014 du CEA Cadarache. Agnès WARCOLLIER Adjointe au Chef du Service Commercial

Les marchés 2014 du CEA Cadarache. Agnès WARCOLLIER Adjointe au Chef du Service Commercial Les marchés 2014 du CEA Cadarache Agnès WARCOLLIER Adjointe au Chef du Service Commercial CCI MARSEILLE PROVENCE 3 ème RDV BUSINESS DU NUCLEAIRE CIVIL 29 janvier 2014 ACTIVITÉS DU SC DE CADARACHE 2010-2013

Plus en détail

ITER. Bernard Bigot Director-General ITER Organization

ITER. Bernard Bigot Director-General ITER Organization ITER Bernard Bigot Director-General ITER Organization 1 / 191 / 19 Une phase nouvelle, une organisation renouvelée Nous sommes résolument entrés dans la phase de construction, de fabrication et de préparation

Plus en détail

ITER ITER. et les recherches sur la fusion par confinement magnétique. Tore Supra / West JET. J J, table ronde 24 novembre 2012

ITER ITER. et les recherches sur la fusion par confinement magnétique. Tore Supra / West JET. J J, table ronde 24 novembre 2012 ITER et les recherches sur la fusion par confinement magnétique JET Tore Supra / West J J, table ronde 24 novembre 2012 ITER 1 ITER, enjeux et défis Démontrer la faisabilité et la sûrets reté de l él énergie

Plus en détail

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux Secteur résidentiel Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux À compter du 26 avril 2009 PU 90-40 (0904) SECTEUR résidentiel Taux de salaire en vigueur le 26 avril 2009 Métiers et

Plus en détail

Document propriété du CEA Reproduction et diffusion externes au CEA soumises à l autorisation de l émetteur CEA - Cadarache PAGE 1

Document propriété du CEA Reproduction et diffusion externes au CEA soumises à l autorisation de l émetteur CEA - Cadarache PAGE 1 PAGE 1 Cadarache : un centre au cœur de la région Préparer les réacteurs de demain Hautes-Alpes Soutenir le parc actuel Vaucluse Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes Bouches-du-Rhône Cadarache Var Promouvoir

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Les 9, 10 et 11 octobre 2014

Les 9, 10 et 11 octobre 2014 Les 9, 10 et 11 octobre 2014 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Sommaire 1. QU EST CE QUE LE BATIMENT?... 3 Qu entend on concrètement par «Bâtiment»? Erreur! Signet non défini. Bâtiment ou

Plus en détail

www.cegelec.com Rencontres d affaires nationales ITER Cegelec au service du projet ITER 7 et 8 décembre 2009, Aix en Provence

www.cegelec.com Rencontres d affaires nationales ITER Cegelec au service du projet ITER 7 et 8 décembre 2009, Aix en Provence Rencontres d affaires nationales ITER 7 et 8 décembre 2009, Aix en Provence Cegelec au service du projet ITER www.cegelec.com Cegelec 7 décembre 2009 p. 1 Sommaire Cegelec en Bref L Offre Cegelec pour

Plus en détail

Projet de recherche énergétique international ITER

Projet de recherche énergétique international ITER Dossier de presse Projet de recherche énergétique international ITER Le plus gros contrat jamais signé depuis le démarrage d ITER remporté par Cofely Axima, Cofely Endel, Cofely Ineo et M+W Sommaire 1.

Plus en détail

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE ISOLATION THERMIQUE EXCEPTIONNELLE Leader des matériaux de construction à haute performance BARRIÈRE THERMIQUE SIMPLICITÉ DE POSE SURCHARGE JUSQU À 1 000 KG / M 2 ET + PORTÉE LIBRE DE 8 M ET + ÉTUDES ET

Plus en détail

L accueil du projet ITER en France Jérôme Paméla, Directeur de l Agence ITER France

L accueil du projet ITER en France Jérôme Paméla, Directeur de l Agence ITER France JOURNEE DEDIEE AUX INDUSTRIELS ET AUX MEMBRES DU RESEAU A.P.I INTERESSES PAR ITER ET LE NUCLEAIRE CIVIL 1 Décembre 2010 L accueil du projet ITER en France Jérôme Paméla, Directeur de l Agence ITER France

Plus en détail

PRéSENTATION DE LA SOCIéTé

PRéSENTATION DE LA SOCIéTé PRéSENTATION DE LA SOCIéTé Créée en 2006, Lebanese Buildings Company (LBC) est une société libanaise de droit algérien spécialisée dans la réalisation Tous Corps d Etat de projets immobiliers. Forte de

Plus en détail

LE COMITE INDUSTRIEL ITER COMPOSITION DU COMITE MISSION ET CHAMP DE REFLEXION

LE COMITE INDUSTRIEL ITER COMPOSITION DU COMITE MISSION ET CHAMP DE REFLEXION LE COMITE INDUSTRIEL ITER COMPOSITION DU COMITE MISSION ET CHAMP DE REFLEXION François Loos, ministre délégué à l industrie, installe ce 4 juillet 2006 le «Comité industriel ITER», présidé par François

Plus en détail

N4DS V01X07 Liste des codes métiers BTP

N4DS V01X07 Liste des codes métiers BTP Les codes métiers BTP à renseigner dans les DADS-U CI-BTP dépendent de la convention collective du salarié et de la caisse CI-BTP destinataire. (1) Liste des codes à utiliser avec les conventions collectives

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

ideol 45 salariés (en avril 2015) disposant d une longue expérience dans l ingénierie offshore 3 brevets dont Damping Pool 4 PRIX REMPORTÉS

ideol 45 salariés (en avril 2015) disposant d une longue expérience dans l ingénierie offshore 3 brevets dont Damping Pool 4 PRIX REMPORTÉS ideol en chiffres Société anonyme créée en 2010 et basée à La Ciotat (13) 45 salariés (en avril 2015) disposant d une longue expérience dans l ingénierie offshore 3 brevets dont Damping Pool 1SPÉCIALITÉ

Plus en détail

CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM

CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM Bienvenue Juin 2013 SOMMAIRE 1. LA PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ EN FRANCE LE MIX ÉNERGÉTIQUE EDF EN 2012 LES COÛTS DE PRODUCTION L EMPILEMENT DES MOYENS DE PRODUCTION 2. LE

Plus en détail

Point d actualités du site AREVA Tricastin

Point d actualités du site AREVA Tricastin Point d actualités du site AREVA Tricastin Frédéric De Agostini Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 21 juin 2012 Direction Tricastin Journée sécurité des chantiers du Tricastin Plus de 1200 participants

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Les Synergies d un Groupe. Principales 21/02/2012. Références Groupe FOSELEV

Les Synergies d un Groupe. Principales 21/02/2012. Références Groupe FOSELEV Les Synergies d un Groupe Principales Références 21/02/2012 1 Maintenance Industrielle Division nucléaire 2 CONTRATS NATURE DU CONTRAT: Maintenance procédé CLIENT : MELOX NATURE DU CONTRAT: Ventilation

Plus en détail

N4DS V01X09 Convention collective, classification et code Métier BTP Dernière mise à jour le 11 août 2014

N4DS V01X09 Convention collective, classification et code Métier BTP Dernière mise à jour le 11 août 2014 Le programme de contrôles des fichiers DADSU CIBTP vérifie que les trois composantes : code convention collective code classification code Métier BTP sont concordantes en fonction : de la caisse auprès

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE»

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» QU EST-CE QUE LE GROS-ŒUVRE? LA CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT SE DIVISE EN 2 GRANDES PARTIES : LE GROS-OEUVRE La réalisation de

Plus en détail

FUSION FOR ENERGY. Projet ITER CAHIER DES CHARGES. Assurance Décennale Obligatoire. PF Coil Building

FUSION FOR ENERGY. Projet ITER CAHIER DES CHARGES. Assurance Décennale Obligatoire. PF Coil Building FUSION FOR ENERGY Projet ITER Assurance Décennale Obligatoire PF Coil Building CAHIER DES CHARGES Octobre 2001 Préambule La présente police a pour objet de répondre aux OBLIGATIONS D ASSURANCE édictée

Plus en détail

DPGF LES GRANGES DE LA BRASQUE. sous-total. sous-total. sous-total. sous-total

DPGF LES GRANGES DE LA BRASQUE. sous-total. sous-total. sous-total. sous-total DPGF LES GRANGES DE LA BRASQUE Coordonnées de l'entreprise : Date : Art DÉSIGNATION Unités Qtés Qtés Entrepris e Prix Unitaires.H.T..5. ETUDES D'EXECUTION ens 2. INSTALLATION DE CHANTIER ens 2.2 ALIMENTATION

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Ports de Paris : un acteur public du développement fluvial 2 Aménager dans la durée 200 salariés 4 agences territoriales Exploiter dans la proximité, l écoute

Plus en détail

FUSION FOR ENERGY. Projet ITER CAHIER DES CHARGES. Assurance Décennale Obligatoire

FUSION FOR ENERGY. Projet ITER CAHIER DES CHARGES. Assurance Décennale Obligatoire FUSION FOR ENERGY Projet ITER Assurance Décennale Obligatoire CAHIER DES CHARGES Octobre 2001 Préambule La présente police a pour objet de répondre aux OBLIGATIONS D ASSURANCE édictée PAR LA LOI DU 4 janvier

Plus en détail

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR THERMIQUE Elèves de 3 ème, 3 ème SEGPA, 3 ème Prépa-pro, 3 ème Dispositif alternance Aptitudes manuelles Adaptabilité aux différentes

Plus en détail

ITER : LE CHEMIN VERS LES RÉACTEURS DE FUSION

ITER : LE CHEMIN VERS LES RÉACTEURS DE FUSION Fiche N 16 Ind. 6 du 17 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ITER : LE CHEMIN VERS LES RÉACTEURS DE FUSION Grâce aux études de recherche et de développement

Plus en détail

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault 1 - La note de calcul RT 2005, un document pour l instruction 2 Le diagnostic de performance énergétique dans le neuf : Qui, Quoi, Comment? 3 Information sur la solution technique ST 2007-002 relative

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

L innovation au service de l assainissement et du démantèlement

L innovation au service de l assainissement et du démantèlement L innovation au service de l assainissement et du démantèlement La performance et la fiabilité pour lignes directrices Opérant depuis plus de 30 ans aux côtés des exploitants nucléaires, SALVAREM est le

Plus en détail

Atelier thématique: Emplois et Formation professionnelle Lycée Guy de Maupassant, 02/04/2013

Atelier thématique: Emplois et Formation professionnelle Lycée Guy de Maupassant, 02/04/2013 Atelier thématique: Emplois et Formation professionnelle Lycée Guy de Maupassant, 02/04/2013 1 Présentation du projet éolien en mer de Fécamp 2 Les acteurs du projet un leader des énergies renouvelables

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

ITER Un projet international et des opportunités de marchés à votre porte!

ITER Un projet international et des opportunités de marchés à votre porte! ITER Un projet international et des opportunités de marchés à votre porte! Sabine PORTIER Secrétaire Général du Comité industriel ITER Officier de liaison ITER auprès de Fusion for Energy Au 30 juin 2014,

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Casablanca le 22/01/2014

PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Casablanca le 22/01/2014 PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ Casablanca le 22/01/2014 Présentation de l Entreprise Activités principales : Solaire photovoltaïque, Pompage solaire, Mobiliers et éclairage solaires, Solaire thermique et Solaire

Plus en détail

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL SIEGE SOCIAL Hamdallaye, Commune de Ratoma BP : 6070 Conakry (Guinée) Tél : +224 62 99 99 19 E-mail: info@centralfirm-btp.com Site web: www.centralfirm-btp.com www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil

Plus en détail

Le nouvel Atelier Central

Le nouvel Atelier Central Luxembourg, le 11 mai 2015 Le nouvel Atelier Central Sa raison d être Pour les CFL, les dernières années étaient surtout marquées par le renouvellement de la majeure partie de notre parc de matériel roulant.

Plus en détail

DE CHALEUR 2010 & DE FROID EN UTILISANT UNE ENERGIE RENOUVELABLE

DE CHALEUR 2010 & DE FROID EN UTILISANT UNE ENERGIE RENOUVELABLE Sur la base d une étude lancer par le SIAV sur son territoire qui aboutira en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des RESEAUX DE

Plus en détail

ITER et la fusion. R. A. Pitts. ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France

ITER et la fusion. R. A. Pitts. ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France ITER et la fusion R. A. Pitts ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France This report was prepared as an account of work by or for the ITER Organization. The Members of the Organization

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

«Les migrations intra-européennes du XIX e au XXI e siècle : contributions à la citoyenneté européenne»

«Les migrations intra-européennes du XIX e au XXI e siècle : contributions à la citoyenneté européenne» DOSSIER DE PRESSE CYCLE DE CONFÉRENCES FÉVRIER MAI 2015 L association Approches Cultures & Territoires (ACT) présente : «Les migrations intra-européennes du XIX e au XXI e siècle : contributions à la citoyenneté

Plus en détail

La collaboration A-CEA CEA. 6 ÈMES RENCONTRES CEA-INDUSTRIES EN RÉGION PACA Les Technologies pour la FUSION

La collaboration A-CEA CEA. 6 ÈMES RENCONTRES CEA-INDUSTRIES EN RÉGION PACA Les Technologies pour la FUSION 6 ÈMES RENCONTRES CEA-INDUSTRIES EN RÉGION PACA Les Technologies pour la FUSION La collaboration A-CEA F4E Jean-Claude Cercassi Responsable Développement Commercial Fusion Nucléaire 30 Octobre 2014 Sommaire

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012

Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012 Olivier Fléchon Laboratoire d Energétique Bâtiment CEA-INES Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012 RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT 20/03/2012 Auteur : Vincent JACQUES le SEIGNEUR 1 Qu est

Plus en détail

Réf : C.N.A.T/D.G/ 001 /2014 Alger, 02 janvier 2014

Réf : C.N.A.T/D.G/ 001 /2014 Alger, 02 janvier 2014 Réf : C.N.A.T/D.G/ 001 /2014 Alger, 02 janvier 2014 Centre National d Etudes et d Animation de l Entreprise du Bâtiment, des Travaux Publics et de l Hydraulique - www.cnat.dz Page 1 Formations Qualifiantes

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013 Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013 1-4ème rencontre internationale des PPP - Table Ronde Contrat de Performance Energétique - 13 octobre 2010 EDF Optimal Une annéesolutions

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Analyse de projets d énergies propres et RETScreen International www.retscreen.net Gregory J. Leng, Gestionnaire Kevin Bourque, Support technique Objectifs de la présentation Sensibilisation à RETScreen

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : 1 Vérifications et contrôles réglementaires : Les vérifications techniques peuvent être dictées par : 1. 2. 3. 4. 5. 6.. 7. C

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

Manuel Moreno Responsable Dpt. Etudes & Implantations Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d'industrie C/ Capitán Haya, 18, 4ª Planta - Edificio

Manuel Moreno Responsable Dpt. Etudes & Implantations Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d'industrie C/ Capitán Haya, 18, 4ª Planta - Edificio Manuel Moreno Responsable Dpt. Etudes & Implantations Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d'industrie C/ Capitán Haya, 18, 4ª Planta - Edificio Cuzco II - 28042 Madrid Tél: +34 91 307 21 00 - Fax +34

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 1 bis du 29 janvier 2009 C2008-116 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 1er décembre

Plus en détail

Exigences PEB passif 2015, comment les maîtriser? Bruxelles Environnement

Exigences PEB passif 2015, comment les maîtriser? Bruxelles Environnement Exigences PEB passif 2015, comment les maîtriser? Bruxelles Environnement L équilibre entre le confort de l occupant, le bâtiment à haute performance énergétique et les impératifs techniques Vincent Szpirer

Plus en détail

Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0

Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Message de bienvenue par M.Lorenzini Conseiller administratif Présentation du concept d assainissement Par M. Dubois service des travaux et de l urbanisme Par M. Martin

Plus en détail

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Présentation du 31 mars 2015 Atelier ACTENA Samuel CARRE Marc EGLIN La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Sujets de la présentation Présentation QCS et CORETEC

Plus en détail

CLUB DES CONCEPTEURS ROUTIERS

CLUB DES CONCEPTEURS ROUTIERS CLUB DES CONCEPTEURS ROUTIERS Maîtrise des coûts des projets d infrastructures routières Service Transports Infrastructures Marseille le 18 novembre 2010 Unité Maîtrise d'ouvrage Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Génie civil & Travaux spéciaux

Génie civil & Travaux spéciaux Génie civil & Travaux spéciaux Plus de 50 ans d expérience au service des acteurs du nucléaire L histoire de NTS (Nuvia Travaux Spéciaux) est profondément liée à celle du nucléaire en France. Initialement

Plus en détail

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris S. Lopez, V. Hamm le BRGM > le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est le service géologique national

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE LIÈGE-GUILLEMINS MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE 1 LIÈGE-GUILLEMINS, UNE GARE DU XXIème SIÈCLE Maîtres de l ouvrage : SNCB-Holding - INFRABEL Maître d oeuvre : Euro Liège TGV Ingénieur

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La matière L atome Les isotopes Le plasma Plan de l exposé Réactions nucléaires La fission La fusion Le Tokamak

Plus en détail

DOSSIER DE COMPÉTENCES Denis TAFFONNEAU Ingénieur électricien nucléaire & Chantiers

DOSSIER DE COMPÉTENCES Denis TAFFONNEAU Ingénieur électricien nucléaire & Chantiers www.skymon.info DOSSIER DE COMPÉTENCES Denis TAFFONNEAU Ingénieur électricien nucléaire & Chantiers SKYMON CONSULTING Ltd «Birchin Court» 20 Birchin Lane LONDON EC3V 9DJ Company n : 6437773 / VAT n : GB

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

Modularisation et individualisation des parcours de formation. Présentation du 23 juin 2010

Modularisation et individualisation des parcours de formation. Présentation du 23 juin 2010 Modularisation et individualisation des parcours de formation Présentation du 23 juin 2010 Une volonté politique Rendre effectif le droit à la formation tout au long de la vie Doter tout jeune d une qualification

Plus en détail

L audit énergétique qu est-ce que c est?

L audit énergétique qu est-ce que c est? L audit énergétique qu est-ce que c est? Ce document se propose d expliquer, à l aide de quelques extraits commentés, en quoi consiste un audit énergétique. Un audit énergétique débute par un descriptif

Plus en détail

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Synthèse des données produites par la CERC (Cellule Economique Régionale de la Construction) 1 Premiers

Plus en détail

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général Annexe I Entrepreneur général 1.1.1 1 Bâtiments résidentiels neufs visés par un plan de garantie, classe I construction qui concernent : une maison unifamiliale isolée, jumelée ou en rangée détenue ou

Plus en détail

Gas Natural Fenosa. Le Groupe. Un leader mondial : Une fiabilité du business international : Part de l actionnariat :

Gas Natural Fenosa. Le Groupe. Un leader mondial : Une fiabilité du business international : Part de l actionnariat : Présentation 2015 Gas Natural Fenosa Le Groupe Un leader mondial : o En exploitation, commercialisation et distribution de gaz naturel o En production, commercialisation et distribution d électricité o

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES

PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES Prolongement du tramway T3 à Porte d Asnières Direction de la Voirie et des Déplacements PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES Extension du tramway T3 Porte de la Chapelle Porte d Asnières 2 Préambule

Plus en détail

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES Version Décembre 2008 ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES LE BATIMENT Volume du bâtiment 27'100 m 3 Surface

Plus en détail

Des solutions nouvelles. pour des projets nouveaux. Prochain rendez-vous au. MADE expo 2015. Foire de Milan Rho _ Italie. www.madeexpo.

Des solutions nouvelles. pour des projets nouveaux. Prochain rendez-vous au. MADE expo 2015. Foire de Milan Rho _ Italie. www.madeexpo. Des solutions nouvelles pour des projets nouveaux www.madeexpo.it Prochain rendez-vous au MADE expo 2015 Foire de Milan Rho _ Italie MADE expo 2013 EN CHIFFRES 211.105 35.619 1.430 264 210 27 253 15 visiteurs

Plus en détail

Guide d aide au remplissage des formulaires de travaux préconisés puis réalisés dans le cadre de la demande de l écoprêt logement social

Guide d aide au remplissage des formulaires de travaux préconisés puis réalisés dans le cadre de la demande de l écoprêt logement social Guide d aide au remplissage des formulaires de travaux préconisés puis réalisés dans le cadre de la demande de l écoprêt logement social La demande d un écoprêt logement social auprès de la Caisse des

Plus en détail

LES ECONOMIES D ENERGIE Vecteur important du développement durable

LES ECONOMIES D ENERGIE Vecteur important du développement durable Vecteur important du développement durable REPARTITION GLOBALE DE LA CONSOMMATION D ENERGIE POURQUOI LIMITER LA CONSOMMATION D ENERGIE? QUELS SONT LES MOYENS : LES IMPULS? QUELS SONT LES BESOINS? QUELLES

Plus en détail

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Secteurs Résidentiel Institutionnel et commercial Industriel Génie civil et voirie Table des matières

Plus en détail

EVALUATION DE LA CONFORMITE DE L ENCEINTE A VIDE D ITER AUX EXIGENCES DE L ARRETE DU 12 DECEMBRE 2005 RELATIF AUX ESPN

EVALUATION DE LA CONFORMITE DE L ENCEINTE A VIDE D ITER AUX EXIGENCES DE L ARRETE DU 12 DECEMBRE 2005 RELATIF AUX ESPN EVALUATION DE LA CONFORMITE DE L ENCEINTE A VIDE D ITER AUX EXIGENCES DE L ARRETE DU 12 DECEMBRE 2005 RELATIF AUX ESPN PARTICULARITIES IN THE CONFORMITY ASSESSMENT OF THE ITER VACUUM VESSEL WITH THE FRENCH

Plus en détail

Monitoring et télésuivi de bâtiments BBC

Monitoring et télésuivi de bâtiments BBC Monitoring et télésuivi de bâtiments BBC Pascal EUVRARD NEOL ENTREPRISE 5, rue du Levant ZI des Speyres 38450 VIF Tel : 04 76 73 02 72 Fax : 04 76 73 02 76 Mail : neolinfo@neol-energies.fr Web : www.neol-energies.fr

Plus en détail

La Fusion et ITER ITER. Fusion dans les étoiles. Jean Jacquinot, NT et énergies de demain 3 déc 08_

La Fusion et ITER ITER. Fusion dans les étoiles. Jean Jacquinot, NT et énergies de demain 3 déc 08_ La Fusion et ITER Fusion dans les étoiles ITER 1 L énergie Le défi du siècle!! 2006 en Chine: + 105 GW, 90% charbon! Capacité élec tot en France: 107 GW, 78% nucléaire Le gaz et le pétrole disparaissent

Plus en détail

Une brève présentation du Projet Intégré

Une brève présentation du Projet Intégré ENGINEERING STUDIES and DEMONSTRATION of REPOSITORY DESIGNS VI ème PROGRAMME-CADRE de RECHERCHE et de FORMATION EURATOM de l UNION EUROPEENNE (2002-2006) Gestion des déchets radioactifs Une brève présentation

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier: Conception d un bâtiment adapté à son climat Le confort d été dans la RT 2012 Dominique CACCAVELLI CSTB 2 RT 2012 : les trois exigences de performance globale Exigence d efficacité énergétique

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 NCH «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 Le procédé constructif breveté NCH : Les éléments constructifs PRECIMUR NCH. 1/6 Présentation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Témoignage REHABILITATION en bureaux

Témoignage REHABILITATION en bureaux Témoignage REHABILITATION en bureaux Image projet Communauté de communes Cœur du Var Novembre 2009 P r é s e n t a tio n : C h a n ta l LAR R O U TU RE Contexte Communauté de communes Cœur du Var Bureaux

Plus en détail