DOSSIER DE PRESSE MEMORIAL DE L ALSACE MOSELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE MEMORIAL DE L ALSACE MOSELLE"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE MEMORIAL DE L ALSACE MOSELLE

2 Le signal fort d un siècle fou! La construction d un centre d interprétation historique racontant la réalité si particulière des Alsaciens et des Mosellans est une initiative de Jean Pierre MASSERET, Secrétaire d Etat aux Anciens Combattants et Victimes de Guere, soutenu par des élus régionaux tels que Philippe RICHERT, Alain FERRY ou Frédéric BIERRY. C est en 1999 que Philippe Richert et Jean-Pierre Masseret, alors Secrétaire d Etat à la Défense chargé des Anciens Combattants, ont pris une position décisive : le Mémorial de l Alsace-Moselle verra bel et bien le jour, et il sera implanté à Schirmeck. Pour plusieurs raisons : A mi-chemin entre Strasbourg et St-Dié-des-Vosges, Schirmeck est au carrefour des départements du Bas Rhin, du Haut Rhin, de la Moselle et des Vosges. Schirmeck fut le lieu d un camp d internement ouvert par les nazis en Août 1940 au tout début de l annexion. Ensuite, le site du Mémorial se trouve en vis-à-vis direct avec le site du camp de concentration du Struthof, et du centre Européen du Résistant Déporté, de l autre côté de la montagne. La proximité des deux sites, la complémentarité des deux parcours de visite, font du mémorial un lieu de visite incontournable de l Alsace. Le Mémorial est géré depuis janvier 2000, par un Syndicat mixte. Il est désormais financé par la Région Alsace, les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, la Communauté de Communes de la Haute Bruche et la Ville de Schirmeck. Alain FERRY, Député honoraire, en assure sa présidence depuis sa création. Pour l investissement, l Union européenne, l Etat, la Région Lorraine et le Département de la Moselle ont aussi participé. En septembre 2000 a été créée l Association des Amis du Mémorial d Alsace Moselle, l AMAM, présidée par Marcel SPISSER, ancien Inspecteur régional de l Education Nationale. Sa mission est de proposer des animations autour de la notion de Mémoire, d Histoire Régionale, tout en faisant la promotion du mémorial. Elle édite plusieurs fois par an, le Courrier du mémorial.

3 e, Lieu de mémoire, lieu d histoir lieu de sens et de pédagogie Le Mémorial d Alsace Moselle! e ir to is H l e d r u œ c u a e g vous plon Schirmeck. Surplombant la vallée, dans son écrin de verdure, un vaste bâtiment à la façade de verre semble s élancer fièrement vers le ciel. En son cœur, les méandres de l Histoire, les souffrances et les abnégations de milliers d hommes, de femmes, d enfants, y sont racontés, expliqués, illustrés, mis en lumière. Par une architecture et une scénographie exceptionnelles, le Mémorial d Alsace Moselle transmet l histoire souvent mal connue, mal comprise, d une région ballottée d un pays à l autre, au gré d une frontière fluctuante. Sur 3000 m², cet équipement culturel ouvre les esprits sur une période floue qui, de 1870 aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale, pèse encore sur l identité de toute une région. Puis, parce que de la réconciliation franco-allemande a pu naître une Europe pacifiée, le Mémorial présente les bases de la construction européenne. Aussi sombre qu ait pu être ce passé, il sert, et servira encore, de socle à l avenir. Car au-delà du simple récit d une histoire régionale particulière, il interroge chacun sur l engagement citoyen. Le Mémorial d Alsace Moselle est un lieu d espoir, conçu afin que les regards se tournent vers la lumière. Découverte

4 Une visite au Mémorial d Alsace Moselle s apparente à un plongeon dans l Histoire. Une immersion. La force des images, de la sonorisation, des décors reconstitués impressionne. On se laisse submerger par l émotion. Ce lieu se vit plus qu il ne se visite. Etape 1 : Quittant le vaste hall en verre blanc, on semble descendre dans les profondeurs de l Histoire. Au pied des marches, sombres, on pénètre dans la première salle, aux dimensions de cathédrale! De part et d autres, sur des murs de 12 mètres de haut, 148 portraits, photographies d Alsaciens et de Mosellans de tous âges, de toutes conditions, se découvrent avec étonnement. Les portraits sont nominatifs, et l on se surprend à observer l acuité d un regard, le charme d une coiffure, l originalité d un vêtement. Surtout, les récits des livres d histoire prennent corps. Derrière les textes lus à l école, ces anecdotes sur des populations anonymes, plutôt désincarnées, il y avait des enfants, des vieillards, des jeunes femmes... et ils sont là, si présents! Français, allemand et alsacien se mêlent pour raconter ces quelque 70 années également cacophoniques, à leurs façons PETIT RAPPEL HISTO : Le 19 juillet 1870, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse. Les armées françaises sont battues en Alsace du Nord. L Empire est renversé après la défaite de Sedan. La France rend les armes le 28 janvier Le 10 mai 1871, l Allemagne et la France signent à Francfort le Traité de Paix : l Alsace et la Moselle sont cédées à l Allemagne. C est la première annexion, légale puisque votée par l Assemblée Nationale française à Bordeaux, malgré les vives protestations des députés alsaciens et mosellans. En juin 1871, les deux départements d Alsace et de Moselle deviennent Pays d Empire (Reichsland), et le resteront jusqu en personnes quittent la région en deux ans. Pour les hommes qui restent sur leur terre natale, le service militaire dans l armée allemande devient obligatoire dès L Alsace et la Moselle vont se développer dans leur nouveau cadre, l Empire des deux Guillaume et le régime bismarcksien. Les années passent. Lorsque le 1er août 1914 le Reichsland mobilise ses forces armées en vue de déclarer la guerre à la France, hommes, Alsaciens et Mosellans, sont incorporés sous le drapeau allemand. Cette guerre mondiale devient familiale. Certains se battent contre leurs frères, leurs cousins engagés dans l armée française Combats, massacres sur le Front ouest, sur la crête vosgienne, comme sur le Front russe, Alsaciens et Mosellans doivent se battre contre des «ennemis» qui n en sont pas. Les civils sont également suspects pour tous, «Têtes de Français» pour les uns, «Prussiens» pour les autres. Enfin, du 16 au 27 novembre 1918, les troupes françaises entrent en Alsace dans l allégresse générale. Le Traité de Versailles du 28 juin 1919 réintègre l Alsace et la Moselle dans la souveraineté française.

5 Etape 2 : Septembre 1939 juin 1940 Voix saccadée de Hitler. On pénètre dans une gare de village reconstituée. Au mur, des affiches touristiques, mais aussi des ordres d évacuation. Le visiteur prend place dans un train emplis de valises en cartons et d effets personnels. Sur le mur du compartiment, une projection présente en images l évacuation de Alsaciens et Mosellans vers le Sud-ouest de la France. De l autre côté du train, un couloir mène au cœur d un fort de la Ligne Maginot. Murs blancs sur lesquels courent les fils électriques, rails au sol, dortoirs, portes blindés l effet est saisissant! La diffusion des consignes aux mobilisés, d extraits de discours et d images de combats fait percevoir l atmosphère de cette «drôle de guerre». PETIT RAPPEL HISTO : Lors de la déclaration de guerre de 1939, l Alsace est exposée. Un plan d évacuation, tenu secret, est immédiatement mis à exécution : personnes des régions frontalières dont l agglomération strasbourgeoise sont évacuées. De septembre 1939 à l été 1940, la moitié de la population est concernée. 3ème étape : La main-mise nazie (Juin-décembre 1940) Après les documents présentant l occupation et l annexion de fait par le IIIème Reich, on pénètre dans un couloir arrondi. Au mur : des plaques de rues. En français d abord, en allemand ensuite. Au plafond : des drapeaux, qui, l un derrière l autre, vont passer subrepticement des bandes tricolores à la croix gammée PETIT RAPPEL HISTO : Dès 1940, les Allemands, qui occupent Strasbourg, annexent l Alsace et la Moselle. Un cordon douanier est mis en place sur l ancienne frontière de 1871/1919. Au mépris de la convention d Armistice, l Alsace est rattachée au Pays de Bade, tandis que la Moselle est liée à la Sarre-Palatinat. Les deux régions entrent dans l Allemagne nazie et échappent totalement à Vichy. C est la germanisation, l intégration administrative et économique, la nazification avec la prépondérance de l organisation du Parti.

6 4ème et 5ème étapes : La mise au pas et l incorporation de force (août 1942) On arrive face à un bâtiment d architecture germanique. Imposant, légèrement incliné vers l avant, ce bâtiment que l on ne peut éviter nous introduit dans un univers oppressant, mi-administratif, mi-carcéral. De part et d autre, des bureaux illustrent les phases de la mise au pas des populations et l incorporation de force avec, en perspective, le camp du Struthof, ultime terreur. PETIT RAPPEL HISTO : raciale. ître et l on introduit la législation Toute trace française doit dispara igrés, les citoyens de tous imm de l intérieur», les is nça Fra «les 0, 194 re emb déc et les administraentre juillet et nes de couleur, les intellectuels son per les s, ane tzig les s, ant me indésirables. les états belligér velles frontières, considérés com nou des delà aus ulsé exp t son teurs français détruites, utilisées de synagogues sont saccagées, up uco bea et s ulsé exp t son s Tous les Juif. l et politique. comme maisons closes, porcheries quadrillent l espace social, culture s tion nisa orga les et te plan s im Le parti nazi un an plus tard, t 1940 à Schirmeck La Broque et, Aou dès ert ouv est nt eme tern Un camp d in irmeck, un camp de les montagnes surplombant Sch s dan f, tho Stru au alle inst i le régime naz résistants de toute l Europe. les Mosellans qui concentration où sont internés des obligatoire pour les Alsaciens et ient dev n ptio scri con la 2, 194 sont les Malgré A partir d Août la Kriegsmarine et la Luftwafe. Ce, cht rma Weh la s dan e forc de sont incorporés toute leur fanous., l exécution ou la déportation de eck irm Sch de p cam le t uen risq Les réfractaires ntés. mille dans des camps de transpla

7 Etape 6 : Ralliements, résistance et répression Le parcours mène le visiteur vers l univers concentrationnaire. Barbelés, baraquements, lumières blafardes, miradors L univers gris décrit également par le biais de photos, de documents et d audiovisuel, la résistance et les passages vers la France. Etapes 7 et 8 : La résistance hors d Alsace et la Guerre Totale On traverse cette salle immense du haut d une passerelle, à 3m50 du sol. Les pins de la forêt vosgienne nous rappellent que la frontière se passe clandestinement sur les hauteurs avoisinantes Sous nos pieds et autour de nous, nul doute : c est la guerre. Le sol, rendu chaotique par les bombardements, est jonché de débris de toutes sortes, vélos, carcasses de voitures, bidons d essence Les bombardiers envahissent le ciel. Une maison s écroule. Pourtant, des images projetées au mur évoquent la retraite allemande et le débarquement. La Libération, heureusement, est proche. PETIT RAPPEL HISTO : s de combats entre la libérat 1944, il faut attendre quatre moi Alors que Paris est libéré en aoû de Colmar en mars à ne tion de Strasbourg et la libération ellans incorporés de force, Mos et s cien Alsa nes jeu étiques, dont Sur les à nt de l Est ou dans les camps sovi Fro le sur i pér ont art plup La. sont jamais rentrés celui de Tambov.

8 Etape 9 : Lendemains de combats Les pas du visiteur le mènent vers une salle à l ambiance apaisée. Le sol est plan. De grandes colonnes semblent marquer le retour de la justice et de la vérité. De fait, on débouche sur l évocation du procès du massacre d Oradour, à Bordeaux. Les murs rouges semblent tapissés de tiroirs suggérant les centaines de dossiers examinés. Un puit d images présente le procès de Bordeaux et l épuration. PETIT RAPPEL HISTO : La restauration des libertés démocratiques s accompagne de procès et d une épuration modérée personnes feront l objet de condamnations. Le 10 juin 1944, une compagnie de la division SS Das Reich massacre 642 habitants de la commune d Oradour-sur-Glane. Des Alsaciens font partie de la division. Neuf ans plus tard, 13 incorporés de force et 1 engagé volontaire sont au banc des accusés. Ils sont condamnés. Face aux très vives protestations de toute l Alsace, une loi d amnistie est votée, mais ce procès laissera une profonde blessure, un fossé entre l Alsace et le Limousin.

9 Etape 10 : Poids du passé et perspectives d avenir Blanche et lumineuse, l avant-dernière salle est vécue comme une bouffée d air pur. De multiples blocs lumineux présentent la réconciliation franco-allemande et la construction européenne, comme autant de petits pas et de grands pas vers la réconciliation. L espace, apaisant et optimiste, mène vers la salle de projection présentant une production d Alain Jérôme. Le visiteur rejoint alors le vaste hall tout en transparence et son esplanade, formidable belvédère sur le massif vosgien mais aussi juste en face, par-delà la vallée, sur l ancien camp du Struthof et le Centre Européen du Résistant Déporté.

10 UNE SCENOGRAPHIE ETONNANTE, UN BATIMENT REMARQUABLE Conçue par l Atelier Seigneur et de La Dure (Arles), la scénographie interpelle par ses évocations et son pouvoir émotionnel. Le sol en pente très légère fait ressentir un certain malaise dans toutes les étapes évoquant la Seconde Guerre Mondiale. Le sentiment d oppression est évident dans le couloir de la nazification, face à une façade rendue plus écrasante encore par son avancée. Puis, lorsqu on l étudie d un peu plus près, l intérieur de cet immeuble présentant la rigoureuse administration du IIIème Reich apparaît finalement tout de guingois! Murs légèrement penchés, cadres de portes vaguement de travers Sous la patine, les incohérences d un régime totalitaire sont finement insinuées. Côté décors et reconstitutions, la justesse et la précision sont remarquables. C est à Berlin et dans un petit village du Tarn qu ils ont été réalisés. Ironie de l Histoire et des Marchés Publics, c est une entreprise allemande, BEL TEC, qui reconstitue la période L entreprise française, ADESS, quant à elle, se concentre sur la guerre de 1942 à Le bâtiment abritant le Mémorial d Alsace Moselle appelle également l admiration. Semblant jaillir de la montagne, il domine la vallée de la Bruche, face au monument du Struthof. Sa façade en verre illustre la volonté de transparence du Mémorial. Ici, la mémoire et la vérité sont transmises aux jeunes générations, librement et sans fauxsemblants.

11 INFORMATIONS PRATIQUES Dates et horaires d ouverture : Le Mémorial d Alsace Moselle est ouvert de 10h à 18h30 (fermeture des caisses à 17h). Tarifs : Adulte : 10 Tarif réduit : 8 Pass Famille (2 adultes et enfants) : 25 Visite avec audioguide (Français, anglais ou allemand) Label tourisme et handicap Librairie Boutique Service pédagogique Ateliers pédagogiques Plus de 40% des visiteurs sont des groupes scolaires. Ils sont pris en charge par les guides animateurs. Le service pédagogique est animé par le responsable pédagogique en collaboration avec un professeur détaché de l Education Nationale. Les ateliers sont animés par le responsable pédagogique. Le Mémorial participe tous les ans au Concours National de la Résistance et de la déportation, à ce titre, il propose un atelier permettant aux élèves et classes d être préparés à ce concours. Le Mémorial d Alsace Moselle et le Centre Européen du résistant Déporté du Struthof, récompensent les lauréats par un voyage sur un lieu de mémoire. Contacts : Contact Presse : Sabine BIERRY Contact Direction : Barbara HESSE : Contact Pédagogique : Guillaume PELLENARD : Site Internet : Ils ont fait le Mémorial! Merci à eux... Maîtrise d œuvre : Atelier Seigneur & de La Dure Muséographie : Marcel MEYER Trame historique : Alfred WAHL et Eugène RIEDWEG Production Audiovisuelle : Moving Stars Ingénierie : OTH Méditerranée Economiste : Bureau Michel FORGUES Entreprises de décors : BEL TEC (Berlin) et ADESS ( La Selve Rodez) Le coût d objectif Il s élève à de 10 M HT.

12 ILS ONT VU, ILS ONT AIME...

13

14 ILS ONT VU, ILS ONT AIME...

15

CONTEXTE. «L incorporation de force en Alsace et Moselle après l annexion par le Reich»

CONTEXTE. «L incorporation de force en Alsace et Moselle après l annexion par le Reich» DOSSIER DE PRESSE MALGRE ELLES Voici le sort difficile et parfois violent des jeunes filles d Alsace et de Moselle embarquées malgré elles dans la folie nazie. L Allemagne préparait toute femme à la soumission

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

70e anniversaire de l incorporation de force en alsace-moselle 1942-2012. Hommage aux malgré-nous

70e anniversaire de l incorporation de force en alsace-moselle 1942-2012. Hommage aux malgré-nous 70e anniversaire 70e anniversaire de l incorporation de force en alsace-moselle 1942-2012 Hommage aux malgré-nous Discours de Philippe Richert, président du Conseil régional d Alsace Mont National, 25

Plus en détail

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant INFORMATIONS Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant Le musée est situé route de Laval, à 2 km environ du centre de Châteaubriant (44), à la Sablière, carrière des fusillés. Horaires

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2

CORRECTION BREVET BLANC 2 CORRECTION BREVET BLANC 2 PARTIE 1: Histoire Question 1: Expliquer les repères qui correspondent aux dates suivantes: 622 / 1598. 622: l'hégire, Mahomet et ses compagnons quittent La Mecque pour Médine,

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Mémorial de Caen 70 E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE NORMANDIE POINT DE RENCONTRE. 5 / Réf. : 140B4560 ISBN : 978-2-86618-613-5

Mémorial de Caen 70 E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE NORMANDIE POINT DE RENCONTRE. 5 / Réf. : 140B4560 ISBN : 978-2-86618-613-5 POINT DE RENCONTRE Mémorial de Caen 70 E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE NORMANDIE 5 / Réf. : 140B4560 ISBN : 978-2-86618-613-5 Mémorial de Caen Sommaire CANOPÉ ACADÉMIE DE CAEN Directeur de la publication

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

victimes civiles de la guerre en Belgique :

victimes civiles de la guerre en Belgique : Direction générale Victimes de la Guerre victimes civiles de la guerre en Belgique : entre droits et mémoire NOS ACTIVITÉS Plus de 70 ans après la Deuxième Guerre mondiale, on peut se demander pourquoi

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Guide du Parlement suédois

Guide du Parlement suédois Guide du Parlement suédois Situé en plein centre de Stockholm, sur l îlot de Helgeandsholmen, le Riksdag est le cœur de la démocratie suédoise. C est ici que sont votés les lois et le budget de l État.

Plus en détail

Mise en place d un Comité de Pilotage et d un Conseil Scientifique sous le portage administratif et financier de l ADT :

Mise en place d un Comité de Pilotage et d un Conseil Scientifique sous le portage administratif et financier de l ADT : DOSSIER DE PRESSE Le Front des Vosges en 2015 Souhaitant initier une démarche de mémoire et situer la particularité du contexte francoallemand, l Agence de Développement Touristique de Haute-Alsace, le

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

Les jeunes contre l oubli

Les jeunes contre l oubli Ici, il y a des gens qui : Fabriquent de faux-papiers, Tout en restant discrets ; Aident des enfants, Même pas pour un franc. Ils sont cachés dans les maisons, Au lieu d être dans les camps de concentration.

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité Monsieur le Maire, Eric LEJOINDRE Mesdames et Messieurs Les enseignants et représentants de l Education Nationale Mesdames et Messieurs les Présidents et représentants d associations patriotiques Mesdames

Plus en détail

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste?

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? Extrait du film de propagande réalisé par Leni Riefenstahl, Le Triomphe

Plus en détail

HISTOIRE. Chapitre 1. Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

HISTOIRE. Chapitre 1. Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France HISTOIRE Chapitre 1 Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France Je révise et je me perfectionne Structure de la leçon I. Une mémoire sélective (1945

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

Un grand spectacle pour lancer les commémorations

Un grand spectacle pour lancer les commémorations 24 avril 2014 Communiqué de presse Un grand spectacle pour lancer les commémorations «1914» est un spectacle de plein air, gratuit sur réservation, ouvert à 500 personnes. Il va raconter l histoire d un

Plus en détail

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises 1 Dossier VI Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises A/ Les guerres au XX ème siècle 1 La Première Guerre mondiale (la «Grande Guerre») a) Quelles sont

Plus en détail

MES BESOINS ET MES VALEURS

MES BESOINS ET MES VALEURS MES BESOINS ET MES VALEURS Besoins : C est ce qu il faut pour me sentir bien avec moi-même. Exemples : - Pour me sentir bien, j ai besoin d être assuré d une grande sécurité d emploi. - Pour me sentir

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble Latham & Watkins LE MAGAZINE Une sobre prestance Par Nathalie Bru Ancien siège de la Seita, l immeuble aux lourdes façades qu occupe Latham & Watkins a fière allure sur les bords de la Seine. Tout en lignes

Plus en détail

PASS ARAN. Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m

PASS ARAN. Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m PASS ARAN Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m Maison du Valier 950m 0h Tél 05 61 01 01 01 Suivre vers le Nord le GR 10 (balisage rouge et blanc) qui remonte au parking pour

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF)

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) STATUTS I - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 L'association de solidarité internationale, INGENIEURS SANS FRONTIERES ("ISF" en sigle), fondée en janvier 1982,

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

CLASSE DE PREMIERE GÉNÉRALE Commentaires des programmes Option Internationale franco-marocaine du Baccalauréat

CLASSE DE PREMIERE GÉNÉRALE Commentaires des programmes Option Internationale franco-marocaine du Baccalauréat INSPECTION GENERALE DE L'EDUCATION NATIONALE Groupe Histoire Géographie SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE Service de l Enseignement Français PROGRAMMES D HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE CLASSE DE

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

des des combattants Anciens militaires du contingent et de carrière,

des des combattants Anciens militaires du contingent et de carrière, Le GUIDE des DROITS des combattants Anciens militaires du contingent et de carrière, engagés, militaires d active, combattants, résistants, déportés, internés, prisonniers, évadés, pensionnés de guerre,

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. villa. gabriel. Rueil-Malmaison (92) La qualité résidentielle aux portes de Paris et de La Défense

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. villa. gabriel. Rueil-Malmaison (92) La qualité résidentielle aux portes de Paris et de La Défense Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf villa gabriel Rueil-Malmaison (92) La qualité résidentielle aux portes de Paris et de La Défense Château de Malmaison L élégance d une ville impériale

Plus en détail

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Consigne générale : Après avoir fuit votre Auvergne natale en juin 1940, Vous vous êtes enrôlés auprès du bureau central de renseignement et d action, le service

Plus en détail

Votre Mariage Château de Mont Vert

Votre Mariage Château de Mont Vert Votre Mariage Château de Mont Vert 1 Le mariage est et le voyage de découv le plus important q l homme puisse en prendre. Un mar heureux est une lon conversation qui se toujours trop brève Quand on aime

Plus en détail

Gérardmer. Centre des Congrès Espace L.A.C. Congrès Séminaires. Banquets. Salons. Réunions. Spectacles

Gérardmer. Centre des Congrès Espace L.A.C. Congrès Séminaires. Banquets. Salons. Réunions. Spectacles Gérardmer Congrès Séminaires Banquets Salons Réunions Spectacles Centre des Congrès Espace L.A.C. Villa Monplaisir Espace L.A.C. Espace L.A.C. 2 UN SITE D EXCEPTION Carrefour entre la Lorraine et l Alsace,

Plus en détail

La Libération du Nord-Pas de Calais

La Libération du Nord-Pas de Calais La Libération du Nord-Pas de Calais I Une Libération éclair : 1 er au 5 septembre 1944 A La libération de la région et de la Belgique en 5 jours, du 1 er au 5 septembre : une ruée fulgurante des Alliés,

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance A l attention des enseignants En Préambule Afin que les élèves puissent pleinement profiter de leur visite Nous attirons votre attention sur le fait

Plus en détail

Laurent Bérubé, S.C.

Laurent Bérubé, S.C. ANNEXE II La mission aujourd hui Chapitre provincial, 3 e session 18 avril 2009 L ADOLESCENCE Laurent Bérubé, S.C. I. Profil «Ce qu il y a d émouvant avec les adolescents, c est que tout ce qu ils font,

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

I/ Les entrées triomphales

I/ Les entrées triomphales DÉCEMBRE 1918 En décembre 1918, l armistice est prolongé. La guerre est bel et bien terminée. Les manifestations de joie se répandent dans les villes des pays alliés, notamment dans les villes qui ont

Plus en détail

La maîtrise d ouvrage est assurée par l association de la Route Verte.

La maîtrise d ouvrage est assurée par l association de la Route Verte. CONCEPTION ET RÉALISATION DE LA CARTE TRILINGUE «LA ROUTE VERTE SANS MA VOITURE» CAHIER DES CHARGES 1 - Maîtrise d ouvrage La maîtrise d ouvrage est assurée par l association de la Route Verte. 2 - Type

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace

Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace Contexte o Une politique régionale de développement du cyclotourisme : l Alsace à vélo Un réseau de 2 000 km de pistes et d

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE L UNION EUROPÉENNE ET LANGUES RÉGIONALES

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE L UNION EUROPÉENNE ET LANGUES RÉGIONALES POLITIQUE LINGUISTIQUE DE L UNION EUROPÉENNE ET LANGUES RÉGIONALES Jean Duverger Les principes Depuis maintenant des dizaines d années, l Union européenne se développe, se construit patiemment et laborieusement,

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie Manifestations-loisirs / Carnet de route Patagonie / extraits Page 1 / 7 Contenu : Patagonie ARGENTINE Glacier Perito Moreno / El Chalten Fitz Roy et Corre Torre Rédaction : Alain Krummenacher / entrepreneur

Plus en détail

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Dossier de presse Novembre 2014 L agence PARC Architectes Démarche de l agence Les bâtiment livrés & à venir Réalisations de

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Histoire - Géographie

Histoire - Géographie BRUZ Histoire - Géographie Collège Pierre Brossolette Caen UNE JOURNÉE DANS L'HISTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Rennes CimetiEre allemand de LA CAMBE CimetiEre americain de Colleville O m a h a B

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

Assemblée générale Afim

Assemblée générale Afim association française des ingénieurs et responsables de maintenance 10 rue Louis Vicat 75015 PARIS Tél. 01 56 56 29 29 - Fax 01 56 56 08 53 www.afim.asso.fr - afim@afim.asso.fr Alsace Assemblée générale

Plus en détail

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Diagnostic sur les lieux - 8 mars 2012 Balade urbaine - 29 mars 2012 Enjeux de requalification - 5 avril 2012 Adoption des fondamentaux

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

VOITURE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

VOITURE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke VOITURE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke Armées aux pas d animauxd -219: Hannibal traverse les Alpes à dos d éléphant pour envahir l Italie. Deux mille ans plus tard, en 1812, Napoléon envahit la

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation

Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation Après le drame de l agression contre leur République par une partie de l armée soutenus par les dictateurs européens, après l épreuve de l exode et

Plus en détail

Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne

Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne 17 novembre 2014 Sommaire 100 ans après le déclenchement de la Grande Guerre, le bureau de Georges Clemenceau restauré Le bureau de Georges

Plus en détail

La mobilité en toute sécurité.

La mobilité en toute sécurité. La mobilité en toute sécurité. Mobilité, rapidité, confort et sécurité. Les CFF transportent environ un million de passagers, jour après jour. Car le train est fiable. Car voyager en train, c est pratique

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail