La pédagogie Freinet et le travail en projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La pédagogie Freinet et le travail en projet"

Transcription

1 Gerald Schlemminger La pédagogie Freinet et le travail en projet publié in: Les langues modernes, 2003, n 3, pp «Plus de manuels scolaires!» Plus de manuels scolaires! écrit Célestin Freinet en 1928 : «Les manuels plient tout le travail scolaire à une méthode, à des pratiques que ni maîtres ni élèves n ont approuvées ni discutées que les maîtres réprouvent parfois.» (C. Freinet 1928 : 8). Il dénonce leurs objectifs pédagogiques où les aspects formels dominent les contenus, les centres d intérêt. «Cette idolâtrie de l écriture imprimée» fait passer au second plan «le besoin d activité et de création» (C. Freinet 1928 : 11) afin de conclure : Le manuel asservit la pensée de l enfant. Comme tout autre document, il trouve sa place dans la bibliothèque de la classe mais ne constitue en aucun cas la référence unique des apprentissages. 1 Ces critiques dessinent les contours du travail pédagogique en classe. Elles esquissent également le cadre dans lequel la pédagogie Freinet situe l enseignement. Comme nous avons pu le montrer (cf. G. Schlemminger 1996), elles sont également le point de départ pour aborder la classe de langue, son organisation et les apprentissages. Ainsi, dans un premier temps, nous préciserons le concept du projet dans l approche Freinet. Ensuite, nous illustrerons notre propos par quelques exemples concrets, les projets de débutants et la réalisation d un journal. Enfin, nous montrerons les questions didactiques que soulèvent l utilisation des techniques Freinet en classe de langue ; il s agit en l occurrence de la transposition didactique et de la médiation. Qu est-ce qu un projet en classe de langue? 1 C. Freinet n est pas le seul à critiquer d une manière fondamentale les manuels. Pour l enseignement de langue, rappelons la critique ancienne de G. Alvarez face au «double autoritarisme» des manuels de type audiovisuel : «[ ] celui de la méthode sur le maître, à qui elle dictait un certain nombre de démarches canoniques et rituelles ; celui du professeur sur l élève, qui devait retrouver un à un les comportements édictés dans la méthode.» (G. ALVAREZ 1979 : 50) ; voire également H. Besse (1992). M. Barré (1998) renouvelle la critique de la pédagogie Freinet par rapport aux manuels. Pour plus d information sur la pédagogie Freinet, voir entre autres, L. Bruliard / G. Schlemminger (1996). 1/13

2 En pédagogie Freinet, le projet peut se définir de la manière suivante 2 : le sujet du projet part des centres d intérêt de l élève, il a la plupart du temps un caractère pluridisciplinaire ; il s agit d une réalisation qui est, en général, collective ; elle s effectue à partir de recherches documentaires et de recherches sur le terrain (appelées «enquête») ; elle conduit nécessairement à une production - présentation sous les formes les plus variées : écrites (journal, album, affiche ), orales (exposé, jeu théâtral, radio ), visuelles (exposition, diaporama ), multimédia (correspondance scolaire, publication Web, CD-Rom ). En pédagogie Freinet, on parle alors de «chef d œuvre», dans la tradition du compagnonnage (cf. C. Freinet 1949). L esquisse de cette approche ressemble aux démarches préconisées dans les «Travaux croisés» du collègue et les «TPE» («travaux personnels encadrés») du lycée, introduits respectivement en 1999 et en 2000 dans les instructions officielles. Cette similitude devient encore plus évidente lorsque, pour le suivi du projet, des concepts et pratiques analogues se manifestent : le «carnet de bord» ou le «plan de travail» en pédagogie Freinet 3, la fiche d évaluation, etc. Les concepteurs des TPE et des «Travaux croisés» se sont certainement inspirés des pratiques Freinet, entre autres. Ces similitudes sont appréciable ; notre propos n est pas de vouloir introduire des différences où elles n ont pas lieu d être. Notre objectif est de décrire des expériences qui apportent une nouvelle façon de voir la classe de langue, de nouveaux concepts d apprentissage. Les deux principaux spécificités qui caractérisent l approche Freinet sont : 4 la place du projet dans le cadre des apprentissages scolaires ; l approche groupale et coopérative de la réalisation du travail Le projet comme outil pédagogique n est pas l apanage de la pédagogie Freinet. Il doit être situé dans le cadre de l Éducation Nouvelle, voir par exemple les apports américain comme W. H. Kilpatrick. (1918), J. Dewey (1902) qui ont influencés C. Freinet. Les deux outils ont été certainement inspirés par H. Parkhurst et son contrat de travail («Work Schedule») ainsi que le plan Dalton que cette enseignante a développés dans les années vingt. Cf. également l analyse de R. Favry (2002). 2/13

3 En effet, le projet dans une classe Freinet n est pas un élément supplémentaire dans la panoplie des procédés et techniques didactiques possibles ; son scénario pédagogique n est pas implicite en ce qui concerne l articulation des activités d apprentissage avec la quête du savoir ; il n est pas réservé à des plages horaires spécifiques (comme les deux heures prévues pour les TPE et les Travaux croisés) ou à des activités particulières. En pédagogie Freinet, le projet constitue la base même du travail, il est le point de départ des apprentissages et de l acquisition des compétences disciplinaires et transversales ; il les motive. Le travail de projet est considéré comme une activité de coopération et de collaboration entre élèves et avec des personnes de référence ; ce rôle socialisant du groupe est déterminant pour la réussite tant des apprentissages que du projet. De ces prémisses pédagogiques en découlent un scénario pédagogique précis, une organisation sociale complexe du groupe-classe et une rigueur dans le travail. 5 Ces éléments sont d autant plus nécessaire lorsque la discipline, ici l enseignement des langues, dispose d un cadre restreint (en général trois heures hebdomadaires). Cette conception de la classe met en jeu des outils particuliers. 1. Des outils de la gestion des apprentissages afin que chacun puisse organiser et suivre son travail : le plan de travail individuel et collectif (voir un exemple pour la classe d anglais, illustration n 1) ; des grilles d évaluation individuels et / ou collectifs (en pédagogie Freinet, on connaît les types suivants : les «brevets», les «couleurs de compétence», les «chefs-d œuvre», les «arbres de connaissances» ) ; les fichiers autocorrectifs. 2. Des outils de la gestion du groupe-classe qui permettent une reconnaissance de possibilités différentes de chacun et la définition (évolutive) des rôles et des statuts 6 : les groupements pour une organisation de la classe en sous-groupes fonctionnels : l équipe de production, l atelier de, le groupe de travail ; 5 6 Les pédagogues Freinet parlent ici de «discipline de travail» qu il distingue de la «discipline de caserne» qui caractérise, selon eux, le plus souvent l école, car l élève suit un travail imposé et non choisi. Pour le rapport entre TPE et la pédagogie Freinet, voir également les articles de C. Mazurie (2002), H. Bourdel (2002) et J. Vigouroux (2002). Les outils qui nous permettent de mettre en place un tel lieu coopératif sont d ordre pédagogique et proviennent essentiellement du mouvement de l Éducation Nouvelle des années vingt. Voir par exemple les pratiques de classes dans : F. Karsen (1923). Ces techniques de la dynamique de groupe ont été perfectionnées plus tard, particulièrement par la pédagogie Freinet et la pédagogie institutionnelle. 3/13

4 une mise en place de fonctions et de rôles : le président de séance, le secrétaire ; le chef d équipe / d atelier, le responsable ( du courrier, d un groupe, de la bibliothèque de classe, des fichiers ), etc. ; une définition des lieux et des limites pour les moments collectifs et individuels de production et d apprentissage : les moments de recherche et de découverte des documents, les moments de l exposé - débat, les temps du travail individuel / de groupe, etc. ; la création d un lieu de décision abordant les question de l organisation du travail : le conseil ; c est le lieu de régulation et de médiation, le lieu de définition des règles du groupe-classe. Illustration n 1 : Plan de travail au premier cycle (reproduction réduite) utilisé par M. Bertrand 7 CEG NOUATRE Classe : BILAN DE TRAVAIL du au TRAVAIL COLLECTIF Correspondance date thème développé USA GB TRAVAIL INDIVIDUALISE Exposé(s) préparé(s) : Magnéto. A I : A II : A III : Lectures : Trav. autocorrectifs Grammaire : Traduction : Correspondance date thème développé USA GB Recherches personnelles : - Ce que je pense de mon travail : - Je voudrais faire (ou étudier) : 7 Cf. M. Bertrand 1967 : 32). Pour consulter des plans de travail plus récents pour le collègue, voir J. et E. Lèmery (1997), cf. également D. Vaupel (1995). 4/13

5 Le professeur : Les parents : Rappelons que dans le cadre du projet, les outils de communication et d échanges suivants (appelés «techniques Freinet») sont souvent utilisés 8 : la texte libre / l expression libre la correspondance interscolaire individuelle ou collective ; le journal de classe ; la bibliothèque de classe. Les étapes de réalisation d un projet en classe de Freinet sont généralement les suivantes : le débat collectif sur le choix et la définition du (des) projet(s) à réaliser; la répartition des tâches et responsabilités ; la planification de la réalisation des tâches dans le temps et dans l espace ; l évaluation des besoins en outils, ressources et moyens ; l échange régulier sur l avancement des travaux ; la présentation, des résultats intermédiaires et définitifs ; leur discussion et critique dans le but de les amender et améliorer. la publication des travaux finis sous différentes formes : exposé, présentation en ligne, exposition Cet aperçu général et théorique nécessite des exemples pour illustrer cette approche 9. Nous présenterons un projet de débutants (niveau collège) et un autre niveau lycée. Le projet «albums» des apprenants débutants Une élève d une classe de 4 e, Allemand Langue II (six mois d allemand) a réalisé comme projet le dialogue «Dracula hat Zahnweh» (voir illustration n 2). Elle a effectué des recherches dans la bibliothèque de classe, a trouvé un dialogue qu elle a adapté à sa manière. Avec le soutien de l enseignant et plusieurs corrections, elle l a recopié proprement pour le coller dans une chemise 8 9 Pour une présentation détaillée, voir G. Schlemminger (1995 a), (2001). Des exemples de projets anciens, mais très instructifs sont M. Bertrand (1967), (1969) ; pour des publications plus récentes, voir C. Saindon (2001), S. Chancelier (2001), X. Gaillon (2000) ; pour une bibliographie complète, voir : G. Schlemminger (1996). 5/13

6 cartonnée, «l album». Puis, à l aide de quelques illustrations, elle l a présenté à la classe. D autres recherches ont également été présentées. La sienne a été retenue et a servi de base de l apprentissage. De part la présentation, l essentiel des nouvelles structures étaient déjà connues. Vu le support, le procédé audiovisuel a été adopté pour travailler avec toute la classe ce dialogue, l élève jouant l un des deux rôles, l enseignant l autre. Les dialogues ont été ensuite repris par des groupes d élèves. Par la suite, d autres saynètes aussi saugrenues ont été créées, au plaisir de tous Entre-temps, le dialogue original a été polycopié pour tous les élèves et affiché en grand format au mur. Par ailleurs, chaque groupe a envoyé son dialogue aux correspondants allemands en leur demandant d en créer également. Illustration n 2 : L album «Dracula hat Zahnweh» (classe de 4 e, collège de Peujard, Gironde) Manifestement, le dialogue original s inspire d une saynète d un manuel allemand connu. Le contenu, tout farfelu qu il soit, est d une grande banalité. 10 Cela dit, l objectif premier des textes 10 À propos de la banalité des productions d élèves, voir également P. Clanché (1988). 6/13

7 personnels n est pas la promotion d un quelconque idéal de spontanéité ou de créativité. Pour l élève, cette recherche et cette création modestes donnent du sens ; elle joue avec les moyens linguistiques dont elle dispose pour tourner en dérision une prise de rendez-vous chez le dentiste. De par l organisation pédagogique de la classe 11 cette petite production s insère dans un circuit d échanges 12 et de coopération ; elle fait donc partie d un processus plus large de socialisation par le travail. Le projet «journal de classe» Le projet de la publication d un journal a été réalisé dans une classe de seconde, Allemand première langue. Chaque élève dispose d'un plan de travail où est inscrit, entre autres, la possibilité d écrire des textes personnels. Il peut écrire seul ou à plusieurs soit en classe pendant le travail individualisé, soit à la maison. A intervalle régulier, les élèves peuvent présenter leurs écrits, en général par mois. La classe choisit, par vote, les meilleurs textes à publier dans le journal 13. Les textes non élus ne sont pas pour autant oubliés ; l'élève peut en faire un album ; il l'envoie aux correspondants ; le texte peut être affiché, etc. Comme on ne dispose pas de beaucoup de temps en classe de langue, le texte à exposer oralement devant la classe doit être déjà «présentable», c'est-àdire le «toilettage» de l'orthographe, du style, des erreurs de contenu, etc. doit avoir lieu avant la présentation. Il reste l'organisation matérielle de la production à assurer : - la collection des textes élus, - la saisie des textes, - la mise en page, - la dernière correction du professeur, - le feu vert pour l'impression («bon à imprimer»), - l'impression (la photocopie la plupart du temps), - l agrafage, En pédagogie Freinet, on parle «d nstitutionnalisation» de la classe. La linguistique nous a fait prendre conscience que les échanges verbaux liés à des situations précises (les actes de paroles ) sont très ritualisés. Il s avère que les élèves parlent, à propos des différentes activités de la classes, rapidement dans la langue cible. L'auteur reste maître de son écrit ; il peut refuser sa présentation devant la classe, des corrections proposées et sa publication. Tout texte publié porte la signature de l'auteur. Le contenu peut parfois mettre en cause d'autres personnes. Le conseil du groupe-classe discutera alors de l'opportunité de la publication d'un tel texte. En dernier ressort, c'est l'enseignant qui en porte la responsabilité. 7/13

8 - la distribution (vente) - la critique du produit final. 8/13

9 Illustration n 4 : Extrait du journal «Der Journalist», 4 pages (classe de 2 e, lycée de Talence, Gironde, mai 1992) 14 Ce processus de réalisation du projet commun implique l élève quant aux décisions à prendre, des responsabilités à assumer. Ce travail doit se faire en amont des présentations et du choix des textes. Il s'effectue lors du conseil, réunion mensuelle coordonnant le travail du groupe-classe. Le 14 La classe a opté pour une édition bilingue comprenant le résumé ou la traduction de certains articles afin que le journal puisse être lu par des non-germanistes. 9/13

10 groupe doit savoir pour quelles raisons il édite un journal et à qui celui-ci s'adresse. Il désigne les responsables, répartit les tâches ; il détermine le titre de la publication, le nombre de pages, le tirage, le coût de la production et éventuellement le prix du journal, il fixer les délais des différentes phases de production. La création du journal réussira sous condition que la phase de production ait été organisée rigoureusement auparavant et qu il y ait un réel groupe-cible de lecteur. En s'insérant dans un processus de production pour lequel il est motivé, l'élève prend en charge non seulement la réalisation d'un journal mais en même temps ses apprentissages : il a écrit, corrigé et retravaillé son texte. Il l'a présenté oralement; il a éventuellement participé à sa mise en page. Il est certain qu il maîtrisera un sujet qu'il a traité de si multiples façons. S y ajoute la valorisation du travail personnel : il est publié et lu par d'autres. Sa recherche, son savoir ne sont plus une affaire personnelle ; ils sont devenus un travail socialisé. La production d'un journal de classe est ainsi au niveau pédagogique - un projet très complet, suscitant à la fois l'emploi des capacités intellectuelles, manuelles et artistiques des élèves, insérant ceux ci dans un processus de socialisation. C'est un travail exigeant, à tout point de vue, une bonne qualité du produit final. 15 La didactique des langues face à un projet pédagogique de type holiste Le projet en pédagogie Freinet qui est inséré dans les apprentissages, leur sert de base, constitue ainsi une démarche holiste. Néanmoins, elle n est pas sans susciter quelques questions, en l occurrence celle de la transposition didactique, celle de la place des phases d entraînement linguistique et celles des capacités linguistiques des élèves à s exprimer en toute occasion dans la langue cible. En classe de langue, surtout au niveau des débutants, se pose, en effet, le problème de la présentation : l'auteur ne dispose pas d'une maîtrise (linguistique) suffisante pour présenter et lire son document devant la classe ; celui-ci s'avère souvent trop difficile ou trop long ; l'élève n' a pas eu suffisamment de temps pour s'entraîner à une prestation orale, etc. Ce problème d ordre pédagogique n est pas propre à la classe de type Freinet ; il se pose à chaque fois que l élève prend la parole de sa propre initiative (et non pas sous forme d une réplique attendue à la question de 15 Rappelons que ce n est pas uniquement en classe de type Freinet qu on édite des journaux scolaires. Les premières expériences remontent aux années 1920 (cf. J. Korczak 1921) dont C. Freinet s est d ailleurs inspirées. Aujourd hui, le Centre de Liaison de l'enseignement et des Moyens d'information (C.L.E.M.I.) du Ministère de l Éducation nationale est très actif dans ce domaine ; voir C.L.E.M.I. (1991), J. Gonnet (1990), O. Chenevez / C.L.E.M.I. (1991). Ses expériences se situent néanmoins en dehors des disciplines traditionnelles et s apparentent davantage aux TPE. 10/13

11 l enseignant). C est le rôle du professeur d y intervenir comme modèle linguistique et de l aider, voire de le suppléer au début, si cela s avère nécessaire. La question des matériels pédagogiques est plus délicate. Il est en effet possible de faire réaliser aux élèves des projets en langue étrangère. Cependant, il faut constater que la tâche d approfondir, de fixer les faits de langues, assurée habituellement par les exercices que proposent les méthodes de langues, devient ici plus difficile. Il y a actuellement encore peu de matériels linguistiques que l élève peut utiliser indépendamment d une progression lexicale (qu impose le séquencement des manuels scolaires). Pour le moment, l enseignant est souvent amené à produire lui-même ces outils. 16 En somme, la pédagogie Freinet dispose donc d un scénario pédagogique très élaboré mais celui - ce ne résout pas la transposition didactique des contenus 17. En pédagogie Freinet, on peut dire qu'elle se situe en amont du travail didactique habituel, nommément dans l'importation des contextes et dans l'instauration du cadre coopératif du travail. La question principale de l'apprentissage d'une langue est celle de la communication et du sens, du pourquoi parler en langue étrangère dans la situation de classe. C'est donc le déploiement des procédés et réseaux de communication (la correspondance, le journal de classe, le texte libre, l'enquête, l'exposé, le débat ) qui induit le processus de l'apprentissage et dans un moindre degré la préparation de matériels didactiques. Ainsi, dans l'élaboration de l'objet d'enseignement, la question des motivations se pose différemment : Ce n'est pas la maîtrise de la langue qui motive l'expression personnelle, mais les pratiques socialisées de communication. C est certainement à ce niveau que les TPE et les Travaux croisés se distinguent des pratiques Freinet ; les premiers se dérobent, en fait, face à la question du scénario pédagogique et de la transposition didactique ; la pédagogie Freinet dispose à ce niveau d une pratique de classe avérée sans toutefois satisfaire à toutes les interrogations que pose la didactique. Bibliographie Alvarez, Georges (1979) : «Le rôle des langues étrangères dans la formation scolaire», in : Etudes de linguistique appliquée, n 35, 1979, pp Barré, Michel (1998) : L aventure documentaire : une alternative aux manuels scolaires, Nantes, Éditions I.C.E.M. [2e édition revue et corrigée, 1ère édition : 1983] Il faut néanmoins constater que progressivement il y a de plus en pour de ces outils pour les langues scolaires courantes ; voir G. Schlemminger (1997a) (1997 b), J. Varenne (2001), cf. également G. Schlemminger et al. (2001). Cf. également G. Schlemminger (1995 b). 11/13

12 Bertrand, Michel (1967) : L'enseignement des langues au second degré, Dossiers pédagogiques, n 27, Cannes, CEL. Bertrand, Michel (1969) : Une méthode naturelle d'apprentissage de l'anglais en classe de 6e, Dossiers pédagogiques, n 44, Besse, Henri (1992) : Méthodes et pratiques des manuels de langue, Paris, Didier, Crédif. Bourdel, Hélène (2002) : TPE, la pédagogie Freinet entre au lycée par la grande porte», in : Le nouvel éducateur n 136, fév. 2002, pp Bruliard, Luc / Schlemminger, Gerald (1996) : Le mouvement Freinet : des origines aux années quatre-vingt, Paris, L'Harmattan, C.L.E.M.I. (1991) : L'expression lycéene : livre blanc des journaux lycéens, C.R.D.P. / Hachette Education, Paris. Chancelier, Sylvie (2001) : «Adapter l esneignement de l anglais à la pédagogie Freinet», in : Le nouvel éducateur n 133, nov. 2001, pp Chenevez, Odile / C.L.E.M.I. (1991) : Faire son journal au lycée et au collège, Ed. Centre de formation et de perfectionnement des journalistes, Paris Clanché, Peirre (1988) : L enfant écrivain. Génétique et Symbolique du texte libre, Paris, Le Centurion. Dewey, John (1902) :The Child and The Curriculum, Chicago, University of Chicago Press. Favry, Roger (2002): «Du chef-d œuvre aux TPE - Travaux personnels encadrés», in : Le nouvel éducateur n 136, fév. 2002, pp Freinet, Célestin (1928) : Plus de manuels scolaires. Méthode vivante et rationnelle de travail scolaire par l Imprimerie à l École, St. Paul, Éditions de l'imprimerie à l École. Freinet, Célestin (1949) : (1949) : Brevet et chefs-d'œuvre, Cannes, C.E.L., coll. Brochures d'èducation Nouvelle Populaire n 42. Gaillon, Xavier (2000) : «Le voyage du père Noël», in : Le nouvel éducateur n 123, nov. 2000, pp et I - VIII. Gonnet, Jacques (1990) : Journaux scolaires et lycéens, Paris, Ed. Retz. Gresso, Hélène (2001) : «Raison d être : une corrrespondance internationale au lycée», in : Le nouvel éducateur n 133, nov. 2001, pp Karsen, Fritz (1923): Deutsche Versuchsschulen der Gegenwart und ihre Probleme, Leizpig, Dürr, Reihe: Ordentliche Veröffentlichungen der Pädagogischen Literatur-Gesellschaft Neue Bahnen". Kilpatrick, William H. (1918) : The Project Method, in : Teachers College Record, New York, Columbia University, Vol. 19, Number 2, September, pp Korczak, Janus (1921) : La Gazette scolaire, Paris, C.L.E.M.I.. Lèmery, Janou / Lèmery, Edmond (1997) : «Enseigner et vivre autrement au collège par la pédagoge Freinet», in : Le nouvel éducateur n 93, nov. 1997, pp Mazurie, Cathérine (2002) : «Où le BO est innovant», in : Le nouvel éducateur n 136, fév. 2002, pp Saindon, Christine (2001) : «Correspondre dans une langue étrangère», in : Le nouvel éducateur n 133, nov. 2001, pp Schlemminger, Gerald (1995 a) : La pédagogie Freinet et l'enseignement des langues vivantes, Lyon, Voies Livres, coll. Lingua. 12/13

13 Schlemminger, Gerald (1995 b) : «L'enseignement des langues au défi de la transposition didactique», in : SPIRALE, Revue de Recherches en Éducation, 1995, n 16, pp Schlemminger, Gerald (1996) : La pédagogie Freinet et l'enseignement des langues vivantes : approche historique, systématique et théorique, Bern, Peter Lang. Schlemminger, Gerald (1996) : Bibliographie Freinet, Nantes, Éditions I.C.E.M.. Online : Schlemminger, Gerald (1997 a) : «Fichiers pour la classe de langue : Bibliographie commentée», in : Tracer, revue d'innovation et de recherches en enseignement des langues, sept. 1997, n 12, pp Online : Schlemminger, Gerald (1997 b) : «Lire et construire : le fichier autocorrectif de lecture de type Freinet», in : Unterricht Französisch, 1998, n 32, pp Schlemminger, Gerald (2001) : La pédagogie Freinet en classe de langue vivante, Nantes, Éditions I.C.E.M. - Pédagogie Freinet. Schlemminger, Gerald et al. (2001) : Lesekartei - Fichier de lecture, (niveau débutant), Mouans - Sartoux, P.E.M.F. Sereno, Marie-Noëlle / Vanmalle, Bernard (1997) : «Enseigner et vivre autrement au collège par la pédagogie Freinet», in : Le nouvel éducateur, nov. 1997, n 93, p Vaupel, Dieter (1995) : Das Wochenplanbuch für die Sekundarstufe. Schritte zum selbständigen Lernen, Weinheim, Beltz. Varenne, Jacky (2001) : «Histoire de lire en anglais, en allemand, en espagnol et en esperanto», in : Le nouvel éducateur n 133, nov. 2001, pp Vigouroux, Jeanne (2002) : D autres témoignages», in : Le nouvel éducateur n 136, fév. 2002, pp /13

Travail coopératif autour de la production d'un journal

Travail coopératif autour de la production d'un journal Gerald Schlemminger in : Nouvel Éducateur, juin 1993, n 65-66, pp. 16-17. Travail coopératif autour de la production d'un journal L'auteur relate 15 ans d'expérience de journaux de classe en collège et

Plus en détail

LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM

LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM Assistant, pourquoi? Vous avez envie de faire partager vos connaissances, votre culture et votre langue à de jeunes Français;

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES. PALIER 1 DU COLLEGE

LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES. PALIER 1 DU COLLEGE LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES. PALIER 1 DU COLLEGE Programme applicable à la rentrée 2006. Introduction. 1. Le Cadre Européen Commun de Références pour les Langues. Le CECRL a été publié en 2001 par le

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation Compte rendu de la formation «Expertise de vos pratiques en Méthode Naturelle de la Lecture et de l Ecriture (MNLE)» Animée par Sybille Grandamy Le 10 mars 2015 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 9 participant(e)s

Plus en détail

Enseigner aux enfants et aux adolescents

Enseigner aux enfants et aux adolescents UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Enseigner aux enfants et aux adolescents Maitriser les approches et développer des contenus adaptés aux jeunes publics

Plus en détail

L'INFORMATIQUE DANS LES ÉCOLES ET LES COLLÈGES

L'INFORMATIQUE DANS LES ÉCOLES ET LES COLLÈGES 17 L'INFORMATIQUE DANS LES ÉCOLES ET LES COLLÈGES Quelle est la place de l'informatique dans les trois livres de poche publiés récemment par le Ministère de l'éducation nationale et le CNDP? ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Plan de formation 2015-2016 BUDGET TERRITORIAL. w w w.isfec-bretagne.org

Plan de formation 2015-2016 BUDGET TERRITORIAL. w w w.isfec-bretagne.org Formation continue Plan de formation 2015-2016 BUDGET TERRITORIAL w w w.isfec-bretagne.org Rennes (35) 2016.BZ.E.33 Guingamp (22) 2016.BZ.E.31 2 jours consécutifs 12 heures Rennes (35) 04-05 avril 2016

Plus en détail

Attendus du mémoire de Master 2 en Droit

Attendus du mémoire de Master 2 en Droit Attendus du mémoire de Master 2 en Droit Le mémoire de Master 2 doit permettre au lecteur d apprécier la maîtrise d ensemble des compétences pratiques et théoriques attendues d un(e) diplômé(e), et la

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

Fiche informative sur l action

Fiche informative sur l action Fiche informative sur l action Titre de l action : «Galerie d art contemporain et cycle d exposition» Renseignements utiles Académie de Poitiers Nom et adresse complète de l établissement : Lycée René

Plus en détail

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Jacky GIRARDET CLE International Résumé : L apprentissage d une langue étrangère procède souvent selon une suite de simulations des tâches que le futur utilisateur

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français 3 Direction de l'instruction publique du canton de Berne Août 2013 COMEO Commission des moyens d enseignement et du plan d études du canton de Berne Correspondance entre (PER) pour le degré secondaire

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Lycée François Arago (Perpignan, France)- IES Lo Pla d Urgell (Lleida, Espagne)- Istituto G. Manno (Alghero, Italie)

Lycée François Arago (Perpignan, France)- IES Lo Pla d Urgell (Lleida, Espagne)- Istituto G. Manno (Alghero, Italie) Lycée François Arago (Perpignan, France)- IES Lo Pla d Urgell (Lleida, Espagne)- Istituto G. Manno (Alghero, Italie) Les objectifs du projet Mer de Babel se concentrent autour des lignes suivantes principales

Plus en détail

Outils pour programmer les apprentissages

Outils pour programmer les apprentissages - Inspection de l Éducation Nationale de Vichy 1-14, Boulevard Carnot - BP 2932-03 209 Vichy Cedex Tél : 04.70.97.54.65 / Fax : 04.70.31.34.06 Site de circonscription : http://www3.ac-clermont.fr/ien-vichy1/

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

La Pédagogie de Projets en FLE De l idée à la réalisation

La Pédagogie de Projets en FLE De l idée à la réalisation + La Pédagogie de Projets en FLE De l idée à la réalisation Jean-Michel DUCROT http://insuf-fle.hautetfort.com/ + Le CECRL et la pédagogie de projet n Le CECRL met en avant l approche actionnelle où la

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Un voyage virtuel dans le temps

Un voyage virtuel dans le temps 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 Un voyage virtuel dans le temps Guide destiné au corps enseignant du secondaire I en vue de l utilisation pédagogique des chroniques suisses de www.ideesuisse.ch

Plus en détail

Anglais professionnel «Business English»

Anglais professionnel «Business English» Anglais professionnel «Business English» 1. INFORMATIONS DE BASE Intitulé de l unité de formation : Anglais professionnel «Business English», Niveau Intermédiaire (B2), Session d automne 2010, http://www.

Plus en détail

Outil d'aide à l'évaluation des compétences du référentiel du professeur des écoles à l'usage des stagiaires

Outil d'aide à l'évaluation des compétences du référentiel du professeur des écoles à l'usage des stagiaires Outil d'aide à l'évaluation des compétences du référentiel du professeur des écoles à l'usage des stagiaires Conception du document : Dans le cadre de la formation de formateurs 2012-2013, les tuteurs

Plus en détail

Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée. 1. De la demande aux objectifs de formation

Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée. 1. De la demande aux objectifs de formation Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée 1. De la demande aux objectifs de formation Dès qu une demande de formation FOS est formulée (ou envisagée), il s agit dans un premier temps d effectuer un

Plus en détail

Pré requis à retenir I Le plan de rénovation de l enseignement des langues vivantes :

Pré requis à retenir I Le plan de rénovation de l enseignement des langues vivantes : Pré requis à retenir I Le plan de rénovation de l enseignement des langues vivantes : Ce plan énumère cinq priorités (BO du 8 juin 2006, circulaire AEFE du 11 septembre 2012) Priorité donnée à l apprentissage

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

À la découverte de notre quartier

À la découverte de notre quartier Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique À la découverte de notre quartier 1/14 Résumé de la situation d apprentissage et d évaluation : Les élèves réalisent en équipe des affiches, murales

Plus en détail

MATHEMATIQUES. Cycle 3

MATHEMATIQUES. Cycle 3 MATHEMATIQUES Cycle 3 SEPTEMBRE 2013 Charnay, Roland. Comment enseigner les nombres entiers et la numération décimale? : de la PS au CM2. Paris : Hatier, 2013. 1 vol. (144 p.) ; 26 x 19 cm. Enseigner à

Plus en détail

Texte préparé par Jacques CHAVANES, formateur et mis en ligne le 15 décembre 2012.

Texte préparé par Jacques CHAVANES, formateur et mis en ligne le 15 décembre 2012. CASNAV d Orléans Tours. Présentation synthétique des ressources accompagnant les nouvelles instructions officielles sur la scolarisation des nouveaux arrivants mises en ligne sur le site Eduscol à l adresse

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

IDD Classe de 4ème : Création d un journal scolaire en ligne.

IDD Classe de 4ème : Création d un journal scolaire en ligne. IDD Classe de 4ème : Création d un journal scolaire en ligne. Disciplines impliquées : Lettres et Documentation Professeurs : Bénédicte Herrgott. Corinne Voisin. Année : 2006-2007 Domaines du programme

Plus en détail

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Le cahier de vie Fonctions et apprentissages Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Plan de l animation I Les origines du cahier de vie II Les fonctions III Les apprentissages IV Le cahier

Plus en détail

Demi-journée d échanges sur les Compétences interdisciplinaires (CID)

Demi-journée d échanges sur les Compétences interdisciplinaires (CID) Demi-journée d échanges sur les Compétences interdisciplinaires (CID) Vesna Labovic Python Séminaire de formation continue orfo - Employée de commerce / employé de commerce CFC IFFP - Lausanne Sommaire

Plus en détail

- Conceptualisation de la démarche de recherche documentaire (transférabilité de cette méthode. Profession

- Conceptualisation de la démarche de recherche documentaire (transférabilité de cette méthode. Profession COMPETENCE : RECHERCHE DOCUMENTAIRE FICHE EDUSCOL (Non) Nature de l activité : Travail méthodologique : Savoir faire transférable : Acquérir la méthode de recherche documentaire transposable dans toutes

Plus en détail

Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré

Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré Domaine : découvrir le monde Discipline : Le monde du vivant Niveau : CP Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré Références au programme : Faire prendre conscience à

Plus en détail

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 Module 6 heures Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 VADE-MECUM - Découverte professionnelle - Module 6 heures 1 Rappel Le module de découverte professionnelle

Plus en détail

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL 1 >>> 2 >>> 3 >>> 4 >>> page AXE 1... 2 AXE 2... 4 AXE 3... 7 AXE 4... 9 1 Favoriser la continuité et la réussite des parcours

Plus en détail

Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012

Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012 Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012 Cette animation pédagogique a été préparée à partir du site du CRDP/IUFM de l Académie de Montpellier- Banque de séquences didactiques. Intérêt

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

Scénario TUIC. Titre du scénario

Scénario TUIC. Titre du scénario Titre du scénario Approche du nombre et des quantités C1-C2 Objectifs pédagogiques : Compétence attendue à la fin de l'école maternelle : - associer le nom des nombres connus avec leur écriture chiffrée

Plus en détail

«De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain.»

«De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain.» Fiche action n 2 DOSSIER DE CANDIDATURE «Mobiliser les compétences dans des situations diversifiées et motivantes» Avant-propos Le projet «De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain» a

Plus en détail

Calcul mental et réfléchi

Calcul mental et réfléchi Calcul mental et réfléchi Diaporama élaboré par Véronique Jullien CPC St Sébastien Vertou selon les travaux de Sophie Gobert - Professeur chercheur Université de Nantes Comment calculez-vous? 85 + 8 =

Plus en détail

De nombreuses activités sont possibles autour du thème de la lecture critique de la presse.

De nombreuses activités sont possibles autour du thème de la lecture critique de la presse. Réaliser un journal PRESENTATION De nombreuses activités sont possibles autour du thème de la lecture critique de la presse. Cette mallette est centrée sur la rédaction d un j ournal d apprenants. Elle

Plus en détail

Ateliers de formation professionnelle :

Ateliers de formation professionnelle : Informations de l'unité d'enseignement Implantation Ecole Normale Catholique du Brabant Wallon Cursus de Bachelier - AESI en - langue étrangère Préparer et réaliser une ou plusieurs séquences d enseignement

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE/FLS

Didactique et méthodologie du FLE/FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Didactique et méthodologie du FLE/FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation -2012 Section

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N

accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N Personnels PERSONNELS ENSEIGNANTS Attribution aux personnels enseignants des premier et second degrés relevant du MEN d

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L organisation du temps scolaire Bureau de la formation continue des enseignants

Plus en détail

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS Année 2011 / 2012 Véronique MONMARON Bruno CHARMOILLE IEN Economie et Gestion Martine GIONTA Elisabeth

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Travailler à l Ecole Européenne de Strasbourg

Travailler à l Ecole Européenne de Strasbourg Travailler à l Ecole Européenne de Strasbourg L Ecole Européenne de Strasbourg est une école européenne de type 2 ou «école associée». De ce fait, elle dépend administrativement et financièrement du droit

Plus en détail

(document de soutien)

(document de soutien) Considérations pour établir les mesures d adaptation à mettre en place en situation d évaluation (document de soutien) Mai 2011 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Direction de l adaptation

Plus en détail

Comment gérer le travail en autonomie dans une classe?

Comment gérer le travail en autonomie dans une classe? Comment gérer le travail en autonomie dans une classe? L «autonomie» est conçue comme une compétence à l école primaire: en effet dans le socle commun nous pouvons lire: *au cycle 3: compétence 7: l'autonomie

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer la formation Promouvoir la formation des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser»

Plus en détail

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord)

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) LE PLAN DE TRAVAIL Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) Document réalisé par Claire BEY CPC Tours Nord - 2012 Programme de la matinée : PARTIE THEORIQUE : Historique

Plus en détail

2. Bilan de la session 2013

2. Bilan de la session 2013 RAPPORT DE JURY DE L EXAMEN DE CERTIFICATION COMPLEMENTAIRE DNL ANGLAIS SESSION 2013 1. Cadre réglementaire 1.1. Textes réglementaires L examen visant l attribution d une certification complémentaire est

Plus en détail

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10 Sommaire Textes officiels... 5 Horaires... 7 Enseignement de détermination... 9 Présentation... 9 Programme... 10 Indications complémentaires... 11 collection Lycée voie générale et technologique série

Plus en détail

Annie Martin Présidente AGIEM 33 Conseillère pédagogique circonscription de St André de Cubzac - Gironde

Annie Martin Présidente AGIEM 33 Conseillère pédagogique circonscription de St André de Cubzac - Gironde Annie Martin Présidente AGIEM 33 Conseillère pédagogique circonscription de St André de Cubzac - Gironde Préambule : La citoyenneté et l AGIEM : L AGIEM, association générale des enseignants d école maternelle

Plus en détail

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques Contribution aux travaux des groupes d élaboration des projets de programmes C 2, C3 et C4 Anne Leclaire-Halté, Professeure d université, Université de Lorraine/ESPÉ Comprendre un texte fictionnel au cycle

Plus en détail

UN EXEMPLE DE RECUEIL DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE

UN EXEMPLE DE RECUEIL DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE UN EXEMPLE DE RECUEIL DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE TABLE DES MATIÈRES Introduction I. La convention collective A. Le département B. La coordination II III. IV. L assemblée départementale A. Les réunions

Plus en détail

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue?

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? De lʼimportance de lʼarticulation entre lʼenseignement de la LSF et celui de la langue française au sein des classes en LSF Jeudi 18 Novembre 2010 Colloque de lʼafl

Plus en détail

Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation. Année scolaire 2010-2011

Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation. Année scolaire 2010-2011 Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation Année scolaire 2010-2011 Au cours du mois de mars 2011, des formations académiques d une journée sur «L'accompagnement personnalisé au lycée»

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Une certification, POURQUOI? Une certification est un titre reconnu qui permet de valider vos compétences dans une langue étrangère et donc de :

Une certification, POURQUOI? Une certification est un titre reconnu qui permet de valider vos compétences dans une langue étrangère et donc de : Une certification, POURQUOI? Une certification est un titre reconnu qui permet de valider vos compétences dans une langue étrangère et donc de : Valoriser vos compétences en langue sur votre CV, en évitant

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS SUIVI DU PLAN DE RÉUSSITE Objectif 1.1 Augmenter la maîtrise de la lecture chez nos élèves Voir la liste des

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Publicité Une formation aux couleurs de la HELHa L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant en lui permettant, d une part,

Plus en détail

La pédagogie institutionnelle - une introduction

La pédagogie institutionnelle - une introduction GERALD SCHLEMMINGER PATRICK GEFFARD ASSOCIATION "PÉDAGOGIE INSTITUTIONNELLE GIRONDE" (P.I.G.) In : GROUPE DE PÉDAGOGIE INSTITUTIONNELLE DE LA GIRONDE (s. l. dir. d.) (1992) : Monnaies d'échanges. Pratiques

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Circonscription de l Education Nationale Décines Vaulx-en-Velin QUELQUES OUTILS POUR PRÉPARER SA CLASSE

Circonscription de l Education Nationale Décines Vaulx-en-Velin QUELQUES OUTILS POUR PRÉPARER SA CLASSE Circonscription de l Education Nationale Décines Vaulx-en-Velin QUELQUES OUTILS POUR PRÉPARER SA CLASSE ANNEE SCOLAIRE 2002-2003 La préparation de la classe Pour assurer la cohérence et la continuité des

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015)

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015) LA LOI DU 8 JUILLET 2013 La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République a affirmé le principe d une évolution nécessaire des modalités

Plus en détail

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES 1 er DEGRE 5/LES APPRENTISSAGES B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Questionner oralement : Devez-vous payer pour que votre enfant aille à l école? Connaissez-vous

Plus en détail

S organiser autrement

S organiser autrement S organiser autrement Dominique Tibéri enseignant en cycle 3 et formateur à l IUFM Nancy (54) propose ici une alternative à la préparation de classe telle qu elle est demandée par l Institution. Préparer

Plus en détail

De l accompagnement personnalisé en Seconde

De l accompagnement personnalisé en Seconde De l accompagnement personnalisé en Seconde David ROBERT Résumé Les heures d aide individualisée disparaissent avec la réforme et les modules disparaissent ou deviennent éventuellement des heures dédoublées

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Guide pour la rédaction, la défense et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC

Guide pour la rédaction, la défense et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC Guide pour la rédaction, la défense et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC Afin de finaliser son parcours de formation Did@cTIC, chaque participant-e au

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation I. Objectifs 3 II. Acteurs 3 III. Mise en œuvre 3 1. Formation 2. Format des émissions 3. Equipement technique IV. Apports pédagogiques en regard des programmes des différentes

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Mercredi 16 septembre 2015 SEGPA du Collège Clemenceau actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Réunion de rentrée des DACS Intervention de Mme MEILLER Inspecteur référente académique SEGPA

Plus en détail

SEMINAIRE PLAN DE PREVENTION DE L ILLETTRISME ACCOMPAGNEMENT DU DISPOSITIF CP. Jeudi 15 janvier et vendredi 16 janvier 2004

SEMINAIRE PLAN DE PREVENTION DE L ILLETTRISME ACCOMPAGNEMENT DU DISPOSITIF CP. Jeudi 15 janvier et vendredi 16 janvier 2004 SEMINAIRE PLAN DE PREVENTION DE L ILLETTRISME ACCOMPAGNEMENT DU DISPOSITIF CP Jeudi 15 janvier et vendredi 16 janvier 2004 Compte-rendu Intervention d Anne-Marie Chartier, Maître de conférence, INRP Introduction

Plus en détail

17 > 30 nov 2014 UN FESTIVAL DES IDÉES. Appel à projet pour les Lycéens et les Apprentis de la Région Rhône-Alpes

17 > 30 nov 2014 UN FESTIVAL DES IDÉES. Appel à projet pour les Lycéens et les Apprentis de la Région Rhône-Alpes 17 > 30 nov 2014 UN FESTIVAL DES IDÉES Appel à projet pour les Lycéens et les Apprentis de la Région Rhône-Alpes La Villa Gillet Une approche culturelle des savoirs Créée en 1987, la Villa Gillet s intéresse

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

ANGLAIS / NIVEAU ELEMENTAIRE *

ANGLAIS / NIVEAU ELEMENTAIRE * ANGLAIS / NIVEAU ELEMENTAIRE * Cours AC.1 Extensif Faire face à des situations de la vie courante, en anglais, dans un environnement international (écrit et oral). Activation des connaissances antérieures.

Plus en détail

Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale

Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale www.fadben.asso.fr ENSEIGNEMENT A L'INFORMATION DOCUMENTATION Proposition faite par la FADBEN dans le cadre de la réforme

Plus en détail

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Parler de nutrition en PN009420 L éducation nutritionnelle est une des priorités santé du Ministère de l Education nationale de l école

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Présentation de la formation et proposition de progression pédagogique La transformation du baccalauréat Vente Représentation en baccalauréat professionnel Vente a induit

Plus en détail

CONSTRUIRE SON EMPLOI DU TEMPS

CONSTRUIRE SON EMPLOI DU TEMPS Inspection de l'education Nationale Téléphone : 05 90 24 69 86 Télécopie : 05 90 24 23 50 mél :ce.ien9710080k@ac-guadeloupe.fr 13, Rue Achille René Boisneuf 97111 Morne-à-l Eau Note de liaison n 8 CONSTRUIRE

Plus en détail

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes La rubrique «Ressources pour enseigner» reflète les choix qui ont été ceux de la discipline dans la conception

Plus en détail

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS LES INSTITUTIONS CULTURELLES AU QUÉBEC 502-JAL-03 Pondération : 1-2-3 Compétences : 01D0 (c) Ce cours pose les bases d une connaissance critique

Plus en détail