Projet Logistique Sécurité Technique Environnement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet Logistique Sécurité Technique Environnement"

Transcription

1

2 PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / TOME 4 - Projet Logistique Sécurité Technique Environnement 1

3 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 FICHE N LOG A Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement Gestion de l eau FICHE N LOG A Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement Qualité de l air FICHE N LOG A Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement Déchets - Normalisation des lieux de stockage FICHE N LOG A Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement Déchets Gestion et organisation autour des produits spécifiques (produits chimiques) FICHE N LOG A Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement Réactiver le groupe «développement durable» FICHE N LOG A Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement Achats éco-responsables FICHE N LOG B Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie Chercher des solutions ou organisation innovantes FICHE N LOG B Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie Evaluation et comparaison des coûts de production FICHE N LOG B Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie Commercialisation 2

4 FICHE N LOG B Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie La qualité en cuisine et blanchisserie FICHE N LOG C Services Techniques Organisation du Service Maintenance FICHE N LOG C Services techniques Plan maintenance des structures rénovées FICHE N LOG C Services Techniques Gestion des clés à moyen constant FICHE N LOG C Services techniques Implantation d'une Gestion Technique Centralisée (GTC) FICHE N LOG C Services techniques Organisation des retours et transferts de données aux services techniques FICHE N LOG D Stock et inventaire Organiser et gérer les équipements mobiliers et matériels FICHE N LOG D Stock et inventaire Approvisionnement et gestion des stocks FICHE N LOG E Positionnement du pôle prestataire de service dans le respect mutuel Centralisation du parc automobile FICHE N LOG E Positionnement du pôle prestataire de service dans le respect mutuel Place du volet social - développement durable dans le pôle Administration Achats Logistique Techniques FICHE N LOG E Positionnement du pôle prestataire de service dans le respect mutuel. Adaptation des prestations aux besoins des clients, communication et relation interservices et évaluation du service rendu FICHE N LOG E Les prestations hôtelières Mise en place d une charte hôtelière 3

5 PROJET LOGISTIQUE SECURITE TECHNIQUE ENVIRONNEMENT - INTRODUCTION - Notre projet s'inscrit en support du projet médical. Nous avons volontairement axé les orientations du projet autour des organisations de travail sans aller systématiquement vers des projets d'investissement. Au travers de nos fiches actions nous développerons nos objectifs en lien avec les autres volets de ce troisième projet d'établissement (social, soin...) Nous voulons marquer notre volonté de pérenniser les services logistiques et techniques et ainsi maintenir l'emploi et les compétences en interne. Inscrits dans la démarche qualité largement développée par l'établissement et conscients des améliorations continues à apporter vis à vis des services supports, nous souhaitons développer la notion de service et accentuer ainsi la qualité des prestations réalisées. L'amélioration de la gestion administrative et comptable des stocks, l'optimisation du fonctionnement des prestations de maintenances entrent totalement dans cette orientation. Enfin, nous avons allons approfondir le volet environnemental initiée avec le 2ème projet d'établissement et affirmer la volonté d'orientation développement durable de l'établissement. 4

6 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS PROJET LOGISTIQUE SECURITE TECHNIQUE ENVIRONNEMENT Responsable du projet : M. GUYON Jean-Christophe FICHE AXE DE TRAVAIL INTITULE DU PROJET N LOG A 1 Gestion de l'eau N LOG A 2 Qualité de l'air N LOG A 3 N LOG A 4 N LOG A 5 Amélioration de la sécurité des personnes et des biens - Protection et préservation de l'environnement Déchets Normalisation des lieux de stockage Déchets Gestion et organisation autour des produits spécifiques (produits chimiques) Réactiver le groupe "développement durable" N LOG A 6 Achats éco-responsables N LOG B 1 Chercher des solutions ou organisation innovantes N LOG B 2 Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie N LOG B 3 Commercialisation Evaluation et comparaison des coûts de production N LOG B 4 La qualité en cuisine et blanchisserie N LOG C 1 Organisation du service maintenance N LOG C 2 Plan maintenance des structures rénovées Services Techniques N LOG C 3 Gestion des clés à moyen constant N LOG C 4 N LOG C 5 Implantation d'une Gestion Technique Centralisée (GTC) Organisation des retours et transferts de données aux service techniques 5

7 N LOG D 1 Stock et inventaire Organiser et gérer les équipements mobiliers et matériels N LOG D 2 Approvisionnement et gestion des stocks N LOG E 1 N LOG E 2 N LOG E 3 N LOG E 4 Positionnement du pôle prestataire de service dans le respect mutuel Les prestations hospitalières Centralisation du parc automobile Place du volet social Développement durable dans le pôle Administration Achats Logistique Techniques Adaptation des prestations aux besoins des clients, communication et relation interservices et évaluation du service rendu Mise en place d'une charte hôtelière 6

8 FICHE N LOG A1 AXE DE TRAVAIL : Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement INTITULE DU PROJET : Gestion de l eau REFERENCE : Manuel de certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) Code de l Environnement Code de la Santé Publique Le Centre Hospitalier Ravenel doit assurer une gestion de l eau pérenne, du pompage à la distribution, jusqu à l évacuation de ses eaux usées. Cette gestion doit être conforme aux textes réglementaires actuels, mais également aux exigences du manuel de certification de l HAS. DESCRIPTION - Poursuivre la remise en état des installations d évacuation des eaux usées (canalisations, filtration, ) - Assurer la conformité des installations d évacuation des eaux usées (points de rejet, fosses sceptiques, blanchisserie, ) - Etudier la mise en œuvre d une solution de traitement autonome et écologique des eaux usées, en adéquation avec les activités du Centre Hospitalier Ravenel - Garantir l alimentation en eau potable du Centre Hospitalier Ravenel (solution alternative, économie sur les consommations d eau, ) - Anticiper l évolution de la réglementation relative aux rejets médicamenteux Hors conditions matérielles ou de moyens - Réaliser un état des lieux qualitatif des installations de pompage, de distribution et d évacuation des eaux - Faire un état des lieux de la réglementation applicable au Centre Hospitalier de Ravenel - Effectuer une étude de coût pour la remise en état et/ou la mise en conformité des réseaux d eau RESULTAT ATTENDU - Garantir la pérennité et améliorer la conformité des installations de pompage, de distribution et de rejet des eaux (maintenance préventive, vérifications périodiques, ) - Elaborer un projet de traitement autonome et écologique des effluents du Centre Hospitalier Ravenel - Garantir l alimentation en eau du Centre Hospitalier Ravenel - Matériel nécessaire à la remise en état des installations de pompage, de distribution et d évacuation des eaux en fonction de l état des lieux qualitatif. - Organisme externes (ADEME, ARS, agence de l eau, ) - Instance du Centre Hospitalier Ravenel (EOH, CLIN, ) - Ressources réglementaires et documentaires - Aides financières externes à l établissement - Questionnaire de satisfaction 7

9 ECHEANCES - 31/12/2012 : Réaliser un état des lieux des installations de pompage, de distribution et d évacuation des eaux Faire la synthèse des textes réglementaires applicables aux Centre Hospitalier Ravenel : Rechercher des aides au financement Elaboration d un projet de filtration autonome et écologique des eaux usées Rechercher une seconde source d alimentation en eau du Centre Hospitalier Ravenel et au-delà : Mise en oeuvre Analyses d eau Suivi des consommations Audit de conformité des installations (avant et après) D EVALUATION ET DE MESURE DE LA 8

10 FICHE N LOG A2 AXE DE TRAVAIL : Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement INTITULE DU PROJET : Qualité de l air REFERENCE : Manuel de certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) Code de l Environnement Code de la Santé Publique Code du Travail - Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (DUERP) Le Centre Hospitalier Ravenel doit garantir les conditions de travail et la sécurité des agents dans le cadre de leurs missions et des patients, et mettre en place les mesures nécessaires à la préservation et à la protection de son environnement. DESCRIPTION - Garantir un fonctionnement optimal des installations de ventilation et de traitement d air - Coordonner la mise à disposition des Équipements de Protection Collective (EPC) et des Équipements de Protection Individuelle (EPI) en fonction des situations à risque - Assurer la conformité de l établissement vis-à-vis des textes réglementaires et du manuel de certification de l HAS - Lever les remarques issues du DUERP - Garantir un renouvellement d air optimal des locaux du Centre Hospitalier Ravenel Hors conditions matérielles ou de moyens - Réaliser un état des lieux qualitatif des installations de ventilation et de traitement de l air - Vérifier l état de conformité des installations de traitement d air - Faire un état des lieux de la réglementation applicable au Centre Hospitalier de Ravenel - Effectuer un état qualitatif de l air ambiant dans les locaux du Centre Hospitalier Ravenel RESULTAT ATTENDU - Garantir la pérennité des installations de ventilation et de traitement de l air (maintenance préventive, vérifications périodiques, ) - Améliorer les conditions de travail des agents du centre Hospitalier de Ravenel, ainsi que les conditions d accueil des patients - Limiter les rejets atmosphériques - Organisme externes (organisme de contrôle, ARS, ) - Instance du Centre Hospitalier Ravenel (EOH, CLIN, CHSCT, ) - Ressources réglementaires et documentaires ECHEANCES - 31/12/2012 : Analyser la qualité de l air au Centre Hospitalier Ravenel (questionnaire, étude des données, analyses, ) Réaliser un état des lieux des installations de ventilation et de traitement de l air Faire la synthèse des textes réglementaires applicables aux Centre Hospitalier Ravenel Définir modalité de maîtrise du risque aspergillaire : Elaborer une politique de réduction des rejets atmosphériques 9

11 D EVALUATION ET DE MESURE DE LA PROJET D ETABLISSEMENT Mise en œuvre des actions correctives et au-delà : Suivi de la mise en oeuvre Analyses d air Suivi des rejets atmosphériques Analyse de satisfaction de la qualité de l air (avant et après) 10

12 FICHE N LOG A3 AXE DE TRAVAIL : Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement INTITULE DU PROJET : Déchets - Normalisation des lieux de stockage REFERENCE : Manuel de certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) Code de l Environnement Code de la Santé Publique Code du Travail - Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (DUERP) Le Centre Hospitalier Ravenel doit poursuivre la normalisation des lieux de stockage des déchets afin de répondre aux textes réglementaires, dans l optique de garantir la sécurité des biens et des personnes, ainsi que la préservation et la protection de l environnement DESCRIPTION - Sécuriser les lieux de stockage - Poursuivre la mise en conformité des lieux de stockage - Rechercher un nouveau local de stockage des DASRI - Lever les remarques issues du DUERP - Éliminer les stockages sauvages de déchets Hors conditions matérielles ou de moyens - Réaliser un état des lieux de stockage des déchets - Faire un état des lieux de la réglementation applicable au Centre Hospitalier de Ravenel - Vérifier l état de conformité des locaux de stockage - Estimer le coût de l élimination du stockage sauvage du «four» RESULTAT ATTENDU - Conformer le Centre Hospitalier Ravenel à la réglementation liée au stockage des déchets - Aides financières externes à l établissement - Ressources réglementaires et documentaires ECHEANCES - 31/12/2012 : Réimplanter le local de stockage des DASRI dans l enceinte du Centre Hospitalier Ravenel Réaliser un état des lieux des lieux de stockage Faire la synthèse des textes réglementaires applicables aux Centre Hospitalier Ravenel : Élimination des stockages sauvage et sécurisation des sites Mise en conformité des lieux de stockage et au-delà : Suivi de la mise en oeuvre D EVALUATION ET DE MESURE DE LA Audit DASRI Audit de suivi des lieux de stockage des déchets hors DASRI Etat de réalisation du marché DASRI (qualité de la prestation, différences de poids, ) 11

13 FICHE N LOG A4 AXE DE TRAVAIL : Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement INTITULE DU PROJET : Déchets Gestion et organisation autour des produits spécifiques (produits chimiques) REFERENCE : Manuel de certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) Code de l Environnement Code de la Santé Publique Code du Travail - Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (DUERP) Afin de réduire les déchets issus de l utilisation des produits chimiques, le Centre Hospitalier Ravenel doit organiser la gestion des produits chimiques : l expression du besoin, l utilisation, l élimination. La prévention des risques issus de l utilisation de ces produits est incluse dans ce processus. DESCRIPTION - Formaliser l expression quantitative et qualitative des besoins en produit chimique - Assurer la conformité des lieux de stockage (cf. fiche n SEC04) - Définir le circuit du produit chimique (validation, stockage, élimination, ) - Former et sensibiliser le personnel - Supprimer le stockage actuel de déchets de produits chimiques - Organiser une filière pérenne pour l élimination des produits chimiques Hors conditions matérielles ou de moyens - Réaliser un état des lieux de l organisation du circuit du produit chimique - Réaliser un inventaire des textes réglementaires applicables aux produits chimiques - Mettre a jour le listing des Fiches de Données de Sécurité (FDS) - Estimer le coût de l élimination du stockage des produits chimiques (bâtiment L01) - La constitution d un groupe de travail spécifique à cette problématique RESULTAT ATTENDU - Une articulation pérenne autour des différents services concernés - Une gestion optimale des déchets - Aides financières externes à l établissement - Ressources réglementaires et documentaires - L évaluation des risques chimiques ECHEANCES - 31/12/2012 : Constituer le groupe de travail Chiffrer l élimination du stockage de produits chimiques (bâtiment L01) Réaliser les états des lieux organisationnel et réglementaires : Définition du circuit du produit chimique Formation du personnel et au-delà : Suivi de la mise en oeuvre D EVALUATION ET DE MESURE DE LA Quantité de déchets de produits chimiques produite Traçabilité Audit sur l application de la procédure et du suivi du circuit Evaluation des marchés (produits d hygiène, lessiviel, ) 12

14 FICHE N LOG A5 AXE DE TRAVAIL : Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement INTITULE DU PROJET : Réactiver le groupe «développement durable» REFERENCE : Manuel de certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) Code de l Environnement Le Centre Hospitalier Ravenel souhaite réactiver le groupe de travail sur le développement durable constitué en Ce dernier doit être représentatif des différents acteurs concernés par les dimensions économiques, environnementales et sociales de l établissement, des différents pôles et professions du Centre Hospitalier Ravenel. Le groupe doit être force de proposition et d innovation. DESCRIPTION - Garantir la pérennité du groupe, qu il soit reconnu comme référentiel et ressource au sein de l établissement - Pérenniser l engagement de l établissement dans la démarche du développement durable - Développer une culture commune, globale sur le développement durable - Sensibiliser l ensemble des agents au développement durable - Communiquer, évaluer les actions mises en œuvres, innover, proposer des évolutions Hors conditions matérielles ou de moyens - Inviter les anciens membres du groupe - Faire un appel à candidature auprès des agents de l établissement et auprès d institutions externes à l établissement - Informer les agents et les différentes instances de l établissement de la réactivation du groupe RESULTAT ATTENDU - Rédiger un guide de bonne pratique et de bonne conduite - Clarifier les idées reçues sur le développement durable - Définir les missions et objectifs du groupe via une lettre de cadrage - Nommer des relais dans les unités et services de l établissement - Déterminer annuellement une thématique, des missions, un calendrier de réunion, un plan d action - Définir l engagement de l établissement dans la politique environnementale du Centre Hospitalier Ravenel - Ressources humaines de l établissement (représentation multiprofessionnelle, des pôles ) - Les instances de l établissement - Parangonnage ECHEANCES - 1 er semestre 2012 : Constitution du groupe D EVALUATION ET DE MESURE DE LA - Nombre d actions mis en œuvre - Bilan annuel - Évolution de l investissement des agents de l établissement dans la démarche 13

15 FICHE N LOG A6 AXE DE TRAVAIL : Amélioration de la sécurité des personnes et des biens Protection et préservation de l environnement INTITULE DU PROJET : Achats éco-responsables REFERENCE : Manuel de certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) Guide de l achat public éco-responsable Le Code des marchés publics Le Centre Hospitalier Ravenel souhaite poursuivre son intégration dans une politique d achats éco-responsables favorisant l optimisation des besoins, privilégiant l achat de produits, de services et des activités qui ont une incidence environnementale moindre au meilleur coût, et intégrant la dimension sociale. Les procédures d achat prévoient la prise en compte des besoins des utilisateurs ; l organisation en place permet de disposer d approvisionnements et d équipements adaptés aux besoins qualitatifs et quantitatifs de son activité anticipant les situations d urgence. DESCRIPTION - Définir les outils nécessaires à la réalisation d achats écoresponsables - Globaliser la notion d achats éco-responsables dans l ensemble du circuit du produit, de l expression du besoin à la mise au rebut - Sensibiliser et engager l ensemble du personnel dans la démarche (le prescripteur, l acheteur, l utilisateur) Hors conditions matérielles ou de moyens - Effectuer une recherche documentaire - Réaliser un état des lieux de la pratique «éco-responsable» pour cibler les priorités via un questionnaire - Rédiger une charte pour formaliser l engagement de l établissement - Intégrer l achat éco-responsable dans la politique environnementale du Centre Hospitalier Ravenel RESULTAT ATTENDU - Prise de conscience collective sur l achat et la consommation écoresponsables - Mise en conformité de l établissement vis-à-vis des exigences de la Haute Autorité de Santé - Optimisation de l utilisation des consommables - Nomination d un correspondant, un référent «éco-responsable» dans les unités et services du Centre Hospitalier - Le développement de l achat local - Ressources humaines de l établissement (représentation multiprofessionnelle, des pôles ) - Groupe de développement durable - Documentaire ECHEANCES - 31/12/2012 : Réaliser l état de lieux sur l achat éco-responsable Réactivation du groupe «développement durable» (cf. fiche N 5) : Sensibilisation du personnel Établissement du plan d action D EVALUATION ET DE MESURE DE LA - Nombre d achats réalisés sur le critère de l éco-responsabilité - Quantité de déchets traités - Nombre de réponses au questionnaire 14

16 FICHE N LOG B1 AXE DE TRAVAIL : Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie INTITULE DU PROJET : Chercher des solutions ou organisation innovantes REFERENCE : L'établissement est engagé dans une démarche d'emploi des personnes handicapées. Les "a part" de la blanchisserie est en manque de main d'œuvre qui peut être portance d'un handicap. DESCRIPTION Créer un secteur "prodige" employant du personnel handicapé psychique dans le secteur des "A part" de la blanchisserie. Hors conditions matérielles ou de moyens RESULTAT ATTENDU - Soutien FIPHFP. - Avis CHSCT. - Partenariat ESAT "Le relais" (handicap psychique). - Evolution du taux d'emploi des handicapés. - Part de charge de la blanchisserie déductible des versements FIPHFP. - Formation / sensibilisation des agents de leur encadrement. - Convention ESAT. - Soutien FIPHFP. ECHEANCES 2013 D EVALUATION ET DE MESURE DE LA - Suivi COPIL FIPHFP. - Kg linge traité secteur "A part". - Satisfaction clients " secteur A part". 15

17 FICHE N LOG B2 AXE DE TRAVAIL : Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie INTITULE DU PROJET : Evaluation et comparaison des coûts de production REFERENCE : Base d'angers, comptabilité analytique DESCRIPTION Le Centre Hospitalier dispose de deux outils internes, cuisine et blanchisserie qui ne peuvent se pérenniser sous les partages avec d'autres acteurs publics ou privés. Pour ce faire, ils doivent être compétitifs. S'organiser pour connaître la marge d'évolution de production, son coût, ses limites. Se comparer aux structures équivalentes tant publiques que privés. Hors conditions matérielles ou de moyens RESULTAT ATTENDU Recensement de l'activité réelle, des coûts réels. Connaissance des limites des matériels et des équipes. Coût actualisé de la production disponible en particulier pour la réponse aux appels d'offres et connaissance de la marge de progression de l'activité à personnel constant. - Chiffres produits par les responsables. - Travaux réalisés avec la MEAH - Analyse du service financier ECHEANCES 2012 en cours, puis tout au long du projet d'établissement. D EVALUATION ET DE MESURE DE LA Réactualisation annuelle des coûts. 16

18 FICHE N LOG B3 AXE DE TRAVAIL : Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie. INTITULE DU PROJET : Commercialisation REFERENCE : Marchés publics Pour garder en activité cuisine et blanchisserie, il faut en développer l'activité tant en direction du secteur privé que public. DESCRIPTION - Organiser le lobbying, la recherche de clients, organiser la veille sur les appels d'offres et y répondre bien et vite. - Développer la communication de ces deux structures. Hors conditions matérielles ou de moyens RESULTAT ATTENDU - Mobilisation des responsables. - Sensibilisation des équipes. - Rencontre des personnalités influentes. Vendre les prestations de la cuisine et de la blanchisserie dans de bonnes conditions. - Plaquettes de présentation. - Rencontres de sensibilisation et d'information. ECHEANCES D EVALUATION ET DE MESURE DE LA - Marchés remportés. - Clients nouveaux. - Suivi d'une activité à la hausse. 17

19 FICHE N LOG B4 AXE DE TRAVAIL : Devenir des services logistiques : cuisine et blanchisserie INTITULE DU PROJET : La qualité en cuisine et blanchisserie REFERENCE : Règlementation HACCP/RABC Engagement DD Garantir la qualité de la production en cuisine et blanchisserie. DESCRIPTION Intégrer outre les éléments de contrôle qualité indispensables et règlementaires (HACCP RABC) d'autres éléments intégrant en particulier le développement durable (environnement, produits BIO) Hors conditions matérielles ou de moyens RESULTAT ATTENDU Actualisation des formations HACCP (2012) et RABC? - Confirmation du respect des règles d'évaluation RABC HACCP. - Intégration de mesure en lien avec le respect de l'environnement. - Intégration du BIO en cuisine. - Formation. - COPIL RABC. - Analyses laboratoire. ECHEANCES Tout au long du projet. D EVALUATION ET DE MESURE DE LA - Audits qualité en routine en blanchisserie et cuisine avec indicateurs. - Suivi des retours d'analyse de surface et de produits. 18

20 FICHE N LOG C1 AXE DE TRAVAIL : Services Techniques INTITULE DU PROJET : Organisation du Service Maintenance REFERENCE : diaporama de présentation d'organisation des services techniques de septembre DESCRIPTION Hors conditions matérielles ou de moyens - Améliorer le bien être au quotidien des usagers (patients et personnels) dans les différentes structures et bâtiments du CH RAVENEL en intra et extra hospitalier. - Maintenir les capacités opérationnelles en état de marche (cuisine, blanchisserie et groupe électrogène) afin d'assurer la continuité de service. - Pérenniser la valeur patrimoniale de l'ensemble des bâtiments (unités de soins, administration et autres locaux) afin d'éviter un vieillissement nécessitant des travaux trop lourds de rénovation. - Planifier et réaliser annuellement la maintenance préventive de tous les équipements et biens immobiliers en intra et extra hospitalier. - Planifier et réaliser la maintenance curative en fonction des demandes d'intervention émises par les différents usagers du CH RAVENEL (intra et extra hospitalier). - Planifier et suivre les interventions des prestataires de service dans le cadre des marchés de maintenance. - tracer dans la GMAO l'historique de toutes les interventions. - Pérenniser les tournées hebdomadaires (intra et extra hospitalière) pour passer obligatoirement dans tous les bâtiments à périodicité définie et tenue. - Instaurer dans le cadre des tournées des visites techniques thématiques (vérification du bon fonctionnement des gâches électriques, vérification de l'état des faux plafonds, de l'éclairage, des sols, des murs, des prises de courant, etc...) dans tous les bâtiments. - Maintenir les équipes FLUIDES et ENERGIE pour assurer le bon fonctionnement des installations (chauffage, réseau ECS, EF et eaux usées, cuisine, blanchisserie, installations électriques, électroménager, etc...). - développer les compétences techniques des agents pour les énergies nouvelles. - Assurer la maintenance préventive de premier niveau de toutes les installations. - Planifier hebdomadairement la charge de travail des agents pour : - assurer les tournées et visites techniques - réaliser les demandes d'interventions - réaliser la maintenance préventive de premier niveau - contrôler les températures ECS dans les bâtiments - évacuer les déchets et DASRI des bâtiments - répondre aux urgences (nommer un agent fluide et un agent énergie) - Vérifier sur le terrain la bonne réalisation des actions de maintenance préventives et curatives 19

21 RESULTAT ATTENDU - Renseigner dans la GMAO le suivi de la demande d'intervention (depuis l'émission de la demande, la réalisation des travaux jusqu'à la clôture du bon de travail). - Formation des agents pour enregistrer la réalisation des bons de travaux dans la GMAO. - Réalisation annuelle des travaux de maintenance préventive et curative - Garantir la conformité du bon fonctionnement des installations suivant les règlementations en vigueur. - Maintien en bon état général du patrimoine immobilier et des installations intra et extra hospitaliers. - Assurer la continuité de service dans toutes les structures du CH RAVENEL. - Réduction des délais d'intervention. - Conservation en interne des compétences tout corps d'état secondaire au service maintenance. - Fourniture d'outillages suffisants et nécessaires pour la réalisation des petites interventions. - Programme de formation des agents et nouveaux critères de recrutement par rapport aux nouvelles technologies. - Formation des agents au logiciel de GMAO - Anticipation du transfert de compétences (téléphonie, serrurerie) par l'auto formation des agents. ECHEANCES Démarrage en 2012 D'EVALUATION ET DE MESURE DE LA - Suivi régulier sur le terrain des actions réalisées en maintenance préventive et curative. - Suivi régulier du pourcentage de bons de travail réalisés. - Suivi régulier du délai moyen d'intervention. - Suivi des levées des non conformités dans le cadre des contrôles réglementaires. - Suivi et validation des prestations dans le cadre des marchés de maintenance. - audit d'évaluation. 20

22 FICHE N LOG C2 AXE DE TRAVAIL : Services techniques INTITULE DU PROJET : Plan maintenance des structures rénovées REFERENCE : DESCRIPTION Hors conditions matérielles ou de moyens RESULTAT ATTENDU ECHEANCES D'EVALUATION ET DE MESURE DE LA -Depuis le démarrage des premières unités modélisées, aucune intervention lourde n'a encore été faite mis à part les interventions de maintenance. - Plusieurs structures extra-hospitalières ont été relocalisées dans des locaux entièrement rénovés que nous devons maintenir en état dans le temps. - Pérenniser les structures modélisées dans le temps afin d'éviter un vieillissement nécessitant des travaux trop lourds de rénovation. - Établir au Bureau d'étude un planning pluriannuel d'intervention dans les structures avec 1 à 2 bâtiments prévu chaque année. - Intégrer dans le programme les structures extra-hospitalières en plus des unités intra-hospitalières. - Préparer chaque plan de maintenance au bureau d'étude l'année qui précède sa réalisation. - Établir la liste des travaux types à réaliser pour chaque structure tout en maintenant les principes des modélisations (couleurs du pôle, unité de choix...) - Effectuer en régie, au service travaux, les travaux de remise en état de chaque structure. - Phaser des travaux en site occupé avec le cadre de l'unité. - Positionner chaque année en Priorité 1 dans les chantiers ciblés la structure à maintenir comme prévu au plan. - Transfert d'informations entre le service maintenance et le bureau d'étude sur l'état de conservation des locaux afin de définir les priorités d'interventions et l'ordre des rénovations. - Exécution annuelle de travaux de «rafraichissement» pour une à deux structures. - Maintien des principes de modélisation des structures modélisées intra et extra hospitalières. - Conservation en interne des compétences tout corps d'états secondaires au service travaux. Démarrage en 2013 par l'uiao et une unité modélisée, puis 1 structure par an. - Suivi annuel de l'échéancier en fonction du planning prévisionnel. - Bilan annuel des tâches et corps d'états concernés par les travaux pour chaque structure. - Etablir des ratios par tâche afin de planifier au plus juste les travaux de l'année suivante. 21

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT 2012-2016 Projet Social PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 3 - Projet Social

PROJET D ETABLISSEMENT 2012-2016 Projet Social PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 3 - Projet Social 0 PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 3-1 Sommaire INTRODUCTION... 3 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 FICHE N SOC 1 A... 6 Sécurité au travail Le travailleur isolé FICHE N SOC 1 B... 7 Sécurité

Plus en détail

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion.

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. I - LE CADRE REGLEMENTAIRE Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. Ce projet - Administration, Gestion,

Plus en détail

- TOME 5 - Projet de Système d'information Hospitalier

- TOME 5 - Projet de Système d'information Hospitalier PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 5 - Projet de Système d'information Hospitalier 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTION... 6 FICHE N SIH-A1... 7 Plan de maintenance et de

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur d hôpital. Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé.

Référentiel métier de Directeur d hôpital. Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé. Référentiel métier de Directeur d hôpital Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé. I - Les facteurs d évolution du métier de Directeur

Plus en détail

Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée des risques.

Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée des risques. PROJET D ETABLISSEMENT 2009-2013 (165 LE PROJET QUALITE ET GESTION DES RISQUES Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée

Plus en détail

Feuille de route sur les achats innovants au ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

Feuille de route sur les achats innovants au ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt Feuille de route sur les achats innovants au ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt Contact : Bureau de la commande publique et des achats Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire

Plus en détail

HOPITECH 2012. La gestion des compétences au service du patrimoine L évolution des métiers techniques levier du changement. Armelle PETIT, H360

HOPITECH 2012. La gestion des compétences au service du patrimoine L évolution des métiers techniques levier du changement. Armelle PETIT, H360 HOPITECH 2012 NORD PAS DE CALAIS La gestion des compétences au service du patrimoine L évolution des métiers techniques levier du changement Armelle PETIT, H360 Patrick VIALAS, ANFH PARTENARIAT ANFH NORD/PAS

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) Mai 2006

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) Mai 2006 COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) CHRU BRETONNEAU 2 boulevard Tonnellé 37044 TOURS Mai 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1 Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE Alexandra CENTRE BENOISTEL HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES I Projet achat Direction des achats Page 1 PLAN

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NÎMES

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NÎMES ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NÎMES Place du Professeur Debré 30029 NÎMES CEDEX 9 Mai 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES 2, rue Descartes 93170 BAGNOLET Avril 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Décembre 2006 SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE SENS DE L EVALUATION INTERNE DANS L ETABLISSEMENT La démarche qualité Depuis 2005, implication de la Direction, Implication du personnel

Plus en détail

Jean-Noël Niort - CESAME. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Jean-Noël Niort - CESAME. Direction générale de l offre de soins - DGOS L Outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les Etablissements publics de santé Emilie Gonzales Sous Direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Jean-Noël Niort - CESAME

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Projet de développement durable 2015-2019. Lundi 23 novembre 2015

Projet de développement durable 2015-2019. Lundi 23 novembre 2015 Projet de développement durable 2015-2019 Lundi 23 novembre 2015 Organisation de la démarche développement durable au CHU Organisation de la démarche Le CHU de Clermont-Ferrand s est formellement engagé

Plus en détail

Manuel Qualité. Selon la norme NF S 96-900

Manuel Qualité. Selon la norme NF S 96-900 HMN-PLATEFORME RESSOURCES BIOLOGIQUES 51 Av du Gal de Lattre de Tassigny 94 010 CRETEIL Manuel Qualité Ref : HM-RB-PRB-MQ-PIS-001-v03 Version : 03 Applicable le : 30-10-2015 Manuel Qualité de la Plateforme

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Formation 2011. Manager le développement durable à l hôpital

Formation 2011. Manager le développement durable à l hôpital Formation 2011 Manager le développement durable à l hôpital Édito La mise en œuvre du développement durable dans les établissements de santé est aujourd hui une réalité et la légitimité des chantiers ouverts

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Direction départementale de Haute-Corse. 11 fonctionnaires : - 1 Inspecteur principal - Catégorie A. - 1 Inspecteur - Catégorie A

FICHE DE POSTE. Direction départementale de Haute-Corse. 11 fonctionnaires : - 1 Inspecteur principal - Catégorie A. - 1 Inspecteur - Catégorie A FICHE DE POSTE REFERENCE Organisme de rattachement (administration, collectivité, établissement) Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative Implantation administrative du poste (direction,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins _ Bureau de l efficience des établissements

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

I partie : diagnostic et proposition de solutions

I partie : diagnostic et proposition de solutions Session 2011 BTS assistant de manager Cas Arméria: barème et corrigé Remarque: la 1 ère partie doit être cohérente avec les éléments déterminants du contexte décrit dans cet encadré, qui n est pas attendu

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

Offre de formation. itinéraire Agent polyvalent-e d entretien en charge des activités de nettoyage des locaux. https://inscription.cnfpt.

Offre de formation. itinéraire Agent polyvalent-e d entretien en charge des activités de nettoyage des locaux. https://inscription.cnfpt. 2015 Offre de formation itinéraire Agent polyvalent-e d entretien en charge des activités de nettoyage des locaux Inscription en ligne aux stages https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie

Plus en détail

L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DU PROCESSUS DE FACTURATION

L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DU PROCESSUS DE FACTURATION L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DU PROCESSUS DE FACTURATION CHU DE RENNES 2013 à 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES 05/11/2014 2 Activités d un bureau des entrées Accueillir les patients

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer La démarche qualité appliquée à l établissement «test» 1) Le contexte Dégradation des résultats

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie Les sociétés de logement de service public gèrent un parc de

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PREUVE PAR PROCESSUS CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS. Éthique

ÉLÉMENTS DE PREUVE PAR PROCESSUS CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS. Éthique Satisfaction des usagers Besoins et attentes l usager Nom de l'établissement : ÉLÉMENTS DE PREUVE PAR PROCESSUS CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS Processus de direction Politique qualité sécurité, GDR Communication

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP:

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Bourse de l emploi Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Un Directeur Technique; Un Directeur HSE ; Un Directeur Appros & Contrats;

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

Chargé(e) de prestations comptables

Chargé(e) de prestations comptables Code fiche BUD001 Chargé(e) de prestations comptables Définition synthétique de l emploi-type Assure la gestion opérationnelle des actes d exécution de la dépense, des recettes non fiscales et de gestion

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II ANNEXE II DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

CNFPT. Délégation Rhône-Alpes Lyon. Génie technique. Itinéraire "Chargé de propreté des locaux"

CNFPT. Délégation Rhône-Alpes Lyon. Génie technique. Itinéraire Chargé de propreté des locaux CNFPT Délégation Rhône-Alpes Lyon Génie technique Itinéraire "Chargé de propreté des locaux" 25 septembre 2015 ITINÉRAIRES OU CYCLES CHARGÉE/CHARGÉ DE PROPRETÉ DES LOCAUX CODE I1Q07 CONSEILLER FORMATION

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Domaines de Qualification ISQ-OPQF. ISQ-OPQF mars 2014 1

Domaines de Qualification ISQ-OPQF. ISQ-OPQF mars 2014 1 Domaines de Qualification ISQ-OPQF ISQ-OPQF mars 2014 1 L organisme de formation postulant doit choisir un ou plusieurs domaine(s) de qualification parmi les 22 domaines suivants : 1 Création, politique

Plus en détail

La prestation sur mesure Les pôles

La prestation sur mesure Les pôles biomédical La prestation sur mesure Les pôles Le pôle gestion biomédicale Pôle gestion biomédicale Achat, maintenance, matériovigilance, qualité, formation des utilisateurs Des fonctions indispensables,

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 SOMMAIRE Le Comité de Pilotage de la Démarche d amélioration continue de la Qualité Page 2 II-1 Améliorer la qualité de la prise en charge des patients

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

dans les démarches Journée de sensibilisation TEDDIF 3 mai 2007 ASIEM

dans les démarches Journée de sensibilisation TEDDIF 3 mai 2007 ASIEM La gestion de projet dans les démarches d achats responsables pour les collectivités Journée de sensibilisation TEDDIF 3 mai 2007 ASIEM Eléments de méthode pour la conduite de projets d achats responsables

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Validation du bilan de GES et approbation des orientations stratégiques du programme d'actions Rapport n 404 au CONSEIL GENERAL du 21 décembre 2012 L'ENGAGEMENT DU CONSEIL

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION L HOPITAL LOCAL DEPARTEMENTAL DE REIGNIER. 411 Grande Rue 74930 REIGNIER

RAPPORT DE CERTIFICATION L HOPITAL LOCAL DEPARTEMENTAL DE REIGNIER. 411 Grande Rue 74930 REIGNIER RAPPORT DE CERTIFICATION L HOPITAL LOCAL DEPARTEMENTAL DE REIGNIER 411 Grande Rue 74930 REIGNIER Mars 2010 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT...4 PARTIE 1 DÉMARCHE QUALITÉ ET CERTIFICATION 5 I Historique

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

des systèmes d'information

des systèmes d'information Responsable du pilotage de systèmes d information E1A21 Pilotage, administration et gestion des systèmes d information - IR Le responsable du pilotage de système d'information définit et fait évoluer un

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social Le contexte réglementaire d évaluation interne et externe et de

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR DANS L'ENTREPRISE STAGE DE 2 ère Année LYCEE Catherine et Raymond JANOT- 1 place Lech Walesa - 89094 SENS CEDEX Tél. : 03.86.95.72.00

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Fiabilisation des comptes des collectivités territoriales * * * Mme Nathalie BIQUARD

Fiabilisation des comptes des collectivités territoriales * * * Mme Nathalie BIQUARD Fiabilisation des comptes des collectivités territoriales * * * Mme Nathalie BIQUARD Chef du Service des collectivités locales Direction Générale des Finances publiques Conférence Grant Thornton 1 23 janvier

Plus en détail

ABRÉGÉ du RAPPORT D EVALUATION EXTERNE

ABRÉGÉ du RAPPORT D EVALUATION EXTERNE ABRÉGÉ du RAPPORT D EVALUATION EXTERNE EHPAD du CENTRE HOSPITALIER de CLUNY «Vous êtes reconnu» Nom responsable de l évaluation Noms des autres évaluateurs : Pascale COSSON : Dr BLACKER-SCHOLLER et Martine

Plus en détail

Système de Management de la Qualité

Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER HISTORIQUE LES NORMES QU EST CE QUE LA QUALITE? CONSTRUIRE SON SMQ (Système Maitrise Qualité) - Politique qualité - Maitrise de la qualité HYGIENE

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

La Certification d entreprise pour les distributeurs, applicateurs, et conseillers sur les produits phytopharmaceutiques

La Certification d entreprise pour les distributeurs, applicateurs, et conseillers sur les produits phytopharmaceutiques La Certification d entreprise pour les distributeurs, applicateurs, et conseillers sur les produits phytopharmaceutiques par Bureau Veritas Certification France Origine Grenelle de l Environnement : Article

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET

LA GESTION DE PROJET LA GESTION DE PROJET Introduction... 2 I. Le projet... 2 A. Définition du projet... 3 B. Types de projet... 3 C. Caractéristiques d un projet... 3 D. Triangle des acteurs... 4 II. Management de projet....

Plus en détail

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier 27 ème Colloque CORATA IBS MARSEILLE le 16 Septembre 2010 Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier Professeur Henri PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie Hôpital Sainte Marguerite

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER henri MONDOR d AURILLAC 1er congrès de l AFGRIS METHODE D ANALYSE ET DE PREVENTION DES RISQUES ET CERTIFICATION ISO 9002 Un couple pertinent pour les services techniques

Plus en détail

Enjeux et impacts de l informatisation du système de management de la qualité et de la gestion des risques. Aude MALLAISY Ingénieur Hospitalier

Enjeux et impacts de l informatisation du système de management de la qualité et de la gestion des risques. Aude MALLAISY Ingénieur Hospitalier Enjeux et impacts de l informatisation du système de management de la qualité et de la gestion des risques Aude MALLAISY Ingénieur Hospitalier Le Centre Hospitalier de Maubeuge Présentation 300 lits MCO,

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur.

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur. Référentiels métier des personnels d encadrement des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche Agent comptable Sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l encadrement

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU :

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : DIRECTION DE L ECOLE D ARZEW : Un Chef de Département Pédagogique Gaz, Raffinage et Pétrochimie. DIRECTION ADMINISTRATION ET

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean EVALUATION EXTERNE 2014 RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean 1 L évaluation externe : Rappels Le rapport d évaluation externe doit être envoyé avant le 1 er janvier 2015 aux tutelles

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f)

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f) MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CG/SC/DEJ/N 14-01 Célia GHERSI 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 7 FÉVRIER 2014 DELIBERATION N CR-14/01.067 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme régional

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

Lutte contre les Infections Associées aux Soins et Démarche globale de Gestion des Risques

Lutte contre les Infections Associées aux Soins et Démarche globale de Gestion des Risques Lutte contre les Infections Associées aux Soins et Démarche globale de Gestion des Risques L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Dr Stéphanie Rochon Edouard, Praticien Hygiéniste Isabelle Poullain,

Plus en détail