valorisation des relations clients-fournisseurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "valorisation des relations clients-fournisseurs"

Transcription

1 Collaboration Par cette mise en réseau, les acteurs de PEAK en Région et Rhône-Alpes création représentent plus de valeur Achats et Développement : Vers Durable, un modèle de valorisation des relations clients-fournisseurs Stéphane Pagano, Ridha Derrouiche, Gilles Neubert 1 ESC, cours Fauriel, BP 29, Saint Etienne, France 2 ESC UMR 5600, 53 cours Fauriel, BP 29, St Etienne, France

2 PLAN 1 - Contexte général 2 - Projet PEAK 3 - Projet de recherche Méthodologie Premières constats Premières propositions Outils Travail de terrain 4 - Suite

3 Contexte Désindustrialisation Imitation par divisions sœures Des PME fournisseurs Amélioration et/ou sous-traitantes de la position compétitive Imitation par concurrents affaiblis Amélioration des résultats Pression interne pour améliorer les résultats Externalisation incrémentale Identification de nouvelles opportunities dʼexternalisation Réduction & réallocation des frais la Valeur et des Risques Hypothèses tout au long du cycle de vie du produit. éronnées Produits concurrents issus du pays source Amélioration économique dans le pays source Augmentation des primes & pression pour outsource Destruction de lʼindustrie Bettis, R. A., Bradley, S. P. & Hamel, G. Créée Outsourcing en Rhône-Alpes, and à impact national industrial decline. Executive ( ) et visibilté 6, 7 22 internationale (1992).

4 Contexte Concepts clés : valeur dynamique d innovation, la variété des secteurs d activité (industrie, services) et leur VALEUR taille (grands La valeur Des acteurs d'usage de la représente Formation et pour de la Recherche l'utilisateur d'une marchandise, la satisfaction qu'elle lui apporte. Il s'agit donc, dans ce premier sens, d'un concept qualitatif, lié à la personne autant qu'à la marchandise. La valeur Des PME d'échange fournisseurs (on et/ou parle sous-traitantes aujourd'hui plutôt de valeur marchande), Point vue au pris contraire, en compte est un concept mesurable: il s'agit d'exprimer en monnaie (ou en toute autre unité mesurable) ce que vaut normalement une marchandise, compte tenu de son coût de production. En cela, la valeur d'échange diffère du prix: ce dernier peut être supérieur ou inférieur à la valeur, en fonction des circonstances particulières (intensité de la concurrence et de la demande). & PRIX Pour les économistes classiques (y compris Marx), la valeur d'une marchandise est déterminée par la quantité de travail qu'elle incorpore. On est alors Etat en de l art, présence évaluation de d'une la Valeur théorie apportée, mise objective en œuvre et de propositions la valeur, de préconisations fondée sur le travail, d une et démarche la valeur d Achats est Durables. en quelque sorte une grandeur caractéristique de la marchandise, incorporée en elle. Au contraire, les économistes néoclassiques ont fondé la valeur sur l' utilité marginale: je suis d'autant plus prêt à payer pour une marchandise donnée un prix élevé qu'elle va me procurer une utilité élevée. La valeur, dans ce cas, devient une grandeur subjective, elle n'est plus une caractéristique de la marchandise mais le révélateur du désir de l'acheteur potentiel.

5 Contexte Concepts clés : création de valeur Pour les économistes classiques et néoclassiques, la création de valeur se résume à la Valeur pour l'actionnaire. Elle désigne les activités engendrant un surplus (immédiat ou à venir) de profits et donc des promesses de gains pour les actionnaires. Quʼentend-on par «création de valeur actionnariale»? Il y a création la Valeur de et valeur des Risques actionnariale tout au long du cycle lorsque de vie du produit. le rendement des capitaux investis est supérieur au coût des capitaux de lʼentreprise, cʼest-à-dire au coût de sa dette et de ses fonds propres. Dans les années , lorsque la Bourse et les marchés financiers de PEAK. De ont plus, pris le Pôle un de essor Compétitivité important, Arve Industries l'expression (près de 300 PME) (qui a labellisé aurait le projet dû être PEAK. «PEAK valeur est une actionnariale plateforme structurante», pour puisque les 7 pôles c'est de compétitivité de cela qu'il réunis dans s'agissait) en est venue à désigner la seule responsabilité fixée à une entreprise : Il fallait qu'elle soit «créatrice de valeur», sinon elle n'avait pas de justification. C'est donc une expression symbolique des années du «tout-finance». Valeur = Profits nets avant frais financiers Actifs économiques

6 PEAK Une plateforme multipartenaires dʼétudes et de Recherches dans le domaine des Achats Une plateforme portée par :

7 PEAK Une problématique Créer une nouvelle dynamique dans la relation client/fournisseurs au profit réciproque de ces entreprises. Rendre possible lʼémergence de nouvelles relations collaboratives clients/fournisseurs mutuellement bénéfiques. Par : - Lʼétude et le développement de nouveaux référentiels clients/fournisseurs ; - Lʼexpérimentation et la diffusion de ces nouvelles pratiques Achats et dans Projets la communauté des Achats; - La formation des nouvelles générations dʼacheteurs. Source: G. Neubert

8 PEAK Entreprises partenaires Les 19 entreprises partenaires: un CA global de plus de 26 Création milliards et Partage dʼ de dont la Valeur, 10 milliards Maîtrise des Risques de CA achat pour 1000 acheteurs.

9 PEAK Des directions partenaires Achats de grandes entreprises Acteurs nationales Formation et Recherche 6 Masters Achats sur 24 en France, le tiers du potentiel de formation (300 étudiants) Source: G. Neubert

10 PEAK Des directions partenaires Achats de grandes entreprises Acteurs nationales Formation et Recherche 6 Masters Achats sur 24 en France, le tiers du potentiel de formation (300 étudiants) Source: G. Neubert

11 Le travail de recherche Collaboration et création de valeur par la fonction Achats ESC Saint-Etienne

12 Vue dʼensemble Collaboration Des directions Achats de grandes Client-Fournisseur entreprises nationales & aujourd hui Création largement sous exploité, de voire même valeur insoupçonné? Objectifs Renforcer Des acteurs les capacités de la Formation stratégiques et de la Recherche des acheteurs annuellement. Une prise en compte plus large incluant la Suisse Romande Esur le sujet permet Proposer un modèle de création de valeur - Etudes de terrain - Etudes académiques E E Stephane Pagano E P E P E E TERRITOIRE : co-production de lʼintérêt général Eco-technologies, eco-conception, eco-management ; écologie Industrielle E Entreprises Banque / Fi P $ $ P. Public Engagement partenarial Intrinsèque Entreprise Finance RH Achats Cartographie, Modalités Communication de mise en œuvre, propositions de Modèle de partage et d évaluation de la Valeur STRATEGIE et des Risques tout au long du cycle CCde vie du produit. Production Mercatique E Achats Juridiqueet Développement Charte Durable, Q E E Pôles / Clusters Créée Projets en Rhône-Alpes, à impact CC Contrats national Réseaux E $ Q E CC $ P CC E IS / Nantissement Qualité CC E E

13 Vue dʼensemble Collaboration Des directions Achats de grandes Client-Fournisseur entreprises nationales & aujourd hui Création largement sous exploité, de voire même valeur insoupçonné? Objectif : 1 - Recherche Cerner les problématiques, repérer les auteurs clés, les concepts et outils clés dans la littérature. Disposer Point de dʼun vue pris corpus en compte de référence pour publier et animer. - Revue de littérature : Préselection dʼarticles Focus thématique Analyse et classement Cartographie des auteurs et concepts Objectif : 2 - Outils Analyser les processus et les outils Achats susceptibles dʼêtre adaptés aux problématiques relevées. Disposer dʼune boite à outil de référence pour le processus achat. - Analyse de la revue de littérature - Analyse retours terrain - Élaboration dʼoutils et processus 3 - Terrain Objectif : Étudier lʼétat de lʼart chez les acheteurs : Processus formalisés, outils utilisés, objectifs fixés aux acheteurs Disposer dʼune base de cas pour lʼétude des problématiques et pour publier. - Élaboration dʼun guide dʼentretien - Réalisation dʼentretiens quali. - Mise en situation des outils - RETEX Synthèse et publication dans revues

14 1 - Recherche Méthodologie

15 Recherche Revue de littérature dynamique d innovation, la variété SCIENCE des secteurs DIRECT d activité (industrie, services) et leur taille (grands 489 Des articles acteurs found de la for: Formation (ALL(procurement et de la Recherche collaboration) AND LIMIT-TO(cid, "271692,272895,271694,271700,271956","International Journal of Production Economics,Journal of Purchasing and Supply Management, Journal of Operations Management, European Des PME Journal fournisseurs of Operational et/ou sous-traitantes Research, European Management Point de vue Journal") pris en compte AND LIMIT-TO(pubyr, "2012,2011,2010,2009,2008,2007,2006,2005,2004,2003,2002, 2001,2000")) CAIRN Types = Revues Disciplines = Économie, Gestion Collections = Management & Avenir (154), Revue française de gestion Etat de (133), l art, évaluation Gestion de la Valeur (80), apportée, La Revue mise en œuvre des et Sciences propositions de de préconisations Gestion d une démarche (75) d Achats Durables. Date = Focus sur les articles trouvés, lecture, notes, analyse Source: S. Pagano Extension aux références bibliographiques citées Constitution dʼun corpus

16 Recherche Revue de littérature Focus des articles trouvés sur thématiques : Achat > Relations interentreprises > Création de valeur > Parties prenantes stratégiques financière sociétale actionnariale partagée économique Valeur stratégique tactique études de cas Niveau opérationnel revues de littérature compétitivité? partenariale coopération collaboration confrontation Modèle relationnel Achats Périmètre des PP théorique 5 PP (Porter) chaîne de valeur compétition coopétition PP (RSE) interne Source: S. Pagano

17 Recherche Revue de littérature Analyse des articles et classement Source: S. Pagano

18 acteurs, grands cabinets anglo-saxons, s'appuient sur les mêmes référentiels alors que, Des partenaires de premier ordre Recherche comme nous avons commencé à l'évoquer, le champ de contraintes des entreprises a A ce jour, PEAK a enregistré l appui formel été complètement ou reçu des marques bouleversé de soutien dans : les dix dernières années. treprise dans certa Pour illustrer notre propos, le tableau ci-après reprend la liste des grandes approches et sur une étu outils réputés «stratégiques», avec leur auteur et leur décennie 3 thèmes de porteurs création. : la valeur b dans 75 % Outil/Approche Origine Création un frein su Analyse stratégique Harvard 1960' fusions-ac SWOT - la Valeur et des Risques 1960' tout au long du cycle de vie du produit. suivant. Par cette mise en réseau, les acteurs de PEST PEAK en Région Rhône-Alpes représentent plus de 1960' 30% des formations Achats françaises Courbe (niveau Master) de cycle avec de quelques vie produit 250 personnes formées - ou Comment réconcilier 1960' RSE et Performance Economique? Les 4P du marketing mix Kotler Etat de l art, évaluation 1960' de la Valeur apportée, mise en œuvre et propositions de préconisations Matrice Produits/Marchés Ansoff 1960' Matrice Croissance/Parts de marchés BCG 1970' Leur contribution est bien prise en compte Matrice à travers Atouts/Attraits leur participation active aux travaux Mc Kinsey 1970' de PEAK. De plus, le Pôle de Compétitivité Matrice Arve Industries Maturité/Position (près de 300 PME) concurrentielle a labellisé le projet Arthur D. Little 1970' 5 forces du secteur Porter 1980' Revue de littérature Chaîne de valeur Porter 1980' Triangle stratégique/3c Mc Kinsey 1980' Les 75 Mc Kinsey 1980' Carte socio-dynamique des acteurs Bossard/Fauvet 1970' le terrain, avec surpr Balanced Score Card Norton & Kaplan Multipartenaire d études 1990' et de recherches Value Stream Mapping dans le domaine des 1990' achats On ne peut que constater que la moyenne d'âge de ces outils et visibilté dépasse internationale les 40 ans... Une autre Par ailleurs, ces modèles (peut-être à l'exception des de plus la formation récents, et notamment de la recherche le a été réali 36 secteur

19 Recherche Premiers constats

20 Premiers constats Compétitivité Des directions Achats de grandes et entreprises création nationales de valeur Comment créer davantage de valeur? 1 - En Des augmentant acteurs de la Formation la satisfaction et de la : Recherche. Améliorer les performances d'usage auxquelles le client est sensible. Créer de nouvelles fonctions, de nouveaux usages, correspondant à des besoins non encore satisfaits 2 - En diminuant les coûts :. Diminuer les «surperformances» ou surspécifications. Supprimer tout ce qui n'apporte rien au client, comme les «non-valeurs ajoutées» ou les redondances Améliorer Créer Augmenter la valeur Supprimer Diminuer Mais cette vue est trop restrictive : Ex : concept d'hôtellerie économique - supprimer l'accueil de nuit (automate). - diminuer la surface des locaux de réception. - augmenter le choix des programmes de tv - créer une d une sécurisation démarche d Achats du Durables. parking Les actions supprimer et diminuer réduisent les coûts, tandis que les actions organisationnelle augmenter dans et le créer domaine des accroissent relations collaboratives. la satisfaction des clients. Cette approche est trop accessible à la concurrence et aboutit à une segmentation des marchés et à des acquisitions / pertes de clients continues, cycliques, à un avantage concurrentiel fragile et qui ne permet à aucun acteur de la chaîne de valeur de lʼhotel de sʼinscrire dans Multipartenaire la durée De d études et créer de recherches de la valeur durable

21 Premiers constats Définir la compétitivité prix et hors prix dynamique d innovation, Contraintes la variété des de secteurs la Compétitivité d activité (industrie, services) et leur taille (grands par les prix 30% des formations Achats françaises (niveau Master) Concurrents: avec quelques 250 personnes formées Prix Propositions de la Compétitivité hors prix Achats et Développement Concurrents: Durable, Offre de valeur distinctive de PEAK. De plus, le Pôle de Compétitivité Rivalités Arve entre Industries (près de 300 PME) Clients a labellisé le projet firmes du secteur Volatilité Fournisseurs Cost killing risque qualité Fournisseurs Partenariats stratégiques Différentiation Clients Offre globale, services Produits Nouveautés, coûts R&D Produits Offre globale, usages

22 Premiers constats Création Des directions Achats et destruction grandes entreprises nationales de valeur, lʼapport de la RSE Risques Retours sur Par cette mise en réseau, les acteurs de PEAK en Région Rhône-Alpes investissements représentent plus de 30% des formations Achats françaises (niveau Master) avec quelques 250 Risques personnes formées Coopération à longterme Contraintes Défaillances Social Boycott Image Attaques Fournisseurs Générations futures Conformité Concertation Actionnaires Préservation États Rendre des comptes Employés NGO Clients Opportunités Fidélité Sécurité diversité Maîtrise des coûts ou Comment réconcilier RSE et Performance Confiance Economique? Concertation Implication d une démarche d Achats transparence Durables. Innovation Médias Long terme Engagement Prévention Qualité Sécurité Responsabilité étendue < Pression subie Identité distinctive > Création de valeur

23 Premiers constats Frontières organisationelles FIRME SCM Partenariat Collaboration Entreprise étendue Clusters Parties prenantes étendues

24 Premiers constats Frontières organisationelles vision de la création valeur Court dynamique terme d innovation, la variété des secteurs d activité (industrie, services) et leur taille (grands Moyen terme Long terme FIRME SCM Partenariat Collaboration Entreprise étendue Clusters Parties prenantes étendues

25 Premiers constats Une définition éclatée de la notion de valeur Création de valeur fournisseurs Création de valeur sociétale Création de valeur clients Valeur de marché Valeur comptable de la firme Création de valeur actionnariale Création de valeur employés Création de valeur partenaires

26 Recherche Premières propositions

27 Premières propositions Caractériser la valeur selon les PP valeur marché valeur partenaires valeur comptable valeur salariés valeur actionnaires la Valeur et des Risques tout au long Parties du cycle de prenantes vie du produit. : Achats et Développement Les Durable, réseaux valeur clients valeur fournisseurs Lʼentreprise Lʼenvironnement valeur sociétale

28 Premières propositions Caractériser les modèles relationnels dynamique d innovation, la variété des secteurs d activité Caractéristique (industrie, services) et leur taille (grands Échange permanent Échange temporelle Coordination de PEAK. De plus, le Pôle de Compétitivité périodique Arve Industries (près de 300 PME) a labellisé le projet Coopération Collaboration Échange ponctuel Communication Données Données & traitements dans le domaine des Objets achats Traitements Créée en Rhône-Alpes, manipulés à impact national

29 Premières propositions Faire évoluer la compétitivité prix et hors prix Compétitivité prix Compétitivité hors prix Compétitivité hors prix Domination par les coûts Différenciation Rupture par business model? Productivité Coûts unitaires faibles Savoir-faire & actifs technologiques Savoir-faire & actifs marketing Élargissement stratégique des Parties Prenantes Collaboration fournisseurs et PP stratégiques Économies dʼéchelle Grandes séries Délocalisation Salaires ou contraintes faibles R&D Acquisition de compétences Relations Image Innovation par le marketing Valorisation non destruction de valeur? Cocréation Innovation partagée? Création de valeur marché Création de valeur sociétale?

30 Premières propositions Première ébauche du modèle Niveaux Fournisseurs Actionnaires Salariés Médias Compétitivité prix Stratégique Générations futures Pouvoirs publics Firme ONG Clients Business Model Domination par les coûts Tactique Etat des Ressources Relations Mise en concurrence & réduction coûts Opérationnel Économie Social Environnement Gouvernance Faible X % X % 0 % X % Dépendance Technologique Forte Dépendance Energétique 80 Résilience économique Rediffusion locale 20de la VA Soutenabilité Réponse aux besoins Capacité D'adaptation Relations D'échanges Process Outils & analyse financière Représentativité Relations voisins Information Valeur Économique

31 Premières propositions Première ébauche du modèle Niveaux Stratégique Fournisseurs Générations futures Pouvoirs publics Actionnaires Firme ONG Salariés Médias Clients Compétitivité hors prix Différenciation, Propositionde valeur & PP Business Model Compétitivité prix Domination par les coûts Intégration des parties prenantes Proposition de valeur Tactique Etat des Ressources Collaboration stratégique & innovation Relations Mise en concurrence & réduction coûts Compétences stratégiques fournisseurs Opérationnel Économie Social Environnement Gouvernance Faible X % X % 0 % X % Dépendance Technologique Forte Dépendance Energétique 80 Résilience économique Rediffusion locale 20de la VA Soutenabilité Réponse aux besoins Capacité D'adaptation Relations D'échanges Outils & analyse extra-financière Process Outils & analyse financière Outils dʼadaptation des processus & techniques achats Représentativité Relations voisins Information Valeur Sociétale Valeur Économique

32 2 - Outils Quels outils créer ou adapter?

33 Outils Analyse Des directions Achats des grandes outils entreprises achats nationales - Coût complet? Intégrer les approches : Coûts engendrés - Gains dans lʼintégartion des achats Des en acteurs amont de / stratégie la Formation et de la Recherche - extra Bras financières de levier sur et la la destruction fonction Achats au niveau stratégique de valeur. Frais admin Transport Prix du bien ou du service Lancement Développement Maintenance Non-qualité Stocks Controle qualité Destruction la Valeur et des Risques tout au long Coûts du cycle de destruction vie du produit. ou recyclage Pilotage fournisseur Coûts de gestion du fournisseur d une Coûts démarche dʼusage d Achats Durables. Coûts de mise en œuvre Coûts dʼacquisition Dépoullution appel dʼoffre sourcing Coûts achats amont Cycle de vie

34 Outils Analyse Des directions Achats des grandes outils entreprises achats nationales - Coût complet? Intégrer les approches : Coûts engendrés - Gains dans lʼintégartion des achats Des en acteurs amont de / stratégie la Formation et de la Recherche - extra Bras financières de levier sur et la la destruction fonction Achats au niveau stratégique de valeur. Frais admin Transport Prix du bien ou du service Lancement Développement Maintenance Non-qualité Stocks Controle qualité Destruction la Valeur et des Risques tout au long Coûts du cycle de destruction vie du produit. ou recyclage Dépoullution Pilotage fournisseur Coûts de gestion du fournisseur d une Coûts démarche dʼusage d Achats Durables. Coûts de mise en œuvre Coûts dʼacquisition appel dʼoffre sourcing conception Coûts achats amont Gains de conception Cycle de vie Gains? Collaboration Distribution Valeur apportée par les partenaires Valorisation

35 Outils Chaîne Des directions de Achats valeur de grandes entreprises ajoutée nationales : Calcul de la valeur ajoutée Adapté de : ValueLink Encadré 2.14 Concept: Calcul de la valeur ajoutée Encadré 2.14 Concept: Calcul de la valeur ajoutée CQ2.'$%!2:#$,5'E!J!CQ2.'$%!,#,2.'!1'-!9'*,'-E!R!CQ2.'$%!1'-!A0'*-!0*,'%;51020%'-E! CQ2.'$%!2:#$,5'E!J!CQ2.'$%!,#,2.'!1'-!9'*,'-E!R!CQ2.'$%!1'-!A0'*-!0*,'%;51020%'-E! Valeur totale! Valeur ajoutée!! Utilisé pour générée par la Etat de! l art, "2.20%'-! évaluation de la Valeur apportée, mise en œuvre et propositions de payer préconisations Valeur totale! Valeur les d une démarche ajoutée d Achats Durables.!! Utilisé pour chaîne! L*,5%3,!',!.#>'%! créances des générée par la! "2.20%'-! payer les!! M;#%,0--';'*,! propriétaires chaîne!! Achats L*,5%3,!',!.#>'%! et Projets! N2G'!10%'&,'! des créances facteurs des de!!! Caractérisation, M;#%,0--';'*,! Diagnostics des pratiques, propositions de Modèle d évaluation! A5*5?0&'! production propriétaires et de Maturité! J!H%0G!K9#.$;'!! organisationnelle N2G'!10%'&,'! dans le domaine des relations collaboratives. (investissement, des facteurs de! 1$!+%#1$0,!?0*2.!! A5*5?0&'! main production d œuvre, J!H%0G!K9#.$;'! 9'*1$! foncier) (investissement + taxes 1$!+%#1$0,!?0*2.!! main d œuvre, 9'*1$!! Biens intermédiaires! foncier) + taxes!!! O2,0P%'-!+%';0P%'-F! Transféré aux!! 0*,%2*,-! fournisseurs! Biens intermédiaires!! PEAK,! H%#1$0,-!?0*0-! une plateforme : des biens! O2,0P%'-!+%';0P%'-F!!! "'%90&'-!#+5%2,0#**'.-! intermédiaires Transféré aux Multipartenaire 0*,%2*,-! d études et de recherches!! fournisseurs! dans H%#1$0,-!?0*0-! le domaine des achats des biens "#$%&'!(!)#*&'+,!+'%-#**'.!! Créée "'%90&'-!#+5%2,0#**'.-! en Rhône-Alpes, à impact national intermédiaires!! /'!+%0*&0+'!1'!&2.&$.!+'$,!3,%'!2++.04$5!6!&724$'!5,2+'!1'!.2!&728*'!1'!92.'$%!2: 0*104$5! 12*-!.<'*&21%5! de la formation -$092*,=! et de la /2! recherche 92.'$%!,#,2.'! +2>5'! ',! &#*-#;;5'! +2%!.'-! &.0' "#$%&'!(!)#*&'+,!+'%-#**'.!

36 Outils Chaîne Des directions de Achats valeur de grandes entreprises ajoutée nationales : Calcul de la valeur ajoutée La notoriété de ces entreprises, leur volume d achats signifi catif Encadré 2.14 Concept: Calcul de la valeur ajoutée (plusieurs milliards Encadré d euros), leur 2.14 Concept: Calcul de la valeur ajoutée Pour dynamique parvenir d innovation, à la valeur la variété ajoutée des secteurs générée d activité (industrie, par services) une chaîne et leur taille (grands de valeur ajoutée particulière, le coût de matériaux CQ2.'$%!2:#$,5'E!J!CQ2.'$%!,#,2.'!1'-!9'*,'-E!R!CQ2.'$%!1'-!A0'*-!0*,'%;51020%'-E! achetés, des composants et les services doit être déduit CQ2.'$%!2:#$,5'E!J!CQ2.'$%!,#,2.'!1'-!9'*,'-E!R!CQ2.'$%!1'-!A0'*-!0*,'%;51020%'-E! de la valeur de ventes. La valeur annuellement. des Une ventes prise ou compte le plus revenu large incluant (prix la X Suisse volume) Romande sur le sujet permet réalisée par la chaîne de valeur ajoutée est divisée entre Valeur totale chaîne générée par la la valeur Des PME ajoutée fournisseurs créée par et/ou les sous-traitantes opérateurs constituant la! chaîne chaîne Point! de de valeur vue pris ajoutée en compte et les biens intermédiaires, des!! intrants de PEAK. et De des plus, services le Pôle de Compétitivité opérationnels Arve Industries fournis par les! (près de 300 PME) a labellisé le projet fournisseurs PEAK. PEAK est qui une ne plateforme font pas structurante partie pour de les la 7 chaîne pôles de compétitivité de base! réunis dans J!H%0G!K9#.$;'! 9'*1$! de la chaîne de valeur ajoutée. 1$!+%#1$0,!?0*2.!! 9'*1$!!!!!! Adapté de : ValueLink! Valeur totale! Valeur ajoutée!! Utilisé pour générée par la Etat de! l art, "2.20%'-! évaluation de la Valeur apportée, mise en œuvre et propositions de payer préconisations! Valeur les d une démarche ajoutée d Achats Durables.!! Utilisé pour! L*,5%3,!',!.#>'%! créances des! "2.20%'-! payer les! M;#%,0--';'*,! propriétaires! Achats L*,5%3,!',!.#>'%! et Projets! N2G'!10%'&,'! des créances facteurs des de! Caractérisation, M;#%,0--';'*,! Diagnostics des pratiques, propositions de Modèle d évaluation! A5*5?0&'! production propriétaires et de Maturité J!H%0G!K9#.$;'!! organisationnelle N2G'!10%'&,'! dans le domaine des relations collaboratives. (investissement, des facteurs de 1$!+%#1$0,!?0*2.!! A5*5?0&'! main production d œuvre, foncier) (investissement + taxes main d œuvre,! Biens intermédiaires! foncier) + taxes!! O2,0P%'-!+%';0P%'-F! Transféré aux! 0*,%2*,-! fournisseurs! Biens intermédiaires! PEAK,! H%#1$0,-!?0*0-! une plateforme : des biens! O2,0P%'-!+%';0P%'-F!! "'%90&'-!#+5%2,0#**'.-! intermédiaires Transféré aux Multipartenaire 0*,%2*,-! d études et de recherches! fournisseurs! dans H%#1$0,-!?0*0-! le domaine des achats des biens "#$%&'!(!)#*&'+,!+'%-#**'.!! Créée "'%90&'-!#+5%2,0#**'.-! en Rhône-Alpes, à impact national intermédiaires! /'!+%0*&0+'!1'!&2.&$.!+'$,!3,%'!2++.04$5!6!&724$'!5,2+'!1'!.2!&728*'!1'!92.'$%!2: 0*104$5! 12*-!.<'*&21%5! de la formation -$092*,=! et de la /2! recherche 92.'$%!,#,2.'! +2>5'! ',! &#*-#;;5'! +2%!.'-! &.0' "#$%&'!(!)#*&'+,!+'%-#**'.!

37 Outils Valeur ajoutée interne Valeur ajoutée Valeur produit Leur contribution est bien prise en compte ajoutée à travers leur participation active intermédiare aux travaux Valeur Analyse de la chaine de valeur - apports des parties prenantes Valeur ajoutée partenaires Opérateur Opérateur Opérateur Client ajoutée Achats Valeur et Développement Durable, ajoutée produit Achats et Projets Valeur intermédiare Caractérisation, Diagnostics des pratiques, totalepropositions de Modèle d évaluation et de Maturité Valeur ajoutée Adapté de : ValueLink Partenaires & PP Partenaires & PP

38 Outils Valeur ajoutée interne Valeur ajoutée Valeur produit Leur contribution est bien prise en compte ajoutée à travers leur participation active intermédiare aux travaux Valeur Analyse de la chaine de valeur - apports des parties prenantes Valeur ajoutée partenaires Opérateur Opérateur Opérateur Client ajoutée Achats Valeur et Développement Durable, ajoutée produit Achats et Projets Valeur intermédiare Caractérisation, Diagnostics des pratiques, totalepropositions de Modèle d évaluation et de Maturité Valeur ajoutée Adapté de : ValueLink Partenaires & PP Valeur crée Valeur non détruite? Partenaires & PP Valeur crée Valeur et visibilté non internationale détruite? Valeur crée Valeur non détruite? & aménités PP & territoire

39 3 - Terrain Questionnaires et RETEX

40 Terrain Questionnaire La dynamique d innovation, la variété des secteurs d activité (industrie, services) et leur taille (grands Stratégie Hommes Pratiques 30% des formations Achats françaises (niveau Master) avec Stratégie quelques 250 personnes formées Organisation annuellement. Une prise en compte plus large incluant la Suisse Romande sur le sujet permet Compétences Management Hommes Levier Procédures et guide achats PEAK. PEAK est une plateforme structurante pour les 7 pôles Tableau de compétitivité de bord et réunis pilotage dans Pratiques La Organisation Compétences Management Levier Procédures et guide achats Tableau de bord et pilotage Collecte documentaire Observations Collecte ou Comment réconcilier RSE documentaire et Performance Economique? Entretiens Observations Entretiens Ateliers organisationnelle dans le domaine des relations Ateliers collaboratives. Position de Position de Fournisseurs Communication Contrat Panel des fournisseurs Relation fournisseurs Fournisseurs Gestion des fournisseurs Achats Communication Interne Externe Contrat Panel des fournisseurs Relation fournisseurs Gestion des fournisseurs Achats Interne Externe 3 ALDES 7 septembre ALDES 7 septembre 2012 PEAK, une plateforme : Notre benchmark Notre benchmark repose sur repose sur nos expériences nos expériences de Directeurs de Directeurs Achats et nos missions au sein Achats et nos missions au sein Créée en Rhône-Alpes, à impact de différents national groupes de différents groupes

41 Terrain Des directions Pratiques Achats de et grandes performances entreprises nationales Diagnostic le service achats a une implication aléatoire sur les différentes activités La notoriété de ces ci-dessous entreprises, leur volume en d achats fonction signifi catif (plusieurs des milliards pôles d euros), et leur des dossiers réalisé Comprendre les Création Analyser et Partage le marché de la Valeur, Maîtrise des Risques partiel besoins internes en Démarches fournisseurs Collaboratives Management Cartographie, Modalités de mise en œuvre, Non propositions de Modèle de partage et d évaluation de Stratégie achats Ressources réalisé Bras de levier sur la fonction humaines Achats au niveau stratégique Stratégie Stratégie Politique Plan achat Communicatio achats Achats et Développement Durable, famille n Tableau de Fournisseurs bord Gérer Rechercher Évaluer Sélectionner le panel Reporting Leur contribution est bien prise Outils en compte et à travers leur participation active Achats aux travaux système Négocier PEAK. PEAK est une plateforme structurante pour les 7 pôles de compétitivité Consulter réunis dans et lancer et établir Suivre les Capitalisation le contrat Source: CROPCO 25 DA CBN Qualité et développement durable non Stock? Marché? oui fin oui non ALDES 7 septembre 2012 Commande et AR Qualité fournisseurs Approvisionnements Réception Évaluer les performances progrès Gestion des litiges Facture Développer les plans de Paiement [source : Crop and co 2004]

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 DEES MARKETING DEESMA Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 Fonction Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser leur approche

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE LE MANAGEMENT STRATEGIQUE I. Introduction au management stratégique... 2 A. Cas de l entreprise Dell... 2 B. Définitions... 2 C. Les décisions stratégiques... 2 D. Processus d élaboration... 3 E. Impact

Plus en détail

Création et partage de la valeur, maîtrise du risque en démarche collaborative Client/Fournisseur

Création et partage de la valeur, maîtrise du risque en démarche collaborative Client/Fournisseur Création et partage de la valeur, maîtrise du risque en démarche collaborative Client/Fournisseur Arnaud BELLADON et Bernard GRACIA Thésame EIPM Co-Pilotes Organisation Pilotage: EIPM Bernard GRACIA Stratégies

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Dossier 2 : Approches et modèles d analyse stratégique Ce dossier présente, en particulier sur un plan méthodologique, des approches

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX

MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX Mastère Spécialisé en MANAGEMENT GLOBAL des ACHATS et de la SUPPLY CHAIN www.audencia.com Préface Une année pour faire la différence sur le plan professionnel,

Plus en détail

Master de Recherche : Stratégie STRATEGIE. Table des matières

Master de Recherche : Stratégie STRATEGIE. Table des matières STRATEGIE Table des matières 1 INTRODUCTION : l impact de l environnement sur la performance S appuyer sur une étude 1970 dans une entreprise Générale Electrice avec le thème : «performance driven» en

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs!

2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs! 2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs! Pour prendre contact : + 33 (0) 6 15 57 48 82 francoise.odolant@neuf.fr AFM Performance Booster Sarl 113 rue de Courcelles 75017 Paris

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede. MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation Ce programme de formation interdisciplinaire

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 INTRODUCTION: Philippe CHEY, Président du SYPEMI SYPEMI Le Syndicat professionnel des entreprises de multiservice immobilier et de Facilities management Chiffres

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE Collection master BANQUE FINANCE ASSURANCE Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Table des matières Introduction... 9 Chapitre 1 L entreprise : l investissement

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE DESCRIPTION GÉNÉRALE Niveau et conditions d accès Le master MSE (master européen de niveau I délivré par la Fédé*) est préparé en 2 ans pour un étudiant titulaire d un diplôme bac +3 (licence, DEES ou

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

FINANCE, COMPTABILITE Inter entreprises petits groupes (6 stagiaires maximum par session)

FINANCE, COMPTABILITE Inter entreprises petits groupes (6 stagiaires maximum par session) Octobre à juillet FINANCE, COMPTABILITE Intitulé Objectifs principaux (programme détaillé sur demande) Dates - Les principales fonctions statistiques, financières, de recherche Excel appliqué à la gestion

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2)

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Pôle de compétitivité Aerospace Valley Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Cahier des charges pour une offre d accompagnement pour une démarche «Agir ensemble pour la filière aéronautique».

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport

Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport CPN GLT Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude S'appuyant sur l'arrêté du 3 août 2005,

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Diplôme Spécial en Management International Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Michel Philippart Tunis, Juin 2007 Michel Philippart 2007 0 Objectifs Parcourir le processus de planification

Plus en détail

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat ADEME : Colloque Produits Verts Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat Juin 2008 Une solution dédiée à vos achats responsables

Plus en détail

ASPECTS HUMAINS DE LA CREATION D ENTREPRISE. En quoi le capital humain est un facteur déterminant de la création et de la maturation des entreprises?

ASPECTS HUMAINS DE LA CREATION D ENTREPRISE. En quoi le capital humain est un facteur déterminant de la création et de la maturation des entreprises? ASPECTS HUMAINS DE LA CREATION D ENTREPRISE En quoi le capital humain est un facteur déterminant de la création et de la maturation des entreprises? INTRODUCTION Organisation et gestion du capital humain

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 http://scoreadvisor.com De quoi parle-t-on précisément? Une fonction

Plus en détail

Table des matières. Partie I RH pour l entreprise

Table des matières. Partie I RH pour l entreprise Table des matières Biographies des auteurs... III Tables des Focus et des Exemples.... XIX Introduction (à la 4 e édition).... XXV Partie I RH pour l entreprise Chapitre 1 Gérer les ressources humaines....

Plus en détail

1 Introduction à la stratégie 1

1 Introduction à la stratégie 1 Table des matières Liste des illustrations Liste des controverses académiques Liste des schémas et tableaux Crédits photographiques Stratégique : mode d emploi Préface Les auteurs XVII XIX XX XXIII XXIV

Plus en détail

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Synthèse Petit-déjeuner «Démat-finance» Octobre 2012 SOMMAIRE I. LA PERFORMANCE DU PROCESSUS ACHATS FOURNISSEURS 2 II. GRANDS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques Salon Logistics 360 2011 Parc Exposition La Beaujoire Nantes Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques par Philippe de COUESBOUC, cabinet conseil Creach Partenaire, administrateur CDAF (Compagnie

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

ÉLABORER UNE STRATÉGIE ETABLIR UN DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE

ÉLABORER UNE STRATÉGIE ETABLIR UN DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE C8/RESSOURCES DISPONIBLES & CAPACITE STRATEGIQUE ÉLABORER UNE STRATÉGIE ETABLIR UN DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE Activités de soutien I. L ANALYSE DES ACTIVITÉS PAR LA CHAÎNE DE VALEUR Logistique interne La chaîne

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Présentation clients

Présentation clients Junior Consulting Au service de vos ambitions 1 30 ans d expérience au service de nos clients Créé il y a 30 ans, Junior Consulting est le cabinet de conseil des élèves de Sciences Po Paris :» Association

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Méthodologie de mesure d impact de la co-création

Méthodologie de mesure d impact de la co-création Méthodologie de mesure d impact de la co-création Avec le soutien en mécénat de compétences d Accenture Document de synthèse de l étude (version abrégée) Accenture Accenture est une entreprise internationale

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de onférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier ours de Master Plan du Module hap.- Les stratégies corporate et les matrices des cabinets de

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Démarche Consulting..2. Réalisations..9. Réseau de Compétences.

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Démarche Consulting..2. Réalisations..9. Réseau de Compétences. Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Sa mission est d'aider les entreprises à développer la qualité de service dont ont besoin leurs clients internes ou externes.

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

Faculté Administration et échanges internationaux

Faculté Administration et échanges internationaux Faculté Administration et échanges internationaux Master 2 - AEI Spécialité Commerce Electronique 23 octobre 2014 Page 1 Plan Faisons connaissance E-commerce : Bilan en 2013 Présentation du Master E-Commerce

Plus en détail

Le développement des missions de conseil fiscal

Le développement des missions de conseil fiscal Le développement des missions de conseil fiscal Intervenants Régis de BREBISSON Expert Comptable Cabinet DBA, Membre du groupement France Défi Didier PLANE Consultant Cabinet Avensi Consulting Sommaire

Plus en détail

«Technologies de l informationl & management»

«Technologies de l informationl & management» e-management Cours DEA e-management DEA «e-management : concepts & méthodesm thodes» Cours «Technologies de l informationl & management» Enseignants : Henri Isaac, Robert Nickerson e-management Objectifs

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

2016 4e édition. Manager en systèmes logistiques. Cursus de 10 jours de cours complété par un travail de diplôme. Ensemble pour créer des valeurs

2016 4e édition. Manager en systèmes logistiques. Cursus de 10 jours de cours complété par un travail de diplôme. Ensemble pour créer des valeurs 2016 4e édition Manager en systèmes logistiques Cursus de 10 jours de cours complété par un travail de diplôme Ensemble pour créer des valeurs En collaboration avec : Manager diplômé en systèmes logistiques

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Manager en systèmes logistiques

Manager en systèmes logistiques 2016 4ème édition Manager en systèmes logistiques Cursus de 10 jours de cours complété par un travail de diplôme Ensemble pour créer des valeurs En collaboration avec : Manager diplômé en systèmes logistiques

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Quel avenir pour le rapport DD? La mutation des rapports entreprise & Société et ses conséquences pour les supports de communication

Quel avenir pour le rapport DD? La mutation des rapports entreprise & Société et ses conséquences pour les supports de communication Quel avenir pour le rapport DD? La mutation des rapports entreprise & Société et ses conséquences pour les supports de communication Présentation UDA 10 avril 2012 Rappel du processus historique Décennie

Plus en détail

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises Séance 1 Les outils d analyse et de Les outils d analyse et de diagnostic stratégique des marchés et des entreprises La stratégie d entreprise La stratégie => les orientations et décisions de long terme

Plus en détail

La relation client / fournisseur en question

La relation client / fournisseur en question La relation client / fournisseur en question Petit déjeuner débat 30 octobre 2013 au Ministère de l économie et des finances Agenda 1 Introduction 2 Le Label Relations fournisseur responsables : pourquoi

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

Les outils classiques de diagnostic stratégique

Les outils classiques de diagnostic stratégique Chapitre I Les outils classiques de diagnostic stratégique Ce chapitre présentera les principaux outils de diagnostic stratégique dans l optique d aider le lecteur à la compréhension et à la manipulation

Plus en détail

Utiliser Internet pour les achats

Utiliser Internet pour les achats L évolution de la fonction achats, ces dernières années, s est encore accélérée sous l impulsion d Internet. La conjonction d éléments différents, tels la reconnaissance de l importance économique des

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

PME / PMI Gagnez en compétitivité

PME / PMI Gagnez en compétitivité PME / PMI Gagnez en compétitivité STRATÉGIE DE L ENTREPRISE > STRATÉGIE PME Cible : Dirigeants d entreprises de production ou de services à l industrie, prioritairement celles de plus de 20 salariés. Objectif

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS Une enquête auprès des DAF et dirigeants de l industrie en France Paris, le 20 octobre 2010 Olaf de Hemmer International Business Manager Purchasing Department 16,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES > pépinières d entreprises : optimisez vos chances de réussite! 2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES Services à valeur ajoutée Perpignan Méditerranée Communauté d Agglomération est une

Plus en détail

SMPMKPMS=aKbKbKpK=j~êâÉíáåÖ=J=abbpj^

SMPMKPMS=aKbKbKpK=j~êâÉíáåÖ=J=abbpj^ SMPMKPMS=aKbKbKpK=j~êâÉíáåÖ=J=abbpj^ 6030.3061 - Référentiel de formation A - Public et Emplois visés : Public visé : Tout étudiant titulaire d'un diplôme validant deux années d'études supérieures dans

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT MARKETING MIX POLITIQUE PRODUIT Sandrine Monfort Politique Produit! Les composantes d un produit! Les classifications produit! Lancement produit! Politique de gamme! Politique de marque Les composantes

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives,

Plus en détail

Le règlement REACH. Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité

Le règlement REACH. Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité Le règlement REACH Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité Impacts économiques, risques extra-financiers et opportunités pour les entreprises Résumé de l étude réalisée par EthiFinance,

Plus en détail

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL :

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : Management international APPEL A CONTRIBUTION Printemps 2014 UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES? Rédacteurs en chef invités : Corinne Bessieux-Ollier,

Plus en détail

Achats et parties prenantes

Achats et parties prenantes La perspective de l acheteur L échange transactionnel L émergence de l approche relationnelle Sylvie Mantel-Lacoste 1 Sylvie Mantel-Lacoste 2 La notion d échange, elle a évolué au début des années 80-90

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Ressources Humaines 2014 Formations CHANGE GREEN BELT SIRH PILOTAGE RH GPEC sommaire La formation par ConvictionsRH Accompagnement au changement Green Belt Systèmes d Informations

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition

Plus en détail