La Performance au-delà des indicateurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Performance au-delà des indicateurs"

Transcription

1 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La Performance au-delà des indicateurs 5 mars 2015 CGI Business Consulting 17, place des Reflets Paris La Défense Cedex Pour le Bureau Ae-SCM Paris Yann CAMENEN CGI Business Consulting Paris, Le 5 mars 2015, page 1

2 AGENDA! 14h-14h30 : Accueil & Introduction : Performance, Valeur présentation des bonnes pratiques! 14h30-16h30 : Présentation des ateliers, répartition en 2 groupes de travail sur les thèmes suivants : - Quels sont les apports de performances attendus par un Client et indicateurs pertinents? Comment les développer? - Quels leviers originaux de performance pour les fournisseurs? Comment mieux valoriser les réussites?! 16h30-16h45 Pause! 16h45-17H15 - Témoignage : Georges AYOUB, Centres de services Partagés EDF! 17h15-17h45 - Restitution et discussion ouverte! 17h45-18h - Clôture Le 29 janvier 2015, page 2

3 Bienvenue! Merci à vous d être venus pour ce premier Atelier 2015! Merci à CGI de nous recevoir dans ses locaux CGI is a global end-to-end IT and business process services leader High-end business and IT consulting 68,000 professionals, 75% shareholders 4,500 clients across the globe System integration, IT and business process outsourcing 400 offices, 40 countries around the world 9/10 client satisfaction score for the past 10 years 100+ mission-critical IP-based solutions 7.6B annual revenue World s 5 th largest independent IT and BPS firm 7 Paris, Le 5 mars 2015, page 3

4 Merci à nos sponsors et partenaires! Partenaires Le statut de PARTENAIRE est réservé aux sociétés de type Client, aux écoles et Associations adhérentes. Nos Sponsors et Partenaires! Sponsors Le statut de SPONSOR est réservé aux sociétés de type Fournisseur et aux Sociétés de Conseils. Paris, Le 5 mars 2015, page 4

5 Sujets traités Paris Sourcing Agile Nantes Comment intégrer études production et sourcing Nantes Prestation en Centre de Services Mesure de la performance Lyon Conférence esourcing Anticipez la réversibilité Nantes Lyon Lyon Limites du sourcing pour un service Client Paris Pour le développement des métiers du sourcing Nantes Les nouveaux métiers du Sourcing Paris GEP Les métiers de demain Paris, Le 5 mars 2015, page 5

6 Formule Atelier! Un contenu - Informations - Témoignage - Ateliers de partage d idées - Approfondissement! Des objectifs - Faire se rencontrer clients / prestataires / consultants / éducation en dehors de tout cadre commercial - Mettre en perspective les apports d un référentiel comme escm et les bénéfices que l on peut en tirer - Faire émerger quelques bonnes pratiques, quelques idées nouvelles que chacun puisse repartir ce soir avec une idée, une perspective ou un point de vue nouveaux Partager, c est progresser! Paris, Le 5 mars 2015, page 6

7 Quelques règles à ne pas oublier! Vous vous êtes inscrit dans cet atelier, l AeSCM vous remercie car votre apport est essentiel dans le partage des idées et pour enrichir les points de vue. Mais ne pas oublier : Pas de démarchage commercial, Pas de sollicitation des clients par les SSII et Sociétés de Conseils présentes Pas d exposition de situation pouvant mettre en cause une personne ou une société Développez votre capacité d écoute et prenez plaisir! Paris, Le 5 mars 2015, page 7

8 Développer la performance Se positionner au-delà des contrats S associer, Partager et Réussir... Comment faire? Paris, Le 5 mars 2015, page 8

9 ! Que dit escm sur la Performance! 2 ateliers de 60 minutes - 1 atelier sur les attentes des Clients - 1 atelier sur les apports des fournisseurs! Restitutions des Ateliers / Questions Réponses - Pendant 2 fois 15 minutes! Un témoignage - Georges AYOUB Responsable Politique Industrielle ü Centre de Service Partagé IT d EDF Référent IT en formation des Pilotes de Contrats - Durée 45 minutes et 15 minutes de questions/réponses! Conclusion & cocktail Paris, Le 5 mars 2015, page 9

10 Que dit escm sur la Performance? Si la gestion de la Performance du Sourcing est la caractéristique du niveau 3 du référentiel escm, la performance au-delà des indicateurs est ce qui est recherché dans le niveau 4 du référentiel. Niveau 4 : Accroître proactivement la valeur Les organisations clients sont en recherche permanente d innovation visant à accroître proactivement leur valeur. Elles sont en mesure de personnaliser leur approche du sourcing, d établir avec les prestataires des relations favorisant l innovation et l accroissement de valeur. Le prestataire peut personnaliser son approche et le service proposé à ses clients et prévoir sa performance sur la base des expériences passées. Il évalue systématiquement et introduit les avancées technologiques. Paris, Le 5 mars 2015, page 10

11 Accroître «proactivement» la valeur Le référentiel escm indique qu il faut savoir : Revisiter son organisation, Faire des benchmarks pour se rapprocher de l état de l art du marché, Maintenir l alignement avec les besoins et perspectives des métiers du client, Encourager l innovation Paris, Le 5 mars 2015, page 11

12 Et maintenant A vous de partager vos idées Pour progresser ensemble Le 29 janvier 2015, page 12

13 Ateliers Nous allons nous répartir en deux groupes pour débattre et proposer des idées 2 animateurs, 2 rapporteurs et 2 gardiens du temps! Paris, Le 5 mars 2015, page 13

14 Atelier 1 : Vision Client Animateur : Yann CAMENEN Rapporteur : Victor LAVIGOGNE Quels sont les apports de performances attendus par un Client et indicateurs pertinents (hors KPI, SLA )? Quelles recommandations pour un partage efficace avec les fournisseurs? Atelier 2: Vision Fournisseur Animateur : Eric BAUSSAND Rapporteur : Amaury de BRISOULT Sur quels aspects un fournisseur apporte-t-il de la performance à ses clients? Quelles recommandations pour réussir à faire reconnaître ses apports de performance à un client? Coordination et gardiens du temps : Renaud BROSSE et Michel CAMPION Paris, Le 5 mars 2015, page 14

15 Restitutions Questions/Réponses Paris, Le 5 mars 2015, page 15

16 Atelier 1 : Vision Client Quels sont les apports de performances attendues par un Client et indicateurs pertinents (hors KPI, SLA )? Amélioration continue et innovation Etre force de proposition sur les innovations et industrialisation Alignement aux attentes et besoins client S'adapter au changements et priorités métiers (Contractuellement et opérationnellement Relations Savoir dialoguer au delà des processus avec les bonnes personnes aux bons niveaux (stratégique, tactique, opérationnel) Apporter une vision et exercer le devoir de conseil Modalités de pilotage et de contrôle Suivre et partager les gains de productivité et benchmarker Paris, Le 5 mars 2015, page 16

17 Atelier 1 : Vision Client Quelles recommandations pour un partage efficace avec les fournisseurs? Finances Partage financier des gains Augmenter les parts de marché pour ceux qui apportent de la performance Performances Savoir partager les risques et benchmarker les performances Faire preuve de transparence sur les difficultés et les réussites Relations stratégiques Partager les enjeux avec ses fournisseurs, Reconnaitre les apports et célébrer la performance Co-Création Faire preuve de souplesse réciproque Co- réalisation de l'amélioration continue, Créer des indicateurs ensemble Paris, Le 5 mars 2015, page 17

18 Atelier 1 : Vision Client Animateur : Yann CAMENEN Rapporteur : Victor LAVIGOGNE Quels sont les apports de performances attendus par un Client et indicateurs pertinents (hors KPI, SLA )? Quelles recommandations pour un partage efficace avec les fournisseurs? Paris, Le 5 mars 2015, page 18

19 Atelier 2: Vision Fournisseur Sur quels aspects un fournisseur apporte-t-il de la performance à ses clients? Métiers du client Processus Indicateurs État d'esprit Compréhension du métier Flexibilité Processus adaptés Méthode / Méthode Respect SLA Respect KPI Niveaux de service adaptés Réactivité Gagnant-gagnant Maturité de la relation Confiance mutuelle Collaboration / Partage Gouvernance Plan de progrès / d'amélioration Apporter des idées Efficience / maturité de la gouvernance Savoir-Faire Expérience étendue (apporter ses autres expériences) Rapidité (industrialisation) Expertise technique Gains de productivité Compétences Offre du fournisseur Différenciation Benchmark Challenging de la part du fournisseur Paris, Le 5 mars 2015, page 19

20 Réactivité Gagnant-gagnant Métiers du client Compréhension du métier Flexibilité État d'esprit Gouvernance Plan de progrès / d'amélioration Apporter des idées Efficience / maturité de la gouvernance Maturité de la relation Confiance mutuelle Collaboration / Partage Offre du fournisseur Différenciation Benchmark Challenging de la part du fournisseur Processus adaptés Méthode / Démarche Indicateurs Respect SLA Respect KPI Niveaux de service adaptés Processus Savoir-Faire Expérience étendue (apporter ses autres expériences) Rapidité (industrialisation) Expertise technique Gains de productivité Compétences Le 29 janvier 2015, page 20

21 Atelier 2: Vision Fournisseur Quelles recommandations pour réussir à faire reconnaître ses apports de performance à un client? Formaliser la relation Proposer une charte de gouvernance / règles Partager la matrice de compétences Faire sentir la présence efficace du fournisseur Anticiper Organiser des évènements client/fournisseur Comprendre le sens du client Identifier les pistes de création de valeur Réaliser une maquette, un modèle Innover Admettre ses fautes Co-Manager S'améliorer Proposer des idées gratuites Communiquer les résultats des plans d'amélioration continue Mettre en avant les succès internes Communiquer Partager les gains Communiquer les points de vigilance Ne pas focuser que sur les difficultés Ne pas se cacher derrière le contrat Être précis et transparent Retours d'expérience Présenter des REX Communiquer sur les réussites externes Rendre possible les échanges entre clients Se benchmarker Sortir du cadre connu Proposer des services nouveaux Mettre en place un plan de communication innovant Plan de communication partagé Témoigner des expériences passées Se benchmarker Évaluer ses aptitudes Collaborer Travailler en mode collaboratif Se mettre au vert avec le client Paris, Le 5 mars 2015, page 21

22 Atelier 2: Vision Fournisseur Animateur : Eric BAUSSAND Rapporteur : Amaury De BRISOULT Sur quels aspects un fournisseur apporte-t-il de la performance à ses clients? Quelles recommandations pour réussir à faire reconnaître ses apports de performance à un client? Paris, Le 5 mars 2015, page 22

23 Au-delà des indicateurs Quoi d autre? è Vision client Georges AYOUB Chargé de mission Politique Industrielle Paris, Le 5 mars 2015, page 23

24 4 principes fondamentaux L organisation de l achat en amont du contrat Service de bout en bout vs intégration de service (éviter l effet ping-pong et la convergence des intérêts entre les fournisseurs) Engagement de résultats vs engagement de moyens / partage des risques (financier pour le fournisseur, planning et manque à gagner pour le client) Mono sourcing vs Multi sourcing avec mise en concurrence pour chaque besoin Mieux-disance vs moins-disance Et à la fin du futur contrat : comment préserver ses leviers et son indépendance Professionnalisation des acteurs, notamment les pilotes de contrats Mettre en perspective le métier de pilote de contrats vis-à-vis des enjeux Veiller à ce que chaque pilote ait une lettre de mission signée Mettre en place un cursus de professionnalisation des pilotes de contrats Apporter un appui juridique, opérationnel, nécessaire pour la bonne exécution du contrat Paris, Le 5 mars 2015, page 24

25 4 principes fondamentaux Relation saine et professionnelle entre Client et Fournisseur tout au long de la durée du contrat Mise en place d un plan d assurance qualité dès le démarrage du contrat Appliquer le contrat y compris les pénalités Ne pas faire des consultants des relais commerciaux Donner aux fournisseurs la possibilité d exprimer leur savoir-faire Partager les outils qui doivent être utilisés par le client et le fournisseur Respecter les législations (travail, commerce ) Respecter les engagements d EDF en terme de responsabilité sociale et en terme d éthique (y compris par les prestataires). REX et Appréciation au-delà des indicateurs et au-delà du contrat Mise en place d un système d évaluation du prestataire (FEP) Utilisation des FEP entant que critère d aptitude (directive 2004/17) des fournisseurs à répondre aux appels d offres d EDF et exclure pendant un certain temps ceux qui ont des mauvaises notes (6 mois à un an) Alimenter les réflexions sur l organisation du futur achat Paris, Le 5 mars 2015, page 25

26 Détecter la valeur d une offre et l obtenir! Paris, Le 5 mars 2015, page 26

27 CHOISIR LA MEILLEURE OFFRE En 2010, la Direction des Services Partagés a organisé un groupe de travail avec des fournisseurs pour : Expliquer que la Direction Générale d EDF demande que les contrats avec les fournisseurs soient attribuer au Mieux- Disant*, Partager des expériences des fournisseurs pour prendre en compte les bonnes pratiques * L attribution au mieux-disant permet de prendre en compte d autres critères que le seul prix afin de déterminer l Offre Economiquement La Plus Avantageuse (OELPA) (art de la DE 2004/17/CE) et donc la meilleure performance globale. Les critères de mieux disance doivent être vérifiables pendant l exécution du marché et accompagnés d une pénalité dans le marché Paris, Le 5 mars 2015, page 27

28 Les critères de mieux-disance doivent être (considérant 55 et art. 55 de la DE 2004/17/CE et jurisprudence) : liés à l objet du marché construits sur des bases objectives et valorisables en terme de gain spécifiques et mesurables pour l évaluation des offres, publiés auprès des fournisseurs, non-discriminatoires et transparents Ils doivent permettent de «valoriser les apports potentiels des fournisseurs dans leurs offres» en détectant les éléments qui font que l offre apporte : Des solutions nouvelles et des innovations, De l agilité et de la performance dans la production de solutions, Des garanties sur la prise en compte de l organisation, des méthodes et des besoins d EDF, Du respect des engagements d EDF en responsabilité sociale et sociétale Paris, Le 5 mars 2015, page 28

29 Quels impacts sur les analyses de l offre? Constitution d un coefficient de Mieux Disance Prise en compte de 3 à 5 critères dans une liste de référence Attribuer un coefficient de pondération pour chaque critère Les offres financières sont recalculées après application des critères de mieux-disance pour diminuer éventuellement les prix annoncés Le marché est attribué au fournisseur ayant remis l offre la plus avantageuse économiquement. Possibilité de comparaison : VALEUR DE L OFFRE = PRIX ANNONCÉ X (1 - COEF MIEUX-DISANCE) Paris, Le 5 mars 2015, page 29

30 FORMER LES PILOTES DE CONTRAT Paris, Le 5 mars 2015, page 30

31 Piloté par la Direction des Ressources Humaines d EDF, un groupe de réflexions a conclut : Quel que soit le métier, les enjeux sont les mêmes : Préserver les intérêts d EDF Donner aux fournisseurs la possibilité d exprimer leurs savoir-faire Respecter les engagements d EDF en terme de responsabilité sociale (y compris par les prestataires) Respecter les législations (travail, commerce ) Les collaborateurs en charge de piloter les contrats sont souvent démunis Ø Mettre en place un cursus de formation des pilotes de contrats dès 2010 Ø Création d une filière Contract Management puis d une direction CM en 2014 Paris, Le 5 mars 2015, page 31

32 1ère clé du succès : Se positionner Expliquer où se situe le Manager de Contrat dans le processus général et ce qu on attend de lui 2de clé du succès : Se comprendre Comprendre le mode de fonctionnement du fournisseur et développer une aptitude adaptée 3ème clé du succès : Se questionner Stimuler l innovation en quête de la performance, notamment dans la mise en place des indicateurs adaptés à son contrat 4ème clé du succès : Avoir les moyens adaptés Paris, Le 5 mars 2015, page 32

33 Pilotes de contrats du domaine IT Les axes de la formation des Managers de Contrats Acquérir un langage commun Terminologie partagée en interne et avec vos prestataires Vision commune des points clés Partager les expériences Améliorer les performances des prestations Hausse de la qualité de service Résolution des incidents Garantir que chacun possède les moyens de tenir ses engagements SLA mieux cadrés Mieux contrôler et optimiser les coûts En tenant compte des évolutions contextuelles internes et externes à l entreprise, En phase amont du contrat pour sécuriser nos enjeux, Pendant l exécution du contrat Faire un meilleur usage stratégique du sourcing Par l introduction d une réflexion mature sur les opportunités, les options, la faisabilité Par une vision plus business du métier IT. Mieux gouverner les relations Des rôles clarifiés, des autorités plus claires Des responsabilités établies et assumées, Des comités qui jouent leur rôle Une meilleure identification des priorités de gouvernance Développer les compétences des acteurs internes Pilotes de contrats Correspondants fournisseurs stratégiques Equipes opérationnelles 33

34 Des savoir-faire Les compétences recherchées N = Notions A = Application M = Maîtrise E = Expertise U = Utile Es = Essentielles Paris, Le 5 mars 2015, page 34

35 Des savoir-être Ces compétences sont indispensables pour développer les performances avec les fournisseurs : - Savoir trouver un dialogue constructif avec les fournisseurs, - Savoir capter les bonnes idées des fournisseurs, - Rester intègre et juste en toute occasion Paris, Le 5 mars 2015, page 35

36 Témoignage EDF Merci à Georges AYOUB CSP IT de la Direction des Services Partagés d EDF Appui de Michel CAMPION Président AeSCM Paris, Le 5 mars 2015, page 36

37 Conclusions Paris, Le 5 mars 2015, page 37

38 Prochains Evénements Conférence Témoignage de SAFRAN sur les outils pour passer en TMA, en avril Atelier sur la Maîtrise de Solutions Cloud Cet atelier programmé en juin permettra d engager un Groupe d Echanges de Pratiques Convention Nationale en octobre! Le 29 janvier 2015, page 38

39 Ajouter votre logo par votre soutien! Nos Adhérents! L Association vit par l énergie et les apports de ses membres. Nos Sponsors et Partenaires! Nos travaux Les Conférences / Débats Les Rencontres Thématiques Des Ateliers (échanges et Réflexions ) Les Groupes d Echanges de Pratiques (entre pairs) et réservés aux adhérents La newsletter trimestrielle Conférence Nationale Paris, Le 5 mars 2015, page 39

40 L association Inscrivez-vous sur le groupe LinkedIn AeSCM Pour avoir nos informations en direct Partenaires Groupe d échange de pratiques Soirée Thématique Ae-SCM Adhérents Sponsors Ateliers Le site propose les conventions d adhésions Adhérez! Paris, Le 5 mars 2015, page 40

41 Rejoignez le bureau parisien!! Equipe Ae-SCM Paris - Yann CAMENEN CGI - Dirk WEBER GFI - Amaury de BRISOULT NEURONES - Patrick EYMARD COFELY INEO GDF SUEZ - Christophe MACAIGNE SIDERLOG - Sandrine BORTONE ALSTOM - Céline DELEMAZURE TAORES - Jean-Michel PETIN NITEP - Pascal MORIN - Laurent DULAS TOTAL Rejoignez-nous! Paris, Le 5 mars 2015, page 41

42 Conclusions! Document de présentation sur le site Questionnaire d évaluation à remplir! Vos suggestions pour nos prochains ateliers! Merci à tous pour votre participation Paris, Le 5 mars 2015, page 42

2014 : le renouveau Une association au service de votre performance

2014 : le renouveau Une association au service de votre performance Ae-SCM 2.0 2014 : le renouveau Une association au service de votre performance Créée en 2007, l Association Ae-SCM a pour vocation de promouvoir le partage des bonnes pratiques en matière d esourcing.

Plus en détail

Présentation de l Ae-SCM. Version 2.0

Présentation de l Ae-SCM. Version 2.0 Association Française pour le développement des métiers et le partage des bonnes pratiques de sourcing des entreprises numériques. Présentation de l Ae-SCM Version 2.0 23 juin 2014 Les fondamentaux! L

Plus en détail

e-scm en pratique avec

e-scm en pratique avec e-scm en pratique avec Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Atelier Les métiers du sourcing 25 Septembre 2014 Bienvenue Le thème - Le développement des métiers

Plus en détail

Manager le SaaS 23 juin 2015

Manager le SaaS 23 juin 2015 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Manager le SaaS 23 juin 2015 Manager le SaaS L objectif des ateliers - Faire se rencontrer clients / prestataires / consultants

Plus en détail

Ateliers Le sourcing agile

Ateliers Le sourcing agile Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Ateliers Le sourcing agile 22 Janvier 2013 Paris Sponsor : esourcing partners Page 1 Agenda 14h00-14h20 Introduction - Eric

Plus en détail

Stratégie de Global Sourcing. Remettre à plat les relations avec ses fournisseurs

Stratégie de Global Sourcing. Remettre à plat les relations avec ses fournisseurs Stratégie de Global Sourcing Remettre à plat les relations avec ses fournisseurs 1 - Répondre aux objectifs de l entreprise Définir une Politique de Sourcing Besoin : Accroître les ressources (en nombre

Plus en détail

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) -

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Logica Business Consulting Benoît LEBOUCHER

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Améliorer les relations clients-fournisseurs d une externalisation informatique Livrable 2010-2011 du Groupe ADIRA-ITIL Lyon 27 juin 2011 Animateurs: Jean LAMBERT

Plus en détail

Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. escm for Dummies. Gilles Deparis. Introduction au référentiel escm

Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. escm for Dummies. Gilles Deparis. Introduction au référentiel escm Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. escm for Dummies Gilles Deparis Introduction au référentiel escm Structure du référentiel Implémentation du référentiel 1

Plus en détail

Le contrat de services IT «Agile» Un Livre Blanc

Le contrat de services IT «Agile» Un Livre Blanc Le contrat de services IT «Agile» Un Livre Blanc Présenté par Alain GOIRAN, Administrateur itsmf France Martine OTTER, Adeli Pierre-Olivier PORTMANN, Sigma Consulting Prix et agilité 1 La génèse! Les filières

Plus en détail

Amélioration des relations client fournisseur en utilisant escm et Six-sigma. Sylvie BRUNET Orange Consulting

Amélioration des relations client fournisseur en utilisant escm et Six-sigma. Sylvie BRUNET Orange Consulting Amélioration des relations client fournisseur en utilisant escm et Six-sigma Sylvie BRUNET Orange Consulting sommaire partie 1 partie 2 partie 3 partie 4 la vision du service le contexte de notre succès

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Enjeux et bénéfices d une transformation des modèles de prestation «régies» en «engagements» Mardi 5 juin 2012, Ronchin - ADEO

Enjeux et bénéfices d une transformation des modèles de prestation «régies» en «engagements» Mardi 5 juin 2012, Ronchin - ADEO Enjeux et bénéfices d une transformation des modèles de prestation «régies» en «engagements» Mardi 5 juin 2012, Ronchin - ADEO Agendas 16h30 : Accueil 16h50 : Présentation du thème de l atelier (présentation

Plus en détail

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Conférence IDC Ernst & Young Thierry Muller, Associé «Technologies, management et

Plus en détail

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service Mars 2012 Sommaire Présentation OXIA Le déroulement d un projet d infogérance L organisation du centre de service La production dans un centre de service 2 Fournisseurs Technologies Banque & Finance Telecom

Plus en détail

Atelier Besoins et attentes des parties intéressées

Atelier Besoins et attentes des parties intéressées Atelier Besoins et attentes des parties intéressées Carine POLEVIAK Dirigeante Christophe EPINAY Directeur achats Besoins et attentes des parties intéressées Définitions structurantes Enjeux liés aux parties

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

La dynamique d évolution des marchés

La dynamique d évolution des marchés R e n d e z - v o u s d E x p e r t PEA Consulting Aligner sa Supply Chain sur la stratégie de l entreprise Depuis plusieurs années, les entreprises ont consenti d importants efforts pour améliorer la

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 EXTRAIT de

Plus en détail

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Synthèse Petit-déjeuner «Démat-finance» Octobre 2012 SOMMAIRE I. LA PERFORMANCE DU PROCESSUS ACHATS FOURNISSEURS 2 II. GRANDS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats?

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats? SESSION 1 Jeudi 7 février : 9h - 10h30 Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance Quelles relations entre le RM et les achats? 1 Intervenants Eunyoung PARK Directeur des

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

GT ITIL et processus de Production. Eric BOUVET Responsable Operations & Service Management

GT ITIL et processus de Production. Eric BOUVET Responsable Operations & Service Management GT ITIL et processus de Production Eric BOUVET Responsable Operations & Service Management Qu est-ce qu un GT au CRIP et qu est-ce que le GT ITIL? Dans les Groupes de Travail, se déroulent les activités

Plus en détail

Cabinet de Conseil-as-a-Service spécialisé en Cloud Computing

Cabinet de Conseil-as-a-Service spécialisé en Cloud Computing Cabinet de Conseil-as-a-Service spécialisé en Cloud Computing Pourquoi avons-nous créé Nuageo? Nos valeurs Nos forces Nos Services Les fondateurs Nous contacter 1 Pourquoi avons-nous créé Nuageo? A l heure

Plus en détail

Livre blanc : Tierce Maintenance Applicative pour Microsoft Dynamics

Livre blanc : Tierce Maintenance Applicative pour Microsoft Dynamics Livre blanc Prodware 2013 Livre blanc : Tierce Maintenance Applicative pour Microsoft Dynamics Une offre de service mature pour un marché en pleine croissance 2 I/ Editorial II/ Nécessité et Gains de la

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client

Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client Historique Version Date Nature des modifications Auteur 1.0 12/10/2011 www.allaboutbpm.com / Bonitasoft Crédit

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences

Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences Michel Viala MV Consulting Dave Cutler Synoptique Changement Changement de type 2 : - Structure - Organisation - Process - Culture - Accompagnement

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance»

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» «La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» FANAF 2014 Ouagadougou www.theoreme.fr Présentation Max de Font-Réaulx Président de la société Théorème (www.theoreme.fr)

Plus en détail

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 Management Valorisation Coûts Flux Planification w w w. c b a c o n s e i l. f r plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 La performance des flux dans la petite série et la production à la commande CBA Conseil

Plus en détail

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING - EUROGROUP CONSULTING et EMC ont terminé leur travail d élaboration du plan stratégique intégré CNOPS mutuelles pour les années 2011 à 2014.

Plus en détail

Notre vision. 6 clés d un programme de professionnalisation efficace & réussi. La formation sur mesure : un levier de la performance de l entreprise

Notre vision. 6 clés d un programme de professionnalisation efficace & réussi. La formation sur mesure : un levier de la performance de l entreprise objectif professionnalisation # La formation sur mesure : un levier de la performance de l entreprise Notre vision Les besoins en formation au sein des entreprises sont croissants et pleinement justifiés.

Plus en détail

Modules de formations proposés

Modules de formations proposés Modules de formations proposés 1. La boîte à outils de l organisateur 2. Améliorer les performances par l approche processus 3. Réussir un diagnostic d organisation 4. Manager un projet jusqu au succès

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Les évolutions des relations avec les fournisseurs

Les évolutions des relations avec les fournisseurs Les évolutions des relations avec les fournisseurs n Conférence AE-SCM du 1 er décembre 2015 n Tony Bocock, Président de l'eoa France q tbocock@betterbuyingconcepts.com q eoafrance@eoafrance.com EOA France

Plus en détail

Développement Durable ISO 26000 Evaluez votre Responsabilité Sociétale. Mesurer aujourd hui pour préparer demain

Développement Durable ISO 26000 Evaluez votre Responsabilité Sociétale. Mesurer aujourd hui pour préparer demain Développement Durable ISO 26000 Evaluez votre Responsabilité Sociétale Mesurer aujourd hui pour préparer demain AFAQ 26000, 1000 points pour de nouvelles responsabilités 5 axes Vos pratiques managériales

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire mémo eld / novembre 2014 2 introduction Une expérimentation basée sur la spécialisation des conseillers de Pôle

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

HR Access Outsourcing Inspirez, Expirez, Externalisez. Outsourcing

HR Access Outsourcing Inspirez, Expirez, Externalisez. Outsourcing HR Access Outsourcing Inspirez, Expirez, Externalisez Outsourcing Pourquoi externaliser? [Externalisation] : n,f. Pour une entreprise, recourir à un prestataire externe pour la prise en charge partielle

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE Mise en œuvre d une DSI agile Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE INTRODUCTION Des problématiques similaires pour des enjeux identiques indépendamment de la taille de l organisation «David contre Goliath» RETOUR

Plus en détail

Janvier 2010 LES ENQUÊTES SOLUCOM. Les pratiques du sourcing IT en France. The power of simplicity. «Ce qui est simple est fort»

Janvier 2010 LES ENQUÊTES SOLUCOM. Les pratiques du sourcing IT en France. The power of simplicity. «Ce qui est simple est fort» Janvier 2010 LES ENQUÊTES SOLUCOM Les pratiques du sourcing IT en France The power of simplicity «Ce qui est simple est fort» Enquête sourcing IT Sommaire Avant-propos 3 Points-clés 4 1. L externalisation,

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Concertation n 1 avec les têtes de réseau des opérateurs de formation Réunion du 3 juillet 2014 Note de problématique La Région Basse

Plus en détail

GT ITIL et processus de Production

GT ITIL et processus de Production GT ITIL et processus de Production Eric BOUVET Responsable Operations & Service Management Lionel ROLLAND Responsable Incident & Change Management DS Infrastructures / Operations France CRiP Thématique

Plus en détail

Présentation des Actions Collectives FAFIEC 2015 avec Evolu Team

Présentation des Actions Collectives FAFIEC 2015 avec Evolu Team Collectives FAFIEC 2015 avec Evolu Team Bonjour, Vous trouverez dans ce document une présentation synthétique des différentes filières et formations répertoriées au titre des Actions Collectives Fafiec

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis ITIL : Une longue quête Etienne TAROT Lactalis Historique De la veille 1ère réflexion autour d ITIL 2004 2008 2009 2011 Développement de la stratégie autour d ITIL Développement des process Première externalisation

Plus en détail

Production Temps Réel

Production Temps Réel INSCRIPTION OFFERTE Production Temps Réel LYON 3 AVRIL 2014 Cité Internationale Les RDV Experts de la performance de l activité industrielle Sponsors : Partenaires : RDV EXPERTS Rendez-vous ciblés et individualisés

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel. Synthèse et perspectives. Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel. Synthèse et perspectives. Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Synthèse et perspectives Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting www.ineumconsulting.com www.afai.fr Les préalables à la

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Proposition de valeur aux Etablissements de santé

Proposition de valeur aux Etablissements de santé Prix valables jusqu au 31 octobre 2015 Proposition de valeur aux Etablissements de santé OFFRE, OPTIONS, SERVICES Les sites d avis deviennent incontournables 91% des français consultent les avis avant

Plus en détail

Generali Performance Globale PME

Generali Performance Globale PME Entreprises Generali Performance Globale PME Une démarche innovante pour sécuriser votre entreprise Programme Processus Qualité Progrès Document non contractuel à caractère publicitaire. Pour connaître

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

Managers de la Banque, de l'assurance et de la Protection Sociale. 10 bonnes pratiques pour développer votre performance opérationnelle

Managers de la Banque, de l'assurance et de la Protection Sociale. 10 bonnes pratiques pour développer votre performance opérationnelle Managers de la Banque, de l'assurance et de la Protection Sociale 10 bonnes pratiques pour développer votre performance opérationnelle Pourquoi cette conférence? Le retour aux fondamentaux Le retour aux

Plus en détail

Formation - Manager les projets de la DSI

Formation - Manager les projets de la DSI QUALIPSO Formation - Manager les projets de la DSI 4 x 2 jours + 2 jours de bilan Instaurer le PMO pour le support réactif des chefs de projet et l arbitrage et l équilibrage de portefeuille de projets

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Jérôme GUERIF Formation permanente nationale Vocal : +33 (0)4 32 72 2951 E-mail : Jerome.Guerif@avignon.inra.fr CAHIER DES CHARGES FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Contact

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Livre Blanc Oracle Novembre 2010 Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Présentation générale Les entreprises industrielles sont confrontées à un environnement

Plus en détail

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit)

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit) 2015 Dans le cadre du renouvellement pour l'année 2015, La Miel lance des appels d'offres pour l'animation des ateliers de formation sur les thématiques suivantes: DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE...

Plus en détail

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques!

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! les facteurs exogènes n ont pas un pouvoir explicatif déterminant de l efficacité commerciale d un point de vente «j

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

L innovation au cœur des processus et des systèmes

L innovation au cœur des processus et des systèmes L innovation au cœur des processus et des systèmes www.novigo-consulting.com NOS OFFRES Notre vocation est d appuyer les entreprises pour évaluer la multitude de besoins et assurer le succès des projets

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

Fiche Pratique. Améliorer le pilotage des Opérations Informatiques ITIL. Club des Responsables d Infrastructures et de Production

Fiche Pratique. Améliorer le pilotage des Opérations Informatiques ITIL. Club des Responsables d Infrastructures et de Production Fiche Pratique ITIL Club des Responsables d Infrastructures et de Production Améliorer le pilotage des Opérations Informatiques Les Opérations Informatiques sont sensibilisées depuis plusieurs années aux

Plus en détail

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement Les principes clés d une fonction achats performante Document à destination des directeurs d établissement Préambule Destinataire Un directeur d établissement qui souhaite engager une démarche de plan

Plus en détail

informatique internet télécommunications

informatique internet télécommunications informatique internet télécommunications mettre le Droit au DiaPason De l entreprise le cabinet Secteurs d activité informatique industrie Distribution edition, média santé médico-social services À la

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Comprendre ITIL 2011

Comprendre ITIL 2011 Editions ENI Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Collection DataPro Table des matières Table des matières 1 Les exemples à télécharger sont disponibles à l'adresse

Plus en détail

PETIT DÉJEUNER DÉBAT ACHATS PUBLICS D INFORMATIQUE: QUELLES BONNES PRATIQUES

PETIT DÉJEUNER DÉBAT ACHATS PUBLICS D INFORMATIQUE: QUELLES BONNES PRATIQUES CC M.A PETIT DÉJEUNER DÉBAT ACHATS PUBLICS D INFORMATIQUE: QUELLES BONNES PRATIQUES 24 MAI 2012 www.cks-public.fr - 1 - ACHATS PUBLICS D INFORMATIQUE: QUELLES BONNES PRATIQUES Programme 9h30 09h40 : Introduction

Plus en détail

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Web-séminaire Bull-CA Technologies 25 Mars 2014 2014 CA. All rights reserved. Agenda Introduction : pourquoi la supervision unifiée? Pourquoi le SaaS?

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

Une démarche pilotée par la création de valeur et des réponses opérationnelles à chaque besoin

Une démarche pilotée par la création de valeur et des réponses opérationnelles à chaque besoin Une démarche pilotée par la création de valeur et des réponses opérationnelles à chaque besoin Détecter les tendances, Prospective Nourrir la réflexion, ouvrir des perspectives et élever le débat Etudes

Plus en détail

Ingénierie des Exigences

Ingénierie des Exigences Club Management des Systèmes d'information Ingénierie des Exigences Comment construire et maintenir un référentiel? 1 Qui suis-je? Stéphane BADREAU Consultant et formateur en ingénierie des exigences chez

Plus en détail

la réussite d un projet ERP relève de la seule responsabilité de la Direction Générale

la réussite d un projet ERP relève de la seule responsabilité de la Direction Générale la réussite d un projet ERP relève de la seule responsabilité de la Direction Générale Livre blanc «stratégie d entreprise» SYSTÈME D INFORMATION ET STRATÉGIE Le Système d Information, outil stratégique

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES PROFIL DE COMPÉTENCES Direction et direction adjointe à la gestion d un établissement scolaire Bureau du recrutement, des stages et du développement des compétences Service de la gestion des personnes

Plus en détail

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Sage HR Management La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences GPEC en quelques mots! La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) : La GPEC est une obligation légale prévue

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail