Conception collaborative d aérogénérateurs pour le Sahel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conception collaborative d aérogénérateurs pour le Sahel"

Transcription

1 Conception collaborative d aérogénérateurs pour le Sahel Almamy FALL, Samuel GOMES, Jean-François PETITET, Jean-Claude SAGOT Equipe de recherche en ERgonomie et en Conception des Systèmes (ERCOS) Laboratoire Systèmes et Transport (SeT) Université de Technologie de Belfort-Montbéliard Rue du Château, Belfort Cedex [almamy.fall / samuel.gomes / RÉSUMÉ Cette communication traduit une expérience de réalisation en conception collaborative d un aérogénérateur prototype à l echelle 1/5 eme pour le compte du Projet EOLE 2002, destiné à subvenir aux besoins sans cesse grandissant de la petite électrification rurale au Sahel. Ce projet est le fruit d'une collaboration entre l'université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM - France) et l'ecole Supérieure Polytechnique (ESP Sénégal), mais aussi d un partenariat avec des entreprises locales spécialisées dans la fabrication d éoliennes de pompage basées au Sénégal. L'objectif de ce projet est de co-concevoir à moindre coût une gamme complète d aérogénérateurs en utilisant des moyens de fabrication locales disponibles au Sahel (procédés de barication artisanales, tournage et fraisage classiques, métallurgie, etc.). Une autre particularité de ce projet est l utilisation de méthodes et d outils XAO d'ingénierie collaborative permettant aux différents acteurs impliqués dans ce programme, de communiquer à distance et de gérer les différents données de conception ainsi crées. Il s'agit en particulier d utiliser l environnement de conception coopérative l Atelier Coopératif de Suivi de Projet (ACSP). Cet outil se présente sous la forme d une base de données relationnelles relié à Internet, permettant de supporter les differents outils informatiques d aide à la conception disponibles sur les differents sites universitaires et partenaires industriels précités (CAO, Calcul E.F., etc.). MOTS-CLES Ingénierie collaborative, travail collaboratif assisté par ordinateur, méethodes et outils XAO, conception multi-sites, projet pédagogique. 1 INTRODUCTION Dans les organisations, le recours aux Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication (NTIC), pour répondre aux problématiques de gestion de projets au sein des organisations et corollairement la construction individuelle mais aussi collective des connaissances, se systématise. Ces démarches organisationnelles s accompagnent de nombreuses réflexions, basées sur des approches émergentes en conception de produits, qualifiées d'ingénierie collaborative (Gomes, 1999). Par ailleurs, ces nouvelles approches en conception de produits, présentent de nombreuses similitudes, mettant notamment l accent sur une meilleure distribution des responsabilités et des capacités décisionnelles de l organisation. Elles conduisent très souvent à la mise en œuvre de processus de conception appliqués par des équipes de conception distribuées géographiquement sur un ou plusieurs sites, de stratégies de coopération entre ces différents équipes, devant concourir à l amélioration de la qualité des produits, la réduction des coûts et des délais de conception. Dans ce contexte de coopération multi-sites et multi-métiers, les différentes équipes d une organisation distribuée géographiquement peuvent être appréhendées comme un réseau dont les nœuds sont des acteurs-métiers qui coopèrent entre eux. La coopération entre ces différents acteurs-métiers nécessite très souvent la mise en place de méthodes et d outils d ingénierie collaborative capables de supporter l activité de conception dans de telles configurations. Dans ce cadre, nous nous proposons d expérimenter et d analyser l impact d un outil de travail collaboratif assisté par ordinateur sur la gestion de projets de conception multi-métiers (relevant de plusieurs domaines de compétence), multisites et multiculturelle. Cette dimension multiculturelle est contenue dans la nature même du projet de collaboration Nord-Sud impliquant transfert de technologie et de savoir-faire. 10 ième Séminaire CONFERE, 3-4 Juillet 2003, Belfort France, pp

2 L'expérimentation que nous avons retenue concerne un projet de conception et de fabrication d un aérogénérateur pour le Sahel. Ce projet de conception collaborative multi-métiers, necessitant des compétences en aérodynamique, en mécanique, en électronique, etc., réalisé à distance entre la France et le Sénégal, applique un processus coopératif de conception (Sagot et al., 1999 ) et s'appuie sur un environnement logiciel de conception collaborative : l'atelier Coopératif de Suivi de Projet (ACSP) (Gomes et al., 1999). Appliqué à d autres projets de conception mécanique multi-sites, dans un contexte uniquement national, cet outil a déjà fait ses preuves en tant qu'outil structurant en conception collaborative. Suite à une présentation du contexte du projet, nous nous proposons de décrire les méthodes et les outils XAO utilisés avant d'aborder l'expérimentation proprement dite. Sur la base des résultats obtenus nous formulons quelques réflexions relatives aux apports et aux limites d'une telle approche. 2 CONTEXTE DU PROJET EOLE 2002 Il s'agit, au cours de ce paragraphe de décrire le projet baptisé EOLE 2002, réunissant différents enseignants et étudiants autour d'un programme de conception et de réalisation d aérogénérateurs dans un contexte de collaboration Nord-Sud entre le Sénégal et la France. Avant de détailler les objectifs du projet EOLE 2002, il est important de souligner, en ce qui concerne plus particulièrement les conditions de vie dans les pays du Sahel : - qu une partie importante de la population vit en dehors des réseaux électriques, - que hormis l'utilisation du bois, cette population utilise très peu les formes d'énergie à caractère renouvelable de type éolien et solaire, ce qui conduit à une destruction de l environnement pour la satisfaction des besoins énergétiques, - un faible taux d accès aux autres services de base tels, la santé, l éducation et l eau potable, ce qui réduit fortement les implications à la conception d une stratégie de développement durable, - une difficulté d accès à la formation universitaire dans les domaines de la conception mécanique et électrique pour les étudiants et les enseignants chercheurs. Fort d un besoin d amélioration de la petite électrification rurale au Sahel, un projet de conception d aérogénérateurs multi-sites, multi-métiers et multiculturelle a été lancé avec les objectifs suivants : - à moyen terme, la réalisation d un prototype d'aérogénérateur tripale d'environ 1000 W et de 2,5 m de diamètre et son couplage à un générateur électrique à base de cellules photovoltaïques (banc d'expérimentation), - à long terme, la réalisation d une gamme complète d'aérogénérateurs, de petites et moyennes puissances, couplés à un système de générateurs photovoltaïques, destinés à alimenter les villages, sénégalais en électricité (si nécessaire couplage à un système de photocatalyse pour le traitement de l eau), le tout dans un esprit de développement durable. Pour palier aux problèmes récurrents liés à la maintenance (voire non-maintenance) des matériels mis en œuvre dans de tels échanges Nord-Sud, nous avons choisi d'appliquer une démarche de coconception et de partenariat étroit entre les entreprises locales et des universitaires (étudiants et enseignants-chercheurs de l ESP au Sénégal) oeuvrant dans le domaine de la conception et de la fabrication de systèmes mécaniques et électriques, le laboratoire LER (Laboratoire d'energie Renouvelables) du Sénégal ayant déjà une forte expérience dans le domaine (Thiaw et al, 2002). 3 METHODES ET OUTILS DE CONCEPTION COLLABORATIVE L introduction d une démarche d ingénierie collaborative implique une modification de la manière de concevoir et plus globalement l utilisation de méthodes et d outils de conception particuliers (Ingénierie collaborative, Travail Coopératif Assisté par Ordinateur (TCAO), etc.) que nous présenterons dans les paragraphes suivants. 3.1 Ingénierie collaborative La rigidité et la "séquentialité" des phases de conception de l ingénierie traditionnelle, victime du cloisonnement avec l apparition de nouvelles disciplines "transfonctionnelles" et "transmétiers" (marketing, ergonomie, études, méthodes, production, maintenance, etc.), ont favorisé une nouvelle orientation dans les approches d ingénierie et de développement de produits vers la fin des années 80. En fait, après avoir optimisé la productivité intrinsèque de la production, pour faire de nouvelles avancées, il était nécessaire d améliorer les étapes en amont (processus de conception). Cette 312

3 évolution s est appuyée sur le "concurrent engineering" dont les traductions en français sont multiples : ingénierie simultanée (Bocquet, 1998) plutôt pour le monde industriel, ingénierie intégrée (Tichkiewitch et al., 1995) ou encore ingénierie concourante (Solhenius, 1992) pour le milieu scientifique. 3.2 La gestion et la conduite de projets La pratique de la gestion par projet s'est introduite dans les entreprises progressivement durant les vingt dernières années. Il existe toutes sortes de variantes à la gestion de projet (projet de service, projet informatique, projet système, projet qualité, etc.). On retrouve toutefois, dans chacune de ces approches des caractéristiques communes telles que les tâches, les plannings, les ressources, etc. La gestion par projet en entreprise est destinée à développer l'initiative, la responsabilité, la créativité et la qualité. La Méthode de Conduite de Projet, inventée au centre de recherche Peenemünde (Allemagne) par Werner Von Braun durant la seconde Guerre Mondiale a été plébiscitée ensuite par de grands projets aéronautiques comme "Apollo" et consiste essentiellement en une combinaison de "PHASES" bien définies et de "REVUES" formelles selon un calendrier strict (Pignolet, 1996). 3.3 Le Travail Coopératif Assisté par Ordinateur (TCAO) L émergence des outils de CSCW dont la traduction en français serait Travail Coopératif Assisté par Ordinateur (TCAO) a pris son départ dans les années 80 aux État-Unis. Ces derniers avaient pour objectif d étudier, comment les gens travaillaient en groupe et comment la technologie pouvait les assister dans cette démarche (Greenberg, 1984)? En Europe, les recherches se sont développées très tôt dans les pays scandinaves, en adoptant une approche avec les sciences sociales, très différente de celles menées aux État-Unis. On peut noter aussi que le TCAO est replacé dans un contexte historique grâce à sa liaison avec l ergonomie (Vanwelkenhuysen, 1996) et a permis à certains chercheurs de l identifier comme un simple prétexte à la rencontre de professionnels d origines différentes, sans autre fond commun que l idée d utiliser des ordinateurs pour aider des gens à travailler ensemble (Banon, 1992). Nous adopterons, quant à nous, l idée que nous ne pouvons pas réduire uniquement ce riche domaine à de la conception de systèmes informatiques et nous distinguerons les facteurs d évolution de ces outils dans le domaine de la conduite de projets. C est l objet du prochain paragraphe qui présente l outil d aide à la conception collaborative appliqué au cours de cette étude. 3.4 L Atelier Coopératif de Suivi de Projet (ACSP) L outil ACSP a été développé en adoptant une approche systémique basée sur un modèle orientée objet qui lui confère une architecture en réseau de domaines de conception en interaction (Figure 1), couplé à la vision générique et globale préconisée par le triangle systémique (Erreur! Source du renvoi introuvable.) de LE MOIGNE [LE MOIGNE, 77] : le domaine du projet, le domaine du produit, le domaine du process, le domaine des activités, etc. Figure 1 : Modèle de données orienté objet, comprenant plusieurs points de vue (ou aspects) appliqué à plusieurs domaines de conception [Gomes et al., 00]. 313

4 Chacun de ces domaines de conception, en tant que système à part entière, peut être observé selon au moins trois points de vue (ou aspects) en interaction (Figure 3) : - le premier point de vue, dit "ontologique" (ou aspect structurel), considère le système dans sa structure. Il est perçu comme un ensemble d'objets agencés, comme "étant quelque chose", c'est le point de vue "de l'être" du système, - le second point de vue, dit "phénoménologique" (ou aspect fonctionnel), considère le système dans sa fonction. Il est perçu comme agissant, comme "faisant quelque chose", c'est le point de vue "du faire" du système, - troisième point de vue, dit "génétique" (ou aspect dynamique), considère le système dans son évolution temporelle. Il est perçu comme "se modifiant au cours du temps", c'est le point de vue "du devenir" du système. Figure 2 : Les trois axes du triangle systémique [Le Moigne, 77] Figure 3 : Application du triangle systémique de LEMOIGNE au domaine conception et gestion de projet sur l ACSP [GOMES, 99]. L ACSP est un environnement de conception coopérative distribué entrant dans le cadre du PLM (Product Lifecycle Managment), récente évolution des Systèmes de Gestion de Données Techniques (SGDT). A ce titre, il permet notamment de concevoir le produit, process et les activités associées le tout dans une approche par projets. Il permet également de capitaliser et réutiliser les données, les informations et les connaissances de l entreprise tout en contribuant à une traçabilité de la démarche de conception. D un point de vue technique, cet outil est doté d'une architecture client-serveur léger, c'est-à-dire utilisant une architecture de type Intranet/Internet (Figure 4). A cet égard l'acsp dispose de fonctionnalités classiques telles que : la gestion des accès des utilisateurs et des communications (forum, chat et envoi de messages électroniques), mais également la gestion centralisée des données (articles du produit, tâches, etc.) et des documents associés. Figure 4 : Architecture client-server de l'acsp reliée à un Systèmes de Gestion de Base de Données (SGBD) par l'intermédiaire d'un serveur Internet. 314

5 Par ailleurs, cet environnement constitue le guichet central vers lequel vont converger les différentes informations et fichiers XAO du projet, afin d'être redistribués vers les différents concepteurs situés sur les deux sites universitaires précités. L'application de cet environnement sur plusieurs projets industriels s'effectue par l'intermédiaire d'une plate-forme de conception anthropocentrée (salle informatique connectée à l'atelier Coopératif de Suivi de Projet et couplée à une salle de réunion pour les vidéoconférences). 4 EXPERIMENTATION Fort de nos précédentes expériences qui ont vues le développement de plusieurs projets similaires, mais limités à un seul site, nous avons fait évoluer l organisation et le déroulement des projets pédagogiques, portant l'effectif des groupes de 4 à 11 étudiants afin de les sensibiliser plus efficacement à la nécessité de s organiser autour d'un collecticiel. Effectivement, pour des groupes à effectif réduit, nous avons constaté que les acteurs appliquaient toujours les schémas traditionnels de conception et ne pouvaient pas se spécialiser par métier (Fall et al., 2002). L augmentation des effectifs a permis d accroître considérablement le volume de données numériques échangées rendant quasiment obligatoire l utilisation d un collecticiel pour synchroniser le travail des concepteurs sur ces données. Par ailleurs, elle permet également d appliquer une véritable organisation par projet, en spécialisant les acteurs du projet par métier, sous la conduite d un chef de projet, contribuant ainsi à une meilleure traçabilité du processus de conception. En début de semestre, une mise en situation et une formation sur un cas simplifié (didacticiel), en utilisant le collecticiel ACSP, nous a permis de présenter les rôles types que chaque acteur était susceptible d endosser au cours du projet. Cette phase a débouché sur l attribution des quatre rôles prédéfinis : chef de projet, ingénieur qualité-méthodes, ingénieur études et ingénieur process (Figure 5). Les pré-requis nécessaires pour participer au projet (initiation à la CAO en conception de produit, méthodologies de conception, modélisation numérique pour l ingénieur, etc.), ont permis de créer des groupes projet homogènes. Le rôle de chef de projet est de constituer son équipe (acteurs internes et externes), de planifier le projet en le décomposant en tâches, d'affecter les ressources humaines, de suivre l'évolution financière du projet, et d une façon générale d assurer une véritable conduite de projet. En ce qui concerne l ingénieur qualité-méthodes, il doit, en collaboration avec les autres acteurs du projet, définir les procédures nécessaires à la bonne circulation des informations sur le projet (en-têtes de document et de mail, formats de fichiers, compte-rendus de réunion, etc.). Il doit également s assurer du bon respect de ces procédures. Les ingénieurs études et process doivent, quant à eux, construire les modèles du produit et du process, selon les aspects fonctionnel et structurel, et naturellement les enrichir au fur et à mesure du déroulement de l étude. Figure 5 : Méthodologie de conception collaborative preconisée pour le projet EOLE

6 Une particularité induite par notre approche collaborative en conception est le croisement des métiers et l implication individuelle pour le développement de compétences concurrentes. En effet, la collaboration multi-sites s accompagne d un transfert de compétences entre étudiants de l UTBM et de l ESP. Le challenge d une telle approche, mise à part l influence de la fiabilité des instruments et moyens de communication disponibles sur les deux universités, est de permettre aux acteurs-métiers répartis géographiquement sur les deux sites universitaires de prendre partie sur l avance technologique ou métier des autres acteurs. Par ailleurs, des tests effectués en début de projet pour constituer les équipes projets ont permis d identifier de nouvelles compétences susceptibles d être initiées par le travail collaboratif (Etude, calculs pour éléments-finis pour l UTBM, fabrication et process pour l ESP, etc.). Cette répartition fournit au niveau du chef de projet, des indicateurs de suivi, pour effectuer l affectation des métiers ainsi que la répartition des tâches en fonction des compétences spécifiques à chaque acteur, mais aussi des indicateurs de fiabilité et de qualité au niveau de la collaboration et du travail à distance. L'application de ces méthodes et outils XAO (logiciels d aide à la conception), en complément de méthodes traditionnelles de conception/développement (Veille Technologique, Analyse de la Valeur, Calcul-Dimensionnement, Procédés de Fabrication et d'assemblage), a été effectuée : - à l'utbm, dans le cadre de l'unité de Valeur intitulée "Chaîne XAO intégrée et ingénierie de la connaissance" correspondant à un volume horaire de 34 h de cours, 32 h de travaux dirigés et de 68h de travail hors encadrement sur 5 mois, soit un total d'environ 1000 h de travail dédiées au programme, - à l'esp : dans le cadre du projet de fin d'études requis pour l'obtention du diplôme d'ingénieur correspondant à un volume horaire d'environ 200h par mis et par étudiant réparties sur 7 mois, soit un total d'environ 2800 h de travail consacrées au programme EOLE Une fois le cahier des charges défini, le système à été décomposé en cinq ensembles distincts mais dotés de fortes interactions : le pylône, la nacelle, la dérive, le système rotor pales, le system électrique, etc. Ce découpage permet de répartir le travail entre cinq responsables de sous-ensembles au sein de l équipe projet. La conception se fait donc par binôme pour chaque ensemble. Ce type d approche nécessite évidemment une forte communication entre les groupes car les sous-ensembles sont fortement dépendant les uns des autres. Le but est donc d avancer simultanément et de manière cohérente, cette approche est très efficace mais requiert une forte implication et surtout une grande motivation de la part des membres de l équipe. 5 PREMIERS RESULTATS ET TRAVAUX EN COURS Les actions déjà engagées nous ont permis de concevoir et de fabriquer un premier prototype d'aérogénérateur, de 2,5 m de diamètre à l échelle 1/5eme. La figure 6 ci-après traduit quelques étapes de la conception et de la réalisation du prototype (pales, arbre de transmission, etc.) contenant environ 50% de fonctions attendues. Différents sous-ensembles sont encore en cours de conception et de réalisation, parallèlement à la réalisation des essais. Il s'agit, par exemple de la conception et de la réalisation : - d'un système de freinage mécanique, - d'un système de régulation à l'aide d'un frein électromécanique, - d un système de production, de stockage et de gestion de l'énergie électrique, etc. 316

7 Figure 6 : Conception et fabrication des premiers composants du prototype d'aérogénérateur (échelle 1/5) L'ensemble de ces données ont été au fur et à mesure intégrées dans l'environnement ACSP, permettant à l'ensemble des acteurs-métiers impliqués de suivre en temps réel l'évolution des orientations de conception adoptées par chacun (formulaires, fichiers, messages, etc.) et discutées lors de revues de projet traditionnelles ou distantes à partir du forum ACSP. La collecte des traces laissées par les concepteurs a été surtout facilitée par certaines fonctionnalités avancées de l outil ASCP (accessibles uniquement en mode administrateur) qui permettent d avoir des données statistiques relatives au déroulement du projet. Par exemple les figures 7 et 8 suivantes, proposent une évolution temporelle sur une période de 6 mois, des statistiques relatives à la coopération et à l activité de conception effectuée sur les données projets, produits, process en terme d emprunts, de modifications, de suppression, etc. D'un point de vue global, cette expérience a mis en évidence un travail d échange intense entre les différents acteurs-métiers des groupes délocalisés à l'utbm et à l ESP, ceux-ci ayant à leur disposition de nombreux postes de travail équipés des logiciels requis pour le projet, sans oublier des abonnements Internet personnels leur permettant de travailler depuis chez eux. Le projet EOLE 2002 a néanmoins souffert d'un démarrage tardif des acteurs projet de l'esp, c est la raisons pour laquelle il y a une période d échange et de familiarisation au projet (semaines 25 à 38) caractérisée par une forte activité de coopération à travers des séances de vidéoconférence et de chat sur l ACSP Nombre de message dans le forum (création, réponse) Nombre de messages chat Nombre d' s envoyés à travers l'acsp semaines Figure 7 : Statistiques de coopération pour le projet EOLE

8 Apres cette période on observe une rupture de la collaboration à distance pour des raisons de décalage entre les 2 calendriers universitaires de l ESP et de l UTBM (semaines 37 à 40). Enfin nous pouvons constater une forte activité en fin de deuxième semestre (semaines 40 à 52), correspondant à une période de rédaction de rapports et de synthèse des travaux et de couplage des sous-ensembles conçus et réalisés à travers les deux sites universitaires. Cet exemple (figure 7) illustre bien les interactions qui ont émergées entre l'ingénieur étude et l'ingénieur process autour de plusieurs données de conception, nécessitant de nombreux échanges dont la plupart ont été effectués à l'aide de certaines fonctionnalités proposées par l'acsp : - le forum a permis d'effectuer des séries de discussions en mode asynchrone, sous forme de questions-réponses et de messages électroniques, - le moteur de gestion des documents a permis aux acteurs de travailler à tour de rôle sur le même document CAO, grâce, en particulier, à une gestion des états du documents (disponible, en cours de modification, validé, etc.), - la rubrique nouveautés a permis de suivre efficacement les évolutions du projet, en proposant une visualisation des modifications depuis la dernière connexion. D'autre part des interactions entre les sous-projets des deux sites universitaires ont conduit à la définition de sous-ensembles mécaniques communs mettant en évidence les possibilités de capitalisation et de réutilisation inhérentes à ce type d'organisation. En effet la figure 8 suivante représentant d une par le nombre moyen de connexion par étudiant sur le site ACSP et d autre part le nombre total d actions sur le projet EOLE 2002 traduit une forte activité de coopération à distance entre les deux sites universitaire de l ESP et de l UTBM Nombre total d'actions sur les données produit, process, projet, etc. Nombre total de pages visitées semaines Figure 8 : Statistiques relatives à l activité effectuée sur les données projets, produits, process (emprunts, modifications, supprssions, etc.) pour le projet EOLE 2002 sur les sites universitaires de l ESP et de l UTBM. Ce projet a été très pédagogique dans la mesure où il a montré l'intérêt d'un mode de structuration raisonné des données dans un contexte de collaboration multi-sites, multi-métiers et multiculturelle. 6 CONCLUSION Ce travail qui a conduit à la réalisation d un prototype et à la proposition de concepts consolidés du dimensionnement certains composants d'un aérogénérateur, nous a une ouvert une fenêtre sur la complexité de mise en œuvre du TCAO. A l'issue de ce volet du projet EOLE2002, plusieurs propositions d'amélioration ont été formulées. Les différents plans d'ensemble et de détail ont été réalisés et transmis aux entreprises locales pour validation intermédiaire, en vue de définir les 318

9 orientations à retenir pour les volets suivant du projet : conception et réalisation des composants électriques de l aérogénérateur (génératrice asynchrone avec des condensateurs ; transformée en énergie alternative par l intermédiaire d un onduleur ; couplage avec des panneaux solaires, etc.), réalisation de l aérogénérateur finale à l échelle 1, réalisation d une gamme complète d'aérogénérateurs, de petites et moyennes puissances, etc. Par ailleurs, il apparaît de l'avis des étudiants, qu'ils sont plus sensibilisés aux avantages et aux difficultés liées à une organisation de la conception en ingénierie concourante. Ils reconnaissent tous la nécessité d'utiliser des outils informatisés d'aide à la coopération, mais demeurent conscients des difficultés inhérentes à leur mise en place, leur manipulation et leur maintenance. 7 BIBLIOGRAPHIE Bocquet, J.C. (1998). Ingénierie simultanée, conception intégrée. In : Tollenaere M., (Eds.), Conception de produits mécaniques, méthodes, modèles et outils. Paris, éditions Hermès (pp ). Brissaud, D., & Garro, O. (1998). Conception distribuée, émergence ; Conception de produits mécaniques, méthodes, modèles et outils. In : M. Tollenaere, Editions Hermès (pp ). Gomes, S. (1999). Contribution de l'analyse de l'activité à la conception de produits innovants - Application à la conception de systèmes de contrôle-commande automobiles. Thèse au LRGSI - INPL. Nancy : Institut National Polytechnique de Lorraine (220p). Gomes, S., & Sagot, J-C. (2000). A concurrent engineering experience based on a cooperative and object oriented design methodology. 3 rd International Conference on Integrated Design and Manufacturing in Mechanical Engineering, Montréal, Canada. Fall, A. (2002). Contribution des outils de CSCW à la conduite du changement organisationnel en ingénierie collaborative. DEA en Génie des Systèmes Industriels, ENSGSI-INPL, Nancy (16 p). Fall, A., Gomes S., & Sagot J-C. (2003). An organizational change management experiment integrating Computer Supported Cooperative Work (CSCW) systems. 12th International Conference on Management of Technology (IAMOT), 6p, Nancy, France. Sagot, J-C., (1999). Ergonomie et conception anthropocentrée. Habilitation à diriger des Recherches au LRGSI - INPL, Nancy : Institut National Polytechnique de Lorraine ( 267p.). Solehnius, G. (1992). Concurrent engineering. Annals of the CIRP, (41) 2, Tichkiewitch, S. (1995). Ingénierie simultanée, ingénierie concourante : le point de vue du chercheur. Colloque "L ingénierie simultanée", Pôle Régional de Conception et d Innovation, Belfort,, volume 2 (pp. 1-6). Thiaw, L., Sow G., Ndiaye, P., Sissoko, G., Fall, S., & Tall, K. (2002). Modélisation et évaluation du potentiel éolien: méthodologie de traitement et d'analyse des données de vitesses du vent. Volume 1, Journal des Sciences Pour l'ingénieur, Université Cheikh Anta DIOP Dakar. Le Moigne, J-L. (1990). La théorie du Système Général, théorie de la modélisation., P.U.F., Paris, 3ième édition mise à jour. Pignolet, G., Serveille, H., & Orvieto, P. (1990). Proceedings of the 1986, 1988, ACM Conférence on Computer Supported Corporative Work, ACM Press, N.Y. Banon, L.J., & Hughes, A. (1992). The Context of CSCW. COST14 "CoTech" Working Group 4. Greenberg, S. (1991). Computer supported cooperative work and groupware. In : Greenberg, S. (Eds.) Academic, London. Vanwelkenhuysen, J. (1996). Cooperative Design. Nice, INRIA Sophia-Antipolis. 319

Du Système de Gestion des Données de Conception au "PLM apprenant"

Du Système de Gestion des Données de Conception au PLM apprenant Du Système de Gestion des Données de Conception au "PLM apprenant" Bilan de 10 ans d expérience à l UTBM Samuel GOMES UTBM, Départ. GMC Laboratoire SeT-ERCOS samuel.gomes@utbm.fr Thierry BEAUJON Directeur

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

SYNTHESE D ARCHITECTURES D ENSEMBLES DYNAMIQUES D HELICOPTERES.

SYNTHESE D ARCHITECTURES D ENSEMBLES DYNAMIQUES D HELICOPTERES. SYNTHESE D ARCHITECTURES D ENSEMBLES DYNAMIQUES D HELICOPTERES. 1 LE CADRE DES TRAVAUX Les travaux s inscrivent dans le cadre de l amélioration des performances des ensembles dynamiques d Hélicoptères.

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec le calendrier national périodique D : habilitation d une nouvelle formation

Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec le calendrier national périodique D : habilitation d une nouvelle formation Avis n 2010/07-01 relatif à l habilitation de l Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance

Plus en détail

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 -

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 - - 1 - - 2 - - 3 - II FORMATION 1 Objectif L enseignement vise à la formation en 4 semestres de collaborateurs polyvalents participant à la responsabilité de l étude et de l exécution des travaux de génie

Plus en détail

Ateliers SCTC (systèmes complexes et travail collaboratif)

Ateliers SCTC (systèmes complexes et travail collaboratif) Bernard YANNOU, Professeur ECP, Filière 3 ème année FCI 2013-2014 Conception et Industrialisation de systèmes Innovants Ateliers SCTC (systèmes complexes et travail collaboratif) (1) Conception Collaborative

Plus en détail

Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI

Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI Le Projet Interdisciplinaire en Sciences de l'ingénieur IA IPR STI Le projet en sciences de l'ingénieur : du PPE au PI Le projet interdisciplinaire en terminale scientifique pourrait être perçu par les

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

Atelier National de formation sur le Logiciel HOMER, outil de conception de projet en Energie Renouvelable

Atelier National de formation sur le Logiciel HOMER, outil de conception de projet en Energie Renouvelable UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR Centre d Etudes et de Recherches sur les Energies Renouvelables (UCAD - CERER) Atelier National de formation sur le Logiciel HOMER, outil de conception de projet en

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE LORRAINE Master MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises)

UNIVERSITÉ DE LORRAINE Master MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises) UNIVERSITÉ DE LORRAINE Master MIAGE (Méthodes s Appliquées à la Gestion des Entreprises) 1 Description générale L UFR Mathématiques et propose le Master avec trois spécialisations en deuxième année : ACSI

Plus en détail

Travail collaboratif. Glossaire

Travail collaboratif. Glossaire Glossaire Ajax Traduction anglaise : Ajax (Asynchronous JavaScript And XML) AJAX est un combiné de différents langages de développement Web comme XHTML, JavaScript ou XML, il est fréquemment utilisé pour

Plus en détail

Able Informatique bvba Zakske 16 B-8000 Brugge Belgique Téléphone : + 32 50 34 59 04 www.admiralsoft.com

Able Informatique bvba Zakske 16 B-8000 Brugge Belgique Téléphone : + 32 50 34 59 04 www.admiralsoft.com Able Informatique bvba Zakske 16 B-8000 Brugge Belgique Téléphone : + 32 50 34 59 04 www.admiralsoft.com Logiciel de marketing opérationnel multitâches Votre support de marketing direct Data Quest est

Plus en détail

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI. Formation CATIA V5 Exine3D - 2011 Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.FC) : Contact : Adrien MAILLOT Président Exine3D Avec l appui de : IEI.FC - Immeuble Numérica

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

Partager son savoir-faire. Créer l avenir.

Partager son savoir-faire. Créer l avenir. Partager son savoir-faire. Créer l avenir. Vous désirez vous perfectionner dans la technologie solaire? La SMA Solar Academy est faite pour vous! SMA France, filiale française de SMA Solar Technology,

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Mission de cadrage PLM en. MCE5 3 février 2009 - - - David RABHI Directeur Technique MCE5 Olivier TRIFT Consultant Senior PCO-Innovation

Mission de cadrage PLM en. MCE5 3 février 2009 - - - David RABHI Directeur Technique MCE5 Olivier TRIFT Consultant Senior PCO-Innovation Mission de cadrage PLM en environnement PME MCE5 3 février 2009 - - - David RABHI Directeur Technique MCE5 Olivier TRIFT Consultant Senior PCO-Innovation Agenda > Présentation de MCE5 Une Entreprise centrée

Plus en détail

Publics. Débouchés. Organisation. Formation initiale, Formation continue, Apprentissage, Alternance

Publics. Débouchés. Organisation. Formation initiale, Formation continue, Apprentissage, Alternance Master Domaine Sciences, Technologies, Santé Mention Génie des systèmes industriels Ingénierie des Produits et des Procédés Industriels Parcours Conception et Simulation de Produits Objectifs Savoir-faire

Plus en détail

Positionnement de UP

Positionnement de UP UNIFIED PROCESS Positionnement de UP Unified Process Langage Méthode Outil logiciel UML UP RUP 6 BONNES PRATIQUES développement itératif gestion des exigences architecture basée sur des composants modélisation

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Sujet d examen. Année universitaire 2012-2013. Urbanisation et architecture des systèmes d information. Consignes particulières

Sujet d examen. Année universitaire 2012-2013. Urbanisation et architecture des systèmes d information. Consignes particulières Centre d enseignement de Reims Rue des Crayères BP 1034, 51687 REIMS Cedex 2 tel 03 26 36 80 10 Sujet d examen Année universitaire 2012-2013 Unité d enseignement Code de l UE NFE107 Intitulé Enseignant

Plus en détail

Vers une démarche d ingénierie "hautement productive" des domaines projet-produit-process en contexte PME-PMI

Vers une démarche d ingénierie hautement productive des domaines projet-produit-process en contexte PME-PMI Vers une démarche d ingénierie "hautement productive" des domaines projet-produit-process en contexte PME-PMI J. BOXBERGER a c, M. LEBOUTEILLER b c,d. Schlegel c, N. Lebaal c, S. GOMES c a. Zurfluh-Feller,

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE STAF 2001-2002 STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE Présentation du cours Responsable : Daniel Peraya Assistante : Nathalie Deschryver TABLE DES MATIERES

Plus en détail

FICHE DE POSTE 1 TITULAIRE DU POSTE

FICHE DE POSTE 1 TITULAIRE DU POSTE FICHE DE POSTE 1 N de poste : 2455 Intitulé du poste : Administrateur de systèmes d information Catégorie : A Corps : Ingénieur d études IGERF Quotité : 100% ETABLISSEMENT : Université de Lorraine SERVICE

Plus en détail

Première STI2D Auteur : RAMA Christophe Cours Version du 16/09/2011

Première STI2D Auteur : RAMA Christophe Cours Version du 16/09/2011 1. Contexte économique et industriel Le contexte économique actuel impose aux entreprises de développer des stratégies de développement incluant des démarches d innovation afin de rester compétitives.

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

Master Energie spécialité Energie électrique

Master Energie spécialité Energie électrique 03/12/2013 http://www.univ-fcomte.fr Master Energie spécialité Energie UFR Sciences, techniques, et gestion de l'industrie http://stgi.univ-fcomte.fr/ Dénomination officielle : Master Sciences, technologies,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

GROUPWARE TRAVAIL COLLABORATIF INTRODUCTION

GROUPWARE TRAVAIL COLLABORATIF INTRODUCTION Institut Supérieur d Informatique GROUPWARE TRAVAIL COLLABORATIF INTRODUCTION Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com CONTEXTE Dans une entreprise, les personnes travaillent et collaborent en groupe pour réaliser

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil UFR d'economie et de Gestion 10, placette Lafleur BP 2716 80027 Amiens Cedex 1 www.u-picardie.fr Objectifs Publics Débouchés Modalités d'accès Organisation Contrôle des connaissances Formation continue

Plus en détail

SYSTEMES DE GESTION DE DONNEES TECHNIQUES. Intégration logicielle et interfaçage CAO. Christophe MERLO Bordeaux, 28 novembre 2005

SYSTEMES DE GESTION DE DONNEES TECHNIQUES. Intégration logicielle et interfaçage CAO. Christophe MERLO Bordeaux, 28 novembre 2005 SYSTEMES DE GESTION DE DONNEES TECHNIQUES Intégration logicielle et interfaçage CAO Christophe MERLO Bordeaux, 28 novembre 2005 THEMES ABORDEES 3. INTEGRATION LOGICIEL ET INTERFACAGE XAO génération des

Plus en détail

Meta Productique. Présentation. Industrie. Analyse & Optimisation de Production. www.metaproductique.com

Meta Productique. Présentation. Industrie. Analyse & Optimisation de Production. www.metaproductique.com Meta Productique Technopole - 18 rue de la télématique - 42000 St Etienne Tél. +33 4 77 79 31 31 Fax. + 33 4 77 79 47 81 commercial@metaproductique.com Meta Productique Présentation Analyse & Optimisation

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

MASTER. Logistique. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Logistique et distribution

MASTER. Logistique. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Logistique et distribution MASTER Logistique Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Logistique et distribution Parcours : Management logistique Ingénierie logistique Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de

Plus en détail

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie Solutions didactiques Énergies renouvelables & gestion de l énergie Présentation Objectifs La filière des économies d énergies et des énergies renouvelables se met en place. Les entreprises et collectivités

Plus en détail

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable et Supporté par: Laboratoire d Electrotechnique et d Electronique de Puissance de Lille Cohabilité avec 23/04/2010 D 2 Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Qualité

SOMMAIRE Thématique : Qualité SOMMAIRE Thématique : Qualité Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers... 8 Rubrique : Maintenance...11 Rubrique : Système de management de la qualité...14 1 Rubrique : Audit et amélioration

Plus en détail

PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS

PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS Considérations liminaires sur la répartition et l attribution des crédits ECTS Les grilles nationales de crédits ECTS, exposées

Plus en détail

Cours Groupware et Travail collaboratif

Cours Groupware et Travail collaboratif Faculté des Sciences de Gabès Cours Groupware et Travail collaboratif Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr Plan de cours Chapitre 1: Travail de groupe et coopération Chapitre 2: Enjeux du travail collaboratif

Plus en détail

SPÉCIALITÉ Energie Electrique et Développement Durable (E2D2) UE-2 : Conversion énergie. Intitulé Volume horaire ECTS Intervenants Mode d évaluation

SPÉCIALITÉ Energie Electrique et Développement Durable (E2D2) UE-2 : Conversion énergie. Intitulé Volume horaire ECTS Intervenants Mode d évaluation PROGRAMME PEDAGOGIQUE MASTER RECHERCHE 2 ème année (M2R) DOMAINE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE MENTION AUTOMATIQUE ET SYSTEMES ELECTRIQUES SPÉCIALITÉ Energie Electrique et Développement Durable (E2D2)

Plus en détail

Agence Nationale de la Recherche. Projets de Recherche et d'innovation 2005. Plan d'action National sur l'hydrogène et les piles à combustible PAN-H

Agence Nationale de la Recherche. Projets de Recherche et d'innovation 2005. Plan d'action National sur l'hydrogène et les piles à combustible PAN-H Agence Nationale de la Recherche Projets de Recherche et d'innovation 2005 Plan d'action National sur l'hydrogène et les piles à combustible PAN-H Programme DRIVE : Données expérimentales pour l évaluation

Plus en détail

Les métiers d'apte SYSTEM

Les métiers d'apte SYSTEM 1 place Jean-Baptiste CLEMENT 75018 PARIS Tél : 01 42 51 21 70 Fax : 01 42 51 61 31 Mail : laval@apte-system.com Les métiers d'apte SYSTEM Société de conseil et formation en analyse systémique, analyse

Plus en détail

Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif

Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif 1. Définition, notions voisines et lexique de termes techniques Travail collaboratif, coopératif ou encore travail de capitalisation, autant de termes dont

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Formation des enseignants universitaires à la conception d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement à distance

Formation des enseignants universitaires à la conception d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement à distance Formation des enseignants universitaires à la conception d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement à distance PARTIE2 : PRATIQUE Implémentation d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement

Plus en détail

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Rapport Septembre 2007 Sommaire Chapitre 1 : Présentation de l outil «Base de donnée» du Pays Marennes Oléron.. p.5 1. Définition et principe...

Plus en détail

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance Développer notre vision d avance 1 - Ingénieur application système de freinage ESP 2 - Ingénieur développement système contrôle moteur 3 - Ingénieur essai moteur 4 - Ingénieur développement logiciel 5

Plus en détail

INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE)

INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE) INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Formation d'ingénieur classique Domaine : Sciences, Ingénierie et Technologies Mention

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits» Nous vous proposons des formations vous permettant

Plus en détail

Introduction aux S.G.B.D.

Introduction aux S.G.B.D. NFE113 Administration et configuration des bases de données - 2010 Introduction aux S.G.B.D. Eric Boniface Sommaire L origine La gestion de fichiers Les S.G.B.D. : définition, principes et architecture

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Contact : nicolas.imholz@utbm.fr

Contact : nicolas.imholz@utbm.fr Ingénierie collaborative en entreprise étendue et Conception rapide de l impossible : étude de cas de la conception inter-écoles du véhicule de compétition Twistee. Nicolas IMHOLZ 1, Samuel GOMES 1, Patrick

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) DUT Génie électrique et informatique industrielle (GEII) 3 Parcours possibles : Automatismes et Réseaux Locaux Energies

Plus en détail

Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste!

Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste! Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste Structure du profil d'enseignement et du programme d'études détaillé Année académique : 2015-2016 Haute Ecole Paul-Henri Spaak Catégorie sociale (IESSID) 1 1. Le

Plus en détail

Merise. Introduction

Merise. Introduction Merise Introduction MERISE:= Méthode d Etude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes d Entreprise Méthode d Analyse et de Conception : Analyse: Etude du problème Etudier le système existant Comprendre

Plus en détail

Logiciel de Prototypage d Eoliennes Sous Matlab/Simulink Réalisé dans le Cadre des Projets Pédagogiques

Logiciel de Prototypage d Eoliennes Sous Matlab/Simulink Réalisé dans le Cadre des Projets Pédagogiques Logiciel de Prototypage d Eoliennes Sous Matlab/Simulink Réalisé dans le Cadre des Projets Pédagogiques M.E.H. Benbouzid 1 et D. Diallo 2 1 IUT de Brest, Université de Bretagne Occidentale Rue de Kergoat,

Plus en détail

Extrait du référentiel Métiers de la Branche :

Extrait du référentiel Métiers de la Branche : OPIIEC OBSERVATOIRE PARITAIRE DES METIERS DE L, DE L INGENIERIE, DES ETUDES ET DU CONSEIL REFERENTIEL METIERS Extrait du référentiel Métiers de la Branche : Etudes et développement Référentiel Métiers

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE. Sciences et Technologies de l Information et de la Communication (STIC)

SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE. Sciences et Technologies de l Information et de la Communication (STIC) OFFRE DE FORMATION 2012-2016 Niveau : année Domaine : Mention : Spécialité : SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE Sciences et Technologies de l Information et de la Communication (STIC) IMAGE- INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Archivage Le Système d information géographique rassemble de l information afin de permettre son utilisation dans des applications

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Le Système d Information Les fonctions du SI Un système d information collecte diffuse, transforme et stocke

Plus en détail

FORMATION CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

FORMATION CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Novembre 2001 FORMATION CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Validation par un diplôme bac+4 et Ingénieur 10ème promotion CENTRE RÉGIONAL DES PAYS DE LA LOIRE CENTRE DE NANTES 25 Bd. Guy Mollet - BP 31115 44311

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

Département Énergie et Environnement

Département Énergie et Environnement Département Énergie et Environnement David Bouquain -27 mars 2012 Formation d ingénieurs en énergie Présentation UTBM CS du 14 Avril 1 Le réseau des Universités de Technologie Les Universités de Technologie

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

Filière «Electromécanique (EM)»

Filière «Electromécanique (EM)» Filière «Electromécanique (EM)» Président : Prof. Patrick HENDRICK patrick.hendrick@ulb.ac.be Vice-Président : Prof. Johan GYSELINCK johan.gyselinck@ulb.ac.be Présentation générale de la Filière Aéronautique,

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

F. BONTHOUX, R. VINCENT Institut National de Recherche et de Sécurité, Centre de Lorraine, Avenue de Bourgogne, 54501 Vandoeuvre Cedex, France

F. BONTHOUX, R. VINCENT Institut National de Recherche et de Sécurité, Centre de Lorraine, Avenue de Bourgogne, 54501 Vandoeuvre Cedex, France Logiciel d aide à l évaluation du risque chimique F. BONTHOUX, R. VINCENT Institut National de Recherche et de Sécurité, Centre de Lorraine, Avenue de Bourgogne, 54501 Vandoeuvre Cedex, France Introduction

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Technicien/technicienne des industries graphiques (52242 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Technicien d'élaboration, de mise

Plus en détail

GENIE STATISTIQUE GESTION DES RISQUES ET INGENIERIE FINANCIERE MARKETING QUANTITATIF ET REVENUE MANAGEMENT

GENIE STATISTIQUE GESTION DES RISQUES ET INGENIERIE FINANCIERE MARKETING QUANTITATIF ET REVENUE MANAGEMENT Remarque : Tous les cours sont en français, sauf contre-indication. Pour des traductions anglaises des titres, des descriptifs, et plus de renseignements, consultez l intégralité du Programme des enseignements

Plus en détail

La gestion des connaissances Un nouveau modèle de l entreprise? Jean-Louis Ermine

La gestion des connaissances Un nouveau modèle de l entreprise? Jean-Louis Ermine La gestion des connaissances Un nouveau modèle de l entreprise? Jean-Louis Ermine MODELE THEORIQUE Ce qui décide D Du modèle OID au modèle AIK : De l information à la connaissance Ce qui informe I Production

Plus en détail

OFFRES DE STAGES REGION EST. Market Unit 8 - Software Engineering & Testing

OFFRES DE STAGES REGION EST. Market Unit 8 - Software Engineering & Testing OFFRES DE STAGES REGION EST Market Unit 8 - Software Engineering & Testing 2013 EDITO Chère étudiante, cher étudiant Vous avez entre les mains notre catalogue rassemblant les opportunités de stages que

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!»

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE DU MAINE MUTUELLE DU MANS ASSURANCE (MMA) (Stand UNAM

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

GT IS3C Muriel LOMBARD

GT IS3C Muriel LOMBARD Interopérabilité de Systèmes Intégrés : à la plateforme PICS-PPO et au Advitium pour la gestion de l information dans les projets de conception produit-process GT IS3C Muriel LOMBARD Ingénierie des Systèmes

Plus en détail

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Participer à l activité en ligne d un groupe Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Coopération et collaboration Travail coopératif : la tâche est divisée

Plus en détail

Teamcenter Engineering

Teamcenter Engineering Teamcenter Engineering Améliorer votre innovation grâce à une ingénierie collaborative performante UGS www.ugs.com Les défis de l'entreprise Aujourd'hui, les leaders du marché s'affrontent sur les plans

Plus en détail

VISUEL. Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable!

VISUEL. Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable! VISUEL Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable! InnovatIon et Supply ChaIn Votre contact Une équipe dédiée pour vous accompagner et répondre à vos questions!

Plus en détail

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET INTRANET/EXTRANET LES RESEAUX / 2 DEFINITION DE L INTRANET C est l internet interne à un réseau local (LAN) c'est-à-dire accessibles uniquement à partir

Plus en détail

Formulaire de présentation d un projet au. CCDMD (mars 2014) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

Formulaire de présentation d un projet au. CCDMD (mars 2014) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Formulaire de présentation d un projet au CCDMD (mars 2014) Utilisez la touche de tabulation «Tab» pour passer d un champ d information à l'autre. Consultez l annexe 1 du document Appel de projets pour

Plus en détail

MOTS-CLES Auto-évaluation Conduite du changement Qualité Stratégie de réseau Unité Centralisée pour la Préparation des Cytotoxiques (UCPC)

MOTS-CLES Auto-évaluation Conduite du changement Qualité Stratégie de réseau Unité Centralisée pour la Préparation des Cytotoxiques (UCPC) Conduite du changement : Evaluation de l impact de la mise en place d un référentiel d auto-évaluation au sein des pharmacies hospitalières du réseau ONCOLOR Auteurs : JACOB C.*, MAY I.*, GRANDHAYE JP.**,

Plus en détail

Prenez le PLM express

Prenez le PLM express BTS CIM (1) Prenez le PLM express BENOîT DONY [1] Les logiciels de PLM (Product Lifecycle Management) permettent la gestion des données techniques d un produit tout au long de son cycle de vie. Autrefois

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011

EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011 EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011 Suite 2. Le concours actuel des écoles des mines A partir de 2011, le recrutement sur concours des écoles des mines d'albi, Alès, Douai et Nantes se

Plus en détail