Athis Mons, le 5 juin 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Athis Mons, le 5 juin 2012"

Transcription

1 OPENGROUPE Collectif «NON A LA RECERTIFICATION» M. Stéphane GRAINDORGE 12, rue Emile Zola ATHIS MONS Téléphone : Mail : Monsieur le Président de la République Palais de l'elysée 55, rue du faubourg Saint Honoré Paris Athis Mons, le 5 juin 2012 Monsieur le Président de la République, Je viens vers vous en tant que représentant d un groupe de diagnostiqueurs immobiliers, très inquiets pour l avenir de leur profession. Le diagnostic immobilier, c est quoi? Ce sont tous les diagnostics obligatoires à la vente et à la location des biens en France. Aucune transaction ne peut se valider sans les rapports relatifs à nos prestations de diagnostics. Il en est de même dans le cadre des avant travaux ou avant démolition. Les pré requis pour exercer cette profession : avoir une Certification de Compétence, dont les premières ont été délivrées en 2007 sur la base de formations spécifiques, parfois ardues, et sanctionnées par un examen oral et écrit dans chaque matière (Plomb, Amiante, Performance Energétique, Termites, Gaz, Electricité), soit 12 examens au total. Pour information, cette première certification a sensiblement couté à chacun d entre nous euros, ce qui est déjà une somme importante au regard de nos chiffres d affaire qui fluctuent avec le marché de l immobilier. L Etat, à travers les Organismes de Certification, nous avait prévenus que cette attestation de compétence était à renouveler au bout de 5 ans en deux temps : le premier au bout de 2 ans par l envoi à l organisme certificateur de 10 rapports dans chaque matière, à valider, et par un récapitulatif de toutes les règlementations en vigueur; le deuxième, 3 ans après, par un autre examen, «une routine» de même ordre que la première certification. 1

2 Et c est là que tout bascule! C est loin d être «une routine» comme on nous l avait laissés croire! Aucun de nous n avait envisagé la chose sous cette forme! Sur divers plans dont je vais vous apporter le détail ci après. C est pourquoi, nous prenons le problème «à bras le corps» et avons entrepris de nombreuses actions depuis début février 2012 avec la création du collectif «NON A LA RECERTIFICATION» notamment et la large diffusion, à destination des confrères diagnostiqueurs immobiliers certifiés, d une pétition titrée «Non à la re certification sélective et financière» qui nous est revenue massivement signée. Des rendez vous avec différents élus, dont certains se sont déjà exprimés en faveur de notre profession, par l intermédiaire de lettres ouvertes à destination de Monsieur le Ministre auprès du Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé du logement, sur la profession de diagnostiqueur immobilier. (Question écrite au Sénat N posée par le sénateur UMP des Yvelines M. Alain GOURNAC, question écrite N au Gouvernement de M. Paul DURIEU UMP Vaucluse, Question écrite n de M. Michel Boutant (Charente SOC), entre autres) Le 30 mars 2012 à 16H, nous avons également été reçus au Ministère de l Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement par M. Michel JEAN FRANCOIS Adjoint au sous directeur de la qualité et du développement durable dans la construction et Aurélien CHAZEL Chef par intérim du bureau de l économie de la construction et avons évoquées les problématiques et les solutions suivantes : Le système de re certification ne correspond pas à ce qui nous avait été promis en 2007, nous demandons l annulation du dispositif avec une obligation de formation en contrepartie ; La re certification financière et sélective avec la notion de coût fragilisant nos entreprises pour ne pas dire «tuant nos entreprises» Les contrôles de certification effectués partiellement voir non effectués pour certains et réalisés non conformément aux dispositifs des arrêtés en vigueur ; Une politique de tarification commune pour le métier (éventuellement basée sur des tranches/pourcentage en fonction de la valeur du bien à diagnostiquer par exemple) et ce afin d éviter la concurrence déloyale des entreprises low cost. Que notre corporation soit représentative, auprès des Ministères concernés, par des professionnels de «Terrain» qui sont confrontés, au quotidien, aux problématiques des diagnostics. La presse parle également du malaise de la profession (http://www.dimag.info/, immobilier.fr/, le journal «LA VOIX DU NORD» du 9 mai 2012, etc ) 2

3 SUR LE PLAN DE LA RE CERTIFICATION EN ELLE MEME OU DES COMPETENCES REQUISES Demande t on à un chirurgien (qui agit directement sur la vie d un humain) ou à un Architecte (profession que certains exercent au sein de notre groupe et qui agit directement sur la sécurité de l occupant du bien à construire) de repasser son diplôme au bout de 5 ans??! Pourquoi nous imposer une telle exigence à nous, diagnostiqueurs, de nous faire repasser des examens assez difficiles et que nous avons déjà validés avec difficulté tant les examens sont compliqués. Que nous nous formions régulièrement aux nouvelles techniques, aux nouvelles données, aux nouvelles règlementations, oui, bien sûr c est une nécessité. Et chacun d entre nous adhère à cette obligation. Mais que cette formation soit obligatoirement sanctionnée par de nouveaux examens, non! Qui plus est sont payants!! Ces derniers semblent être, de plus, assez ardus puisque qu aucun de nos examinateurs qui ont passé la «re certification blanche» ne l a obtenue! Inutile de mettre en avant non plus que les organismes certificateurs nous demandent de nous reformer avant de passer directement tous les examens car la législation en matière de diagnostics évolue. Or quand vous êtes chef d entreprise comme nous, on ne nous demande pas 3 jours de reformation obligatoire mais 5 (?), en amiante et en performance énergétique par exemple. Soit 10 jours pour les 2 matières ce qui nous fait UN DEMI MOIS sans chiffre d affaires et un coût estimé entre 8000 et euros (hors perte d exploitation)! Pensez vous que nous puissions accepter cela??! Finalement notre activité ne peut se concevoir sur du long terme puisque tous les 5 ans, elle sera directement liée à l obtention ou pas de notre nouvelle certification. Cette remise en cause périodique est ingérable pour un chef d entreprise qui ne peut ni investir, ni prévoir, ni exercer sereinement. On ne peut plus concevoir un travail d envergure sur le terrain De plus, il n y a aucune coordination des organismes certificateurs entre eux, qui nous affirment tout et n importe quoi en matière de formation. Aucune cohérence sur le réel processus de recertification à ce jour. Les arrêtés d application qui devaient paraître pour début février sont repoussés au mois d avril! On parle même aujourd hui du mois de juillet Comment faire, dans ce cas, pour ceux d entre nous dont l échéance de la re certification de compétence sonne en juillet Comment avoir le temps de prévoir, de planifier une formation, d anticiper un planning ne sachant pas même l organisation et l intendance que l on va nous imposer?! Nous n avons aucun retour sur le sujet! Que de petites informations en totale opposition les unes par rapport aux autres et distribuées au compte goutte par ces organismes qui finalement ne savent pas eux mêmes De plus, certains modes de vérification dans la re certification ne sont pas viables en pratique et l on se demande si les personnes qui ont établi les nouvelles donnes de l examen ont un jour mis les 3

4 pieds sur le terrain! Ils en ont une vague idée qui ne «colle» pas avec la réalité du quotidien, avec notre mode de fonctionnement sur site, qui ne «colle» pas du tout avec une faisabilité sur du moyen terme! Un exemple : sur le diagnostic de performance énergétique, dit DPE : dans la re certification, un examen pratique est prévu sur site : la nouvelle réglementation impose que le diagnostiqueur devra, sur un de ses dossiers choisis par l organisme certificateur, retourner sur site pour refaire le DPE en présence d un vérificateur, afin qu il confirme ou infirme l authenticité de celui ci. Comment prendre contact avec l acquéreur du bien dont nous n avons jamais les coordonnées, (puisque c est au propriétaire vendeur que nous avons à faire), qui plus est, des mois après notre intervention, voire un an, en prenant le risque que le nouveau propriétaire ait fait des travaux d amélioration de son bien en matière d isolation, de remplacement de chaudière, de fenêtres Le nouveau DPE n aurait alors rien à voir avec le premier établi! Comment, dans ce cas, le vérificateur pourrait il juger de la véracité et de l exactitude de ce dernier? LE COTE FINANCIER : UN RACKET INOMMABLE Les organismes certificateurs nous annoncent des tarifs de RE certification de à euros!! Surprise et pas des moindres! La plupart d entre nous se demandent réellement comment la financer, voire si cela en vaut la peine Certains sont donc en train d en conclure qu ils exerceront la profession avec la première certification sans passer la deuxième, à leurs risques et périls, surtout nos confrères proches de la retraite, pour qui investir une telle somme pour 3 ou 4 ans n est vraiment pas rentable! Je ne parle pas des jeunes qui rentrent dans le métier et pour qui l investissement est délirant Ni pour nous, chefs d entreprise, pour qui l avenir incertain lié à l obtention ou pas de cette nouvelle re certification est un cauchemar. Ah la belle aubaine pour les organismes de formation et de certification!! Allons nous tomber dans la précarité? Aucune visée financière ne peut donc être planifiée Donc aucun investissement lourd en matière de matériels (pour information, la machine qui détecte le plomb dans les peintures vaut ). Donc aucune motivation pour bien exercer en bonne déontologie Comment voulez vous que nous puissions provisionner une telle somme, alors que les prix de nos diagnostics ne cessent de baisser suite aux publicités de concurrents qui exercent en toute impunité à des tarifs frisant l indécence! N a t on pas trouvé sur Internet il y a deux jours un forfait de 8 diagnostics (avec la surface Carrez et les Risques Naturels et Technologiques) pour un appartement de 4 pièces à 28 euros TTC le diagnostic soit 224 euros TTC alors que nous avoisinons tous avec peine les 450 euros et qu il faudrait presque compter le double au temps passé pour appliquer la législation en vigueur! Hélas, le client ne voit que le montant bas de sa facture et ne veut rien entendre en matière de compétences, de savoir, d investissement. Par conséquence, nous sommes obligés de baisser nos tarifs face à ces charlatans, devant un client qui nous dit «qu il a trouvé 2 ou 3 fois moins cher ailleurs»! Toujours baisser ou mettre la clé sous la porte. 4

5 Nous savons que certains diagnostiqueurs ne se déplacent même pas sur le bien à traiter et que tout se fait par téléphone, de chez eux. En toute impunité. Les agences immobilières, pas plus que les clients, n en ont cure! Et l Etat? Mais alors que faire si nos tarifs baissent et si nous sommes, en parallèle, obligés d investir encore plus dans ces examens et dans les outils qui en découleront??! Je vous rappelle que nous sommes obligés de joindre à chaque dossier de diagnostics une attestation assurant à nos clients que nous nous engageons par nos moyens matériels et financiers à avoir une rentabilité suffisante pour apporter toute garantie de pérennité à nos clients. Quelle pérennité pouvons nous garantir dans ces conditions?? Nos tarifs de prestations sont complètement dévalorisés par rapport à la complexité technique demandée et les responsabilités financières des biens diagnostiqués (variable de à plus de 30KM!). Du coup, on trouve, sur le marché, des diagnostics non exhaustifs, des diagnostics de complaisance, des diagnostics totalement erronés parce qu établis par des personnes tout à fait incompétentes que l Etat laisse travailler en toute liberté face à nous, personnes surdiplômées parfois, qui avons de plus en plus de difficulté à imposer nos compétences et surtout nos tarifs qui les valent. Mais c est sur les professionnels honnêtes que l on s acharne. Il faut savoir que lorsque nous refusons aux agences immobilières, par exemple, qui sont nos premiers clients, de s aligner sur ces concurrents déontologiquement illégaux, on perd ni plus ni moins ces agences comme clients, qui n ont que faire de la façon dont est rédigée nos rapports de diagnostics. 75% d entre elles ne les lisent pas de toute façon Et il en est de même pour certains notaires, hélas, qui laissent passer des rapports illégitimes Je rappelle que nous travaillons en toute indépendance de ces agences et qu aucun contrat ne nous lie à elles. Dommage pour nous Elles changent ainsi de diagnostiqueurs au gré des tarifs comme on changerait de crèmerie! Autre sujet qui nous préoccupe : on nous laisse croire que certaines sociétés importantes de diagnostics n enverront pas TOUS leurs diagnostiqueurs se former sur TOUTES les matières : certains iront passer l examen du plomb, d autres de l amiante, d autres encore des termites, etc et qu au final, seul le gérant de la société ou un ou deux partenaires qualifiés sur l ensemble des examens signeront les rapports, ce qui est parfaitement interdit. En effet, la certification est intuite personae, c est donc la personne qui se déplace pour le constat qui signe ses rapports. La réalité est et restera malheureusement autre puisque tout le monde n y voit que du feu et qu aucune vérification ne peut être faite par le client! Tandis que nos petites structures devront assurer l ensemble des examens et les coûts y afférents. La volonté de l Etat serait elle de faire disparaître «les petits», les indépendants, pour laisser la place aux gros cabinets? On se pose la question.. 5

6 SUR LE PLAN TECHNIQUE ET LA NOUVELLE REGLEMENTATION La mise en place de normes, de décrets, de réglementations et de lois qui changent très régulièrement, parfois sur des durées très courtes, dans des domaines très différents (amiante, électricité, gaz ) entrainent des incohérences dans leurs applications et des difficultés de compréhension pour les personnes à qui les rapports de diagnostics sont destinés. Nos formateurs, les organismes de certification et nous mêmes avons du mal à nous y retrouver, même en faisant de la veille réglementaire régulièrement! Du coup, nous sommes en plus obligés de faire «sur le tas» des formations à des personnes comme les notaires ou les agents immobiliers, totalement perdus dans le labyrinthe législatif. Un exemple concret : sur un diagnostic amiante avant vente d un bien, on nous dit (nouvelle règlementation) qu il va falloir désormais envoyer par Recommandé avec AR, le rapport Amiante (qu il soit positif ou négatif) au client (vendeur/ acquéreur?) et que sans réception de cet envoi, une promesse de vente ne pourra se signer. Nous ne savons pas si l envoi par mail est accepté. S il est obligatoire de le faire par courrier. Nous ne savons pas si le mandant du client pourra le recevoir à sa place (agent immobilier), etc Un flou artistique total perdure mais qui engendre pourtant un comportement de l agent immobilier tout à fait différent. Autrement dit, il ne pourra plus nous faire travailler «à flux tendu» car les délais de signature de vente vont obligatoirement s allonger Autre exemple : dans le diagnostic de performance énergétique, on nous demande (nouvelle règlementation) de savoir calculer le rendement d une pompe à chaleur. Est ce notre métier?! C est un chauffagiste qui assure cette compétence ou un thermicien mais pas un diagnostiqueur!! Ne mélangeons pas les professions! Le client propriétaire ne saura pas lire notre rapport, l acquéreur non plus, les autres intervenants comme les agents immobiliers ou les notaires encore moins! Pourquoi vouloir à tout prix nous imposer de tels calculs qui n intéressent au bas mot personne! Savoir reconnaître une pompe à chaleur, une chaudière basse consommation ou un puits canadien et sa date d installation, normal. Mais savoir en calculer le rendement.. Quel intérêt?! Il en est de même pour le diagnostic électricité qui depuis son application au 1er janvier 2009, empiète très largement sur le métier de l électricien et nous impose des compétences techniques trop poussées. Hélas, d autres exemples pourraient venir étayer ce constat Un autre exemple et pas des moindres : on nous dit que désormais seuls les logiciels de diagnostics validés et homologués par l Etat devront être utilisés par les diagnostiqueurs pour leurs prestations. Où en est la liste? Quelles sociétés informatiques seront sur les rangs? Comment homologuer des logiciels pour parfaire nos rapports si les arrêtés d application ne sont pas encore parus? Donc, sur quelles bases les fournisseurs vont créer ces logiciels?? Avec quelle réglementation? Quand va t on y avoir accès? La veille de l échéance d application des arrêtés?! Et ceux qui n ont pas les moyens financiers de se fournir avec ce matériel? 6

7 Si l on veut accorder autant d importance à notre métier, alors c est une refonte totale du métier de diagnostiquer immobilier qu il faut entreprendre. Que chacun prenne ses responsabilités. Que nos clients structurés (agents immobiliers, notaires ) assurent aussi leur part en nous valorisant car ils valoriseront leurs ventes. Nous ne supportons plus de voir des agents immobiliers qui prennent des commissions de vente surdimensionnées (plusieurs KM ) pour UNE visite et qui refusent de payer nos petites factures, tout en faisant valoir que «le diagnostiqueur voisin pratique le quart de nos prix!». Tant mieux s ils gagnent bien leur vie mais quelle est leur réelle responsabilité vis à vis du bien à vendre au regard des nôtres? Leur responsabilité est inversement proportionnelle à leurs tarifs pratiqués alors que nos tarifs de prestation sont moindres par rapport à notre engagement sur l expertise entière d un bien. Nous ne supportons plus de constater que les clients qui épluchent les tarifs des diagnostiqueurs par Internet vont systématiquement passer commande vers les structures discount, sans aucune garantie de vrais résultats, sans s occuper même de savoir quel diplôme ou quelle assurance possède le technicien qui va prendre en charge le bien! Connaissent ils seulement l existence de la Certification de Compétence? De la réglementation en matière de vices cachés? Ne serait il pas judicieux d avoir comme les agents immobiliers, une facture réglée sur un pourcentage de la valeur du bien à diagnostiquer? Les tarifs seraient ainsi les mêmes pour tous les diagnostiqueurs, à leur juste valeur, pour un travail honnête et en parfaite adéquation avec ce que nous imposent les lois. La qualité de la prestation deviendrait alors pour le client le seul facteur de décision, contrairement à aujourd hui, ou seul le prix compte! Est il réellement indispensable de repasser des examens dans de telles conditions? Est il tout simplement indispensable de repasser notre certification tout court? L Etat a t il le droit de nous interdire de continuer à travailler honorablement si nous ne nous soumettons pas à ce nouvel examen dont «le diplôme» est déjà dans notre poche? Tout comme les chirurgiens. Tout comme les Architectes. Nous sommes la seule profession à qui l on impose un pareil parcours!! Et pourtant, il existe tellement d autres activités professionnelles «plus lourdes» que la nôtre qui en auraient réellement besoin (domaine médical, construction, alimentaire, laboratoires ). Il nous semble plus judicieux, pour les nouveaux arrivants dans le domaine du diagnostic, de leurs assurer des formations de haut niveau, principalement dans le domaine de la connaissance du bâtiment, que de continuer à nous faire passer régulièrement le «même diplôme», agrémenté de quelques modifications pour justifier la chose. En effet, jusqu à maintenant, des personnes venant d horizons très divers pouvaient accéder à la certification de compétence : coiffeurs, commerciaux, fleuristes, musiciens Oui, vous avez bien lus! Certains de nos confrères ne sont hélas pas tous issus de formation du bâtiment et ne connaissent absolument rien en matière de construction. Je vous laisse imaginer ce que nous avons lu sur des 7

8 rapports de diagnostics «croisés à l occasion», principalement dans ceux qui doivent décrire les matériaux constructifs du bien (DPE, Amiante, Plomb, Termites )! Exemple lu ces derniers jours : dans un bâtiment de 6 niveaux des années 1930, le diagnostiqueur écrit dans le DPE que «les murs extérieurs sont en béton cellulaire»!! C est un ex commercial dans la vente de téléviseurs reconverti en diagnostiqueur à 30 euros l intervention. Aucune idée du mode de construction de l époque. Est ce bien sérieux?! Du coup, le DPE est totalement faussé. Mais croyez vous que l agent immobilier ait relevé l erreur? Bien sûr que non, puisqu il ne lit pas les rapports. Et lorsqu il faut expliquer le contenu de ces derniers aux acquéreurs potentiels, c est nous qu il appelle au secours par téléphone! Réponse du Ministère chargé du logement publiée dans le JO Sénat du 03/05/2012 page 1073 L'obligation faite aux propriétaires de fournir un dossier de diagnostic technique en cas de vente ou de location est une obligation législative. Pour assurer la protection du consommateur et la fiabilité des diagnostics, le législateur a mis en place l'obligation corollaire de garantie de compétences des personnes établissant ces diagnostics. Ces obligations sont justifiées par des raisons impérieuses d'intérêt général au titre de la santé publique et de la sécurité des personnes ainsi que de la protection de l'environnement (amiante, plomb, électricité, gaz, termites, performance énergétique). Afin de traduire cette obligation de compétences, un système de certification des personnes physiques établissant les diagnostics est entré en vigueur le 1er novembre Le comité français d'accréditation (COFRAC) accrédite des organismes certificateurs, qui certifient les compétences des diagnostiqueurs. Les compétences sont évaluées au travers d'un examen théorique et un examen pratique. Les règles de la certification prévoient une vérification de la continuité des compétences tous les cinq ans, cette vérification permettant aussi de prendre en compte les évolutions techniques et réglementaires qui interviennent. Ce dispositif a permis, outre une professionnalisation des diagnostiqueurs, une amélioration générale des pratiques. Les diagnostiqueurs ne sont pas les seuls à être assujettis à un dispositif similaire et à une vérification périodique. Ces dernières années, l'attention du Gouvernement était régulièrement appelée par des parlementaires, des associations de consommateurs et des particuliers sur le manque de fiabilité de certains diagnostics immobiliers. Depuis plus d'un an, un travail de concertation a été mené afin de dresser un bilan du premier cycle de certification avec le concours des organismes de certification et des représentants des diagnostiqueurs. Ce bilan a conduit à prévoir des formations obligatoires en matière de diagnostic de performance énergétique et de diagnostic amiante, en sus du dispositif de recertification intervenant tous les cinq ans. Notre réponse : L obligation de compétences pour les diagnostiqueurs immobiliers, mise en place en 2007, pour réguler les pratiques de la profession et garantir aux consommateurs un travail de qualité avait pris un bon départ, malheureusement, tout au long de cet écrit, je me suis efforcé de dépeindre la réalité du terrain qui n est visiblement pas prise en compte lors des réflexions qui sont menées. (Diagnostic par téléphone, diagnostic low cost ne pouvant garantir le niveau de qualité attendu, etc ) 8

9 Nous pensons qu alourdir sans cesse le processus réglementaire n est pas une solution profitable au consommateur (ce dernier étant déjà extrêmement mal informé sur ses obligations). En effet, ces mesures conduiront à la réduction du nombre de diagnostiqueurs en activité (environ 6000 certifiés dans 4000 entreprises) et réduira par conséquent l offre. Le réseau OPENGROUPE collectif «non à la recertification» n est pas anti certification mais s oppose, au dispositif de re certification trop contraignant pour nos entreprises, tant en matière de visibilité et de pérennité de l activité qu en matière de coût. N est il pas temps, que des représentants du terrain, en activité, puissent prendre la parole et participer aux groupes de travail visant à améliorer le dispositif? Bilan des campagnes menées auprès des collègues diagnostiqueurs : 40 à 45 % d entre eux, pensent être contraints de fermer leur entreprise, soit environ 3000 chômeurs. En cette période de crise, est il judicieux d alourdir le bilan?!? Oui vous l aurez compris, nous sommes inquiets. Très inquiets. Nous ne pouvons plus exercer dans de telles conditions, sur de telles bases de tarifs avec cette épée de Damoclès qu est l obtention de la Re Certification. Nous nous battons au quotidien pour exercer correctement notre métier mais nous sommes parasités par les autres intervenants du monde immobilier, par les diverses pressions que l Etat nous impose, par des tarifs qui nous font à peine vivre parce que systématiquement et continuellement en baisse. En contrepartie, l obligation de formation permanente est lourde et la responsabilité sur nos prestations de diagnostics est élevée. Nous avons besoin d être écoutés. Juste pour appliquer au mieux notre déontologie professionnelle. Nous vous remercions du temps que vous avez passé à lire notre cri d alarme et du temps que vous passerez à nous aider. Car nous en avons vraiment besoin. Nous comptons sur vous. MERCI! Stéphane GRAINDORGE Réseau OPENGROUPE Collectif «NON A LA RECERTIFICATION» 9

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 4 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

La certification des diagnostiqueurs immobiliers. Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique

La certification des diagnostiqueurs immobiliers. Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique La certification des diagnostiqueurs immobiliers Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique Présentation Groupe AFNOR / DCL-CHCA / Mai 2006 Sommaire Contexte Ordonnance 2005-655 Décret relatif

Plus en détail

Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas!

Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas! Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas! DOSSIER DE PRESSE www.agendaexpertises.fr Tél. : 04 42 54 43 27 Fax : 04 42 54 31 15 LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER 14 diagnostics sont liés à la transaction,

Plus en détail

ANNEXES. Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/

ANNEXES. Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ ANNEXES Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ QUELQUES REPERES JURIDIQUES 1. Le panel des différents diagnostics obligatoires 1.1 La multiplication des diagnostics immobiliers La profession

Plus en détail

Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic.

Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic. Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic. Afin que le diagnostic technique immobilier continue de répondre aux attentes des consommateurs et des Pouvoirs Publics, qu il remplisse

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

LE PETIT IMMOBILIER. Les pratiques clés en 25 fiches. Evelyne Cornu-Gaidan

LE PETIT IMMOBILIER. Les pratiques clés en 25 fiches. Evelyne Cornu-Gaidan LE PETIT 2016/17 IMMOBILIER Les pratiques clés en 25 fiches Evelyne Cornu-Gaidan Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ALUR : loi pour l Accès au Logement et un Urbanisme Rénové BBC : Bâtiment

Plus en détail

LE GUIDE DU PROPRIÉTAIRE. AGENCE DE VILLEURBANNE 14 rue Dedieu 69100 VILLEURBANNE Métro Charpennes. lci@centrim.fr

LE GUIDE DU PROPRIÉTAIRE. AGENCE DE VILLEURBANNE 14 rue Dedieu 69100 VILLEURBANNE Métro Charpennes. lci@centrim.fr LE GUIDE DU PROPRIÉTAIRE AGENCE DE VILLEURBANNE 14 rue Dedieu 69100 VILLEURBANNE Métro Charpennes 04 78 68 21 31 lci@centrim.fr NOS AGENCES CENTRALE IMMOBILIERE LYON 6ème 10 rue des Emeraudes 69006 LYON

Plus en détail

POUR UNE MISE EN PLACE URGENTE DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES SYNDICS : APPEL A TOUS LES ADHERENTS DE L ARC

POUR UNE MISE EN PLACE URGENTE DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES SYNDICS : APPEL A TOUS LES ADHERENTS DE L ARC POUR UNE MISE EN PLACE URGENTE DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES SYNDICS : APPEL A TOUS LES ADHERENTS DE L ARC Comme nous allons le voir, l une des dispositions-phare de la loi ALUR en faveur des usagers

Plus en détail

AGENDA France - Immeuble Le Gamma 95, avenue des Logissons 13770 Venelles Tél. : 04 42 54 43 20 Fax : 04 42 54 31 15

AGENDA France - Immeuble Le Gamma 95, avenue des Logissons 13770 Venelles Tél. : 04 42 54 43 20 Fax : 04 42 54 31 15 LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER 14 diagnostics sont liés à la transaction, la location ou la mise en copropriété d'un bien. En France le marché est d'environ 300 millions d'euros pour 1 500 000 diagnostics

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Les diagnostics dans l habitat Tableau récapitulatif 11 Contrat de risque d exposition au plomb Diagnostic de performance énergétique Etat mentionnant la présence ou l absence

Plus en détail

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ»

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» «INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» Présentation d ODE DIAGNOSTIC 3 De solides références qui nous font confiance 5 Une equipe de professionnels à votre service

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

ARC/ DOSSIER DU MOIS D AOUT 2010/ www.unarc.asso.fr DOSSIER N 1 Grenelle 2 et Copropriété : pouvait mieux faire

ARC/ DOSSIER DU MOIS D AOUT 2010/ www.unarc.asso.fr DOSSIER N 1 Grenelle 2 et Copropriété : pouvait mieux faire ARC/ DOSSIER DU MOIS D AOUT 2010/ www.unarc.asso.fr DOSSIER N 1 Grenelle 2 et Copropriété : pouvait mieux faire Nous revenons, après la publication au Journal Officiel de la loi Grenelle 2 promulguée le

Plus en détail

Bureau d Etude du Littoral FORMATION AU METIER DE DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER PREPARATION A LA CERTIFICATION

Bureau d Etude du Littoral FORMATION AU METIER DE DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER PREPARATION A LA CERTIFICATION Bureau d Etude du Littoral FORMATION AU METIER DE DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER PREPARATION A LA CERTIFICATION page 2 12.2012 Sommaire Les qualités requises...4 Les revenus...4 Le centre de formation...5 Fin

Plus en détail

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES Fiche pratique DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE - ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 : mise en place du dossier de diagnostic technique - décret n 2006-1114

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Dossier n 10-11-10 07773 Date : 11/11/2010 Propriétaire : Représenté par Mme Leprévost MINISTERE DE LA CULTURE - DRAC IDF Cabinet Agenda Le Pégase 2, boulevard de la Libération 93284 SAINT - DENIS CEDEX

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

DOSSIER VENTE. ou par un technicien de la construction qualifié ayant contracté une assurance professionnelle pour ce type de mission.

DOSSIER VENTE. ou par un technicien de la construction qualifié ayant contracté une assurance professionnelle pour ce type de mission. DOSSIER VENTE Dossier de diagnostic technique L obligation de fournir un dossier de diagnostic technique s inscrit dans l obligation générale pesant sur le vendeur d informer l acquéreur sur les caractéristiques

Plus en détail

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Avril 2011 1 1. RESUME Consciente de la nécessité de capitaliser sur le retour d expérience des 15 dernières années, la Fneci a engagé avec

Plus en détail

Atelier Finance du 2 mai

Atelier Finance du 2 mai Atelier Finance du 2 mai Les GRT du Québec nous disent toujours qu il y une seule question à laquelle les accompagnants ne doivent jamais répondre : «Combien coûte un projet?» avant qu il ne soit finalisé.

Plus en détail

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE Tribunal de grande instance de Paris 5 ème Chambre 2 ème Section Jugement du 7 avril 2011 Melle X c/ M. Y RG n 09/15353 Références de publication : - http://www.lexbase.fr/ EXPOSÉ DU LITIGE Monsieur Y,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE TECHNICIEN SUPERIEUR PRINCIPAL D ADMINISTRATIONS PARISIENNES SPÉCIALITÉ GÉNIE URBAIN

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE TECHNICIEN SUPERIEUR PRINCIPAL D ADMINISTRATIONS PARISIENNES SPÉCIALITÉ GÉNIE URBAIN COMMISSION D ÉQUIVALENCE POUR L ACCÈS AUX CONCOURS DES ADMINISTRATIONS PARISIENNES 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 www.paris.fr drh.ceacap@paris.fr Nom : Prénom : DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2014 Le DPE, QUELS OBJECTIFS? Le diagnostic de performance

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 5 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 5 du Code de la Construction et de l Habitation Dossier n 2014-01-0265 Date : 29/01/2014 Propriétaire : SCI ARTS ET MATIERES B CABINET AGENDA AUDE-HERAULT Sarl Languedoc Expertises Immobilières 16 Avenue Jean Moulin 34500 BEZIERS Tel : 04 67 30 56 71

Plus en détail

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 6 Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier A retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification à transférer

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 Novembre 2011 Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 La réglementation sur l amiante a fait l objet depuis de nombreuses années de plusieurs

Plus en détail

I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE

I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE OBJET Les présentes conditions générales de vente précisent les conditions de délivrance et de maintien de la certification de compétence et de la recertification d une

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : novembre 2013 Être bien informés pour économiser l énergie

Plus en détail

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers http://www.investir et immobilier.com Sommaire Sommaire... 2 1. Bien définir son objectif et sa stratégie... 3 2. Acheter dans un secteur

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Benoist APPARU présentent 6 mesures pour améliorer le Diagnostic de Performance

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS RÉCENTES DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER

LES ÉVOLUTIONS RÉCENTES DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER LES ÉVOLUTIONS RÉCENTES DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER AMIANTE Réorganisation des listes de produits et matériaux amiantés (listes A, B et C) Augmentation du nombre des matériaux à repérer Annexion obligatoire

Plus en détail

Dossier de Presse. Septembre 2015. Contact

Dossier de Presse. Septembre 2015. Contact Dossier de Presse Septembre 2015 Contact Arnaud Biju-Duval Co-fondateur Tel : +33 (0)9 70 44 02 11 Email : arnaud.bijuduval@legalup.io Lien : https://www.legalup.io/fr/page/presse www.legalup.io 1 / 8

Plus en détail

Exemple d une réalisation en division parcellaire

Exemple d une réalisation en division parcellaire Le contrat gagnant COVALEM s adresse aux particuliers qui souhaitent bénéficier de tous les avantages d une offre unique qui permet de produire les plus belles opportunités immobilières du marché. Exemple

Plus en détail

E.D.I. La garantie d une expérience au service de la qualité et du juste prix. Votre expert depuis plus de 10 ans dans les diagnostics immobiliers.

E.D.I. La garantie d une expérience au service de la qualité et du juste prix. Votre expert depuis plus de 10 ans dans les diagnostics immobiliers. La garantie d une expérience au service de la qualité et du juste prix Votre expert depuis plus de 10 ans dans les diagnostics immobiliers. 1 Le DPE 2011, comment ça marche? 2 Un DPE à quoi ça sert? Un

Plus en détail

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2 Les offres d électricité et de gaz naturel les fiches d information pour les consommateurs d énergies de la Loire Bien acheter son énergie 2 bien choisir son contrat Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 5 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS. Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter)

DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS. Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter) DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter).... Merci de compléter ce dossier, d y joindre les pièces demandées,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006 relatif au

Plus en détail

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire BIEN ACHETER SON ÉNERGIE 2 LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL BIEN CHOISIR SON CONTRAT Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE : CONTROLE TECHNIQUE DE L IMMOBILIER : SANTE ET SECURITE DE L HABITAT

LICENCE PROFESSIONNELLE : CONTROLE TECHNIQUE DE L IMMOBILIER : SANTE ET SECURITE DE L HABITAT LICENCE PROFESSIONNELLE : CONTROLE TECHNIQUE DE L IMMOBILIER : SANTE ET SECURITE DE L HABITAT Description de la formation La licence professionnelle «Contrôle technique de l immobilier» forme des professionnels

Plus en détail

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté prix : 15 TTC ISBN :

Plus en détail

Note de présentation Responsabilité civile professionnelle Diagnostic immobilier

Note de présentation Responsabilité civile professionnelle Diagnostic immobilier Diagnostic immobilier Identification du proposant Nom ou raison sociale Adresse.. Code postal Ville Téléphone. Fax. Site web.. Forme juridique Numéro de siren.. Date de création Possédez-vous un label

Plus en détail

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE le DPE, par qui le faire réaliser? Le diagnostiqueur C est un professionnel du bâtiment dont les compétences doivent être certifiées par un organisme accrédité par le COFRAC (Comité français d Accréditation).

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DEMANDE DE VALIDATION SUR LE FOND Nom Prénom Matricule RÉSERVÉ AU SERVICE N de la demande Date de réception Date de recevabilité Décision de recevabilité jointe Date

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE DIRECTEUR DES CONSERVATOIRES DE PARIS

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE DIRECTEUR DES CONSERVATOIRES DE PARIS COMMISSION D ÉQUIVALENCE POUR L ACCÈS AUX CONCOURS DES ADMINISTRATIONS PARISIENNES 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 www.paris.fr drh.ceacap@paris.fr Nom : Prénom : Catégorie envisagée (1 ère et/ou

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

Dispositif d amélioration de l efficacité énergétique du bâti - en vigueur depuis le 6 mai 2011 -

Dispositif d amélioration de l efficacité énergétique du bâti - en vigueur depuis le 6 mai 2011 - Dispositif d amélioration de l efficacité énergétique du bâti - en vigueur depuis le 6 mai 2011 - Madame, Monsieur, 85% des déperditions thermiques des bâtiments sont liées à la qualité de l isolation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 21 novembre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes

Plus en détail

ACCORD DU 10 MARS 2010

ACCORD DU 10 MARS 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel DIAGNOSTIC TECHNIQUE DU BÂTI ACCORD DU 10 MARS 2010 RELATIF AU CHAMP D APPLICATION DE LA CONVENTION

Plus en détail

SERENDIP HOME Créateur d'espaces à vivre

SERENDIP HOME Créateur d'espaces à vivre De l'idée à la réalité Avec la 3D C'est simple et efficace Confort, espace, énergie, luminosité : Les modes de vie changent... Vos besoins évoluent... Pour un habitat qui vous ressemble : Nous repensons

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER IMMOBILIER LE PARCOURS DE VENTE LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER De manière générale, le vendeur

Plus en détail

ANNEXE. DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Titre de Journaliste Livret de recevabilité de la demande LIVRET 1

ANNEXE. DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Titre de Journaliste Livret de recevabilité de la demande LIVRET 1 Etablissement d enseignement supérieur privé, fondé en 1899 www.esj-paris.com ANNEXE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Titre de Journaliste Livret de recevabilité de la demande LIVRET 1

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente Offre d achat, promesse de vente, compromis de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente La vente d un bien immobilier est presque toujours précédée d un «avantcontrat»

Plus en détail

Serv Eure est une société de services pour particuliers et. Nous proposons des prestations spécifiques dans les

Serv Eure est une société de services pour particuliers et. Nous proposons des prestations spécifiques dans les Serv Eure est une société de services pour particuliers et Professionnels. Nous proposons des prestations spécifiques dans les domaines suivants: Travaux Immobilier Serv Eure 85 Route de Breteuil 27250

Plus en détail

Newsletter n 10 Mars 2012

Newsletter n 10 Mars 2012 Newsletter n 10 Mars 2012 La SHOB et la SHON sont remplacées par la surface plancher depuis le 1er Mars 2012. À l occasion de l adoption de la loi Grenelle 2 en juillet 2010, le Parlement a autorisé le

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

DIAGNOSTICS IMMOBILIERS

DIAGNOSTICS IMMOBILIERS DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Le dossier de diagnostic technique DDT permet à l acquéreur ou au locataire de mieux connaître les éléments essentiels du logement pouvant avoir des conséquences sur la sécurité

Plus en détail

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Tour de table d une dizaine d indépendants et gérants de P.M.E.

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE TECHNICIEN SUPÉRIEUR PRINCIPAL D ADMINISTRATIONS PARISIENNES SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE

DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE TECHNICIEN SUPÉRIEUR PRINCIPAL D ADMINISTRATIONS PARISIENNES SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE COMMISSION D ÉQUIVALENCE POUR L ACCÈS AUX CONCOURS DES ADMINISTRATIONS PARISIENNES 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 www.paris.fr drh.ceacap@paris.fr Nom : Prénom : DOSSIER DE DEMANDE D ÉQUIVALENCE

Plus en détail

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella CONSULTANTE EN IMMOBILIER Micol Singarella - Avez vous entendu parler de toutes les bonnes affaires sur Berlin mais pas encore de moi? Pas de problème, il est encore temps! Je suis une consultante en agence

Plus en détail

Formule CORPORATE 150

Formule CORPORATE 150 Responsabilité civile professionnelle Diagnostic immobilier Formule CORPORATE 150 Compagnie d assurance : Hiscox Contrat annuel à adhésion individuelle Agreement Solution Pactoffice Garanties réglementaires

Plus en détail

LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS

LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS REUNION AVEC LES BATONNIERS ETRANGERS Rentrée du barreau de Paris 4 décembre 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR LE BATONNIER ALAIN MARTER

Plus en détail

Dossier d adhésion. Photo d identité. Cadre réservé à la FIDI Suivi du dossier. Société :... Date de réception. Adresse :.. N Adhérent. Email :..@.

Dossier d adhésion. Photo d identité. Cadre réservé à la FIDI Suivi du dossier. Société :... Date de réception. Adresse :.. N Adhérent. Email :..@. Dossier d adhésion A compléter de façon lisible et à retourner à l adresse ci-dessous : CINOV FIDI-Diagnostics 4 Avenue du Recteur Poincaré - 75782 PARIS Cedex 16 Société :.... Adresse :.. Photo d identité

Plus en détail

Institut des Reviseurs d Entreprises

Institut des Reviseurs d Entreprises Institut des Reviseurs d Entreprises Assemblée Générale 27 avril 2007 Jacques Potdevin 1. Je suis particulièrement heureux d être parmi vous ce jour et je voudrais avant tout rendre hommage aux contributions

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 5 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 5 du Code de la Construction et de l Habitation COTE SUD EXPERTISES EURL La Closeraie 594 chemin des Combes 06600 ANTIBES Tel : 04 92 94 96 75 Port : 06 09 55 36 02 ruelle.nadine@wanadoo.fr Dossier n 15-09-200 Date : 04/09/2015 Propriétaire : SCI 24

Plus en détail

Dossier de candidature - Certification de personnes Opérateurs en diagnostic immobilier Procédure de

Dossier de candidature - Certification de personnes Opérateurs en diagnostic immobilier Procédure de DC- SMQ- 010 03/03/2013 V3 Page 1 sur 10 Dossier de candidature à retourner signé et accompagné des pièces demandées. Merci d en parapher chaque page. Joindre votre photo LE CANDIDAT : (Veuillez renseigner

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 OBJET. 1/Le plafond de loyer à appliquer afin de pouvoir bénéficier du dispositif Duflot

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 OBJET. 1/Le plafond de loyer à appliquer afin de pouvoir bénéficier du dispositif Duflot INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 RUBRIQUE Fiscalité Décret 2012-1532 du 29 déc. 2012 NOR : ETLL1240760D Journal officiel du 30 déc. 2012 Loi de finances pour 2013 du 29 déc. 2012 NOR : EFIX1234869L

Plus en détail

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier Un expert mondial de l énergie bien ancré en France Votre partenaire immobilier Qui sommes-nous? E.ON dans le monde* Un leader mondial de l énergie, n 1 en Allemagne L un des plus grands importateurs

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

Preuves de la mise à jour Technique, Législative et Règlementaire

Preuves de la mise à jour Technique, Législative et Règlementaire Preuves de la mise à jour Technique, Législative et Règlementaire NOM : PRENOM : N de CERTFIÉ: Dans le cadre de mes activités dont les domaines sont soumis aux obligations de certification de personne,

Plus en détail

Concrétiser votre projet...

Concrétiser votre projet... CONSTRUIRE AU CONGO (De PONTON à BRAZZA) Concrétiser votre projet... IL arrive dans l existence des événements tellement forts qu ils déterminent à eux seuls l avenir, la réussite, l épanouissement de

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste Dossier de recevabilité VAE Candidat

Plus en détail

Nom ou raison sociale Adresse.. Code postal Ville Téléphone. Fax. Site web.. Forme juridique Numéro de Siren.. Date de création

Nom ou raison sociale Adresse.. Code postal Ville Téléphone. Fax. Site web.. Forme juridique Numéro de Siren.. Date de création Code apporteur : Note de présentation Diagnostic immobilier Identification du proposant Nom ou raison sociale Adresse.. Code postal Ville Téléphone. Fax. Site web.. Forme juridique Numéro de Siren.. Date

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Formulaire de demande. Prime rénovation énergétique

Formulaire de demande. Prime rénovation énergétique 14965*01 Formulaire de demande Prime rénovation énergétique Ce formulaire doit être imprimé, signé et complété par le ou les professionnels réalisant les travaux puis envoyé par courrier, accompagné des

Plus en détail

Convention de collaboration

Convention de collaboration Convention de collaboration Les Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1227 Le Lignon entre (ci-après SIG) d une part, et (ci-après l Entreprise) d autre part, (ci-après individuellement la

Plus en détail

Procédés de dépôts d'offres en vue du recrutement, auprès de Pôle emploi, d indépendants sous statut VDI

Procédés de dépôts d'offres en vue du recrutement, auprès de Pôle emploi, d indépendants sous statut VDI Paris, le 27 février 2012 CIRCULAIRE N 04-2012 Procédés de dépôts d'offres en vue du recrutement, auprès de Pôle emploi, d indépendants sous statut VDI Chers Adhérents, Chers Partenaires, La présente circulaire

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Perrot - Doucet-Bon - Barrut

Perrot - Doucet-Bon - Barrut Kit Vendeur Les pièces obligatoires Pour préparer le compromis de vente de son bien immobilier, il faut dans tous les cas réunir : le titre de propriété le dernier avis de taxe foncière la liste des biens

Plus en détail

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR Conférence de presse du 27 mai 2008 POUR QUE LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS REMPLISSENT LEUR MISSION, L UFC-QUE CHOISIR PROPOSE ET AGIT Bien que l obligation légale de diagnostic

Plus en détail

Le projet de loi DUFLOT ou loi A.L.U.R. (Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové) * SEIZE propositions d évolution concernant la Copropriété

Le projet de loi DUFLOT ou loi A.L.U.R. (Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové) * SEIZE propositions d évolution concernant la Copropriété PREMIER DOSSIER DU MOIS DE JUILLET 2013 / ARC / Le projet de loi DUFLOT ou loi A.L.U.R. (Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové) * SEIZE propositions d évolution concernant la Copropriété Passé en

Plus en détail

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites.

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites. Le Cabinet ROLLAND & GIROT est une agence immobilière indépendante créée en 2006 par Thomas ROLLAND & Stéphane GIROT gérants associés, tous deux diplômés de l immobilier. En 2007 : ouverture de l agence

Plus en détail

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites.

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites. Le Cabinet ROLLAND & GIROT est une agence immobilière indépendante créée en 2006 par Thomas ROLLAND & Stéphane GIROT gérants associés, tous deux diplômés de l immobilier. En 2007 : ouverture de l agence

Plus en détail

Octobre-Novembre-Décembre 2012. larevuedudiagnostic@itga.fr

Octobre-Novembre-Décembre 2012. larevuedudiagnostic@itga.fr 28 Octobre-Novembre-Décembre 2012 larevuedudiagnostic@itga.fr Chez ITGA, une équipe de conseillers formation-certification est en permanence à l écoute de vos préoccupations et de votre projet professionnel.

Plus en détail

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014 Introduction Les modalités d hospitalisations sous contraintes sous extrêmement encadrées d un point de vue légal et réglementaire. Deux lois sont venues récemment modifier la Loi de 1990 relative «aux

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

É R C. Labels HPE Rénovation BBC-effinergie Rénovation

É R C. Labels HPE Rénovation BBC-effinergie Rénovation F PA É R C QUAMI CER TI IÉ M A I S O N R É N O V É E Labels HPE Rénovation BBC-effinergie Rénovation QU EST-CE QUE LA CERTIFICATION POUR LA RÉNOVATION? LA MARQUE NF MAISON RÉNOVÉE : CERTIFIE LA QUALITÉ

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE

LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT DE L ENERGIE Daniel Cappe, Vice président de l ATEE Audit énergétique en entreprise, Pollutec, 05 décembre 2013 Audit énergétique en entreprise Pollutec - 5 décembre 2013

Plus en détail

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 8 Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier à retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification demandés : Certificats

Plus en détail

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011 Petit rappel historique : Originaire de Meung sur Loire voilà 3 générations que l entreprise VIGERY est attachée à la construction, la rénovation, le bâtiment en général et les travaux publics. En premier

Plus en détail

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable L acquéreur dispose de ressources ne dépassant pas les plafonds de ressources retenus pour bénéficier

Plus en détail

IMMO PARTNERS. Diagnostics techniques immobiliers, «L expertise au service de l exigence»

IMMO PARTNERS. Diagnostics techniques immobiliers, «L expertise au service de l exigence» IMMO PARTNERS Diagnostics techniques immobiliers, plans et copropriété «L expertise au service de l exigence» Sommaire 1 Présentation générale 2 Notre métier 3 Nos forces 4 Nos clients 5 Nos références

Plus en détail