CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT"

Transcription

1 CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement sur 2 éléments : la sévérité de l exposition (plus la blessure est profonde plus le risque de contamination est élevé), la nature et le caractère infectant du liquide biologique responsable. Conduite à tenir face à un risque biologique Premiers soins Situation Projection d échantillon biologique dans les yeux Projection d échantillon biologique sur les muqueuses Piqûre, blessure cutanée ou projection sur peau lésée Action Rincer abondamment à l eau pendant environ 10 mn. (Dacryosérum dans les trousses à pharmacie d'urgence ) Retirer si c est le cas, les lentilles de contact Instiller un collyre antiseptique Consulter un ophtalmologue le plus rapidement Rincer abondamment pendant 5 mn sous l eau Désinfecter avec du Dakin (voir affiche AES) Ne pas faire saigner la blessure, Nettoyer la plaie à l eau courante et au savon. Rincer Tremper ou imbiber la zone blessée dans ou avec un antiseptique pendant 10 mn. (Dakin ) (voir affiche AES) Déclaration de l accident La déclaration d accident de travail doit être effectuée dans les 24 heures auprès de la médecine du travail (une fiche de déclaration élaborée par le GERES peut être utilisée) cf site internet Un médecin (si médecin référent) doit être consulté immédiatement afin d évaluer le risque infectieux et envisager la mise en place d un traitement prophylactique antiviral ( cf coordonnées sur affichage obligatoire sur chaque site). Suivi sérologique et clinique (après avis médical et en fonction du contexte clinique) La connaissance du statut sérologique du sujet source est un élément déterminant de l évaluation du risque pour la personne exposée : Rechercher les sérologies VHB, VIH, VHC ; soit déjà réalisées soit à réaliser en urgence avec l accord du patient. La non connaissance du statut sérologique du patient source ne doit pas faire différer la consultation avec le médecin référent : la personne exposée doit être considérée comme potentiellement infectée

2 Évaluation du risque Hépatite B. Sujet source Statut VHB Ag HBs présent Ag HBs négatif ou inconnu Antécédents d hépatite B suivi de guérison prouvée, Ac anti- HBs et anti-hbc présents, sans AG Hbs contamination Vacciné et répondeur, Ac anti HBs > 10 UI/l contamination Sujet exposé * Vacciné et non répondeur** Ac anti Hbs < 10 UI/l Antécédents d hépatite B ou vaccination mal documentés Non vacciné, pas d antécédent d hépatite B Porteur chronique de l AgHBs Cas particulier à prendre en charge en * En absence de réponse post vaccinale, il est nécessaire de pouvoir disposer le plus rapidement, en moins de 48 heures, des résultats anti HBs afin de classer le sujet exposé dans une des catégories pour lequel le risque peut être apprécié. ** L âge au moment de la vaccination et la connaissance d éventuels facteurs de risque de nonréponse au vaccin seront utiles dans l appréciation du risque. ***Après un AES exposant au VHB : sérovaccination précoce par injection intra musculaire d immunoglobulines spécifiques anti VHB (dans les 48 heures - Pour l adulte : 500 UI en IM (5 ml). Un suivi sérologique est réalisé à un, trois et six mois après l accident. Le diagnostic d'infection VHB est confirmé par la détection dans le sérum de l'antigène HBs ou des anticorps anti-hbc de type IgM. Lorsque l'accident exposant au risque a effectivement été source d'infection, la persistance de signe de multiplication virale, 8 semaines après l'accident, nécessite d'adresser le patient à un service qui jugera de la mise en route d'un traitement.

3 Évaluation du risque Hépatite C Sujet source Statut VHC Anticorps anti VHC négatif, non usager de drogue par voie IV, non immunodéprimé sans ATCD de transfusion Anticorps Anticorps antivhc antivhc, Positif négatif, usager ou inconnu de drogue par voie IV ou immunodéprimé ou ATD de transfusion Sujet exposé* Anticorps antivhc négatifs Anticorps anti VHC présents transmission Si le sujet exposé ne sait pas qu il est séropositif pour le VHC ou qu il le sait mais n est pas pris en charge avant l AES, l adresser dans un. Il n existe pas actuellement d indication de traitement post exposition. Le traitement n est envisagé qu en cas d hépatite aiguë, à distance de l accident. Un suivi sérologique et dosage d' ALAT est réalisé à 1, 3 et 6 mois. Si source ARN+, PCR à J15 et J21. Le diagnostic d'infection VHC est confirmé soit par une virémie (ARN viral) soit par une séroconversion. Le posera l'indication d'un traitement éventuel. Dans le cadre de la surveillance épidémiologique, l'invs doit être contactée en cas de séroconversion professionnelle par le VHC Évaluation du risque VIH Avertir immédiatement le médecin référent afin qu il informe le sujet des mesures à prendre et propose éventuellement une prophylaxie anti-virale par AZT après information préalable sur ses effets et son déroulement. Le traitement doit débuter le plus tôt après l accident au mieux avant quatre heures. Le suivi sérologique se fait par un prélèvement dans les 8 jours qui suivent l accident, puis au 1 er, 3 ème et au 6 ème mois. Toute infection ou symptôme survenant dans les 6 mois et pouvant être en rapport avec une primo-infection avec le VIH (fièvre, asthénie, nausées, éruption cutanée) doit être signalé au médecin. Conseils pour les 6 mois après AES potentiellement infectant - Prévenir partenaire(s) sexuel(s) et utiliser préservatifs - Ne pas donner son sang - Éviter grossesse et allaitement - Affaires de toilettes personnelles - Avertir toute personne dispensant des soins (dentiste, infirmier ) Tableau récapitulatif de la surveillance biologique après AES (VIH, VHB, VHC), le sujet source est considéré comme contagieux.

4 Suivi biologique VIH(*) VHB VHC Entre J0 et J1 (ac anti-vih + Ag P24) Si sérologie positive : (confirmée), adresser le sujet dans un antihbc, anti HBs Si antigène HBs présent : Si antigène Hbs absent : A 1 mois A 3 mois A 6 mois Anticorps anti-vih + Ag P24 ou ARN VIH Si apparition des Ac anti- VIH ou Ag P24 : adresser le Si sérologie positive : après confirmation de l'apparition des Ac anti-vih, adresser le Si sérologie positive : après confirmation de l'apparition des Ac anti-vih, adresser le Si apparition d Ag HBs ou antihbc (**) : Si apparition d Ag HBs ou antihbc (**) : adresser le Si anticorps antihbc (**)ou Ag HBs positif : Si marqueurs présents : Si apparition d anticorps antivhc ou si augmentation des ALAT :adresser le sujet dans un Si absents ou normaux : Si apparition d anticorps antivhc ou si augmentation des ALAT : Si absents ou normaux : Si augmentation des ALAT ou apparition d anticorps anti-vhc : adresser le sujet dans un (*) Si le sujet exposé reçoit un traitement antirétroviral après AES, décaler l'ensemble de la surveillance du temps du traitement (ref. rapport Delfraissy 1999). (**) L'apparition des anticorps anti HBc, avec ou sans anticorps antihbs, témoigne d'une infection récente. Le sujet doit faire alors l'objet d'un suivi.

5 Numéros utiles Pompiers : 18 SAMU : 15 Hôpital Albi: Centre anti-poison : (Toulouse) Hôpital Lavaur : Hôpital Purpan : Référents AES Médecine du travail TARN : Hôpital d' Albi Médecin référent : HAUTE GARONNE : Hôpital Purpan ( 24H / 24 H) Service maladies infectieuses et tropicales : Albi : Carmaux : St Sulpice / Rabastens : Gaillac : Bessières : VIH Info soignants : (7j / 7 de 9h à 21h) Site Web : 1-HYGIE-IT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Conduite à tenir face à un risque biologique Premiers soins Situation Projection d échantillon biologique dans les yeux Projection d échantillon biologique sur les muqueuses

Plus en détail

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES Circulaire DGS/VS 2/DH/DRT n 99-680 du 8 décembre 1999 relative aux recommandations à mettre en œuvre. devant un risque de transmission du VHB et du VHC par le sang et les liquides biologiques Messieurs

Plus en détail

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses Je suis victime d un AES (Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? IMMEDIATEMENT Peau J effectue les premiers gestes : Je ne fais pas saigner (laisser saigner

Plus en détail

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR)

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) Module 11 - Edition 2008 - Item 202 page 1 ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) OBJECTIFS TERMINAUX I. Décrire la prise en charge immédiate d une personne victime

Plus en détail

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés INVS: Contaminations professionnelles par le VIH, le VHC et le VHB

Plus en détail

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :...

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... 1 MEDECIN TRAITANT : Dr... ANTECEDENTS : TRAITEMENTS EN COURS : AUTRES OBSERVATIONS

Plus en détail

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent

Plus en détail

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. Service de Médecine & Santé au Travail -Octobre 2011-

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. Service de Médecine & Santé au Travail -Octobre 2011- ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG Service de Médecine & Santé au Travail -Octobre 2011-1 Accident d'exposition au Sang (A.E.S.) Tout accident survenant en contact avec du sang ou un liquide biologique contaminé

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007 AES et VHB D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES L AES : risque de transmission du VHB au soignant Piqûre 0,07/IDE/an [1990 : 0,4/IDE/an] Taux de transmission

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: 13/09/2012 Réf.: CMUB-039 Pagination : 1 de 11 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 039 Rédacteurs Dr Chantal FRANCISCO, Dr Valérie HAMELIN, Dr Bénédicte

Plus en détail

Accident d exposition au sang

Accident d exposition au sang Accident d exposition au sang 1. Définition : On définit comme accident avec exposition au sang tout contact percutané (piqûre, coupure) ou muqueux (œil, bouche) ou sur peau lésée (eczéma, plaie) avec

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Annexe 8. Gestion des effets indésirables

Annexe 8. Gestion des effets indésirables Annexe 8 CDPS de Gestion des effets indésirables A l occasion d une vaccination A l occasion d un prélèvement sanguin Une séance de vaccination peut provoquer certaines manifestations cliniques : Malaise,

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD

LES PRECAUTIONS STANDARD LES PRECAUTIONS STANDARD A RESPECTER PAR TOUT LE PERSONNEL POUR TOUS LES PATIENTS ou RESIDENTS M. MARTEAU IDE hygiéniste Février 2014 1 DÉFINITION Selon le guide «100 recommandations pour la surveillance

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail

PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG 16.01 Objectif L objectif est de réduire l incidence des accidents d exposition au sang (A.E.S.) et de mettre en place une conduite à tenir

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013 Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS D EXPOSITION AU SANG OU AUTRE LIQUIDE BIOLOGIQUE

PROCÉDURE EN CAS D EXPOSITION AU SANG OU AUTRE LIQUIDE BIOLOGIQUE THÉMATIQUE SANTÉ Notre équipe au cœur de vos métiers! PROCÉDURE EN CAS D EXPOSITION AU SANG OU AUTRE LIQUIDE BIOLOGIQUE Remplissez et affichez ce document dans votre entreprise Notre équipe au cœur de

Plus en détail

Exposition accidentelle aux liquides biologiques: conduite à tenir Dr Isabelle Leclerc

Exposition accidentelle aux liquides biologiques: conduite à tenir Dr Isabelle Leclerc ITEM N 362 UE 11 Ancien ITEM 202 Exposition accidentelle aux liquides biologiques: conduite à tenir Dr Isabelle Leclerc 2015 1 Objectifs pédagogiques Décrire la prise en charge immédiate d une personne

Plus en détail

Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD : retour d expérience

Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD : retour d expérience Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD : retour d expérience BENOIT Florence MANTION Benoit Equipe Mobile d Hygiène (EMH) Centre hospitalier de Béziers Les accidents exposant au sang en quelques

Plus en détail

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang - EMS SOMMAIRE

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang - EMS SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Introduction page 2 2. Evaluation du genre d exposition et du temps écoulé depuis celle-ci page 2 3. Evaluation du risque infectieux page 3 4. Evaluation des mesures à prendre en cas d exposition

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition à un risque viral ((AEV) (AEV) Dr Isabelle Gueit 13/02/2013

Prise en charge des accidents d exposition à un risque viral ((AEV) (AEV) Dr Isabelle Gueit 13/02/2013 Prise en charge des accidents d exposition à un risque viral ((AEV) (AEV) Dr Isabelle Gueit 13/02/2013 Quelles circonstances? Exposition sanguine Expositions professionnelles par piqûre, coupure, contact

Plus en détail

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC*

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC* Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET

Plus en détail

Les accidents d exposition au sang et liquides biologiques

Les accidents d exposition au sang et liquides biologiques Les accidents d exposition au sang et liquides biologiques Dr Régine CORA Pharmacien hygiéniste Clinique CJAO D après les documents de l EIDLIN Drôme Ardèche,du CCLIN sud-est. Nombreuses diapositive du

Plus en détail

Prévention du risque AES en service de psychiatrie

Prévention du risque AES en service de psychiatrie Prévention du risque AES en service de psychiatrie Journée d information de l Antenne Régionale du CCLIN 27 Mai 2010 Séverine AZALOT, IDE service hygiène Franck VANHOVE, Faisant Fonction cadre de santé

Plus en détail

Dispositif de prise en charge après AES

Dispositif de prise en charge après AES Prise charge après AES Dispositif de prise en charge après AES Chimioprophylaxie et Suivi Premiers soins Evaluation du risque prophylaxie suivi médical Conseil, soutien Conduite à tenir en cas d AES Premiers

Plus en détail

Dispositif de prise en charge après AES

Dispositif de prise en charge après AES Dispositif de prise en charge après AES Dominique Abiteboul Service de santé au travail Prise charge après AES Premiers soins Evaluation du risque prophylaxie suivi médical Conseil, soutien D. Abiteboul

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) Service de Santé au Travail: SST CONDUITE A TENIR IMMEDIATE (KIT AES) Après piqure ou blessure cutanée : - Ne pas faire saigner (cette manœuvre

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens

Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens Quels acteurs? Qu est-ce qu une prise de risque? AES = accident d exposition au sang ou sexuelle

Plus en détail

Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV

Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV La main au travail Lausanne 18-19 novembre 2004 Pré-requis

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES VICTIMES D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) OU A D AUTRES LIQUIDES BIOLOGIQUES

PRISE EN CHARGE DES VICTIMES D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) OU A D AUTRES LIQUIDES BIOLOGIQUES PRISE EN CHARGE DES VICTIMES D ACCIDENT D EXPOSITION AU SANG (AES) OU A D AUTRES LIQUIDES BIOLOGIQUES Introduction Le risque encouru après un accident d exposition au sang ou à d autres liquides biologiques

Plus en détail

QUIZZ N 3. Docteur Yasmine DEBAB 26 septembre 2012

QUIZZ N 3. Docteur Yasmine DEBAB 26 septembre 2012 QUIZZ N 3 Docteur Yasmine DEBAB 26 septembre 2012 1 Cas clinique Un homme de 28 ans se présente aux urgences parce qu il a eu une fellation réceptive non protégée il y a 12 heures avec un partenaire occasionnel

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant la prise en charge des AES [Rapport Yeni 2008] Pr. Ch. RABAUD COREVIH LCA, 3 Février 2009

Nouvelles recommandations concernant la prise en charge des AES [Rapport Yeni 2008] Pr. Ch. RABAUD COREVIH LCA, 3 Février 2009 Nouvelles recommandations concernant la prise en charge des AES [Rapport Yeni 2008] Pr. Ch. RABAUD COREVIH LCA, 3 Février 2009 Groupe de travail : E Bouvet D Abiteboul E Casalino F Damond F Delatour F

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au sang et sexuels chez l adulte

Prise en charge des accidents d exposition au sang et sexuels chez l adulte Prise en charge des accidents d exposition au sang et sexuels chez l adulte Epidémiologie AES chez les professionnels de santé Diminution du nombre d AES dans les établissements de santé français (surveillance

Plus en détail

cas n 1 : TROD ou pas TROD? Cas clinique 3 Qu en pensez vous? Quel risque? CAT?

cas n 1 : TROD ou pas TROD? Cas clinique 3 Qu en pensez vous? Quel risque? CAT? Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale Cas cliniques Elisabeth Bouvet Elisabeth Rouveix 2014 cas n 1 : TROD ou pas TROD? Homme de 32 ans, vient pour réaliser

Plus en détail

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Cas rapportés de TSS, 2008 Virus VIH VHC VHB Nombre épisodes

Plus en détail

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Introduction page 2 2. Evaluation du genre d exposition et du temps écoulé depuis celle-ci page 2 3. Evaluation du risque infectieux page 2-3 4. Evaluation des mesures à prendre en cas d exposition

Plus en détail

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016 1 Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) 2 Accident Exposant au Sang (AES) Définition (Circ. n DGS/DH/98/249 du 20 avril 1998) Tout CONTACT PERCUTANE (piqûre, coupure

Plus en détail

Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH)

Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH) Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH) 11 juin 2009 Coclinnor Dr L. ROLLIN Service de médecine du travail et pathologies professionnelles CHU de Rouen PLAN Transmission soigné

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Définition AES. Les germes en cause. Accident d exposition au sang AES au bloc opératoire. Virus

Définition AES. Les germes en cause. Accident d exposition au sang AES au bloc opératoire. Virus Accident d exposition au sang AES au bloc opératoire Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie novembre 2012 Définition AES Tout contact accidentel : soit par effraction

Plus en détail

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et Dr PENALBA Formation NANCY 03 et 04.02.2016 Hépatite = inflammation du foie toxiques / des virus causée par des Le virus pénètre la cellule, se multiplie, le système immunitaire détruit les cellules infectées

Plus en détail

Cas n 1. Elle a reçu son dernier rappel diphtérie-tétanos-polio-coqueluche ( Tétravax ) à l âge de 13 ans

Cas n 1. Elle a reçu son dernier rappel diphtérie-tétanos-polio-coqueluche ( Tétravax ) à l âge de 13 ans Cas n 1 Elle a reçu son dernier rappel diphtérie-tétanos-polio-coqueluche ( Tétravax ) à l âge de 13 ans 1. Lui conseille-t-on un rappel dtp ou dtcap? Cas n 1 1. Jeune femme en âge en âge d avoir des enfants

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Evaluation et amélioration des pratiques professionnelles au service d urgences du CHU de Nancy Dr. S MORINEAUX urgences/samu/smur CHRU Nancy

Plus en détail

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé Un jeune médecin péruvien de 24 ans va prendre en 2009 un poste de FFI en chirurgie dans votre hôpital. Il ne se souvient plus trop s il a été

Plus en détail

Accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques. Professeur Christian Chidiac UFR Lyon Sud Novembre 2008

Accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques. Professeur Christian Chidiac UFR Lyon Sud Novembre 2008 Accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques Professeur Christian Chidiac UFR Lyon Sud Novembre 2008 1 N 202. Exposition accidentelle aux liquides biologiques (conduite à tenir) Décrire la

Plus en détail

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes AES??? Administration Economique et Sociale? Aérothermie et Energie Solaire? Association d Etablissements Sportifs? AEV??? Aménagement d Espaces

Plus en détail

et sexuelle chez l adulte David Rey et le groupe d experts - Septembre 2013

et sexuelle chez l adulte David Rey et le groupe d experts - Septembre 2013 - Septembre 2013 Epidémiologie AES chez les professionnels de santé Diminution du nombre d AES dans les établissements de santé français (surveillance Raisin/GERES) 6,7 AES pour 100 lits en 2010 (estimation

Plus en détail

Professionnel. Accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques. AES : définition. Risque de transmission au soignant

Professionnel. Accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques. AES : définition. Risque de transmission au soignant 1 Accidents d exposition au sang et aux liquides biologiques Professeur Christian Chidiac UFR Lyon Sud Novembre 2008 N 202. Exposition accidentelle aux liquides biologiques (conduite à tenir) Décrire la

Plus en détail

2. Incidence de la contamination lors d AES

2. Incidence de la contamination lors d AES Chapitre 96 Les Accidents d Exposition au Sang I. FERMAUT 1. Définition On définit comme Accident d Exposition au Sang tout contact percutané (piqûre, coupure, griffe, eczéma, plaie) ou sur une muqueuse

Plus en détail

Suivi des accidents par piqûre

Suivi des accidents par piqûre Suivi des accidents par piqûre Doc: a087004 Bulletin: 87 p. 10 Date: 25/09/1999 Origine: CN Thèmes: Consentement éclairé Maladies transmissibles Médecine du travail Sida Suivi des accidents par piqûre

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

INFECTION VIH : Traitement post exposition Circulaire du 13/03/2008 ; Rapport YENI Pr. D SALMON, Pr C RABAUD 25/11/2008

INFECTION VIH : Traitement post exposition Circulaire du 13/03/2008 ; Rapport YENI Pr. D SALMON, Pr C RABAUD 25/11/2008 INFECTION VIH : Traitement post exposition Circulaire du 13/03/2008 ; Rapport YENI 2008 Pr. D SALMON, Pr C RABAUD 25/11/2008 Arguments en faveur de la prophylaxie post exposition Etudes animales : le ténofovir

Plus en détail

GESTION D UN CAS D HÉPATITE B AU NHN

GESTION D UN CAS D HÉPATITE B AU NHN GESTION D UN CAS D HÉPATITE B AU NHN SOMMAIRE 1. Contexte 2. Histoire de la Maladie 3. Au sein de l unité 4. Les patients 5. Les soignants 6. Conclusion CONTEXTE Mr D., hospitalisé au long cours au NHN

Plus en détail

Epidémiologie du risque lié aux AES. Dominique Abiteboul Service de santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard

Epidémiologie du risque lié aux AES. Dominique Abiteboul Service de santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Epidémiologie du risque lié aux AES Dominique Abiteboul Service de santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard 1 Accident Exposant au Sang 4 Tout contact... percutané (piqûre, coupure) sur muqueuses

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREMIERS SOINS LORS D UNE CONTAMINATION ACCIDENTELLE

PROTOCOLE DE PREMIERS SOINS LORS D UNE CONTAMINATION ACCIDENTELLE PROTOCOLE DE PREMIERS SOINS LORS D UNE CONTAMINATION ACCIDENTELLE Toute contamination accidentelle avec du sang ou avec un liquide organique potentiellement infecté par le virus de l hépatite virale B

Plus en détail

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie Prévention du risque infectieux Place de la vaccination COREVIH Haute Normandie Transmission croisée hépatite B Belgique 2002: Femme de 83 ans en EHPAD hépatite B fulminante Enquête épidémiologique portant

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Niveau 1: Le risque

Plus en détail

Apport des stratégies préventives Traitements Post-Exposition (TPE)

Apport des stratégies préventives Traitements Post-Exposition (TPE) Apport des stratégies préventives Traitements Post-Exposition (TPE) Traitement Post-Exposition au VIH Traitement ARV de courte durée ayant comme objectif la réduction du risque de développer une infection

Plus en détail

JORF n 0187 du 13 août Texte n 5

JORF n 0187 du 13 août Texte n 5 JORF n 0187 du 13 août 2013 Texte n 5 ARRETE Arrêté du 2 août 2013 fixant les conditions d immunisation des personnes mentionnées à l article L. 3111-4 du code de la santé publique NOR: AFSP1320695A La

Plus en détail

Les maladies professionnelles et les accidents du travail. Accident du travail : définitions. La déclaration d AT. La procédure de déclaration

Les maladies professionnelles et les accidents du travail. Accident du travail : définitions. La déclaration d AT. La procédure de déclaration La problématique des AT et des MP Les maladies professionnelles et les accidents du travail Illustration : Les accidents d exposition au sang des enjeux : pour la société, pour la victime Dr N.B Service

Plus en détail

4. Recommandations de la HAS

4. Recommandations de la HAS 4. Recommandations de la HAS 4.1 Dépistage de l hépatite C La HAS, en accord avec l avis du groupe de travail HAS, valide l algorithme biologique de dépistage de l hépatite C proposé par le groupe de travail

Plus en détail

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 DES 13 Fev 2009 1 Plan Démarche diagnostique Hépatite A Hépatite E

Plus en détail

CONDITIONS MEDICALES D ADMISSION

CONDITIONS MEDICALES D ADMISSION Tél : 02 43 43 43 30 Fax : 02 43 43 24 41 CONDITIONS MEDICALES D ADMISSION Préoccupez-vous de remplir les conditions médicales INDISPENSABLES à l'entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers : "«L'admission

Plus en détail

TROD hépatites VHC VHB

TROD hépatites VHC VHB TROD hépatites VHC VHB Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Corevih Ile de France Nord Journée prévention SPILF 16 Octobre 2014 1 Prévalence des Infections VHC en France Population générale: Prévalence (2004)

Plus en détail

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :...

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... 1 MEDECIN TRAITANT : Dr... ANTECEDENTS : TRAITEMENTS EN COURS : AUTRES OBSERVATIONS

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC)

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) Page 1/7 VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Les accidents d exposition aux virus transmissibles: VIH/VHB/VHC

Les accidents d exposition aux virus transmissibles: VIH/VHB/VHC Les accidents d exposition aux virus transmissibles: VIH/VHB/VHC Risques et Recommandations en 2009 Évolution de la profession infirmière dans les services prenant en charge l infection à VIH Formation

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

Accidents d exposition au VIH Etat des lieux

Accidents d exposition au VIH Etat des lieux Accidents d exposition au VIH Etat des lieux Jade GHOSN Laboratoire de Virologie CHU Necker EA MRT 3620 Université Paris Descartes Centre de Diagnostic CHU Hotel Dieu Paris Université Paris Descartes Accident

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

Prise en charge des AES

Prise en charge des AES Service d Urgence Prise en charge des AES Dr Sihem OUAR EPELBOIN Chef de Clinique Assistant SAU CHU Henri Mondor Journées d échanges autour du VIH Annaba, Algérie, 22-23 mars 2013 I. Définition L accident

Plus en détail

Dispositif de prise en charge après AES

Dispositif de prise en charge après AES Prise charge après AES Dispositif de prise en charge après AES Chimioprophylaxie et Suivi Premiers soins Evaluation du risque prophylaxie suivi médical Conseil, soutien 1 2 Premiers soins Premiers soins

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Nelly GUILLOU 11 DECEMBRE 2007

Nelly GUILLOU 11 DECEMBRE 2007 Vers une amélioration de la prévention des accidents avec exposition au sang en salle de naissance Nelly GUILLOU 11 DECEMBRE 2007 Introduction Prise en compte des accidents avec exposition au sang depuis

Plus en détail

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG SPECIFICITES AU BLOC OPERATOIRE DEFINITION D UN AES Accident survenant par contact avec du sang ou un liquide biologique contaminé par du sang Par: Effraction cutanée (piqûre,

Plus en détail

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 VIH - SIDA V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 V I H Virus de l Immunodéficience Humaine lorsqu une personne est infectée par ce virus, celui-ci va détruire les lymphocytes T4 apparition de maladies

Plus en détail

MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE)

MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE) CHAPITRE 5 CONTACTS AVEC LE SANG MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE) GÉNÉRALITÉS Une morsure humaine avec bris cutané peut s infecter ou permettre

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

LA PREVENTION DES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG ET FLUIDES BIOLOGIQUES (AES) EN DIALYSE. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2013

LA PREVENTION DES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG ET FLUIDES BIOLOGIQUES (AES) EN DIALYSE. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2013 LA PREVENTION DES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG ET FLUIDES BIOLOGIQUES (AES) EN DIALYSE C. Dumartin Formation FELIN Mars 2013 Accident avec Exposition au Sang (AES) Tout contact percutané (piqûre,

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Exposition aux infections sexuellement transmissibles IST Livret de suivi et d information Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

Cours de collège: présentation de cas clinique

Cours de collège: présentation de cas clinique Cours de collège: présentation de cas clinique Dr KAABIA N Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Mars 2009 CAS CLINIQUE M me F, 24 ans, G1P1A0, adressée pour Ag Hbs+ Pas d ATCDS notables

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e)

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e) Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD Fiche Infirmier(e) Les Accidents d Exposition au Sang par piqûre d aiguille font partie des risques professionnels. Peu de données sont

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Accidents d exposition aux virus VIH, hépatites B et C.. Recommandations Morlat 09/2013

Accidents d exposition aux virus VIH, hépatites B et C.. Recommandations Morlat 09/2013 Accidents d exposition aux virus VIH, hépatites B et C.. Recommandations Morlat 09/2013 Les opportunités de prévention du VIH Dépister, informer pour prévenir Circoncision, préservatifs Dépister et traiter

Plus en détail

Epidémiologie du risque lié aux AES

Epidémiologie du risque lié aux AES Accident Exposant au Sang Epidémiologie du risque lié aux AES Tout contact... percutané (piqûre, coupure) sur muqueuses (œil, bouche) ou sur peau lésée (eczéma, coupure antérieure) Avec... du sang un liquide

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE B (VHB)

VIRUS DE L HEPATITE B (VHB) Page 1/9 VIRUS DE L HEPATITE B (VHB) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DANGER ET DES RISQUES D EXPOSITION AUX AES

IDENTIFICATION DU DANGER ET DES RISQUES D EXPOSITION AUX AES IDENTIFICATION DU DANGER ET DES RISQUES D EXPOSITION AUX AES Pascale MARTIN-TANIS Infirmière de santé au travail OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES Code du travail: Obligations de l employeur Art L4121 Assurer

Plus en détail

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14-

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14- Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni Rencontres en infectiologie 14- Cas clinique Mr M.L, âgé de 41 ans Suivi en hématologie depuis octobre

Plus en détail

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... N de dossier :...

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... N de dossier :... ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... N de dossier :...... 1 MEDECIN TRAITANT : Dr... ANTECEDENTS : TRAITEMENTS EN COURS : AUTRES OBSERVATIONS

Plus en détail

Hépatite B et grossesse

Hépatite B et grossesse Réseau ville-hôpital hépatites virales B ou C, hépatopathies et transplantation hépatique Réseau Périnatal Alpes-Isère Hépatite B et grossesse Version 2 Date : 30/11/2010 Rédaction : Dr Marie-Noëlle HILLERET,

Plus en détail