Reflux Gastro- Oesophagien

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Reflux Gastro- Oesophagien"

Transcription

1 Reflux Gastro- Oesophagien Item 280 Objectifs pédagogiques : diagnostiquer un reflux gastro-oesophagien et une hernie hiatale Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Thomas Aparicio Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne

2 RGO : Une fréquence élevée dans la population générale Le RGO en France Symptômes de reflux au moins au moins 1 épisode quotidien 1 épisode mensuel 5 à 10 % 30 à 45 % Soit près d 1 adulte sur 2 dans la population générale Conférence de consensus, RGO de l adulte, SNFGE, 1999.

3 Anatomie Epithelium malpighien Structure musculaire striée et lisse Innervation Pneumogastrique Plexus nerveux autonome SSO SIO

4 Motricité oesophagienne Au repos, vide d air et protégé par SSO et SIO A la déglutition : Relaxation SSO Onde péristaltique (3 à 4 cm/s) Relaxation SIO Contraction SIO

5 Reflux gastro-oesophagien oesophagien Passage d une partie du contenu de l estomac dans l œsophage. Relaxation inappropriée du SIO Pathologique s il entraîne des symptômes et/ou des lésions.

6 RGO : Physiopathologie Sécrétion salivaire Péristaltisme Sécrétion de mucus Éléments de défense SIO (Sphincter Inférieur de l œsophage) Diaphragme Angle œsogastrique Reflux acide Facteur d agression

7 RGO : Physiopathologie

8 Symptômes du RGO 2 signes +++ : pyrosis = brûlure rétrosternale ascendante régurgitations Syndrome postural

9 RGO parfois asymptomatique Grande variété de symptômes non-oesophagiens Pas de pyrosis chez 25% des patients avec RGO Le pyrosis n est pas le symptôme prédominant dans 50% des cas

10 RGO situations atypiques Asthme Douleur thoracique Otite Dyspepsie Pyrosis Eructation Dysphagie Regurgitation Laryngite Hoquet Lésions : endoscopie Toux chronique Trouble du sommeil Enrouement Nausées Pharyngite Sténose Symptômes abdominaux Globus Hystericus

11 RGO : facteurs de risque Hernie hiatale Glissement Roulement Alcool Surpoids Médicaments Facteurs alimentaires

12 Hernie hiatale par glissement

13 Hernie hiatale par roulement

14 2 - Complications du RGO Complications du RGO Œsophagite modérée ou sévère 40% des RGO Sténose rare Gravité Endobrachyœsophage 10% des RGO facteur de risque de cancer, très rare 14

15 Fréquence de l œsophagite dans le RGO Reflux et oesophagite Pas d œsophagite 60 % Œsophagite 40 % Grades 3 & 4 5% des Œsophagites Grades 1 & 2 95% des Œsophagites Recommandations de bonne pratique, les anti-sécrétoires gastriques chez l adulte. AFSSAPS Nov

16 Stades oesophagite Erosions Ulcérations non circonférentielle Ulcérations circonférentielles

17 RGO : diagnostic L endoscopie n est plus indispensable dans la majorité des cas : Le diagnostic de RGO est clinique Les lésions d oesophagite sont «légères à modérées» pour la plupart.

18 RGO : Quand faire une endoscopie? Symptômes d alarme Amaigrissement, dysphagie, hémorragie, anémie Age > 50 ans Risque d endobrachyoesophage, d oesophagite, d une autre cause Résistance au traitement Situations atypiques

19 Sténose peptique

20 Objectifs du traitement Contrôle symptomatique Qualité de vie

21 Traitement du RGO Le traitement est adapté (en dose et en durée) de manière «empirique», en fonction : De la fréquence des symptômes De leur sensibilité au traitement De la fréquence des récidives

22 Le RGO altère la qualité de vie RGO et qualité de vie Score de qualité de vie (22 à 132) Sujets sains Dimenäs 1993, Wiklund et al Reflux sans œsophagite 22 Insuffisance cardiaque Angine de poitrine

23 Conseils hygiéno-diététiques Mesures hygieno-di diététiquestiques Supprimer les conditions de surpression abdominale (vêtements trop serrés, position penchée en avant ). Contrôle du poids. Éviter les repas gras. Éviter les efforts après le repas. Éviter le décubitus postprandial. Surélever la tête du lit. souvent difficiles à suivre au long cours 23

24 Comparaison Médicaments des médicaments utilisés utilisés dans le traitement du RGO Alginates Anti-acide Anti-H 2 IPP Mécanisme dd action Physico-chimique (neutralisation H + ) Antagoniste RH 2 (histamine) Inhibe la pompe à H + Sécrétion H + Non modifiée Réduite Bloquée Rapidité d action Action immédiate Action différée Action différée Soulagement des douleurs Immédiat mais transitoire Non immédiat (sauf formes effervescentes) Non immédiat Efficacité thérapeutique Bonne, si symptômes rares. Pas de cicatrisation de l œsophagite. Modérée et non prolongée. (accoutumance) Cicatrisation de l œsophagite + Importante et prolongée. Cicatrisation de l œsophagite Martindale, Recommandations de bonne pratique, les anti-sécrétoires gastriques chez l adulte. AFSSAPS Nov

25 Alginates - antiacides Alginate Antiacide Tamponne les ions H + sécrétés. Soulage immédiatement mais de façon transitoire les brûlures. Ne cicatrise pas l œsophagite. Prise à la demande (à distance des autres médicaments). Peut entraîner des troubles du transit, à fortes doses. 25

26 Anti-H2 Anti-H 2 Action différée - réduit la sécrétion acide par la voie histaminique (récepteur H 2 ). Soulage rapidement si formes effervescentes. Efficacité moins importante, moins prolongée que les IPP, accoutumance. Bonne tolérance. Interactions médicamenteuses (cimétidine). 26

27 Inhibiteurs de la pompe à proton Inhibiteur de la Pompe à Protons Action différée - bloque la sécrétion acide par action sur la pompe à protons. Délai d action plus long que les anti-h 2 ou anti-acides. Efficacité importante et prolongée. Prise pré-prandiale. Bonne tolérance. Peu d interactions médicamenteuses. 27

28 IPP IPP : Cinétique par voie orale L IPP n est actif que lorsqu il est dans la circulation sanguine : Son action n est donc pas immédiate!

29 IPP: anti-sécrétoires IPP gastriques les plus efficaces Effet anti-sécrétoire puissant : - Avec une seule prise par jour - Avant le 1 er repas de la journée, pour un effet max, - sauf pour les patients présentant essentiellement une symptomatologie nocturne (1 prise avant le repas du soir) - Sans écraser ou croquer le comprimé. Maintenu au même niveau lors des traitements prolongés. Association avec des anti-acides n est pas justifiée, sauf pendant les premiers jours. Recommandations de bonne pratique, les anti-sécrétoires gastriques chez l adulte. AFSSAPS Nov

30 Prise en charge gie thérapeutique du RGO symptomatique, lors d une consultation médicale Stratégie th Symptômes espacés < 1 fois / semaine Symptômes rapprochés 1 fois / semaine Anti-acide Alginate Anti-H2 Traitement court IPP demi-dose 4 semaines (sauf oméprazole pleine dose) Récidive peu fréquente Récidive fréquente ou précoce Traitement intermittent Traitement à la demande Traitement continu Dose minimale efficace recherchée Recommandations de bonne pratique, les anti-sécrétoires gastriques chez l adulte. AFSSAPS Nov

31 Cas particuliers Sténose peptique Les oesophagites sévères IPP pleine dose 8 semaines IPP au long court à dose minimale efficace - IPP au long cours - Dilatation oesophagienne si dysphagie

32 Traitement chirurgical - RGO récidivant à l arrêt du traitement médical (+/-) - Régurgitation malgré le traitement médical maximal - Hernie hiatale volumineuse

33 Explorations fonctionnelles phmétrie des 24 heures Manifestations extra digestives Persistance des symptômes sous traitement IPP Avant chirurgie anti-reflux Impédancemétrie Diagnostic d un reflux non acide Manométrie Avant chirurgie anti-reflux

34 phmétrie des 24 heures

35 Impédancem dancemètrie

36 Manométrie oesophagienne

37 Manométrie haute résolutionr

38 Œsophage de Barrett ou endobrachyoesophage

39 La biopsie : indispensable Métaplasie intestinale +++ Dysplasie Carcinome

40 Histoire naturelle de la transformation maligne des EBO MUQUEUSE NON DYSPLASIQUE DYSPLASIE DE BAS GRADE DYSPLASIE DE HAUT GRADE CANCER

41 Adénocarcinome

42 Qui surveiller? Sujets ayant une espérance de vie suffisante chez qui un traitement curatif peut être envisagé EBO avec métaplasie intestinale

43 Comment surveiller? Modalités des prélèvements biopsiques EBO longs : EBO courts : 4 biopsies tous les 2 cm 2 à 4 biopsies tous les sur chaque face cm anomalies de relief anomalies de relief Recommandations de la Société Française aise d Endoscopie d Digestive

44 Prise en charge de la DHG et du cancer superficiel Options thérapeutiques chirurgie : oesophagectomie traitement endoscopique mucosectomie traitement thermique thérapie photodynamique

Module d Hépato-gastroentérologie ANNEE UNIVERSITAIRE

Module d Hépato-gastroentérologie ANNEE UNIVERSITAIRE REPUBLIQUE ALGERRIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE Module d Hépato-gastroentérologie ANNEE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Chapitre 8 - Item UE 8 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale

Chapitre 8 - Item UE 8 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale I. Définition II. Epidémiologie III. Physiopathologie IV. Signes fonctionnels du RGO V. Conduite diagnostique

Plus en détail

PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE

PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE 1 PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE Dr Estelle SIRACH Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU Rangueil TSA 50032 31059 Toulouse cedex

Plus en détail

Reflux Gastro-Oesophagien et ses complications: diagnostic et traitement

Reflux Gastro-Oesophagien et ses complications: diagnostic et traitement République Algérienne démocratique et populaire Université de Constantine 3 Faculté de médecine Reflux Gastro-Oesophagien et ses complications: diagnostic et traitement Dr Kassama Service d Hépato-gastroentérologie

Plus en détail

Prise en charge du reflux gastro-œsophagien

Prise en charge du reflux gastro-œsophagien Pierre Renaudin Laboratoire de Pharmacie Clinique Année 2017-2018 Prise en charge du reflux gastro-œsophagien Généralités Recommandations Critères de choix thérapeutiques Optimisation thérapeutique Cas

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 13 octobre INEXIUM 40 mg, poudre pour solution injectable ou perfusion (Boîtes de 1 et 10 flacons)

AVIS DE LA COMMISSION. 13 octobre INEXIUM 40 mg, poudre pour solution injectable ou perfusion (Boîtes de 1 et 10 flacons) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 13 octobre 2004 INEXIUM 40 mg, poudre pour solution injectable ou perfusion (Boîtes de 1 et 10 flacons) Laboratoire ASTRA ZENECA

Plus en détail

Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale

Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale I-00-Q000 II-Q280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale 1 re partie Chez l adulte D r Jean-Marc Sabaté, D r Pauline Jouët, P r Benoit Coffin Service

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 INEXIUM 20 mg et 40 mg, comprimés gastro-résistants (Boîtes de 7, 14 et 28 comprimés) Laboratoires ASTRAZENECA

Plus en détail

Les questions autour du RGO. Histoire naturelle 30/01/2014

Les questions autour du RGO. Histoire naturelle 30/01/2014 Les questions autour du RGO RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés Histoire naturelle? Physiopathologie? Symptômes? Diagnostic? Test thérapeutique aux IPP? Traitement symptomatique? Traitement

Plus en détail

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés Les questions autour du RGO Histoire naturelle? Physiopathologie? Symptômes? Diagnostic? Test thérapeutique aux IPP? Traitement symptomatique? Traitement

Plus en détail

Université de Bordeaux DFGSM 3. Option Appareil Digestif. Janvier Durée : 30 minutes

Université de Bordeaux DFGSM 3. Option Appareil Digestif. Janvier Durée : 30 minutes Université de Bordeaux DFGSM 3 Option Appareil Digestif Janvier 2016 Durée : 30 minutes Le sujet est imprimé en recto/verso et comporte 5 pages (pages de garde comprises) et 17 QCM. Pensez à vous identifier

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien. oesophagien chez l adulte

Reflux gastro-oesophagien. oesophagien chez l adulte Reflux gastro-oesophagien oesophagien chez l adulte G Gatineau-Sailliant Novembre2006 Definition Passage à travers le cardia d une partie du contenu gastrique dans l œsophage. RGO physiologique : symptômes

Plus en détail

Les nouvelles explorations fonctionnelles œsophagiennes

Les nouvelles explorations fonctionnelles œsophagiennes Les nouvelles explorations fonctionnelles œsophagiennes Frank ZERBIB Hôpital Saint-André CHU de Bordeaux Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 CONFLITS D INTÉRÊT

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

Cas clinique. Nelson Lourenço - Interne

Cas clinique. Nelson Lourenço - Interne Cas clinique Nelson Lourenço - Interne Mr XY Patient de 48 ans Pas d ATCD médicaux ou chirurgicaux Depuis 6 mois: «brûlures dans la poitrine», «régurgitations» Juin 2007: début d un traitement par IPP

Plus en détail

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés Les questions autour du RGO Histoire naturelle? Physiopathologie? Symptômes? Diagnostic? Test thérapeutique aux IPP? Traitement symptomatique? Traitement

Plus en détail

Pr. M.A. BIGARD. Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO?

Pr. M.A. BIGARD. Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Pr. M.A. BIGARD Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Professeur M.A. BIGARD Service d Hépatogastroentérologie CHU de NANCY Avant la

Plus en détail

QCM. Quels sont les mécanismes impliqués dans la physiopathologie de l ulcère gastrique?

QCM. Quels sont les mécanismes impliqués dans la physiopathologie de l ulcère gastrique? QCM Quels sont les mécanismes impliqués dans la physiopathologie de l ulcère gastrique? - Gastrite antrale à H pylori - Pangastrite à H pylori - Hypersécrétion acide gastrique - Baisse de la gastroprotection

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin Le reflux gastroœsophagien. occasionnel de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin Le reflux gastroœsophagien. occasionnel de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Le reflux gastroœsophagien occasionnel de l adulte Le reflux gastro-œsophagien occasionnel de l adulte Ce qu il faut savoir

Plus en détail

Avis 6 mars Laboratoire ABBOTT PRODUCTS SAS. ranitidine. Code ATC (2011) A02BA02 (antagonistes des récepteurs H2)

Avis 6 mars Laboratoire ABBOTT PRODUCTS SAS. ranitidine. Code ATC (2011) A02BA02 (antagonistes des récepteurs H2) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 mars 2013 RANIPLEX 150 mg, comprimé effervescent B/30 (CIP : 34009 332 287 9-8) RANIPLEX 300 mg, comprimé effervescent B/14 (CIP : 34009 343 695 6-8) Laboratoire ABBOTT

Plus en détail

Les pathologies gastro-intestinales

Les pathologies gastro-intestinales Cours 27 avril 2009 Les pathologies gastro-intestinales I. Généralités : A. La consultation : Le médecin doit avant tout déterminer l origine de la plainte du patient. L anamnèse : On recueille les informations

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 3 mars 2000 (JO du 11/03/00 )

Plus en détail

Place de la phmétrie et de l impédancemétrie dans l exploration du RGO

Place de la phmétrie et de l impédancemétrie dans l exploration du RGO Place de la phmétrie et de l impédancemétrie dans l exploration du RGO clairance oesophagienne défenses muqueuses SIO relaxations spontanées sécrétion acide tonus de l estomac reflux duodéno-gastrique

Plus en détail

Traitement du RGO Indications de la chirurgie T Perniceni Département Médicochirurgical de Pathologie Digestive Institut Mutualiste Montsouris

Traitement du RGO Indications de la chirurgie T Perniceni Département Médicochirurgical de Pathologie Digestive Institut Mutualiste Montsouris Traitement du RGO Indications de la chirurgie T Perniceni Département Médicochirurgical de Pathologie Digestive Institut Mutualiste Montsouris Conflit d intérêt Pas de lien d intérêt Objectifs pédagogiques

Plus en détail

REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN Un homme de 40 ans se présente à votre consultation pour des brûlures épigastriques. Il n a pas d antécédent particulier. Ses brûlures surviennent après les repas, sont favorisées par le décubitus et par

Plus en détail

Correspondance. Service d'hépato-gastroentérologie Hôpital Saint-André, Bordeaux Cédex

Correspondance. Service d'hépato-gastroentérologie Hôpital Saint-André, Bordeaux Cédex 1 Item 268 - Reflux gastro-oesophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale. Gastro-oesophageal reflux disease in infants, children and adults. Hiatus hernia. Pauline Rivière,

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRAPARENCE AVIS 13 avril 2005 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine les spécialités suivantes : PEPSANE,

Plus en détail

Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements DR BOUKRIS TOLEDANO ALEXIA SERVICE DE GASTROENTÉROLOGIE HÔPITAL BICHAT

Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements DR BOUKRIS TOLEDANO ALEXIA SERVICE DE GASTROENTÉROLOGIE HÔPITAL BICHAT Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements DR BOUKRIS TOLEDANO ALEXIA SERVICE DE GASTROENTÉROLOGIE HÔPITAL BICHAT Aspect nutritionnel Le poids! Actuel, 3 et 6 mois auparavant : cinétique

Plus en détail

Place de la ph-métrie œsophagienne en pédiatrie

Place de la ph-métrie œsophagienne en pédiatrie Place de la ph-métrie œsophagienne en pédiatrie Dr NACEUR MALIKA Service de pédiatrie «C» Congrès de la SPO 04 / 05 Juin 2015 Historique PH-métrie diagnostique le RGO acide PH-métrie œsophagienne a permis

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin Brûlures d estomac et remontées acides

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin Brûlures d estomac et remontées acides Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2011 Brûlures d estomac et remontées acides Brûlures d estomac et remontées acides Ce qu il faut savoir Principalement lié à un mauvais

Plus en détail

Avis 19 octobre Laboratoire AXCAN PHARMA SAS. Cimétidine

Avis 19 octobre Laboratoire AXCAN PHARMA SAS. Cimétidine COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 octobre 2011 TAGAMET 200 mg, solution injectable IM ou IV B/ 10 ampoules de 2 ml (CIP : 321 859-6) TAGAMET 200 mg, comprimés pelliculés B/ 30 comprimés (CIP : 335

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 PARIET 10 mg, comprimés gastrorésistants (Boîtes de 14, 28 et 50) PARIET 20 mg, comprimés gastrorésistants (Boîtes

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 24 avril Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans

AVIS DE LA COMMISSION. 24 avril Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 24 avril 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 19 octobre 1998 - (J.O. du 28

Plus en détail

Item 268 (ex item 280) Reflux gastro-œsophagien (RGO), chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Hernie hiatale

Item 268 (ex item 280) Reflux gastro-œsophagien (RGO), chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Hernie hiatale Item 268 (ex item 280) Reflux gastro-œsophagien (RGO), chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Hernie hiatale Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Physiopathologie

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE LES ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ADULTE

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE LES ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ADULTE RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE LES ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ADULTE Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé 143-147 boulevard Anatole France 93285 Saint- Denis Cedex PRINCIPAUX

Plus en détail

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PLAN PATHOLOGIE BENIGNE CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PATHOLOGIE TRAUMATIQUE 15/01/07 2 PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER DIVERTICULES DE L ŒSOPHAGE (diverticule de Zencker

Plus en détail

Manifestations ORL du RGO. Farid EL HAJBI le 21avril2006

Manifestations ORL du RGO. Farid EL HAJBI le 21avril2006 Manifestations ORL du RGO Farid EL HAJBI le 21avril2006 Introduction RGO=passage à travers le cardia d une d partie du contenu gastrique occasionnant des symptômes et/ou des lésions muqueuses Prévalence:

Plus en détail

Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques. Pr Benoit Coffin

Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques. Pr Benoit Coffin Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques Pr Benoit Coffin Anomalies motrices en pathologie digestive Fréquentes Impliquées dans la physiopathologie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 juin 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 juin 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 juin 2016 alginate de sodium - bicarbonate de sodium GAVISCON MENTHE, comprimé à croquer Pilulier de 20 (CIP 34009 367 909 6 4) GAVISCON, suspension buvable en flacon

Plus en détail

Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement. Mathias VIDON

Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement. Mathias VIDON Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement Mathias VIDON Définition Passage d une partie du contenu gastrique dans l oesophage En pratique clinique : symptômes ou lésions oesophagienne en rapport

Plus en détail

Les inhibiteurs de la pompe à protons sont les antisécrétoires

Les inhibiteurs de la pompe à protons sont les antisécrétoires Les antisécrétoires gastriques chez l adulte En 1999, l'afssaps avait émis des recommandations sur l'utilisation des anti-ulcéreux. Ces recommandations ont été révisées par un groupe de travail en fonction

Plus en détail

Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI

Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI Interventions chirurgicales sur l oesophage 11/05/2012 Julia ATTALI PLAN 1. RGO 2. Cancers de l oesophage 3. Myotomie de Heller RGO Indications de la chirurgie Recidive precoce des symptomes de RGO a l

Plus en détail

Dyspepsie fonctionnelle Démarche diagnostique

Dyspepsie fonctionnelle Démarche diagnostique QUATRIEME JOURNEE ANNUELLE AUTOUR de la PATHOLOLOGIE FONCTIONNELLE DIGESTIVE Dyspepsie fonctionnelle Démarche diagnostique Objectifs: Définir la dyspepsie et les sous groupes Connaitre les causes de la

Plus en détail

Sémiologie œsophagienne et gastrique. Dr TERNIFI

Sémiologie œsophagienne et gastrique. Dr TERNIFI Sémiologie œsophagienne et gastrique Dr TERNIFI I) Généralités Tout d abord l aspect nutritionnel avec le poids du patient est très important. Dans certains cas comme par exemple la dysphagie on a certains

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 26 juin 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 26 juin 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 26 juin 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites à compter du 25 février 2001 (avis de renouvellement - JO du 5 avril 2001)

Plus en détail

Chapitre 30 : Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale

Chapitre 30 : Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale Chapitre 30 : Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale I. Définition II. Épidémiologie III. Physiopathologie IV. Décrire les signes fonctionnels

Plus en détail

! Fréquence élevée : 26 à 70 % selon les séries. ! Persistance après un an. ! Complications : " Manifestations respiratoires récidivantes et ORL

! Fréquence élevée : 26 à 70 % selon les séries. ! Persistance après un an. ! Complications :  Manifestations respiratoires récidivantes et ORL ! Fréquence élevée : 26 à 70 % selon les séries! Persistance après un an! Complications : " Manifestations respiratoires récidivantes et ORL " Sténose anastomotique ( 8 à 49%) Dysmotricité RGO et AO Oesophagite

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS OESOPHAGIENS EXPLORATIONS ET CLASSIFICATION

TROUBLES FONCTIONNELS OESOPHAGIENS EXPLORATIONS ET CLASSIFICATION TROUBLES FONCTIONNELS OESOPHAGIENS EXPLORATIONS ET CLASSIFICATION PR.FATIMA BADJI ACTIVITE LIBERALE PRESIDENTE DE L AGELA OBJECTIFS PEDAGOGIQUES LES SYMPTOMES LES EXPLORATIONS ET LEURS INDICATIONS CLASSIFICATION

Plus en détail

Endobrachyoesophage. Yann Le Baleur Séminaire de DES du 2/12/06

Endobrachyoesophage. Yann Le Baleur Séminaire de DES du 2/12/06 Endobrachyoesophage Yann Le Baleur Séminaire de DES du 2/12/06 Définition de l EBO Remplacement de l épithélium malpighien (audessus de la jonction œsogastrique) par un épithélium métaplasique cylindrique

Plus en détail

PERTES DE SUBSTANCE GASTRO-DUODENALES

PERTES DE SUBSTANCE GASTRO-DUODENALES PERTES DE SUBSTANCE GASTRO-DUODENALES DESCRIPTION ENDOSCOPIQUE INTERPRETATION Comment décrire une perte de substance PROFONDEUR FORME DIMENSIONS BASE DU CRATERE BORD TISSU ENVIRONNANT Perte de substance

Plus en détail

Prise en charge de l EBO (endobrachyoesophage)

Prise en charge de l EBO (endobrachyoesophage) Prise en charge de l EBO (endobrachyoesophage) DOCTEUR COLLET FENETRIER SERVICE HGE CHR METZ-THIONVILLES Ammppu section de Metz 3 février 2015 EBO, généralités Def: remplacement de l épithélium malphigien

Plus en détail

Reflu l x u g as a t s r t o r -o - eso s phag a ie i n Pr. H.SIBAI

Reflu l x u g as a t s r t o r -o - eso s phag a ie i n Pr. H.SIBAI Reflux gastro-oesophagien Pr. H.SIBAI Oesophage Cardia Estomac R.G.O Introduction Définition : Ensemble des manifestations cliniques secondaires au passage de liquide gastrique dans l œsophage Complication

Plus en détail

La manométrie œsophagienne et la ph-métrie

La manométrie œsophagienne et la ph-métrie La manométrie œsophagienne et la ph-métrie Anne-Marie Gauvin, infirmière clinicienne Chantal Rochette, infirmière chef d équipe IUCPQ Département d endoscopie digestive Objectifs de la présentation Connaître

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 mars 2005 Alginate de sodium Bicarbonate de potassium Reckitt Benckiser Healthcare limited 1000 mg/200mg/10 ml, suspension buvable (flacon

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 juillet 2007 INEXIUM 20 mg comprimé gastro-résistant CIP 3553320 : plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 7 comprimé(s) CIP 3553337 : plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 29 mai MOPRAL 20 mg, microgranules gastrorésistants en gélule B/7 B/14 et B/28

AVIS DE LA COMMISSION. 29 mai MOPRAL 20 mg, microgranules gastrorésistants en gélule B/7 B/14 et B/28 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 29 mai 2002 MOPRAL 20 mg, microgranules gastrorésistants en gélule B/7 B/14 et B/28 Laboratoires ASTRA FRANCE oméprazole Liste II

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 mars 20089

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 mars 20089 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 mars 20089 INIPOMP 20 mg, comprimé gastro-résistant B/14 : 359 744-1 B/28 : 355 844-1 B/50 : 563 750-6 Laboratoire SANOFI AVENTIS FRANCE pantoprazole Code ATC : A02BC02

Plus en détail

Ulcères Gastro-Duodénaux item lol

Ulcères Gastro-Duodénaux item lol Ulcères Gastro-Duodénaux item 290... lol Maladie ulcéreuse = maladie chronique et récidivante. Il existe des ulcères aigus de stress. L ulcère bulbaire (UB) (bulbe = zone située juste après le pylore au

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 13 octobre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 13 octobre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 13 octobre 2004 PHOTOBARR 15 mg, poudre pour solution injectable PHOTOBARR 75 mg, poudre pour solution injectable B/1 AXCAN PHARMA

Plus en détail

Nouvelles classifications du RGO Aspects physiopathologiques

Nouvelles classifications du RGO Aspects physiopathologiques Nouvelles classifications du RGO Aspects physiopathologiques S Bruley des Varannes Alger 3 mars 2011 Le RGO couvre un grand nombre de plaintes et de syndromes Syndromes œsophagiens Syndromes extra-œsophagiens

Plus en détail

Prise en charge de la dyspepsie et du RGO n 12 /

Prise en charge de la dyspepsie et du RGO n 12 / Bien que les de la dyspepsie et du reflux gastro-œsophagien (RGO, en engl. GERD) puissent se recouper, ces maladies sont considérées comme deux entités distinctes. Dyspepsie On parle de troubles dyspeptiques

Plus en détail

oesophagien au cours

oesophagien au cours Reflux gastro-oesophagien oesophagien au cours de la sclérodermie systémique M. LAHCENE Service de Médecine Interne Hôpital de Kouba - Alger XVIII Congrès National de Médecine Interne XVI Congrès Maghrébin

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 05/08/2000 par arrêté du 30/08/2000 KEAL 1 g, comprimé sécable B/30

Plus en détail

Troubles moteurs œsophagiens : nouvelles classifications, nouveaux traitements

Troubles moteurs œsophagiens : nouvelles classifications, nouveaux traitements Troubles moteurs œsophagiens : nouvelles classifications, nouveaux traitements Frank ZERBIB Hôpital Haut Lévêque Centre médico-chirurgical Magellan CHU de Bordeaux Objectifs pédagogiques Connaître les

Plus en détail

l ulcère gastro-duodénal

l ulcère gastro-duodénal Traitements médicamenteux de l ulcère gastro-duodénal E. CHAUZIT Département de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Pharmacologie Spécialisée Plan Introduction Physiopathologie Épidémiologie

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

IPP UN JOUR, IPP TOUJOURS? Michel MELANGE Service de Gastroentérologie UCL Mont-Godinne, janvier 2007

IPP UN JOUR, IPP TOUJOURS? Michel MELANGE Service de Gastroentérologie UCL Mont-Godinne, janvier 2007 IPP UN JOUR, IPP TOUJOURS? Michel MELANGE Service de Gastroentérologie UCL Mont-Godinne, janvier 2007 Au commencement.. 1965 : A.A.A 1975 : anti-h2 1980 : I.P.P. 1983 : H.P. - 2007 : INAMI IPP : préalables

Plus en détail

Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale.

Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale. R CDU_Chap29.fm Page 1 Jeudi, 30. avril 2009 5:04 17 I Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale. 29 I. DÉFINITION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

DIGESTIF Dysphagie. Dysphagie

DIGESTIF Dysphagie. Dysphagie 03/02/2014 KHALED Louisa L2 Digestif Pr Seitz Relecteur 2 8 pages Dysphagie Plan A. Définition de la dysphagie B. Démarche diagnostique I. Étape 1 : Interrogatoire II. Étape 2 : Examens complémentaires

Plus en détail

LES DYSPHAGIES. L'œsophage est un organe tubulaire revêtu d'un épithélium malpighien.

LES DYSPHAGIES. L'œsophage est un organe tubulaire revêtu d'un épithélium malpighien. Année 2017 3émes années de médecine Dr KAHOUL FATIMA-ZOHRA-Clinique de Médecine interne I/RAPPEL-ŒSOPHAGE LES DYSPHAGIES L'œsophage est un organe tubulaire revêtu d'un épithélium malpighien. Sa structure

Plus en détail

La radiofréquence et la mucosectomie œsophagienne

La radiofréquence et la mucosectomie œsophagienne La radiofréquence et la mucosectomie œsophagienne Anne-Marie Gauvin, infirmière clinicienne Chantal Rochette, infirmière chef d équipe IUCPQ Département d endoscopie digestive Objectifs de la présentation

Plus en détail

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 7 février 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois

Plus en détail

UE 3 Hépato - Gastro Cours n 9 : Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements

UE 3 Hépato - Gastro Cours n 9 : Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements UE 3 Hépato - Gastro Pr Goujon Mardi 23 octobre, 14h Ronéotypeur : Yacine Touati (7) Ronéolecteur : Yanis Touati (10) UE 3 Hépato - Gastro Cours n 9 : Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements

Plus en détail

Des données pour décider en médecine générale

Des données pour décider en médecine générale La prévalence du reflux gastro-œsophagien (RGO) est-elle en augmentation, comme sembleraient le montrer les données épidémiologiques disponibles? Ou plus simplement, parle-t-on davantage de cette «entité»,

Plus en détail

Reflux Gastro-Oesophagien

Reflux Gastro-Oesophagien 1. Définition RGO pathologique, déficience de la barrière anti-reflux reflux du contenu gastrique de l estomac vers l oesophage, responsable de symptômes plus ou moins compliqué d oesophagite (agression

Plus en détail

Les pathologies œsophagiennes

Les pathologies œsophagiennes Les pathologies œsophagiennes Attention, seule un professionnel de la diététique a le droit d élaborer un régime pour des patients. Est considéré comme exerçant la profession de diététicien toute personne

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

chez l'enfant et chez l'adulte.

chez l'enfant et chez l'adulte. Item 280 : Reflux gastrooesophagien chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Epidémiologie... 2 3 Physiopathologie...3

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 14 mai 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 14 mai 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mai 2008 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 26 mars 2001 (JO du 07 juillet 2001) PEPDINE 20 mg, comprimés pelliculés

Plus en détail

Investigations fonctionnelles hautes en gastro-entérologie

Investigations fonctionnelles hautes en gastro-entérologie Colloque des médecins - Martigny Investigations fonctionnelles hautes en gastro-entérologie Dr Philippe Hiroz Plan Docteur, ça brûle! Docteur, ça coince! Dr, ça brûle! Le reflux gastro-œsophagien (RGO)

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de cinq ans

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de cinq ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de cinq ans à compter du 5 août 2000 - (J.O. du 2 mars

Plus en détail

Présenté par Audrey-Anne Goulet Résidente 1, UMF de Gatineau Le 29 avril 2009

Présenté par Audrey-Anne Goulet Résidente 1, UMF de Gatineau Le 29 avril 2009 Présenté par Audrey-Anne Goulet Résidente 1, UMF de Gatineau Le 29 avril 2009 À la fin de cette présentation, le participant devrait : Connaître un bon diagnostique différentiel de la dyspepsie Reconnaître

Plus en détail

Réponse < 50 % et/ou 3 symptômes/semaine

Réponse < 50 % et/ou 3 symptômes/semaine RGO résistant aux IPP Réponse < 50 % et/ou 3 symptômes/semaine après 12 semaines d IPP x 1 RGO: Est ce le bon diagnostic? Reflux non acide? Contrôle de la sécrétion acide? Conférence de consensus Franco

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 11 mai 2005 Spécialités examinées dans le cadre de la réévaluation du service médical rendu des spécialités à base de dompéridone

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 11 mai 2005 Spécialités examinées dans le cadre de la réévaluation du service médical rendu des spécialités à base de dompéridone

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 11 mai 2005 Spécialités examinées dans le cadre de la réévaluation du service médical rendu des spécialités à base de dompéridone

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 05/08/2000 par arrêté du 30/08/2000 B/30 : CIP 343 179-8 B/30 : CIP

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 11 mai 2005 Spécialités examinées dans le cadre de la réévaluation du service médical rendu des spécialités à base de dompéridone

Plus en détail

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Dysphagie Définition Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Cervicale Rétro-sternale Épigastrique Apparaissant immédiatement après la déglutition Obstructions organiques ou fonctionnelles

Plus en détail

Médecine & enfance PRINCIPAUX MESSAGES

Médecine & enfance PRINCIPAUX MESSAGES Antisécrétoires gastriques chez l enfant : recommandations de bonne pratique, Afssaps, juin 2008 RECOMMANDATIONS PRINCIPAUX MESSAGES Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) contrôlent mieux l acidité

Plus en détail

Conseil de pratique. Manométrie œsophagienne de haute résolution et classification de Chicago des troubles moteurs œsophagiens

Conseil de pratique. Manométrie œsophagienne de haute résolution et classification de Chicago des troubles moteurs œsophagiens Conseil de pratique Manométrie œsophagienne de haute résolution et classification de Chicago des troubles moteurs œsophagiens Rédacteurs : Sabine Roman et Groupe d experts «manométrie haute résolution»

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Prise en charge de la dyspepsie fonctionnelle. S Bruley des Varannes

Prise en charge de la dyspepsie fonctionnelle. S Bruley des Varannes Prise en charge de la dyspepsie fonctionnelle S Bruley des Varannes Conflits d Intérêt Stanislas Bruley des Varannes CHU Nantes Janssen Astra Zeneca IPRAD Xenoport Céphalon Mayoly Spindler, Given Imaging

Plus en détail

REFLUX RÉFRACTAIRE Sabine Roman Explorations Fonctionnelles Digestives Hospices Civils de Lyon Université de Lyon Labtau, Inserm 1032

REFLUX RÉFRACTAIRE Sabine Roman Explorations Fonctionnelles Digestives Hospices Civils de Lyon Université de Lyon Labtau, Inserm 1032 REFLUX RÉFRACTAIRE Sabine Roman Explorations Fonctionnelles Digestives Hospices Civils de Lyon Université de Lyon Labtau, Inserm 1032 FMC HGE 19 & 20 mars 2016 Mr ST 31 ans RGO évoluant depuis 8 ans Pyrosis,

Plus en détail

RGO: QUAND & COMMENT EXPLORER?

RGO: QUAND & COMMENT EXPLORER? IV ème JOURNEE ANNUELLE AUTOUR DE LA PATHOLOGIE FONCTIONNELLE DIGESTIVE Alger, 30 MAI 2013 RGO: QUAND & COMMENT EXPLORER? Dr K.BELHOCINE INTRODUCTION RGO = Pb rencontré au quotidien CLINIQUE +/- ENDOSCOPIE

Plus en détail

Avis 17 octobre 2012

Avis 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 octobre 2012 LANZOR 15 mg, gélule gastro-résistante B/1 flacon de 30 (CIP : 34009 340 960-0) B/15 (CIP : 34009 358 816-9) B/30 (CIP : 34009 345 490-2) LANZOR 30 mg,

Plus en détail

Achalasie de l oesophage : les traitements. Séminaire DES avril 2007 Damien Carmona

Achalasie de l oesophage : les traitements. Séminaire DES avril 2007 Damien Carmona Achalasie de l oesophage : les traitements Séminaire DES avril 2007 Damien Carmona Achalasie de l oesophage Trouble moteur primitif de l oesophage le plus fréquent Maladie rare :! Prévalence : 8 Cas pour

Plus en détail

FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications

FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications FMC 17/4/14 Références Indication à visée diagnostique de l endoscopie

Plus en détail

RISQUE ŒSOPHAGIEN POST CHIRURGIE BARIARIATRIQUE. Dr Rachid CHATI, Dr Emmanuel HUET Service de Chirurgie Digestive Pr Tuech

RISQUE ŒSOPHAGIEN POST CHIRURGIE BARIARIATRIQUE. Dr Rachid CHATI, Dr Emmanuel HUET Service de Chirurgie Digestive Pr Tuech RISQUE ŒSOPHAGIEN POST CHIRURGIE BARIARIATRIQUE Dr Rachid CHATI, Dr Emmanuel HUET Service de Chirurgie Digestive Pr Tuech EVOLUTION DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE 49 000 actes en 2015 (PMSI) Haute Normandie

Plus en détail