Les nouvelles mobilités. Éditorial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouvelles mobilités. Éditorial"

Transcription

1 Les nouvelles mobilités Éditorial Attentif aux tendances que l on observe ou que l on pressent aux quatre coins de l Europe, l OPSTE a déjà traité, récemment, des changements que connaît la mobilité des personnes, qu il s agisse des modes doux (bulletin n 27, mai 2011), des véhicules propres (n 31, septembre 2012) ou de la ville intelligente (n 36, février 2014). Il revient pourtant de nouveau sur les nouvelles mobilités, tant les changements à l œuvre sont intenses et rapides et, par effet de structure, déstabilisent l ensemble du système de transport public et privé. Des décalages se constatent entre pays européens le long d un chemin d évolution à peu près identique. Partout, les changements sont à la fois dans la technique et dans les usages. Les nouvelles techniques de communication permettent désormais un appairage de la demande et de l offre de mobilité entièrement nouveau, fondé sur la disponibilité d une information très abondante, en temps réel et «ouverte». Un instrument symbolise ces changements : le smartphone à travers lequel un candidat au voyage peut, en quelques instants, être mis en contact avec un automobiliste susceptible de partager son véhicule sur le parcours souhaité et au moment désiré. Le covoiturage ne se limite plus au regroupement de collègues de travail pour des parcours répétitifs, il peut rassembler des inconnus, pour un trajet unique, tout en offrant les moyens d un contrôle tant des qualités du conducteur que du versement de la somme couvrant le partage des frais. À ces possibilités techniques s associent des changements de comportement. L attitude à l égard de la voiture évolue, du moins dans les grandes villes où une offre alternative abondante est disponible. Plus de la moitié des ménages parisiens ne sont pas propriétaires d automobiles, de nombreux jeunes diffèrent l âge pour passer le permis de conduire (qui, de surcroît, coûte cher). Au modèle de la propriété se substitue celui de la «fonctionnalité». L auto-partage, la location intermittente d un véhicule apparaît comme une solution intéressante parmi d autres : c est désormais parmi une gamme de solutions qu il est loisible de choisir. La location peut aussi avoir lieu entre particuliers, en concurrence avec les entreprises spécialisées. Autre usage inédit de l automobile : la voiture de transport avec chauffeur (VTC), reposant également sur un repérage du client et du véhicule grâce à la localisation par satellite (GPS). Échappant à la réglementation corporative, à l obligation d une formation professionnelle spécifique, au contingentement et à la détention d une licence (parfois achetée à grand prix à la manière d une charge de l ancien régime), travaillant sur un régime «free lance» (tel que celui des auto-entrepreneurs en France) et payant des charges sociales allégées, ces nouveaux transporteurs remettent en cause le modèle économique des taxis et provoquent, de la part de ceuxci, des réactions parfois violentes. Dans le monde entier, la légalité de cette concurrence inédite (inégale et, disons-le, déloyale) fait l objet de contentieux juridiques. Les pouvoirs publics sont parfois mis en difficulté pour réguler des situations nouvelles sur lesquelles ils n ont pas suffisamment anticipé. Mais ils peuvent aussi contribuer aux restructurations, par exemple en ouvrant le marché intérieur du transport par autocar sur autoroute, naguère empêché pour protéger le chemin de fer, comme on l observe en Allemagne et en France après le Royaume-Uni. Le mode ferroviaire, concurrencé en outre par le transport aérien low cost sur les longues distances, n échappe donc pas aux turbulences et crée des filiales dans les secteurs mêmes qui viennent contester ses marchés traditionnels Enfin, à l échelle de collectivités territoriales (agglomérations, aires métropolitaines) se mettent en place des systèmes de gestion intégrée de la mobilité. Couvrant tous les modes collectifs au long d une chaîne de porte à porte, informant les usagers, combinant les horaires, le calcul d itinéraires et des correspondances et la tarification (avec souvent une billettique partagée entre les diverses offres), ces systèmes doivent reposer sur des bases de données considérables et tenues à jour en temps réel. Ces informations ressortissent à plusieurs collectivités publiques présentes dans le même périmètre, à plusieurs opérateurs de transport, à des spécialistes des logiciels et de la gestion des big data, etc. Qui en assurera la mise en cohérence, la gestion, le financement, la maîtrise publique ou privée? Nul doute que l OPSTE devra, à un horizon pas très lointain, s interroger encore sur ces questions essentielles. Michel Savy Professeur émérite à l'université de Paris Est (Ecole d Urbanisme de Paris, Ecole des Ponts-ParisTech) Directeur de l'opste 1

2 La séance accueille M. Nicolas Wagner, chef du bureau d'analyse économique des transports au Commissariat général au développement durable du ministère de l Écologie, du Développement durable et de l'énergie. Belgique SOMMAIRE Editorial Les nouvelles mobilités à 8 Les problèmes de mobilité sont largement débattus en Belgique, mais les politiques perceptibles sur le terrain sont encore désordonnées et bridées par les contraintes budgétaires (réduction des dépenses publiques et notamment du soutien au chemin de fer). Le développement durable passe donc au second rang quand les fonds se font rares. La dette publique est en effet élevée, pour l État fédéral comme pour les Régions Wallonne et Bruxelloise. Les Régions et Provinces avaient souvent créé des filiales agissant et empruntant en leur nom sans alourdir officiellement la dette Toutefois, les nouvelles normes européennes ne permettent plus ce type de jeu comptable. Par ailleurs, la mobilité est gérée par les Régions sauf le chemin de fer qui reste une des rares institutions fédérales et les collaborations sur le terrain sont faibles. La motivation des responsables politiques nationaux pour traiter des questions de transport s en trouve amoindrie, et en dix ans huit ministres des transports se sont succédés, avec chacun une idée différente de l avenir de la SNCB. C est ainsi que le projet de tramway à Liège financé par un PPP est arrêté, tandis que le ring d Anvers n est pas encore achevé à la suite de nombreux désaccords politiques et recours en justice. Le RER de Bruxelles est encore retardé car son avancement dépend de l accord de la région flamande et des populations locales (on parle d un achèvement en 2025). Les pratiques évoluent toutefois, avec en particulier l expansion du covoiturage (organisé par des firmes telles que BlaBlaCar, Carpool, Karzoo, Roule ma poule ). L idée est en discussion de la création de couloirs pour les cars interurbains sur autoroute, à ce jour non autorisés. Certains courriers sont distribués en vélo, hors du système postal habituel. Le réseau Kiala de magasins relais jouant un rôle crucial dans le développement du e-commerce (en échangeant des paquets et les mettant à disposition des destinataires pour un coût modique) a été racheté par l expressiste américain UPS. Comme ailleurs en Europe, Uber s est installé sur le marché mais est considéré comme illégal (la fourniture d un service public supposant une autorisation après examen du chauffeur, la détention d un permis de conduire spécial, un contrôle du véhicule, etc.). Des véhicules ont été saisis. Un conducteur vient d être condamné (avec sursis) ; il a perdu sa voiture. La pratique du vélo est très différente selon les régions, en Flandres pour un usage quotidien et en Wallonie pour les loisirs. Les véhicules électriques restent peu nombreux et les subventions pour soutenir leur diffusion se limitent désormais à l aide à l installation des prises de recharge. Quant aux tendances à long terme, le Bureau du plan estime qu à l horizon 2030 le nombre de passagers-kilomètres (p.km) devrait augmenter de 11 % par rapport à 2008 pour le motif domiciletravail, de 40 % pour le domicile-école, de 21 % pour les autres motifs, soit +20 % tous motifs confondus. En termes de partage modal, la voiture «solo» (le conducteur seul) devrait passer de 50 à 54 % des p.km, le covoiturage (au sens très élargi de voiture avec au moins deux passagers) de 31 % à 27 %, le train de 7 % à 9 %, le bus de 6 à 4 %. Le tramway devrait rester stable à 1 %, le métro à 0,6 %, la marche et le vélo de 3 à 4 %. L équipement en automobile continue d augmenter (avec 2,12 habitants par voiture en 2005 et 2,01 aujourd hui). Pour le fret, l augmentation devrait être de 68 % des tonnes-kilomètres (t.km) pour l ensemble des flux, soit 52 % pour les échanges intérieurs, 76 % pour les importations, 94 % pour les exportations et 68 % pour le transit. La part de la route diminuerait de 71 à 67 %, les véhicules utilitaires légers (camionnettes) resteraient stables à 4 %, le train augmenterait sa part de 11 % à 15 % et la voie d eau de 13 à 14 %. On prévoit enfin que la pollution locale sera stabilisée (avec une baisse de la consommation de carburants et des normes techniques en progrès) mais les émissions de gaz à effet de serre augmenteraient de 12 % (surtout du fait du transport routier de marchandises), tandis que les émissions indirectes augmenteraient de 20 % du fait de la production d électricité thermique utilisée dans les transports. 2

3 Espagne Comme d autres pays de par le monde, l Espagne connaît l émergence de nouvelles cultures de la mobilité, utilisant de nouvelles technologies de la mobilité, et l on peut s interroger sur les liens entre ces deux domaines. Plusieurs expressions tentent de traduire ces changements sans que l une l emporte clairement à ce jour : mobilité efficiente? Mobilité 2.0? Du côté des usages, le constat du très faible taux d utilisation des automobiles (moins d une heure sur vingt-quatre en moyenne) conduit, par-delà la tradition de propriété individuelle qui leur était attachée, au partage des véhicules. Du côté de la technologie, le véhicule électrique marque une rupture avec un siècle d usage de carburant embarqué L entrée de l automobile dans l «économie collaborative» s accompagne de l émergence de nouveaux opérateurs : - pour l auto-partage (car-sharing), sont présentes les firmes Bluemove, Le Move, Avancar (racheté par Avis), Click Car, Respiro, tandis qu une association professionnelle espagnole s est constituée. - pour le covoiturage (car-pooling), on compte Amovens (racheté par le scandinave GoMore), Blabla Car, etc. Le système Uber (UberPop) utilise des chauffeurs non-professionnels conduisant leur propre voiture et fait concurrence aux taxis traditionnels, qui ont fortement protesté. Le ministère de l Équipement (Fomento) a précisé qu une autorisation est nécessaire conformément à la loi sur les transports de 1987 et Uber fait l objet d une suspension temporaire. Les taxis demandent une nouvelle législation, de la compétence des communautés autonomes. Mais en février 2015 Uber est revenu à Barcelone à travers le service UberEATS de livraison de plats à domicile Cabify, contrôlée par des capitaux américains et également présente au Chili, au Pérou et au Mexique, est une entreprise de VTC (voiture de tourisme avec chauffeur), disposant d une autorisation pour les liaisons interurbaines. Il s agit de voitures de luxe et leur tarif, tenant compte à la fois de la distance et du temps de transport, est plus cher que celui des taxis. Se développe aussi la location de voitures sans chauffeur de particulier à particulier (peer to peer car mental). Dans les grandes villes sont apparus des véhicules de location en libre service : vélos (et récemment vélos électriques), motos électriques (Motit à Barcelone), voitures éléctriques (au pays Basque). D autres offres sont à l étude, dont certaines mobilisent les possibilités des smartphones. L administration et la justice sont prises de court par la soudaineté de ces innovations qui bouleversent un système de transport historiquement très réglementé. Les réflexions juridiques sont en cours pour définir une modalité d entrée de ces nouveaux services tenant compte de l ensemble des intérêts en jeu. Simultanément, les pratiques de mobilité évoluent. Avec la crise économique, on a constaté une diminution du trafic des automobiles mais une augmentation de celui des motos (qui sont en outre moins sensibles à la congestion des rues). En Catalogne, plus de 300 millions d euros ont été investis pour l électrification de l automobile (notamment avec des bornes de recharge) et l utilisation de gaz naturel. L innovation touche également les modes de paiement des transports collectifs : une carte universelle sera mise en place, sur l exemple de Transport for London. Les systèmes d information et de communication jouent et joueront encore davantage à l avenir un rôle primordial, conformément à la notion de smart city dont l OPSTE s est déjà préoccupé, exploitant les ressources des open data pour assurer le couplage de l offre et de la demande, dispenser des informations en temps réel sur le trafic, signaler les véhicules et les places de stationnement libres, piloter des feux tricolores intelligents, etc. La société de gestion d infrastructures Avertis (présente dans douze pays dans le monde), qui gère notamment des parkings souterrains, entend valoriser ce patrimoine en lien avec le développement du e-commerce et de la logistique urbaine. Il est trop tôt pour identifier quelles seront les conséquences de ces changements sur la gouvernance des systèmes de transport, d autant que le mouvement est international, bottom up, et que de nombreuses opérations de concentration et de restructuration se succèderont pour le reconfigurer. France En France, l émergence de nouvelles mobilités met en œuvre, du moins dans un premier temps, le monde associatif soutenu par les collectivités. Mais les associations sont le plus souvent de taille réduite, leurs capacités financières sont limitées. Le relais est pris par le monde des entreprises, volontiers des start up, pour la construction d un marché nouveau, au modèle économique encore incertain, avec une course de vitesse entre techniques et entre opérateurs. Ces derniers visent à atteindre la taille 3

4 critique de la rentabilité et développent mille stratagèmes pour acquérir la notoriété nécessaire, y compris en recourant à la polémique, à la désobéissance aux règlements en vigueur, etc. Les nouvelles techniques de l information permettent tout d abord de traiter comme une ressource la sousutilisation des capacités de transport existantes à travers diverses formules telles que l auto-partage, le covoiturage, la location de véhicules entre particuliers (au moment où un phénomène analogue se développe pour les logements avec Airbnb), etc. Pour cette formule, le réseau Drivy mettrait à disposition quelque véhicules, Ouicar La question de l assurance est résolue. Les naissances et les disparitions d entreprises sont nombreuses, des regroupements s organisent. Le covoiturage inopiné reste confiné à la longue distance car cette formule requiert un coût total de transport assez important pour soutenir les coûts de transaction. Le secteur est dominé par Blablacar, qui se présente comme le leader mondial du secteur et mène en tête la course de vitesse pour couvrir le marché. Cette start up a ainsi pu lever des fonds de capital-risque et couvre déjà 19 pays, compte 150 salariés et regrouperait 2,5 millions de membres en Europe. Le covoiturage à courte distance est possible quand il est répétitif. IDVroom, qui se définit comme «le covoiturage du quotidien», est une filiale de la SNCF et bénéficie de places de parking réservées à proximité des gares. Les parkings de particuliers inoccupés ou sousutilisés sont une autre ressource. On compte environ places de parking à Paris, contre emplacements autorisés dans la rue. De grands opérateurs comme Vinci Park entendent valoriser ce patrimoine (et alors que l on estime que 20 % du trafic routier dans les villes sont dus à la recherche d une place de stationnement). Comme dans d autres pays, Uber se heurte à la réglementation des taxis dont il risque de déstabiliser le marché. Ses chauffeurs se déclarent désormais comme auto-entrepreneurs. Tout en s appuyant sur les techniques modernes pour la commande d un véhicule et pour la localisation dans l espace, cette formule de «chauffeurs privés» réinvente une solution courante dans les pays en développement Les constructeurs automobiles ne restent pas extérieurs à ce mouvement. Citroën offre ainsi un service de télématique embarquée, «Multicity», qui regroupe lui-même diverses applications d aide à la mobilité : Coyote, Facebook, TripAdvisor, Guides Michelin, etc. La puissance publique accompagne vaille que vaille ce bouillonnement. Le projet de loi «pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques» porté par le ministre de l économie M. Macron, va ouvrir le marché du transport de voyageurs par autocars, alors même que la réforme des collectivités territoriales (avec la création de 13 régions au lieu des 22 actuelles) modifie aussi les compétences et le périmètre des «autorités organisatrices» de transport public. Celles-ci seront à l avenir soumises à une contrainte budgétaire plus dure, qui peut les amener à réviser leurs liens traditionnels avec le mode ferroviaire. Comme l OPSTE l a déjà souligné dans un précédent bulletin (n 29 de mars 2015, consacré aux chemins de fer en Europe), la SNCF, l opérateur historique français, se voit concurrencé de multiples manières et doit réviser la stratégie. L entreprise se diversifie, s étend à l ensemble des modes (y compris le covoiturage), et vise à proposer des solutions intégrées de porte à porte. Sera-t-elle capable d intégrer les innovations venues d acteurs externes au système traditionnel? De maîtriser la «crowd mobility» qui permet la mise en place en temps réel d une offre de transport intermédiaire entre le transport public (collectif) et le transport privé (individuel) traditionnels? L ensemble sera-t-il perçu comme tel par les usagers? La prise en compte de ces nouvelles mobilités dans les statistiques et dans les prévisions de trafic en est encore à ses débuts. On estime que le covoiturage représenterait déjà 2,5 millions de déplacements par an, et environ 4 % des véhicules-kilomètres, en croissance rapide. Grèce Les préoccupations de développement durable ne sont pas récentes, ni en Grèce ni ailleurs dans le monde, puisque le rapport fondateur de Mme Gro Harlem Brundtland date de 1987 Pourtant, 75 % du trafic dans les villes grecques (en termes de véhicules-kilomètres) se composent d automobiles. La moitié des déplacements automobiles se déroule sur moins de 5 km, 30 % sur moins de 3 km, tandis que la part des transports collectifs ne dépasse pas 20 % des déplacements et celle du vélo 5 %. À l échelle nationale, la route assure plus de 80 % de la mobilité, le rail (réduit à un seul corridor) moins de 1 %, le transport aérien 7 % air et le transport maritime avec les nombreuses îles 11 %. Sur route, fonctionne un réseau dense d autocars interurbains (relevant d entreprises privées mais associées dans une caisse commune) et à l intérieur des départements. 4

5 Dans la métropole d Athènes, on constate une augmentation des transports collectifs et un recul de la voiture particulière, tant du fait des politiques publiques que des effets de la crise économique. Des plans urbains de développement durable ont été élaborés à partir de 2007 sur la base d un «Livre vert sur la mobilité urbaine». L initiative européenne Civitas, soutenue par le gouvernement, va dans le même sens et connaît des applications à Thessalonique, Volos et Athènes. La démarche consiste à la fois à mettre en place une planification urbaine et régionale et des transports intégrée, des systèmes de régulation de la circulation, de réaménagement urbain pour introduire les transports doux (19 villes ont désormais des couloirs réservés au vélo), de développer les technologies favorables à l environnement. Les actions lancées touchent ainsi les infrastructures, la gestion du trafic, intermodalité, la technologie des véhicules (avec l utilisation de gaz naturel comprimé GNC ou de gaz de pétrole liquéfié GPL), la mise en place d une billettique intégrée élargie au-delà du transport, la création de couloirs routiers dédiés au bus et l internalisation des coûts externes par des taxes locales adéquates, etc. Toutefois, l ensemble de ces mesures se différencie sur le territoire et montre une grande fragmentation. Ainsi observe-t-on à Thessalonique de nombreuses actions de sensibilisation, la mise en place d une politique de stationnement intégrée, la construction de cinq terminaux de vélos publics (en correspondance avec les modes motorisés), tandis que les études pour la construction d un métro se poursuivent. Volos se distingue par sa tradition dans l usage de la bicyclette. Athènes développe des quartiers piétons, étend son réseau de métro, exploite un système d information sur les bus en temps réel. Le vélo a beaucoup progressé malgré l étroitesse des rues dans le centre qui limite les possibilités d aménagement. On n observe encore qu un faible développement du covoiturage et de l auto-partage. En matière de logistique urbaine, sont en vigueur une politique de réglementation des livraisons et un soutien au remplacement des véhicules diesel. Des actions locales se développent aussi, comme dans l île de Chios (où est implantée une faculté universitaire pour le transport et la logistique) pour un transport maritime «vert» entre les îles et pour une action citoyenne sur la sécurité routière en liaison avec les collèges. Italie Certaines grandes villes d Italie, telles que Turin, se préoccupent déjà d une offre de transport fondée sur une information en temps réel et embrassant l ensemble des modes. Est-ce un nouveau paradigme fertile ou encore une utopie? Plusieurs projets de recherche européens portent sur ces questions, par exemple le projet porté par le Grand Lyon sur les systèmes avancés d information des usagers (ATIS : Advanced travelling information system). Il s agit tout à la fois de réduire le temps du transport, lui assurer une plus grande sécurité, une meilleure fiabilité, un moindre coût, en permettant une planification du déplacement tenant compte des imprévus affectant le système de transport. De tels systèmes requerront d importants investissements, mais on peut en attendre une meilleure intégration des divers modes de transport et une réduction du nombre de voitures particulières et de la pollution dans la ville. De tels projets associent, pour leur mise en place sur le terrain, des acteurs divers : entreprises de transport urbain, spécialistes de la collecte et du traitement des données, collectivités locales, etc. Le projet Opticities consiste à tester des applications dans six villes européennes pour aboutir à un navigateur en temps réel et multimodal optimisant un trajet selon l état du trafic (comme avec Cityway à Turin). On mesure l ampleur de ces questions quand on considère qu il faut intégrer, dans une ville telle que Lyon, le vélo-partage en temps réel, le covoiturage, les transports en commun urbains, les trains régionaux et interurbains, le transport aérien, l état du trafic routier, le remplissage des parkings (ce qui suppose la mise en place des capteurs nécessaires), pour établir des prévisions à l horizon d une heure. Un des problèmes à résoudre est la désignation de formats standards pour intégrer l ensemble de ces données. Il faut ensuite établir un modèle économique (business model) permettant la viabilité du dispositif. On observe par ailleurs le lancement de l autopartage, désormais encadré par un décret national du ministère de l Environnement, dans plusieurs villes d Italie. Divers opérateurs privés y sont associés : E-Vai à Milan, Car2Go et Enjoy à Rome, Milan et Turin, etc. De plus, un accord entre autopartage et Trenitalia (Frecce) a été conclu pour accorder des réductions aux abonnés de l autopartage s ils le combinent avec le train. 5

6 Un autre service récemment apparu en Italie est fourni par Uber, sous deux formes (Uber Black et Uber Pop), à Milan, Rome, Gênes, Turin et enfin Padoue. Ce service a été fermé car jugé illégal, comme on l a déjà en Espagne, en Allemagne, en Suisse et aux Pays Bas. Peu à peu, et notamment du fait de la crise automobile, l attachement à la propriété individuelle de l automobile s estompe et le covoiturage fait également son apparition. Le covoiturage se développe et BlaBlaCar est une des opérateurs plus importants. À Turin, il participe au projet Opticities. Pour ce qui est du fret urbain, le ministère des transports soutient un projet de recherche visant à l optimisation du dernier kilomètre dans une zone à trafic contrôlé, dans le but de limiter la pollution. D ores et déjà, existent des services de van sharing à Turin, fournis par Car City Club (dans le cadre de l initiative Car Sharing du ministère de l Environnement) et par Uber Van à Rome. Il est trop tôt pour apprécier les effets des systèmes intégrés de transport qui se mettent en place sur les pratiques de mobilité. Les études de marché comme, ensuite, l exploitation de tels dispositifs nécessitent des données très nombreuses et fiables. Il faut donc affronter la division des informations entre acteurs : opérateurs, collectivités publiques, entreprises mandatées pour la conception et l exploitation du système et en concurrence sur d autres marchés, qui tous veulent garder pour eux les informations qu ils détiennent. Les usagers euxmêmes seront-ils la source de ces big data, permettant ainsi de contourner les cloisonnements du système? Pologne La mobilité, dans sa très grande variété, est un phénomène complexe mêlant données économiques, sociales, psychologiques, politiques, etc. La mobilité moyenne en Pologne n est pas très élevée par rapport aux autres pays européens mais est en croissance soutenue. Elle est un des aspects des transformations importantes que le pays a connues ces dernières années, notamment depuis son adhésion à l Union européenne, avec une motorisation de masse et un taux d équipement qui atteint 500 véhicules pour habitants. Pour l heure, les mentalités ne sont pas au «découplage» de la croissance économique et de la croissance des transports (selon les termes du Livre blanc de la Commission sur les transports, La politique européenne des transports à l'horizon 2010 : l'heure des choix). L attachement à la propriété individuelle de l automobile est fort, l auto-partage n est pas encore à l ordre du jour même si un projet est envisagé à Wroclaw. L évolution de la mobilité est différente d un mode à l autre. En ville, le trafic automobile continue de croître, avec pour effet une augmentation de la congestion et des nuisances, et une baisse de transports collectifs. La gestion «intelligente» du trafic urbain a augmenté la vitesse moyenne, mais n annule pas l allongement des durées de trajet par comparaison avec une situation de trafic fluide. Certains économistes en évaluent le coût social à quelque 0,9 % du PIB. En Pologne comme ailleurs en Europe, on constate que les émissions de gaz à effet de serre de l ensemble des activités diminuent, sauf pour le transport. On peut s interroger sur les capacités du pays à atteindre les objectifs fixés par le Livre blanc de 2011 (Feuille de route pour un espace européen unique des transports Vers un système de transport compétitif et économe en ressources). De gros progrès ont été accomplis en matière de sécurité routière, même si le niveau d accident reste supérieur à la moyenne de l Union. Une stratégie des transports à l horizon de 2020 a été définie, avec une vision pour Elle vise une diversification modale, la réduction des émissions, une gestion de la demande (tout en sachant que la mobilité est souvent contrainte), une évolution de l urbanisme intégrant le transport, le développement des technologies nouvelles. Une loi de 2010 a établi la distinction entre autorité organisatrice et opérateur de transport collectif. Un «plan pour le développement durable du transport collectif» est désormais obligatoire pour les diverses collectivités territoriales à partir de habitants. Un tel plan comporte une description précise du système de transport, des prévisions de demande, un modèle de financement, le choix des modes utilisés, l organisation des marchés, la définition de la qualité de service, l information des passagers. Il s agit d élaborer une stratégie globale, adaptée à un territoire donné, et combinant l ensemble des modes disponibles. De leur côté, certaines entreprises (et autres institutions, telles que les universités) développent des plans de mobilité pour leur personnel. En matière de recherche, les travaux portent sur l amélioration énergétique des transports, la lutte contre le changement climatique, les prévisions du volume de transport routier. Dans cette dynamique, les investissements jouent un rôle central. Après dix années de priorité à la route, les efforts vont maintenant vers le mode ferroviaire, avec déjà quelques résultats tangibles. Un train rapide pendulaire (Pendolino) est entré en 6

7 service, la deuxième ligne du métro à Varsovie est enfin achevée ainsi que le train régional à Gdansk- Gdynia-Sopot. Le vélo de location en libre service à Varsovie (Veturilo) est un succès. Dans l ensemble du pays, les investissements visent à la modernisation du matériel roulant. Le constructeur polonais de bus et cars, Solaris, développe des véhicules électriques et à gaz. Les outils modernes de gestion du trafic routier urbain se mettent en place, comme avec le système Tristar de caméras de surveillance et d organisation d une «onde verte» de guidage des flux dans l agglomération de Gdansk. La première ville polonaise qui se prépare à l'introduction du système d auto-partage est Varsovie. Ce système reposera sur une base d'usagers abonnés qui devront payer une redevance régulière. Les tarifs ne sont pas encore fixés mais, selon une déclaration de la mairie de Varsovie, ils devraient être suffisamment attractifs pour décourager les habitants de la ville d'utiliser leur propre voiture. Les véhicules disponibles devraient se chiffrer à au moins 300. Il s'agira de voitures électriques ou hybrides. Par ailleurs, Wrocław sera probablement la deuxième ville polonaise à se doter d'un système d'auto-partage, mais à une moindre échelle. Dans les autres villes la mentalité des habitants n est pas encore mûre pour l'auto-partage. Suisse L évolution des pratiques de mobilité en Suisse s alimente notamment de l évolution des technologies, particulièrement rapide et notamment dans le champ du traitement de l information. Les individus transportent avec eux des moyens compacts et puissants, des systèmes de mobilité automatique (avec des structures légères guidées de bout en bout) ne sont plus des utopies. Mobility est un système d auto-partage (car sharing) lancé dès les années Il permet de réserver une automobile parmi une gamme de modèles, y compris un véhicule utilitaire léger, avec un tarif à l heure et au kilomètre. La société a un statut de coopérative, propriété des sociétaires actionnaires, qui ont un tarif privilégié comme utilisateurs. La société compte aujourd hui clients et utilise véhicules, avec une croissance régulière. Twizy Way (le système d auto-partage mis en place par Renault et utilisant ses petits véhicules électriques) avait acheté le logiciel de Mobility, il Twizy Way vient de cesser son activité (il n y a pas que des succès économiques en matière d innovation). Sharoo, maintenant appuyé par Mobility, a été lancé par M- Way, entité de la Migros (grande enseigne de la distribution, active pour réduire l empreinte carbone de son propre groupe et de ses clients) : il s agit alors d un système de location de voitures de particulier à particulier (P2P). En revanche Bringbee, le service lancé par Polyport avec Ikea et visant à faire livrer des achats par un client, avec sa propre automobile, à un autre client du même magasin, vient de cesser ces activités On observe par ailleurs une augmentation de l utilisation de la moto en ville, pour échapper à la congestion automobile, mais une baisse des cyclomoteurs. Si 30 % des ménages ont 2 voitures, près de 70 % ont au moins un vélo. Le trafic ferroviaire augmente du fait de l étalement périurbain, au point d appeler d importants investissements de capacité et de poser des problèmes de financement de la mobilité ferroviaire subventionnée. Tous ces changements interrogent l opérateur historique, les CFF, qui cherchent à anticiper tous les impacts des nouveaux comportements, et notamment de l usage permanent du smart phone par les jeunes générations. Ira-t-on vers une mobilité gérée de porte à porte en s appuyant sur ce media, avec une gestion en temps réel des trafics et des offres : billets dégriffés au dernier moment, orientation des voyageurs vers les trains où il y a de la place? L organisation des transports publics était naguère fondée sur le respect strict d un horaire. Les moyens modernes permettent d agir dans un environnement plus incertain, où l on s efforce de respecter le plan mais où l on peut y déroger si nécessaire Le trafic automobile croît aussi, sous sa forme individuelle traditionnelle ou sous la forme du covoiturage. Parmi les motifs de déplacement, le loisir l emporte désormais sur le travail, mais c est sur ce dernier motif que s observe un allongement des distances. Les pratiques de déplacement se différencient finement en fonction du territoire et de son accessibilité. Si 40 % des pendulaires utilisent les transports collectifs, la proportion atteint 66 % au centre de Zurich. L arrivée d Uber en Suisse se heurte au fonctionnement des professions du taxi. Pour l instant, Uber est considéré comme un opérateur de taxi illégal, mais il continue à fonctionner en faisant durer les procédures judiciaires le plus longtemps possible. La législation est inadaptée par rapport à cette innovation, en particulier en matière de responsabilité en cas d accident... Uber est un nouveau service. Z-Drive est plutôt un partage de service en temps réel (un conducteur en déplacement, un autre utilisateur potentiel sur son chemin). Enfin, le fret urbain continue de faire l objet de diverses recherches, notamment pour l utilisation du tramway pour le transport de marchandises à Zurich et à la mise au point de petits conteneurs adaptés à l optimisation de la logistique en ville. 7

8 Cette synthèse s appuie sur les contributions de : Michel Beuthe, Facultés Universitaires Catholiques de Mons Antoine Beyer, IFSTTAR, Université de Paris IV Vincent Bourquin, Ecole d Ingénieurs et d Architectes de Fribourg Jan Burnewicz, Université de Gdansk, Rafael Giménez Capdevila, Société Catalane de Géographie, Barcelone Séraphin Kapros, Université de la mer Egée Cristina Pronello, Université de Turin Les écrits des experts de l OPSTE n engagent que leurs auteurs. Observatoire des politiques et des stratégies de transport en Europe MEDDE/SEEIDD/MA Tour Séquoia LA DEFENSE CEDEX Directeur de la publication : Pr Michel Savy 8

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch que les cars sont essentiels à la mobilité durable? 3 que les cars sont indispensables aux déplacements des personnes? 4 que les cars sont des fournisseurs d emploi

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

La cartographie des 4 programmes de recherche

La cartographie des 4 programmes de recherche 1 La cartographie des 4 programmes de recherche Première étape des séances de think tank créativité du pôle «identification des thèmes de recherche» visant à structurer les 4 programmes de recherche, ce

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs Questionnaire d enquête Envoyé après avis du conseil d entreprise (cocher uniquement l organe adéquat) du comité de concertation de la représentation syndicale I ou communication aux II donné le repris

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

SOLUTIONS DE VALIDATION

SOLUTIONS DE VALIDATION SOLUTIONS DE VALIDATION Systèmes billettiques intelligents pour renforcer la compétitivité Amélioration de la mobilité urbaine Réduction de la pollution Augmentation de l'efficacité www.parkeon.com QUALITÉ

Plus en détail

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne 1 GRANDE METROPOLE AFRICAINE Grands projets de développements Cité Financière Internationale. Hub Pour l Afrique 1 200 Km² avec 70 Km de littoral

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Guide des transports

Guide des transports Plan de mobilité douce Tous Entrepreneurs d Avenir Etre responsable dans notre mobilité à et vers Sophia Antipolis Guide des transports 26 mars 2015 1 Edito En participant à la journée «Tous Entrepreneurs

Plus en détail

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages Communiqué de presse Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages La voiture électrique demande une stratégie à long terme et le soutien des pouvoirs publics Les fausses idées

Plus en détail

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Engagés, à vos côtés, pour créer des solutions de mobilité sur mesure, inventives et performantes Le groupe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015. Zoom sur les services à la mobilité

DOSSIER DE PRESSE 2015. Zoom sur les services à la mobilité DOSSIER DE PRESSE 2015 Zoom sur les services à la mobilité 1 13 2 13 SOMMAIRE La mobilité, un marché en pleine expansion 5 Les services Easytrip Les nouveaux services d intelligence urbaine 6 8 3 13 4

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. ALD Automotive

DOSSIER DE PRESSE. ALD Automotive DOSSIER DE PRESSE ALD Automotive ALD Automotive lance ALDO, le premier assistant de mobilité personnel et intelligent dédié aux salariés d entreprises ALD Automotive, créateur de solution de mobilité professionnelle

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports Luc Adolphe RÉDUCTION DES BESOINS ÉNERGÉTIQUES DANS LES TRANSPORTS. Contexte : Densité, Mobilité Réduire

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

w w w. u w e Intégrer le NWOW au sein du Mobility Management 1er février 2013 Flémalle

w w w. u w e Intégrer le NWOW au sein du Mobility Management 1er février 2013 Flémalle Intégrer le NWOW au sein du Mobility Management 1er février 2013 Flémalle Par Benoît Minet Responsable de la Cellule Mobilité de l Union Wallonne des Entreprises 1 L Union Wallonne des Entreprises Qu est-ce

Plus en détail

Les nouveaux business modèles de la mobilité durable Le cas Auto Bleue à Nice

Les nouveaux business modèles de la mobilité durable Le cas Auto Bleue à Nice Les nouveaux business modèles de la mobilité durable Le cas Auto Bleue à Nice Cycle Innovation & Connaissance 49 petit déjeuner, 28/06/2012 Mathieu BERNASCONI Veolia Transport Les nouveaux business modèles

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise LES BONS PLANS MOBILITE Plan de mobilite de l administration lausannoise Un plan de mobilite d entreprise pour limiter les deplacements en voiture Chères collaboratrices, Chers collaborateurs de la Ville

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon 11 JUILLET 2013 Mise en place d un véhicule électrique en autopartage 1 LE GRAND AVIGNON S ENGAGE DANS L AUTOPARTAGE quotidiens de chacun. Autorité organisatrice des transports publics de l agglomération,

Plus en détail

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée Par Benoît Minet et Florence De Brant Responsable et Conseillère auprès de la Cellule Mobilité de l Union Wallonne des Entreprises 1 L Union

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Title Text Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Contenu de la présentation Schéma général et avancement Suivi et administration Validation des entrevues Enrichissement

Plus en détail

Offre pour clients Business. Mobility-Basic

Offre pour clients Business. Mobility-Basic Offre pour clients Business Mobility-Basic Optez pour plus de capacités Mobility-Basic est simple, malin et rentable. Avec Mobility-Basic, vous n avez plus besoin d entretenir votre propre flotte de véhicules,

Plus en détail

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Contexte de la mobilité urbaine Besoins Population

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

«autopartage» Dossier de presse. La voiture en libre à Besançon. Contacts

«autopartage» Dossier de presse. La voiture en libre à Besançon. Contacts Dossier de presse La voiture en libre à Besançon «autopartage» Contacts VILLE DE BESANÇON DIRECTION VOIRIE DEPLACEMENTS Pascal GUDEFIN 03 81 61 51 60 Clément BILLET 03 81 41 56 24 Contact presse Catherine

Plus en détail

Les capteurs sur la voirie, les emplacements de livraison. Logiciels d optimisation des tournées pour les transporteurs

Les capteurs sur la voirie, les emplacements de livraison. Logiciels d optimisation des tournées pour les transporteurs 03/09/2014 Les capteurs sur la voirie, les emplacements de livraison Logiciels d optimisation des tournées pour les transporteurs Les nouveaux modes de consommation Les espaces logistiques urbains Les

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE 2015 Résumé Le niveau et la dynamique de développement du transport aérien suisse sont analysés et évalués dans le cadre d un vaste monitoring

Plus en détail

MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ

MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ Pour réduire efficacement ses consommations liées aux déplacements C'est parti! Ce quizz vous permettra d évaluer les gestes que vous faites déjà en matière d éco-déplacements

Plus en détail

Euro - China Smart Mobility city Awards 2015

Euro - China Smart Mobility city Awards 2015 CLUB DES VOITURES ÉCOLOGIQUES Euro - China Smart Mobility city Awards 2015 Dossier de présentation et d inscription Organisé par : Soutenu par : CLUB DES VOITURES ÉCOLOGIQUES Sommaire CONTEXTE 3 LE PRIX

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE ORGANISÉE ET PRÉSIDÉE PAR Armand JUNG Député du Bas-Rhin, membre de la Commission des affaires économiques, président du Comité national de sécurité routière Dominique RIQUET Député européen, vice-président

Plus en détail

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Collège Avril 2015 Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Contexte et enjeux Les enjeux du véhicule électrique sont multiples : Réduire

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr PLAN DE DÉPLACEMENTS Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011 www.univ-bpclermont.fr Objectif de l enquête Mieux connaître la mobilité des personnels dans leurs trajets domicile - travail,

Plus en détail

Dossier de Presse. mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême. 3 décembre 2012

Dossier de Presse. mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême. 3 décembre 2012 mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême Dossier de Presse 3 décembre 2012 mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême - 1 sommaire Communiqué de presse... Questions / Réponses...

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION FR FR FR COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 16.12.2008 COM(2008) 886 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION Plan d action pour le déploiement de systèmes de transport intelligents en Europe

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

VERSION DU 11 juin 2015

VERSION DU 11 juin 2015 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE INFORMATION CO 2 DES PRESTATIONS DE TRANSPORT METHODOLOGIE GENERALE VERSION DU 11 juin 2015 1. METHODOLOGIE A. Comment est estimée l empreinte CO 2 de votre trajet? 1.

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Le Conseil général de l Isère lance

Le Conseil général de l Isère lance Dossier de presse Le Conseil général de l Isère lance Une première en France Contact Presse : Loubna Bouhrizi Attachée de Presse Conseil général de l Isère Hôtel du Département - 7, rue Fantin Latour 38000

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS?

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? Organisateur CENTRE D ÉTUDES SUR LES RÉSEAUX, LES TRANSPORTS, L URBANISME ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (CERTU) Coordinateur Thierry GOUIN, Chargé

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE)

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) Service HSE&E Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) 1. Présentation de l Entreprise Superficie totale = 95 000 m 2 Stockage et ateliers = 16 000 m 2 Effectifs = 580 salariés plus 160 salariés intérimaires

Plus en détail

Comparaison des politiques de remboursement de frais

Comparaison des politiques de remboursement de frais Comparaison des politiques de remboursement de frais 354 Que ce soit sur la procédure d avance de frais, l assurance des véhicules, le recours à la location ou la valorisation des sur-temps, les dispositions

Plus en détail

Edito. Sommaire. Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement de Basse-Normandie. Septembre 2015

Edito. Sommaire. Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement de Basse-Normandie. Septembre 2015 Bougez autrement en Basse-Normandie Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement de Basse-Normandie Septembre 2015 Edito La semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre

Plus en détail

Conseil Economique et Social

Conseil Economique et Social NATIONS UNIES E Conseil Economique et Social Distr. GENERALE TRANS/AC.7/2002/1 14 décembre 2001 Originale : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIC POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe pluridisciplinaire

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.5/2003/7/Add.4 8 juillet 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux Nos 374524,374554 SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres Ordonnance du 5 février 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE JUGE DES RÉFÉRÉS Vu 1, sous

Plus en détail

Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public).

Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public). Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public). Bref historique A partir de 1959 (ordonnance et décret du 6 janvier), développement réel des

Plus en détail

Guide pratique sur la mobilité durable. MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1

Guide pratique sur la mobilité durable. MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1 MACIF, accompagnateur de l éco-mobilité Guide pratique sur la mobilité durable MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1 OMMAIRE Qu, est-ce que L éco-mobilité? 1 Se déplacer autrement, On est tous gagnants!

Plus en détail

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP?

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP? Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Politique Questionnaire concernant le projet de consultation

Plus en détail

07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge

07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge 07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge Ford annonce son plan Smart Mobility pour les années à venir : rendre la vie meilleure

Plus en détail

Transport. Transport 50 LES CHIFFRES CLÉS 2013 CLIMAT, AIR ET ÉNERGIE

Transport. Transport 50 LES CHIFFRES CLÉS 2013 CLIMAT, AIR ET ÉNERGIE Transport Le secteur des transports représente une part croissante de la consommation d énergie fi nale en France (32 % en 2012 contre 29 % en 1990 et 18 % en 1970) et absorbe près de 70 % de la consommation

Plus en détail

Inauguration monautopartage.fr

Inauguration monautopartage.fr 1 Neuilly Lab, le mercredi 14 décembre 2011 Inauguration monautopartage.fr La première plateforme d auto-partage de proximité ou «du local vers le global» Mobilité Propre facile Remerciements 2 Mobilité

Plus en détail

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT En théorie,un concept à déclinaisons multiples,

Plus en détail