«Un village itinérant pour un autre regard sur le handicap»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Un village itinérant pour un autre regard sur le handicap»"

Transcription

1 Dossier de presse «Un village itinérant pour un autre regard sur le handicap» Un village pour un autre regard sur le handicap D&O agit et s engage pour le handicap Témoignages D&O, un groupe solidaire Les partenaires de D&O Contacts : Agence Ketchum Nawel Younsi / Inès Gbaguidi Tél : / /

2 «Sensibilisation Hand cap» Un Village pour un autre regard sur le handicap D&O - groupe paritaire de protection sociale complémentaire - a toujours privilégié l accompagnement du handicap et de la dépendance. Pour le faire savoir, expliquer ses engagements et aller à la rencontre de tous ses publics - entreprises, participants actifs et retraités et aussi le grand public, les associations et les collectivités locales le groupe D&O parcourt les villes de France depuis plusieurs mois avec son opération «Sensibilisation handicap». Cette première édition de la manifestation a pour thème le handicap moteur.. C est un véritable «village» de 500 m², composé d un bus accessible à tous, d un espace animation et d un espace information et d échange, qui fait escale au cœur des villes pendant deux ou trois jours. L opération Sensibilisation Handicap s articule autour de : Un bus accessible à tous Une exposition pour s informer Des ateliers pratiques et ludiques pour découvrir Un groupe de réflexion pour échanger et partager Espace Animation : animations ludiques et sportives, dont deux parcours d accessibilité (l un «réel», l autre «virtuel») permettant aux personnes valides d appréhender les difficultés de déplacement en fauteuil roulant, en appartement comme en extérieur. Entre autres animations : un jeu des 8 erreurs «Des rues accessibles Cherchez l erreur» pour les plus jeunes et un terrain d'handi-basket pour mini-match et lancers francs en fauteuil. Dijon 16 mai Parcours Espace Exposition : exposition photos «Amours» d Eric Dexheimer, projections de films dont des caméras cachées sur les discriminations vécues par les personnes handicapées, outil pédagogique interactif pour visualiser un appartement accessible à tous, portraits de personnes ayant bénéficié de l accompagnement D&O. Espace Information et Échanges : panneaux d informations pédagogiques. Forum associatif. Accueil personnalisé (dont un espace information sur le Prix D&O «Accompagnement Handicap» qui récompensera les associations qui facilitent le quotidien des personnes handicapées et/ou des personnes dépendantes, que ce soit pour leur maintien à domicile ou accompagner leur avancée en âge). Nancy 19 mai Limoges 13/14 juin Beauvais 3/4 juillet Lille 10/11 oct Metz 24/25 oct Nice 6/7 nov Toulouse 16/17 nov Bordeaux 22/23 nov Paris 3/4/5 déc d autres dates en

3 Un Village pour aller plus loin Bien entendu accessible et ouvert à tous, quel que soit leur âge, le Village D&O souhaite avec ses animations, les informations diffusées et les rencontres avec les associations, contribuer à faire changer le regard sur les handicaps. UN ESPACE ANIMATION A travers des animations ludiques et sportives, cet espace de 150 m² permet aux personnes valides d appréhender les difficultés de déplacement en fauteuil roulant, en appartement comme en extérieur. Le parcours d accessibilité «réel» pour mieux appréhender les obstacles rencontrés par les personnes handicapées moteurs lors de leurs déplacements quotidiens. Véritable circuit en fauteuil roulant à destination des personnes valides, ce parcours est composé d une pente à 10%, d un slalom, d un passage de porte et de plusieurs revêtements et graviers. Le parcours d accessibilité «virtuel» Élaboré par l AFM Association Française contre les myopathies ce parcours conçu comme un jeu vidéo est projeté sur grand écran. Le jeu : "Des rues accessibles... Cherchez l'erreur!", une animation ludique pour les plus jeunes qui peuvent, sur un panneau à l'aide d'aimants, pointer les aménagements (travaux, marches, pavés...) ou les incivilités (poubelles ou scooters sur trottoirs) qui rendent la rue inaccessible. Le terrain d handi-basket pour démonstrations et mini-match, avec la possibilité pour le grand public de faire des lancers francs en fauteuil. L «appartement idéal» Deux dispositifs pour visualiser les caractéristiques d un appartement accessible à tous : A travers une animation multimédia et interactive, le visiteur est guidé dans plusieurs pièces d un appartement : cuisine, salle de bains, couloir, toilettes. A travers un jeu pour permettre aux visiteurs d appréhender au mieux les problématiques d accessibilité aux objets courants. Le quiz pour tester ses connaissances en matière de handicap. 3

4 UN ESPACE EXPOSITION L Expo Photos «Amours» de Éric Dexheimer 8 photos sur le thème de l amour. Le livre d or Les visiteurs sont invités à faire part de leurs commentaires, à témoigner, un module «dessin» est également disponible. «Bravo pour cette initiative, nous avons grand besoin de communication nous les personnes dites «normales» que je considère comme handicapées du handicap.» «Je n ai pas réussi à ouvrir la porte du parcours en fauteuil! Je ne me rendais pas compte que c était aussi difficile pour les personnes à mobilité réduite.» Des contenus audiovisuels L action sociale D&O en images Cérémonie des Trophées APAJH 2007 Des caméras cachées APF pointant du doigt les discriminations vécues quotidiennement par les personnes en situation de handicap, aussi bien dans leurs loisirs, la location d un appartement, lors d une demande de prêt à la consommation ou encore pour un simple déplacement. UN ESPACE INFORMATION ET ECHANGES : panneaux d information pédagogiques, forum associatif et accueil personnalisé (dont un espace information sur le Prix D&O «Accompagnement Handicap» qui récompensera une association ayant un projet innovant dans le domaine du handicap). 4

5 Objectifs de cette tournée inédite Les valeurs de Solidarité, d Humanisme et de Proximité propres au groupe D&O trouvent leur expression dans des actions solidaires telles que cette grande opération itinérante en A l heure où handicap et dépendance sont des problématiques sociétales majeures, contribuer à faire changer le regard sur le handicap est apparu très important aux partenaires sociaux qui ont toujours su gérer, de manière non lucrative, les régimes complémentaires de retraite et de santé. Parce que le handicap nous concerne tous, D&O souhaite offrir à chacun la possibilité de le découvrir, de s informer et de partager pour une meilleure intégration des personnes en situation de handicap. Découvrir Parce que l acceptation de l autre passe d abord par la compréhension de sa différence. Pour que, petit à petit, le regard de la société change, que les personnes handicapées ne soient plus perçues comme des individus "à part" mais comme des personnes «à part entière». D&O et ses partenaires ont à cœur de faire comprendre les multiples réalités que l on cache pudiquement derrière le mot "handicap". S informer Parce qu expliquer permet de mieux comprendre. Toutes les situations de handicap affectent ceux qui en sont atteints aujourd hui ou risquent de l être demain. Prendre conscience des difficultés rencontrées quotidiennement par les personnes en situation de handicap, c est commencer à changer son regard. Toutes les villes où le village D&O fait étape en 2007 sont autant de forums qui réuniront le grand public, touché de près ou non par le handicap, les acteurs locaux mais aussi les entreprises. Partager Parce que l accompagnement du handicap est l affaire de tous. Faciliter la mobilité des personnes handicapées, c est aussi rendre la ville plus praticable à tous : une maman avec sa poussette, une personne âgée avec sa canne, un enfant dont la jambe est plâtrée Autant d exemples qui prouvent que la frontière qui sépare le monde des "valides" de celui des "handicapés" n a pas lieu d être et que c est par le partage et la rencontre que l on avance pour tous. D&O souhaite à travers sa manifestation «Sensibilisation Handicap» tisser un maillage d interlocuteurs de ville en ville pour identifier et encourager la création ou le développement de projets adaptés aux besoins des personnes handicapées dans le domaine associatif, apporter son soutien à des projets de recherche sur la prévention, la prise en charge ou l accompagnement du handicap et de la dépendance et accompagner la création d une offre large et structurée d établissements d accueil pour personnes handicapées et dépendantes quel que soit leur âge. D&O accorde chaque année de nombreuses aides individuelles. Découvrez les témoignages en pages 9, 10 et 11. 5

6 D&O s engage et agit pour le handicap L accompagnement du handicap a toujours fait partie des priorités du groupe D&O. Parce qu il est l affaire de tous et que nous serons tous un jour confrontés, pour nous-mêmes ou nos proches, à une situation de handicap ou de dépendance, le groupe souhaite contribuer à faire changer le regard sur les handicaps. 5 millions de personnes handicapées recensées en 2005 en France, 1 million de personnes âgées dépendantes et plus demain 7,4 millions 1 de Français concernés par des déficiences motrices. Et demain, peutêtre, nous ou l un de nos proches. 5 millions de personnes en situation de handicap recensées en 2005 en France La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes» définit le handicap dans toute sa diversité et aborde de nombreux points tels que la compensation du handicap, la prévention et l accès aux soins, l intégration scolaire et professionnelle. L accessibilité tient bien évidemment une place importante dans ce dispositif (voir en annexe 2, la fiche détaillée sur la loi du 11 février 2005 page 13). Les défis de l accessibilité des logements, des établissements recevant du public, des transports sont donc énormes et vont au-delà de la prise en compte des besoins propres des personnes handicapées car chacun de nous fera, un jour ou l autre, de manière définitive ou momentanée, pour lui ou ses proches, l expérience d une mobilité réduite. L action sociale D&O : comment et pour qui? Les valeurs de solidarité et de proximité de D&O s expriment au quotidien à travers son action sociale, décidée par les Administrateurs de ses trois institutions de retraite complémentaire la CARCEPT 2, la CRC 3 et la CRIS 4. Chaque caisse de retraite est dotée annuellement d un budget d action sociale. Cette enveloppe permet à chaque institution de mettre en place des aides individuelles et des oeuvres collectives bénéficiant à ses populations. Les trois caisses de retraite du groupe ont choisi depuis des années de consacrer une part importante des dépenses du fonds social à l accompagnement du handicap. Une action sociale pour tous, une réponse pour chacun Groupe de protection sociale à but non lucratif, D&O a toujours eu a cœur de soutenir les bénéficiaires en situation de handicap, quel que soit leur âge, quel que soit leur handicap. Audelà des aides individuelles et collectives que D&O accorde à ses participants, le «mieux vivre» et le «mieux vieillir» sont au cœur des préoccupations du groupe. Des initiatives concrètes sont menées quotidiennement, au bénéfice de 1,5 million d actifs et de retraités, et leur famille. Les services accordés par D&O en matière d action sociale sont notamment l écoute, l information et le soutien, l accompagnement du handicap et de la dépendance, les aides exceptionnelles, les bourses d études, les aides au logement et prêts, la réinsertion professionnelle et la formation, les frais d obsèques, les aides à l hébergement en maison de retraite. 1 Source : Conseil National Supérieur de l Autonomie (CNSA) 2 CARCEPT : Caisse Autonome de Retraites Complémentaires et de Prévoyance du Transport 3 CRC : Caisse de Retraite complémentaire des Cadres 4 CRIS : Caisse de Retraite Interprofessionnelle des Salariés 6

7 Au cœur de l action sociale D&O : l accompagnement du handicap L accompagnement du handicap et de la dépendance : s adresse aux actifs et retraités, leur conjoint et enfant, concerne toutes formes de handicap, qu il soit de naissance ou de survenance, se matérialise par des aides individuelles, des actions collectives et des subventions à des associations nationales et locales. Les actions du groupe D&O en faveur des personnes handicapées poursuivent deux objectifs majeurs : promouvoir le maintien à domicile et l autonomie des personnes ; faciliter leur accueil dans des structures adaptées lorsque cela s avère nécessaire. Plus de d aides individuelles ont été attribués en 2005 et 2006 pour aider les personnes handicapées et leurs familles. Aménagement de l habitat (monte-escalier, élargissement des portes, installation de salle de bains), aide à domicile, achat de matériel adapté pour la rééducation ou les activités quotidiennes (appareillage auditif, fauteuil roulant), acquisition et équipement du véhicule Près de 600 places prioritaires pour les personnes dépendantes ou handicapées. Des investissements importants sont faits pour la réservation de lits dans des établissements accueillant des personnes handicapées ou dépendantes comme les établissements et services d aide par le travail (ESAT), les maisons d accueil spécialisées (MAS), les instituts médico-pédagogiques et médico-professionnels, les centres de rééducation fonctionnelle et professionnelle, les maisons d accueil temporaire pour enfants, adolescents et adultes, les foyers d accueil médicalisés, les résidences pour personnes handicapées vieillissantes, les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Sur la route d une plus grande solidarité Avec son tour de France, D&O passe la vitesse supérieure en allant au cœur des villes à la rencontre des personnes directement concernées mais aussi des élus, directeurs de CHU, représentants de la Direction régionale de l action sanitaire et sociale, représentants d écoles d infirmières et même de cabinets d architectes. Sont également organisés des groupes de réflexion sur la complémentarité entre groupes de protection sociale (monde de l entreprise retraités) tels que D&O et les acteurs sociaux. La volonté du groupe D&O à terme, est de soutenir plus largement des initiatives locales sans pour autant nuire aux réseaux nationaux et associatifs déjà existants et de s inscrire dans la continuité des actions de solidarité envers les femmes, hommes et enfants handicapés mais aussi envers leurs proches. 7

8 Son ambition : s affirmer comme un acteur social de référence en matière d accompagnement du handicap, par le déploiement de nouvelles actions solidaires bénéficiant à tous. Nouvelle illustration de son engagement et à l heure où handicap et dépendance se rejoignent, le Groupe D&O lance DOmissimo, son enseigne nationale de services à la personne, gérée par les partenaires sociaux, pour le maintien à domicile et le soutien face à la dépendance des seniors et de leurs aidants. D&O confirme son engagement par une charte pour la prévention et l accompagnement du handicap et de la dépendance (voir la charte en annexe 1). >> Le Prix D&O «Accompagnement Handicap» visant à récompenser des expériences de terrain innovantes et aisément reproductibles, favorisant la solidarité entre les générations. >> La Bourse D&O «Prévention Handicap» récompensera chaque année des travaux de recherche, en rapport avec le handicap, menés par un ou plusieurs chercheurs relevant d un Centre Hospitalier Universitaire ou d une Faculté. >> Subvention D&O «Initiatives Handicap» pour soutenir des projets d investissements médicalisés ou médico-sociaux (extensions de services hospitaliers, établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes ). Le Prix D&O «Accompagnement Handicap» Parce qu elles sont au côté des personnes handicapées et de leurs proches, parce qu elles sont à l écoute, volontaires et dynamiques, les associations sont très souvent à l origine de projets novateurs, apportant des réponses particulièrement adaptées aux publics qu elles accompagnent. Le Prix D&O «Accompagnement Handicap» est ouvert aux associations loi 1901, à but non lucratif ou reconnues d utilité publique. Les associations souhaitant participer devront impérativement adresser leur dossier de candidature avant le 10 janvier Trois récompenses seront décernées pour distinguer un projet à destination des : Enfants en situation de handicap Adultes en situation de handicap Personnes vieillissantes en situation de handicap Le jury en charge de l examen des dossiers, est composé d Administrateurs du groupe D&O et de personnalités du monde médico-social et associatif. Il désignera 3 lauréats qui se verront remettre lors du second semestre 2008 : Le prix d honneur D&O «Accompagnement Handicap» d un montant de Le prix Initiative D&O «Accompagnement Handicap» d un montant de Le prix Perspective D&O «Accompagnement Handicap» d un montant de

9 Témoignages Des gens qui savent écouter «Notre fille a remarqué en s occupant de nos papiers que le groupe D&O pouvait nous aider. Ils nous ont apporté une aide de 1500 euros. Une véritable bouffée d air frais.» Monsieur et Madame Topart, 72 ans Gravement handicapés, M. et Mme Topart, retraités du Nord de la France racontent comment D&O est venu à leur aide. Mais c est d abord à eux-mêmes qu ils doivent toutes les victoires remportées dans leur combat contre l acharnement du sort. L été 2002 a été pour le couple la saison de tous les malheurs. «Au mois de juillet, raconte Robert Topart, je me lève, descends l escalier, puis, estimant qu il était encore un peu tôt, remonte jusqu à la chambre. Et c est là que je me suis effondré.» Le diagnostic est sans appel : accident vasculaire cérébral. Un AVC qui laissera M. Topart, 72 ans aujourd hui, paralysé du côté gauche. Le même mois, son épouse de 72 ans ne va pas bien. Verdict du médecin : Parkinson. Une maladie neuro-dégénérative caractérisée par des tremblements, des mouvements incontrôlés et des blocages musculaires qui handicapent lourdement aussi Madame Topart. Bref, en quelques semaines, la vie de ces retraités du Pas-de-Calais a basculé mais pour eux, «pas question de se laisser aller.» Ils allaient se battre. D abord en suivant de régulières séances de rééducation pour réapprendre les gestes simples du quotidien. Et l ancien préparateur en pharmacie de raconter «le miracle d un doigt que l on arrive enfin à lever, après des semaines de travail. C est si peu et si important à la fois...» Mais impossible d aller plus loin. «Nous n étions plus adaptés à notre environnement et c est donc notre environnement que nous avons refait selon nos handicaps. Enfin, toutes ces choses auxquelles on n aurait bien sûr jamais pensé quand tout allait bien.» Tout d abord en installant un «monte-escaliers» électrique pour continuer à accéder à leurs chambre et salle de bains. Une pièce essentielle que nous avons dû, tout dernièrement, réaménager avec une douche, la baignoire étant trop compliquée à utiliser du fait de nos handicaps. Mais la facture est lourde. Plus de euros pour le monte-escalier. Et environ euros de plus pour les travaux de la salle d eau. Bilan, des soucis financiers qui s ajoutent aux ennuis de santé. «Heureusement, notre fille a remarqué en s occupant de nos papiers que la CRC pouvait nous aider. Très rapidement, une brochure du groupe nous a été envoyée et ils nous ont apporté une aide de euros. Une véritable bouffée d air frais. Et un encouragement dans notre combat pour maintenir au mieux une vie à peu près normale. C est ainsi qu on a aussi fait appel à un organisme d amélioration de l habitat pour les personnes handicapées. Ainsi, on peut sortir un peu, grâce aux rampes qu ils nous ont installées autour de notre maison. Car le contact avec l extérieur, chaque visite de notre aide à domicile ou les encouragements d un kiné sont essentiels. C est la vie, quoi.» «Maintenant, nous avons un projet de véhicule adapté et on sait maintenant qu il y a des gens qui savent écouter. Alors, on a parlé à D&O...» 9

10 Karima : pour Adel, Farah et les autres... «Cette année, un administrateur de la CARCEPT est arrivé à la maison avec une excellente nouvelle supplémentaire. Ils nous ont accordé une somme de 5000 euros pour nous aider dans le réaménagement de notre domicile». Karima Avec l aide de la CARCEPT, Karima et son époux ont réaménagé leur maison pour que leurs enfants, atteints par une maladie génétique, puissent évoluer en toute sécurité. La vie a aussi voulu que leur petit garçon souffre de troubles du comportement. Karima se bat pour lui mais veut le faire aussi pour les autres en montant son association. Karima sait ce que le mot «courage» veut dire. Et il en fallu à cette habitante de Faches- Thumesnil, dans le département du Nord. Ses deux enfants, Farah, 7 ans, et Adel, 5 ans, sont atteints «d ataxie congénitale cérébelleuse». «Cette maladie génétique, explique-t-elle, se traduit par des troubles de l équilibre.» Un mal qui, outre des soins réguliers, requiert une présence permanente des parents. «Pour ma part, raconte encore Karima, j ai dû cesser mon activité professionnelle de responsable de magasin. Et il ne reste donc plus qu un salaire, celui de mon mari qui est agent administratif.» Problème : la maladie des enfants nécessite de toute évidence un réaménagement complet de la maison. «C est une bâtisse de 1965, avec plusieurs petites pièces et beaucoup de marches d escaliers à monter, ce qui est trop difficile pour nos enfants. L idée était donc d équiper le rez-de-chaussée en y coulant une dalle de béton complète, et ensuite d y poser du carrelage, puis refaire l électricité, etc.» Mais le coût de tels travaux est élevé. Très élevé... «Comme la caisse de retraite de mon mari est la CARCEPT, nous avons eu l idée de faire appel à cet organisme pour demander de l aide. Notre première demande date de 2005 et ils nous ont accordé euros, ce qui a été un véritable coup de pouce. Mais cette année, un administrateur de la CARCEPT est arrivé à la maison avec une excellente nouvelle supplémentaire. Ils nous ont accordé une somme de euros pour nous aider dans le réaménagement de notre domicile. Notre quotidien en a été amélioré sur toute la ligne, d autant que nos enfants peuvent évoluer en toute sécurité dans la maison. Et je tiens surtout à souligner l attitude compréhensive de ce représentant de la caisse qui nous a rendu visite ce jour-là.» Une écoute que Karima ne trouve pas toujours facilement. Car son fils, un petit garçon extrêmement intelligent, souffre aussi de troubles envahissants du comportement à signes autistiques. Une souffrance qui peut toucher toutes les familles mais dont le grand public comme les institutions ont encore bien du mal à prendre la mesure. D où des problèmes de structures médicales, éducatives et de sensibilisation de l ensemble de la société. Alors, pour combler ces vides, Karima ne veut pas se contenter d attendre de l aide. Elle a décidé de monter une association. Pour Adel. Et pour les autres. 10

11 Mathilde : le droit d étudier le droit «Cette aide de la CRIS est l opportunité inespérée de donner un peu de bonheur à une personne malade.» Maman de Mathilde Mathilde et sa maman Laurence 1 ont dû - et doivent encore - affronter la perte d un père pour l une, d un mari pour l autre et la maladie. Mais chaque année, Mathilde - subissant les séquelles d une méningite non soignée - avance. Elle progresse dans ses études. Mais ça ne s arrête pas à des diplômes. Sa mère raconte leur combat et ces bouts de bonheur arrachés au destin, avec le coup de pouce financier de D&O. Mathilde a le droit d étudier le droit. Même si Mathilde a été frappée par la maladie. Même si, en de tels cas, les études sont plus compliquées, plus dures, plus chères... D ailleurs, Mathilde, année après année, réussit. Elle est aujourd hui en maîtrise. Et c est d abord grâce à son courage. Mais aussi à l aide de sa maman, Laurence. Une ex-gérante de société du bâtiment qui a cessé son activité professionnelle pour être la plus présente possible auprès de sa fille, aujourd hui âgée de 27 ans. «Mathilde souffre entre autres d insuffisance respiratoire moyenne, suite à une méningite non-diagnostiquée et donc non-soignée, alors qu elle avait quatorze ans. Je passe rapidement sur toutes les interventions et traitements qu elle a du subir ensuite. A savoir, des séances d orthophonie, car il a fallu remettre en place sa voix qui avait été dégradée par un rétrécissement de la trachée ou encore la prise en charge de ses problèmes visuels, etc. Mais une chose lui tient à cœur, et donc à moi aussi : la poursuite de ses études. Malgré tout.» Et c est le cas depuis son bac C, qu elle a obtenu avec seulement quatre matières et sans dérogation! Apprendre. Un projet qui pourrait être presque ordinaire pour qui est en bonne santé et peut bénéficier de l appui de ses deux parents. Mais, le papa de Mathilde est décédé. Du coup, au-delà de la peine, s ajoutent les problèmes matériels. «J ai pu préserver mes Assedic en assurant des missions d intérim très courtes, mais financièrement, c est vraiment difficile», raconte encore Laurence. Et de détailler les 300 euros de frais d inscription pédagogique pour les cours par correspondance. Lesquels sont assurés au moyen de cassettes et de fascicules. Ou encore la facture de l inscription en faculté, c est-à-dire plus de 200 euros. «Heureusement, ajoute-t-elle, la caisse de retraite de mon mari, la CRIS, a pris en charge ces frais là et a même arrondi à 1000 euros. Alors, pour cette année, ça va. Car il faut savoir qu à chaque rentrée, il faut compter en plus les achats de livres. Et ils représentent un très gros poste de notre budget. Par exemple, Mathilde doit à chaque fois acheter de nouveaux codes civils, des ouvrages qui sont plutôt onéreux.» Laurence tient à préciser: «Je ne suis pas une assistée. Mais cette aide de la CRIS, dont nous bénéficions depuis quatre ans après avoir découvert son existence grâce au magazine de D&O, est bien plus que cela. C est l opportunité inespérée de donner un peu de bonheur à une personne malade quand, a priori, vous n en aviez pas les moyens. Et le bonheur, pour Mathilde, c est en grande partie la liberté d étudier.» 1 Les prénoms ont été changés. 11

12 D&O, 50 ans d expérience au service de la protection sociale D&O, groupe paritaire multiprofessionnel, est depuis 50 ans un acteur majeur de la protection sociale complémentaire. Il est présent dans les domaines de la retraite, de la prévoyance, de la santé et de l action sociale. D&O regroupe des institutions sociales à gouvernance paritaire et à but non lucratif ayant pour activités la gestion de la retraite et l assurance de personnes. Pour les secteurs d activité qu il gère dont ceux du transport routier (voyageurs et marchandises), de la logistique, de la banque, de la pharmacie, le groupe propose des garanties innovantes à ses entreprises adhérentes, leurs salariés et retraités. L action sociale est un axe de développement prioritaire pour D&O. Le groupe entend ainsi faire vivre ses valeurs d humanisme, de solidarité et de paritarisme, en proposant des solutions pour accompagner ses participants durant leur parcours de vie. En quelques chiffres : entreprises adhérentes salariés cotisants retraités 7 délégations régionales 17 délégations commerciales collaborateurs D&O Les institutions de retraite complémentaire du groupe D&O Trois caisses de retraite figurent parmi les institutions du groupe D&O : la CARCEPT, Caisse Autonome de Retraite Complémentaire Et de Prévoyance du Transport, la CRC, Caisse de Retraite complémentaire des Cadres, la CRIS, Caisse de Retraite Interprofessionnelle des Salariés. Membres de l AGIRC/ARRCO, elles participent au financement des retraites par répartition depuis 1955, gèrent les cotisations et versent les allocations de retraite complémentaire. Soucieux de mettre en œuvre les valeurs de solidarité et de proximité de D&O, les administrateurs de la CARCEPT, de la CRC et de la CRIS les trois caisses de retraite du groupe consacrent depuis 50 ans une part importante de leur fonds social à l accompagnement du handicap. Puisque le handicap nous concerne tous, découvrons-le, informons-nous, en un mot : soyons sensibilisés! 12

13 Les partenaires de D&O Née en 1933, l Association des Paralysés de France a été créée grâce à la détermination de quatre jeunes gens atteints par la poliomyélite et scandalisés par la discrimination dont ils étaient victimes. Près de soixantequinze ans plus tard, l'apf poursuit cette lutte malheureusement toujours d actualité pour une participation pleine et entière des personnes en situation de handicap et leur famille dans la société. Présente à l échelle nationale, l'association des Paralysés de France est dirigée par un conseil d'administration élu par ses adhérents. Tout en restant un mouvement revendicatif très actif avec ses chantiers de l accessibilité ou ses opérations de «testing» filmées en caméras cachées, elle est aussi une association de gestion de services et d'établissements médico-sociaux. Le tout en s'appuyant sur une charte et un projet associatif communs. Née en 1962, l Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH) est une association loi 1901 reconnue d utilité publique depuis Avec adhérents et salariés, elle accueille et accompagne adhérents. Un travail de grande ampleur réalisé grâce à un maillage local de 87 associations départementales et national de 585 établissements ou services.`son objectif est de promouvoir la dignité des personnes handicapées par un travail de fond au service de leur épanouissement et de leur intégration la plus complète possible au quotidien de notre société. Et, à chaque fois que c est possible, elle travaille en étroite collaboration avec les services publics. Né en 1971, le Comité national de Coordination de l Action en faveur des personnes Handicapées (CCAH) est une association reconnue d utilité publique. Elle rassemble à ce jour des mutuelles, institutions de retraite complémentaire ou de prévoyance, de ses membres adhérents, à savoir : des entreprises, des comités d entreprises (membres adhérents) et des associations françaises les plus impliquées dans le quotidien ses personnes handicapées physique et/ou mentales. Avec ses 120 membres, le CCAH a donc l originalité de regrouper des organismes et des associations qui partagent des valeurs communes et un but clair : l amélioration des conditions de vie des personnes handicapées. Depuis mars 2004, Volvo Bus France est une équipe dédiée à la vente des autobus et autocars Volvo. Le fabricant développe et fabrique tous ses véhicules selon 4 critères clefs : qualité - environnement sécurité service. La question du handicap et de l accessibilité a toujours fait partie des priorités de Volvo Bus France. C est ainsi qu il a développé un niveau de service élevé pour assurer le confort et la sécurité des personnes à mobilité réduite pour leur offrir la possibilité de poursuivre une vie normale. Cette démarche a été suivie de la décision d équiper les véhicules d une rampe électrique ou manuelle et de réserver un emplacement aux handicapés. Volvo Bus France participe également à des tables rondes, débats entre acteurs régionaux du transport et les constructeurs autour de thèmes majeurs comme la mise en accessibilité des réseaux de transports collectifs. 13

14 Annexe 1 La charte D&O handicap La Charte D&O_Handicap s inscrit dans une démarche consensuelle du Groupe D&O envers les nouvelles orientations de son Action Sociale. Elle énonce les engagements du Groupe D&O en faveur des personnes handicapées et dépendantes. I / La Charte D&O_Handicap affirme la volonté du Groupe D&O d accompagner sa population - participants actifs et retraités ainsi que leur conjoint et enfants - en situation de handicap ou de dépendance. II / La Charte D&O_Handicap confirme la volonté du Groupe D&O de soutenir les associations nationales et locales dans leur projet d accompagnement et d aide aux personnes handicapées et dépendantes à travers des subventions de fonctionnement. III/ La Charte D&O_Handicap manifeste la volonté du Groupe D&O de devenir un acteur référent dans l accompagnement du Handicap par le déploiement de nouvelles actions collectives solidaires sur le Handicap et la Dépendance ; actions qui bénéficieront à tous, participants ou non du groupe. SENSIBILISER ET INFORMER pour une meilleure intégration des personnes handicapées dans la vie quotidienne. Chaque année, le Groupe D&O mettra en place une manifestation de sensibilisation et d information sur les handicaps. ACCOMPAGNER la perte d autonomie à domicile de nos participants actifs, retraités de leur conjoint et leurs enfants. Par le financement de l aide ménagère, de l aménagement du domicile ou du véhicule, de l achat d appareillages la création d une offre large et structurée d établissements d accueil pour personnes handicapées et dépendantes quel que soit leur âge. Le Groupe D&O s engage à soutenir la création, l extension et la rénovation de structures adaptées bénéficiant aux personnes handicapées ou dépendantes. RECONNAîTRE le travail mené au quotidien par les associations oeuvrant en faveur des personnes handicapées. Le prix D&O est attribué aux initiatives les plus innovantes et récompense les expériences de terrain qui favorisent la solidarité intergénérationnelle. PRÉVENIR en apportant notre soutien à des projets de recherche scientifique. Une bourse D&O récompensera chaque année des travaux de recherche d un ou plusieurs chercheurs sur la prévention, la prise en charge ou l accompagnement du handicap et de la dépendance. 14

15 Annexe 2 La loi du 11 février 2005 La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes» définit le handicap dans toute sa diversité. L article 2 stipule que «constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d une altération substantielle, durable ou définitive d une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d un polyhandicap ou trouble de santé invalidant». Cette loi aborde de nombreux points tels que la compensation du handicap, la prévention et l accès aux soins, l intégration scolaire et professionnelle. L accessibilité tient bien évidemment une place importante dans ce dispositif. L accessibilité : un environnement pour tous La loi définit les moyens de la participation des personnes handicapées à la vie de la cité et crée l obligation d accessibilité des logements, des établissements recevant du public, des transports ainsi que l obligation de sous-titrage pour les contenus audiovisuels. L emploi : la non-discrimination au travail La loi de juillet 1987 obligeait déjà les entreprises de plus de vingt salariés à embaucher 6 % de travailleurs handicapés. La loi du 11 février 2005 vient rappeler cette obligation. Les entreprises doivent prendre les mesures appropriées pour permettre aux travailleurs handicapés d accéder à un emploi ou de conserver un emploi correspondant à leur qualification, ou pour qu une formation adaptée à leurs besoins leur soit dispensé. Tout ou partie des dépenses supportées à ce titre par l employeur peut être compensé par des aides. La scolarité : l insertion en milieu ordinaire La loi reconnaît à tout enfant porteur de handicap le droit d être inscrit en milieu ordinaire, dans l école la plus proche de son domicile et bénéficier d un projet personnalisé de scolarisation prévoyant les adaptations nécessaires Le financement du projet de vie : le droit à la compensation En fonction du projet de vie formulé par la personne handicapée, la loi prévoit le principe du droit à compensation du handicap, en établissement comme à domicile. La prestation de compensation couvre les besoins en aide humaine, technique ou animalière, aménagement du logement ou du véhicule La création des MDPH : l information et l accompagnement Guichet unique pour toutes les questions liées au handicap, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) exerce dans chaque département, «une mission d accueil, d information, d accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens aux handicaps». 15

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie"

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives La Mesnie Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie" PROJET DE VIE ASSOCIATIF ALAPA 2014-2019 Projet approuvé en Conseil de Vie Sociale le Projet approuvé

Plus en détail

Prix D&O «Accompagnement Handicap»

Prix D&O «Accompagnement Handicap» NOTE DE PRESSE Paris, le 25 juin 2010 Prix D&O «Accompagnement Handicap» Trois nouvelles associations dont les projets favorisent le lien social, les relations intergénérationnelles et apportent un mieux-être

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Unapp - Apei de Lens et environs (www.apei-lens.org) L Apei de Lens et environs «Le Parrainage est une aventure humaine et une expérience unique»

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Accessibilité du cadre bâti

Accessibilité du cadre bâti Accessibilité du cadre bâti La Loi et ses enjeux 7 juillet 2014 Club Immobilier Anjou Commission commerce CCI Maine-et-Loire Environ 450 diagnostics d accessibilité réalisés Environ 150 journées de formation

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Accessibilité L accessibilité désigne «la conception de produits, d équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans la mesure du possible,

Plus en détail

PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE

PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE EUREXPO LYON HALL 4.1 Les 5 et 6 mars 2016 Salon grand public et

Plus en détail

Réunion C.T.B. CNRS. Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010

Réunion C.T.B. CNRS. Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010 Réunion C.T.B. CNRS «Les 10èmes rencontres» Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010 Des chiffres clé sur l emploi dans le milieu ordinaire du travail Dans le secteur privé assujetti

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A > Le guide de la loi > Sommaire La loi du 11 février 2005 - les grandes avancées 3 Le droit à compensation - le financement du projet de vie 4 La scolarité - l insertion en milieu ordinaire 6 L emploi

Plus en détail

Mercredi 18 mars 2015 : M. Chantal Morel

Mercredi 18 mars 2015 : M. Chantal Morel UE d ERGOTHERAPIE Mercredi 18 mars 2015 : Synthèse de l unité d enseignement Concours Ergothérapie Formation en vue du DE d ergothérapeute M. Chantal Morel Synthèse de l unité d enseignement UE 18 Sp Ergothérapie:

Plus en détail

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION 1961 : Naissance de La Chrysalide Arles, section dépendante de La Chrysalide de Marseille affiliée à l

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE «PRISON/HANDICAP»

RESULTATS DE L ENQUETE «PRISON/HANDICAP» http://banpublic.org Ban Public (adresse postale) 22,Rue Breguet 75011 Paris http://www.apf.asso.fr APF Association des Paralysés de France 17, Bd Auguste Blanqui 75013 Paris RESULTATS DE L ENQUETE «PRISON/HANDICAP»

Plus en détail

OBSERVATOIRE. en partenariat avec l ADAPT

OBSERVATOIRE. en partenariat avec l ADAPT OBSERVATOIRE prospectif des métiers et des qualifications de la branche de la fabrication et du commerce des produits à usage PHARMACEUTIQUE, PARAPHARMACEUTIQUE et VÉTÉRINAIRE en partenariat avec l ADAPT

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux?

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? . LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? Des crédits en augmentation pour financer les établissements

Plus en détail

La reconnaissance du handicap...

La reconnaissance du handicap... La reconnaissance du handicap... Pourquoi faire reconnaître son handicap? Qui peut être reconnu travailleur handicapé? Comment faire pour obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Plus en détail

SOMMAIRE. Page - 2 Etape 1 - LA RECONNAISSANCE DU TRAVAILLEUR HANDICAPÉ POUR DEVENIR BÉNÉFICIAIRE DE L OBLIGATION D EMPLOI

SOMMAIRE. Page - 2 Etape 1 - LA RECONNAISSANCE DU TRAVAILLEUR HANDICAPÉ POUR DEVENIR BÉNÉFICIAIRE DE L OBLIGATION D EMPLOI Mémo 2010 SOMMAIRE La Campagne Itinérante de Formation et d Information sur le Handicap (CIFIH) a été conçue pour communiquer avec l ensemble des agents militaires et civils du ministère de la défense

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

MDPH 48 avenue de la République BP 20351 68006 COLMAR CEDEX 03 89 60 68 10 03 89 21 93 49 mdph@cg68.fr

MDPH 48 avenue de la République BP 20351 68006 COLMAR CEDEX 03 89 60 68 10 03 89 21 93 49 mdph@cg68.fr LA PROCEDURE D ATTRIBUTION D UN AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE INDIVIDUEL DANS LE HAUT-RHIN MDPH 48 avenue de la République BP 20351 68006 COLMAR CEDEX 03 89 60 68 10 03 89 21 93 49 mdph@cg68.fr PROCÉDURE

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Corse Pôle santé et sécurité au travail Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

Le maintien dans l emploi

Le maintien dans l emploi Le maintien dans l emploi Aspects réglementaires Dr JM STERDYNIAK METRANEP - 30 septembre 2008 1 Le champ du sujet Défi majeur pour les services de santé au travail. Code du Travail :? «maintien dans l

Plus en détail

L accompagnement des personnes handicapées

L accompagnement des personnes handicapées Dossier de la participation L accompagnement des personnes handicapées Le prochain rendez-vous participatif du Conseil général L énergie : un défi pour notre avenir Mardi 9 décembre 2008 de 14 h à 18 h

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) LES PERSONNES TRES AGEES EN SITUATION D ISOLEMENT Au préalable, quelle est la définition de «solitude» dans le petit Larousse

Plus en détail

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Handicap Voyages scolaires Refus de fourniture d un service Recommandations La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité a été saisie

Plus en détail

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour 47 Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour SOMMAIRE INTRODUCTION L Enfant, le Sport et le Handicap 1 HANDISPORT et USEP : Qui sommes-nous? PRESENTATION 2 HISTORIQUE 3 HANDISPORT

Plus en détail

CARCEPT ACTION SOCIALE 05/2011

CARCEPT ACTION SOCIALE 05/2011 05/2011 : POUR LES PARTICIPANTS ACTIFS ET RETRAITÉS Cette présentation de l concerne les cotisants de la 2 SOMMAIRE Première partie : Les participants actifs. Deuxième partie : Les participants retraités.

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

André AUGST, Vice président

André AUGST, Vice président Ingénierie sociale Centre de bilan de compétences Centre de formation professionnelle Entreprise Adaptée Entreprise d Insertion par l Activité Economique Créée en 1987, le CEP CICAT est un véritable lieu

Plus en détail

Évaluation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Évaluation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Évaluation évaluation de la situation et des besoins de la personne est au cœur du droit à compensation. Pluridisciplinaire et multidimensionnelle, elle envisage tous

Plus en détail

chef d entreprise VOTRE GUIDE PRATIQUE www.reunica.com

chef d entreprise VOTRE GUIDE PRATIQUE www.reunica.com chef d entreprise VOTRE GUIDE PRATIQUE www.reunica.com bienvenue chez RÉUNICA www.reunica.com En tant que nouveau client Réunica, nous tenons à vous remercier pour votre confiance. Nous souhaitons vous

Plus en détail

Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite, aux installations et établissements recevant du public.

Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite, aux installations et établissements recevant du public. Conseil Départemental d Ille-et-Vilaine - 16 rue Saint-Hélier - 35000 RENNES 02 99 67 46 27 02 99 67 46 28 ille-et-vilaine@oncd.org www.odcd35.fr Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite,

Plus en détail

GUIDE. de l exposition. «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» @Roger-Viollet

GUIDE. de l exposition. «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» @Roger-Viollet GUIDE de l exposition @Roger-Viollet «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» 1 2 introduction l La MSA contribue à améliorer la protection sociale et les conditions de vie des

Plus en détail

Demande de logement social

Demande de logement social Ministère chargé du logement Cadre réservé au service Demande de logement social Article R. 441-2-2 du code de la construction et de l habitation Numéro de dossier : N 14069*02 Avez-vous déjà déposé une

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

GUIDE DES DROITS & DES AIDES

GUIDE DES DROITS & DES AIDES GUIDE DES DROITS & DES AIDES pour réussir son insertion professionnelle Spécial «Étudiants & les jeunes diplômés en situation de handicap» www.handicap.afij.org handicap Sommaire Qu est-ce que le handicap?

Plus en détail

vous êtes une personne handicapée

vous êtes une personne handicapée vous êtes une personne handicapée - 33 Le handicap est l affaire de tous. Le Conseil général s engage à améliorer votre intégration dans la vie sociale : aide à l autonomie, création de liens professionnels

Plus en détail

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale Paris, le 5 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE COMMUN Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale SOMMAIRE Communiqué

Plus en détail

L ANIMATION AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES : RÉFLEXIONS ET PROPOSITIONS

L ANIMATION AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES : RÉFLEXIONS ET PROPOSITIONS L ANIMATION AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES : RÉFLEXIONS ET PROPOSITIONS Septembre 2013 Au cours des dernières décennies, l animation auprès des Personnes Âgées a beaucoup évolué : il a fallu s adapter à des

Plus en détail

La reconnaissance du handicap...

La reconnaissance du handicap... La reconnaissance du handicap... Pourquoi faire reconnaître son handicap? Qui peut être reconnu travailleur handicapé? Comment faire pour obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

Sud DOSSIER DE PRESSE. Ven 27. Jeu 26. www.autonomic-expo.com TOULOUSE. Entrée Gratuite. Handicap Grand Âge Maintien à Domicile. L'Autonomie pour Tous

Sud DOSSIER DE PRESSE. Ven 27. Jeu 26. www.autonomic-expo.com TOULOUSE. Entrée Gratuite. Handicap Grand Âge Maintien à Domicile. L'Autonomie pour Tous Sud Professionnel & Grand Public 10 000 visiteurs 150 exposants 10 e Edition Jeu 26 Ven 27 MARS 2015 TOULOUSE PARC DES EXPOSITIONS Entrée Gratuite Handicap Grand Âge Maintien à Domicile L'Autonomie pour

Plus en détail

PRIX CNSA LIEUX DE VIE COLLECTIFS & AUTONOMIE EDITION 2010

PRIX CNSA LIEUX DE VIE COLLECTIFS & AUTONOMIE EDITION 2010 PRIX CNSA LIEUX DE VIE COLLECTIFS & AUTONOMIE EDITION 2010 7 octobre 2009 Avec le soutien de Communiqué de presse 3 Les nouveautés 2010 4 Les prix personnes âgées 5 Les prix personnes handicapées 6 Le

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

Aide ménagère pour agent en activité

Aide ménagère pour agent en activité Handicap Aide ménagère pour agent en activité Aide financière, dans la limite de 30 heures par mois, pour les agents employant un salarié de service d aide à la personne, à domicile. Les ouvrants droit,

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

Atelier 1 : Handicap ou situation de handicap?

Atelier 1 : Handicap ou situation de handicap? Atelier 1 : Handicap ou situation de handicap? Quizz Le mot handicap vient de l'expression anglaise du XIVème siècle hand in cap [la main dans le chapeau] qui elle-même renvoie : a) au fait qu'à l'époque

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA

VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA 1 INTERVENTIONS INDIVIDUELLES Aides personnalisées ponctuelles En cas de difficultés importantes dues à une situation de rupture (chômage, surendettement, divorce,

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan au 30 Septembre 2009 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT

Plus en détail

Organiser une réunion accessible à tous

Organiser une réunion accessible à tous Organiser une réunion accessible à tous L accessibilité, condition indispensable à la possibilité pour les personnes en situation de handicap de se déplacer, d accéder et de participer aux activités sociales,

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées LA MAYENNE C O N S E I L G É N É R A L Original à conserver et photocopie(s) à retourner à un ou plusieurs établissements de votre

Plus en détail

Note pour l adaptation de la société au vieillissement

Note pour l adaptation de la société au vieillissement Note pour l adaptation de la société au vieillissement Présentation de l'unapl : L Union nationale des professions libérales (UNAPL) est une organisation patronale représentative créée en 1977. Elle fédère

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

Vers une accessibilité généralisée. L égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

Vers une accessibilité généralisée. L égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Vers une accessibilité généralisée L égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées loi du 11 février 2005 La loi du 11 février 2005 aborde de nombreux

Plus en détail

Formation Auxiliaire de Vie Sociale

Formation Auxiliaire de Vie Sociale Formation Auxiliaire de Vie Sociale APF Les objectifs de la formation La formation des AVS, proposée par APF Formation, répond au triple souci : de développer les connaissances de base nécessaires à la

Plus en détail

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes À la suite de la Conférence nationale du handicap, le ministère des affaires sociales, de la

Plus en détail

Votre «proche» souffre de troubles psychiques, l UNAFAM peut vous aider

Votre «proche» souffre de troubles psychiques, l UNAFAM peut vous aider Votre «proche» souffre de troubles psychiques, l UNAFAM peut vous aider Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques Tel : 05 61 48 11 56 - Mail : 31@unafam.org

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

«Le Chemin d Éole», une Maison d accueil spécialisée dotée d une unité dédiée aux patients souffrant de la Chorée de Huntington

«Le Chemin d Éole», une Maison d accueil spécialisée dotée d une unité dédiée aux patients souffrant de la Chorée de Huntington «Le Chemin d Éole», une Maison d accueil spécialisée dotée d une unité dédiée aux patients souffrant de la Chorée de Huntington Géré par l institut Camille Miret (association d intérêt général à but non

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique»

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique» DOSSIER DE PRESSE Une nouvelle activité vient de voir le jour «Le BTP Gériatrique» Adapt 06 est une société de travaux tout corps d état, spécialisée dans l adaptation des logements pour les personnes

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

Janvier 2015 POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ

Janvier 2015 POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ 1 LES TERMES «VISION7 INTERNATIONAL», «V7I» ET «ENTREPRISE» DÉSIGNENT VISION7 INTERNATIONAL ET SES FILIALES ET UNITÉS COMMERCIALES. 1. OBJECTIF ET PORTÉE La Loi de 2005 sur l

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question

Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question Fiche n 1 Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question Origine du projet Le CCAS de Dax est gestionnaire de deux établissements qui étaient à l origine des

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Dossier de presse Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Secrétaire d Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale à la

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des formations sanitaires et sociales, renouvelle le financement de places supplémentaires

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail