«Un village itinérant pour un autre regard sur le handicap»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Un village itinérant pour un autre regard sur le handicap»"

Transcription

1 Dossier de presse «Un village itinérant pour un autre regard sur le handicap» Un village pour un autre regard sur le handicap D&O agit et s engage pour le handicap Témoignages D&O, un groupe solidaire Les partenaires de D&O Contacts : Agence Ketchum Nawel Younsi / Inès Gbaguidi Tél : / /

2 «Sensibilisation Hand cap» Un Village pour un autre regard sur le handicap D&O - groupe paritaire de protection sociale complémentaire - a toujours privilégié l accompagnement du handicap et de la dépendance. Pour le faire savoir, expliquer ses engagements et aller à la rencontre de tous ses publics - entreprises, participants actifs et retraités et aussi le grand public, les associations et les collectivités locales le groupe D&O parcourt les villes de France depuis plusieurs mois avec son opération «Sensibilisation handicap». Cette première édition de la manifestation a pour thème le handicap moteur.. C est un véritable «village» de 500 m², composé d un bus accessible à tous, d un espace animation et d un espace information et d échange, qui fait escale au cœur des villes pendant deux ou trois jours. L opération Sensibilisation Handicap s articule autour de : Un bus accessible à tous Une exposition pour s informer Des ateliers pratiques et ludiques pour découvrir Un groupe de réflexion pour échanger et partager Espace Animation : animations ludiques et sportives, dont deux parcours d accessibilité (l un «réel», l autre «virtuel») permettant aux personnes valides d appréhender les difficultés de déplacement en fauteuil roulant, en appartement comme en extérieur. Entre autres animations : un jeu des 8 erreurs «Des rues accessibles Cherchez l erreur» pour les plus jeunes et un terrain d'handi-basket pour mini-match et lancers francs en fauteuil. Dijon 16 mai Parcours Espace Exposition : exposition photos «Amours» d Eric Dexheimer, projections de films dont des caméras cachées sur les discriminations vécues par les personnes handicapées, outil pédagogique interactif pour visualiser un appartement accessible à tous, portraits de personnes ayant bénéficié de l accompagnement D&O. Espace Information et Échanges : panneaux d informations pédagogiques. Forum associatif. Accueil personnalisé (dont un espace information sur le Prix D&O «Accompagnement Handicap» qui récompensera les associations qui facilitent le quotidien des personnes handicapées et/ou des personnes dépendantes, que ce soit pour leur maintien à domicile ou accompagner leur avancée en âge). Nancy 19 mai Limoges 13/14 juin Beauvais 3/4 juillet Lille 10/11 oct Metz 24/25 oct Nice 6/7 nov Toulouse 16/17 nov Bordeaux 22/23 nov Paris 3/4/5 déc d autres dates en

3 Un Village pour aller plus loin Bien entendu accessible et ouvert à tous, quel que soit leur âge, le Village D&O souhaite avec ses animations, les informations diffusées et les rencontres avec les associations, contribuer à faire changer le regard sur les handicaps. UN ESPACE ANIMATION A travers des animations ludiques et sportives, cet espace de 150 m² permet aux personnes valides d appréhender les difficultés de déplacement en fauteuil roulant, en appartement comme en extérieur. Le parcours d accessibilité «réel» pour mieux appréhender les obstacles rencontrés par les personnes handicapées moteurs lors de leurs déplacements quotidiens. Véritable circuit en fauteuil roulant à destination des personnes valides, ce parcours est composé d une pente à 10%, d un slalom, d un passage de porte et de plusieurs revêtements et graviers. Le parcours d accessibilité «virtuel» Élaboré par l AFM Association Française contre les myopathies ce parcours conçu comme un jeu vidéo est projeté sur grand écran. Le jeu : "Des rues accessibles... Cherchez l'erreur!", une animation ludique pour les plus jeunes qui peuvent, sur un panneau à l'aide d'aimants, pointer les aménagements (travaux, marches, pavés...) ou les incivilités (poubelles ou scooters sur trottoirs) qui rendent la rue inaccessible. Le terrain d handi-basket pour démonstrations et mini-match, avec la possibilité pour le grand public de faire des lancers francs en fauteuil. L «appartement idéal» Deux dispositifs pour visualiser les caractéristiques d un appartement accessible à tous : A travers une animation multimédia et interactive, le visiteur est guidé dans plusieurs pièces d un appartement : cuisine, salle de bains, couloir, toilettes. A travers un jeu pour permettre aux visiteurs d appréhender au mieux les problématiques d accessibilité aux objets courants. Le quiz pour tester ses connaissances en matière de handicap. 3

4 UN ESPACE EXPOSITION L Expo Photos «Amours» de Éric Dexheimer 8 photos sur le thème de l amour. Le livre d or Les visiteurs sont invités à faire part de leurs commentaires, à témoigner, un module «dessin» est également disponible. «Bravo pour cette initiative, nous avons grand besoin de communication nous les personnes dites «normales» que je considère comme handicapées du handicap.» «Je n ai pas réussi à ouvrir la porte du parcours en fauteuil! Je ne me rendais pas compte que c était aussi difficile pour les personnes à mobilité réduite.» Des contenus audiovisuels L action sociale D&O en images Cérémonie des Trophées APAJH 2007 Des caméras cachées APF pointant du doigt les discriminations vécues quotidiennement par les personnes en situation de handicap, aussi bien dans leurs loisirs, la location d un appartement, lors d une demande de prêt à la consommation ou encore pour un simple déplacement. UN ESPACE INFORMATION ET ECHANGES : panneaux d information pédagogiques, forum associatif et accueil personnalisé (dont un espace information sur le Prix D&O «Accompagnement Handicap» qui récompensera une association ayant un projet innovant dans le domaine du handicap). 4

5 Objectifs de cette tournée inédite Les valeurs de Solidarité, d Humanisme et de Proximité propres au groupe D&O trouvent leur expression dans des actions solidaires telles que cette grande opération itinérante en A l heure où handicap et dépendance sont des problématiques sociétales majeures, contribuer à faire changer le regard sur le handicap est apparu très important aux partenaires sociaux qui ont toujours su gérer, de manière non lucrative, les régimes complémentaires de retraite et de santé. Parce que le handicap nous concerne tous, D&O souhaite offrir à chacun la possibilité de le découvrir, de s informer et de partager pour une meilleure intégration des personnes en situation de handicap. Découvrir Parce que l acceptation de l autre passe d abord par la compréhension de sa différence. Pour que, petit à petit, le regard de la société change, que les personnes handicapées ne soient plus perçues comme des individus "à part" mais comme des personnes «à part entière». D&O et ses partenaires ont à cœur de faire comprendre les multiples réalités que l on cache pudiquement derrière le mot "handicap". S informer Parce qu expliquer permet de mieux comprendre. Toutes les situations de handicap affectent ceux qui en sont atteints aujourd hui ou risquent de l être demain. Prendre conscience des difficultés rencontrées quotidiennement par les personnes en situation de handicap, c est commencer à changer son regard. Toutes les villes où le village D&O fait étape en 2007 sont autant de forums qui réuniront le grand public, touché de près ou non par le handicap, les acteurs locaux mais aussi les entreprises. Partager Parce que l accompagnement du handicap est l affaire de tous. Faciliter la mobilité des personnes handicapées, c est aussi rendre la ville plus praticable à tous : une maman avec sa poussette, une personne âgée avec sa canne, un enfant dont la jambe est plâtrée Autant d exemples qui prouvent que la frontière qui sépare le monde des "valides" de celui des "handicapés" n a pas lieu d être et que c est par le partage et la rencontre que l on avance pour tous. D&O souhaite à travers sa manifestation «Sensibilisation Handicap» tisser un maillage d interlocuteurs de ville en ville pour identifier et encourager la création ou le développement de projets adaptés aux besoins des personnes handicapées dans le domaine associatif, apporter son soutien à des projets de recherche sur la prévention, la prise en charge ou l accompagnement du handicap et de la dépendance et accompagner la création d une offre large et structurée d établissements d accueil pour personnes handicapées et dépendantes quel que soit leur âge. D&O accorde chaque année de nombreuses aides individuelles. Découvrez les témoignages en pages 9, 10 et 11. 5

6 D&O s engage et agit pour le handicap L accompagnement du handicap a toujours fait partie des priorités du groupe D&O. Parce qu il est l affaire de tous et que nous serons tous un jour confrontés, pour nous-mêmes ou nos proches, à une situation de handicap ou de dépendance, le groupe souhaite contribuer à faire changer le regard sur les handicaps. 5 millions de personnes handicapées recensées en 2005 en France, 1 million de personnes âgées dépendantes et plus demain 7,4 millions 1 de Français concernés par des déficiences motrices. Et demain, peutêtre, nous ou l un de nos proches. 5 millions de personnes en situation de handicap recensées en 2005 en France La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes» définit le handicap dans toute sa diversité et aborde de nombreux points tels que la compensation du handicap, la prévention et l accès aux soins, l intégration scolaire et professionnelle. L accessibilité tient bien évidemment une place importante dans ce dispositif (voir en annexe 2, la fiche détaillée sur la loi du 11 février 2005 page 13). Les défis de l accessibilité des logements, des établissements recevant du public, des transports sont donc énormes et vont au-delà de la prise en compte des besoins propres des personnes handicapées car chacun de nous fera, un jour ou l autre, de manière définitive ou momentanée, pour lui ou ses proches, l expérience d une mobilité réduite. L action sociale D&O : comment et pour qui? Les valeurs de solidarité et de proximité de D&O s expriment au quotidien à travers son action sociale, décidée par les Administrateurs de ses trois institutions de retraite complémentaire la CARCEPT 2, la CRC 3 et la CRIS 4. Chaque caisse de retraite est dotée annuellement d un budget d action sociale. Cette enveloppe permet à chaque institution de mettre en place des aides individuelles et des oeuvres collectives bénéficiant à ses populations. Les trois caisses de retraite du groupe ont choisi depuis des années de consacrer une part importante des dépenses du fonds social à l accompagnement du handicap. Une action sociale pour tous, une réponse pour chacun Groupe de protection sociale à but non lucratif, D&O a toujours eu a cœur de soutenir les bénéficiaires en situation de handicap, quel que soit leur âge, quel que soit leur handicap. Audelà des aides individuelles et collectives que D&O accorde à ses participants, le «mieux vivre» et le «mieux vieillir» sont au cœur des préoccupations du groupe. Des initiatives concrètes sont menées quotidiennement, au bénéfice de 1,5 million d actifs et de retraités, et leur famille. Les services accordés par D&O en matière d action sociale sont notamment l écoute, l information et le soutien, l accompagnement du handicap et de la dépendance, les aides exceptionnelles, les bourses d études, les aides au logement et prêts, la réinsertion professionnelle et la formation, les frais d obsèques, les aides à l hébergement en maison de retraite. 1 Source : Conseil National Supérieur de l Autonomie (CNSA) 2 CARCEPT : Caisse Autonome de Retraites Complémentaires et de Prévoyance du Transport 3 CRC : Caisse de Retraite complémentaire des Cadres 4 CRIS : Caisse de Retraite Interprofessionnelle des Salariés 6

7 Au cœur de l action sociale D&O : l accompagnement du handicap L accompagnement du handicap et de la dépendance : s adresse aux actifs et retraités, leur conjoint et enfant, concerne toutes formes de handicap, qu il soit de naissance ou de survenance, se matérialise par des aides individuelles, des actions collectives et des subventions à des associations nationales et locales. Les actions du groupe D&O en faveur des personnes handicapées poursuivent deux objectifs majeurs : promouvoir le maintien à domicile et l autonomie des personnes ; faciliter leur accueil dans des structures adaptées lorsque cela s avère nécessaire. Plus de d aides individuelles ont été attribués en 2005 et 2006 pour aider les personnes handicapées et leurs familles. Aménagement de l habitat (monte-escalier, élargissement des portes, installation de salle de bains), aide à domicile, achat de matériel adapté pour la rééducation ou les activités quotidiennes (appareillage auditif, fauteuil roulant), acquisition et équipement du véhicule Près de 600 places prioritaires pour les personnes dépendantes ou handicapées. Des investissements importants sont faits pour la réservation de lits dans des établissements accueillant des personnes handicapées ou dépendantes comme les établissements et services d aide par le travail (ESAT), les maisons d accueil spécialisées (MAS), les instituts médico-pédagogiques et médico-professionnels, les centres de rééducation fonctionnelle et professionnelle, les maisons d accueil temporaire pour enfants, adolescents et adultes, les foyers d accueil médicalisés, les résidences pour personnes handicapées vieillissantes, les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Sur la route d une plus grande solidarité Avec son tour de France, D&O passe la vitesse supérieure en allant au cœur des villes à la rencontre des personnes directement concernées mais aussi des élus, directeurs de CHU, représentants de la Direction régionale de l action sanitaire et sociale, représentants d écoles d infirmières et même de cabinets d architectes. Sont également organisés des groupes de réflexion sur la complémentarité entre groupes de protection sociale (monde de l entreprise retraités) tels que D&O et les acteurs sociaux. La volonté du groupe D&O à terme, est de soutenir plus largement des initiatives locales sans pour autant nuire aux réseaux nationaux et associatifs déjà existants et de s inscrire dans la continuité des actions de solidarité envers les femmes, hommes et enfants handicapés mais aussi envers leurs proches. 7

8 Son ambition : s affirmer comme un acteur social de référence en matière d accompagnement du handicap, par le déploiement de nouvelles actions solidaires bénéficiant à tous. Nouvelle illustration de son engagement et à l heure où handicap et dépendance se rejoignent, le Groupe D&O lance DOmissimo, son enseigne nationale de services à la personne, gérée par les partenaires sociaux, pour le maintien à domicile et le soutien face à la dépendance des seniors et de leurs aidants. D&O confirme son engagement par une charte pour la prévention et l accompagnement du handicap et de la dépendance (voir la charte en annexe 1). >> Le Prix D&O «Accompagnement Handicap» visant à récompenser des expériences de terrain innovantes et aisément reproductibles, favorisant la solidarité entre les générations. >> La Bourse D&O «Prévention Handicap» récompensera chaque année des travaux de recherche, en rapport avec le handicap, menés par un ou plusieurs chercheurs relevant d un Centre Hospitalier Universitaire ou d une Faculté. >> Subvention D&O «Initiatives Handicap» pour soutenir des projets d investissements médicalisés ou médico-sociaux (extensions de services hospitaliers, établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes ). Le Prix D&O «Accompagnement Handicap» Parce qu elles sont au côté des personnes handicapées et de leurs proches, parce qu elles sont à l écoute, volontaires et dynamiques, les associations sont très souvent à l origine de projets novateurs, apportant des réponses particulièrement adaptées aux publics qu elles accompagnent. Le Prix D&O «Accompagnement Handicap» est ouvert aux associations loi 1901, à but non lucratif ou reconnues d utilité publique. Les associations souhaitant participer devront impérativement adresser leur dossier de candidature avant le 10 janvier Trois récompenses seront décernées pour distinguer un projet à destination des : Enfants en situation de handicap Adultes en situation de handicap Personnes vieillissantes en situation de handicap Le jury en charge de l examen des dossiers, est composé d Administrateurs du groupe D&O et de personnalités du monde médico-social et associatif. Il désignera 3 lauréats qui se verront remettre lors du second semestre 2008 : Le prix d honneur D&O «Accompagnement Handicap» d un montant de Le prix Initiative D&O «Accompagnement Handicap» d un montant de Le prix Perspective D&O «Accompagnement Handicap» d un montant de

9 Témoignages Des gens qui savent écouter «Notre fille a remarqué en s occupant de nos papiers que le groupe D&O pouvait nous aider. Ils nous ont apporté une aide de 1500 euros. Une véritable bouffée d air frais.» Monsieur et Madame Topart, 72 ans Gravement handicapés, M. et Mme Topart, retraités du Nord de la France racontent comment D&O est venu à leur aide. Mais c est d abord à eux-mêmes qu ils doivent toutes les victoires remportées dans leur combat contre l acharnement du sort. L été 2002 a été pour le couple la saison de tous les malheurs. «Au mois de juillet, raconte Robert Topart, je me lève, descends l escalier, puis, estimant qu il était encore un peu tôt, remonte jusqu à la chambre. Et c est là que je me suis effondré.» Le diagnostic est sans appel : accident vasculaire cérébral. Un AVC qui laissera M. Topart, 72 ans aujourd hui, paralysé du côté gauche. Le même mois, son épouse de 72 ans ne va pas bien. Verdict du médecin : Parkinson. Une maladie neuro-dégénérative caractérisée par des tremblements, des mouvements incontrôlés et des blocages musculaires qui handicapent lourdement aussi Madame Topart. Bref, en quelques semaines, la vie de ces retraités du Pas-de-Calais a basculé mais pour eux, «pas question de se laisser aller.» Ils allaient se battre. D abord en suivant de régulières séances de rééducation pour réapprendre les gestes simples du quotidien. Et l ancien préparateur en pharmacie de raconter «le miracle d un doigt que l on arrive enfin à lever, après des semaines de travail. C est si peu et si important à la fois...» Mais impossible d aller plus loin. «Nous n étions plus adaptés à notre environnement et c est donc notre environnement que nous avons refait selon nos handicaps. Enfin, toutes ces choses auxquelles on n aurait bien sûr jamais pensé quand tout allait bien.» Tout d abord en installant un «monte-escaliers» électrique pour continuer à accéder à leurs chambre et salle de bains. Une pièce essentielle que nous avons dû, tout dernièrement, réaménager avec une douche, la baignoire étant trop compliquée à utiliser du fait de nos handicaps. Mais la facture est lourde. Plus de euros pour le monte-escalier. Et environ euros de plus pour les travaux de la salle d eau. Bilan, des soucis financiers qui s ajoutent aux ennuis de santé. «Heureusement, notre fille a remarqué en s occupant de nos papiers que la CRC pouvait nous aider. Très rapidement, une brochure du groupe nous a été envoyée et ils nous ont apporté une aide de euros. Une véritable bouffée d air frais. Et un encouragement dans notre combat pour maintenir au mieux une vie à peu près normale. C est ainsi qu on a aussi fait appel à un organisme d amélioration de l habitat pour les personnes handicapées. Ainsi, on peut sortir un peu, grâce aux rampes qu ils nous ont installées autour de notre maison. Car le contact avec l extérieur, chaque visite de notre aide à domicile ou les encouragements d un kiné sont essentiels. C est la vie, quoi.» «Maintenant, nous avons un projet de véhicule adapté et on sait maintenant qu il y a des gens qui savent écouter. Alors, on a parlé à D&O...» 9

10 Karima : pour Adel, Farah et les autres... «Cette année, un administrateur de la CARCEPT est arrivé à la maison avec une excellente nouvelle supplémentaire. Ils nous ont accordé une somme de 5000 euros pour nous aider dans le réaménagement de notre domicile». Karima Avec l aide de la CARCEPT, Karima et son époux ont réaménagé leur maison pour que leurs enfants, atteints par une maladie génétique, puissent évoluer en toute sécurité. La vie a aussi voulu que leur petit garçon souffre de troubles du comportement. Karima se bat pour lui mais veut le faire aussi pour les autres en montant son association. Karima sait ce que le mot «courage» veut dire. Et il en fallu à cette habitante de Faches- Thumesnil, dans le département du Nord. Ses deux enfants, Farah, 7 ans, et Adel, 5 ans, sont atteints «d ataxie congénitale cérébelleuse». «Cette maladie génétique, explique-t-elle, se traduit par des troubles de l équilibre.» Un mal qui, outre des soins réguliers, requiert une présence permanente des parents. «Pour ma part, raconte encore Karima, j ai dû cesser mon activité professionnelle de responsable de magasin. Et il ne reste donc plus qu un salaire, celui de mon mari qui est agent administratif.» Problème : la maladie des enfants nécessite de toute évidence un réaménagement complet de la maison. «C est une bâtisse de 1965, avec plusieurs petites pièces et beaucoup de marches d escaliers à monter, ce qui est trop difficile pour nos enfants. L idée était donc d équiper le rez-de-chaussée en y coulant une dalle de béton complète, et ensuite d y poser du carrelage, puis refaire l électricité, etc.» Mais le coût de tels travaux est élevé. Très élevé... «Comme la caisse de retraite de mon mari est la CARCEPT, nous avons eu l idée de faire appel à cet organisme pour demander de l aide. Notre première demande date de 2005 et ils nous ont accordé euros, ce qui a été un véritable coup de pouce. Mais cette année, un administrateur de la CARCEPT est arrivé à la maison avec une excellente nouvelle supplémentaire. Ils nous ont accordé une somme de euros pour nous aider dans le réaménagement de notre domicile. Notre quotidien en a été amélioré sur toute la ligne, d autant que nos enfants peuvent évoluer en toute sécurité dans la maison. Et je tiens surtout à souligner l attitude compréhensive de ce représentant de la caisse qui nous a rendu visite ce jour-là.» Une écoute que Karima ne trouve pas toujours facilement. Car son fils, un petit garçon extrêmement intelligent, souffre aussi de troubles envahissants du comportement à signes autistiques. Une souffrance qui peut toucher toutes les familles mais dont le grand public comme les institutions ont encore bien du mal à prendre la mesure. D où des problèmes de structures médicales, éducatives et de sensibilisation de l ensemble de la société. Alors, pour combler ces vides, Karima ne veut pas se contenter d attendre de l aide. Elle a décidé de monter une association. Pour Adel. Et pour les autres. 10

11 Mathilde : le droit d étudier le droit «Cette aide de la CRIS est l opportunité inespérée de donner un peu de bonheur à une personne malade.» Maman de Mathilde Mathilde et sa maman Laurence 1 ont dû - et doivent encore - affronter la perte d un père pour l une, d un mari pour l autre et la maladie. Mais chaque année, Mathilde - subissant les séquelles d une méningite non soignée - avance. Elle progresse dans ses études. Mais ça ne s arrête pas à des diplômes. Sa mère raconte leur combat et ces bouts de bonheur arrachés au destin, avec le coup de pouce financier de D&O. Mathilde a le droit d étudier le droit. Même si Mathilde a été frappée par la maladie. Même si, en de tels cas, les études sont plus compliquées, plus dures, plus chères... D ailleurs, Mathilde, année après année, réussit. Elle est aujourd hui en maîtrise. Et c est d abord grâce à son courage. Mais aussi à l aide de sa maman, Laurence. Une ex-gérante de société du bâtiment qui a cessé son activité professionnelle pour être la plus présente possible auprès de sa fille, aujourd hui âgée de 27 ans. «Mathilde souffre entre autres d insuffisance respiratoire moyenne, suite à une méningite non-diagnostiquée et donc non-soignée, alors qu elle avait quatorze ans. Je passe rapidement sur toutes les interventions et traitements qu elle a du subir ensuite. A savoir, des séances d orthophonie, car il a fallu remettre en place sa voix qui avait été dégradée par un rétrécissement de la trachée ou encore la prise en charge de ses problèmes visuels, etc. Mais une chose lui tient à cœur, et donc à moi aussi : la poursuite de ses études. Malgré tout.» Et c est le cas depuis son bac C, qu elle a obtenu avec seulement quatre matières et sans dérogation! Apprendre. Un projet qui pourrait être presque ordinaire pour qui est en bonne santé et peut bénéficier de l appui de ses deux parents. Mais, le papa de Mathilde est décédé. Du coup, au-delà de la peine, s ajoutent les problèmes matériels. «J ai pu préserver mes Assedic en assurant des missions d intérim très courtes, mais financièrement, c est vraiment difficile», raconte encore Laurence. Et de détailler les 300 euros de frais d inscription pédagogique pour les cours par correspondance. Lesquels sont assurés au moyen de cassettes et de fascicules. Ou encore la facture de l inscription en faculté, c est-à-dire plus de 200 euros. «Heureusement, ajoute-t-elle, la caisse de retraite de mon mari, la CRIS, a pris en charge ces frais là et a même arrondi à 1000 euros. Alors, pour cette année, ça va. Car il faut savoir qu à chaque rentrée, il faut compter en plus les achats de livres. Et ils représentent un très gros poste de notre budget. Par exemple, Mathilde doit à chaque fois acheter de nouveaux codes civils, des ouvrages qui sont plutôt onéreux.» Laurence tient à préciser: «Je ne suis pas une assistée. Mais cette aide de la CRIS, dont nous bénéficions depuis quatre ans après avoir découvert son existence grâce au magazine de D&O, est bien plus que cela. C est l opportunité inespérée de donner un peu de bonheur à une personne malade quand, a priori, vous n en aviez pas les moyens. Et le bonheur, pour Mathilde, c est en grande partie la liberté d étudier.» 1 Les prénoms ont été changés. 11

12 D&O, 50 ans d expérience au service de la protection sociale D&O, groupe paritaire multiprofessionnel, est depuis 50 ans un acteur majeur de la protection sociale complémentaire. Il est présent dans les domaines de la retraite, de la prévoyance, de la santé et de l action sociale. D&O regroupe des institutions sociales à gouvernance paritaire et à but non lucratif ayant pour activités la gestion de la retraite et l assurance de personnes. Pour les secteurs d activité qu il gère dont ceux du transport routier (voyageurs et marchandises), de la logistique, de la banque, de la pharmacie, le groupe propose des garanties innovantes à ses entreprises adhérentes, leurs salariés et retraités. L action sociale est un axe de développement prioritaire pour D&O. Le groupe entend ainsi faire vivre ses valeurs d humanisme, de solidarité et de paritarisme, en proposant des solutions pour accompagner ses participants durant leur parcours de vie. En quelques chiffres : entreprises adhérentes salariés cotisants retraités 7 délégations régionales 17 délégations commerciales collaborateurs D&O Les institutions de retraite complémentaire du groupe D&O Trois caisses de retraite figurent parmi les institutions du groupe D&O : la CARCEPT, Caisse Autonome de Retraite Complémentaire Et de Prévoyance du Transport, la CRC, Caisse de Retraite complémentaire des Cadres, la CRIS, Caisse de Retraite Interprofessionnelle des Salariés. Membres de l AGIRC/ARRCO, elles participent au financement des retraites par répartition depuis 1955, gèrent les cotisations et versent les allocations de retraite complémentaire. Soucieux de mettre en œuvre les valeurs de solidarité et de proximité de D&O, les administrateurs de la CARCEPT, de la CRC et de la CRIS les trois caisses de retraite du groupe consacrent depuis 50 ans une part importante de leur fonds social à l accompagnement du handicap. Puisque le handicap nous concerne tous, découvrons-le, informons-nous, en un mot : soyons sensibilisés! 12

13 Les partenaires de D&O Née en 1933, l Association des Paralysés de France a été créée grâce à la détermination de quatre jeunes gens atteints par la poliomyélite et scandalisés par la discrimination dont ils étaient victimes. Près de soixantequinze ans plus tard, l'apf poursuit cette lutte malheureusement toujours d actualité pour une participation pleine et entière des personnes en situation de handicap et leur famille dans la société. Présente à l échelle nationale, l'association des Paralysés de France est dirigée par un conseil d'administration élu par ses adhérents. Tout en restant un mouvement revendicatif très actif avec ses chantiers de l accessibilité ou ses opérations de «testing» filmées en caméras cachées, elle est aussi une association de gestion de services et d'établissements médico-sociaux. Le tout en s'appuyant sur une charte et un projet associatif communs. Née en 1962, l Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH) est une association loi 1901 reconnue d utilité publique depuis Avec adhérents et salariés, elle accueille et accompagne adhérents. Un travail de grande ampleur réalisé grâce à un maillage local de 87 associations départementales et national de 585 établissements ou services.`son objectif est de promouvoir la dignité des personnes handicapées par un travail de fond au service de leur épanouissement et de leur intégration la plus complète possible au quotidien de notre société. Et, à chaque fois que c est possible, elle travaille en étroite collaboration avec les services publics. Né en 1971, le Comité national de Coordination de l Action en faveur des personnes Handicapées (CCAH) est une association reconnue d utilité publique. Elle rassemble à ce jour des mutuelles, institutions de retraite complémentaire ou de prévoyance, de ses membres adhérents, à savoir : des entreprises, des comités d entreprises (membres adhérents) et des associations françaises les plus impliquées dans le quotidien ses personnes handicapées physique et/ou mentales. Avec ses 120 membres, le CCAH a donc l originalité de regrouper des organismes et des associations qui partagent des valeurs communes et un but clair : l amélioration des conditions de vie des personnes handicapées. Depuis mars 2004, Volvo Bus France est une équipe dédiée à la vente des autobus et autocars Volvo. Le fabricant développe et fabrique tous ses véhicules selon 4 critères clefs : qualité - environnement sécurité service. La question du handicap et de l accessibilité a toujours fait partie des priorités de Volvo Bus France. C est ainsi qu il a développé un niveau de service élevé pour assurer le confort et la sécurité des personnes à mobilité réduite pour leur offrir la possibilité de poursuivre une vie normale. Cette démarche a été suivie de la décision d équiper les véhicules d une rampe électrique ou manuelle et de réserver un emplacement aux handicapés. Volvo Bus France participe également à des tables rondes, débats entre acteurs régionaux du transport et les constructeurs autour de thèmes majeurs comme la mise en accessibilité des réseaux de transports collectifs. 13

14 Annexe 1 La charte D&O handicap La Charte D&O_Handicap s inscrit dans une démarche consensuelle du Groupe D&O envers les nouvelles orientations de son Action Sociale. Elle énonce les engagements du Groupe D&O en faveur des personnes handicapées et dépendantes. I / La Charte D&O_Handicap affirme la volonté du Groupe D&O d accompagner sa population - participants actifs et retraités ainsi que leur conjoint et enfants - en situation de handicap ou de dépendance. II / La Charte D&O_Handicap confirme la volonté du Groupe D&O de soutenir les associations nationales et locales dans leur projet d accompagnement et d aide aux personnes handicapées et dépendantes à travers des subventions de fonctionnement. III/ La Charte D&O_Handicap manifeste la volonté du Groupe D&O de devenir un acteur référent dans l accompagnement du Handicap par le déploiement de nouvelles actions collectives solidaires sur le Handicap et la Dépendance ; actions qui bénéficieront à tous, participants ou non du groupe. SENSIBILISER ET INFORMER pour une meilleure intégration des personnes handicapées dans la vie quotidienne. Chaque année, le Groupe D&O mettra en place une manifestation de sensibilisation et d information sur les handicaps. ACCOMPAGNER la perte d autonomie à domicile de nos participants actifs, retraités de leur conjoint et leurs enfants. Par le financement de l aide ménagère, de l aménagement du domicile ou du véhicule, de l achat d appareillages la création d une offre large et structurée d établissements d accueil pour personnes handicapées et dépendantes quel que soit leur âge. Le Groupe D&O s engage à soutenir la création, l extension et la rénovation de structures adaptées bénéficiant aux personnes handicapées ou dépendantes. RECONNAîTRE le travail mené au quotidien par les associations oeuvrant en faveur des personnes handicapées. Le prix D&O est attribué aux initiatives les plus innovantes et récompense les expériences de terrain qui favorisent la solidarité intergénérationnelle. PRÉVENIR en apportant notre soutien à des projets de recherche scientifique. Une bourse D&O récompensera chaque année des travaux de recherche d un ou plusieurs chercheurs sur la prévention, la prise en charge ou l accompagnement du handicap et de la dépendance. 14

15 Annexe 2 La loi du 11 février 2005 La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes» définit le handicap dans toute sa diversité. L article 2 stipule que «constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d une altération substantielle, durable ou définitive d une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d un polyhandicap ou trouble de santé invalidant». Cette loi aborde de nombreux points tels que la compensation du handicap, la prévention et l accès aux soins, l intégration scolaire et professionnelle. L accessibilité tient bien évidemment une place importante dans ce dispositif. L accessibilité : un environnement pour tous La loi définit les moyens de la participation des personnes handicapées à la vie de la cité et crée l obligation d accessibilité des logements, des établissements recevant du public, des transports ainsi que l obligation de sous-titrage pour les contenus audiovisuels. L emploi : la non-discrimination au travail La loi de juillet 1987 obligeait déjà les entreprises de plus de vingt salariés à embaucher 6 % de travailleurs handicapés. La loi du 11 février 2005 vient rappeler cette obligation. Les entreprises doivent prendre les mesures appropriées pour permettre aux travailleurs handicapés d accéder à un emploi ou de conserver un emploi correspondant à leur qualification, ou pour qu une formation adaptée à leurs besoins leur soit dispensé. Tout ou partie des dépenses supportées à ce titre par l employeur peut être compensé par des aides. La scolarité : l insertion en milieu ordinaire La loi reconnaît à tout enfant porteur de handicap le droit d être inscrit en milieu ordinaire, dans l école la plus proche de son domicile et bénéficier d un projet personnalisé de scolarisation prévoyant les adaptations nécessaires Le financement du projet de vie : le droit à la compensation En fonction du projet de vie formulé par la personne handicapée, la loi prévoit le principe du droit à compensation du handicap, en établissement comme à domicile. La prestation de compensation couvre les besoins en aide humaine, technique ou animalière, aménagement du logement ou du véhicule La création des MDPH : l information et l accompagnement Guichet unique pour toutes les questions liées au handicap, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) exerce dans chaque département, «une mission d accueil, d information, d accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens aux handicaps». 15

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Prix D&O «Accompagnement Handicap»

Prix D&O «Accompagnement Handicap» NOTE DE PRESSE Paris, le 25 juin 2010 Prix D&O «Accompagnement Handicap» Trois nouvelles associations dont les projets favorisent le lien social, les relations intergénérationnelles et apportent un mieux-être

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A > Le guide de la loi > Sommaire La loi du 11 février 2005 - les grandes avancées 3 Le droit à compensation - le financement du projet de vie 4 La scolarité - l insertion en milieu ordinaire 6 L emploi

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

CARCEPT ACTION SOCIALE 05/2011

CARCEPT ACTION SOCIALE 05/2011 05/2011 : POUR LES PARTICIPANTS ACTIFS ET RETRAITÉS Cette présentation de l concerne les cotisants de la 2 SOMMAIRE Première partie : Les participants actifs. Deuxième partie : Les participants retraités.

Plus en détail

Réunion C.T.B. CNRS. Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010

Réunion C.T.B. CNRS. Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010 Réunion C.T.B. CNRS «Les 10èmes rencontres» Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010 Des chiffres clé sur l emploi dans le milieu ordinaire du travail Dans le secteur privé assujetti

Plus en détail

Demande de logement social

Demande de logement social Ministère chargé du logement Cadre réservé au service Demande de logement social Article R. 441-2-2 du code de la construction et de l habitation Numéro de dossier : N 14069*02 Avez-vous déjà déposé une

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

Sud DOSSIER DE PRESSE. Ven 27. Jeu 26. www.autonomic-expo.com TOULOUSE. Entrée Gratuite. Handicap Grand Âge Maintien à Domicile. L'Autonomie pour Tous

Sud DOSSIER DE PRESSE. Ven 27. Jeu 26. www.autonomic-expo.com TOULOUSE. Entrée Gratuite. Handicap Grand Âge Maintien à Domicile. L'Autonomie pour Tous Sud Professionnel & Grand Public 10 000 visiteurs 150 exposants 10 e Edition Jeu 26 Ven 27 MARS 2015 TOULOUSE PARC DES EXPOSITIONS Entrée Gratuite Handicap Grand Âge Maintien à Domicile L'Autonomie pour

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999)

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999) Délégation ANCREAI Ile-de-France CEDIAS - 5 rue Las-Cases 75007 PARIS Tél : 01 45 51 66 10 Fax : 01 44 18 01 81 E-mail : creai.idf@9online.fr Contact : Carole PEINTRE LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique»

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique» DOSSIER DE PRESSE Une nouvelle activité vient de voir le jour «Le BTP Gériatrique» Adapt 06 est une société de travaux tout corps d état, spécialisée dans l adaptation des logements pour les personnes

Plus en détail

PRESENTATION DE LA MDPH

PRESENTATION DE LA MDPH PRESENTATION DE LA MDPH 1) LA LOI HANDICAP DU 11/02/2005 La loi handicap de 2005 (la précédente remonte à 1975) a révolutionné tant les institutions dans leur fonctionnement, que l accueil des élèves dans

Plus en détail

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées LA MAYENNE C O N S E I L G É N É R A L Original à conserver et photocopie(s) à retourner à un ou plusieurs établissements de votre

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite, aux installations et établissements recevant du public.

Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite, aux installations et établissements recevant du public. Conseil Départemental d Ille-et-Vilaine - 16 rue Saint-Hélier - 35000 RENNES 02 99 67 46 27 02 99 67 46 28 ille-et-vilaine@oncd.org www.odcd35.fr Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite,

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP)

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) Colloque sur la prévention des risques professionnels Mardi 9 décembre 2014 LE CADRE REGLEMENTAIRE LE STATUT

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale Paris, le 5 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE COMMUN Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale SOMMAIRE Communiqué

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Dossier de candidature - Certification de personnes Opérateurs en diagnostic immobilier Procédure de

Dossier de candidature - Certification de personnes Opérateurs en diagnostic immobilier Procédure de DC- SMQ- 010 03/03/2013 V3 Page 1 sur 10 Dossier de candidature à retourner signé et accompagné des pièces demandées. Merci d en parapher chaque page. Joindre votre photo LE CANDIDAT : (Veuillez renseigner

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Mise en accessibilité des ERP

Mise en accessibilité des ERP Mise en accessibilité des ERP ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Conception-réalisation : DDT 71 Saône-et-Loire - Février 2014 DOSSIER DE PRESSE 12 février 2014 ACCESSIBILITÉ DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT

Plus en détail

L expertise ergothérapique photographie du quotidien

L expertise ergothérapique photographie du quotidien L expertise ergothérapique photographie du quotidien Florence Collard Ergothérapeute D.I.U. Victimologie - Lyon D.I.U. Expertise Judiciaire - Nancy D.I.U. Psychopathologie et affections neurologiques -

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior Un habitat adapté, évolutif et intégrant les technologies de l information et de la communication pour l autonomie tout au long de la vie. Espace d accueil, d information et de conseils en aides techniques

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

Des garanties qui assurent l avenir

Des garanties qui assurent l avenir Des garanties qui assurent l avenir DéCèS ET PERTE D AUTONOMIE : protéger la famille face aux risques de la vie. Assureur, notre métier L OCIRP couvre les risques du décès et de la perte d autonomie, des

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE PRODUIT PAR : Association des Personnes Handicapées de la Rive-Sud Ouest (APHRSO) 100 rue Ste-Marie La Prairie (Québec) J5R 1E8 Téléphone :

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap LIVRET D ACCUEIL POLE MEDICO-SOCIAL Services Accueil de Vie Services Habitat et Social Animation Socio-Culturelle POLE TRAVAIL PROTEGE Edition du 30 juin 2014 Solidarité Doubs Handicap SOLIDARITE DOUBS

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

Commerce et Services. L A.B.C. de l accessibilité des commerces

Commerce et Services. L A.B.C. de l accessibilité des commerces www.loir-et-cher.cci.fr Commerce et Services L A.B.C. de l accessibilité des commerces Au 1 er janvier 2015, tout commerce devra être accessible à toute personne souffrant de tout handicap (Loi du 11 février

Plus en détail

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Date de la demande : ae ae azze Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Accueil de jour Foyer de vie Foyer d accueil médicalisé Maison d accueil spécialisée Unité pour

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Bilan général sur la loi Handicap de 2005

Bilan général sur la loi Handicap de 2005 Audition de l Unisda au Sénat Application de la loi Handicap de 2005 2 Mai 2012 Bilan général sur la loi Handicap de 2005 La loi 2005-102 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

en parle débats en magasin bien vieillir chez soi : cela se prépare! PARIS-BEAUBOURG 07 septembre 2006

en parle débats en magasin bien vieillir chez soi : cela se prépare! PARIS-BEAUBOURG 07 septembre 2006 MAISon en parle débats en magasin bien vieillir chez soi : cela se prépare! MAISon PARIS-BEAUBOURG 07 septembre 2006 Leroy Merlin Source réunit des chercheurs, des enseignants et des profession- en parle

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ DU CADRE BÂTI

L ACCESSIBILITÉ DU CADRE BÂTI L ACCESSIBILITÉ DU CADRE BÂTI Les ERP «ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC» Le nouveau dispositif réglementaire Première partie CONTEXTE ET POLITIQUES PUBLIQUES Le contexte Le point de départ L accessibilité

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction L adaptation du LOGEMENT aux personnes handicapées Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils Les aménagements

Plus en détail

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées)

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées) recru+e Offre d emploi L Institut MGEN de La Verrière (dans les Yvelines) oriente son projet médical autour de 4 pôles (Médecine-SSR-USP/ EHPAD / Psychiatrie Adulte / Psychiatrie jeune adulte et adolescent)

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie»

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie» Dossier de presse «Choisissez l offre qui va avec votre vie» SOMMAIRE Renouveler l offre, un enjeu stratégique pour le groupe p.03, mutuelle professionnelle p.03 Un environnement économique, réglementaire

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

Mieux connaître les publics en situation de handicap

Mieux connaître les publics en situation de handicap Mieux connaître les publics en situation de handicap Plus de 40 % des Français déclarent souffrir d une déficience 80 Comment définit-on le handicap? au moins une fois au cours de leur vie et 10 % indiquent

Plus en détail

Les origines du projet

Les origines du projet La Bibliothèque numérique pour le Handicap (BnH) Entretien avec Alain Patez, bibliothécaire et chargé de mission sur le projet BnH. La BnH (http://bnh.numilog.com) est une bibliothèque qui propose à distance,

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro LIVRET D'ACCUEIL EHPAD Valle Longa 0495532200 Sialare www.vallelonga.fr 20117 Cauro LE MOT D ACCUEIL Madame, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à la résidence Valle Longa de Cauro. Valle Longa,

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite www.irp-auto.com IRP AUTO Qui sommes-nous? Nos métiers IRP AUTO, est le groupe de protection sociale des professionnels de l automobile. Il regroupe des

Plus en détail

«Séniors et adaptation du logement»

«Séniors et adaptation du logement» «Séniors et adaptation du logement» APPROCHE QUALITATIVE & BENCH MARK Etude réalisée en dpt 37 et 71 SYNTHESE DE L ETUDE POUR LA PRESSE MARS 2015 15 rue de Bellefond, 75009 Paris // www.adjuvance.fr //

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

CONSERVER SON EMPLOI. c est normal et c est possibie. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014

CONSERVER SON EMPLOI. c est normal et c est possibie. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 CONSERVER SON EMPLOI c est normal et c est possibie Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION

FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION CONVENTION COLLECTIVE UNIQUE annexe Maisons de Retraites CCN 3132 CCU du 18-04-2002 non étendue, applicable à compter du 1-5-2002. Pour les Etablissements accueillant des

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AG2R LA MONDIALE, LA VOLONTÉ DE PRISE EN CHARGE COMPLÈTE DU HANDICAP

DOSSIER DE PRESSE AG2R LA MONDIALE, LA VOLONTÉ DE PRISE EN CHARGE COMPLÈTE DU HANDICAP DOSSIER DE PRESSE AG2R LA MONDIALE, LA VOLONTÉ DE PRISE EN CHARGE COMPLÈTE DU HANDICAP Contact presse AG2R LA MONDIALE Rym Saker Tél. : 01 76 60 90 44 Rym.saker@ag2rlamondiale.fr 1/9 FICHE 1 UNE POLITIQUE

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Cabinet de consultants en Accessibilité et Qualité d'usage

Cabinet de consultants en Accessibilité et Qualité d'usage Cabinet de consultants en Accessibilité et Qualité d'usage 162 avenue du Général de Gaulle 92140 CLAMART 06.16.33.46.47 www.lakleh.fr 1 Sommaire 1 - HISTORIQUE ET ORIGINE DE LA SOCIETE LA KLEH :... 3 2

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS T R A N S P O R T S LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS R O U T I E R S Votre interlocuteur : Nicolas SAINT-ETIENNE Conseiller Mutualiste Entreprises Tél : 03 84 45

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Nous pouvons faire beaucoup ensemble

Nous pouvons faire beaucoup ensemble Santé Prévoyance Protéger Prévenir Aider Soigner Solidariser Nous pouvons faire beaucoup ensemble Protéger Pour préserver ce bien inestimable qu est la santé En complément de la Sécurité sociale, la Mutuelle

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Protéger. Ce qui tient à cœur. humanis.com. Protéger c est s engager. Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance

Protéger. Ce qui tient à cœur. humanis.com. Protéger c est s engager. Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance Protéger Ce qui tient à cœur Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance Protéger c est s engager humanis.com Protéger et accompagner chaque personne, Chaque jour Un groupe paritaire et mutualiste

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail