Financement des TPE- PME- ETI. Une mission de conseil de l expert-comptable pour développer les entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Financement des TPE- PME- ETI. Une mission de conseil de l expert-comptable pour développer les entreprises"

Transcription

1 Financement des TPE- PME- ETI Une mission de conseil de l expert-comptable pour développer les entreprises

2 Financement des TPE-PME-ETI Michel Dubois d Enghien TOUR DES RÉGIONS FINANCEMENT LYON 26 SEPTEMBRE

3 Sommaire w Introduction w Les prérequis pour obtenir un financement Maitriser la cotation-notation de l entreprise Le renforcement des fonds propres Définir les besoins et la nature du financement w Les différentes sources de financement Le financement bancaire Le cautionnement mutuel Les financements alternatifs w La mission de conseil financement de l expert-comptable La lettre de mission L assurance modérée de l expert-comptable Les outils mis à disposition w Echanges 3

4 Introduction w Constat sur le financement des entreprises Les TPE représentent 97 % du tissu économique européen et 90 % en France L accès au crédit, en particulier des TPE, n est pas simple et la mise en œuvre de la règlementation Bâle III va être contraignante pour les banques Or, les TPE ont souvent besoin de crédits de petits montants pour : Ø faire face à un décalage de trésorerie, Ø améliorer leur structure financière (consolider un découvert), Ø financer la création d un emploi, le temps que le salarié s adapte à son poste. 4

5 Introduction w Un contexte économique difficile w C est pourquoi la profession, sous l impulsion d Agnès Bricard, Présidente du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables, s est mobilisée notamment pour faciliter la mise en place de crédits inférieurs à euros (plafond européen du micro-crédit professionnel) w Les initiatives se sont également étendues au financement des des PME de croissance et des ETI 5

6 Les prérequis pour obtenir du financement Maitriser la cotation-notation de l entreprise Le renforcement des fonds propres Définir les besoins et la nature du financement

7 La cotation-notation des entreprises La cotation Banque de France Ne pas subir la cotation Banque de France ENTREPRISES DIRIGEANTS Cote d activité : A à N (X) 000 = Pas de remarque 040 = Attention Cote de Crédit : 3++ à 9 (0) 0 : pas d infos 3-4 : Bon 050 = Forte attention 060 = Attention T. Forte 7

8 La cotation-notation des entreprises w la cotation de la Banque de France La cotation Banque de France constitue une appréciation composée de deux éléments : la cote d activité qui indique le niveau d activité en fonction du chiffre d affaires et la cote de crédit qui reflète l appréciation de la Banque de France sur la capacité de l entreprise à honorer ses engagements La Banque de France envoie chaque année un courrier au dirigeant afin de lui notifier et lui expliquer la cotation de son entreprise Pour améliorer la cote de son entreprise et présenter des faits nouveaux sur pièces, le dirigeant peut solliciter un rendez-vous auprès de la Banque de France La cotation du dirigeant : l indicateur dirigeant 8

9 La cotation-notation des entreprises La notation par les établissements bancaires Crédits : contraintes internes des banques CREDIT DE MARGE BRUTE MOYENNE PERTE ENREGISTREE 100k 100 k 100 k 100 k CONTRE VALEUR NEW CREDIT 2000 k 3846 k 4000 k 4115 k ECART 1846 k 2000 k 2115 k 9

10 La cotation-notation des entreprises La notation par les établissements bancaires Crédits : contraintes externes Cook FONDS PROPRES POSTE CLIENTS (En cours de Crédits) Bale II FONDS PROPRES Bale III FONDS PROPRES 10

11 La cotation-notation des entreprises w la notation par les établissements bancaires Afin de mesurer le niveau de risque de crédit des entreprises, les établissements bancaires attribuent une note à leurs clients, incontournable pour l acceptation d un crédit et la détermination de son taux Les systèmes de notation interne des banques varient entre les établissements Les banques collectent des informations pour élaborer des algorithmes statistiques de notation : Ø quantitatives, extraites généralement des comptes annuels et des rapports annuels (ratio d endettement, liquidité, rentabilité, ) Ø qualitatives (forme juridique, qualité du dirigeant et du personnel d encadrement, situation du marché, ). Ø l ancienneté de la relation, le fonctionnement du compte, la part du chiffre d affaires confié en cas de multi bancarisation, la connaissance des dirigeants etc sont également pris en compte Obtenir sa notation Ø Depuis la loi n du 19 octobre 2009, dite «Loi Brunel», les établissements bancaires ont l obligation de fournir aux entreprises qui en font la demande par courrier une explication sur les éléments ayant conduit aux décisions de notation les concernant. Ces explications ne peuvent être communiquées à un tiers. 11

12 La cotation-notation des entreprises la notation par les assureurs-crédit Ø Par le jeu des délais de paiement, les entreprises font du crédit. Le crédit interentreprises est assuré par l assureur crédit et représente 600 milliards d euros d encours Ø L assurance-crédit permet aux entreprises de prévenir et de faire face aux risques de non-paiement de leurs créances commerciales et au risque politique en cas de vente à l étranger Ø L assureur-crédit délivre une note mais aussi une position de garantie (plafond d'encours) sur des entreprises pour le compte de certains fournisseurs assurés-crédit Ø La notation des assureurs-crédit constitue une appréciation du risque de crédit, c est un indicateur de la solidité financière des entreprises. Elle est essentielle dans les relations de l'entreprise assurée (dite fournisseur) avec ses clients (dit acheteurs) Ø Obtenir sa note Depuis 2010, les assureurs-crédit se doivent de communiquer la notation de l acheteur à ce dernier L entreprise (dit acheteur) consulte le site Internet de l assureur-crédit ou peut la demander par courrier Cette procédure de consultation de notation permet de réagir par anticipation en apportant à l assureur-crédit des éléments favorables pour mieux apprécier sa solidité financière ou recourir à un fonds CAP (complément d assurance crédit public devenu aujourd hui privé) 12

13 Le renforcement des fonds propres w Le niveau de fonds propres de l entreprise conditionne le crédit ratio de pilotage de la décision de crédit w Des initiatives pour renforcer les fonds propres des entreprises Les lois Tepa et Dutreil prévoient des avantages fiscaux en faveur de l investissement dans les petites et moyennes entreprises OSEO capital PME devenu EuroQuity : une plateforme de mise en relation entre chefs d entreprise et investisseurs créée à l initiative des Experts-Comptables et d OSEO 13

14 Les besoins et la nature du financement w Adapter le type de financement au besoin de l entreprise Le financement bancaire Les organismes de cautionnement mutuel intervenant en Garantie Les financements alternatifs Ø Les financements publics Ø Le financement par le capital investissement 14

15 Les différentes sources de financement Le financement bancaire Le cautionnement mutuel La garantie par les financements alternatifs

16 Le financement bancaire Contexte et démarche de la profession Partenariat avec le réseau des Banques Populaires Partenariat avec LCL Partenariat avec le Groupe Crédit du Nord

17 Contexte et démarche de la profession w Le financement bancaire représente environ 90 % du financement des entreprises et 100 % dans l'esprit du dirigeant! w Le Crédit bancaire décompose comme suit : 62% financement immobilier 28% financement de l'outil de production (investissement) 10% financement de la trésorerie à moyen terme w w La démarche de l Ordre des Experts-Comptables Améliorer l'accès au crédit Raccourcir le délai de réponse de la banque Délivrer l assurance modérée de l expert-comptable pour les montants inférieurs à 25 K Obtenir des banques la motivation du refus sur 3 critères : notation insuffisante (côte non éligible), structure financière (manque d indépendance financière), perspectives d'avenir non probantes (secteur d'activité en dérive) Simplifier la démarche avec les dossiers modélisés Proposer une lettre de mission Les accords de partenariat mis en place avec les réseaux bancaires 17

18 Les points forts des accords signés avec les banques w Réduction des délais de réponse des demandes de crédit à 15 jours w Un dossier de financement modélisé en ligne w Les besoins de court terme inférieurs à euros w L assurance modérée de l expert-comptable qui sécurise la banque w La motivation par la banque des refus de financement 18

19 Réseau Banque Populaire w Convention de partenariat signée le 20 juin 2011 w Dossier modélisé de 4 pages élaboré conjointement par le CSOEC et les Banques Populaires (versions PDF et Excel disponibles sur ) Détermination des besoins à financer et du plan de financement envisagé Hypothèses de travail des prévisionnels fondant l assurance modérée de l expert-comptable Prévisionnel d exploitation BIC-IS ou BNC-IR sur 2 ans et rappel des 2 dernières années (comptes annuels) Détermination de la CAF prévisionnelle affectable au remboursement de l emprunt sollicité Ø Et en option : prévisionnel de trésorerie w Modalités pratiques Transmettre par voie électronique le dossier excel de demande de financement modélisé aux Banques Populaires ou se rendre directement à l agence bancaire Plateforme informatique en ligne avec signature électronique en phase de test dans certaines régions Ordinales et Banques Populaires régionales Contact : responsable marchés professionnels Banque Populaire Alpes Ø Saverio MALIGNO téléphone : avenue du Grésivaudan La Tronche Contact : responsable marchés professionnels Banque Populaire Loire et Lyonnais Ø Bruno PONS téléphone : Immeuble P.D.G. Part Dieu, 141 rue Garibaldi - BP Lyon Cedex 03 19

20 Réseau LCL w Convention de partenariat signée le 5 septembre 2011 w Dossier modélisé de 4 pages élaboré conjointement par le CSOEC et LCL (versions PDF et Excel disponibles sur ) : Expression du besoin à financer Hypothèses de travail des prévisionnels fondant l assurance modérée de l expertcomptable w Prévisionnel BIC-IS ou BNC-IR sur deux ans Ø et documents complémentaires à fournir lors du premier rendez-vous Modalités pratiques Réaliser une demande de rendez-vous en ligne sur : Transmettre concomitamment le dossier Excel de demande de financement modélisé revêtu de la signature électronique via ou Se rendre directement à l agence bancaire 20

21 Groupe Crédit du Nord et ses filiales w Convention de partenariat signée le 2 avril 2012 w Les filiales du groupe Crédit du Nord Banque Courtois :Toulouse Banque Kolb : Nancy Banque Laydernier : Annecy Banque Nuger : Clermont-Ferrand Banque Rhône-Alpes : Lyon Banque Tarneaud : Limoges Société Marseillaise de crédit : Marseille w w Dossier modélisé de 3 pages élaboré conjointement par le CSOEC et le groupe Crédit du Nord (versions PDF et Excel disponibles sur ) Présentation de l entreprise et expression du besoin à financer Prévisionnel 2035 BNC-IR ou 2033 BIC-IS Hypothèses de travail des prévisionnels fondant l assurance modérée de l Expert-Comptable Ø Tableau de financement et capacité de remboursement pour les demandes de financement supérieures à 50 K Ø Et documents complémentaires à fournir lors du premier rendez-vous Modalités pratiques Réaliser une demande de crédit en ligne sur : Transmettre par voie électronique le dossier Excel de demande de financement modélisé à l interlocuteur communiqué par la banque du groupe Crédit du Nord ou se rendre directement à l agence bancaire 21

22 Crédit Agricole w Une convention cadre de partenariat a été signée entre le CSOEC et la Fédération Nationale du Crédit Agricole le 25 septembre 2012 w Une déclinaison est prévue entre les Conseils Régionaux de l Ordre et les Caisses Régionales du Crédit Agricole w Un dossier modélisé de 3 pages élaboré conjointement par le CSOEC et le Crédit Agricole sera disponible sur w Modalités Pratiques Chaque Caisse Régionale du Crédit Agricole désignera un interlocuteur de référence 22

23 Partenariats à venir w D autres partenariats avec les réseaux bancaires pourraient intervenir w Un partenariat avec Isodev est en cours pour accompagner les TPE-PME dans le cadre de leurs investissements productifs sous forme de prêts participatifs 23

24 Le cautionnement mutuel Les organismes de cautionnement mutuel Convention de partenariat CSOEC- Siagi

25 Les organismes de cautionnement mutuel w Le cautionnement mutuel permet à la banque de partager le risque et de se garantir w Les différents organismes de cautionnement mutuel OSEO (ex Sofaris) pour les commerçants Siagi pour les artisans Socama pour les commerçants et artisans clients du réseau des banques populaires Interfimo pour les professions libérales 25

26 Convention CSOEC-Siagi w Accord de partenariat signé le 1er février 2012 w Garantie dans le cadre des accords de la profession avec les banques: Projets éligibles : financement du BFR, investissements matériels et immatériels, reprise d entreprise Montant du crédit garanti : de à Condition : assurance modérée de l expert-comptable Quotité de garantie : de 20 à 50% Absence de cautionnement personnel du dirigeant Décision de la SIAGI dans un délai de 3 jours ouvrés

27 Convention CSOEC-Siagi w Modalités pratiques La banque adresse un dossier de demande de garantie à la direction régionale de la SIAGI compétente L expert-comptable ayant transmis un dossier de financement à une banque informe par courrier électronique le siège de SIAGI qui s engage à prendre contact avec la banque dès réception Notification de la décision favorable de la SIAGI à la banque comprenant : les caractéristiques de l opération de crédit, l identité du bénéficiaire, les sûretés personnelles et réelles ainsi que les conditions assortissant sa garantie, le montant de la participation financière et les frais de dossier dus par l entreprise

28 Les financements alternatifs Les financements publics Le capital investissement

29 Les financements publics

30 Les moteurs de recherche en ligne w Trois moteurs de recherche en ligne portés par les chambres de commerce, les chambre des métiers et de l artisanat et l APCE (Agence pour la Création d Entreprise) CCI - ACFCI ISM APCMA APCE

31 Le Répertoire des aides publiques aux entreprises w Une Base unique d information sur les dispositifs publics d aide et d accompagnement des entreprises w Mise en œuvre confiée par l Etat à trois opérateurs disposant d une expertise dans ce domaine : l APCE, l ISM (Institut Supérieur des Métiers) et Sémaphore (ACFCI CCIR Picardie) w Démarche de simplification dont l'enjeu à terme est de faciliter l accès aux aides, formaliser le dossier de créateur d entreprise et d harmoniser les formulaires w Version béta du site internet lancée début avril 2012 Recense actuellement les aides à la création ou la reprise d entreprise et sera étendu progressivement au cours de

32 Le capital investissement Les différents stades d intervention Convention de partenariat CSOEC-CDC Entreprises-FSI

33 Les différents stades d intervention du capital investissement w Le capital d'amorçage correspond à des fonds apportés par des investisseurs afin de financer les dépenses de première phase de création d'une entreprise. Le capital d'amorçage va ainsi permettre de payer les frais de recherche et de développement, les études de faisabilité et les études de marchés ou encore les frais d'expertise financière ou juridique. Cette phase concerne principalement les entreprises à fort contenu technologique. w Capital risque : l entreprise est en phase de création ou au début de son activité. Le financement est destiné au premier développement du produit et à sa première commercialisation. Il s agit d un capital apporté par une société spécialisée à un projet innovant, au démarrage d une société nouvelle ou en accompagnement de l expansion d une entreprise à fort potentiel. w Capital Développement : l entreprise a atteint son seuil de rentabilité et dégage des profits. Les fonds seront employés pour augmenter ses capacités de production et sa force de vente, développer de nouveaux produits et services, financer des acquisitions et/ou accroître son fonds de roulement. w Capital Retournement : financement en fonds propres d'entreprises ayant connu des difficultés et pour lesquelles des mesures permettant le retour aux bénéfices sont identifiées et mises en œuvre. w Capital Transmission : les capitaux sont destinés à permettre l acquisition d une entreprise existante non cotée par une équipe de dirigeants venant de la société ou de l extérieur, aidés par des investisseurs en capital accompagnés d investisseurs financiers. Ce type de financement recourt à la création d une société holding, laquelle s endette pour racheter l entreprise cible (effet de levier). 33

34 Partenariat CSOEC-CDC Entreprises-FSI w Convention de partenariat signée le 5 juillet 2011 w Présentation de CDC Entreprises et du FSI CDC Entreprises Ø chiffres clés : 5,4 Md d actifs sous gestion PME qui représentent plus de emplois dans les portefeuilles des 257 fonds partenaires 1 PME sur 2 en France qui lève des fonds propres sur le marché du capital investissement est financée directement ou indirectement par CDC Entreprises Ø Missions : Développer l offre de financement en fonds propres des PME de croissance Accompagner les PME à tous les stades de leur croissance Assurer une relation de proximité avec les PME Démultiplier l action des fonds publics dans un partenariat public/privé et Fonds Stratégique d Investissement Ø Le FSI intervient en fonds propres pour prendre des participations minoritaires dans des entreprises françaises porteuses de projets industriels créateurs de valeur et de compétitivité pour l économie Ø 34

35 Partenariat CSOEC-CDC Entreprises-FSI w Les fonds FCDE (Fonds de Consolidation et de Développement des Entreprises) et FCID II ont été les premiers à pouvoir examiner rapidement les demandes de financement Ci-après les critères d éligibilité de ces 2 fonds de capital investissement gérés par CDC Entreprises Ø Le FCDE, axé sur le rebond et le développement de moyennes entreprises à fort potentiel, fonds de 200 M souscrit par le FSI et les principales banques et entreprises d assurance françaises Ø Le FCID 2, axé sur le développement de PME de croissance (haut de bilan), 2ème fonds de 180 M géré par CDC Entreprises et souscrit par le FSI 35

36 Critères d éligibilité des fonds FCDE et FCID II 36

37 Partenariat CSOEC-CDC Entreprises-FSI w L accord de partenariat a été étendu à l ensemble des fonds d investissement gérés et/ou financés par CDC Entreprises w Utilisez le moteur de recherche multicritère pour sélectionner un véhicule d investissement parmi les 240 fonds de capital-investissement de CDC Entreprises 37

38 Partenariat CSOEC-CDC Entreprises-FSI w Présentation du dossier de financement modélisé élaboré conjointement par le CSOEC et CDC Entreprises disponible sur Composé de 3 pages Ø Identité et profil de la société Ø Eléments financiers (compte de résultat et bilan) Ø Projet de développement levée de fonds et commentaires de l Expert-Comptable Et pièces à joindre au dossier pour l étude de la demande d investissement 38

39 Partenariat CSOEC-CDC Entreprises-FSI w Modalités Pratiques Pour remplir ce dossier en ligne et l adresser directement aux équipes de CDC Entreprises Ø Pour un contact régional Ø Direction de la Caisse Régionale de la Caisse des Dépôts Rhône-Alpes : 44 Rue De La Villette Lyon Cedex 03 Ø Directeur régional : Claude Blanchet Ø Contact Eric Pannoux Tél. : Pour un investissement de proximité Ø FSI-Région Auvergne, Rhônes-Alpes Immeuble 6 ème Sens 186, avenue Thiers LYON cedex 06 Ø Directeur : Jean-Louis ETCHEGOYHEN Tél. :

40 La mission de conseil financement de l expertcomptable La lettre de mission L assurance modérée de l expert-comptable Les outils mis à disposition

41 La lettre de mission w Un exemple de lettre de mission pour l accompagnement financier des petites entreprises, comme l ensemble des dossiers modélisés, sont à votre disposition sur le site de l Ordre des Experts-comptables dédié au financement : 41

42 L assurance modérée de l expertcomptable w Assurance modérée de l expert-comptable Pour les montants inférieurs à L'Expert-comptable s'engage sur la cohérence des hypothèses de travail retenues par le chef d entreprise qui fondent les prévisionnels d'exploitation Pour les documents prévisionnels, l expert-comptable donne une assurance modérée sous une forme négative sur la cohérence des prévisions par rapport aux hypothèses retenues par l entreprise, ce qui constitue un apport réel en terme de crédibilité des prévisions élaborées par les dirigeants de l entreprise 42

43 Communiquez auprès de vos clients w Pour la croissance pérenne des TPE, proposez à vos clients de nouvelles solutions de financement! w Inspirez-vous du modèle de courrier proposé par l Ordre dans la sic newsletter n 131 du 12 septembre dernier pour informer vos clients de ces accords de partenariat et de l intérêt pour leur entreprise 43

44 Les outils mis à disposition w En savoir plus Le blog financement de l Ordre des Experts-Comptables Ø Le guide du financement Ø Financement L Observatoire de la cotation-notation des entreprises de l Ordre des Experts-Comptables Ø Les plaquettes financement TPE-PME et PME de croissance-eti pour promouvoir les missions de l expert-comptable La plateforme téléphonique pour poser toutes vos questions : Ø La formation proposée par le CFPC : contactez votre IRF! Ø «Accompagner la demande de financement des TPE-PME» 44

45 Questions/Réponses w Echanges avec la salle Merci de votre attention 45

Dossiers modélisés de demande de financement TPE/PME/ETI

Dossiers modélisés de demande de financement TPE/PME/ETI Dossiers modélisés de demande de financement TPE/PME/ETI Guide d utilisation Télécharger les dossiers modélisés www.financement-tpe-pme.com Octobre 2013 Sommaire Financement en ligne : mode d emploi...

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES LE FINANCEMENT, LEVIER DE CROISSANCE POUR LES TPE / PME. www.financement-tpe-pme.com

FINANCEMENT D ENTREPRISES LE FINANCEMENT, LEVIER DE CROISSANCE POUR LES TPE / PME. www.financement-tpe-pme.com LE FINANCEMENT, LEVIER DE CROISSANCE POUR LES TPE / PME FINANCEMENT D ENTREPRISES AVEC VOTRE EXPERT-COMPTABLE, AUGMENTEZ VOS CHANCES D ACCÉDER À DES FINANCEMENTS FINANCEMENT DES TPE Faciliter, accélérer

Plus en détail

LA COTATION / NOTATION

LA COTATION / NOTATION 4 LA COTATION / NOTATION 1/ La cotation Banque de France des entreprises 2/ La notation de l entreprise par les établissements bancaires 3/ La notation de l entreprise par les assureurs crédit 4/ L Observatoire

Plus en détail

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE Les engagements : CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS Une réponse du banquier dans un délai de 15 jours Une motivation

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Convention de partenariat avec le Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Le 20 juin dernier, Agnès Bricard, présidente du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) et Olivier

Plus en détail

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France Communiqué de presse Paris, le 20 novembre 2012 CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, gère dans

Plus en détail

PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES

PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES 1. Le constat : la trésorerie est l une des premières préoccupations des

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO NOVEMBRE 2010 L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs de l AFD l et d OSEO Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD

Plus en détail

Banque P opula l ir i e r R iv i es d e P ari r s Jocelyn Allaire

Banque P opula l ir i e r R iv i es d e P ari r s Jocelyn Allaire Banque Populaire Rives de Paris Jocelyn Allaire Financer le développement de l entreprise ISEG 24 juillet 2013 Bien préparer sa demande de prêt Présentation du projet : Convaincre d abord sur le projet

Plus en détail

La Médiation du crédit aux entreprises DOSSIER DE PRESSE. Juin 2014

La Médiation du crédit aux entreprises DOSSIER DE PRESSE. Juin 2014 La Médiation du crédit aux entreprises DOSSIER DE PRESSE Juin 2014 Sommaire 1. La mission de la Médiation du crédit aux entreprises 3 2. Comment saisir le Médiateur du crédit?.4 3. Les Tiers de confiance

Plus en détail

Basse-Meuse Développement 28/10/2014

Basse-Meuse Développement 28/10/2014 Basse-Meuse Développement 28/10/2014 Introduction La SOWALFIN Société anonyme d intérêt public créée par le Décret du 11 juillet 2002 qui en a organisé le statut. Mise en place pour favoriser la création,

Plus en détail

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos 1 sur 7 Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos Présentation générale Le ministère chargé de la recherche et de la technologie

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

www.experts-comptables.fr FÉVRIER 2011 Le Magazine de l Ordre des Experts- Le financement : levier de croissance des entreprises Février 2011

www.experts-comptables.fr FÉVRIER 2011 Le Magazine de l Ordre des Experts- Le financement : levier de croissance des entreprises Février 2011 Sic www.experts-comptables.fr 293 FÉVRIER 2011 Le Magazine de l Ordre des Experts- Comptables Le financement : levier de croissance des entreprises Février 2011 Les experts-comptables conscients de l

Plus en détail

La Garantie Financière CGCIPME. Rôle de la CGCI dans la facilitation du financement de la création et du développement de la PME

La Garantie Financière CGCIPME. Rôle de la CGCI dans la facilitation du financement de la création et du développement de la PME La Garantie Financière CGCIPME Rôle de la CGCI dans la facilitation du financement de la création et du développement de la PME Mostaganem le 17 et 18 novembre 2014 Présentation sommaire de la CGCI-Pme

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

NOVEMBRE 2011. LE FINANCEMENT DES TPE ET PME Au cœur de l actualité

NOVEMBRE 2011. LE FINANCEMENT DES TPE ET PME Au cœur de l actualité NOVEMBRE 2011 LE FINANCEMENT DES TPE ET PME Au cœur de l actualité UN PARADOXE LE RESSENTI : Les banques ne prêtent pas aux TPE LES ETUDES : Les crédits aux PME vont en majorité aux TPE CONSTAT La confiance

Plus en détail

L assurance Santé Entreprise

L assurance Santé Entreprise L assurance Santé Entreprise Rendre la prévention accessible! Extrait du Sic n 306 d avril 2012 Le magazine de l Ordre des Experts-Comptables AVRIL 2012 Sic 306 17 Le dirigeant lui-même peut être le déclencheur

Plus en détail

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME MAI 2006 LES ARTICLES > ARTICLE 1 ER périmètre et objectifs page 2 > ARTICLE 2 soutien de l esprit d entreprise en favorisant la création ou la reprise d entreprises

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011.

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011. Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011 Dossier de presse www.economie.gouv.fr FREDERIC LEFEBVRE, SECRÉTAIRE D

Plus en détail

Une solution de gestion financière de la crise

Une solution de gestion financière de la crise 64EME CONGRES DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES /// NANTES 2009 FICHE PRATIQUE : FACTOR Une solution de gestion financière de la crise Les fiches pratiques de l'ordre des experts-comptables vous donnent

Plus en détail

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010 Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur Décembre 2010 1 Une démarche personnelle Quelles sont les assurances adaptées à mon entreprise? Comment choisir mon partenaire assureur pour répondre

Plus en détail

Marché des entreprises

Marché des entreprises Marché des entreprises Demande d ouverture d une ligne de cautions Cautions de marché Formulaire à nous retourner accompagné des documents de constitution du dossier : par mail à : serviceclient.entreprises@c-garanties.com

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE Avril 2013 EVALUATION D ENTREPRISE 1 Introduction en bourse Une introduction en bourse est avant tout une opération financière. Les avantages financiers de

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales ÉTUDES et Recherches de l Institut Supérieur des Métiers Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales FÉVRIER 2014 Présentation des résultats Pratiques et besoins de financement des

Plus en détail

PETIT DEJEUNER D INFORMATION SUR LES NOUVEAUX OUTILS DE FINANCEMENT. Mardi 28 Janvier 2014 8h30 à 10h00

PETIT DEJEUNER D INFORMATION SUR LES NOUVEAUX OUTILS DE FINANCEMENT. Mardi 28 Janvier 2014 8h30 à 10h00 PETIT DEJEUNER D INFORMATION SUR LES NOUVEAUX OUTILS DE FINANCEMENT Mardi 28 Janvier 2014 8h30 à 10h00 Pourquoi une intervention publique? Pour garantir les banques dans leurs interventions les plus risquées

Plus en détail

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle HAUTE-SAÔNE INITIATIVE est une association de type loi 1901 créée en juin 1998 à l'initiative du Conseil Général de la Haute-Saône, bénéficiant du soutien de partenaires économiques (Banques, Chambre de

Plus en détail

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire Présentation Bpifrance Janvier 2014 Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire 01. Qui sommes-nous? 02. Le financement bancaire 03. Le soutien à l innovation Titre de la présentation 2 01.

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008 Conférence de presse 26 février 2009 Groupe Banque Populaire Résultats 2008 Avertissement Cette présentation peut inclure des prévisions basées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à

Plus en détail

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 1 GENERALITES SUR LE CAPITAL INVESTISSEMENT LE CAPITAL DEVELOPPEMENT ET LE CAPITAL TRANSMISSION 17-18 FEVRIER 2007 2 2 DEFINITIONS

Plus en détail

La levée de fonds loi TEPA ISF. 18 mai 2010

La levée de fonds loi TEPA ISF. 18 mai 2010 La levée de fonds loi TEPA ISF 18 mai 2010 Gilles LECOCGUEN Direction de la communication Responsable des services en ligne Stéphane COHEN Vice Président du CRO Paris IDF Sommaire 1) Contexte réglementaire

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

La référence pour maîtriser votre risque. Guide de référence. de la cotation

La référence pour maîtriser votre risque. Guide de référence. de la cotation La référence pour maîtriser votre risque Guide de référence de la cotation MARS 2015 Sommaire 1. LA COTATION : UN PROCESSUS D APPRÉCIATION DE LA SITUATION FINANCIÈRE DES ENTREPRISES 1 1.1. POURQUOI LA

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif général

OBJECTIFS. Objectif général Le Programme d action pour la promotion et le financement des PME dans l UEMOA est une déclinaison de la Politique Industrielle Commune (PIC) de l UEMOA. Il vise la création de mécanismes de financement

Plus en détail

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et la transmission / reprise d entreprise Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Financer l innovation et la croissance des entreprises Par

Plus en détail

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins Durée : Minimum 14h Maximum 182h (Ce choix permet de valider 10% du Titre de niveau II «chef d entreprise développeur

Plus en détail

GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise

GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise, le Crédit Agricole Alpes Provence vous accompagne. UNE RELATION DURABLE, ICI, ÇA CHANGE LA VIE www.ca-alpesprovence.fr

Plus en détail

Le financement de l entreprise

Le financement de l entreprise Le financement de l entreprise Lors de sa création, puis au cours de son développement, l entreprise au moment opportun, doit détenir les ressources financières nécessaires pour faire face à ses échéances,

Plus en détail

Les financements bancaires de l exploitation et des investissements

Les financements bancaires de l exploitation et des investissements Les financements bancaires de l exploitation et des investissements M. Daniel CHANE YOCK NAM Directeur adjoint Agence de Saint Denis Banque de la Réunion M. Olivier SAURIER Responsable de service BPI M.

Plus en détail

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise DOSSIER DE PRESSE La 6 e édition des Rencontres de la création et de la reprise d entreprise se tiendra le jeudi 12 février 2009 au Zénith de Limoges, de 8h30 à 18h. L accès est gratuit et ouvert à tous,

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable CSOEC 2015 Comité Création d Entreprise Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable La création d entreprises en 2014 550 800 entreprises créées en 2014 en France (+2,3% / 2013)

Plus en détail

06/04/2009 ASSURANCE CREDIT CGPME. CGPME Direction des affaires économiques

06/04/2009 ASSURANCE CREDIT CGPME. CGPME Direction des affaires économiques 06/04/2009 CGPME ASSURANCE CREDIT CGPME Direction des affaires économiques SOMMAIRE - Chronologie des actions CGPME - Propositions CGPME - Présentation des dispositifs CAP et CAP+ - Propositions faites

Plus en détail

Qu est-ce que l EIRL?

Qu est-ce que l EIRL? DEPLIANTEIRL:Mise en page 1 05/01/2011 15:58 Page 1 Qu est-ce que l EIRL? Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales, ou artisans exerçant déjà une activité peuvent choisir le régime

Plus en détail

Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création

Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création Pour la première fois en association avec le ministère du Redressement productif, des établissements bancaires associés, le DEFI (comité

Plus en détail

La solution d affacturage

La solution d affacturage La solution d affacturage dédiée aux PME-PMI 20 ans d expertise et de savoir-faire au service des PME-PMI. Banque Delubac & Cie, au service des entreprises Fondée en 1924, la Banque Delubac & Cie est une

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

MANIFESTE DE L AUTO-NOTATION ET DE L AUTO-EVALUATION DES TPE-PME

MANIFESTE DE L AUTO-NOTATION ET DE L AUTO-EVALUATION DES TPE-PME MANIFESTE DE L AUTO-NOTATION ET DE L AUTO-EVALUATION DES TPE-PME Pour des relations Banque-Entreprise et Investisseur-Entreprise mieux équilibrées et apaisées Définition d un Manifeste : «Proclamation

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE LOIRE ET LYONNAIS

BANQUE POPULAIRE LOIRE ET LYONNAIS Rapport Annuel 2011 Rapport du Conseil d Administration BANQUE POPULAIRE LOIRE ET LYONNAIS Assemblée Générale du 26 Juin 2013 BANQUE POPULAIRE LOIRE ET LYONNAIS RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

Patrick SENICOURT. André-Paul BAHUON. Membre CCEF Président de NOTA-PME et ORDIMEGA. Président de la CCEF Président du groupe CREATIS

Patrick SENICOURT. André-Paul BAHUON. Membre CCEF Président de NOTA-PME et ORDIMEGA. Président de la CCEF Président du groupe CREATIS André-Paul BAHUON Patrick SENICOURT Expert-comptable Commissaire aux Comptes Président de la CCEF Président du groupe CREATIS Ancien Professeur ESCP-Europe Membre CCEF Président de NOTA-PME et ORDIMEGA

Plus en détail

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE Bureaux 11-13 avenue de la Division Leclerc 94234 Cachan Cedex 01 49 84 85 85 contact@lafabrique-valdebievre.fr www.lafabrique-valdebievre.fr

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

La cotation Banque de France

La cotation Banque de France ENTREPRISES PROFESSION BANCAIRE La cotation Banque de France Guide de référence 2011 Une référence pour le dialogue entre la banque et l entreprise Sommaire LA COTATION BANQUE DE FRANCE 1.1. UNE COTATION

Plus en détail

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur l innovation

Plus en détail

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales Régime cadre exempté de notification N X59/2008 relatif aux aides sous forme de capital-investissement en faveur des PME Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre d un régime

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI REUNION DU 7 FEVRIER 2014 RAPPORT N CR-14/17.030 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'innovation dans

Plus en détail

Le PRODUIT MIXTE, un nouvel outil pour le financement des micro-entreprises et des indépendants

Le PRODUIT MIXTE, un nouvel outil pour le financement des micro-entreprises et des indépendants Le PRODUIT MIXTE, un nouvel outil pour le financement des micro-entreprises et des indépendants Comment optimaliser vos montages financiers avec les produits de la SOCAMUT? 1. Introduction Le groupe SOWALFIN

Plus en détail

«Comment se faire payer par ses clients?»

«Comment se faire payer par ses clients?» «Comment se faire payer par ses clients?» Renforcer la trésorerie de son entreprise en limitant les frais financiers. Eviter les impayés grâce à des méthodes simples. 1 Vendredi 10 Octobre 2014 Comment

Plus en détail

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé L offre FOBA Des outils d aide à la vente Budget Retraite Augmenter la vente des différentes solutions retraite ANI Générer des rendez-vous qualifiés et réduire le délai de décision pour la souscription

Plus en détail

ET AU RENFORCEMENT DE LA TRESORERIE DES ENTREPRISES

ET AU RENFORCEMENT DE LA TRESORERIE DES ENTREPRISES CONVENTION DU MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES, DE LA MEDIATION DU CREDIT ET DES ASSUREURS-CREDIT POUR PARTICIPER AU SOUTIEN DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE ET AU RENFORCEMENT DE LA TRESORERIE DES ENTREPRISES

Plus en détail

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE)

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) Objectif Favoriser la création ou la reprise d activité par des porteurs de projet qui souhaitent créer leur

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

Lignes directrices sur les modalités des interventions en prêt et en capital de la SOGEPA

Lignes directrices sur les modalités des interventions en prêt et en capital de la SOGEPA Lignes directrices sur les modalités des interventions en prêt et en capital de la SOGEPA Les présentes lignes directrices formalisent les principes généraux de bonne gestion et de bonne administration

Plus en détail

Allianz Retraite TNS / Agricole

Allianz Retraite TNS / Agricole Professionnels indépendants Allianz Retraite TNS / Agricole Épargnez pour votre retraite tout en profitant de déductions fiscales *. www.allianz.fr Avec vous de A à Z * Selon la législation en vigueur

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Financez. votre activité

PROFESSIONNELS. Financez. votre activité PROFESSIONNELS Financez votre activité Sommaire pages 4-5 Financez votre cycle d'exploitation Le financement de votre quotidien en toute sérénité Faites face à vos besoins de trésorerie. Gérez votre Poste

Plus en détail

SOCIETE MAROCAINE D ASSURANCE A L EXPORTATION

SOCIETE MAROCAINE D ASSURANCE A L EXPORTATION SOCIETE MAROCAINE D ASSURANCE A L EXPORTATION LA SMAEX, INSTRUMENT DE SÉCURISATION DES EXPORTATIONS Nezha LAHRICHI Présidente Directrice Générale 02 Novembre 2009 1 A propos de la SMAEX: Exporter c est

Plus en détail

Fiche pratique : le financement de la reprise

Fiche pratique : le financement de la reprise Fiche pratique : le financement de la reprise De nombreuses sources de financement diverses et variées s offrent aux repreneurs afin d assurer la réussite et le succès de leurs projets. Il est nécessaire

Plus en détail

Entreprises. Extrait des Conditions Générales de Banque. Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES

Entreprises. Extrait des Conditions Générales de Banque. Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES Entreprises Extrait des Conditions Générales de Banque Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES Le FONCTIONNEMENT DU COMPTE FRAIS DE TENUE DE COMPTE - Commission de tenue de compte

Plus en détail

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 OBJET Le dispositif ENVOL est destiné aux personnes résidant en Champagne-Ardenne, désireuses de créer leur propre emploi par la

Plus en détail

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif :

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif : EIRL Introduction Depuis plus de 30 ans, vos élus se sont battus pour atteindre un objectif : assurer la protection du patrimoine personnel de l entrepreneur individuel en cas de difficultés professionnelles

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable Le Financement Court Terme pour PME Instrument Stratégique de La Croissance des PME MasterPme Edition PME Comment Financer le Court Terme? Cette Solution permet

Plus en détail

Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises

Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises COFACE Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises Corinne MARTINEZ GUADELOUPE EXPORT 19 et 20 novembre 2009 L offre de produits gérés par Coface pour le compte de

Plus en détail

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012 Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative Présentation Horesca du 18 juin 2012 03/12/09 L entrepreneur et le financement de son projet

Plus en détail

«Créer et gérer son entreprise»

«Créer et gérer son entreprise» FORMATION CREATION D ENTREPRISE Vous voulez créer ou reprendre une entreprise? (services, commerce, artisanat, activité libérale...) Vous souhaitez vous préparer à votre futur métier de chef d entreprise?

Plus en détail

La cotation Banque de France

La cotation Banque de France ENTREPRISES PROFESSION BANCAIRE La cotation Banque de France Guide de référence 2007 Une référence pour le dialogue entre la banque et l entreprise Sommaire LA COTATION BANQUE DE FRANCE 1.1. UNE NOTE DE

Plus en détail

Le Club de Gestion. Le prêt PCE. www.club-gestion.fr. Le prêt PCE

Le Club de Gestion. Le prêt PCE. www.club-gestion.fr. Le prêt PCE Le Club de Gestion Créé par les pouvoirs publics, en partenariat avec les banques, pour aider les créateurs et repreneurs d entreprise, le Prêt à la Création d Entreprise (PCE) est octroyé sans garanties,

Plus en détail

ENQUÊTE ACCÈS AU FINANCEMENT

ENQUÊTE ACCÈS AU FINANCEMENT ENQUÊTE ACCÈS AU FINANCEMENT Réf : FI09AA / 000 003 183 38704 / C1G4 Pour tout renseignement concernant cette enquête, vous pouvez contacter M xxxxxxxxxx - Tél.xx xx xx xx xx - Courriel : xxxxxxxxxx@insee.fr

Plus en détail

Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008

Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008 Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008 relative aux modalités d octroi des garanties accordées par la CGLLS Le conseil d'administration, Vu les articles

Plus en détail

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008 17/10/06 à la main dans le Masque Groupe Banque Populaire Résultats 2007 Conférence de presse 6 mars 2008 Avertissement L évolution des périmètres résultant de la création de Natixis conduit à une présentation

Plus en détail