Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons"

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons""

Transcription

1 Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la mise en œuvre des bétons. Elle définit les vérifications à effectuer sur les moyens utilisés (pompe, goulotte, benne à manche ), les méthodes utilisées (bétonnage en élévation, à l horizontale, en pieux ) ainsi que les contrôles à réaliser (mesure de consistance, prélèvement de béton ). Bétonnage d'un pieu (photo G. Forquet - Sétra) Les moyens et les méthodes de mise en œuvre doivent permettre d éviter la ségrégation et la pollution du béton, le déplacement des armatures ou la déformation des conduits de précontrainte, la déformation anormale des coffrages et finalement d assurer la conformité des parements et la résistance mécanique et la durabilité du béton en place. Cette fiche complète la fiche portant sur la vérification des coffrages (n V-1), la mise en œuvre des armatures (n III-1) ainsi que les fiches portant sur la phase bétonnage (n VII-2, VII-4, VII-5 et VII-6). Elle ne traite pas des bétons de type autoplaçants BAP et BAN. Benne (photo G. Forquet - Sétra) 2. Points importants à examiner Avant bétonnage Vérification de l'existence du Plan Qualité particulier (mise en œuvre du béton) avec visa Points particuliers relatifs à la mise en œuvre du béton devant être traités (Cf. fiche n I-1) : les moyens d acheminement (mise en œuvre) : pompe, benne simple, benne à manche, goulotte et leurs caractéristiques ; les dispositions de secours (centrale, pompe, ) ; les méthodes de mise en œuvre (à l avancement, en couches ) et le sens de bétonnage ; Le moyen de mise en œuvre doit être en adéquation avec la consistance du béton Préférer la mise en œuvre à l avancement à la mise en œuvre par couches. Cette méthode permet d avoir un front de béton toujours frais, un parement plus homogène sans décollement du coffrage ni pollution des armatures Chapitre VII : Le bétonnage 1/5 Fiche n VII-3 : Mise en oeuvre des bétons

2 les moyens de manutention (type, nombre, position et rayon d action des grues) ; les moyens en personnel (réception et contrôle du béton, mise en œuvre, vibration, finition) et en matériel ; les contrôles (moyens, nature et fréquence) ; les durées de transport et de mise en œuvre ; les horaires prévus : début et fin de bétonnage ; Ces durées doivent être adaptées en fonction de la température Adéquation cadence des toupies / cadence de mise en œuvre les quantités à mettre en œuvre. Vérifications pour autorisation de bétonnage Vérifier que les moyens en personnel et en matériel prévus au Plan Qualité sont effectivement disponibles Si risque de fortes pluies, vérifier les dispositions de protection du béton (bâchage du front de bétonnage) et d évacuation de l eau dans le coffrage Pour ne pas emprisonner d eau, il est préférable de commencer le bétonnage par la partie basse en remontant Si risque de gel ou de température élevée, vérifier les dispositions particulières prévues au Plan Qualité (bétonnage par temps froid/chaud) cas du bétonnage à la benne à manche La capacité de la benne doit permettre de respecter la cadence de bétonnage vérifier que la manche est suffisamment longue Hauteur de chute du béton < 1,00 m cas du bétonnage de fondations profondes par tube plongeur vérifier que le diamètre du tube plongeur permet le bon écoulement du béton vérifier que le tube repose au fond du forage avant amorçage et bétonnage mètre Le tube plongeur est constitué d un tube et d une trémie de remplissage. Il permet de guider le béton et d éviter le délavage, la ségrégation, les discontinuités et la pollution du béton. Diamètre intérieur > 6 D Diamètre extérieur tel que la distance entre le tube et les armatures > 4 D (D diamètre du plus gros granulat) Risque de délavage et de pollution Chapitre VII : Le bétonnage 2/5 Fiche n VII-3 : Mise en oeuvre des bétons

3 cas du bétonnage à la pompe vérifier la distance maximale de pompage On limite la distance de pompage pour éviter les surpressions et la formation de bouchon. Dans les cas usuels, la distance de pompage ne doit pas dépasser 300 m horizontalement. Au-delà, une étude particulière est nécessaire. Nota : une dénivellation vers le haut de 1 m est équivalent à 5 m et un coude à 90 est équivalent à 10 m horizontalement vérifier le diamètre minimum des conduits La taille des conduits doit permettre d éviter les surpressions et la formation de bouchons Le diamètre des conduits doit être au moins de 4 D (diamètre D des granulats) Diamètre minimum courant : 80 mm Pendant le bétonnage Il convient de s'assurer que les dispositions préétablies et décrites dans les Plans qualité et Procédures d'exécution sont effectivement appliquées et de nature à assurer la qualité requise. Vérifier la réception effective du béton par l Entreprise (Cf. fiche n VII-2) La réception du béton comprend : - l examen du bon de livraison et le contrôle visuel du béton à chaque toupie ; - la mesure de la consistance (éventuellement de l air occlus pour les bétons soumis au gel et aux sels de déverglaçage) selon la fréquence définie au Plan Qualité ; - le prélèvement d éprouvettes d information et de contrôle. Contrôler sur la 1 ère charge et par sondage quelques bons de pesées calculette Vérifier notamment : le n de formule et la composition ; l heure de fabrication ; Conformité au Plan Qualité Respect de la durée de transport maximum (durée < 1h 30 à 20 C en l absence de disposition Chapitre VII : Le bétonnage 3/5 Fiche n VII-3 : Mise en oeuvre des bétons

4 le strict respect du dosage minimal en ciment sur la charge ; le strict respect du E/C maximum sur la charge ; la masse volumique de la charge par rapport à la masse volumique théorique. particulière) Correction d eau en centrale comprise Ecart < +/- 20 kg/m 3 Vérifier la bonne conduite du bétonnage cadence de rotation et temps d attente des toupies Fin de mise en œuvre du béton limitée à 1 h 30 après sa fabrication (à 20 C) en l absence de disposition particulière absence de : ruissellement de béton sur coffrage ; pollution des armatures ; déformation des armatures passives (enrobage) et des conduits de précontrainte. hauteur déversement du béton < 1,50 m hauteur de couche < 50 cm Voir fiche n VII-4 "Vibration du béton" vibration homogène et suffisante - Cas du bétonnage à la pompe Proscrire absolument les rajouts d eau même en cas de difficulté de pompage Tout rajout d eau augmente la ségrégabilité du béton et le risque de blocage - Cas du bétonnage de fondations profondes par tube plongeur Au début du bétonnage, vérifier que le bouchon piston en tête de tube freine bien la colonne de béton et assure un bon amorçage Amorçage : remplissage complet du tube et chasse correct en fond de pieu En cours de bétonnage et au moment des remontées du tube plongeur, vérifier qu il n y pas de désamorçage Après bétonnage contrôler le parement de béton et vérifier l absence de défaut (soufflure, variation de teinte, ressuage, nids de cailloux...) ; visuel vérifier la conformité du béton en terme de résistance ; Chapitre VII : Le bétonnage 4/5 Fiche n VII-3 : Mise en oeuvre des bétons

5 vérifier et valider les résultats du contrôle intérieur. 3. Documents à fournir au maître d œuvre Plan Qualité "Formulation, Fabrication et transport du béton" ; Procédure d Exécution "Mise en œuvre du béton" par partie d ouvrage ; bons de livraisons du béton (bons de pesée inclus obligatoirement) ; fiche de suivi de bétonnage ; Fiches de Non Conformitéséventuelles. 4. Pour en savoir plus, consulter : le fascicule 65 du CCTG : Exécution des ouvrages de Génie Civil en béton armé ou précontraint (2008) (art. 84 et 86) ; le fascicule de documentation P "Mise en œuvre des bétons de structure" ; les Techniques de l Ingénieur C Béton hydraulique - Mise en œuvre J.M. Goeffray ; les fiches techniques de CIMBETON "Mise en œuvre du béton sur chantier" ; le guide technique sur les défauts d'aspect des parements en béton. LCPC, Chapitre VII : Le bétonnage 5/5 Fiche n VII-3 : Mise en oeuvre des bétons

Fiche n V-2 "Parements en béton"

Fiche n V-2 Parements en béton Fiche n V-2 "Parements en béton" 1. Objet de la présente fiche et généralités Cette fiche concerne la vérification de toutes les opérations relatives au coffrage et au décoffrage des éléments en béton

Plus en détail

Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage"

Fiche n VII-5 Cure et décoffrage Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la cure du béton et examine les conditions de décoffrage des parties d ouvrage. Elle ne traite pas des cas

Plus en détail

L Approche Performantielle

L Approche Performantielle L Approche Performantielle Contrôles de conformité B. THAUVIN CETE Ouest LRPC Saint-Brieuc Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Fiche n I-1 "L'analyse du PAQ"

Fiche n I-1 L'analyse du PAQ Fiche n I-1 "L'analyse du PAQ" 1. Objet de la présente fiche Cette fiche concerne l analyse d un PAQ (Plan d'assurance Qualité) présenté par l entreprise. Il s agit d une action amont à la phase travaux

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Bruno BOULET (CETE Lyon/DLC) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

2.6 Mise en œuvre du béton sur chantier

2.6 Mise en œuvre du béton sur chantier 2.6 Mise en œuvre du béton sur chantier 2.6.1 - Les différentes phases de la mise en œuvre 2.6.2 - L approvisionnement du béton De la sortie de la bétonnière ou du malaxeur à l ouvrage fini, le béton passe

Plus en détail

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie).

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie). NORME NF EN 206-1 On distingue deux types de BPE : -les bétons à propriétés spécifiés (BPS) : désignés par la commande. -les bétons à composition prescrite (BCP) : défini par le client. Fabrication : Le

Plus en détail

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons ir. Vinciane Dieryck 1 Contexte Normes relatives aux Structures en béton NBN EN 1990 (Eurocode) Conception Bases de calcul des structures NBN EN

Plus en détail

Guide Pratique du Béton. Chef de chantier. La MISE en

Guide Pratique du Béton. Chef de chantier. La MISE en Guide Pratique du Béton Chef de chantier La MISE en ŒUVRE du BÉTON Fédération Nationale des Travaux Publics - Guide pratique - Novembre 2005 1 Valider les coffrages > Vérifier qu il s agit bien des coffrages

Plus en détail

ARJM Architecture photo F. Dujardin

ARJM Architecture photo F. Dujardin ARJM Architecture photo F. Dujardin LE PROJET PRÉSENTATION Contexte pôle Marexhe LA GARE DE HERSTAL, UN BÂTIMENT-PLACE Le projet consiste en un masterplan, la construction d une gare et d une chaîne d

Plus en détail

LA NORME NF EN 206/CN

LA NORME NF EN 206/CN EVOLUTIONS NORMATIVES ET RÈGLEMENTAIRES LA NORME NF EN 206/CN La norme NF EN 206/CN a été publiée en décembre 2014, datée du 19/12/2014. Elle remplace la NF EN 206-1/CN publiée le 14/11/2012 qui, ellemême,

Plus en détail

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN )

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN ) Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN 206-1 ) 1 Domaine d application de la norme NF EN 206-1 - Cette norme s'applique aux bétons destinés aux structures coulées en place, aux structures préfabriquées,

Plus en détail

Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification de forme uniquement

Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification de forme uniquement LABORATOIRE COMPOSITION DES BÉTONS POUR LA FABRICATION DES PAVÉS Données de base Auteurs : Claude REBITZER - Jacques BRESSON Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

Le bâtiment Le génie civil Les tunnels La préfabrication Les travaux d assainissement

Le bâtiment Le génie civil Les tunnels La préfabrication Les travaux d assainissement Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Utilisation du béton SCC Rédaction : Dévaud Stéphane / route du centre 10 / 1723 Marly Date : novembre 2007 Construction en béton autoplaçant

Plus en détail

au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE

au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE Le béton, b une matière au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE emmanuel.garcia@lafarge.com Un partenariat technique étroit

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Formulation des bétons Introduction Définition du béton Mélange homogène de ciment, eau, granulats et, le plus souvent, adjuvants

Plus en détail

Béton autocompactant : La rapidité au service des entrepreneurs?

Béton autocompactant : La rapidité au service des entrepreneurs? 1 Béton autocompactant : La rapidité au service des entrepreneurs? Dr. ir. arch. Petra Van Itterbeeck & ir. Julie Piérard [ Plan ] de l exposé... 1. BAP et cadre normatif 2. Caractéristiques à l état frais

Plus en détail

3.3 Les bétons autoplaçants

3.3 Les bétons autoplaçants Chapitre 3 Les bétons aux nouvelles performances 3.3 Les bétons autoplaçants Les maîtres d'ouvrage, architectes, ingénieurs, entrepreneurs du BTP, fabricants de béton et préfabricants ont toujours recherché

Plus en détail

Fiche n VII-7 "Traitement des non-conformités et défauts apparents des bétons"

Fiche n VII-7 Traitement des non-conformités et défauts apparents des bétons Fiche n VII-7 "Traitement des non-conformités et défauts apparents des bétons" 1. Objet de la présente fiche et rappel Cette fiche concerne les techniques de reprises employées lors du constat sur chantier

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour Contrôle modifier d exécution les styles du texte du masque Rappels de Béton Armé et principes de Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième

Plus en détail

Norme d'exécution des Ouvrages en béton : NF EN 13670

Norme d'exécution des Ouvrages en béton : NF EN 13670 Norme d'exécution des Ouvrages en béton : NF EN 13670 Sylvie ARNAUD CETE de Lyon / DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

de l'en206 : influence directe sur nos marchés et nos chantiers

de l'en206 : influence directe sur nos marchés et nos chantiers Présentation de l'en206 : influence directe sur nos marchés et nos chantiers S. ARNAUD CETE de Lyon LRPC de Lyon SOMMAIRE La Norme NF EN 206-1 Son influence dans les marchés publics SOMMAIRE La Norme NF

Plus en détail

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton On a discuté Production du béton en pratique Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine"

Fiche n VI-1 La préfabrication en usine Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine" 1. Objet de la présente fiche Cette fiche concerne le contrôle de la réalisation d éléments ou parties d ouvrages, préfabriqués en usine tels que : Poutres préfabriquées

Plus en détail

La vibration des bétons

La vibration des bétons COLLECTION T ECHNIQUE B 71 C IMBÉTON La vibration des bétons CIM POURQUOI VIBRER LE BÉTON? OBJECTIF DE LA VIBRATION Le béton frais est un mélange de ciment, d'eau, de sable, de gravillons, d adjuvants

Plus en détail

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015 MISE EN SITUATION Le MTQ révise annuellement le Cahier des charges et devis généraux (CCDG) ainsi que les tomes I à VII des normes. Ce document présente les principaux changements de ces documents touchant

Plus en détail

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE Mortier de calage et scellement prise rapide Mortier de calage et scellement prise rapide est conçu pour la fixation, le scellement et le calage sans retrait de nombreux éléments. Durcissement rapide.

Plus en détail

Défauts d aspect et autres défauts

Défauts d aspect et autres défauts Défauts d aspect et autres défauts 1 Défaut d aspect 2 Bullage (ou soufflures) 3 Bullage (ou soufflures) Type de défaut Bullage (ou soufflures) Situation Dans le cas présent, situé sur une pile Peut affecter

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 CHAPITRE 5 : Dosage des bétons conventionnels Plan: - Caractéristiques requises frais et durci! - Dosage d un mélange et le devis technique - Compréhension

Plus en détail

REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons

REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons 1 GENERALITES Le présent document définit les règles de base : Des contrôles effectués sur la fabrication des bétons revendiquant une valeur thermique certifiée

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Développement durable et Innovation

Construire des Ouvrages d'art en Béton Développement durable et Innovation Construire des Ouvrages d'art en Béton Développement durable et Innovation S. ARNAUD (DLL) 19-20 janvier 2011 Développement durable et innovation guidés par 6 principes Protéger les milieux naturels, préserver

Plus en détail

La norme béton NF EN 206/CN Olivier STEPHAN SNBPE

La norme béton NF EN 206/CN Olivier STEPHAN SNBPE La norme béton NF EN 206/CN Olivier STEPHAN SNBPE La norme béton NF EN 206/CN + = La norme béton NF EN 206/CN La norme NF EN 206/CN a été publiée en décembre 2014, datée du 19/12/2014. Elle remplace la

Plus en détail

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS 5.1 Introduction Le cinquième chapitre décrit la préparation des échantillons de béton, ainsi que les différents essais expérimentaux (la résistance à la compression,

Plus en détail

POURQUOI LA NORME EN 206-1?

POURQUOI LA NORME EN 206-1? POURQUOI LA NORME EN 206-1? La Norme européenne NF 206-1 applicable à tous les bétons de structure, contient des règles précises concernant la spécification, la fabrication, la livraison et le contrôle

Plus en détail

CHARTE DES BONNES RELATIONS ENTRE LES FOURNISSEURS ET LES UTILISATEURS DE BÉTON PRÊT A L EMPLOI (BPE)

CHARTE DES BONNES RELATIONS ENTRE LES FOURNISSEURS ET LES UTILISATEURS DE BÉTON PRÊT A L EMPLOI (BPE) N 155 TECHNIQUE ET RECHERCHE n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 novembre 2009 ISSN 1771-1185 CHARTE DES BONNES RELATIONS ENTRE LES FOURNISSEURS ET LES UTILISATEURS DE BÉTON PRÊT A L

Plus en détail

Sommaire. Présentation générale De nouveaux concepts Principales exigences techniques. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

Sommaire. Présentation générale De nouveaux concepts Principales exigences techniques. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée Sommaire Présentation générale De nouveaux concepts Principales exigences techniques Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée 2 Présentation générale Place dans le corpus normatif Centre

Plus en détail

SITY. Tennis Couverts. Place du 11 Novembre LE TRAIT YAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 8 REVETEMENTS RESINES

SITY. Tennis Couverts. Place du 11 Novembre LE TRAIT YAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 8 REVETEMENTS RESINES SITY Place du 11 Novembre 76 580 LE TRAIT Tennis Couverts YAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 8 REVETEMENTS RESINES Maîtrise d œuvre Sarl Etienne Bernet et associés - Architecte

Plus en détail

d actualité Paris, le 12 décembre 2016

d actualité Paris, le 12 décembre 2016 Journée d actualité Paris, le 12 décembre 2016 APPLICATION DU NOUVEAU FASCICULE 65 SUR L EXÉCUTION DES OUVRAGES DE GÉNIE CIVIL EN BÉTON JOURNÉE PRÉSIDÉE ET ANIMÉE PAR DIDIER BRAZILLIER, DIRECTEUR ADJOINT

Plus en détail

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Normo 5R est un ciment de haute qualité qui développe une montée en résistance rapide et atteint une résistance finale élevée.

Plus en détail

BETON POUR FONDATIONS PROFONDES

BETON POUR FONDATIONS PROFONDES BETON POUR FONDATIONS PROFONDES Ir Maurice Bottiau Franki Foundations Ir Marc Van den Eynde Solétanche-Bachy Certains slides sont reproduits d après Karsten Beckhaus (EFFC/Bauer) Béton pour fondations

Plus en détail

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON CDC-EPB CAHIER DES CHARGES concernant la fabrication et la mise en oeuvre D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON TABLE DES MATIERES REMARQUE GENERALE--------------------------------------------------------------------------------------------------1

Plus en détail

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Modero 3A est un ciment de haut-fourneau qui contient environ 50% de laitier choisi de haute qualité. Il satisfait

Plus en détail

Concevoir, Construire et gérer des structures durables en béton

Concevoir, Construire et gérer des structures durables en béton Concevoir, Construire et gérer des structures durables en béton Évolutions normatives et réglementaires, Démarche performantielle Saint-Brieuc 09 novembre 2016 Lycée Freyssinet En partenariat avec : Concevoir,

Plus en détail

Excercises Genie Civil 2eme année 2014

Excercises Genie Civil 2eme année 2014 Excercises Genie Civil 2eme année 2014 a. Donnez trois raisons pour lesquelles il est avantageux de minimiser la quantité de pâte de ciment dans un béton. plus économique moins de phase dans laquelle l

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION...

TABLE DES MATIÈRES TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION...16 PRÉSENTATION Le Service technique de l Association

Plus en détail

L APPROCHE PERFORMANTIELLE «Une démarche innovante pour concevoir, construire et gérer des structures durables en béton»

L APPROCHE PERFORMANTIELLE «Une démarche innovante pour concevoir, construire et gérer des structures durables en béton» Journée COTITA OUEST NORMANDIE CENTRE Rennes, 21 octobre 2010 L APPROCHE PERFORMANTIELLE «Une démarche innovante pour concevoir, construire et gérer des structures durables en béton» Recommandations pour

Plus en détail

Fiche n II-2 "Les parois moulées et les barrettes"

Fiche n II-2 Les parois moulées et les barrettes Fiche n II-2 "Les parois moulées et les barrettes" 1- Objet de la présente fiche Cette fiche définit la nature des interventions à effectuer pour eécuter et réceptionner les parois moulées et les barrettes.

Plus en détail

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 25 mars 2014 Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Groupe Spécialisé

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DATE DU DÉBUT DE L ÉVALUATION : RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Entrepreneur en structures de béton (3.1) Nom du candidat : # NDI : DES MODIFICATIONS AU CONTENU PEUVENT ÊTRE APPORTÉES EN TOUT TEMPS. DÉFINITIONS

Plus en détail

Les Plastifiants, Réducteurs d Eau

Les Plastifiants, Réducteurs d Eau Les Plastifiants, Réducteurs d Eau Un plastifiant est un adjuvant qui, sans modifier la consistance, permet de réduire fortement la teneur en eau d un béton donné, ou qui, sans en modifier la teneur en

Plus en détail

2.3 Formulation des bétons courants

2.3 Formulation des bétons courants Chapitre 2 Les bétons courants 2.3 Formulation des bétons courants 2.3.1 - Objet moyens de mise en œuvre sur chantier : un béton de consistance très ferme nécessite des moyens de vibration appropriés.

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN du BATIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN du BATIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN du BATIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE EPREUVE E3 REALISATION D UN OUVRAGE UNITE U.32 MISE EN OEUVRE DOSSIER ACTIVITES Session 1406-TBO P32 Durée :

Plus en détail

Dallage en béton pour sols intérieurs et extérieurs et abords de piscine

Dallage en béton pour sols intérieurs et extérieurs et abords de piscine Dallage en béton pour sols intérieurs et extérieurs et abords de piscine www.cerib.com www.marque-nf.com www.fib.org Ce document, destiné aux négociants, prescripteurs, entrepreneurs et aux particuliers,

Plus en détail

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU BÉTON Fait par: SAFI Brahim Les principales caractéristiques des bétons sont les propriétés à l état frais et durci. 1. Caractéristiques à l état frais 1.1.

Plus en détail

maîtrise de la construction des ouvrages, à la sécurité et à la santé des ouvriers.

maîtrise de la construction des ouvrages, à la sécurité et à la santé des ouvriers. béton Les bétons autoplaçants P. 2 Principes de formulation des BAP P. 3 Fabrication, transport et mise en œuvre des BAP P. 4 Performances et durabilité des BAP P. 6 Domaines d utilisation privilégiés

Plus en détail

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER NT 06 04 V/60 Traduction PV Essai MPA Rapport d essai N 0006-05-0-04 du 0.0.006 Page sur 9 MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER Traduction du P.V. d essai N 0006-05-0-04

Plus en détail

Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton

Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton 1 Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton BAC3 - Gramme Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Comment choisir un béton? 1. Il doit avoir une résistance suffisante pour résister aux

Plus en détail

Fondations profondes. Appuyez-vous sur nos points forts. Pieux à la tarière creuse Pieux INSER ou vissés moulés Pieux forés simples ou tubés

Fondations profondes. Appuyez-vous sur nos points forts. Pieux à la tarière creuse Pieux INSER ou vissés moulés Pieux forés simples ou tubés Fondations profondes Appuyez-vous sur nos points forts Pieux à la tarière creuse Pieux INSER ou vissés moulés Pieux forés simples ou tubés Brochure 20-03 F Fondations profondes Pieux Lorsqu une construction

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.3 Les bases du dimensionnement 1.3.1 Le concept général 1.3.2 Les conventions et les unités de calcul 1.3.3 La définition des situations

Plus en détail

Prescrire un béton autoplaçant

Prescrire un béton autoplaçant Apparu à la fin des années 80 au Japon, le béton autoplaçant (BAP) pénètre lentement le marché belge. L absence de règles de spécification et d essais normalisés adaptés a longtemps freiné une utilisation

Plus en détail

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS.

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS. Lampadaire autonome Luméa Référence : M1-ACT3 Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS Domaines d emploi La plupart des ciments conviennent aux emplois

Plus en détail

AVERTISSEMENT. téléchargeable sur le site à la rubrique «normes et réglementaire», onglet «normalisation».

AVERTISSEMENT. téléchargeable sur le site  à la rubrique «normes et réglementaire», onglet «normalisation». AVERTISSEMENT L Annexe nationale de la norme NF EN 206+1 a été modifiée et publiée par l Afnor le 14 novembre 2012, sous le nom NF EN 206-1/CN avec prise d effet au 14 décembre 2012. Afin d informer ses

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Électricité de Dampierre-en-Burly BP OUZOUER SUR LOIRE

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Électricité de Dampierre-en-Burly BP OUZOUER SUR LOIRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2017-006845 Orléans, le 15 février 2017 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Électricité de Dampierre-en-Burly BP 18 45570 OUZOUER

Plus en détail

6) DIRECTIVES POUR LA PRESCRIPTION ET L ÉVALUATION DE BÉTON APPARENT COMMENTAIRES

6) DIRECTIVES POUR LA PRESCRIPTION ET L ÉVALUATION DE BÉTON APPARENT COMMENTAIRES Article 6.2) * Pour les parements d éléments d ouvrages devant satisfaire à des exigences techniques, p.ex. haute résistance à la pénétration de l eau, résistance à l usure, supports destinés au second

Plus en détail

Version rue Alfred Roll Paris Cedex 17 Tél. : Fax :

Version rue Alfred Roll Paris Cedex 17 Tél. : Fax : Version 2010 www.infociments.fr 7, Place de la Défense 92974 Paris-la-Défense cedex Tél. : 01 55 23 01 00 - Fax : 01 55 23 01 10 www.snbpe.org www.snpb.org 3 rue Alfred Roll 75849 Paris Cedex 17 Tél. :

Plus en détail

Sols intérieurs en béton lissé

Sols intérieurs en béton lissé Sols intérieurs en béton lissé destinés au secteur résidentiel Ms. Eng P. HARDY Ingénieur Conseil Technologie Ciment et Béton GBB p.hardy@gbb-bbg.be 1 SOLS résidentiels INTRODUCTION CONCEPTION DIMENSIONNEMENT

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Prémurs pour murs de soutènement Rédaction : Rossier Marc / Jordan Baptiste élèves 3 ème année ETC Fribourg Date : 05 janvier 2016 1. Etude

Plus en détail

Indicateurs de Durabilité Essais et seuils. Alexandre PAVOINE

Indicateurs de Durabilité Essais et seuils. Alexandre PAVOINE Indicateurs de Durabilité Essais et seuils Alexandre PAVOINE Des indicateurs de durabilité pour quelles attaques? Corrosion des armatures Réactions de gonflements internes Les effets du gel Approche performantielle

Plus en détail

La protection des bétons en zone littorale STRRES FNTP

La protection des bétons en zone littorale STRRES FNTP www.lerm.fr Ingénierie et Laboratoire conseil en matériaux de construction Marseille, le 27 novembre 2013 La protection des bétons en zone littorale STRRES FNTP Contrôle des Matériaux Diagnostic Constructions

Plus en détail

Parois berlinoises de type 2 : blindage mis en place avant l'excavation

Parois berlinoises de type 2 : blindage mis en place avant l'excavation Parois berlinoises de type 2 : blindage mis en place avant l'excavation Publication : juillet 2012 L'Infofiche sur les parois berlinoises de type 2 constituées d'éléments de blindage mis en place avant

Plus en détail

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES BRIQUES DE VOIRIE EN TERRE CUITE. PTV n. 910

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES BRIQUES DE VOIRIE EN TERRE CUITE. PTV n. 910 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES BRIQUES DE VOIRIE EN TERRE CUITE PTV n. 910 30.06.1998 Page 1/8 1. OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION La présente norme 1 fixe les caractéristiques des briques de voirie en terre cuite.

Plus en détail

Techniques à froid et retraitement

Techniques à froid et retraitement Techniques à froid et retraitement Marc-Stéphane Ginoux LR Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les matériaux Le

Plus en détail

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts Valérie Pollet, ir Steven Vercauteren, ing 14 novembre 2016 Nouvelle NIT sols en béton Domaine d application Exigences applicables aux sols Conception

Plus en détail

Travaux d enduits de mortiers

Travaux d enduits de mortiers 10 Travaux d enduits de mortiers Qu ils soient monocouches ou multicouches, composés sur chantier ou formulés industriellement, appliqués manuellement ou projetés mécaniquement, les enduits de mortiers

Plus en détail

C O L L E C T I O N B É T O N P R Ê T À L E M P L O I

C O L L E C T I O N B É T O N P R Ê T À L E M P L O I C O L L E C T I O N B É T O N P R Ê T À L E M P L O I Les BPE techniques à Les BPE à fibres LES BPE À FIBRES Celtys vous propose des bétons à fibres structurelles et anti-fissuration. Les fibres structurelles

Plus en détail

Documentation technique

Documentation technique Documentation technique Soil-Mixing, Palplanches, Rabattement de nappe www.tecs-france.com TECS [224, rue Savournin. 83600 FREJUS] [Tel : 04 94 53 39 42] [Fax : 04 94 53 40 16] [Mail : tecspalplanches@wanadoo.fr]

Plus en détail

> GUIDE DE MISE EN OEUVRE LOGEMENTS COLLECTIFS BÂTIMENTS TERTIAIRES ET INDUSTRIELS MIEUX CONSTRUIRE ENSEMBLE

> GUIDE DE MISE EN OEUVRE LOGEMENTS COLLECTIFS BÂTIMENTS TERTIAIRES ET INDUSTRIELS MIEUX CONSTRUIRE ENSEMBLE > GUIDE DE MISE EN OEUVRE LOGEMENTS COLLECTIFS BÂTIMENTS TERTIAIRES ET INDUSTRIELS MIEUX CONSTRUIRE ENSEMBLE SOMMAIRE PRÉDALLES DALLES ALVÉOLÉES POUTRES DE PLANCHER PRÉMURS page PRÉDALLES 10 > A - Réception

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction des CCTP

Recommandations pour la rédaction des CCTP CONCEVOIR, CONSTRUIRE ET GERER DES STRUCTURES DURABLES EN BETON Recommandations pour la rédaction des CCTP Sommaire Dispositions générales Application sur un ouvrage Choix des classes d exposition Détermination

Plus en détail

1 Mise en fiche, réglage, préforage. 2 Mise en place de la virole 3 Forage à la tarière 4 Ancrage au carottier

1 Mise en fiche, réglage, préforage. 2 Mise en place de la virole 3 Forage à la tarière 4 Ancrage au carottier Pieux forés simples Pieux exécutés sans nuisances sonores, sans vibration, dans les terrains durs, à grande profondeur φ minimum 500 mm 1 Mise en fiche, réglage, préforage 2 Mise en place de la virole

Plus en détail

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Fortico 5R est un ciment Portland à la fumée de silice, qui contient environ 8% de fumée de silice de

Plus en détail

PROJET de CONSTRUCTION d un ATELIER - GARAGE MUNICIPAL «Le Moulin de l Eau» à SAUVETERRE DE GUYENNE Page 1

PROJET de CONSTRUCTION d un ATELIER - GARAGE MUNICIPAL «Le Moulin de l Eau» à SAUVETERRE DE GUYENNE Page 1 «Le Moulin de l Eau» à 33540 SAUVETERRE DE GUYENNE Page 1 GENERALITES : Toutes les sections sont données à titre indicatif et seront à définir par une étude béton à fournir par l entreprise 1.01 DESCRIPTION

Plus en détail

fiche technique dalles alveolaires en béton armé sous-face lisse

fiche technique dalles alveolaires en béton armé sous-face lisse fiche technique dalles alveolaires en béton armé sous-face lisse Description pour cahier des charges Les éléments préfabriqués en béton armé avec une sous-face lisse ont une épaisseur de 13cm ou 17cm et

Plus en détail

A travers ce sujet, j approcherai les thèmes de la mise en place, des champs d application et de quelques caractéristiques techniques.

A travers ce sujet, j approcherai les thèmes de la mise en place, des champs d application et de quelques caractéristiques techniques. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du Bâtiment Contenu : Béton auto plaçant distribué par silo à mortier Rédaction Date : Christophe Repond/ Le Sansuvy 29 / 1772 Grolley : Janvier 2011 Légende : Introduction

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton Recommandations pour la rédaction des CCTP Eric OLLINGER, Cerema/DTecITM Sommaire Dispositions générales Application sur un ouvrage Choix

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET CONTRÔLE DES TRAVAUX DE REPARATION DES VIPP

DIAGNOSTIC ET CONTRÔLE DES TRAVAUX DE REPARATION DES VIPP DIAGNOSTIC ET CONTRÔLE DES TRAVAUX DE REPARATION DES VIPP Marc BROUXEL et Christopher OSTROWSKI MEASURED DECISIONS FOR BUILT ENVIRONMENT SOMMAIRE Techniques d évaluation des VIPP Outil décisionnel Investigations

Plus en détail

Concevoir, Construire, Gérer des structures durables en béton

Concevoir, Construire, Gérer des structures durables en béton Concevoir, Construire, Gérer des structures durables en béton Recommandations pour la rédaction des CCTP Christophe AUBAGNAC (CETE de Lyon - DL Autun) 15 Novembre 2011 www.setra.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant :

ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant : ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant : Denis BERTAUD PRESENTATION DES ECF Une technique éprouvée A l origine, les coulis 1920 : en Allemagne 1963 : en France De nouvelles performances à partir des années

Plus en détail

Proposition de cahier des charges pour la construction d une aire bétonnée pour le remplissage et le nettoyage des pulvérisateurs

Proposition de cahier des charges pour la construction d une aire bétonnée pour le remplissage et le nettoyage des pulvérisateurs Proposition de cahier des charges pour la construction d une aire bétonnée pour le remplissage et le nettoyage des pulvérisateurs Table des matières I. DESCRIPTION... 2 Ia. DIMENSIONS DES DALLES... 2 II.

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Direction des structures RÉPARATION DU TUNNEL NOTRE-DAME- DE-GRÂCE AU MOYEN DE BÉTON AUTOPLAÇANT Bernard Pilon, ing., M. Sc Ministère des Transports du Québec Direction des structures Service de l entretien

Plus en détail

plancher stalton à poutres et entrevous

plancher stalton à poutres et entrevous plancher stalton à poutres et entrevous DESCRIPTION Le plancher Stalton est un plancher porteur composite. Le système se compose d un ensemble de poutres préfabriquées en béton précontraint dont la face

Plus en détail

ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION 2 PROBLEMATIQUE DE LA ROTATION DE CAMIONS

ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION 2 PROBLEMATIQUE DE LA ROTATION DE CAMIONS ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION Lorsque l entreprise s approvisionne en béton à partir d une centrale à béton éloigné, il devient nécessaire de transporter le béton par camions jusqu à l engin de levage.

Plus en détail

Norme NF EN / CN. La révision de l annexe nationale

Norme NF EN / CN. La révision de l annexe nationale Norme NF EN 206-1 / CN La révision de l annexe nationale Introduction Généralités La révision de l annexe nationale a été réalisée par la commission de normalisation française P18B. Le document NF EN 206-1/CN

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE. CONDITIONS DE REALISATION (Documents joints)

DESCRIPTIF SOMMAIRE. CONDITIONS DE REALISATION (Documents joints) RESERVOIR D EAU DE 50000 M3 ETUDE DE PRIX STRUCTURES BTP INSTALLATION CHANTIER Prépa Chantier BTS PLANIFICATION ETUDE DES BESOINS SUIVI DE CHANTIER COURS TD TP DEVOIR DESCRIPTIF SOMMAIRE Objet du marché:

Plus en détail

Jet Grouting principes et applications

Jet Grouting principes et applications Méditerrané e Jet Grouting principes et applications D. Batista Centre d'études Techniques de l'équipement www.cete-mediterranee.fr Méditerrané e Définitions et principes Centre d'études Techniques de

Plus en détail

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 Acceptation et évaluation en production des formules de mélange Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 2 1 Introduction Méthode appliquée pour le ministère des Transports du Québec

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication. Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories :

Modulation de construction et préfabrication. Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories : Chapitre 4 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE GENIE CIVIL Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories : de l assainissement (tuyaux, regards,

Plus en détail

LES CARREFOURS GIRATOIRES

LES CARREFOURS GIRATOIRES LES CARREFOURS GIRATOIRES CONTRAINTES SPÉCIFIQUES LORS DE LA CONSTRUCTION L utilisation de matériels de répandage et de compactage performants n est pas toujours possible de part la faible quantité de

Plus en détail

L apport des méthodes d essais non-destructifs et du laboratoire au diagnostic d ouvrages pathologiques

L apport des méthodes d essais non-destructifs et du laboratoire au diagnostic d ouvrages pathologiques L apport des méthodes d essais non-destructifs et du laboratoire au diagnostic d ouvrages pathologiques Villeurbanne, le 23 novembre 2016 bernard.quenee@lerm.setec.fr Qu est-ce qu un ouvrage d art «pathologique»?

Plus en détail