Rencontres Auvergne International

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontres Auvergne International"

Transcription

1 16h30 à 17h30 Sécuriser les paiements àl international : indispensable! Salle N 4 5

2 Plan d intervention Rencontres Auvergne International Introduction : le risque pays à ne pas négliger Les moyens et techniques de paiement à l international L affacturage export : sécuriser son poste clients Le change Assurance Crédit

3 Analyse du risque pays Rencontres Auvergne International Des moyens de paiement utilisés doivent être adaptés à la situation économique des clients et des pays En temps de crise l exportateur doit se montrer aussi exigeant envers son acheteur sur les moyens de paiement que sur la réalisation des contrats t Les modalités de paiement doivent être clairement fixées dans l établissement du contrat

4 Les moyens de paiement traditionnels

5 Les moyens de paiement traditionnels Chèque: Moyen de paiement à proscrire Inconvénients : Risque de chèque sans provision Risque de vol, falsification, lenteur de recouvrement Attentionti à la réglementations ti locales l (validité des chèques) Le coût souvent élevé 2 modes d encaissement : S.B.F : Sauf Bonne Fin, crédit immédiat sur votre compte mais possibilité de vous re-débiter, sans limite dans le temps (plusieurs mois voir 1 an après), si le chèque revient impayé C.A.E : Crédit Après Encaissement: Envoi du chèque directement à la banque de l émetteur pour obtenir un paiement par virement en contre partie du chèque (si aucune anomalie n est détectée). Crédit définitif mais délais et frais plus importants

6 Les moyens de paiement traditionnels Payment by T/T Virement SEPA : Virements en Euro à destination de 31 pays européens (Allemagne, Italie, Espagne ), en Euros Virement International SWIFT : virements vers les autres pays (USA, Canada, Chine ), en euros ou en devises Avantages : - Rapide et sécurisé - Coût moindre - Impossibilité d impayés Inconvénients : Inconvénients : - Emission toujours à l initiative de l acheteur / attention il ne sera exécuté qu en cas de provision sur le compte - Risque de fraude - Risque sur les pays sous embargo

7 Les moyens de paiement traditionnels = Draft Lettre de change ou traite Un écrit par lequel le tiré (l acheteur) se voit signifier l ordre de payer la créance en faveur du vendeur (le tireur) à une certaine date Avantages : - Emise par le vendeur et matérialise sa créance - Mobilisable auprès d une banque - Endossable - Recours Cambiaire Inconvénients : - Risque d impayés (soumise à l acceptation du tiré) - Perte, vol, falsification Possibilité de demander l aval bancaire c est-à-dire l engagement de la banque de l acheteur de régler le vendeur

8 Les moyens de paiement traditionnels Tant que vous n avez pas les fonds sur votre compte, vous ne livrez pas!

9 Les moyens de paiement spécifiques

10 Les moyens de paiement spécifiques La remise documentaire: documents against payment Le crédit documentaire : L/C, Letter of Credit, Documentary Credit Les garanties internationales : Letter of guarantee, Stand By Letter of Credit Les techniques de paiement documentaires reposent sur le Les techniques de paiement documentaires reposent sur le principe d échange de document(s) contre paiement.

11 La remise documentaire

12 La remise documentaire Rencontres Auvergne International Vendeur/Exportateur Le circuit 1 - Contrat commercial Acheteur / Importateur 3 - remise documentaire avec instruction 9 Paiement à vue / à échéance 2 Expédition de la marchandise 5 Avis de réception des documents ou présentation de l effet à l acceptation 4 Remise des documents 6 Paiement / acceptation 7 Remise des documents Banque remettante 8 Paiement à vue / à échéance Banque présentatrice

13 La remise documentaire Rencontres Auvergne International LES AVANTAGES DE LA REMISE DOCUMENTAIRE : Paiement contre document: gage d une certaine sécurité pour le vendeur Gestion des documents souple Mobilisation possible si acceptation d effet avec aval bancaire LES LIMITES DE LA REMISE DOCUMENTAIRE : Risquede refus de lamarchandise Défaillance de l acheteur avant acceptation des documents Risque politique (guerre, embargo, crise financière ) Pas d examen précis des documents.

14 Le Crédit documentaire Rencontres Auvergne International

15 Le Crédit documentaire Rencontres Auvergne International Il se différencie essentiellement de la remise Il se différencie essentiellement de la remise documentaire du fait de l engagement irrévocable des banques.

16 Le Crédit documentaire Vendeur/Exportateur/ Bénéficiaire Le circuit 1 - Contrat commercial Rencontres Auvergne International Acheteur/Importateur/ Donneur d ordre 5 Envoi de la Marchandise 9 - Paiement 6 - Présentation des documents 4 Notification ou Confirmation 2 - Demande d ouverture 9 - Documents 8 Examen des documents, puis remboursement 7 Après examen et vérification, envoi des documents 3 Emission du crédoc Banque Notificatrice ou Confirmante Banque Emettrice

17 Le Crédit documentaire Les documents relatifs au crédit documentaire Rencontres Auvergne International Tous les crédits documentaires sont régis par les Règles et Usances Uniformes 600. Il s agit d une série de 50 articles régissant le fonctionnement des crédits documentaires Certains Documents sont «normés» par les RUU 600 :facture, liste de colisage, document de transport (Forwarder Certificat of Receipt, Lettre de Voiture, Lettre de Transport Aérien, Connaissement Maritime) et certificat d assurance D autres documents (non normés par les RUU 600) peuvent éventuellement être exigés : - certificat t d origine i - certificat de contrôle qualité - certificat sanitaire ou phytosanitaire certificat d analyse - certificat d usine - certificat de circulation des marchandises Ces différents documents permettent à la banque de s assurer de l apparence de la conformité des marchandises

18 Les garanties bancaires internationales

19 Les garanties internationales Les garanties de paiement La banque de l acheteur (importateur) s engage à payer, à première demande le vendeur (exportateur) en cas de défaillance de son client importateur La garantie de restitution d acompte La banque du vendeur s engage à restituer l acompte à La banque du vendeur s engage à restituer l acompte à l acheteur en cas de non respect des obligations du vendeur

20 La lettre de crédit stand by C est Cest une garantie documentaire «à première demande» : elle est émise par l acheteur et s exécute en cas de non paiement, par simple attestation du bénéficiaire et présentation des documents requis (en général, é copie de facture et copie du document de transport) auprès de la banque émettrice

21 L affacturage Export ou sécuriser son portefeuille clients Vous souhaitez vous développer à l export? Financement en euros ou en devises locales des factures destinées aux clients étrangers Financement déplafonné en euros ou en devises étrangères, quelle que soit la devise de facturation Financement en ligne sous 24h Taux de change préférentiels Sécurité et développement du business international Transactions à l export sécurisées et perspectives de développement sur plus de 70 pays dans le monde Renseignement au préalable sur la santé financière des prospects et protection contre le risque d insolvabilité des clients à l export grâce à la garantie de vos factures jusqu à 100% (1) Sous réserve de la conformité des factures et du respect des conditions contractuelles. Performances constatées en 2011 sur le portefeuille export : 78.5% des remises sont traitées et financées en 24h, source société. Relances optimisées Disparition des contraintes linguistiques, administratives, horaires Relance spécialisée adaptée au pays et au profil des clients Gestion des factures simplifiée Suivi en temps réel des comptes clients Gestion optimisée de l activité export : remises multi-pays

22 Le change Rencontres Auvergne International Le change au comptant : opération permettant d acheter dacheter ou de vendre immédiatement des devises à un cours défini en fonction des conditions du marché Le change à terme : opération permettant de s assurer d un dun cours de change à une date ultérieure donnée. Autrement dit, vous avez une facture à régler dans 3 mois en USD (par exemple), vous pouvez dès aujourd hui sécuriser votre marge en bloquant votre cours EUR/USD

23 Comment sécuriser ses contrats t export Bernard DUNIS Directeur Interrégional Coface Rhône-Alpes Auvergne

24 1 - L origine des pertes financières sur 2 L assurance-crédit export contrat export A - Type de risque Risque d interruption de marché Risque de crédit Risque de pertes de cautions Les services apportés par l assurance- crédit Globalliance Engagement et suivi des risques acheteurs/pays Gestion impayé et litige Indemnisation / recouvrement Transfert d indemnités banques/factors Prime B Les faits générateurs de risques Risque pays Risque commercial/carence acheteur public 3 Coface assureur-crédit export Un réseau mondial de gestion des risques et du recouvrement Des formules adaptées aux besoins des exportateurs (taille/contrat/risques)

25 1-Origine des pertes financières sur contrat export A Type de risque Le risque d interruption de marché Dépenses de fabrication non couvertes par acomptes (15 à 20 %) Interruption du marché avant expédition des produits Perte de fabrication (produits fabriqués et non livrés) = Dépenses engagées + frais divers acomptes reçus Biens d équipement ou produit non standard concerné

26 1-Origine des pertes financières sur contrat export A Type de risque Le risque de crédit Contrat effectué, droit à paiement obtenu mais non règlement de la créance à son échéance sur un acheteur direct privé ou public sur un agent exclusif ou non sur un garant (société ou banque) 25 % des faillites françaises dues à la réalisation d un risque de crédit en France dans un environnement connu coût d un impayé très lourd 200 K de CA supplémentaire pour compenser une perte de avec marge de 10 %

27 1-Origine des pertes financières sur contrat export A Type de risque Risque mise en jeu abusive cautions caution restitution d acompte caution deretenue degarantie caution de soumission Caution à 1 ère demande Possibilité de mise en jeu, sans justification Prorogation des dates de fin de validité (pay or prorogate) surtout pour contrat sur bien d équipement

28 1-Origine des pertes financières sur contrat export B Les faits générateurs de risques Risque pays risque politique, catastrophique, de non transfert lien entre situation générale macroéconomique et capacité de règlement des entreprises Notation risque pays Coface : 7 niveaux de notes (cf. sur coface.fr) Risque d environnement des affaires Appréciation des moyens locaux d obtention d information financière fiable Appréciation des voies légales pour récupérer une créance impayée appréciation du cadre de fonctionnement des entreprises (cf. sur coface.fr) 7 niveaux de notation

29 1-Origine des pertes financières sur contrat export Risque commercial sur société privée Soit faillite ou situation équivalente obligation de produire au passif très peu de possibilités de récupération Soit carence de paiement d un acheteur privé toujours in bonis Majorité des impayés Coface à l export Récupération possible Carence acheteur public Un acheteur souverain ou public ne tient pas ses engagements Peu ou pas de recours dans le pays concerné

30 1-Origine des pertes financières sur contrat export Risque litige Litige : contestation par l acheteur du droit à paiement de son fournisseur français L exportateur n a plus de créance reconnue alors que le contrat est exécuté Impératif : l exportateur doit faire reconnaître sa bonne foi et son droit à paiement par le juge du contrat, avec une décision exécutoire dans le pays de l acheteur Situation très difficile à gérer à l export (langue/coût/droit g p ( g applicable/délais )

31 2 - L assurance-crédit crédit export Les services apportés par l assurance-crédit Rencontres Auvergne International Sélection et surveillance de la solvabilité des acheteurs et de leurs pays Orienter les ventes des assurés sur mes clients solvables Alerter les assurés sur toute dégradation pour éviter des impayés Recouvrement amiable efficace en cas d impayé Coface intervient en relance après dépassement d échéance Rapport de force défavorable pour l acheteur (proximité Coface / cote de crédit menacée ) Indemnisation et recouvrement en cas d impayé définitif Indemnisation soulageant la trésorerie de l assuré Recouvrement selon intérêt Coface / assuré (montant créance / cadre légal du pays ) Facilitation financement bancaire et factor La garantie Coface limite l immobilisation des fonds propres des prêteurs

32 2 L assurance crédit export Engagement et suivi des risques Rencontres Auvergne International Tout risque acheteur/pays doit être agréé préalablement par Coface = arbitrage Dérogation pour montant réduit avec % garanti réduit sur certains pays Alerte de l assuré en cas de réduction / résiliation éiliti des garanties Possibilité de couverture des ordres à livrer selon les cas Pour faciliter la gestion des encours tous les acheteurs du monde sont notés Accord de garantie automatique en ligne jusqu à 100 K selon la de l acheteur Notation de solvabilité court terme de X NR + note de probabilité de défaut = debt risk assessment DRA 1 à 10 Utilisation en amont de ces infos clients par le commercial export

33 2 - L assurance-crédit export Gestion impayé et litige impayé Recouvrement pré contentieux, amiable par Coface Selon pays et période, taux de succès de + ou 50 % Impact sur trésorerie de l assuré saisine rapide de Coface litige Option litige Coface permet à l assuré de : Rencontres Auvergne International Confier à Coface la reconnaissance de son droit à paiement par toutes voies possibles Bénéficier sans attendre de la décision finale de reconnaissance de sa créance d une indemnisation transitoire (70 % impayé plafonné à 100 k / 3 x / an)

34 2 L assurance crédit Lassurance crédit export Indemnisation/recouvrement Au terme délai constitutif de sinistre (2 à 5 mois) : versement indemnité 90 % montant garanti après arbitrage Coface 60 % montant garanti dans la clause non-dénommé sur décision exportateur Frais de recouvrement pris en charge par Coface, stratégie de recouvrement définie par Coface (subrogation) Si récupération : - Coface se rembourse de l indemnité + frais - Reversement du solde à l assuré

35 2 - L assurance-crédit export Transfert du droit à indemnité Rencontres Auvergne International Possibilité de versement systématique des indemnités à une banque ou un factor défini dans la police Coface par l assuré (contrepartie financement du CA export) Selon type des polices : Prime d assurance Police Globalliance sur chiffre d affaires commerce courant prime sur le chiffre d affaires facturé selon niveau CA/secteur d activité/zone export/garantie maximale/régime de pertes - Police Globalliance Project Cover sur contrat bien d équipement : prime sur risque maximum du contrat couvert selon pays/type garantie/délai/crédit - Reversement du solde à l assuré

36 2 Coface assureur crédit export Un réseau mondial de gestion des risques Leader mondial sur le marché de l assurance-crédit 433 milliards d euros de créances garanties (montant brut total des créances garanties par Coface dans le monde) clients en assurance-crédit 250 arbitres (experts Coface chargés de garantir des créances détenues pas ses assurés) décisions i d arbitrage prises par jour 91% : taux de fidélisation des clients en 2011

37 L'assurance-crédit : une offre dans 95 pays Pays dans lesquels Coface est en mesure de proposer une offre d assurancecrédit: - Directement - Via partenaires CreditAlliance - Via autres pays ou partenaires Etats-Unis Canada Mexique Panama Argentine Brésil Chili Colombie Equateur Paraguay Uruguay Pérou Venezuela Allemagne Autriche Belgique Chypre Danemark Espagne Finlande France Grèce Irlande Italie Liechtenstein Luxembourg Malte Norvège Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Suède Suisse Afrique du Sud Algérie Bénin Burkina Faso Cameroun Djibouti Gabon Gambie Guinée Mali Mauritanie Maroc Niger Nigéria Sénégal Soudan Tchad Tunisie Uganda Arabie Saoudite Bahreïn Egypte Iran Israël Jordanie Koweït Liban Lybie Qatar Syrie UAE Yémen Bulgarie Estonie Hongrie Kazakhstan Lettonie Lituanie Pologne Rép. tchèque Roumanie Russie Slovaquie Slovénie Turquie Australie Bangladesh Brunei Chine Corée du Sud Hong Kong Inde Indonésie Japon Malaisie Nouvelle Zélande Pakistan Philippines Singapour Taiwan Thaïlande Vietnam

38 Les offres distribuées par Coface Globalliance one Cerip Globalliance Single Risk Unistrat Cofacrédit Global Solution Globalliance Project Cover Cautions Courant d affaires Opérations complexes Offres complémentaires

39 Pour toute demande d étude d assurance-crédit crédit export gratuite et sans engagement Christian MAS - Commercial Tél / Estelle GILBERTON - Assistante Tél / Merci à tous

40 Jérôme SOLEILHAC CREDIT AGRICOLE CENTRE France Fédération Française Bancaire Bernard DUNIS COFACE privée Directeur interrégional

41 Mention Cette présentation est diffusée à titre d'information. Elle est valable à cette date et susceptible d'évolution. Elle n'engage pas les organismes concernés.

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s REGARD SUR COFACE / Le Groupe Coface est un leader mondial de l assurance-crédit et un expert reconnu des risques commerciaux. Il propose aux entreprises du monde entier des solutions pour les protéger

Plus en détail

Lernskript zur Vorlesung. Maitrise des Risques Internaionaux. an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001

Lernskript zur Vorlesung. Maitrise des Risques Internaionaux. an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001 Lernskript zur Vorlesung Maitrise des Risques Internaionaux an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001 Maitrise des Risques Internaionaux...2 Introduction...2 La Coface...2 La Coface...2

Plus en détail

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009 REAVIE 2009 14 au 16 octobre 2009 1 1 Développer les activités Employee Benefits et Emprunteur à l international Atelier N 12 2 2 Les Assurance Collectives: un métier de plus en plus international Maturité

Plus en détail

entreprises Performance LC Stand By Développement à l international Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider

entreprises Performance LC Stand By Développement à l international Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider entreprises Développement à l international Performance LC Stand By Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider Sécurisation des transactions L offre page 1 Le déroulement

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

TEXTES. diffusant la convention fiscale. Décret n 2005-1293 du 13 octobre 2005. Décret n 2002-1501 du 20 décembre 2002

TEXTES. diffusant la convention fiscale. Décret n 2005-1293 du 13 octobre 2005. Décret n 2002-1501 du 20 décembre 2002 C.N.A.V. LISTE DES AYANT PASSE DES CONVENTIONS FISCALES DESTINEES A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET VISANT LES PENSIONS VERSEES PAR LES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE ALBANIE Décret n 2005-93 du 13 octobre

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Le Crédit documentaire

Le Crédit documentaire FinancEmEnt En devises Et trade FinancE Le Crédit documentaire que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin de garanties : garantie du paiement de vos ventes si

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Le crédit documentaire. Mai 2014

Le crédit documentaire. Mai 2014 Le crédit documentaire Mai 2014 Le crédit documentaire 2 S O M M A I R E PAGES Définition 3 Fonctionnement 4 Les différents types de crédit documentaire 6 Les conditions du crédit documentaire 7 Les documents

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail

Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe. 23 juin 2015

Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe. 23 juin 2015 Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe 23 juin 2015 Intervenant Christelle Chabaud Chargée d Affaires International CIC Vallée du Rhône Languedoc christelle.chabaud@cic.fr Comment

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL

Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL Avec Action Recouvrement, gagnez en efficacité à moindre coût! Une expertise reposant sur plus de 75 ans d expérience Optez

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES La reconnaissance de la qualité de «résident étranger» conditionne l application des conventions fiscales internationales. QU EST CE QU

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

LE RISQUE COMMERCIAL A L INTERNATIONAL. Thierry RIGAUX 1

LE RISQUE COMMERCIAL A L INTERNATIONAL. Thierry RIGAUX 1 LE RISQUE COMMERCIAL A L INTERNATIONAL Thierry RIGAUX Rabat 1 INTRODUCTION - Evaluer le degré de risque - Choisir une couverture appropriée - paiement anticipé - CREDOC - Lettre de crédit stand by - L

Plus en détail

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015)

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015) Conditions Générales Entreprises (en vigueur au 1 er mai 2015) Sommaire Paragraphe Page 1. Définitions...2 2. Conditions...2 3. Gestion du compte courant...4 4. Paiements domestiques & SEPA...6 5. Paiements

Plus en détail

Thaïlande 23/06/15 maj

Thaïlande 23/06/15 maj 1 Le visa n est pas nécessaire pour les français et les ressortissants de certains pays de l Union Européenne, à condition que la validité du passeport soit de plus de 6 mois à partir de la date d arrivée

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise?

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise? Vous êtes chef d entreprise, profession libérale, professionnel, expert comptable, Directeur Administratif et Financier. L harmonisation de Moyens de Paiement vous concerne Le prélèvement SEPA Quels impacts

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125 PARTIE 5 LE LE FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 125 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LE AVANT PROPOS 127 à 131 SYNTHÈSE 132 à 133 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 134 à 136 > Le détachement

Plus en détail

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres C A N A D A (Etat au 1 er janvier 2014) Index Aperçu des effets de la convention contre les doubles impositions 1 Imputation forfaitaire d'impôt (cf. remarque sous ch. IV) 5 Formule 196 " NR 7 - R Aperçu

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

HSBC Receivables Finance

HSBC Receivables Finance HSBC Receivables Finance A strength for a Global & Sustainable Business Lionel CHOURAKI Directeur Commercial Adjoint STRATEGIE DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES AFFACTURAGE: LEVER DU CASH EN TOUTE SIMPLICITE

Plus en détail

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL.I) INSTRUMENTS DE PAIEMENT: A) LE CHÈQUE: - Chèque: Moyen de paiement à vue. - Chèque bancaire: Il présente une garantie bancaire. - Chèque de l'entreprise Il

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

De succès dans l internationalisation des entreprises

De succès dans l internationalisation des entreprises De succès dans l internationalisation des entreprises Présence Internationale 50 Pays Afrique du Sud Algérie Allemagne Angola Arabie Saoudite Argentine Autriche Azerbaïdjan Belgique Brésil Bulgarie Canada

Plus en détail

entreprises Commerce international À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider

entreprises Commerce international À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider entreprises Commerce international Le CrÉdit Documentaire À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider Moyens de paiement internationaux sécurisés La sécurisation

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

THE ISLAMIC CORPORATION FOR THE INSURANCE OF INVESTMENT AND EXPORT CREDIT

THE ISLAMIC CORPORATION FOR THE INSURANCE OF INVESTMENT AND EXPORT CREDIT 1 Agenda Présentation de l ICIEC Activités de l ICIEC Exemples d opérations de l ICIEC Exemples d opérations de l ICIEC en Afrique 2 Filales du Groupe BID 3 Présentation de l ICIEC Membre du Groupe de

Plus en détail

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques Kit produits «Garanties Publiques» 03 02 2011 Direction des Garanties Publiques Les soutiens publics à l exportation + nouveaux visuels 2 Vos besoins / Notre offre Développer votre chiffre d affaires à

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement JANVIER 2013 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève Le factoring Une forme de financement innovative Petit déjeuner des PME et start-up, Genève le 23 janvier 2007 Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées

Plus en détail

Election présidentielle Résultats du premier tour pour les Français de l étranger, par pays

Election présidentielle Résultats du premier tour pour les Français de l étranger, par pays Somme de Suffrages exprimés - Récap %M. Nicolas DUPONT- AIGNAN %Mme Marine LE PEN %M. Emmanuel MACRON %M. Benoît HAMON %Mme Nathalie ARTHAUD AFGHANISTAN 64 0,00% 12,50% 34,38% 15,63% 0,00% AFRIQUE DU SUD

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger

Opérations bancaires avec l étranger avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2013 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (3) vers l Espace économique européen (4)

Plus en détail

Mobilisation de crédoc export confirmé. Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés

Mobilisation de crédoc export confirmé. Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés ENTREPRISES CommERCE INTERNaTIoNal Mobilisation de crédoc export confirmé Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés Mobilisation de crédoc export confirmé Une entreprise, pour

Plus en détail

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009)

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009) PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS non soumis au régime général de l'obligation de visa Franchise 3 mois Franchise 1 mois ALLEMAGNE *** ANDORRE ARGENTINE AUSTRALIE AUTRICHE *** BELGIQUE *** BRESIL BRUNEI BOLIVIE

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

organisations internationales)f

organisations internationales)f 0BOrdonnance de 1989 sur le droit d auteur (conventions et * organisations internationales)f Citation (du 17 mai 1989) 1. La présente ordonnance peut être citée comme l ordonnance de 1989 sur le droit

Plus en détail

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/ Assurance-crédit Maîtriser les défauts de paiement/ Souvent, la confiance ne paie pas/ A toute facture en souffrance est associé un risque de perte. Tout se passe bien pendant un temps, jusqu à ce qu un

Plus en détail

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB)

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB) Dépenses de l'administration centrale Part du PIB (%) Entreprises d'état Part de intérieur brut (%) Produits des privatisations ( de 1995) Dépenses militaires Commerce (% du PIB à la PPA) Flux nets de

Plus en détail

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Pays 2 Intérêts 3 Dividendes 4 Redevances

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

PERFORMANCE LC STAND BY. Sécurisez vos contrats commerciaux à l international

PERFORMANCE LC STAND BY. Sécurisez vos contrats commerciaux à l international ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL PERFORMANCE LC STAND BY Sécurisez vos contrats commerciaux à l international PERFORMANCE LC STAND BY Pour les partenaires qui se connaissent bien et traitent ensemble

Plus en détail

Les différentes solutions d'assurance-crédit

Les différentes solutions d'assurance-crédit Les différentes solutions d'assurance-crédit Saviez-vous que 40% de l'actif bilan non sécurisé représenté par les créances clients 26% des dépôts bilan dus à la défaillance de clients. L'assurance-crédit

Plus en détail

Conditions de Visas pour les étrangers entrant en Ukraine. Pays Visa requis/non requis Note * 3. Albanie Visa requis * excepté pour les DP, SP

Conditions de Visas pour les étrangers entrant en Ukraine. Pays Visa requis/non requis Note * 3. Albanie Visa requis * excepté pour les DP, SP Conditions de Visas pour les étrangers entrant en Ukraine Pays /non requis Note * 1. Autriche Visa non requis pour un séjour allant jusqu à 90 jours 2. Afghanistan DP détenteurs de passeports diplomatiques

Plus en détail

XVI : DROIT COMPARE ET DROIT ETRANGER

XVI : DROIT COMPARE ET DROIT ETRANGER 1. XVI-0 > XVI-9 : DROIT COMPARE 0. REVUES 1. Revues législatives et de documentation 2. Revues de droit comparé 1. UNIFICATION DU DROIT 2. Droit civil 3. Droit commercial 4. Procédure civile 2. CONGRES

Plus en détail

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone Texte original Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone 0.814.021.3 Conclu à Montréal le 17 septembre 1997 Approuvé par l Assemblée fédérale le 6

Plus en détail

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars FÊTES NATIONALES Janvier 1 er Andorre Fête de l'indépendance 1 er Cuba Fête de la libération 1 er Haïti Fête de l'indépendance (1804) 1 er Soudan Fête nationale 4 Myanmar Fête de l'indépendance (1948)

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? 006 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Quelle garantie pour vos dépôts? L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S FBF - 18 rue

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction Définition Cadre réglementaire Principe du crédit documentaire Crédit documentaire et remise documentaire Les différents types du crédit documentaire Mécanisme

Plus en détail

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 (voir significations des couleurs et des dates en fin de tableau) CIEDR Afghanistan 6 juillet 1983

Plus en détail

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne États Afghanistan Afrique du Sud Albanie (5) Algérie Andorre (4) Angola Antigua-et-Barbuda Arabie saoudite

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

27-03-2006. JJ Mois Année. L Univers SWIFTNet. 27 Mars 2006

27-03-2006. JJ Mois Année. L Univers SWIFTNet. 27 Mars 2006 JJ Mois Année L Univers SWIFTNet 27 Mars 2006 2 LES APPORTS DE SWIFT Les solutions SWIFT permettent des échanges avec les banques via un Canal unique, standardisé, sécurisé, non propriétaire : Offre multi-banques

Plus en détail

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale Nations Unies A/63/473 Assemblée générale Distr. générale 8 octobre 2008 Français Original : anglais Soixante-troisième session Point 62 a) de l ordre du jour Élimination du racisme et de la discrimination

Plus en détail

Accès aux soins des étrangers

Accès aux soins des étrangers Accès aux soins des étrangers Quels freins? Quelles perspectives? 24 mai 2007 P. LAFLANDRE CPAM BEAUVAIS Accès aux soins des étrangers ETRANGER COUVERT PAR SON PAYS ETRANGER EN SITUATION REGULIERE DEMANDEUR

Plus en détail

Joël COURTIAL. Responsable du Développement International

Joël COURTIAL. Responsable du Développement International Joël COURTIAL Responsable du Développement International Échanges au sein de la zone InterMed (chiffres clés) Exportations Total France: 400 milliards Zone InterMed: 97 milliards 25% des exportations de

Plus en détail

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre)

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre) Tableau de synthèse Comparatif Roaming Réunion 214 pays pour les forfaits non bloqués et 158 pays (voix et SMS) pour les forfaits bloqués. Offres soumises à conditions au 15/10/2012. Nécessite un mobile

Plus en détail

ACCORDS MULTILATÉRAUX

ACCORDS MULTILATÉRAUX ACCORDS MULTILATÉRAUX Accord relatif à l échange d informations sur la surveillance radiologique en Europe du Nord (2001) Cet Accord a été conclu par l Allemagne, le Danemark, l Estonie, la Finlande, l

Plus en détail

Les moyens de financement du commerce international :

Les moyens de financement du commerce international : Les moyens de financement du commerce international : CREDIT DE PRE FINANCEMENT : C est un crédit contracter par l exportateur au prés de sa banque pendant la période de fabrication parce que les acomptes

Plus en détail

Intervenant : Hubert MARTINI

Intervenant : Hubert MARTINI Vendre c est bien, être payé c est mieux Intervenant : Hubert MARTINI Consultant en commerce international Formatex - Paris Expert Financement et Risques à l international CNUCED - Genève Pointe à Pitre

Plus en détail

Le Club de L INTERNATIONAL CCI International Auvergne 2 Avril 2015. Les 5 questions à poser à votre banquier avant de signer un contrat export

Le Club de L INTERNATIONAL CCI International Auvergne 2 Avril 2015. Les 5 questions à poser à votre banquier avant de signer un contrat export Le Club de L INTERNATIONAL CCI International Auvergne 2 Avril 2015 Les 5 questions à poser à votre banquier avant de signer un contrat export Vos intervenants : Des Contacts et Services de Proximité Evelyne

Plus en détail

Rapport du Conseil du développement industriel sur les travaux de sa trente-quatrième session

Rapport du Conseil du développement industriel sur les travaux de sa trente-quatrième session Distr. générale 19 septembre 2008 Français Original: anglais Conférence générale Treizième session 7-11 décembre 2009 Rapport du Conseil du développement industriel sur les travaux de sa trente-quatrième

Plus en détail

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 A. Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l enseignement (Paris, le 14 décembre 1960) Groupe I (Parties à la Convention

Plus en détail

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Présentation PSE Lausanne, 23 janvier 2004 Jean-Marc Rossier Factors SA Une société du groupe UBS SA Active

Plus en détail

Le crédit documentaire

Le crédit documentaire Le crédit documentaire Le Crédit Documentaire est l opération par laquelle une banque (banque émettrice) s engage, à la demande et pour le compte de son client importateur (donneur d ordre), à régler à

Plus en détail

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne Professions indépendantes Votre carte Vitale et votre carte Européenne Edition 2014 AIDE VOTRE POUR CARTE VITALE UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL La carte Vitale est une carte à puce dont

Plus en détail

FcM 07/06/2011. Les Moyens de Paiement à l International. Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini

FcM 07/06/2011. Les Moyens de Paiement à l International. Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini FcM 07/06/2011 Les Moyens de Paiement à l International Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini 1 Moyens de paiement à l international Programme I. LES INSTRUMENTS DE PAIEMENTS USUELS Virements SWIFT

Plus en détail

L Assurance-crédit. Qu est-ce que l assurance-crédit? l Assurance-crédit

L Assurance-crédit. Qu est-ce que l assurance-crédit? l Assurance-crédit L Assurance-crédit Qui ne désire pas éviter que sa société doive constituer des provisions, ou pire encore, passer en perte des créances sur clients? Vous pouvez y arriver à peu de frais en souscrivant

Plus en détail

Echange de permis de conduire étranger

Echange de permis de conduire étranger Echange de permis de conduire étranger 1. Documents exigés 1.1 Formulaire «demande d un permis de conduire sur la base d un permis de conduire étranger» ; 1.2 attestation d un opticien agréé ou d un médecin

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail