TABLE DES MATIERES COMITE D'EXPERTS IMMUNOESSAIS / CHIMIE / TDM... 3 TABLE DE CONVERSION IMMUNOESSAIS... 4 INTRODUCTION... 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIERES COMITE D'EXPERTS IMMUNOESSAIS / CHIMIE / TDM... 3 TABLE DE CONVERSION IMMUNOESSAIS... 4 INTRODUCTION... 5"

Transcription

1 INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE SERVICE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX & COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE MONITORING THERAPEUTIQUE ENQUETE 2012/03 ISP-2012/MON.THER. 18 Service Qualité des laboratoires médicaux Rue J. Wytsman, Bruxelles Belgique

2 ISSN : TABLE DES MATIERES COMITE D'EXPERTS IMMUNOESSAIS / CHIMIE / TDM... 3 TABLE DE CONVERSION IMMUNOESSAIS... 4 INTRODUCTION... 5 Information spécifique à l enquête... 5 Nature des échantillons... 5 Informations reprises dans le Toolkit... 5 Mise à jour des trousses... 6 Trousses périmées... 6 Comment encoder des résultats censurés dans le toolkit?... 6 Mise à disposition des rapports... 7 Interprétation du rapport individuel... 8 Représentation graphique ajoutée au rapport global REMARQUE PRELIMINAIRE AMIKACIN CARBAMAZEPINE DIGOXIN GENTAMICIN PARACETAMOL PHENOBARBITAL PHENYTOIN SALICYLATE THEOPHYLLIN VALPROIC ACID VANCOMYCIN INFORMATION CONCERNANT LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO Dispositifs médicaux de diagnostic in vitro Exigences à respecter Contrôle du marché: la surveillance des produits, des incidents et actions correctives Notification d incidents Le rôle de l'autorité compétente DIV en cas d'incident En conclusion Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 2/30

3 COMITE D'EXPERTS IMMUNOESSAIS / CHIMIE / TDM ISP (secrétariat) TEL : 02/ FAX : 02/ Coordinateurs I. DELATTRE P. VAN DE WALLE 02/ / Prof. ANCKAERT E. TEL : 02/ FAX : 02/ Dr. CAVALIER E. TEL : 04/ FAX : 04/ Dr. COUCK P. TEL : 02/ FAX : 02/ Prof. DECLERCQ P. TEL : 011/ FAX : 011/ Pharm. Biol. DESMET K. TEL : 016/ FAX : 016/ Dr. FILLEE C. TEL : 02/ FAX : 02/ Prof. NEELS H. TEL : 03/ FAX : 03/ Prof. VANSTAPEL F. TEL : 016/ FAX : 016/ Prof. VERSTRAETE A. TEL : 09/ FAX : 09/ Prof. WALLEMACQ P. TEL : 02/ FAX : 02/ Dr. WILLEMS D. TEL : 02/ FAX : 02/ Apr. Biol. WINNOCK F. TEL : 053/ FAX : 053/ Réunion du comité d experts : 19/12/2012 Autorisation de diffusion de rapport : 21/12/2012 Isabelle Delattre Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 3/30

4 TABLE DE CONVERSION IMMUNOESSAIS AMIKACIN x 1,00 AMIKACIN x 1,00 µg/ml AMIKACIN x 1,71 µmol/l CARBAMAZEPINE x 1,00 CARBAMAZEPINE x 1,00 µg/ml CARBAMAZEPINE x 4,23 µmol/l DIGOXINE µg/l x 1,00 µg/l DIGOXINE µg/l x 1,00 ng/ml DIGOXINE µg/l x 1,28 nmol/l GENTAMICIN x 1,00 GENTAMICIN x 1,00 µg/ml GENTAMICIN x 2,09 µmol/l LITHIUM mmol/l x 1,00 mmol/l LITHIUM mmol/l x 1,00 meq/l PARACETAMOL x 1,00 PARACETAMOL x 1,00 µg/ml PARACETAMOL x 6,62 µmol/l PHENOBARBITAL x 1,00 PHENOBARBITAL x 1,00 µg/ml PHENOBARBITAL x 4,31 µmol/l PHENYTOIN x 1,00 PHENYTOIN x 1,00 µg/ml PHENYTOIN x 3,96 µmol/l SALICYLATE x 1,00 SALICYLATE x 1,00 µg/ml SALICYLATE x 0,00724 mmol/l THEOPHYLLIN x 1,00 THEOPHYLLIN x 1,00 µg/ml THEOPHYLLIN x 5,55 µmol/l VALPROIC ACID x 1,0000 VALPROIC ACID x 6,93 µg/ml VALPROIC ACID x 6,93 µmol/l VANCOMYCIN x 1,0000 VANCOMYCIN x 0,690 µg/ml VANCOMYCIN x 0,690 µmol/l Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 4/30

5 INTRODUCTION Information spécifique à l enquête Tous les échantillons utilisés dans les EEQ sont approuvés préalablement par les membres des différents comités d experts. Les échantillons de l enquête 2012/3 ont été envoyés le 5 novembre L encodage des résultats a été clôturé le 19 novembre Dès le 27 novembre 2012, les rapports individuels non validés étaient accessibles dans le toolkit et ce, jusqu au 4 décembre La validation a été réalisée le 21 décembre Depuis cette date, les rapports individuels définitifs sont disponibles dans le toolkit. Nature des échantillons A l occasion de l enquête 2012/2, tous les participants ont reçu un échantillon sérique : l échantillon R/11669 (liquide) est un sérum de contrôle de la firme BioRad. Informations reprises dans le Toolkit Les informations suivantes étaient reprises dans le Toolkit : R/11669 : Conservez l'échantillon entre 2 et 8 C. Veuillez ef fectuer les analyses le plus rapidement possible après réception de l'échantillon. Pas d'interprétation demandée pour cet échantillon. Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 5/30

6 Mise à jour des trousses Afin de garantir la validité des résultats du contrôle externe, il est important que toutes les informations relatives à la méthode et la trousse utilisées soient correctes. Nous constatons, à chaque enquête, qu un petit nombre de laboratoires oublie de contrôler la validité de ces informations. Si vous n avez pas trouvé votre méthode ou trousse dans le toolkit, n hésitez pas à nous contacter le plus rapidement possible, en nous envoyant un mail à l adresse suivante : Trousses périmées Lorsque la dernière trousse fabriquée arrive à péremption, sa référence disparaît du toolkit. Un message d alerte apparaît à l écran : «Votre kit est périmé. Pourriez-vous introduire votre nouveau numéro de catalogue?». Il est alors impératif que vous reparamétriez votre nouvelle trousse et ce, même s il ne s agit que d un changement de numéro de catalogue. Si cette mise à jour n est pas réalisée, vos données ne sont pas traitées statistiquement. Pour toutes les méthodes «kit dépendantes», le principe de la méthode est attribué automatiquement. Dorénavant, il ne sera plus possible d encoder les résultats quantitatifs si toutes les informations relatives au kit n ont pas été introduites. Comment encoder des résultats censurés dans le toolkit? Exemple d encodage : VIT B12 (05280) Kit ORTHO CLINICAL DIAGNOSTICS Vitamin-B12 ( ) Méthode Appareil de mesure immunoassay, enzymatic marker, luminescence (oldmeth=082) ORTHO CLINICAL DIAGNOSTICS Vitros ECI Définition paramètres pour VIT B12 Résultat (Opérateur+Valeur+Unité) > 738 pmol/l Texte libre Les signes «>» et «<» se trouvent juste devant la case où le résultat quantitatif est encodé Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 6/30

7 Mise à disposition des rapports Comme vous avez pu le constater, nous vous demandons d envoyer vos réponses le plus rapidement, ceci afin de nous permettre de libérer le draft provisoire (non validé) du rapport individuel dans les jours qui suivent la date effective de clôture de l encodage des données. Pour les laboratoires ayant un problème ponctuel d encodage, il est possible de prolonger l accès du toolkit. Toutefois, ceci retarde la production des rapports pour l ensemble du groupe. Nous vous demandons donc d être attentifs et de respecter les délais proposés dans l intérêt de tous. Une fois les rapports individuels provisoires (non validés) accessibles, vous disposez de 7 jours afin de nous faire part de vos remarques éventuelles. Une correction peut être envisagée dans les cas suivants : (i) erreur d unité d encodage, (ii) méthode inappropriée. Toute erreur ne peut être considérée qu à condition qu elle soit correctement documentée (données brutes). Après validation de l enquête par le comité d experts, le rapport global validé est mis à disposition sur notre site Web. Il est accessible aux adresses suivantes : choisir «Rapports» dans le menu proposé En TDM, les rapports globaux suivants sont disponibles sur le site du service : 2008/ / /1 2009/2 2009/3 2009/4 2010/1 2010/2 2010/3 2010/4 2011/1 2011/2 2011/3 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 7/30

8 Interprétation du rapport individuel La localisation des valeurs fournies par votre laboratoire est donnée par rapport à l ensemble des laboratoires participants, et par rapport aux laboratoires utilisant la même méthode. Les informations suivantes sont reprises : votre résultat votre méthode la médiane globale M : valeur centrale des résultats fournis par l ensemble des laboratoires, toutes méthodes confondues l écart-type global SD : mesure de la dispersion des résultats fournis par l ensemble des laboratoires, toutes méthodes confondues la médiane de votre méthode M : valeur centrale des résultats fournis par les laboratoires utilisant la même méthode l écart-type de votre méthode SD : mesure de la dispersion des résultats fournis par les laboratoires utilisant la même méthode le coefficient de variation CV, exprimé en %, pour l entièreté des laboratoires et pour les laboratoires utilisant la même méthode : CV = (SD / M) * 100% le score Z : distance réduite de votre résultat à la médiane de votre groupe, exprimée en écart type : Z = (R - M) / SD le score U : écart de votre résultat par rapport à la médiane de votre groupe, exprimé en % : U = ((R - M) / M) * 100% l interprétation graphique de la localisation de votre résultat R par rapport à la médiane M, basée sur la méthode de Tukey, pour chaque paramètre et pour chaque échantillon analysé R : votre résultat M : médiane H : percentiles 25 et 75 I : limites intérieures (M ± 2.7 SD) O : limites extérieures (M ± 4.7 SD) Le graphique global et celui de votre méthode sont exprimés selon la même échelle, ce qui les rend comparables. Ces graphiques vous donnent une indication approximative de la position de votre résultat R par rapport à la médiane M. Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 8/30

9 Nous vous rappelons également que 3 brochures sont disponibles sur notre site Web. Elles sont accessibles aux adresses suivantes : choisir «Brochures» dans le menu proposé Les 3 documents suivants apparaissent : 1. Brochure d'information pour les participants (Information générale sur l évaluation externe) 2. Brochure statistique (Procédure de calcul statistique générale rédigée par le Professeur Albert) 3. Traitement des valeurs censurées (Procédure de calcul statistique appliquée aux valeurs censurées rédigées par le Professeur Albert) Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/2012 9/30

10 Représentation graphique ajoutée au rapport global A côté des tableaux de résultats, une représentation graphique en «box et whisker» plot a été ajoutée. Elle reprend, pour les méthodes avec au moins 4 participants, les éléments suivants : un rectangle avec les percentiles 25 (P 25 ) et 75 (P 75 ) une ligne centrale représentant la médiane des résultats (P 50 ) une ligne inférieure représentant la plus petite valeur x > P * (P 75 - P 25 ) une ligne supérieure représentant la plus grande valeur x < P * (P 75 - P 25 ) des ronds représentant tous les points en dehors de cet intervalle Comme indiqué dans la figure ci-dessous, les limites «I» reprises dans les graphiques des rapports individuels correspondent aux lignes inférieures et supérieures des box plots (à savoir P * (P 75 - P 25 ) et P * (P 75 - P 25 )), et, dans le cas d une distribution normale à M ± 3 SD. O = P * (P 75 - P 25 ) I = P * (P 75 - P 25 ) x < P * (P 75 - P 25 ) LIMITES DE TUKEY (distribution normale) H H P 50 P 75 P 25 I = P * (P 75 - P 25 ) x > P * (P 75 - P 25 ) O = P 25 3 * (P 75 - P 25 ) O I H M H I O M * σ M * σ P 25 P 75 M * σ M * σ Limites correspondantes si distribution normale Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

11 REMARQUE PRELIMINAIRE Lors de cette enquête, des CVs intra-méthode élevés et médianes intra-méthode élevées/faibles ont été rapportées. Les tableaux suivants résument les caractéristiques des méthodes enregistrant un CV ou une médiane déviant(e) par rapport aux autres groupes. Paramètre Méthode CV (%) N labs Amikacine Syva Emit Carbamazépine Siemens Advia Centaur/CP/XP Digoxine TDx/AxSym/IMx Paracétamol Abbott AxSym/TDx/TDxFlex Paramètre Méthode Méd. () N labs Méd. globale () Paracétamol Roche Cobas Phénobarbital Vitros Théophylline Johnson & Johnson Acide valproïque Beckman Coulter Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

12 AMIKACIN AMIKACIN - d (%) : 15.0 R/11669 METHOD Median SD CV % N labs 001 Non-Isotopic Abbott TDx Non-Isotopic Roche Integra Non-Is. - Roche Hit / Mod / cobas c Non-Isotopic Syva Emit * Non-Isotopic Abbott - Architect/Aeroset Non-Isotopic QMS Thermo sc. - Olympus Global results (all methods and all measuring systems) * Valeurs enregistrées : Data out of graph Method Value 5 = 23.1 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

13 CARBAMAZEPINE CARBAMAZEPINE - d (%) : 16.0 R/11669 METHOD 019 Abbott - Architect - Immunoassay - Chemiluminescence 020 Abbott - Architect - Enzyme immunoassay- Spectrometry 021 Abbott - AxSym/TDx/TDxFlex - Fluorescence polarization immunoassay 031 Coulter - Synchron LX/DxC - Particle enhanced immunoturbidimetry Median SD CV % N labs Siemens - Dimension / Vista - PETINIA Dade - Syva - Emit - Enzyme immunoassay - spectrometry 072 Roche - Cobas Integra - Fluorescence polarization immunoassay Roche - Hit./ Mod./ cobas c - Immunoenzymatic CEDIA Roche - Hit./ Mod./ cobas c - Kin. Inter. micropart. sol.- immunoassay 084 Siemens - Advia Centaur/CP/XP- Immunochemiluminescence 085 Siemens - Immulite - chemiluminescent enzyme immunoassay * Vitros - immunoenzymatic assay - reflectometry Global results (all methods and all measuring systems) * Valeurs enregistrées : Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

14 DIGOXIN DIGOXIN - d (%) : 19.0 R/11669 METHOD Median µg/l SD µg/l 021 Non-Isotopic-Roche-Integra / cobas c Non-Isotopic-Abbott Aeroset Abbott - Architect - Immunoassay - Chemiluminescence CV % N labs Non-Isotopic-TDx - AxSym- IMx * Non-Isotopic-Johnson & Johnson-reflectometry Non-Isotopic-BioMérieux-Vidas Non-Isotopic-Siemens-ADVIA Centaur Non - Isotopic - Beckman (650182) Siemens - Dimension / Vista - ACMIA Non-Isotopic-Roche-Tinaquant Olympus- Enzyme immunoassay - Spectrometry Non-Isotopic-Beckman Coulter-Access Non-Is. - Roche-Elecsys/ Modular E/ Cobas e Non-Isotopic - Siemens - Dimension Vista - LOCI Global results (all methods and all measuring systems) Data out of graph Method Value 21 = 1 µg/l 41 = 2.1 µg/l Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

15 * N labo Instrument Kit R/11669 (µg/l) 1 AxSYM AxSYM Digoxine (5B73-20) AxSYM AxSYM Digoxine (5B73-20) AxSYM AxSYM Digoxine (5B73-20) AxSYM AxSYM Digoxine (5B73-20) AxSYM AxSYM Digoxine (5B73-20) AxSYM AxSYM Digoxine (5B73-20) AxSYM Plus AxSYM Digoxine (5B73-20) AxSYM Plus AxSYM Digoxine (5B73-20) Architect i2000 AxSYM Digoxine (5B73-20) 1.7 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

16 GENTAMICIN GENTAMICIN - d (%) : 17.0 R/11669 METHOD 020 Abbott - Architect - Particle enhanced immunoturbidimetry 021 Abbott - AxSym/TDx/TDxFlex - Fluorescence polarization immunoassay 022 Abbott - Architect - Chemiluminescent microparticle immunoassay 031 Coulter - Synchron LX/DxC - Particle enhanced immunoturbidimetry Median SD CV % N labs Siemens - Dimension/ Vista - PETINIA Microgenics - Immunoenzymatic assay - Spectrometry Roche - Cobas Integra - Fluorescence polarization immunoassay 074 Roche - Hit./ Mod./ cobas c - Kin. Inter. micropart. sol.- immunoassay 084 Siemens Advia Centaur/CP - Immunochemiluminescence Vitros - Enzyme immunoassay - spectrometry Global results (all methods and all measuring systems) Data out of graph Method Value 20 = = = 2.9 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

17 PARACETAMOL PARACETAMOL - d (%) : 12.0 R/11669 METHOD Median SD 020 Abbott - Architect - Enzymatic method - Spectrometry Abbott - AxSym/TDx/TDxFlex - Fluorescence polarization immunoassay 031 Coulter - Synchron LX/DxC - Particle enhanced immunoturbidimetry 040 Siemens - Dimension - Enzymatic method - Spectrometry CV % N labs * Microgenics - Immunoenzymatic assay -Spectrometry Roche - Cobas Integra - cobas c - Enzymatic method - Spectrometry 074 Roche - Hit./ Modular Enzymatic method - Spectrometry Vitros - Enzymatic assay - Reflectance spectrometry Global results (all methods and all measuring systems) * Valeurs enregistrées : Data out of graph Method Value 21 = 26.7 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

18 PHENOBARBITAL PHENOBARBITAL - d (%) : 15.0 R/11669 METHOD Median SD CV % N labs 010 Gaz chromatography Abbott - Architect - Immunoassay - Chemiluminescence 021 Abbott - AxSym/TDx/TDxFlex - Fluorescence polarization immunoassay 031 Coulter - Synchron LX/DxC - Particle enhanced immunoturbidimetry 040 Siemens - Dimension - Particle enhanced immunoturbidimetry Dade - Syva - Emit - semiquantitative analysis Roche - Cobas Integra - Fluorescence polarization immunoassay Roche - Hit./ Mod./ cobas c - ONLINE Siemens - Advia - EMIT Siemens - Advia Centaur/ XP- Immunochemiluminescence 085 Siemens - Immulite - chemiluminescent enzyme immunoassay 090 Vitros - Enzyme immunoassay - Reflectance spectrometry Global results (all methods and all measuring systems) Data out of graph Method Value 42 = = 78.8 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

19 PHENYTOIN PHENYTOIN - d (%) : 15.0 R/11669 METHOD 019 Abbott - Architect - Immunoassay - Chemiluminescence 020 Abbott - Architect/ Aeroset- Enzyme immunoassay - Spectrometry 021 Abbott - AxSym/TDx/Flex - Fluorescence polarization immunoassay 031 Coulter - Synchron LX/DxC - Particle enhanced immunoturbidimetry 040 Siemens - Dimension - Particle enhanced immunoturbidimetry 072 Roche - Cobas Integra - Fluorescence polarization immunoassay 074 Roche - Hit./ Mod./ cobas c - Kin. Inter. micropart. sol.- immunoassay 084 Siemens - Advia Centaur/ XP- Immunochemiluminescence 085 Siemens - Immulite - chemiluminescent enzyme immunoassay 090 Vitros - Enzyme immunoassay - Reflectance spectrometry Median SD CV % N labs Global results (all methods and all measuring systems) Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

20 SALICYLATE SALICYLATE - d (%) : 17.0 R/11669 METHOD Median SD CV % N labs 012 High Performance Liquid Chromatography Abbott - Architect - Enzymatic method - Spectrometry Abbott - AxSym/TDx/TDxFlex - Fluorescence polarization immunoassay Ben Srl - Colorimetry Coulter - Synchron LX/ DxC - Enzymatic method - Spectrometry Siemens- Dimension / Vista - Colorimetry Roche - Cobas Integra - cobas c - Enzymatic method - Spectrometry Roche - Hitachi - Modular - Colorimetry Vitros - enzymatic method - reflectometry Global results (all methods and all measuring systems) Data out of graph Method Value 25 = = 246 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

21 THEOPHYLLIN THEOPHYLLIN - d (%) : 12.0 R/11669 METHOD Median SD 001 Non-Isotopic-TDx (reagents Abbott BMD)/AxSYM Non-Isotopic-Johnson & Johnson-Reflectometry Non-Isotopic- Abbott - Architect Non-Isotopic-Beckman-CX Non-Isotopic-Siemens-ADVIA Centaur Non-Isotopic-Roche Integra Siemens - Dimension / Vista - PETINIA Non-Is. - Roche Hit / Mod / cobas c Non-Isotopic - Siemens - Immulite CV % N labs Global results (all methods and all measuring systems) Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

22 VALPROIC ACID VALPROIC ACID - d (%) : 16.0 R/11669 METHOD Median SD 001 Non Isotopic - Abbott - AxSym Abbott - Architect - Immunoassay - chemiluminescence Non Isotopic - Siemens Advia Centaur Non Isotopic- Beckman Coulter Siemens - Dimension / Vista - PETINIA Non Isotopic - Siemens Immulite Non Isotopic - Olympus Non Isotopic - Roche ONLINE Non Isotopic - Roche Cedia Non Is. - Roche Hit / Mod / cobas c Non Isotopic - Roche Integra Non Isotopic - Vitros CV % N labs Global results (all methods and all measuring systems) Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

23 VANCOMYCIN VANCOMYCIN - d (%) : 16.0 R/11669 METHOD Median SD 001 Non Isotopic Abbott TDx/ AxSym Non Isotopic Beckman Coulter Siemens - Dimension / Vista - PETINIA Advia Centaur - chemiluminescence Non Isotopic Roche Integra Non Isotopic Vitros Non Isotopic Abbott Architect Non Isotopic - Abbott Architect - PETINIA Non Is. - Roche Hit / Mod / cobas c Non Is. - Roche ONLINE CV % N labs Global results (all methods and all measuring systems) Data out of graph Method Value 21 = 29 Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

24 INFORMATION CONCERNANT LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO Le service de Biologie clinique de l Institut Scientifique de Santé Publique est, depuis 2001, l Autorité Compétente pour les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DIV). L'un des objectifs de la cellule DIV est d informer les utilisateurs et les fabricants de DIV. Dans ce cadre une session d information concernant ces dispositifs ainsi que la vigilance du marché a été réalisé en mai 2006 pour les coordinateurs qualité des laboratoires cliniques. Par le biais de cet annexe nous tenons à vous informer de l'interaction nécessaire en cas d'incidents impliquant des diagnostics in vitro, et ce entre vous en tant qu'utilisateur, la cellule DIV comme autorité compétente belge et ces collègues autorités compétentes dans l UEE. Dispositifs médicaux de diagnostic in vitro Le cadre juridique des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DIV) est donné par l'arrêté Royal du 14/11/2001 relatif aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro au niveau belge (1). Cet Arrêté est la transposition de la directive européenne 98/79/CE (2). Un dispositif médical de diagnostic in vitro consiste en un réactif, un produit réactif, un matériau d étalonnage, un matériau de contrôle, une trousse, un instrument, un appareil, un équipement ou un système, utilisé seul ou en combinaison, destiné par le fabricant à être utilisé in vitro dans l examen d échantillons provenant du corps humain, y compris les dons de sang et de tissus, uniquement ou principalement dans le but de fournir une information: - concernant un état physiologique ou pathologique ou - concernant une anomalie congénitale ou - permettant de déterminer la sécurité et la compatibilité avec des receveurs potentiels ou - permettant de contrôler des mesures thérapeutiques. Les récipients pour échantillons, tel que les pots d urine ou les tubes de prélèvement sanguins, sont également considérés comme des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro. Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

25 Les produits de laboratoire à usages généraux en ne sont pas des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro. Exigences à respecter Le diagnostic in vitro doit satisfaire aux exigences essentielles figurant dans l'annexe I de la Directive 98/79/CE et l AR concerné. Ces exigences essentielles concernent la sécurité des produits de diagnostic in vitro à la fois pour l état clinique des patients et pour la sécurité des patients, utilisateurs ou tiers. Elles visent également la qualité des produits et exigent que les performances analytiques et diagnostiques indiquées par le fabricant soient démontrées, tel que la sensibilité, la spécificité, la précision, la répétabilité, la reproductibilité, les interférences et les seuils de détection. La documentation technique du fabricant doit démontrer que le DIV satisfait à toutes les exigences (essentielles) applicables. Les exigences essentielles ne sont pas suffisamment détaillées pour pouvoir imposer des exigences techniques au fabricant. Les normes harmonisées (EN) traduisent les exigences essentielles en spécifications techniques. Par ce fait, les DIV ayant été fabriqués selon les normes harmonisées applicables, sont présumés conformes aux exigences essentielles correspondantes. Le fabricant est cependant libre d'utiliser ou non les normes harmonisées, afin de respecter les exigences essentielles. Contrôle du marché: la surveillance des produits, des incidents et actions correctives Le fabricant doit mettre en œuvre une procédure systématique pour le suivi des produits mis sur le marché, pour le traitement et l évaluation de plaintes et de rapports d'incidents des utilisateurs et pour la mise en œuvre de mesures correctives et préventives. Un «incident» est défini comme (AR du 14/11/2001): a) tout dysfonctionnement, défaillance ou altération des caractéristiques et/ou des performances d'un dispositif, ainsi que toute inadéquation dans l'étiquetage ou les instructions d'utilisation susceptibles d'entraîner ou d'avoir entraîné, directement ou indirectement, la mort ou la dégradation grave de l'état de santé d'un patient, d'un utilisateur ou d'autres personnes, ou; Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

26 b) toute raison d'ordre technique ou médical liée aux caractéristiques ou aux performances d'un dispositif et ayant entraîné, pour les raisons visées au point a), le rappel systématique par le fabricant des dispositifs du même type. Un DIV ne causera que très rarement un dommage direct, tels qu une infection, une brûlure ou coupure, à un patient, un utilisateur ou un tiers. Les incidents sont généralement caractérisés par des dommages indirects pour le patient, suite à une information erronée fourni par le DIV défaillant. À l'appui des dispositions légales concernant les incidents, les obligations du fabricant et des Autorités Compétentes, les échanges d'informations entre les parties concernées et la mise en œuvre d actions correctives ont été incorporés dans un guide pratique (MEDDEV), développés au niveau européen (3). Fait important, repris par ce MEDDEV, est que les dommages indirects survenus en raison d'une décision médicale ou d une action prise sur base des informations obtenues avec une DIV défaillant sont également considérés comme grave détérioration de l'état de santé d'un patient si conduisant à: - un diagnostic erroné - un diagnostic retardé - un traitement inadéquat ou retardé - une charge supplémentaire d analyses pour le patient - une transfusion/transplantation de matériel inadéquat Il convient également de noter qu'un incident ne doit pas avoir effectivement entraîné la mort ou une dégradation grave de l'état de santé d'un patient, utilisateur ou tiers. Si, par hasard, le technicien ou le clinicien est en mesure de prévenir que de tels dommages ont eu lieu, il s'agit également d'un incident. En effet, dans un autre laboratoire, ou dans d'autres circonstances, le même dysfonctionnement, la même défaillance ou altération des caractéristiques et/ou des performances d'un DIV pourrait provoquer la mort ou une dégradation grave de l'état de santé d'un patient, utilisateur ou tiers. En cas d'incident avec un DIV, il est de la responsabilité du fabricant d en établir les causes ainsi que les risques encourus et d entreprendre les actions correctives nécessaires. Rapport global TDM 2012/3. Date de publication 21/12/ /30

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF MONITORING THERAPEUTIQUE ENQUETE 2014/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF MONITORING THERAPEUTIQUE ENQUETE 2014/1 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

MONITORING THERAPEUTIQUE

MONITORING THERAPEUTIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE

SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF ALCOOLEMIE ENQUETE 2013/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF ALCOOLEMIE ENQUETE 2013/1 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Evaluation Externe de la qualité. Alcoolémie 2003/2. Octobre

Evaluation Externe de la qualité. Alcoolémie 2003/2. Octobre Institut Scientifique de la Santé Publique Service de Biologie Clinique Evaluation Externe de la qualité Alcoolémie 2003/2 Octobre Ce rapport ne peut être reproduit, publié ou distribué sans l accord de

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF IMMUNOESSAIS ENQUETE 2015/4

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF IMMUNOESSAIS ENQUETE 2015/4 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06 Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro Directive européenne 98/79/CE du 27/10/98 relative aux DMDIV OBJECTIFS Directive dite «Nouvelle approche» - Harmonisation des réglementations nationales

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF CHIMIE ENQUETE 2014/4

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF CHIMIE ENQUETE 2014/4 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Marquage CE et dispositifs médicaux

Marquage CE et dispositifs médicaux Marquage CE et dispositifs médicaux Références officielles Trois principales directives européennes réglementent la mise sur le marché et la mise en service des dispositifs médicaux : la directive 90/385/CEE

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Dosage des médicaments - Digoxine - Lithium - Acide valproïque - Amikacine - Vancomycine - Ciclosporine Dosage des médicaments

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF ENQUETE 2013/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF ENQUETE 2013/1 27/01/201427/01/2014 INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE IMMUNOESSAIS

RAPPORT GLOBAL EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE IMMUNOESSAIS ISSN 0778-8371 ISP Rue J. Wytsman, 14 B-1050 BRUXELLES SERVICE PUBLIC FEDERAL (SPF) SANTE PUBLIQUE, PROTECTION DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES

Plus en détail

Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale

Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale Dosage des médicaments 11MED1 juin 2011 Digoxine Lithium Acide valproïque Carbamazépine Phénobarbital Amikacine Vancomycine Ciclosporine

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF NOAC 2014

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF NOAC 2014 EXPERTISE, PRESTATIOS DE SERVICE ET RELATIOS CLIETS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSIO DE BIOLOGIE CLIIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATIO EXTERE DE LA QUALITE DES AALYSES E BIOLOGIE CLIIQUE RAPPORT

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITE ANALYTIQUE AU LABO. Août 2009 Hilde De Boeck

CONTRÔLE DE LA QUALITE ANALYTIQUE AU LABO. Août 2009 Hilde De Boeck CONTRÔLE DE LA QUALITE ANALYTIQUE AU LABO Août 2009 Hilde De Boeck SOMMAIRE 1. Introduction 2. Mise en œuvre d un CQI 3. Préparation d un échantillon CQI 4. Calcule des valeurs cibles 5. Réalisation du

Plus en détail

Afssaps : L accompagnement de l innovation et la surveillance du marché des nouveaux dispositifs. CORATA juin 2011 Gaëlle LE BRUN

Afssaps : L accompagnement de l innovation et la surveillance du marché des nouveaux dispositifs. CORATA juin 2011 Gaëlle LE BRUN Afssaps : L accompagnement de l innovation et la surveillance du marché des nouveaux dispositifs CORATA juin 2011 Gaëlle LE BRUN 1 Contexte règlementaire Dispositif médical de diagnostic in vitro - Définitions

Plus en détail

Commençons par une DEVINETTE

Commençons par une DEVINETTE Commençons par une DEVINETTE On me trouve parfois à la maison et toujours à l hôpital. À l hôpital, que vous veniez pour une simple consultation ou une hospitalisation vous serez assuré de me rencontrer

Plus en détail

INFORMATION DE SECURITE Bulletin Technique N. 008

INFORMATION DE SECURITE Bulletin Technique N. 008 GS Elektromedizinische Geräte G. Stemple GmbH Hauswiesenstraße 26 D-86916 Kaufering Tel. +49 8191 65722-0 Fax +49 8191 65722-22 info@corpuls.com www.corpuls.com N Cible de clientèle Date Numéro de pages

Plus en détail

La matériovigilance. Chapitre IV. Paul MERIA, Jean-Louis PARIENTE, Pierre CONORT II. MODALITES DU SIGNALEMENT

La matériovigilance. Chapitre IV. Paul MERIA, Jean-Louis PARIENTE, Pierre CONORT II. MODALITES DU SIGNALEMENT Progrès en Urologie (2005), 15 1000-1004 Chapitre IV La matériovigilance Paul MERIA, Jean-Louis PARIENTE, Pierre CONORT paul.meria@sls.ap-hop-paris.fr - jean-louis.pariente@chu-bordeaux.fr - pierre.conort@psl.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Réglementation européenne enne des dispositifs médicaux m de diagnostic in vitro E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Historique des réglementationsr Décret du 19 avril 1996 relatif à l enregistrement des réactifsr

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

1 de 6 1418729-6/30/06-002-R Customer Recall Letter

1 de 6 1418729-6/30/06-002-R Customer Recall Letter Le 14 juillet 2006, Cher client, URGENT : RAPPEL D UN APPAREIL MÉDICAL PIC 50 WELCH ALLYN Nous vous informons par la présente que votre moniteur-défibrillateur PIC 50 Welch Allyn est rappelé pour une correction

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ Rue Saint-Jean 32-38 à 1000 Bruxelles Table des matières 1. Introduction 3 2. Réglementation 3 3. Rappel

Plus en détail

Activités avec l étranger. L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger

Activités avec l étranger. L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger Activités avec l étranger L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger Banque nationale de Belgique, Bruxelles. Tous droits réservés. La reproduction

Plus en détail

L ASSURANCE QUALITE AU LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC

L ASSURANCE QUALITE AU LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC L ASSURANCE QUALITE AU LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC ATELIER DE FORMATION SUR LE DIAGNOSTIC DE LA FIEVRE APHTEUSE 21 mai 2012 Labib BAKKALI KASSIMI Labib.bakkali-kassimi@anses.fr Agence Nationale de Sécurité

Plus en détail

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse Ce formulaire permet au Service Public Finances (SPF Finances) de collecter les données nécessaires pour mener à bien la procédure en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse, tel que prévu

Plus en détail

Système d alerte rapide des denrées alimentaires et des aliments pour animaux RASFF

Système d alerte rapide des denrées alimentaires et des aliments pour animaux RASFF Organisme pour la sécurité et la qualité de la chaîne alimentaire P. 1/10 1. DOMAINE D APPLICATION...2 2. NECESSITE DU DOCUMENT...2 3. BASE LÉGALE...2 4. DÉFINITIONS...2 5. POINT DE CONTACT...3 5.1. GESTION

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

Orientations sur les paramètres propres à l'entreprise

Orientations sur les paramètres propres à l'entreprise EIOPA-BoS-14/178 FR Orientations sur les paramètres propres à l'entreprise EIOPA Westhafen Tower, Westhafenplatz 1-60327 Frankfurt Germany - Tel. + 49 69-951119-20; Fax. + 49 69-951119-19; email: info@eiopa.europa.eu

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

Référence Produit. test

Référence Produit. test Healthcare Siemens Healthcare Diagnostics SA, Freilagerstr. 40, CH-8047 Zürich Nom Département Robert Schlatter RAQS-EHS Téléphone +41 (0) 585 581 066 Téléfax +41 (0) 585 581 151 Mobile E-mail robert.schlatter@siemens.com

Plus en détail

Direction générale statistique et information économique. Manuel d usage : l application web pour l enquête sur la structure des entreprises

Direction générale statistique et information économique. Manuel d usage : l application web pour l enquête sur la structure des entreprises Direction générale statistique et information économique Manuel d usage : l application web pour l enquête sur la structure des entreprises Année d enquête 2011 - Version 1.1 26 oktober 2012 1 Table des

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale PSA total PSA libre, rapport PSA libre / PSA total ACE CA 15-3 CA 19-9 CA125 AFP β2 microglobuline Marqueurs tumoraux 05HPA1 et

Plus en détail

TRAITEMENT DES ANOMALIES

TRAITEMENT DES ANOMALIES BELAC 3-04 Rev 3-2012 TRAITEMENT DES ANOMALIES Les dispositions générales du présent document doivent être complétées par les dispositions spécifiques d un document de la série BELAC 2-405, chaque fois

Plus en détail

LAB 00 P 510. Demande d agrément par les laboratoires externes. Version 04 Date d application 2012-12-01

LAB 00 P 510. Demande d agrément par les laboratoires externes. Version 04 Date d application 2012-12-01 Agence fédérale pour la Sécurité de de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires LAB 00 P 510 Demande d agrément par les laboratoires externes Version 04 Date d application 2012-12-01 Rédaction

Plus en détail

La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses. Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne

La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses. Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne Atout majeur : Votre expertise L évaluateur n évalue pas votre expertise Dossier de validation de méthode

Plus en détail

Conf. 12.8 (Rev. CoP13) *

Conf. 12.8 (Rev. CoP13) * Conf. 12.8 (Rev. CoP13) * Etude du commerce important de spécimens d'espèces inscrites à l'annexe II RAPPELANT que l'article IV, paragraphe 2 a), de la Convention, stipule comme condition pour la délivrance

Plus en détail

Compte rendu 151 Co-Oxymétrie

Compte rendu 151 Co-Oxymétrie P: Compte rendu 151 Co-Oxymétrie Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne le 30 Octobre 1973 et enregistrée sous le n

Plus en détail

FR anti CCP Marqueurs Sérologique de la maladie Céliaque

FR anti CCP Marqueurs Sérologique de la maladie Céliaque ISSN 0778-8371 ISP Rue J. Wytsman, 14 B-1050 BRUXELLES SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES

Plus en détail

Plan d action 2009 / 2010 Document Questions / Réponses

Plan d action 2009 / 2010 Document Questions / Réponses Plan d action 2009 / 2010 Document Questions / Réponses 28/01/2009 Page 1 sur 7 Inactivation 1. Quelle est l adresse mail utilisée par l AFMPS pour réclamer les documents manquants nécessaires à la clôture

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS 26-29/11/2007 - Rabat, Maroc Dr Pierre Leveau Responsable de l Unité Qualité et Environnement pierre.leveau@edqm.eu MODULE: Actions correctives et

Plus en détail

Unity Real Time 2.0 Service Pack 2 update

Unity Real Time 2.0 Service Pack 2 update Unity Real Time 2.0 Service Pack 2 update Configuration des Objectifs Analytiques La nouvelle version permet, en un écran, de configurer un lot, un panel ou un instrument. Le menu est accessible au moyen

Plus en détail

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Rôle dans le système de gestion de la qualité Gérer les problèmes, ou traiter les erreurs est important pour que le laboratoire offre un

Plus en détail

Gestion de crise en Pharmacovigilance

Gestion de crise en Pharmacovigilance Cours DIU FIEC 16 octobre 2008 Véronique LAMARQUE PFIZER Senior Directeur Évaluation de Santé, Sécurité et Gestion de Risque Une définition... parmi d autres Une crise est un événement qui survient quand

Plus en détail

Rôles du fabricant dans la matériovigilance et les déclarations d'incidents

Rôles du fabricant dans la matériovigilance et les déclarations d'incidents Rôles du fabricant dans la matériovigilance et les déclarations d'incidents Dr C. Audergon, QES-Management Switzerland CHUV, 30 septembre 2009 Agenda B. Braun Medical SA Objectifs de la vigilance Processus

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

Code SMN (Siemens Material Number)

Code SMN (Siemens Material Number) Healthcare Siemens Healthcare Diagnostics SA, Freilagerstr. 40, 8047 Zürich Nom Département Robert Schlatter RAQS-EHS Téléphone +41 (0) 585 581 066 Téléfax +41 (0) 585 541 207 Mobile E-mail robert.schlatter@siemens.com

Plus en détail

I. Démarches administratives et documents à produire

I. Démarches administratives et documents à produire UCL - Guide administratif du médecin assistant candidat boursier (MACB) porteurs d un diplôme de médecine ou de spécialisation obtenu dans un pays de l Union Européenne. Ce petit guide reprend des informations

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

Madame, Monsieur, Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet. Phase 2 de Publiato

Madame, Monsieur, Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet. Phase 2 de Publiato Administration de l expertise médicale Medex NOS RÉF. DATE 10/06/2014 ANNEXE(S) EXPLICATION DU NOUVEL AR GESTION ACCIDENTS DU TRAVAIL CONTACT Contact Center TÉL. 02/524 97 97 E-MAIL cg_ga@medex.belgium.be

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 2 A qui s adresse cette notice?... 2 Pré-requis... 2 Le guide pas à pas pour saisir et transmettre une déclaration

Plus en détail

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s)

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) 8/10/2015 (v2) La présente procédure a été rédigée à l initiative des représentants de l industrie (pharma.be,

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Sommaire 2 ILNAS 04/12/2015

Sommaire 2 ILNAS 04/12/2015 Fit 4 Conformity Directive 2006/95/CE & 2014/35/UE concernant la mise à disposition sur le marché du matériel électrique destiné à être employé dans certaines limites de tension Romain Nies Chef de service

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

Le logiciel «dispositif médical» à l ANSM

Le logiciel «dispositif médical» à l ANSM Le logiciel «dispositif médical» à l Les logiciels dispositifs médicaux à l L est l autorité compétente en matière de DM et de DMDIV Les Logiciels de gestion des laboratoires de biologie médicale entrent

Plus en détail

Information Urgente de de Sécurité

Information Urgente de de Sécurité Medtronic (Suisse) AG Talstrasse 9 Postfach 449 CH-3053 Münchenbuchsee / BE Tel. 031 868 01 00 Fax 031 868 01 99 swisscontact@medtronic.com www.medtronic.ch Information Urgente de de Sécurité Recommandations

Plus en détail

Brochure d information pour le preneur d assurance

Brochure d information pour le preneur d assurance Brochure d information pour le preneur d assurance Votre protection lors de la conclusion d un contrat d assurance conformément aux règles déontologiques MiFID Bienvenue chez Arces Arces, c est la meilleure

Plus en détail

Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet.

Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet. Administration de l expertise médicale Medex NOS RÉF. DATE 10/06/2014 ANNEXE(S) EXPLICATION DU NOUVEL AR GESTION ACCIDENTS DU TRAVAIL CONTACT Contact Center TÉL. 02/524 97 97 E-MAIL cg_ga@medex.belgium.be

Plus en détail

Ce courrier a pour objet de vous informer d une action corrective urgente sur le produit suivant : produit

Ce courrier a pour objet de vous informer d une action corrective urgente sur le produit suivant : produit 20 mai 2015 NOTIFICATION ACTION CORRECTIVE URGENTE Apparition d artefacts dans la galerie d images pour CELLSEARCH Circulating Tumor Cell Kits (IVD), (Code produit 7900001) Cher client, Ce courrier a pour

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 9 février 2004 000309/SGDN/DCSSI/SDR Référence : CER/P/01.1 Direction centrale de la sécurité des systèmes d information PROCEDURE

Plus en détail

Veuillez garder cette information au moins jusqu'à ce que les mesures correctives soient terminées (FSCA).

Veuillez garder cette information au moins jusqu'à ce que les mesures correctives soient terminées (FSCA). GS Elektromedizinische Geräte. Hauswiesenstraße 26 Tel. +49 8191 65722-0 Fax +49 8191 65722-22 info@corpuls.com www.corpuls.com N Cible de clientèle Date Nombre de pages 014 Utilisateurs affectés 17/11/2014

Plus en détail

Brochure MiFID. ERGO Partners SA

Brochure MiFID. ERGO Partners SA Brochure MiFID ERGO Partners SA 1 mai 2014 Votre protection en cas de conclusion d un contrat d assurance conformément aux règles de conduite MiFID 1. Introduction En Belgique, la protection des clients

Plus en détail

Brochure MiFID. ERGO Life, marque d ERGO Insurance SA

Brochure MiFID. ERGO Life, marque d ERGO Insurance SA Brochure MiFID ERGO Life, marque d ERGO Insurance SA 1 mai 2014 Votre protection en cas de conclusion d un contrat d assurance conformément aux règles de conduite MiFID 1. Introduction En Belgique, la

Plus en détail

Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé

Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé CERTIFICATION DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé Guide méthodologique Novembre 2014 Haute Autorité de Santé Service documentation Information

Plus en détail

Circulaire aux hôpitaux

Circulaire aux hôpitaux Avez-vous des questions ou souhaitez-vous des informations supplémentaires? Envoyez un courriel au frontdesk à l adresse suivante question@miis.be Ou prenez contact avec nous au 02 508 85 86 Le Ministre

Plus en détail

Professeur H. PORTUGAL

Professeur H. PORTUGAL A propos des référentiels r rentiels qualité en BIOLOGIE MEDICALE: G.B.E.A. Référentiel HAS V2010 - norme NF EN ISO 15189- Ordonnance du 13 janvier 2010 Professeur H. PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL SUD &

Plus en détail

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc La version 2008 de la norme ISO/DIS 9001 (Draft International Standard) Plan Plan d élaboration de l ISO9001:2008 Objectifs Présentation

Plus en détail

mai 2012 1. OBJECTIFS

mai 2012 1. OBJECTIFS mai 2012 CODE DE CONDUITE VISANT À LA MISE EN PLACE DANS LES ENTREPRISES D'UN SYSTÈME DE SURVEILLANCE DES PRÉCURSEURS CHIMIQUES ET DES ÉQUIPEMENTS SUSCEPTIBLES D'ÊTRE DÉTOURNÉS EN VUE DE LA PRODUCTION

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 20.5.2014 COM(2014) 277 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1 GUIDE DES POINTS FOCAUX NATIONAUX RSI Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1. Introduction Le Règlement sanitaire international (2005) (RSI(2005)) définit un point focal national

Plus en détail

Outplacement. Mode d emploi. Le soutien au reclassement professionnel. - Prestant un préavis d au moins 30 semaines

Outplacement. Mode d emploi. Le soutien au reclassement professionnel. - Prestant un préavis d au moins 30 semaines Mode d emploi Outplacement Le soutien au reclassement professionnel des travailleurs : - De plus de 45 ans OU - Prestant un préavis d au moins 30 semaines > Vous exercez votre activité professionnelle

Plus en détail

Ardon, le 16 décembre 2013.

Ardon, le 16 décembre 2013. URGENT: Référence: RAPPEL VOLONTAIRE DE PRODUITS MCV-2013-121 Ardon, le 16 décembre 2013. Lettre recommandée avec accusé de réception. DESTINATAIRES : DISPOSITIF MEDICAL CONCERNE : Correspondant Local

Plus en détail

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003)

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) INTRODUCTION Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) Le cadre d évaluation des données (CEQD) propose une structure qui permet d évaluer la qualité des données en comparant les

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Bio-Rad Laboratories CONTRÔLE DE QUALITÉ. Le logiciel de Bio-Rad pour une gestion experte du contrôle de qualité

Bio-Rad Laboratories CONTRÔLE DE QUALITÉ. Le logiciel de Bio-Rad pour une gestion experte du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories CONTRÔLE DE QUALITÉ Le logiciel de Bio-Rad pour une gestion experte du contrôle de qualité CONTRÔLE DE QUALITÉ 1 Unity Real Time 2.0 Unity Real Time 2.0 est un logiciel pour la gestion

Plus en détail

RECLAMATION CLIENTS ***** 1. Information et accès au système de traitement des réclamations

RECLAMATION CLIENTS ***** 1. Information et accès au système de traitement des réclamations Version : Avril 2010 Mise à jour : Mai 2015 RECLAMATION CLIENTS Référence : PG04 Contexte réglementaire et objectifs L instruction 2012-07 et les textes de référence : articles 313-8 et 313-8-1 du règlement

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19.9.2014 C(2014) 6536 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

Limites de précision du logiciel pour les très petites tailles de champs du collimateur multilames (MLC)

Limites de précision du logiciel pour les très petites tailles de champs du collimateur multilames (MLC) NOTICE DE SÉCURITÉ/NOTIFICATION Sujet : Référence produit : Limites de précision du logiciel pour les très petites tailles de champs du collimateur multilames (MLC) Toutes les versions des logiciels de

Plus en détail

Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique

Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique Conflits d intérêts Synthèse de la politique de BNP PARIBAS CARDIF Belgique 1 Contents Introduction... 3 La politique de gestion des Conflits d Intérêt de BNP Paribas Cardif Belgique... 3 Conflits d intérêts...

Plus en détail

AVIS DE SÉCURITÉ URGENT

AVIS DE SÉCURITÉ URGENT A l'attention des responsables de laboratoire, des Directeurs des Etablissements de Santé et des correspondants locaux de Réactovigilance 05 Janvier 2015 Produits : Actim Partus, références : 31931ETAC,

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires D après le Règlement sur les instruments médicaux Direction des produits thérapeutiques Santé Canada Rédigé par

Plus en détail

Cartes de contrôle aux mesures

Cartes de contrôle aux mesures Cartes de contrôle aux mesures 1 Une introduction à la maîtrise statistique des processus Deux objets ne sont jamais rigoureusement identiques. Quelles que soient les techniques utilisées pour fabriquer

Plus en détail

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation J Arnaud DBI, CHU de Grenoble CQE et assurance qualité Méthodes analytiques

Plus en détail

Chat chat vidéo : conditions d utilisation et déclaration sur le respect de la vie privée

Chat chat vidéo : conditions d utilisation et déclaration sur le respect de la vie privée Chat chat vidéo : conditions d utilisation et déclaration sur le respect de la vie privée Lorsque vous naviguez sur le site de CBC ou lorsque vous utilisez ses applications (CBC-Touch ou CBC-Invest, par

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES RELATIVES A LA FACILITE DE CAISSE I - En vigueur à partir du 23 mars 2015

CONDITIONS PARTICULIERES RELATIVES A LA FACILITE DE CAISSE I - En vigueur à partir du 23 mars 2015 Article 1. Terminologie CONDITIONS PARTICULIERES RELATIVES A LA FACILITE DE CAISSE I - La Banque : bpost banque S.A. Rue du Marquis 1 bte 2-1000 Bruxelles, TVA BE 0456.038.471, RPM Bruxelles qui agit en

Plus en détail

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY 1 LES SPECIFICITES DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE ISO 15189 ACCREDITATION CERTIFICATION ACCREDITATION AGREMENT RECONNAISSANCE DE LA CONFORMITE

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

NOTICE URGENTE RELATIVE À LA SÉCURITÉ D UTILISATION

NOTICE URGENTE RELATIVE À LA SÉCURITÉ D UTILISATION CareFusion Switzerland 317 Sàrl A-One Business Centre Z.A. Vers-La-Pièce n 10 1180 Rolle / Suisse Tél. +41 21 556 30 00 Fax +41 21 556 30 99 carefusion.com Nom du produit : Référence produit : NOTICE URGENTE

Plus en détail

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Contrôle de Qualité en Biologie Médicale Formation Qualité et Biosécurité Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Projet RESAOLAB Thiès, Août 2012 Eviter la Camisole de Force Essayer d être un Praticien

Plus en détail

CONVENTION d adhésion au service. EDUROAM de Belnet

CONVENTION d adhésion au service. EDUROAM de Belnet CONVENTION d adhésion au service EDUROAM de Belnet ENTRE : Le réseau télématique belge de la recherche, Belnet, Service de l État à Gestion Séparée, créé au sein de la Politique Scientifique Fédérale 231,

Plus en détail