Conférence Régionale sur l Investissement Bâtiment et Travaux Publiques Afrique de l Ouest et Centrale GHANA DONNEES ECONOMIQUES GENERALES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence Régionale sur l Investissement Bâtiment et Travaux Publiques Afrique de l Ouest et Centrale GHANA DONNEES ECONOMIQUES GENERALES"

Transcription

1 GHANA DONNEES ECONOMIQUES GENERALES Population ,1 millions Superficie Km2 PIB ,7 milliards USD PNB par habitant USD Taux de croissance ,8% Inflation ,1% Balance commerciale (% du PIB) ,2% Solde budgétaire (% du PIB) ,3% Investissement (% du PIB) ,5% Epargne intérieure (% du PIB) ,9% Endettement (% du PIB) * 71,7% Notation risque pays COFACE C * Dette extérieure envers des créanciers publics Sources : World Bank, World Development Indicators database, April 2006 BAfD/OCDE (2005), Perspectives économiques en Afrique FMI, Perspectives Economiques Régionales, Mai 2006 Missions Economiques, MINEFI - DGPTE CIA, The World Factbook - COFACE Rating STRUCTURE DE L ECONOMIE Le Ghana connaît une croissance solide depuis plusieurs années (taux de croissance supérieur à 5% depuis 2000) grâce à la stabilité politique et aux réformes engagées dans les années 90. L agriculture qui représente près de 50% du PIB, reste le principal moteur de l économie avec notamment la production de cacao. Ce secteur a bénéficié d un soutien important de la part du Gouvernement pour se développer et se moderniser. Le secteur industriel est tiré par l industrie de la transformation (cacao et aluminium), les mines (or, bauxite), l industrie manufacturière et le raffinage. Dans le secteur des Bernard Krief Consultants Page 1/5

2 services, le tourisme est devenu également un relais de croissance. Fait nouveau depuis 2004, on assiste à une croissance nette des investissements privés. Toutefois, le développement économique est freiné par l insuffisance des infrastructures notamment de transport, et l économie reste tributaire des fluctuations des cours des matières premières. Les bailleurs de fonds sont également très actifs dans le soutien à la réduction de la pauvreté au Ghana. L Union européenne a prévu une aide de 280 Millions d euros sur la période (9 ème FED) dont 80 millions d euros destinés au développement des infrastructures. La banque mondiale a prévu en 2003 une enveloppe de 725 MUSD dont plus 200 MUSD concerneront les infrastructures (rail, énergie et eau). Le Ghana bénéficie également du soutien de la BAD et d autres bailleurs de fonds internationaux et bilatéraux (allemands et danois notamment).. Répartition sectorielle : Secteur primaire (39% du PIB) : cacao (4,7%), bois, huile de palme, manioc, sorgho, millet, élevage Secteur secondaire (25% du PIB) : mines (5,7% or, bauxite), textile, agroalimentaire, hydrocarbure, industrie de transformation (plasturgie, aluminium), BTP et matériaux de construction Secteur tertiaire (37% du PIB) : commerces, transport, tourisme, services financiers LE SECTEUR DU BTP Le secteur du BTP est favorisé par la politique de grands travaux qui a été lancée depuis Le secteur des transports est devenu un axe prioritaire pour les autorités qui souhaitent désenclaver certaines régions et faire du Ghana le principal corridor de transit avec les pays voisins enclavés (Mali, Burkina Faso), qui le devient d autant plus avec le conflit ivoirien. Ainsi plusieurs projets ont été lancés ou sont à venir dans les infrastructures routières, ferroviaires et portuaires. Dans le cadre des infrastructures, les groupes internationaux et notamment européens sont présents. En revanche dans le domaine de la construction de logements et de bâtiments, la concurrence est surtout locale. LES ACTEURS Les groupes internationaux du BTP implantés au Ghana sont principalement : Taylor Woodrow (filiale Taysec - UK), Bilfinger Berger (All), Sogea-Satom (Vinci - Fr), Sade (Fr) et China International Construction Co. (Ch). Ces entreprises sont très présentes sur le marché des grands travaux d infrastructures. Le Ghana compte également de nombreuses entreprises locales très actives dans le BTP, outre la filiale locale de Taysec, qui est la première entreprise du marché avec un chiffre d affaires supérieur à 50 millions USD tels que Interplast et De Simone. Par ailleurs il existe une multitude d entrepreneurs dans toute la filière du BTP. Concernant les organisations intermédiaires représentant la filière, les principales sont l Association des entreprises du Bâtiment et du Génie Civil (ABCCG), l Association des entreprises de construction de routes (ASROC) et l Institution de Ingénieurs Ghanéens (GHIE). INFRASTRUCTURES Routes : le réseau routier Ghanéen comprend environ km dont seulement km étaient bitumés en De nombreux projets sont en cours d études ou prévus tels que le projet de construction des autoroutes Accra-Kumasi (233 km), Accra-Yamoransa (134km), Accra-Alheo (82 km). Une dizaine de projets de réhabilitation sont prévus représentant 235 km dont les deux tiers seront financés par les bailleurs internationaux. Voies ferroviaires : le réseau ferroviaire s étend sur 947 km qui desservent principalement les régions cacaoyères, les villes minières et les villes-ports, autour du triangle Accra - Tema-Kumasi, Sekondi - Takoradi. Le réseau est assez vétuste et fait l objet de réhabilitation et d extension : la liaison Accra-Tema est en cours de finalisation, celle de Takoradi- Awaso en phase de démarrage et les études vont être lancés pour l axe Tema- Akosombo. La Ghana Railway Corporation détient toujours le monopole de l exploitation du réseau, l Etat cherchant toujours à privatiser l ensemble du système de chemin de fer. Bernard Krief Consultants Page 2/5

3 Aéroports : il existe 11 aéroports : l aéroport international de Kotoka à Accra qui a fait l objet de plusieurs programmes de réhabilitation, 2 aéroports secondaires (Sekondi-Takoradi et Tamale) et 8 aérodromes. Le transport aérien est régulé par la Ghana Civil Aviation Authority (GCAA). Ports et voies fluviales : les deux ports maritimes principaux de Takoradi et Tema servent de liaison étroite avec les transports routiers et ferroviaires. L explosion du trafic liée entre autre à la crise ivoirienne, a fait du Ghana une puissance régionale dans le transport maritime. Plusieurs projets de modernisation et d extension ont été réalisés. Le port fluvial de Boanka est en cours de réhabilitation. Le Ghana dispose d un réseau fluvial de km essentiellement autour des affluents du lac Volta. Eau : 79% de la population a accès à l eau potable (93% en zone urbaine et 68% en zone rurale). La Ghana Water Company Limited, gérée par le consortium Aqua Vitens Rand Ltd (Pays- Bas/Afrique du Sud) depuis 2005, est en charge de la production et de la distribution de l eau en zone urbaine et la Community Water and Sanitation Agency en zone rurale. La réhabilitation de plusieurs systèmes de distribution d eau est en cours dans 6 villes (Koforidua, Asamankese, Nsawam, Nkawkaw, Akim Swedru and Anum Boso). Par ailleurs, 7 centres urbains vont faire l objet d une réhabilitation de leur système d adduction d eau (Accra, Ashanti, Central, Northern, Upper East and West Volta). De nombreux projets sont également lancés dans le secteur rural avec l aide des bailleurs bilatéraux (AFD, DIDA, DFID, KFW, Jica (Japon) et internationaux (UE, BM, PNUD ) Energie : le Ghana a une capacité installée de production d électricité estimée à 1903 MW dont 63% d origine hydroélectrique et 27% d origine thermique. La Volta River Authority est en charge de la production et de la distribution de l électricité à usage industriel et domestique dans la plus grande partie du pays. Cependant, face à la croissance de 15% par an, le Ghana importe désormais l électricité de la Côte d Ivoire et a prévu le lancement de plusieurs projets : o Projet WAPP - qui vise la création d un marché régional avec la réalisation des infrastructures de réseau de transmission électrique entre les Etats o Projet WAGP : construction en cours du gazoduc d une longueur totale de 800 km qui reliera le Ghana au Nigeria en passant par le Togo et le Bénin et qui alimentera les centrales. o La construction de nouvelles centrales thermiques (Tema MW) et hydraulique (Bui MW) BATIMENTS ET OUVRAGES FONCTIONNELS Logements : reconnaissant que l accès au logement est trop onéreux pour de nombreux habitants, le Gouvernement a lancé un programme de réduction des coûts du foncier et des matériaux de construction ainsi que de développement du financement à long terme. Dans ce cadre, la National Housing Authority sera mise en place afin de mettre en oeuvre la Politique Nationale de l Habitat. Le déficit de logements est estimé entre et unités au Ghana. En moyenne seulement logements sont construits, chaque année ce qui ne permet pas de combler le déficit. Les acteurs clés du financement du logement sont notamment : o la Home Purchase Mortgage (HFC) : service de financement d'hypothèque conçu pour facilter l achat de logements o la Bank for Housing and Construction : en charge du financement de la construction de logements neufs. Ouvrages fonctionnels : au-delà des bâtiments publics à vocation éducative et sanitaire, le secteur privé offre également de nombreuses opportunités de construction d ouvrages industriels et commerciaux : complexes hôteliers dans le secteur du tourisme en plein essor, bâtiments industriels, notamment dans l agro-industrie et l industrie de transformation (filière bois, matériaux de construction, métaux non ferreux) et dans le secteur tertiaire (commerce, services ). MATERIAUX DE CONSTRUCTION Ciment : la Ghacem (Scancem, Groupe Heidelberg Cement) est l unique producteur de ciment au Ghana. La consommation de ciment est passée de 1 MTen 1992 à 2,2 MT en Le coût élevé Bernard Krief Consultants Page 3/5

4 du ciment génère des coûts élevés dans la construction. Cependant, la Ghacem a récemment investi dans l exploitation d un minerai de chaux pour réduire les coûts liés aux importations. Autres matériaux de construction : face aux coûts élevés de la construction liés à l importation des matériaux de construction, les autorités ont lancé une politique en faveur de l exploitation de matériaux de construction locaux. LES PRINCIPAUX ACTEURS Institutions Ministry of Ports, Harbours & Railways PO PMB, Accra - Tel : Fax : Web : Ministry of Water Resources, Works & Housing PO Box M43, Accra - Tel : Fax : Web : Ministry of Transportation PO Box M57 Accra - Tel : Fax : Web : Entrepreneurs BTP ABP Consult Ltd. 1 Milne Close, Airport Residential Area, Accra - Tel : Fax : Web : Bilfinger Berger Ghana Ltd North Industrial Area, P.O. Box KA-16404, KIA, Accra - Tel : Fax : China Int. Construction Co. 45/1 West End Ridge, Cape Coast - Tel : De Simone South Ring Road Industrial Area, GPO. Box 2141, Accra, - Tel : / Fax : (+233) Web : Home Development Company Opp. the Mobil Filling Station, Sakaman-Mallam Rd. (Chabar), Accra - Tel : Fax : Web : Interplast Limited South Ind. Area, - Tel : / / Fax : Web : Ital Prestress & Construction Products Off the Accra-Tema Motorway, UPO PMB LG 21 Legon, Accra - Tel Fax : Web : Pentabuild #65, 3rd floor Caledonian House, Accra - Tel : Fax : Web : P.W. Ghana Limited 10 Abidjan Avenue, East Legon, Accra Tel : Fax : Sade 10 Sir Arku Korsah Road, Roman Ridge, PO Box 30215, Accra, Ghana - Tel : Satom Sogea PO. Box 754, Accra - Tel : Fax : Bernard Krief Consultants Page 4/5

5 Taysec Construction Ltd 2 Kwashie Street, North Industrial Area, P O Box Os 1010, Osu, Accra Tel : Fax : The Arab Contractors O.A.O 18 Orphan crescent Labone, Accra Tel : Fax : Organisations intermédiaires ABCCG - Association of Building & Civil Contractors of Ghana Odorkor-Mallam Road, PO Box GPO, Accra - Tel : Fax : ASROC - Association of Road Contractors Po Box C 2823 Cantonments, Accra - Tel : GHIE - Ghana Institution of Engineers 13 Continental Road, Roman Ridge, Accra - Tel : / Fax : Web : GIPC - Ghana Investment Promotion Centre East Legon, PO. Box :7143, Accra - Tel : Fax : Eau / Energie / Transport Ghana Civil Aviation Authority(GCAA) PMB, Kotoka International Airport, Accra - Tel : Fax : Ghana Water Company Limited PO Box 194 Accra - Tel : Fax : Volta River Authority PO Box M. 77, Accra - Tel : / Fax : ; - Web : Ghana Railway Corporation PO Box 251, Takoradi - Tel : Fax : Banques BHC - Bank for Housing and Construction Okofo House, 24, Kwame Nkrumah Avenue, Accra - Tel : Fax : Agricultureal Development Bank Opp. Volvo House, Ring Road Central, P.O. Box 4191, Accra North Tel : Bank of Credit & Commerce 4 Graphic Rd., P.O. Box 11011, Accra North - Tel : Barclays Bank of Gh. Ltd. High St. PO. Box 69, Accra - Tel : CAL Merchant Bank Ghana Limited Independence Ave. PO. Box 9592, Accra - Tel : Meridian Biao Bank Caledonian Hse. Kojo Thompson Rd., PO. Box 1862, Accra - Tel : Metropolitan & Allied Bank Valco Trust House, Castle Rd. PO. Box C1778, Accra - Tel : /3 National Investment Bank Liberty Ave., PO. Box, Accra. - Tel : /5 Standard Chartered Bank High Street, P.O. Box 768, Accra - Tel : /9 Bernard Krief Consultants Page 5/5

Conférence Régionale sur l Investissement Bâtiment et Travaux Publiques Afrique de l Ouest et Centrale BENIN DONNEES ECONOMIQUES GENERALES

Conférence Régionale sur l Investissement Bâtiment et Travaux Publiques Afrique de l Ouest et Centrale BENIN DONNEES ECONOMIQUES GENERALES BENIN DONNEES ECONOMIQUES GENERALES Population - 2005 8,4 millions Superficie 112 600 Km 2 PIB - 2005 4,3 milliards USD PIB par habitant - 2005 525 USD Taux de croissance - 2005 3,5% Inflation - 2005 5,5%

Plus en détail

[RISQUE PAYS : COTE D IVOIRE]

[RISQUE PAYS : COTE D IVOIRE] 2015 8 10 Rue Lamblin, Tour BIAO-CI 15ème étage BP 1888 Abidjan 06 Côte d Ivoire www.bloomfield-investment.com Département D Analyses Economiques et Boursières [RISQUE PAYS : COTE D IVOIRE] Le département

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ DU MAROC :

ATTRACTIVITÉ DU MAROC : ATTRACTIVITÉ DU MAROC : À LA DÉCOUVERTE DES OCCASIONS D AFFAIRES DANS LES SECTEURS PORTEURS DE CE PAYS Une présentation de : Mohcine Chougrad, spécialiste de l'information d affaires Mai 2015 Qui sommes-nous?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB Lancement de la CCI France-Bénin Programme -mots d accueil -présentation de la CCIFB -présentation du Bénin -opportunités d affaires au bénin -relations économiques France-Bénin -Cocktail Accompagner,

Plus en détail

GHANA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

GHANA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le GHANA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La

Plus en détail

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Conférences sur l Investissement Services Publics (eau et énergie)

Plus en détail

METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN

METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN 45 METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN Le Taux de Change Effectif Nominal (EN) d une monnaie se mesure généralement par l évolution moyenne pondérée des cours de

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN Freetown, juillet 2008 2 L année 2007 avait été placée

Plus en détail

Cote d Ivoire: Progrès et Défis de l après-crise

Cote d Ivoire: Progrès et Défis de l après-crise 19 AVRIL 2012 SON EXCELLENCE MONSIEUR CHARLES KOFFI DIBY, MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Cote d Ivoire: Progrès et Défis de l après-crise Séminaire «Marchés de la Prochaine Génération», JP Morgan

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS Présentation des enjeux du secteur Avec des taux d accès proches de 100 %, les enjeux de l eau et l assainissement en Jordanie ne sont pas l accès

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

République de Côte D Ivoire

République de Côte D Ivoire République de Côte D Ivoire LES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT Politiques industrielle et minière pour l émergence de la Cote d Ivoire 1 Jean-Claude BROU, Ministre de l Industrie et des Mines Abidjan, 10

Plus en détail

BÉNIN. Caractéristiques géographiques et humaines. Économie (2010) Indicateurs de développement. Accords internationaux

BÉNIN. Caractéristiques géographiques et humaines. Économie (2010) Indicateurs de développement. Accords internationaux BÉNIN Caractéristiques géographiques et humaines Superficie : 115 762 km 2 Population : 8,9 millions d habitants. Densité : 81 habitants/km 2. Part de la population urbaine : 41,6 %. Taux de croissance

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

CONSEIL DE SECURITE ET DIVERS CONTACTS D URGENCE

CONSEIL DE SECURITE ET DIVERS CONTACTS D URGENCE CONSEIL DE SECURITE ET DIVERS CONTACTS D URGENCE En marchant Il peut arriver que vous soyez victimes de vol à la tire ou de pickpockets en marchant dans la rue. Soyez en particulier vigilants dans les

Plus en détail

Newsletter de l Ambassade de Suisse pour le Ghana, le Togo et le Bénin

Newsletter de l Ambassade de Suisse pour le Ghana, le Togo et le Bénin Newsletter de l Ambassade de Suisse pour le Ghana, le Togo et le Bénin Mai 2014 Edition française pour le Togo et le Bénin Editorial Chers compatriotes, Mesdames et Messieurs, C est avec plaisir que je

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Burkina Faso. Ouagadougou

Burkina Faso. Ouagadougou Ouagadougou chiffres clés Superficie en milliers de km² : 274 Population en milliers (2007) : 14 784 PIB par habitant, USD à prix constant 2000 (2007) : 268 Espérance de vie (2007) : 52.3 Taux d analphabétisme

Plus en détail

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire Panorama de la RDC La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire La situation économique générale en RDC ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières

Direction des Etudes et des Prévisions Financières Direction des Etudes et des Prévisions Financières Tableau de bord des principaux indicateurs économiques, financiers et sociaux novembre 9 Table des matières Indicateurs macro-économiques 1 Comptes de

Plus en détail

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne Capitale : Varsovie Président : Bronislaw Komorowski Président du conseil : Donald Tusk Superficie : 312 685 km² Population : 38 441 588 habitants Croissance

Plus en détail

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015. Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015. Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015 Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote Chers Citoyens, Chers Compatriotes, Ce 25 avril 2015, notre pays sera appelé à élire la personnalité la plus apte

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence

Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence Mamadou Lamine BA, Directeur Environnement des Affaires APIX Promoteur African Investment Academy 3 ème Salon international des

Plus en détail

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com La République de Maurice Centre Financier International L ile Maurice d aujourd hui Paysage : Stabilité sociale, politique et économique; démocratie parlementaire Population multi-ethnique / culturelle

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

NOTE SUR LA SITUATION ENERGETIQUE DU BENIN

NOTE SUR LA SITUATION ENERGETIQUE DU BENIN NOTE SUR LA SITUATION ENERGETIQUE DU BENIN présentée par M. KOULETIO C. E. Herbert Coordonnateur Volet GERBES/ Projet de Développement de l'accès à l'énergie Moderne (DAEM) dans le cadre du Projet Energie,

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

AFD Danielle Segui. Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud

AFD Danielle Segui. Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud L AFD et la mésofinance AFD Danielle Segui Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud Besoins de financements 100 000 Grandes PME Banque traditionnelle TPE/PE {Chaînon manquant Les

Plus en détail

Olkaria, Kenya DR. Agence Française de Développement GÉOTHERMIE

Olkaria, Kenya DR. Agence Française de Développement GÉOTHERMIE Olkaria, Kenya DR Agence Française de Développement Une source d électricité renouvelable et sobre en carbone encore insuffisamment développée La géothermie est une ressource endogène, qui assure aux pays

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL PRESENTATION DU PROJET/PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT PAR L'OCAL Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL Tunis, 22 24 Avril 2014 SOMMAIRE Introduction ti OCAL Expériences Description du projet Cadre de mise

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT ANNUEL 2009 TABLE DES MATIERES LISTE DES SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS.............. i TABLEAU SYNOPTIQUE SUR LA BOAD ET LES FINANCEMENTS MIS

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Le secteur de l électricité au Cameroun. Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé

Le secteur de l électricité au Cameroun. Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé Le secteur de l électricité au Cameroun Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé 1 Introduction Insuffisance en approvisionnement de l énergie est estimée de réduire la croissance du PIB par 2% L électricité est

Plus en détail

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un Résumé Les pays en développement (PED) ont bénéficié, au cours de ces trente dernières années, de prêts considérables qui devraient permettre leur décollage rapide. Pour nombre d entre eux dont le Bénin,

Plus en détail

Réformes fiscales et du droit des affaires en Afrique subsaharienne. Quel impact sur la mobilisation des ressources fiscales?

Réformes fiscales et du droit des affaires en Afrique subsaharienne. Quel impact sur la mobilisation des ressources fiscales? Colloque «L effectivité du droit économique dans l espace OHADA» Université du Luxembourg, 20-21 novembre 2014-10-03 Réformes fiscales et du droit des affaires en Afrique subsaharienne. Quel impact sur

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1 Ameth Saloum NDIAYE CEPOD, Ministère de l Economie et des Finances, Sénégal Colloque régional UEMOA-CRDI, Ouagadougou, Burkina Faso, 8-10 décembre 2009 1 Problématique et justification Objectifs du papier

Plus en détail

Sénégal. Dakar. Perspectives économiques en Afrique 2005-2006 www.oecd.org/dev/publications/perspectivesafricaines

Sénégal. Dakar. Perspectives économiques en Afrique 2005-2006 www.oecd.org/dev/publications/perspectivesafricaines Dakar chiffres clés Superficie en milliers de km 2 : 197 Population en milliers (2005) : 11 658 PIB par habitant, valorisation dollars PPA (2005) : 1 745 Espérance de vie (2000-2005) : 55.6 Taux d analphabétisme

Plus en détail

Plans d Expansion des Capacités de Génération Hydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP

Plans d Expansion des Capacités de Génération Hydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP 1 Plans d Expansion des Capacités de Génération ydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP Un Projet de la Communauté Economique des Etats de l Afrique de

Plus en détail

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CHAMBRE TUNISO-FRANCAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CCI de Paris 8 Octobre2009 SOMMAIRE Secteurs porteurs & grands projets Approche du marché tunisien

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

PLAIDOYER POUR UN ESPACE BUDGÉTAIRE ADÉQUAT POUR LA SANTÉ

PLAIDOYER POUR UN ESPACE BUDGÉTAIRE ADÉQUAT POUR LA SANTÉ PLAIDOYER POUR UN ESPACE BUDGÉTAIRE ADÉQUAT POUR LA SANTÉ UNICEF BUREAU RÉGIONAL DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE Atelier régional HHA pour le renforcement des capacités de la société civile, des parlementaires

Plus en détail

RÉSUMÉ. Nom du cabinet : Websters Legal Consulting (Pty) Ltd. Bureau de Johannesburg www.websterslegal.com. Philip Webster

RÉSUMÉ. Nom du cabinet : Websters Legal Consulting (Pty) Ltd. Bureau de Johannesburg www.websterslegal.com. Philip Webster RÉSUMÉ Nom du cabinet : Websters Legal Consulting (Pty) Ltd. Bureau de Johannesburg www.websterslegal.com Nom du professionnel : Profession : Qualité : Philip Webster Avocat Procureur, Cour suprême d Angleterre

Plus en détail

Comprendre le Royaume-Uni 15

Comprendre le Royaume-Uni 15 Préface.......................................................................... 7 Comprendre le Royaume-Uni 15 Repères essentiels........................................................ 17 Chiffres clefs................................................................

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI Email : onapmali@afribone.net.ml Site Web : www.onapmali.co napmali.com Ministère de l Economie, de l Industrie et du Commerce ******** Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL

Plus en détail

SYSTEME DES TRANSPORTS EN COMMUN A FORTE CAPACITE DANS LES GRANDES VILLES AFRICAINES ET MECANISMES DE FINANCEMENT (Cas de Kinshasa)

SYSTEME DES TRANSPORTS EN COMMUN A FORTE CAPACITE DANS LES GRANDES VILLES AFRICAINES ET MECANISMES DE FINANCEMENT (Cas de Kinshasa) SYSTEME DES TRANSPORTS EN COMMUN A FORTE CAPACITE DANS LES GRANDES VILLES AFRICAINES ET MECANISMES DE FINANCEMENT (Cas de Kinshasa) Présent senté par: Charles LUTUTA ILONGOSI Président Administrateur DéléguD

Plus en détail

UniBRAIN Universities, Business and Research in Agricultural INnovation

UniBRAIN Universities, Business and Research in Agricultural INnovation 1 UniBRAIN Universities, Business and Research in Agricultural INnovation Appel à Soumission de Notes Conceptuelles en vue de la mise en place de Consortiums d Incubateurs d Innovations d entreprises agricoles

Plus en détail

Room XXVI Palais des Nations Geneva, Switzerland. 7 9 December 2011. Sécurisation des mouvements des marchandises Du Corridor Djibouto-Ethiopien

Room XXVI Palais des Nations Geneva, Switzerland. 7 9 December 2011. Sécurisation des mouvements des marchandises Du Corridor Djibouto-Ethiopien UNCTAD Multi-year Expert Meeting on Transport and Trade Facilitation Room XXVI Palais des Nations Geneva, Switzerland 7 9 December 2011 Sécurisation des mouvements des marchandises Du Corridor Djibouto-Ethiopien

Plus en détail

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure Fiche 2 Programme pour l eau et l assainissement Un partenarait international pour aider les populations défavorisées a avoir un accès durable à des services d eau et d assainissement améliorés Réforme

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS)

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Exposé succinct I. Introduction II. Objet de la gestion des données du secteur des transports III. Efforts passés et présents par le SSATP

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Enjeux du plan d'investissement

Enjeux du plan d'investissement Sommaire Enjeux du plan d'investissement Cibles d'investissements Calendrier 1 L'investissement en Europe a souffert durablement après la crise Source : Eurostat Formation brute de capital fixe EU-28,

Plus en détail

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO).

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La CEDEAO La CEDEAO est un sous groupement qui avait en son sein

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Panel 3 Financement des infrastructures et des échanges commerciaux

Panel 3 Financement des infrastructures et des échanges commerciaux Panel 3 Financement des infrastructures et des échanges commerciaux Sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI FORUM AFRIQUE développement 2010 29-30 avril AFRIQUE DÉVELOPPEMENT Édition 2010

Plus en détail

Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au Bénin

Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au Bénin Formation Commune sur un Partenariat pour la Réduction de la Pauvreté MODULE 2: DSRP, BUDGETS ET INSTRUMENTS DE FINANCEMENT Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au

Plus en détail

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA Session 2012 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé SOCONA Première partie Élaboration d un diagnostic

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

assurer les investissements garantir les opportunités

assurer les investissements garantir les opportunités assurer les investissements garantir les opportunités LA MISSION DE LA MIGA Promouvoir l investissement direct à l étranger dans les pays en développement pour contribuer à la croissance économique, faire

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP)

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) 1. Synthèse + plan Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

Rapport annuel BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Rapport annuel BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Rapport annuel 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1 1. Environnement économique international 2. Contexte économique et social dans l uemoa 2.1. Situation économique 2.2. Développement humain

Plus en détail

Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION

Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION Atelier TIC et Emploi en Mauritanie Centre de Formation et d Echange à Distance (CFED) de Nouakchott 28 avril 2014 Mohamed

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

GROUPE BANK OF AFRICA. Photo couverture Miroslav - Fotolia.com

GROUPE BANK OF AFRICA. Photo couverture Miroslav - Fotolia.com GROUPE BANK OF AFRICA 2012 Photo couverture Miroslav - Fotolia.com Le réseau BANK OF AFRICA (au 30/10/2011) BANK OF AFRICA - BENIN 22 Agences à Cotonou. 18 Agences régionales. BANK OF AFRICA - BURKINA

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

Médias et Diffuseurs Offrir la télévision directe par satellite à travers l Afrique

Médias et Diffuseurs Offrir la télévision directe par satellite à travers l Afrique Médias et Diffuseurs Offrir la télévision directe par satellite à travers l Afrique Une nouvelle ère C est le moment ou jamais, a déclaré Mthuli Ncube, Economiste en Chef et Vice-Président de la Banque

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines

Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines La législation minière actuellement en vigueur au Maroc est consacrée par le dahir du 9 rejeb 1370 (16 avril 1951) portant règlement minier.

Plus en détail

Transport maritime courte distance

Transport maritime courte distance Transport maritime courte distance Nicole Trépanier ZIP Ville-Marie Stratégies Saint-Laurent Longueuil - 7 juin 2006 Armateurs du Saint-Laurent 19 membres actifs (transporteurs maritimes) 55 membres associés

Plus en détail

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 CEA-AN/AH/FD/10/3 Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 LE

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST APPUI AU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE BEI Bureau Régional Afrique de l Ouest Cotonou, 16 décembre 2014 1 1 La BEI Instruments et Conditions 2 Activité et portefeuille 3 Stratégie

Plus en détail

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff.

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff. www.gauff.net GAUFF Engineering Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Headquarter Passauer Str. 7 90480 Nuremberg Germany +49 911 42465-0 gauff-nue@gauff.net Luanda

Plus en détail

Technology Options in West Africa s Electricity Generation Expansion Planning for 2003 to 2013

Technology Options in West Africa s Electricity Generation Expansion Planning for 2003 to 2013 1 Electricity Trade and Capacity Expansion Options in West Africa A Project sponsored and managed by the Economic Community of West Africa States, ECOWAS Funding provided by the United States Agency for

Plus en détail