Systèmes d information en entreprise. Nicolas van Zeebroeck 23/02/2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes d information en entreprise. Nicolas van Zeebroeck 23/02/2011"

Transcription

1 Systèmes d information en entreprise Nicolas van Zeebroeck 23/02/2011

2 Préambule 1. Société de services financiers Million d à prendre en perte suite à une mauvaise comptabilisation Clients garantie que problème définitivement résolu Constats: Départements comptabilité, support clients et IT ne se comprennent pas IS conçu et développé par le département IT (best effort) Département de support client improvise avec le système dans situations imprévues Comptabilité interprète les données résultantes à sa manière Auditeurs externes n ont rien remarqué...

3 2. Grande distribution et RFID Préambule Walmart parmi les premiers distributeurs à opter pour la technologie RFID (Radio Frequency ID) Etat du stock de chaque produit dans les rayons communiqué électroniquement en temps réel Commandes générées automatiquement Résultats: 16% de réduction dans le nombre de produits épuisés Réassortiment 3x plus rapide Réduction importante du coût de stockage et de commande

4 Préambule 3. Technicolor Core business traditionnel: masterisation de films (re )production de pellicule filmographique (bobines+vhs...) distribution des bandes aux salles de cinémas Impacts technologiques: Numérisation de l industrie du film DVD et DIVX Streaming et broadcasting Initiatives: Offrir des services de diffusion à distance pour salles de cinéma Economies sur la livraison de bandes physiques Meilleur contrôle des diffusions (pour rétribuer les producteurs) Elimination des problèmes de bandes défectueuses Mais canibalisation du business traditionnel et changement de métier Investir dans la gravure CD et DVD

5 Point(s) commun(s) entre ces 3 cas? 3 Businesses sans lien apparent avec l ICT Fondamentalement impactés par l ICT

6 Pour aujourd hui Quand et comment l IT peut elle devenir stratégique? Business Process Reengineering Qu est ce que cela signifie et implique de gérer l IT en entreprise?

7 Deux tragédies informatiques classiques 1. RESOUDRE LE MAUVAIS PROBLEME! 2. UTILISER LA TECHNOLOGIE A MAUVAIS ESCIENT

8 Systèmes d information en entreprise 1. How to create competitive advantage through IT?

9 IT and IS defined Information Technologies (IT) IT = Technologies de Stockage Traitement Transmission de l information Information System (IS) IS = Système composé de Technologie (IT) Données Utilisateurs Procédures

10 Competitive advantage from IT? An organization s ability to learn, and translate that learning into action rapidly, is the ultimate competitive advantage. Jack Welch Chairman GE The economic value from generating, using, and selling information is growing significantly faster than the value added by producing traditional goods and services. Stan Davis 20/20 Vision

11 IT au coeur des opérations Support ou core business? Parmi les entreprises suivantes, lesquelles peuvent considérer l IT comme leur métier de base (core business)? IBM Microsoft Nokia Google Amazon Dexia Axa Fedex VW/Audi

12 IT au coeur des opérations Longtemps considérée comme une activité de support, l informatique est aujourd hui vitale à la plupart des entreprises et organisations Elle s est insinuée dans toutes les industries comme Support des processus opérationnels ou secondaires Automatisation, comptabilité, RH, gestion client, reporting, etc. Comme produit ou industrie en tant que tel Hardware, software, telecoms, distributeurs, services Comme composant d autres produits automobile, ascenseur Comme substitut à d autres produits photo, e book, presse en ligne, etc.

13 Strategic IT? A partir de quand l IT est elle stratégique? Si et seulement si elle Modifie la structure de l industrie, ou Modifie la structure interne de l organisation (y compris les processus opérationnels et de gestion), ou Modifie les rapports de force entre entreprises dans l industrie

14 Enjeux stratégiques How can IT capabilities support business strategy? IT Capabilities Business Strategy How can business strategy be created/transformed through IT?

15 Enjeux stratégiques Comment créer de la valeur avec l IT? Comment l IT peut elle contribuer aux business goals? Amélioration de l efficacité (objectif interne) Obtenir/Maintenir un avantage compétitif (objectif externe) Comment identifier les applications IT stratégiques pour: Créer de nouveaux moyens de dépasser les concurrents? Initier des changements dans la structure du marché? (i.e. changer les règles du jeu ) Créer de nouvelles opportunités?

16 Enjeux stratégiques Comment identifier les applications stratégiques de l IT et de l e Business? Analytical Perspectives Outside In Inside Out Technology Driven External Forces: Value chain: ICT Capabilities Customers Suppliers Information intensity Information flows Technology trends: Hand held computers Competitors Feasibility of organisational Knowledge based systems Government change Groupware Business imperatives Relatedness among SBUs Net technologies (Internet, Intranet, Extranet)

17 Où dans la chaîne de valeur l IT peut elle créer le + de valeur? Support Activities Firm Infrastructure Human Resources Management Technology Development Procurement Inbound Logistics Operations Outbound Logistics Marketing and Sales Service Primary Activities Source: M. Porter

18 Enjeux stratégiques Questions stratégiques: l IT... peut elle créer une barrière à l entrée solide? peut elle renforcer mes relations clients? peut elle changer mes relations fournisseurs? peut elle changer les rapports de force dans l industrie? peut elle transformer la base concurrentielle d un modèle lowcost vers une différentiation produit ou l inverse? peut elle être commercialisée dans mes produits? peut elle modifier en profondeur la manière d organiser mes activités et mes processus?

19 Enjeux stratégiques Exemple 1: OTIS (filiale du groupe UTC) Pionnier en matière de systèmes de monitoring et d assistance à distance (OTIS Line et OTIS REM) Permettent d anticiper les pannes et de les éviter Permettent de gérer au mieux la relation client Permettent d identifier les défauts récurrents et d orienter la R&D Investit massivement dans un système de gestion intégrée: Permet d intégrer toutes les données relatives aux clients Permet de réduire de 3 moins à 3 jours le délai pour faire une offre à un client Permet de gérer la production et les commandes en temps réel Résultats: Amélioration énorme de la satisfaction des clients et des parts de marché

20 Exemple 2: MARS Enjeux stratégiques Investit dans l intelligence artificielle pour Prévoir la production donc les cours du cacao Identifier l impact de chaque action marketing sur les volumes de vente par distributeur automatique Résultats: Optimisation des cours d achat du cacao Optimisation des investissements marketing

21 Systèmes d information en entreprise 2. Business Process Reengineering

22 What is BPR? Business Process Reengineering BPR is the fundamental rethinking and radical redesign of business processes to achieve drastic improvements in critical measurements of performance (such as time, cost, and quality). A business process is a collection of tasks that together create value for a customer. Hammer and Champy, 1993 En soi, ce n est pas de l IT, mais cela implique presque toujours de l IT.

23 Business Process Reengineering Réinvention Transformation Discontinuité Business impact Reengineering Best practice Optimisation Business scope Fonction Processus Business Source: Jelassi (2002)

24 Business Process Reengineering What BPR is not? BPR is not automation as is BPR is not managing complexity but reducing it BPR is not down sizing; it is doing more with less means, effort and people (right sizing?) Source: Jelassi (2002)

25 Business Process Reengineering Why BPR? Frequent symptoms in the industry: Cross functional, cross departmental, cross hierarchical problems Too many non value adding steps (e.g. check, monitor, control, authorize, reconcile, transfer) Too many wait stages Sequential instead of parallel tasks Complex procedures with many exceptions Too much rework (due to errors) Not properly supported by IT: timely, accurate information input once, available to all processing capability where you need it Source: Jelassi (2002)

26 Why BPR? Business Process Reengineering Many of our current processes result from a series of ad hoc decisions made by functional units, with little attention to effectiveness across the entire process. Many processes have never even been measured. T. Davenport and J. Short Sloan Management Review Summer 1990 Source: Jelassi (2002)

27 Business Process Reengineering Function v. process based organization Source: Jelassi (2002)

28 Business Process Reengineering How to implement BPR? Guiding question: «If I had to re create this business process today, given what I know and given current IT capabilities, how would I do it?» Persuade people to embrace the prospect of change through: 1. Building a case for action: «Here is where we are and this is why we can t stay there.» 2. Having a vision: «This is what we as a company need to become.» Source: Jelassi (2002)

29 Business Process Reengineering How to implement BPR? 8 1 Develop Vision and Objectives 2 7 Business Process Redesign Source: Jelassi (2002)

30 The C C R model Capabilities Une grille d analyse High level functionality of IT What can IT (help) do? Complements = Work structures Attributes of a business process including workflows, interdependencies, decision right allocations, and data consistency To obtain the capabilities from IT, organizations must not only deploy technology, they must also put in place organizational complements, or changes in how work is accomplished Responsibilities Business leaders are the most important consituency for success with IT They have 3 main responsibilities: Selection, adoption, exploitation Source: McAfee (2007)

31 The C C R model Une grille d analyse Capabilities Design Standardization Monitoring Responsibilities Selection Adoption Exploitation Complements Decision rights Interdependencies Workflows Source: McAfee (2007)

32 Comprendre Messages clés ce que la technologie peut faire pour le business comment elle peut l impacter Intégrer que la technologie seule ne sert à rien qu elle est au service d une stratégie et d une organisation Prendre conscience que l IT a le plus d impact quand elle est stratégique, i.e. quand elle affecte profondément l industrie et/ou l organisation que de tels impacts nécessitent un leadership fort, engagé, et averti

33 Systèmes d information en entreprise 3. Managing IT

34 HSBC Annual IT budget: 6 billion $ IT Management But spread over many independent subsidiaries (no coordination) IT = misery (60min and 50 screens to open standard bank account online) New CIO: Ken Harvey Main challenge: How do you get value from this budget? Harvey invested a lot into new shared systems and platforms After cost phase comes the benefits phase, but CIO does not control this second phase and needs to be working with the business units to leverage the new IT platforms/tools

35 IT Management Gestion de l informatique est complexe 1. Financement de l IT 2. Gestion de projets IT 3. Accompagnement du changement et capacités d absorption 4. IT Risk Management 5. Toward Adaptive IT capabilities

36 Pourquoi est ce un vraidéfi? Utilisateurs De plus en plus nombreux IT Management De plus en plus exigeants (nouvelles technologies) De plus en plus impatients De plus en plus dépendants Technologies De plus en plus complexes De plus en plus vite obsolètes De plus en plus onéreuses De plus en plus interconnectées (Internet, e Business, cloud computing )

37 IT Management Financement de l IT: principes de base Nécessité de mesurer et maîtriser les coûts de l IT, y compris par comparaison avec d autres entreprises ou industries Nécessité de mesurer les bénéfices C est le management des utilisateurs qui doit justifier les investissements IT, pas le management de l IT Systèmes de refacturation interne parfois utilisés pour assurer que l IT et les départements sont responsables de l impact de l IT sur l organisation Des ressources doivent être allouées au développement du personnel ET des utilisateurs de l IT

38 Financement de l IT: ROI? IT Management Peut on appliquer les méthodes standard de valorisation de projets aux investissements IT (ROI, IRR, NPV, Payback period)? C = Coût total du projet T = durée de vie de l investissement i = taux d actualisation (taux d intérêt) A(t) = Revenus du projet en période t 1 Suppose de pouvoir quantifier précisément C et A(t)

39 IT Management Financement de l IT: Evaluation des coûts Il y a une grande part de coûts fixes à partager entre différents projets (serveurs, helpdesk, IT management, service ) Comment les ventiler? Coûts ne s arrêtent pas quand le projet est terminé (maintenance, support, développement continu) Total Cost of Ownership (TCO) Investissement (hardware + software) + Accompagnement au changement + Support aux utilisateurs + Maintenance = TCO (Total Cost of Ownership)

40 IT Management Financement de l IT: Evaluation des bénéfices Logiquement, si l IT fournit une information nouvelle, la valeur de l investissement devrait résider dans la différence entre les revenus attendus avec et sans cette information Mais Exercice très théorique Bénéfices des investissements IT sont souvent intangibles

41 IT Management Financement de l IT: Evaluation des bénéfices Différentes approches: Certains projets n ont pas besoin d être justifiés, par exemple: Technologie devenue indispensable aux opérations Adoption nécessaire pour suivre les concurrents Benefit logic: analyser la logique des bénéfices attendus du projet (tangibles et intangibles) et estimer (à la louche) la partie tangible Business case: construire un cas qui justifie l investissement mais aussi documente le lien entre le plan initial et l exécution. Le cas permet de mettre en évidence comment l organisation utilisera ses ressources de manièreoptimalepour supporter sa stratégie IT 5 parties: Considérations stratégiques, tactiques, opérationnelles Enjeux tangibles et intangibles

42 IT Management Financement de l IT: Benefit logic Bénéfices Pour Pour DO/DPS l IT Pour les utilisateurs Tangibles Intangibles Réduction de coûts Augmentation de revenus Non mesurables Estimables

43 1 «fenêtre» à ouvrir pour accéder à tout Gain de temps Adoption de nouveaux outils / contenus Coûts et délais d intégration d un nouvel arrivant Simplification Coûts formation Point d entrée unique Pour toute la DO «Time to market» nouveaux outils / nouvelles infos Mutualisation des travaux Économie d échelle Canal de communication privilégié pour la DO Mise en commun outils / infos Gains de temps Coûts maintenance Coûts «Webmaster» Coûts communication Sentiment d appartenance à la DO Qualité de la communication Motivation Turn over Productivité Coûts Extensible Pour décentralisation FT image DO Pour les partenaires

44 Gestion de projets IT IT Management Global cost of IT structure : 10 to 40% of working costs 30 à 35% of started projects fail 25 % exceed budget or delays In many cases only 15 to 20 % of the budget is productive

45 IT Management Accompagnement au changement Rate of Change New ICT Development Development / Adoption GAP Organizational Adoption Capacity Time

46 IT Management Accompagnement au changement Risques Rejet pur et simple de l outil Maintien des anciennes procédures/outils en parallèle Perte de performance et démotivation Erreurs dues à un manque de préparation/d accompagnement/de test Ex: virements bancaires, Airbus

47 IT Risk Management IT Management Importance croissante de l IT Fiabilité système est vitale Se mesure en downtime (% de temps d indisponibilité) Panne d un système peut entraîner la paralysie d une entreprise Les coûts associés sont énormes Transport aérien: Système de réservation peut perdre $90,000/heure de downtime Site de commerce électronique: $1Million/heure de downtime Gestionnaire de cartes de crédit: $2.6Million/heure de downtime Courtier en transactions électroniques: $6.5Million/heure de downtime

48 IT Management IT Risk Management Les risques courus par l IT sont nombreux Hardware Catastrophes naturelles (inondations, tremblements de terre, foudre ) Coupures de courant Vol et vandalisme Pannes Software (données et logiciels) Vol d information Altération ou suppression de données Piratage Virus, worms, logic bombs Sites de commerce électronique Attaques (Distributed) Denial of Service (ebay, Yahoo, Microsoft) Hijacking (utilisation illicite d un PC à distance) Spoofing (redirection d un site vers un autre) (Nike.com, 2003)

49 IT Management IT Risk Management: Mesures préventives Robustesse des programmes et de la validation des données Sauvegardes récurrentes (backups) Contrôles d accès et signatures numériques Protection du réseau (firewalls, encryption, ) Protection physique du matériel et de l accès aux machines Redondance (données répliquées sur plusieurs serveurs) Business recovery/continuity plans Typique dans les banques et les compagnies d assurance De plus en plus courant dans les grandes entreprises Consiste à permettre à l entreprise de redémarrer (voire de ne pas interrompre) ses activités en cas d incident majeur Cf. Salle des marchés ou 9/11

50 IT Management Toward Adaptive IT capabilities La matrice Mindset Execution (Capgemini) Adaptive Ecosystem Integrated Business Aligned Tactical Mindset (IT value adding potential) Execution (IT Capabilities) Reactive Managed Agile

51 IT Management Adaptive/Agile IT/Enterprise Peut répondre rapidement et de manière adéquate à tout changement dans son environnement concurrentiel Comment en arriver là? Identifier les changements organisationnels et environnementaux aussi vite qu ils apparaissent, voire avant Business intelligence Gérer les changements correctement Logiciels d optimisation permettent d adapter les prix des produits en temps réel Introduire changements avant les concurrents (pourquoi les attendre?) Adapter ses systèmes informatiques rapidement Architectures et méthodologies de développement sont critiques Modularité et homogénéité (standardisation) de l infrastructure Source: Turban et al. (2008), p. 18

52 Systèmes d information en entreprise 4. Conclusions

53 Enjeux stratégiques Major Challenges in Business Today? (*) Speed and efficiency of execution Time to market of new inventions Keeping innovative edge Changes in dynamics of purchase decisions and customer loyalty (due to technology) Managing collaborative innovation, information and IP Market/Business Intelligence: how much value is there in your data? Evolution of social media and their business potential (KM v. Marketing perspective) Changing the firm s culture to make it more open to technological opportunities? How much technology can your organization take and absorb? Improving the technological absorptive capacity of the firm: but how? How to protect and maintain core IT systems? Commoditization of IT We did not have Electricity Officers, why would we need an Information Officer? Change management: if it weren t for people, technology would never be a problem (*) Views from a panel of CEOs (GeorgiaTech, May 13, 2010)

54 IT a envahi l entreprise les produits IT a bouleversé Quelques conclusions le fonctionnement des entreprises la structure des industries IT est un enjeu stratégique majeur que l on peut subir......ou au contraire exploiter à son avantage

55 Quelques conclusions Etre incompétent en IT dans une culture numérique, c est comme être illettré dans une culture de l imprimerie or on a rarement vu de managers illettrés!

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Darren Cooper Information Management Consultant, IBM Software Group 1st December, 2011 Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Information

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI 9/12/2014 Cloud & Security Sommaire Rappel court de Cloud Pour quoi cette sujet est important? Données sensibles dans le Cloud Les risques Top

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

Optimiser votre reporting sans déployer BW

Optimiser votre reporting sans déployer BW Optimiser votre reporting sans déployer BW Exploiter nos données opérationnelles Peut-on faire du reporting directement sur ECC sans datawarehouse? Agenda La suite BusinessObjects intégrée à ECC 3 scénarios

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE www.integralvision.fr 28/04/12 1 LES SERVICES INTEGRAL VISION Cradle to Cradle «Avoir un impact positif» Déchet = nourriture Energie renouvelable Diversité

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Presented by Pierre Rochon Senior Advisor for Executives APEX Objectifs de la séance 1. Comprendre en quoi consiste la saturation

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL Supervisor Titre du poste de la superviseure ou du superviseur : Coordinator, Communications & Political Action & Campaigns Coordonnatrice ou coordonnateur de la Section des communications et de l action

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

RESEAUX INDUSTRIELS et SUPERVISION Cours du 25 janvier 2006 - ENSPS salle C301

RESEAUX INDUSTRIELS et SUPERVISION Cours du 25 janvier 2006 - ENSPS salle C301 RESEAUX INDUSTRIELS et SUPERVISION Cours du 25 janvier 2006 - ENSPS salle C301 Serge RULEWSKI Directeur de Région Division Automation & Drives SIEMENS France - Région EST Page 1 RESEAUX INDUSTRIELS et

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Le marketing appliqué: Instruments et trends

Le marketing appliqué: Instruments et trends Le marketing appliqué: Instruments et trends Björn Ivens Professeur de marketing, Faculté des HEC Université de Lausanne Internef 522 021-692-3461 / Bjoern.Ivens@unil.ch Le marketing mix Produit Prix Communication

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité?

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Eric DOMAGE Program manager IDC WE Security products & Solutions Copyright IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Quelques

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Quelle nouvelle génération de protection contre les intrusions dans le data center. IBM Proventia Network pour Crossbeam.

Quelle nouvelle génération de protection contre les intrusions dans le data center. IBM Proventia Network pour Crossbeam. Quelle nouvelle génération de protection contre les intrusions dans le data center. IBM Proventia Network pour Crossbeam. Loic Guézo, Senior Managing Consultant, IBM ISS. agenda 1 Le partenariat IBM Crossbeam

Plus en détail

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE JUIN 2015 BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY 2015 SERIAL QUI SUIS-JE? ESTELLE USER EXPERIENCE DESIGNER BUSINESS ANALYST BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY SERIAL.CH 2

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

DevOps / SmartCloud Orchestrator. Dominique Lacassagne Cloud Architect

DevOps / SmartCloud Orchestrator. Dominique Lacassagne Cloud Architect DevOps / SmartCloud Orchestrator Dominique Lacassagne Cloud Architect DevOps / SmartCloud Orchestrator ( SCO ) Introduction: where does SCO fit in the DevOps story? A quick review of SCO main features

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations Conférence Bales II - Mauritanie Patrick Le Nôtre Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations AGENDA Le positionnement et l approche de SAS Notre légitimité dans les

Plus en détail

Les cinq grandes vérités sur l économie des applications

Les cinq grandes vérités sur l économie des applications Les cinq grandes vérités sur l économie des applications Bienvenue dans l économie des applications. Une révolution est en marche. Désormais, les clients interagissent avec les entreprises par l intermédiaire

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

L Excellence Achats et l Evaluation 360

L Excellence Achats et l Evaluation 360 L Excellence Achats et l Evaluation 360 Comment développer et transformer une organisation Achats pour des performances exceptionnelles? Comment pouvons-nous continuer à développer les Achats afin qu'ils

Plus en détail

PLAN DU COURS 1. Les Grands Comptes = la face cachée de la mondialisation. Problématiques du Grand Compte et du fournisseur

PLAN DU COURS 1. Les Grands Comptes = la face cachée de la mondialisation. Problématiques du Grand Compte et du fournisseur Définitions Les Grands s PLAN DU COURS 1 Les Grands s = la face cachée de la mondialisation Problématiques du Grand et du fournisseur La stratégie d un grand et ses implications pour le fournisseur 1 Définitions

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Extension fonctionnelle d un CRM. CRM étendu >> Conférence-débat 15 April 2015. Club Management des Systèmes d Information de l'iae de Paris Alumni

Extension fonctionnelle d un CRM. CRM étendu >> Conférence-débat 15 April 2015. Club Management des Systèmes d Information de l'iae de Paris Alumni Extension fonctionnelle d un CRM Conférence-débat 15 April 2015 Club Management des Systèmes d Information de l'iae de Paris Alumni CRM étendu >> Programme // CRM étendu Vision 360 et Plateforme Cloud

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

Acquiring, preserving and disseminating born-digital content at BAnQ Acquérir, préserver et diffuser le né numérique à BAnQ

Acquiring, preserving and disseminating born-digital content at BAnQ Acquérir, préserver et diffuser le né numérique à BAnQ Acquiring, preserving and disseminating born-digital content at BAnQ Acquérir, préserver et diffuser le né numérique à BAnQ Guy Berthiaume Président-directeur général Chair and CEO About BAnQ À propos

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

Gestion de la relation Client (CRM)

Gestion de la relation Client (CRM) Gestion de la relation Client (CRM) Les meilleures pratiques pour gérer vos équipes de vente et marketing Claude Rose, président de Gestisoft Ordre du jour de la présentation Objectif d une solution CRM?

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

ILM ou Archivage Une démarche Métier

ILM ou Archivage Une démarche Métier Information Management ILM ou Archivage Une démarche Métier Dr. Christian ARNOUX Consultant Information Management IBM Suisse, Software Group 2007 IBM Corporation A quelle vitesse croît l information?

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

Philippe Lemerle Big Data Secteur public. Copyright 2015, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved.

Philippe Lemerle Big Data Secteur public. Copyright 2015, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. Philippe Lemerle Big Data Secteur public 1 Le Monde se crée une copie numérique de lui même (*) (*) The world is making a digital copy of itself Paul Sonderegger, Oracle Approche réductioniste propriétés

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

L ABC de l acquisition de petites entreprises

L ABC de l acquisition de petites entreprises L ABC de l acquisition de petites entreprises Bienvenue Séries d acquisition de petites entreprises Comment aborder le sujet. Comment vendre aux petites entreprises. Accroître la connaissance des produits

Plus en détail

Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com. Tmanco is expert partner from Anatole (www.anatole.net) and distributes the solution AnatoleTEM

Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com. Tmanco is expert partner from Anatole (www.anatole.net) and distributes the solution AnatoleTEM T e l e c o m m a n a g e m e n t c o m p e t e n c e Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com Tmanco SA CH 6807 Taverne www.tmanco.com +41 91 930 96 63 Reduce your telecom invoices up to 30% through better

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse Protection des Données : L archétype du projet paradoxal CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse ToC - Agenda 1 Projet Paradoxal? 2 3 4 Les raisons d un capital risque élevé Les Facteurs Clefs

Plus en détail

Ingénierie et gestion des connaissances

Ingénierie et gestion des connaissances Master Web Intelligence ICM Option Informatique Ingénierie et gestion des connaissances Philippe BEAUNE Philippe.Beaune@emse.fr 18 novembre 2008 Passer en revue quelques idées fondatrices de l ingénierie

Plus en détail

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Soutenir les petits agriculteurs et leurs organisations grâce à l intelligence économique XOF / kg RONGEAD has been supporting

Plus en détail

luxury training & coaching Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel -

luxury training & coaching Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel - Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel - luxury training & coaching Expert en qualité de service... Nos Objectifs Our Objectives Développer la qualité

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

Bienvenue au séminaire HP Service Anywhere Mardi 11 février 2014

Bienvenue au séminaire HP Service Anywhere Mardi 11 février 2014 Bienvenue au séminaire HP Service Anywhere Mardi 11 février 2014 Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject to change without notice. Merci à nos

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

Internet & la recherche marketing : état des lieux. Présenté par Raymond Cyr Fondateur VOXCO

Internet & la recherche marketing : état des lieux. Présenté par Raymond Cyr Fondateur VOXCO Internet & la recherche marketing : état des lieux Présenté par Raymond Cyr Fondateur VOXCO 10 ANS DÉJÀ! INDUSTRY STUDY ON 2004 ESOMAR WORLD RESEARCH REPORT, p 24 Central location interviewing is another

Plus en détail

Production et orchestration de services digitaux, un nouvel enjeu pour les DSI

Production et orchestration de services digitaux, un nouvel enjeu pour les DSI Production et orchestration de services digitaux, un nouvel enjeu pour les DSI Jean-François Teissier jfteissier@prosodie.com 06.32.34.56.02 Espace Grande Arche Paris La Défense Agenda de notre atelier

Plus en détail

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE PRESENTATION Spécialités Chimiques Distribution entreprise créée en 1997, a répondu à cette époque à la demande du grand chimiquier HOECHTS (CLARIANT) pour distribuer différents ingrédients en petites

Plus en détail

Les Grandes Tendances d Investissement Informatique en 2011/ 2012. Rachel Hunt

Les Grandes Tendances d Investissement Informatique en 2011/ 2012. Rachel Hunt Les Grandes Tendances d Investissement Informatique en 2011/ 2012 Rachel Hunt Un retour a la croissance pour l investissement informatique Croissance de 3 a 5% en 2011/12 La croissance est tirée par les

Plus en détail

AXES MANAGEMENT CONSULTING. Le partage des valeurs, la recherche de la performance. Sharing values, improving performance

AXES MANAGEMENT CONSULTING. Le partage des valeurs, la recherche de la performance. Sharing values, improving performance AXES MANAGEMENT CONSULTING Le partage des valeurs, la recherche de la performance Sharing values, improving performance Abeille (apis) : les abeilles facilitent la pollinisation en passant d une fleur

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

Propriété Intellectuelle et accord de consortium

Propriété Intellectuelle et accord de consortium INFODAYS Incontact 8-10 october 2012, Dakar, Sénégal Propriété Intellectuelle et accord de consortium Anne-Marie Schelstraete CIRAD, France Direction de la Recherche scientifique et de la Stratégie Chargée

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail