Le Colloque d une Place mobilisée au service des défis économiques du Royaume

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Colloque d une Place mobilisée au service des défis économiques du Royaume"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Colloque d une Place mobilisée au service des défis économiques du Royaume Skhirat. Mercredi 30 septembre Plusieurs centaines d intervenants de la place financière marocaine et leurs partenaires au sein des sphères politique, économique et médiatique sont réunis au Centre de Conférence Mohammed VI pour un rendez-vous exceptionnel, placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI. En effet, c est la première fois dans l histoire de la Place qu autant d acteurs institutionnels et professionnels sont invités à partager leurs visions et leurs recommandations afin de relancer la dynamique du marché et servir efficacement les ambitions économiques du Royaume. Dans un contexte marqué depuis le second semestre 2008 par une crise de confiance et une atonie durable du marché - alors que la crise financière internationale tend à se résorber - la Bourse de Casablanca a pris l initiative d organiser un Colloque sous le thème «Ensemble, construisons l économie de demain». «Organiser cette rencontre nous est apparu indispensable, dans ce contexte actuel d attentisme, pour mobiliser tous les intervenants de la place au-delà des intérêts catégoriels, afin de relancer notre marché des capitaux au service du développement de notre pays», témoigne M. Karim Hajji, Directeur Général de la Bourse de Casablanca. Dans ce projet, la Bourse de Casablanca est rejointe par l Association Professionnelle des Sociétés de Bourse, profession en première ligne d une crise qui se traduit par la baisse des cours, la contraction des volumes et la faiblesse des commissions d intermédiation. Ainsi, co-organisateur du Colloque, M. Youssef Benkirane, Président de l APSB insiste sur la démarche entreprise par son association depuis fin 2008 afin de «sensibiliser toutes les parties prenantes, particulièrement du monde politique, les membres du gouvernement, et jusqu aux dirigeants des partis sur l importance de notre mission qui est au service d une meilleure mobilisation de l épargne, indispensable au développement de l investissement productif et donc à la croissance économique souhaitée par tous». Feuilles de route en séance plénière et panels thématiques Après l ouverture du Colloque effectuée par M. Aomar Yidar, Président du Conseil d Administration de la Bourse de Casablanca, la séance plénière voit se succéder les allocutions des grands acteurs institutionnels et interprofessionnels. MM. Salaheddine Mezouar, Ministre de l Economie et des Finances ; le représentant de Bank Al-Maghrib Zouheir Chorfi, Directeur du Trésor ; Karim Hajji, Directeur Général de la Bourse de Casablanca ; Anas Alami, Directeur Général de la CDG ; Othmane Benjelloun, représentant du GPBM ; Youssef Benkirane, Président de l APSB ; et Hassan Boulaknadel, Directeur Général du CDVM, sont appelés à présenter leur feuille de route et à détailler les mesures réglementaires et les nouveaux instruments qui permettront d accélérer l essor et le développement de la Place. 1 Fiches Bourse CP.indd 1 29/09/09 9:57:16

2 Par la suite, trois panels thématiques sont animés par Mme Afifa Dassouli, responsable du cahier «finances» de la Nouvelle Tribune, publication partenaire de l événement. Ouverts au débat avec les professionnels, ces panels détaillent les problématiques vitales pour l avenir de la Bourse marocaine. Des acteurs institutionnels et professionnels de référence y sont appelés à exprimer leurs attentes et leurs perceptions quant aux mesures prévues et à leur mise en œuvre opérationnelle. Le premier panel a trait à l épargne sur le long terme, socle du marché. Sa collecte et sa canalisation vers l investissement sont des priorités pour limiter les dérives spéculatives et permettre à la Bourse de Casablanca de jouer pleinement son rôle dans le financement de l économie. Le second porte sur le Marché à Terme, facteur de liquidité et condition d efficience du marché. Très attendu par tous les opérateurs, car il leur permettra de diversifier leurs placements et d agir en temps de crise, le projet a été adopté en Conseil de Gouvernement et devrait être soumis au vote lors de la prochaine session parlementaire. Enfin, le troisième panel s interroge sur le possible rôle régional de la Bourse de Casablanca : quel modèle adopter et quelles limites prendre en compte pour sortir de l isolement, capitaliser sur les expériences acquises par les salles de marché marocaines et favoriser le rayonnement de notre Place? Une ambition réaliste : 150 sociétés cotés et investisseurs en 2015 Jetant les bases d une concertation entre l Etat et les professionnels, le Colloque de Skhirat offre également à la Bourse de Casablanca une tribune pour présenter ses axes stratégiques pour les cinq prochaines années. Cette stratégie vise à consolider et accélérer le développement du marché, puis à fournir aux investisseurs un marché performant, liquide et transparent. Trois grands objectifs quantitatifs sont annoncés : développer l offre de capital en atteignant 150 entreprises cotées en 2015 contre 76 aujourd hui ; accroître la demande de capitaux en développant fortement l attractivité de la bourse auprès des investisseurs individuels pour arriver à investisseurs en 2015 au lieu de actuellement ; et enfin stimuler l activité et le volume des transactions avec pour objectif d enregistrer une hausse allant de 40 à 50% en terme de liquidité. La crise de confiance qu a traversée le marché marocain peut être considérée comme une crise de croissance sur une place qui ne joue pas encore pleinement son rôle dans le financement de l économie. Elle est aussi une opportunité de remobilisation autour d objectifs de développement ambitieux et réalistes. C est par la clarté d une vision partagée et une cohésion dans l action que l ensemble des acteurs du marché financier marocain pourra redonner à la Bourse de Casablanca son rôle premier : participer de manière plus active aux défis économiques du Royaume. 2 Fiches Bourse CP.indd 2 29/09/09 9:57:18

3 S o m m a i r e Historique & Dates clés Gouvernance Intervenants du marché Structure du marché Axes stratégiques Annexes : - Faits marquants Interventions des participants 3 Fiches Bourse CP.indd 3 29/09/09 9:57:19

4 Historique & Dates clés Il y a 80 ans, la genèse de la Place La création de la Bourse de Casablanca remonte à A cette époque, elle portait le nom d «Office de Compensation des Valeurs Mobilières». L importance grandissante du marché des valeurs mobilières et l instauration du contrôle des changes incitent les autorités de l époque à améliorer et à réglementer son organisation et son fonctionnement. En 1948, l «Office de Compensation des Valeurs Mobilières» devient «Office de Cotation des Valeurs Mobilières». Toutefois, l organisation du marché entrave son attractivité à un moment où les épargnants commencent à manifester un intérêt grandissant pour l investissement en bourse. Pour pallier cette carence, une réforme a été mise en place en 1967, dotant le marché financier marocain d une Bourse juridiquement et techniquement organisée. A la suite de cette réforme, et plus précisément en 1986, le Maroc entame un Programme d Ajustement Structurel qui s achève dix ans plus tard. Le PAS permet au Royaume de consolider ses équilibres fondamentaux et de maîtriser le problème de sa dette et de son inflation. 1993, une réforme majeure Sept ans plus tard, en 1993, une réforme majeure du marché boursier est engagée pour en compléter et en renforcer les acquis. Elle se traduit par la promulgation de trois textes fondateurs : le dahir portant loi n relatif à la Bourse des Valeurs ; le dahir portant loi n relatif au Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières et aux informations exigées des personnes morales faisant appel public à l épargne ; le dahir portant loi n relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières. L objectif de cette réforme était de moderniser, de manière substantielle, le marché à travers : la création du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) qui a pour mission de veiller à la protection de l épargne investie en valeurs mobilières; l agrément des Sociétés de Bourse, intermédiaires spécialisés, seules habilitées à exécuter les transactions sur les valeurs mobilières cotées ; la création des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), intermédiaires financiers ayant pour objet la gestion de portefeuille de valeurs mobilières sur la base du principe de la répartition des risques ; la création de la Société de Bourse des Valeurs de Casablanca (SBVC), société privée gestionnaire de la Bourse des Valeurs dont le capital est détenu à parts égales par les sociétés de bourse agréées. Pour accroître l efficience du marché, l obligation de la publication des états comptables et financiers des sociétés cotées est entrée en vigueur en Le refus de certaines sociétés de se conformer à ces nouvelles dispositions a engendré la radiation de dix sociétés de la cote. 4 Fiches Bourse CP.indd 4 29/09/09 9:57:20

5 1997, une nouvelle dynamique En janvier 1997, l organisation du marché s améliore avec la promulgation de la loi n modifiant et complétant le dahir portant loi n relatif à la Bourse des Valeurs, et la mise en place en octobre 1998 du dépositaire central, Maroclear, institué par la promulgation de la loi n Depuis cette date, la Bourse de Casablanca acquiert une nouvelle dynamique dans un environnement libéralisé. En 2000, la Société de la Bourse des Valeurs de Casablanca «SBVC» change de dénomination pour devenir Bourse de Casablanca, Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance. Au niveau de l organisation du marché, plusieurs mesures sont instaurées, notamment : le démarrage du Système de Cotation Electronique en mars 1997 ; le remplacement du Marché Officiel et du Marché des Cessions Directes par le Marché Central et le Marché de Blocs en novembre 1998 ; la délocalisation de la négociation électronique dans les locaux des sociétés de bourse en janvier 2001 ; la réduction du délai de dénouement théorique des opérations de J+5 à J+3 en mai 2001 ; le lancement des nouveaux indices Masi et Madex, les indices sectoriels, les indices de rentabilité et les indices en devises en janvier 2002, avant d adopter la capitalisation flottante dans leur mode de calcul en décembre 2004 ; l adoption du système de garantie de bonne fin des opérations et la suppression du marché des pièces d or cotées en bourse en mars 2002 ; l entrée en vigueur de la loi amendant le dahir n du 21 septembre 1993 relatif à la Bourse des Valeurs, simplifiant ainsi les conditions d introduction en bourse et mettant en place cinq marchés de cotation : trois Marchés Actions, le Marché des Obligations et le Marché des Fonds, en avril 2004 ; l application des nouveaux critères de séjour à la cote en janvier la promulgation en mai 2007 des nouvelles lois relatives au dahir portant loi n relative à la Bourse des Valeurs, la loi n relative au Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières et aux informations exigées des personnes morales faisant appel public à l épargne et la loi relative aux offres publiques, à savoir : - la loi n relative à l inscription des titres de capital d une personne morale cotée sur le marché marocain et hors du Maroc ; - la loi relative à l élaboration des comptes consolidés pour les personnes morales faisant appel public à l épargne par émission obligataire ou autres titres de créances ; - la loi relative à l obligation de dépôt d une offre publique de retrait en cas de radiation ; - la promulgation de l arrêté du Ministre de l Economie et des Finances n ayant modifié l article du Règlement Général de la Bourse des Valeurs, en juin 2007 ; - la publication de l arrêté du Ministre de l Economie et des Finances n ayant approuvé le Règlement Général de la Bourse des Valeurs, en août mise en place de la version 900 du nouveau système de cotation, en mars Fiches Bourse CP.indd 5 29/09/09 9:57:21

6 Gouvernance 2008, retour à une gouvernance avec conseil d administration et direction générale En décembre 2008, le mode de gouvernance évolue de nouveau avec la création d un comité de suivi de la Bourse de Casablanca émanant du Conseil de Surveillance pour la refonte des statuts de l entreprise et le passage d un modèle de gouvernance duale avec Directoire et Conseil de Surveillance vers le modèle avec Conseil d Administration et Direction Générale. Cette mesure est prise dans un objectif de simplification, de responsabilisation des dirigeants et de meilleure répartition des pouvoirs. M. Aomar Yidar est Président du Conseil d Administration de la Bourse de Casablanca Fort de plus de 32 ans d expérience dans le secteur bancaire et dans le marché financier, M. Yidar a occupé de nombreux postes, les plus récents étant Directeur Général adjoint de BCP Bank en charge de l ingénierie financière et Directeur Général du Pôle Vie Institutionnel du Groupe Banque Populaire. En novembre 2008, M. Yidar a été nommé Président du Conseil de Surveillance de la Bourse de Casablanca puis Président de son Conseil d Administration. M. Karim Hajji est Directeur Général de la Bourse de Casablanca Diplômé de Sciences Po Paris et détenteur d un MBA de l université de New York, M. Hajji a une longue expérience dans le secteur financier, notamment aux Etats-Unis, en Italie, en Suisse et au Maroc. En 1990, il intègre ONA Holding, comme conseiller du Président. Après avoir occupé plusieurs postes au sein du groupe, dont celui de Directeur Général de la Monégasque, M. Hajji a été nommé Directeur Financier de l ONA, position qu il a quitté en 1998 pour créer une banque d affaires. Il a été nommé Directeur Général de la Bourse le 1 er avril DIRECTION GÉNÉRALE CONFORMITE RESSOURCES HUMAINES DIRECTION MARCHES DIRECTION DES SYSTEMES D INFORMATION DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DIRECTION FINANCIERE DIRECTION DE LA STRATEGIE NEGOCIATION PRODUCTION MARKETING COMPTABILITE COMMUNICATION COMPENSATION SYSTEMES SUPPORT AFFAIRES GENERALES 6 Fiches Bourse CP.indd 6 29/09/09 9:57:22

7 Intervenants du marché La Bourse de Casablanca La Bourse de Casablanca est une société anonyme en charge de l organisation et de la gestion du marché boursier. Elle est placée sous la tutelle du Ministère de l Economie et des Finances et son capital est détenu à parts égales par les sociétés de bourse qui exercent sur le marché marocain. La Bourse de Casablanca opère dans le cadre d un cahier des charges qui obéit à des règles définies dans un Règlement Général. Sa mission concerne principalement l organisation des introductions en bourse, la gestion des séances de cotation, la diffusion des cours et des indices, l administration d un système de compensation et de garantie, ainsi que la promotion et le développement du marché boursier marocain. Les Sociétés de Bourse Agréées par le Ministère de l Economie et des Finances, les sociétés de bourse ont pour objet, outre l exécution des transactions sur les valeurs mobilières, la garde des titres, la gestion des portefeuilles de valeurs mobilières en vertu d un mandat, le conseil de la clientèle et l animation du marché des valeurs mobilières inscrites à la cote. Les sociétés de bourse participent également au placement des titres émis par les personnes morales faisant appel public à l épargne et assistent ces dernières à la préparation des documents d information destinés au public. Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières Établissement public doté de la personnalité morale et de l autonomie financière, le CDVM est l autorité de marché. Il a pour mission de : Protéger l épargne investie en valeurs mobilières ou tous autres placements réalisés par appel public à l épargne. Veiller à l information des investisseurs en valeurs mobilières en s assurant que les personnes morales qui font appel public à l épargne établissent et diffusent toutes les informations légales et réglementaires en vigueur. Veiller au bon fonctionnement du marché des valeurs mobilières en assurant la transparence, l intégrité et la sécurité. Veiller au respect des diverses dispositions légales et réglementaires régissant le marché financier. Maroclear Dépositaire central des titres au Maroc, Maroclear a été créé en vertu des dispositions de la loi n du 9 juillet 1997 qui a institué le régime de la dématérialisation des valeurs mobilières. Maroclear est une Société Anonyme qui assure pour le compte de ses affiliés la conservation des titres, leur circulation, ainsi que leur administration. Ses missions consistent à : Centraliser la conservation des titres dans des comptes courants ouverts exclusivement aux noms des professionnels (banques, sociétés de bourse et émetteurs). Assurer la gestion des systèmes de règlement et livraison des titres. Simplifier l exercice des droits attachés aux titres. 7 Fiches Bourse CP.indd 7 29/09/09 9:57:23

8 Structure du marché A la Bourse de Casablanca, les valeurs mobilières sont négociées sur deux marchés : Le Marché Central : marché centralisé gouverné par les ordres. Le Marché de Blocs : marché de gré à gré, où sont négociés des blocs de titres de taille importante, dans des conditions de cours issues du marché Central. Les opérations menées sur le Marché de Blocs obéissent aux conditions suivantes : Porter sur un nombre de titres au moins égal à la Taille Minimum de Blocs (TMB), définie par la Bourse de Casablanca pour chacune des valeurs et par référence à l historique du volume des transactions. Être conclues à un cours inclus dans la fourchette des prix moyens, issue de la feuille de marché (Marché Central), pour les valeurs cotées au continu ou déterminées sur la base du dernier cours d ouverture, pour les valeurs cotées au fixing. C est le Règlement Général de la Bourse de Casablanca qui précise les règles de fonctionnement des marchés. Il est publié par arrêté du Ministre de l Economie et des Finances. 5 marchés de cotation En vertu des nouvelles dispo sitions de la loi 52-01, la Bourse de Casablanca dispose, depuis avril 2004, de cinq marchés de cotation : Trois Marchés Actions : - Le Marché Principal : dédié aux grandes entreprises ; - Le Marché Développement : destiné aux sociétés de taille moyenne ; - Le Marché Croissance réservé aux entreprises en forte croissance. Un Marché Obligataire Un Marché des Fonds 8 Fiches Bourse CP.indd 8 29/09/09 9:57:24

9 Axes stratégiques pour le développement de la Bourse de Casablanca à l horizon 2015 La crise de confiance que traverse le marché marocain depuis le deuxième semestre 2008 doit être considérée comme une crise de croissance sur une place qui ne joue pas encore pleinement son rôle dans le financement de l économie. Cette crise peut être une opportunité pour remobiliser tous les intervenants de la place autour d une vision partagée et d objectifs de développement ambitieux et réalistes. Ensemble, les intervenants du marché sont amenés à redonner au marché financier marocain son rôle premier à savoir : - participer de manière plus active au financement de l économie du pays. Dans ce sens, la Bourse de Casablanca a élaboré une stratégie , visant à : Consolider puis accélérer le développement du marché ; Fournir aux investisseurs locaux et étrangers un marché plus performant, liquide et transparent. 3 objectifs quantitatifs 1- Développer l offre de capital : 10% de contribution dans la FBCF (formation brute de capital fixe), indicateur mesurant l investissement matériel pour une année donnée pour atteindre : 150 entreprises cotées en 2015, contre 76 aujourd hui 2- Accroître la demande de capital en développant fortement l attractivité de la bourse auprès des investisseurs physiques pour arriver à : investisseurs en 2015, contre moins de actuellement 3- Dynamiser le fonctionnement du marché en stimulant l activité et le volume des transactions et en diversifiant l offre produits avec pour objectif : d augmenter la liquidité de 40 à 50% 9 Fiches Bourse CP.indd 9 29/09/09 9:57:25

10 3 priorités stratégiques Consolider et mettre à niveau l existant : Renforcer la structure et le capital humain de la Bourse de Casablanca Restructurer et développer les systèmes d information en conformité avec les standards internationaux du secteur Améliorer le fonctionnement du marché Développer et redynamiser la Place : Diversifier les revenus de la Bourse de Casablanca Renforcer l accès aux émetteurs Faciliter l accès aux investisseurs Diversifier la palette de produits et d instruments financiers Renforcer la visibilité et le développement international : Obtenir un label international Ouvrir la Bourse de Casablanca aux émetteurs étrangers Lancer un Plan promotionnel à l international Devenir un pôle de liquidité régionale 10 Fiches Bourse CP.indd 10 29/09/09 9:57:26

11 Annexe Faits marquants 2009 Janvier : Augmentation de capital en numéraire de la BMCI de dirhams à dirhams réservée aux anciens actionnaires. Février : Augmentation de capital en numéraire de la BCP de dirhams à dirhams réservée à l OCP. Lancement d une Offre Publique de Retrait visant les actions de la Marocaine Vie initiée et présentée par les sociétés SOGECAP et SGMB. Mars : Emission par la SGMB d un emprunt obligataire de dirhams. Avril : Emission par la Banque Centrale Populaire d un emprunt obligataire de dirhams. Mai : Radiation des titres de la Marocaine Vie ainsi que sa ligne secondaire Droit d attribution : MAV (1P3) à l issue de l OPR initiée par les sociétés SOGECAP et SGMB. Juin : Lancement d une Offre Publique d Achat Obligatoire visant les actions Fertima initiée et présentée par Charaf Corporation SA à travers sa filiale Charaf Corporation Holding. Emission par Attijariwafa Bank d un emprunt obligataire de dirhams. Juillet : Augmentation de capital de la société Atlanta de dirhams à dirhams par conversion des dividendes 2008 et émission de actions. Augmentation de capital de la société Salafin de dirhams à dirhams réservée aux membres du personnel. Augmentation de capital de la BMCI de dirhams à dirhams par conversion des dividendes 2008 et émission de actions. Août : Emission par la Société Nationale d Investissement SNI d un emprunt obligataire de dirhams. Septembre : Emission par la Compagnie Minière de Touissit d un emprunt obligataire de dirhams convertible en actions CMT. Augmentation de capital du CIH de dirhams à dirhams par conversion des dividendes 2008 et émission de actions. 11 Fiches Bourse CP.indd 11 29/09/09 9:57:27

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Marché financier du Maroc Bilan et perspectives Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Plan de la présentation 1. Historique 2. Aperçu du marché en chiffres 3. Bilan de la réforme 4. Principaux

Plus en détail

ORGANISATION ET SURVEILLANCE DES SYSTÈMES DE PAIEMENT

ORGANISATION ET SURVEILLANCE DES SYSTÈMES DE PAIEMENT n 4 Note d information systèmes et moyens de paiement au maroc rôle et responsabilités de bank al-maghrib L une des principales missions confiées à Bank Al-Maghrib est de veiller au bon fonctionnement

Plus en détail

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000 CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER EXTRAIT DE LA NOTE D INFORMATION EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE MONTANT GLOBAL DE L EMISSION : 1 MILLIARD DE DIRHAMS Tranche A Cotée Tranche B Non cotée Tranche

Plus en détail

L offre publique de vente (OPV) 3. L offre publique de retrait (OPR) 5. L offre publique d échange (OPE) 6. L offre publique d achat (OPA) 7

L offre publique de vente (OPV) 3. L offre publique de retrait (OPR) 5. L offre publique d échange (OPE) 6. L offre publique d achat (OPA) 7 L offre publique de vente (OPV) 3 L offre publique de retrait (OPR) 5 L offre publique d échange (OPE) 6 L offre publique d achat (OPA) 7 2 Les offres publiques de vente Les offres publiques sont réglementées

Plus en détail

Architecture du système bancaire marocain

Architecture du système bancaire marocain Architecture du système bancaire marocain 2009-2010 SOMMAIRE RAPPEL HISTORIQUE LE PAYSAGE BANCAIRE MAROCAIN L'ACTIVITE DES BANQUES RAPPEL HISTORIQUE - 2 éme moitié du 19 ème siècle: apparition des premiers

Plus en détail

Introduction: Régulateurs. Investisseurs. Marchés. Réseaux nationaux, internationaux. Acteurs. Systèmes (réseaux) Marchés financiers.

Introduction: Régulateurs. Investisseurs. Marchés. Réseaux nationaux, internationaux. Acteurs. Systèmes (réseaux) Marchés financiers. Introduction: Régulateurs (Réglementation) Réseaux nationaux, internationaux Investisseurs (Comportements des investisseurs ) Finance comportementale Marchés financiers Systèmes (réseaux) Acteurs Produits

Plus en détail

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 15/11 du 26/10/2011 Visa du CDVM n VI/EM/036/2011 en date du 26/10/2011

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 15/11 du 26/10/2011 Visa du CDVM n VI/EM/036/2011 en date du 26/10/2011 Casablanca, le 28 octobre 2011 AVIS N 144/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL EN NUMERAIRE DU CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER PORTANT SUR 3 801 155 ACTIONS NOUVELLES AU PRIX DE 253 MAD Avis d approbation

Plus en détail

Le Rôle de la bourse

Le Rôle de la bourse Le Rôle de la bourse Les Bourses de valeurs ou marchés financiers sont des lieux où s'échangent différents produits financiers, parmi ceux-ci les plus connus sont les actions et les obligations, cependant

Plus en détail

Les indices de la Bourse de Casablanca

Les indices de la Bourse de Casablanca Les indices de la Bourse de Casablanca PAGE DE COUVERTURE Hassan FASSI FIHRI Statistiques et Indices Plan Les indices boursiers Qu est ce qu un indice? Caractéristiques des indices Ajustement des indices

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Rabat, le 15 juillet 2008. Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Dans le cadre de la libéralisation

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

La Bourse de Casablanca. En partenariat avec

La Bourse de Casablanca. En partenariat avec Supplément au numéro du 26 janvier 2007 Ne peut être vendu séparément Directeur de la Publication : Fadel Agoumi En partenariat avec La Bourse de Casablanca La Bourse de Casablanca souhaite la bienvenue

Plus en détail

Veuillez trouver ci-joint la communication de Monsieur le Gouverneur à l occasion du forum international des finances et des affaires tenu à

Veuillez trouver ci-joint la communication de Monsieur le Gouverneur à l occasion du forum international des finances et des affaires tenu à Veuillez trouver ci-joint la communication de Monsieur le Gouverneur à l occasion du forum international des finances et des affaires tenu à Casablanca du 2 au 5 décembre 2003. PRÉSENTATION DE MONSIEUR

Plus en détail

La Bourse finance votre développement!

La Bourse finance votre développement! La Bourse finance votre développement! Escale régionale des Managers - Rabat 16 avril 2014 Casablanca, Un marché régulé permettant de financer les entreprises notamment les PME 1 Plus de 80 ansd histoirede

Plus en détail

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE Principaux axes De développement et modernisation Du Marché Financier en Algérie présenté par Monsieur ismail Noureddine, président de la COSOB PRINCIPALES REALISATIONS

Plus en détail

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Plus en détail

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 05/08 en date du 16 avril 2008. Visa du CDVM n VI/EM/014/2008 en date 16 avril 2008.

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 05/08 en date du 16 avril 2008. Visa du CDVM n VI/EM/014/2008 en date 16 avril 2008. , le 17 avril 2008 AVIS N 41/08 RELATIF À L INTRODUCTION EN BOURSE DE LA SOCIETE DELTA HOLDING PAR CESSION DE 640 000 ACTIONS ET AUGMENTATION DE CAPITAL EN NUMERAIRE PAR EMISSION DE 380 000 ACTIONS Avis

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

Dans le cadre de cette mission, le Directoire pourra notamment, soit directement, soit par son Président ou par tout mandataire :

Dans le cadre de cette mission, le Directoire pourra notamment, soit directement, soit par son Président ou par tout mandataire : Casablanca, le 13 septembre 2013 AVIS N 135/13 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL EN NUMERAIRE DU CREDIT DU MAROC PORTANT SUR 803 621 ACTIONS NOUVELLES AU PRIX DE 550 MAD Avis d approbation de la Bourse

Plus en détail

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer

Plus en détail

UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE

UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE Mercredi 23 janvier 2013 SOMMAIRE CONTEXTE DES MESURES TECHNIQUES POUR AUGMENTER LA LIQUIDITE DU MARCHE UNE STRATEGIE DE PROMOTION DU MARCHE AUPRES

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Rabat, le 13 octobre 2005 Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Cette nouvelle circulaire vise à encadrer une pratique

Plus en détail

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Rabat, le 25 décembre 2000 CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES LES ACQUISITIONS DE TITRES Objectif(s) : o Classification des titres. Pré-requis : o Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). Modalités : o Immobilisations financières :

Plus en détail

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie République Tunisienne Ministère des Finances Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie Zouari Maher Directeur de

Plus en détail

AVIS N 155/12. RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DES OBLIGATIONS SUBORDONNEES DE LA BMCI, TRANCHES (A) et (B)

AVIS N 155/12. RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DES OBLIGATIONS SUBORDONNEES DE LA BMCI, TRANCHES (A) et (B) Casablanca, le 25 Octobre 2012 AVIS N 155/12 RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DES OBLIGATIONS SUBORDONNEES DE LA BMCI, TRANCHES (A) et (B) Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 16/12 du 24

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français 01.07.07 YAMA OPPORTUNITES OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français Prospectus Simplifié Société de Gestion : ATLAS GESTION Date d agrément : 02/04/1999 Date d édition : 01/07/2007 FCP «YAMA

Plus en détail

La Bourse de Casablanca, la solution de financement de votre entreprise

La Bourse de Casablanca, la solution de financement de votre entreprise La Bourse de Casablanca, la solution de financement de votre entreprise Créateur de Valeurs www.casablanca-bourse.com Pourquoi se financer via la Bourse? Concrétiser votre financement sur le marché boursier.

Plus en détail

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS ROYAUME DU MAROC Ministère de l Economie et des Finances Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales

Plus en détail

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6 ÉDITO E-BORSA NEWS Janvier 2015 - L heure des bilans Avec 2014 qui se termine, l heure est au bilan! En 2014, le marché boursier a continué à intéresser les émetteurs. Cet intérêt s est traduit par une

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

III L allégement de la loi n 12-96 La loi n 12-96 contient des dispositions diverses et transitoires conçues, au départ, pour assurer l application

III L allégement de la loi n 12-96 La loi n 12-96 contient des dispositions diverses et transitoires conçues, au départ, pour assurer l application ROYAUME DU MAROC Note de présentation du projet de loi modifiant et complétant la loi n 12-96 portant réforme du Crédit Populaire du Maroc telle que modifiée et complétée Depuis la promulgation de la loi

Plus en détail

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. L'épargne intérieure au Maroc

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. L'épargne intérieure au Maroc Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation L'épargne intérieure au Maroc Décembre 2001 Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction

Plus en détail

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES LES PERSONNES CONCERNÉES Personnes physiques ou morales résidentes : disposant d une résidence, d un

Plus en détail

Distribution interdite aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Japon

Distribution interdite aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Japon Communiqué de presse Rabat, le 10 décembre 2004 MAROC TELECOM ANNONCE LE SUCCES DE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR LES PLACES DE CASABLANCA ET DE PARIS L introduction en bourse de Maroc Telecom a rencontré

Plus en détail

SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES. Situation Liminaire Exercice 2005

SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES. Situation Liminaire Exercice 2005 SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES Situation Liminaire Exercice 2005 Mars 2006 FAITS MARQUANTS 2005 Campagne de Communication sur les délais de recouvrement des primes Suite à l entrée en vigueur des nouvelles

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Lexique Des Termes Boursiers

Lexique Des Termes Boursiers Lexique Des Termes Boursiers A A Cours limité (Ordre) Ordre de bourse formulé en indiquant un prix limité. C est le prix maximum d exécution s agissant d un ordre d achat et le cours minimum d exécution

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE 1 - PRESENTATION SUCCINCTE

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE»

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE» AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE» ADMISSION DES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE» AU MARCHE PRINCIPAL DE LA BOURSE : La Bourse a donné, en date du 25/06/2013, son

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010334037 Dénomination : ATOUT HORIZON DUO Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion :

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Semaine du 25/05/2015 au 29/05/2015 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Lafarge-Holcim : Cèdent 6,5 milliards d'actifs Sur le plan national

Plus en détail

AVIS N 157/10 RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DE LA SOCIETE CNIA SAADA Assurance

AVIS N 157/10 RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DE LA SOCIETE CNIA SAADA Assurance , le 26 octobre 2010 AVIS N 157/10 RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DE LA SOCIETE CNIA SAADA Assurance Avis d approbation de la Bourse de n 19/10 en date du 25 octobre 2010 Visa du CDVM n VI/EM/042/2010

Plus en détail

7 ème partie du rapport

7 ème partie du rapport 3 6 ème partie du rapport SOMMAIRE DU TOME II Avertissement : De très nombreuses modifications purement formelles ont été apportées au texte adopté par le Sénat, sans avoir fait l objet d amendements en

Plus en détail

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Casablanca finance city

Casablanca finance city Casablanca finance city Introduction : Aujourd hui les pays en vois de développement ont libéralisé leurs économies et ils ont mis en place un ensemble de mesures attractives pour attirer les investisseurs

Plus en détail

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE 00 PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE SOMMAIRE QU EST-CE QU UN FONDS COMMUN DE PLACEMENT?...04 QUELS SONT LES AVANTAGES LIES AUX FONDS COMMUNS DE PLACEMENT?...04 Y-A-T IL DES RISQUES

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 1 I LES ACTEURS DU MARCHE / ARCHITECTURE ORGANISATIONNELLE DU MARCHE 1- L ORGANE DE REGULATION : LA

Plus en détail

DAHIR N 1-96-246 DU 29 CHAABANE 1417 (09 JANVIER 1997) PORTANT PROMULGATION DE LA LOI N 35-96 RELATIVE A LA CREATION D UN DEPOSITAIRE CENTRAL ET A L

DAHIR N 1-96-246 DU 29 CHAABANE 1417 (09 JANVIER 1997) PORTANT PROMULGATION DE LA LOI N 35-96 RELATIVE A LA CREATION D UN DEPOSITAIRE CENTRAL ET A L DAHIR N 1-96-246 DU 29 CHAABANE 1417 (09 JANVIER 1997) PORTANT PROMULGATION DE LA LOI N 35-96 RELATIVE A LA CREATION D UN DEPOSITAIRE CENTRAL ET A L INSTITUTION D UN REGIME GENERAL DE L INSCRIPTION EN

Plus en détail

I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. Le système bancaire et financier

I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. Le système bancaire et financier Le système bancaire et financier français I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. January the 6th 2009 1 I. La loi bancaire

Plus en détail

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. RÉGLEMENTAIRES FORME JURIDIQUE TreeTop Asset Management S.A. (ci-après «TREETOP» ou la «Société») est une société anonyme

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE MANUFACTURE DE PANNEAUX BOIS DU SUD «MPBS»

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE MANUFACTURE DE PANNEAUX BOIS DU SUD «MPBS» AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE MANUFACTURE DE PANNEAUX BOIS DU SUD «MPBS» ADMISSION DES ACTIONS DE LA SOCIETE «MPBS» AU MARCHE PRINCIPAL DE LA BOURSE : La Bourse a donné, en

Plus en détail

NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE OU AU JAPON

NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE OU AU JAPON Modalités principales de l émission des obligations à option de conversion et/ou d échange en actions Nexans nouvelles ou existantes (OCEANE) sans droit préférentiel de souscription ni délai de priorité

Plus en détail

SOMMAIRE LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL 5

SOMMAIRE LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL 5 SOMMAIRE LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL 5 NOTRE GOUVERNANCE 7 NOTRE CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE 13 NOS CHIFFRES CLES AU 31/12/2009 15 NOS FAITS MARQUANTS EN 2009 17 L ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE EN 2009

Plus en détail

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières.

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. TITRE PREMIER Renforcement de la sincérité des comptes des sociétés Chapitre premier Renforcement de

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE»

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE» AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE» ADMISSION DES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE» AU MARCHE PRINCIPAL DE LA BOURSE : La Bourse a donné, en date du 14 mars

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Présentation de l opération d introduction en bourse

Présentation de l opération d introduction en bourse Présentation de l opération d introduction en bourse Modalités de l offre : SNEP annonce son introduction au premier compartiment de la cote de la Bourse de Casablanca. Dès l obtention le 1 er octobre

Plus en détail

l'installation de la PME au Maroc et dans la région Provence Alpes Côte d'azur

l'installation de la PME au Maroc et dans la région Provence Alpes Côte d'azur LES OPERATIONS FINANCIERES & l'installation de la PME au Maroc et dans la région Provence Alpes Côte d'azur Enregistrement d'un investissement / compte courant étranger Un investisseur étranger s implante

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE OPCVM conforme aux normes européennes PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0010736355 Dénomination : LCL SECURITE 100 (MAI 2009) Forme juridique : Fonds Commun

Plus en détail

Lexique. L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable).

Lexique. L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable). Lexique Actif sans risque L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable) Action Valeur mobilière représentant une part de capital d une société Elle

Plus en détail

PROSPECTIVE «MAROC 2030»

PROSPECTIVE «MAROC 2030» ROYAUME DU MAROC -------------- HAUT-COMMISSARIAT AU PLAN PROSPECTIVE «MAROC 2030» LE SYSTÈME FINANCIER MAROCAIN Rapport préparé par Mr Khalid HAMMES Vice Doyen à l Université Mohamed V pour le compte

Plus en détail

Bourse de Casablanca S.A. Registre du Commerce : CASA 79057. Adresse : Angle Avenue des Forces Armées Royales

Bourse de Casablanca S.A. Registre du Commerce : CASA 79057. Adresse : Angle Avenue des Forces Armées Royales Bourse de Casablanca S.A. Registre du Commerce : CASA 79057 Adresse : Angle Avenue des Forces Armées Royales et Rue Arrachid Mohamed - Casablanca - Maroc Tél.: (212) 5 22 45 26 26/27 - Fax : (212) 5 22

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Données techniques 7

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Données techniques 7 Semaine du 05/08/2013 au 08/08/2013 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Chine: les échanges commerciaux retrouvent des couleurs Sur le

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL RELATIF A L ORGANISATION AU FONCTIONNEMENT ET AU CONTROLE DU MARCHE FINANCIER REGIONAL DE L UEMOA

REGLEMENT GENERAL RELATIF A L ORGANISATION AU FONCTIONNEMENT ET AU CONTROLE DU MARCHE FINANCIER REGIONAL DE L UEMOA UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE - CONSEIL REGIONAL DE L'EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS REGLEMENT GENERAL RELATIF A L ORGANISATION AU FONCTIONNEMENT ET AU CONTROLE DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

Plus en détail

CONVENTION D'INTERMÉDIATION

CONVENTION D'INTERMÉDIATION CONVENTION D'INTERMÉDIATION ENTRE LES SOUSSIGNES : Raison sociale au capital de représentée par Nom..Prénoms... Adresse Agissant en qualité de........ Numéro d identification.... Ci-après, désigné(e) :

Plus en détail

LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL

LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 1 PROJET LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL Les prestations du Dépositaire Central sont définies par son Règlement Général. Elles s inscrivent dans le sens

Plus en détail

CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris

CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris Communiqué de presse Sainte-Marie, le 16 décembre 2011, 11h30 Aménageur - Promoteur - Foncière CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris «Les résultats et la

Plus en détail

Royaume du Maroc CONSEIL DEONTOLOGIQUE DES VALEURS MOBILIERES. Rapport Annuel 2001

Royaume du Maroc CONSEIL DEONTOLOGIQUE DES VALEURS MOBILIERES. Rapport Annuel 2001 Royaume du Maroc CONSEIL DEONTOLOGIQUE DES VALEURS MOBILIERES Rapport Annuel 2001 Sommaire Lettre du Ministre 1. Organisation et fonctionnement du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières 1.1 Rôle,

Plus en détail

Connectez-vous sur www.bmci.ma1

Connectez-vous sur www.bmci.ma1 Connectez-vous sur www.bmci.ma1 LA BMCI, FILIALE DU GROUPE BNP PARIBAS AU MAROC, ACCOMPAGNE TOUS LES MAROCAINS DU MONDE. La BMCI, filiale du groupe BNP PARIBAS, a le plaisir de vous offrir ce guide, exclusivement

Plus en détail

CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER

CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER NOTE D INFORMATION EMISSION OBLIGATAIRE DU CIH MONTANT GLOBAL DE L OPERATION : 1 000 000 000 MAD Tranche A cotée à taux fixe B cotée à taux révisable C non cotée à taux fixe

Plus en détail

La réforme de la structure du secteur bancaire de l Union européenne

La réforme de la structure du secteur bancaire de l Union européenne La réforme de la structure du secteur bancaire de l Union européenne Synthèse et analyse des propositions du rapport Liikanen octobre 2012 Sommaire 1 Une réponse pragmatique à la nécessaire réforme structurelle

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes SG MONETAIRE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : DENOMINATION : SG MONETAIRE EURO FORME JURIDIQUE : SICAV de droit français COMPARTIMENTS/NOURRICIER

Plus en détail

SOMMAIRE ETUDE DU MOIS : FISCALITE MOBILIERE

SOMMAIRE ETUDE DU MOIS : FISCALITE MOBILIERE SOMMAIRE ETUDE DU MOIS : FISCALITE MOBILIERE TITRE 1 : REGIME FISCAL DES PERSONNES PHYSIQUES I- PERSONNES PHYSIQUES RESIDENTES 2 A- TAXATION DES PROFITS DE CESSION 2 a- Champ d'application de la taxe 2

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une couverture exceptionnelle pour les particuliers au Maroc ASSUR-PLUS Santé International est un contrat d assurance santé international

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

2ème. Rencontre annuelle des bailleurs de fonds de la micro finance au Maroc

2ème. Rencontre annuelle des bailleurs de fonds de la micro finance au Maroc 2ème Rencontre annuelle des bailleurs de fonds de la micro finance au Maroc DÉVELOPPEMENT DES NOUVEAUX PRODUITS & TRANSPARENCE FINANCIÈRE : PRINCIPAUX LEVIERS DE DÉVELOPPEMENT DE LA MICRO FINANCE LA 2ÈME

Plus en détail

Règlement Général. de la Bourse des Valeurs

Règlement Général. de la Bourse des Valeurs Règlement Général de la Bourse des Valeurs Approuvé par l arrêté du Ministre de l'economie et des Finances n 1268-08 du 7 juillet 2008 modifié et complété par l arrêté du Ministre de l'economie et des

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0000983348 Dénomination : CAAM MONE ETAT Forme juridique : F.C.P. de droit français. Compartiments / nourricier : l OPCVM est

Plus en détail

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE INVESTIR EN BOURSE Sommaire 1 Introduction 2 Qu est-ce que la Bourse des valeurs mobilières? 3 Quels sont les droits liés aux valeurs

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Direction du Trésor et des Finances Extérieures DMC /SMB ق.س.ر / م.س.ب

ROYAUME DU MAROC. Direction du Trésor et des Finances Extérieures DMC /SMB ق.س.ر / م.س.ب ROYAUME DU MAROC Direction du Trésor et des Finances Extérieures DMC /SMB مديرية الخزينة و المالية الخارجية ق.س.ر / م.س.ب Note de présentation du projet de loi abrogeant et remplaçant le dahir portant

Plus en détail

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg VISA 2012/81993-892-0-PS L'apposition du visa ne peut en aucun cas servir d'argument de publicité Luxembourg, le 2012-01-09 Commission de Surveillance du Secteur Financier KBL Key Fund Prospectus simplifié

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail