Le Colloque d une Place mobilisée au service des défis économiques du Royaume

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Colloque d une Place mobilisée au service des défis économiques du Royaume"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Colloque d une Place mobilisée au service des défis économiques du Royaume Skhirat. Mercredi 30 septembre Plusieurs centaines d intervenants de la place financière marocaine et leurs partenaires au sein des sphères politique, économique et médiatique sont réunis au Centre de Conférence Mohammed VI pour un rendez-vous exceptionnel, placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI. En effet, c est la première fois dans l histoire de la Place qu autant d acteurs institutionnels et professionnels sont invités à partager leurs visions et leurs recommandations afin de relancer la dynamique du marché et servir efficacement les ambitions économiques du Royaume. Dans un contexte marqué depuis le second semestre 2008 par une crise de confiance et une atonie durable du marché - alors que la crise financière internationale tend à se résorber - la Bourse de Casablanca a pris l initiative d organiser un Colloque sous le thème «Ensemble, construisons l économie de demain». «Organiser cette rencontre nous est apparu indispensable, dans ce contexte actuel d attentisme, pour mobiliser tous les intervenants de la place au-delà des intérêts catégoriels, afin de relancer notre marché des capitaux au service du développement de notre pays», témoigne M. Karim Hajji, Directeur Général de la Bourse de Casablanca. Dans ce projet, la Bourse de Casablanca est rejointe par l Association Professionnelle des Sociétés de Bourse, profession en première ligne d une crise qui se traduit par la baisse des cours, la contraction des volumes et la faiblesse des commissions d intermédiation. Ainsi, co-organisateur du Colloque, M. Youssef Benkirane, Président de l APSB insiste sur la démarche entreprise par son association depuis fin 2008 afin de «sensibiliser toutes les parties prenantes, particulièrement du monde politique, les membres du gouvernement, et jusqu aux dirigeants des partis sur l importance de notre mission qui est au service d une meilleure mobilisation de l épargne, indispensable au développement de l investissement productif et donc à la croissance économique souhaitée par tous». Feuilles de route en séance plénière et panels thématiques Après l ouverture du Colloque effectuée par M. Aomar Yidar, Président du Conseil d Administration de la Bourse de Casablanca, la séance plénière voit se succéder les allocutions des grands acteurs institutionnels et interprofessionnels. MM. Salaheddine Mezouar, Ministre de l Economie et des Finances ; le représentant de Bank Al-Maghrib Zouheir Chorfi, Directeur du Trésor ; Karim Hajji, Directeur Général de la Bourse de Casablanca ; Anas Alami, Directeur Général de la CDG ; Othmane Benjelloun, représentant du GPBM ; Youssef Benkirane, Président de l APSB ; et Hassan Boulaknadel, Directeur Général du CDVM, sont appelés à présenter leur feuille de route et à détailler les mesures réglementaires et les nouveaux instruments qui permettront d accélérer l essor et le développement de la Place. 1 Fiches Bourse CP.indd 1 29/09/09 9:57:16

2 Par la suite, trois panels thématiques sont animés par Mme Afifa Dassouli, responsable du cahier «finances» de la Nouvelle Tribune, publication partenaire de l événement. Ouverts au débat avec les professionnels, ces panels détaillent les problématiques vitales pour l avenir de la Bourse marocaine. Des acteurs institutionnels et professionnels de référence y sont appelés à exprimer leurs attentes et leurs perceptions quant aux mesures prévues et à leur mise en œuvre opérationnelle. Le premier panel a trait à l épargne sur le long terme, socle du marché. Sa collecte et sa canalisation vers l investissement sont des priorités pour limiter les dérives spéculatives et permettre à la Bourse de Casablanca de jouer pleinement son rôle dans le financement de l économie. Le second porte sur le Marché à Terme, facteur de liquidité et condition d efficience du marché. Très attendu par tous les opérateurs, car il leur permettra de diversifier leurs placements et d agir en temps de crise, le projet a été adopté en Conseil de Gouvernement et devrait être soumis au vote lors de la prochaine session parlementaire. Enfin, le troisième panel s interroge sur le possible rôle régional de la Bourse de Casablanca : quel modèle adopter et quelles limites prendre en compte pour sortir de l isolement, capitaliser sur les expériences acquises par les salles de marché marocaines et favoriser le rayonnement de notre Place? Une ambition réaliste : 150 sociétés cotés et investisseurs en 2015 Jetant les bases d une concertation entre l Etat et les professionnels, le Colloque de Skhirat offre également à la Bourse de Casablanca une tribune pour présenter ses axes stratégiques pour les cinq prochaines années. Cette stratégie vise à consolider et accélérer le développement du marché, puis à fournir aux investisseurs un marché performant, liquide et transparent. Trois grands objectifs quantitatifs sont annoncés : développer l offre de capital en atteignant 150 entreprises cotées en 2015 contre 76 aujourd hui ; accroître la demande de capitaux en développant fortement l attractivité de la bourse auprès des investisseurs individuels pour arriver à investisseurs en 2015 au lieu de actuellement ; et enfin stimuler l activité et le volume des transactions avec pour objectif d enregistrer une hausse allant de 40 à 50% en terme de liquidité. La crise de confiance qu a traversée le marché marocain peut être considérée comme une crise de croissance sur une place qui ne joue pas encore pleinement son rôle dans le financement de l économie. Elle est aussi une opportunité de remobilisation autour d objectifs de développement ambitieux et réalistes. C est par la clarté d une vision partagée et une cohésion dans l action que l ensemble des acteurs du marché financier marocain pourra redonner à la Bourse de Casablanca son rôle premier : participer de manière plus active aux défis économiques du Royaume. 2 Fiches Bourse CP.indd 2 29/09/09 9:57:18

3 S o m m a i r e Historique & Dates clés Gouvernance Intervenants du marché Structure du marché Axes stratégiques Annexes : - Faits marquants Interventions des participants 3 Fiches Bourse CP.indd 3 29/09/09 9:57:19

4 Historique & Dates clés Il y a 80 ans, la genèse de la Place La création de la Bourse de Casablanca remonte à A cette époque, elle portait le nom d «Office de Compensation des Valeurs Mobilières». L importance grandissante du marché des valeurs mobilières et l instauration du contrôle des changes incitent les autorités de l époque à améliorer et à réglementer son organisation et son fonctionnement. En 1948, l «Office de Compensation des Valeurs Mobilières» devient «Office de Cotation des Valeurs Mobilières». Toutefois, l organisation du marché entrave son attractivité à un moment où les épargnants commencent à manifester un intérêt grandissant pour l investissement en bourse. Pour pallier cette carence, une réforme a été mise en place en 1967, dotant le marché financier marocain d une Bourse juridiquement et techniquement organisée. A la suite de cette réforme, et plus précisément en 1986, le Maroc entame un Programme d Ajustement Structurel qui s achève dix ans plus tard. Le PAS permet au Royaume de consolider ses équilibres fondamentaux et de maîtriser le problème de sa dette et de son inflation. 1993, une réforme majeure Sept ans plus tard, en 1993, une réforme majeure du marché boursier est engagée pour en compléter et en renforcer les acquis. Elle se traduit par la promulgation de trois textes fondateurs : le dahir portant loi n relatif à la Bourse des Valeurs ; le dahir portant loi n relatif au Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières et aux informations exigées des personnes morales faisant appel public à l épargne ; le dahir portant loi n relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières. L objectif de cette réforme était de moderniser, de manière substantielle, le marché à travers : la création du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) qui a pour mission de veiller à la protection de l épargne investie en valeurs mobilières; l agrément des Sociétés de Bourse, intermédiaires spécialisés, seules habilitées à exécuter les transactions sur les valeurs mobilières cotées ; la création des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), intermédiaires financiers ayant pour objet la gestion de portefeuille de valeurs mobilières sur la base du principe de la répartition des risques ; la création de la Société de Bourse des Valeurs de Casablanca (SBVC), société privée gestionnaire de la Bourse des Valeurs dont le capital est détenu à parts égales par les sociétés de bourse agréées. Pour accroître l efficience du marché, l obligation de la publication des états comptables et financiers des sociétés cotées est entrée en vigueur en Le refus de certaines sociétés de se conformer à ces nouvelles dispositions a engendré la radiation de dix sociétés de la cote. 4 Fiches Bourse CP.indd 4 29/09/09 9:57:20

5 1997, une nouvelle dynamique En janvier 1997, l organisation du marché s améliore avec la promulgation de la loi n modifiant et complétant le dahir portant loi n relatif à la Bourse des Valeurs, et la mise en place en octobre 1998 du dépositaire central, Maroclear, institué par la promulgation de la loi n Depuis cette date, la Bourse de Casablanca acquiert une nouvelle dynamique dans un environnement libéralisé. En 2000, la Société de la Bourse des Valeurs de Casablanca «SBVC» change de dénomination pour devenir Bourse de Casablanca, Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance. Au niveau de l organisation du marché, plusieurs mesures sont instaurées, notamment : le démarrage du Système de Cotation Electronique en mars 1997 ; le remplacement du Marché Officiel et du Marché des Cessions Directes par le Marché Central et le Marché de Blocs en novembre 1998 ; la délocalisation de la négociation électronique dans les locaux des sociétés de bourse en janvier 2001 ; la réduction du délai de dénouement théorique des opérations de J+5 à J+3 en mai 2001 ; le lancement des nouveaux indices Masi et Madex, les indices sectoriels, les indices de rentabilité et les indices en devises en janvier 2002, avant d adopter la capitalisation flottante dans leur mode de calcul en décembre 2004 ; l adoption du système de garantie de bonne fin des opérations et la suppression du marché des pièces d or cotées en bourse en mars 2002 ; l entrée en vigueur de la loi amendant le dahir n du 21 septembre 1993 relatif à la Bourse des Valeurs, simplifiant ainsi les conditions d introduction en bourse et mettant en place cinq marchés de cotation : trois Marchés Actions, le Marché des Obligations et le Marché des Fonds, en avril 2004 ; l application des nouveaux critères de séjour à la cote en janvier la promulgation en mai 2007 des nouvelles lois relatives au dahir portant loi n relative à la Bourse des Valeurs, la loi n relative au Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières et aux informations exigées des personnes morales faisant appel public à l épargne et la loi relative aux offres publiques, à savoir : - la loi n relative à l inscription des titres de capital d une personne morale cotée sur le marché marocain et hors du Maroc ; - la loi relative à l élaboration des comptes consolidés pour les personnes morales faisant appel public à l épargne par émission obligataire ou autres titres de créances ; - la loi relative à l obligation de dépôt d une offre publique de retrait en cas de radiation ; - la promulgation de l arrêté du Ministre de l Economie et des Finances n ayant modifié l article du Règlement Général de la Bourse des Valeurs, en juin 2007 ; - la publication de l arrêté du Ministre de l Economie et des Finances n ayant approuvé le Règlement Général de la Bourse des Valeurs, en août mise en place de la version 900 du nouveau système de cotation, en mars Fiches Bourse CP.indd 5 29/09/09 9:57:21

6 Gouvernance 2008, retour à une gouvernance avec conseil d administration et direction générale En décembre 2008, le mode de gouvernance évolue de nouveau avec la création d un comité de suivi de la Bourse de Casablanca émanant du Conseil de Surveillance pour la refonte des statuts de l entreprise et le passage d un modèle de gouvernance duale avec Directoire et Conseil de Surveillance vers le modèle avec Conseil d Administration et Direction Générale. Cette mesure est prise dans un objectif de simplification, de responsabilisation des dirigeants et de meilleure répartition des pouvoirs. M. Aomar Yidar est Président du Conseil d Administration de la Bourse de Casablanca Fort de plus de 32 ans d expérience dans le secteur bancaire et dans le marché financier, M. Yidar a occupé de nombreux postes, les plus récents étant Directeur Général adjoint de BCP Bank en charge de l ingénierie financière et Directeur Général du Pôle Vie Institutionnel du Groupe Banque Populaire. En novembre 2008, M. Yidar a été nommé Président du Conseil de Surveillance de la Bourse de Casablanca puis Président de son Conseil d Administration. M. Karim Hajji est Directeur Général de la Bourse de Casablanca Diplômé de Sciences Po Paris et détenteur d un MBA de l université de New York, M. Hajji a une longue expérience dans le secteur financier, notamment aux Etats-Unis, en Italie, en Suisse et au Maroc. En 1990, il intègre ONA Holding, comme conseiller du Président. Après avoir occupé plusieurs postes au sein du groupe, dont celui de Directeur Général de la Monégasque, M. Hajji a été nommé Directeur Financier de l ONA, position qu il a quitté en 1998 pour créer une banque d affaires. Il a été nommé Directeur Général de la Bourse le 1 er avril DIRECTION GÉNÉRALE CONFORMITE RESSOURCES HUMAINES DIRECTION MARCHES DIRECTION DES SYSTEMES D INFORMATION DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DIRECTION FINANCIERE DIRECTION DE LA STRATEGIE NEGOCIATION PRODUCTION MARKETING COMPTABILITE COMMUNICATION COMPENSATION SYSTEMES SUPPORT AFFAIRES GENERALES 6 Fiches Bourse CP.indd 6 29/09/09 9:57:22

7 Intervenants du marché La Bourse de Casablanca La Bourse de Casablanca est une société anonyme en charge de l organisation et de la gestion du marché boursier. Elle est placée sous la tutelle du Ministère de l Economie et des Finances et son capital est détenu à parts égales par les sociétés de bourse qui exercent sur le marché marocain. La Bourse de Casablanca opère dans le cadre d un cahier des charges qui obéit à des règles définies dans un Règlement Général. Sa mission concerne principalement l organisation des introductions en bourse, la gestion des séances de cotation, la diffusion des cours et des indices, l administration d un système de compensation et de garantie, ainsi que la promotion et le développement du marché boursier marocain. Les Sociétés de Bourse Agréées par le Ministère de l Economie et des Finances, les sociétés de bourse ont pour objet, outre l exécution des transactions sur les valeurs mobilières, la garde des titres, la gestion des portefeuilles de valeurs mobilières en vertu d un mandat, le conseil de la clientèle et l animation du marché des valeurs mobilières inscrites à la cote. Les sociétés de bourse participent également au placement des titres émis par les personnes morales faisant appel public à l épargne et assistent ces dernières à la préparation des documents d information destinés au public. Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières Établissement public doté de la personnalité morale et de l autonomie financière, le CDVM est l autorité de marché. Il a pour mission de : Protéger l épargne investie en valeurs mobilières ou tous autres placements réalisés par appel public à l épargne. Veiller à l information des investisseurs en valeurs mobilières en s assurant que les personnes morales qui font appel public à l épargne établissent et diffusent toutes les informations légales et réglementaires en vigueur. Veiller au bon fonctionnement du marché des valeurs mobilières en assurant la transparence, l intégrité et la sécurité. Veiller au respect des diverses dispositions légales et réglementaires régissant le marché financier. Maroclear Dépositaire central des titres au Maroc, Maroclear a été créé en vertu des dispositions de la loi n du 9 juillet 1997 qui a institué le régime de la dématérialisation des valeurs mobilières. Maroclear est une Société Anonyme qui assure pour le compte de ses affiliés la conservation des titres, leur circulation, ainsi que leur administration. Ses missions consistent à : Centraliser la conservation des titres dans des comptes courants ouverts exclusivement aux noms des professionnels (banques, sociétés de bourse et émetteurs). Assurer la gestion des systèmes de règlement et livraison des titres. Simplifier l exercice des droits attachés aux titres. 7 Fiches Bourse CP.indd 7 29/09/09 9:57:23

8 Structure du marché A la Bourse de Casablanca, les valeurs mobilières sont négociées sur deux marchés : Le Marché Central : marché centralisé gouverné par les ordres. Le Marché de Blocs : marché de gré à gré, où sont négociés des blocs de titres de taille importante, dans des conditions de cours issues du marché Central. Les opérations menées sur le Marché de Blocs obéissent aux conditions suivantes : Porter sur un nombre de titres au moins égal à la Taille Minimum de Blocs (TMB), définie par la Bourse de Casablanca pour chacune des valeurs et par référence à l historique du volume des transactions. Être conclues à un cours inclus dans la fourchette des prix moyens, issue de la feuille de marché (Marché Central), pour les valeurs cotées au continu ou déterminées sur la base du dernier cours d ouverture, pour les valeurs cotées au fixing. C est le Règlement Général de la Bourse de Casablanca qui précise les règles de fonctionnement des marchés. Il est publié par arrêté du Ministre de l Economie et des Finances. 5 marchés de cotation En vertu des nouvelles dispo sitions de la loi 52-01, la Bourse de Casablanca dispose, depuis avril 2004, de cinq marchés de cotation : Trois Marchés Actions : - Le Marché Principal : dédié aux grandes entreprises ; - Le Marché Développement : destiné aux sociétés de taille moyenne ; - Le Marché Croissance réservé aux entreprises en forte croissance. Un Marché Obligataire Un Marché des Fonds 8 Fiches Bourse CP.indd 8 29/09/09 9:57:24

9 Axes stratégiques pour le développement de la Bourse de Casablanca à l horizon 2015 La crise de confiance que traverse le marché marocain depuis le deuxième semestre 2008 doit être considérée comme une crise de croissance sur une place qui ne joue pas encore pleinement son rôle dans le financement de l économie. Cette crise peut être une opportunité pour remobiliser tous les intervenants de la place autour d une vision partagée et d objectifs de développement ambitieux et réalistes. Ensemble, les intervenants du marché sont amenés à redonner au marché financier marocain son rôle premier à savoir : - participer de manière plus active au financement de l économie du pays. Dans ce sens, la Bourse de Casablanca a élaboré une stratégie , visant à : Consolider puis accélérer le développement du marché ; Fournir aux investisseurs locaux et étrangers un marché plus performant, liquide et transparent. 3 objectifs quantitatifs 1- Développer l offre de capital : 10% de contribution dans la FBCF (formation brute de capital fixe), indicateur mesurant l investissement matériel pour une année donnée pour atteindre : 150 entreprises cotées en 2015, contre 76 aujourd hui 2- Accroître la demande de capital en développant fortement l attractivité de la bourse auprès des investisseurs physiques pour arriver à : investisseurs en 2015, contre moins de actuellement 3- Dynamiser le fonctionnement du marché en stimulant l activité et le volume des transactions et en diversifiant l offre produits avec pour objectif : d augmenter la liquidité de 40 à 50% 9 Fiches Bourse CP.indd 9 29/09/09 9:57:25

10 3 priorités stratégiques Consolider et mettre à niveau l existant : Renforcer la structure et le capital humain de la Bourse de Casablanca Restructurer et développer les systèmes d information en conformité avec les standards internationaux du secteur Améliorer le fonctionnement du marché Développer et redynamiser la Place : Diversifier les revenus de la Bourse de Casablanca Renforcer l accès aux émetteurs Faciliter l accès aux investisseurs Diversifier la palette de produits et d instruments financiers Renforcer la visibilité et le développement international : Obtenir un label international Ouvrir la Bourse de Casablanca aux émetteurs étrangers Lancer un Plan promotionnel à l international Devenir un pôle de liquidité régionale 10 Fiches Bourse CP.indd 10 29/09/09 9:57:26

11 Annexe Faits marquants 2009 Janvier : Augmentation de capital en numéraire de la BMCI de dirhams à dirhams réservée aux anciens actionnaires. Février : Augmentation de capital en numéraire de la BCP de dirhams à dirhams réservée à l OCP. Lancement d une Offre Publique de Retrait visant les actions de la Marocaine Vie initiée et présentée par les sociétés SOGECAP et SGMB. Mars : Emission par la SGMB d un emprunt obligataire de dirhams. Avril : Emission par la Banque Centrale Populaire d un emprunt obligataire de dirhams. Mai : Radiation des titres de la Marocaine Vie ainsi que sa ligne secondaire Droit d attribution : MAV (1P3) à l issue de l OPR initiée par les sociétés SOGECAP et SGMB. Juin : Lancement d une Offre Publique d Achat Obligatoire visant les actions Fertima initiée et présentée par Charaf Corporation SA à travers sa filiale Charaf Corporation Holding. Emission par Attijariwafa Bank d un emprunt obligataire de dirhams. Juillet : Augmentation de capital de la société Atlanta de dirhams à dirhams par conversion des dividendes 2008 et émission de actions. Augmentation de capital de la société Salafin de dirhams à dirhams réservée aux membres du personnel. Augmentation de capital de la BMCI de dirhams à dirhams par conversion des dividendes 2008 et émission de actions. Août : Emission par la Société Nationale d Investissement SNI d un emprunt obligataire de dirhams. Septembre : Emission par la Compagnie Minière de Touissit d un emprunt obligataire de dirhams convertible en actions CMT. Augmentation de capital du CIH de dirhams à dirhams par conversion des dividendes 2008 et émission de actions. 11 Fiches Bourse CP.indd 11 29/09/09 9:57:27

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Comité d experts de la FEMIP Luxembourg 7-8 mars 2005 REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Zouhair CHORFI Directeur du Trésor et des Finances Extérieures 1 Introduction Secteur financier marocain à la

Plus en détail

ORGANISATION ET SURVEILLANCE DES SYSTÈMES DE PAIEMENT

ORGANISATION ET SURVEILLANCE DES SYSTÈMES DE PAIEMENT n 4 Note d information systèmes et moyens de paiement au maroc rôle et responsabilités de bank al-maghrib L une des principales missions confiées à Bank Al-Maghrib est de veiller au bon fonctionnement

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Rabat, le 11 juillet 2000 CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Aux termes de l article 1 er du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

Le Rôle de la bourse

Le Rôle de la bourse Le Rôle de la bourse Les Bourses de valeurs ou marchés financiers sont des lieux où s'échangent différents produits financiers, parmi ceux-ci les plus connus sont les actions et les obligations, cependant

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE Principaux axes De développement et modernisation Du Marché Financier en Algérie présenté par Monsieur ismail Noureddine, président de la COSOB PRINCIPALES REALISATIONS

Plus en détail

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Marché financier du Maroc Bilan et perspectives Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Plan de la présentation 1. Historique 2. Aperçu du marché en chiffres 3. Bilan de la réforme 4. Principaux

Plus en détail

Un nouveau règlement pour la Bourse d'alger

Un nouveau règlement pour la Bourse d'alger du Un nouveau règlement pour la Bourse d'alger Le nouveau règlement COSOB n 12-01 du 12 janvier 2012, modifiant et complétant le règlement n 97-03 du 18 Novembre 1997 relatif au règlement général de la

Plus en détail

DOMAINES D EXPERTISE

DOMAINES D EXPERTISE DOMAINES D EXPERTISE Banque & Finance Président du Directoire de Wafa Immobilier : - Domaines de compétence : financement des crédits immobiliers acquéreurs, financement de la promotion immobilière, expertises

Plus en détail

AVIS N 40/13 RELATIF A L OFFRE PUBLIQUE D ACHAT OBLIGATOIRE VISANT LES ACTIONS CENTRALE LAITIERE A L INITIATIVE DE LA COMPAGNIE GERVAIS DANONE

AVIS N 40/13 RELATIF A L OFFRE PUBLIQUE D ACHAT OBLIGATOIRE VISANT LES ACTIONS CENTRALE LAITIERE A L INITIATIVE DE LA COMPAGNIE GERVAIS DANONE Casablanca le, 28 mars 2013 AVIS N 40/13 RELATIF A L OFFRE PUBLIQUE D ACHAT OBLIGATOIRE VISANT LES ACTIONS CENTRALE LAITIERE A L INITIATIVE DE LA COMPAGNIE GERVAIS DANONE Avis d approbation de la Bourse

Plus en détail

Architecture du système bancaire marocain

Architecture du système bancaire marocain Architecture du système bancaire marocain 2009-2010 SOMMAIRE RAPPEL HISTORIQUE LE PAYSAGE BANCAIRE MAROCAIN L'ACTIVITE DES BANQUES RAPPEL HISTORIQUE - 2 éme moitié du 19 ème siècle: apparition des premiers

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Expose sous LE THEME : L Organisation de la Bourse de Casablanca INTRODUCTION HISTORIQUE LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA 1 / LA SOCIETE DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE

Plus en détail

La note d information 3. Les procédures de première cotation 5. Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7

La note d information 3. Les procédures de première cotation 5. Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7 La note d information 3 Les procédures de première cotation 5 Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7 Les avantages de l introduction en Bourse 8 Les conditions d admission et de séjour à

Plus en détail

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM)

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Plan 1.L e s O P C V M : D é f in it io n e t t y p e s 1.1 :D é f in it io n 1.2 : T y p e s 2. L e s a v a n t a g e s d u n p la c

Plus en détail

L expérience tunisienne en matière de marchés s obligataires

L expérience tunisienne en matière de marchés s obligataires L expérience tunisienne en matière de marchés s obligataires Libreville février f 2008 Présent senté par Férid El Kobbi Membre Permanent au collège Du Conseil du Marché Financier TUNISIE I. Le marché de

Plus en détail

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie République Tunisienne Ministère des Finances Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie Zouari Maher Directeur de

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS OFFRE À PRIX FERME Prix par action : MAD 720 Valeur nominale : MAD 10 Nombre d actions maximum à céder : 250 000 actions Montant global maximum de l Opération

Plus en détail

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Plus en détail

CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES

CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES Rabat, le 14 juin 2001 CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES Aux termes de l article 14 ter du dahir portant loi n 1-93-211 relatif à la Bourse des valeurs, tel

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Société anonyme au capital de 79.251.083,22 Siège social : 35, rue Gare 75019 Paris 582 074 944 RCS Paris

Société anonyme au capital de 79.251.083,22 Siège social : 35, rue Gare 75019 Paris 582 074 944 RCS Paris Société anonyme au capital de 79.251.083,22 Siège social : 35, rue Gare 75019 Paris 582 074 944 RCS Paris RAPPORT SPECIAL DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 22 JUIN 2012 SUR LA

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Rabat, le 13 octobre 2005 Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Cette nouvelle circulaire vise à encadrer une pratique

Plus en détail

L offre publique de vente (OPV) 3. L offre publique de retrait (OPR) 5. L offre publique d échange (OPE) 6. L offre publique d achat (OPA) 7

L offre publique de vente (OPV) 3. L offre publique de retrait (OPR) 5. L offre publique d échange (OPE) 6. L offre publique d achat (OPA) 7 L offre publique de vente (OPV) 3 L offre publique de retrait (OPR) 5 L offre publique d échange (OPE) 6 L offre publique d achat (OPA) 7 2 Les offres publiques de vente Les offres publiques sont réglementées

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER

PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER Que représente la Bourse? La Bourse est le lieu où s échangent des actifs financiers à moyen et long termes. C est aussi un moyen très efficace de : mobilisation de l

Plus en détail

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB Badr TAHRI Téléphone: +212 522 49 81 01 Adresse mail : b.tahri@bmcek.co.ma Hind HAZZAZ Téléphone: +212 522 49 89 77 Adresse mail : h.hazzaz@bmcek.co.ma Hamza

Plus en détail

AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM

AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM Casablanca, le 13 juillet 2011 AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 07/11

Plus en détail

La Bourse finance votre développement!

La Bourse finance votre développement! La Bourse finance votre développement! Escale régionale des Managers - Rabat 16 avril 2014 Casablanca, Un marché régulé permettant de financer les entreprises notamment les PME 1 Plus de 80 ansd histoirede

Plus en détail

Rapport du Directoire à l Assemblée Générale Ordinaire réunie extraordinairement le 06 Février 2009

Rapport du Directoire à l Assemblée Générale Ordinaire réunie extraordinairement le 06 Février 2009 SALAFIN Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 237.253.700 dirhams Siège social : Immeuble 8 Zénith Millenium Sidi Maarouf CASABLANCA RC Casablanca 88 437 Rapport du Directoire

Plus en détail

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 09/11 du 22 juillet 2011 Visa du CDVM n VI/EM/020/2011 en date du 22 juillet 2011

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 09/11 du 22 juillet 2011 Visa du CDVM n VI/EM/020/2011 en date du 22 juillet 2011 Casablanca, le 25 juillet 2011 AVIS N 111/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DE LA BCP RESERVEE AUX INSTITUTIONNELS SELECTIONNES PORTANT SUR 7.813.030 ACTIONS NOUVELLES AU PRIX DE 402 MAD Avis d approbation

Plus en détail

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000 CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER EXTRAIT DE LA NOTE D INFORMATION EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE MONTANT GLOBAL DE L EMISSION : 1 MILLIARD DE DIRHAMS Tranche A Cotée Tranche B Non cotée Tranche

Plus en détail

AVIS N 78/10 RELATIF À L AUGMENATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2009

AVIS N 78/10 RELATIF À L AUGMENATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2009 Casablanca, le 16 juin 2010 AVIS N 78/10 RELATIF À L AUGMENATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2009 Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 10/10 du 15/06/2010 Visa

Plus en détail

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L EMISSION DE CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) NORD EST (visa AMF n 04-869 en date du 04 novembre 2004)

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L EMISSION DE CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) NORD EST (visa AMF n 04-869 en date du 04 novembre 2004) PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L EMISSION DE CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) NORD EST (visa AMF n 04-869 en date du 04 novembre 2004) EMETTEUR CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU NORD EST

Plus en détail

L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX

L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX 4000.00 Evolution des indices depuis le debut de l'année 2002 3500.00 3000.00 2500.00 MASI MADEX 2000.00 02/01/02 02/02/02 02/03/02 02/04/02

Plus en détail

NOTE D INFORMATION FCP MAROC CREANCES. Fonds Commun de Placement. Préparée par MAROGEST. Visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières

NOTE D INFORMATION FCP MAROC CREANCES. Fonds Commun de Placement. Préparée par MAROGEST. Visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières NOTE D INFORMATION Fonds Commun de Placement Préparée par MAROGEST Visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières Conformément aux dispositions de l article 87 du Dahir portant loi n 1-93-213 relatif

Plus en détail

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES LES PERSONNES CONCERNÉES Personnes physiques ou morales résidentes : disposant d une résidence, d un

Plus en détail

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS ROYAUME DU MAROC Ministère de l Economie et des Finances Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales

Plus en détail

L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER. Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL. Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie

L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER. Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL. Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie -Alger 25 avril 2013- PLAN Les étapes d évolution du marché

Plus en détail

AVIS N 152/10 RELATIF A L AUGMENTATION DE CAPITAL DE LA BCP AU TITRE DE LA FUSION-ABSORPTION DE LA BANQUE POPULAIRE DE CASABLANCA

AVIS N 152/10 RELATIF A L AUGMENTATION DE CAPITAL DE LA BCP AU TITRE DE LA FUSION-ABSORPTION DE LA BANQUE POPULAIRE DE CASABLANCA Casablanca, le 28 Septembre 2010 AVIS N 152/10 RELATIF A L AUGMENTATION DE CAPITAL DE LA BCP AU TITRE DE LA FUSION-ABSORPTION DE LA BANQUE POPULAIRE DE CASABLANCA Avis d approbation de la Bourse de Casablanca

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/06 RELATIVE A L ANIMATION DE MARCHE DES ACTIONS COTEES

CIRCULAIRE N 01/06 RELATIVE A L ANIMATION DE MARCHE DES ACTIONS COTEES Rabat, le 30 mars 2006 CIRCULAIRE N 01/06 RELATIVE A L ANIMATION DE MARCHE DES ACTIONS COTEES L activité d animation de marché d une action cotée relève soit d une obligation légale, en vertu des dispositions

Plus en détail

Décision de recevabilité du projet d offre publique d achat sur les titres fertima à l initiative de Charaf Corporation Holding

Décision de recevabilité du projet d offre publique d achat sur les titres fertima à l initiative de Charaf Corporation Holding Décision de recevabilité du projet d offre publique d achat sur les titres fertima à l initiative de Charaf Corporation Holding Conformément aux dispositions de l article 31 de la loi n 26-03 relative

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

AVIS N 39/12. Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 03/12 du 16 Mars 2012 Visa du CDVM n VI/EM/008/2012 du 16 Mars 2012

AVIS N 39/12. Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 03/12 du 16 Mars 2012 Visa du CDVM n VI/EM/008/2012 du 16 Mars 2012 Casablanca le, 19 mars 2012 AVIS N 39/12 RELATIF A L OFFRE PUBLIQUE D ACHAT OBLIGATOIRE VISANT LES ACTIONS LESIEUR CRISTAL A L INITIATIVE D OLEOSUD (Groupe Sofiprotéol), CIMR, CMR, MAMDA & MCMA et WAFA

Plus en détail

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers Union Monétaire Ouest Africaine ----------------------- Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers SYNTHESE DES TRAVAUX DU SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

Plus en détail

Vu les dispositions de la circulaire du CDVM relatives au traitement des opérations sur titres ;

Vu les dispositions de la circulaire du CDVM relatives au traitement des opérations sur titres ; Casablanca, le 10 mai 2013 AVIS N 54/13 RELATIF À L AUGMENATION DE CAPITAL D ATTIJARIWAFA BANK PAR CONVERSION OPTIONNELLE DES DIVIDENDES 2012 EN ACTIONS ATTIJARIWAFA BANK Avis d approbation de la Bourse

Plus en détail

CONFERENCE SOUS LE THEME

CONFERENCE SOUS LE THEME CONFERENCE SOUS LE THEME «Enjeux et modes opératoires de la délégation de la Centrale des Risques de Bank AL-Maghrib» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB Rabat lundi 26 Novembre

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 14/10 du 05/07/2010 Visa du CDVM n VI/EM/028/2010 en date du 05/07/2010

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 14/10 du 05/07/2010 Visa du CDVM n VI/EM/028/2010 en date du 05/07/2010 Casablanca, le 5 Juillet 2010 AVIS N 104/10 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL EN NUMERAIRE DE LA SOCIETE DOUJA PROMOTION GROUPE ADDOHA PORTANT SUR 31 500 000 ACTIONS NOUVELLES AU PRIX DE 95,00 MAD Avis

Plus en détail

Les indices de la Bourse de Casablanca

Les indices de la Bourse de Casablanca Les indices de la Bourse de Casablanca PAGE DE COUVERTURE Hassan FASSI FIHRI Statistiques et Indices Plan Les indices boursiers Qu est ce qu un indice? Caractéristiques des indices Ajustement des indices

Plus en détail

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE ATLASCAPITAL MANAGEMENT ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE Régi par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que

Plus en détail

Les mots de la Bourse. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé.

Les mots de la Bourse. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé. Action à Dividende Prioritaire : Action sans de droit de vote aux assemblées, mais qui en

Plus en détail

Entrée en matière. «Les bourses arabes entre enjeux du présent et défis de l avenir»

Entrée en matière. «Les bourses arabes entre enjeux du présent et défis de l avenir» Sommaire Entrée en matière Programme de la réunion annuelle de l UBA Communiqué de presse sur la 32ème assemblée annuelle de l UBA A propos de l Union des Bourses Arabes Fiche technique de la Bourse de

Plus en détail

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 15/11 du 26/10/2011 Visa du CDVM n VI/EM/036/2011 en date du 26/10/2011

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 15/11 du 26/10/2011 Visa du CDVM n VI/EM/036/2011 en date du 26/10/2011 Casablanca, le 28 octobre 2011 AVIS N 144/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL EN NUMERAIRE DU CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER PORTANT SUR 3 801 155 ACTIONS NOUVELLES AU PRIX DE 253 MAD Avis d approbation

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux.

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Du 1 er au 12 Juin 2015 Récapitulatif: Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Mise en place d un référentiel de données en Turquie. Test de continuité

Plus en détail

Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée générale mixte du 28 juin 2013

Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée générale mixte du 28 juin 2013 Altran 96 avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine - France Tél. : 0033 1 46 41 70 00 Fax : 0033 1 46 41 72 11 www.altran.com Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée

Plus en détail

Éléments généraux sur les marchés financiers

Éléments généraux sur les marchés financiers CHAPITRE I Éléments généraux sur les marchés financiers «Nous serions capables d éteindre le soleil et les étoiles parce qu ils ne rapportent aucun dividende.» John Meynard Keynes Le monde de la Bourse

Plus en détail

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion de la cérémonie de signature du Mémorandum

Plus en détail

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) de l Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) Douala, le 29 octobre 2009

Plus en détail

DESCRIPTIF DU PROGRAMME DE RACHAT D ACTIONS

DESCRIPTIF DU PROGRAMME DE RACHAT D ACTIONS PARIS LA DÉFENSE, LE 4 JUIN 2013 DESCRIPTIF DU PROGRAMME DE RACHAT D ACTIONS autorisé par l Assemblée Générale Mixte du 30 mai 2013 1. CADRE JURIDIQUE En application des articles L. 225-209 et suivants

Plus en détail

AVIS N 125/09 RELATIF A L ADMISSION EN BOURSE DES OBLIGATIONS EMISES PAR LA COMPAGNIE MINIERE DE TOUISSIT «CMT», CONVERTIBLES EN ACTIONS CMT

AVIS N 125/09 RELATIF A L ADMISSION EN BOURSE DES OBLIGATIONS EMISES PAR LA COMPAGNIE MINIERE DE TOUISSIT «CMT», CONVERTIBLES EN ACTIONS CMT Casablanca, le 26 août 2009 AVIS N 125/09 RELATIF A L ADMISSION EN BOURSE DES OBLIGATIONS EMISES PAR LA COMPAGNIE MINIERE DE TOUISSIT «CMT», CONVERTIBLES EN ACTIONS CMT Avis d approbation de la Bourse

Plus en détail

Missions connexes du Commissaires aux comptes

Missions connexes du Commissaires aux comptes Missions connexes du Commissaires aux comptes Le commissaire aux comptes Le commissaire aux comptes intervient sur des missions d audit légal pour certifier les comptes des entreprises et garantir la fiabilité

Plus en détail

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9 La capitalisation boursière 3 Le volume des transactions 5 Le flottant 7 Les indices boursiers 9 Le Price Earning Ratio & Taux de rendement des actions 11 (Dividend Yield) Lire le bilan d une entreprise

Plus en détail

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis -

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis - Augmentation de capital VISAS du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse?

Qu est-ce que la Bourse? Qu est-ce que la Bourse? Une bourse est un marché sur lequel se négocient des valeurs mobilières. Les émetteurs y offrent des titres que les investisseurs achètent ; ces derniers financent alors les agents

Plus en détail

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 1. INTRODUCTION Il est rappelé que l Assemblée Générale Mixte du 2 juin 2014, dans sa cinquième (5 ème ) résolution, avait précédemment autorisé le

Plus en détail

III L allégement de la loi n 12-96 La loi n 12-96 contient des dispositions diverses et transitoires conçues, au départ, pour assurer l application

III L allégement de la loi n 12-96 La loi n 12-96 contient des dispositions diverses et transitoires conçues, au départ, pour assurer l application ROYAUME DU MAROC Note de présentation du projet de loi modifiant et complétant la loi n 12-96 portant réforme du Crédit Populaire du Maroc telle que modifiée et complétée Depuis la promulgation de la loi

Plus en détail

D a h i r p o r t a n t l o i n 1-9 3-2 1 1

D a h i r p o r t a n t l o i n 1-9 3-2 1 1 D a h i r p o r t a n t l o i n 1-9 3-2 1 1 du 21 septembre 1993 modifié et complété par les lois n 34-96, 29-00 et 52-01. Juin 2004 Bourse de Casablanca SOMMAIRE OU DECRET PAGE Arrêté du Ministre des

Plus en détail

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée 4 Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée PRESENTATION Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, est un organisme chargé, par

Plus en détail

Communiqué de presse. Les scores enregistrés par la mise en Bourse de Maroc Telecom dépassent les prévisions :

Communiqué de presse. Les scores enregistrés par la mise en Bourse de Maroc Telecom dépassent les prévisions : Royaume du Maroc Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation Communiqué de presse Les scores enregistrés par la mise en Bourse de Maroc Telecom dépassent les prévisions : - une opération

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Bernard Esambert, membre du Collège Benoît de Juvigny, secrétaire général adjoint Conférence

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Rabat, le 15 juillet 2008. Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Dans le cadre de la libéralisation

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 2 I LES DIFFÉRENTS ORDRES DE BOURSE 1. Les caractéristiques d un ordre de bourse

Plus en détail

SICAV SG PERSPECTIVES

SICAV SG PERSPECTIVES هيي ة التوظيف الجماعي للقيم المنقولة الشركة العامة بطاقة بيانية SICAV SG PERSPECTIVES OPCVM DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE OPCVM conforme aux normes GIPS (Global Investments Standards) Fiche Signalétique SG

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET 2004 LOI ORGANIQUE N 2004-42 DU 13 MAI 2004 PORTANT MODIFICATION ET COMPLETANT LA LOI ORGANIQUE DU BUDGET N 67-53 DU 8 DECEMBRE 1967

Plus en détail

Délibération n 2012-2 Conseil d administration du 6 mars 2012

Délibération n 2012-2 Conseil d administration du 6 mars 2012 Délibération n 2012-2 Conseil d administration du 6 mars 2012 Objet : modification du règlement financier de la CNRACL M. Domeizel, Président, rend compte de l exposé suivant : Exposé L article 13-4 du

Plus en détail

DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES

Plus en détail

Investissez maintenant dans un avenir durable.

Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez dans la croissance de la Banque Triodos À la Banque Triodos, votre argent contribue à une société durable dans laquelle une place centrale est

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA COTATION EN CONTINU NOTE TECHNIQUE A L ATTENTION DES INVESTISSEURS ET DU GRAND PUBLIC Bourse Régionale des Valeurs Mobilières 16 septembre 1998 16 septembre 2013 15 ans au service des économies de l UEMOA

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC FORUM SUR LE COMMERCE EN AFRIQUE DU NORD 19-20 Février 2007, Marrakech Session parallèle 2: «concilier facilitation du commerce et conformité avec les normes de gouvernance financière» REFORME DU SECTEUR

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions 1 CONSTRUCTIONS INDUSTRIELLES DE LA MEDITERRANEE (CNIM) Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 6 056 220 Euros Siège social : PARIS (75008) 35, rue de Bassano RCS PARIS 662

Plus en détail

ROLE DE LA STICODEVAM ET GESTION DES BONS DU TRESOR

ROLE DE LA STICODEVAM ET GESTION DES BONS DU TRESOR ROLE DE LA STICODEVAM ET GESTION DES BONS DU TRESOR L internationalisation croissante des investissements et la mobilité des capitaux incitent toutes les places financières à s adapter en permanence voire

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE)

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) Communiqué du 6 octobre 2006 NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE, EN GRANDE BRETAGNE OU AU JAPON Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange

Plus en détail