1. Le Consell du Centre a tenu sa premibre session b

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Le Consell du Centre a tenu sa premibre session b"

Transcription

1 INTERNATIONAL I.-ABOUR OFFICE BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL OFICINA INTERNACIONAL DEL TRABAJO GOVERNING BODY CONSEIL D'ADMTNISTRATION CONSEJO DE ADMINIETRACION G"B. L65/L2/70 155me session Genbve, nal L966 Douzlbme question )r lrord,re du jour CENTRE INTEENATIONAI },ROFESSIONNEI DE ET PEBFECTIONITE},IENT TECHNIQUE Rapport qur lss actlvlt6s-du Cenlge 1. Le Consell du Centre a tenu sa premibre session b Turln les 7 et 8 mars L Conformdnent h ltartiele IIIe paragraphe d.u Centre, un rapport sur les activlt6s du Centre, trouvera en annexe b la pr6sente note, est soumis dt administration. 3. Le budget du Centre pour L966 sera transals au Conseil Conc,rls slon budg6taire d.r adnlnistration {ans Ie rapport d,e Ia et admlnistratlve', pour infornatlon, conformdi:,rent b. ltarticle III, paragraphe 10, du Statut. Genbve, 1? mal L966 1, du Statut que 1l on au Consell 1 Volr doeument G.B. L65/F " A" /D "B/2,

2

3 CENTRE INTERNATIONA], FP.OFESSIONI{,,L DE ET P.0IIFECTIONN,9YENT TECHNIQUE Rapport sur 1es activit6s du Centre I" Ouverture d,rlsegtre int rnational 9e perfeetlonnsqen! professlonnel, et techniqug 1. Le 9 mai 1965r-h sa L62ae session, Ie Conseil dradministratlon du B"I"T" a pris la ddclslon suivante I ttl,e Conseil otadmlnlstratlcn a autoris<5 Ie Directelrr 96n,5ra1, lorsque 1l/reccrd avec le gouvernenent itallen relatif au Centre internatronal d.e perfectionneinent professionnel et technique (Tr,lrln) sera entr6 en vigueur par suite d"e sa ratlflcation et que la contributlon de lritalie au buo.get d.u Centre pour l-965 aura 6td reeue lnt6gralenient: a) b) c) conforia6ment b. 1'artlcle IX du Statut du Centre, 2r prendre les iaesures nticessaires por-lr mettre en i,iarche les aetivit6s du Centre h partir clu premler iour ou mois suivant, notamn:ent ). faire d.es prdlbvements sur les contributlons reques avant qlif ur-: budget alt dt6 approuv6 par le Conseil du Centre; a, ouvrir off 1cie1'l eiaent le Centre plus tard, en L955, au iloir:s trois noj-s aprbs que la contribution de l-rital1e aura 6t6 regue, ;. une date qut1l fj-xera et comn:unicluera au Col:seil Cradrtinlstration )- sa l53ne session (nove,iih mettre b ex6cui:-on Ie budget du Centre, te1 qut il fi- bre L965); gure ) lrannexe I du rapport, sur une base provisoire et so'js 16serve des iiiodrifications qutil convlendralt d.e lui apporter pollr tenir compte des d6penses engag6es au-x termes de ltalin6a a) cl-dessus et de la date effectlve de llouverture d.u Centre.rr 2" On notera qlre 1es mesures 6nur.m6rdes ci-dessus sont subordonn6es : a) h lf entr6e en vlgueur de ItAccord avec fe gouvernennent italien; b) h Ia r6ceptlon int6gi"ale de la contrlbutlon de irltaiie au budget du Centre pou.r L955 "

4 2- A" Fntrde en vlgueur de lraccord avee 1e Souvernement ltalien 3. Ltarticle E de ltaccord pr6voit ce qul suit : rrle pr6sent Accord entrera en vlgueur aprls son approbatlon par 1es autorit6s,italiennes conip6tentes et 1e Ccnseil cltadministration du Bureau international du Travall b une date qui sera flx6e par un 6change de notes entre 1e Directeur gdndral du. Bureau iriternational du Travail et l-e repr6sentant dtrment autorisis du. gouvernement italien.rt 4. En ce qui concerne ltapprobat-lon itallenne, le Directe',rr g6n6ral du B"I.T. a regu l-e 2E juin L965 une lettre, dat6e dur 2e juin, de l'{. Zagartr'Sous-seer6taire dtetat aux Affaires 6trangbres, itinformant qu6 f tacccrd. I'avait 6t,6 approuv6 par Ies alr-- toritis itallennes comp6tentestr. 5" I,i. Zagari suggdrait, en outre, dans cette m6nte coinilunication: eue.i-taccord- entre en vigueur dbs r6ception de sa lettre et que cette letti"ee avec la r6pcnseqlle le }irecteur g6n6ra.1 du B.I"T" lul adresseralt, constltuer:te arx fins de 1r entree en t'igueur, 1'6change de no'te visd b lrartj-cle E pr6clt6 (voir para- [raptre 3) ci-dsssus de ]taccord. Le Directeur g6n6ra1 a aceept6 cette solution ei r6pondu d.ans ce sens ie jour m6me de Ia 16- ception de la lettre de M" Zagari, solte coiolil on lf a vu, le 28 juin L965" 6 " Alnsl, toutes ies conditrons 6tant renaplies, I-rAccord" de Rone est entrd en vigueur le 28 juin L965" Qqq!Eibtlt_i_o-$, Ce lrital1e au budget du Centre pour i965 7" Lrarticle 4 de ltaccord Ce Rome pr6voit, h son paragraphe 1), ce qui sr-rlt l til. Le gouvernement italien stengage h fou.rnir une contribution alr budget d.u- Centre dru.n montant dquivalant b 4" 45O"OO0.OOC de iiresr psr versements annuels dchelonn6s sur une p6riocle al"lant de L965 i. L974 et payables l-e Ier janvier de chaque ann6e en dollars, chacun des dlx versements 6tant d.tun montant 6qurivalant h 445 "000" COC o.e "r.i I-LJ- -^^ If,D O It u. Le 30 juin L965, Ie Directeur g6n6ral du B" I"T. a regu le tdl6granri:re suivant d"e la Banque de San faolo ) Turin :

5 3 rrirlous avons ithonneur de vous faire ccnna.itre, en r6ponse b votre lettre C.r-r. 28 juin L955r er-1, prim6, eoirpie ouvert ce jou-r au non du Centre international de perfectionnenent professlonnel et technique, secondo, sonme de 445 uillions de lires correspo;:dant au i'nontant de la contrlbution du Elouvernenent italien po'ar 1955, ccnfor.nr5lnent :r lt article 4 de l-t Accord 0. I. T. /Souverne,le;:t. italien au cr6dlt oudii compte. 0n vous fera par,,renir ies modalit6s dr utilisatlon.rr 9. La sonile ainsi mise h 1a disposltion du Centie dta,lt en lires convertibles en dollars, conforndment aux termes du irafagraphe 1, de lrarticle 4t de ltacecrcl de iionie" 10" Il- 6talt entendur efl or-rtrer er ladlte somi:e repr6sentalt par avance, sans charges poi.1r ltirgsnlsatic'n internaticnale dit Travail, la contribution Ce l-titalle au budget clu Centre pc'jr L965 et ei'l tenait lieu en attendai:t que toutes-ies proe6d,;rei ad.miuistratlves soient achev6es pour I-e prdlbvement du- nr6ne ritontant sur le Trdsore son ordonna:rcement et sor: mandater:ent. ie Directeur g6n6rar du B"r.f. a 5t6 lnfor:::6, le 4 octcbre L9G5: gue lrenseinble de ces fornalit6s avaient 6t4 iemplies. Uee-r ure off iciel] e u Centre b l-a date 11, Lr.A.ccord de Rome,ltant entr6 en vigueur le ZZ juin 1965 et 1e montant d.e 1a contribution ltal-ienne pour L955 a_irant gt?_int6gralement mis b- 1a d.lsposltion du Crentre-le 3) ;uin" 1965, les conditions posdes par Ie consell dtadrinlstrai,ion cu B.I"T" dans sa d6cis:-on du 9 mai L965 se sont trouv6es re:rplies. Le Directeur g6n6ra1 du B"i.T, a donc pu pi'endre des itesures sur 1a base de ladite d6cision" 11 a d-61dgt:"d:\ cet effe+, res pcu-voirs n6cessaires au Direcieur d.u Centre oour r6e1er -t-es activlt6s du Centre confcrmdiitent aux dlspcsitioni finan5isres Cu budget prcvisoire et pour ouvrir effectivere nt 1e Centre aliu pl.eniers-bor:rsi-ers le L5 octobre L955 " D. Eltablissen:ent des orsanes du Cen!.re L2" Toutes 1es dispos-iions ci-dessus prises jusqurici pour la mise en narche du centre par l-e Directe,lr g6ndral cru B"f.T. d6coulent des pouvoirs dont dj-spose ce deri':fer en vertir de lrartlcle IX oe la r5solu-tion coneernant le,staiut du Centre. 13. Conform6ment au Statu'r;r le Conse:l du Centre a 5t6 convoqu6 par,1e Dlrecteur g6ndral du B.r.T", pr6sldeni du consel_l, pour se r6u.nir a Turln les? et.a ;:ars

6 4- L4" Le Conseil, a lfoccasion de sa premibre r6union, a exprim6 ses chaleureux remerciements all gouverne.lent italien doirt la g6n6rositd a permis d"fouvrir Ie Centre dbs le t5 octobre L965, Il-a 6galement expriine sa gratltude aui( ar-ltoritds et organlsations dont ltappui matdriel et financier a permis au B.I.T. d.e prdparer clans de honnes conditions lrouverture du Centre, ainsi qulii toutes les personnalitds itaiisnnes qui ont con-,.i, \ tribud il cet heureux aboutisseinent tr notarnlnent, il l't. llailbassadeur Arpesani et r; ses collaborateurs imm6dlats " II. Arndnagement. installation..6qulpeient et or&anisa-ti9n,,.du Centre 15 " Les travaux pr6paratoires I 1r ouverture du Centre cnt 6t6 effectu6s par Ie groupe des experts et d.es techniclens insta116s L Turln depuis-le 1O ianviei L965" Ils ont 6t6 financ6s en grand.e partie i:ar le Fondi fiduclaire aliment6 par le Cornit6 ltalien juiqutau 4 oetobre L955 et par^pr6lbvements sur les contributions cle L965 h partir de cette m6ine date. 16" Durant la p6rlode du 4 octobre au 31 d6cembre 1965, 1es serviees administratifs de gestion, de finance, 4e.compt9.- bi1it6, de contr6l-e du budget e[ d.e se6r6tarlat oni 6td entibrement organls6s b Turln. Le recruteraent du personnel ad':iinistratlf et du personnel technico-p6dagogique stest 9p6r6 au fur et h mesure db Itouverture des cours et de ltarriv6e d"es stagiaires. A l-a fin de lf ann6e, le Centre egslr-pait 53 f onctionnaires. En outre, les services de sou.s-.traltance employalent^ 47 personnes, soit 25 poar l-es services dth6bergenent et dth6tellerie de la cit6 r6sidentielle, 15 pour les ser',rices drentretien et de netioyage et 7 pour la centrale thermique" L7 " A It int6rleur du Fa1a1s du travall qui a.brite le Centre technico-p6dagoglque et l-es ser',rlces administratifs, 19s ateliers, les laboritoiiei,l s salles de eours,1es salles de o6tente,ia bibliothbque, lei.nagasins, les salles de cln6ma et de confdrences, 1es bureaux ont 6t6 Srndnagds et meubl<3s. Lt dquipement et le mat6rle-l- dt enseignenent ont.6t6 mip en pla.ce dans les secteurs r6serv<5s ii la mscanlque g6n6rale,.i. lf automobller oux travaux d.e soudure et d-es m6taux en feuillese &ux travaux drentretien et de rdparation des machines agricoles" Deux salles drenseignen:ent poir -bre le dessin ind.ustriel sont entr6es en service dbs Ie L7 octo- L955. Par contre, lti-nstallation du labcratolre dt6lectriclt6 a 6t6 retard6e jusqutau mols de fdvrier L966" 18. A la clt6 rdsidentielle, 7 pavilions sur 19 et L74 chambres 1nd1vidue1les sur 443 ont 6t6 ili-s en service en m6me temps que 1es cuisinesr la buanderier la salle de self-service et le bar.

7 tr Les bureaux des serviees soclaux et culturels ont 6t6 organis6s et plus largement dot6s1 ainsl que lrinflrmerie centrale. Une conciergerle a 6t6 construite, Un systbme d.e surveillance et de garde fonctionne de jour et d.e nult" 19. La sentrale therm-i-qr-r-e, en fonction depui-s Ie f0. ja.avi er 1965, a dt6 prise en charge-}e'4 oetobre et ccnfi6e en g6rance h son constructeur, b.titre provisoire, jusqu.rau 3C avril 1966" 2C. Le Centre et 1a cit6 r6sidentlelle scnt neub16sr po1.1r Ie princlpal des services ad.mlnrstratifs et des services g6ncraux, par la \rii1e de Turin, conform6nent aux stipulaticns de la convention du 29 julilet L964. lrinventaire du nobilier et des accessoires i.rj-s i dlsposltion par la V:-Il-e de Tu,rin est annex6 b'ia conventlon. 11 a 6td dress-d contradictoirei.lent, le L7 septembre L repr6sente Lr-ne valeur globale de 475"634 doilars, solt : t 234 "5L fh,]d,ii' a $ pour 1es bu.reaux et ser.licesr pour lth6telierie et 1a conclergerie, pour le iabcratoire des langues " 2l-. Les machines et les appareils qui consiituent 1f 6quipement pddagogique et techrlcr.ue du. Centre ont 6td pour 1a p1upart d.onntss ou pr6t6s soit par des gor.rvernenientse soit par des lnstitutlonsl soit par des particullers" Its ont 6td dj-sposds dans les ateliers, les laboratoires et 1es salles drenseignement sel-on l-es plans arr6t<ls en juin L965. Ii a 6t6 ndanmoins indispensable dracheter, a',/ant lrouverture des coursr u-fl certaln nombre de machines et une i-mportar:te quantit6 drou.till-age. 2?-" Un rbglement provisoire otad.rinistraticn g6n6ra1a du Centr'.'r a 6td 6taf1i et mis en vigu.eur 1e 1er septeinbre L955" 11 organise les services o,u Secr6tar:-at g6ndra1, des Belatlons officiell-es, des Finances et de lr Admlnlstratioi, des Relations pu-- bh.r'lir.,.:s. 11 lnstltue les bureaux df dtudes et C.e programmation gdni,..',:.-e, de m6thodes, de psrr,'chotechnique et des stages en entret-ir::-se, 11 annonce ltorganisation des deux I'facult'5s", 1l une pour la foi'mation prcfessionnelle, ]rautre pour 1.e perfeetionnement des cadres de direction. 11 pose enfin les rbgles et fixe les proc6dures adrninistratives essentj-elles. Le rbglea.ent sera revisti au bout de six mois de fonctionnenent d.u. Centre, aprbs un e:camen effectu6 par oes experts en organisaii.on et en vue dtune rndcanisation dventuel-ie du tralten:ent des infornatr-o:rs de toute nature (sociales, 6concmiqu,es, pddagogiques, techniques, flnancibres, courptables) recueilies et enregistr6es ir. Turin"

8 6- III. Les cour oc tobre- d.e c e;rbre 95 rcn?3. Les convocations d,es stagiaires h" Turin ont 4t,6 adress6es par t6l6grammes aux chefs des Centres dtaction dr-i B.I.T" entre le 27 septemb.re et le 4 octobre L965. les dispositions de traasport ont 6t6 prises en mene tenps auprbs des compagnies a6riennes. Tous Ies boursiers convoqrr6s ont r'spondu :, Ia convocatlon. Un seurl boursier a Ctr quitter l-e Centre quatre jours aprbs son arriv6e, pour des raisons de convelances personnelles et a la suite drune erreur dtinformation co,nn-lse au iloment de la s6lection" 24. Au 3I d.dcembre Lg65, le Centre comptait L)2 stagiaires provenant de 31 pays diff6rents e'b rdpartis en quatre gror.lpes d r instruction et de perfectionnement l dlrecteurs de centres d.e formatlon et dlenseigne,nent o instructeurs de dessin indusirlel... o rn6caniqueau-to'mobiie o c o o.. o. c e - m6canique g6n6rale et travail d.esm6tauxo. o c o.... o. Les fonds correspondant aux bourses de ces 1,02 stagialres ont 6t6 vers6s au Centre par le B.I.T" le 30 septembre 7-965, 25 " Les cours de perfecti-onnement des quatre groupes ont commenc6 l le 13 octo-ore pcur les directeurs de eentre de formation et drenseignenent professlonnels; le 19 octobre pour I es instructeurs C.e dessln industriel; - le 4 novernhre pour 1es instructeurs de m6canique auto et dresel;.- l-e L7 noveinbre pour les i.nstrurcteurs de indcaniqrre 96u6rale. Ils ont 6t6 prdc6d6s drune brbve p6riode d.tadaptation et de pr6paration pendant iaquelte 1-templol drr teinps est 16serr,'6,1 des entrevues d.e s6lecfion et d,6vaiuation et )" des vis-ites dt entreprises. Des conf 6rences sur la po-i-itique de coop6ration technique pratiqude par ies organisaticns internatior.lales ont 6t6 donndes par td'4" Bustamante et ilspinoza du E"I.T., et par M" Casadlo, di-recter-r d.e la S.I.0.I" ei professeur )1 lrtjnivorsit6 de Rome" Un filn: sur Ies activitds de It O.Id.lT. a 6t6 projet6" En outre, 1es bourslers ont 6t6 soumis h un examen rnddical systlumatique. 27 2L 24 3C

9 -7 26, Les prograinmes de perfectionnement pr6par6s durant 1a p6riode de lancen:ent ( octobre l9g4 jullie t tgos) se sont d6:'ou16s normalenient avec leurs cycles de cours, de conr rences, de vlsites drusines et dt6coles professionnelles, de travaux pratiques, etc.,six.royages dt6tudes ont eondult des groupes lmportatits de staglaires 5 fvrea, Ivrilan, G6nes, i:or:t de Claix, Grenoble, Lyon, etc. 27 " Les stages en entreprise ont coirmenc6 dbs 1e lt octobre pour 1es bourslers dont 1e niveau professionnel exlgealt une formatlon.particu.llbre. Ar-r 15 janvier L956, einq bo[rsiers du centre 6taient en stage en Fran-e, trois en'suisde, d.eux en Espagne et quatre en Angleterre 28. Les bourslers de la premibre sesslon ont quitt6 le centre le 10 janvlere aprbs avoir fait ltobjet drr-rde 6tude d?6valuation personnelrb et eolrective. evait rjur d6part, l1s ont d6termin6, en accord avec les instructeurs et 1es-proiesseurs du Centre, les diverses formes de contact et d,e relation qur ils dolvent 6tabrir avee 1e centre pour reeevoir conseils, avls et informations. 29. Iour permettre aux boursiers de partlclper actlve- organisatlon d.es loisirs et e ra vie cuiturel_le de ment h -lf la clt6 r6sldentleller. un conseil d.es stagialres a dt6 cr66 et librenent constitu6" 11 se r6unit p-xriooiquement autour des responsables d.e 1a vle sociale du Centre. Des cdr6moni_es, des f6tes et des s6ances de cln6ma ont 6t6 o"g"nir6".-avec re concours du conseil. En outre, des assoclations et des centres d.e culture ont ouvert leur6 cercles, leurs foyers et-ieurs bibllothbques aux stagiaires du Centr La connaissance de la langue itallenne ayarlt rrne importance capltale pour favorlser-ltadaptation A-es boursiers e la vie 6cononlque et sociale de -la r6gion, d.es eours facultatlfs de langue rtalienne ont 6t6 organ:-ses. IV. ement oe eemd - ^ 3,1: La pr6paratlon des stages de perfectionnement por-rr L965/66 16sulte du d6pouillement d^es eqz d.ossiers d.e cand.idature constitu.6s p?i f"g c;e;rtres draction du B. r.t" depuis 1e mois droctobre L964. E1le rtlsulte 6galement du nombrb d.es cr6dits de bourse effectiveiaent octroy5i et d.e ltaffectatlon de ces cr6dlis aux eandidats enregisti-ds. La r6f6rence aux dossiers de candidatures et aux fiches de er6dlt perrnet de d6termlner :

10 \G a) les quallflcations professlonnellss et technlqu-es des candidats; b) 1a nature exacte des stages de perfectlonnement auxquels ils peuvent pr6teadre; c) les d.ates de l-eur d.isponibllit6 et de leur sdjour 6ventuel [-r luran " 32" A partir oes informatlons reeuelllies dans Ies dossiers de candidature et con',renablement class6es. 1es services d.t6tlrdes et de pr6paratlon g6n6rale deg stages ont 6tab1i 1es prograniles du Centre pour ltann6e L956L. 33. En ce qui coneerne Ie d.6rouleroent des cours et des stages e les u6mes 6l6ments statlstiques entrent dans la composltlon des programmes et des s6minalres qul sont actuellement pr6vus pc'rr Outre 1es lndlcatlons felatlves aux programmes rdguliers stappllquant aux ouvriers hautement qualifi6s, aux instructeurs, agents do maitrise, techniciens, -professeurs et cadres de dlrection, 1e tabl-eau lndique 1es p6rlodes pendant lesquelles des s6minaires et des colloques pourront 6tre organls6s pour r6pondre plus pr6cis6ment i,l -des besolns sp6cifiqries (technolcgiques ou p6dagogiqu:.es).d.trrn ou de plusieurs groupes. de boursiers" Ces colioques et s6riiinaj-r:es peuvent: si n6cessalre, r,- 6tre 6largis pour se transformer en brbves sesslons intensives de perfectionneuient. Il-s peirvent dgalement d.eve::ir lt occasion drun colloque international de recherche et dt6tudes. 34 " Les lnforii:ations sllr les programnes pr6vus pour L966 ont 6td adress6es par circulaire le 18 d6cembre l-965 aux responsqbles des ce;:itres dtaction du B.I.T. Cn trouvera i ltannexe t la texte oe eette ci-rculalre qr-rl rappelle lrorganisation et les nrdthodes de stage mises en oeuvre:" Turin et qui prdcise le contenu oe chacun des programmes pr6vus. Les cdefs du Centre et les experts du B.f.T" responsables de la s6lection des boursiers sont invit6s par aiileurs i" faire parvenir au burean des prograrlrles du Centre toutes 1es obserrra-tlons et toutes.les suggestions e'rl11s crcient ndcessaires d.e p16senter aprbs avolr recueilli ltadh6slon d.es eandidats. 1- Ces progra',ines ont 6td pr6sentds dans le tableau de 1a page 13 du d.ocument G.8.155/F"A,/D.E/2 tableau statlstlque pr6vlsionnel qui indlque le nombre de pr6senees bi-meitsuelles d,e bourslers tout au long de Itann6e en eollrs dans lthypothbse otr les cr6dlts correspondants i:6cessaires seralent effectivement comptabilis6s par le Centre. a ' Ntest pas dlstrlbu6e avec ce document.

11 o V. L_es Sonditlons _.de _la r6alieation des proeraqler_ jn_ La r6allsatlon d.es programmes envlsag6s pour L966 suppose que soient pleinement remplies un certain nombre de eonditj-ons touchaat il ll6qulpementr er.1 recruteinent du personnel, aux cr6dits de bourse et 5 latr6sorerie du Centre. 36, En ce qui-concerne lr6quipen:ent, 1es lnstallations actuelles doivent Stre ccmpj-6tdes en ce qui concerne le travail des.tdtaux et les cours drentretieir et rdparation de machines. Un second atelier. Ce base de nrdcanlque gdn6rale et un atelierlaboratoire pour les traiten,lnts thermiques seront insta1l6s dans le cours drr premier serestre. Leur financement serait assur6 par Llne nor:-ve1le contrlbrrtj.on du. gouvernement frangais (8C.Jout dollars) verseie en espbces dlrecterner:t au Centre et destin6e li. subve;rtj-oileer ltachat de matdriel en France, 1es constructeurs de nachiires ayant, de ler:r c6t6, consenti dtiinportants avantages (25.0C') dollars) sou.s forn6 de dons et de ffremisesrr" Un accord de principe a dt6 rtdgcci{ a l-aris dans 1e courant du irois de dtice.lbre et de janvier. 11 pourrait 6ire appliqud dbs la fin du prennler trlmest::e de ltann-6e. 37. Les stages de b6tlment et de travaux publics exlgeront en outre lrinstallation complbte de derrx Itateliers de rnonitoratrt plus spdcialement consacr6s au perfectionnenent m6thodologique et pddagogirlue dtinstructeurs et de chefs de ehantier. Des n6gociatj-ons sont en cours pollr obtenir Ia fourniture gratr-iite dtengins et de i-riatdriaux d.ivers qui seraient ut1lis6s sous le hail centrar du centre, face ar-rx ateliers de monitorat, po!-rr composer des rrpostestt d.texerclces pratiques. Des cr6dits sont pr6rrus pour ltachat du mat6riel dt6tude et de forilation. 38. En ce q'f,1 concern,. Ie recrurten:.ent dur- personnel, on remarquera que la masse Ia plus importante des cr6dlts "Postes de travall'r i nscrlts au budget de 1955 est consacr6e all\ serrrices technico-p6cagogiques " une rema.rque s t lmpose l cet 6gard: ltorganigramme du Centre est, e ltherrre acil:.el1e, entibrement comnand6 par des prdvisions de stages qul sont si"iettes b. cle nombreurses et prof ondes inodif ieatioi:s. 39. La coinptabrllsation des cr6dits de boui.se lndividuels est lrune des coirdit jons essentj.e 1les de la r6alisation des pro- Erarnmes de.1965" Le bu,dget est fond6r eo effet, sur lthy,coth-bse que les cr6dits f igr.rrant, i la page 11'du docr,;rnent G F. A" /D"B/2 seront non seu.l-enent accord6s nais octr"ojr6s et vers6s h tenps pour permettre aux stages de coifftencer aux d.ates pr6vues"

12 -10 Ltentrde de ces cr6ciits d.ans la comptabilit6 du Centre est le point de d6part des prdvisions de tr6sorerle et o.es llouvem-ents d.es stbgiaires. Dtelle d6pend eil bonne part ltex6cution du- bud"get des bourses. A ltheure actu..elie, les cr6dlts de bourse su"ivar.rts sontr de diverses manlbres, b l-a disposition du Centre i A) Bourses en provenance du B.I" cr6dits de bourse e 2"500 dollars en i:iioyenne Bourses italieilnes (aceord de sibge, article 4) B) lc.cc]"ocj 65. CCO " OCC de lit. de lit. en L965 ei'r L965 C) Bourses espagnoles lc bourses ( dollars) D) Bourses C.E.E" 20 bourses pou-r 1966 a) Sur ies 354 bourses en provenanc du B"I.T", LOZ ont 6te effectivercent pay6es et comptabilisdes en L965 ( lbre session) e L?5 sor:t 16gulibrei:nent octroy6es et pourront faire prochai-nement lfobjet dtuie d.emande de parbment, L59 sont en ndgociation. b) Les cr6drts de bourse aecord6s par l-e gouvernement 1ta- Iien a'ax teriues c1e ltartlcle 4 de lraccord de F.ome st6lbveront vralsemblablement i: 75 rrillj.orls de llr'es pour 1es deux ann6es L965 et Les n6gociatior.is en vlle d,e leur versement au Centre sont en cours depuris le 14 ddceril'rrre L965" c) et d) Des ccnversations se poursuivent pour d6termlner Ies proc6dures selon lesquel-les 1es bourses pourront 6tre affect6es a des sta.giaires du Centre.

13 11 Si toutes les n6goclations engag6es aboutissent,.i} que Ie Centre poinra disposeri iur des cr6dits d6ih recensds semble Itan dernier, d.tau raoins 350 borrrses. A ce chiffre srajoutera celui des bourses provenant des cr6dits nouveaux de 1a campagne L966/1967 l-anc,5e 1e B fdvrier L966 par une circulaire de M. Blanchard et envcyise aux chefs d.e Centres cl.raction dur ts.i.t. 11 serait alors possible de r6aliser le plan pr6'ru pour le deuxlbme semestre de Ltarin6e en cours. 40. La trdsorerie c1u Centre a 6td largenent assilr'5e en L965. Les engagenents de ddpenses et les riglemeiits ont strictelrent calcul6s a-ta- en vue de constituer poltr le ler ianvler L966 un fonds de roulenent su,p6rieur lr celui cr,'.:-i est prd-./r.r- dans le budget" 41. Au 31 d6cembre L955, le Centre disposait Ce dollars. Depuls cette date, on a e::registrd les entr6es de fonds suivanues, pour un total de dcllars n prenlbre annu-lt6 Ce ia contribut.i-on du Canada : dol-lars et da la Grbce ; 1.5C0 doil-ars eontribution unique de Chypre : dollars, de la Thail-ai:rde : dollars et de Ia Chine? 998 do11ars. 42. Ar-rx recettes de caractbre pr6vislonnel du Centre, 11 faut rapporter, ainsi qutil est indiqu6 au projet de budget du Centre, L dollars dtengagements 6chelonnds sur douze moisr t dont certalns orit comi:renc6 bien entendu L corrrir d.bs janvier Les appeis de contribr-ttions pour L966 ont do:tc 6tA envoy6s dans 1e courant du mois Ce.'ianvierr eo m6i:re temps que des rappels pour les ccntributions d.e L965. Le Centree ei1 effet, tsprouveraj.t d.e s6riouses difficul-t6s pou-r pr'6voir et organiser les ccurs du programre de 1966 si son volant de tr6sorerie tombait au-d,essolis de 5C0.000 doliars. Les contrats offerts au personnel sont en effetr por raison de pruder:ce, limlt6s:, une dur6e dtun an. La bonne riiarche du Centre exige que cette dur6e soit doubl-ie si lton vetr-t recruter des instrueteurs et oes admlnistraterirs de haut nlveau p:'ofesslonnel" VI. 43" Te1 qurii fonctlonne depuls le L5 octobre 1965, le Centre de Turin accornpl-lt ddjll Itessentlel des missions qlli lui ont 6t6 confi6es. 11 est drabord une instituiion d.e

14 L2 perfect-lonnement professionnel et technique qui met en oeuvre le systbrne des stages. fl est ensuite une 6cote de for.nateurs et dr instructeurs et un laboratoire de p6dagogie professionnelle pratiqr-re" I1 est enfin un centre de recherches vorrri h la recherche et b 1t6tuid.e des mdthodes 1es plus efficaces de formation professionnelle pour les adultes des pays en voie de d6veloppercent. 44" Aprbs la p6riode de l.ancement et de nise au point, le Centre de Turin devra de toute n6cessit6 accroltre son 6quipernent et se doter de plus larges iroyens d.tenseignement et de formation" 11 est indispensable qutil dispcse dtun corps drenseignants suffisamrnent 6tendu pour mener de pair la forrnation et la recherche. En particulier, il- dolt dbs niaintenaut stouvrir aux lnstrueteur"rs: aux professeurs et aux chercheurs du tlers-monde en d,iversifiant ses programmes et en faisant lntervenir dans leur prdparation ltanalyse des condltions psycho-sociologiqr.r.es et si)eio-6conomiques des pa)/s pour 1e service desquels il a 6td cr6d. ' 45" 11 apparait primord.ral dtarticuler plu"s fortenent les reiations que le Centre sorriraite entretenlr avec les autres instances de lt0rganisation iniernati-onaie dii Tra';ai1, confor* m6ment dtaillerrrs allx vo,"rx du Conseil dtadministration d,u B"I"T. et d.es promoteurs du Centre lui-m6ne. I1 faudra en m6me temps permettre au Centre dt6tend,re et de renforcer sa coop;5ration avec des organismes ir:ternati-onaux comme ia F,A,O. ou 1rU.N"E.S.C"0., dont 1es objectifs sont sllr certains points compl6mentaires ou volsins. 46" Sl lron veut en effet utiliser h. pl-ein les multiples posslbllit6s technlques et mat6rlelles offertes par ltenseiable fonctionnel dont dlspose Ie Centre, celui-ei d.evra pouvolr prendre 1rlnitlative de ttpqo j ets d.e perf ectionnement'r autonomes, tant en ce qul concerne lr6tablisseilent des programmes et ltorganisation des stages qlte la recherche d.es moyerls de financerrie nt " 47. En stouvrant >, une collaboration aussi large que possible avee drautres organisnes internationaux, Ie Centre devrait pouvoir stlnt6grer de faqon plr;s directe 5 itarchltecture des rioyens de formation de 1r l.i.t" et des Nations Unies, iuiter ainsi dr6rrentuels doubles ereplois, atteindre par eons6quent au maximum drefficacit6 qui deneure sa visee esse.rtrelle.

ETAT DES PRODUITS ET CHARGES ET EXCEDENT CUMULE

ETAT DES PRODUITS ET CHARGES ET EXCEDENT CUMULE ASSOCIATION DES PRODUCTEURS RESPONSABLES ETAT DES PRODUITS ET CHARGES ET EXCEDENT CUMULE 31 DECEMBRE 2OT2 ASSOCIATION DES PRODUCTETTRS RESPONSABLES Etat des produits et charges et exc6dent cumul6 Pour

Plus en détail

l*" Srrurt o*1. SSo a* 6 JUIII 1973 2-1 -6-8 revlent dans Les orgaalsatlons de la fanllle des fable d.es natlbreg Dixlbne queetlon b Ir ordre du Jour

l* Srrurt o*1. SSo a* 6 JUIII 1973 2-1 -6-8 revlent dans Les orgaalsatlons de la fanllle des fable d.es natlbreg Dixlbne queetlon b Ir ordre du Jour o*1. vv INTER.NATIONAL LABOUR OFFIGE BUBEAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL '6rrcrNA INTERNAoToNAL DEL TRABAJo GOVERNING EODY QOTI SEIL D'ADM I il I STRATIO}I CONSEJO DE ADtf, IilISTRACIOiI /' l*" Srrurt SSo

Plus en détail

p-$jl 4+tlJ-"*Jl qjlil!!;_ne-+ll RSPUBLISUE AICERTENNE DE!{OCR^TIQUE ET POPUIATRX

p-$jl 4+tlJ-*Jl qjlil!!;_ne-+ll RSPUBLISUE AICERTENNE DE!{OCR^TIQUE ET POPUIATRX MinistDre des.a.ffaires Etrangdr:es p-$jl 4+tlJ-"*Jl qjlil ;_ne-+ll RSPUBLISUE AICERTENNE DE{OCR^TIQUE ET POPUIATRX Le Secrdtaire d,etat charg6 de la Cornrnunautd Nationile i I'Efranger Formatlon profess,ionnelte

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Allégements fiscaux pour les Canadiens

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Allégements fiscaux pour les Canadiens Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Allégements fiscaux pour les Canadiens février 1998 En ce qui concerne maintenant la fiscalit, je tiens rappeler tout d abord notre objectif. Notre

Plus en détail

U S A I D GUIDE DES PROCEDURES COMPTABLES ET DES RAPPORTS FINANCIERS DU CILSS POUR LE TRAITEMENT DES DOCUMENTS TRANSMIS PAR LES CONACILLS

U S A I D GUIDE DES PROCEDURES COMPTABLES ET DES RAPPORTS FINANCIERS DU CILSS POUR LE TRAITEMENT DES DOCUMENTS TRANSMIS PAR LES CONACILLS U S A I D GUIDE DES PROCEDURES COMPTABLES ET DES RAPPORTS FINANCIERS DU CILSS POUR LE TRAITEMENT DES DOCUMENTS TRANSMIS PAR LES CONACILLS JUIN 1984 SOMMA IRE 1. INTRODUCTION 2. PROCEDURES COMPTABLES ET

Plus en détail

Mademoiselle Brigitte Renouf. DESS "Direction de projets culturels" Option "M diathdques publiques".

Mademoiselle Brigitte Renouf. DESS Direction de projets culturels Option M diathdques publiques. Mademoiselle Brigitte Renouf DESS "Direction de projets culturels" Option "M diathdques publiques". R A P P O R T D E S T A G E i It Le stage qui s 1 insdre dans la scolarit6 pr6vue par le DESS "Direction

Plus en détail

Recommendation propos6e par le Groupe de travail T/GT 12 <(Transmission}> (TR)

Recommendation propos6e par le Groupe de travail T/GT 12 <(Transmission}> (TR) o T/TR 02-01 B Page 1 Recommendation T/TR 02-01 (Innsbruck 1981, revisee a Montpelier 1984) relative aux dimensions mecaniques principals et aux modalites d-installation des b~tis pour Ies equipments de

Plus en détail

Volume 2033, 1-35106

Volume 2033, 1-35106 [TRANSLATION - TRADUCTION] ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE ARGENTINE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE LITUANIE POUR LA PROMOTION ET LA PROTECTION RECIPROQUE DES INVESTISSEMENTS Le Gouvemement

Plus en détail

LE PROJET TUTORÄ. Par consäquent, låälaboration dåun projet tutorä en LEA doit poursuivre les objectifs suivants :

LE PROJET TUTORÄ. Par consäquent, låälaboration dåun projet tutorä en LEA doit poursuivre les objectifs suivants : LE PROJET TUTOR I. LA DFINITION Le projet tutor en LEA est un rapport rdig par un tudiant ou un groupe dåtudiants destin Ç permettre Ç låtudiant de dfinir son orientation et son parcours universitaire

Plus en détail

1'}$i,:"&{rrt CONSEIL D'ADM I N ISTRATION CONSEJO DE ADM!NISTRACION GOVERNING BODY

1'}$i,:&{rrt CONSEIL D'ADM I N ISTRATION CONSEJO DE ADM!NISTRACION GOVERNING BODY INTERNATIONAL LABOUR OFFICE BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL OFICINA INTERNACIONAL DEL TRABAJO GOVERNING BODY CONSEIL D'ADM I N ISTRATION CONSEJO DE ADM!NISTRACION GB.2t4/PDA/1/1 2I4e session Genbve, Novembre

Plus en détail

t.*'i*;!&' coilsejo DE ADmtillsTBAcloil I. A sa 66e session (jdn fgao), Ia Conf6rence a adopt6 les r6solutions suivantes

t.*'i*;!&' coilsejo DE ADmtillsTBAcloil I. A sa 66e session (jdn fgao), Ia Conf6rence a adopt6 les r6solutions suivantes INTERNAT!ONAL LABOUR OFFICE BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVA!L OFIC!NA INTERNACIONAL OEL TRABAJO GOVERNIilG BODY GO}ISEI L D'ADT I N ISTRATI O }I coilsejo DE ADmtillsTBAcloil cb.2l4/3/4 214e session Genbve,

Plus en détail

Optimiser les performances du mouvement de monte de l Axe Z.

Optimiser les performances du mouvement de monte de l Axe Z. Page/0 - BUT DE LA MANIPULATION : Optimiser les performances du mouvement de monte de l Axe Z. - LES PLANS D EXPERIENCE -LA METHODE DU DOCTEUR TAGUCHI. La mthodologie Taguchi de mise en oeuvre des plans

Plus en détail

EVALUATION DE PROVISIONS POUR SINISTRES A PAYER EN PERIODE DE STAGFLATION

EVALUATION DE PROVISIONS POUR SINISTRES A PAYER EN PERIODE DE STAGFLATION EVALUATION DE PROVISIONS POUR SINISTRES A PAYER EN PERIODE DE STAGFLATION BERNARD DUBOIS DE ~'IONTREYNAUD et DIDIER STRUBE France En mati~re d'assurance de la Responsabilit6 Civile Automobile, chacun connait

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction de l Administration pénitentiaire et de la réinsertion

ROYAUME DU MAROC. MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction de l Administration pénitentiaire et de la réinsertion ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction de l Administration pénitentiaire et de la réinsertion Réalisation : Nadacom Design - Rabat Tél. : 037 68 25 50 Dépôt légal : 0905/2005 1956 : Rattachement

Plus en détail

S V S F E A S E I S 2 1 JUIL. 2015 RGLEMENT. concernant. I examen professionnel de specialiste en assurances sociales avec brevet fedöra 1

S V S F E A S E I S 2 1 JUIL. 2015 RGLEMENT. concernant. I examen professionnel de specialiste en assurances sociales avec brevet fedöra 1 S V S F E A S E I S Schweizerischer Verband der Sozialvetsicherungs-Fachleute Fedäration suisse des es assurances sociales Federazione svizzera degli delle assicurazioni sociali RGLEMENT concernant I examen

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

RAPPORT INTRODUCTIF CONTROLE DES OP]~RATIONS D'ASSURANCE DANS LES BRANCHES NON-VIE

RAPPORT INTRODUCTIF CONTROLE DES OP]~RATIONS D'ASSURANCE DANS LES BRANCHES NON-VIE RAPPORT INTRODUCTIF CONTROLE DES OP]~RATIONS D'ASSURANCE DANS LES BRANCHES NON-VIE F. BICHSEL Berne Les 5 contributions suivantes ont ~td pr6sent6es sur le th~me no 3: par R. E. Beard: 2 contributions

Plus en détail

ut SrCOr, Agent G6n6ra1 el 1'association ANPERE' , n6e le 23 /11,/L976, Travailleur Non Salari6

ut SrCOr, Agent G6n6ra1 el 1'association ANPERE' , n6e le 23 /11,/L976, Travailleur Non Salari6 Page 0!/ 07 Compl6mentaire Sant.6 par Ie pr6sent certificat d'adh6sion, vous adh6rez d 1'Association Nationale pour i. pr6.royance, lrepargne et Ia REtraite (AIIPERE). A ce titre vous b6n6fici", d"" pre'stations

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

Hémomixer Etude des sollicitations du corps d épreuve

Hémomixer Etude des sollicitations du corps d épreuve Hmomixer Etude des sollicitations du corps d preuve TP 2 heures Noms : Prnoms : Classe : Date : Note : /20 Objectifs A l issue de la sance vous devez être en mesure : - de dire de quelle nature est la

Plus en détail

1.2 2.2. Convention tarifaire. entre. l'association suisse des infirmiöres et infirmiers (ASl)' d'une part, et

1.2 2.2. Convention tarifaire. entre. l'association suisse des infirmiöres et infirmiers (ASl)' d'une part, et Convention tarifaire entre l'association suisse des infirmiöres et infirmiers (ASl)' d'une part, et la Commission des tarifs m6dicaux l-aa (CTM)' l,assurance-invalidit6 (Al), repr6sent6e par l'office f6d6ral

Plus en détail

avis d arrêt de travail

avis d arrêt de travail n 50069#0(.) notice à destination du praticien Pour prserver le secr mdical, vous remtez l à votre patient, après l'avoir complt, avec une enveloppe "M. le Mdecin Conseil" qui lui permtra d'r les vols

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE EN MATIERE DE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL. Note du Secrétaire général

FORMATION ET ASSISTANCE EN MATIERE DE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL. Note du Secrétaire général NATIONS UNIES ASSEMBLEE GENERALE Distr. GENERALE A/CN.9/92 25 avril 197^ FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMMISSION DES NATIONS UNIES POUR LE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL Septième session New York, 13 mai

Plus en détail

PROJET DE RECHERCHE POUR LE DIPLOME SUPERIEUR DE BIBLIOTHECAIRE (OPTION MEDIATHEQUES PUBLIOUES) Catherine SALVAIRE - BERTHELIER

PROJET DE RECHERCHE POUR LE DIPLOME SUPERIEUR DE BIBLIOTHECAIRE (OPTION MEDIATHEQUES PUBLIOUES) Catherine SALVAIRE - BERTHELIER PROJET DE RECHERCHE POUR LE DIPLOME SUPERIEUR DE BIBLIOTHECAIRE (OPTION MEDIATHEQUES PUBLIOUES) Catherine SALVAIRE - BERTHELIER LA FORMATION DANS LES METIERS DU LIVRE : CONSTAT, BESOINS, PERSPECTIVES (Dans

Plus en détail

1fli] 1. L'OFFICE BEITELIIX DE LII PROPRIETE. l. CR"EDIT PROFESSIOITNEL S.A., dont le sidge social est. IY'r6p.:,Or:/l1olg 270;

1fli] 1. L'OFFICE BEITELIIX DE LII PROPRIETE. l. CREDIT PROFESSIOITNEL S.A., dont le sidge social est. IY'r6p.:,Or:/l1olg 270; IY'r6p.:,Or:/l1olg l. CR"EDIT PROFESSIOITNEL S.A., dont le sidge social est etabt a 1000 BRUXELLES, boulevard de Waterloo 16, inscrite A 1fli] partie requerante, representee par Olivier SASSERATH loco

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

awczr- l- 2; iati :i;j Pr6sident : Conseillers : avocat au barreau de Monsieur LARMANJAT Monsieur DE CHANVILLE, Monsieur DAVID, Bordereau N'

awczr- l- 2; iati :i;j Pr6sident : Conseillers : avocat au barreau de Monsieur LARMANJAT Monsieur DE CHANVILLE, Monsieur DAVID, Bordereau N' Bordereau N' Pr6sident : Conseillers : Monsieur LARMANJAT Monsieur DE CHANVILLE, Monsieur DAVID, Monsieur LEROY, Avocat G6n6ral Madame LAMANDIN demeurant avocat au barreau de awczr- l- 2; iati :i;j PARTIE

Plus en détail

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2.

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2. THEMATIQUE A Titre : Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. Présenté par : Professeur Chrysostôme RAMINOSOA, Directeur de l

Plus en détail

r*s*tp IPROJET DELTVH

r*s*tp IPROJET DELTVH r*s*tp IPROJET DELTVH Pour location d'un v6hicule climatis6 pour une dur6 rli CE, pouvant s'6tendre au-deld de 3 mois pour supporter les activit6s au niveau de la ville de Kinshasa (, fir,_ Num6ro de RFQ

Plus en détail

TECHNICIEN BATIMENT : Organisation Réalisation Gros oeuvre

TECHNICIEN BATIMENT : Organisation Réalisation Gros oeuvre NOM : Prénom : Diplôme préparé : BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN BATIMENT : Organisation Réalisation Gros oeuvre Session : 20.. / 20.. Seconde BAC PRO Première BAC PRO Terminale BAC PRO PFMP + Certification

Plus en détail

DECRET N 84/157 DU 18 AVRIL 1984 Portant statut particulier du corps des fonctionnaires des Prix, des Poids et Mesures.

DECRET N 84/157 DU 18 AVRIL 1984 Portant statut particulier du corps des fonctionnaires des Prix, des Poids et Mesures. DECRET N 84/157 DU 18 AVRIL 1984 Portant statut particulier du corps des fonctionnaires des Prix, des Poids et Mesures. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, VU la Constitution ; VU le décret n 711/138 du 18

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP)

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP) Strategié de renforcement du potentiel de recherche dans les pays en développement via l octroi de bourses pour la formation à la recherche et pour la réintégration Bourses de Formation à la Recherche

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Références des textes réglementaires des concours administratifs, examens professionnels et cycles de formation spécifiques au ministère de la santé

Références des textes réglementaires des concours administratifs, examens professionnels et cycles de formation spécifiques au ministère de la santé REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE LA SANTÉ DIRECTION GENERALE DES SERVICES COMMUNS DIRECTION DE L ORGANISATION, DES METHODES ET DE L INFORMATIQUE Références des textes réglementaires des concours administratifs,

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex

Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex Cent vingt et unième session 121 EX/31 PARIS, le 5 avril 1985 Original anglais Point 8.3 de l'ordre du jour

Plus en détail

Demande de retraite avant 60 ans des assurés handicapés

Demande de retraite avant 60 ans des assurés handicapés Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite avant 60 ans des assurs handicaps demande à complter si vous avez obtenu l attestation de dure cotise Cette notice a t ralise pour vous aider à complter

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/PFA/4/2 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION QUATRIÈME QUESTION

Plus en détail

1. Le prdsent rapport fait euite a la ddcision du Conseil dradministration

1. Le prdsent rapport fait euite a la ddcision du Conseil dradministration INTERNATIONAL LABOUR OFFICE BUREAU INTEBNATIONAL DU TRAVAIL OFICINA INTERNACIONAL DEL TRABAJO GOVERNING BODY CONSEI L D'ADI,I I N ISTRATIO N CONSEJO DE ADMINISTRACION c8.224imne/2/2 224e seseion GenEve,

Plus en détail

Mes applications Apogée, Harpège, Saisie des notes, Publication de la fiche diplôme *

Mes applications Apogée, Harpège, Saisie des notes, Publication de la fiche diplôme * www.univ-paris.fr 05 06 Mes applications Apoge, Harpège, Saisie des notes, Publication de la fiche diplôme * 8 Messagerie Mon dossier administratif Annuaire Espace de travail partag Espaces pdagogiques

Plus en détail

ir Ontario et du Logement

ir Ontario et du Logement f'v--> ir Ontario et du Logement Mlnlattre des Affalnts munlclpalea Etat financier - Rapport du verificateur Formulaire 4 Loi de 1996 sur Jes lllectlons munlclpales (article 78) Instructions : Tous les

Plus en détail

Accompagner les projets de bâtiments publics Basse Consommation en Alsace

Accompagner les projets de bâtiments publics Basse Consommation en Alsace Accompagner les projets de bâtiments publics Basse Consommation en Alsace feuille de route Avril 2010 Sommaire Prambule/avant propos p.3 Les pralables à un projet de bâtiment basse consommation p.4 Un

Plus en détail

REGLEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE DE LA CONCORDIA DE FRIBOURG. Chapitre 1: Gnäralits. Article 1 - Buts

REGLEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE DE LA CONCORDIA DE FRIBOURG. Chapitre 1: Gnäralits. Article 1 - Buts REGLEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE DE LA CONCORDIA DE FRIBOURG La forme masculine utiiise dans Je präsent rgiement vaut galement pour la forme föminine. Chapitre : Gnäralits Article - Buts L Ecole de Musique

Plus en détail

ARRANGBMENT ADMINISTRATIF DB LA CONVENTION BNTRE

ARRANGBMENT ADMINISTRATIF DB LA CONVENTION BNTRE ARRANGBMENT ADMINISTRATIF RELATIF AUX MODALITES D'APPLICATION DB LA CONVENTION BNTRE LA REPUBLIQUB DE SERBIE ET LE GRAND.DUCHE DE LUXEMBOURG EN MATIERE DE SBCURITE SOCIALE Les autorit6s comp6tentes de

Plus en détail

M"Ce l^-o^.u*[ - --l-o oe->

MCe l^-o^.u*[ - --l-o oe-> INTERNATIONAL I-ABOUR OFFICE BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL OFICINA TNTERNACTONAL DEL TRABAJO GOVERNING BODY SONSETL D'ADMINISTRATION CONSEJO DE ADMTNIETRACION M"Ce l^-o^.u*[ - --l-o oe-> cb.1bo/tr'l/zl

Plus en détail

Bilan social 2013. direction des ressources humaines

Bilan social 2013. direction des ressources humaines Bilan social 203 direction des ressources humaines Table des matières - Les ressources humaines d Inria...3. - Agents rémunérés par Inria et ses partenaires... 4.2 - Effectifs par domaine d activité...

Plus en détail

NOTE SUR LA GESTION AUTOMATIQUE DE LA Rt~SERVE POUR SINISTRES EN ASSURANCE AUTOMOBILE*) par. J~AN i~t:t. Paris

NOTE SUR LA GESTION AUTOMATIQUE DE LA Rt~SERVE POUR SINISTRES EN ASSURANCE AUTOMOBILE*) par. J~AN i~t:t. Paris NOTE SUR LA GESTION AUTOMATIQUE DE LA Rt~SERVE POUR SINISTRES EN ASSURANCE AUTOMOBILE*) par J~AN i~t:t Paris TENDANCES NOUVELLES EN AUTOMATISME... La tendance la plus significative qui se d~gage.. consiste

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 ELECTRICITE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 ELECTRICITE SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION R ECHERCH E ET INGENIERIE DE F ORMA TION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :08

Plus en détail

REPIUDWIIE DII MNIGER J. MNISiERE DE LjAR UTR. T iti k% r I, NI.,

REPIUDWIIE DII MNIGER J. MNISiERE DE LjAR UTR. T iti k% r I, NI., REPIUDWIIE DII MNIGER J MNISiERE DE LjAR UTR 'E P UU7UTI EM TA A T iti k% r I, NI., NOTE DE PRESENTATION DE L'ARMA La Cellule ARMA (Artisanat Rural et Machinisme Agricole) qui a t initi~e en 1985, est

Plus en détail

Boîte à idées à explorer, à déjouer

Boîte à idées à explorer, à déjouer Bî à ié à xlrr, à éjr Prii ravax à xr a C92 a l ar rj éaral «U aé av ri ar» 15 avril a 17 ai 2013, a C92 Aé lair 2012-2013 D ré ar : Cahri Frié Dirri, él aliai L Glaièr, Blg-Billar Mari-Fraçi Ja-Ja Cillèr

Plus en détail

Etat financier- Rapport du verificateur Formulaire 4 Loi de 1996 surles elections municipales (article 78)

Etat financier- Rapport du verificateur Formulaire 4 Loi de 1996 surles elections municipales (article 78) Ministere des Affaires municipales et du Logement Etat financier- Rapport du verificateur Formulaire 4 Loi de 1996 surles elections municipales (article 78) Instructions : Tousles candidats doivent remplir

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Résumé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans"

Résumé de l'avis de l'académie des sciences L'enfant et les écrans Résé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans" http://wwwacademiesciencesfr/activite/rapport/avis0113pdf réalisé par Gilles Moneyrol, conseiller pédagogique TCE en Gironde (circonscriptions

Plus en détail

Concours Bourse de carri re Fernand-Lindsay 2015 Formulaire de candidature

Concours Bourse de carri re Fernand-Lindsay 2015 Formulaire de candidature Concours Bourse de carri re Fernand-Lindsay 0 Formulaire de candidature Description de la Bourse La Bourse de carri re Fernand-Lindsay est le tremplin d une carri re internationale pour un jeune musicien,

Plus en détail

ion des Nations Unies cation, la science et la culture Conseil exécutif ex

ion des Nations Unies cation, la science et la culture Conseil exécutif ex ion des Nations Unies cation, la science et la culture Conseil exécutif ex Cent trente-septième session 137 EX/2 PARIS, le 27 septembre 1991 Original français Point 3.1.1 de l'ordre du jour provisoire

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

xa) f, CONTROLE SUJET @ Pour chaque question il y peut y avoir une ou plusieurs reponses. Merci de cocher sur Ia qrille iointe.

xa) f, CONTROLE SUJET @ Pour chaque question il y peut y avoir une ou plusieurs reponses. Merci de cocher sur Ia qrille iointe. i ENR/DENSIOOS CONTROLE U Sp60ialitd Gdologie,et: Eavironnemeht EI Specialite Agriculture tr Spdcialite et Sante l{geme promotion - 3 cry ann6e 2006,.2007 Intituledumodule:GESTIONDESRESSOURCESHUMAINES..:...,...,-...,,......;;,..

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

CONVEl\TION cadre DE coopénarrory

CONVEl\TION cadre DE coopénarrory RAPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTRE DË L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERC}IE SCTENTIFIQUE UNIVERSITE 08 MAT 1945 GT.IELMA MINISTERË DU COMMERCE DIRECTION DU COMMERCE DE LA WILAYA

Plus en détail

Enfin vous trouverez ci-aprh les principales modifications apporthes au texte du mkmorandum de 1987 :

Enfin vous trouverez ci-aprh les principales modifications apporthes au texte du mkmorandum de 1987 : COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE Contrble prudentiel BRLIXELIES, le 9 d#cembre 1996. LrmnE-CIRCULAIRE D1/3199 ADX &ABLISSEHlNR DE CRkDIT Madame, hlsi.su~, La loi du 22 mars 1993 a crcc un statut l&al

Plus en détail

'rd4ra. rs47ea. PROCEDURES ET TECHNOLOGIE Alliös du responsable tiscal. Argus Ref 35199743

'rd4ra. rs47ea. PROCEDURES ET TECHNOLOGIE Alliös du responsable tiscal. Argus Ref 35199743 Lutilisation d'outils technologiques pour faire face aux obligations comptables, LFRS ou US GAAP dolt s'accompagner d'une rflexion protonde sur les möthodes de trw vall ä mettre en wuvre en parall&e [1].

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/49/845/Add.1 9 mars 1995 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS Quarante-neuvième session Point 113 de l ordre du jour GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Examen de

Plus en détail

INTRODUCTION PERPLEXITÉS ET INTUITIONS DE M. DUBOIS, DIRECTEUR INDUSTRIEL

INTRODUCTION PERPLEXITÉS ET INTUITIONS DE M. DUBOIS, DIRECTEUR INDUSTRIEL INTRODUCTION PERPLEXITÉS ET INTUITIONS DE M. DUBOIS, DIRECTEUR INDUSTRIEL M. Dubois est un industriel averti. Directeur de sa PMI, attach7 8 la maintenir toujours 8 un niveau 7lev7 de comp7titivit7, il

Plus en détail

de 1 "S en mstralie ) (Ambassadeur Extraordinaire et ~lgnipotentiaire

de 1 S en mstralie ) (Ambassadeur Extraordinaire et ~lgnipotentiaire DISCOURS A L'OCCASION DE L'OWERTURE OFFICIEUE DE LA SEPTIEME REUNION DE LA COMMISSION POUR LA CONS-TION DE LA FAUNE ET LA FUlRE MARINES DE L'ANTARCTIQUE E. Samoteikin (Ambassadeur Extraordinaire et ~lgnipotentiaire

Plus en détail

JOURNEE NOUVEAUX ENTRANTS INSHS 19 juin 2012. Intervenants l Direction des ressources humaines / Service développement professionnel chercheurs

JOURNEE NOUVEAUX ENTRANTS INSHS 19 juin 2012. Intervenants l Direction des ressources humaines / Service développement professionnel chercheurs JOURNEE NOUVEAUX ENTRANTS INSHS 19 juin 2012 Intervenants l Direction des ressources humaines / Service développement professionnel chercheurs Plan de la présentation L évaluation Les acteurs Les dossiers

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

i. La Survena.nce des accidents

i. La Survena.nce des accidents SUJET B LES MATH~MATIQUES DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE Introduction de la discussion (rdsumd) P. J. DELAPORTE Plusieurs communications sont prdsentdes au Colloque sur les Mathdmatiques de l'assurance Automobile.

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Préambule. 1.0 Code de conduite UNIVERSITÉ CONCORDIA CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DES ÉTUDIANTES ET ÉTUDIANTS

Préambule. 1.0 Code de conduite UNIVERSITÉ CONCORDIA CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DES ÉTUDIANTES ET ÉTUDIANTS UNIVERSITÉ CONCORDIA CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DES ÉTUDIANTES ET ÉTUDIANTS ENSEIGNANTS LES PROGRAMMES DE FORMATION À L ENSEIGNEMENT :LE BACCALAURÉAT EN ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET EN ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Achats. Direction Générale. Code de la fonction. Directeur des Achats. Responsable des Achats. Coordinateur Achats. Collaborateur Achats

Achats. Direction Générale. Code de la fonction. Directeur des Achats. Responsable des Achats. Coordinateur Achats. Collaborateur Achats Achats A1A A2A A3A A4A A4B Directeur des Achats Responsable des Achats Coordinateur Achats Acheteur Collaborateur Achats Direction Générale D1B D1C D1D D1E D1F D1G D2A D2B D3A D3B D3C D3F Directeur Général

Plus en détail

PROCES-VERBAL PROVISOIRE DE LA VINGT-QUATRIEME SEANCE. Palais des Nations, Genève Lundi. 30 janvier 1950, à 9 heures TABLE DES MATIERES

PROCES-VERBAL PROVISOIRE DE LA VINGT-QUATRIEME SEANCE. Palais des Nations, Genève Lundi. 30 janvier 1950, à 9 heures TABLE DES MATIERES UNITED NATIONS NATIONS UNIES WORLD HEALTH ORGANIZATION CONSEIL EXECUTIF Cinquième Session COMITE PERMANENT DES QUESTIONS ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES ORGANISATION DE LA SANTÉ MONDIALE EB5/AF/Min/2 厶

Plus en détail

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A65/35 Point 18.2 de l ordre du jour provisoire 29 mars 2012 Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale Rapport du Secrétariat 1.

Plus en détail

I. Notion d'ergonomie

I. Notion d'ergonomie I. Notion d'ergonomie Ressources L'ergonomie est l'utilisation de connaissances scientifiques relatives à l'homme (psychologie, physiologie, mdecine) dans le but d'amliorer son environnement de travail.

Plus en détail

A. Présentation officielle

A. Présentation officielle Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture DEMANDE DE BOURSE 7. place de Fontenoy, 75352 Paris 07 SP téléphone: (33.1) 45.68.'0.00 lélelt: 204461 Paris 270bOl Paris téléfax

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information OFFICE DES NATIONS UNIES A GENEVE UNITED NATIONS OFFICE AT GENEVA Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006 Note d information 1. Un concours de recrutement de professeurs de français

Plus en détail

Defense Technical Information Center Compilation Part Notice

Defense Technical Information Center Compilation Part Notice UNCLASSIFIED Defense Technical Information Center Compilation Part Notice ADP013865 TITLE: Sensibilisation Pratique Du Personnel Navigant a' la Desorientation Spatiale Dans les Armees Francaises [Spatial

Plus en détail

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la Fonction

Plus en détail

Analyse du recrutement 2009-2010 en 1 re année de DUT

Analyse du recrutement 2009-2010 en 1 re année de DUT Analyse du recrutement 2009-2010 en 1 re année de DUT 1 Introduction La campagne d admission des lycéens en IUT pour la rentrée 2009 a connu une évolution très importante puisque tous les IUT ont adhéré

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

PROGRAMM DE BASE DU CERN/M YRIN

PROGRAMM DE BASE DU CERN/M YRIN GERN/716 Original: anglais 29 mai 1967 ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA RECHERCHE NUCLEAIRE EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH TRENTE QUATRIEM SESSION DU CONSEIL Genéve 14 @*0 15 juin 1967 PROJET

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d'administration le 26 août 2014 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d'aider le Conseil d'administration à s'acquitter de ses

Plus en détail

Le Sous-Directeur general pour les Relations exterieures et I' Information du public

Le Sous-Directeur general pour les Relations exterieures et I' Information du public JAPAN Clwd~.-.-... Le Sous-Directeur general pour les Relations exterieures et I' Information du public Organisation Soutenu par le des Nations Unies Fonds-en-depot japonais pour I' education, aupres de

Plus en détail

Polyclinique Enquête de satisfaction

Polyclinique Enquête de satisfaction Madame, Mademoiselle, Monsieur, Polyclinique Enquête de satisfaction Afin de rpondre au mieux à vos attentes et dans le souci de nous amliorer, il serait très intressant que vous nous fassiez part de votre

Plus en détail

Deutschland GmbH. An der Autobahn 10. 27798 Hude 18/11/2011 18/11/2011. Prlövement d chantillons de mousse in situ sur trois ouvrages.

Deutschland GmbH. An der Autobahn 10. 27798 Hude 18/11/2011 18/11/2011. Prlövement d chantillons de mousse in situ sur trois ouvrages. N de document: (428/770/) Essai du 2/0/202 Le seul rapport faisant fol est l original en langue allemande.» «Le präsent document est la traduction du rapport d essai 428/770/ Unt du 2.0.202. Institut für

Plus en détail

:t:::.:l!*n 1':ro "rt:: d'!un d6lai qui ne peur êrre inrérieur à quinze moisl conrprés

:t:::.:l!*n 1':ro rt:: d'!un d6lai qui ne peur êrre inrérieur à quinze moisl conrprés 2.-.-_. TITRE.TI DE LA I4OhINAIE '\ Articlq 2r.- Lrunité monétaiù de la République Fédérare Islamique des comoresr ciaprès dénonrméo "}a Répubriqusi'e'est -le franc comorien (Fc) clont la valeur est fixée

Plus en détail

gho trgh Dispensaire di6t6tique de Montr6al/Montreal Diet Dispensary Accompagn6s du rapport de l'auditeur ind6pendant

gho trgh Dispensaire di6t6tique de Montr6al/Montreal Diet Dispensary Accompagn6s du rapport de l'auditeur ind6pendant trgh gho SOC]]ITE DE COIIPTABLES PROFLSSIONNELS AGREES CHARTERED PROFESSION I- ICCOUNlANT CORPORATION Dispensaire di6t6tique de Montr6al/Montreal Diet Dispensary Etats financiers Au 3'1 mars 2013 Accompagn6s

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

Bourses d études supérieures Perras, Cholette & Cholette 2016-2017

Bourses d études supérieures Perras, Cholette & Cholette 2016-2017 Bourses d études supérieures Perras, Cholette & Cholette 2016-2017 Les Bourses d études supérieures Perras, Cholette & Cholette ont été créées suite à un legs de deux Anciens du Collège, Jean-Paul, 1933

Plus en détail

Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports

Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports Les bourses de stage permettent aux jeunes poursuivant des études d e l e n s e i g n e m e n t supérieur (formations généralistes, p r

Plus en détail

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis :

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis : Questionnaire «B» I. Les conditions préliminaires pour la nomination au poste du procureur sont les suivantes : Aux termes de la loi régissant les rapports de service au sein du parquet : Peuvent être

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

ANNEXE C Fonds départementaux de recherche

ANNEXE C Fonds départementaux de recherche 1. Nature et objectifs Convention collective 2013-2017 ANNEXE C Fonds départementaux de recherche L Université permet la création de fonds départementaux dont l objectif est de promouvoir et soutenir les

Plus en détail