Demandes de permis : régions nouvellement désignées. Ressources en pétrole et en agrégats

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Demandes de permis : régions nouvellement désignées. Ressources en pétrole et en agrégats"

Transcription

1 Objet : Politique n o : Nouvelle : Ministry of Natural Resources Ministère des Richesses naturelles Demandes de permis : régions nouvellement désignées R.A Révisée Rédigé par Direction : Section : Date de publication : Terres et eaux Ressources en pétrole et en agrégats Le 1 er mai 2007 Principes directeurs Lorsqu une partie de l Ontario fait l objet d une désignation, l information doit d abord être transmise aux promoteurs d exploitations d agrégats et au public par le biais des réunions publiques et d annonces dans le journal, dès la désignation. Ainsi, les promoteurs peuvent présenter rapidement une demande et ajuster les prix de leur matières en conséquence. Une personne qui demande un permis dans les six mois suivants la désignation d une région recevra un permis d exploitation pour un puits d extraction ou une carrière si le puits d extraction ou la carrière a été exploité dans les deux ans précédant immédiatement la désignation ou a été loué en vertu de la Loi sur les mines pour une période de deux ans avant la désignation, et que ces deux scénarios se conforment aux règlements de zonage. Tous les puits d extraction et carrières établis disposent de six (6) mois pour demander un permis d exploitation en vertu de la Loi sur les ressources en agrégats, si l exploitant souhaite continuer à exploiter le puits d extraction ou la carrière. Pour être considéré comme établi, le demandeur doit démontrer au ministère des Richesses naturelles qu un puits d extraction a été établi ou qu une carrière a été établie dans les deux dernières années (des matières ont été prélevées régulièrement du site au cours des deux dernières années). Dans le cas d un «puits d extraction établi ou d une carrière établie» sur des terres louées en vertu de la Loi sur les mines, les terres doivent avoir fait l objet d un bail minier pendant la période de deux ans précédant la désignation de cette partie. Politique Si aucune demande de permis d exploitation n est présentée dans les six premiers mois, le puits d extraction ou la carrière doivent cesser leurs opérations. Lorsqu une demande est reçue dans les six premiers mois, et que le puits d extraction ou la carrière respecte les critères d établissement et de zonage ou que son usage dérogatoire peut être démontré légalement, un permis d exploitation est délivré dans les six mois suivants. Le site bénéficie d une clause de droits acquis en tant qu exploitation à sec si le puits d extraction ou la carrière est une exploitation à sec et, dans le cas où l exploitation est à la fois à sec et humide, les droits acquis portent sur les deux méthodes. Si une demande est présentée dans les six premiers mois, le puits d extraction ou la carrière ne peuvent être exploités avant qu un plan d implantation ait été préparé selon les Normes provinciales régissant l exploitation des ressources en agrégats en Ontario et qu un permis d exploitation ait été délivré par le ministère des Richesses naturelles. En outre, la demande Politique R.A Page 1 de 8

2 pourrait être assujettie à l article 9 de la Loi sur les ressources en agrégats (LRA) exigeant la préparation de rapports techniques, tels un rapport hydrogéologique, un rapport sur l environnement naturel, un rapport sur les ressources du patrimoine culturel, un rapport sur l évaluation du bruit et un rapport sur le dynamitage. Si une demande est faite au sujet d un puits d extraction établi ou d une carrière établie au cours de la période de 24 mois suivant le jour de la désignation, les alinéas 11(1) à (8) et 11(10) à (15) ne s appliquent pas (article 4.0 des Normes provinciales). Lorsque le ministre (ou, par délégation, le chef de district) a des doutes quant à savoir si un règlement de zonage interdit l exploitation d un puits d extraction ou d une carrière, l auteur de la demande doit en être avisé. Ce dernier dispose alors de 30 jours pour demander à la Cour supérieure de justice une décision précisant qu aucun règlement de zonage n interdit l utilisation du site aux fins d extraction, que ce soit par le biais d un puits d extraction ou d une carrière. Lorsque l auteur d une demande s est ainsi adressé aux tribunaux en vertu de cet article, il peut exploiter le puits d extraction ou la carrière jusqu à ce qu une décision soit rendue et qu un permis d exploitation soit délivré ou refusé. Lorsqu une demande est reçue dans les six premiers mois suivants la désignation, les paragraphes suivants ne s appliquent pas, conformément à l article 71 : article 9, alinéas 11(1) à (8); 11(10) à (15); et article 12. Toutefois, si une demande est reçue après les six premiers mois, les articles 9 et 12 de la Loi s appliquent. Le ministre peut annuler l exigence concernant un ou plusieurs des rapports exigés en vertu de l article 9 de la LRA (section 2.0 Normes relatives aux rapports, des Normes provinciales). Par exemple, un rapport sur les ressources du patrimoine culturel peut ne pas être exigé si le site est détérioré à 100 % ou s il est possible d utiliser des rapports déjà préparés aux fins de l aménagement. Chaque personne présentant une demande de permis doit fournir un acte ou une copie d une entente avec le propriétaire ou le détenteur du permis l identifiant comme la personne ayant le droit d extraire des agrégats. Les droits accompagnant la demande doivent être versés au moment de présenter la demande et ne sont pas remboursables (voir R.A ). Plans d implantation Un croquis du site, au lieu d un plan d implantation, doit accompagner toute demande présentée durant les six premiers mois. Le plan d implantation exigé en vertu de l article 8 sera exigé dans les six mois suivants signification au titulaire d une demande par courrier à cet effet, conformément au paragraphe 71(6). Les demandes reçues après les six premiers mois doivent inclure un plan d implantation qui correspond aux exigences des Normes provinciales et qui est approuvé, avant qu un permis soit délivré. Le but est le suivant : toutes les demandes reçues au cours des six premiers mois se verront accorder un permis et on enverra une lettre demandant un plan d implantation, conformément au paragraphe 71(6). Lorsque le plan d implantation n est pas approuvé, une condition sera rattachée au permis ou notée sur une annexe jointe à celui-ci et restreignant l exploitation au croquis du site soumis avec la demande, jusqu à ce qu il soit remplacé par un plan d implantation approuvé. Politique R.A Page 2 de 8

3 Après une période de deux ans, toutes les demandes d exploitation d un puits d extraction ou d une carrière seront considérées comme nouvelles et seront traitées conformément aux Normes provinciales (avis public) (voir R.A ). Toute personne ayant reçu un permis d exploitation pour un puits d extraction établi ou une carrière établie est considérée comme étant titulaire du permis à partir de la date de désignation. Cette précision est faite relativement à la rédaction des rapports et au paiement des droits accompagnant la demande de permis. Il n est pas nécessaire de s inscrire au Registre environnemental en vertu de la Charte des droits environnementaux dans le cas d un puits d extraction établi ou d une carrière établie dans une région nouvellement désignée, lorsque la demande de permis est reçue dans les deux premières années suivant la désignation. Remarque : Un statut d usage dérogatoire en vertu de la Loi sur l aménagement du territoire est acceptable et jugé conforme aux règlements de zonage. On fait référence à un usage dérogatoire lorsque l auteur d une demande démontre au MRN que l exploitation était établie avant l adoption d un règlement de zonage local par la municipalité concernée (le puits d extraction ou la carrière était là avant que la municipalité locale adopte le règlement de zonage). Toutefois, ce statut doit être confirmé par la municipalité et, s il existe un doute, on doit signifier au demandeur un avis l informant qu il doit porter la question à l attention de la Cour supérieure de justice. Politique R.A Page 3 de 8

4 QUESTIONS ET RÉPONSES Loi sur les ressources en agrégat (LRA) Questions provenant du personnel du MRN et des exploitants : Désignation d une nouvelle région en vertu du paragraphe 5(2) de la LRA Q.1. A.1. Quel effet la désignation d une municipalité en vertu de la Loi sur les ressources en agrégats (LRA) a-t-elle sur l exploitation d un puits d extraction existant ou d une carrière existante? Les exploitants sont tenus de présenter une demande de permis d exploitation en vertu de la LRA ou de cesser les opérations dans les six mois suivants la date de la désignation. Les exploitants d un puits d extraction ou d une carrière dans une région nouvellement désignée assumeront des coûts additionnels (frais d administration, droits annuels, plan d implantation, réhabilitation du site). Les propriétaires des exploitations d agrégats assujetties aux exigences de la LRA doivent verser des droits annuels ou des droits pour les licences d exploitation en bordure d un chemin. Q.2. A.2. Que doit faire un exploitant actuel pour continuer à extraire des agrégats de ce site? Les exploitants sont tenus de présenter une demande de permis d exploitation en vertu de la LRA ou de cesser les opérations dans les six mois suivants la date de la désignation. La demande doit comprendre le formulaire de demande, les droits relativement à la demande (200 $ pour un permis de catégorie B ou 400 $ pour un permis de catégorie A), la preuve du droit d extraire (copie de l entente relative à l extraction, titre, statut de zonage et preuve que le puits d extraction ou la carrière est établi(e). S il s agit d une société, les statuts constitutifs doivent accompagner la demande. Le titulaire doit également fournir au MRN un plan d implantation préparé conformément aux Normes provinciales, et ce, dans les six mois suivant la demande. Q.3. Qu entendez-vous par puits d extraction «établi» ou carrière «établie»? A.3. Q.4. A.4. Pour qu un puits d extraction ou une carrière soit considéré(e) comme «établi(e)», vous devez prouver au ministère que des matières ont été enlevées du site de façon régulière au cours des deux dernières années, ou que le site était sous bail aux termes de la Loi sur les mines pendant les deux années précédant la désignation. Que se passe-t-il si un exploitant actuel présente une demande après la période de six mois suivant la désignation? Dans les deux ans? L exploitation doit cesser jusqu à ce que le ministère émette un permis. Le permis ne sera délivré que lorsque toute l information nécessaire aura été soumise à la satisfaction du MRN (formulaire de demande, droits relatifs à la demande et plan d implantation). Toutefois, si la demande est faite entre six mois et deux ans après la date de la Politique R.A Pièce jointe 1 : Questions et réponses Page 4 de 8

5 désignation, l exploitant pourrait aussi avoir à soumettre des rapports techniques à l appui de la demande. Les exigences relatives aux rapports varieront selon la catégorie de permis demandé et pourraient inclure un rapport sur l environnement naturel, un rapport sur le patrimoine culturel, un rapport hydrogéologique, un rapport sur le dynamitage ou un rapport d évaluation du bruit. Après la période de deux ans, l exploitation sera considérée comme une nouvelle demande et fera l objet de toutes les dispositions de la Loi et des règlements (Normes provinciales), y compris la notification et la consultation publiques. Q.5. A.5. Q.6. Quelles sont les exigences juridiques de la LRA et quel en sera l impact sur mon exploitation? Préparation d un plan d implantation et de rapports techniques (s il y a lieu), rapports de production et droits annuels pour le permis, exploitation conforme aux exigences de la loi (plan d implantation, conditions rattachées au permis et normes d exploitation), rapport annuel sur la conformité et réhabilitation progressive et définitive du site. Quels sont les différents types de permis? A.6. Il existe deux sortes de permis : un permis de catégorie A permettant d extraire chaque année plus de tonnes d agrégats d un puits d extraction ou d une carrière; ou un permis de catégorie B permettant d extraire chaque année un maximum de tonnes d agrégats d un puits d extraction ou d une carrière. Q.7. A.7. En quoi consiste un plan d implantation selon la LRA? Les règlements (Normes provinciales) établis en vertu de la LRA font état de 8 catégories différentes de demandes de permis en fonction de la nature de l exploitation (puits d extraction ou carrière, extraction au-dessus ou en dessous de la nappe souterraine, permis de catégorie A ou catégorie B). Les renseignements exigés dépendront de la catégorie de la demande. Il est recommandé de vérifier les Normes provinciales pour déterminer quelles sont les exigences particulières à chacune. Le plan d implantation pour un permis de catégorie A doit fournir au moins trois schémas séparés intitulés Caractéristiques existantes, Exploitation et Réhabilitation progressive et définitive du site et inclure une ou plusieurs coupes transversales de l état existant, de l exploitation et de la réhabilitation du site. Un plan d implantation pour le permis de catégorie A doit être préparé sous la direction d un ingénieur professionnel membre de l Association of Professional Engineers of Ontario, ou encore par un arpenteurgéomètre, un membre de l Ontario Association of Landscape Architects, ou toute autre personne compétente autorisée par écrit par le ministre. Le plan doit être certifié par la personne qui l a préparé. Un plan d implantation pour un permis de catégorie B peut être préparé par l auteur de la demande et il n est pas nécessaire de fournir trois schémas différents. Q.8. Quels sont les droits annuels des permis? Les titulaires doivent-ils payer les droits des permis pour l année civile? Politique R.A Pièce jointe 1 : Questions et réponses Page 5 de 8

6 A.8. Q.9. A.9. Les droits annuels pour le permis que doivent verser les titulaires sont calculés au taux de 11,5 cents la tonne, ou 200 $ pour un permis de catégorie B, ou 400 $ pour un permis de catégorie A, selon le plus élevé des deux. La production est déclarée pour l année civile. Les titulaires doivent payer les droits du permis pour l année civile XXXX, à moins qu ils n aient été annulés. Quelles sont les exigences en vertu de la LRA auxquelles je dois me soumettre pour exploiter un nouveau site (pas un site établi)? Les exigences du permis en vertu de la LRA sont décrites dans les règlements (Normes provinciales) et comprennent les normes relatives au plan d implantation, les normes relatives aux rapports, et les normes relatives à la notification et à la consultation. Les renseignements exigés dépendront de la catégorie de la demande (puits d extraction ou carrière, extraction au-dessus ou en dessous de la nappe souterraine, permis de catégorie A ou catégorie B). Il est recommandé de vérifier les Normes provinciales pour déterminer quelles sont les exigences particulières à chacune. Aucun permis ne sera délivré pour un puits d extraction ou une carrière si un règlement municipal de zonage interdit l utilisation du lieu pour créer, établir ou exploiter des puits d extraction et des carrières. Il est possible que des autorisations additionnelles en vertu d autres lois (Loi sur la gestion des ressources en eau de l Ontario) soient également exigées. Q.10. Comment le ministère fait-il respecter la Loi, les règlements, le plan d implantation ou les conditions rattachées au permis? Le ministère effectue au hasard des vérifications et des inspections de tous les sites visés par un permis et, conformément au paragraphe 15.1 de la LRA, le titulaire doit remplir et soumettre chaque année un rapport d évaluation de la conformité avant le 30 septembre de chaque année. Politique R.A Pièce jointe 1 : Questions et réponses Page 6 de 8

7 MESSAGE IMPORTANT À tous les responsables d une exploitation d extraction des agrégats Objet : Désignation en vertu de la Loi sur les ressources en agrégats (LRA) La présente a pour but de vous informer qu à compter du INSÉRER DATE, le canton de INSÉRER CANTON, ainsi que INSÉRER LE NOMBRE autres cantons géographiques ont été désignés en vertu de la Loi sur les ressources en agrégats. Les cantons géographiques additionnels sont les suivants : LISTE DE CANTONS. Cela signifie que tous les responsables d un puits d extraction établi ou d une carrière établie disposent de six (6) mois pour demander un permis d exploitation en vertu de la LRA si ces responsables souhaitent poursuivre l exploitation du puits d extraction ou de la carrière. Pour être considéré comme établi, vous devez démontrer au ministère des Richesses naturelles qu un puits d extraction a été établi ou une carrière a été établie dans les deux dernières années (des matières ont été prélevées régulièrement du site au cours des deux dernières années). Dans le cas d un «puits d extraction établi ou d une carrière établie» sur des terres louées en vertu de la Loi sur les mines, les terres doivent avoir fait l objet d un bail minier pendant la période de deux ans précédant la désignation de cette partie. Si vous ne présentez pas de demande de permis d exploitation au cours des six premiers mois, vous devrez cesser toute exploitation. Si vous présentez une demande dans les six premiers mois et que vous respectez les critères relatifs à l établissement, un permis sera délivré au cours des six prochains mois et l article 9, les alinéas 11(1) à (8) et 11(10) à (15) et l article 12 ne s appliqueront pas à votre demande. Ces articles portent sur les rapports techniques qui sont normalement exigés en vertu des Normes provinciales sur la gestion des agrégats en Ontario (Normes provinciales), le processus de notification et de consultation (qui pourrait donner lieu à une audience devant la Commission des affaires municipales de l Ontario (CAMO)), ainsi que les questions étudiées par le ministre. Si vous décidez de faire une demande après les six premiers mois, vous ne pourrz exploiter votre puits d extraction ou carrière jusqu à ce qu un plan d implantation ait été préparé conformément aux Normes provinciales et qu un permis ait été délivré par le ministre des Richesses naturelles. En outre, votre demande pourrait être assujettie à l article 9 de la Loi sur les ressources en agrégats (LRA) exigeant la préparation de rapports techniques, tels un rapport hydrogéologique, un rapport sur l environnement naturel, un rapport sur les ressources du patrimoine culturel, un rapport sur l évaluation du bruit et un rapport sur le dynamitage. Par conséquent, si vous souhaitez poursuivre l exploitation des agrégats, vous devez absolument soumettre immédiatement une demande en vertu de la LRA et le MRN vous informera, dans les six mois suivant la demande, de la date à laquelle vous devrez soumettre un plan d implantation conformément à la Loi. Il excite deux types de permis délivré en vertu de la LRA : un permis de catégorie A si vous avez l intention d extraire plus de tonnes par année ou un permis de catégorie B si vous souhaitez extraire moins de tonnes par année. Le plan d implantation exigé pour le permis de catégorie A doit être préparé et certifié par un ingénieur professionnel, un arpenteurgéomètre de l Ontario, un architecte-paysagiste ou toute autre personne compétente autorisée Politique R.A Pièce jointe 2 : Ébauche de lettre aux exploitants Page 7 de 8

8 par le ministre. Le plan d implantation pour le permis de catégorie B peut être préparé par le demandeur ou toute autre personne. Si votre exploitation est située dans une municipalité organisée dotée d un règlement de zonage approuvé, elle doit se conformer au règlement de zonage avant qu un permis ne soit délivré, ou il doit s agir d un site dont l usage dérogatoire est antérieur au règlement de zonage. Dans ce dernier cas, vous devrez démontrer que vous en faites un usage dérogatoire pendant le processus de demande. Le ministère tiendra sous peu plusieurs réunions publiques afin de vous informer pleinement de vos obligations en vertu de la loi ainsi que des exigences de la LRA que vous aurez à respecter pour pouvoir continuer à exploiter votre puits d extraction ou votre carrière. Si vous avez des questions entre temps, vous pouvez me joindre au INSÉRER NUMÉRO ou joindre le conseiller principal en politiques pour la Section des ressources en pétrole et en agrégats à Peterborough, au Veuillez agréer mes salutations distinguées. INSÉRER NOM DU SUPERVISEUR Superviseur régional Politique R.A Pièce jointe 2 : Ébauche de lettre aux exploitants Page 8 de 8

RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS

RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS Le ministère du Développement du Nord et des Mines (MDNM) se fait un devoir de réduire les effets des activités d exploration et d exploitation des ressources

Plus en détail

Votre permis de conduire et votre état de santé

Votre permis de conduire et votre état de santé Votre permis de conduire et votre état de santé Le présent document explique comment votre état de santé peut affecter votre capacité à être titulaire d un permis de conduire du Yukon, et comment le gouvernement

Plus en détail

Règlement sur les réservoirs de stockage DEMANDE DE PERMIS RELATIF À UN SYSTÈME DE STOCKAGE

Règlement sur les réservoirs de stockage DEMANDE DE PERMIS RELATIF À UN SYSTÈME DE STOCKAGE Règlement sur les réservoirs de stockage DEMANDE DE PERMIS RELATIF À UN SYSTÈME DE STOCKAGE > Les demandeurs 1 doivent s assurer qu ils : ont une bonne connaissance du Règlement sur les réservoirs de stockage

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Agences de placement temporaire

Agences de placement temporaire Agences de placement temporaire Heures de travail et heures supplémentaires Remarque : Le présent document ne vous est fourni qu à titre indicatif. Il ne constitue pas un avis juridique. Pour obtenir des

Plus en détail

Comment un locataire peut résilier une location

Comment un locataire peut résilier une location Comment un locataire peut résilier une location Renseignements fournis dans cette brochure L entente de location conclue entre un locateur et un locataire s appelle une convention de location. La Loi sur

Plus en détail

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe ÉTAPE 14I Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe Cette étape remplit une exigence de l article 4.2 de la norme. Exigences de la norme (article 4.2).1 Réalisez votre audit interne

Plus en détail

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation.

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Vous devez revoir votre rapport sur votre régime de capitalisation au moins une fois par année afin de vous assurer que celui-ci reflète

Plus en détail

Objet CESSIONS DE POUVOIR DE VENDRE

Objet CESSIONS DE POUVOIR DE VENDRE Ministère des Richesses naturelles Ontario Objet CESSIONS DE POUVOIR DE VENDRE Rédigé par - Direction Terres et Eaux Remplace la directive intitulée Défaut de paiement hypothécaire Enregistrement d actes

Plus en détail

FONDS DU PATRIMOINE HISTORIQUE Présentation d une demande Lignes directrices. Introduction ADMISSIBILITÉ

FONDS DU PATRIMOINE HISTORIQUE Présentation d une demande Lignes directrices. Introduction ADMISSIBILITÉ FONDS DU PATRIMOINE HISTORIQUE Présentation d une demande Lignes directrices Introduction BUT GÉNÉRAL Le Fonds du patrimoine historique du Yukon (FPHY) vise à soutenir des projets précis. Il a été créé

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN

PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN OBJECTIFS La présente procédure a pour but d établir les règles à suivre pour l obtention du remboursement de frais encourus dans le cadre

Plus en détail

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Préparée par les permanents du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Octobre 2009 TABLE DES MATIÈRES PARAGRAPHE Introduction....01

Plus en détail

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES»

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» Vous songez à signer une entente de retraite progressive ou vous bénéficiez déjà d une entente. Il est important de connaître les avantages de cette

Plus en détail

Accord. (texte en vigueur à partir du 1 er mars 2014)*

Accord. (texte en vigueur à partir du 1 er mars 2014)* Accord entre l Institut national de la propriété industrielle du Brésil et le Bureau international de l Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle concernant les fonctions de l Institut national

Plus en détail

Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement

Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement Renseignements brochure La Loi de 2006 sur la location à usage d habitation (la Loi) renferme un certain nombre de règles sur ce qu on peut

Plus en détail

Votre permis de conduire et votre état de santé

Votre permis de conduire et votre état de santé Votre permis de conduire et votre état de santé La sécurité sur nos routes constitue un élément essentiel de la protection des membres de nos collectivités. C est pourquoi nous imposons l obligation d

Plus en détail

Formulaire de demande d enquête

Formulaire de demande d enquête Annexe D Formulaire de demande d enquête (Vous trouverez une version électronique du formulaire sur le site du CEO.) Demande d enquête Article 74, Charte des droits environnementaux de 1993 Renseignements

Plus en détail

Marche à suivre pour faire une demande de prestations en ligne

Marche à suivre pour faire une demande de prestations en ligne ASSURANCE COLLECTIVE Marche à suivre pour faire une demande de prestations en ligne Vous pouvez maintenant soumettre vos demandes de prestations en ligne. Cette nouvelle fonctionnalité simple, directe

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II...

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II... CADRE D AGRÉMENT Agrément de l approche de notation interne (NI) avancée du risque de crédit Fonds propres Décembre 2007 TABLE DE MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes... 4 3. Principales phases...

Plus en détail

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes 2003 Éducation et Jeunesse Manitoba Enseignement postsecondaire et Formation professionnelle Manitoba Données de catalogage avant publication

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

Demande à titre d étudiant indépendant

Demande à titre d étudiant indépendant Avant de commencer Vous devez être un «participant*» au sens de la Loi sur l assurance-emploi du gouvernement fédéral. Vous devez avoir travaillé avec un conseiller en emploi et un gestionnaire de cas

Plus en détail

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Qu est-ce que la VAE? De quoi s agit-il? La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) est

Plus en détail

Documentation Site Web Programme de Réanimation Fondation des maladies du cœur du Québec

Documentation Site Web Programme de Réanimation Fondation des maladies du cœur du Québec Documentation Site Web Programme de Réanimation 1. La page d accueil:... 2 2. La demande d ouverture de dossier:... 4 2.1 La fenêtre de type de compte... 4 2.2 La fenêtre des coordonnées de l instructeur...

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET GUIDE DE L UTILISATEUR POUR LA GESTION CONTRIBUTIONS (SELSC) DE COMPTE DU SYSTEME SELSC

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET GUIDE DE L UTILISATEUR POUR LA GESTION CONTRIBUTIONS (SELSC) DE COMPTE DU SYSTEME SELSC SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS (SELSC) GUIDE DE L UTILISATEUR POUR LA GESTION DE COMPTE DU SYSTEME SELSC FEVRIER 2016 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1. MODIFIER LE PROFIL PROFESSIONNEL...

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DU DISTRICT DE CLARE ARRÊTÉ N 28 ARRÊTÉ CONCERNANT LES REVENDEURS TEMPORAIRES DE VÉHICULES MOTORISÉS

MUNICIPALITÉ DU DISTRICT DE CLARE ARRÊTÉ N 28 ARRÊTÉ CONCERNANT LES REVENDEURS TEMPORAIRES DE VÉHICULES MOTORISÉS MUNICIPALITÉ DU DISTRICT DE CLARE ARRÊTÉ N 28 ARRÊTÉ CONCERNANT LES REVENDEURS TEMPORAIRES DE VÉHICULES MOTORISÉS Compétences En vertu de l article 171 de la loi sur les administrations municipales (Municipal

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

1. Qu est-ce que l IGC?

1. Qu est-ce que l IGC? Questions fréquemment posées concernant l accréditation auprès du Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Plus en détail

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 5272 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 15 décembre 2004, 136 e année, n o 50 Partie 2 TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 46 ATTENDU QU il y a lieu de déterminer la date

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION RÈGLE RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION # 73-01 Adoption le 7 juillet 1998 Amendement le 13 mai 2008 Amendement le 11 novembre 2008

Plus en détail

Aide juridique Ontario. Visionnement du relevé des dates limites de facturation approchantes sur Aide juridique en ligne

Aide juridique Ontario. Visionnement du relevé des dates limites de facturation approchantes sur Aide juridique en ligne Aide juridique Ontario Visionnement du relevé des dates limites de facturation approchantes sur Aide juridique en ligne Outil de travail d Aide juridique Ontario Visionnement du relevé des dates limites

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 37080 FRA Québec, le : 11 juin 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et Toiture bon prix Abitibi inc. Partie mise en

Plus en détail

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec Présentation Présenté

Plus en détail

Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales des élus (CRE)

Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales des élus (CRE) Octobre 2009 UX DRGENES E UX DRGENS DES MUNCPLÉS E DES ORGNSMES SUPRMUNCPUX Objet : Nouvelles fonctionnalités pour votre déclaration annuelle de 2008 et précisions concernant les conférences régionales

Plus en détail

Section 8 : contrat de services professionnels

Section 8 : contrat de services professionnels Section 8 : contrat de services professionnels LE PRESENT DOCUMENT CONSTITUE LE MODELE DE CONTRAT DU PNUD FOURNI AU SOUMISSIONNAIRE POUR INFORMATION. LE RESPECT DE L ENSEMBLE DE SES CONDITIONS EST OBLIGATOIRE.

Plus en détail

OF-Fac-Oil-E266-2014-01 02 Le 13 mars 2015

OF-Fac-Oil-E266-2014-01 02 Le 13 mars 2015 OF-Fac-Oil-E266-2014-01 02 Le 13 mars 2015 M. Raoul Kanapé Responsable de communication Regroupement Petapan 32 de la Réserve Essipit, (Québec) G0T 1K0 Télécopieur : 418-233-2888 M. Kanapé, Oléoduc Énergie

Plus en détail

Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4

Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4 ANNEXE A Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4 Toutes les divisions scolaires doivent élaborer et mettre en œuvre des politiques

Plus en détail

Méthode de présentation des demandes de règlement en vertu de l assurance-crédit

Méthode de présentation des demandes de règlement en vertu de l assurance-crédit Méthode de présentation des demandes de règlement en vertu de l assurance-crédit Notre objectif est de veiller à ce que vous receviez le meilleur service et toute l attention désirée durant le processus

Plus en détail

Ministère des Services sociaux et communautaires

Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services sociaux et communautaires FORMULAIRE DE DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS ENGAGÉS PAR LES BÉNÉFICIAIRES DE SUBVENTION pour le Programme de formation à la langue des signes québécoise

Plus en détail

Projet ensoleillement

Projet ensoleillement Projet ensoleillement Notre implication entre ciel et terre Formulaire de demande Introduction Avant de remplir le formulaire, veuillez prendre attentivement connaissance des critères de financement. Pour

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

Les successions et la fiscalité

Les successions et la fiscalité Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Les successions et la fiscalité Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu elle contient ne constituent

Plus en détail

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 CERTIBAT est un organisme de certification dans le domaine de la construction. Il a la fiabilité et la compétence nécessaires qui lui permettent de certifier les systèmes de management.

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 1. Objet...2 2. Interprétation...3 3. Champ d application...3 4. Définition...3 CHAPITRE II MESURES...3 Section I : Comité de sélection...3

Plus en détail

Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers

Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 17 Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette

Plus en détail

Retrait d enfants placés

Retrait d enfants placés Page 1 de 10 Retrait d enfants placés Cette section contient les normes et les principes directeurs provinciaux qui régissent le retrait d un enfant du foyer nourricier où il a été placé. Elle s applique

Plus en détail

Dernière mise à jour : Avril 2013. Guide sur l inscription au portail de CIC : Représentants rémunérés autorisés

Dernière mise à jour : Avril 2013. Guide sur l inscription au portail de CIC : Représentants rémunérés autorisés Dernière mise à jour : Avril 2013 Guide sur l inscription au portail de CIC : Représentants rémunérés autorisés Table des matières Introduction... 2 Identifiant sécurisé... 3 ID utilisateur et mot de passe

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

Catégorie : L Entreprise en démarrage

Catégorie : L Entreprise en démarrage Les informations contenues dans le présent document seront traitées de façon strictement confidentielle. PLÉIADES PRIX D EXCELLENCE 2016 DOSSIER DE CANDIDATURE Catégorie : L Entreprise en démarrage Conseils

Plus en détail

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Champ d application de la politique La présente politique expose la procédure et les politiques de la Bourse applicables aux

Plus en détail

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données Avis de l Autorité relatif au dépôt de l état annuel et autres documents pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011 Assureurs de dommages détenteurs d un permis au Québec, fédérations de sociétés mutuelles

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 26 Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives Présentation Présenté

Plus en détail

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100 Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : Questions intergouvernementales MJ300-100 Changer la province d enregistrement

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

DISTRICT DE MONTRÉAL. OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées c. BANQUE NATIONALE ET AL.

DISTRICT DE MONTRÉAL. OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées c. BANQUE NATIONALE ET AL. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL N : 500-06-000372-066 N : 500-06-000373-064 Recours collectifs COUR SUPÉRIEURE OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées

Plus en détail

Partie F Liste de vérification Veuillez vous assurer que tous les éléments énumérés dans la liste sont bien inclus dans la demande.

Partie F Liste de vérification Veuillez vous assurer que tous les éléments énumérés dans la liste sont bien inclus dans la demande. Ministère de l'environnement Instructions pour remplir un formulaire de demande de certificat d exploitant de sous-réseau d eau limité À LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR LE FORMULAIRE ET DE L ENVOYER

Plus en détail

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER 1 LE FORMULAIRE D ADHÉSION OBLIGATOIRE POUR LES SALARIÉS SECTION 1 : IDENTIFICATION DU RÉGIME SECTION

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

Politique d approbation des mémoires internationaux

Politique d approbation des mémoires internationaux Contexte et objet Politique d approbation des mémoires internationaux Document 215033 Un «mémoire» est soit la réponse officielle de l Institut à un appel à commentaires, soit un ensemble de commentaires

Plus en détail

La réforme fiscale du Mexique aura une incidence sur les placements étrangers

La réforme fiscale du Mexique aura une incidence sur les placements étrangers sur les placements étrangers Le 15 novembre 2013 Le Congrès du Mexique a récemment approuvé des mesures fiscales qui auront une incidence sur les placements effectués au Mexique par des entités étrangères,

Plus en détail

Règlement intérieur de la FFII France

Règlement intérieur de la FFII France Règlement intérieur de la FFII France (version 1 - février 2006) Préambule Conformément aux statuts de l Association «FFII France», dite également FFII.fr, le règlement intérieur est établi par le Conseil

Plus en détail

Questions fréquemment posées par les candidats externes

Questions fréquemment posées par les candidats externes Questions fréquemment posées par les candidats externes 1. Comment puis-je créer un compte? 2. Puis-je postuler pour plus qu un poste à la fois? 3. Puis-je poser ma candidature en ligne même si le poste

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

Titre du projet : Approvisionnement en services de gestion, Projet de Services d Appui sur le Terrain au Vietnam

Titre du projet : Approvisionnement en services de gestion, Projet de Services d Appui sur le Terrain au Vietnam Titre du projet : Approvisionnement en services de gestion, Projet de Services d Appui sur le Terrain au Vietnam A) MODIFICATION N O 2 À LA DEMANDE DE PROPOSITIONS (DDP) : 1) À la Section 1. Instructions

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013

Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013 Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013 Q1 : Pourquoi ai-je besoin d une carte d assurance-maladie? Q2 : Pourquoi les cartes d assurances-maladie

Plus en détail

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE,

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE, REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE DIRECTION GENERALE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTNUE ET DES STAGES ARRETE ANNEE 2005 N 015/MFPTRA/DC/SGM/DGFPCS/DAROP

Plus en détail

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE LA DEMANDE: Une compagnie de fiducie extra-provinciale qui demande un premier permis sous la Loi sur les compagnies de prêt

Plus en détail

Déclaration de reproduction et autorisation particulière Procédure à suivre

Déclaration de reproduction et autorisation particulière Procédure à suivre Créer un compte sur SAVIA Déclaration de reproduction et autorisation particulière Procédure à suivre Pour faire vos déclarations, vous devez avoir un compte sur SAVIA. Si vous avez déjà un compte, rendez-vous

Plus en détail

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ DIRECTIVE ADMINISTRATIVE 455 RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ PRÉAMBULE Le Conseil scolaire Centre-Est reconnaît que parfois son personnel peut vouloir, pour diverses raisons, accéder à

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE

CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE Les soumissions devront être reçues au plus tard le jeudi 11 avril 2013 à 16h à l attention

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES Ce programme a pour objectif de soutenir la production manitobaine d enregistrements sonores culturellement importants

Plus en détail

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20)

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES DE LA SOCIÉTÉ D ÉNERGIE DU YUKON BOURSE D ÉTUDES GÉNÉRALES

BOURSES D ÉTUDES DE LA SOCIÉTÉ D ÉNERGIE DU YUKON BOURSE D ÉTUDES GÉNÉRALES BOURSES D ÉTUDES DE LA SOCIÉTÉ D ÉNERGIE DU YUKON BOURSE D ÉTUDES GÉNÉRALES Bourses d études annuelles de 2 000 $ offertes à deux étudiants 1 entamant leur première année d études postsecondaires. Bourses

Plus en détail

Express Import Guide d utilisation pour l expéditeur. MA MK 012 1 Express Import Mode d emploi expéditeur 1. * Bien sûr, on peut

Express Import Guide d utilisation pour l expéditeur. MA MK 012 1 Express Import Mode d emploi expéditeur 1. * Bien sûr, on peut Express Import Guide d utilisation pour l expéditeur MA MK 012 1 Express Import Mode d emploi expéditeur 1 * Bien sûr, on peut Avant-propos Si vous consultez ce guide de l utilisateur, c est certainement

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÊT DE LA GALERIE LEONARD & BINA ELLEN

POLITIQUE DE PRÊT DE LA GALERIE LEONARD & BINA ELLEN POLITIQUE DE PRÊT DE LA GALERIE LEONARD & BINA ELLEN 1. Normes générales 1.1 Principes Dans la perspective du mandat de la Galerie qui vise la recherche et l interprétation de l art dans un contexte national

Plus en détail

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage Nom du requérant : Adresse du site : Numéro d identification du bien-fonds

Plus en détail

CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA RÈGLEMENT DE LA FORMATION EN PRATIQUE PROFESSIONNELLE

CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA RÈGLEMENT DE LA FORMATION EN PRATIQUE PROFESSIONNELLE CONSEIL DE RÉGLEMENTATION DES CONSULTANTS EN IMMIGRATION DU CANADA RÈGLEMENT DE LA FORMATION EN PRATIQUE PROFESSIONNELLE Avril 2013 Règlement de la formation en pratique professionnelle Table des matières

Plus en détail

Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie

Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie Province du Nouveau-Brunswick RÉSUMÉ Le document qui suit résume les diverses obligations des compagnies extraprovinciales de prêt ou de fiducie titulaires

Plus en détail

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes :

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes : Qu est-ce que le SAH? Le SAH est un service juridique disponible à l aide juridique qui permet aux parents de demander la modification d un jugement déjà obtenu, lorsque celui-ci porte sur la garde d enfant,

Plus en détail

SRP-2.01-SP-11NNNN-012

SRP-2.01-SP-11NNNN-012 APPROUVÉ POUR UTILISATION INTERNE Rév. 000 Dossier n o 2.01 E-Docs n o 3407156 PROCÉDURES D EXAMEN POUR LE PERSONNEL : Demande de permis de préparation de l emplacement pour une nouvelle centrale nucléaire

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

REQUÊTE EN EXPULSION FONDÉE SUR LE NON-PAIEMENT DU LOYER

REQUÊTE EN EXPULSION FONDÉE SUR LE NON-PAIEMENT DU LOYER G11 REQUÊTE EN EXPULSION FONDÉE SUR LE NON-PAIEMENT DU LOYER Les Lignes directrices d'interprétation visent à aider les parties à comprendre l'interprétation de la loi que fait habituellement la Commission,

Plus en détail

CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL

CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL CADRE D AGRÉMENT APPROCHE STANDARD DU RISQUE OPÉRATIONNEL Coopératives de services financiers Publication initiale : Décembre 2007 Mise à jour : TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes généraux...

Plus en détail

Votre rente en cas de séparation ou de divorce

Votre rente en cas de séparation ou de divorce Votre rente en cas de séparation ou de divorce Rupture de l union conjugale Votre rente en cas de séparation ou de divorce Nombreux sont ceux et celles qui vivent une rupture de leur mariage ou de leur

Plus en détail

Réintégrer son logement

Réintégrer son logement Accès au logement interdit illégalement Mon locateur peut-il m empêcher d entrer dans Aux termes de la loi, qui peut m obliger à quitter mon logement? Il est illégal pour votre locateur de vous empêcher

Plus en détail

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi)

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi) Je soussignée, Manon Losier, dûment nommée chef du contentieux et secrétaire de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs, atteste par les présentes que cette ordonnance générale,

Plus en détail

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Page : 2/5 Table des matières 1. Qu est-ce que la bourse de préactivité? 3 2. Quel type

Plus en détail

Guide de l usager sur le système de déclaration des BPC en ligne : créer un nouveau compte

Guide de l usager sur le système de déclaration des BPC en ligne : créer un nouveau compte Guide de l usager sur le système de déclaration des BPC en ligne : créer un nouveau compte Préparé par Environnement Canada Décembre 2010 Table des matières Table des matières...2 Glossaire...3 Contexte...

Plus en détail

Services en ligne - Espace OF

Services en ligne - Espace OF Services en ligne - Espace OF G U I DE U T I L I S AT E U R «Espace OF» est un portail spécifique dédié aux organismes de formation partenaires d Actalians. Ce portail a pour vocation de simplifier les

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER :

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DEMANDE DE SERVICES JURIDIQUES PRO BONO (POUR ENTREPRISE, ORGANISME OU ASSOCIATION) CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DÉLAIS L examen de votre demande peut prendre au moins deux semaines. De

Plus en détail

L adresse de référence

L adresse de référence Version n : 1 Dernière actualisation : 18-12-2006 1) À quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une adresse de référence? 3) Quels sont les avantages d une adresse de référence? 4) Qui peut s inscrire en

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI 1 REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL TABLE DES MATIERES REGLE SUJET PAGE 1 Membres 3 2-3 Réunions 3 4 Invitation aux observateurs 3 5-6 Délégations 3 7-10 Ordre du

Plus en détail

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE AVIS AU SECTEUR Novembre 2012 FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE Objet La Société ontarienne

Plus en détail

Conversion à un cycle de paie aux deux semaines pour les salariés foire aux questions

Conversion à un cycle de paie aux deux semaines pour les salariés foire aux questions Conversion à un cycle de paie aux deux semaines pour les salariés foire aux questions 1. Que signifie l introduction d un cycle de paie aux deux semaines? Cela signifie que dès le 1 er janvier 2014, vous

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

Statuts de l association DixiemeFamille.com

Statuts de l association DixiemeFamille.com I. CONSTITUTION OBJET - COMPOSITION ARTICLE 1. Constitution - Objet Il est formé, entre les soussignés, ainsi que les personnes, physiques ou morales, qui adhèreront par la suite aux présents statuts,

Plus en détail