Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information"

Transcription

1 Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information Magali Coldefy Mission d information sur la santé mentale et l avenir de la psychiatrie - 1 -

2 Plan de la présentation L offre de soins en psychiatrie : Etablissements de santé : Sae, Rapsy Professionnels de santé : Adeli-Rpps, Sniiram Etablissements et services sociaux et médico-sociaux : Finess, Es L activité, le recours aux soins en psychiatrie : Recours en établissement : Rim-P Recours en ville : Sniiram Aspects spécifiques : les soins sans consentement : Cdhp-Cdsp, Hopsy, Sae, Rim-P Les faiblesses : La ville : psychologues, médecins généralistes Le médico-social Enquêtes en population générale - 2 -

3 L offre de soins en psychiatrie L offre des établissements de santé La Statistique Annuelle des Etablissements de santé (SAE) : Enquête annuelle réalisée par la Drees auprès de l ensemble des établissements de santé français Enquête administrative, exhaustive, non spécifique à la psychiatrie Données sur : Les ressources en équipement, Les ressources en personnel, L activité de l établissement exprimée en journées, venues, actes Depuis 2006 : bordereau spécifique sur la psychiatrie Recueil plus détaillé de l équipement, des professionnels et de l activité Notion de file active Données sur les soins sans consentement Participation réseaux, urgences, équipes mobiles, unités spécialisées - 3 -

4 L offre de soins en psychiatrie L offre des établissements de santé à travers la SAE Evolution du nombre de lits d'hospitalisation en psychiatrie % des médecins et 58% des autres soignants exercent en intra-hospitalier en psychiatrie générale - 4 -

5 L offre de soins en psychiatrie L offre des établissements de santé Les Rapports d Activité de Psychiatrie (RAPSY) Enquête ponctuelle réalisée par la Drees auprès de l ensemble des établissements de santé français Enquête administrative spécifique à la psychiatrie, fait suite aux rapports d activité des secteurs de psychiatrie Taux de réponse : 80% Interrogation niveau structures et établissements Données 2008 : Capacités, personnel, activité Organisation des prises en charge et pratiques professionnelles Accueil, permanence, continuité, réponses à l urgence, prise en charge somatique Prévention et insertion sociale Liens avec l environnement - 5 -

6 L offre de soins en psychiatrie L offre des établissements de santé à travers les RAPSY Peu d exploitations de l enquête

7 L offre de soins en psychiatrie Les professionnels de santé Sniiram, Adeli-Rpps - 7 -

8 L offre de soins en psychiatrie Le secteur social et médico-social L enquête ES : Enquête régulière réalisée par la Drees auprès des établissements et services pour personnes en situation de handicap Taux de réponse en 2010 : 96% Données sur : Les capacités, le personne, l activité Les caractéristiques des personnes accueillies Mais mauvaise identification de l offre dédiée aux personnes en situation de handicap psychique - 8 -

9 L offre de soins en psychiatrie Le secteur social et médico-social par les données ES et FINESS - 9 -

10 Le recours aux soins en psychiatrie Morbidité diagnostiquée et déclarée

11 Schéma conceptuel du recours aux soins en psychiatrie Environnement de l individu Qualité de vie sociale, économique, affective Facteur culturel Stigmatisation Système de santé Assurance sociale Offre, disponibilité des services et des professionnels Offre publique et privée, de ville et en établissement de santé Offre médico-sociale Niveau de remboursement Médecin référent Tarification Individu Perception / démarche Perception du trouble Perception besoin de soin Recherche soin santé (mentale) Recours à médecin généraliste (référent) Médecin réfère (ou non) à soins spécialisés en santé mentale Caractéristiques sociodémographiques Genre, âge, statut marital, PCS, niveau scolaire, lieu de vie, isolement Caractéristiques cliniques Symptômes, sévérité, comorbidité, ancienneté et chronicité des troubles Non recours à des professionnels de santé Soins spécialisés en psychiatrie et santé mentale Traitements pharmacologiques Soins non spécialisés en psychiatrie et santé mentale Etablissements de santé publics Etablissements de santé privés Professionnels de santé de ville : psychiatres, psychologues Urgences,Services MCO Temps complet, temps partiel, ambulatoire Source : Coldefy, 2012, adapté du modèle conceptuel de recours aux soins en santé mentale de Dezetter,

12 Analyser le recours à partir du SI en psychiatrie RP Insee Environnement de l individu Qualité de vie sociale, économique, affective Facteur culturel Stigmatisation Système de santé Assurance sociale Offre, disponibilité des services et des professionnels Offre publique et privée, de ville et en établissement de santé Offre médico-sociale Niveau de remboursement Médecin référent Tarification Individu Perception / démarche Perception du trouble Perception besoin de soin Recherche soin santé (mentale) Recours à médecin généraliste (référent) Médecin réfère (ou non) à soins spécialisés en santé mentale Caractéristiques sociodémographiques Genre, âge, statut marital, PCS, niveau scolaire, lieu de vie, isolement Caractéristiques cliniques Symptômes, sévérité, comorbidité, ancienneté et chronicité des troubles Non recours Non recours à des professionnels de santé MG sans prescription Soins spécialisés en psychiatrie et santé mentale Traitements pharmacologiques Sniiram Urgences sans hospit. Soins non spécialisés en psychiatrie et santé mentale Urgences,Services MCO PMSI MCO Etablissements de santé publics Etablissements de santé privés Temps complet, temps partiel, ambulatoire RIM-P Professionnels de santé de ville : psychiatres, psychologues Psychologues Source : Coldefy, 2012, adapté du modèle conceptuel de recours aux soins en santé mentale de Dezetter,

13 Le recours aux soins en psychiatrie Le recours en établissement de santé Le Recueil d informations médicalisées en psychiatrie (Rim-P) Équivalent PMSI MCO Généralisation à l ensemble des établissements de santé en 2006 Recueil spécifique à la psychiatrie Base nationale gérée par l Atih Taux d exhaustivité 2011: 95% des ES, 98% des journées, 80% de l ambulatoire Données sur : Activité sanitaire des établissements ayant une autorisation d activité en psychiatrie Caractéristiques cliniques et démographiques des patients Caractéristiques de la prise en charge : séjours, journées, actes, modalités, lieux, professionnels Chaînage du parcours du patient à l intérieur d un établissement

14 Quelques premiers résultats issus du Rim-P La prise en charge de la dépression en établissement de santé (à paraître): Tableau : Diagnostics des patients hospitalisés à temps plein selon le type d établissement (en %) Graphique 1 : Diagnostics principaux de recours à la psychiatrie en établissement de santé en 2011* Episodes et troubles dépressifs Troubles névrotiques Troubles schizophréniques Facteurs influant sur l'état de santé Troubles liés à l'utilisation de substances psycho- Troubles de la personnalité Troubles bipolaires Troubles du comportement apparaissant durant Troubles mentaux organiques Diagnostics somatiques Retard mental Syndromes comportementaux Troubles de l'humeur hors dépression et troubles Troubles du développement psychologique Diagnostic non renseigné 1,5% 1,5% 1,2% 0,8% 2,7% 2,6% 3,5% 5,2% 7,2% 9,7% 9,6% 14,3% 16,4% 17,9% 17,6% Privé Espic Public général Public spécialisé Episodes et troubles dépressifs Troubles bipolaires Troubles humeur Troubles névrotiques Troubles schizophréniques Troubles liés à l'utilisation de substances psycho-a Troubles personnalité Syndromes comportementaux Troubles mentaux organiques Troubles du comportement apparaissant durant l'e Troubles du développement psychologique Retard mental Diagnostiques somatiques Facteurs influant sur l'état de santé Source : Rim-P 2011 Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus * Les patients pouvant recourir aux soins plusieurs fois dans l année pour différents diagnostics, le pourcentage total est supérieur à 100. Source : Rim-P 2011 Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus

15 Quelques premiers résultats issus du Rim-P La prise en charge de la dépression en établissement de santé (à paraître): Graphique 8 : Durée moyenne d hospitalisation pour dépression selon les types d établissement de prise en charge Graphique 9 : Taux de réadmission des patients suivis pour dépression selon les établissements Source : Rim-P 2011 Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus Graphique 10 : Modalités de prise en charge de la dépression selon le type d établissement Source : Rim-P 2011 Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus Source : Rim-P 2011 Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus

16 Le recours aux soins en psychiatrie Le recours en ville Le Sniiram Données de remboursement Données sur : Consommation de soins : consultations et visites de psychiatres, consommation de médicaments ALD Arrêts de travail et maladies professionnelles Cmu-C Vers la description d un parcours de soins ville-hôpital pour les patients hospitalisés seulement

17 Quelques aspects spécifiques Les soins sans consentement en psychiatrie Les rapports d activité des CDHP-CDSP Chaque mesure (admission, renouvellement, levée ) est transmise par le directeur d établissement à la commission données départementales collectées et diffusées par la DGS Des mesures de l année (hors transfert) localisées dans le département d implantation de l établissement Informations sur les procédures d urgence, les durées des mesures Série longue :

18 Quelques aspects spécifiques Les soins sans consentement en psychiatrie Les rapports d activité des CDHP-CDSP Part des HSC dans les admissions en psychiatrie % +11% HO dont HO urgentes 14% 12% 10% 8% 6% 4% HSC/H HO/H HDT/H +14% +8% HDT 2% +33% % dont HDT urgentes 0% % Hospitalisations sans consentement Disparités départementales : de moins de 3% à plus de 30% pour le taux d HSC en

19 Quelques aspects spécifiques Les soins sans consentement en psychiatrie Depuis 2006, la SAE Nombre de patients Nombre d entrées ( ), puis de «mesures» en cours au 1 er janvier + les nouvelles de l année ( ) Nombre de journées Mesurer les HDT Mesures HDT CDHP Mesures HDT SAE Drees Patients HDT SAE Entrées HDT SAE

20 Quelques aspects spécifiques Les soins sans consentement en psychiatrie Depuis 2006, le Rim-P Nombre de patients Nombre de séjours Nombre de journées Des parcours Une localisation possible au département de domicile Séjours HO Rim-P Séjours HDT Rim-P Mesures HDT SAE Patients HDT SAE Patients HDT Rim-P Patients HO Rim-P Patients HO SAE Mesures HO SAE

21 Un système d information riche et complexe, aux quelques faiblesses Ce qu on n observe pas (ou mal): Une partie du recours en ville : Recours aux psychologues Recours aux médecins généralistes ne donnant pas lieu à prescription (activité de soutien) Le recours aux urgences hospitalières ne donnant pas lieu à hospitalisation Le recours et l activité du secteur social et médico-social Le non recours, le renoncement La prévalence des troubles en population générale

22 Un système d information riche et complexe, aux quelques faiblesses Ce qu il nous manque pour analyser et expliquer les disparités de prise en charge: Des données socio-démographiques sur les individus suivis, leur environnement familial et social (rôle des proches et des aidants) Des informations sur la sévérité et l ancienneté du trouble Le parcours de soins des patients vus exclusivement en ambulatoire en ES

23 FINESS Expliquer le recours à partir du SI en psychiatrie RP Insee SAE ES Sniiram Environnement de l individu Qualité de vie sociale, économique, affective Facteur culturel Stigmatisation Système de santé Assurance sociale Offre, disponibilité des services et des professionnels Offre publique et privée, de ville et en établissement de santé Offre médico-sociale Niveau de remboursement Médecin référent Tarification Caractéristiques individuelles Individu Perception / démarche Perception du trouble Perception besoin de soin Recherche soin santé (mentale) Recours à médecin généraliste (référent) Médecin réfère (ou non) à soins spécialisés en santé mentale Caractéristiques sociodémographiques Genre, âge, statut marital, PCS, niveau scolaire, lieu de vie, isolement Caractéristiques cliniques Symptômes, sévérité, comorbidité, ancienneté et chronicité des troubles Non recours Non recours à des professionnels de santé MG sans prescription Soins spécialisés en psychiatrie et santé mentale Traitements pharmacologiques Sniiram Urgences sans hospit. Soins non spécialisés en psychiatrie et santé mentale Urgences,Services MCO PMSI MCO Etablissements de santé publics Etablissements de santé privés Temps complet, temps partiel, ambulatoire RIM-P Professionnels de santé de ville : psychiatres, psychologues Psychologues Source : Coldefy, 2012, adapté du modèle conceptuel de recours aux soins en santé mentale de Dezetter,

Construire une trajectoire de soins en psychiatrie à partir du RIM-P: perspectives et limites. Magali Coldefy, Irdes Claude Marescaux, CH le Vinatier

Construire une trajectoire de soins en psychiatrie à partir du RIM-P: perspectives et limites. Magali Coldefy, Irdes Claude Marescaux, CH le Vinatier Construire une trajectoire de soins en psychiatrie à partir du RIM-P: perspectives et limites Magali Coldefy, Irdes Claude Marescaux, CH le Vinatier Pourquoi s intéresser à la trajectoire en psychiatrie?

Plus en détail

Sources de données épidémiologiques en psychiatrie et santé mentale. Christine Chan Chee Institut de Veille Sanitaire

Sources de données épidémiologiques en psychiatrie et santé mentale. Christine Chan Chee Institut de Veille Sanitaire Sources de données épidémiologiques en psychiatrie et santé mentale Christine Chan Chee Institut de Veille Sanitaire Outils épidémiologiques Enquêtes en population Prévalence des troubles Questions sur

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

La clientèle du dispositif de soins sectorisé de psychiatrie Premiers résultats d une enquête nationale

La clientèle du dispositif de soins sectorisé de psychiatrie Premiers résultats d une enquête nationale La clientèle du dispositif de soins sectorisé de psychiatrie Premiers résultats d une enquête nationale LP lus de 750 000 personnes adultes La réalisation, en 1993, d une enquête nationale sur la population

Plus en détail

La prise en charge de la dépression dans les établissements de santé

La prise en charge de la dépression dans les établissements de santé n 191 - octobre 2013 Reproduction sur d autres sites interdite mais lien vers le document accepté : http://www.irdes.fr/recherche/questions-d-economie-de-la-sante/191-laprise-en-charge-de-la-depression-dans-les-etablissements-de-sante.pdf

Plus en détail

et résultats La prise en charge de la dépression dans les établissements de santé N 860 décembre 2013

et résultats La prise en charge de la dépression dans les établissements de santé N 860 décembre 2013 Institut de recherche et documentation en économie de la santé ét udes et résultats N 860 décembre 2013 La prise en charge de la dépression dans les établissements de santé Les pathologies psychiatriques

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE SANTÉ PAYS DIOIS PREMIERS RÉSULTATS QUANTITATIFS

DIAGNOSTIC DE SANTÉ PAYS DIOIS PREMIERS RÉSULTATS QUANTITATIFS DIAGNOSTIC DE SANTÉ PAYS DIOIS PREMIERS RÉSULTATS QUANTITATIFS Diagnostic de Santé Pays Diois - Janvier 2015 1 Objectifs d un diagnostic de santé Un outil de planification s inscrivant dans une démarche

Plus en détail

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Les SISM qu est-ce que c est? Créée en 1990, la Semaine d Information sur la santé mentale est un événement annuel qui s adresse au grand public,

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Idées reçues et réalités sur la santé mentale. Psycom décembre 2013

Idées reçues et réalités sur la santé mentale. Psycom décembre 2013 Idées reçues et réalités sur la santé mentale 1 Idée reçue Les problèmes de santé mentale ne me concernent pas. 2 Selon l OMS, les troubles mentaux concernent environ une personne sur quatre. Aucune famille

Plus en détail

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social Pôle Médico-Social Ivan LECOURT Directeur du Pôle Médico-Social, EPSM Morbihan Maryse MORICE Cadre Supérieur de Santé Coordonnateur MAS-FAM, EPSM Morbihan PLAN I. Présentation de l EPSM Morbihan et de

Plus en détail

Résultats de l appel à recherches psychiatrie 2013 de la drees

Résultats de l appel à recherches psychiatrie 2013 de la drees Résultats de l appel à recherches psychiatrie 2013 de la drees Rémy Mas (Drees) Présentation au séminaire des nouveaux 1 Plan Contexte Un séminaire de recherche en 2012 Les bases de données Construction

Plus en détail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER 2009 Groupe de travail René LE JEUNE Jean BATTINI Arnaud GANNE Jean-Yves HASCOET Comité de relecture Didier MYHIE Hervé LE

Plus en détail

2.5. dans les établissements de santé. La psychiatrie. La santé observée dans les régions de France

2.5. dans les établissements de santé. La psychiatrie. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France La psychiatrie dans les établissements de santé 2.5 Le contexte Les troubles mentaux constituent un problème majeur de santé publique tant par les soins qu

Plus en détail

Retour sur le dispositif d enquête et comparaison des cotations par le MINI aux évaluations cliniques

Retour sur le dispositif d enquête et comparaison des cotations par le MINI aux évaluations cliniques Retour sur le dispositif d enquête et comparaison des cotations par le MINI aux évaluations cliniques Christine Chan Chee 1, Marie-Jeanne Guedj 2 1 Institut de Veille Sanitaire, 2 Hôpital Sainte Anne Contexte

Plus en détail

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs.

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. Les objectifs sont définis par : Les objectifs La circulaire DHOS du 16

Plus en détail

CATTP, état des Lieux. Introduction au débat

CATTP, état des Lieux. Introduction au débat CATTP, état des Lieux Introduction au débat Rappel réglementaire Décret du 14 mars 1986, en application de la loi n 85-1468 du 31 décembre 1985 relative à la sectorisation psychiatrique Arrêté du 14 mars

Plus en détail

Extraction de bases nationales pour les indicateurs régionaux. Dr Virginie BOSS Le 16 / 10 / 2008

Extraction de bases nationales pour les indicateurs régionaux. Dr Virginie BOSS Le 16 / 10 / 2008 Extraction de bases nationales pour les indicateurs régionaux Dr Virginie BOSS Le 16 / 10 / 2008 1 Les baromètres Santé Enquêtes qui permettent de concevoir et d alimenter régulièrement une base de données

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée...17 Rappel sémiologique...18 Les troubles mentaux...20 La gravité

Plus en détail

«Les professionnels de la périnatalité à l écoute»

«Les professionnels de la périnatalité à l écoute» «Les professionnels de la périnatalité à l écoute» Dr Yves BESCOND 01/02/2013 PRÉAMBULE * Développement au cours des 15 dernières années des réseaux de périnatalité, souvent motivés par la fermeture de

Plus en détail

Psychiatrie et santé mentale Actualités de la HAS Journées de la Bussière. 22 septembre 2016

Psychiatrie et santé mentale Actualités de la HAS Journées de la Bussière. 22 septembre 2016 Psychiatrie et santé mentale Actualités de la HAS Journées de la Bussière 22 septembre 2016 1 La démarche HAS depuis 2013 Souhait d organiser une démarche prenant en compte les enjeux de la qualité et

Plus en détail

Le réseau Icare santé mentale, précarité,exclusion. Docteur Bernard Allemandou

Le réseau Icare santé mentale, précarité,exclusion. Docteur Bernard Allemandou Le réseau Icare santé mentale, précarité,exclusion Docteur Bernard Allemandou Plan n Santé et précarité - le Centre Médico Psychologique (CMP) - La résidence - Le réseau n Exclusion et lien social - Le

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée MALADIE D ALZHEIMER Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire DDASS et Conseil général de Vendée 29 juin 2006 - LA ROCHE SUR YON Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Direction Territoriale Var/Corse Centre d Affaires Europe Tour Arlatan 50 Voie Aurélienne

Plus en détail

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition :

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition : R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION I. L'hôpital public : Définition : Établissement public de santé, investi d une mission de service public hospitalier reposant sur 3 grand principes : égalité

Plus en détail

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie FICHE DE POSTE PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie Localisation Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie d Arpajon (91) CSAPA rattaché à l Etablissement Public de Santé d Etampes.

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

Intérêt d une prise en charge conjointe somatique et psychiatrique chez l adolescent : pluridisciplinarité ou interdisciplinarité?

Intérêt d une prise en charge conjointe somatique et psychiatrique chez l adolescent : pluridisciplinarité ou interdisciplinarité? Intérêt d une prise en charge conjointe somatique et psychiatrique chez l adolescent : pluridisciplinarité ou interdisciplinarité? Dr Clara MOTTEAU Médecin généraliste Clinique de Saumery Contexte d exercice

Plus en détail

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) Commission Gouvernement AMENDEMENT N o 2217 Rédiger ainsi cet article : «Le code de la santé publique est ainsi modifié : présenté par le Gouvernement

Plus en détail

Introduction. Sabine Drieskens

Introduction. Sabine Drieskens Introduction Sabine Drieskens Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé Publique et Surveillance Rue J. Wytsman 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 50 25 E-mail : sabine.drieskens@wiv-isp.be

Plus en détail

Environ 10,6 millions de personnes résidant en

Environ 10,6 millions de personnes résidant en L évolution des motifs de recours à l hospitalisation de court séjour entre 1993 et 2010 en France métropolitaine Environ 10,6 millions de personnes résidant en France métropolitaine, soit une personne

Plus en détail

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique ACTIVITES Référentiel métier SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences CONNAISSANCES Référentiel de connaissances et formations de base à acquérir I- Conduite d un entretien psychiatrique à visée diagnostique

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

Restitution des Ateliers. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ

Restitution des Ateliers. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ Restitution des Ateliers Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ Atelier Médecins DIM Contribution des DIM à l analyse des parcours des patients en psychiatrie: exemple des patients au long cours

Plus en détail

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité F. PAILLE Nancy Risque d usage nocif et de dépendance = Interactions : Produit (P) x Individu (I) x Environnement (E) P = facteurs

Plus en détail

Les services à domicile et ambulatoires. Les centres d action médico-sociale précoce

Les services à domicile et ambulatoires. Les centres d action médico-sociale précoce Les services à domicile et ambulatoires Les centres d action médico-sociale précoce 225 Présentation des centres d action médico-sociale précoce Les centres d action médico-sociale précoce (CAMSP) sont

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins

Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins Noémie JESS Drees Sous-direction observation de la santé et de l assurance maladie «Précarité, renoncement

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

dossierdepresse 28 e édition des Semaines d information sur la santé mentale «Santé mentale et travail»

dossierdepresse 28 e édition des Semaines d information sur la santé mentale «Santé mentale et travail» 28 e édition des Semaines d information sur la santé mentale dossierdepresse «Santé mentale et travail» Contact presse Marie Adeline Etienne 05 61 22 39 95 // 06 86 59 71 31 marie-adeline.etienne@mairie-toulouse.fr

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse

L interruption volontaire de grossesse ENS Lettres & Sciences Humaines Concours Sciences économiques et sociales EPREUVE ORALE DE SOCIOLOGIE SESSION 2010 jury : Pierre Mercklé / Marie Vogel dossier n 2 L interruption volontaire de grossesse

Plus en détail

L ADMISSION EN SOINS PSYCHIATRIQUES

L ADMISSION EN SOINS PSYCHIATRIQUES INFORMATION A L ATTENTION DES MEDECINS L ADMISSION EN SOINS PSYCHIATRIQUES L admission en soins psychiatriques sans le consentement du patient est toujours une mesure difficile à mettre en œuvre et s avère

Plus en détail

tél. : fax : mél. : Le ministre de la santé et des solidarités

tél. : fax : mél. : Le ministre de la santé et des solidarités 1 Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de l organisation du système de soins Bureau O2 Offre régionale de soins et populations spécifiques Personne chargée du dossier

Plus en détail

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014.

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Basse-Normandie Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Situation en Basse Normandie dans le cadre de la circulaire n DGOS/R4/2013/398 du 4 décembre 2013 relative au positionnement

Plus en détail

Problèmes spécifiques des malades jeunes atteints de pathologies neurodégénératives

Problèmes spécifiques des malades jeunes atteints de pathologies neurodégénératives Problèmes spécifiques des malades jeunes atteints de pathologies neurodégénératives Valérie CERASE IMA (Institut de la Maladie d Alzheimer) éléments de contexte épidémiologie peu connue 8000 ALD 15 32000

Plus en détail

Idées reçues et réalités. Aude CARIA, Coordinatrice Sophie ARFEUILLERE, Chargée de mission

Idées reçues et réalités. Aude CARIA, Coordinatrice Sophie ARFEUILLERE, Chargée de mission Idées reçues et réalités Aude CARIA, Coordinatrice Sophie ARFEUILLERE, Chargée de mission Idée reçue Les problèmes de santé mentale ne me concernent pas. Selon lʼoms, les troubles mentaux concernent environ

Plus en détail

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N Soins infirmiers en santé mentale jeunesse Présentation du guichet d accès SMJ Elvira Gallant inf.b.sc. 8 Mai 2008 1 Plan de la présentation 1. Plan d action

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

Haut Comité de la santé publique. La santé en France 2002

Haut Comité de la santé publique. La santé en France 2002 Haut Comité de la santé publique La santé en France 2002 1 Haut Comité de la santé publique Le rapport sur la santé en France en 2002 2 Les données de résultats : le bilan de santé des quatre classes d

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

HOSPITALISATIONS SANS CONSENTEMENT

HOSPITALISATIONS SANS CONSENTEMENT HOSPITALISATIONS SANS CONSENTEMENT Cours DES Psychiatrie Psychiatre des Hôpitaux SMPR CH Gérard MARCHANT 10/12/09 HISTORIQUE Loi du 30/06/1838 dite «Loi ESQUIROL» Définition des modalités de placements

Plus en détail

F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec le dispositif de soins

F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec le dispositif de soins Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France. 1 Les structures sanitaires du champ

Plus en détail

L accueil familial thérapeutique (AFT)

L accueil familial thérapeutique (AFT) 1 ACCUEIL FAMILIAL THERAPEUTIQUE Information pour les partenaires ENSA, en complément de la présentation du glossaire, relatif au handicap psychique, lors de la rencontre des 15 et 16 mai 2008 en Vénitie.

Plus en détail

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP)

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) Emmanuel GODDAT directeur d hôpital, directeur adjoint aux relations

Plus en détail

Prédiagnostic santé du pays de Vannes

Prédiagnostic santé du pays de Vannes Prédiagnostic santé du pays de Vannes Table ronde Santé et Territoire du Pays de Vannes 28 septembre 2007 ICONES * * 4 allée René Hirel 35000 RENNES Tel 02 99 31 75 00 Fax : 02 99 31 94 95 E-mail : saicones@wanadoo.fr

Plus en détail

Centre Hospitalier CENTRE HOSPITALIER SAINT JEAN DE DIEU. Association de Gestion du Centre Hospitalier et des Institutions Médico-Sociales

Centre Hospitalier CENTRE HOSPITALIER SAINT JEAN DE DIEU. Association de Gestion du Centre Hospitalier et des Institutions Médico-Sociales Réalisation : Service des Affaires Générales, des Relations avec les Usagers et de la Communication / Crédits : CHSJD - O METZGER / 2012 / DREF : 1.3.2.1.1-D CENTRE HOSPITALIER SAINT JEAN DE DIEU Présentation

Plus en détail

Les interruptions volontaires de grossesse en Auvergne

Les interruptions volontaires de grossesse en Auvergne Les interruptions volontaires de grossesse en Auvergne Septembre 1 Ce travail a été effectué avec le soutien financier de l Agence régionale de santé (ARS) Auvergne- Rhône-Alpes dans le cadre du programme

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

PROJET DE LOI RELATIF AUX DROITS ET A LA PROTECTION DES PERSONNES FAISANT L OBJET DE SOINS PSYCHIATRIQUES ET AUX MODALITES DE LEUR PRISE EN CHARGE

PROJET DE LOI RELATIF AUX DROITS ET A LA PROTECTION DES PERSONNES FAISANT L OBJET DE SOINS PSYCHIATRIQUES ET AUX MODALITES DE LEUR PRISE EN CHARGE PROJET DE LOI RELATIF AUX DROITS ET A LA PROTECTION DES PERSONNES FAISANT L OBJET DE SOINS PSYCHIATRIQUES ET AUX MODALITES DE LEUR PRISE EN CHARGE Adoptée par l Assemblée Nationale le 22 juin 2011 «Urgences

Plus en détail

Dispositifs de soins en psychiatrie

Dispositifs de soins en psychiatrie Dispositifs de soins en psychiatrie Journée du 28 Mai 2015 Resaccel Annick Perrin-Niquet PISR Où trouver des soins psychiatriques? 1. La médecine de ville 2. Le secteur libéral 3. Le secteur de l hospitalisation

Plus en détail

Indicateurs socio-sanitaires. Territoire de proximité de Menton. Edition Terr. de proximité. Densité de population par commune

Indicateurs socio-sanitaires. Territoire de proximité de Menton. Edition Terr. de proximité. Densité de population par commune D d s Indicateurs socio-sanitaires Te r r i t o i r e d e p r o x i m i t é M e n t o n Edition 2010 de Population en 2006 : 72 392 habitants soit 1,5 % de la population régionale Densité de population

Plus en détail

N 24 Juin Service Etudes et Statistiques Direction de la Stratégie et de la Performance. Agence de Santé Océan Indien

N 24 Juin Service Etudes et Statistiques Direction de la Stratégie et de la Performance. Agence de Santé Océan Indien 24 Juin 2012 Ce document est une synthèse spécifique sur certaines activités autorisées, issues de la SAE 2010, en lien avec les axes stratégiques du PRS. En 2010, les établissements de santé publics et

Plus en détail

Les IVG en Île-de-France Données 2012

Les IVG en Île-de-France Données 2012 Les IVG en Île-de-France Données 2012 Présentation à l ARS Île-de-France C.Vincelet Observatoire régional de Santé Île-de-France Bref historique de l IVG 17 janvier 1975 : Promulgation de la loi autorisant

Plus en détail

Pôle de Psychiatrie adulte

Pôle de Psychiatrie adulte Chef de Pôle : Pôle de Psychiatrie adulte Présentation Pôle de Psychiatrie adulte CH ORSAY Dr Teim GHANEM Directeur de pôle : Sandrine BEDNARSKI Cadre de Pôle : Monique GUERO Domaine du Grand Mesnil -

Plus en détail

SAE : Présentation et imports PMSI

SAE : Présentation et imports PMSI SAE : Présentation et imports PMSI 11 ème club des médecins DIM Gaëlle GATEAUD Responsable du pôle SAE Fabien TOUTLEMONDE Chef du bureau Établissements de santé 1 1. Présentation de la SAE Ordre du jour

Plus en détail

LES DIFFERENTS MODES D HOSPITALISATION EN PSYCHIATRIE

LES DIFFERENTS MODES D HOSPITALISATION EN PSYCHIATRIE 09/01/2009 Mme Benrerbia Psychiatrie LES DIFFERENTS MODES D HOSPITALISATION EN PSYCHIATRIE OBJECTIFS Connaître les divers modes d hospitalisation. Connaître les procédures administratives pour valider

Plus en détail

Les expressions psychiatriques du SIDA. Dr. Gilles P. DELATOUR, Psychiatre

Les expressions psychiatriques du SIDA. Dr. Gilles P. DELATOUR, Psychiatre Les expressions psychiatriques du SIDA Dr. Gilles P. DELATOUR, Psychiatre objectifs Présenter succintement l épidemiologie du VIH/SIDA; Sensibiliser l auditoire à l augmentation des risques de troubles

Plus en détail

INTRODUCTION. Nous vous en souhaitons une bonne lecture. D r Stéfanie Monod Cheffe du Service de la santé publique

INTRODUCTION. Nous vous en souhaitons une bonne lecture. D r Stéfanie Monod Cheffe du Service de la santé publique INFORMATION EN SANTé PUBLIQUE Santé et soins chiffres-clés édition 214 INTRODUCTION Le Service de la santé publique et Statistique Vaud se réjouissent de vous présenter aujourd hui le fruit d une nouvelle

Plus en détail

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL Troubles psychocomportementaux et SEP Une intrication complexe entre: Des phénomènes neuropsychobiologiques (troubles cognitifs

Plus en détail

Analyse des bulletins statistiques d interruption de grossesse de La Réunion, année 2010

Analyse des bulletins statistiques d interruption de grossesse de La Réunion, année 2010 Rapport Rapport Analyse des bulletins statistiques d interruption de grossesse de La Réunion, année 2010 Juin 2011 Sommaire Glossaire 3 Introduction 4 Objectifs 6 Matériel et méthode 7 Résultats 8 1/ Caractéristiques

Plus en détail

L approche systémique dans l étude de la maladie et de la prise en charge interdisciplinaire

L approche systémique dans l étude de la maladie et de la prise en charge interdisciplinaire L approche systémique dans l étude de la maladie et de la prise en charge interdisciplinaire Définition de l approche systémique générale Champ interdisciplinaire relatif à l étude d objets, de phénomènes

Plus en détail

Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services

Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services Août 2015 Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services Introduction «Les troubles mentaux sont caractérisés par des altérations de la

Plus en détail

Lien entre suicide et jeu pathologique Réflexion sur l utilisation des services

Lien entre suicide et jeu pathologique Réflexion sur l utilisation des services Lien entre suicide et jeu pathologique Réflexion sur l utilisation des services Monique Séguin Ph.D. Université du Québec en Outaouais Groupe McGill d études sur le suicide, Hôpital Douglas, Université

Plus en détail

Géronto psychiatrie et EHPAD Besoins, Constats et Orientations

Géronto psychiatrie et EHPAD Besoins, Constats et Orientations Besoins, Constats et Orientations Réunion EHPAD 15 Février 2011 - CH de Perpignan Dr Farhad ENTEZAM ARS LR, DT PO Plan Besoins et Contexte Travaux menés depuis fin 2008 Constats Quelques Orientations et

Plus en détail

Pôle de Psychiatrie adulte

Pôle de Psychiatrie adulte Chef de Pôle : Pôle de Psychiatrie adulte Présentation Pôle de Psychiatrie adulte CH ORSAY Dr Teim GHANEM Directeur référent : Sandrine BEDNARSKI Cadre de Pôle : Monique GUERO Domaine du Grand Mesnil -

Plus en détail

Accompagnement de la Personne Âgée souffrant de dépression: l expérience l Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon

Accompagnement de la Personne Âgée souffrant de dépression: l expérience l Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon Accompagnement de la Personne Âgée souffrant de dépression: l expérience l Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon Mr JM Warzee, infirmier en chef; Dr F De Gregorio, Psychiatre CeRPPA, Beau Vallon - Namur

Plus en détail

IPAQSS : Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins. Recueil 2012

IPAQSS : Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins. Recueil 2012 IPAQSS : Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins Recueil 2012 Septembre 2012 Contexte Recueil d indicateurs qualité rendu obligatoire par la HAS en psychiatrie depuis

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Maladie de Parkinson Sclérose latérale amyotrophique

Maladie de Parkinson Sclérose latérale amyotrophique Maladie de Parkinson Sclérose latérale amyotrophique Données disponibles permettant un suivi épidémiologique au niveau régional Exemples d exploitations statistiques en Lorraine 1 Sommaire Présentation

Plus en détail

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE Véronique Wilson, ergothérapeute-hôpital Maisonneuve- Rosemont, candidate

Plus en détail

Pratique clinique : Modalités du sevrage institutionnel du patient alcoolo-dépendant à la phase initiale SYNTHESE DES RESULTATS

Pratique clinique : Modalités du sevrage institutionnel du patient alcoolo-dépendant à la phase initiale SYNTHESE DES RESULTATS Pratique clinique : Modalités du sevrage institutionnel du patient alcoolo-dépendant à la phase initiale SYNTHESE DES RESULTATS SOMMAIRE 1. RESUME DU SET D INDICATEUR... 2 Définition du set d indicateur...

Plus en détail

Profil de l'ehpad - année 2012

Profil de l'ehpad - année 2012 Identification de l'ehpad Raison sociale : xx N FINESS géographique : XXXXXXXXX Profil de l'ehpad - année 212 L'Assurance maladie vous propose un profil individualisé vous permettant de situer la consommation

Plus en détail

PRINCIPES DE L OMS CONCERNANT LES SOINS DE PROXIMITE : SITUATION FRANCAISE ET APPLICATION DANS UN SECTEUR DE PSYCHIATRIE DE LA BANLIEUE EST DE LILLE

PRINCIPES DE L OMS CONCERNANT LES SOINS DE PROXIMITE : SITUATION FRANCAISE ET APPLICATION DANS UN SECTEUR DE PSYCHIATRIE DE LA BANLIEUE EST DE LILLE PRINCIPES DE L OMS CONCERNANT LES SOINS DE PROXIMITE : SITUATION FRANCAISE ET APPLICATION DANS UN SECTEUR DE PSYCHIATRIE DE LA BANLIEUE EST DE LILLE Jean Luc Roelandt. Directeur du Centre Collaborateur

Plus en détail

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients atteints de. Nom détaillé. Troubles bipolaires. Sigle ou acronyme

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients atteints de. Nom détaillé. Troubles bipolaires. Sigle ou acronyme FACE-BD - Etude longitudinale sur des patients atteints de troubles bipolaires Responsable(s) : Henry Chantal Date de modification : 29/09/2015 Version : 1 ID : 73233 Général Identification Nom détaillé

Plus en détail

RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013

RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013 Groupement de Coopération Sanitaire RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013 RPSM 78 : le partenariat pour la qualité des soins en santé mentale 1 PROJET

Plus en détail

Liste des indicateurs I-Stratège 2010 Domaine ambulatoire (mission CLSC)

Liste des indicateurs I-Stratège 2010 Domaine ambulatoire (mission CLSC) Domaine ambulatoire (mission CLSC) Analyse des caractéristiques de la population, de la clientèle et de l offre de services en mission CLSC Caractéristiques du territoire Sociodémographiques : T-01 Population

Plus en détail

Dr Guido BONDOLFI. CDS Berne, le2 novembre 2011

Dr Guido BONDOLFI. CDS Berne, le2 novembre 2011 Collaboration entre médecins de premier recours et psychiatres : l exemple de Alliance genevoise contre la dépression Dr Guido BONDOLFI CDS Berne, le2 novembre 2011 Dr. Guido Bondolfi, CC, médecin adjoint

Plus en détail

Lundi 9 octobre Sénat, salle Médicis

Lundi 9 octobre Sénat, salle Médicis Colloque Société en mutation, santé mentale en crise Lundi 9 octobre 2006 - Sénat, salle Médicis À l occasion de la Journée mondiale de la santé mentale et de la Semaine de sensibilisation aux maladies

Plus en détail

PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE

PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE Médecin Chef du pôle : Docteur Albert BOXUS CENTRE HOSPITALIER LEON-JEAN GREGORY

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Dépression et Territoires. Un dossier IMS Health

Dépression et Territoires. Un dossier IMS Health Dépression et Territoires Un dossier IMS Health - 2014 IMS Health Présent dans 135 pays depuis plus de 50 ans 7000 collaborateurs dont 1300 consultants en santé Plus de 200 collaborateurs en France, dont

Plus en détail

La santé à Mulhouse et dans ses quartiers

La santé à Mulhouse et dans ses quartiers La santé à Mulhouse et dans ses quartiers Etat de santé, déterminants et inégalités sociales de santé Séminaire Observation Urbaine 13 novembre 2015 Nathalie Saby : Agence d urbanisme de la région mulhousienne

Plus en détail

Direction Version du 18 août 2016

Direction Version du 18 août 2016 ETABLISSEMENT PUBLIC de SANTE MENTALE ETIENNE GOURMELEN 1, rue Etienne Gourmelen CS 16003 29107 QUIMPER cedex Téléphone : 02-98-98-66-00 Télécopie : 02-98-98-66-30 courriel : direction@epsm-quimper.fr

Plus en détail

e n Rh ô n e -Al p e s 2014

e n Rh ô n e -Al p e s 2014 Suicide e t t e n t a t i ve s d e suicide Agence Régionale de Santé e n Rh ô n e -Al p e s 214 D après le premier rapport de l OMS sur la prévention du suicide*, plus de 8 personnes meurent chaque année

Plus en détail

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer Démographie État de santé Données financières Politiques clés Offre en santé et accès aux soins Zoom cancer Démographie Une région attractive 5% de la population française soit 3 259 659 habitants en 2013

Plus en détail

Nature et fonction du module «intervention psychosociale» en SNT. Direction générale des services sociaux DOCUMENT DE TRAVAIL

Nature et fonction du module «intervention psychosociale» en SNT. Direction générale des services sociaux DOCUMENT DE TRAVAIL Nature et fonction du module «intervention psychosociale» en SNT Direction générale des services sociaux DOCUMENT DE TRAVAIL Juin 2008 1 Nature et fonctions de l intervenant psychosocial en SNT 1) Les

Plus en détail

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer les hôpitaux de jour dans les filières de soin : un dispositif en marche Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer Pr Florence PASQUIER CHU Lille Filière de Soins Alzheimer Hôpital de

Plus en détail