La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?"

Transcription

1 La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser est infini et rend l homme semblable à Dieu 2 Non, la liberté ne se définit pas comme un pouvoir de refuser A L attitude de refus abandonne la volonté dans l atermoiement et l absence d action B La liberté se caractérise avant tout comme un pouvoir d agir et de transformer le monde 3 Le pouvoir de refuser est un caractère fondamental de la liberté qui découle de sa définition comme autonomie A Le pouvoir de refuser caractérise indirectement la liberté B La liberté comme autonomie fonde l efficacité du pouvoir de refuser Conclusion Introduction C est souvent dans l attitude de refus, refus de l oppression ou de l injustice en général, que la liberté de l individu s atteste de façon exemplaire. Les résistants, pendant la Seconde Guerre mondiale, témoignent par exemple de ce pouvoir de refuser qui fait la dignité de l existence humaine. Mais ce pouvoir de refuser permet-il, de manière suffisante et essentielle, de définir la liberté? Que s agit-il de refuser au juste? Par ailleurs, le refus est une caractérisation négative, qui n offre pas véritablement d orientation dans l action. D où le problème suivant : à définir la liberté comme pouvoir de refuser, ne risque-t-on pas de s interdire toute action, et de suspendre la volonté dans un atermoiement vain? Il s agit donc de penser la pertinence et les limites de cette définition de la liberté pour en saisir la valeur réelle.

2 1. Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A. La liberté est négation de tout ce qui la nie L exemple avancé en introduction (celui de la Résistance pendant la guerre) révèle que la liberté s affirme et s atteste dans le refus des contraintes, pour autant que celles-ci font violence, écrasent l individu et soulèvent une volonté de résistance. La liberté serait dans ce sursaut de la volonté qui pousse l individu à s opposer à la force des contraintes extérieures. C est donc le pouvoir de refuser la contrainte qui définit la liberté, et cette définition n est qu un autre versant de sa définition générale comme absence de contraintes extérieures. Cette définition générale est ici réinterprétée dynamiquement du point de vue du sujet : on insiste sur le dynamisme de refus de ce dernier. Le pouvoir de refuser ici, c est donc celui de résister : c est la capacité qu a l homme de s élever contre une contrainte jugée injuste. Ce qui est refusé, c est en effet la pression exercée, dans la mesure où elle vient contrecarrer l action ou les aspirations morales et politiques de l homme. La liberté se définit donc ici comme pouvoir de refuser, parce qu elle nie cela même qui tente de la nier : la liberté est négation de tout ce qui la nie. En outre, ce pouvoir de refuser fait peut-être la valeur et la dignité de la liberté humaine. C est en effet dans la force du refus que se révèle la puissance de la liberté face à la contrainte extérieure. En refusant et en résistant, quitte à ce que ce soit au péril de sa vie, l individu fait montre d un courage qui force l admiration. B. Le pouvoir de refuser est infini et rend l homme semblable à Dieu Cette détermination dans le refus révèle la puissance de ce pouvoir de refuser. En d autres termes, le pouvoir de refuser renvoie ici à une faculté, la volonté, qui se distingue par sa puissance. On peut avec Descartes (Lettre au père Mesland), considérer notre pouvoir de refuser comme le signe de notre ressemblance avec Dieu : la liberté humaine est à l image de la liberté divine dans la mesure où elle est capable de refuser jusqu à l évidence la plus certaine. En d autres termes encore, de même que la volonté divine n est pas assujettie à son entendement, de même, la volonté humaine se distingue par sa capacité à nier l évidence. La liberté comme libre arbitre se caractérise en effet comme un pouvoir d affirmer et de nier, et de suivre ou non ce que l entendement nous indique. Quand bien même mon entendement m indique avec certitude que deux et deux font quatre, ma volonté peut rejeter cette certitude. La volonté est donc plus

3 puissante que l entendement : elle est capable d une forme d indifférence et donc de refus à l égard de ce que l entendement conçoit. En ce sens, le pouvoir de refuser est le signe de la toute-puissance du libre arbitre. On pourrait dire qu ici la définition de la liberté comme pouvoir de refuser se justifie par le fait que cette définition met en avant un caractère exceptionnel de la liberté. Transition On peut néanmoins se demander si la mise en avant de ce caractère singulier de la liberté suffit à la définir. Définir, ce n est en effet pas seulement révéler un caractère propre, mais cerner la nature d une chose. Or, si ce pouvoir de refuser, même l évidence, doit certes être signalé, il peut conduire à une conception relativement vaine et stérile de la liberté. Car l affirmation de la possibilité de refuser ne permet pas pour autant de penser de manière positive la liberté comme orientation dans l action. 2. Non, la liberté ne se définit pas comme un pouvoir de refuser A. L attitude de refus abandonne la volonté dans l atermoiement et l absence d action Le pouvoir de refuser, même l évidence, signalé par Descartes est moins une définition de la liberté que la description d une caractéristique propre. Ce pouvoir de refuser est certes infini, mais, comme tel, il n a «aucun pouvoir» au sens où il ne nous donne aucune capacité de produire ou d agir sur notre situation. Autrement dit encore, ce pouvoir mène paradoxalement à l incapacité : il ne permet pas de penser l action libre de manière positive, et la volonté qui se cantonne dans une attitude de refus est incapable d action. C est donc une volonté débile, incapable de faire face à l urgence de l action. C est au fond la liberté du vide, telle qu elle est décrite par Hegel dans les Principes de la philosophie du droit : la liberté qui, par souci de l absolu, refuse de s inscrire dans la particularité d une action, reste stérile et s interdit toute existence réelle. Ainsi, si l on définit la liberté comme pouvoir de refuser, alors la liberté reste indéterminée et l âme qui veut être belle en demeurant dans le refus reste morte. B. La liberté se caractérise avant tout comme un pouvoir d agir et de transformer le monde Si la liberté est un pouvoir, il faut concevoir celui-ci de manière positive et dynamique comme capacité d agir dans et sur le monde. La liberté

4 s atteste en effet davantage dans ses réalisations concrètes que dans le refus d agir. Ce pouvoir d action obéit avant tout à une nécessité. En effet, la conduite de la vie affronte sans cesse l urgence de l action : il nous faut donc nous résoudre à agir, quand bien même cette résolution est difficile à prendre. Le pouvoir de refuser est ici moins le signe de la liberté que son écueil. L homme libre et responsable est celui qui parvient à repousser le refus, le doute et l atermoiement pour s engager efficacement dans l action. Transition Si être libre, c est d abord être capable de s engager dans l action, alors la question essentielle est celle de savoir ce que je dois faire. Dans cette perspective, le pouvoir de refuser ne peut donc se concevoir que dans l horizon d un devoir qui lui donne son sens. 3. Le pouvoir de refuser est un caractère fondamental de la liberté qui découle de sa définition comme autonomie A. Le pouvoir de refuser caractérise indirectement la liberté Le pouvoir de refuser ne caractérise l action libre que dans la mesure où l on a le devoir de refuser. En d autres termes, ce n est pas le refus comme tel qui confère à une action son caractère libre, mais le fait que ce refus soit commandé par le devoir. C est donc indirectement que le pouvoir de refuser se raccroche à la définition de la liberté. Celle-ci peut en effet être conçue comme autonomie du sujet, c est-à-dire selon Kant, comme fait d agir selon la représentation d une loi que le sujet s impose à lui-même. Le devoir fournit une orientation positive, universelle et nécessaire à l action libre. C est à partir de cette définition de la liberté comme autonomie que l on peut saisir le caractère fondamental du pouvoir de refuser : l action libre et autonome est en effet celle qui parvient à s arracher aux déterminations sensibles qui lui sont pathologiques. Si donc la liberté se caractérise par un pouvoir de refuser, c est donc celui de refuser ces déterminations contraires au devoir. B. La liberté comme autonomie fonde l efficacité du pouvoir de refuser Pour que le pouvoir de refuser ait un sens, encore faut-il que ce pouvoir soit doté d une efficacité attestée. Là encore, c est le devoir qui permet de fonder ce pouvoir comme tel. En effet, l efficacité du pouvoir de refuser commandé par le devoir est prouvée indirectement, à partir de la

5 conscience que nous avons de notre devoir. Ce devoir est en effet l expression de la raison pratique. Or celle-ci ne peut se contredire lorsqu elle commande impérativement une action : si la raison dit : «tu dois» ; elle dit en même temps : «tu peux». Le pouvoir de refuser les sollicitations pathologiques qui se présentent à nous est donc réel, et l homme a le pouvoir de refuser et de s arracher au «torrent de la nécessité» (Critique de la raison pratique). Ce pouvoir s atteste de manière indirecte, à partir du devoir qui permet de définir la liberté comme autonomie. Conclusion Ainsi, si le pouvoir de refuser apparaît comme un caractère essentiel de la liberté, il ne permet pas pour autant de la définir. Le refus comme tel apparaît comme une détermination négative qui ne permet pas de concevoir pleinement la liberté. Ce pouvoir ne nous livre en effet aucune orientation dans l action, et peut même conduire la volonté à s abîmer dans l atermoiement et l incapacité à agir. Ce pouvoir de refuser n est pourtant pas sans rapport avec la liberté conçue comme autonomie. C est en effet cette définition de la liberté qui permet, d une part de donner un sens au refus, et d autre part de fonder l efficience réelle de son pouvoir. Ouvertures LECTURES Descartes, Lettre au père Mesland, et Méditations métaphysiques, Gallimard, coll. «Bibliothèque de la Pléiade». Kant, Critique de la raison pratique, PUF, coll. «Quadrige».

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Être libre semble signifier que l on fait ce que l on veut, en ce sens être libre serait

Plus en détail

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes.

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La vérité; l interprétation; la liberté. THÈSE ADVERSE La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION

Plus en détail

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques (D1) Définitions/étymologie Notions et tour d horizon des écoles philosophiques Questions/ Discussion-réponses. Conclusion (D2) Liberté du latin Libertas action d affranchir un esclave, derivé de Liber

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. La C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction «On façonne les plantes par la culture et les hommes par l éducation»,

Plus en détail

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie

Plus en détail

Liberté, déterminisme et égalité

Liberté, déterminisme et égalité Liberté, déterminisme et égalité A. Difficulté pour définir la liberté Affirmer que l homme est libre ne suffit pas. Libre, mais par rapport à quoi? Par rapport à la société, par rapport à son passé, à

Plus en détail

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même»

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» Université de Nantes Année 2012-2013 Licence de philosophie 2 e année Jefferson ROSIER Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» présenté dans le cadre du séminaire

Plus en détail

Matthieu Lustman Médecin généraliste Sociologue de la santé Membre de l UNPS

Matthieu Lustman Médecin généraliste Sociologue de la santé Membre de l UNPS Matthieu Lustman Médecin généraliste Sociologue de la santé Membre de l UNPS La complexité Le suicide : un triple échec Celui de l individu qui est dans une impasse, incapable de trouver d autres solutions

Plus en détail

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion...

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion... Table des matières Introduction 3 I. L ACTION : NATURE HUMAINE ET IMAGINATION 5 La critique de l action chez Rimbaud, Conrad et Kafka 7 Introduction...7 I. L élan suspect de l action...8 II. La contradiction,

Plus en détail

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives.

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. 1 COMMENT FAIRE POUR BIEN FAIRE? - 2 rencontre - La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. Axe de réflexion: dans la vie sociale,

Plus en détail

Exploration du cogito II

Exploration du cogito II Exploration du cogito II 4. Primauté du sujet pensant. Premier dans l ordre de la découverte, le sujet l est également, jusqu à un certain point, dans l ordre de la connaissance. Capacité de formuler des

Plus en détail

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754)

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Présentation 2 Parcours linéaire 3 Plan 6 1 Présentation Jean-Jacques ROUSSEAU (Genève, 1712 - Ermenonville, 1778)

Plus en détail

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L Explication de texte «Il est sensible, en effet, que, par une nécessité invincible, l esprit humain peut observer directement tous les phénomènes,

Plus en détail

Philosophie 2010 Filière S Métropole

Philosophie 2010 Filière S Métropole Philosophie 2010 Filière S Métropole Sujet 1 : L'art peut-il se passer de règles? Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux? Sujet 3 : Commentaire du texte de Hobbes Sujet 1 : L'art peut-il se passer

Plus en détail

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts? Corrigé complet

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts? Corrigé complet Baccalauréat 2002 Série ES Corrigé Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts? Pour mieux comprendre le sujet Les notions en jeu : La loi, la justice, la politique, la morale Les

Plus en détail

Faut-il combattre les passions pour être libre?

Faut-il combattre les passions pour être libre? Faut-il combattre les passions pour être libre? PLAN Introduction 1 Oui, il faut combattre les passions pour être libre A Les passions nous ôtent notre liberté car elles se substituent à la volonté B Les

Plus en détail

Éléments d analyse. L homme s accomplit-il dans le travail? Le travail et la technique; la liberté; le bonheur.

Éléments d analyse. L homme s accomplit-il dans le travail? Le travail et la technique; la liberté; le bonheur. S U J E T L homme s accomplit-il dans le travail? C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU Le travail et la technique; la liberté; le bonheur. REMARQUES ET DIFFICULTÉS m Le terme d accomplissement

Plus en détail

L impératif kantien et le sacrifice de l objet

L impératif kantien et le sacrifice de l objet L impératif kantien et le sacrifice de l objet Dans son célèbre Séminaire XI Lacan formule : «L expérience nous montre que Kant est plus vrai ( que Spinoza et son Amor intellectuallis Dei ), et j ai prouvé

Plus en détail

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN)

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) info@openeducationbf.com SUJET N 55 : «II suffit de quelques savants pour doter l'humanité d un monstrueux pouvoir, mais pour la rendre digne

Plus en détail

LA DIGNITÉ DU PATIENT

LA DIGNITÉ DU PATIENT LA DIGNITÉ DU PATIENT De quoi parle-t-on au juste? Geneviève Normandeau, Ph.D. 2 L AMBIGUÏTÉ DU CONCEPT DE DIGNITÉ Introduction 3 Un principe fondamental mais obscur Le respect de la dignité humaine sous-tend

Plus en détail

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN HANS KELSEN 1881-1973 Auteur de: Théorie pure du droit Théorie générale des normes Principles of international law Was ist Gerechtigkeit?

Plus en détail

La reconnaissance des libertés et des droits civils

La reconnaissance des libertés et des droits civils La reconnaissance des libertés et des droits civils Cahier de l élève Nom de l élève : Groupe : Dans cette situation d apprentissage tu devras : Déroulement de la situation d apprentissage 1) comprendre

Plus en détail

Pierre CARAMINOT, Une Mystique française

Pierre CARAMINOT, Une Mystique française Pierre CARAMINOT, Une Mystique française Alors qu il est fait prisonnier pendant la guerre, Pierre Caraminot écrit un discours intitulé «Une Mystique française» qu il prononce le 16 octobre 1941 à Oflag

Plus en détail

Éthique Morale Déontologie

Éthique Morale Déontologie Éthique Morale Déontologie (1) SHS 2013 Agata ZIELINSKI Contexte (rappel) La médecine a fait en 50 ans plus de «progrès» qu'en 2000 ans! La modernité en médecine produit : de la complexité, de la vulnérabilité,

Plus en détail

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux?

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? Philosophie Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? «L Homme est condamné à être libre». Voici la contestation qui peut paraitre amère que fait Sartre lors de sa conférence «l existentialisme est

Plus en détail

Soins palliatifs: Quelle anthropologie?

Soins palliatifs: Quelle anthropologie? Soins palliatifs: Quelle anthropologie? Jacquemin Dominique Centre d éthique médicale Faculté libre de Médecine Université Catholique de Lille HELESI Université Catholique de LOuvain Une approche de l

Plus en détail

Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie

Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie Sébastien Laoureux Université de Namur 6 octobre 2015 Seconde séance «Le désir est l essence même de l homme». Spinoza cri9que de Descartes. Plan de ce>e

Plus en détail

1) Défendre ses droits : protéger ses intérêts. Qui défend ses droits protège ses intérêts.

1) Défendre ses droits : protéger ses intérêts. Qui défend ses droits protège ses intérêts. Défendre ses droits, est-ce protéger ses intérêts? Il suffit d observer chaque jour les agitations et les convulsions dont souffre notre société actuelle pour noter que périodiquement un individu ou certains

Plus en détail

ÉDUQUER AU BONHEUR POUR PARVENIR À LA SAGESSE ET À LA PAIX

ÉDUQUER AU BONHEUR POUR PARVENIR À LA SAGESSE ET À LA PAIX ÉDUQUER AU BONHEUR POUR PARVENIR À LA SAGESSE ET À LA PAIX Présentation de Martine Libertino pour l'atelier régional de l'adea du pôle qualité inter-pays sur l'éducation pour la paix Mombasa du 14 au 16

Plus en détail

Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? La conscience; l inconscient; autrui; l existence et le temps; la liberté.

Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? La conscience; l inconscient; autrui; l existence et le temps; la liberté. PhilCor2004L,ES,S 26/08/03 18:04 Page 33 La conscience 1 FRANCE MÉTROPOLITAINE JUIN 2003 SÉRIE S S U J E T Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS

Plus en détail

L a r a i g n é e. 1. PPD I, 7 scolie

L a r a i g n é e. 1. PPD I, 7 scolie 1. L a r a i g n é e 9 Méfiez-vous des proverbes On dit qu il n est pas facile de comprendre les philosophes. On ajoute pour rire qu ils ont du mal à se comprendre entre eux. Cela arrive en effet. C est

Plus en détail

Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin

Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin L élaboration d une réflexion sur le temps ou plus précisément sur son contenu ou sa réalité a conduit à créer dans l histoire de la philosophie

Plus en détail

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

Je voudrais parler de liberté, de mort et de souci. Et du moment d une certaine survie qui, dans la pensée de Foucault, s appelle

Je voudrais parler de liberté, de mort et de souci. Et du moment d une certaine survie qui, dans la pensée de Foucault, s appelle samedi 1 er janvier 2005 CONFERENCE 25 SURVIVRE : BARTLEBY ET ODRADEK Je voudrais parler de liberté, de mort et de souci. Et du moment d une certaine survie qui, dans la pensée de Foucault, s appelle subjectivation.

Plus en détail

CONCEPTS EN RELATION D AIDE

CONCEPTS EN RELATION D AIDE CONCEPTS EN RELATION D AIDE Les 3 attitudes fondamentales Les modes d intervention Les situations de crises IFSI Charles FOIX 1 I)LES 3 ATTITUDES FONDAMENTALES EN RA Empathie C est la vraie capacité de

Plus en détail

Peut-on fonder le droit sur la force?

Peut-on fonder le droit sur la force? Charlène Lozano TS1 Peut-on fonder le droit sur la force? Peut-on fonder le droit sur la force? Le droit provient du latin directus qui veut dire sans courbure, est né de la nécessité de régler, voire

Plus en détail

S u j e t : Q u e l s e n s d o n n e r à l a priorité du premier principe de la justice de John Rawls?

S u j e t : Q u e l s e n s d o n n e r à l a priorité du premier principe de la justice de John Rawls? Sujet : Quel sens donner à la priorité du premier principe de la justice de John Rawls? Corrigé par Laure Chantrel, Université Paul Valéry, Montpellier Le premier principe de la Théorie de la justice affirme

Plus en détail

Une conception du droit originale

Une conception du droit originale Une conception du droit originale I. Problème Parce que le droit s oppose au fait pour autant qu il désigne ce qui est et non pas ce qui doit être, celui-ci ne saurait prendre son essor que dans l expression

Plus en détail

Le droit de l enfant à l autonomie: réalité ou fumisterie? Montréal, le 2 décembre 2010

Le droit de l enfant à l autonomie: réalité ou fumisterie? Montréal, le 2 décembre 2010 Le droit de l enfant à l autonomie: réalité ou fumisterie? Montréal, le 2 décembre 2010 Par Carmen Lavallée Professeure titulaire à la Faculté de droit de l Université de Sherbrooke Partenariat «Familles

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE. AMENDEMENT (n 1) Présenté par M. Jean-Frédéric Poisson ARTICLE UNIQUE EXPOSE SOMMAIRE

ASSEMBLÉE NATIONALE. AMENDEMENT (n 1) Présenté par M. Jean-Frédéric Poisson ARTICLE UNIQUE EXPOSE SOMMAIRE AMENDEMENT (n 1) Alinéa 2 Après les mots : «ne peut être entreprise» supprimer la fin de cet alinéa. En cohérence, les alinéas 3 à 13 sont supprimés. L objet de cet amendement est non seulement de supprimer

Plus en détail

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal La force et la Justice Explication d un texte de Pascal «Il est juste que ce qui est juste soit suivi; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante,

Plus en détail

Devoir de Philosophie

Devoir de Philosophie Maxime 11/01/2005 T S Devoir de Philosophie Sujet : «L Inconscient permet-il autant que la Conscience de définir l Homme?» Depuis la nuit des temps les hommes se sont interrogés sur leur place sur la Terre.

Plus en détail

Les principaux concepts de l éthique et de la philosophie morale

Les principaux concepts de l éthique et de la philosophie morale Les principaux concepts de l éthique et de la philosophie morale Introduction En quel sens faut-il comprendre que l homme est un sujet moral? Ø Conscience «Conscience suppose arrêt, scrupule, division

Plus en détail

La Déclaration des devoirs et des droits du / de la journaliste

La Déclaration des devoirs et des droits du / de la journaliste La Déclaration des devoirs et des droits du / de la journaliste Préambule Le droit à l information, de même qu à la libre expression et à la critique, est une des libertés fondamentales de tout être humain.

Plus en détail

PEUT-ON AFFIRMER QUE LA RELIGION EST UN BESOIN POUR L HOMME?

PEUT-ON AFFIRMER QUE LA RELIGION EST UN BESOIN POUR L HOMME? 1 PEUT-ON AFFIRMER QUE LA RELIGION EST UN BESOIN POUR L HOMME? Quel sens prend la religion si nous l interprétons comme un besoin pour l homme? Le besoin désigne une tendance nécessaire et irrépressible,

Plus en détail

JOHN RAWLS La justice comme équité

JOHN RAWLS La justice comme équité JOHN RAWLS La justice comme équité Rawls - Marc Jacquemain 1 Éléments bibliographiques John Rawls (1921-2002) Théorie de la justice, Le Seuil, Point, 1997 (1971) Justice et démocratie, Le seuil, Point

Plus en détail

Travail. Renseignements sur LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL 8 PRÉVENTION DE LA VIOLENCE DANS LE LIEU DE TRAVAIL

Travail. Renseignements sur LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL 8 PRÉVENTION DE LA VIOLENCE DANS LE LIEU DE TRAVAIL Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL INTRODUCTION 8 PRÉVENTION DE LA VIOLENCE DANS LE LIEU DE TRAVAIL La protection

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Rodin, dont nul ne pense à contester le talent aujourd hui, n a pu «apprendre» son métier

Plus en détail

La liberté, réalité ou illusion?

La liberté, réalité ou illusion? Exposé 8 La liberté, réalité ou illusion? 13 mai 2013 Qu est ce qu être libre? Etre libre, c est faire ce que l on veut pour André Comte-Sponville qui distingue 4 libertés : Liberté d action, c est le

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 686 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 20 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI visant à mieux prendre en compte les demandes des malades en fin de vie exprimant

Plus en détail

Un principe. Le refus doit toujours et d abord être considéré comme un acte de liberté individuelle : la personne est sujet et non objet de soins

Un principe. Le refus doit toujours et d abord être considéré comme un acte de liberté individuelle : la personne est sujet et non objet de soins 1 Un principe Le refus doit toujours et d abord être considéré comme un acte de liberté individuelle : la personne est sujet et non objet de soins Il peut être le moyen ultime d expression de son existence

Plus en détail

Comment fonctionne la CNEDiMTS

Comment fonctionne la CNEDiMTS Comment fonctionne la CNEDiMTS L évaluation des dossiers de demande d inscription sous nom de marque sur la Liste des Produits et Prestations Remboursables La Commission nationale d évaluation des dispositifs

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

Hôpitaux Universitaires de Genève

Hôpitaux Universitaires de Genève Hôpitaux Universitaires de Genève Evaluation de la capacité de discernement Fondements juridiques Etre les les premiers pour vous pour vous Droits de la personnalité Article 12 du Code civil suisse (CCS)

Plus en détail

Philosophie spéculative

Philosophie spéculative Exposé 4 Philosophie spéculative 16 janvier 2012 Un philosophe contemporain a ouvert une nouvelle voie Quentin Meillassoux Philosophe né à Paris en 1967 Normalien, agrégé et docteur en philosophie (1997)

Plus en détail

Or la science économique présente, par rapport à d autres disciplines, la particularité d inclure sa propre histoire dans le champ de sa réflexion ;

Or la science économique présente, par rapport à d autres disciplines, la particularité d inclure sa propre histoire dans le champ de sa réflexion ; Introduction L économique occupe une place prépondérante dans nos sociétés. Il concerne l emploi des ressources et la création des richesses ; il met en jeu les intérêts éventuellement contradictoires

Plus en détail

La sédation en médecine palliative : aux limites du soin, un soin de la limite et du paradoxe

La sédation en médecine palliative : aux limites du soin, un soin de la limite et du paradoxe La sédation en médecine palliative : aux limites du soin, un soin de la limite et du paradoxe Dr Vincent Gamblin Unité de soins palliatifs Centre Oscar Lambret Lille Plan L inévitable focalisation sur

Plus en détail

Introduction à la philosophie du langage

Introduction à la philosophie du langage Cours SDL - L3 - Université Paris 8 Septembre 2011 Table of Contents 1 La philosophie du langage dans l Antiquité grecque Cratyle La philosophie du langage dans l Antiquité grecque Y a-t-il quelque chose

Plus en détail

Ecoles de Maturité Professionnelle Commerciale Ecoles de Commerce

Ecoles de Maturité Professionnelle Commerciale Ecoles de Commerce Ecoles de aturité rofessionnelle ommerciale Ecoles de ommerce LAN D ETUDE ANTONAL 12 «hilosophie - Ethique, politique et économie» 1 ère année 2 e année e année Total cumulé hilosophie - Ethique, politique

Plus en détail

Après Hiroshima, «Un Code moral à l âge atomique»

Après Hiroshima, «Un Code moral à l âge atomique» Lundi 13 juin 2016 Après Hiroshima, «Un Code moral à l âge atomique» Jean-Marie Muller* L Autrichien Günther Anders (1902-1992) est considéré comme «le» philosophe de l ère atomique. «La stupeur, écrira-t-il

Plus en détail

La peur : au-delà du sentiment. La peur est un phénomène que peu peuvent définir par des mots clairs et par des

La peur : au-delà du sentiment. La peur est un phénomène que peu peuvent définir par des mots clairs et par des La peur : au-delà du sentiment La peur est un phénomène que peu peuvent définir par des mots clairs et par des sentiments précis. Pourtant, elle fait partie de notre quotidien, se manifeste dans plusieurs

Plus en détail

RÈGLE 20 ACTES DE PROCÉDURE

RÈGLE 20 ACTES DE PROCÉDURE RÈGLE 20 ACTES DE PROCÉDURE Contenu (1) (2) Tout acte de procédure doit être aussi bref que le permet la nature de l affaire et exposer de façon sommaire les faits déterminants sur lesquels se fonde la

Plus en détail

Les procédures d'urgence (cours)

Les procédures d'urgence (cours) Les procédures d'urgence (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 Le référé-suspension... 4 Le référé-liberté ou référé-injonction... 5 Les autres procédures d urgence... 6

Plus en détail

Commentaire de texte de Nietzsche

Commentaire de texte de Nietzsche «La conscience n'est qu'un réseau de communications entre hommes; c'est en cette seule qualité qu'elle a été forcée de se développer : l'homme qui vivait solitaire, en bête de proie, aurait pu s'en passer.

Plus en détail

Le positionnent éthique du travailleur social

Le positionnent éthique du travailleur social Le positionnent éthique du travailleur social plan 1 Clarification conceptuelle 2 Ethique et travail social 3Le travail social, mission, historique 4 L éthique 5 Au delade la relation de face à face 6

Plus en détail

Psychiatrie légale. L expertise en droit civil. Dr. Ph. Delacrausaz, Unité d expertises DUPA DP-CHUV

Psychiatrie légale. L expertise en droit civil. Dr. Ph. Delacrausaz, Unité d expertises DUPA DP-CHUV Psychiatrie légale L expertise en droit civil Dr. Ph. Delacrausaz, Unité d expertises DUPA DP-CHUV Plan du cours: L expertise psychiatrique L interdiction civile (mesures de tutelle, curatelle) La privation

Plus en détail

LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME. 1. La cohérence interne est le lien formel entre les différentes composantes du programme

LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME. 1. La cohérence interne est le lien formel entre les différentes composantes du programme LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME La grille d appréciation de la qualité reprend les critères énumérés dans le canevas de rédaction en les structurant suivant cinq dimensions. Cette grille

Plus en détail

Où en est on avec l éthique en évaluation des programmes. «Éthique et évaluation des programmes: des liens à

Où en est on avec l éthique en évaluation des programmes. «Éthique et évaluation des programmes: des liens à Où en est on avec l éthique en évaluation des programmes Mbaï Hadji Mbaïrewaye «Éthique et évaluation des programmes: des liens à (re)découvrir» Subvention de recherche du CRSH Plan Introduction ti I-

Plus en détail

Chapitre I : La Notion De Règle De Droit

Chapitre I : La Notion De Règle De Droit Chapitre I : La Notion De Règle De Droit La Règle de Droit est une règle de Conduite, c est un commandement qui doit permettre une vie collective, la plus harmonieuse possible (Ex : quand le code pénal

Plus en détail

Les hommes sont-ils des êtres à part dans la nature?

Les hommes sont-ils des êtres à part dans la nature? Les hommes sont-ils des êtres à part dans la nature? PLAN Introduction 1 Oui, les hommes sont des êtres à part dans la nature A Les hommes sont des êtres de culture B L homme est un être libre : il n y

Plus en détail

PROPOSITION DE CORRIGÉ

PROPOSITION DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT Série : Littéraire Épreuve : Philosophie Session 2014 Durée de l épreuve : Cliquez ici pour taper du texte. Coefficient : Cliquez ici pour taper du texte. PROPOSITION DE CORRIGÉ 1 Les œuvres

Plus en détail

LA LIBERTÉ La justice et la Loi. Philosophie, Terminale - Séries Technologiques, Ph. Solal P.-J. Dessertine, Hachette 2006

LA LIBERTÉ La justice et la Loi. Philosophie, Terminale - Séries Technologiques, Ph. Solal P.-J. Dessertine, Hachette 2006 .LA LIBERTÉ La justice et la Loi S interroger à partir d une Image L affiche ci-dessus présente la première adaptation au cinéma du roman d H.G. Wells, L homme invisible. Que ferions-nous si nous pouvions

Plus en détail

Les outils de prévention

Les outils de prévention L augmentation des affaires contentieuses, tant pénales qu administratives, relatives au harcèlement moral n a pas pour cause unique la multiplication des situations de harcèlement, notamment générées

Plus en détail

Séquence l esprit des lumières : le combat pour une pensée libre.

Séquence l esprit des lumières : le combat pour une pensée libre. Séquence l esprit des lumières : le combat pour une pensée libre. - Quelles armes littéraires les philosophes des Lumières ont-ils léguées aux générations suivantes pour dénoncer l injustice?- En quoi

Plus en détail

Formation sur les techniques d argumentation pour l association L214 Présentée par Sebastien Moro pour l association Chimère

Formation sur les techniques d argumentation pour l association L214 Présentée par Sebastien Moro pour l association Chimère Formation sur les techniques d argumentation pour l association L214 Présentée par Sebastien Moro pour l association Chimère Association Chimère. www.assochimere.com 1 1-Poser l objectif final, ce que

Plus en détail

«Baromêtre Conditions de travail»

«Baromêtre Conditions de travail» «Baromêtre Conditions de travail» Une évaluation des conditions de travail du point de vue des travailleurs et travailleuses Résumé (le rapport intégral n est disponible qu en langue allemande) Dans notre

Plus en détail

Exemple : le consentement du malade: libre et non vicié.

Exemple : le consentement du malade: libre et non vicié. GENERALITES L expression de la conception de la médecine est celle qui correspond à une civilisation respectant : la liberté, l individu et la vie humaine Exemple : le consentement du malade: libre et

Plus en détail

PARTIE I LA NOTION DE DROIT PUBLIC

PARTIE I LA NOTION DE DROIT PUBLIC PARTIE I LA NOTION DE DROIT PUBLIC Fiche 1 Le droit Les objectifs de la fiche : Maîtriser la notion de droit Comprendre l utilité du droit pour l individu et dans la Société Distinguer les principales

Plus en détail

Questionnaire de Climat d'entreprise

Questionnaire de Climat d'entreprise Questionnaire de Climat d'entreprise Sommaire Introduction...2 Descriptif de la population...3 Taux de satisfaction global et par échelle...6 Taux de satisfaction par échelle en fonction des différents

Plus en détail

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 110 e anniversaire de la loi de 1905 Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 I Collège I Enjeux des séances et des outils proposés : Au collège, en plus de la laïcité présentée comme un des fondements

Plus en détail

UN PROGRAMME D ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE

UN PROGRAMME D ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE UN PROGRAMME D ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Travailler dans le domaine de la formation professionnelle exige d avoir une vision juste, ainsi qu une bonne compréhension

Plus en détail

I- DEFINITIONS L ETAT DE DROIT EST «UN SYSTEME INSTITUTIONNEL DANS LEQUEL LA PUISSANCE PUBLIQUE EST SOUMISE AU DROIT».

I- DEFINITIONS L ETAT DE DROIT EST «UN SYSTEME INSTITUTIONNEL DANS LEQUEL LA PUISSANCE PUBLIQUE EST SOUMISE AU DROIT». A- ETAT DE DROIT I- DEFINITIONS L ETAT DE DROIT EST «UN SYSTEME INSTITUTIONNEL DANS LEQUEL LA PUISSANCE PUBLIQUE EST SOUMISE AU DROIT». CETTE NOTION, A ETE REDEFINIE AU DEBUT DU VINGTIEME SIECLE PAR LE

Plus en détail

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction.

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction. LE DESIR Desiderare : regretter l absence de quelque chose ou de quelqu un, le désir de ce que nous n avons pas. Tant que l objet nous manque, nous sommes malheureux, seulement, quand le désir est satisfait,

Plus en détail

VIVRE ET ÉDUQUER DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE. Le contexte de l école

VIVRE ET ÉDUQUER DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE. Le contexte de l école VIVRE ET ÉDUQUER DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE Le contexte de l école Bien des questions se posent devant le fonctionnement décevant du système éducatif. Quelques remarques sont à faire pour comprendre la situation.

Plus en détail

SEQUENCE 2 : Rédiger l'analyse d'un message. PREAMBULE

SEQUENCE 2 : Rédiger l'analyse d'un message. PREAMBULE PREAMBULE L'analyse d'un message ne peut se faire qu'à partir de la lecture analytique que l'on a faite de ce message : soit d'après le message lui-même si c'est un document écrit, soit d'après les notes

Plus en détail

PHI-1141 Simone de Beauvoir : existentialisme, éthique, féminisme

PHI-1141 Simone de Beauvoir : existentialisme, éthique, féminisme PHI-1141 Simone de Beauvoir : existentialisme, éthique, féminisme Professeur : Donald Landes I BUT DU COURS Simone de Beauvoir est l une des grandes philosophes de l ambiguïté de la condition humaine,

Plus en détail

Commissariat général du Plan Initiation à l évaluation Le projet d évaluation en région

Commissariat général du Plan Initiation à l évaluation Le projet d évaluation en région Commissariat général du Plan Initiation à l évaluation Le projet d évaluation en région Pourquoi évalue-t-on? Deux tendances lourdes ont marqué les politiques régionales et locales au cours des dernières

Plus en détail

Regard de l autre et Timidité...

Regard de l autre et Timidité... Regard de l autre et Timidité... par Nicolas Pène Copyright 2011 - Nicolas Pène Sommaire Introduction Une boite trop étroite L habit ne fait pas le moine Les 30 premières secondes La preuve sociale Le

Plus en détail

LE LICENCIEMENT DES FEMMES ENCEINTES. Par principe, il est interdit de licencier une salariée en état de grossesse.

LE LICENCIEMENT DES FEMMES ENCEINTES. Par principe, il est interdit de licencier une salariée en état de grossesse. LE LICENCIEMENT DES FEMMES ENCEINTES Par Olivier Gady Par principe, il est interdit de licencier une salariée en état de grossesse. Les dispositions du Code du Travail sont claires, sans équivoque et visent

Plus en détail

SARAH FAMERY LE POUVOIR DE L EMPATHIE. Comment obtenir le meilleur et éviter le pire? ISBN : Groupe Eyrolles, 2014

SARAH FAMERY LE POUVOIR DE L EMPATHIE. Comment obtenir le meilleur et éviter le pire? ISBN : Groupe Eyrolles, 2014 SARAH FAMERY LE POUVOIR DE L EMPATHIE Comment obtenir le meilleur et éviter le pire?, 2014 ISBN : 978-2-212-55938-5 Introduction L empathie, une «compétence» Il peut sembler paradoxal d évoquer l empathie

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie pour les employés municipaux

Code d éthique et de déontologie pour les employés municipaux Code d éthique et de déontologie pour les employés municipaux Révisé en septembre 2016 ARTICLE 1 : TITRE Le titre du présent code est Code d éthique et de déontologie des employés de la Municipalité de

Plus en détail

FICHE 5 : COMMENT DEVENIR JOURNALISTE?

FICHE 5 : COMMENT DEVENIR JOURNALISTE? FICHE 5 : COMMENT DEVENIR JOURNALISTE? Thème : Journaliste, un métier. 4 e et 3 e Cycle 4 Objectifs d apprentissage Il est proposé aux élèves d identifier ce qu est le métier du journaliste. Ce travail

Plus en détail

les petits traités spirituels Bonheur chrétien L amitié en vérité Emmanuel Leclercq Préface de Michael Lonsdale

les petits traités spirituels Bonheur chrétien L amitié en vérité Emmanuel Leclercq Préface de Michael Lonsdale les petits traités spirituels Bonheur chrétien L amitié en vérité Emmanuel Leclercq Préface de Michael Lonsdale Introduction La définition de l amitié dans le dictionnaire Le Robert est «un lien de sympathie

Plus en détail

(LAFERRIÈRE, DUGUIT, HAURIOU). Le droit administratif est l ensemble des règles spécifiques qui régissent l activité administrative.

(LAFERRIÈRE, DUGUIT, HAURIOU). Le droit administratif est l ensemble des règles spécifiques qui régissent l activité administrative. 8 - Introduction 1. La définition du droit administratif Le droit administratif est une branche du droit public. C est une branche du droit récente (les premiers ouvrages de droit administratif datent

Plus en détail

380 TABLE DES MATIÈRES

380 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 9 Les philosophes et Hume (9) ; le plaisir de philosopher (12) ; jeunesse et maturité(13) ; la continuité de l œuvre (14) ; humour et déception ; comment lire Hume? (24)

Plus en détail

La laïcité et le sport

La laïcité et le sport La laïcité et le sport Extrait de l intervention devant la fédération française de football (FFF) Mardi 5 avril 2016 Nicolas Cadène, rapporteur général de l Observatoire de la laïcité La bonne application

Plus en détail

«Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV

«Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV «Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV Caramba, qu est-ce qui m attend?! Quelques questions en guise de bienvenue Médecin / vétérinaire?

Plus en détail

Délibération n du 21 mars 2011

Délibération n du 21 mars 2011 Délibération n 2011-37 du 21 mars 2011 Délibération relative à une rupture de période d essai en raison des convictions religieuses de la réclamante Convictions religieuses Emploi Emploi secteur privé

Plus en détail

REGLES ET PROCEDURES DES MARCHES PUBLICS

REGLES ET PROCEDURES DES MARCHES PUBLICS REGLES ET PROCEDURES DES MARCHES PUBLICS THEME : NOUVELLES PROCEDURES DE RESILIATION DES MARCHES PUBLICS : UN MECANISME SIMPLIFIE En matière publique comme dans le droit des affaires, la résiliation peut

Plus en détail

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 M. Cozic Descartes (1596-1650) pourquoi Descartes? (i) D. élabore et défend une théorie sophistiquée et systématique de

Plus en détail