OPÉRATIONS HÔTELIÈRES PLAN D AFFAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OPÉRATIONS HÔTELIÈRES PLAN D AFFAIRES"

Transcription

1 OPÉRATIONS HÔTELIÈRES PLAN D AFFAIRES FASCICULE 1 Gestions Hôtelières AJC inc André J Côté, cha & Jo-Anne Sauvé-Taylor Novembre 2013

2 INTRODUCTION L élaboration annuelle d un plan d affaires est sans contredit l étape «première» pour tout hôtelier, administrateur ou propriétaire qui envisage opérer son entreprise avec succès. C est autour de cette étape primordiale que vous bâtirez vos objectifs, définirez vos stratégies et établirez vos plans d action. De plus, ce plan vous permettra de mieux comprendre qui vous êtes et surtout où se situe votre hôtel dans l échiquier local, c est-à-dire par rapport à votre marché compétitif. Un hôtelier qui opère une entreprise, quelque soit sa taille ou son envergure, et qui ne se dote pas d un plan d affaires rigoureux, risque l échec à court ou à moyen terme.

3 POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? L élaboration d un plan d affaires n est pas une mince tâche, mais combien nécessaire. Elle nécessitera l apport de votre équipe de direction ainsi que de tous vos chefs de service, et vous permettra par le fait même de pouvoir évaluer les forces et les faiblesses des personnes dans votre organisation. Lorsque vous présenterez les différentes étapes à compléter à vos chefs de services, il sera important d insister sur l imputabilité de chaque département face aux objectifs tracés, les délais de réalisation ainsi qu aux résultats attendus. Contrairement à certaines croyances ou mauvaises habitudes, un plan d affaires n est pas un document que l on produit annuellement et qui finira sur les tablettes à amasser la poussière, mais un document vivant auquel vous devrez confronter vos actions hebdomadaires, mensuelles et annuelles. Ce plan sera «LA RÉFÉRENCE», la colonne vertébrale de vos stratégies et plans d actions, tant pour les opérations que pour le département des ventes. Il vous permettra également de valider vos objectifs et de remettre en question vos démarches stratégiques. Le Plan d Affaires : une étape incontournable!

4 LA CHRONOLOGIE OU LE «TIMING» L élaboration du plan d affaires doit débuter au moins trois mois avant le début de votre année fiscale, alors prenons comme exemple ici une année fiscale qui débute le 1 er Janvier. Vous devrez donc présenter à vos chefs de service le squelette du plan au plus tard le 1 er octobre; il faut ensuite allouer deux mois de rédaction, réflexion, remise en question et correction pour en arriver à une première ébauche, qui devra ensuite être validée lors de réunions remueméninges, là où vous devrez confronter vos cadres sur les objectifs, stratégies et plans d action. Le dernier mois sera consacré au «fine tuning» et à finalisation du plan, soit les dernières corrections et la présentation du document. Il est important, voire vital, que chaque chef de service puisse avoir une copie papier ou version électronique du plan, puisqu il devra s y référer tout au long de l année.

5 LE PLAN D AFFAIRES 1- La Mission 2- Sommaire exécutif 3- L Environnement 4- Description du produit, de l hôtel 5- Analyse de la compétition 6- Plan ventes / marketing 7- Plan Opérations: «par département» ** objectifs - ** stratégies- ** plan d'action 8- Budget annuel opérations 9- Plan capital trois ans

6 LA MISSION L élaboration de la mission demande beaucoup de réflexion et d attention, une mission de l entreprise ne s écrit pas sans tenir compte de l impact qu elle aura sur l ensemble des employés; il ne serait pas faux de prétendre que beaucoup trop d'entreprises négligent le pouvoir et la portée d'une mission bien formulée. En fait, la mission est tout simplement la définition de la «raison d être», les valeurs et en quelque sorte la réalité actuelle de la compagnie et non la vision, qui sert à décrire l état futur désiré. L énoncé de cette mission se doit d être assez court et concis, et doit se formuler en une phrase, ou un paragraphe tout au plus. Cette mission pourra devenir la philosophie de l entreprise, l élaboration de ses valeurs, en quelque sorte le «crédo» auquel tous les employés devront adhérer. La mission de votre hôtel ne sert pas uniquement à être diffusée aux employés, il se peut que vos clients puissent en prendre connaissance. La formulation peut être à la fois simple et ardue : il faut une rigueur et une grande honnêteté pour que l équipe de gestion puisse mettre sur papier et cerner quelles en seront les grandes lignes. Ensuite, «challengez-vous» et remettez-vous en question pour en arriver à l essentiel! Uniquement à l essentiel Enfin, partagez-la avec tous les employés, quel que soit leur rang ou niveau de responsabilité.

7 SELON PETER DRUKER Peter Drucker, expert en «management» mondialement reconnu, auteur de nombreux ouvrages de référence et professeur, écrivait ceci au début des années 70 : «La plus importante raison de frustration et d'échecs dans les entreprises provient d'une réflexion insuffisante de la raison d'être de l'entreprise, de sa mission» (1)

8 SOMMAIRE EXÉCUTIF L écriture du sommaire exécutif DOIT s effectuer à la toute fin de l élaboration du plan d affaires, en fait il s agit de l étape finale, et certainement la plus facile. Imaginez que ce sommaire soit en fait une table des matières avancée ou élaborée; c est le survol du plan, les points clefs, les faits saillants; il faut que le lecteur ait envie de lire tout le document par la suite. Le sommaire est donc souvent considéré comme la section la plus importante de votre plan, puisque s il ne capte pas l attention de votre lecteur, il est fort probable qu il ne sera pas lu avec attention ni intérêt. Tout comme «La Mission», le sommaire exécutif se devra d être clair et concis, bien souvent une seule page vous suffira.

9 L ENVIRONNEMENT C est ici la section où vous devrez décrire en cinq sections les facteurs extérieurs qui risquent d influencer votre entreprise, soient les facteurs: 1) Généraux 2) Politiques 3) Économiques 4) Sociaux 5) Technologiques

10 ENVIRONNEMENT-FACTEURS GÉNÉRAUX Description sommaire du climat et du marché dans lequel votre entreprise œuvrera, c est-à-dire le climat local, provincial ou national dans lequel nous vivons. De plus, vous pouvez élaborer sur des questionnements comme : Quels sont les tendances de votre marché? Quels sont les forces et les faiblesses de votre hôtel? Quels sont les forces et les faiblesses de vos compétiteurs? Quels sont les points sensibles dans le secteur hôtelier? Quelles sont les particularités de votre localisation?

11 ENVIRONNEMENT-FACTEURS POLITIQUES Description sommaire mais précise de l environnement politique qui risque d influencer les décisions que vous prendrez au cours de l année, par exemple: Stabilité politique ou non Orientations du parti au pouvoir, interventionniste ou non Approche libérale ou non Élections prochaines

12 ENVIRONNEMENT-FACTEURS ÉCONOMIQUES Il s agit de décrire ici : Le climat économique actuel La stabilité de l économie La force du dollar canadien Le taux de chômage Les taux d intérêt Les facilités d accès au crédit L inflation et l examen des indices économiques en général.

13 ENVIRONNEMENT-FACTEURS SOCIAUX ET SOCIOLOGIQUES Le climat social actuel est-il propice à l innovation, à l initiative économique, à la formation de personnel? Quel est le niveau d éducation de la population? Quelles sont les enjeux ethniques, religieux, culturels et linguistiques? Une brève analyse de la population, telle que la répartition géographique, l augmentation démographique ou la répartition des richesses.

14 ENVIRONNEMENT-FACTEURS TECHNOLOGIQUES Analysez brièvement les tendances de l industrie hôtelière au niveau technologique, soit : l informatisation (devenue presqu obligatoire) des hôtels l influence de l internet l influence des sites de réservations en ligne

15 DESCRIPTION DU PRODUIT, DE L HÔTEL Il s agit ici de donner un bref aperçu descriptif de votre hôtel : description physique du bâtiment, nombre d étages, nombre de chambres, les types de chambres (suites, king, doubles, etc.), nombre et capacité de vos salles de réunions, votre classification selon CITQ, les services offerts, le nombre d employés (présentez l'organigramme si possible). En terminant, tentez de décrire de façon générale les types de marchés que vous voulez attirer, et avec quels outils : ventes directes, stratégies internet via les sites de réservations, etc. N entrez pas trop dans les détails, un simple survol suffira puisque la section «6», Le Plan Ventes / Marketing sera l endroit pour élaborer de manière spécifique les stratégies reliées à l atteinte de vos objectifs de ventes. Si possible, prenez le temps de décrire quelles sont vos forces et vos faiblesses, un exercice fort important; soyez honnête et rigoureux, cela vous servira bien. N hésitez pas à consulter le site «TripAdvisor» et de prendre bonne note des commentaires de vos clients! Cet exercice vous permettra de faire une brève analyse de la perception que vos clients ont de votre produit, et par le fait même y apporter des mesures correctives au besoin.

16 ANALYSE DE LA COMPÉTITION Vous devez dans un premier temps établir une liste de trois à cinq hôtels qui peuvent être identifiés comme votre compétition directe, et cela sans pour autant que ces hôtels ne soient nécessairement semblables au vôtre, mais qui indépendamment du produit offert, visent à attirer la même clientèle. Par la suite il vous faudra décrire de façon assez détaillée vos différents compétiteurs, un peu comme vous l avez fait pour votre hôtel au point précédent : nombre d étages, nombre de chambres, les types de chambres (suites, king, doubles, etc.), nombre et capacité des salles de réunions et leur classification. Ensuite il faut établir la liste des forces et des faiblesses de chacun, mais de façon succincte et précise à la fois; pour vous aider dans cette dernière analyse, il existe un excellent outil de travail qui vous aidera à mieux cerner le type de service offert aux clients de vos compétiteurs : «TripAdvisor». En effet, n hésitez pas à consulter ce site et de bien analyser les commentaires émis par les clients de vos compétiteurs, ces informations sont vitales pour vous, et vous permettront ainsi de bien cerner les forces et les faiblesses des hôtels cibles de votre compétition.

17 LE PLAN VENTES / MARKETING Le plan ventes / marketing est sans contredit intimement relié à votre plan d affaires et sera l outil stratégique et tactique pour atteindre vos objectifs financiers élaborés dans votre budget pour lasection des revenus de vente de chambres. Ce plan devra être soutenu par des faits et des résultats de recherches. Il tracera les actions à prendre, dans le temps, afin d intéresser les clients à votre produit et à vos services pour les convaincre d acheter. Ce plan marketing inspirera confiance aux investisseurs et aux propriétaires puisqu un plan détaillé leur démontrera la rigueur derrière la volonté de tout mettre en œuvre afin d être en mesure d atteindre les objectifs fixés dans votre plan d affaires et du fait même atteindre vos budgets. De plus, une fois le plan ventes marketing approuvé, ce sera un outil primordial pour bien encadrer votre équipe des ventes. Cet outil doit être à la base de l organisation du travail de ce département. Lors de la remise des états financiers mensuels, une analyse des actions complétées et des résultats des revenus ventes devra être soumise.

18 PLAN VENTES MARKETING- ANALYSE DU MARCHÉ Votre analyse devra se pencher sur les points suivants : Identifier tous les hôtels dans votre secteur géographique Sélectionner vos compétiteurs immédiats, préparer un tableau comparatif incluant les informations de votre hôtel ( produits, services, prix, etc. ) Faites une analyse détaillée de vos compétiteurs, pour comprendre comment ils fonctionnent et connaitre leurs forces et leurs faiblesses: Description physique de leurs produits et services, en faisant une analyse approfondie de leur site web Obtenez leurs performances en occupation et en tarif moyen Produire un tableau de parts de marché pour vous situer par rapport à eux Connaitre leurs forces et leurs faiblesses, utilisez le site de «TripAdvisor» taper le nom de leur hôtel et vous trouverez les commentaires de leurs clients pour lesquels vous pouvez faire des filtres de recherches et facilement identifier leurs forces et leurs faiblesses. Une autre méthode serait de faire une visite mystère hôtels. en séjournant incognito dans leurs Analysez leur tarification, vous trouverez sur différents sites les prix affichés par exemple : Pour connaitre leur tarif «BAR» «best available rate» vous référez aux tarifs affichés par jour sur le site d Expedia Pour le tarif gouvernement Fédéral affiché, référez-vous au répertoire d Hébergement de Travaux publics et Services Canada : Une autre façon d obtenir les tarifs de vos compétiteurs est de faire un appel de réservation incognito. Ceci vous permettra également d évaluer l efficacité et les techniques de réservations de vos compétiteurs.

19 PLAN VENTES MARKETING- PORTRAIT DÉMOGRAPHIQUE Afin de bien desservir vos clients vous devez connaitre leurs identités et leurs besoins Dressez un portrait démographique de vos clients actuels Âge Sexe Profession ou carrière Niveau de revenus Niveau d éducation Provenance géographique Dressez une liste de leurs préférences et de leurs attentes De la même façon que vous l avez fait pour vos compétiteurs, référez-vous à votre hôtel sur de cette façon vous saurez directement de la bouche de vos clients ce qu ils apprécient de vos services ( vos forces ) et ce qu ils souhaitent voir comme amélioration ( vos faiblesses )

20 PLAN VENTES MARKETING- OBJECTIFS DE MARKETING Dans cette section vous devrez quantifier vos objectifs de ventes assurant qu ils soient atteignables et réalistes. en vous Débuter en détaillant tous vos segments de marchés en nombre de nuitées et en tarif moyen souhaité : Corporatif Gouvernement Agrément individuel Agrément groupes Sites de réservations ( Expedia, booking.com etc.) Etc. Il est fortement suggéré d ajouter des sous catégories afin d identifier les sous marchés qui nécessiteront des actions ventes et marketing particulières par exemple: Gouvernement: provincial, fédéral Groupes : mariages, tours. Événements spéciaux qui risqueraient d affecter vos revenus s ils étaient annulés comme par exemple le Grand Prix Formule 1.

21 PLAN VENTES MARKETING- STRATÉGIE MARKETING Une fois les objectifs fixés pour vos différents segments de marchés cibles, vous devez pour chacun des marchés et sous marchés, vous pencher sur les stratégies précises pour déterminer les actions à porter afin de promouvoir vos services de façon personnalisée à chaque type de clientèle. Vous devez pour chaque stratégie identifier les traditionnels 4 ((P)) du marketing : Produit, Prix, Place & Promotion A titre d exemple pour la clientèle gouvernemental : Produit : accès internet avec fil ( pour la sécurité des documents ) Prix : s assurer d être dans les «per diem» afin d être affiché dans la section principale du répertoire du gouvernement et considérer les prix des compétiteurs afin d offrir le meilleur ratio qualité - prix Place de distribution : répertoire du gouvernement vous assurer de respecter les délais de soumission Promotion : pour ce marché il est interdit de faire de la promotion directe et même d offrir des articles promotionnels Vous ferez de même pour tous les marchés

22 PLAN VENTES MARKETING- DÉPENSES DE VENTES Vous devez maintenant évaluer le coûts de vos stratégies marketing pour chacun de vos segments de marché. Sachez que plusieurs actions de vente ne demanderont pas nécessairement de coûts. Par exemple une promotion distribuée par courriel à vos contacts et aux clients potentiels est sans frais. La prochaine étape avant de valider votre plan marketing sera d évaluer le ROI return on investment retour sur investissement. L analyse de rentabilité est une étape importante dans l élaboration de votre plan marketing Quel chiffre d affaires avez-vous budgété? Quel sera le coût total associé à ce marché? Ratio de l industrie : prenez le total de vos dépenses attribuées aux ventes, incluant les salaires de l équipe des ventes, tous les coûts reliés à la promotion, la distribution, la représentation etc. et divisez-le par vos revenus. Le pourcentage global devrait se tenir entre 7% et 9%.

23 PLAN D OPÉRATIONS PAR DÉPARTEMENT Objectifs Réalisables Précis Quantifiables Mesurables Stratégies Développer 2 à 3 stratégies par objectifs Plan d action Chaque action sera reliée à chacune des stratégies

24 PLAN D OPÉRATION PAR DÉPARTEMENT- OBJECTIFS De loin la section la plus importante de votre plan d affaires, et celle qui vous prendra le plus grand nombre d heures à rédiger et qui deviendra votre «plan de match» des opérations. LES OBJECTIFS : Pour chaque département de l hôtel vous devrez identifier des objectifs réalisables / atteignables, précis, quantifiables et mesurables. De plus, vous ne devriez jamais utiliser le «négatif» lors de la rédaction de vos objectifs; un objectif doit être positif, précis et énoncé sans ambigüité, donc avoir un but précis et non des buts multiples. RÉALISABLES : Tout objectif DOIT être réalisable, n oubliez pas, si on veut se donner la chance d atteindre l objectif, il faut que celui-ci soit atteignable; mettre parfois la barre trop haute peut entraîner démotivation et démission. Vos cadres ou employés doivent être en mesure de bien comprendre l objectif, mais aussi de pouvoir le réaliser. PRÉCIS : Un objectif doit être précis, donc cerner un sujet ou une problématique spécifique, les généralités ne feront que créer de la confusion et une perte de focus. Basez vos objectifs sur des faits concrets et non philosophiques, vous devrez rester concentré sur l essentiel, donc adresser les facteurs qui touchent directement les opérations des différents départements. QUANTIFIABLES ET MESURABLES : Que ce soit au niveau des dates d exécution, échéance (date de réalisation) ou encore reliés à des ratios et des pourcentages, les objectifs tracés doivent être mesurables, l évaluation des résultats n en sera que plus facile, et bien entendu plus objective.

25 PLAN D OPÉRATION PAR DÉPARTEMENT- STRATÉGIES LES STRATÉGIES : À la suite de l élaboration ou la formulation de vos objectifs, il faudra établir deux à trois stratégies pour chacun des objectifs. Par exemple : Objectif 1) : Augmenter les revenus chambres de 12% dans l année qui suit. Stratégie 1) : Fidéliser la clientèle Stratégie 2) : Développer des nouveaux marchés Et ainsi de suite. Notez que vous devrez avoir plusieurs stratégies pour la grande majorité de vos objectifs. Ne confondez pas un objectif et une stratégie; l objectif est de nature plutôt globale, et la stratégie qui elle sera plus spécifique et préparera le terrain à l élaboration de vos plans d action plus tactiques, actions reliées directement à chacune de vos stratégies.

26 PLAN D OPÉRATION PAR DÉPARTEMENT- PLAN D ACTION LES PLANS D ACTION : De façon précise et directe, chaque action sera reliée à chacune de vos stratégies. En fait le plan se devra d être très spécifique à l accomplissement et la réalisation de la stratégie énoncée. Si nous reprenions l exemple plus haut, voici comment vous pourriez formuler le tout : Objectif 1) : Augmenter les revenus chambres de 12% dans l année qui suit. Stratégie 1) : Fidéliser la clientèle en Action a) : Développer et instaurer un «Club VIP» avec carte de membres d ici le 15 décembre. Coûts : $... Action b) : Proposer aux clients corporatifs d adhérer au «Club VIP» lors de l enregistrement, et ce à tous les jours. Action c) : Envoyer trimestriellement une info lettre via courriel, à compléter pour le 15 janvier. Les plans d action mettront l accent sur l aspect tactique de la réalisation de vos stratégies, et ultimement l objectif, et nous insistons ici sur le volet «TACTIQUE», ce doit être des actions précises, ciblées qui DOIVENT être réalisées à une date précise, et au besoin être reliés à des coûts mesurables.

27 PLAN D OPÉRATION PAR DÉPARTEMENT- CONSULTATION & SUIVIS En tant que gestionnaire ou propriétaire de l hôtel, vous pourrez facilement consulter votre plan d affaires et suivre l évolution de l accomplissement du plan d action mis de l avant lors de la rédaction de celui-ci. Comme nous l avons mentionné plus haut, ne remisez pas ce plan dans un fond de tiroir, il doit être sur votre bureau et doit être consulté régulièrement pour valider vos différentes démarches départementales. Révision des stratégies : Dans l éventualité où en cours d année fiscale vous déciderez de changer le cap, ou changer d approche, il n y a rien de mal à revoir vos stratégies, modifier et adapter votre plan d action. La réalité peut changer très rapidement et vous devrez réagir en conséquence. Un «Plan d affaires» n est pas statique ni coulé dans le ciment; il se peut que plusieurs facteurs économiques ou sociaux vous forcent à y apporter des changements au cours de l année. Une bonne remise en question est à la fois nécessaire et vitale. LES SUIVIS : Lors de vos réunions de chefs de département ou du comité exécutif, vous devrez toujours avoir à l agenda de revoir le Plan d Affaires et de procéder aux suivis de celui-ci. Ne laissez pas les échéances de vos plans d action non-respectées. La rigueur est de mise!

28 BUDGET ANNUEL D OPÉRATIONS Une fois que vous aurez finalisé votre plan d affaires et votre plan ventes et marketing, vous devrez procéder à l élaboration de votre budget pour en évaluer les coûts et vos marges de profits. Comme nous l avions proposé pour le plan d affaires, responsabilisez vos chefs de service en leur délégant de compléter leur sections respectives. Un budget sur une base mensuel est requis. Il est important de noter les détails sur lesquels sont basés vos revenus et dépenses. En ajoutant des notes explicatives ceci facilitera l acceptation du budget par les propriétaires ou les institutions financières en plus de permettre une meilleur contrôle des dépenses et de justifier les écarts à vos états financiers mensuels. Pour plus d information sur l élaboration d un budget d opérations, veuillez vous référer au fascicule «2» Gestions des coûts & Marge de profits

29 DÉPENSES CAPITAL 3 ANS Une dépense en capital procure généralement un avantage de longue durée. Dépendamment de l âge et de l état de votre propriété, votre investissement sera plus ou moins élevé. Il est prudent d investir régulièrement et d établir les priorités dans le temps. Le pourcentage en investissement en capital devrait représenter entre 2% et 3% de vos revenus. Cet investissement pourra vous éviter de désagréables surprises en ayant à débourser pour des remplacements qui n auront pas été prévus à vos prévisions budgétaires et qui devrons être faits en urgence. Pour plus d information, veuillez vous référer au fascicule 2 Gestions des coûts & Marge de profits

30 EXPERTS CONSEIL Une fois que vous aurez complété toutes les sections énumérées dans ce fascicule, vous pourrez rechercher un consultant capable de vous aider à élaborer un plan d affaires et un plan ventes et marketing en bonne et due forme.

31 GESTIONS HÔTELIÈRES AJC INC Ce fascicule a été préparé par André J. Côté & Jo-Anne Sauvé-Taylor André J. Côté, cha (Certified Hotel Administrator) Œuvrant dans le milieu de l industrie hôtelière depuis plus de 37 ans, il a occupé des postes séniors en gestion, tant au niveau de Directeur Général que de Vice-président des opérations. Spécialiste de la «Gestion des Revenus» et des stratégies organisationnelles, sa réputation de gestionnaire / consultant rigoureux n est plus à faire. Jo-Anne Sauvé-Taylor Elle travaille dans le domaine hôtelier depuis plus de 30 ans, dont 21 années d expérience à titre de directeur général d hôtels. Ses priorités à titre d administrateur sont : la qualité du service à la clientèle, création d un environnent plaisant et motivant pour les employés et d assurer la santé financière de l établissement. Vous trouverez leurs coordonnées à la page suivante.

32

OPÉRATIONS HÔTELIÈRES

OPÉRATIONS HÔTELIÈRES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES GESTION DES COÛTS & MARGES DE PROFITS FASCICULE 2 Gestions Hôtelières AJC inc Jo-Anne Sauvé-Taylor & André J. Côté, cha Novembre 2013 DÉFINITION DE LA GESTION DES COÛTS La gestion

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14 I. INTRODUCTION ----------------------------------------------------------------------------------- 3 II. LA PAGE DE COUVERTURE ------------------------------------------------------------------ 5 III.

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES Préambule Le cadre de références pour la rédaction de plan d'affaires est un document de travail qui a pour but de vous guider dans la rédaction

Plus en détail

Bulletin Focus. Démarrage d entreprise. Novembre 2013. Votre plan d affaires est-il le reflet de votre vision et de vos attentes?

Bulletin Focus. Démarrage d entreprise. Novembre 2013. Votre plan d affaires est-il le reflet de votre vision et de vos attentes? Démarrage d entreprise Novembre 2013 Bulletin Focus Votre plan d affaires est-il le reflet de votre vision et de vos attentes? Bien souvent considéré à tort comme une suite de chiffres plus ou moins fictifs

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) EN COLLABORATION AVEC : CDEC ROSEMONT PETITE-PATRIE (Mois et année) POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? Le

Plus en détail

La rédaction d un courriel

La rédaction d un courriel La rédaction d un courriel Le courriel est un moyen de communication rapide et efficace pour transmettre des renseignements à des collègues, clients, supérieurs ou amis. Sa simplicité d utilisation permet

Plus en détail

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant :

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant : Date : 2015 Offre de services Présenté à : À l'attention de : Représentant : PHPCreation Inc. T- info@phpcreation.com - www.phpcreation.com Table des matières OFFRE DE SERVICES... 3 SOMMAIRE EXÉCUTIF...

Plus en détail

Crédit : Comment vous êtes coté

Crédit : Comment vous êtes coté Crédit : Comment vous êtes coté Comprendre et gérer votre situation à l égard du crédit à titre de consommateur et d entreprise D-IN0440F-0201 Introduction Nous vivons dans un monde en évolution constante

Plus en détail

PRÉPARÉ PAR : PAGE 1

PRÉPARÉ PAR :   PAGE 1 (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) (Mois et année) PAGE 1 POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? Le plan d affaires vous permet de faire une réflexion sur tous les aspects de l entreprise

Plus en détail

Comment préparer une demande de financement

Comment préparer une demande de financement Comment préparer une demande de financement SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Présenter votre entreprise Cibler vos points forts Faire les démarches SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Obtenir des sommes d argent

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti

ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti 23 &24 octobre 2003 Prepared for: USAID/Haiti Contract

Plus en détail

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Instructions aux Candidats Les présentes Lignes directrices sont fournies à titre indicatif pour l'élaboration et la soumission

Plus en détail

VÉRIFICATION DU PROCESSUS DE PRÉPARATION DES ÉTATS FINANCIERS ANNUELS ET DES RAPPORT DE VÉRIFICATION NO DE PROJET 12/13 01-03

VÉRIFICATION DU PROCESSUS DE PRÉPARATION DES ÉTATS FINANCIERS ANNUELS ET DES RAPPORT DE VÉRIFICATION NO DE PROJET 12/13 01-03 ET DES RAPPORTS FINANCIERS TRIMESTRIELS DE L AGENCE SPATIALE CANADIENNE RAPPORT DE VÉRIFICATION NO DE PROJET 12/13 01-03 MARS 2013 Table des matières 1.0 SOMMAIRE... 5 1.1 OBJECTIF DE LA VÉRIFICATION...

Plus en détail

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Daniel Puche, Ph.D., CEGEP de St-Hyacinthe, 2012 Ce guide se veut une référence pratique pour les enseignants-chercheurs dans leurs démarches de

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

Demande d emploi. Poste(s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire DESS. Information générale. Ville Province/État Code postal

Demande d emploi. Poste(s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire DESS. Information générale. Ville Province/État Code postal Page 1 de 5 Approuvé par Demande d emploi Roy, Tremblé, Martin & Associés (Note : Faute d orthographe Tremblay) Nom de l établissement d éducation HEC Montréal Nom (s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

Manuel de l agent de crédit Banco Solidario

Manuel de l agent de crédit Banco Solidario Manuel de l agent de crédit Banco Solidario Extraits sur la prévention du surendettement des clients texte original en espagnol La philosophie «Vivre la solidarité» peut s appliquer à toute notre vie.

Plus en détail

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015 PASSEPORT Guide de présentation des demandes Janvier 2015 Le présent document a été produit par le ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations Coordination et rédaction Direction du soutien

Plus en détail

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Introduction Ce guide vous aidera à élaborer et à rédiger des objectifs d apprentissage «SMART». Un objectif d apprentissage énonce ce que vous souhaitez apprendre

Plus en détail

Combinaison de l imprimé et du Web pour favoriser le succès du THÉ ROUGE TETLEY UNE ÉTUDE SUR L OPTIMISATION DES MÉDIAS (CMOST) D IAB CANADA

Combinaison de l imprimé et du Web pour favoriser le succès du THÉ ROUGE TETLEY UNE ÉTUDE SUR L OPTIMISATION DES MÉDIAS (CMOST) D IAB CANADA Combinaison de l imprimé et du Web pour favoriser le succès du THÉ ROUGE TETLEY UNE ÉTUDE SUR L OPTIMISATION DES MÉDIAS (CMOST) D IAB CANADA Introduction Lancé il y a 8 ans, le programme d études sur l

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds du marché monétaire Standard Life 30 juin La Standard Life au Canada fait maintenant partie de Manuvie. www.manuvie.ca Fonds du marché

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux Aperçu du programme mars 2014 Comment fonctionne FundScrip? Aucun don Pas besoin de demander à la famille, aux amis,

Plus en détail

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement VILLAGE DE CASSELMAN Politique de placement Politique F3 (10/05/2005) OBJECTIF Pour s assurer que les surplus de liquidité et le portefeuille de placement sont gérés de façon prudente. DÉFINITIONS Actifs

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler Assurances Aspects financiers du statut d associé : les assurances 1. Assurance-invalidité 2. Assurance-vie 3. Assurance responsabilité professionnelle Votre cabinet a peut-être déjà mis en place un programme

Plus en détail

Guide d utilisation Outil de gestion budgétaire Mon budget

Guide d utilisation Outil de gestion budgétaire Mon budget Guide d utilisation Outil de gestion budgétaire Mon budget 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX À quoi sert Mon budget? Où trouver l outil de gestion budgétaire Mon budget? Est-ce que l utilisation de Mon budget

Plus en détail

Directive sur les voyages. d affaires des employés

Directive sur les voyages. d affaires des employés Directive sur les voyages Département responsable: Finances Entrée en vigueur: 1 er janvier 2003 Référence: Politique CC 1999/00-05, 2000/01-21, 2003/04-05, 2003/04-36, 2006/07-24, 2006/07-25, 2007/08-02,

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Guide de rédaction d un BUSINESS PLAN dans la restauration Auteur : Amandine Prat Conseils en création et

Plus en détail

Guide du requérant et du mandataire

Guide du requérant et du mandataire Guide du requérant et du mandataire Service en ligne du programme de la taxe sur l essence et de la contribution du Québec volet Reddition de comptes 00- Novembre 0 Direction générale des infrastructures

Plus en détail

Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection

Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection Logiciels de Gestion de Projets: Guide de sélection PPM Software Selection Guide ETAPE 1: Faiblesses Organisationnelles identifier clairement vos besoins

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Landmark Agence International

Landmark Agence International Landmark Agence International Propulsez votre agence à la prochaine étape de sa croissance Landmark Agence International (anciennement Adtraq ) est un logiciel conçu pour aider les agences de publicité

Plus en détail

APPEL D INSCRIPTIONS

APPEL D INSCRIPTIONS APPEL D INSCRIPTIONS DATE LIMITE DE SOUMISSION : Le 31 juillet 2015 Le concours Outstanding Retail Awards est possédé et exploité par : HARDLINES INC. 528 Queen St. E. Toronto, ON M5A 1V2 416-489-3396

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de recherche des IRSC Juin 2015 Table des matières INTRODUCTION... 3 ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS D ÉVALUATION PAR LES PAIRS... 3 PHASE

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Guide d autoformation. Mon Gestionnaire de formation Un petit guide de survie devant toutes les formations individuelles sur Internet

Guide d autoformation. Mon Gestionnaire de formation Un petit guide de survie devant toutes les formations individuelles sur Internet Société pour l apprentissage à vie (SAVIE) Guide d autoformation Mon Gestionnaire de formation Un petit guide de survie devant toutes les formations individuelles sur Internet Par Dominique Leclair Québec

Plus en détail

Guide des tableaux de bord de la direction pour les projets

Guide des tableaux de bord de la direction pour les projets Guide des tableaux de bord de la direction pour les projets Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du Conseil du Trésor, 2010 No de catalogue BT48-4/4-2010F-PDF ISBN 978-1-100-94892-8

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER A Demande R-3491-2002 RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER HYDRO-QUÉBEC ÉVALUATION DU PROJET SIC ET RECOMMANDATIONS, 7 AOÛT 2002 Original : 2002-09-20 HQD-2, Document 1 (En liasse) Rapport

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats Bureau du surintendant des institutions financières Groupe de l assurance-vie Conglomérats Juin 2012 Table des matières 1. Contexte... 2 2. Objectif, portée et méthodologie... 3 3. Conclusion... 4 4. Réponse

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite Vers une meilleure retraite Étude de cas n o 1 Section header 1 Section header 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 1 Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite À l intention

Plus en détail

Guide de rédaction d un plan d affaires

Guide de rédaction d un plan d affaires Rédigez vous-même votre plan d affaires Le plan d affaires est une des formes de présentation couramment utilisées pour communiquer votre projet d affaires. Les démarches entreprises pour élaborer son

Plus en détail

Atelier Campagne Marketing social

Atelier Campagne Marketing social Atelier Campagne Marketing social Vous devez mettre sur pied, au cours de ce bref atelier, une campagne de marketing social. Vous devrez aussi justifier vos activités de communication. Le nom d une organisation

Plus en détail

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Voici un résumé du projet de loi n o 80 Loi sur les régimes volontaires

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

Introduction et présentation des programmes Capsule de formation 1

Introduction et présentation des programmes Capsule de formation 1 Introduction et présentation des programmes Capsule de formation 1 Mai 2014 Traitement des données financières Table des matières Introduction... 3 1. Qui sommes-nous?... 3 2. Rappel sur les programmes...

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE FRVI Mars 2009 Guide sur les indicateurs de performance dans les unités de vérification interne 2 Table des matières Introduction..04

Plus en détail

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique Information partagée par Daniel Lefebvre (Bureau de la vice-rectrice recherche) 2010-01-15 Important de se rappeler qu il y a deux processus distincts : o Le processus d approbation du congé sabbatique

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR (DEMANDES ET PROJETS) AVRIL 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 4 Le saviez-vous?... 4 Les SELSC comportent trois modules :...

Plus en détail

Qu est-ce qu un programme de dons?

Qu est-ce qu un programme de dons? 1 Qu est-ce qu un programme de dons? Le terme «programme de dons» réfère à votre approche politique, stratégique, active visant à construire une relation durable avec vos abonnés et les donateurs. Tout

Plus en détail

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE?

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? Christiaens Sébastien Université de Liège Département PROMETHEE Institut de Mécanique et de Génie Civil, Bât. B52 Chemin des Chevreuils, 1 B-4000 Liège, Belgique Janvier

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT Dernière mise à jour : 12 novembre 2013 ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE CHARLEVOIX 2013-2015 Catégorie FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS L EPRT de Charlevoix partenaire du développement touristique

Plus en détail

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Bulletin de la Section de Québec Septembre 2012 NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Suite aux élections qui ont été tenues au cours des dernières semaines, Michel Doyon est devenu le représentant

Plus en détail

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES Direction du développement des entreprises Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications : janvier 1995 Réédité

Plus en détail

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité 1 Organisation d un club Organigramme du club Description des fonctions des officiers et autres responsables désignés Activités des comités du club Méthode de travail des comités Rapports des comités Une

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Google AdWords ou référencement naturel Comment choisir?

Google AdWords ou référencement naturel Comment choisir? 2011 2011 Google AdWords ou référencement naturel Comment choisir? Stephan Becker, M.M.H Fondateur et Président GPI - Groupe Publicité Interactive (514) 461-0821 sbecker@adwordsmontreal.com Qu est-ce que

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS 24 L adhésion à la formule d alternance travail-études peut donner lieu à des situations non prévues aux procédés habituellement en application dans les établissements

Plus en détail

LA MESURE DE LA PERFORMANCE

LA MESURE DE LA PERFORMANCE LA MESURE DE LA PERFORMANCE Pour tout projet commercial, le manageur doit prévoir, dès la conception, un suivi des actions commerciales mises en œuvre. Un des rôles du manageur est en effet de contrôler,

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Fonds Jeunes promoteurs CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Volet A : concrétisation de projets

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

Techniques du mailing

Techniques du mailing Techniques du mailing A/ Objectifs d un publipostage? Le mailing, nommé publipostage, routage ou encore publicité adressée peut être utilisé pour bien des occasions. Annoncer des soldes Vos clients fidèles

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc.

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc. RÉUSSIR VOTRE SALON 2012 Encourage inc. OPTIMISEZ VOTRE PARTICIPATION À UN SALON Réussir votre salon, c est non seulement réserver un emplacement et monter un kiosque mais c est aussi, et surtout, bien

Plus en détail

Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile. Pièce jointe au Bulletin GISA 2012-06

Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile. Pièce jointe au Bulletin GISA 2012-06 Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile Pièce jointe au Bulletin GISA 2012-06 Le 26 octobre 2012 1. Introduction... 1 2. Sociétés déclarantes... 1 3. Données de référence...

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance

4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance 4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance OUTILS DÉCISIONNELS DU FIDA EN MATIÈRE DE FINANCE RURALE 4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance Action: Mener à bien le

Plus en détail

Ce que vous devez savoir concernant la nouvelle Loi canadienne anti pourriel

Ce que vous devez savoir concernant la nouvelle Loi canadienne anti pourriel LCAP Ce que vous devez savoir concernant la nouvelle Loi canadienne anti pourriel Jason McLinton, directeur principal, Conseil canadien du commerce de détail et Jean Guy Côté, Directeur, Relations gouvernementales

Plus en détail

Kelly s Job Guide. Notre engagement envers vous

Kelly s Job Guide. Notre engagement envers vous Kelly s Job Guide Notre engagement envers vous Chez Kelly Services, nous reconnaissons que dans le contexte actuel, changer d emploi ou trouver un travail fixe, tout comme chercher un emploi temporaire,

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Aperçu du programme Juin 2015 À propos du programme FundScrip FundScrip est un programme de levée de fonds pancanadien qui fait en sorte

Plus en détail

MOBILITÉ INTERNATIONALE

MOBILITÉ INTERNATIONALE Annexe 5 MOBILITÉ INTERNATIONALE FICHE DE CANDIDATURE DE L ÉTUDIANT Indiquez le titre de votre stage ou projet : Nom (comme indiqué sur le passeport) Adresse complète (rue, ville, code postal) Matricule

Plus en détail

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL À : &' 1$,'6 M. Richard Drouin, O.C., c.r. Président, Commission d examen sur la rémunération des juges 2CVTKEM,/QPCJCP DATE :

Plus en détail

SIGAFINANCE. Quoi de neuf et correctifs Version 8.15.00.5 (20 février 2015)

SIGAFINANCE. Quoi de neuf et correctifs Version 8.15.00.5 (20 février 2015) SIGAFINANCE Quoi de neuf et correctifs Version 8.15.00.5 (20 février 2015) NOUVEAUTÉS. Entrée des écritures : ajout dans la fonction «Exporter et Importer des écritures quotidiennes» : si des auxiliaires

Plus en détail

Code canadien du bénévolat : guide pour l évaluation des pratiques organisationnelles

Code canadien du bénévolat : guide pour l évaluation des pratiques organisationnelles Code canadien du bénévolat : guide pour l évaluation des pratiques organisationnelles Remerciements Bénévoles Canada remercie l auteure, Liz Weaver, de son travail à l égard du document original, intitulé

Plus en détail