La chaîne de transmission des micro-organismes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La chaîne de transmission des micro-organismes"

Transcription

1 Les agents infectieux Les agents infectieux conventionnels (ATC) La chaîne de des micro-s Les bactéries Les virus les champignons microscopiques Les parasites IADE-Octobre Les agents transmissibles non conventionnels (ATNC) appelés également «prions» 2 Définitions Infection : Multiplication de micro-s à l intérieur des tissus d un sujet avec manifestations cliniques (= maladie) Colonisation : Multiplication de micro-s à l intérieur des tissus d un sujet (hôte) sans manifestation clinique sans manifestation immunitaire, sérologique ou biologique 3 Source Définitions flore endogène : MO du patient flore exogène : MO extérieurs 4 1

2 Introduction Les micro-s sont omniprésents dans l environnement ainsi que chez l homme et les animaux Tout être humain est en permanence exposé à ces réservoirs de MO provenant du sol, de l eau, de l air, des animaux, des autres personnes ou de luimême MECANISME DE TRANSMISSION DES MICRO-ORGANISMES Dans l immense majorité des cas, aucune conséquence Dans certains cas, développement d une infection 5 6 Mécanisme de Source(s) de micros infectants Patients infectés ou colonisés Personnels (visiteurs) Voie(s) de Air, eau, surfaces Dispositifs médicaux Hôte réceptif patient ou membre du personnel L hôte Porte d entrée Voie parentérale Voie muqueuse voie trachéale voie urinaire voie bronchique voie conjonctivale voie digestive Voies chirurgicales Autres voies : lésions cutanées... Mécanismes de défense spécifiques et non spécifiques 7 8 Humain environnemental 2

3 Contaminations lors d une aspiration trachéo-bronchique PREVENTION : Solution n 1 SOURCES DE MICRO- ORGANISMES Voies de SUJETS RECEPTIFS : PATIENTS 9 10 PREVENTION : Solution n 2 PREVENTION : Solution n 3 SOURCES DE MICRO- ORGANISMES Voies de SUJETS RECEPTIFS : PATIENTS SOURCES DE MICRO- ORGANISMES Voies de SUJETS RECEPTIFS : PATIENTS

4 Modes de des MO dans les établissements de soins La main: c est le vecteur le plus important de MO = manuportage La voie aérienne: l aérosolisation peut provenir: d un sujet malade ex tuberculeux d un sujet porteur sain ex porteur de Staphylocoques dorés de l environnement ex aérosols,d eau contaminée par légionelles Modes de des MO dans les établissements de soins Le sang: l effraction cutanée ou l accident met en contact du sang contaminé avec un sujet sain. Ex: piqûre avec aiguille contenant du sang contaminé par le VIH, l hépatite B, C Quelques fois par des produits de santé: dispositifs médicaux invasifs, médicaments... La voie digestive: ingestion de MO à partir d aliments ou d eau contaminés voies de des MO par par l Air par Goutellettes Quelques exemples de s de micro-s

5 Quelques exemples de de micro-s Staphylococcus aureus Staphylococcus epidermidis Streptococcus A, B, C, animales, animales Oro pharyngé Oro pharyngé Infection (organe cible) Impétigo, abcès, septicémies, Tous les organes s Infection ORL 17 Quelques exemples de de M-O Listeria monocytogenes Pseudomonas aeruginosa Legionella pneumophila Acinetobacter baumannii Escherichia coli Klebsielle pneumoniae Enterobacter cloacae Aliments Eau, milieux humides Eau (chaude) Environnement sol, eau, végétaux sol, eau, végétaux Inhalation aérosol Eau contaminée Pas de inter humaine Infection (organe cible) Atteinte neuro méningée Poumon, œil, peau Légionellose, Fièvre de Pontiac Poumon Poumon Digestif 18 Quelques exemples de de micro-s Quelques exemples de de micro-s Espèce principal Mode de Porte d entrée principale Infection (organe cible) Clostridium difficile perfringens tetani Humain Animal Environnement Humain Animal Environnement Animal sol, eau indirect dont manuportage indirect dont manuportage Cutanéo muqueuse Percutanée indirect Cutanéo muqueuse percutanée 19 Enterococcus faecalis Salmonella, animales (oro fécale) Septicémie Gastro entérite 20 5

6 Quelques exemples de de micro-s Quelques exemples de de micro-s Virus du SIDA (VIH) Virus hépatite C Virus hépatite B Virus hépatite A Sang, sexe, lait maternel Sang Sang, sexe, lait maternel Ingestion (oro fécale) Tant que le virus est présent dans les cellules transmisses Tant que le virus est présent dans le sang Fin de la période d'incubation et début infection Infection (organe cible) SIDA (lymphocytes) Hépatite C Hépatite B «Ictère" 21 Candida albicans Sarcoptes scabiei Matériel contaminé, Cutanée (contact étroit) «opportuniste» Dès la phase d incubation (faible) et phase d état : femelles fécondées Infection (organe cible) Mycose Gale (peau) 22 Les bactéries multi-résistantes Certains micro s sont résistants aux traitements anti-infectieux Cette résistance peut être naturelle ou acquise Des populations bactériennes sont sélectionnées par les traitements antibiotiques et émergent comme une nouvelle population Les bactéries multi-résistantes Action de l antibiotique Doit pénétrer dans la bactérie Doit arriver sur la cible dans son intégralité Doit se fixer à une cible Mode de résistance de la bactérie Devient imperméable Produit des enzymes qui le modifient ou le détruisent Protège la cible en la modifiant

COMMENSALISME ET INFECTION

COMMENSALISME ET INFECTION COMMENSALISME ET INFECTION I -Les réservoirs bactériens L environnement Bactéries saprophytes L homme, les animaux Bactéries commensales 1 - Flore environnementale Réservoir de micro-organisme : Eau Surface

Plus en détail

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui L infection 1 Définitions L infection = tous les processus biologiques qui caractérisent l'interaction entre l'hôte et le microorganisme agresseur (les microorganismes entrent et se multiplient dans les

Plus en détail

17/07/2015. Le risque infectieux en gériatrie. Introduction et définitions. Infection : Colonisation : Introduction et définitions

17/07/2015. Le risque infectieux en gériatrie. Introduction et définitions. Infection : Colonisation : Introduction et définitions Introduction et définitions Le risque infectieux en gériatrie «Prévention des Infections Associées aux Soins en EHPAD» C. Gautier - Formation CCLIN Sud-Ouest Infection : Multiplication de micro-organismes

Plus en détail

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS INFECTION ASSOCIÉE AUX SOINS (IAS) Infection qui survient : au cours ou au décours d une prise en charge diagnostique, thérapeutique, palliative,

Plus en détail

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans Ecologie Bactérienne et Nosocomialité Dr Laurent tbret Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans INTRODUCTION Flore cutané Flore ORL 10 13 Cellules 10 14 à 10 15 Bactéries Flore digestive i Flore génitale

Plus en détail

Le risque infectieux

Le risque infectieux Le risque infectieux I- Définitions Risque : probabilité de survenue d un événement indésirable causant un préjudice au patient, au soignant, au visiteur. Contamination : processus entraînant la présence

Plus en détail

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT

MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT en établissements de santé Selon les recommandations 2009 de la SFHH «Prévention de la transmission croisée

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES 1 1. Rappel Définitions de l infection 2 Infection (1) Maladie d origine infectieuse Signes cliniques douleur au niveau du site d infection rougeur chaleur présence

Plus en détail

HYGIENE HOSPITALIERE. Sept 2012

HYGIENE HOSPITALIERE. Sept 2012 HYGIENE HOSPITALIERE Sept 2012 PLAN Historique Définitions et généralités Rappel microbiologie Modes de transmissions Notions de résistance Facteurs de risque et prévention HISTORIQUE Historique Moyen-âge:

Plus en détail

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR)

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) APHAL Mardi 15 septembre 2015 Dr E. POIRIER ARLIN Lorraine La résistance aux antibiotiques o existait bien avant leur utilisation chez l

Plus en détail

L Infection associée aux soins l Hygiène Hospitalière : gestion et prévention des risques infectieux (partie 2)

L Infection associée aux soins l Hygiène Hospitalière : gestion et prévention des risques infectieux (partie 2) L Infection associée aux soins l Hygiène Hospitalière : gestion et prévention des risques infectieux (partie 2) IFSI du Bassin de THAU - K. BAUMGARTNER LA CHAINE EPIDEMIOLOGIQUE Une histoire d interaction

Plus en détail

Des germes et des hommes...

Des germes et des hommes... Des germes et des hommes... Infection / Colonisation / Transmission INFECTION 1. Pénétration et développement dans un être vivant de microorganisme qui peuvent provoquer des lésions en se multipliant,

Plus en détail

LES VOIES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS

LES VOIES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS LES VOIES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS 1 MICRO ORGANIMES (1) LA DOSE INFECTIEUSE Dépend : du nombre de micro-organismes présents de l espèce du micro-organisme de l hôte lui-même du mode de transmission

Plus en détail

Correction de l évaluation n 3 du 20 Janvier : Infectiologie

Correction de l évaluation n 3 du 20 Janvier : Infectiologie Correction de l évaluation n 3 du 20 Janvier 2011 2.10 : Infectiologie 1. Citez les 7 mesures de précautions standard : - Lavage des mains - Port de gants (en cas de liquide biologique et/ou peau lésée

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque l Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque lue 2.10 - C3 le.doyen-brunet lpromotion 2010-2013 IFSI - C.Foix l11 l PLAN 1 La fore bactérienne 1 Les défenses de l hôte 1 Réservoirs et mode

Plus en détail

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après Module 3 Mesures préventions Avant Pendant Après AVANT: Vaccination Immunité acquise soit soit Active Passive est De longue durée S effectue Par intervention du système immunitaire C est à dire que Lymphocyte

Plus en détail

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN 1 GÉNÉRALITÉS (1) La peau normale est colonisée par des bactéries: 10 14 bactéries/être humains = 100 000 000 000 000 c est-à-dire 10 fois plus que le nombre de cellules humaines = RÔLE BARRIÈRE MAJEUR

Plus en détail

les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes

les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes Principaux microorganismes impliqués dans les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes Micro-organisme pathogène Tout micro-organisme capable de provoquer une infection : Se multiplier chez

Plus en détail

LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE

LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE Professeur Michel Drancourt Laboratoire de Microbiologie-Hygiène Hôpital de la Timone Michel.Drancourt@univmed.fr http://www.mediterranee-infection.com/

Plus en détail

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL I. INTRODUCTION Biocontaminant Contaminant d origine biologique Biocontamination Présence d un élément biologique indésirable dans un produit ou dans l environnement du produit

Plus en détail

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux! PLAN 1 Le risque infectieux A) Les micro-organismes organismes microscopiques très divers : les plus fréquents sont les bactéries et les virus

Plus en détail

Hygiène des mains et port de gants

Hygiène des mains et port de gants Hygiène des mains et port de gants Dr Agnès VINCENT 2 e Journée de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS et IME 2 Octobre 2014 -Lyon Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT L LEGOUT, SERVICE DE MALADIES INFECTIEUSES CH ALPES LÉMAN

RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT L LEGOUT, SERVICE DE MALADIES INFECTIEUSES CH ALPES LÉMAN RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT L LEGOUT, SERVICE DE MALADIES INFECTIEUSES CH ALPES LÉMAN AUCUN CONFLIT D INTERETS AVEC LA PRÉSENTATION RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT Environnement = air; eau non

Plus en détail

Procédés de traitement des dispositifs médicaux PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Procédés de traitement des dispositifs médicaux PROFESSIONNELS DE SANTÉ Procédés de traitement des dispositifs médicaux PROFESSIONNELS DE SANTÉ Contexte HAD = alternative à l hospitalisation (article R.6121-4du CSP) Eviter une hospitalisation à temps complet ou en diminuer

Plus en détail

Notions fondamentales en hygiène

Notions fondamentales en hygiène Notions fondamentales en hygiène UE 2.10 S1, Infectiologie, Hygiène 07/09/2012 IFSI CHU ANGERS NC- CV -JFB REPRESENTATIONS du mot HYGIENE Associer 3 mots au mot «hygiène» Hygiène _ Hygiène physique Hygiène

Plus en détail

Les Précautions Complémentaires

Les Précautions Complémentaires Les Précautions Complémentaires Version IADE Mai 2012 Les précautions complémentaires en établissement de soins Les précautions complémentaires, associent des mesures géographiques et techniques. Elles

Plus en détail

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales : un problème d actualité O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales / Infections Associées aux Soins: définitions Evolution : IN (acquise

Plus en détail

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie Le risque spécifique en gériatrie CONTEXTE ALTÉRATION DES CAPACITÉS Personnes âgées de plus de 85 ans - En 2005 : un million - En 2015 : deux millions Motrices Intellectuelles Secteur médico-social - Création

Plus en détail

Bactériologie générale

Bactériologie générale Bactériologie générale I- Qu est ce qu une bactérie? C est un micro-organisme (0,5 à 5 microm) unicellelulaire C est un procaryote puisqu elle n a pas de noyau, le matériel génétique est libre dans le

Plus en détail

22/11/2012. Notions générales. Modes de transmission. Transmission = transfert de microorganismes

22/11/2012. Notions générales. Modes de transmission. Transmission = transfert de microorganismes Prise en charge du patient à risque particulier au bloc opératoire (BMR ectoparasites tuberculose pulmonaire Clostridium difficile) Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Niveau 1: Le risque

Plus en détail

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 PRECAUTIONS STANDARD BON USAGE DES GANTS Isabelle RABERIN - Infirmière hygiéniste Stéphanie GUINAND

Plus en détail

MECANISMES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS

MECANISMES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS IFSI 1 ère année, module Hygiène (année 2016-2017) MECANISMES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS AM. GALLERAND, ARLIN Martinique IFSI 1ère année sept 2016 1 Définitions INFECTION= résultat de l agressiond

Plus en détail

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs)

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Institut de veille sanitaire (InVS), pour le Réseau d alerte, d investigation et de surveillance des infections nosocomiales

Plus en détail

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Cours PCEM 2 Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Anne-Laure Michon, AHU Laboratoire de Bactériologie, CHU de Montpellier, Université Montpellier I Objectifs

Plus en détail

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE?

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? Journée régionale sur l infection du pied diabétique 1er juin 2007 Anne Vachée Fédération de biologie CH de Roubaix

Plus en détail

Classement des agents biologiques adapté au secteur des services à la personne

Classement des agents biologiques adapté au secteur des services à la personne Classement des agents s adapté au secteur des services à la personne Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe 4 Possibilité de provoquer une maladie chez l Danger pour les travailleurs Propagation dans la collectivité

Plus en détail

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires Formation Diplôme d Etat d Infirmier(e) Unité d Enseignement 2.10 S1 Infectiologie et Hygiène Faculté de Versailles Saint-Quentin en Yvelines Dr Isabelle

Plus en détail

Structure Bactérienne Croissance Relation hôte bactérie

Structure Bactérienne Croissance Relation hôte bactérie Structure Bactérienne Croissance Relation hôte bactérie Structure bactérienne Une bactérie est un microorganisme procaryote unicellulaire constitué d'une paroi rigide et d'un chromosome circulaire Capsule

Plus en détail

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins 1 RISQUES INFECTIEUX Infections liées aux soins 2 Quels sont les objectifs? Evaluer les risques infectieux Mettre en place les mesures préventives adaptées Le risque infectieux est lié à 3 éléments indissociables

Plus en détail

PRÉCAUTIONS STANDARD, PRÉCAUTIONS

PRÉCAUTIONS STANDARD, PRÉCAUTIONS PRÉCAUTIONS STANDARD, PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES, LES NOUVEAUTÉS, SPÉCIFICITÉS EN CANCEROLOGIE ET HEMATOLOGIE (isolement protecteur). Soirée thématique régionale ONCOLIE 25 juin 2015 Véronique DENIZOT

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Introduction Les risques biologiques et sanitaires professionnels peuvent

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent

Plus en détail

Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière

Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière Mécanisme de résistance bactérienne: moyen de lutte mis en œuvre par la bactérie pour empêcher l action de l antibiotique

Plus en détail

Panels de PCR multiples (par TEM PCR TM ) pour la détection de maladies infectieuses

Panels de PCR multiples (par TEM PCR TM ) pour la détection de maladies infectieuses s de PCR multiples (par TEM PCR TM ) pour la détection de maladies infectieuses La précocité et la précision du diagnostic permettent la mise en place d une thérapeutique anti infectieuse rapide et adaptée.

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL I/ GENERALITES : Les risques biologiques sont liés à l exposition à des agents biologiques en milieu de travail. Les agents biologiques sont présents dans

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Cette présentation a été effectuée le 9 décembre 2015, au cours de la journée «5 es JAPI Au-delà des crises, la gestion des risques infectieux pour la santé des travailleurs et des patients (jour 2)» dans

Plus en détail

Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux, 2012

Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux, 2012 Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux, 212 Résultats nationaux et de l inter région Ouest Nadine GARREAU, Anne INGELS, Sophie GLORION et Pascal

Plus en détail

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé Les acteurs en présence Antibiotiques Hôte (terrain) Flores commensales

Plus en détail

LE RISQUE BIOLOGIQUE

LE RISQUE BIOLOGIQUE LE RISQUE BIOLOGIQUE PROGRAMME Définitions Modes de contamination Activités à risque Conséquences Prévention DÉFINITIONS o Les agents biologiques sont présents partout autour de nous : Humains Animaux

Plus en détail

Dispositif : 11A Module ; Code PAF 126W80

Dispositif : 11A Module ; Code PAF 126W80 Dispositif : 11A0250927 BAC PRO ASSP : hygiène hospitalière Module 29870 ; Code PAF 126W80 BOULOGNE BILLANCOURT 11 avril 2012 9h30-16h30 Animateurs : Ahmed Maazouzi : surveillant général de la Clinique

Plus en détail

L hygiène des mains dans le cadre des précautions générales et additionnelles. Formation pour soignants

L hygiène des mains dans le cadre des précautions générales et additionnelles. Formation pour soignants L hygiène des mains dans le cadre des précautions générales et additionnelles Formation pour soignants Toutes les petites bêtes MRSA, VRE, CPE, C. difficile, M. tuberculosis, S. epidermidis, P. acnes,

Plus en détail

Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC. Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND

Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC. Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND Historique Depuis l antiquité «mise en quarantaine» des patients contagieux pour éviter les épidémies

Plus en détail

Prophylaxie antibiotique

Prophylaxie antibiotique Prophylaxie antibiotique Définition: administration d un antibiotique pour prévenir une infection traitement - de courte durée - généralement à spectre étroit Indications d une prophylaxie - chirurgie

Plus en détail

Lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de soins

Lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de soins Formation Formation du personnel du nouvellement personnel nouvellement recruté recruté Lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de soins CCLIN Sud-Ouest 1 NOTE DU GROUPE DE TRAVAIL

Plus en détail

AM Gallerand ARLIN Martinique 20 mai 2016

AM Gallerand ARLIN Martinique 20 mai 2016 AM Gallerand ARLIN Martinique 20 mai 2016 Un épouvantail Un agent microbien hautement infectieux/contagieux Un mal exclusivement hospitalier Une bactérie à fuir à tout prix Un motif pour éloigner les patients

Plus en détail

Introduction. Notion d infection : l hôte. Notion d infection : l hôte

Introduction. Notion d infection : l hôte. Notion d infection : l hôte Maladies infectieuses : Avantages des diagnostics précoces pour le malade, son entourage et l environnement à partir de cas concrets Pr Aïssatou Gaye-Diallo Bactériologie-Virologie Hôpital A. le Dantec

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 172 - Avril 2017 SOMMAIRE Les maladies infectieuses infantiles 1. Les maladies à éviction des collectivités p 2 2. Les fiches Grand Public p 4 3. Test de lecture p 5 Le mot de

Plus en détail

3. Les infections nosocomiales

3. Les infections nosocomiales 3. Les infections nosocomiales 3.1. Fréquence des infections nosocomiales Parmi les patients, 21 010 avaient une ou plusieurs infections nosocomiales le jour de l enquête soit un taux de prévalence de

Plus en détail

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque Ph Meurin Les Grands Prés Septembre 2014 Je ne déclare pas de conflit d intérêt à propos de cette présentation Enquête Hygiène GERS Etat des lieux Les CRC accueillent

Plus en détail

Pneumonie associée à la ventilation mécanique (PAVM)

Pneumonie associée à la ventilation mécanique (PAVM) Pneumonie associée à la ventilation mécanique (PAVM) Introduction La plus fréquente des IN en réanimation 50 % des IN en réanimation 8 à 28 % des patients de réanimation intubés La plus grave des IN Mortalité

Plus en détail

RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES. Dr. HENNICHE HCA novembre 2008

RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES. Dr. HENNICHE HCA novembre 2008 RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES Dr. HENNICHE HCA novembre 2008 INTRODUCTION Les bactéries qui concernent l homme: les bactéries saprophytes: vivent dans l environnement immédiat (air, sol) les

Plus en détail

MODULE 6 HYGIENE. Microbiologie et Immunité AP 2014 ER MAJ CJ

MODULE 6 HYGIENE. Microbiologie et Immunité AP 2014 ER MAJ CJ MODULE 6 HYGIENE Microbiologie et Immunité AP 2014 ER MAJ CJ Historique: Hygiène hospitalière 1846: Semmelweis (obstétricien autrichien) : importance du lavage de mains 1860: Pasteur ( biologiste): découverte

Plus en détail

Fiche d information (grand public)

Fiche d information (grand public) Fiche d information (grand public) Définitions Qu est-ce qu un antibiotique? Les antibiotiques, également appelés médicaments antimicrobiens, sont des médicaments capables d'inhiber la croissance des bactéries

Plus en détail

de prévalence des infections nosocomiales et des traitements

de prévalence des infections nosocomiales et des traitements Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux en établissement de santé France, mai - juin 2012 Les principaux chiffres clés En 2012, l enquête nationale

Plus en détail

Partie : Monde microbien et notre organisme

Partie : Monde microbien et notre organisme Partie : Monde microbien et notre organisme Quelles sont les relations qu entretient l être humain avec le monde microbien? Chapitre : Un contact permanent avec les microbes. Les microorganismes par leur

Plus en détail

Infection par Bordetella bronchiseptica,

Infection par Bordetella bronchiseptica, Fiche technique n 21 Infection par Bordetella bronchiseptica, la bordetellose féline Bordetella bronchiseptica est l agent responsable de la bordetellose féline. Il est fréquemment rencontré en collectivité.

Plus en détail

Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris

Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Les plaies chroniques plaies ouvertes évoluant depuis plusieurs semaines

Plus en détail

Antibiotique - Antibiorésistance

Antibiotique - Antibiorésistance Antibiotique - Antibiorésistance Bactérie - Antibiotique Résistances antibiotiques Aliment médicamenteux Bactéries Le corps humain est composé (ordre de grandeur): 10 13 à 10 14 cellules animales de plus

Plus en détail

Concepts en hygiène. IMFSI 1ère année 09/09/2016 Dr C. MIQUEL

Concepts en hygiène. IMFSI 1ère année 09/09/2016 Dr C. MIQUEL Concepts en hygiène IMFSI 1ère année 09/09/2016 Dr C. MIQUEL 1 Chaîne épidémiologique Une maladie infectieuse est la résultante de l introduction dans l organisme d un micro-organisme vivant qui s y développe.

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Introduction Les risques biologiques et sanitaires professionnels peuvent

Plus en détail

QUELS GERMES POUR QUELLES PRÉSENTATIONS. J. Maugein

QUELS GERMES POUR QUELLES PRÉSENTATIONS. J. Maugein QUELS GERMES POUR QUELLES PRÉSENTATIONS J. Maugein INTRODUCTION L épidémiologie de l endocardite infectieuse a changé au cours des dernières décennies avec une augmentation des infections associées aux

Plus en détail

Chapitre 1 : L'Homme face aux micro-organismes

Chapitre 1 : L'Homme face aux micro-organismes Chapitre 1 : L'Homme face aux micro-organismes I La diversité des micro-organismes : III1 Activité 1 Les micro-organismes dans notre environnement Problème Comment appréhender la diversité des micro-organismes?

Plus en détail

Le monde microbien. K. RISSO Interne Infectiologie/Pneumologie

Le monde microbien. K. RISSO Interne Infectiologie/Pneumologie Le monde microbien K. RISSO Interne Infectiologie/Pneumologie Objectifs de ce cours Au terme de ce cours l étudiant devra être capable: De définir le terme «microbien» De définir les différents agents

Plus en détail

LES MASQUES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE POURQUOI? COMMENT?

LES MASQUES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE POURQUOI? COMMENT? LES MASQUES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE POURQUOI? COMMENT? LA FLORE NASALE, BUCCALE ET PHARYNGEE COMPOSEES DE NOMBREUX MICRO-ORGANISMES : Haemophilus influenzae et parainfluenzae Neisseeria sp, Branhamella

Plus en détail

L HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT (prévention surveillance) L eau à l hôpital EOH_PSL_2012 1

L HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT (prévention surveillance) L eau à l hôpital EOH_PSL_2012 1 L HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT (prévention surveillance) L eau à l hôpital EOH_PSL_2012 1 QUEL ENVIRONNEMENT? EAU HYGIENE SURFACES AIR opourquoi? Parce qu ils sont tous des vecteurs potentiels EOH_PSL_2012

Plus en détail

PRINCIPAUX MICROORGANISMES PATHOGENES

PRINCIPAUX MICROORGANISMES PATHOGENES PRINCIPAUX MICROORGANISMES PATHOGENES 2015 Coliformes thermotolérants, Escherichia coli Coliformes thermotolérants, Escherichia coli fécale, eaux usées, sol, matières premières non décontaminées Pas, sauf

Plus en détail

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives S. Chalmin, R. Goursaud, E. d Ortenzio Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie Journée Médicale Calédonienne 22 juin

Plus en détail

Chapitre 4 : se protéger des maladies.

Chapitre 4 : se protéger des maladies. Chapitre 4 : se protéger des maladies. Qu est-ce qui peut nous rendre malades? I/ Les maladies sont souvent dues à des virus ou à des bactéries. DEFINITIONS : Micro-organismes = microbe = être vivant invisible

Plus en détail

Conseil fédéral de la FSSS Novembre Plan de la formation. Le processus infectieux

Conseil fédéral de la FSSS Novembre Plan de la formation. Le processus infectieux La prévention et le contrôle de maladies infectieuses : comprendre pour agir et transformer Conseil fédéral de la FSSS Novembre 2008 Ana María Seifert ddd 1 Plan de la formation Le processus infectieux

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES. Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries,

RISQUES BIOLOGIQUES. Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries, RISQUES BIOLOGIQUES Ë Les microbes sont des micro-organismes vivants tels que les bactéries, les virus, les champignons microscopiques, les parasites et les prions. Ë Ils sont présents chez tous les êtres

Plus en détail

PROPHYLAXIE ANTIBIOTIQUE. 09/03/ prophylaxie-antibiotique 1

PROPHYLAXIE ANTIBIOTIQUE. 09/03/ prophylaxie-antibiotique 1 PROPHYLAXIE ANTIBIOTIQUE 09/03/2008 14-prophylaxie-antibiotique 1 Prophylaxie antibiotique: de quoi s agit-il? Définition: administration d un antibiotique pour prévenir une infection traitement - de courte

Plus en détail

Historique. de travaux sur la gangrène, l importance de l asepsie.

Historique. de travaux sur la gangrène, l importance de l asepsie. Historique Philip Semmelweis : médecin hongrois qui reconnut, avant les découvertes de pasteur, le caractère infectieux et transmissible de la fièvre puerpérale et l action préservatrice des sels de chaux.

Plus en détail

MALADIES TRANSMISSIBLES "0" Ph. MEERT & M. VANHERP

MALADIES TRANSMISSIBLES 0 Ph. MEERT & M. VANHERP NETWORK OF HUMANITARIAN ASSISTANCE SANTE DANS LES OPERATIONS DE SECOURS SOS - HUMA 3880 MALADIES TRANSMISSIBLES "0" Ph. MEERT & M. VANHERP UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP

Plus en détail

Analyse a priori des risques et mesures de prévention. Secteur Environnement Cas de l assainissement

Analyse a priori des risques et mesures de prévention. Secteur Environnement Cas de l assainissement Martine COURTOIS Professeur Ag H Expert "Risques professionnels" Cnam - PARIS Analyse a priori des risques et mesures de prévention Secteur Environnement Cas de l assainissement Les situations de travail

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Dr Gérald Vallet Centre Hospitalier de VERDUN 16èmes Journées Régionales d'hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales 12 et 13

Plus en détail

Les accidents exposant au sang à l HNN A propos d une étude prospective de 35 cas (de Décembre 2006 à Octobre 2008). Dr Daou Mamane HNN

Les accidents exposant au sang à l HNN A propos d une étude prospective de 35 cas (de Décembre 2006 à Octobre 2008). Dr Daou Mamane HNN Les accidents exposant au sang à l HNN A propos d une étude prospective de 35 cas (de Décembre 2006 à Octobre 2008). Dr Daou Mamane HNN INTRODUCTION (1) Définition: AES: tout contact accidentel avec du

Plus en détail

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL I. INTRODUCTION Biocontaminant Contaminant d origine biologique Biocontamination Présence d un élément biologique indésirable dans un produit ou dans l environnement du produit

Plus en détail

Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène. N. Khouider

Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène. N. Khouider Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène N. Khouider Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène Les précautions complémentaires d hygiène Transmission

Plus en détail

Conclusion CONCLUSION

Conclusion CONCLUSION 117 CONCLUSION L infection nosocomiale d une manière générale et surtout en milieu Chirurgical constitue un grave problème de santé publique dans les pays en voie de développement. C est dans le but d

Plus en détail

L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité

L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité Journée de formation hygiène Colines St-Brévin les Pins 26 janvier 2016 Ivana Novakova Infirmière Hygiéniste Arlin Ile-de-France

Plus en détail

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES CTAA 2017

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES CTAA 2017 ANALYSES MICROBIOLOGIQUES CTAA 2017 12 Rue de l Usine Charguia II Tél : 71 940 198/081 Fax : 71 941 080 Germes Indicateurs d hygiène générale Les germes mésophiles totaux Les levures et moisissures Les

Plus en détail

Cas clinique. Guyen, L.Legout des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing

Cas clinique. Guyen, L.Legout des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing Cas clinique Dr E. Senneville,, S. N GuyenN Guyen, L.Legout Service Régional R des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing 2 ème JRIPD, 1 er Juin 2007 Cas? Mrs H. Kimberly, 64 ans? Diabète connu depuis plus

Plus en détail