Créé 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Créé 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées"

Transcription

1 Asbl Le Trait d'union 1 Créé à l'initiative du CPAS de Mouscron, le Trait d'union a vu le jour en 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées es.. Il occupait alors une vingtaine de travailleurs, qui sans cette création auraient eu peu de chances de trouver un emploi. A l'époque, l'activité était essentiellement centrée e sur des travaux de type "occupationnel" Les objectifs principaux suivis : Fournir un travail rémunr munérateur à des personnes dont le handicap rend difficile l intl intégration dans le monde ordinaire du travail. Fournir un cadre de travail favorisant la mise en valeur des potentialit entialités de ces personnes et leur assurer un maximum d autonomie. d Intégrer et former au travail des jeunes dans le cadre de leur première expérience professionnelle Asbl Le Trait d'union 2

2 Moyens mis en œuvre pour y arriver : Intégrer l ASBL l dans le tissu économique régional r Etre le partenaire des entreprises par l offre l et le développement d d une d large gamme de services répondant r aux attentes des clients, en privilégiant les exigences de qualité,, de souplesse et de rapidité. L Entreprise de Travail Adapté s est développd veloppée e durant plus de 40 ans et procure, au premier semestre 2010, un emploi à plus de 175 personnes. Asbl Le Trait d'union 3 Asbl Le Trait d'union 4

3 *Awiph : Agence Wallonne pour l Intégration de la Personne Handicapée Asbl Le Trait d'union 5 Bien que l entreprise l soit très s polyvalente, le Trait d'union s'est spécialis cialisé dans différents secteurs d'activités s et notamment dans les branches suivantes : le conditionnement généralg l'emballage et la mise sous film le placement de personnel dans les entreprises partenaires les travaux à façon la confection Asbl Le Trait d'union 6

4 Asbl Le Trait d'union 7 Situés à 35 mètres m de la frontière re française aise (zoning de la Martinoire à Mouscron), nous travaillons aussi bien avec des clients belges (wallons( et néerlandophones) qu avec des entreprises françaises. aises. Une étude a été réalisée e en notre sein afin de déterminer d les raisons principales des commandes de travaux de nos clients. Il apparaît t que la rapidité d exécution et de réalisation r sont des éléments primordiaux. Bien évidemment, à partir du moment oùo le cahier des charges fourni est respecté! Asbl Le Trait d'union 8

5 Asbl Le Trait d'union 9 Asbl Le Trait d'union 10

6 Notre position géographique g est un atout incontestable au niveau économique, cependant toute médaille m a son revers. Nous ne sommes subsidiés s que pour le personnel habitant la région r wallonne. Notre réserve r de recrutement est donc très s rapidement tarie, aussi bien pour le personnel de production que pour la cellule d accueil d (une section d accueil d et de formation destinée e aux personnes qui nécessitent n une période p d adaptation à l emploi en ETA pour atteindre un rendement suffisant). En clair, aucune personne habitant la Flandre (sauf dérogation d longue, fastidieuse et à caractère re «aléatoire atoire»)) ou la France n est n subsidiée e en ETA wallonne. Les entreprises françaises aises ne peuvent faire valoir le travail effectué avec notre ETA auprès s de leurs institutions. Asbl Le Trait d'union 11 Flandre Wallonie France Asbl Le Trait d'union 12

7 Au fil des années (plusieurs entreprises travaillent avec le TU depuis plus de 20 ans) certaines relations avec nos clients se sont muées en véritables v partenariats. Le «prestataire de services» devient le véritable v bras de production de l entreprise. l Les années d expd expérience en conditionnement et travaux à façon sont appréci ciées : nous communiquons sur les difficultés s de travail liées aux propriétés s intrinsèques du produit (taille et forme pour la mise sous film, dangers liés à une mauvaise palettisation, etc), nous sommes invités s aux réunions r de préparation paration des futurs packagings ( puisque le travail manuel est réalisr alisé chez nous), Asbl Le Trait d'union 13 les clients installent leurs propres machines dans l ETA. l Nous fournissons les travailleurs et un prix à la pièce, nos mécanos m travaillent en collaboration avec les services techniques de nos clients (entretien de leur parc machine mais aussi dangers potentiels et améliorations possibles), nous proposons au client des nouvelles méthodes m et possibilités s de conditionnement, etc Asbl Le Trait d'union 14

8 Les Entreprises de Travail Adapté du Hainaut sont regroupées es en fédération, f la FETAH. Des plateformes d éd échanges et de partages ont ainsi été créé éées, des réunions r et groupes de projet sont régulir gulièrement organisés. s. Pour l instant l, ils touchent les points suivants : Réunion des commerciaux Dans un marché où certaines eta sont concurrentes, les échanges humains permettent plus facilement d éd éviter ou d aplanir certains problèmes. Des visites d atelier d sont organisées, des projets tels que label ETA sont discutés. s. Des marchés s de plus grande ampleur peuvent être distribués s entre plusieurs ETA. Asbl Le Trait d'union 15 Projet pilote Mostra (Management des buts sociaux) Où le travailleur est placé au centre des préoccupations, il devient le «client» de l ETA. l Le Management des buts sociaux est l ensemble l des activités qui concernent la planification,, la mise en œuvre,, le contrôle et l amélioration continue des processus visant la satisfaction des besoins et attentes de la personne handicapée. Réunion des assistants sociaux Echanges de bonnes pratiques Mise à jour des nouvelles législationsl Travail en commun sur des thèmes tels que le tabagisme, l alcool, etc. Contrats d entreprise d entre ETA Pour pallier un manque ponctuel de personnel, les ouvriers peuvent grossir les rangs d un d collègue de façon momentanée. e. Asbl Le Trait d'union 16

9 Asbl Le Trait d'union 17

DAMIER. Dispositif d Accd

DAMIER. Dispositif d Accd DAMIER Dispositif d Accd Accès à la Mobilité Immédiate pour l Emploi en Région R Rurale. Une initiative toute luxembourgeoise! DAMIER est le fruit d une d heureuse collaboration entre la et la sur le thème

Plus en détail

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS ASSURANCE - FINANCE Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

Qui sommes nous? Nous adaptons les compétences et le volume de notre personnel selon votre demande en vous garantissant :

Qui sommes nous? Nous adaptons les compétences et le volume de notre personnel selon votre demande en vous garantissant : Qui sommes nous? «L Entraide par le Travail» est une ETA (Entreprise de Travail Adapté) agréée par l Awiph sous le N 88 spécialisée en imprimerie, conditionnement, mailing et montage électrique et mécanique,

Plus en détail

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous Avant tout il y a vous POUR METTRE TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ, IL CONVIENT DE VÉRIFIER LA COHÉRENCE DE VOTRE PROJET DE CRÉATION D'ENTREPRISE AVEC VOTRE PROJET PERSONNEL : QUELLE VIE VOULEZ-VOUS AVOIR?

Plus en détail

LA SCLEROSE EN PLAQUES

LA SCLEROSE EN PLAQUES Fiche 4 LA SCLEROSE EN PLAQUES PRESENTATION Quelques généralités La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui se caractérise par l apparition dans le système nerveux central de petites lésions disséminées,

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

Volontariat International en Entreprise VIE

Volontariat International en Entreprise VIE Volontariat International en Entreprise VIE Sommaire 1. Présentation de la société Bidaux Historique, Produits/Marchés, s, Service Export 2. Intérêt du VIE Sensibilisation/Opportunité,, Définition, D Prospection

Plus en détail

QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse

QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse QUESTIONS ECRITES 1 Problèmes de réception des radios francophones dans la région d Enghien Fadila LAANAN, Ministre de la Culture, Audiovisuel & Jeunesse 2 Fonction publique communautaire 3 Egalité des

Plus en détail

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA.

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. 1. INRODUCTION La page de garde reprend la signalétique de l ETA ainsi que quelques informations utiles quant au déroulement de

Plus en détail

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES LES QUALITES REQUISES L Assistant(e) de Gestion doit faire preuve de : Autonomie, méthode, Dynamisme, esprit d initiative, Sens des responsabilités, Faculté d adaptation, Rigueur, Discrétion, diplomatie

Plus en détail

LA VISITE D APTITUDE. Docteur Isabelle PIREYRE - Médecin Statutaire

LA VISITE D APTITUDE. Docteur Isabelle PIREYRE - Médecin Statutaire LA VISITE D APTITUDE Docteur Isabelle PIREYRE - Médecin Statutaire Ville de Clermont-Ferrand HISTORIQUE DE LA MEDECINE AGREEE Décret 1853 : notion de médecins assermentés attachés à l Administration. Décret

Plus en détail

Votre solution aux marchés publics

Votre solution aux marchés publics Votre solution aux marchés publics Sélection et envoi de vos marchés Fiabilité, rapidité et efficacité Forum d entraide et centre d informations Audit et consultance Veille médiatique SOLUTIONS ALL IN

Plus en détail

{ElEctions sociales 2008

{ElEctions sociales 2008 { E l e c t i o n s Sociales 2008 { UNE ASSISTANCE GLOBALE POUR RÉUSSIR VOS élections SOCIALES 2008 Les élections sociales en temps réel. Dès à présent sur notre site WWW.GROUPES.BE Informations en ligne

Plus en détail

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE 5.1. Subventions pour la sécurité sociale Le SPF Sécurité sociale prépare les engagements et la liquidation des subventions de l État pour la sécurité sociale. Nous communiquons

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

Emergences - Décembre 2005 1

Emergences - Décembre 2005 1 O Emergences - Décembre 2005 1 Voici donc un numéro d Emergences entièrement consacré à l un des ateliers que compte le Centre Reine Fabiola : l Atelier Reine Fabiola. Un atelier pas vraiment comme les

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Dessinateur-projeteur/dessinatrice-projeteuse en électricité et électronique (52132 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Dessinateur-projeteur

Plus en détail

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité Objectif de la réunion Connaître et comprendre la nouvelle réglementation Intérêt

Plus en détail

Consultant! Centralien! Et Alors?

Consultant! Centralien! Et Alors? Consultant! Centralien! Et Alors? Qui sont les Consultants Centraliens? Comment voient-ils leur métier? Quelles sont leurs perspectives? Les résultats de l Observatoire du Conseil Enquête réalisée par

Plus en détail

La lutte contre la fracture numérique en Belgique

La lutte contre la fracture numérique en Belgique CEP G Le 7 mai 2008. La lutte contre la fracture numérique en Belgique Thierry De Coster Depuis le début des années 90, nous assistons à une véritable invasion des TIC dans la sphère privée de nos concitoyens.

Plus en détail

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé éée e en 1963 1976 : achat de Transports Trainpo 1979 :Construction des premiers entrepôts 3000 m2 1979 à 1988 : Construction de 18000 m2

Plus en détail

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale Service public fédéral Sécurité sociale Service public fédéral Sécurité sociale Place Victor Horta 40 boîte 20 1060 Bruxelles Personne de contact Machteld Ory 02/528.63.18 machteld.ory@minsoc.fed.be Concerne

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

L expérience de contractualisation au Ministère de la Santé - MAROC

L expérience de contractualisation au Ministère de la Santé - MAROC ROYAUME DU MAROC Ministère de la Santé وزارة الصحة L expérience de contractualisation au Ministère de la Santé - MAROC TUNIS 26-27 JUIN 2006 Atouts majeurs (Niveau national) - Volonté politique au plus

Plus en détail

Quel enseignement supérieur demain?

Quel enseignement supérieur demain? Quel enseignement supérieur demain? C. Conti Calogero.Conti@umons.ac.be Forum financier, le 25/11/2010 Processus de Bologne Déclaration de la Sorbonne en 1998 «Harmonisation de l architecture du système

Plus en détail

Femme ascensoriste pourquoi pas VOUS?

Femme ascensoriste pourquoi pas VOUS? VOUS Vous êtes en recherche d'emploi MAIS SURTOUT Vous aimez les contacts humains Vous avez le sens du service Vous savez gérer votre temps, vous êtes organisée et ponctuelle. Vous aimez travailler en

Plus en détail

Gestion médicalem. Novembre Décembre 2006. L. Conrad Pelletier MD, MBA 1. L. Conrad Pelletier MD, MBA

Gestion médicalem. Novembre Décembre 2006. L. Conrad Pelletier MD, MBA 1. L. Conrad Pelletier MD, MBA Gestion médicalem Habiletés à développer 2è journée e de formation pour médecins m gestionnaires L. Conrad Pelletier MD, MBA Novembre Décembre 2006 L. Conrad Pelletier MD, MBA 1 Plan de présentation 1.

Plus en détail

PROJET CREATION D INCUBATEURS SCIENTIFIQUES A L UNIVERSITE L ELEMENTS POUR LA DECISION

PROJET CREATION D INCUBATEURS SCIENTIFIQUES A L UNIVERSITE L ELEMENTS POUR LA DECISION UNIVERSITE D ORAND ORAN-UNIVERSITE EURO-MED TETHYS JOURNEES D ETUDES D VALORISATION, INCUBATEURS & PEPINIERES D ENTREPRISES D ORAN 17-18 18 FEVRIER 2007 PROJET CREATION D INCUBATEURS D SCIENTIFIQUES A

Plus en détail

Energie - réseaux électriques intelligents transfrontaliers Cross-border Healthcare Networks

Energie - réseaux électriques intelligents transfrontaliers Cross-border Healthcare Networks CONFERENCE-DEBAT CONFERENCE-DEBATE I. Présentations - Mutualiser les services en transfrontalier : l exemple de l énergie et de la santé I. Presentations - Mutualising public services: The example of Energy

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Apprenez gratuitement 4 langues. wallangues. Formations en langues sur internet néerlandais, allemand, anglais, français. Contient la clé pour

Apprenez gratuitement 4 langues. wallangues. Formations en langues sur internet néerlandais, allemand, anglais, français. Contient la clé pour wallangues Formations en langues sur internet néerlandais, allemand, anglais, français Apprenez gratuitement 4 langues Contient la clé pour un emploi! Faites connaissance avec Wallangues bonjour! hello!

Plus en détail

Hébergement locatif et chambres d hôtes d

Hébergement locatif et chambres d hôtes d Hébergement locatif et chambres d hôtes d hors réseaur Synthèse du diagnostic Stratégie d actiond 4 ème journée e de coordination et d éd échange 11 décembre d 2008 Un constat national La confirmation

Plus en détail

I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T.

I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T. E.S.A.T. «les Ateliers du Val de Sournia» Hameau du Puigt 66730 sournia I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T. L E.S.A.T. «les Ateliers du Val de Sournia» est un Établissement et Services d Aide par le Travail,

Plus en détail

Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes

Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes Maurice TSALEFAC Professeur des Universités Vice Doyen FLSH Université de Dschang 1 Historique Standards sociaux et environnementaux

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Il semble utile de comparer nos AIS par rapport aux données du Fonds du Logement Wallon, du moins pour les années

Plus en détail

«Pour une meilleure gestion des tâches?»

«Pour une meilleure gestion des tâches?» Fédération des CPAS de Wallonie Namur le 12/11/2013 «Pour une meilleure gestion des tâches?» Alain Sorée, Directeur général du CPAS de Namur Introduction - L urgence est de plus en plus présente au sein

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

INDEMNISATION DES PREJUDICES RESULTANT DES ATTEINTES AUX PERSONNES DANS LES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION RAPPORT INTRODUCTIF. Pr.

INDEMNISATION DES PREJUDICES RESULTANT DES ATTEINTES AUX PERSONNES DANS LES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION RAPPORT INTRODUCTIF. Pr. INDEMNISATION DES PREJUDICES RESULTANT DES ATTEINTES AUX PERSONNES DANS LES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION RAPPORT INTRODUCTIF Pr. Nabil BEN SALAH Président du collège national de médecine m de travail et

Plus en détail

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Décembre 2009 Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Sommaire Introduction La loi handicap Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Résultats de l enquête nationale Recrutement, sous-traitance,

Plus en détail

Congrès annuel à Toulouse. Atelier : Les différentes modalités de contractualisation. 19 juin 2014 Francis COHEN

Congrès annuel à Toulouse. Atelier : Les différentes modalités de contractualisation. 19 juin 2014 Francis COHEN Congrès annuel à Toulouse Atelier : Les différentes modalités de contractualisation 19 juin 2014 Francis COHEN I/ Bien appréhender l univers contractuel : enjeux et réflexes à acquérir Des questions clés

Plus en détail

Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL?

Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL dossier DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000 Bruxelles - tél

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

L Entreprise Adaptée au service de la performance. par l objet

L Entreprise Adaptée au service de la performance. par l objet L Entreprise Adaptée au service de la performance un regard nouveau sur la communication par l objet Une approche innovante 2 En 20 ans, AFSO est devenu l un des leaders français de la communication par

Plus en détail

Liège, le 30 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/064

Liège, le 30 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/064 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 30 avril 2015

Plus en détail

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien Nouveau processus budgétaire axé sur le résultat r et la performance: Le projet tunisien Mohsen Thabet Ministère des Finances Unité GBO Atelier GBO Tunis 26-27 27 Juin Plan de l interventionl 1. Système

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

Mieux informés Mieux protégés

Mieux informés Mieux protégés - Mars 1 2009 - Mieux informés Mieux protégés EDITO La libéralisation des marchés de l énergie, effective depuis le 1er janvier 2007 en Wallonie, a atteint une dynamique de marché inédite au niveau belge

Plus en détail

Nos produits et services permettent à nos clients de se concentrer sur leur cœur d'activité et de laisser leur talent s'épanouir sans contrainte.

Nos produits et services permettent à nos clients de se concentrer sur leur cœur d'activité et de laisser leur talent s'épanouir sans contrainte. d Affaires Lomé Business Center Le centre des affaires Créateurs d'entreprise Télétravail PME/PMI Grands groupes Solutions d'entreprise Nous travaillons à votre façon Nos produits et services permettent

Plus en détail

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France Dr Christine Cohidon Département Santé-Travail Institut de veille sanitaire UMRESTTE (Lyon) 1 Programme SAMOTRACE

Plus en détail

Rapport : Evaluation de la qualité de vie en Entreprise de Travail Adapté

Rapport : Evaluation de la qualité de vie en Entreprise de Travail Adapté Rapport : Evaluation de la qualité de vie en Entreprise de Travail Adapté - Enquête auprès des personnes handicapées travaillant en Entreprise de Travail Adapté- Réalisée par Bernadette VARLET Awiph Service

Plus en détail

EMPLOIS SUBVENTIONNÉS EN CPAS : «L ARTICLE 60, 7, LO»

EMPLOIS SUBVENTIONNÉS EN CPAS : «L ARTICLE 60, 7, LO» Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale a.s.b.l. Vereniging van de Stad en de Gemeenten Section CPAS Afdeling "Maatschappelijk Welzijn" van het Brussels Hoofdstedelijk

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LES ENTREPRISES DE TRAVAIL ADAPTÉ?

QUEL AVENIR POUR LES ENTREPRISES DE TRAVAIL ADAPTÉ? Véronique Huens Coordinatrice Education Permanente QUEL AVENIR POUR LES ENTREPRISES DE TRAVAIL ADAPTÉ? Analyse 2013 C est dans les années 60 que l Etat belge prend les premières mesures en faveur de l

Plus en détail

PHOtO sectorielle 2012 autres services

PHOtO sectorielle 2012 autres services autres services Description des activités du secteur Nace- Bel 2008 Description 55 Hébergement 56 Restauration 63 Services d'information 63.9 Autres services d'information 72 Recherche-développement scientifique

Plus en détail

Robert Half : le partenaire de vos recrutements

Robert Half : le partenaire de vos recrutements Robert Half : le de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé et, est aujourd hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers : de la finance de la comptabilité

Plus en détail

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social 2 DECEMBRE 2014 Le mois de décembre annonce traditionnellement le paiement d une prime (ou allocation) de fin d année aux travailleurs. Un

Plus en détail

Pouvoirs locaux. Cadastre des subsides

Pouvoirs locaux. Cadastre des subsides Pouvoirs locaux Cadastre des subsides Pouvoirs locaux Sommaire Pourquoi un cadastre des subsides? Que trouverez-vous sur ce site? Quels sont les renseignements disponibles pour chaque subside? Comment

Plus en détail

«Airbag en détails» Objectif. Pour qui? Critères de sélection SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES

«Airbag en détails» Objectif. Pour qui? Critères de sélection SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES ARLON Espace Didier, Rue de Diekirch, 38-6700 ARLON Tel. 063/67 03 56 - Fax 063/67 02 99 «Airbag en détails» CHARLEROI Rue de l'ecluse, 16-6000 CHARLEROI

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

Dossier Sponsoring. Fly Evasion

Dossier Sponsoring. Fly Evasion Dossier Sponsoring Fly Evasion Fly Evasion Association a.s.b.l. 33, rue Jacques de Lalaing 1040 BRUXELLES Qui sommes nous? Nous sommes une association sans but lucratif formée expressément pour la réalisation

Plus en détail

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale L Institut national d assurance maladie-invalidité Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale 6 Juillet 2015 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins

Plus en détail

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Choix de chambre et conditions financières pour une admission classique ou en hôpital de jour. Introduction Le présent document vise à vous informer des

Plus en détail

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES SÉANCES DE LOGOPÉDIE POUR LES ENFANTS DONT LE QUOTIENT INTELLECTUEL EST INFÉRIEUR À 86 PAR THOMAS DABEUX ANAHM ASBL 29 OCTOBRE 2014 Des études récentes

Plus en détail

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 PERMIS DE TRAVAIL A, B, C Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 Loi du 30 avril 1999 relative à l occupation des travailleurs étrangers Arrêté royal du 9 juin 1999 portant exécution de la

Plus en détail

Informations Ge ne rales

Informations Ge ne rales Résultats de l enquête sur le développement des structures PEP vers le tourisme social Cette enquête ne comprend que les centres désirant intégrer un possible partenariat entre Atout France, la Caisse

Plus en détail

Les moteurs de recherche : quel cadre d analyse d. Pierre-Jean Benghozi étude sur L Economie et le Droit des moteurs de recherche 16 mai 2008 - Paris

Les moteurs de recherche : quel cadre d analyse d. Pierre-Jean Benghozi étude sur L Economie et le Droit des moteurs de recherche 16 mai 2008 - Paris Les moteurs de recherche : quel cadre d analyse d? Pierre-Jean Benghozi Journée e d éd étude sur L Economie et le Droit des moteurs de recherche 16 mai 2008 - Paris Un point de départ : les moteurs au

Plus en détail

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit : DÉCRET modifiant certaines dispositions du Code wallon de l action sociale et de la santé relatives au transport médico-sanitaire Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE Adopté par le Bureau le 31 mai 2005 2005/A. 768 I. EXPOSÉ DU DOSSIER La Région wallonne et la Communauté

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION Filmage Etiquetage Cellophanage Manchonnage LA PASSION Assemblage Stockage Logistique Remplissage Flow-Pack GENERE Tri L ACTION 1. L entreprise 2. Chaine de production 3. Organisation 4. Qualité 5. Conclusion

Plus en détail

Dispositifs de changement de niveau

Dispositifs de changement de niveau Dispositifs de changement de niveau Où que nos pas nous mènent, nous sommes constamment confrontés à des escaliers, des marches, des pentes... En effet, la plupart des habitations sont construites sur

Plus en détail

L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action

L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action Véronique Laurent, Claire Lobet-Maris Namur, Belgique Rencontre internationale des observatoires francophones

Plus en détail

construire pour accompagner le changement? 24/11/2008 Jean Bretin 1

construire pour accompagner le changement? 24/11/2008 Jean Bretin 1 Quel plan d action d construire pour accompagner le changement? 24/11/2008 Jean Bretin 1 Question préliminaire C est quoi un changement réussi r? 24/11/2008 Jean Bretin 2 Exemple de réponsesr C est quand

Plus en détail

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs Questionnaire d enquête Envoyé après avis du conseil d entreprise (cocher uniquement l organe adéquat) du comité de concertation de la représentation syndicale I ou communication aux II donné le repris

Plus en détail

Trouver des solutions efficaces

Trouver des solutions efficaces Trouver des solutions efficaces & adaptées à vos enjeux VOTRE PARTENAIRE SPÉCIALISTE EN ORGANISATION, GESTION, COMPTABILITÉ ET FINANCE Comment développer votre entreprise? Comment piloter efficacement

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi

Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi Filmen Ny i Sverige/Ny på Arbetsförmedlingen Franska A propos du film Bienvenue dans notre guide pour les détenteurs de carte de séjours en Suède

Plus en détail

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL 28, rue de la Croix Rouge - 87000 - LIMOGES Tél. : 05-55-05-95-06 Fax : 05-55-77-60-24 contact@portage-ascom.fr www.portage-ascom.fr Le portage salarial est

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

Responsable de structure. Administratifs. Consultants. Financeurs. Prescripteurs

Responsable de structure. Administratifs. Consultants. Financeurs. Prescripteurs Lisa est un progiciel complet permettant de gérer des prestations d accompagnement de demandeurs d emploi, de créateurs d entreprise, et plus largement de personnes souhaitant travailler sur leurs projets

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

TRAVAILLEURS HANDICAPES OBTENIR OU CONSERVER UN EMPLOI

TRAVAILLEURS HANDICAPES OBTENIR OU CONSERVER UN EMPLOI Novembre 2010 TRAVAILLEURS HANDICAPES OBTENIR OU CONSERVER UN EMPLOI www.mdph77.fr Maison Départementale des Personnes Handicapées de Seine et Marne 16, rue de l Aluminium 77 543 SAVIGNY LE TEMPLE Cedex

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 1 I LES ACTEURS DU MARCHE / ARCHITECTURE ORGANISATIONNELLE DU MARCHE 1- L ORGANE DE REGULATION : LA

Plus en détail

Séminaire de la Formation. 9 au 11 Juillet 2014

Séminaire de la Formation. 9 au 11 Juillet 2014 Séminaire de la Formation 9 au 11 Juillet 2014 LA RECONNAISSANCE DES ENSEIGNANTS AU SEIN DE LA FEDERATION Projet secteur formation - mai 2014 Dans un souci de valoriser le métier d enseignant de judo,

Plus en détail

Projet 50+ à Rixensart

Projet 50+ à Rixensart Vous avez plus de 50 ans et vous êtes intéressé par le thème des migrations? Rejoignez notre projet dans le centre pour demandeurs d asile de Rixensart. Nous avons encore deux places pour des femmes de

Plus en détail

sommaire Informations réglementaires préalables Les questions que vous vous posez Organisation générale g contrôles Exemples de filières de traitement

sommaire Informations réglementaires préalables Les questions que vous vous posez Organisation générale g contrôles Exemples de filières de traitement la mise en place du Service Public d Assainissement Non Collectif : le SPANC sommaire Informations réglementaires r préalables Les questions que vous vous posez Organisation générale g des contrôles Exemples

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 PROGRAMME Introduction CCT et Présentation des modules Lundi 7 novembre 2011 Module 1 - Règlement de travail Lundis 28 novembre & 5 décembre 2011 Module

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée Par Benoît Minet et Florence De Brant Responsable et Conseillère auprès de la Cellule Mobilité de l Union Wallonne des Entreprises 1 L Union

Plus en détail

CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE AUX COTISATIONS

CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE AUX COTISATIONS GOUVERNEMENT ESPAGNOL MINISTERE DU TRAVAIL ET DE L IMMIGRATION TRESORERIE GENERALE DE LA SECURITE SOCIALE DIRECTION PROVINCIALE DE : Administration de la Sécurité Sociale N : CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE

Plus en détail

Liège, le 4 février 2015 APPEL INTERNE / EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/003

Liège, le 4 février 2015 APPEL INTERNE / EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/003 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 4 février 2015

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------ CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------ Séance du mercredi 9 novembre 2005 -------------------------------------------------- CONVENTION

Plus en détail

Séminaire sur la valorisation des bois locaux Paris le 29/11/2010

Séminaire sur la valorisation des bois locaux Paris le 29/11/2010 Séminaire sur la valorisation des bois locaux Paris le 29/11/2010 La démarche d Bois des Alpes Répondre aux enjeux de la filière bois alpine Mieux valoriser les bois sur le massif alpin français ais par

Plus en détail