Créé 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Créé 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées"

Transcription

1 Asbl Le Trait d'union 1 Créé à l'initiative du CPAS de Mouscron, le Trait d'union a vu le jour en 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées es.. Il occupait alors une vingtaine de travailleurs, qui sans cette création auraient eu peu de chances de trouver un emploi. A l'époque, l'activité était essentiellement centrée e sur des travaux de type "occupationnel" Les objectifs principaux suivis : Fournir un travail rémunr munérateur à des personnes dont le handicap rend difficile l intl intégration dans le monde ordinaire du travail. Fournir un cadre de travail favorisant la mise en valeur des potentialit entialités de ces personnes et leur assurer un maximum d autonomie. d Intégrer et former au travail des jeunes dans le cadre de leur première expérience professionnelle Asbl Le Trait d'union 2

2 Moyens mis en œuvre pour y arriver : Intégrer l ASBL l dans le tissu économique régional r Etre le partenaire des entreprises par l offre l et le développement d d une d large gamme de services répondant r aux attentes des clients, en privilégiant les exigences de qualité,, de souplesse et de rapidité. L Entreprise de Travail Adapté s est développd veloppée e durant plus de 40 ans et procure, au premier semestre 2010, un emploi à plus de 175 personnes. Asbl Le Trait d'union 3 Asbl Le Trait d'union 4

3 *Awiph : Agence Wallonne pour l Intégration de la Personne Handicapée Asbl Le Trait d'union 5 Bien que l entreprise l soit très s polyvalente, le Trait d'union s'est spécialis cialisé dans différents secteurs d'activités s et notamment dans les branches suivantes : le conditionnement généralg l'emballage et la mise sous film le placement de personnel dans les entreprises partenaires les travaux à façon la confection Asbl Le Trait d'union 6

4 Asbl Le Trait d'union 7 Situés à 35 mètres m de la frontière re française aise (zoning de la Martinoire à Mouscron), nous travaillons aussi bien avec des clients belges (wallons( et néerlandophones) qu avec des entreprises françaises. aises. Une étude a été réalisée e en notre sein afin de déterminer d les raisons principales des commandes de travaux de nos clients. Il apparaît t que la rapidité d exécution et de réalisation r sont des éléments primordiaux. Bien évidemment, à partir du moment oùo le cahier des charges fourni est respecté! Asbl Le Trait d'union 8

5 Asbl Le Trait d'union 9 Asbl Le Trait d'union 10

6 Notre position géographique g est un atout incontestable au niveau économique, cependant toute médaille m a son revers. Nous ne sommes subsidiés s que pour le personnel habitant la région r wallonne. Notre réserve r de recrutement est donc très s rapidement tarie, aussi bien pour le personnel de production que pour la cellule d accueil d (une section d accueil d et de formation destinée e aux personnes qui nécessitent n une période p d adaptation à l emploi en ETA pour atteindre un rendement suffisant). En clair, aucune personne habitant la Flandre (sauf dérogation d longue, fastidieuse et à caractère re «aléatoire atoire»)) ou la France n est n subsidiée e en ETA wallonne. Les entreprises françaises aises ne peuvent faire valoir le travail effectué avec notre ETA auprès s de leurs institutions. Asbl Le Trait d'union 11 Flandre Wallonie France Asbl Le Trait d'union 12

7 Au fil des années (plusieurs entreprises travaillent avec le TU depuis plus de 20 ans) certaines relations avec nos clients se sont muées en véritables v partenariats. Le «prestataire de services» devient le véritable v bras de production de l entreprise. l Les années d expd expérience en conditionnement et travaux à façon sont appréci ciées : nous communiquons sur les difficultés s de travail liées aux propriétés s intrinsèques du produit (taille et forme pour la mise sous film, dangers liés à une mauvaise palettisation, etc), nous sommes invités s aux réunions r de préparation paration des futurs packagings ( puisque le travail manuel est réalisr alisé chez nous), Asbl Le Trait d'union 13 les clients installent leurs propres machines dans l ETA. l Nous fournissons les travailleurs et un prix à la pièce, nos mécanos m travaillent en collaboration avec les services techniques de nos clients (entretien de leur parc machine mais aussi dangers potentiels et améliorations possibles), nous proposons au client des nouvelles méthodes m et possibilités s de conditionnement, etc Asbl Le Trait d'union 14

8 Les Entreprises de Travail Adapté du Hainaut sont regroupées es en fédération, f la FETAH. Des plateformes d éd échanges et de partages ont ainsi été créé éées, des réunions r et groupes de projet sont régulir gulièrement organisés. s. Pour l instant l, ils touchent les points suivants : Réunion des commerciaux Dans un marché où certaines eta sont concurrentes, les échanges humains permettent plus facilement d éd éviter ou d aplanir certains problèmes. Des visites d atelier d sont organisées, des projets tels que label ETA sont discutés. s. Des marchés s de plus grande ampleur peuvent être distribués s entre plusieurs ETA. Asbl Le Trait d'union 15 Projet pilote Mostra (Management des buts sociaux) Où le travailleur est placé au centre des préoccupations, il devient le «client» de l ETA. l Le Management des buts sociaux est l ensemble l des activités qui concernent la planification,, la mise en œuvre,, le contrôle et l amélioration continue des processus visant la satisfaction des besoins et attentes de la personne handicapée. Réunion des assistants sociaux Echanges de bonnes pratiques Mise à jour des nouvelles législationsl Travail en commun sur des thèmes tels que le tabagisme, l alcool, etc. Contrats d entreprise d entre ETA Pour pallier un manque ponctuel de personnel, les ouvriers peuvent grossir les rangs d un d collègue de façon momentanée. e. Asbl Le Trait d'union 16

9 Asbl Le Trait d'union 17

1 - Le projet professionnel. de recherche d emploi. d. sa lettre de motivation? 5 - L entretien de recrutement.

1 - Le projet professionnel. de recherche d emploi. d. sa lettre de motivation? 5 - L entretien de recrutement. 1 - Le projet professionnel. 2 - La démarche d de recherche d emploi. d 3 - Comment réaliser r son C.V.? 4 - Comment réaliser r sa lettre de motivation? 5 - L entretien de recrutement. Les points essentiels

Plus en détail

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie Conférence retour d expérience Maths et Industrie La modélisation de processus au service de l industrie 1 Performances d un d logiciel de calcul des coûts Le problème de l industriel l : Le CEA avait

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Opérateur/opératrice sur machines et appareils de fabrication des industries agroalimentaires (45122 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers

Plus en détail

Mémorandum des entreprises de travail adapté wallonnes

Mémorandum des entreprises de travail adapté wallonnes Mémorandum des entreprises de travail adapté wallonnes Élections régionales 2014 Entente Wallonne des entreprises de travail adapté 1 196, Route de Philippeville, 6010 Couillet secretariat@eweta.be www.eweta.be

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Cadre de la comptabilité (32111 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Chef comptable...............................................

Plus en détail

DAMIER. Dispositif d Accd

DAMIER. Dispositif d Accd DAMIER Dispositif d Accd Accès à la Mobilité Immédiate pour l Emploi en Région R Rurale. Une initiative toute luxembourgeoise! DAMIER est le fruit d une d heureuse collaboration entre la et la sur le thème

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION PROVINCIALE DANS LE DOMAINE SOCIAL

DEMANDE DE SUBVENTION PROVINCIALE DANS LE DOMAINE SOCIAL DEMANDE DE SUBVENTION PROVINCIALE DANS LE DOMAINE SOCIAL NOTICE EXPLICATIVE CHAMP D'APPICATION Le Collège provincial peut, dans la limite des crédits budgétaires prévus à cet effet, accorder des subventions

Plus en détail

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Visite à Défi+ - 21.10.08

Visite à Défi+ - 21.10.08 Visite à Défi+ - 21.10.08 Coordonnées de l entreprise : 422B, Chaussée de Lille 7501 Orcq (jusque décembre 2008) Tél 069/882341 défiplus@3suisses.be www.defiplus.be Présents : D. Ledent, M. Leclerc, C.

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Analyse 2013/26 10 décembre 2013

Analyse 2013/26 10 décembre 2013 Analyse 2013/26 10 décembre 2013 Allocation pour l aide aux personnes âgées : mesure sacrifiée au profit de la sixième réforme de l État, ou mesure à réinventer? À découvrir dans cette analyse Garder une

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE MAI 2011 SOMMAIRE Un ZOOM sur le métier de POSEUR DE FERMETURES MENUISEES Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem poursuit

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE VISION DU SECTEUR DE L AIDE ET DE SOINS A DOMICILE

VERS UNE NOUVELLE VISION DU SECTEUR DE L AIDE ET DE SOINS A DOMICILE VERS UNE NOUVELLE VISION DU SECTEUR DE L AIDE ET DE SOINS A DOMICILE DANS LE CADRE DE LA RÉORGANISATION DES COMPÉTENCES DE LA WALLONIE 1 L aide à domicile Le secteur de l aide à domicile met en relation

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Volontariat International en Entreprise VIE

Volontariat International en Entreprise VIE Volontariat International en Entreprise VIE Sommaire 1. Présentation de la société Bidaux Historique, Produits/Marchés, s, Service Export 2. Intérêt du VIE Sensibilisation/Opportunité,, Définition, D Prospection

Plus en détail

es aides à l emploi et à la formation

es aides à l emploi et à la formation es aides à l emploi et à la formation 25 octobre 2012 Didier Wiame Responsable Conseil en Ressources Humaines Namur Plan de l exposé Présentation du Forem et son Service aux Entreprises Les aides à l emploi

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Cadre de gestion administrative des ventes (33115 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Responsable de gestion administrative des

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Qui sommes nous? Nous adaptons les compétences et le volume de notre personnel selon votre demande en vous garantissant :

Qui sommes nous? Nous adaptons les compétences et le volume de notre personnel selon votre demande en vous garantissant : Qui sommes nous? «L Entraide par le Travail» est une ETA (Entreprise de Travail Adapté) agréée par l Awiph sous le N 88 spécialisée en imprimerie, conditionnement, mailing et montage électrique et mécanique,

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Conducteur/conductrice de transport de marchandises (réseau routier) (43114 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Chauffeur de

Plus en détail

Assistant(e) social(e) CDI Temps plein

Assistant(e) social(e) CDI Temps plein Assistant(e) social(e) CDI Temps plein Infirmiers de rue La réinsertion par l hygiène Travail en logement Projet HOUSING FAST 1 Situation : Ganshoren 1. ORGANISATION Dépend de l Expert médical pour les

Plus en détail

QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse

QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse QUESTIONS ECRITES 1 Problèmes de réception des radios francophones dans la région d Enghien Fadila LAANAN, Ministre de la Culture, Audiovisuel & Jeunesse 2 Fonction publique communautaire 3 Egalité des

Plus en détail

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous Avant tout il y a vous POUR METTRE TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ, IL CONVIENT DE VÉRIFIER LA COHÉRENCE DE VOTRE PROJET DE CRÉATION D'ENTREPRISE AVEC VOTRE PROJET PERSONNEL : QUELLE VIE VOULEZ-VOUS AVOIR?

Plus en détail

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS ASSURANCE - FINANCE Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

LA SCLEROSE EN PLAQUES

LA SCLEROSE EN PLAQUES Fiche 4 LA SCLEROSE EN PLAQUES PRESENTATION Quelques généralités La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui se caractérise par l apparition dans le système nerveux central de petites lésions disséminées,

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informations sur le groupe de métiers Chef de produit (33114 ) Les métiers du groupe Chef de produit............................................... 4 Informations

Plus en détail

THEME 2 : AIDER LES LOCATAIRES A ACCEDER A UN LOGEMENT DECENT

THEME 2 : AIDER LES LOCATAIRES A ACCEDER A UN LOGEMENT DECENT Réalisé En cours de réalisation En projet Annoncé Délaissé Non initié THEME 2 : AIDER LES LOCATAIRES A ACCEDER A UN LOGEMENT DECENT Liste des mesures annoncées dans l accord de Gouvernement Action Stade

Plus en détail

Intervention du 8 mars 2013 - UVCW. Le secteur de l aide aux familles en Wallonie

Intervention du 8 mars 2013 - UVCW. Le secteur de l aide aux familles en Wallonie Le secteur de l aide aux familles en Wallonie Plan de la présentation Présentation Contexte Paysage belge de l aide et des soins à domicile Evolution socio-démographique Evolution du système de santé Autres

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Dessinateur-projeteur/dessinatrice-projeteuse en électricité et électronique (52132 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Dessinateur-projeteur

Plus en détail

Poseur de conduites : un métier

Poseur de conduites : un métier Poseur de conduites : un métier passionnant, mais dangereux. DEFINITIONS Poseur de conduites enterrées sous pression : soit eau potable, gaz, tout autre fluide et de câbles soit d électricité, de téléphone,

Plus en détail

tout se passe au premier contact...

tout se passe au premier contact... tout se passe au premier contact... présentation de l entreprise : Si la première impression est souvent décisive, tous les points de contacts clients comptent et jouent un rôle complémentaire dans une

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez plus que les services d un conseiller financier d expérience soucieux de répondre à vos besoins. Vous bénéficiez des nombreuses

Plus en détail

Quelles visions de la Santé en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles

Quelles visions de la Santé en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles Quelles visions de la Santé en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles Plate-forme d action Santé et Solidarité 24 février 2015 Nathalie Noël Directrice de cabinet adjointe Cabinet de Monsieur Didier Gosuin,

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Responsable de la stratégie commerciale (33112 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Responsable de la stratégie commerciale.................................

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ORDINAIRE. Année scolaire 2010-2011

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ORDINAIRE. Année scolaire 2010-2011 ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ORDINAIRE Année scolaire 2010-2011 PREAMBULE L annuaire statistique de l enseignement secondaire ordinaire en Fédération Wallonie-Bruxelles compte quatre sections traitant les données

Plus en détail

Consultant! Centralien! Et Alors?

Consultant! Centralien! Et Alors? Consultant! Centralien! Et Alors? Qui sont les Consultants Centraliens? Comment voient-ils leur métier? Quelles sont leurs perspectives? Les résultats de l Observatoire du Conseil Enquête réalisée par

Plus en détail

Distinction privé/public

Distinction privé/public Partie I: Définitions, 1.2. Classement des organisations économiques Distinction privé/public 3 questions: Qui a pris l initiative de créer l organisation? Qui contrôle l organisation? Comment est financée

Plus en détail

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA.

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. 1. INRODUCTION La page de garde reprend la signalétique de l ETA ainsi que quelques informations utiles quant au déroulement de

Plus en détail

Règles 7 e PCRD - Recherche pour les PME» 1. Coordonnée par l

Règles 7 e PCRD - Recherche pour les PME» 1. Coordonnée par l Nouveau scénario de propriété intellectuelle et de flux financiers pour les Programmes «Recherche pour les PME 7 e PCRD (ex- CRAFT)»: Scénario Ecole de l Innovationl Règles 7 e PCRD - Recherche pour les

Plus en détail

Guide pour un PLAN DE FORMATION BIEN PENSÉ

Guide pour un PLAN DE FORMATION BIEN PENSÉ Guide pour un PLAN DE FORMATION BIEN PENSÉ édition 2016 SECTEURS CONNEXES AU MÉTAL Le bon collaborateur. Le timing parfait. La formation idéale. Un plan de formation de qualité : une nécessité? Vous l

Plus en détail

Quel enseignement supérieur demain?

Quel enseignement supérieur demain? Quel enseignement supérieur demain? C. Conti Calogero.Conti@umons.ac.be Forum financier, le 25/11/2010 Processus de Bologne Déclaration de la Sorbonne en 1998 «Harmonisation de l architecture du système

Plus en détail

Marie-Claire SEPULCHRE, Marie JENNEQUIN (FESAD) Namur, le 16 mai 2013 1

Marie-Claire SEPULCHRE, Marie JENNEQUIN (FESAD) Namur, le 16 mai 2013 1 Comment l évolution des modes de subvention des pouvoirs publics modifie-t-elle la gestion de l activité des services et la relation aux usagers? L'expérience du secteur de l'aide à domicile Marie-Claire

Plus en détail

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient 1. Contexte Dans le cadre de la mise en œuvre des différents chantiers prévus dans la Déclaration de Politique Générale de la COCOM, l élaboration

Plus en détail

Votre solution aux marchés publics

Votre solution aux marchés publics Votre solution aux marchés publics Sélection et envoi de vos marchés Fiabilité, rapidité et efficacité Forum d entraide et centre d informations Audit et consultance Veille médiatique SOLUTIONS ALL IN

Plus en détail

Robert Half Finance & Comptabilité : le partenaire de vos recrutements

Robert Half Finance & Comptabilité : le partenaire de vos recrutements Robert Half Finance & Comptabilité : le partenaire de vos recrutements Robert Half Finance & Comptabilité vous offre l opportunité d accéder à un très large réseau de candidats expérimentés. Forts de leur

Plus en détail

Programme d Initiatives Spécifiques

Programme d Initiatives Spécifiques . Programme d Initiatives Spécifiques Appel à projets 2015 Thématique : Activités citoyennes Territoire de la commission subrégionale du Sud Luxembourg PROGRAMME FSE 2014-2020 PROGRAMME D INITIATIVES SPECIFIQUES

Plus en détail

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, au service des emplois sensibles de l entreprisel. Jean Bretin 1

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, au service des emplois sensibles de l entreprisel. Jean Bretin 1 La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, au service des emplois sensibles de l entreprisel 1 Définition de la GPEC «Préparer, organiser, contrôler et mettre en œuvre des processus de décision

Plus en détail

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL HD/--/HD/ECO.13/2010.13/048 mai 2010 ICB Institut pour l autocar et l

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Maintenicien/maintenicienne des systèmes thermiques, climatiques et frigorifiques (52332 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe

Plus en détail

Femme ascensoriste pourquoi pas VOUS?

Femme ascensoriste pourquoi pas VOUS? VOUS Vous êtes en recherche d'emploi MAIS SURTOUT Vous aimez les contacts humains Vous avez le sens du service Vous savez gérer votre temps, vous êtes organisée et ponctuelle. Vous aimez travailler en

Plus en détail

Parce que les familles, les aidants proches et les personnes en situation de handicap ont parfois besoin de souffler.

Parce que les familles, les aidants proches et les personnes en situation de handicap ont parfois besoin de souffler. Parce que les familles, les aidants proches et les personnes en situation de handicap ont parfois besoin de souffler. Parce qu ils doivent pouvoir le faire en préservant l équilibre de leur cellule familiale.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes

Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes Maurice TSALEFAC Professeur des Universités Vice Doyen FLSH Université de Dschang 1 Historique Standards sociaux et environnementaux

Plus en détail

E.R.D.T.A. Entreprise adaptée de LENTILLY

E.R.D.T.A. Entreprise adaptée de LENTILLY E.R.D.T.A. Entreprise adaptée de LENTILLY Concilier l insertion sociale et les impératifs économiques par le biais de l économie solidaire Papeterie Couture Hygiène / Entretien Service Expédition Sous-Traitance

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français? Paris, le 4 décembre 2012 Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?» Mardi 4 décembre 2012 Intervention

Plus en détail

LES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHES DE TRAVAUX BATIMENTS

LES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHES DE TRAVAUX BATIMENTS LES CLAUSES SOCIALES DANS LES MARCHES DE TRAVAUX BATIMENTS DES OUTILS AU SERVICE DES POUVOIRS ADJUDICATEURS, DES AUTEURS DE PROJETS ET DES ENTREPRISES Février 2015 TABLE DES MATIERES 1 Contexte et historique...

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Préparateur/préparatrice en pharmacie (24213 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Assistant pharmaceutico-technique....................................

Plus en détail

MARCHE EN PROCEDURE ADAPTEE. (Article 28 du Code des Marchés Publics) MARCHE N PS 13-2012 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE EN PROCEDURE ADAPTEE. (Article 28 du Code des Marchés Publics) MARCHE N PS 13-2012 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE C E S T A S Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 MARCHE DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CONCEPTION ET L IMPRESSION EN VUE DE L EDITION

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique a pour but de définir le cadre général relatif au processus de recrutement et d embauche du personnel

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Agent/agente du stockage et de la répartition de marchandises (43311 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Magasinier..................................................

Plus en détail

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail Université (FTU) N 2015 5, avril 2015 www.ftu.be/ep Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Une comparaison avec les pays

Plus en détail

Parmi ceux-ci, la culture est celle qui concerne directement l Asbl "CentreCulturelauCinémaRoyal".

Parmi ceux-ci, la culture est celle qui concerne directement l Asbl CentreCulturelauCinémaRoyal. Mémorandum Introduction Touslessixans,leshabitantsdeGemblouxetsesvillagessontappelésàdésigner leurs élus, dont la tâche sera de gérer la commune dans tous les secteurs d activités. Parmi ceux-ci, la culture

Plus en détail

4.3. L insertion socioprofessionnelle

4.3. L insertion socioprofessionnelle 4.3. L insertion socioprofessionnelle Durant toute cette année, le service insertion a eu le souci de maintenir sa politique d insertion en place. C est ainsi qu au niveau des statistiques (cfr annexe),

Plus en détail

Access-i, le baromètre de l accessibilité

Access-i, le baromètre de l accessibilité DOSSIER DE PRESENTATION Novembre 2014 Access-i, le baromètre de l accessibilité Aujourd hui, les loisirs, le tourisme et la culture prennent une place considérable dans notre société. Il est d ailleurs

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi?

Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi? Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi? Perspectives Asbl - Liège 6 juin 2012 CSEF Animateur de territoire Concertation avec acteurs de terrain (enseignement, professionnels

Plus en détail

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012 Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance Club RH 2 février 2012 Cadre juridique du télétravail Carine NIORT, Avocat associé, Département Droit Social Cabinet FIDAL PLAN Introduction I La

Plus en détail

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES LES QUALITES REQUISES L Assistant(e) de Gestion doit faire preuve de : Autonomie, méthode, Dynamisme, esprit d initiative, Sens des responsabilités, Faculté d adaptation, Rigueur, Discrétion, diplomatie

Plus en détail

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien Nouveau processus budgétaire axé sur le résultat r et la performance: Le projet tunisien Mohsen Thabet Ministère des Finances Unité GBO Atelier GBO Tunis 26-27 27 Juin Plan de l interventionl 1. Système

Plus en détail

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Spécialisés dans le placement de candidat(e)s expérimenté(e)s pour tous les métiers de la banque et de l assurance,

Plus en détail

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 «Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 Présentation Par Mr Kamel BELKAHIA ral du Pôle de Compétitivit titivité de Bizerte Président Directeur

Plus en détail

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France.

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France. Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013 Bonjour, Je m appelle Cédric Mametz. J ai 34 ans. Je travaille dans un ESAT. L ESAT est le nom des structures de travail protégé

Plus en détail

Projet de service du SLS

Projet de service du SLS Institut Notre-Dame ACIS asbl Adresse du service : Service de Logements Supervisés (SLS) de Bressoux ACIS ASBL Rue Winston Churchill 25 4020 BRESSOUX Tél : 04/285 96 09 1. Historique / Finalité - Histoire

Plus en détail

Robert Half : le partenaire de vos recrutements

Robert Half : le partenaire de vos recrutements Robert Half : le de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé et, est aujourd hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers : de la finance de la comptabilité

Plus en détail

Outplacement pour les personnes handicapées «Nouvelle réglementation»

Outplacement pour les personnes handicapées «Nouvelle réglementation» Outplacement pour les personnes handicapées «Nouvelle réglementation» 1. Contexte Une perte d un emploi est toujours un cap difficile à passer, qu on soit valide ou non. En la matière, le législateur a

Plus en détail

La lutte contre la fracture numérique en Belgique

La lutte contre la fracture numérique en Belgique CEP G Le 7 mai 2008. La lutte contre la fracture numérique en Belgique Thierry De Coster Depuis le début des années 90, nous assistons à une véritable invasion des TIC dans la sphère privée de nos concitoyens.

Plus en détail

Comment faciliter l'utilisation de l'appel public à l'épargne pour les coopératives et ASBL? (3/3)

Comment faciliter l'utilisation de l'appel public à l'épargne pour les coopératives et ASBL? (3/3) Comment faciliter l'utilisation de l'appel public à l'épargne pour les coopératives et ASBL? (3/3) Malgré un régime légal favorable et des atouts non négligeables, l'appel public à l'épargne reste un outil

Plus en détail

L expérience de contractualisation au Ministère de la Santé - MAROC

L expérience de contractualisation au Ministère de la Santé - MAROC ROYAUME DU MAROC Ministère de la Santé وزارة الصحة L expérience de contractualisation au Ministère de la Santé - MAROC TUNIS 26-27 JUIN 2006 Atouts majeurs (Niveau national) - Volonté politique au plus

Plus en détail

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise?

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise? Comment construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi Quel est cet outil? Cet outil propose d établir des indicateurs concernant des problématiques sociales que vous rencontrez couramment et certaines

Plus en détail

Séminaire sur la valorisation des bois locaux Paris le 29/11/2010

Séminaire sur la valorisation des bois locaux Paris le 29/11/2010 Séminaire sur la valorisation des bois locaux Paris le 29/11/2010 La démarche d Bois des Alpes Répondre aux enjeux de la filière bois alpine Mieux valoriser les bois sur le massif alpin français ais par

Plus en détail

Trouver des solutions efficaces

Trouver des solutions efficaces Trouver des solutions efficaces & adaptées à vos enjeux VOTRE PARTENAIRE SPÉCIALISTE EN ORGANISATION, GESTION, COMPTABILITÉ ET FINANCE Comment développer votre entreprise? Comment piloter efficacement

Plus en détail

Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL

Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL Préambule Depuis le temps que nous donnons des formations en comptabilité pour le secteur associatif, nous sommes souvent confrontés

Plus en détail

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION Filmage Etiquetage Cellophanage Manchonnage LA PASSION Assemblage Stockage Logistique Remplissage Flow-Pack GENERE Tri L ACTION 1. L entreprise 2. Chaine de production 3. Organisation 4. Qualité 5. Conclusion

Plus en détail

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION Dossier du TP 4 Niveau 2 Entreprise Colletout ANIMATEURS DE PRÉVENTION > Sommaire Première observation : conditionnement des tubes en bacs plastique...4 Seconde observation : conditionnement des tubes

Plus en détail

Avis n 137 du Bureau du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, du 13 septembre 2013, relatif à un avant-projet de loi relatif à la

Avis n 137 du Bureau du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, du 13 septembre 2013, relatif à un avant-projet de loi relatif à la Avis n 137 du Bureau du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, du 13 septembre 2013, relatif à un avant-projet de loi relatif à la reconnaissance de l aidant proche aidant une personne

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS

CALENDRIER DES FORMATIONS CALENDRIER DES FORMATIONS DES CADRES D ASBL INSCRIPTIONS La Codef accompagne au jour le jour ses membres dans leur rôle d employeurs. Les formations proposées répondent à leurs besoins et sont conçues

Plus en détail

Les Fonds régionaux d insertion des personnes handicapées. Des leviers pour l emploi des travailleurs handicapés!

Les Fonds régionaux d insertion des personnes handicapées. Des leviers pour l emploi des travailleurs handicapés! Les Fonds régionaux d insertion des personnes handicapées Des leviers pour l emploi des travailleurs handicapés! Conditions d admission d : (ex : pour l AWIPH) l présenter un handicap qui résulte d'une

Plus en détail

Emergences - Décembre 2005 1

Emergences - Décembre 2005 1 O Emergences - Décembre 2005 1 Voici donc un numéro d Emergences entièrement consacré à l un des ateliers que compte le Centre Reine Fabiola : l Atelier Reine Fabiola. Un atelier pas vraiment comme les

Plus en détail

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE 5.1. Subventions pour la sécurité sociale Le SPF Sécurité sociale prépare les engagements et la liquidation des subventions de l État pour la sécurité sociale. Nous communiquons

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail