QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse"

Transcription

1 QUESTIONS ECRITES 1 Problèmes de réception des radios francophones dans la région d Enghien Fadila LAANAN, Ministre de la Culture, Audiovisuel & Jeunesse 2 Fonction publique communautaire 3 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 4 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 6 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Michel DAERDEN, Ministre du Budget et des Finances 7 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 8 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 9 Dépistage du cancer du col de l utérus 10 Politique de vaccination des seniors contre la grippe 11 Campagne de prévention visant à lutter contre les grossesses indésirées et les assuétudes 12 La coordination de différents projets en C.F. dans le cadre de la médecine préventive 13. Votre projet d un dépistage systématique du cancer du colon 14.Le soutien à une maison d édition Azimuts 15.Le subventionnement de l asbl «Paroles d enfants» & des organismes d aide aux enfants abusés 16.Le dépistage de la maladie de Crohn 17.Les risques d augmentation du cancer de l utérus suite aux traitements hormonaux

2 18.Les résultats de campagnes de dépistage de l ostéoporose 19.L extension de la possibilité de déduire les frais de garde aux parents qui font appel à une jeune fille au pair 20.La prévention de l incontinence 21.Le suivi de l accord de coopération en matière d alphabétisation des adultes 22.La réduction des risques de récidive du cancer du sein au moyen d un régime amaigrissant 23.La recrudescence de la maladie de lyme 24.Le dépistage des maladies orphelines 25.La nécessité d une structure d accueil d étudiants présentant des troubles psychiques 26.La prévention du cancer des testicules 27.La prévention de la mort subite de l adulte 28.La prévention et le traitement du diabète de l adulte 29.L offre de formation des enseignants en matière de lutte contre les assuétudes 30.Le manque de moyens des dispositifs d échange de seringues 31.La rénovation de l école de la C.F. à Tubize 32.Le manque de personnel qualifié afin d assurer le dépistage des troubles visuels chez l enfant 33.Les cas d humiliation d élèves en Communauté 34.La prise en charge des étudiants présentant des troubles psychiques 35.Le dépistage et la prévention de l insuffisance rénale

3 36.Le dépistage et la prévention de la maladie d alzheimer 37.L élaboration d un consensus concernant le dépistage et le diagnostic de l ostéoporose 38.La prévention du psoriasis 39.La prévention de la dépression 40.L application de l interdiction de fumer pour les fonctionnaires de la Communauté 41.La lutte contre les mutilations sexuelles féminines 42.La prévention de la dépression post-partum chez les jeunes mamans 43.La non récupération auprès de l AWIPH de fonds en faveur de la Communauté 44.L implication de la Communauté dans les plans de déplacements scolaires 45.Les conséquences de l arrêt de la Cour d arbitrage concernant l article 37 du décret du 4/03/91 relatif à l aide à la jeunesse 46.Les problèmes liés à l alcoolisme au sein du Ministère de la Communauté et des Sports 47.L implication de la Communauté dans le projet Banque carrefour de la législation et des Sports 48.Le soutien de la Communauté à la campagne «tous différents, tous égaux» 49.La transposition par la Communauté de la directive 2002/73/CE relative à l égalité de traitement entre les hommes et les femmes 50.La campagne de prévention de l insomnie 51.L augmentation du nombre d actions en justice de grands parents désireux de garder des contacts avec leurs petits-enfants 52.Les recommandations du groupe de recherche éducation et jeunesse en matière

4 d aide à la jeunesse 53.L opération avocat à l école 54.L application du décret du 23/10/2003 relatif à l octroi d une licence de tireur sportif et des Sports 55.La mise en œuvre de la surveillance des mineurs d âge aux arrêts à domicile 56.L application du décret concernant les avantages sociaux 57.L avis du CSA sur l accessibilité des services de radiodiffusion aux publics vulnérables 58.La mise sur pied de projet pilote de dépistage massif du cancer du colon 59.Le montant des subventions accordées aux Centres culturels de catégorie 3 et 4 en Hainaut 60.La revalorisation des carrières des agents de l Administration travaillant dans le secteur de l Aide à la jeunesse et des Sports 61.La possibilité pour les établissements d enseignement en immersion situés dans les communes à régime linguistique spécial de pouvoir dispenser un enseignement en anglais 62.Détail des subventions accordées par la Direction de l Egalité des chances dans le cadre de la politique locale en matière d égalité des chances 63.Sensibilisation à la dimension de genre dans l enseignement supérieur 64.Le soutien et l encadrement des familles d accueil 65.L assentiment de la Convention du Conseil de l Europe contre la traite des êtres humains, adoptée à Varsovie le 16/05/ La transposition par la Communauté de deux directives de l Union européenne relatives à l égalité des chances femmes-hommes Rudy DEMOTTE, Ministre-Président 67.La baisse inquiétante du nombre d étudiants en hôtellerie dans l enseignement de promotion sociale dans la Région du Centre Marc TARABELLA, Ministre de la Jeunesse et de l Enseignement de promotion sociale

5 68.Les constatations de l évaluation 2006 des bibliothèques publiques de la Communauté 69.Le pourcentage élevé d appels «parasites» à la ligne Ecoute-enfants 70.La prévention et la lutte contre l alcoolisme au sein du Ministère de la Communauté Michel DAERDEN, Ministre du Budget, des Finances, de la Fonction publique et des Sports 71.Le suivi des recommandations du CRIOC en matière de fournitures scolaires 72.Les effets des dispenses du cours d éducation physique 73.L ampleur des montants financiers des déplacements des jeunes supportés par la Direction générale de l aide à la jeunesse 74.Les rapports d exécution du décret sur les avantages sociaux 75.Le soutien de l opération Ecoliers du monde 76.La promotion des études d ingénieur 77.La raison du maintien de l interdiction pour les hautes écoles de recourir à des firmes privées pour la confection des repas 78.Le suivi du contrôle de l obligation scolaire en Région wallonne 79.La lutte contre les niveaux de bruits élevés dans les bâtiments scolaires 80.La réorganisation de l offre d enseignement dans la région du Centre en vue de pallier la pénurie de frigoristes 81.La raréfaction de travailleurs ALE engagés pour entretenir les écoles 82.La réorganisation de l offre d enseignement en vue de pallier la pénurie de bouchers

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSSS/15/061 DÉLIBÉRATION N 15/021 DU 7 AVRIL 2015, MODIFIÉE LE 5 MAI 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/256 DÉLIBÉRATION N 13/123 DU 3 DÉCEMBRE 2013 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L OFFICE

Plus en détail

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Page : 2/5 Table des matières 1. Qu est-ce que la bourse de préactivité? 3 2. Quel type

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

Accord de coopération entre les Gouvernements wallon et communautaire

Accord de coopération entre les Gouvernements wallon et communautaire L Ecole d Administration Publique est créée! Accord de coopération entre les Gouvernements wallon et communautaire Rétroactes Réforme du régime des mandats Mars 2010 Les Gouvernements de Wallonie et de

Plus en détail

6 ème Réforme de l Etat : La Wallonie va de l avant!

6 ème Réforme de l Etat : La Wallonie va de l avant! 6 ème Réforme de l Etat : La Wallonie va de l avant! Agence wallonne de la Santé, de la Protection sociale, du Handicap et des Familles Assurance Autonomie Gouvernement wallon - Le jeudi 2 juillet 2015

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/280 DÉLIBÉRATION N 12/078 DU 4 SEPTEMBRE 2012 RELATIVE À L ÉCHANGE MUTUEL DE DONNÉES D IDENTIFICATION ENTRE L OFFICE

Plus en détail

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES Normes du Conseil de l Europe L égalité de genre est capitale pour la protection des droits de l homme, le fonctionnement de la démocratie, le respect de l État de

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/128 DÉLIBÉRATION N 13/058 DU 4 JUIN 2013 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE L INSTITUT

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION sommaire DOCTRINE Le nouveau droit du divorce international selon le règlement Rome III : une évolution tranquille Marc Fallon L adultère, la «faute grave» et le droit du divorce Guy Hiernaux 291 319 LÉGISLATION

Plus en détail

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière :

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière : 1 PLAN PLAN DETAILLE DETAILLE DE DE FORMATION: FORMATION: DROIT DROIT DES DES ETRANGERS:ACTUALITE ETRANGERS:ACTUALITE ET ET CONTENTIEUX CONTENTIEUX 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité

Plus en détail

La légalisation du portage salarial

La légalisation du portage salarial Université d été des experts-comptables Journée «Social» Toulouse, 16 septembre 2008 La légalisation du portage salarial Lise CASAUX-LABRUNEE Professeur à l Université Toulouse I I - Le mécanisme du portage

Plus en détail

ASSURANCE ACCIDENTS DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - ASSURANCE ACCIDENTS 1. Sommaire

ASSURANCE ACCIDENTS DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - ASSURANCE ACCIDENTS 1. Sommaire DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - ASSURANCE ACCIDENTS 1 ASSURANCE ACCIDENTS Sommaire Arrêté grand-ducal du 8 mars 1961 concernant l assurance obligatoire contre les accidents des fonctionnaires et employés

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la

Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la Convention des Nations Unies relatives aux droits des personnes

Plus en détail

Travail de jeunesse et Ganztagsschule un tableau de la coopération en Allemagne

Travail de jeunesse et Ganztagsschule un tableau de la coopération en Allemagne L éducation non-formelle, un enjeu éducatif d actualité : chance ou défi pour le travail de jeunesse? Journées d étude franco-allemandes à Lyon, 14-16 octobre. Travail de jeunesse et Ganztagsschule un

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Thématiques ECONOMIE FINANCES AGRICULTURE INDUSTRIE AFFAIRES SOCIALES SANTE Présence l EFH Projet de

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION 298 (2015-2016) N 1 298 (2015-2016) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à renforcer l information et l accessibilité des personnes en situation de

Plus en détail

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION Historique Le Foyer Logement de Châteauboeuf a été créé par la Municipalité de Fort-de- France désireuse d apporter une solution au problème de logement des personnes

Plus en détail

SEJOURS SPECIFIQUES SPORTIFS. Nouvelles dispositions réglementaires

SEJOURS SPECIFIQUES SPORTIFS. Nouvelles dispositions réglementaires Les Accueils avec Hébergement et Sans Hébergement SEJOURS SPECIFIQUES SPORTIFS Nouvelles dispositions réglementaires Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports de Meurthe et Moselle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 PERMIS DE TRAVAIL A, B, C Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 Loi du 30 avril 1999 relative à l occupation des travailleurs étrangers Arrêté royal du 9 juin 1999 portant exécution de la

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo--

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPONSE DU GOUVERNEMENT TUNISIEN AU QUESTIONNAIRE ELABORE PAR LE HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME EN VUE

Plus en détail

Projet d accord de coopération

Projet d accord de coopération Projet d accord de coopération Entre : La Communauté française, Représentée par Madame Fadila Laanan, Ministre de la Culture, de l Audiovisuel, de la Santé et de l Egalité des chances Et : La Communauté

Plus en détail

La transposition des Directives Réutilisation et INSPIRE : l exemple flamand. Katleen Janssen ICRI K.U.Leuven - IBBT

La transposition des Directives Réutilisation et INSPIRE : l exemple flamand. Katleen Janssen ICRI K.U.Leuven - IBBT La transposition des Directives Réutilisation et INSPIRE : l exemple flamand Katleen Janssen ICRI K.U.Leuven - IBBT La transposition des directives Réutilisation et INSPIRE: l exemple flamand Plan de l

Plus en détail

Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour

Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour 1. Affaires pendantes devant la Cour constitutionnelle. 2. Comité de concertation Gouvernement fédéral - Gouvernements des Communautés et des Régions.

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Catalogue des prestations d action sociale et prévention

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Catalogue des prestations d action sociale et prévention CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Catalogue des prestations d action sociale et prévention Décembre 2014 L action sociale et prévention Préambule Animée par la volonté de développer sa politique

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

La formation professionnelle. de l administration pénitentiaire

La formation professionnelle. de l administration pénitentiaire La formation professionnelle POUR tous les métiers de l administration pénitentiaire L école nationale d administration pénitentiaire est un établissement public administratif national placé sous la tutelle

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014

RAPPORT D ACTIVITE 2014 PROMOTION DE LA DIVERSITE ET DE L EGALITE DES CHANCES DANS LES RAPPORT D ACTIVITE 2014 INSTITUTIONS 1 DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ET LES INSTITUTIONS DE PREVOYANCE Dans le cadre de l accord du 22 mars 2012,

Plus en détail

Charte des utilisateurs des services offerts par le Groupe Ecetia

Charte des utilisateurs des services offerts par le Groupe Ecetia Charte des utilisateurs des services offerts par le Groupe Ecetia Sommaire Introduction Les engagements du «Groupe Ecetia» envers les utilisateurs de ses services Les procédures de contestation ou de réclamation

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1

CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1 CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1 La présente convention d accueil au pair est conclue entre la famille d accueil ci-après désignée: Madame nom et prénom Matricule nationale et / ou Monsieur nom et prénom

Plus en détail

Information Appel à participant e s

Information Appel à participant e s DDCP YD/NHSM (2015) 26 FR Strasbourg, le 3 décembre 2015 en coopération avec l Unité Egalité de genre Combattre le discours de haine sexiste Un séminaire réunissant des militant e s, chercheuses, chercheurs

Plus en détail

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays SERVICE PUBLIC FEDERAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE RUE DE LA LOI 16 1000 BRUXELLES TEL. 02 501 02 11 le 4 septembre 2009 REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES PREMIER MINISTRE Service public

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie Institut universitaire européen Commission européenne EuropeAid Cooperation Office Financé par la Commission européenne - Programme MEDA Projet de coopération sur les questions liées à l intégration sociale

Plus en détail

Intervention du 8 mars 2013 - UVCW. Le secteur de l aide aux familles en Wallonie

Intervention du 8 mars 2013 - UVCW. Le secteur de l aide aux familles en Wallonie Le secteur de l aide aux familles en Wallonie Plan de la présentation Présentation Contexte Paysage belge de l aide et des soins à domicile Evolution socio-démographique Evolution du système de santé Autres

Plus en détail

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés Embauche (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes pratiques en entreprise) Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 Vu le règlement de la commission européenne n 1998/2006 en date du 15 décembre

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

Décret du 5 mai 2006 relatif à la prévention du tabagisme et l interdiction de fumer à l école

Décret du 5 mai 2006 relatif à la prévention du tabagisme et l interdiction de fumer à l école Décret du 5 mai 2006 relatif à la prévention du tabagisme et l interdiction de fumer à l école Enseignement en général II.L.09 Lois 30708 p.1 Décret relatif à la prévention du tabagisme et l'interdiction

Plus en détail

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services L'égalité de traitement en dehors du travail : l'accès aux biens et aux services Rossen Grozev Commission européenne Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

QUELS DANGERS POUR LES

QUELS DANGERS POUR LES RÉUNION D INFORMATION SUR LA LOI DE SANTÉ : QUELS DANGERS POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX? Mercredi 17 décembre 2014 Titre I : Renforcer la prévention et la promotion de la santé Chapitre I Art. 2 à 5 : Soutenir

Plus en détail

sur le fonctionnement du fonds pour la lutte contre les toxicomanies

sur le fonctionnement du fonds pour la lutte contre les toxicomanies DSJ/Projet du 7.04.05 Ordonnance du... sur le fonctionnement du fonds pour la lutte contre les toxicomanies Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du février 996 instituant un fonds pour la

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION : Art. R. 3332-7 du CSP

PROGRAMME DE FORMATION : Art. R. 3332-7 du CSP Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 22/05/2007 N : 21.07 LE PERMIS D EXPLOITATION. Le Décret n 2007-911 du 15 mai 2007 (ci-dessous) pris pour l application de l article

Plus en détail

RÉSUMÉ. Programme de santé publique - Programme de travail pour 2014

RÉSUMÉ. Programme de santé publique - Programme de travail pour 2014 FR RÉSUMÉ Programme de santé publique - Programme de travail pour 2014 Les annexes de la décision d exécution de la Commission C(2014) 3383 du 26.5.2014 concernant le programme de travail pour 2014 dans

Plus en détail

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ)

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Vu le décret n 94-169 du 25 février 1994, relatif à l organisation des services déconcentrés et des établissements publics relevant

Plus en détail

Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie

Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie Asbl Educasanté Fédération Wallonie- Bruxelles martine.bantuelle @educasante.org Luxembourg, 23 novembre 2012 1 Priorité santé sur fond démographique

Plus en détail

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO?

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? La Direction Générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) assiste la Commission européenne (CE) dans la mise en œuvre de politiques communautaires afin

Plus en détail

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt)

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Ordonnance du 6 mars 2012 Entrée en vigueur : 01.04.2012 sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 24 mars

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Décision de la Commission instituant l Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» (14 janvier 2005)

Décision de la Commission instituant l Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» (14 janvier 2005) Décision de la Commission instituant l Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» (14 janvier 2005) Légende: Décision de la Commission du 14 janvier 2005 instituant l Agence exécutive «Éducation,

Plus en détail

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1 PRESENTATION DE LA CIPCA MILDECA- colloque INSERM 1 LA CIPCA A ÉTÉ MISE EN PLACE DANS LE CADRE DU PLAN GOUVERNEMENTAL 2013-2017 Pour que la prévention devienne une priorité des politiques de lutte contre

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes.

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes. PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ----------- DECRET N DU PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L AGENCE NATIONALE POUR L INSERTION ET L EMPLOI DES JEUNES,

Plus en détail

Gouvernement inter-francophone

Gouvernement inter-francophone Gouvernement inter-francophone Volet 2 du Plan Cigogne III : 7.300 nouvelles places d accueil pour la petite enfance à Bruxelles et en Wallonie durant la législature 1. Introduction Le 26 février 2015

Plus en détail

Dossier de presse. Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins

Dossier de presse. Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins Dossier de presse Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins Contact presse Dounia Zamani 05 58 06 62 03 dounia.zamani@cpam-montdemarsan.cnamts.fr «Se soigner : un droit

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN

CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN La notion de poste de travail préserve les éléments essentiel de la Fonction Publique de carrière L existence d un statut ( 1) et l aménagement

Plus en détail

Conférence d ouverture de I Association internationale des commissaires linguistiques

Conférence d ouverture de I Association internationale des commissaires linguistiques Conférence d ouverture de I Association internationale des commissaires linguistiques Barcelone (Espagne) 21 mars 2014 François Boileau Commissaire Survol Bref historique de l Ontario français Réglementation

Plus en détail

COLLEGE DE L AUTORITE DE REGULATION DES JEUX EN LIGNE

COLLEGE DE L AUTORITE DE REGULATION DES JEUX EN LIGNE COLLEGE DE L AUTORITE DE REGULATION DES JEUX EN LIGNE DECISION N 2013-039 EN DATE DU 15 MAI 2013 PORTANT APPROBATION D UNE CONVENTION DE PARTENARIAT Le collège de l Autorité de régulation des jeux en ligne

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/043 DÉLIBÉRATION N 12/003 DU 10 JANVIER 2012, MODIFIÉE LE 7 AVRIL 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES

Plus en détail

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES Entre : LE MINISTERE DE LA PARITE ET DE L'EGALITE PROFESSIONNELLE représenté par Nicole Ameline, Ministre de la Parité et de l'egalité professionnelle

Plus en détail

Réduction individuelle et temporaire des prestations

Réduction individuelle et temporaire des prestations L adaptation temporaire du temps de travail de crise Mesure : Il s agit d une réduction collective du temps de travail s appliquant à l ensemble des travailleurs de l entreprise ou à une catégorie spécifique

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

Impact du plan cancer sur la politique de l assurance maladie. ri de ridder 26.11.2012

Impact du plan cancer sur la politique de l assurance maladie. ri de ridder 26.11.2012 Impact du plan cancer sur la politique de l assurance maladie ri de ridder 26.11.2012 conclave budgétaire 29.2.2008 accord gouvernemental leterme 19.3.2008 un investissement de 380 millions d euros de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL L accueil collectif de mineurs intercommunal est une action dépendante de la Communauté de Communes Epte-Vexin-Seine. Habilité par le ministère

Plus en détail

Manifestations européennes à but non lucratif

Manifestations européennes à but non lucratif FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2016 Manifestations européennes à but non lucratif #ErasmusPlus #Sport Manifestations européennes à but non lucratif / SPORT Références Critères

Plus en détail

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés Rendre plus compatibles les modalités d organisation du temps

Plus en détail

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Numéro du document : 0203-11 Adoptée par la résolution : 285 0203 En date du : 18 février 2003 Modifiée par la résolution : En date du : Numéro

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1121 du 4 septembre 2015 modifiant les états statistiques des entreprises

Plus en détail

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication Matières budgétaires Communication et Information Gestion générale Logistique, économat et appui technique Normes juridiques et Litiges Personnel et Organisation Police Santé humaine / Soins aux animaux

Plus en détail

Politique Institutionnelle. Politique genre. Direction Générale Fédérale 2007 PI 02

Politique Institutionnelle. Politique genre. Direction Générale Fédérale 2007 PI 02 Politique Institutionnelle Politique genre Direction Générale Fédérale 2007 PI 02 Politique Institutionnelle Politique genre 1. Non-DIscrimINation et protection dans le cadre professionnel 2. Une double

Plus en détail

L expérience de la Mutuelle de santé régionale de Sikasso

L expérience de la Mutuelle de santé régionale de Sikasso L expérience de la p Mutuelle de santé régionale de Sikasso La MUSARS La MUSARS (Mutuelle de santé régionale de Sikasso) offre des produits d assurance maladie: basés sur un mécanisme d entraide, de solidarité

Plus en détail

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Ministère du Commerce extérieur COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES FEUILLE DE ROUTE COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES

Plus en détail

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF La santé est définie par l Organisation Mondiale de la santé comme un «état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail

RÉSOLUTION EUROPÉENNE

RÉSOLUTION EUROPÉENNE N 114 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 15 mai 2014 RÉSOLUTION EUROPÉENNE sur le dumping social dans les transports européens. Est devenue résolution du Sénat, conformément à l article 73 quinquies,

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

MODÈLE D ACCORD STANDARD MODÈLE II

MODÈLE D ACCORD STANDARD MODÈLE II 30 juillet 1998 MODÈLE D ACCORD STANDARD MODÈLE II ACCORD ENTRE L ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET LE GOUVERNEMENT SUR L ÉTABLISSEMENT D UN BUREAU SOUS-RÉGIONAL DE L ONUDI

Plus en détail

Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération

Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération Ce dossier est envoyé à : Communauté de communes des Portes de l Ile de France ZA le clos Prieur Rue Solange

Plus en détail

Le Contrat d engagement éducatif. CDDP 2 février 2012

Le Contrat d engagement éducatif. CDDP 2 février 2012 Le Contrat d engagement éducatif CDDP 2 février 2012 1 SOMMAIRE 1 Le CEE Kézako? 2 La Directive Européenne 3 La Jurisprudence (CJCE et CE) 4 Conséquences et perspectives 5 Questions diverses 2 Le CEE 1

Plus en détail

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent:

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent: Convention intercantonale sur la surveillance, l autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l ensemble de la Suisse adoptée par la Conférence

Plus en détail

Le directeur de maison de repos et la gestion des repas Normes régionales et communautaires

Le directeur de maison de repos et la gestion des repas Normes régionales et communautaires Le directeur de maison de repos et la gestion des repas Normes régionales et communautaires En Région Wallonne Extrait de la CWASS équivalent du Décret du 30 avril 2009 Extrait de la CRWASS équivalent

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Le Sud de l Aisne a un indice conjoncturel de fécondité (ICF) plus élevé qu en Picardie et

Plus en détail

Projet de loi n o 94. Présentation. Présenté par Madame Kathleen Weil Ministre de la Justice

Projet de loi n o 94. Présentation. Présenté par Madame Kathleen Weil Ministre de la Justice PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 94 Loi établissant les balises encadrant les demandes d accommodement dans l Administration gouvernementale et dans certains établissements

Plus en détail