QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUESTIONS ECRITES. 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Catherine FONCK, Ministre de la Santé, de l Enfance et de l Aide à la Jeunesse"

Transcription

1 QUESTIONS ECRITES 1 Problèmes de réception des radios francophones dans la région d Enghien Fadila LAANAN, Ministre de la Culture, Audiovisuel & Jeunesse 2 Fonction publique communautaire 3 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 4 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 5 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 6 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes Michel DAERDEN, Ministre du Budget et des Finances 7 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 8 Egalité des Chances entre les hommes et les femmes 9 Dépistage du cancer du col de l utérus 10 Politique de vaccination des seniors contre la grippe 11 Campagne de prévention visant à lutter contre les grossesses indésirées et les assuétudes 12 La coordination de différents projets en C.F. dans le cadre de la médecine préventive 13. Votre projet d un dépistage systématique du cancer du colon 14.Le soutien à une maison d édition Azimuts 15.Le subventionnement de l asbl «Paroles d enfants» & des organismes d aide aux enfants abusés 16.Le dépistage de la maladie de Crohn 17.Les risques d augmentation du cancer de l utérus suite aux traitements hormonaux

2 18.Les résultats de campagnes de dépistage de l ostéoporose 19.L extension de la possibilité de déduire les frais de garde aux parents qui font appel à une jeune fille au pair 20.La prévention de l incontinence 21.Le suivi de l accord de coopération en matière d alphabétisation des adultes 22.La réduction des risques de récidive du cancer du sein au moyen d un régime amaigrissant 23.La recrudescence de la maladie de lyme 24.Le dépistage des maladies orphelines 25.La nécessité d une structure d accueil d étudiants présentant des troubles psychiques 26.La prévention du cancer des testicules 27.La prévention de la mort subite de l adulte 28.La prévention et le traitement du diabète de l adulte 29.L offre de formation des enseignants en matière de lutte contre les assuétudes 30.Le manque de moyens des dispositifs d échange de seringues 31.La rénovation de l école de la C.F. à Tubize 32.Le manque de personnel qualifié afin d assurer le dépistage des troubles visuels chez l enfant 33.Les cas d humiliation d élèves en Communauté 34.La prise en charge des étudiants présentant des troubles psychiques 35.Le dépistage et la prévention de l insuffisance rénale

3 36.Le dépistage et la prévention de la maladie d alzheimer 37.L élaboration d un consensus concernant le dépistage et le diagnostic de l ostéoporose 38.La prévention du psoriasis 39.La prévention de la dépression 40.L application de l interdiction de fumer pour les fonctionnaires de la Communauté 41.La lutte contre les mutilations sexuelles féminines 42.La prévention de la dépression post-partum chez les jeunes mamans 43.La non récupération auprès de l AWIPH de fonds en faveur de la Communauté 44.L implication de la Communauté dans les plans de déplacements scolaires 45.Les conséquences de l arrêt de la Cour d arbitrage concernant l article 37 du décret du 4/03/91 relatif à l aide à la jeunesse 46.Les problèmes liés à l alcoolisme au sein du Ministère de la Communauté et des Sports 47.L implication de la Communauté dans le projet Banque carrefour de la législation et des Sports 48.Le soutien de la Communauté à la campagne «tous différents, tous égaux» 49.La transposition par la Communauté de la directive 2002/73/CE relative à l égalité de traitement entre les hommes et les femmes 50.La campagne de prévention de l insomnie 51.L augmentation du nombre d actions en justice de grands parents désireux de garder des contacts avec leurs petits-enfants 52.Les recommandations du groupe de recherche éducation et jeunesse en matière

4 d aide à la jeunesse 53.L opération avocat à l école 54.L application du décret du 23/10/2003 relatif à l octroi d une licence de tireur sportif et des Sports 55.La mise en œuvre de la surveillance des mineurs d âge aux arrêts à domicile 56.L application du décret concernant les avantages sociaux 57.L avis du CSA sur l accessibilité des services de radiodiffusion aux publics vulnérables 58.La mise sur pied de projet pilote de dépistage massif du cancer du colon 59.Le montant des subventions accordées aux Centres culturels de catégorie 3 et 4 en Hainaut 60.La revalorisation des carrières des agents de l Administration travaillant dans le secteur de l Aide à la jeunesse et des Sports 61.La possibilité pour les établissements d enseignement en immersion situés dans les communes à régime linguistique spécial de pouvoir dispenser un enseignement en anglais 62.Détail des subventions accordées par la Direction de l Egalité des chances dans le cadre de la politique locale en matière d égalité des chances 63.Sensibilisation à la dimension de genre dans l enseignement supérieur 64.Le soutien et l encadrement des familles d accueil 65.L assentiment de la Convention du Conseil de l Europe contre la traite des êtres humains, adoptée à Varsovie le 16/05/ La transposition par la Communauté de deux directives de l Union européenne relatives à l égalité des chances femmes-hommes Rudy DEMOTTE, Ministre-Président 67.La baisse inquiétante du nombre d étudiants en hôtellerie dans l enseignement de promotion sociale dans la Région du Centre Marc TARABELLA, Ministre de la Jeunesse et de l Enseignement de promotion sociale

5 68.Les constatations de l évaluation 2006 des bibliothèques publiques de la Communauté 69.Le pourcentage élevé d appels «parasites» à la ligne Ecoute-enfants 70.La prévention et la lutte contre l alcoolisme au sein du Ministère de la Communauté Michel DAERDEN, Ministre du Budget, des Finances, de la Fonction publique et des Sports 71.Le suivi des recommandations du CRIOC en matière de fournitures scolaires 72.Les effets des dispenses du cours d éducation physique 73.L ampleur des montants financiers des déplacements des jeunes supportés par la Direction générale de l aide à la jeunesse 74.Les rapports d exécution du décret sur les avantages sociaux 75.Le soutien de l opération Ecoliers du monde 76.La promotion des études d ingénieur 77.La raison du maintien de l interdiction pour les hautes écoles de recourir à des firmes privées pour la confection des repas 78.Le suivi du contrôle de l obligation scolaire en Région wallonne 79.La lutte contre les niveaux de bruits élevés dans les bâtiments scolaires 80.La réorganisation de l offre d enseignement dans la région du Centre en vue de pallier la pénurie de frigoristes 81.La raréfaction de travailleurs ALE engagés pour entretenir les écoles 82.La réorganisation de l offre d enseignement en vue de pallier la pénurie de bouchers

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : CHAPITRE I er. Dispositions générales et définitions Article premier Le présent décret règle, en application de l article

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Catalogue des prestations d action sociale et prévention

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Catalogue des prestations d action sociale et prévention CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Catalogue des prestations d action sociale et prévention Décembre 2014 L action sociale et prévention Préambule Animée par la volonté de développer sa politique

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSSS/15/061 DÉLIBÉRATION N 15/021 DU 7 AVRIL 2015, MODIFIÉE LE 5 MAI 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE

Plus en détail

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : CHAPITRE 1 er. Dispositions relatives à l allègement de la fiscalité immobilière Article premier L article 44 du Code des

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 COMPTE RENDU ANALYTIQUE. Séance publique de Commission* Commission de l Action sociale et de la Santé

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 COMPTE RENDU ANALYTIQUE. Séance publique de Commission* Commission de l Action sociale et de la Santé N 106 PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 COMPTE RENDU ANALYTIQUE Séance publique de Commission* Commission de l Action sociale et de la Santé Lundi 13 mars 2006 * Application de l art. 17, 5, du Règlement

Plus en détail

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE Adopté par le Bureau le 31 mai 2005 2005/A. 768 I. EXPOSÉ DU DOSSIER La Région wallonne et la Communauté

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES SÉANCES DE LOGOPÉDIE POUR LES ENFANTS DONT LE QUOTIENT INTELLECTUEL EST INFÉRIEUR À 86 PAR THOMAS DABEUX ANAHM ASBL 29 OCTOBRE 2014 Des études récentes

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne sommaire DOCTRINE La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne 605 LÉGISLATION 1. Législation fédérale Loi du 6 mai 2009 portant des dispositions

Plus en détail

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis Spécificités wallonne ou bruxelloise 1. Contenu de l Accord Institutionnel 3 grands volets : 1.1. Renouveau politique

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN

REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN En Belgique, chaque mutuelle est libre de choisir sa "politique de remboursement". Tout dépend donc de la mutualité à laquelle vous (votre patient)

Plus en détail

La santé des étudiants

La santé des étudiants La santé des étudiants Organisation et problématiques Centre de Formation SOMMAIRE Introduction Les origines de la santé étudiante La santé étudiante aujourd hui Les acteurs de la santé étudiante Conclusion

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Structure des revenus des médecins (hors système forfait)

Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Paiement à l acte: consultations, visites, actes techniques Paiement à la capitation (par patient): DMG, DMG+, Passeport diabète, Trajets de soins

Plus en détail

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social 2 DECEMBRE 2014 Le mois de décembre annonce traditionnellement le paiement d une prime (ou allocation) de fin d année aux travailleurs. Un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

Cadre institutionnel, financier et politique en matière de santé : c était comment avant «l accord papillon»?

Cadre institutionnel, financier et politique en matière de santé : c était comment avant «l accord papillon»? Cadre institutionnel, financier et politique en matière de santé : c était comment avant «l accord papillon»? Plate-forme d action Santé et Solidarité Bruxelles - 18 juin 2013 UNMS Direction Etudes Dr.

Plus en détail

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit : DÉCRET modifiant certaines dispositions du Code wallon de l action sociale et de la santé relatives au transport médico-sanitaire Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons

Plus en détail

Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale

Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale 1 Ce Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale définit un cadre de référence pour le développement des campagnes

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A > Le guide de la loi > Sommaire La loi du 11 février 2005 - les grandes avancées 3 Le droit à compensation - le financement du projet de vie 4 La scolarité - l insertion en milieu ordinaire 6 L emploi

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION : Art. R. 3332-7 du CSP

PROGRAMME DE FORMATION : Art. R. 3332-7 du CSP Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 22/05/2007 N : 21.07 LE PERMIS D EXPLOITATION. Le Décret n 2007-911 du 15 mai 2007 (ci-dessous) pris pour l application de l article

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen La video pour la sensibilisation à la santé 1 Project de pratique efficace en santé publique Sommaire L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen Le mandat de la santé publique

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

ASSURANCE ACCIDENTS DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - ASSURANCE ACCIDENTS 1. Sommaire

ASSURANCE ACCIDENTS DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - ASSURANCE ACCIDENTS 1. Sommaire DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - ASSURANCE ACCIDENTS 1 ASSURANCE ACCIDENTS Sommaire Arrêté grand-ducal du 8 mars 1961 concernant l assurance obligatoire contre les accidents des fonctionnaires et employés

Plus en détail

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé www.alico.fr Document à caractère non contractuel Votre courtier Alico, l expert en assurance emprunteur et en prévoyance Alico est un acteur international de premier plan en assurances de personnes depuis

Plus en détail

Créé 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées

Créé 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées Asbl Le Trait d'union 1 Créé à l'initiative du CPAS de Mouscron, le Trait d'union a vu le jour en 1969 dans le but de mettre au travail des personnes handicapées es.. Il occupait alors une vingtaine de

Plus en détail

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. 31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

Impact du plan cancer sur la politique de l assurance maladie. ri de ridder 26.11.2012

Impact du plan cancer sur la politique de l assurance maladie. ri de ridder 26.11.2012 Impact du plan cancer sur la politique de l assurance maladie ri de ridder 26.11.2012 conclave budgétaire 29.2.2008 accord gouvernemental leterme 19.3.2008 un investissement de 380 millions d euros de

Plus en détail

LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE,

LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, . MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE Union - Discipline - Travail Arrêté n0322/mesrsidgesi CAB du 17 septembre 2013 portant attributions,

Plus en détail

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète Cabinet de Mme la Ministre Nicole Maréchal Ministre de l'aide à la Jeunesse et de la Santé Centre de Recherche Opérationnelle en Santé Publique Section d'epidémiologie Institut de Santé Publique Déclaration

Plus en détail

Assurance Hospitalisation 2010

Assurance Hospitalisation 2010 Base Assurance Hospitalisation 2010 Optimum + L e s s e n t i e l d e c e q u i l f a u t s a v o i r Confort Top Société Mutualiste soumise à la loi du 6 Août 1990 QUI PEUT BÉNÉFICIER DE CES ASSURANCES

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Commentaire des articles du modèle de contrat de gestion entre une commune et son asbl communale

Commentaire des articles du modèle de contrat de gestion entre une commune et son asbl communale Union des Villes et Communes de Wallonie asbl Commentaire des articles du modèle de contrat de gestion entre une commune et son asbl communale Le modèle de contrat de gestion entre une commune et son asbl

Plus en détail

LES CERTIFICATS MEDICAUX

LES CERTIFICATS MEDICAUX Dr Jean Louis VANGI CDOM 73 22 octobre 2012 1 Préambule Banalisation de l acte médical rattaché au certificat médical Engage la responsabilité du médecin Rédaction prudente et respectueuse de certains

Plus en détail

Vade-mecum. Tableau de bord wallon des maisons médicales. Encodage, extraction, analyse. Tout ce que vous devez savoir pour participer au projet

Vade-mecum. Tableau de bord wallon des maisons médicales. Encodage, extraction, analyse. Tout ce que vous devez savoir pour participer au projet Vade-mecum Tableau de bord wallon des maisons médicales Encodage, extraction, analyse Tout ce que vous devez savoir pour participer au projet n 3 - juin 2013 Page 2 Table des matières PREAMBULE 5 TABLEAU

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

Bilan général sur la loi Handicap de 2005

Bilan général sur la loi Handicap de 2005 Audition de l Unisda au Sénat Application de la loi Handicap de 2005 2 Mai 2012 Bilan général sur la loi Handicap de 2005 La loi 2005-102 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225.

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225. Article «S alphabétiser en français dans un milieu anglophone : défi à relever pour l intégration des francophones analphabètes sur le marché de l emploi de Toronto» Myriam Odyssée Amenanka Asezo Reflets

Plus en détail

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin!

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin! Santé ET Prévoyance vous accompagne vraiment plus loin! 3 offres labellisées pour bien accompagner votre démarche de protection sociale La participation financière de votre collectivité fait avancer la

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE 2/02 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du 30 Janvier 2009 Commission n 2 - Administration Générale et Personnel Commission n 7 - Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT

Plus en détail

Une génération internet parmi les seniors?

Une génération internet parmi les seniors? Note d éducation permanente de la Fondation Travail-Université (FTU) N 2012 1, mars 2012 www.ftu.be/ep Une génération internet parmi les seniors? Les TIC, entre inégalités et opportunités Internet n est

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE Dossier de Presse Contacts presse OFDT : Julie-Emilie Adès/ 01 53 20 95 16 / juade@ofdt.fr MILDT: Patrick Chanson / 01 44 63 20

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

d intervention prioritaires de l Etat et les modalités de cette intervention.

d intervention prioritaires de l Etat et les modalités de cette intervention. DSAS/Avant-projet du 28.02.2014 Loi du... sur les seniors (LSen) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai 2004 (Cst. cant.), notamment ses articles 35 et

Plus en détail

FONDATION FUGUE ENLEVEMENT PARENTAL DISPARITION INQUIETANTE

FONDATION FUGUE ENLEVEMENT PARENTAL DISPARITION INQUIETANTE FONDATION AGIR CONTRE LES DISPARITIONS D ENFANTS FUGUE ENLEVEMENT PARENTAL DISPARITION INQUIETANTE Avec la Fondation Agir contre les disparitions d enfants et la Fondation pour l Enfance, étendre et renforcer

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs.

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs. Castration 1- Généralités 2- Stérilisation des chiennes 3- Castration des chiens 4- Castration des chats 5- Castration des lapins et des cobayes 1- Généralité s La castration consiste à enlever les glandes

Plus en détail

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC Direction de l'hébergement ADMISSIONS ET TAUX D'OCCUPATION Centre d'hébergement Quatre-Saisons 34 28 90,20% 99,47% Centre d'hébergement Quatre-Temps 168 190 99,40% 98,45% Centre d'hébergement Saint-Michel

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Contrat de Gestion 2012-2016 de BRUXELLES FORMATION. (Institut bruxellois francophone pour la Formation Professionnelle)

Contrat de Gestion 2012-2016 de BRUXELLES FORMATION. (Institut bruxellois francophone pour la Formation Professionnelle) Contrat de Gestion 2012-2016 de BRUXELLES FORMATION (Institut bruxellois francophone pour la Formation Professionnelle) Contrat de Gestion 2012-2016 de BRUXELLES FORMATION (Institut bruxellois francophone

Plus en détail

Programme DPC des infirmiers

Programme DPC des infirmiers Catalogue de formations de la FNFCEPPCS pour l année 2015 Programme DPC des infirmiers Le catalogue peut évoluer en cours d année ; nous vous en tiendrons informés. 1 L INFIRMIER DE CENTRE DE SANTÉ FACE

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION PLEINS FEUX SUR LE RC SFMG - 2009 EXAMENS SYSTEMATIQUE ET PREVENTION est le résultat de consultation le plus fréquemment relevé par les médecins généralistes de l OMG. Voir là. Pour mieux vous familiariser

Plus en détail

Guide d évaluation de la charge d aidant familial. Veuillez remplir un questionnaire pour chaque personne que vous aidez.

Guide d évaluation de la charge d aidant familial. Veuillez remplir un questionnaire pour chaque personne que vous aidez. Guide d évaluation de la charge d aidant familial Veuillez remplir un questionnaire pour chaque personne que vous aidez. 1. SITUATION GÉNÉRALE 1-1 Etes-vous un homme ou une femme? H F 1-2 Vivez-vous en

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

Circulaire n 5051 du 04/11/2014

Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Collaboration entre les Centres psycho-médico-sociaux, le Service de médiation scolaire et le Service des équipes mobiles missions et rôles Réseaux et niveaux concernés

Plus en détail

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Fiche à envoyer pour le 31 décembre de chaque année à l Agence Régionale de Santé (ARS), à l attention du correspondant

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs. Elleboudt Laetitia

Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs. Elleboudt Laetitia Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs 2008 Elleboudt Laetitia La nouvelle Loi relative aux droits des volontaires A qui, à quoi et où s applique la nouvelle loi? Quel traitement fiscal pour

Plus en détail

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Dossier de synthèse documentaire et bibliographique Réactualisation - novembre 2011 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. :

Plus en détail

D. 30-01-2014 M.B. 09-04-2014

D. 30-01-2014 M.B. 09-04-2014 Docu 39922 p.1 Décret relatif à l'enseignement supérieur inclusif D. 30-01-2014 M.B. 09-04-2014 Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : CHAPITRE

Plus en détail

Une initiative de la Ministre bruxelloise en charge de la Politique d Aide aux Personnes Handicapées

Une initiative de la Ministre bruxelloise en charge de la Politique d Aide aux Personnes Handicapées Préface Vous tenez dans les mains «Suivez le Guide», une brochure relative à l accueil de la Personne handicapée par le service bruxellois Phare - Personne Handicapée Autonomie Recherchée. Phare, anciennement

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Lois 31723 p.1 Décret relatif au renforcement de l'éducation à la citoyenneté responsable et active au sein des établissements organisés ou subventionnés par la Communauté française D. 12-01-2007 M.B.

Plus en détail

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS SANTE ECOLE ENSEIGNANTS Formation des directeurs 13 mai 2014 Nadine Colin, déléguée MGEN SANTE ECOLE ENSEIGNANTS 1. La MGEN, acteur de santé? 2. Eléments de réflexion et de débats 3. Dispositifs et outils

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants 1989 / 1990 Présidente Sylvie Gilbert Fowlis Vice-présidente Suzanne Beaudin Secrétaire & Trésorier Paul Messier Conseillère Thérèse Dubois Conseillère Jacqueline Rodrigue Conseiller Stanley Lake Personne-ressource

Plus en détail

Conférence du RQCAA. Agression et violence contre les aînés. Présenté le 22 mars 2007 Au grand public À l observatoire Vieillissement et Société

Conférence du RQCAA. Agression et violence contre les aînés. Présenté le 22 mars 2007 Au grand public À l observatoire Vieillissement et Société Conférence du RQCAA Agression et violence contre les aînés Présenté le 22 mars 2007 Au grand public À l observatoire Vieillissement et Société Plan de présentation Histoire du RQCAA Quelques réalités sur

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

CODE d AUTODISCIPLINE ET DE DEONTOLOGIE EN MATIERE DE COMMUNICATION ET DE COMMERCIALISATION DES BOISSONS ALCOOLISEES

CODE d AUTODISCIPLINE ET DE DEONTOLOGIE EN MATIERE DE COMMUNICATION ET DE COMMERCIALISATION DES BOISSONS ALCOOLISEES CODE d AUTODISCIPLINE ET DE DEONTOLOGIE EN MATIERE DE COMMUNICATION ET DE COMMERCIALISATION DES BOISSONS ALCOOLISEES Dans le souci du respect et de la recherche d une commune et loyale application des

Plus en détail

G U I D E S O C I AU X

G U I D E S O C I AU X G U I D E D ACCÈS SANTÉ ET SERVICES S O C I AU X 2012 Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Sud de Lanaudière a pour mission d améliorer l état de santé et le bien-être de la population des

Plus en détail

La gestion des ressources humaines

La gestion des ressources humaines L Institut des Affaires Publiques La gestion des ressources humaines Stage international de perfectionnement pour fonctionnaires des administrations et cadres des entreprises des pays du Sud 4 SESSIONS

Plus en détail

La Française des jeux

La Française des jeux La Française des jeux En 2006, la Cour a contrôlé les comptes et la gestion de la Française des jeux pour les exercices 1998 à 2004. Ce contrôle a donné lieu à rapport particulier communiqué à l entreprise,

Plus en détail

Opération. de l Habitat

Opération. de l Habitat Communauté de Communes du Pays d Azay-le-Rideau Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Etude pré opérationnelle Opération Mission de suivi et Locale d animation pour un programme d intérêt d

Plus en détail

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Docu 40234 p.1 Décret adaptant le financement des établissements d'enseignement supérieur à la nouvelle organisation des études D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Le Parlement de la Communauté française a adopté

Plus en détail

Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG)

Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG) Secrétariat du Grand Conseil P 1846-A Date de dépôt : 11 juin 2013 Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG)

Plus en détail