REGARD SUR LA QUESTION PALESTINIENNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGARD SUR LA QUESTION PALESTINIENNE"

Transcription

1 OBSERVATOIRE DES MUTATIONS POLITIQUES DANS LE MONDE ARABE REGARD SUR LA QUESTION PALESTINIENNE ENTRETIEN AVEC SON EXCELLENCE HAEL AL FAHOUM Chef de la Mission de Palestine à Paris RÉALISÉ PAR ETIENNE SAOUD Etudiant à IRIS Sup MAI 2014

2 REGARD SUR LA QUESTION PALESTINIENNE Entretien avec Son Excellence Hael AL FAHOUM / Chef de la Mission de Palestine à Paris Entretien réalisé par Etienne Saoud, étudiant à IRIS Sup, en février 2014 AVANT PROPOS Entre bouleversements dans le monde arabe, relance avortée des négociations israélopalestiniennes et réconciliation inter palestinienne, la «question palestinienne» reste posée. Nous l avons posée à l Ambassadeur Hael AL FAHOUM, chef de la Mission de Palestine à Paris. Nous tenons à le remercier d avoir accepté cet entretien. RÉVOLUTIONS ARABES Quelle est la perception des Palestiniens sur la vague de contestation qui traverse le monde arabe depuis 2011? Je pense que le réveil arabe revêt la même signification pour tous les peuples, nous assistons en fait au début de mutations socio politiques dans le monde arabe et la morphologie finale prendra du temps. Si la question palestinienne a légèrement été mise de côté, il ne faut pas oublier qu elle est en fait au cœur même des revendications des populations arabes : symbole des frustrations du peuple vis à vis de la constante ingérence d autres puissances. Si auparavant on avait l impression que le soutien des populations arabes était absolu envers la cause palestinienne, les réveils arabes ont dévoilé certaines complicités externes, auprès des grandes puissances notamment. Si l on remonte un peu dans le passé, on remarquera que les populations arabes, et palestiniennes en particulier, ont payé pour les consciences des puissances européennes. Je pense notamment aux Britanniques, car tout est lié. Souvenez vous que la chute de l empire 1

3 britannique, trop souvent symbole de la fin du colonialisme, n a en fait marqué qu une transformation du processus d asservissement. Nous vivons maintenant, et ceci depuis la Seconde Guerre mondiale, dans un colonialisme indirect. Les victimes de ces plans, sont bien entendu les populations arabes comme je l ai dit précédemment. Outils et instruments du gouvernement britannique à une époque, et de nombreux gouvernements occidentaux aujourd hui, les pays arabes, ainsi qu Israël en définitive, permettent à des puissances étrangères de s assurer une mainmise sur des régions stratégiquement indispensables. Je parlais d Israël notamment, car c est l intérêt qui a poussé les puissances à les soutenir, lorsque l intérêt ne sera plus, qu adviendra t il de ces alliances? Pour en revenir aux réveils arabes, au lieu d un système gagnant gagnant, la stratégie coloniale indirecte des puissances étrangères a créé un climat de révolte. L élite patriote arabe manquant à l appel, ayant fui, n ayant pas d accès aux sphères de pouvoir, ou ayant contribué au colonialisme indirect, les sociétés arabes s effondrent afin de retrouver une base plus saine. Un des problèmes du déroulement des réveils arabes, est que certaines parties dont le concours est nécessaire à un dénouement constructif, manquent à l appel et que certains acteurs en profitent, grâce à des bases populaires conséquentes, pour en récupérer les fruits. Cependant, de tels évènements peuvent faire germer des question de fond dans l esprit des populations arabes, et aider à la formation d une nouvelle élite formée par une expérience arabe, entourée d Arabes, et orientée vers les Arabes. Car en effet à l heure actuelle la maturité politique fait défaut, il est impossible pour certains mouvement pourtant très actifs, de définir des programmes clairs et constructifs. En fait, on voit que les puissances étrangères continuent à intervenir, et empêchent l éclosion d une société arabe moderne. Il n y a pas eu de soulèvement populaire, ni de nouvelle Intifada à Gaza et en Cisjordanie, malgré les conditions de vie de leurs citoyens. Pourquoi? Le sentiment de résignation l a t il emporté? Pas du tout. Quand je vois notre jeunesse qui tente de développer de nouvelles stratégies de résistance, j ai beaucoup d espoir pour l avenir. Rappelons nous que certains acteurs 2

4 régionaux et internationaux n ont pas hésité, par le passé, à injecter des formes de virus extrêmement funeste dans la société palestinienne, je pense notamment à l islamisme radical, qui n avait jamais pris pied en Palestine avant les années 80. La patience des Palestiniens, et non leur résignation, ne doit pas être mise sur le compte de l abandon, mais de la mise en place d une stratégie de résistance mature. Après une longue réflexion, les stratégies évoluent, et ceci malgré les conditions de vie déplorables dans lesquelles notre peuple est forcé de vivre. Notre jeunesse prépare son réveil et sa place dans le monde international. A vrai dire, elle avait perdu pendant un certain temps son équilibre, vous savez comme lorsque l on sort d une chambre de réanimation. Elle a tenté de développer sa propre stratégie, en développant des anticorps et ne comptant plus sur l intervention extérieure. L identité palestinienne a été sauvegardée, malgré les efforts constants et la pression de certaines puissances, après 70 ans d efforts de frères ennemis, notre identité a été confirmée par l ONU. Ce n est pas vraiment une réussite pour la Palestine, mais plutôt un échec pour les autres. Si l on a été myope pendant un certain temps, et cela à cause des souffrances que nous avons essuyées, le temps de l arrogance est terminé, et nous sommes en train de briser les cercles du désespoir et de la frustration. Les autres développent quant à eux une nouvelle forme de myopie, alimentée par les subventions des grandes puissances mais au premier obstacle, ils vont se casser les dents. Lorsque vous dites : «les autres», à qui faites vous allusion? Quand je dis «les autres», je parle de l administration politique et sécuritaire israélienne. RÉCONCILIATION NATIONALE De nouvelles élections législatives et présidentielles sont elles prévues en Cisjordanie? Quelle sont les positions du Hamas ou des autres acteurs politiques vis à vis de ces élections? 3

5 En premier lieu, on ne rappellera jamais assez l importance de tenir des élections sur la totalité du territoire. Nous pouvons souvent entendre des appels d acteurs étrangers invitant à des élections partielles mais ce n est pas une solution à long terme, il faut éviter la balkanisation de notre territoire, déjà trop petit. Les élections doivent avoir lieu dans tous les territoires inclus dans la résolution 242 du Conseil de sécurité de l ONU de 1967, avec Jérusalem est. Il faut comprendre que la tenue d élections ne dépend pas de notre seul fait, les Israéliens, et leurs parrains occidentaux changent constamment les paramètres de notre réconciliation, impactant de manière indirecte, les chances de pouvoir organiser des élections libres dans toute la Palestine. Plus les inimitiés inter palestiniennes perdurent, plus la caution des grandes puissances envers Israël est sans limite, ils se présentent alors comme les garants des intérêts des puissances dans la région. Comme je l expliquais précédemment, les conditions qu ont vécues les Palestiniens ne sont pas «normales». Sans la générosité et la modération de la Palestine, sans sa richesse historique et ses racines éternelles, le peuple palestinien aurait perdu toute existence. Il existe en réalité un potentiel positif indescriptible en Palestine, que je peux voir tous les jours. Lorsque, par exemple, je vois cette femme qui tente de protéger son olivier des agresseurs israéliens, c est une force qui supplanterait la puissance nucléaire. C est une force basée sur l accumulation d énergie et d espoir et les occupants ont échoué à l atteindre. La Palestine historique, avec ses quelques km², plus petit que le plus petit des départements français ou allemands, avec une population de deux ou trois millions d habitants poussés à quitter leur pays à cause d une invasion soutenue par des complicités régionales et internationales, est toujours là. Doués d un potentiel immense mais immergé, nous avons fait échouer la stratégie d éradication mise en place après la seconde guerre mondiale et sachez que si notre force est indescriptible, elle est également impossible à étouffer. Malgré toutes ces épreuves, nous avons toujours l espoir que demain sera meilleur. Aucune haine ne nous habite, donnez moi un seul autre peuple au monde qui parle de partage avec l autre après avoir subi ce que l on a vécu? C est un exemple unique. En réalité l unification est impossible à arrêter, et la division interne des Palestiniens n est que temporaire. La tentative de destruction de l intérieur, virus le plus létal mis en place par 4

6 les détracteurs de la Palestine, sera déjouée, et quand la division prendra fin, le régime palestinien n en sera que renforcé. Vous soulignez beaucoup le rôle joué par les acteurs extérieurs dans le blocage du processus électoral, quid de la corruption? La corruption qu a subi le régime palestinien, a contribué d une certaine manière à la division du pays. Mais il faut comprendre que cette corruption est également le fait d ingérences extérieures multiples destinées à saper les volontés d autonomie des Palestiniens. Le fait que notre peuple a été capable de diagnostiquer et de solutionner la corruption est encore une preuve de la croissante maturité de la Palestine. Nos yeux sont plus ouverts qu auparavant et nous ne commettrons plus les mêmes erreurs. Car en effet le contrôle est accru, mais cela ne doit pas écarter des débats le rôle que remplit l occupation dans l aggravation de la corruption, Israël contrôle le marché, prend des commissions sur les exportations palestiniennes, et bloque ou reverse la TVA collectée, à leur convenance. Dans un contexte d une telle difficulté la corruption est très simple à obtenir, nous ne sommes qu humains. Est il possible de fixer le calendrier des prochaines élections? Une date a t elle été évoquée? Je suis personnellement contre se lier avec le temps. Avant de fixer de telles échéances, une stratégie d accumulation des actes doit être mise en place. Les conditions de vie qu affrontent les Palestiniens ne permettent pas de fixer des dates dans le marbre. Il faut se lier avec les actes et non avec le temps. L objectif d élections libres et indépendantes doit être fixé, c est une nécessité sans aucun doute, mais des paramètres doivent également être fixés. Des programmes répondant aux besoins réels des populations, prenant en compte toutes les conditions politiques qui nous entourent doivent être conçus. Le système doit prendre toutes les questions de fond en compte. Les Palestiniens ont déjà essayé de fixer 5

7 des dates, mais sans succès et l on entre alors dans un cercle de frustrations. La date importe peu, toutes les parties doivent présenter des programmes pour que le peuple palestinien puisse s exprimer. Ma plus grande espérance concernant le Hamas est qu ils acceptent de jouer le jeu de la démocratie, et d afficher un réel intérêt pour la question palestinienne en particulier. Leur programme politique, aujourd hui plus inspiré par le sujet de l Oumma que celui des Palestiniens doit évoluer. Ils doivent revenir aux sources, à la Palestine. Enfin les divisions internes et les affrontements avec des parties extérieures s alimentent mutuellement et doivent donc être considérées comme un ensemble. Le gouvernement israélien essaie d affaiblir la stratégie de fond du Président Abbas, les attaques incessantes, et la construction de colonies en sont l exemple. Cela apporte un soutien aux partis extrémistes, Aujourd hui des rencontres ont lieu de manière quasi quotidienne mais il manque un peu de maturité politique. Malheureusement certains s intéressent plus aux partis qu au peuple. En mars 2011, des manifestations de soutien aux évènements ayant eu lieu en Egypte se déroulent à Gaza et à Ramallah, le slogan égyptien : «le peuple veut renverser le régime» est remplacé en Palestine par : «Le peuple veut en finir avec la division». L exaspération populaire semble principalement se cristalliser autour de cette question. Où en est le processus de réconciliation? Il est important de noter que la question israélienne est inextricablement liée à la réconciliation et donc à la stratégie diabolique israélienne. L attaque du Liban, par Ariel Sharon, pour détruire l'olp avait en réalité pour objectif de détruire l'identité palestinienne, cela marquait une nouvelle étape de la négation de la Palestine. Cependant au sortir des évènements de 1982, et malgré le manque de solidarité de la part de nos frères arabes, l'identité politique palestinienne s'en est trouvée renforcée. En 1986 le gouvernement israélien a constaté l'échec, l OLP était encore plus forte, souvenez vous de la ligue des villages, ou d'autres alternatives fabriquées de toute pièces par les dirigeants israéliens. Ils avaient également proposé de se partager les fonctions 6

8 régaliennes sur la Palestine avec la Jordanie par exemple, pour en terminer avec les revendications politiques palestiniennes. Après d autres tentatives infructueuses de la part des gouvernements israéliens d influencer à leur profit le jeu politique palestinien, et ceci accompagné de son lot d attentats et d éliminations politiques de surcroît, ils ont essayé de détruire l'olp de l'intérieur, en créant l'islam politique. Le peuple palestinien est laïc à l origine, et la Palestine synonyme de syncrétisme religieux. Dès le début de l'occupation israélienne en 1948, les autorités israéliennes tentaient d attiser les tensions communautaires, en instaurant la mention obligatoire de la religion sur les papiers de tout le monde. Voilà comment un conflit colonial prenait alors des allures de conflit confessionnel. Est il possible qu un troisième courant émerge et bouleverse l échiquier politique palestinien actuel? Premièrement, il faut comprendre que l'olp n'est pas un pôle qui affronterait d autres partis, c est la réunion de tous les représentants politiques palestiniens, c'est une identité, et même le Jihad Islamique palestinien et le Hamas tente d en faire partie. Attention, ce n'est pas un parti, c'est une identité. Est ce qu il y aura d autres partis? Pourquoi pas? Est ce que les partis en place sauront se transformer? Pour se moderniser? Nous pouvons l'espérer. Sinon un mouvement de jeunesse naitra des besoins non comblés par les autorités actuelles. Les besoins sont la base de tout, et il faudra bien que tous les partis s'y intéressent. Je suis personnellement pour baser une stratégie sur les besoins et sur les actes non sur des promesses qui ne seront jamais remplies. Puisque nous n avons pas l énergie pour parler et faire, il faut réfléchir et faire. A chaque voyage, je rencontre des jeunes de plus en plus intéressés donc pourquoi pas. Si le Fath perd les élections, cela ne change rien, au contraire cela participe à l émancipation du peuple palestinien. Le premier à saluer l'élection d autres partis est d ailleurs le Président Abbas. J'ai beaucoup d'espoir pour l'avenir. Moi par exemple, ambassadeur, j'aimerais que quelqu un de meilleur que moi me remplace tant qu'il sert le peuple palestinien et non un 7

9 parti. Si je ne me sens plus capable, je partirai par moi même. Nous sommes là pour donner, par pour prendre. Il existe en effet un certain problème en Palestine et pas uniquement d ailleurs : la société a une tendance à apprécier le pouvoir. Il faut donc transformer le pouvoir, car même s il faut être respectueux, il ne faut pas se plier aveuglement devant le pouvoir, pour faire comprendre que l'autorité sert le peuple et non l'inverse. De la même manière que pour les réveils arabes, certains analystes ont soulevé la question de l ingérence de certains pays dans les relations qu entretiennent les mouvements politiques palestiniens. Je pense notamment au Qatar, à l Égypte, à la Syrie ou encore à l Iran, ces acteurs jouent ils un rôle sur le plan interne? Malheureusement, et ceci dans de nombreux pays en voie de développement, nous sommes maudits par la culture de la complicité c est un problème majeur. Il faut réfléchir aux raisons qui poussent les grandes puissances à prendre contact avec nos pays. D accord il y a des subventions, mais les intérêts sont souvent divergents et c est au final les objectifs de la puissance qui sont recherchés, ceci dans le désintérêt des pouvoirs publics locaux. L arrogance occidentale vis à vis du tiers monde, je la ressens encore aujourd hui! Lorsque nous échangeons avec des Européens ou avec des Américains, l on sent qu ils se considèrent supérieur, alors quand tu leur exprimes leurs quatre vérités, cela choque, mais cela ouvre aussi des portes. Il faut affirmer nos ambitions autonomistes. Car bien entendu le Qatar joue un rôle majeur, mais la vraie question est pourquoi? Par mauvaise intention ou par intérêt? Il faut confronter les intérêts de chacun afin de trouver les points de convergences. Avec la France c est le même principe, je ne demande pas un soutien aveugle, je dis que si la France a un intérêt pour la paix, venez et cherchons ensemble! Je ne crois pas à la stratégie du complot mais il est important de décortiquer les réseaux. J adresserai d ailleurs le même message aux États Unis, il faut arrêter leurs activités et qu ils travaillent avec nous. Je n ai aucune hostilité vis à vis de ce pays, c est même un grand pays, nous avons beaucoup à apprendre de lui mais aussi beaucoup à lui apporter. Il faut travailler en partenariat, d égal à égal, pour construire des ponts, et profiter de la valeur 8

10 ajoutée de la Palestine! Les «complicités» doivent cesser et l on doit maintenant être direct les uns envers les autres. Tout pourrait se passer comme cela, ce n est pas un message prophétique mais bien une invitation au réalisme. Il faut être patient, accumuler les actes, et faire fi des sentiments. Si la paix au Proche Orient est un besoin, alors allons y. Comme le président Hollande l a dit, faisons de Jérusalem la capitale de deux Etats et alors le conflit cessera! Si l on recherche vraiment la paix, on peut la trouver. Mais quid du jeu d influence en Palestine? Un certain jeu d influence a en effet lieu en Palestine. Il faut comprendre que notre terre représente un symbole très important, et par conséquent un enjeu majeur de la stabilité régionale. Cependant il y a en effet trop d acteurs dans le paysage palestinien. Il faut alors que le peuple palestinien laisse tomber ces acteurs externes en les faisant échouer. Ce serait d ailleurs un échec supplémentaire pour les influences extérieures, «l anarchie constructive» mise en place par les Américains doit échouer, car ils n ont pas compris qu ils ne sont pas les maîtres de la région. NÉGOCIATIONS AVEC ISRAËL Vingt ans après Oslo, et ceci après des années de gel, les négociations avec le gouvernement israélien ont été relancées sous l égide de l administration Obama. Quelles sont les revendications de l OLP? Nos souhaits sont simples, clairs et énoncés de longue date. En premier lieu, nous voulons que soit instaurée une solution à deux Etats séparés par les frontières de Ensuite, Jérusalem Est devra être reconnue comme capitale de l Etat palestinien. Sur cette base géographique, nous souhaitons également que toutes les troupes armées israéliennes se retirent de notre territoire, que l accès aux ressources situées sur nos terres nous soit restitué et que les prisonniers politiques palestiniens qui peuplent les prisons israéliennes 9

11 soient libérés. En parallèle à ces facteurs, nous revendiquons également l arrêt immédiat de la colonisation. S il est impensable de maintenir des colonies de souveraineté israéliennes au sein du territoire palestinien, la nationalité palestinienne pourra être accordée aux colons qui ne souhaiteraient pas partir. Parmi les revendications des deux parties, quelles sont aujourd hui les principales pierres d achoppement qui préviennent l instauration d une paix durable en Palestine? L obstacle principal à la paix durable est l arrogance israélienne, qui croit que cette situation est la seule qui lui permette de recevoir le soutien inconditionnel des grandes puissances. Mon opinion personnelle, à moi et à quelques amis d ailleurs, est que toutes les subventions internationales devraient être stoppées. Toutes les subventions sont utilisées pour détruire la société palestinienne et non pas pour servir la population israélienne. J invite les donateurs à se renseigner quant à l utilisation de l aide de la part des Israéliens. C est la seule façon de réveiller Israël de son profond sommeil d arrogance. Les excuses israéliennes ne sont que des arguments fallacieux. Quand ils affirment que le Président Abbas est plus dangereux que Khaled Meechal par exemple! Quelles que soient les évolutions de l attitude palestinienne, ils développeront un argumentaire permettant de miner le débat. L Islam politique par exemple, leur permet de revendiquer la judéité de leur Etat, afin de maintenir un statu quo. La religion est une affaire d individu et ne devrait pas être une ligne de revendications d un agenda politique. La solution à deux Etats, souvent mise en avant comme la seule solution possible, fait face à des détracteurs de plus en plus nombreux, quel est votre opinion sur le sujet? Aujourd hui la solution à deux Etats semble la plus réalisable et voilà pourquoi. En 1973, nous avions proposé l idée d un Etat multiculturel, ouvert à toutes les religions, etc. Cependant, si la question restait totalement ouverte chez les Palestiniens, cette solution représentait pour Israël, une menace à son existence même. Dans l idéologie des partis 10

12 dirigeants israéliens, c est inimaginable! Cela rentrerait, en effet, en contradiction avec leur stratégie depuis le début. En premier lieu, souvenons nous que la posture officielle israélienne nie l existence historique de la Palestine et, ensuite, que les revendications de judéité de l Etat d Israël (auxquelles les dirigeants américains s étaient opposés dès l origine) empêchent toute laïcité et toute multiculturalité d un éventuel état binational. Beaucoup mettent en question le sérieux de la volonté du parrain américain, surtout après les évolutions des dossiers syrien et iranien, qu en pensez vous? D abord, en politique il n y a pas de sincérité, il y a l intérêt. Les décisions des institutions et des administrations de tous les pays au monde sont basées sur leurs intérêts et, par conséquent, si les intérêts des Américains vont dans le sens d un règlement pacifique de la situation au Proche Orient, alors ils mettront tout en œuvre pour atteindre la paix. Le lobbying n existe pas pour moi, c est une façade pour justifier les mauvaises décisions prises par les décideurs, tous les lobbyings du monde n auront pas suffi à libérer les espions israéliens emprisonnés aux États Unis. 11

13 REGARD SUR LA QUESTION PALESTINIENNE Entretien avec Son Excellence Hael Al Fahoum / Chef de la Mission de Palestine à Paris Entretien réalisé par Etienne Saoud, étudiant à IRIS Sup, en février 2014 OBSERVATOIRE DES MUTATIONS POLITIQUES DANS LE MONDE ARABE dirigé par Béligh Nabli, directeur de recherche à l IRIS france.org IRIS TOUS DROITS RÉSERVÉS INSTITUT DE RELATIONS INTERNATIONALES ET STRATÉGIQUES 2 bis rue Mercœur PARIS / France T (0) F (0) france.org france.org strategiques.info 12

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Le monde a besoin de paix en Palestine

Le monde a besoin de paix en Palestine ANALYSE 2007 Le monde a besoin de paix en Palestine Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Le monde a besoin de paix en Palestine

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA

LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA Publié le 10 mai, 2013 par Sentinelle LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA Par Gerald Flurry Mai/juin 2013 Lors de la récente visite historique du président, beaucoup de personnes ont été

Plus en détail

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 24 mai 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 Photo du terroriste suicide auteur

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 )

L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 ) 28 décembre 2005 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 ) Bannière de QudsWay, le principal

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES QUESTIONS HUMANITAIRES

OBSERVATOIRE DES QUESTIONS HUMANITAIRES OBSERVATOIRE DES QUESTIONS HUMANITAIRES LE SECTEUR PRIVÉ VEUT-IL SE PAYER L HUMANITAIRE? Compte-rendu du Stand UP de l humanitaire organisé le 23 septembre 2014 OCTOBRE 2014 Ce compte-rendu n est pas une

Plus en détail

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles ARI ARI 7/2015 10 Février 2015 Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles Haizam Amirah-Fernández Analyste principal sur la Méditerranée et le monde arabe au Real Instituto Elcano à Madrid @HaizamAmirah.

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

COLLOQUE INTERNATIONAL LES ETATS-UNIS ET LE MONDE ARABE

COLLOQUE INTERNATIONAL LES ETATS-UNIS ET LE MONDE ARABE Le 1 er juin 2011 COLLOQUE INTERNATIONAL LES ETATS-UNIS ET LE MONDE ARABE Compte-rendu du séminaire qui s est tenu à l Ifri le 23 mai 2011, organisé par le programme Maghreb/Moyen-Orient. L objectif premier

Plus en détail

Service de presse 15 20 novembre 2014

Service de presse 15 20 novembre 2014 Service de presse 15 20 novembre 2014 40 ans après la ratification de la Convention européenne des droits de l homme (CEDH) Les droits fondamentaux remis en question Isabelle Bindschedler Un soutien pour

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel»

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Introduction : Au début des années 90, la Guerre Froide se termine avec l éclatement de l URSS. Un monde unipolaire, dominé par les États-Unis, accouche d un

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international.

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international. Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international Réflexions Hans Corell Ancien Secrétaire général adjoint aux affaires

Plus en détail

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS.

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. .LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. Introduction Š Proche-Orient et Moyen-Orient, de quoi parle-t-on? Le Proche-Orient et le Moyen-Orient sont complexes et difficiles à définir. Ils

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

20 décembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

20 décembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 20 décembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Le réseau terroriste opérationnel du Jihad Islamique Palestinien dans la bande de Gaza pris

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

les 3-4-5 octobre et 8-9 novembre 2014

les 3-4-5 octobre et 8-9 novembre 2014 Danielle SOLEILLANT FORMATRICE & ANIMATRICE DE SEMINAIRES P.E.A.T. certifiée par Z. MIHAJLOVIC SLAVINSKI p r o p o s e les 3-4-5 octobre et 8-9 novembre 2014 Formation aux systèmes PEAT à Paris Activer

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Les enjeux existentiels du dirigeant

Les enjeux existentiels du dirigeant La complexité, tout simplement Les rencontres Trajectives Les enjeux existentiels du dirigeant S accomplir pour mieux diriger la transformation Qui sommes-nous? Un cabinet avec 10 années d expérience et

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91)

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) LA GUERRE FROIDE p82 à 89 Fiche d objectifs/plan détaillé Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) Comment à partir de 1947, Etats-Unis et l URSS s affrontent-ils

Plus en détail

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE 25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE Fidèle aux exigences de Liberté, d Égalité et de Fraternité qui le fondent, le Grand Orient de France a pour principe essentiel la liberté absolue

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 16 février 2015 Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Table des matières 1 Le

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI ÉDITORIAL LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI MICHEL ROGALSKI Privé de la présence de Fidel Castro pour cause de maladie, le XIV e Sommet des Non-alignés s est tenu en septembre 2006 à La Havane. L usage

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

1 Qui, quand, pourquoi? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. Qui fait un discours?

1 Qui, quand, pourquoi? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. Qui fait un discours? Fait du jour : Bonne entente entre Washington et Paris Exercices 1 Qui, quand, pourquoi? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous Qui fait un discours? Qui reçoit-il? François Hollande François

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Sujet 2 : Introduction : Définir l espace géographique qui constitue le M-O est une difficulté car cette notion ne recoupe pas les mêmes espaces lorsque l on utilise

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA)

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) PLACE ET RÔLE DE L ADMINISTRATION - DE LA FONCTION PUBLIQUE - DANS LA MISE EN ŒUVRE DES MISSIONS DE L ETAT ET DE LA VISION NATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

EXTRAITS DES PROPOS DU PRÉSIDENT BARACK OBAMA AU PEUPLE AFRICAIN

EXTRAITS DES PROPOS DU PRÉSIDENT BARACK OBAMA AU PEUPLE AFRICAIN 1/ EXTRAITS DES PROPOS DU PRÉSIDENT BARACK OBAMA AU PEUPLE AFRICAIN Salle Mandela, siège de l Union africaine Addis-Abeba, Éthiopie Le 28 juillet 2015 Les propos du président ont été regroupés par thèmes.

Plus en détail

LA TURQUIE VUE DU MONDE ARABE : ENTRE ATTRACTION ET MEFIANCE

LA TURQUIE VUE DU MONDE ARABE : ENTRE ATTRACTION ET MEFIANCE OBSERVATOIRE DE LA TURQUIE ET DE SON ENVIRONNEMENT GÉOPOLITIQUE LA TURQUIE VUE DU MONDE ARABE : ENTRE ATTRACTION ET MEFIANCE 20 NOVEMBRE 2012, PARIS AUTOUR DE HICHAM MOURAD Rédacteur en chef d'al-ahram

Plus en détail

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution Introduction Les questions religieuses connaissent un regain d intérêt dans les espaces publics de nos pays. Au Niger, elles sont devenues préoccupantes en raison des évènements récents qui ont marqué

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Le monitoring des médias

Le monitoring des médias Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l Information & de la Communication 2012 Chapitre 10 Le monitoring des médias 221 Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Berne, le 9 janvier 2012 Ce que la Banque nationale suisse (BNS) a pu accomplir depuis ma nomination

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC)

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) 18 novembre 2008 Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) Al-Quds, la seconde chaîne de télévision par satellite du Hamas, a commencé

Plus en détail

Le nouvel espace politique européen

Le nouvel espace politique européen Frédéric Lebaron à l issue de la séquence électorale récente, en particulier en France et en Grèce, le nouveau champ politique issu de la crise financière se dessine plus clairement en Europe. L Union

Plus en détail

41/128 Déclaration sur le droit au développement

41/128 Déclaration sur le droit au développement 41/128 Déclaration sur le droit au développement L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de la Charte des Nations Unies relatifs à la réalisation de la coopération internationale en

Plus en détail

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Ces emails ont été rédigé par mes soins, et sont utilisés depuis plus de 2 ans. Bien entendu, vous devez les adapter à votre cas personnels, notamment

Plus en détail

Déclaration sur le droit au développement

Déclaration sur le droit au développement Déclaration sur le droit au développement Adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 41/128 du 4 décembre 1986 L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Projet : Jeu de la Bataille Navale

Projet : Jeu de la Bataille Navale Projet : Jeu de la Bataille Navale I. Présentation Le programme à élaborer sera un je de bataille navale. Ce jeu se joue à deux joueurs. Différents choix sont possibles : - Jouer contre l ordinateur -

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité:

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: 1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: Nous avons consulté les 3 sites de l INSUP plus particulièrement confrontés à la mixité culturelle :

Plus en détail

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux?

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Synthèse L identité d un régime juridique découle des caractéristiques du sujet qu il couvre et non du seul fait que l entité ait la personnalité

Plus en détail

Cahiers Thématiques Cahier 7 Rôle des jeunes dans la prévention et gestion des conflits

Cahiers Thématiques Cahier 7 Rôle des jeunes dans la prévention et gestion des conflits La prévention et la gestion des conflits par les Conseils Locaux des Organisations de la Société Civile Guinéenne Cahiers Thématiques Cahier 7 Rôle des jeunes dans la prévention et gestion des conflits

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11 Doctrine et Alliances Sections 57-62 Cours de Religion 324 Leçon 11 Contexte historique JUIL.-AOÛT 1831 : Joseph Smith, le prophète, et Sidney Rigdon se rendent au Missouri et consacrent l endroit comme

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR Australie / Sydney 2010 IUT2 Grenoble Département Technique de Commercialisation A/ Vie pratique -Logement- Les logements sont très chers en Australie et plus particulièrement

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX : UN DANGER POUR L IRAN?

RÉSEAUX SOCIAUX : UN DANGER POUR L IRAN? RÉSEAUX SOCIAUX : UN DANGER POUR L IRAN? PAR MONSIEUR SÉBASTIEN CACIOPPO DOCTORANT AU LID2MS, UNIVERSITÉ D AIX-MARSEILLE Merci Monsieur le Président. Je vais donc mettre la focale sur l État iranien qui,

Plus en détail

L'identité de l'entreprise

L'identité de l'entreprise L'identité de l'entreprise ACT Formation 181 à 203 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon Tél. 33 00/4 72 73 48 79 Fax 33 00/4 72 73 11 20 email : info@actformation.fr www.actformation.fr ACT Formation SA 1 route

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

243 La Belgique, le contrôle démocratique et la prolifération nucléaire

243 La Belgique, le contrôle démocratique et la prolifération nucléaire La Belgique, le contrôle démocratique et la prolifération nucléaire >Luc Barbé chercheur-associé à Etopia. barbe@telenet.be Le fait que les premières bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki aient été

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT A LA LUMIERE DU PRINTEMPS ARABE Paloma Haschke* Le rôle «révolutionnaire» joué par les médias sociaux dans les événements du Printemps arabe semble évident. Ce phénomène

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

JP PRUNIER, Gérant du Cabinet DRH & Associés interviendra le Mardi 20 Mars 2012 de 8h à 10h à la FFB sur le thème :

JP PRUNIER, Gérant du Cabinet DRH & Associés interviendra le Mardi 20 Mars 2012 de 8h à 10h à la FFB sur le thème : JP PRUNIER, Gérant du Cabinet DRH & Associés interviendra le Mardi 20 Mars 2012 de 8h à 10h à la FFB sur le thème : COMMUNIQUEZ : parlez la bonne langue! Le chef d entreprise du bâtiment parle à ses clients,

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail