DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI"

Transcription

1 DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE DU RISQUE AU BURUNDI A TABLEAU DE LA ASSURANCE DES AGENTS PUBLICS ET SECTEUR PRIVE DISPOSITIONS LEGALES Loi n 1/010 du 16 juin 1999 portant Code de la Sécurité Sociale qui est la loi de référence pour la création, l organisation et la gestion de toutes les branches de la sécurité sociale au Burundi Décret-Loi n 1/28 du 27 juin 1980 portant institution d un régime d assurance maladie des agents publics et assimilés, modifié par la Loi n 1/05 du 10 septembre Décret n 100/107 du 27 juin 1980 portant création et organisation d une Mutuelle de la Fonction Publique, modifié par le Décret n 100/193 du 18 octobre Arrêté-Loi n 001/31 du 2 juin 1966 portant promulgation du Code du Travail du Burundi, modifié par le Décret- Loi n 1/037 du 7 juillet Loi n 1/002 du 29 février 2000 portant institution d un régime d assurance maladie maternité du secteur privé structuré Ordonnance ministérielle n 620/57 du 23 mars 1984 portant création de la carte d assistance médicale modifiée par l ordonnance ministérielle n 630/172 du 23 mai 1996 Article 5 des Ordonnances n s 620/57 du 23 mars 1984 et 630/172 du 23 mai 1996 Ordonnance n 630/530/445 du 2 avril 2003 portant fixation des modalités de prise en charge médico -sanitaire des indigents

2 ASSURANCE DES AGENTS PUBLICS ET ESTIMATION DE LA THEORIQUE Prise en charge des prestations de l assurance maladie maternité ( petit et gros risque), suivant une nomenclature nationale des actes médicaux et sur base d une liste des produits pharmaceutiques remboursables moyennant un ticket modérateur et dans le cadre du système de tiers payant. Le régime couvre les agents publics et leurs familles (fonctionnaires, magistrats, membres des Forces Armées et de la Police, salariés de l Etat, agents des entreprises publiques aussi bien pendant leur vie active qu à la retraite) et les personnes qui, tout en ayant pas la qualité d agent public sont employées à une mission de service public. L effectif des bénéficiaires potentiels est estimé personnes, les ayants droit compris. En attendant la mise en œuvre effective du régime d assurance maladie pour le secteur privé structuré, prise en charge des soins de santé (petit et gros risque) par l employeur en faveur des salariés et leurs familles Les bénéficiaires potentiels sont estimés à y compris les ayants droit Prise en charge des soins disponibles dans les établissements de soins publics en faveur des travailleurs indépendants et les populations rurales. Prise en charge des soins disponibles dans les établissements de soins publics 2

3 ASSURANCE DES AGENTS PUBLICS ET SECTEUR PRIVE REELE Le système est assez fonctionnel mais reste handicapé par les problèmes qui suivent : - L inégale répartition géographique des infrastructures sanitaires ne permet pas aux assurés résidant loin des grands centres d accéder facilement aux prestations prises en charges par la Mutuelle de la Fonction Publique - L absence ou l insuffisance de couverture du risque maladie en faveur des autres catégories de la population génère des passagers clandestins qui s adonnent à la fraude des prestations par l intermédiaire des affiliés - L équilibre financier du régime est constamment menacé par l inadéquation entre les cotisations calculées sur les salaires des agents publics et assimilés et le coût des prestations, particulièrement les produits pharmaceutiques qui sont importés en devises à plus de 90%. Le système est assez fonctionnel pour les grandes entreprises qui disposent d une trésorerie suffisante. La prise en charge est en fait assurée à la hauteur des moyens de l entreprise et des fois au bon vouloir de l employeur Insuffisance des prestations dans certains établissements de soins publics particulièrement les produits pharmaceutiques Insuffisance des prestations dans les établissements de soins publics particulièrement les produits pharmaceutiques 3

4 ASSURANCE DES AGENTS PUBLICS ET SECTEUR PRIVE EFFECTIFS REELLEMENT COUVERTS Les effectifs des affiliés et leurs ayants droit sont estimés à , soit au tour de 10% de la population totale du pays personnes ayants droit compris, soit 1,3% de la population totale du pays Au tour de 20 % de la population Les données disponibles ne sont pas validées SOURCES DE FINANCEMENT cotisation représentant 10% des rémunérations à raison de 4% à charge de l agent et de 6 % à charge de l employeur. Le financement est assuré par l entreprise à 100% - Fruit de vente de la carte d assistance médicale - Budget de l Etat Budget de l Etat et des Communes 4

5 ASSURANCE B REFORMES EN COURS 1.Prise en charge de nouvelles prestations (lunettes, prothèses, antirétroviraux ) conformément aux dispositions de la loi n 1/05 du 10 septembre 2002 portant réforme du régime d assurance maladie des agents publics et assimilés avec comme objectif d améliorer la gamme des prestations. Les études sont en cours pour évaluer les implications financières de la prise en charge de ces nouvelles prestations. 2. Conventions avec de nouveaux fournisseurs de prestations en vue d améliorer la disponibilité de l offre des prestations Création effective du régime d assurance maladie pour le secteur privé structuré et de son organisme de gestion avec comme objectifs essentiels de : - Améliorer les conditions de travail des salariés et rationaliser le système de prise en charge des soins de santé en leur faveur -Alléger la charge des entreprises ; -responsabiliser les travailleur par la participation au financement et à l acquisition des soins de santé - solidarité entre les travailleurs et entre les entreprises. les études pour la finalisation du projet sont en cous ; La gestion du régime d assurance maladie du secteur privé structuré sera assurée par un organisme de sécurité sociale Décentralisation et autonomisation des structures sanitaires en vue d améliorer l offre de soins, impliquer la population dans la gestion de ces structures et parvenir à la création des mutuelles communautaires. - 5

6 C TABLEAU DE LA LES FACTEURS DE PROGRESSION VERS LA UNIVERSELLE LA MOBILISATION DES RESSOURCES ADDITIONNELLES L AUGMENTATION DE LA PRODUCTIVITE DU PERSONNEL DE LA SANTE ASSURANCE Les ressources actuelles consacrées à la couverture de la santé sont insuffisantes parce que déjà les ressources consacrées au secteur de la santé en général sont insuffisantes et ne représentent que 2% du budget national. Le niveau des ressources attendu devrait se situer au tour de 15% du budget national. Mesures pour améliorer la productivité du personnel de la santé : La décentralisation et l autonomisation des structures de soins afin de permettre notamment d améliorer les conditions de travail du personnel de santé. LE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR SANITAIRE PRIVE Le secteur sanitaire privé permet d améliorer la disponibilité de l offre des prestations. Cependant, les prestations qu offre ce secteur ne sont pas accessibles à la majeure partie de la population 6

7 ASSURANCE L EFFICIENCE ET L EFFICACITE DES SERVICES DE SANTE Mesures contre le risque moral : ticket modérateur ; -Mesures contre la sélection adverse :le système est basé sur la solidarité avec affiliation obligatoire pour tous les agents publics, il n y a donc pas de risque de sélection adverse -Mesures contre le risque moral :référence obligatoire, accord préalable de l employeur pour certaines prestations -pas de risque de sélection adverse Mesures contre le risque moral : ticket modérateur ; Pas de mesures contre le risque de sélection adverse LA QUALITE DE L OFFRE DE SOINS Le règlement rapide des factures des établissements de soins contribue à l amélioration de la trésorerie de ces derniers et par voie de conséquence la disponibilité et la qualité de l offre des soins Idem que pour le régime d assurance maladie du secteur public L insuffisance du financement du système ne lui permet pas de contribuer à l amélioration de la qualité de l offre des soins Idem que pour le système de la carte d assistance médicale 7

8 ASSURANCE LA MAITRISE DES DEPENSES DE SANTE Dispositions prises pour lutter contre l escalade des coûts : - Contrôle de la qualité d assuré et de la régularité de la cotisation avant l accès aux prestations ; L employeur choisi lui même les prestataires de soins de soins dont il contrôle bien les factures -Liste des médicaments remboursables sur base des génériques ; -Contrôle au niveau des établissements de soins de la réception conforme des prestations par l assuré ; -Contrôle au niveau de la vérification des factures des prestations ; - Suivi de la consommation médicale des assurés et du comportement des prestataires dans la prescription des soins. 8

9 ASSURANCE Régime de sécurité sociale basé sur la solidarité. - cotisation sans plafond dont le taux est le même pour tous ; - prise en charge des soins égale pour tous sans considération aucune du niveau des contributions et sans plafond: «Chacun contribue donc selon ses moyens et est en droit de bénéficier des soins selon ses besoins» Equité relative parce que l employeur peut des fois traiter différemment ses employés suivant leurs catégories professionnelles Le financement est fait théoriquement en proportion des ressources sur 3 paliers à savoir, les personnes qui tirent leur revenu de l agriculture, de l élevage et de la pêche de subsistance, ensuite les artisans et les petits commerçants et enfin les commerçants et les autres catégories d indépendants. LA SITUATION DES Dispositifs d assistance des indigents par l Etat et les collectivités locales n utilisant pas les mécanismes d assurance 9

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/25 du 24 décembre 2012

NOTE D INFORMATION 2012/25 du 24 décembre 2012 NOTE D INFORMATION 2012/25 du 24 décembre 2012 Financement de la sécurité sociale pour 2013 : adoption définitive de la loi I. Cotisations et contributions A. Indemnités de rupture Les indemnités de rupture

Plus en détail

SECURITE SOCIALE. Historique

SECURITE SOCIALE. Historique SECURITE SOCIALE Historique 1930 Assurances sociales 1932 Allocations familiales 1945 Création par ordonnances du Régime Général de SS 1946 Loi d organisation de la SS 1958 Création de l UNEDIC (assurance

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-847 du 2 juillet 2012 relatif à l âge d ouverture du droit à pension de vieillesse NOR : AFSS1227748D

Plus en détail

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE PRESENTATION CÔTE D IVOIRE Réunion sur: LA MOBILISATION DES RESSOURCES ET FINANCEMENT DES STRATEGIES NATIONALES D EXTENSION DE LA COUERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETATS DES

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTEME NATIONAL DE SECURITE SOCIALE. Rencontre Forum des Chefs d Entreprises Alger le 13 janvier

PRESENTATION DU SYSTEME NATIONAL DE SECURITE SOCIALE. Rencontre Forum des Chefs d Entreprises Alger le 13 janvier الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية République Algérienne Démocratique et Populaire وزارة العمل و التشغيل و الضمان االجتماعي Ministère du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale PRESENTATION

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives République du Sénégal Un Peuple- Un But- Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives (Réunion des experts de

Plus en détail

Cycle de formation. Régulation de l AMO. ANAM Mercredi 2 décembre 2015

Cycle de formation. Régulation de l AMO. ANAM Mercredi 2 décembre 2015 Cycle de formation Régulation de l AMO ANAM Mercredi 2 décembre 2015 Plan Etat des lieux ; Régulation de l AMO ; Gouvernance. 1 «La santé n a pas de prix mais a un coût» 2 Etat des lieux Qui finance le

Plus en détail

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015 Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction Michel Vigneul 14 octobre 2015 LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE 1. UNE COMPARAISON ENTRE LE MAROC ET LA BELGIQUE

Plus en détail

Procédure de référencement d une ou plusieurs offres Titrede protection sociale complémentaire. Réunion de concertation.

Procédure de référencement d une ou plusieurs offres Titrede protection sociale complémentaire. Réunion de concertation. Procédure de référencement d une ou plusieurs offres Titrede protection sociale complémentaire Réunion de concertation Jeudi 19 octobre Sommaire Éléments de contexte Le cadre juridique Les principes généraux

Plus en détail

SITUATION DE LA PROTECTION SOCIALE AU BURUNDI. NDIKUMANA Thaddée, NIYONKURU Jacques, NZEYIMANA Charlotte NZEYIMANA Côme

SITUATION DE LA PROTECTION SOCIALE AU BURUNDI. NDIKUMANA Thaddée, NIYONKURU Jacques, NZEYIMANA Charlotte NZEYIMANA Côme SITUATION DE LA PROTECTION SOCIALE AU BURUNDI NDIKUMANA Thaddée, NIYONKURU Jacques, NZEYIMANA Charlotte NZEYIMANA Côme PLAN DE PRESENTATION I. SITUATION GEOGRAPHIQUE II. SITUATION DEMOGRAPHIQUE ET ECONOMIQUE

Plus en détail

Copyright DGAFP /06/ :12:32

Copyright DGAFP /06/ :12:32 Circulaire du 20 décembre 2007 relative aux modalités de mise en œuvre de la réduction de cotisations salariales de sécurité sociale prévue à l article 3 du décret n 2007-1430 du 4 octobre 2007 portant

Plus en détail

FICHE N 43 LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE DE BASE (CMU)

FICHE N 43 LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE DE BASE (CMU) FICHE N 43 LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE DE BASE (CMU) La CMU s adresse aux personnes qui ne sont pas déjà couvertes à quelque titre que ce soit par un régime obligatoire d assurance maladie. Sous

Plus en détail

Couverture Médicale de Base au Maroc Rôles des principaux acteurs

Couverture Médicale de Base au Maroc Rôles des principaux acteurs Couverture Médicale de Base au Maroc Rôles des principaux acteurs Rabat Lundi 30 Novembre 2015 1 Plan Cadre légal et stratégique Système de la CMB, fonctionnement et rôles des principaux acteurs Défis

Plus en détail

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p.

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p. DOSSIER D EXPERT N 2 février 2017 Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance CERTIFIÉ 100 % Expertise Humanis CONFORME humanis.com Au sommaire 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p.

Plus en détail

JORF n 0009 du 11 janvier Texte n 11

JORF n 0009 du 11 janvier Texte n 11 Le 10 mai 2012 JORF n 0009 du 11 janvier 2012 Texte n 11 DECRET Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire NOR:

Plus en détail

Thème Santé Social 1

Thème Santé Social 1 Le système de protection sociale est un élément très complexe susceptible de modifications régulières. En effet, la protection sociale évolue en fonction des ressources financières de celle-ci, des besoins

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE

L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE MONTAGE TECHNIQUE ET INSTITUTIONNEL 25/03/2011 14:57 1 RAPPEL DES GRANDES CONCERTATIONS TENUES SUR L AMO - La tenue, en 2003, des journées de réflexion sur la protection

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS 2 SOMMAIRE Les chiffres clés 2014... 4 Le Chèque emploi service universel préfinancé, qu est-ce que c est?.... 5 Quelles prestations

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8733. ENTREPRISES DE TRAVAUX AGRICOLES ET RURAUX ET CUMA (Tarn et Haute-Garonne) (11

Plus en détail

Présentation du Sénégal

Présentation du Sénégal République du Sénégal Un Peuple- Un But- Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale La Couverture Maladie Universelle au Sénégal: Etat de mise en oeuvre, leçons et perspectives dans une phase

Plus en détail

Demande de dispense de la couverture complémentaire santé collective et obligatoire

Demande de dispense de la couverture complémentaire santé collective et obligatoire Demande de dispense de la couverture complémentaire santé collective et obligatoire SALARIÉ (cf. articles L.911-7, D.911-2 à D.911-6, R.242-1-6 du code de la Sécurité sociale, de la loi n 89-1009 du 31/12/1989)

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 27/12/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-172 OBJET : Contrat de professionnalisation TEXTE A ANNOTER : Lettre circulaire n 2004-109

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE DIRECTION D ETUDES & PLANIFICATION PROGRES DE LA RDC SUR LE CHEMIN DE LA COUVERTURE UNIVERSELLE EN SOINS DE SANTE PLAN DE PRESENTATION I.

Plus en détail

CONVENTION N du.. relative aux modalités de mise en œuvre du service civique universel de l Etat en Nouvelle-Calédonie

CONVENTION N du.. relative aux modalités de mise en œuvre du service civique universel de l Etat en Nouvelle-Calédonie HAUT COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN NOUVELLE -CALEDONIE CONVENTION N du.. relative aux modalités de mise en œuvre du service civique universel de l Etat en Nouvelle-Calédonie Vu le code du service national,

Plus en détail

Projet de Note de Politique Générale en Protection Sociale en RD Congo

Projet de Note de Politique Générale en Protection Sociale en RD Congo Projet de Note de Politique Générale en Protection Sociale en RD Congo Buts d'une Note de Politique Générale DETERMINER les orientations gouvernementales DEGAGER les priorités DECIDER d'un chronogramme

Plus en détail

Cotisations sociales, CSG, augmentation des salaires, protection sociale collective Derrière l arbre se cache la forêt

Cotisations sociales, CSG, augmentation des salaires, protection sociale collective Derrière l arbre se cache la forêt Cotisations sociales, CSG, augmentation des salaires, protection sociale collective Derrière l arbre se cache la forêt Ordonnance du 4 octobre 1945 Article premier Il est institué une organisation de la

Plus en détail

Zine El Abidine Ben Ali

Zine El Abidine Ben Ali Vu la loi n 85-75 du 20 juillet 1985, relative au régime applicable aux personnels de la coopération technique, Vu la loi n 88-16 du 17 mars 1988, fixant le régime de retraite des gouverneurs telle que

Plus en détail

Note synthétique d Adéis

Note synthétique d Adéis Note synthétique d Adéis Les 3 décrets d application relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Economie de la santé

Economie de la santé Articulation économie et santé Les comptes de la santé Rôle de l état dans l économie de la santé Financement des soins La santé un service spécifique : o Le consommateur n est pas le décideur o Le consommateur

Plus en détail

Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles

Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles Mutuelles de santé et Régime d Assurance Maladie Universelle (RAMU) au Bénin KOTO-YERIMA

Plus en détail

Informations générales sur les métiers de l accueil à domicile

Informations générales sur les métiers de l accueil à domicile Informations générales sur les métiers de l accueil à domicile Sommaire. Films sur les 3 métiers. Présentation de l institution. Définitions juridiques ou légales. Dossier administratif - Échanges - Ateliers:.

Plus en détail

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 7 novembre 2016

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 7 novembre 2016 Le système de santé belge et le rôle de l INAMI Thomas Rousseau 7 novembre 2016 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins de santé en Belgique Une assurance universelle, solidaire

Plus en détail

LE CONGÉ PATERNITÉ : PROFILS DES PÈRES BÉNÉFICIAIRES EN 2002

LE CONGÉ PATERNITÉ : PROFILS DES PÈRES BÉNÉFICIAIRES EN 2002 Ministère des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarité Ministère de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées LE CONGÉ PATERNITÉ : PROFILS DES PÈRES BÉNÉFICIAIRES EN 2002 Le congé paternité

Plus en détail

AVENANT N 23 DU 6 JANVIER 2012

AVENANT N 23 DU 6 JANVIER 2012 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 9331. EXPLOITATIONS AGRICOLES

Plus en détail

L Assurance Maladie du Bas-Rhin

L Assurance Maladie du Bas-Rhin L Assurance Maladie du Bas-Rhin 1. La Sécurité Sociale - Les différents régimes 2. L Assurance Maladie - La réforme - Le financement - L organisation 3. La CPAM du Bas-Rhin - Son fonctionnement - Ses objectifs

Plus en détail

La sécurité sociale. Septembre 2017

La sécurité sociale. Septembre 2017 La sécurité sociale Septembre 2017 1 Plan Préambule I-Historique II-Définition III-Formalités d adhésion IV-Prestations V-Assurance vieillesse VI-Prestations familiales 2 Préambule Maillon essentiel de

Plus en détail

2011S é c u r i t é s o c i a l e

2011S é c u r i t é s o c i a l e 2011S é c u r i t é s o c i a l e Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - plfss annexe 4 Recettes des régimes par catégorie et par branche www.travail-solidarite.gouv.fr www.sante-sports.gouv.fr

Plus en détail

AVENANT N 36 DU 28 OCTOBRE 2013

AVENANT N 36 DU 28 OCTOBRE 2013 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 9811. EXPLOITATIONS AGRICOLES (Tarn) (6 mai 2002) (Etendue par arrêté

Plus en détail

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Financement de la protection sociale Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Ressources Les ressources de la PS se répartissent en 3 catégories

Plus en détail

Qu est-ce que la retraite complémentaire?

Qu est-ce que la retraite complémentaire? Chapitre 1 Qu est-ce que la retraite complémentaire? Le régime de base de la Sécurité sociale verse une retraite dont le montant est plafonné. Pour maintenir un niveau de revenu plus proche du revenu d

Plus en détail

Structuration du mouvement mutualiste au Sénégal Présentation par l Union Nationale des Mutuelles de Santé Communautaires du Sénégal (UNAMUSC) du 02

Structuration du mouvement mutualiste au Sénégal Présentation par l Union Nationale des Mutuelles de Santé Communautaires du Sénégal (UNAMUSC) du 02 Structuration du mouvement mutualiste au Sénégal Présentation par l Union Nationale des Mutuelles de Santé Communautaires du Sénégal (UNAMUSC) du 02 au 04 mars 2016 à Abidjan Rappel sur le contexte et

Plus en détail

Nos collaborateurs [+] Chiffres clés

Nos collaborateurs [+] Chiffres clés Nos collaborateurs [+] Chiffres clés 2011-2013 Effectif total Périmètre: Groupe EFFECTIFS 2010 Variation Tendanc e TOTAL PERSONNEL GERE PAR LE GROUPE: 1993 2048 2104 2106 1 0.1% TOTAL GROUPE AFD: 1625

Plus en détail

ENCEINTE SUIS. Guide des aides. La couverture sociale et les droits médicaux. Les aides financières

ENCEINTE SUIS. Guide des aides. La couverture sociale et les droits médicaux.  Les aides financières JE SUIS ENCEINTE Guide des aides 5 La couverture sociale et les droits médicaux www.jesuisenceinteleguide.org 1Les démarches essentielles 3Les aides au logement et 5La couverture sociale 7Les possibilités

Plus en détail

Cette circulaire est disponible sur le site htpp://www.securite-sociale.fr/

Cette circulaire est disponible sur le site htpp://www.securite-sociale.fr/ Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Ministère de la santé et des sports Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Direction

Plus en détail

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 14 novembre 2016

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 14 novembre 2016 Le système de santé belge et le rôle de l INAMI Thomas Rousseau 14 novembre 2016 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins de santé en Belgique Une assurance universelle, solidaire

Plus en détail

Séminaire de formation INAMI ANAM. Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc. Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015

Séminaire de formation INAMI ANAM. Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc. Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015 Séminaire de formation INAMI ANAM Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015 Plan 1. Introduction ; 2. Modèle marocain de la couverture

Plus en détail

Protection sociale régimes complémentaires

Protection sociale régimes complémentaires Protection sociale régimes complémentaires Présentation d Apti Qui sommes-nous? Une association à but non lucratif créée en 1972 par des travailleurs indépendants. Notre volonté : améliorer la protection

Plus en détail

ENCEINTE le Guide SUIS. La couverture sociale et les droits médicaux.

ENCEINTE le Guide SUIS. La couverture sociale et les droits médicaux. JE SUIS ENCEINTE le Guide 6 La couverture sociale et les droits médicaux www.jesuisenceinteleguide.org 1 Les démarches essentielles Les aides financières 4 Les aides au logement et les solutions d hébergement

Plus en détail

Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012

Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012 Suite à la circulaire n DSS/5B/2009/32 du 30 janvier 2009 Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012 Conditions d exonération

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE AU BENIN

LA PROTECTION SOCIALE AU BENIN LA PROTECTION SOCIALE AU BENIN KOTO-YERIMA ABOUBAKAR Coordonnateur APROSOC Président du CONSAMUS (00229) 97 84 86 47/ 95 84 37 58 kotoyerimaa@yahoo.fr Plan de la présentation 1. BRÈVE PRÉSENTATION DU BÉNIN

Plus en détail

Association internationale de la sécurité sociale Conférence régionale de l'aiss pour l'afrique

Association internationale de la sécurité sociale Conférence régionale de l'aiss pour l'afrique Association internationale de la sécurité sociale Conférence régionale de l'aiss pour l'afrique Lusaka, Zambie, 9-12 août 2005 Les pensions Réformes récentes et expériences des régimes de pension L'expérience

Plus en détail

SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTE EN RD CONGO

SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTE EN RD CONGO SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTE EN Mr Innocent MBALA (MS KISANTU) Dr. Francine BAHATI ( MINASAHSN) COOPAMI - Septembre 2016 PLAN I. CONTEXTE GENERAL DU PAYS CONTEXTE GEOGRAPHIQUE SITUATION SOCIO

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13 Sommaire Introduction...13 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE...19 Chapitre 1 - Généralités sur l assurance vieillesse...21 Le financement des pensions...21 Le rôle

Plus en détail

Santé Info Droits. Sécurité SOCIALE L accès à la prise en charge des frais de santé par l assurance maladie : C.1 DE QUOI S AGIT-IL?

Santé Info Droits. Sécurité SOCIALE L accès à la prise en charge des frais de santé par l assurance maladie : C.1 DE QUOI S AGIT-IL? 2 0 1 6 Santé Info Droits PRATIQUE C.1 Sécurité SOCIALE L accès à la prise en charge des frais de santé par l assurance maladie : La Protection Universelle Maladie (PUMA) DE QUOI S AGIT-IL? Depuis le 1

Plus en détail

INOV EXPERTS INOV EXPERTS. 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des conseils GENERALISATION DE LA SANTE. Octobre 2015 Numéro 29

INOV EXPERTS INOV EXPERTS. 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des conseils GENERALISATION DE LA SANTE. Octobre 2015 Numéro 29 Octobre 2015 Numéro 29 INOV EXPERTS Un réseau de courtiers innovant au service des conseils GENERALISATION DE LA SANTE Il restera moins de 90 jours pour informer les entreprises et leurs salariés sur les

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 22/04/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-072 OBJET : Taux particuliers de cotisations d'assurance maladie dues sur les pensions

Plus en détail

Caractéristiques de l institution nationale

Caractéristiques de l institution nationale Caractéristiques de l institution nationale CONSEIL D ADMINISTRATION Art. L. 5312-4 du CT 5 représentants de l Etat 10 représentants des partenaires sociaux représentatifs au niveau national interprofessionnel

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE SOCIAL N 121 SOCIAL N 44 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 octobre 2006 ISSN 1769-4000 REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE La loi du 21 août 2003 portant

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

Crépol le 14 Janvier 2013

Crépol le 14 Janvier 2013 26350 Crépol «nom_et_prénom» Crépol le 14 Janvier 2013 Objet : DUE Déclaration Unilatérale de l Employeur Ecrit constatant la décision unilatérale de l employeur d instituer un régime Frais de Santé obligatoire

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE La sécurité sociale trouve ses origines à la fin du 19e siècle, dans les sociétés mutuelles d assurance et de secours, elles-mêmes issues des corporations professionnelles.

Plus en détail

Bureau des budgets locaux et de l analyse financière -FL Paris, le 22 décembre 2004

Bureau des budgets locaux et de l analyse financière -FL Paris, le 22 décembre 2004 DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES ELUS LOCAUX ET DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bureau de l emploi territorial et de la protection sociale FP3 01.40.07.34.18 SOUS-DIRECTION

Plus en détail

Sommaire. Introduction Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21

Sommaire. Introduction Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21 Sommaire Introduction...13 Qu est-ce que le droit à la protection sociale?...13 Qu est-ce que le risque social?...13 Comment la Sécurité sociale est-elle née?...14 Quels sont les différents modèles de

Plus en détail

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance Assurance RISQUE ENTREPRISES Assurance de PERSONNES Assurance INTERNATIONAL Risk Management PREVENTION DES RISQUES Assurance Lexique CREDIT & AFFACTURAGE POUR BIEN COMPRENDRE le fonctionnement de votre

Plus en détail

AIDE À DOMICILE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES

AIDE À DOMICILE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES AIDE À DOMICILE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES AIDE À DOMICILE PERSONNES ÂGÉES - PERSONNES HANDICAPÉES AIDE À DOMICILE PERSONNES AGÉES - PERSONNES HANDICAPÉES Aide personnalisée à l autonomie, prestation

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les directeurs et chefs de service de l'administration centrale (pour exécution)

Mesdames et Messieurs les directeurs et chefs de service de l'administration centrale (pour exécution) Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports et de la vie associative Ministère du budget, des comptes publics et

Plus en détail

1. Les modalités de fixation du contingent annuel

1. Les modalités de fixation du contingent annuel LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL (20 AOUT 2008) La loi 2008-789 du 20 août 2008 assouplit le régime des heures supplémentaires ou le mécanisme d aménagement du temps de travail mais deux constantes

Plus en détail

LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE POUR 2016 : LES MESURES INTÉRESSANT LES EMPLOYEURS

LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE POUR 2016 : LES MESURES INTÉRESSANT LES EMPLOYEURS Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- JANVIER 2016 NOTE N 149 LOI DE FINANCEMENT DE LA

Plus en détail

Les effectifs. Évolution des charges et ressources. Les chiffres. Les taux de cotisations CAFAT (secteur général) au 1 er janvier 2010.

Les effectifs. Évolution des charges et ressources. Les chiffres. Les taux de cotisations CAFAT (secteur général) au 1 er janvier 2010. La CAFAT, organisme de protection sociale de Nouvelle-Calédonie, assure pour les salariés du territoire, la gestion des régimes : accidents du travail et maladies professionnelles, famille, chômage, invalidité

Plus en détail

La stratégie de la réforme des régimes de sécurité sociale en Tunisie

La stratégie de la réforme des régimes de sécurité sociale en Tunisie La stratégie de la des régimes de sécurité sociale en Tunisie Intervention de Monsieur Sayed BLEL Président Directeur Général de la Caisse Nationale de Retraite et de Prévoyance Sociale Alger 25-26 Octobre

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE N 39 - SOCIAL n 21 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 février 2009 ISSN 1769-4000 REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE L essentiel La loi du 21 août 2003

Plus en détail

Indicateur n 8 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» et «handicap»

Indicateur n 8 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» et «handicap» Programme «Retraites» 33 Indicateur n 8 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» et «handicap» Sous-indicateur n 8-1 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» L article 23 de la

Plus en détail

Protection sociale complémentaire professionnelle et négociation collective : caractéristiques et tendances sur la période récente

Protection sociale complémentaire professionnelle et négociation collective : caractéristiques et tendances sur la période récente Protection sociale complémentaire professionnelle et négociation collective : caractéristiques et tendances sur la période récente Colloque Protection sociale d entreprise 25-26 mars 2010 Carole Hamon

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable Entreprise Édition 2017 Complémentaire Santé obligatoire et responsable Groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat, au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Vu le code de la sécurité sociale, notamment le titre II du livre IX ; Vu la loi n du 21 août 2003 portant réforme des retraites ;

Vu le code de la sécurité sociale, notamment le titre II du livre IX ; Vu la loi n du 21 août 2003 portant réforme des retraites ; Décret du n 2005- du 2005 modifiant le décret n 70-1277 du 23 décembre 1970 portant création d un régime de retraites complémentaire des assurances sociales en faveur des agents non titulaires de l Etat

Plus en détail

03/12/2009. Les réponses des dispositifs d aide à domicile Quelles Modalités?

03/12/2009. Les réponses des dispositifs d aide à domicile Quelles Modalités? Les réponses des dispositifs d aide à domicile Quelles Modalités? Un secteur en développement qui diversifie ses réponses, améliore la qualité de ses prestations, couvre largement le territoire, professionnalise

Plus en détail

ACCORD PORTANT CREATION D UN REGIME DE FRAIS DE SANTE OBLIGATOIRE

ACCORD PORTANT CREATION D UN REGIME DE FRAIS DE SANTE OBLIGATOIRE ACCORD PORTANT CREATION D UN REGIME DE FRAIS DE SANTE OBLIGATOIRE Préambule Le présent accord est pris en application de la loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 qui prévoit, en son

Plus en détail

Le RSI Régime Social des Indépendants

Le RSI Régime Social des Indépendants Le RSI Régime Social des Indépendants Les artisans, commerçants et industriels, ainsi que les professions libérales, relèvent du régime social des Travailleurs Non Salariés «TNS». Depuis le 1 er janvier

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE

RAPPORT DE STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE RAPPORT DE STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE REDACTION DE RAPPORT D ACTIVITES-GESTION DES AFFILIES ET PRESTATIONS SAMAROU Kagnighan 2017 REMERCIEMENTS J adresse mes remerciements à : Madame le directeur

Plus en détail

UNE ASSURANCE CHÔMAGE POUR LES INDÉPENDANTS

UNE ASSURANCE CHÔMAGE POUR LES INDÉPENDANTS 1 UNE ASSURANCE CHÔMAGE POUR LES INDÉPENDANTS LIGNES DIRECTRICES Bruno Coquet France Stratégie 23 mai 2017 L assurance chômage : nature et principes 2 Ce qu elle est : Instrument destiné à stabiliser la

Plus en détail

"Document émis pour action après validation par signature de la Direction de l'unédic"

Document émis pour action après validation par signature de la Direction de l'unédic CIRCULAIRE N 2012-06 DU 20 JANVIER 2012 Direction des Affaires Juridiques INSU0007-MMA Titre Incitation à la reprise d'emploi par le cumul de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) avec une rémunération

Plus en détail

N ÉR IDCC 2272 AI A I N I S S E M. Régime conventionnel frais de santé. CCN Assainissement et Maintenance Industrielle.

N ÉR IDCC 2272 AI A I N I S S E M. Régime conventionnel frais de santé. CCN Assainissement et Maintenance Industrielle. S AS M IDCC 2272 IN E N T D. RÉF ENCÉE N CC ÉR AI A I N I S S E M NT ENANCE Régime conventionnel frais de santé CCN Assainissement et Maintenance Industrielle www.umanens.fr Les signataires de la Convention

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Séminaire de préparation à la retraite ONU Genève 12/10/2016 VALEURS ET PRINCIPES DE BASE DE LA SECURITE SOCIALE 4 valeurs fondent la Sécurité sociale Solidarité,Responsabilité,

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE La sécurité sociale trouve ses origines à la fin du 19e siècle, dans les sociétés mutuelles d assurance et de secours, elles-mêmes issues des corporations professionnelles.

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 29/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE Référence de classement : 1. 010.04; 1.010.10;

Plus en détail

le réseau Urssaf, Urssaf Cgss (1) Acoss (Caisse nationale) Cpam (2) / Caf (3) Cram (4)

le réseau Urssaf, Urssaf Cgss (1) Acoss (Caisse nationale) Cpam (2) / Caf (3) Cram (4) l Urssaf aucœur du financement de la Sécurité sociale le réseau Urssaf, les ressources de la Sécurité sociale qui cotise à l Urssaf? à quoi sert l Urssaf? Les entreprises, les artisans, les commerçants,

Plus en détail

Indicateurs de suivi de l AMO Rapport Annuel Global de l AMO

Indicateurs de suivi de l AMO Rapport Annuel Global de l AMO Indicateurs de suivi de l AMO Rapport Annuel Global de l AMO ANAM, le 01 Décembre 2015 Contexte PLAN AMO : Paramètres de couverture; R.A.G: Soubassement juridique. Indicateurs de suivi de l AMO Catégories

Plus en détail

Novembre Equipe du Mali: Diakaridia DEMBELE; Sékouba DEMBELE; Mohamed Bassirou TRAORE

Novembre Equipe du Mali: Diakaridia DEMBELE; Sékouba DEMBELE; Mohamed Bassirou TRAORE Mobilisation des ressources et financement des stratégies nationales d extension de la couverture du risque maladie au Mali : «état des lieux, défis et perspectives». Equipe du Mali: Diakaridia DEMBELE;

Plus en détail

EXONERATIONS DES CHARGES SOCIALES. Mise en conformité des contrats et des dispositifs de mise en place aux critères et conditions fixées par le

EXONERATIONS DES CHARGES SOCIALES. Mise en conformité des contrats et des dispositifs de mise en place aux critères et conditions fixées par le EXONERATIONS DES CHARGES SOCIALES Mise en conformité des contrats et des dispositifs de mise en place aux critères et conditions fixées par le Décret du 9 janvier 2012 et sa circulaire d application du

Plus en détail

O Sentis 6 juin Caisse de retraite et Epargne longue

O Sentis 6 juin Caisse de retraite et Epargne longue O Sentis 6 juin 2013 Caisse de retraite et Epargne longue La retraite en France : chiffres clés Les dépenses de retraite sont en croissance continue, en montant mais aussi en poids dans le PIB Evolution

Plus en détail

70 e anniversaire de la Sécurité sociale Conférence-débat. Mardi 13 octobre Cpam de l Isère

70 e anniversaire de la Sécurité sociale Conférence-débat. Mardi 13 octobre Cpam de l Isère 70 e anniversaire de la Sécurité sociale Conférence-débat Mardi 13 octobre Cpam de l Isère «La Sécu ne fait rien pour moi» Une action tellement intégrée à la vie quotidienne... remboursement des frais

Plus en détail

1 - COUVERTURE SOCIALE

1 - COUVERTURE SOCIALE 1 - COUVERTURE SOCIALE Dès son inscription dans un établissement d enseignement supérieur, tout étudiant (français ou étranger) âgé de 16 à 28 ans dans l année universitaire doit obligatoirement être affilié

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 05/02/2002 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES ORIENTATIONS DU RECOUVREMENT DIROR LETTRE CIRCULAIRE N 2002-036 OBJET : Régime des artistes auteurs/réforme issue du décret 2001-644 du 18/07/2001

Plus en détail

[ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU

[ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU [ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU 1 er janvier 2009 Vous êtes artisan, commerçant, industriel ou profession libérale, vous êtes marié ou lié

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE

JOURNEE DE SOLIDARITE 1 / 5 JOURNEE DE SOLIDARITE 13/05/2016 La loi n 2004-626 du 30 juin 2004 a introduit dans le code du travail un article L 212-16 relatif à l institution d une journée de solidarité «en vue d assurer le

Plus en détail