Céphalées primaires et migraines. Quelles stratégies de traitements?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Céphalées primaires et migraines. Quelles stratégies de traitements?"

Transcription

1 Céphalées primaires et migraines Quelles stratégies de traitements? Pr Philippe Cornet SFTG 2012

2 Migraine Votre définition de la crise ou migraine épisodique

3 Classification des migraines (1) Critères de la migraine sans aura A- Au moins 5 crises répondant aux critères B à D B- Crises de céphalées durant de 4 à 72 heures C- Céphalées ayant au moins 2 des caractéristiques suivantes : - unilatérale - pulsatile - modérée ou sévère - aggravation par les activités physiques de routine D- Durant les céphalées au moins l un des caractères suivants : - nausée et/ou vomissement - photophobie et phonophobie E- L examen clinique est normal entre les crises.

4 Classification des migraines (2) Critères de la migraine avec aura A- Au moins 2 crises répondant aux critères B B- Au moins 3 des caractéristiques suivantes : - Un ou plusieurs symptômes de l aura totalement réversibles (auras : visuelles, sensitives, phasiques, motrices) - Le symptôme de l aura se développe progressivement sur plus de 4 minutes et si plusieurs symptômes sont associés ils surviennent successivement : «la marche migraineuse». - La durée de chaque symptôme n excède pas 60 minutes. - La céphalée fait suite à l aura après un intervalle libre max de 60 minutes mais parfois commence avant ou pendant l aura. C- L examen clinique est normal entre les crises.

5 Migraine et céphalées de tension Critères diagnostiques de la migraine sans aura/ céphalées de tension épisodique selon IHS 2004 Migraines sans aura Céphalées de tension épisodiques Céphalées ayant au moins 2 des caractères suivants 1 Unilatérale 2 Pulsatile 3 Modérée ou sévère 4 Aggravée par l activité physique 1 Bilatérale 2 Non pulsatile, à type de pression 3 légère à modérée 4 Non aggravée par activité physique Signes associés à la céphalée Au moins un des signes suivants Nausée et/ou vomissement Photo et phonophobie Absence Nausée et vomissement Photo ou phonophobie

6 Traitements de la Migraine Traitement de la crise

7 Vignette clinique 1 : M A âgé de 25 ans souffre de migraine commune épisodique depuis de nombreuses années. Les crises surviennent parfois en cours de journée. Les crises sont typiques s accompagnent de nausées le plus souvent. Il craint la lumière et le bruit. Il a identifié plusieurs facteurs favorisants (vin blanc, insuffisance de sommeil, le froid sévère). Il souffre d une crise hebdomadaire en moyenne. Les prises de paracétamol sont sans effet, mais il est bien calmé par le paracétamol codéiné. Les anti-inflammatoires pris occasionnellement le soulage partiellement mais pas chaque fois. Rédigez votre prescription et vos conseils en fonction des circonstances de survenue de la crise.

8 Migraine avec auras Quelles auras connaissez-vous?

9 Onde de dépolarisation occipito-frontale 1mm/min AURA : Visuelle, Sensitive, Phasique, Motrice

10 Vignette clinique 2 Mme B. 34 ans souffre de migraines anciennes avec auras visuelles et sensitives. Elle consulte car ses céphalées sont parfois calmées lorsqu elle prend un ibuprofene 400mg dès qu elle a ses auras visuelles, mais le plus souvent cela n empêche pas la céphalée de survenir. Mais cela est efficace dans d autre cas. Elle a essayé de prendre un triptan que lui a donné une collègue de travail, mais cela n a pas empêché la céphalée, ni les vomissements. Elle ne sait pas comment faire. Comment allez-vous l aider?

11 Principes du traitement de la crise Traiter le plus tôt possible Ne pas traiter traiter trop tôt (auras) Traiter les signes d accompagnement si nécessaire Ne pas utiliser les opioïdes ou ses dérivés Ne pas changer un traitement efficace (sauf si opioïdes) Utiliser les 4 classes thérapeutiques ayant AMM

12 Principe du traitement de crise Traitements classés en Grade A (fort niveau de preuve reposant sur des essais randomisés de forte puissance et/ou méta-analyses d essais comparatifs randomisés) : - Traitements non-spécifiques : AINS (naproxène, ibuprofène, kétoprofène, diclofénac, aspirine seule ou en association avec métoclopramide) - Traitements spécifiques : Triptans (efficacité sur la céphalée et les signes associés) et DHE per-nasale - Il est recommandé d éviter les opioïdes (codéine, dextropropoxyphène, tramadol, morphine et ses dérivés), seuls ou en association, qui peuvent aboutir à un abus médicamenteux voire à un comportement addictif

13 Traitements non-spécifiques Paracétamol seul ou associé (caféine, codéine!, métoclopramide) > placebo Aspirine 500 à 1000mg (métoclopramide) > placebo AINS ayant AMM > placebo - Ibuprofène (400mg) 1 ou 2cp/j - Kétoprofène (Profemigre 150) 1 ou 2cp/j Opiacés! : pas d études, automédication, associations, risque de CCQ +++

14 Traitements spécifiques (1) Tartrate d ergotamine (Gynergène caféiné ) 1 ou 2 mg/prise, max 6mg/J et 10mg/Semaine) - Agit sur les récepteurs 5 HT 1 (moins spécifique que les triptans) - Etudes anciennes à méthodologie? - Effets secondaires : Nausées, vomissements. => Ne pas changer si efficace - CI : grossesse, Allaitement, artériopathie, Raynaud, IRC, IH, assoc. Macrolides. 24h entre Tartrate et triptan Dihydroergotamine (Diergospray, Dihydroergotamine ampoule) CI : idem tartrate

15 Traitements spécifiques (2) Triptans - Haute affinité avec les récepteurs 5HT 1 - Action vasculaire : Constriction des vaisseaux méningés - Action neuronale : inhibition de l inflammation neuronale et de la transmission nociceptive -!! 20% à 30% de la vasoconstriction coronaire se fait par les récepteurs 5 HT 1

16 Tableau comparatif des triptans triptan Disparition douleur à 2h Absence de récurence à 24h Efficacité 2crises sur 3 Tolérance vs placebo Sumatriptan % 70% 60% 13% Sumatriptan 50 = = -/= = Zolmitriptan 5 = = = = Zolmitriptan 2,5 = = = = Naratriptan 2, Rizatriptan 5 = = = = Rizatriptan Elitriptan 40 =/+ =/+ = = Elitriptan = - Almotriptan 12,5 = Frovatriptan 2,5 - + (?) -/= -

17 Médicaments Forme orale Forme injectable Autre (spray, suppo) Sumatriptan imigrane imiject Cp 50 mg 100mg 6mg* non remboursé dans cette indication Spray 10 20mg Zolmitriptan Zomig Zomigoro Naratriptan Naramig Elitriptan Relpax Almotriptan Almogran Rizatriptan Maxalt Frovatriptan Tigreat Isimig Cp et orodispersible 2,5mg Cp 2,5mg Cp 40 80mg Cp 12,5mg Cp 5 et 10mg Cp 2,5mg

18 Traitement de la crise (recommandations à venir) Quatre situations : Je sens la crise venir : => Triptan Je suis soulagé insuffisamment à deux heures : => AINS Je suis soulagé mais récurrence : Triptan => Je me réveille avec la migraine ou je sens la crise venir mais pas d accès immédiat au traitement : => TrIptan + AINS

19 Le Thérapeute et sa Stratégie du traitement de crise (2) La stratégie thérapeutique chez un patient déjà traité repose sur l appréciation de son traitement habituel guidée par ces 4 items : 1 - Êtes-vous soulagé de manière significative 2 heures après la prise? 2 - Votre traitement est-il bien toléré? 3 - Utilisez-vous une seule prise médicamenteuse? 4 - La prise de votre traitement vous permet-elle une reprise normale et rapide de vos activités sociales, familiales, professionnelles? Réponse positive aux 4 questions => conservation du même traitement

20 bibliographie. Baron JC, Hamon M, Launay JM. Physiopathologie. In : La migraine ; Expertise collective. Paris : Inserm, 1998, pp International classification of headache disorders. Cephalalgia 1988 ; 7 : S19-S29.4. International classification of headache disorders. Cephalalgia 2003 ; 24 : S Ferrari MD, Roon KI, Lipton RB, Goadsby PJ. Oral triptans in acute migraine treatment : a meta analysis of 53 trials. Lancet 2001 ; 358 : Goadsby PJ. A triptan too far. J Neurol Neurosurg Psychiatry 1998 ; 64 : Géraud G. Keywood Ch, Senard JM. Migraine headache recurrence : relationship to clinical, pharmacological, and pharmacokinetic properties of triptan. Headache 2003 ; 43 : Géraud G and all. Les céphalées en 30 leçons. Masson Goadsby P, Lipton R, Ferrari M. Migraine ; current understanding and treatment. N Engl J Med 2002 ; 346 : ANAES : Recommandations. Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l'adulte et l'enfant : aspect clinique et économique. Novembre 2002.

21 MIGRAINES ET HORMONES Les notions utiles en pratique

22 Melle Jeanne C. est âgée de 17 ans et elle vous consulte pour une première contraception orale. Elle est bien informée des risques des IST, et bien qu ayant des rapports protégés elle préfère s assurer une contraception oestro-progestative. Elle vous rappelle qu elle souffre depuis le début de sa puberté d accès de migraine typique sans aura, le plus souvent au moment de ses règles. Jeanne fume 5 à 10 cigarettes par jour, et un joint ou deux en fin de semaine. Elle s inquiète de l effet de la pilule sur la fréquence de ses migraines. Elle a bien envisagé de réduire la cigarette, «mais c est pas trop le moment», dit-elle. Que dites-vous à Jeanne quant à ses risques vasculaires? La migraine intervient-elle dans votre information? Prescrivez-vous la contraception oestro-progestative? Et si Jeanne souffrait de migraine avec auras, votre information serait-elle différente? Prescririez-vous la contraception oestro-progestative? Quel traitement proposez-vous à Jeanne pour ses migraines?

23 Vignette clinique 4 : Melle D. est âgée de 25 ans, elle est en début de grossesse. Elle vous consulte depuis plusieurs années pour des migraines apparues à la puberté qui ont été parfois très invalidantes. Depuis le début de sa grossesse, les crises se sont succédé avec une plus grande fréquence (6 dans le mois). Laure est un peu désespérée, elle a peur de la suite de sa grossesse. Quels sont les traitements possibles de ses migraines au cours de la grossesse? Lesquels sont contreindiqués?

24 Evolution migraine ratio F/H Enfance ratio H/F 1 Puberté ratio F/H de 2/1 à 4/1 10 à 20% des jeunes filles voient débuter leur migraine Ménopause ratio F/H diminue 2/1

25 CONTRÔLE Hypotalamus : GHRH ( GnRH) pulsatile Hypophyse : cellules gonadotropes CONTRÔLE FSH LH OESTRADIOL Ovulation Croissance et maturation du follicule ovarien Stimulation cellules de Leydig (testicule) PROGESTÉRONE Croissance et sécrétion du corps jaune Stimule cellules Sertoli (testicule)

26 Sécrétions hormonales durant le cycle ovarien FSH GHRH (GnRH) LH Règles Oestradiol 17 Bêta oestradiol Progestérone Règles FOLLICULE OVULATION Corps jaune +/- 14 jours 14 jours 1 er jour 14 ème jour 28 ème jour

27 PRL Nale FLU Nal Le dosage de la FSH est suffisant avant 45 ans pour affirmer la ménopause. HAS. Intérêt des dosages hormonaux de FSH et LH chez les femmes à partir de 45 ans FSH LH Rétrocontrôle - Rétrocontrôle - Oestradiol Progestérone Règles Règles 1 er jour 14 jours 28 jours Sécrétions hormonales lors de la ménopause

28 Migraines et règles Les types de migraines : Migraines menstruelles ou migraines accompagnant les règles (accès avec les règles ET en dehors des règles Migraines menstruelles «pures» ou cataméniales «pures» : accès 2 fois sur 3 cycles, pas d accès entre les règles Les migraines menstruelles sont sans auras Ref : N Fabre. Migraine et vie génitale féminine. Les céphalées en 30 leçons. Masson

29 Traitement migraine menstruelle Traitement de la crise : idem autres migraines Traitement prophylactique : AINS : Acide méfénamique (Ponstyl ) Naproxène (Apranax ) fénoprofène (Nalgesic ) Oestrogénothérapie : gel 1 dose/j ou patch 1/3 jours 3j avant et 7j après (cycle régulier) Si CO : en continu (1mg d hemihydrate oestradiol + 0,5 mg de nohetisterone), ou bien blocage ovulation analogue GHRH, ou bien implant

30 Migraines et risques vasculaires Quel risque?: AVC ischémique Risque x 2,16 (chez la femme < 45 ans) Risque si CO OP x 4 Mais le risque est d autant plus grand que : Migraine avec aura Migraine ancienne > 12 ans (RR X 4) Fréquence des crises est > 12/an (RR X 10) Migraine et tabac : X 3 Migraine (auras) + tabac + CO-OP RR X Mais le risque absolu est faible

31 Jeanne 17 ans Type de migraine : Migraine menstruelle ou accompagnant les règles Sans aura : CO OP + RR faible Avec aura : CO OP non recommandée (RR X 34) (HAS contraception) Sevrage tabagique +++

32 Migraines et grossesse Amélioration des accès durant la grossesse 1/3 1/3 1/3 (aggravation si auras +) selon auteurs : 50% à 80% amélioration Mais : plutôt dans les deux derniers trimestres forte imprégnation oestrogénique?

33 Traitement de la migraine au cours de la grossesse (ref CRAT) Contre-indication : AINS (CI absolue dans le dernier trimestre et CI relative avant) Mais prudence +++ Aspirine : idem Dérivés ergotés Traitements : Paracetamol Oxygène 12l/min 30 minutes Triptan ( Imigrane ) Migraines du postpartum : fréquent (30 à 40%) céphalées de tension et migraine

34 Migraine et Ménopause THS possible si migraineuse sans aura (si ATCD de migraine cataméniale : œstrogène en continu) THS : aggrave, idem ou diminue Modifier le type d œstrogène, la voie d administration et le dosage ATTENTION CÉPHALÉES APPARUES APRÈS 50 ans : penser à une céphalée secondaire

35 Migraine de l enfant

36 Vignette clinique 5 Kevin, un enfant de 11 ans, pesant 35 kg, a présenté en 6 mois 3 crises de céphalées en casque non battantes accompagnées de très importants signes digestifs (vomissements pendant plusieurs heures), une photo et une phonophobie. Les crises durent environ 3 à 4 heures et bien qu elles soient calmées par le sommeil, la gêne fonctionnelle est très importante notamment lorsqu elles surviennent durant la période scolaire. L examen clinique était strictement normal. Il consulte son médecin qui prescrit un triptan à prendre en tout début de crise. Quel aurait été votre diagnostic? Justifiez votre réponse. Auriez-vous fait la même prescription? Justifiez votre réponse. Y-a-t il un risque pour le patient?

37 Le jeune Jérôme âgé de 13 ans et demi, consulte pour des maux de tête fréquents et réguliers. Ces maux de tête qui apparaissent souvent en fin de journée sont précédés de sensations «bizarres» à type de fourmillements dans le membre supérieur droit, impression de membre qui s allonge et troubles de la parole à type de sauts de syllabes dans les mots puis dans l heure qui suit apparaît une céphalée prenant tout le scalp plutôt à type de serrement accompagnée de très importants vomissements. Il est obligé de se coucher car des vertiges importants lui donnent des troubles de l équilibre, progressivement les vomissements s amendent, très abattu, il s endort et lorsqu il se réveille quelques heures plus tard, la céphalée a disparu.

38 . Ces crises se renouvellent régulièrement une fois par semaine, précédées ou non des sensations étiquetées «bizarres». Parfois, la céphalée n apparaît pas et la crise se limite à des vomissements accompagnés d une pâleur et d une léthargie. D autres fois, la céphalée est remplacée par des douleurs abdominales durant plusieurs heures sourdes péri-ombilicales, accompagnées d anorexie et de vomissements. L examen clinique est strictement normal et on ne retrouve aucun antécédent particulier si ce n est un somnambulisme et le «mal des transports» depuis l âge de 8 ans.

39 Migraine chronique Stratégies des traitements prophylactiques

40 Quand proposer un traitement de prophylactique?

41 Migraine chronique Votre définition

42 Migraine chronique Céphalées épisodiques Dont au moins huit crises de migraine Plus de 15j/mois Pendant plus de 3 mois

43 Quels sont les traitements de fond?

44 Traitement de fond : quelles questions? Cinq questions pour le praticien : - Quand proposer un traitement prophylactique? - Quel traitement proposer en première intention? - Comment débuter le traitement prophylactique? - Comment évaluer le traitement prophylactique? - Quand et comment cesser le traitement prophylactique? Question complémentaire : - Comment traiter les crises en cas de traitement prophylactique?

45 Quand proposer un traitement prophylactique? Deux approches amènent à proposer le traitement prophylactique : - Le handicap familial et social de la migraine est important (fréquence, sévérité des crises, intensité des signes d accompagnement, efficacité médiocre des traitements de la crise) - La fréquence des crises entraîne des prises médicamenteuses importantes et le risque de passage en CCQ est grand Si le patient utilise depuis plus de trois mois plus de 8 prises (Intérêt de l agenda +++)

46 Quel traitement proposer en première intention? En première intention : - Rechercher efficacité/tolérance - Rechercher efficacité/coût - Rechercher traitements les mieux évalués - Tenir compte des CI

47 Quand et comment cesser le traitement prophylactique? Quel traitement pour les crise? En cas d efficacité tt de 6 mois à un an Evaluation du nombre de crises (consultation tous les 3 à 4 mois) Diminuer progressivement la posologie Si reprise des crises reprise du traitement prophylactique En cas de crise lors d une prise de traitement de fond : traitement à l identique des crises Attention si tt de fond par DHE pas de triptan. Si tt par AINS pas d AINS supplémentaire

48 Comment débuter et évaluer le traitement prophylactique? Comment débuter le traitement? A posologie croissante Tenir compte des effets indésirables Comment évaluer le traitement? Après trois mois avec agenda des crises Efficace si 50% de réduction des crises Si insuffisant augmenter la posologie Si encore insuffisant changer de traitement de fond ou association à petites doses de deux traitements prophylactiques

49 AGENDA de la MIGRAINE Intérêt thérapeutique

50 Mme F, est âgée de 48 ans. Elle souffre depuis l adolescence de migraines avec ou sans auras, sévères le plus souvent et elle consomme de nombreux médicaments afin de soulager ses maux de tête comme en témoigne son agenda de migraine.

51 Traitements de fond antimigraineux majeurs 2 essais : Diminution 30% de la fréquence de crises - Bêtabloquants - Antagoniste calcique propranolol ( mg) metoprolol ( mg) timolol ( 10-20mg)) atenolol ( 100mg) nadolol ( mg) - Antisérotoninergiques - AINS pizotifène ( 1,5-3 mg le soir) oxétorone (60-180mg le soir) methysergide (2-6 mg, arrêt d 1 mois tous les 6 mois) flunarizine (5-10mg le soir, pause après 6 mois) - Antidépressseur amitriptyline (20-50mg) naproxène (1100mg) - Antiépileptique (neuromodulateurs) valproate de sodium ( mg) Topiramate (75mg/j) D Valade Chef de service Urgences céphalées Lariboisière Paris

52 Ref idem : D Valade Tolérance et CI des antimigraineux de fond majeurs Substance Effets secondaires Contre indications b-bloquants asthénie, mauvaise tolérance asthme, diabète, BAV à l effort, insomnie, cauchemars bradycardie, Raynaud dépresion, impuissance Pizotifène somnolence, prise de poids e glaucome, adénome prostatique Methysergide nausées, vertiges, insomnie HTA, coronaropathie, ergotisme, fibrose artériopathie, insufisance hépatique et rénale Oxétorone somnolence, diarrhée Flunarizine somnolence, prise de poids Dépression dépression, s.parkinsonien Amitriptyline somnolence, prise de poids glaucome, adénome prostatique bouche sèche AINS troubles digestifs, hémorragiques ulcères, stérilet (?) Valproate de Na nausées, prise de poids pathologies hépatiques somnolence, tremblement, alopécie, atteinte hépatique Topiramate paresthésies, perte de poids coliques nephretiques

53 Autres traitements de fond Aspirine petits essais contrôlés, dose efficace non connue, efficace pour les migraines avec aura fréquentes Indoramine antagoniste a1, mg, 1 essai positif Somnolence, nez bouché, troubles de l éjaculation, efficacité = 0 Vérapamil antagoniste calcique, mg, petits essais contrôlés, efficacité? Dihydroergotamine 10 mg, efficacité = 0 Intérêt chez enfant ( 30% effet placébo ) Autres substances Riboflavine: 400 mg/j: 1 essai + Antidépresseurs ( IRSS, IMAO): efficacité non prouvée Antiépileptiques ( carbamazépine, Prégabaline, gabapentin, vigabatrin): en cours d évaluation Extraits de partenelle, Mg (1 essai+, 1 essai -) Ref idem : D Valade

54 Quel traitement proposer en première intention? En première intention : Prescription du MG - propanolol, metoprolol - - oxérotone - Amitryptiline En seconde intention : - pizotifène - flunarazil - valproate de sodium - topiramate - gabapentine (?) En troisième intention :

55 Bêtabloquants Proponolol Avlocardyl metoporolol Seloken Lopressor mg mg secondaires Asthénie, pb à l effort, troubles érectiles, cauchemars, dépression indications Asthme, BAV, bradycardie, Raynaud, Insuf. cardiaque Antisérotoninergi ques Pizotifène Sanmigran Oxérotone Nocertone Méthilsergide Desernyl 1 à 3 cp/j Somnolence, poids Diarrhée, vertiges, insomnies fibrose péritonéale Glaucome troubles prostatiques HTA, artériopathie, Insuf coronaires, insuf rénale Anti-calciques Flunarizine Sibélium 5-10mg (max 6 mois) Somnolence, prise de poids Dépression sd parkinsonnien Anti-épileptiques Topiramate Epitomax mg Paresthésies, tr cognitifs, humeur Lithiase rénale, sulfamide Autres classes Amitryptilline Laroxyl Indoramine Vidora 10-50mg/j 50mg/j Somnolence, poids Glaucome, adénome prost. I cardiaque, H, R

56 Questions ouvertes et cas cliniques

Migraine : traitement de la crise. SAETD Alger 20 octobre 2016

Migraine : traitement de la crise. SAETD Alger 20 octobre 2016 Migraine : traitement de la crise SAETD Alger 20 octobre 2016 Recommandations ANAES Traitement médicamenteux Migraine: maladie sous-diagnostiquée 30 à 45% des migraineux n ont jamais consulté, ignorent

Plus en détail

PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE. MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM

PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE. MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM 1 PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM 2 2016-2017 2 La migraine données générales La migraine est une maladie : Fréquente : prévalence = 12 à 15 %, à prédominance féminine

Plus en détail

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE La migraine est une pathologie chronique, évoluant par crises : ces crises sont des céphalées unilatérales, pulsatiles, accompagnées de nausées et/ou de vomissements,

Plus en détail

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX Groupe de travail du RRDBN Y.Perier, A.S.Sergent, E.Touchard, V.Lepelletier, S.Sladek FMC 2009 1 PLAN Migraine sans aura Epidémiologie Critères

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINES

CÉPHALÉES ET MIGRAINES CÉPHALÉES ET MIGRAINES LA SECONDE CLASSIFICATION DES CÉPHALÉES DE L IHS La classification de l IHS est divisée en trois parties : 1) Les céphalées primaires (codes IHS 1 à 4) 2) Les céphalées secondaires

Plus en détail

une maladie handicapante

une maladie handicapante Qualité de vie une maladie handicapante Altération de la qualité de vie Pendant la crise et en inter-crise+++ A prendre en compte pour l instauration du traitement de fond Evaluer le handicap du migraineux

Plus en détail

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC LES CÉPHALÉES PRINCIPALES CAUSES DE CÉPHALÉES Céphalées primaires 66% chez le sujet âgé, 90% chez le jeune Céphalées secondaires C. de tension Migraine C. déclenchées par

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT

MIGRAINE DE L ENFANT MIGRAINE DE L ENFANT Pathologie fréquente : 1ère cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent les accès migraineux Excès d examens complémentaires

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 avril 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 avril 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 avril 2007 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 4 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 4 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 octobre 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15

Plus en détail

MIGRAINE SANS AURA. 5 CRISES de 4 à 72 h. unilatérale. Pulsatiles. Modérées à sévères. Aggravées par le mouvement. Avec au moins une caractéristique

MIGRAINE SANS AURA. 5 CRISES de 4 à 72 h. unilatérale. Pulsatiles. Modérées à sévères. Aggravées par le mouvement. Avec au moins une caractéristique Photophonophobie MIGRAINE SANS AURA 5 CRISES de 4 à 72 h unilatérale Pulsatiles Modérées à sévères Aggravées par le mouvement Avec au moins une caractéristique Nausées vomissements MIGRAINE PROBABLE MIGRAINE

Plus en détail

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE SEPTEMBRE 2009 A. AUTRET, TOURS au moins 5 crises : de MIGRAINE SANS AURA 4 72 heures, 2 des caractères : 1 signe d accompagnement : modérée ou sévère, pulsatile,

Plus en détail

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 Dr A.S. Koskas Sergent Consultation Migraine Traitement de la Douleur CHU Clémenceau de Caen CH de Bayeux Céphalées primaires Migraine Céphalée de tension Algie vasculaire

Plus en détail

AGONISTES 5HT1 (TRIPTANS, DERIVES ERGOT DE SEIGLE)

AGONISTES 5HT1 (TRIPTANS, DERIVES ERGOT DE SEIGLE) TABLEAU I SYSTEME TRIGEMINO VASCULAIRE CORTEX DOULEUR THALAMUS GASSER Vasodilatation lors de la crise R. 5HT1B Vm R. 5HT1D NOYAU SPINAL DU TRIJUMEAU Traitement de la crise CGRP NKA SP VASOCONSTRICTION

Plus en détail

PARTICULARITÉS DE LA MIGRAINE CHEZ L ENFANT

PARTICULARITÉS DE LA MIGRAINE CHEZ L ENFANT PARTICULARITÉS DE LA MIGRAINE CHEZ L ENFANT Migraine de l enfant Pathologie fréquente : 1ére cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent

Plus en détail

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans?

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans? Migraine : traitement de la crise Comment utiliser les triptans? 6 ème congrès national de lutte contre la douleur 19-20 Mars Alger Alain Serrie Service de Médecine de la douleur, médecine palliative et

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 27 octobre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 27 octobre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 27 octobre 2004 SIBELIUM 10 mg, comprimé sécable Boîte de 30 Laboratoires JANSSEN CILAG Chlorydrate de flunarizine Liste I Date

Plus en détail

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond LES ANTIMIGRAINEUX Migraine : maladie qui peut être handicapante selon fréquence, durée, intensité des crises, signes d accompagnement (digestifs), retentissement sur la vie quotidienne, professionnelle,

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 ZOMIGSPRAY 5mg/0,1ml, solution pour pulvérisation nasale 0,1 ml en ampoule (verre) avec dispositif doseur Boîte

Plus en détail

MIGRAINE - CÉPHALÉES

MIGRAINE - CÉPHALÉES MIGRAINE - CÉPHALÉES MIGRAINE EPIDÉMIOLOGIE «OMS : à l échelle sociétale parmi les vingt maladies les plus invalidantes» MIGRAINE EN FRANCE : PRÉVALENCE Population adulte Études Grim 2 * et Framig 3 **

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MIGRAINE ET DES CEPHALEES. Pr Fabien Zagnoli Hôpital d Instruction des Armées Brest

PRISE EN CHARGE DE LA MIGRAINE ET DES CEPHALEES. Pr Fabien Zagnoli Hôpital d Instruction des Armées Brest PRISE EN CHARGE DE LA MIGRAINE ET DES CEPHALEES Pr Fabien Zagnoli Hôpital d Instruction des Armées Brest CAS CLINIQUE 1 Une jeune femme de 28 ans vous consulte car la veille elle a présenté, dans la matinée,

Plus en détail

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale définition céphalées Douleur de l extrémité céphalique et faciale Toute céphalée n est pas une migraine+++ interrogatoire Début : brutal? À l effort? Signes d accompagnements : nausées, signes neurologiques+++,oculaires,

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 24 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 24 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 24 novembre 2004 EPITOMAX 25 mg gélule EPITOMAX 50 mg gélule EPITOMAX 50 mg comprimé Boîtes de 28 Laboratoires JANSSEN CILAG Topiramate

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 BIPROFENID 150mg, comprimé sécable Boîte de 4 Boîte de 20 et 100. Laboratoires AVENTIS Kétoprofène Liste II Date

Plus en détail

A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques?

A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques? A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques? Dr Nadia Bouamrane N Médecine Interne-Douleur Généralités «Mi-graine» Hemi- crâne,hemi-graine,migraine Galien

Plus en détail

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS)

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS) LES MIGRAINES 1 M. sans aura 2 Aura avec céphalée migraineuse ou non 3 Aura sans céphalée 4 M. hémiplégique 5 M. rétinienne 6 M. basilaire 7 M. compliquée 8 Equivalents migraineux chez l enfant 9 M. probable

Plus en détail

La migraine. Actualités. Conférence AFPM du 08/01/15

La migraine. Actualités. Conférence AFPM du 08/01/15 La migraine Actualités La migraine Prévalence forte Coût élevé Critères diagnostiques précis La migraine affection dominée par des crises stéréotypées de céphalées. nombreuses formes cliniques dans lesquelles

Plus en détail

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS TRAITEMENT DE LA MIGRAINE I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES PARACETAMOL PEU OU PAS EFFICACE ASSOCIATIONS ASPIRINE-METOCLOPRAMIDE (CEPHALGAN MIGPRIV ) -ANTINFLAMMATOIRES -TRIPTANS BIPROFENID 1

Plus en détail

MIGRAINE - TRAITEMENT

MIGRAINE - TRAITEMENT MIGRAINE - TRAITEMENT Restauration d une bonne qualité de vie Adapté à chaque patient Reposant sur trois axes : éviction des facteurs déclenchants traitement de crise traitement prophylactique ANAES 2002

Plus en détail

MIGRAINE ET MESOTHERAPIE D R B. P A S Q U I N I

MIGRAINE ET MESOTHERAPIE D R B. P A S Q U I N I MIGRAINE ET MESOTHERAPIE 1 D R B. P A S Q U I N I MIGRAINE 2 Généralités : Migraine = maladie neurologique paroxystique. Cause la plus fréquente des céphalées. 12% de la population, 7millions atteints,

Plus en détail

TRAITEMENTS. Caen 2015 DU douleur

TRAITEMENTS. Caen 2015 DU douleur TRAITEMENTS Prise en charge Expliquer, rassurer: Maladie non dangereuse Parfois très gênante, parfois handicapante Cause de la migraine : héréditaire, familiale Rôle des facteurs déclenchants Ce n est

Plus en détail

Traitement actuel de la migraine

Traitement actuel de la migraine Traitement actuel de la migraine Pr M. AIT- KACI - AHMED Chef du Service de Neurologie E.H.S Ali Aït Idir (Alger) Alger, 04 Juin 2009 Importance du sujet 1. Sur le plan médical - 12 à 15 % de la population

Plus en détail

NUREFLEX 400 mg, comprimé enrobé

NUREFLEX 400 mg, comprimé enrobé NUREFLEX 400 mg, comprimé enrobé Rapport Public d Evaluation (juillet 2006) INTRODUCTION L ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien employé pour ses effets antalgique, antipyrétique et anti-inflammatoire.

Plus en détail

Traitements de la migraine

Traitements de la migraine La Migraine Traitements de la migraine Cours capacité Douleur 2007 Nathalie GUY La migraine est une maladie : Fréquente : prévalence = 12 à 15 % Invalidante, retentissant sur la vie sociale, familiale

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 19 décembre Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 19 décembre Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 19 décembre 2001 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 26 février 1999 - (J.0. du 4 mars 1999) SIBELIUM

Plus en détail

Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG. JNMG 2011 - AC Benoteau

Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG. JNMG 2011 - AC Benoteau Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG JNMG 2011 - AC Benoteau 1 Conflits d intérêts Anne-Claire Benoteau Membre du CA de la SFDRMG Cédric Bonifacj Néant JNMG 2011 - AC Benoteau 2 Les

Plus en détail

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE&

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& Protocole&de&service&accueil&des&urgences& Titre Prise en charge d une céphalée aux urgences - Migraine

Plus en détail

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Un problème de santé publique méconnu Dr. Christian Lucas Dr Francine Hirszowski Framig III. - 2010/2015 Lanteri-Minet Valade Géraud Chauttard Radat

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE RECOMMANDATIONS DE LA MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT : ASPECTS CLINIQUES ET ECONOMIQUES

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE RECOMMANDATIONS DE LA MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT : ASPECTS CLINIQUES ET ECONOMIQUES PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE DE LA MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT : ASPECTS CLINIQUES ET ECONOMIQUES RECOMMANDATIONS Octobre 2002 Service des recommandations et références professionnelles

Plus en détail

Migraines. Dr Jean-Pierre Polydor

Migraines. Dr Jean-Pierre Polydor Migraines Dr Jean-Pierre Polydor 1 RETENTISSEMENT SUR LA QUALITÉ DE VIE 90 SF12 complétée par les migraineux et les non migraineux Score (/100) 80 70 60 50 * * * * Non migraineux Migraineux probables Migraineux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 GYNERGENE CAFEINE, comprimés B/20 (CIP : 304 678-7) Laboratoire CENTRE SPECIALITES PHARMACEUTIQUES Ergotamine (tartrate de) Caféine anhydre Code ATC : N02CA52

Plus en détail

Prise en Charge des Céphalées

Prise en Charge des Céphalées Prise en Charge des Céphalées Pr Monia HADDAD TRIGUI Centre de Traitement de la Douleur Hôpital la Rabta -Tunis (ie) Les opinions exprimées dans cette formation sont celles des membres du Club, elles ne

Plus en détail

Pharmacologie des Antidépresseurs

Pharmacologie des Antidépresseurs Pharmacologie des Antidépresseurs DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste réanimateur DSF Le Plan Introduction 1/Classification

Plus en détail

Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN)

Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN) Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN) Séminaire voyage au pays du sommeil - 16-17 juin 06 E.steyer 2006 1 La prévalence Très

Plus en détail

Migraine et contraception

Migraine et contraception Migraine et contraception Dr Geoffroy ROBIN Service de Gynécologie Endocrinienne et Médecine de la Reproduction Service de Gynécologie Médicale, Orthogénie et Médecine du Couple CHRU de Lille Remerciement

Plus en détail

MIGRAINES. par le Dr H. Hallak le 02 décembre 2009

MIGRAINES. par le Dr H. Hallak le 02 décembre 2009 MIGRAINES par le Dr H. Hallak le 02 décembre 2009 1 Epidémiologie (I) Prévalence : 12,4% 16,5 % de femmes 8,3 % d hommes Age : 86 % entre 20 et 50 ans 75 % se savent migraineux, 25 % l ignorent Nombre

Plus en détail

CAMBIA MC Traitement aigu des migraines

CAMBIA MC Traitement aigu des migraines CAMBIA MC Traitement aigu des migraines OCTOBRE 2013 Marque de commerce : Cambia Dénomination commune : Diclofénac (potassique) Fabricant : Tribute Forme : Poudre orale Teneur : 50 mg Avis de refus DESCRIPTION

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DE LA MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT : ASPECTS CLINIQUES ET ÉCONOMIQUES TOME 1 : PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE DE LA MIGRAINE ET ÉVALUATION DU HANDICAP

Plus en détail

La migraine ANEPF ANEPF ANEPF. Chapitre 5. ANEPF Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 NEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF AN

La migraine ANEPF ANEPF ANEPF. Chapitre 5. ANEPF Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 NEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF AN Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 Chapitre 5 N N F La migraine 1 AN PF PF Migraine 23/10/02 15:47 Page 2 Chapitre 5 : La migraine Deuxième Partie AN ANE F La migraine est une affection très fréquente, souvent

Plus en détail

Migraine et hormones. Anne DONNET. AP-HM Hôpital de la Timone- MARSEILLE

Migraine et hormones. Anne DONNET. AP-HM Hôpital de la Timone- MARSEILLE Migraine et hormones Anne DONNET AP-HM Hôpital de la Timone- MARSEILLE Liens d intérêt Allergan, Almirall SAS, Amgen, Astellas, Elli Lilly & Compagny, Menarini, MSD, Novartis, Pfizer Inc, Saint-Jude, Zambon

Plus en détail

Migraine et céphalée de tension : ce que doit connaître le rhumatologue

Migraine et céphalée de tension : ce que doit connaître le rhumatologue Revue du rhumatisme monographies 80 (2013) 38 43 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Migraine et céphalée de tension : ce que doit connaître le rhumatologue Migraine and tension-type headache

Plus en détail

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : COMMENT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS MIGRAINEUX

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : COMMENT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS MIGRAINEUX ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : COMMENT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS MIGRAINEUX Extrait de : Headache classification subcommittee of the International Headache Society.

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc

MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc Epidémiologie Prévalence : 2,7 à 10% (Effectif de plus de 1000 patients et critère

Plus en détail

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris LES 3 ETAPES PREALABLES 1. S ASSURER QUE LA PLAINTE EST DOULOUREUSE

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques

TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques DCEM3 2005-2006 - Module de Pharmacologie clinique E04 TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques TD du 21.03.06 M. Grima /Pr E Hirsch

Plus en détail

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Céphalées de l enfant Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Objectifs du cours N 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée

Plus en détail

Caractéristiques cliniques de la migraine. Investigations. Red flags-imagerie. Migraine sans aura Critères diagnostiques

Caractéristiques cliniques de la migraine. Investigations. Red flags-imagerie. Migraine sans aura Critères diagnostiques Cas 1 Céphalées chroniques Expert: Dr Catherine Dozier Animateur: Pre Martine Louis Simonet Patiente de 30 ans Depuis l enfance et ad 28ans (1 er enfant) Céphalées épisodiques 1 x/mois, avant menstruations,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 DESERNIL 1,65 mg, comprimé B/20 (CIP: 302 982-0) Laboratoire CENTRE SPECIALITES PHARMACEUTIQUES Méthysergide (maléate de) Code ATC : N02CA04 (alcaloïde de

Plus en détail

Mes migraines et mon cycle

Mes migraines et mon cycle Mes migraines et mon cycle hormonal Deux tiers des migraineux sont des femmes. Parmi les causes : les modifications hormonales du cycle féminin. Comment savoir s'il ne s'agit pas d'un simple mal de tête

Plus en détail

TRILOGIE «MIGRAINE» DR MARC SCHWOB LA SEMAINEPROCHAINE LA MIGRAINE, COMMENT LA DÉPISTER COMPRENDRE ET SOULAGER LA MIGRAINE DE L ENFANT :

TRILOGIE «MIGRAINE» DR MARC SCHWOB LA SEMAINEPROCHAINE LA MIGRAINE, COMMENT LA DÉPISTER COMPRENDRE ET SOULAGER LA MIGRAINE DE L ENFANT : TRILOGIE «MIGRAINE» DR MARC SCHWOB LA SEMAINEPROCHAINE LA MIGRAINE, COMMENT LA DÉPISTER ET SOULAGER LES PATIENTS COMPRENDRE ET SOULAGER LES FEMMES MIGRAINEUSES LA MIGRAINE DE L ENFANT : C EST PAS DU CINÉMA!

Plus en détail

Migraines, céphalées et statut hormonal

Migraines, céphalées et statut hormonal Migraines, céphalées et statut hormonal Vincent Cahagne, service de neurologie et équipe mobile d accompagnement et de soins palliatifs, Chu Rennes Migraine et puberté Le début de la migraine Le début

Plus en détail

Prise en charge des patients migraineux en 2015 par les médecins généralistes de Picardie : à partir d une

Prise en charge des patients migraineux en 2015 par les médecins généralistes de Picardie : à partir d une Prise en charge des patients migraineux en 2015 par les médecins généralistes de Picardie : à partir d une enquête auprès de 212 médecins généralistes Clémentine Cordier To cite this version: Clémentine

Plus en détail

Migraine : des recommandations générales à la prise en charge pratique

Migraine : des recommandations générales à la prise en charge pratique Migraine : des recommandations générales à la prise en charge pratique Dr ELISE DAVOINE a et Pr ANDREAS KLEINSCHMIDT a Rev Med Suisse 2016 ; 12 : 1214-9 Bien que la migraine soit un problème de santé publique

Plus en détail

CEPHALÉES. N CHERIF APLA Sheraton 10 Mars The Head Ache, caricature de George Cruikshank (1819).

CEPHALÉES. N CHERIF APLA Sheraton 10 Mars The Head Ache, caricature de George Cruikshank (1819). CEPHALÉES N CHERIF APLA Sheraton 10 Mars 2017 The Head Ache, caricature de George Cruikshank (1819). INTRODUCTION Céphalée : génère en consultation Hantise : rupture de malformation vasculaire Crainte

Plus en détail

A NE PAS RATER CAR TYPIQUE!!!

A NE PAS RATER CAR TYPIQUE!!! A NE PAS RATER!!!! CEPHALEE aigue CHEZ UN NON CEPHALALGIQUE les alarmes.(confusion,effort,fièvre,nuque raide.). hémorragie méningée,méningite,phlébite.. poussée HTA bof. CEPHALEE persistante CHEZ NON CEPHALALGIQUE

Plus en détail

Réflexions sur le rôle du pharmacien dans la dispensation des Triptans sur 4 exemples d ordonnances.

Réflexions sur le rôle du pharmacien dans la dispensation des Triptans sur 4 exemples d ordonnances. Réflexions sur le rôle du pharmacien dans la dispensation des Triptans sur 4 exemples d ordonnances. Voici quatre exemples d ordonnances : 1 Naramig 6 cpés 2 b 1cp à renouveler au bout d une heure ; Imigrane

Plus en détail

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Douleur : définition «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou

Plus en détail

MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT*

MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT* !287!_MG899_DOS_lanteri-minet 4/04/13 11:14 Page 287 DOSSIER 287 SOMMAIRE 287 Migraine de l adulte 288 Place des examens complémentaires 289 Comment évaluer le handicap du migraineux? Traitements médicamenteux

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier MONOCRIXO L.P. 100 mg, 150 mg, 200 mg, gélules à libération prolongée Boîte de 15

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier MONOCRIXO L.P. 100 mg, 150 mg, 200 mg, gélules à libération prolongée Boîte de 15 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 MONOCRIXO L.P. 100 mg, 150 mg, 200 mg, gélules à libération prolongée Boîte de 15 Laboratoires THERABEL LUCIEN PHARMA

Plus en détail

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification Réflexes Jamais 2 antalgiques du même palier OMS Jamais d association de 2 morphiniques Il est fréquent d associer un antalgique d action centrale à un antalgique d action périphérique Réévaluation régulière

Plus en détail

Cette fiche d information vous explique comment prendre le traitement antalgique prescrit par voie orale après votre intervention.

Cette fiche d information vous explique comment prendre le traitement antalgique prescrit par voie orale après votre intervention. 201 avenue d Alsace B.P. 20129 68003 COLMAR Cedex Fiche Information patient : Les antalgiques par voie orale après chirurgie d'épaule Réf : CLU/DIN/INF/014 Version : 1.0 Etat : Applicable Mise en application

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

OXYCODONE. Augmentation de la consommation

OXYCODONE. Augmentation de la consommation OXYCODONE 1917 Augmentation de la consommation Opioïdes Traitements de choix des DL postopératoires et des DL cancéreuses nociceptives L oxycodone est devenue la 1 substance «illicite» aux USA Bien que

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003 COMMISSION DE LA TRANSPAR0ENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 05 février 2003 PROFENID 100 mg/2 ml, solution injectable (IM) (boîtes de 2 et 6 ampoules) Laboratoires AVENTIS kétoprofène Liste

Plus en détail

une préoccupation constante et une priorité absolue. Mylan s engage à choisir les excipients limitant les risques d intolérance.

une préoccupation constante et une priorité absolue. Mylan s engage à choisir les excipients limitant les risques d intolérance. Mylan a le plaisir de vous offrir cette carte Mémo Traitement personnelle Le laboratoire Mylan est un acteur de santé incontournable en France et dans le monde. Notre ambition est de donner accès à des

Plus en détail

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

La douleur en neurologie

La douleur en neurologie La douleur en neurologie Pr. Hamid Ouhabi Chef de pôle Neurologie-Neurophysiologie Hôpital Cheikh Khalifa, Casablanca 22 Mai 2016 DEFINITION : Définition de l IASP : International Association for Study

Plus en détail

La douleur chronique est très fréquente chez les

La douleur chronique est très fréquente chez les 075-Douleur chronique 10/09/08 09:05 Page 75 Mise à La douleur chronique chez les aînés : Quel traitement pharmacologique utiliser? j our David Lussier, MD, FRCPC Présenté dans le cadre de la conférence

Plus en détail

AUTOMEDICATION. Facultés de Médecine Toulouse DCEM4 Module 11 de Thérapeutique Générale Service de THERAPEUTIQUE

AUTOMEDICATION. Facultés de Médecine Toulouse DCEM4 Module 11 de Thérapeutique Générale Service de THERAPEUTIQUE AUTOMEDICATION Facultés de Médecine Toulouse DCEM4 Module 11 de Thérapeutique Générale 2011 2012 Service de THERAPEUTIQUE AUTOMEDICATION LE CONTEXTE Les dépenses de santé progressent. environ 10 % du PIB

Plus en détail

La contraception en péri ménopause

La contraception en péri ménopause La contraception en péri ménopause Dr F.Madaci, Dr Boudjellil, Dr Bounegar, Pr M.Derguini Service gynéco obstétrique Hôpital Bachir Mentouri Kouba 9ème congrès SAEREM 4ème congrès FAFEM 7-8 Mai 2011 ALGER

Plus en détail

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce»

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» MALADIE DE FANCONI Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» H. LETUR 1. Service de BDR-AMP-CECOS APHP Tenon Paris 2. Centre de Fertilité Institut Mutualiste Montsouris Paris Association

Plus en détail

Prise en Charge des Céphalées

Prise en Charge des Céphalées Prise en Charge des Céphalées Pr Monia HADDAD TRIGUI Centre de Traitement de la Douleur Hôpital la Rabta -Tunis (ie) Les opinions exprimées dans cette formation sont celles des membres du Club, elles ne

Plus en détail

Anxiété. Mathieu Boulin IFSI septembre 2017

Anxiété. Mathieu Boulin IFSI septembre 2017 Anxiété Mathieu Boulin IFSI septembre 2017 Cas clinique Mme H, 41 ans présente des TOCs invalidants selon elle et sa famille. Elle vérifie 8 fois que sa maison est fermée avant de sortir, ne marche jamais

Plus en détail

BETA-BLOQUANTS. Touggourt le 07/01/2016. Formation intensive en hypertensiologie Touggourt Décembre Janvier 2016

BETA-BLOQUANTS. Touggourt le 07/01/2016. Formation intensive en hypertensiologie Touggourt Décembre Janvier 2016 Formation HTA-OASIS II Sous l égide de l EMST Touggourt le 07/01/2016 BETA-BLOQUANTS Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 6 février 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 6 février 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 6 février 2002 DEROXAT 20 mg, comprimé pelliculé sécable (Boîtes de 14 et 50) DEROXAT 20 mg / 10 ml, suspension buvable (Flacon

Plus en détail

La migraine M BOULIN 2014

La migraine M BOULIN 2014 La migraine M BOULIN 2014 Cas clinique Mlle B Q1 Mlle B, 28 ans se dit migraineuse mais ne sait pas trop quoi prendre au moment de ses crises. Que lui dire? Réponse 1 Sans être médecin, vous devez quand

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19 PRINCIPES GENERAUX Chercher la cause de la douleur Soulager une douleur aiguë avant qu elle ne se chronicise Débuter le traitement par la voie d administration la plus simple Différencier les douleurs

Plus en détail

Fatigue (96%) Troubles du sommeil (86%) Anxiété, nervosité (70%) Douleur et raideur articulaire(70%) Maux de tète (60%) Sd des jambes sans repos(55%)

Fatigue (96%) Troubles du sommeil (86%) Anxiété, nervosité (70%) Douleur et raideur articulaire(70%) Maux de tète (60%) Sd des jambes sans repos(55%) La FM est définie par l existence de douleurs diffuses évoluant depuis plus de 3 mois accompagnées d au moins 11 points douloureux ainsi que par la présence de multiples autres symptômes : Fatigue (96%)

Plus en détail

Migraine: Quoi de Neuf? Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider Service de Neurologie CHU Razi

Migraine: Quoi de Neuf? Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider Service de Neurologie CHU Razi Migraine: Quoi de Neuf? 2014 Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider Service de Neurologie CHU Razi Migraine Prevalence (%) Prévalence 10 à 15% de la population mondiale USA 26 million adultes migraineux Pic

Plus en détail

Expert : Docteur BARBIEUX Animateur : Docteur TSIN

Expert : Docteur BARBIEUX Animateur : Docteur TSIN PEGASE, JANVIER 2001 LA MIGRAINE Expert : Docteur BARBIEUX Mardi 9 janvier 2001 PRE-TEST Chez un patient migraineux, l examen clinique est normal entre les crises Un individu peut souffrir de plusieurs

Plus en détail

VADE- MECUM DE MÉDECINE GÉNÉRALE

VADE- MECUM DE MÉDECINE GÉNÉRALE Docteur Christophe BELTZ VADE- MECUM DE MÉDECINE GÉNÉRALE 20 situations fréquentes Préface Voici le livre qu un jeune interne cherchait désespérément dans le fond de sa mallette lors d un émouvant premier

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C

ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C 1 ellaone : liste C dès à présent 2 ellaone, liste C dès à présent pourquoi en 1er choix? Agenda La pilule du lendemain

Plus en détail

La pilule du lendemain actuelle!

La pilule du lendemain actuelle! La pilule du lendemain actuelle! CONTENU 1 Qu est ce que la contraception d urgence?...3 2 Quand est-il nécessaire d utiliser une contraception d urgence?...5 3 Comment agit ellaone?...6 4 Comment et quand

Plus en détail