ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2"

Transcription

1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L

2 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans la région inguinale droite, qui grossit progressivement. A l'examen clinique : Ce ganglion n'est pas douloureux. La peau en regard n'est pas inflammatoire. A la palpation, vous sentez une adénopathie de 1,5 cm, dure, mobile. A l'interrogatoire : Il n'y a pas de notion de rapport sexuel non protégé, d'écoulement urétral, de voyage à l'étranger. Le patient n'a pas côtoyé d'animal domestique dans les derniers mois. Il n'a pas eu de blessure cutanée du membre inférieur droit.

3 Question 1 Quels caractères vous permettent d évoquer une adénopathie tumorale chez ce patient? Données de l interrogatoire (anamnèse) Durée d évolution : 4 mois Absence d infection génitale ou du membre inférieur droit Examen clinique : Caractère isolé, Caractère indolore, Consistance dure. Signification imprécise : Mobilité ( fixité)

4 Orientation diagnostique devant une/des adénopathie(s) Adénopathie isolée Aigu Satellite d infection Angine bactérienne, abcès dentaire (adénopathies sous-maxillaires et cervicales hautes) - panaris, plaie surinfectée du membre supérieur (adénopathie axillaire) - ulcère de jambe, chancre de la verge, abcès de la marge anale (adénopathies inguinales). Adénopathies multiples Infection -Mononucléose infectieuse -Rubéole -Toxoplasmose -VIH Chronique Infection (maladie des griffes du chat, tuberculose) Métastase de tumeur solide dans le territoire drainé ++ Hémopathie lymphoïde + Infection (Tuberculose, VIH, syphilis, leishmaniose viscérale) Hémopathie lymphoïde +++ Affection dysimmunitaire (lupus, PR, sarcoïdose)

5 Orientation diagnostique devant une/des adénopathie(s) Adénopathie isolée Aigu Satellite d infection Angine bactérienne, abcès dentaire (adénopathies sous-maxillaires et cervicales hautes) - panaris, plaie surinfectée du membre supérieur (adénopathie axillaire) - ulcère de jambe, chancre de la verge, abcès de la marge anale (adénopathies inguinales). Adénopathies multiples Infection -Mononucléose infectieuse -Rubéole -Toxoplasmose -VIH Chronique Infection (maladie des griffes du chat, tuberculose) Métastase de tumeur solide dans le territoire drainé ++ Hémopathie lymphoïde + Infection (Tuberculose, VIH, syphilis, leishmaniose viscérale) Hémopathie lymphoïde +++ Affection dysimmunitaire (lupus, PR, sarcoïdose)

6 Question 2 Devant ce ganglion suspect, quelles atteintes tumorales devez-vous discuter?

7 Question 2 Devant ce ganglion suspect, quelles atteintes tumorales devez-vous discuter? Prolifération tumorale primitive du tissu lymphoïde (lymphomes) Colonisation par des cellules tumorales non lymphoïdes (métastases ganglionnaires = atteinte tumorale secondaire).

8 Modalités d étude d un ganglion lymphatique Prélèvements Cytoponction (adénogramme) Biopsie radioguidée Adénectomie chirurgicale Techniques Histologie (biopsie, adénectomie) Cytologie (cytoponction, apposition d une biopsie ou d une adénectomie) «Une exérèse chirurgicale d emblée du ganglion (adénectomie) est donc réalisée à visée diagnostique»

9 Tumorothèques Centres de Ressources Biologiques Congélation - Pour les soins - Pour la recherche (après information du patient)

10 Le ganglion lymphatique normal

11 Lame du ganglion du patient Coloration Hémalun, Eosine, Safran (HES)

12 Question 3 A quoi correspondent les différentes annotations sur la lame? A Artefact technique d arrachement lié à la coupe

13 Question 3 A quoi correspondent les différentes annotations sur la lame? B Tissu ganglionnaire normal résiduel

14 Question 3 A quoi correspondent les différentes annotations sur la lame? C Prolifération tumorale maligne

15 Question 3 A quoi correspondent les différentes annotations sur la lame? D Plage hémorragique

16 Question 3 A quoi correspondent les différentes annotations sur la lame? E Capsule ganglionnaire

17 Question 4 Quels signes histologiques de différenciation tumorale permettent d'évoquer un carcinome épidermoïde ou un adénocarcinome? Sont-ils présents?

18 Classification générale des tumeurs malignes Type tissulaire EPITHELIAL malpighien glandulaire urothélial TUMEUR MALIGNE CARCINOME carcinome épidermoïde adénocarcinome carcinome urothélial NON EPITHELIAL Tissu conjonctif fibroblastique adipeux musculaire lisse Hématopoïétique Neuroectoderme Cellules germinales Tissus embryonnaires SARCOME fibrosarcome liposarcome leiomyosarcome LYMPHOME leucémie MELANOME tératome immature séminome hépatoblastome néphroblastome neuroblastome

19 Signes histologiques de différenciation d adénocarcinome GLANDES ADENOCARCINOME EPITHELIUM GLANDULAIRE SECRETION

20 Signes histologiques de différenciation de carcinome épidermoïde PONTS D UNION INTERCELLULAIRES CARCINOME EPIDERMOIDE EPITHELIUM MALPIGHIEN GLOBES CORNES

21 Métastase ganglionnaire chez ce patient X25 X200 X400 Métastase d une tumeur maligne peu différenciée

22 Question 4 Quels signes histologiques de différenciation tumorale permettent d'évoquer un carcinome épidermoïde ou un adénocarcinome? Sont-ils présents? Carcinome : tumeur maligne développée à partir d un tissu épithélial Signes histologiques en faveur d un adénocarcinome : Formation de glandes et de tubes Présence d une sécrétion (mucines, autres) Signes histologiques en faveur d un carcinome épidermoïde : Présence de ponts d union intercellulaires Présence d une maturation kératosique : globes cornés, cellules dyskératosiques Ces signes ne sont pas présents. Métastase d une tumeur maligne peu différenciée

23 Immunohistochimie Protéine recherchée Cytokératines Vimentine Desmine PS100 HMB45 Chromogranine HHV8 Tumeur maligne l exprimant Carcinomes Sarcomes Leiomyosarcome, Rhabdomyosarcome Mélanome, chondrosarcome Mélanome Tumeurs neuroendocrines Maladie de Kaposi

24 PS100 Lames d IHC du ganglion du patient

25 Lames d immunohistochimie (IHC) du ganglion du patient CYTOKERATINES AE1-AE3

26 Question 5 Quelle est votre principale hypothèse diagnostique? Métastase ganglionnaire de mélanome Tumeur maligne morphologiquement indifférenciée Expression de PS100 Pas d expression des cytokératines Mélanome : Tumeur maligne dérivée des mélanocytes (de la peau, des muqueuses) Production ou non de mélanine par les cellules tumorales

27 Sur la jambe droite de ce patient Maculo-papule pigmentée -Asymétrique -Bords irréguliers -Couleurs multiples -Diamètre > 6mm Lésion évolutive (croissance sur plusieurs mois) Mélanome cutané primitif Responsable de la métastase ganglionnaire

28 Principales voies de dissémination métastatiques d un cancer Lymphatique Hématogène Conduits naturels (séreuses, voies urinaires, canal rachidien )

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide Conférence 3 ème année médecine Dr B BENZINEB MA Hématologie LES ADENOPATHIES Le plan : I. Définition II. III. Physiopathologie Diagnostic A. Diagnostic positif 1. Interrogatoire 2. Examen clinique 3.

Plus en détail

Item n 291 : Adénopathie superficielle

Item n 291 : Adénopathie superficielle Définition Item n 291 : Adénopathie superficielle Hypertrophie dʼun ganglion lymphatique > 1 cm Physiopathologie Une adénopathie peut résulter : Stimulation antigénique dans le cadre dʼune infection Stimulation

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales Tumeurs non épithéliales Ronéo 3 Tumeurs non épithéliales Tumeurs: conjonctives mélaniques hématopoïétiques: lymphomes malins +++ germinales nerveuses de blastème I] Tumeurs conjonctives Classification

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François paciencia-m@chu-caen.fr Cas clinique 1 : Col utérin, de la cytologie à la pièce opératoire Une femme de 28 ans consulte son

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007*

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ADENOPATHIE Pr. E. Pujade-Lauraine Chef de service d Hématologie (Hôpital Hôtel Dieu Paris) Séance du 5 juin 2003

Plus en détail

Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique. F Trimoreau, Limoges

Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique. F Trimoreau, Limoges Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique F Trimoreau, Limoges «Nouveau Monde» cytologique «Nouveau Monde» cytologique Espèces cellulaires «inconnues» du sang et de la moelle Normales Lymphoïdes

Plus en détail

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 9 Pathologie ganglionnaire Localisation ganglionnaire d un d lymphome Métastases ganglionnaires d un d carcinome peu différenci rencié et d un d carcinome

Plus en détail

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi I) Pathologie non tumorale anale 1) Les Hémorroïdes :Hémorroïde externe 2)Fissure anale 3) Abcès anal 4) Fistule anale 5) Sinus ou kyste pilonidal LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi Hémorroïde

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Adjoint Adjoint Indications neurologiques 1. Epilepsie Si la thérapie sous forme d une intervention chirurgicale est influencée de manière décisive, pour la localisation d un foyer épileptogène d une épilepsie

Plus en détail

Les tumeurs conjonctives

Les tumeurs conjonctives Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux, fibroblastes) ou différencié (adipocyte, cellules musculaires lisses

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

Item 291 : Orientation diagnostique devant une adénopathie superficielle

Item 291 : Orientation diagnostique devant une adénopathie superficielle Item 291 : Orientation diagnostique devant une adénopathie superficielle Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Énoncer la conduite diagnostique à tenir en présence

Plus en détail

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville Enseignement UE 2.9 Généralités en Cancérologie Dr Neuville Plan du cours Description anatomique/histologique/moléculaire Transformation cancéreuse d une cellule normale Différents types de cancer Progression

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi I)Pathologie non tumorale anale 1) Les Hémorroïdes :Hémorroïde externe Hémorroïde interne 2)Fissure anale 3) Abcès anal 4) Fistule anale 5) Sinus ou kyste

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

19/07/2011. Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Plan du cours. Objectifs. Dr Neuville

19/07/2011. Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Plan du cours. Objectifs. Dr Neuville Enseignement UE 2.9 Généralités en Cancérologie Dr Neuville Plan du cours Description anatomique/histologique/moléculaire Progression du cancer Objectifs 1. Comprendre comment une cellule normale devient

Plus en détail

Introduction. Le diagnostic positif. Le diagnostic différentiel. Orientation du diagnostic étiologique

Introduction. Le diagnostic positif. Le diagnostic différentiel. Orientation du diagnostic étiologique No 216. Adénopathie superficielle de l adulte et de l enfant Devant une ou des adénopathies superficielles, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires

Plus en détail

Proctologie en anatomie pathologique

Proctologie en anatomie pathologique Proctologie en anatomie pathologique «Petite chirurgie proctologique» Biopsies (pathologie tumorale essentiellement) Peu de pièces opératoires carcinologiques pathologies et terminologies particulières

Plus en détail

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Année 2012-2013 Séance 2/6 pour le groupe B Salle Micropolis Contribution à la rédaction de ce support : I. Letovanec, B. Lhermitte Tuteurs: B. Bisig, médecins

Plus en détail

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie La cancérologie ou oncologie est l étude des tumeurs. Une tumeur est le résultat d une prolifération cellulaire anormale aboutissant à ce que l on appelle une «néo-formation» ou formation néoplasique (équivalent

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie

L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie Pré-requis : MOOC Stratégies diagnostiques des cancers sur https://www.fun-mooc.fr/ Adresse web du site universitaire: http://moodle.sorbonneparis-cite.fr/,

Plus en détail

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES Lésions non tumorales de la vessie Lésions inflammatoires Cystites infectieuses/non infectieuses/traitement Anomalies épithéliales

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. ANATOMIE PATHOLOGIQUE

APPAREIL RESPIRATOIRE. ANATOMIE PATHOLOGIQUE Ronéotypeuse : Emeline chaugne Ronéolectrice : Arianne Coret Pneumo Version relue CDC 20/02/2012 APPAREIL RESPIRATOIRE. ANATOMIE PATHOLOGIQUE COURS 14 : PATHOLOGIE TUMORALE. PLAN : I) Apports des différentes

Plus en détail

«Docteur j'ai une bosse!» ou

«Docteur j'ai une bosse!» ou «Docteur j'ai une bosse!» ou «L'ABC de l'investigation des adénopathies» Gabrielle Gagnon Centre régional de lutte contre le cancer du Bas-St-Laurent Rimouski, le 22 octobre 2010 Tout un sujet Peu de littérature

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage. ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens

Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage. ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens d Anatomie et Cytologie Pathologiques : connaitre les

Plus en détail

Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires.!

Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires.! Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires. 3 situations Primitif connu et nodule suspect de métastase pulmonaire Métastase pulmonaire avérée - recherche d autres lésions Métastase pulmonaire

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2010 2011) Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de prélèvements cutanés état frais

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff Tumeurs cutanées Dr Le Duff Classification Tumeurs bénignes Tumeurs malignes MELANOME CARCINOMES: basocellulaire et épidermoïde Carcinôme neuro-endocrine (Merckel) Tumeurs annexielles Tumeurs tissus mous

Plus en détail

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques.

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques. De OncologiK. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

6.88. Pathologie des glandes salivaires

6.88. Pathologie des glandes salivaires 6.88. Pathologie des glandes salivaires Diagnostiquer une pathologie infectieuse, lithiasique, immunologique et tumorale des glandes salivaires. RÉPONSES P. 258 88. Pathologie des glandes salivaires [1]

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

le rein parait n'être que secondairement et très partiellement envahi

le rein parait n'être que secondairement et très partiellement envahi Patient de 50 ans, non fumeur.. Découverte lors de l'exploration de douleurs abdominales d une tumeur du haut appareil urinaire gauche. Quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir sur les

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Tumeurs du sein (ICD-O C50)

Tumeurs du sein (ICD-O C50) Tumeurs du sein (ICD-O C50) Règles de classification Cette classification s applique uniquement aux carcinomes. Une confirmation histologique est indispensable. Le siège précis du point de départ de la

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Une hémopathie maligne est une prolifération d un clone malin provenant de cellules d origine hématopoïétique à partir de la MO (myéloïdes ou lymphoïdes

Plus en détail

TP 10 Tumeurs malignes particulières

TP 10 Tumeurs malignes particulières TP 10 Tumeurs malignes particulières Fibrosarcome Maladie de Hodgkin Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux,

Plus en détail

Cancer de la peau Mélanome malin de la peau

Cancer de la peau Mélanome malin de la peau Cancer de la peau....................... 167 Mélanome malin de la peau.............. 171 s de la peau Note préliminaire Cette classification ne s applique qu aux épithéliomas cutanés et ne comprend pas

Plus en détail

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D 1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D tumeurs endocrines E métastases 3. Pathologie inflammatoire

Plus en détail

EVALUATION du GANGLION SENTINELLE: PROCÉDURE D ÉTUDE PATHOLOGIQUE Dissection soigneuse de la graisse pour identifier tous les ganglions : un ou

EVALUATION du GANGLION SENTINELLE: PROCÉDURE D ÉTUDE PATHOLOGIQUE Dissection soigneuse de la graisse pour identifier tous les ganglions : un ou EVALUATION du GANGLION SENTINELLE: PROCÉDURE D ÉTUDE PATHOLOGIQUE Dissection soigneuse de la graisse pour identifier tous les ganglions : un ou plusieurs ganglions sentinelles Chaque ganglion est inclus

Plus en détail

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Pathologie tumorale des glandes salivaires... 3 2.1. Généralités...

Plus en détail

Diagnostic, Classification, Bilan d extension des cancers

Diagnostic, Classification, Bilan d extension des cancers Diagnostic, Classification, Bilan d extension des cancers Cours PCEM2 8 février 2008 Service de Cancérologie - Radiothérapie Hôpital Saint Louis Circonstances de découverte Fortuite (incidentalome) Examen

Plus en détail

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement :

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement : 1 - Adenofibrome : a) Clinique : Tuméfaction unique (ou multiple soit d'emblée soit plus tard) chez une patiente jeune (20 à 30 ans) ayant tous les critères de la bénignité : - bien limitée - élastique

Plus en détail

Adénopathies conduite à tenir. IFMT M. Strobel mai 03 1

Adénopathies conduite à tenir. IFMT M. Strobel mai 03 1 Adénopathies conduite à tenir IFMT M. Strobel mai 03 1 Adénopathie: définition, généralités (angl. lymphadenopathy) Hypertrophie d un ganglion ou d un groupe de ganglion Résultant de processus inflammatoire

Plus en détail

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS Mélanome Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS 1. Quelques chiffres 10/100 000 habitants / an + 10% par an 1er cancer entre 15 et 35 chez l homme et entre 15 et 25 ans chez la femme Age moyen 47 ans (en

Plus en détail

Item 306 (ex item 157) Tumeurs du poumon, primitives et secondaires Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 306 (ex item 157) Tumeurs du poumon, primitives et secondaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 306 (ex item 157) Tumeurs du poumon, primitives et secondaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Tumeurs primitives du poumon... 3 2.1. Types

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Nom : Nom de jeune fille : Code postal domicile : Prénom : Né(e) le : / / Code postal commune de naissance : Nom établissement

Plus en détail

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 201 3 1 Table des matières 1. Fréquence, épidémiologie... 3 2. Types histologiques... 3 3. Facteurs de risque, carcinogenèse, modalités d'extension...3

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN)

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN) Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant Simon RAVAUD (IHN) Cas 1 Petit garçon âgé de 16 mois. Syndrome de Wiedmann- Beckwith. Syndrome de croissance excessive associant ; macroglossie macrosomie

Plus en détail

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant Tumeurs testiculaires de l enfant Pathologie rare concernant 0,5 à 2 garçons /100 000 Représente 1 à 2% des tumeurs solides de l enfant Assez bon pronostic car: Au moins 40% de tumeurs bénignes Taux de

Plus en détail

ACUP Cancers d origine inconnue

ACUP Cancers d origine inconnue ACUP Cancers d origine inconnue Ce que les Radiologues doivent Savoir Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 ACUP Environ 3% de tous les cancers (>11.000) 5 ème rang de tous les cancers

Plus en détail

Cancers du poumon (ICD-OC34)

Cancers du poumon (ICD-OC34) Cancers du poumon (ICD-OC34) Règles de classification Cette classification s applique uniquement aux carcinomes. Une confirmation histologique est nécessaire pour permettre la subdivision selon le type

Plus en détail

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES PLAN I/-généralités terminologie II/-les facteurs pronostiques III/- le grade histopronostique

Plus en détail

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011 Deux grands types de cancers cutanés Les plus fréquents (origine kératinocytaire) : Les cancers épithéliaux = CARCINOMES Des recommandations Mélanome SOR 2005 Carcinome basocellulaire ANAES 2004 Mélanome

Plus en détail

Classification histologique et pathologie moléculaire

Classification histologique et pathologie moléculaire 36 Classification histologique et pathologie moléculaire Le cancer du testicule, bien que relativement rare, est le cancer le plus fréquent chez les hommes de 15 à 35 ans. L acquisition de traitements

Plus en détail

Cas de la semaine # 47

Cas de la semaine # 47 Cas de la semaine # 47 25 Septembre 2017 Préparé par Dre Fatima Ameur fellow Dre Manon Bélair MD Hôpital Notre Dame, CHUM Département de radiologie Faculté de médecine Histoire Clinique Pas d antécédents

Plus en détail

Vagin. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la

Vagin. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la Vagin Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Types histologiques des tumeurs de l'ovaire...3 2.1. Tumeurs épithéliales...

Plus en détail

Cas clinique. Zoonoses

Cas clinique. Zoonoses Cas clinique Zoonoses Patient de 40 ans, sans ATCD médicaux, habitant en Alsace. adénopathie axillaire inflammatoire biologie normale sérologies négatives Quel diagnostic peut on envisager devant cette

Plus en détail

Le diagnostic anatomopathologique. H. Bégueret

Le diagnostic anatomopathologique. H. Bégueret Pleurésie et cancer Le diagnostic anatomopathologique H. Bégueret Mérignac, le 29/11/2008 Plèvre pariétale Plèvre médiastinale Plèvre viscérale Plèvre diaphragmatique Épanchements tumoraux: incidence

Plus en détail

GIST: diagnostic, identification et classification

GIST: diagnostic, identification et classification GIST: diagnostic, identification et classification Jean-Yves SCOAZEC Service central d Anatomie et Cytologie Pathologiques, Hôpital Edouard Herriot, Lyon GIST: tumeurs rares mais Tumeurs modèles en cancérologie

Plus en détail

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07 Tumeurs cutanées bénignes et malignes 1 Motif fréquent de consultation : constatation d une tumeur cutanée Apparition récente? Connue depuis longtemps mais qui se modifie? Connue depuis longtemps mais

Plus en détail

MELANOMES DESMOPLASTIQUES

MELANOMES DESMOPLASTIQUES MELANOMES DESMOPLASTIQUES Composés de cellules tumorales fusiformes associées à composante fibreuse d intensité et de composition variables Il existe des mélanomes à composante desmoplastique partielle

Plus en détail

S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat. Maroc

S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat. Maroc I.En-nafaa, T. Africha, A. Cisse, N. Hammoune, S. Chaouir, T.Amil, A.Hanine, aaa, c a, C sse, a ou e,s C aou,, a e, S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat.

Plus en détail

Métastases des cancers

Métastases des cancers Métastases des cancers Cascade métastatique Métastases des cancers Question : Quels sont les déterminants (gènes) qui induisent une tumeur primitive à métastaser? Implication clinique : traiter plus agressivement

Plus en détail

Généralités sur les tumeurs. Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Généralités sur les tumeurs. Collège Français des Pathologistes (CoPath) Généralités sur les tumeurs Collège Français des Pathologistes (CoPath) Date de création du document 2011_2012 Sommaire 1 Introduction 2 Définition d une tumeur o 2. 1 Caractères d une tumeur 3 Composition

Plus en détail

Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers

Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers 09/12/2013 Pauline PERREARD L2 BTIME Pr S. Garcia BTIME Les modèles physiopathologiques : Les grands types de cancers Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers I. Généralité a. Oncogénèse

Plus en détail

Pathologie du péricarde. Lara Chalabreysse

Pathologie du péricarde. Lara Chalabreysse Pathologie du péricarde Lara Chalabreysse Péricarde normal Péricarde pariétal Tissu fibrocollagène bordé d un revêtement mésothélial Faces antérieures droites et gauches fusionnées avec la plèvre Péricarde

Plus en détail

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans Les tumeurs cutanées H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans I- Tumeurs bénignes 1) Tumeurs mélanocytaires= naevus 1) Rares à la naissance: naevus congénital (possibilité de transformation en mélanome)

Plus en détail

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI Tumeurs des parties molles = Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) Tumeurs malignes de l

Plus en détail

La cellule cancéreuse

La cellule cancéreuse I- Généralités : La cellule cancéreuse -Le cancer : est caractérisé par une multiplication de cellules anormales cellules cancéreuses qui se divisent par mitose. Est partiellement ou totalement autonome

Plus en détail

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique UMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique P M S M CI POLYPE COLIQUE: coupe macroscopique après fixation formolée d un polype pédiculé colique; Le pédicule (P) est grêle. La muqueuse (M), la séreuse et la graisse

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

120 Imagerie des sinus

120 Imagerie des sinus Fig. 5-9 Adénocarcinome de l éthmoïde Coupes TDM axiale (A) et coronale (B), IRM séquences axiale T1 (C), T2 axiale (D) et coronale (F), T1 FatSat injectées axiale (E) et coronale (G) : masse de signal

Plus en détail

Web Sémantique. Mélanome cutané

Web Sémantique. Mélanome cutané Construction d un portail du Web Sémantique dédié au traitement du Mélanome cutané ANDRE Julien CARRASCOSA Guillaume MAGGI David MELE Zelda RICHARD Sandy M2-SCA 2007/2008 1 INTRODUCTION 2 TERMINOLOGIE

Plus en détail

Pathologie des cancers pulmonaires évolution des techniques et des classifications

Pathologie des cancers pulmonaires évolution des techniques et des classifications Pathologie des cancers pulmonaires évolution des techniques et des classifications Dr Claire Danel Hôpital Bichat, Paris DES pneumologie Ile de France Paris, 05 novembre 2010 Plan de l exposé Rappel Classement

Plus en détail

Rate. Aspect échographique normale de la rate. Rate : Rappel anatomique

Rate. Aspect échographique normale de la rate. Rate : Rappel anatomique Rate Rappel anatomique Aspect échographique normale de la rate La pathologie splénique Rate : Rappel anatomique Situation : hypochondre gauche Les organes de voisinage : en haut le diaphragme, en avant

Plus en détail

GENERALITES SUR LES TUMEURS TUMEURS BENIGNES. Dr Fanny VANDENBOS Pr Jean-François MICHIELS

GENERALITES SUR LES TUMEURS TUMEURS BENIGNES. Dr Fanny VANDENBOS Pr Jean-François MICHIELS GENERALITES SUR LES TUMEURS TUMEURS BENIGNES Dr Fanny VANDENBOS Pr Jean-François MICHIELS I- Définitions PLAN - Tumeur - Différenciation tumorale - type histologique - tumeur bénigne-tumeur maligne II-

Plus en détail

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal.

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Dossier 1 Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Hémogramme : Hémoglobine : 12,4 g/dl VGM : 93 μm 3 CCMH : 33 % Réticulocytes

Plus en détail