annexes circulaire interministérielle n DGUHC du 30 novembre 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007"

Transcription

1 annexes circlaire interministérielle n DGUHC d 30 novembre 2007 relative à l accessibilité des établissements recevant d pblic, des installations overtes a pblic et des bâtiments d habitation Annexes 1 à 5 Procédres d atorisation de constrire, aménager o modifier n ERP Annexe 6 Bâtiments d habitation collectifs nefs Annexe 7 Maisons individelles neves Annexe 8 Établissements recevant d pblic et installations overtes a pblic constrits o créés Mai 2008

2 S ommaire Annexe 7 Accessibilité des maisons individelles neves atres qe celles réalisées por le propre sage d maître d ovrage A Généralités et définitions 3 B Cheminements extériers 4 C Stationnement atomobile 10 D Locax collectifs 12 E Eqipements, dispositifs de commande et de service 13 f Portes et portails 14 g Caractéristiqes de base des logements 16 h Pièces de l nité de vie 18 page i Escaliers intériers des logements sr plsiers niveax 23 j Accès ax balcons, terrasses et loggias 24 k Doche accessible 25 L Annexes 26 L1 Gabarit d encombrement d fateil rolant 26 L2 Besoins d espaces libres de tot obstacle 26 L3 Information et signalisation 27 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7

3 Mode d emploi d docment : réglementaire Conten de la réglementation (décret + ) Conten de la circlaire : admis par la réglementation rappel de la partie d texte réglementaire traitée (n article pet s étaler sr plsiers pages). décret titre de la partie de la circlaire rappel des sjets traités dans la page. Le positionnement en hat à droite permet n aperç rapide en feilletant les pages. : non réglementaire natre d texte réglementaire. pictogramme indiqant le domaine concerné : bâtiments d habitation collectifs, établissements recevant d pblic o maisons individelles (ici : bâtiments d habitations collectifs). conten de la circlaire en lien avec le conten de l o d décret. mot clé d paragraphe mis en valer por permettre ne identification rapide des différents points. nméro de page nméro de l annexe attire l attention sr le fait qe l article se posit sr les pages sivantes. légende. pictogramme recommandé indiqe les éléments por lesqels la circlaire invite à aller pls loin qe la réglementation en matière de qalité d sage. rappel de la référence d texte. circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7 2

4 R R R A Généralités et définitions définitions t Décret «Art. R La présente sos-section est applicable ax maisons individelles constrites por être loées o mises à dispositions o por être vendes, à l exclsion de celles dont le propriétaire a, directement o par l intermédiaire d n professionnel de la constrction, entrepris la constrction o la réhabilitation por son propre sage. «Art. R Les maisons individelles doivent être constrites et aménagées de façon à être accessibles ax personnes handicapées, qel qe soit ler handicap. L obligation d accessibilité concerne les circlations extérieres, le logement et, le cas échéant, ne place de stationnement atomobile. L article R donne la définition des bâtiments d habitation collectifs a sens de l accessibilité por les personnes handicapées. Cette définition est spécifiqe ax règles d accessibilité. Tot bâtiment d habitation qi n est pas collectif est considéré comme maison individelle o ensemble de maisons individelles. La notion de constrction effectée par n propriétaire por son propre sage est explicitée dans la partie III. A.4.1 b) d corps de la circlaire. «Dans le cas d ensembles résidentiels comprenant plsiers maisons individelles gropées, l obligation d accessibilité porte également sr les locax et éqipements collectifs affectés à ces ensembles. «Art. R Est considéré comme accessible ax personnes handicapées tot bâtiment o aménagement permettant à n habitant o à n visiter handicapé, avec la pls grande atonomie possible, de circler, d accéder ax locax et éqipements, d tiliser les éqipements, de se repérer et de commniqer. Les conditions d accès des personnes handicapées doivent être les mêmes qe celles des atres pblics o, à défat, présenter ne qalité d sage éqivalente. L esprit de la réglementation est de spprimer le pls grand nombre possible d obstacles a déplacement et à l sage des bâtiments et de lers éqipements por des personnes qi, bien q ayant ne déficience motrice, sensorielle o intellectelle, sont capables de vivre de façon indépendante et atonome. Les exigences d accessibilité n intègrent donc pas les besoins spécifiqes des personnes non atonomes tribtaires d n accompagnement hmain permanent. «Le ministre chargé de la constrction et le ministre chargé des personnes handicapées fixent, par, les obligations axqelles doivent satisfaire les constrctions et les aménagements propres à assrer l accessibilité de ces bâtiments et de lers abords en ce qi concerne les cheminements extériers, le stationnement des véhicles, les circlations intérieres des logements, les caractéristiqes minimales intérieres des logements selon le nombre de niveax q ils comportent, permettant à ne personne handicapée de les occper, ainsi qe les éqipements et les locax collectifs La notion de qalité d sage éqivalente doit s entendre d point de ve des distances à parcorir comme de la qalité de traitement (choix des matériax, nivea d éclairement, etc.) et de la valer symboliqe des liex. Le décret définit des exigences permettant de répondre à des besoins fondamentax d sage : atteinte et sage, repérage, sécrité d sage. Cex-ci sont repris dans la strctre des s à côté d atres critères comme le nombre, la répartition, o les caractéristiqes dimensionnelles. R article 17 Article 17 Les dispositions d présent sont prises por l application des dispositions des articles R à R d code de la constrction et de l habitation. Les dispositions architectrales et les aménagements propres à assrer l accessibilité des maisons individelles et de lers abords doivent satisfaire ax obligations définies ax articles 18 à 27. Les obligations fixées dans l d 1er août 2006 ne constitent q n minimm qi doit être amélioré chaqe fois qe possible en s aidant, d ne part des recommandations relatives ax différents handicaps qi figrent dans ce docment (identifiées par la mention «Recommandé»), et d atre part des conseils de spécialistes o de représentants de personnes handicapées. Lors de la conception d projet, il est important de tenir compte des tolérances professionnelles coramment admises afin de ne pas dépasser les seils réglementaires à l iss de la réalisation. Ainsi, le maître d œvre exigera-t-il ne pente de 4,5 % s il estime qe la tolérance d exéction est de 0,5%. circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7 3

5 R article 18 B Cheminements extériers définitions t repérage et gidage t Article 18 I. - Un cheminement accessible doit permettre d atteindre l entrée d logement depis l accès a terrain. Le choix et l aménagement de ce cheminement sont tels q ils facilitent la continité de la chaîne d déplacement avec l extérier d terrain. Lorsqe des locax o éqipements collectifs sont affectés à des ensembles résidentiels, n cheminement accessible relie ces locax o éqipements à chaqe logement. Le cheminement accessible permet notamment à ne personne ayant ne déficience viselle, aditive o mentale de se localiser, s orienter et atteindre le logement aisément et en sécrité et permet à ne personne ayant ne déficience motrice d accéder aisément à tot éqipement o aménagement tilisable par les occpants d logement o les visiters. Les caractéristiqes d n cheminement accessible sont définies a II ci-après. La loi impose le respect de la chaîne de déplacement notamment entre le cadre bâti, la voirie et les espaces pblics. Por les sagers piétons, la liaison avec les espaces accessibles extériers a terrain o les éqipements tiles tels qe les stations d arrêt de transports en commn accessibles est importante, de même qe la proximité et les modalités de raccordement de l entrée sr le terrain de l opération à n passage protégé sr la voirie pbliqe. Dans le cas d ensembles résidentiels comprenant plsiers maisons individelles gropées, l accès a terrain est celi concernant l opération d ensemble. Si l opération se raccorde à son environnement rbain par plsiers accès, il est sohaitable, dans la mesre d possible, de disposer d n cheminement accessible vers chacne des maisons depis chaqe entrée principale d terrain d assiette de l opération. Il est préférable qe le cheminement accessible soit le même por tos, valides o non. Lorsqe le cheminement accessible est doblé par n atre cheminement, il est sohaitable qe ce dernier respecte a moins les exigences concernant la sécrité d sage définies a II - 3, en particlier celles por les personnes avegles o malvoyantes. Lorsqe les caractéristiqes d terrain ne permettent pas la réalisation d n cheminement accessible depis l extérier d terrain, n espace de stationnement adapté tel qe défini à l article 19 est prév à proximité de l entrée d logement et relié à celle-ci par n cheminement accessible. Lorsqe les caractéristiqes d terrain où sont implantés les locax o éqipements collectifs ne permettent pas la réalisation d n cheminement accessible, n espace de stationnement adapté tel qe défini à l article 19 est aménagé et relié par n cheminement accessible à chaqe local collectif o éqipement collectif. Le terme «aisément» signifie notamment q ne personne handicapée indépendante dans ses déplacements doit povoir emprnter le cheminement accessible sans l aide d ne tierce personne. Un aménagement pet être ne partie non constrite, comme n cheminement o n espace vert aménagé, dans la mesre où il est accessible ax habitants o ax visiters. q site de l article 18 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7 4

6 R article 18 B Cheminements extériers (site) repérage et gidage t profil en long plan incliné t II. - Les cheminements extériers accessibles ax personnes handicapées doivent répondre ax dispositions sivantes : 1 Repérage et gidage Le revêtement d cheminement accessible doit présenter n contraste visel et tactile par rapport à son environnement o, à défat, comporter sr tote sa longer n repère contin, tactile por permettre le gidage à l aide d ne canne d avegle, et visellement contrasté por faciliter le gidage des personnes mal-voyantes. Le contraste de textre a por bt de permettre ne perception a pied o à la canne. Ce repère tactile contin ne doit pas por atant constiter por les sagers en fateil rolant o marchant avec difficlté ne gêne a cheminement o n danger. 2 Caractéristiqes dimensionnelles a) Profil en long Le cheminement accessible doit être horizontal et sans ressat. À titre d exemple, n matéria spécifiqe, ne plate-bande, ne bordre o n mret disposés le long d cheminement, o encore la transition entre n matéria dr employé por le cheminement et ne pelose, pevent constiter des repères adaptés. Lorsq ne dénivellation ne pet être évitée, n plan incliné de pente infériere o égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valers de pentes sivantes sont tolérées exceptionnellement : jsq à 8 % sr ne longer infériere o égale à 2 m ; jsq à 10 % sr ne longer infériere o égale à 0,50 m. En cas d tilisation de bandes de gidage, à n envisager qe lorsqe l emploi de matériax ordinaires ne permet pas n gidage efficace, ler implantation sr le cheminement devra être étdiée dès la conception de celi-ci. Un palier de repos est nécessaire en hat et en bas de chaqe plan incliné qelle q en soit la longer. En cas de plan incliné de pente spériere o égale à 4 %, n palier de repos est nécessaire tos les 10 m. Les caractéristiqes dimensionnelles d palier sont définies à l annexe 2. L exigence de plan incliné n interdit pas d aménager en complément n cheminement pls direct avec des marches. À partir de 5 % sr plsiers mètres, n nombre important de personnes en fateil rolant manel vont perdre ler indépendance et devoir demander de l aide. De nombreses atres personnes à mobilité rédite sbiront ne gêne comparable. En cas de cheminement en pente, ne bordre chasse-roes permet d éviter le risqe de sortir d cheminement à ne personne en fateil rolant. Cette bordre constite également n repère tactile tile por le gidage des personnes avegles o malvoyantes avec canne. Le long des rampes de pente spériere à 4 %, ne main corante disposée a moins sr n côté, voire de part et d atre d cheminement, constite ne aide préciese à la locomotion. De pls, l installation d ne seconde main corante à ne hater intermédiaire permettra son tilisation par des enfants et des personnes de petite taille. Il est recommandé de prévoir n palier de repos tos les 10 m dès q ne pente spériere à 2 % est aménagée sr ne longe distance, sans attendre le seil réglementaire de 4 %. En cas de cheminement en pente présentant des changements de direction spériers à 45, il est important q n palier de repos existe à chaqe changement de direction. Sr les longs trajets, il est recommandé de prévoir des appis ischiatiqes (appis de repos assis-debot) à ne hater de 0,70 m environ. Cette fonction d appi pet assi être apportée par n mobilier rbain jdiciesement choisi. Le long des cheminements extériers, des abris accessibles permettant de se protéger des intempéries sont également tiles. q site de l article 18 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7 5

7 R article 18 B Cheminements extériers (site) profil en long ressats t profil en travers larger, dévers t Lorsq il ne pet être évité, n faible écart de nivea pet être traité par n ressat à bord arrondi o mni d n chanfrein et dont la hater doit être infériere o égale à 2 cm. Cette hater maximale pet totefois être portée à 4 cm si le ressat comporte sr tote sa hater ne pente ne dépassant pas 33%. La distance minimale entre dex ressats sccessifs est de 2,50 m. Les pentes comportant plsiers ressats sccessifs, dits «pas d âne», sont interdites. b) Profil en travers : La larger minimale d cheminement accessible doit être de 1,20 m libre de tot obstacle afin de faciliter les croisements. Lorsq n rétrécissement ponctel ne pet être évité, la larger minimale d cheminement pet être comprise entre 0,90 m et 1,20 m sr ne faible longer de manière à laisser le passage por ne personne en fateil rolant. Casser l angle d ressat facilite l attaqe de l obstacle q il représente por la petite roe d fateil rolant, fréqemment éqipée d n bandage plein qi ne pet pas époser l angle et en faciliter le franchissement. Réaliser n contraste visel par la coler o l éclairage a droit d ressat permet ax personnes mal voyantes ainsi q ax personnes présentant des difficltés de locomotion (personnes se déplaçant avec des cannes, personnes âgées, etc.) de le repérer et d éviter de trébcher. Le cheminement doit être conç et mis en œvre de manière à éviter la stagnation d ea. Lorsq n dévers est nécessaire, il doit être inférier o égal à 2%. L aménagement de ressats sccessifs est déconseillé car la répétitivité de l obstacle qe constite le ressat est très pénible por les personnes en fateil rolant : on préfèrera n plan incliné dont la pente est infériere o égale à 5%. En habitation, la larger exigée por les cheminements est infériere à celle demandée en ERP, d fait notamment des moindres flx d sagers. Il s agit totefois d n strict minimm et il est évident qe des largers de cheminement spérieres apporteront davantage de confort et seront nécessaires por la desserte d ensembles résidentiels importants. La larger reqise por le croisement de dex personnes en fateil rolant est de 1,60 m. La larger d n cheminement se mesre entre les mains corantes, les garde-corps o les bordres éventels. Une pente ne constite pas la sele soltion por éviter la stagnation d ea. A titre d exemple, n revêtement porex mais non meble y contribera efficacement. En cheminement corant, il est sohaitable qe la valer d dévers ne dépasse pas 1%. La rédction ponctelle admise doit être appréciée selon le contexte. Il s agira notamment de prendre en compte la fréqentation d cheminement en qestion : celle-ci porra dépendre de sa localisation ainsi qe de l importance des bâtiments o éqipements q il dessert. Il est important d éviter tot aménagement favorisant l installation ltériere d obstacles même temporaires. Par exemple, les poteax o barrières où porraient s accrocher des véhicles à dex roes doivent être disposés sffisamment en-dehors d cheminement de 1,20 m. q site de l article 18 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7 6

8 R article 18 B Cheminements extériers (site) espaces de manoevre t c) Espaces de manœvre et d sage por les personnes circlant en fateil rolant : Un espace de manœvre avec possibilité de demi-tor est nécessaire en chaqe point d cheminement où n choix d itinéraire est donné à l sager. Afin d éviter la fatige, il est important qe les personnes en fateil rolant n aient pas à parcorir de trop longes distances avant de povoir faire demi-tor si elles n ont pas pris la bonne direction. Un espace de manœvre de porte est nécessaire de part et d atre de chaqe porte o portail sité le long d cheminement, à l exception de cex ovrant niqement sr n escalier. Un espace d sage est nécessaire devant chaqe éqipement o aménagement sité le long d cheminement afin d en permettre l atteinte et l sage. Les caractéristiqes dimensionnelles de ces différents espaces sont définies à l annexe 2. Le positionnement de l espace de manœvre de porte dépend d sens d overtre de la porte et de l impératif d atteinte de la poignée. Cet espace est destiné à permettre ax personnes en fateil rolant de manœvrer et franchir ne porte de façon atonome : il n est donc pas nécessaire de part et d atre des portes menant niqement à n escalier. illstrations voir article 22 ( p. 14) Il s agit des éqipements et aménagements destinés à l sage des occpants o des visiters. Le positionnement d n espace d sage dépend de l éqipement o de l aménagement concerné. q site de l article 18 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7

9 R article 18 B Cheminements extériers (site) sécrité sols t sécrité tros et fentes t sécrité obstacles t 3 Sécrité d sage Le sol o le revêtement de sol d cheminement accessible doit être non meble, non glissant, non réfléchissant et sans obstacle à la roe. Les tros et fentes sités dans le sol d cheminement doivent avoir ne larger o n diamètre inférier o égal à 2 cm. Le cheminement accessible doit être libre de tot obstacle. Afin d être repérables, les éléments éventels qi ne pevent pas être mis endehors d cheminement doivent répondre ax exigences sivantes : s ils sont sspends a-desss d cheminement, laisser n passage libre d a moins 2,20 m de hater a-desss d sol ; s ils sont implantés sr le cheminement, qelle qe soit ler hater, o en saillie latérale de pls de 15 cm sr le cheminement, comporter n élément de contraste visel par rapport à ler environnement immédiat et n rappel tactile o n prolongement a sol. Lorsqe des fentes sont inévitables, il est important de les positionner perpendiclairement a cheminement afin de limiter le risqe d y coincer ne roe de fateil rolant, de possette o de vélo. Les sols mebles (sable, graviers, cheminements enherbés, paillassons épais, etc.) sont impraticables por les personnes en fateil rolant et présentent des risqes de chte por les personnes à l éqilibre fragile. Les personnes qi se déplacent à l aide de cannes redotent particlièrement les sols glissants, dangerex a demerant por l ensemble de la poplation. Le caractère non glissant doit être apprécié à l état sec d sol o de son revêtement. La glissance d n sol dépend des matériax en contact (sol, chassre, embot de canne, pnematiqes ) et de l interface entre les dex (ea, possière, gravier ). On évitera donc en extérier les matériax trop lisses ssceptibles d être très glissants lorsq ils sont moillés (plie o intervention de nettoyage). Une attention particlière sera apportée ax revêtements en bois, qi pevent être adaptés à n sage en extérier en raison de ler imptrescibilité, mais s avérer extrêmement glissants lorsq ils sont moillés. Le caractère non réfléchissant doit être apprécié à l état sec d sol o de son revêtement. Les différences de relief d revêtement de sol sont très bien perçes par les personnes avegles. Le relief ne doit cependant pas être trop accenté, a risqe de devenir ne gêne a balayage de la canne d avegle o a déplacement d ne personne en fateil rolant o marchant avec difficlté, voire n danger por ces dernières. Lorsqe le cheminement est bordé à ne distance infériere à 0,90 m par ne rptre de nivea d ne hater de pls de 0,40 m, n dispositif de protection doit être implanté afin d éviter les chtes. Les obstacles isolés tels qe bornes, poteax, etc., doivent être atant qe possible évités sr les cheminements et ax abords de cex-ci. L annexe 3 de l d 15 janvier 2007 relatif à l accessibilité de la voirie précise les dimensions recommandées por la détection des bornes et poteax par ne canne d avegle. Il est sohaitable qe les barrières comportent n élément bas contin o dont la discontinité n excède pas 0,40m, sité à ne hater de 0,40 m maximm, por être détectable par ne canne d avegle. Les passages de portes ne sont pas considérés comme des obstacles sspends. En cas de rptre de nivea le long d cheminement (cheminement en remblai o bordé par n fossé, par exemple), il est nécessaire de mettre en place n élément éveillant l attention d ne personne avegle o malvoyante afin de prévenir tot risqe de chte. Il pet s agir par exemple d ne plantation robste (haie, bisson, ), d ne clôtre légère, d ne barrière. Dès q il existe ne hater de chte d a moins 1 m, la norme NFP préconise l installation d n garde-corps dont elle définit les caractéristiqes dimensionnelles. Une bordre chasse-roes permet de srcroît à ne personne en fateil rolant d éviter le risqe de sortir d cheminement. Il convient de signaler tote excavation o dénivellation de à l overtre de travax sr n cheminement par n obstacle bien visible et perceptible par ne canne d avegle (élément comportant ne partie basse sitée à ne hater maximm de 0,40m). q site de l article 18 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7 8

10 R article 18 B Cheminements extériers (site) escaliers t éclairage t Tote volée d escalier comportant trois marches o pls doit comporter ne main corante répondant ax exigences sivantes : être sitée à ne hater comprise entre 0,80 m et 1,00 m. Totefois, lorsq n garde-corps tient lie de main corante, celle-ci devra être sitée por des motifs de sécrité à la hater minimale reqise por le garde-corps ; se prolonger a-delà de la première et de la dernière marche de chaqe volée sans por atant créer d obstacle a nivea des circlations horizontales; être contine, rigide et facilement préhensible ; être différenciée de la paroi spport grâce à n éclairage particlier o à n contraste visel. Un dispositif d éclairage doit permettre, lorsqe l éclairement natrel n est pas sffisant, d assrer ne valer d éclairement mesrée a sol d a moins 20 lx en tot point d cheminement. L installation d ne main corante est sohaitable dès q il existe ne marche à franchir. Cette valer n est q n minimm q il pet être nécessaire de dépasser ponctellement por des raisons de sécrité d sage o por faciliter le repérage et le gidage, tot en gardant à l esprit les objectifs de maîtrise des consommations d énergie. circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe 7 7

11 R article 19 C Stationnement atomobile localisation t dimensions t Article 19 I. - Lorsq ne o plsiers places de stationnement sont affectées à ne maison individelle, l ne a moins d entre elles doit être adaptée et reliée à la maison par n cheminement accessible tel qe défini à l article 18. Lorsqe cette place n est pas sitée sr la parcelle où se trove la maison, ne place adaptée dès la constrction pet être commne à plsiers maisons. II. - Les places de stationnement atomobile adaptées por les personnes handicapées doivent répondre ax dispositions sivantes : 1 Localisation La place adaptée sitée à l extérier d ne parcelle doit être aménagée à ne distance infériere o égale à 30 m de l accès à celle-ci. Lorsq il existe ne place sr la parcelle, dans n garage o non, il est sohaitable qe celle-ci soit adaptée. Cette recommandation vat d atant pls dans le cas d n garage intégré à la maison, compte-ten de la différence de qalité d sage par rapport à ne place extériere. 2 Caractéristiqes dimensionnelles Une place de stationnement adaptée doit correspondre à n espace horizontal a dévers près, inférier o égal à 2%. Ce seil de pente maximale est compatible avec les impératifs d évacation de l ea qi pevent dans certains cas nécessiter ne pente de 2%. La larger minimale des places adaptées doit être de 3,30 m. Les dimensions coramment retenes por ne place de stationnement ordinaire sont de 2,50 m X 5 m. Elles permettent d acceillir la grande majorité des véhicles. La place adaptée doit offrir ne srlarger de 0,80 m, ce qi correspond à ne larger totale de : 2,50 m + 0,80 m = 3,30 m. L emplacement de 3,30m de large ne doit pas empiéter sr ne circlation piétonne o atomobile. q site de l article 19 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

12 R article 19 C Stationnement atomobile (site) atteinte et sage t 3 Atteinte et sage Une place de stationnement adaptée sitée en extérier doit se raccorder sans ressat de pls de 2 cm a cheminement d accès ax maisons q elle dessert. Sr ne longer d a moins 1,40 m à partir de la place de stationnement adaptée, ce cheminement doit être horizontal a dévers près. Les places adaptées, qelle qe soit ler configration et notamment lorsq elles sont réalisées dans n garage, sont telles q n sager en fateil rolant pet qitter l emplacement ne fois le véhicle garé. Une fois descende de son véhicle, ne personne en fateil rolant doit povoir accéder sans difficlté a cheminement qi li permet de rejoindre le bâtiment. La difficlté provient fréqemment d n écart de nivea (ressat) entre la place de stationnement et le cheminement d accès a bâtiment. Sans préjger des configrations particlières, on pet considérer dex cas types : 1. (configration la pls simple, à rechercher lors de la conception) por sortir, l sager dispose d n passage dans le prolongement de l espace libre qi a permis de descendre d véhicle : la personne en fateil rolant porra qitter l emplacement adapté sans contorner le véhicle garé 2. por sortir, l sager devra contorner même partiellement le véhicle garé : il fat alors n espace libre d a moins 1,20 m entre le véhicle et l élément de fermetre por permettre à ne personne en fateil rolant de faire ne manœvre à angle droit jsq à l overtre. Etant donné qe por l application de cette règle on considère des véhicles de longer infériere o égale à 5 m, ceci impliqe donc, dans ce cas, ne profonder de garage minimale de 6,20 m La manœvre de la porte o d dispositif de protection éventel entraîne des contraintes d atteinte en partie hate o en partie basse, et de force et de facilité de manœvre en position «assis». Ces contraintes sont levées en cas de dispositif atomatiqe dès lors qe le dispositif de commande respecte les dispositions relatives à l atteinte et à l sage des dispositifs de commande (article 9, 2 ). circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

13 R article 20 D Locax collectifs dimensions t atteinte et sage t éclairage t Article 20 I. - Les circlations et les portes des locax collectifs affectés ax ensembles résidentiels doivent, dès la constrction, offrir des caractéristiqes minimales permettant ax personnes handicapées d y accéder. Les éqipements et les dispositifs de commande et de service sités dans les locax collectifs doivent y être aisément repérables et tilisables par ces personnes. L ensemble de ces éléments doivent répondre ax caractéristiqes minimales définies a II ci-après. Les locax collectifs affectés ax ensembles résidentiels sont les locax à vélos et possettes, les locax à pobelles, ainsi qe les locax acceillant o associés à des éqipements commns ax ensembles résidentiels tels q ne piscine, n sana, o n terrain de jex. II. - Les locax collectifs doivent répondre ax dispositions sivantes : 1 Caractéristiqes dimensionnelles A l intérier d n local collectif, la larger minimale des circlations doit être de 0,90 m. Les portes d accès et les portes intérieres doivent répondre ax exigences définies à l article Atteinte et sage Les éqipements et les dispositifs de commande et de service doivent répondre ax exigences définies à l article Sécrité d sage Un dispositif d éclairage doit permettre, lorsqe l éclairement natrel n est pas sffisant, d assrer à l intérier des locax collectifs ne valer d éclairement mesrée a sol d a moins 100 lx. Cette valer n est q n minimm q il pet convenir de dépasser ponctellement por des raisons de sécrité d sage o por faciliter le repérage et le gidage, tot en gardant à l esprit les objectifs de maîtrise des consommations d énergie. Lorsqe la drée de fonctionnement d système d éclairage est temporisée, l extinction doit être progressive. L objectif est de fornir n signal prévenant de l extinction imminente d système d éclairage afin q ne personne ne pisse pas se retrover sbitement dans l obscrité. Cette exigence pet être satisfaite par ne dimintion progressive o par paliers d nivea d éclairement, o par tot atre système de préavis d extinction. circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

14 R article 21 E Éqipements, dispositifs de commande et de service repérage t atteinte et sage t Article 21 I. - Les éqipements et les dispositifs de commande et de service sités sr les cheminements extériers accessibles doivent povoir être repérés, atteints et tilisés par les personnes handicapées, conformément ax dispositions d II ci-après. La disposition des éqipements ne doit pas créer d obstacle o de danger por les personnes ayant ne déficience viselle. Il s agit des éqipements et dispositifs de commande et de service, installés dès la constrction d bâtiment, et destinés à l sage des occpants o des visiters : boîtes ax lettres, commandes d éclairage, etc. II. - Por satisfaire ax exigences d I, ces éqipements et dispositifs, et notamment les boîtes ax lettres, les commandes d éclairage et les systèmes de contrôle d accès o de commnication entre visiters et occpants, doivent répondre ax dispositions sivantes : 1 Repérage Les éqipements et dispositifs doivent être repérables grâce notamment à n éclairage particlier o à n contraste visel. Les commandes d éclairages doivent être visibles de jor comme de nit. Si l éclairage des locax collectifs n est pas asservi à ne détection de présence, les interrpters seront repérés par n témoin lminex. 2 Atteinte et sage Ces éqipements et dispositifs doivent être sités : à pls de 0,40 m d n angle rentrant de parois o de tot atre obstacle à l approche d n fateil rolant ; à ne hater comprise entre 0,90 m et 1,30 m ; a droit d n espace d sage dont les caractéristiqes dimensionnelles sont définies à l annexe 2. circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

15 R article 22 F Portes et portails dimensions t Article 22 Les portes et portails sités sr les cheminements extériers ainsi qe les portes des locax collectifs doivent répondre ax dispositions sivantes : 1 Caractéristiqes dimensionnelles Les portes et portails doivent avoir ne larger minimale de 0,90 m. La larger de passage minimale lorsqe le vantail est overt à 90 doit être de 0,83 m. Dans le cas de portes à plsiers vantax, le vantail coramment tilisé doit respecter cette exigence. Les portes intérieres des locax collectifs doivent avoir ne larger minimale de 0,80 m. La larger de passage minimale lorsqe le vantail est overt à 90 doit être de 0,77 m. En règle générale, tote porte doit povoir s ovrir a moins à 90. La larger de passage tile se mesre entre le vantail overt à 90 et le bord intérier de l hisserie, poignée non comprise. Si par exception ne porte ne pet pas s ovrir à 90, le passage tile (déterminé, à overtre maximale, perpendiclairement à l ovrant de la porte) doit présenter cette larger de passage minimale. S il ne pet être évité, le ressat dû a seil doit comporter a moins n bord arrondi o mni d n chanfrein, et sa hater maximale doit être de 2 cm. q site de l article 22 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

16 R article 22 F Portes et portails (site) atteinte et sage t 2 Atteinte et sage Un espace de manœvre de porte dont les caractéristiqes dimensionnelles sont définies à l annexe 2 est nécessaire devant chaqe porte o portail. Les poignées de porte doivent répondre ax exigences sivantes : Le positionnement de l espace de manœvre de porte dépend d sens d overtre de la porte et de l impératif d atteinte de la poignée. être facilement préhensibles et manœvrables en position «debot» comme «assis» ainsi qe par ne personne ayant des difficltés à saisir et à faire n geste de rotation d poignet ; ler extrémité doit être sitée à pls de 0,40 m d n angle rentrant de parois o de tot atre obstacle à l approche d n fateil rolant. Les serrres doivent être sitées à pls de 0,30 m d n angle rentrant de parois o de tot atre obstacle à l approche d n fateil rolant. Lorsq ne porte o n portail est à overtre atomatiqe, la drée d overtre doit permettre le passage de personnes à mobilité rédite. Lorsq ne porte o n portail comporte n système d overtre électriqe, le déverroillage doit être signalé par n signal sonore et lminex. Les poignées qe l on pet manœvrer en laissant tomber la main sont celles qi conviennent le miex. Les poignées boton sont à éviter car difficilement manœvrables par ne personne ayant des difficltés de préhension. L effort nécessaire por ovrir la porte o le portail doit être inférier o égal à 50 N, q il soit o non éqipé d n dispositif de fermetre atomatiqe. Un dispositif de sécrité doit éviter tot contact avec l sager o son aide techniqe a cas où la manœvre de fermetre de la porte débte avant qe la personne ait e le temps d achever son franchissement. L effort nécessaire por ovrir la porte se mesre a nivea de la poignée. circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

17 R article 23 G Caractéristiqes de base des logements caractéristiqes dimensionnelles t Article 23 I. - A chaqe nivea des logements, les circlations, les portes d entrée et les portes intérieres doivent, dès la constrction, offrir des caractéristiqes minimales d accessibilité por les personnes handicapées. Les dispositifs de commande doivent y être aisément repérables et tilisables par ces personnes. II. - Ces caractéristiqes sont les sivantes : Les caractéristiqes de base définies par ces exigences concernent l ensemble des logements, y compris cex non accessibles de plain-pied. Elles permettent en effet de faciliter la visite d ne personne en fateil rolant o les déplacements qotidiens d n occpant atteint d ne déficience temporaire. 1 Caractéristiqes dimensionnelles La larger minimale des circlations intérieres doit être de 0,90 m. La porte d entrée doit avoir ne larger minimale de 0,90 m. La larger de passage minimale lorsqe le vantail est overt à 90 doit être de 0,83 m. Dans le cas de portes à plsiers vantax, le vantail coramment tilisé doit respecter cette exigence. Sont concernés par cette larger d a moins 0,90 m les dégagements et les passages intériers d logement. La larger minimale des portes intérieres doit être de 0,80 m. La larger de passage minimale lorsqe le vantail est overt à 90 doit être de 0,77 m. Dans le cas de portes à plsiers vantax, le vantail coramment tilisé doit respecter cette exigence. S il ne pet être évité, le ressat dû a seil doit comporter a moins n bord arrondi o mni d n chanfrein, et sa hater maximale doit être de 2 cm. Cette exigence s appliqe assi ax portes d accès ax celliers. Dans le cas d ne porte à plsiers vantax, il est important q ne personne en position assis pisse atteindre et manœvrer l ensemble d système de déverroillage d dexième battant. En règle générale, tote porte doit povoir s ovrir a moins à 90. La larger de passage tile se mesre entre le vantail overt à 90 et le bord intérier de l hisserie, poignée non comprise. Si par exception ne porte ne pet pas s ovrir à 90, le passage tile (déterminé, à overtre maximale, perpendiclairement à l ovrant de la porte) doit présenter cette larger de passage minimale. Por assrer le confort acostiqe d logement, les portes d entrée sont généralement éqipées d n seil contre leqel le bas de porte vient en appi. La partie émergente de ce seil doit être rédite atant qe possible afin de ne pas gêner la progression d n fateil rolant. q site de l article 23 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

18 R article 23 G Caractéristiqes de base des logements (site) atteinte et sage t 2 Atteinte et sage À l intérier d logement, il doit exister devant la porte d entrée n espace de manœvre de porte dont les caractéristiqes dimensionnelles sont définies à l annexe 2. La poignée de la porte d entrée doit être facilement préhensible. Son extrémité doit être sitée à 0,40 m a moins d n angle de paroi o d n obstacle gênant la manœvre d ne personne en fateil rolant. Le positionnement de l espace de manœvre de porte dépend d sens d overtre de la porte et de l impératif d atteinte de la poignée. La serrre de la porte d entrée doit être sitée à pls de 0,30 m d n angle rentrant de parois o de tot atre obstacle à l approche d n fateil rolant. Tos les dispositifs de commande, y compris les dispositifs d arrêt d rgence, les dispositifs de manœvre des fenêtres et portes-fenêtres ainsi qe des systèmes d occltation extériers commandés de l intérier doivent être : sités à ne hater comprise entre 0,90 m et 1,30 m d sol ; manœvrables en position «debot» comme en position «assis». Un interrpter de commande d éclairage doit être sité en entrée de chaqe pièce. Les prises d alimentation électriqe, les prises d antenne et de téléphone ainsi qe les branchements divers imposés par les normes et règlements applicables doivent être sités à ne hater infériere o égale à 1,30 m d sol. De nombreses personnes et notamment les personnes âgées éprovent des difficltés à se baisser o sont dans l incapacité de le faire. Une personne en position assis pet difficilement atteindre n objet sité à moins de 0,40 m d sol. Il est donc recommandé qe, dans chaqe pièce principale, a moins ne prise d alimentation électriqe soit sitée entre 0, 90 m et 1,30 m, par exemple coplée à l interrpter de commande d éclairage en entrée de pièce (ce qi est obligatoire dans les pièces de l nité de vie, cf. art. 24, 3 ). La serrre doit également être considérée comme n «dispositif de commande» et, à ce titre, respecter les exigences de hater. Por la partie électriqe, sont concernés les dispositifs de commande fonctionnelle, tels qe : interrpters de commande d éclairage, de volets rolants, thermostats d ambiance, etc. Dans le cas de thermostats intégrés à n appareil de chaffage sité en partie basse (en allège de fenêtre par exemple), il pet être admis ne hater infériere à 0,90 m. Les dispositifs d arrêts d rgence pevent concerner les alimentations en ea, en gaz, en électricité. Por la partie électriqe, le dispositif d arrêt d rgence assre la fonction de copre d rgence tel qe définie dans l article de la norme NF C Il doit être placé à l intérier d logement et à son nivea d accès. Il est admis de placer les organes de manœvre des dispositifs de protection contens dans le tablea de répartition (disjoncters, cope-circits à fsibles, interrpters et disjoncters différentiels) à ne hater comprise entre 0,75 m et 1,30 m. Les prises de corant et les prises de commnication placées dans le tablea de commnication seront sitées à ne hater infériere o égale à 1,30m. S agissant des fenêtres, ne sont pas concernées celles sitées en hater (dans les salles d ea, par exemple) ; l exigence porte sr celles dont la disposition et la hater sont telles qe les prodits constités par la fenêtre et son dispositif de commande existent. le terme : système d occltation extérier commandé de l intérier désigne notamment les volets rolants, q ils soient à commande manelle o électriqe. En cas d installation de volets battants, il est sohaitable q ils pissent également être, dans la mesre d possible, manœvrés depis l intérier par ne personne en position assis et possédant des moyens physiqes rédits. Cet interrpter est généralement sité à l intérier de la pièce. Dans le cas des pièces contenant ne baignoire o ne doche, ce dispositif pet, por respecter les règles liées ax volmes, être disposé à l extérier. circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

19 R article 24 H Pièces de l nité de vie nité de vie t Article 24 Les logements doivent présenter les caractéristiqes d accessibilité et d adaptabilité sivantes : 1 Généralités Dans le cas d n logement réalisé sr n sel nivea, ce logement doit, otre les caractéristiqes de base visées à l article 23, présenter dès la constrction des caractéristiqes minimales, définies a présent article, permettant à ne personne handicapée d tiliser ne nité de vie constitée des pièces sivantes : la cisine, le séjor, ne chambre, n cabinet d aisances et ne salle d ea. Dans le cas d n logement réalisé sr plsiers niveax, le nivea d accès a logement doit, otre les caractéristiqes de base visées à l article 23, présenter dès la constrction des caractéristiqes minimales, définies a présent article, permettant à ne personne handicapée d tiliser ne nité de vie constitée des pièces sivantes : la cisine, le séjor et n cabinet d aisances comportant n lavabo. La réglementation s appliqe à l ensemble de la prodction de logements en France et doit de ce fait imposer des caractéristiqes minimales qi permettront à chacn, y compris ne personne handicapée, d tiliser a miex son logement. L objectif est doble : livrer n logement tilisable tel qel par la très grande majorité des sagers livrer n logement facilement aménageable por s adapter le cas échéant à des besoins individels spécifiqes qi ne pevent être satisfaits par la règle générale Sr ce dernier aspect, et sans qe cela revête n caractère réglementaire, on porra veiller notamment ax points sivants : l adaptabilité d cloisonnement (por répondre à des besoins spécifiqes divers et notamment por permettre d améliorer la vision entre pièces d logement por des personnes sordes) la répartition et la bonne disposition des prises électriqes por permettre ler tilisation aisée à des personnes en fateil rolant o éprovant des difficltés por se baisser (ne prise en hater est obligatoire por chaqe pièce de l nité de vie, cf. 3 de cet article) Dans n logement occpé par plsiers personnes, si l ne d entre elles est handicapée, elle doit povoir a moins tiliser sans difficlté chaqe pièce de l nité de vie. Les exigences dimensionnelles définies dans cette partie constitent n minimm garantissant n passage sans manœvres mltiples d fateil rolant. Totefois, des dimensions pls larges permettent d améliorer le confort d sage. Por le dimensionnement minimm des pièces de l nité de vie, il n est pas ten compte des mebles choisis et installés par l occpant. L objectif principal est de préserver, en phase de conception, des espaces sffisants dans l organisation d logement. Por les logements réalisés sr plsiers niveax, ne partie d séjor sité a nivea d accès d logement doit être aménageable en chambre, il convient alors q n plan précise la configration retene avec chambre aménagée afin qe l on pisse s assrer qe : la chambre répond ax exigences dimensionnelles définies ci-dessos la partie restante d séjor permet d assrer correctement la fonction salle à manger Le lavabo étant destiné à la toilette, l installation d n lave-main est proscrite. Lorsqe le nivea d accès comprend ne salle d ea, le lavabo n est pas obligatoire dans les WC. q site de l article 24 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

20 R article 24 H Pièces de l nité de vie (site) circlations t cisine t 2 Caractéristiqes dimensionnelles Une personne dont le fateil rolant présente des caractéristiqes dimensionnelles définies à l annexe 1, doit povoir : passer dans totes les circlations intérieres d logement qi condisent à ne pièce de l nité de vie ; pénétrer dans totes les pièces de l nité de vie. Les pièces constitant l nité de vie doivent présenter les caractéristiqes sivantes : La cisine doit offrir n passage d ne larger minimale de 1,50 m entre les appareils ménagers installés o prévisibles compte ten des possibilités de branchement et d évacation, les mebles fixes et les parois, et ce hors d débattement de la porte. R article 13 Le gabarit d encombrement d fateil rolant décrit en annexe inclt les dimensions de la plpart des fateils rolants. Les largers minimales exigées dans les logements por les circlations et les portes intérieres sont telles qe, venant d n coloir présentant ne larger de 0,90 m, ne personne en fateil rolant ne pet pas franchir en ne fois ne porte de 0,80 m placée latéralement. La soltion d accessibilité ax pièces de l nité de vie éventellement concernées passe alors par n élargissement d coloir devant la porte, n élargissement de la porte, et/o l agencement jdiciex des parois (angles à 45 par exemple). Dans le cas de rotations à angle droit, on considère qe la règle sivante doit être vérifiée : L1 + L2 2m où L1 et L2 sont les largers de passage perpendiclaires (coloir-coloir o coloir-porte). Les appareils ménagers prévisibles dans la cisine sont notamment : l évier, le plan de cisson, le for, le réfrigérater et, lorsqe l alimentation et l évacation sont préves et en attente, le lave-vaisselle et/o le lave-linge. Dans le cas où l installation d lave-linge est également possible dans la salle d ea, on pet ne tenir compte de son encombrement qe dans l ne de ces dex pièces. La larger de passage de 1,50 m pet éventellement être obtene moyennant l overtre d n élément de cloison colissante entre la cisine et le séjor. q exemple 2 q exemple 1 q site de l article 24 circlaire interministérielle n DGUHC d 30/11/07 Annexe

ARRETE DU 01 AOUT 2006

ARRETE DU 01 AOUT 2006 ARRETE DU 01 AOUT 2006 fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-18 à R. 111-18-7 du code de la construction et de l habitation relatives à l accessibilité aux personnes handicapées

Plus en détail

accessibilité des maisons individuelles neuves

accessibilité des maisons individuelles neuves accessibilité des maisons individuelles neuves Conseil d Architecture, d urbanisme et de l environnement du Gard 2012 Depuis la loi de Février 2005, toutes les constructions neuves de type logement individuel

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 14 mars 2014 fixant les dispositions relatives à l accessibilité des logements destinés à l

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL Le pour les I - Les cheminements extérieurs Article 2 «[ ] Lorsqu une dénivellation ne peut être évitée, un plan incliné de pente inférieure ou égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valeurs

Plus en détail

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés Nouveau règlement Accessibilité Handicapés 1 Les principaux points à retenir en synthèse Prise en compte de tous les handicaps notamment physique, cognitif, mental ou psychique Exigences de performance

Plus en détail

Pièces de l unité de vie

Pièces de l unité de vie H.47 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux cheminements accessibles, des articles R.111-18-4 à R.111-18-7 du code de la construction et de l habitation. Ce document

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110 Téléphone analogiqe Téléphone analogiqe à toches por le système de commnication MD110 Gide d tilisation Cover Page Graphic Place the graphic directly on the page, do not care abot ptting it in the text

Plus en détail

HUMAIN SIMPLE LYON. ACCeSSIBLE FACILE. aménager A TOUS ACCUEILLANT. www.lyon.fr. Janvier 2009. Les clés de la réglementation

HUMAIN SIMPLE LYON. ACCeSSIBLE FACILE. aménager A TOUS ACCUEILLANT. www.lyon.fr. Janvier 2009. Les clés de la réglementation Janvier 2009 SIMPLE HUMAIN aménager ACCUEILLANT LYON FACILE A TOUS ACCeSSIBLE DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL ACCESSIBILITE LOGEMENT COLLECTIF Les clés de la réglementation www.lyon.fr Nos enjeux

Plus en détail

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public Guide de l Accessibilité des Etablissements Recevant du Public Direction du Développement Commerce Tourisme Réaliser un projet qui garantit l égalité d accès : S assurer que les entrées principales soient

Plus en détail

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Points examinés R = 1. Généralités L opération de construction entre dans la définition des bâtiments d habitation collectifs ("oui" aux 2 critères

Plus en détail

LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES

LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES Quatrième partie LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES Chapitre 1 De quoi parle-t-on? Article L 111-7-1 du CCH Article R 111-18-4 du CCH Circulaire Tout bâtiment d habitation qui n est pas collectif (voir page

Plus en détail

Accessibilité des ERP existants

Accessibilité des ERP existants CONSEIL D ARCHITECTURE D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT DU TARN Accessibilité des ERP existants 27 janvier 2015 www.caue-mp.fr 188, rue de Jarlard 81000 ALBI - Tél : 05 63 60 16 70 - Fax : 05 63 60 16

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs Le compacter Les compacters servent à compresser les matières récpérées (ex. papier, plastiqe). Ils sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Les compacters doivent être mnis de dispositifs de

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

Guide de l Accessibilité des ERP

Guide de l Accessibilité des ERP Guide de l Accessibilité des ERP Comment rendre votre établissement accessible aux handicapés et assurer la continuité de votre accueil du public pendant les travaux de mise aux normes. Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007

Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007 Vérificateur Adresse Téléphone Fax Mail/ site web Date N contrat N rapport Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007 ATTESTATION DE VÉRIFICATION DE L ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Construction de Maison(s)

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC 1/30 Le demandeur et l établissement 1- Le demandeur Nom, Prénom : Adresse : Téléphone : E-mail : 2- L établissement Nom : Adresse : Activité

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses la fardelese Les fardeleses, machines semi-atomatiqes d emballage de palettes, assi nommées palettisers o «wrapeses» sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. On s en sert por envelopper d ne

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE DE L ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE DE L ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE DE L ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Code de la Construction de l Habitation : articles L 111-7-1 à L 111-26, L 125-2-4, L 151-1, R 111-19, R 111-19-1 à

Plus en détail

CADRE BATI : ERP NEUFS ET EXISTANTS

CADRE BATI : ERP NEUFS ET EXISTANTS 3ème RENCONTRE TECHNIQUE DE L'ACCESSIBILITE CADRE BATI : ERP NEUFS ET EXISTANTS Patricia QUOY et Carole ROUGEOLLÉ DDT 91 - STANE 29/06/12 CADRE REGLEMENTAIRE Définition d'un ERP (R.123-2 du CCH) = lieu

Plus en détail

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP Dossier à l intention des professionnels souhaitant s améliorer dans l accueil des personnes handicapées. Réaliser les aménagements fondamentaux pour l accueil des personnes

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires Maires - Éls - Promoters Des liex de vie collectifs adaptés ax retraités : ne soltion attractive por les territoires Sommaire Un logement adapté ax besoins des seniors Les différentes formles de liex de

Plus en détail

ERP accessible? Synthèse de l arrêté du 1er Aout 2006

ERP accessible? Synthèse de l arrêté du 1er Aout 2006 ERP accessible? Synthèse de l arrêté du 1er Aout 2006 Avertissement Ce document est une synthèse de l arrêté du 1 er Aout 2006. Aucune modification n a été apportée à la tournure des phrases et à leur

Plus en détail

Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007

Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007 Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007 ATTESTATION DE VÉRIFICATION DE L ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Construction d un bâtiment d habitation collectif soumise à Permis de Construire À transmettre

Plus en détail

Le Contrôle du respect des Règles de Construction

Le Contrôle du respect des Règles de Construction Le Contrôle du respect des Règles de Construction Bonnes pratiques en matière d accessibilité aux personnes handicapées Observations issues des campagnes de contrôle de 00 à 0 en Franche-Comté PRÉFET DE

Plus en détail

Accessibilité des logements aux personnes handicapées & Unités de vie

Accessibilité des logements aux personnes handicapées & Unités de vie Accessibilité des logements aux personnes handicapées & Unités de vie Didier Vivant correspondant Accessibilité, DDE 24 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge

Plus en détail

Accessibilité en maisons individuelles. Guide technique et réglementaire

Accessibilité en maisons individuelles. Guide technique et réglementaire Accessibilité en maisons individuelles Guide technique et réglementaire Edition 1 Juin 2008 Avant propos Le présent guide a pour but d informer le constructeur des exigences réglementaires conformes aux

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES d un Établissement Recevant du Public (E.R.P.) ou d'une Installation Ouverte au Public (I.O.P.) lors de sa construction ou de sa création À joindre au dossier

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

ACCESSIBILITE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC EXISTANTS AUX PERSONNES HANDICAPEES

ACCESSIBILITE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC EXISTANTS AUX PERSONNES HANDICAPEES ACCESSIBILITE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC EXISTANTS AUX PERSONNES HANDICAPEES - La loi d orientation du 30 juin 1975 en faveur des personnes handicapées, - La loi du 13 juillet 1991 portant diverses

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX. Place Georges Clémenceau 34490 MURVIEL-LES-BEZIERS

DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX. Place Georges Clémenceau 34490 MURVIEL-LES-BEZIERS Dossier n 1409 Phase DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAU D.C.E. NOTICE D ACCESSIBILITE HANDICAPES PHASE PC N : 9 Echelle : Date : 29.05.2015. MAITRE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n o 2006-1658 du 21 décembre 2006

Plus en détail

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE En Rhône-Alpes les clés por ne location sereine et solidaire Edito «J ai n logement, qe je sohaite loer, mais je vex l assrance d ne bonne gestion par n organisme et srtot

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW Version 1.2 Gide de conception et de mise en œvre H12388.2 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié

Plus en détail

Nom et adresse :...Tél :... Nom et adresse :... Qualité :... Tél :...

Nom et adresse :...Tél :... Nom et adresse :... Qualité :... Tél :... Direction Départementale des Territoires et de la Mer Aude Service Habitat et Constructions Durables Unité Accessibilité et Réglementation de la Construction janvier 2010 NOTICE D ACCESSIBILITE ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Accessibilité > voirie et espaces publics Réglementation et mise en oeuvre Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Les références réglementaires Le cadre législatif Loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1

Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1 Constrction d ne maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clases Techniqes Particlières (C.C.T.P.) Page 1 SOMMAIRE 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX 2. TRAVAUX A LA CHARGE DE L ENTREPRISE 3. DOCUMENTS TECHNIQUES

Plus en détail

LOT N 06 : MENUISERIES INTERIEURES Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.

LOT N 06 : MENUISERIES INTERIEURES Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P. Commnaté de commnes des plaines et vallées dnoises Constrction d ne maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clases Techniqes Particlières (C.C.T.P.) Page 1 Sommaire 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX 2. TRAVAUX

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement La gestion des déchets d BTP dans le Dobs Une nécessité por l environnement La gestion des déchets d BTP le contexte et les enjex Les déchets d BTP constitent des enjex importants d fait des qantités en

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12347.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014

Plus en détail

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE Villa L Orée d Parc n ESSONNE Villa l Orée d Parc Une résidence de standing Une attention particlière a été portée à l aménagement paysager par l Agence Française de Paysage avec la mise en place d ne

Plus en détail

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 1 La Commnaté d Agglomération agit por le Développement Drable Petit gide des éco-gestes a brea gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 2 Épisement des

Plus en détail

L accessibilité des établissements recevant du public

L accessibilité des établissements recevant du public direction générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction centre d Études techniques de l Équipement Normandie Centre Guide technique illustré Aide à la compréhension L accessibilité des établissements

Plus en détail

ARRÊTÉ du 30 novembre 2007

ARRÊTÉ du 30 novembre 2007 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de la ville NOR : MLVU0766611A ARRÊTÉ du 30 novembre 2007 Modifiant l arrêté du 1 er août 2006 fixant les dispositions prises pour l application des articles

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

La location de camping-cars

La location de camping-cars www.motorhomerent.fr TARIFS 2013,! La meillere formle d évasion Règlement chèqes-vacances accepté. ,! La location de camping-cars, Motorhome Rent vos accompagne sr les rotes de vos vacances! Vos sohaitez

Plus en détail

NOR: SOCU0611478A. Version consolidée au 1 décembre 2014

NOR: SOCU0611478A. Version consolidée au 1 décembre 2014 ARRETE Arrêté du 1 août 2006 fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-19 à R. 111-19-3 et R. 111-19-6 du code de la construction et de l habitation relatives à l accessibilité

Plus en détail

Marché Public de Travaux

Marché Public de Travaux Département de la Drôme Commne de Chatzange-le-Gobet Mairie 29 re des Monts d Matin 26300 CHATUZANGE-LE-GOUBET Marché Pblic de Travax Objet d marché --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

AutoDome - Systèmes intérieures avec caméra mobile

AutoDome - Systèmes intérieures avec caméra mobile Vidéo AtoDome - Systèmes intérieres avec caméra mobile AtoDome - Systèmes intérieres avec caméra mobile www.boschsecrity.fr Versions Jor/Nit, Coler et N/B Zoom optiqe x26 (Jor/Nit) o x18 + zoom nmériqe

Plus en détail

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS :

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS : Caisson COFFRÉLITE VOLETS ROULANTS Caisson BRIQUÉLITE Les coffres de volets rolants préfabriqés sont réalisés par molage de polystyrène expansé armé dont les ailes sont revêtes de plaqes de fibragglo o

Plus en détail

Edité le 01/02/2010 A.Boutin

Edité le 01/02/2010 A.Boutin DOSSIER SPECIAL ACCESSIBILITE 2010 Edité le 01/02/2010 A.Boutin SOMMAIRE PAGES DOSSIER REALISE D APRES LES DOCUMENTS CI JOINT 2 ACCESSIBILITE 3 à 22 LA PROCEDURE DE CLASSEMENT DES HOTELS DE TOURISME 23

Plus en détail

ERP Cadre bâti existant

ERP Cadre bâti existant ERP Cadre bâti existant Arrêté du 8 décembre 2014 remplaçant l arrêté du 21 mars 2007. «Arrêté fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-19-7 à R. 111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12306.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai,

Plus en détail

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire Generika News Information actelle de l association Intergenerika Septembre 2010 Le dangerex principe d prix le pls bas por les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire La ltte parlementaire

Plus en détail

1- RAPPELS. DDE- 89 - Notice Accessibilité-MI-V4 du 25/02/2008 1/17. ministère de l'ecologie du Développement et de l'aménagement durables

1- RAPPELS. DDE- 89 - Notice Accessibilité-MI-V4 du 25/02/2008 1/17. ministère de l'ecologie du Développement et de l'aménagement durables ministère de l'ecologie du Développement et de l'aménagement durables direction départementale de l'equipement Yonne Service Ingénierie Connaissance du Territoire Cellule Accessibilité Accessibilité des

Plus en détail

Bâtiment. Fondations. Planchers et Dalles. La gamme. Voiles et Ossatures. Décor. Chapes et Maçonnerie. Unibéton. Bâtiment. Unibéton I Bâtiment

Bâtiment. Fondations. Planchers et Dalles. La gamme. Voiles et Ossatures. Décor. Chapes et Maçonnerie. Unibéton. Bâtiment. Unibéton I Bâtiment La gamme Fondations Planchers et Dalles Voiles et Ossatres Décor Chapes et Maçonnerie Unibéton Unibéton I Fondations La gamme Fondations Préfond Béton de propreté Tradifond Les qalités de résistance des

Plus en détail

DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE E.R.P. Rapport technique N 1-B

DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE E.R.P. Rapport technique N 1-B DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE E.R.P Rapport technique N 1-B MAIRIE ADMR, Initiatives Pour l Emploi, salles de réunions, salles associative Place du Cardinal Grente 50410 PERCY ERP 5 ème catégorie ADU Etudes

Plus en détail

FMC 210 DM Déclencheurs d'alarme incendie double effet

FMC 210 DM Déclencheurs d'alarme incendie double effet Systèmes d'alarme incendie FMC 10 DM Déclenchers d'alarme incendie doble effet FMC 10 DM Déclenchers d'alarme incendie doble effet www.boschsecrity.fr Réglage d déclencher manel d'alarme après déclenchement

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP

Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP 09-2011 http://www.ville-libourne.fr La loi du 11 février 2005 dite "Loi Handicap" vise à susciter un nouvel élan dans la prise en compte de l'insertion

Plus en détail

NOUVEAU DISPOSITIF REGLEMENTAIRE Les ERP

NOUVEAU DISPOSITIF REGLEMENTAIRE Les ERP Loi pour l Égalité des Droits et des Chances, la Participation et la Citoyenneté des Personnes Handicapées (EDCPCPH) NOUVEAU DISPOSITIF REGLEMENTAIRE Les ERP 1 1 Quel classement pour les ERP? Le classement

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE POUR UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P)

NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE POUR UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P) NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE POUR UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P) E.R.P NEUF E.R.P EXISTANT AVEC CHANGEMENT DE DESTINATION SANS CHANGEMENT DE DESTINATION RENSEIGNEMENTS D'ORDRE GENERAL

Plus en détail

BIS - Module Access Engine (ACE)

BIS - Module Access Engine (ACE) Engineered Soltions BIS - Modle Access Engine (ACE) BIS - Modle Access Engine (ACE) www.boschsecrity.fr Contrôle d'accès sophistiqé avec gestion directe des alarmes Intégration et interaction transparentes

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html en détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html La règlementation sur l'accessibilité dans les ERP et IOP, quels que soient leur

Plus en détail

- Grille d'autodiagnostic Restaurant

- Grille d'autodiagnostic Restaurant - Grille d'autodiagnostic Restaurant L objectif de ce document est de permettre aux exploitants de se forger un aperçu du niveau d accessibilité de leur établissement face aux obligations de mise en conformité

Plus en détail

LBC 341x/0 - Enceintes

LBC 341x/0 - Enceintes Systèmes de commnications LBC 41x/ - Enceintes LBC 41x/ - Enceintes www.boschsecrity.fr Reprodction vocale et msicale hate fidélité Plage de fréqences étende Entrées 8 ohms et 1 V réglables Enceinte compacte

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONTRAT

PRÉSENTATION DU CONTRAT PRÉSENTATION DU CONTRAT 2 L ASSURANCE VIE UN FANTASTIQUE OUTIL DE GESTION PATRIMONIALE Le fait qe l assrance vie soit, depis plsiers décennies, le placement préféré des Français n est certes pas le frit

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

réseau radio DECT multicellulaire

réseau radio DECT multicellulaire résea radio DECT mlticelllaire Le système de commnication modlaire basée sr IP extensible à n système de sécrité professionnel avec fonctions de messagerie et de localisation Fnkwerk Secrity Commnications

Plus en détail

Etablissements recevant du public - ERP Installations ouvertes au public - IOP

Etablissements recevant du public - ERP Installations ouvertes au public - IOP Notice accessibilité A.H.2 La présente notice à remplir par le maître d ouvrage porte uniquement sur les travaux ou aménagements projetés Direction Départementale de l Equipement Puy de Dôme 7, rue Léo

Plus en détail

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Commune X Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée Les cheminements

Plus en détail

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs (Arrêté du 1 août 2006 modifié par l'arrêté du 30 novembre 2007) Direction Départementale de l'équipement des Hautes-Alpes - SAUL/HG - 05/11/09

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12308.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP)

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Marché à procédre adaptée (Article 28 d CMP) Rénovation de la salle Egène DELACROIX Marché 08/203 02/05/203 Nom et adresse de l organisme acheter Chambre de Métiers et de l Artisanat d Val d Oise avene

Plus en détail

Les jumelages institutionnels du programme PHARE

Les jumelages institutionnels du programme PHARE Les jmelages instittionnels d programme PHRE La contribtion française MINISTÈRE DES FFIRES ÉTRNGÈRES Le Programme PHRE PHRE est n programme commnataire de coopération créé en 1989 qi est deven, depis la

Plus en détail

Guide Technique de Conception

Guide Technique de Conception Guide Technique de Conception SOMMAIRE L ACCESSIBILITÉ HORS CADRE BATI p.03 L accessibilité de la voirie et des espaces publics p.03 1 - Circulations extérieures horizontales p.03 Largueur du cheminement

Plus en détail

Ce document présente un caractère informatif et ne prétend pas être exhaustif par rapport à la réglementation en vigueur.

Ce document présente un caractère informatif et ne prétend pas être exhaustif par rapport à la réglementation en vigueur. Portes - Portiques - Sas Fiche H.09 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux portes, portiques et sas, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8

Plus en détail

VERSION COMPLÈTE. applicable à partir du 1 er janvier 2015

VERSION COMPLÈTE. applicable à partir du 1 er janvier 2015 NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES CONCERNANT LES TRAVAUX PRÉVUS DANS UN ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) SITUÉ DANS UN CADRE BÂTI EXISTANT applicable à partir du 1 er janvier 2015

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public

L ACCESSIBILITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public L ACCESSIBILITÉ dans les Etablissements Recevant du Public SOMMAIRE 1 Rappels... Page 1 2 Le stationnement... Page 5 3 Le cheminement extérieur... Page 5 4 Accès aux bâtiments et à l accueil... Page 7

Plus en détail

Global Votre assurance complémentaire individuelle

Global Votre assurance complémentaire individuelle Global Votre assrance complémentaire individelle Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

SML Focus. Bien connaître les obligations qui vous concernent. Accessibilité des locaux aux personnes handicapées

SML Focus. Bien connaître les obligations qui vous concernent. Accessibilité des locaux aux personnes handicapées SML Focus Accessibilité des locaux aux personnes handicapées Bien connaître les obligations qui vous concernent Définition, types et catégories des ERP Les locaux des professionnels de santé ouverts aux

Plus en détail

BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5

BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 Engineered Soltions BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

Grille de relevé pour le respect des règles d'accessibilité

Grille de relevé pour le respect des règles d'accessibilité Direction départementale des Territoires de l'oise Grille de relevé pour le respect des règles d'accessibilité Textes de référence : Loi n 2005 102 du 11 février 2005 Décret n 2006 555 du 17 mai 2006 relatif

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

Note synthétique sur le problème des libéralités

Note synthétique sur le problème des libéralités Note synthétiqe sr le problème des libéralités Note réalisée à partir d Rapport sr les conditions de travail illégales des jenes cherchers, remis le 6 février 2004 à madame Haigneré, ministre délégée à

Plus en détail

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire 79614 Plan de formation por l Ordonnance sr la formation professionnelle initiale réalisater pblicitaire Partie A Compétences opérationnelles Partie B Grille horaire Partie C Procédre de qalification Partie

Plus en détail